Issuu on Google+

le magazine d’informations de la ville

février-mars 2010

Quartiers anciens dégradés Le projet de Vierzon retenu par l’État

page 8

Conseils de quartier Premières réunions en février et mars

page 9

Un budget 2010 au service de tous

Première Biennale du cirque Le festival de cirque le moins cher de France !

page 15

L’ascenseur aquatique à la piscine municipale Charles Moreira pour les personnes à mobilité réduite : un bel exemple de solidarité.

page 6

N°9


Un coup de chapeau aux agents municipaux Phénomène climatique rare, l’épisode neigeux de janvier dernier a mis les services municipaux à rude épreuve. Les équipes ont étalé 120 tonnes de sable et 34 tonnes de sel sur les chaussées de Vierzon, soit la quantité d’une année entière en temps normal ! Un grand merci à nos agents du service public qui se sont mobilisés dans les pires conditions pour que notre ville ne soit pas complètement bloquée et que la circulation reste, malgré tout, le plus fluide possible.

p. 4

7

Actualités culturelle et sportive • Première Biennale du cirque : un festival pour tous • Courses à pied : chaussez vos baskets !

• Côté Cuir s’installe à Vierzon • Stade Brouhot : pour en finir

avec la polémique • Eau, énergies : les aides

accordées par la Ville • La piscine municipale désormais

accessible à tous

p. 10

13

• Un budget 2010 rigoureux

p. 15

16

et ambitieux

Personnes âgées : se déplacer devient plus simple p. 18

p. 8

9

• Des défibrillateurs bientôt

installés en ville • Le Contrat urbain de cohésion sociale reconduit pour un an

Rencontre avec Jean Forge

p. 14

Expression des groupes politiques p. 19

à Vierzon est une publication de la Ville de Vierzon • Place de l ’Hôtel-de-Ville. 18100 Vierzon • Tél. : 02 4 8 52 65 00 • w w w.ville-vierzon.fr • Directeur de la publication : Nicolas Sansu, maire de Vierzon • Directrice de la rédaction : Annie Fadeau, directrice de la communication • Conception maquette : Anatome • Rédaction et réalisation : Anatome • Photos : Ville de Vierzon (François Faucon) • Impression : Imprimerie Rapide. 6 bis, passage Lévêque. 18 100 Vierzon • Tirage : 15 000 exemplaires • Diffusion : Adrexo • ISSN : en cours


Questions à Nicolas Sansu, maire de Vierzon Le budget 2010 a été voté le 5 février dernier. A-t-il été difficile à boucler ? Année après année, il est de plus en plus compliqué à élaborer à cause des baisses de dotation de l’État : moins 702 000 € en 2010. Autres facteurs d’inquiétudes, la fin de la taxe professionnelle et la réforme des collectivités locales risquent de nous faire perdre des financements. Nous avons donc mis sur pied un budget extrêmement rigoureux. Toutes les dépenses de gestion ont été restreintes. Dans le même temps, nous avons fait le choix de continuer à investir pour la ville. C’est donc un budget à la fois rigoureux et ambitieux en terme de travaux. Dans le centre-ville, cela se traduit notamment par des aides aux commerces, des aménagements de l’espace public… Ces investissements publics vont nous aider à débloquer les investissements privés dont la ville a besoin. 18 février. Visite de travaux rue de Valmy.

Justement, Vierzon a été retenue dans le cadre d’un vaste programme de réhabilitation des quartiers anciens. Oui et c’est une très bonne nouvelle. Ce qui prouve que lorsqu’on a des projets ambitieux, on peut séduire des partenaires. Des fonds en matière d’aide à l’ingénierie de projet vont nous être attribués. Nous pourrons donc accompagner les investisseurs privés. Les commerçants adhèrent déjà à ce projet. La ville dans son ensemble doit profiter du boom que représente la requalification du centre-ville. C’est un projet phare.

28 janvier. Déjeuner des personnes âgées

au foyer Léo-Merigot.

L’économie et l’emploi sont aussi des axes majeurs de votre politique… Tout à fait. D’ici peu, des bâtiments vont sortir de terre dans le parc technologique Sologne. Plusieurs entreprises vont s’y installer. Le parc commercial l’Orée de Sologne démarre également et des lotissements sont en projet. Tous ces signes montrent que l’investissement privé redémarre à Vierzon. La Ville donne l’impulsion et fait une partie du chemin. Ensuite, les fonds privés devront prendre le relais. Notre ville va se transformer profondément en 2010. Du 22 au 27 mars, se tiendra la Semaine municipale. En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est le moment de faire un point d’étape sur nos engagements de campagne, de mettre en avant nos choix, les projets qui ont avancé et de se poser la question : où en est-on ? Le 24 mars sera présenté le projet de canal de Berry à vélo, un enjeu important en terme d’environnement, de tourisme et de déplacement. Autre temps fort de cette Semaine municipale, les nouveaux locaux municipaux mis à disposition du Secours populaire français seront inaugurés en présence de Julien Lauprêtre, président national de l’association. Les membres des conseils de quartier seront bien sûr invités à participer à cette Semaine municipale. C’est important que chacun puisse visualiser concrètement le chemin parcouru depuis deux ans.

22 janvier. Inauguration de l’ascenseur

aquatique à la piscine municipale.

Quelle est votre ambition pour ces conseils de quartier ? L’idée c’est d’écouter les points de vue des habitants, de faire les bons choix en concertation. C’est un lien permanent avec la population. Il faut être très réactif sur tous les sujets de la vie quotidienne. Les conseils, qui se réunissent entre le 23 février et le 22 mars, vont donc nous y aider. Les travaux prévus dans chaque quartier seront présentés à cette occasion. Propos recueillis par Jean-Michel Bénard

3


[économie]

À Vierzon, le cuir a la cote En décembre dernier, l’entreprise de maroquinerie Côté cuir a quitté Bourges pour Vierzon. Ses nouveaux locaux pourraient donner à l’entreprise de nouvelles opportunités. C’est quasiment du sur-mesure, pour une entreprise comme Côté cuir, qui réceptionne et réexpédie des milliers de sacs à longueur d’année. Les quais de chargement et de déchargement de ses nouveaux locaux sont parfaitement adaptés à une activité qui voit transiter plus de 200 000 pièces de maroquinerie chaque année : importée de Chine, la marchandise est conditionnée pour être ensuite livrée dans les grandes surfaces. « On bénéficie vraiment d’une belle surface, avec des zones bien réparties, pour le stockage d’un côté, la mise en place de l’autre », explique Matthieu Djellouli, co-gérant de cette entreprise qui emploie aujourd’hui huit personnes. Mais qui pourrait se développer, à l’avenir : « Nous occupons un bâtiment de 1500 m2 mais on pourra avoir comme projet la construction d’un nouvel outil de stockage sur la ville, prévient le responsable de l’entreprise. La conjoncture est difficile, mais si ça s’arrange nous serons amenés à créer des emplois sur Vierzon. Sans doute deux à moyen terme. » Si les nouveaux locaux constituent un atout, c’est aussi la position géographique du site, route

de Tours, qui a séduit les Djellouli : « Avec ses embouchures autoroutières, Vierzon est au carrefour de l’Europe, et pour nous qui recevons, tous les jours, notre marchandise par conteneurs, c’est très important. » C’est, enfin, l’accueil réservé par la Mairie à l’entreprise qui a fini de séduire les dirigeants de Côté cuir : « La ville nous a trouvé le bâtiment et a su manifester son enthousiasme à l’ idée de nous voir nous installer ici. » Content d’être professionnellement implanté à Vierzon, Matthieu Djellouli envisage maintenant de quitter son logement, à Bourges, pour devenir complètement Isabelle Friedmann vierzonnais.

