Page 44

ROMUALD FASSENET

Un chef qui force l’admiration

LE CURRICULUM VITAE DE ROMUALD FASSENET EST BIEN TROP IMPRESSIONNANT POUR LE RÉSUMER EN QUELQUES LIGNES DANS UN MAGAZINE MAIS IL SERAIT DOMMAGE DE NE PAS TRANSMETTRE LA DÉTERMINATION ET LA VOLONTÉ DE CE CHEF JURASSIEN POUR ARRIVER AU BOUT DE SES RÊVES. CAR SI CERTAINS RÊVENT D’ÊTRE POMPIER OU MÉDECIN, ROMUALD FASSENET LUI RÊVAIT D’ÊTRE CUISINIER, DE DÉCROCHER UNE ÉTOILE ET SURTOUT DE CONSTRUIRE UNE FAMILLE. AUJOURD’HUI, IL A SON TRIO GAGNANT ET IL EST PLEINEMENT HEUREUX. Un parcours presque parfait. Pour relater son parcours, ce chef jurassien n’oublie pas l’école hôtelière de Poligny où il étudie pendant six ans. « Je me sentais tellement bien là-bas que j’y suis resté le plus longtemps possible ! J’avais la soif d’apprendre et je me disais, si un jour je veux avoir mon propre restaurant, alors je dois tout maîtriser ! Voilà ! Après mon BTS, il était temps de partir à Paris pour mettre tout en application. » En 1993, Romuald effectue son service militaire au sein des cuisines de Matignon. «  C’était enfin l’occasion d’être dans le grand bain, de découvrir la grande ville, les grands chefs et la grande gastronomie ! ».

44 • WM N°32

Par la suite, sa motivation l’amène à la Tour d’Argent, célèbre restaurant 3 étoiles. « J’avais toujours voulu y travailler. A 22 ans, c’était un peu la première case cochée du petit plan de carrière que j’avais créé dans ma tête » ajoute-t-il. Mais surtout c’est làbas qu’il rencontre son premier chef au col bleu-blanc-rouge. «  Quand j’ai réalisé la rigueur nécessaire pour obtenir le titre de Meilleur Ouvrier de France, je me suis dit qu’un jour je ferais tout pour l’avoir ». Oui, si on ne l’avait pas encore compris, Romuald Fassenet aime son métier mais il aime aussi les défis. A tel point qu’il part, en 1997, aux Etats-Unis, pour devenir chef dans un bistrot français à New York. « On parle du

Profile for WELCOME MAGAZINE

Welcome Magazine BFC n°32  

Welcome Magazine BFC n°32  

Advertisement