[équipements sportifs]

Stade Brouhot, les vrais chiffres Combien vont réellement coûter à la Ville les travaux du complexe sportif Brouhot ? Ici ou là, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer un projet pharaonique. La municipalité a fait de la transparence un de ses chevaux de bataille. Pour que chacun puisse juger sur pièce, voici donc, ci-contre, le détail du financement de l’opération de l’ancienne et de l’actuelle équipe municipale. Résultat : Pour 142 310 € d’emprunt supplémentaire, la Ville a choisi de se doter d’un équipement beaucoup plus complet que le projet initial de l’ancienne municipalité. De plus, seuls 20 % de la facture totale sont à la charge de Vierzon alors que l’ancienne municipalité faisait supporter 63 % de la note aux finances locales.

4

projet de l’ancienne municipalité

projet de la municipalité actuelle

montant

1 terrain synthétique

1 272 780 € TTC

2 terrains synthétiques, 4 685 592 € TTC un bâtiment tribunes de 500 places avec vestiaires, un club house, des bureaux, des locaux de rangement, l’éclairage des terrains, panneau d’affichage, gradins bitumés face à la tribune, parkings, éclairage extérieur, guichets, aménagement des abords …

À la charge de la ville 63%

804 384 €

À la charge de la ville 20%

946 694 €

Subventions

20%

256 536 €

Subventions (Conseil Régional,Conseil Général, CNDS) 77%

3 614 734 €

FCTVA

17%

211 860 €

FCTVA

124 164 €

3%

montant


[ligne POLT]

Une association sur les rails L’association Urgence Ligne POLT (Paris Orléans Limoges Toulouse) a vu le jour à Brive (Corrèze) le 30 janvier dernier lors de l’assemblée générale qui a rassemblé les maires et responsables des régions et départements concernés, soit près de 200 personnes. Objectif : faire front commun afin de promouvoir la modernisation et l’amélioration des infrastructures de cette ligne ferroviaire (matériel, dessertes, cadencement…). « L’existence de cette ligne relève d’abord d’une question d’aménagement du territoire, puisqu’elle concerne trois régions, 30 départements et sept grandes agglomérations, soit trois millions d’ habitants, souligne Jean-

Claude Sa nd r ier, président de l ’assoc iat ion. L’environnement nous oblige à passer aux actes en transférant une partie du transport routier sur rail, à la fois pour le fret et les voyageurs. En France, trois radiales doivent coexister (Tours/Bordeaux, Lyon/Marseille et la ligne POLT) pour relier l’Europe du sud à celle du nord. » Ces travaux de modernisation des infrastructures ferroviaires nécessiteraient un coût assez modeste, de l’ordre de 400 millions d’euros pour 700 km contre 2 milliards d’euros pour les 100 km de la ligne TGV Poitiers/Limoges.

[classes de neige]

[Mac Nab Folies]

Des souvenirs en pagaille

Un week-end de chansonniers

Cette année, près d’une centaine d’enfants va dévaler les pistes de ski des Hautes-Alpes grâce aux classes de neige organisées par la Ville. Au cours de chaque séjour, les parents sont conviés à une vidéo-projection afin qu’ils découvrent presqu’en direct l’activité de leurs bambins… Après une première classe de neige organisée à Saint-Bonnet-en-Champsaur du 4 au 20 janvier pour la classe de CM1 de l’école JacquesPrévert. Puis les élèves de CM1, CM2 et CLIS de l’école de Colombier ont eux aussi profité du bon air de la montagne. Du 1er au 17 mars prochain, place aux classes de CM1 des écoles de Bourgneuf et Joliot-Curie. Joies de la glisse, visites pédagogiques, rencontres atypiques (apicultrice, garde de l’ONF, pisteur), sorties à la patinoire et en raquettes… De quoi rentrer regonflé à bloc !

Carton plein pour la première édition des Mac Nab Folies. Le public vierzonnais s’est déplacé en nombre : plus de 1 000 spectateurs au total ! Ce festival, qui s’est déroulé du 29 au 31 janvier, a été marqué par trois temps forts : « hier », avec Le discours du traîneux de Gaston Couté mort en 1910 ; « aujourd’hui » avec Christophe Alevêque et son Super Rebelle et « demain » qui a vu s’affronter trois nouveaux talents devant un jury présidé par Jacques Mailhot, directeur du théâtre des Deux-Ânes à Paris. Le Mac Nab d’or a été remis, en présence du maire, à l’artiste Didier Baffou. Bonne nouvelle, face au succès, Nicolas Sansu a promis une deuxième édition pour janvier 2011.

Remise du Mac Nab d’or à Didier Baffou, lauréat de cette première édition.

5


[culture]

Demandez le programme ! « Noël à Vierzon », janvier en chanson ; le cirque a sa biennale, l’été ses estivales et l’automne sa fête de la science… Grâce à la création de nouveaux rendez-vous, la culture est à l’honneur toute l’année. Le point sur les moments forts, passés et à venir. Les animations de Noël ont attiré cette année 50 000 personnes. Soit 10 000 de plus que l’an passé, alors que la météo a infligé 12 jours de pluie sur un mois de festivité… Autre climat, autre lieu, la deuxième édition des Estivales du canal a, elle aussi, rencontré son public, l’été dernier, près de 20 000 spectateurs, pour une trentaine d’événements en tout genre. À noter Le succès de ces deux rendez-vous, créés en 2008, encourage l’équipe Le programme détaillé des municipale à continuer sur sa lancée : troisièmes estivales du Canal « Nous avons voulu mettre en place sera révélé vendredi 26 mars, une politique culturelle militante, lors de la Semaine municipale. revendique Frédéric Couturier, maire

[handicap]

Accès pour tous à la piscine Un prototype sans équivalent en France a été inauguré fin janvier à la piscine municipale de Vierzon. Il s’agit d’un ascenseur aquatique qui facilite la mise à l’eau des personnes à mobilité réduite. Fruit d’un partenariat entre l’association sportive des personnes handicapées de Bourges et du Cher (Magel Hand), des étudiants de génie mécanique de l’IUT de Bourges et du lycée Henri Brisson, ce projet a été facilité par le pôle handicap autonomie de la Ville qui a mis en réseau l’ensemble des acteurs. Confortée par la loi Handicap de février 2005, la Ville a tout de suite cru à ce projet et accepté d’installer ce prototype dans la piscine municipale. Prochaine étape : la piscine se dotera, en septembre 2010, d’un ascenseur d’accès aux bassins. Pour encore plus d’autonomie.

6

adjoint chargé de la culture et des festivités. Pour que toutes les formes artistiques coexistent sur la ville et que tous les publics s’y retrouvent. » En 2010, deux nouveaux rendez-vous permettent de compléter encore cette offre culturelle : le 1er festival de chansonniers a ainsi fait valser le Mac Nab le dernier week-end de janvier, tandis que Vierzon fera son cirque du 31 mai au 6 juin prochains, avec la 1ère biennale du Cirque de Vierzon (voir page 15). Créé avec le soutien de la famille Ringenbach du National Palace, cet événement a vocation à renouer avec un art très ancré dans l’histoire de la ville. Il devrait aussi attirer les curieux au-delà des frontières départementales et régionales. Car c’est aussi là l’ambition de la politique culturelle municipale : participer au rayonnement de Vierzon, avec des spectacles qui lui donnent une aura. L’édition 2010 des Estivales y contribuera à nouveau, du 1er juillet au 28 août. Avec près de 10 % du budget de la ville consacré à la culture, « l’équipe municipale fait un choix fort », insiste Frédéric Couturier, convaincu que « plus les temps sont durs, plus les gens ont besoin de culture. Ils doivent toujours avoir au moins le droit de rêver. » Isabelle Friedmann


vite dit Salon Le rendez-vous des futurs mariés

[eau, énergies]

La Ville vous aide Depuis 2006, la Ville encourage par une aide financière les projets qui visent à réaliser des économies d’énergies en favorisant le recours à l’énergie solaire, la géothermie, la récupération des eaux de pluie, etc. Le but est de favoriser le développement des énergies et matières renouvelables, de réduire notre dépendance énergétique, de diminuer l’approvisionnement en matières premières ainsi que les émissions de gaz à effet de serre, responsables du dérèglement climatique. Un bon moyen d’agir en faveur du développement durable. Renseignements : Avant travaux, contacter l’Espace Info Énergie du Cher PACT 18, 14 rue Jean-Jacques Rousseau, BP 245, 18005 Bourges cedex. Tél. : 02 48 67 96 30. Email : info.energie18@wanadoo.fr Pour obtenir une aide municipale, demande et dépôt de dossier sont à retirer avant travaux au service environnement de la mairie de Vierzon. Contact : isabelle.ramette@ville-vierzon.fr Tél. : 02 48 52 65 19

Eau : une facture allégée En 2009, plus de 480 familles ont bénéficié de l’aide Fonds Eau pour régler leur facture d’eau. Au total, 75 000 euros ont été versés. En 2010, la même somme viendra de nouveau soulager les familles vierzonnaises.

Renseignements :

au CCAS Tél. : 02 48 83 11 80

[Haïti]

Tous solidaires !

Les 30 et 31 janvier, la cinquième édition du salon du mariage a réuni plus de 1 500 visiteurs au centre de conférence de Vierzon. Coiffeur, fleuriste, photographe, agence de voyages… Une trentaine d’exposants ont proposé tout ce qu’il faut pour organiser un mariage de A à Z ! Résultat : 90 futurs mariés, contre 60 en 2009, ont répondu à l’appel.

[handball]

Un match au sommet

Lors du conseil municipal du 5 février, une subvention de 3 000 euros a été votée pour venir en aide aux victimes de ce terrible tremblement de terre. Celle-ci sera versée à la Fondation de France. Les enfants du restaurant scolaire du Clos du Roy se sont également mobilisés. Ils ont témoigné de leur soutien aux enfants d’Haïti en réalisant trois grandes affiches constituées de dessins.

Le 29 janvier dernier, l ’Églantine Vierzon Handball a organisé avec le soutien de la Ville une rencontre entre l’équipe de Tremblay-enFrance (4e au classement de D1) et celle d’Aurillac (10 e au classement de D1). Devant plus de 500 spectateurs ravis, cette soirée a permis d’offrir une belle démonstration de handball à l’image de la qualité de jeu déployé par l’équipe de France, récemment championne d’Europe. C’est le Cantal qui a remporté le match en toute dernière minute.

[Yèvre]

Des pieux dans la rivière Pour protéger les pelles en bois sur l’Yèvre, dans le jardin de l’Abbaye, des pieux ont été installés juste devant, en amont, dans le lit de la rivière. Cet aménagement, appelé piège à embâcles, protègera également le personnel municipal qui après chaque crue, retire ce qui vient entraver l’empellement. Un ponton permettra bientôt d’évacuer les troncs d’arbres, tandis qu’un câble sera tendu pour permettre aux employés de travailler en toute sécurité. Montant des travaux : 76 000 euros.

7


[centre ville]

deux questions à Elisabeth Hovasse-Prély, conseillère municipale déléguée à la santé

« On est dans l’urgence vitale »

Premiers travaux et mesures incitatives Redynamiser le centre ville fait partie des engagements de l’équipe municipale. Une volonté politique locale qui va recevoir le concours de l’État, la candidature de Vierzon ayant été retenue dans le cadre d’un programme national de revalorisation des centres anciens.

Derrière ce sigle obscur – PNRQAD – se cache un dispositif prometteur : le programme national de requalification des quartiers anciens dégradés. Un plan gouPourquoi la Ville installe-t-elle des défibrillateurs ? vernemental qui promet d’allouer 380 millions d’euros Il y a parfois des morts subites dans la rue ou au stade. 50% d’entre pour la réhabilitation d’une quarantaine de centres villes elles sont dues à des arrêts cardiaques et 50% de ces arrêts cardiaques dont l’habitat, les commerces, les espaces publics sont sont dus à une fibrillation ventriculaire qui provoque l’arrêt du cœur. en déclin. Le seul traitement dans ce cas-là est d’envoyer un choc électrique pour Volontaire pour bénéficier de ce dispositif d’aides, faire repartir le cœur. Voilà l’intérêt du défibrillateur. Aux États-Unis, Vierzon fait partie des candidatures retenues par le où beaucoup de défibrillateurs sont installés dans les lieux publics, secrétariat d’État au logement et à l’urbanisme. on sauve beaucoup plus de vies dans ces cas d’urgence. Parmi ces avantages, l’application de la loi Malraux sur le périmètre concerné par le PNRQAD (autour de l’avenue de la République et de la rue Gourdon) garantit Où ces appareils seront-ils installés et qui pourra s’en servir ? des avantages fiscaux incitatifs pour les propriétaires. Les défibrillateurs, qui sont des boîtes d’une utilisation extrêmement En effet, grâce à ce régime, les travaux de réhabilitation simple, sont à destination de tous. Leur installation en des points bénéficient de 40% par an de crédit d’impôts et par stratégiques de la ville, là où il y a beaucoup de passage, va s’accomtranche de 100 000 euros. En contrepartie, les logements pagner d’une campagne d’information et de formation, à destination doivent être loués pendant 6 ans à des tarifs plafonnés. des volontaires mais aussi des commerçants les plus proches. Le preAinsi, les termes de la loi Malraux répondent au triple mier défibrillateur, qui nous est offert par le Lyons Club, sera installé objectif que s’est fixée la Ville : rénover les bâtiments au stade Robert-Barran. La Ville va en acheter quatre en 2010, puis du centre, lutter contre la vacance et promouvoir la d’autres par la suite. Propos recueillis par Isabelle Friedmann mixité sociale. L’incitation fiscale et l’accompagnement en ingénierie, dont va bénéficier Vierzon grâce au PNRQAD, sont donc autant d’atouts supplémentaires pour conduire le vaste chantier de rénovation du centre ville déjà engagé. Concrètement, de premiers travaux commenceront cette année, place Gabriel Péri et rue Pierre Debournou. Parallèlement, la Ville a lancé un appel L’attractivité du centre ville dépend de l’aspect de ses façades, de d’offre pour concéder à un aménageur l’aménagement de ses espaces publics, mais aussi, bien sûr, de la urbain le réaménagement global du vitalité de ses commerces. Lors d’une réunion d’information des centre ville, au-delà du périmètre du commerçants, le 1er février, une étude détaillée sur la situation des PNRQAD. Avec pour objectifs d’accommerces vierzonnais a été présentée, elle servira de base de travail à quérir des commerces, des terrains et l’action du FISAC – le fonds d’intervention pour les services, l’artisanat des logements pour donner une nouvelle et le commerce – qui prévoit des subventions à hauteur de 30% des jeunesse au cœur de Vierzon. travaux réalisés par les commerçants, pour la rénovation de leurs I.F vitrines, pour des travaux de sécurisation ou d’aménagement des accès pour les personnes handicapées.

L’activité commerciale au centre de la ville

8


[conseils de quartier]

vite dit

Une nouvelle aventure démocratique Les 5 conseils de quartier*, nés des Assises de la « Comme je suis à la retraite, j’ai du temps et j’ai toujours citoyenneté, ont commencé à se réunir, depuis le été plus actif que passif, alors j’ai envie d’aider une équipe 23 février. Composés majoritairement d’habitants, municipale qui se veut dynamique. C’est un bien de nous mais aussi d’élus et d’acteurs locaux, ils sont destinés donner la parole et ce sera un mieux si celle-ci est prise en à devenir des lieux d’échange et de proposition sur compte. Mon quartier, c’est la campagne, c’est rural, c’est des projets touchant au quotidien de chaque quartier. calme mais il y a des questions qui se posent, sur l’entretien Leurs travaux nourriront les prochaines Assises de des routes, la circulation du bus… Ces questions seront, la citoyenneté, rendez-vous annuel de la démocratie je l’espère, abordées, mais il faudra aussi que nous ayons locale. Respectivement membres des conseils de quartier une vision d’ensemble de la ville. En tant que conseiller, Centre ville et de Villages, Colette Ageorges et Alain j’ai l’intention d’informer mes voisins pour pouvoir jouer un rôle de lien entre eux et la ville. J’ai passé ma vie à Guérin livrent leurs motivations et leurs attentes. faire des rapports et à rentrer en contact avec le public, « Il y a des problèmes d’incivilités à Tunnel Château, je alors ça ne sera pas difficile. Il faut faire participer la voulais faire partie du groupe qui va gérer ces problèmes. population. On dit que les élus perdent le contact avec la Le bailleur social a du mal à communiquer avec les habitants, population, il faut éviter ce fossé. » et comme il sera présent au conseil de quartier, j’espère Alain Guérin, 67 ans, Vierzon-Villages qu’on pourra faire bouger les choses. Il ne faut pas toujours attendre des autres, il faut aussi s’investir et ne pas demander *(Les Forges ; Le Centre ville - Bois d’Yèvre ; Bourgneuf -Chaillotà la municipalité de tout gérer. J’espère qu’on aura des Beau Site et les Crèles ; Villages - Chambon - Abricot ; Colombier échanges d’idées et que ces conseils permettront aussi d’organiser - Sellier - Désert - Clos du Roy) des rencontres festives dans le quartier. Je crois que c’est une avancée pour communiquer, pour associer les gens et les responsabiliser. » Colette Ageorges, 62 ans, Tunnel Château

Saint Patrick L’Irlande au rendez-vous Après le succès de la semaine irlandaise en 2009 et le mémorable match international de rugby junior, un nouveau rendez-vous irlandais vous attend. Le samedi 30 mars, ne manquez pas la soirée traditionnelle de la Saint Patrick, à 20h30, salle Madeleine-Sologne. Au programme : concerts de musique irlandaise et bretonne. Renseignements : 06 86 48 33 07 www.baldebo.fr

trois questions à Delphine Cotard, adjointe au maire à l’éducation et l’enseignement, en charge du CUCS et du PRE

Consolider nos actions dans les quartiers Le Contrat urbain de cohésion sociale de Vierzon est reconduit pour un an, à quoi sert-il ? C’est un dispositif national qui sert à financer des actions concrètes dans les quartiers en difficulté, les quartiers nord de Vierzon. Il s’agit de favoriser l’accès des habitants à l’emploi, à l’éducation, à la santé, à la culture, aux sports et aux loisirs. Les projets retenus, portés par des associations locales, bénéficient du financement de l’État, mais aussi d’un financement de la Ville et souvent d’autres partenaires comme le Conseil général ou la CAF. Il s’agit toujours de co-financements. Les sommes versées par l’État et la Ville, au nom du CUCS, se situent entre 200 et 250 000 euros par an depuis 2007. Quels sont les types d’actions menées ? Il peut s’agir de financer des chantiers d’insertion, des programmes d’aide aux devoirs pour les enfants ou encore de mettre en place

des « ateliers nutrition » pour amener les familles à s’interroger sur leur alimentation. La régie de territoire C2S, l’AJCV ou encore la Maison de l’Oasis figurent parmi les principaux porteurs de projets sur la ville, mais il y en a bien d’autres. Qu’en est-il de l’avenir ? La convention initiale, signée avec l’État en 2007, a pris fin au 31 décembre 2009. Le dispositif a été renouvelé pour un an, mais nous attendons maintenant de connaître les nouvelles orientations de la secrétaire d’État à la ville, Fadela Amara, en ce qui concerne le CUCS mais aussi le PRE, le programme de réussite éducative, qui s’apparente au volet éducatif du CUCS. Nous souhaitons non seulement que les dispositifs soient reconduits mais aussi qu’ils soient élargis afin que toutes les familles en difficulté, qu’elles habitent les quartiers nord ou non, puissent bénéficier des actions mises en place. Propos recueillis par Isabelle Friedmann

9


Un budget tourné vers l’avenir Malgré un contexte national difficile, marqué par une baisse des dotations de l’État aux collectivités locales, la suppression de la taxe professionnelle et l’annonce d’une lourde réforme des collectivités locales, la Ville de Vierzon parvient à boucler son budget primitif 2010 sans augmenter les impôts locaux en maintenant ses services publics et en poursuivant une politique d’investissement active. Explications.


Évolution du budget 2010 par rapport à 2009 Année 2009

Année 2010

40 534 151 euros

45 697 755 euros 5 797 853

6 389 168

7 780 962

17 728 389

8 635 632

7 848 125

13 576 989

Personnel titulaire + secteur insertion

Travaux (y compris social et économie)

Dépenses d’intervention

Dépenses de gestion

Dossier rédigé par Isabelle Friedmann

18 474 788

Offrir aux Vierzonnais des services publics de qualité, pour aujourd’hui comme pour demain, sans augmenter les impôts, telle est la quadrature du cercle que l’équipe municipale a dû résoudre pour présenter, le 5 février dernier, un budget primitif équilibré. Car, contrairement au gouvernement, qui peut faire voter par le Parlement un budget en déficit, les communes sont, elles, contraintes à l’équilibre… Et à l’heure où l’État réduit ses dotations aux collectivités, l’exercice est difficile : la ville de Vierzon part ainsi avec 702 000 euros de dotations de l’État en moins par rapport au budget précédent. C’est donc une très forte diminution de son pouvoir d’achat, mais comme les ménages subissent les mêmes contraintes, en ces temps de crise, la Ville s’est fixée pour objectif premier de ne pas augmenter les impôts. Comment, dès lors, garantir les mêmes services, en direction notamment des personnes âgées et des plus démunis, via le budget du CCAS, tout en poursuivant une politique d’investissement dynamique ? Le Maire n’a pas de baguette magique, simplement quelques outils à sa disposition. La gestion des coûts de fonctionnement en fait partie : des efforts ont ainsi été menés pour rechercher une plus grande efficacité de la dépense publique, grâce notamment à des économies de gestion et à une réorganisation des services. Les dépenses de fonctionnement sont ainsi en recul de 2% en 2010 par rapport à 2009. Mais c’est aussi la recherche active de partenariats, avec l’État, la Région ou le Département, qui permet à la

En chiffre L’État aide moins Vierzon Dotations 2009 : 9 527 386 € Dotations 2010 : 8 824 601 € d’où un manque de 702 785 €.

Ville de financer ses projets. Les travaux du complexe sportif de Brouhot ont ainsi bénéficié du fonds national de développement du sport, tandis que les subventions reçues des conseils régionaux et généraux permettent de prévoir des investissements utiles, tant pour le développement économique que dans les domaines sociaux ou culturels. C’est enfin un recours raisonné à l’emprunt qui permet de préparer l’avenir de Vierzon : réaménagement du centre ville, développement du parc technologique Sologne, restructuration de l’établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes, extension de la crèche municipale… sont autant d’investissements nécessaires pour satisfaire les besoins de la population actuelle, mais aussi pour attirer de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises qui contribueront, à leur tour, aux recettes fiscales de demain. Si en 2010, l’équipe municipale parvient à boucler un budget solidaire et moderne, reste que des incertitudes pèsent sur les années à venir. La suppression de la taxe professionnelle, compensée par d’autres ressources en 2010, va entraîner un manque à gagner pour la commune, à partir de 2011. La mise en place de la taxe carbone dès juillet prochain, risque aussi de contraindre un peu plus le budget communal. Quant à la réforme des collectivités locales, en cours d’examen au Parlement, elle menace les partenariats entre communes, départements et régions.

11


La rénovation de la voirie est en bonne voie Déjà en 2009, d’importants chantiers ont contribué à rattraper le retard accumulé dans l’entretien de la voirie. En 2010, d’autres travaux permettront de donner aux rues de Vierzon une nouvelle allure. Après la réfection des chaussées et trottoirs des rues Blanche Baron, Voltaire, du Château, près du Beffroi, d’autres chantiers d’envergure s’annoncent cette année. Parmi eux, ceux de la rue de Valmy, en passe d’être terminés, auront coûté 140 000 euros, de quoi créer un réseau d’eaux pluviales souterrain, refaire des trottoirs devenus impraticables et restaurer une chaussée très délabrée. Travaux d’assainissement dans Vierzon. Au programme, également, la création d’un chemin piétonnier, sur la RD926, entre le chemin de la Trietterie et le rond-point de la Bissoudre ou, encore, la création d’une zone de stationnement le

long du chemin du Carroir aux Ajoncs, pour sécuriser l’accès à la déchetterie. Sans compter la poursuite, sur l’ensemble de la ville, du programme de gravillonnage qui prévoit de couvrir 30 000 m2 de chaussée, soit un peu plus qu’en 2009 (24 000 m2) et quatre fois plus que les années précédentes. Avec un budget de 840 000 euros, l’objectif est non seulement quantitatif, mais aussi qualitatif : « Dans chaque chantier, nous sommes attentifs à la qualité des matériaux utilisés, explique Thierry Béguin, responsable de l’entretien de la voirie et des réseaux. Quand on utilise du béton bitumineux, par exemple, ça assure une longévité du revêtement, une meilleure étanchéité et ça réduit les nuisances sonores. » Les nouveaux chantiers sont aussi l’occasion de rendre la rue plus accessible aux personnes à mobilité réduite. Enfin, pour mener à bien ces chantiers, puis l’entretien des voies, un effort financier important est consenti pour renouveler le matériel municipal : « Il s’agit de stopper l’hémorragie du parc automobile, qui est plus que vieillissant, explique Christian Gallier, responsable du parc et du garage municipal. Pour certains véhicules, il devient même impossible de trouver des pièces détachées. » L’acquisition de camions, bennes et autres pelleteuses va faciliter la remise à niveau de la voirie. Essentielle pour donner un nouveau visage à la ville.

zoom Baisse des prix pour les parents d’élèves En 2010, comme en 2009, les parents d’élèves vont bénéficier de tarifs allégés pour la cantine, l’accueil du matin et du soir, ainsi que dans les centres de loisirs. Les choix opérés par la Mairie ont ainsi des répercussions directes sur le pouvoir d’achat des familles. C’est ce qu’a calculé Jean-Luc Marty, père de deux petites Vierzonnaises : « La révision des tarifs m’a permis d’économiser 90 centimes par repas et, comme, l’an dernier, j’avais deux filles en primaire, qui prenaient chacune environ 120 repas à la cantine par an, j’ai bénéficié d’une économie de 216 euros. J’ai vraiment vu la différence tous les mois ! Sans compter la baisse des tarifs du centre de loisirs et de l’accueil après classe. Pour moi, c’est au total 300 à 350 euros d’économie par an, soit 20 à 25% de réduction. C’est énorme ! » La baisse des tarifs de cantine, obtenue grâce à la municipalisation de la restauration scolaire, a entraîné une augmentation de 7% de la fréquentation.

12


Témoignages Assainissement

La Ville finance de nouveaux raccordements

Travaux de voirie rue Voltaire achevés fin 2009.

« J’habite le secteur nord de Vierzon Villages et ça fait 14 ans que je me bats pour être raccordé au tout-à-l’égout ! Si les travaux inscrits au budget sont vraiment réalisés, ce sera un grand progrès pour nous : nous pourrons enfin être en règle au regard de la législation, c’est aussi une question de confort, car pour l’instant j’évacue mes eaux usées dans un puisard ! Je crois que c’est, enfin, une question de bon sens et de service public. » Hubert Sennegon, habitant de Vierzon Villages. À noter : 523 000 euros sont inscrits au budget 2010 pour financer le nouveau plan d’extension de l’assainissement collectif. Solidarité

La Mairie met à disposition de nouveaux locaux municipaux pour le Secours Populaire Français

Extention du réseau d’assainissement collectif rue des Meunières.

La construction du complexe sportif de Brouhot : Plus de 4,6 millions d’euros, avec un apport de 80% de subventions diverses, ont permis d’installer deux pelouses synthétiques, des tribunes et vestiaires au stade de Brouhot qui accueillera les équipes de foot de Vierzon dès la prochaine saison.(voir page 4)

« La Mairie de Vierzon a pris une sage décision, en mettant à notre disposition ces locaux complètement rénovés, car le Secours Populaire fait face, dans toute la France, à un raz-demarée de la misère. Nous constatons une augmentation de 10% de la fréquentation de nos centres entre 2008 et 2009, beaucoup de jeunes, mais aussi des familles monoparentales, des retraités et des travailleurs pauvres, y compris de petits artisans et commerçants qui n’auraient jamais imaginé avoir besoin du Secours populaire. Nous avons donc vraiment besoin de locaux pour que nos bénévoles accueillent les gens dans la dignité. » Julien Lauprêtre, président National du Secours populaire Français, qui viendra inaugurer ce bâtiment le 22 mars prochain. À noter : La Ville de Vierzon et le Conseil général ont débloqué la somme de 310 000 euros pour rénover les locaux du Rêve bleu, mis à la disposition du Secours Populaire Français.

13


Jean Forge, à cent à l’heure ! cœur ! ». Syndicaliste, il a assuré deux mandats de conseiller prudhommal, « au sein du collège salariés », précise-t-il. Un mandat qu’il n’a pas souhaité renouveler au moment de son départ en retraite. « C’était une expérience passionnante, mais si l’on veut être efficace et bien représenter les salariés, il faut être dans les affaires... Et puis, place aux jeunes ! » Pourtant, Jean Forge n’a pas enfilé ses charentaises. Inenvisageable pour cet hyperactif. Membre du Rotary Club depuis 1987, il met à profit son temps pour se mettre au service des autres. « Les gens pensent que c’est un club de gens qui se réunissent pour bien manger. C’est loin d’être cela. Les Rotariens donnent Cadre chez Paulstra de leur temps et s’engagent pour les autres. » pendant 35 ans, En 2002, il a aussi lancé ce fils de paysan le Festival de la robotique avec l’association Astech beauceron qu’il a créée avec des amis. est devenu « On sentait bien qu’il fallait promouvoir la technologie une figure et susciter des vocations incontournable chez les jeunes. » Un festival qui se tient à Vierzon dans le paysage chaque année au mois vierzonnais. de mai et qui attirent En 1965, Jean Forge pose ses valises à Vierzon où Paulstra l’a missionné pour des jeunes venus de toute superviser l’ouverture de sa nouvelle la France. Et comme unité de production. « Avec mon épouse, beauceronne s’il n’était pas suffisamment occupé, cet infatigable comme moi, nous y avons pris racines. Nous sommes retraité s’est aussi investi dans la vie de la Mutuelle Vierzonnais de cœur », dit-il joliment. Que de chemin du Cher, devenue Harmonie Berry, qui a ouvert parcouru par ce « fils de paysans ». À 18 ans, il est la Maison mutualiste de Vierzon, présidée par… Jean embauché comme technicien au service Recherche Forge. « Nous avons beaucoup de projets pour faire et Développement de Paulstra à Châteaudun. vivre ce lieu. » Ainsi, suite à l’installation « Dès lors, je n’ai jamais cessé d’étudier pour évoluer de défibrillateurs, des formations ont été proposées et progresser. » au grand public avec le concours de la Croix Rouge Responsable de production, puis directeur qualité française. Des discussions sont en cours avec de l’usine Paulstra de Vierzon, Jean Forge parle avec le CCAS pour mener des actions communes. nostalgie de ce « fleuron industriel » où il est resté « Je pense, par exemple, à des ateliers sur l’équilibre jusqu’à ce que sonne l’heure de la retraite alimentaire ou des séances de gymnastique pour en 2000. « Dire qu’il y a eu jusqu’à 750 salariés sur les seniors », détaille-t-il, avant de conclure. « Le jour le site… Aujourd’hui, ils ne sont plus que 200. Quel crèveoù j’aurai envie de m’asseoir dans un fauteuil pour regarder la télé, ce sera mauvais signe… » A.D.

14


[première Biennale du cirque]

Tous en piste ! Du 31 mai au 6 juin, Vierzon va se transformer en une immense piste aux étoiles. Depuis plus de soixante-dix ans, Vierzon et le cirque vivent une belle histoire d’amour. Dans les années 1940, Amédée Ringenbach, directeur du Cirque National, rachète les anciennes usines Brouhot. Il s’y s’installe avec sa grande famille pour passer l’hiver et préparer ses tournées d’été. La rue du Cavalier devient ainsi un lieu mythique. C’est aujourd’hui un des hauts lieux culturels de Vierzon puisqu’il abrite le music’hall National Palace. Tous les ingrédients sont donc réunis pour que la ville renoue avec la tradition. Tel est l’objectif de la Biennale, une semaine entièrement dédiée aux arts du cirque.

herbe du Collège Albert-Camus se produira également sous le chapiteau.Pendant toute la durée de la Biennale, la ville sera aux couleurs du festival : rues, vitrines et bâtiments publics. Des expositions autour du thème du cirque seront également présentées dans les différents lieux culturels. Une semaine qui marquera les esprits. A.D.

Demandez le programme ! Du lundi 31 mai au jeudi 3 juin • Cirque de rue dans les quartiers avec les élèves du collège Albert-Camus

Des partenaires prestigieux

Mercredi 2 juin

Cette initiative est organisée en partenariat étroit avec le National Palace, en collaboration avec le cirque de renommée internationale Amar et avec les élèves du collège Albert-Camus. Ces derniers ont travaillé, en effet, depuis l’an dernier avec la famille Falck (La Piste aux étoiles). Ils présenteront à nouveau le fruit de leur travail dans les différents quartiers de la ville. Lors de cette biennale il y aura quatre représentations de très haut niveau avec des artistes du cirque Amar venus du monde entier sous un chapiteau géant, le plus grand d’Europe ! Trapézistes volants, motards évoluant à très grande vitesse dans un globe, clowns, acroTarifs : bates, tigres, chevaux, Le festival de cirque éléphants… Un prole moins cher gramme exceptionnel. de France ! La famille Ringenbach Gradins : 10 euros offrira également au Loges : 25 euros p u b l ic v i e r z o n n a i s Tous les enfants des écoles quelques-uns de ses maternelles et primaires de la ville recevront plus beaux numéros. Le une invitation qu’ils « Jeune Talent » sélecéchangeront contre un billet tionné lors de la minigratuit (valable pour l’achat d’une place adulte à 10 euros). tournée des artistes en

• Le cirque de l’ombre. Animation jeune public (4-6 ans) Médiathèque à 15h (dans un décor du National Palace)

Vendredi 4 juin • Festilivres fait son cirque. Salle Madeleine-Sologne de 17 à 19h • Visite gratuite de la ménagerie du cirque. Parc des expositions, l’après-midi • Spectacle sous chapiteau. Parc des expositions à 20h30

Samedi 5 juin • Grande parade et déjeuner des éléphants. Centre ville de 10h à 11h • Festilivres fait son cirque. Animations-jeux tout public Salle Madeleine-Sologne de 10 à 19h

• Les pinceaux font leur cirque. Animation jeune public (6-12 ans) Médiathèque à 15h (dans un décor du National Palace)

• Visite gratuite de la ménagerie du cirque. Parc des expositions, l’après-midi • Spectacle sous chapiteau à 16h et 20h30 • Animations extérieures en partenariat avec l’Office de Tourisme Esplanade La Française, l’après-midi

Dimanche 6 juin • Portes ouvertes sur une répétition des artistes et visite gratuite de la ménagerie. Toute la matinée

• Spectacle sous chapiteau. Gala de clôture et remise des prix (Trophées Amédée, Prix de la ville de Vierzon, etc.) à 16h.

Et aussi…

du 1er au 6 juin

• Une exposition d’affiches de cirque et de timbres en rapport avec l’art circassien, proposée par l’association philatélique de Vierzon. Galerie Mac-Nab.

15


[courses à pied]

Tout le monde court ! Semi-marathon, course-nature, 24 heures du quai du Cher… Zoom sur trois courses à pied incontournables. À vos marques, prêt, partez !

À savoir Départ le samedi 6 mars à 15 heures. Ouvert à tous, hommes et femmes, licencié(e)s FFA ou non, à partir de la catégorie junior (18 ans). Un certificat de non contreindication à la pratique sportive en compétition est demandé lors de l’inscription. L’épreuve est inscrite au calendrier national des courses sur route. Elle est qualificative (en individuel et par équipe) pour le championnat de France. Le parcours est à effectuer « à allure libre » mais en moins de 2h30 minutes. Frais d’engagement : 10 euros sur place.

Le semi-marathon de Vierzon, c’est un peu le « bébé » de Raymond Aubailly, actuel président du Club athlétique vierzonnais. « Quand nous l’avons créé en 1976 avec Michel Sansu, alors président du CAV, nous étions pionniers dans le domaine de la course sur route. » Le nombre de participants n’a cessé d’augmenter, atteignant un record en 1993 : 622 coureurs ! Epreuve qualificative pour les championnats de France, la course attire chaque année des sportifs venant surtout de la région Centre, qui tentent de battre le record de 1 heure 11 minutes et 16 secondes, remporté en 2006 par David Védrine, licencié à l’AS Fleury-les-Aubray. « Même s’il s’agit d ’une compétition officielle et qualificative, nous

u! Nouvea

24 heures du quai du Cher, 24 heures d’endurance Sur un circuit d’un kilomètre autour du Hall des expositions, le long du Cher et du quai de l’Yèvre, cette épreuve pédestre, organisée par le Comité de l’Ultra-marathon du Centre, est ouverte aux licenciés et non licenciés, aux coureurs ou marcheurs. À savoir Départ samedi 9 octobre à 11h Hall des expositions Renseignements : Christian Noir, Les grands champs, 18120 Brinay. Tél : 06 11 38 46 11 Fabrice Simoes, 29 rue de l’écu, 41300 Theillay. Tél : 06 81 58 56 19 . Email : couc100km@yahoo.fr

tenons à en conserver toute sa dimension populaire », insiste Raymond Aubailly. Nul besoin, donc, d’avoir engrangé des médailles, ni même d’être licencié d’un club pour s’y inscrire. Le jour J, ce sont près de deux cents bénévoles mobilisés pour l’occasion qu’il faut encadrer. Inscriptions et remise des dossards, service d’ordre, ravitaillement, distribution d’éponges, chronométrage… Tout doit être fait dans les règles de l’art et les bénévoles ne sont jamais assez nombreux. « Heureusement, nous pouvons compter sur quelques fidèles qui connaissent la musique ». Et c’est grâce à la conjugaison de toutes ces énergies que le semi-marathon de Vierzon résiste contre vents et marées. Depuis 35 ans… A.D.

Sologne Classic’ : elle a tout d’une grande ! Après les quatre premières éditions de cette manifestation, qui réunit sportifs de haut niveau et amateurs, la Sologne Classic’ devient la plus grande course nature de la région Centre en nombre de participants. Au programme de l’édition 2010 : « Les Promenades de Claudette » 4 randonnées pédestres à thème de 7, 12, 22 et 30 km, et toute la journée, un marché artisanal et gastronomique, des animations pour les jeunes, des groupes de musique et une nouveauté pour cette 5e édition, deux courses enfants. À savoir Rendez-vous le dimanche 4 Juillet à Neuvy-sur-Barangeon Contact : Trail Running Neuvy. Tél. 02 48 51 60 30 . www.lasologneclassic.com

16


[élections régionales]

À noter dans vos agendas ! Les élections régionales ont lieu les 14 et 21 mars. Les 31 bureaux de vote seront ouverts (sauf modification préfectorale) de 8h à 18h sans interruption. En cas d’absence le jour des élections, vous pouvez faire établir une procuration. Pour cela il faut se rendre au commissariat de police (rue du Mac Nab) muni de votre pièce d’identité et de l’identité de votre mandataire. Renseignements : Service État civil et citoyenneté : 02 48 52 65 06

[accueils périscolaires]

Du nouveau pour les familles

[permanences des élus]

[personnes âgées]

Depuis le 1er janvier, les inscriptions et le paiement des prestations se font auprès du service Affaires Scolaires, Place Aimé-Césaire, du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 13h30 à 17h. Pour inscrire votre enfant aux accueils périscolaires (7h30-8h30/16h30-18h30), certains justificatifs sont nécessaires. Pour les renouvellements d’inscriptions,

Se déplacer devient plus simple C’est nouveau ! Un service de transport collectif assure une liaison du domicile vers une destination programmée tous les mois en fonction de la demande (le marché, le supermarché, le centre-ville, la Poste, les administrations …) avec la présence sécurisante d’un agent du CCAS. Qui peut en bénéficier ? Toute personne âgée qui connaît des difficultés de motricité et/ou qui ne peut pas utiliser les transports en commun. Elle peut être accompagnée d’un proche. À quelles conditions ? • répondre aux critères définis par le CCAS • s’inscrire à l’avance selon la programmation mensuelle (les places sont limitées) • verser une participation de 4 euros Renseignements et réservations : 02 48 71 85 24 (le matin de 8h00 à 10h00) ou service animations du CCAS : 02 48 83 11 80 merci de contacter le service Affaires Scolaires à partir du mois d’avril 2010. À savoir : les tarifs des accueils avant et après classe sont dégressifs, établis en fonction du quotient familial et du lieu de résidence. Renseignements : Service Affaires Scolaires. Tél. : 02 48 52 69 62 Email : enseignement@ville-vierzon.fr

Social .CCAS 2 bis, rue de la Gaucherie 02 48 83 11 80 .Assistantes sociales 02 48 83 11 80 .Personnes âgées 02 48 83 11 92 .Aides à domicile 02 48 83 11 94 .Portage repas à domicile 02 48 83 11 88 .Garde à domicile de nuit 02 48 83 11 80 02 48 83 11 88 .Télé-assistance Partenariat avec Smur, centre 115 et pompiers

02 48 83 11 88

18

Les élus reçoivent sur rendez-vous Nicolas Sansu, maire Poste 6504 ou 6612 Marie-Hélène Bodin adjointe au maire Solidarité

Poste 6530 Franck Michoux, adjoint au maire Aménagement urbain, travaux, logement, PRU

Poste 6610. Le vendredi, de 9 h à 12 h Ralida Ferras, adjointe au maire Enfance et jeunesse

Poste 6681. Le mercredi, de 14 h à 17 h Philippe Fournié, adjoint au maire Services publics et sécurité

Poste 6668. Le jeudi après-midi Karine Chêne, adjointe au maire Vie associative et vie citoyenne

Poste 6504 ou 6612 François Dumon, adjoint au maire Sports et tourisme

Poste 6671 Delphine Cotard, adjointe au maire Enseignement

Poste 6681 François Porracchia, adjoint au maire Voirie et espaces verts

Poste 6610 Jill Gaucher, adjointe au maire Environnement et développement durable

Poste 6668 Frédéric Couturier, Poste 6671. Le jeudi, de 14 h à 16 h Jean-Paul Saboureau,

olaire Restauration sc

[numéros utiles]

Courriel : info@ville-vierzon.fr Site : www.ville-vierzon.fr

adjoint au maire Culture et festivités

Nouveau

02 48 52 69 69

Mairie 02 48 52 65 00 - Fax : 02 48 71 80 44

.SE.SAME Relais pour personnes à mobilité réduite, foyer Léo-Mérigot

Culture et sport

02 48 71 85 24 02 48 83 11 86 .Crèche municipale Clos-du-Roy. Rue Hector-Berlioz 02 48 75 19 69 .Relais assistante maternelle Crèche du Clos-du-Roy 02 48 75 26 35

.Conservatoire de musique 02 48 75 35 49 .Médiathèque 02 48 75 48 48 .Piscine 02 48 75 64 17 .Dojo municipal 02 48 75 38 81

Enfance et jeunesse

.Le Vib’ 02 48 53 03 80 .Créabus 02 48 52 00 52

.Service enfance jeunesse 02 48 75 14 80 .Centre de loisirs 02 48 75 14 80 .Mission locale 02 48 75 85 12 .Point information jeunesse 02 48 52 09 18

Transports Urgences .Commissariat 02 48 52 92 40 .Pompiers 18 (urgences) 02 48 52 77 00 (administration)

.SAMU 15 .Sous-préfecture 02 48 53 04 40

conseiller municipal délégué Patrimoine, anciens combattants

Poste 6545. Le mercredi Élisabeth Hovasse-Prély, conseillère municipale déléguée Santé

Poste 6500 Fabienne Montigny, conseillère municipale déléguée Communication et image de la Ville

Poste 6681. Le mercredi Jean-Marc Duguet, conseiller municipal délégué Commerce, artisanat, PME et PMI

Poste 6671 Jean-Bernard Sauvage, conseiller municipal délégué Jumelage, coopération décentralisée

Poste 6671 Jean-Claude Sandrier, député, président de la communauté de communes Poste 6504 ou 6612


Espace d’expression ouvert à chacun des groupes politiques du Conseil municipal en vertu de la loi sur la démocratie de proximité adoptée en 2002.

Contributions de la majorité municipale 702 000 € de dotations d’État en moins pour Vierzon Si les élus locaux de tous bords politiques s’inquiètent depuis plusieurs années de la diminution régulière des dotations d’état versées aux collectivités territoriales, cette inquiétude n’est rien face au véritable choc que Vierzon va connaître cette année. Le gouvernement impose à notre ville deux coupes sombres respectivement de 598 000 € et de 104 000 € alors qu’une nouvelle ponction se profile en juillet avec la nouvelle version de la taxe carbone. Avec ce nouveau coup de boutoir, assurer le fonctionnement normal des services municipaux et l’indispensable redémarrage de Vierzon après des années de sous-investissement, relève du tour de force. Maintenir le haut niveau d’investissements et de travaux entrepris par la nouvelle municipalité n’est désormais possible qu’avec le précieux concours de la région, du Conseil général et des fonds encore générés par la Française des jeux ou d’organismes para-publics en faveur des équipements publics. C’est ce qui permet par exemple de réaliser le complexe footballistique de Brouhot, l’extension de la crèche municipale ou de la maison de retraite Ambroise Croizat et d’assurer un soutien correct à la vie associative, culturelle et sportive. Il est donc plus que jamais nécessaire de défendre les communes, départements et régions contre l’emprise du gouvernement afin qu’ils ne soient pas contraints à réduire leurs projets au service de la population ou à de fortes hausses d’impôts. L’heure est donc, plus que jamais, au rassemblement le plus clair et le plus large de toutes les forces de gauche pour faire échec à la politique dévastatrice de la droite qui, non contente de démanteler les services publics nationaux, s’en prend désormais aux capacités d’action des collectivités locales. Les élus communistes, socialistes, MRC, PRG, PG, écologistes et républicains de gauche

L’Emploi toujours la priorité Nous venons de voter les budgets de la ville, du CCAS et de la Communauté de communes. L’emploi fut un élément déterminant, pour nous élus socialistes, dans nos orientations et choix budgétaires. Le maintien de l’emploi public, le marché d’insertion avec la Régie de Territoires pour les publics en difficulté, le développement de l’aide à domicile de qualité pour nos aînés, des investissements records pour soutenir le secteur du bâtiment et des Travaux Publics, le Parc Technologique Sologne afin d’accueillir de nouvelles activités sont les principales mesures qui concourent à cet enjeu majeur. Toutefois, le chiffre de demandeurs d’emploi reste assez important, l’emploi salarié a reculé sur notre territoire du aux effets de la crise économique et financière. Nous réfléchissons à accentuer nos efforts vers un nouveau modèle de développement pour Vierzon et son Pays. Nous proposons le soutien accru aux activités non délocalisables (ex: le bâtiment), l’aide aux PME-PMI pour mieux structurer les domaines administratifs, financiers et logistiques, la prise en compte de l’économie sociale et solidaire comme acteur de développement... En poursuivant les politiques engagées, nous nous devons d’être imaginatifs et à l’écoute des acteurs économiques.

Chômage, ça ne peut pas continuer ! Vierzon a, en ce début d’année, un taux de chômage de 11,1%. C’est dire si le problème numéro un pour toutes les familles populaires c’est celui du chômage et de la précarité. Tout le monde voit qu’une couche de grands capitalistes, en spéculant, en licenciant, augmentent sans cesse leurs profits. Ils se moquent des milliers de salariés qui se retrouvent dans la misère, licenciés ou épuisés au travail avec des salaires bloqués ! L’État, non content d’aider ces grands capitalistes à réaliser les mêmes profits qu’avant la crise, leur verse aides et subventions de toutes sortes, paie les dettes des banquiers et parallèlement supprime des milliers d’emplois pourtant indispensables dans l’Éducation nationale, dans les transports publics, la santé, la Poste. Pour stopper ces attaques, il faudra une lutte énergique pour imposer l’arrêt des licenciements, le partage du travail entre tous, sans diminution de salaire. Les conseillers municipaux de Lutte Ouvrière

Les élus socialistes et radical de Gauche

Contributions des groupes de l’opposition

Texte non parvenu

Groupe d’opposition « Aimez Vierzon avec nous »

Depuis deux ans, la nouvelle majorité municipale justifie ses difficultés et ses insuffisances en accusant l’ancienne municipalité et l’actuel gouvernement tour à tour, de tous les maux. Mais voilà que les nuages arrivent… Ainsi le personnel municipal se plaint de ne pas être écouté. Il se dit même stressé. Le nouveau maire est pressé de « réorganiser » les services. Il le fait à coup d’ordres et de contre-ordres ; il organise des réunions de concertation alors que des décisions sont déjà prises ! Résultat, le personnel désabusé n’a plus confiance. Après une hausse des impôts de près de 6 %, le budget 2010 verra l’emprunt passer de 2 500 000 euros à 4 000 000 euros. Il est vrai que le stade Brouhot va coûter 4 600 000 euros sans que l’on ait cherché par ailleurs des solutions d’économies. Il y a trop de surfaces

sportives dispersées dans Vierzon que l’on peine à entretenir. Au niveau industriel, la zone nord, en bordure de forêt va coûter cher tout en constituant un risque pour l’environnement et le développement durable. On semble abandonner le Vieux Domaine qui, pourtant, avait fait l’objet du soutien de l’État et qui a abrité plus de 100 emplois. Oui, premiers nuages au-dessus d’un maire et d’une majorité qui, la période de grâce étant passée, vont se heurter aux difficultés liées à un manque de professionnalisme, à la tentation de dépenser plus et de n’écouter qu’eux mêmes au détriment de la Démocratie. Les élus de la liste « Une ville pour tous ! » Contact : 17, rue Armand-Brunet Tél. : 02 48 71 06 74

19



Vierzon n°09