Page 1

Lettre du maire

Mieux vivre à Cysoing

« NON A L'IMPLANTATION D'UN CAMP DE ROMS A CYSOING » Mes Chers Concitoyens, Monsieur le Préfet du Nord nous a informé lundi 03 septembre dernier, de la possibilité pour Cysoing, d'accueillir, sur le terrain de l'ancienne gare marchande rue Ladreyt, un camp de Roms d'une centaine de personnes. Suite à cette annonce, nous avons tout de suite combattu cette proposition car nous avons estimé que Cysoing était dans l'incapacité totale d'assumer un tel accueil, qui plus est dans des conditions indécentes compte tenu de la pollution existant sur ce terrain. Nous sommes également convaincus que maintenir des camps ne permettra pas aux Roms de vivre dans des conditions acceptables dans notre République. Comme beaucoup, j'ai été particulièrement touché par le drame que vivent ces familles Roms, bien souvent exclues de leur pays d'origine. Ces familles et ces enfants n'ont pas choisi de mener cette vie d'errance. De nombreuses voix se sont élevées pour qu'une solution globale et pérenne soit trouvée au niveau européen et pour que soient respectés les droits de ces minorités, dans leur pays. Dans l'attente de ces solutions et sous la pression des élus locaux, plusieurs camps ont été démantelés en France, dont certains proches de notre commune, sans pour autant assurer derrière une solution de relogement durable. Le terrain envisagé par Mr le Préfet sur notre commune, ne possède aucune des conditions requises pour accueillir ces familles dans des conditions de sécurité et de salubrité minimales. D'ailleurs, notre commune de 4500 habitants n'offre ni les services sociaux indispensables au suivi d'une centaine de personnes, ni les équipements socio-éducatifs nécessaires à la prise en charge efficace d'une population fragile et c'est pourquoi nous rejetons massivement cette proposition. Depuis trois semaines, plusieurs actions ont été menées par notre équipe municipale et par les habitants de notre territoire. Face à cette volonté de Mr le Préfet, une mobilisation de tous était nécessaire et à ce sujet, je regrette vivement que les membres de l'opposition municipale « Cysoing Demain » n'aient pas voté la motion que vous trouverez dans ces pages. Par leur absence lors du Conseil Municipal, implicitement, ils soutiennent la proposition du Préfet, vous en jugerez. Cependant l'heure n'est pas à la division, mais au rassemblement et à la mobilisation. Je tiens d'ailleurs une nouvelle fois à remercier toutes celles et ceux qui ont consacré jusqu'ici du temps aux actions qui ont été menées et dont vous trouverez un résumé en image dans cette lettre. Monsieur le Préfet n'ayant toujours pas clairement abandonné la proposition qu'il a faite, je pense nécessaire, voire indispensable, de maintenir une très forte mobilisation. Nous étions plus de 1 500 devant la Préfecture le 8 septembre dernier, il faut que nous soyons plus du double lors de la manifestation organisée par « Le Collectif Pévèle Mélantois en Colère », sur Lille, le samedi 29 septembre prochain. Cette manifestation se voudra pacifique et exemplaire. D'une manière générale, elle ne sera pas celle du rejet des autres, mais de notre volonté d'affirmer qu'il est nécessaire de trouver d'autres réponses à la misère dans laquelle vivent les Roms, que celle d'implanter des camps en dehors de la Communauté Urbaine, qui souhaite les voir partir. Et plus particulièrement, pour toutes les raisons déjà évoquées, nous manifesterons notre « NON A L'IMPLANTATION D'UN CAMP DE ROMS A CYSOING ». Je compte sur votre forte mobilisation qui sera celle du rapport de force républicain. Le droit de manifester contre une décision qui se révèlerait incohérente, arbitraire et imposée, est un droit garanti par notre constitution. Aussi le 29 septembre, faisons entendre la voix des Cysoniens et des habitants de la Pévèle et du Mélantois, dans l'ordre et la dignité. Mes Chers Concitoyens, je vous remercie pour votre soutien et votre mobilisation Votre Maire Benjamin DUMORTIER


Conseil Municipal 13 septembre 2012

Motion contre l’installation d’un camp de Roms à CYSOING

Monsieur le Maire rappelle l’information téléphonique de Monsieur le Préfet du 03 septembre 201 2 visant à l’installation d’un camp de Roms à CYSOING. Dans ce cadre, une réunion technique est intervenue en Préfecture du Nord le vendredi 07 septembre 201 2. A cette occasion Monsieur le Préfet confirme qu’il envisage l’installation de Roms sur le territoire de CYSOING et plus particulièrement sur le site de l’ancienne gare marchande objet de la parcelle B 21 04 actuellement propriété de Réseau Ferré de France. Il ressort de la proposition de Monsieur le Préfet que la municipalité exprime son opposition en considération des éléments suivants :

1) La qualité du terrain :

Monsieur le Préfet du Nord a identifié, pour prévoir l’installation d’un camp de Roms, une parcelle appartenant à Réseau Ferré de France située sur le site de l’ancienne gare marchande cadastrée B 21 04. Cette parcelle est, aux dires de Madame le Chef du Service Aménagement et Patrimoine de R F F, polluée avec certitude par des installations ferroviaires, de l’acide, de l’amiante, de l’huile usagéeH et doit faire l’objet d’une campagne de diagnostic afin d’évaluer toutes les autres sources de pollution du site. D’autre part, le terrain retenu par la Préfecture du Nord n’est pas desservi en réseaux avec surtout une absence d’eau potable ; en cela la population Rom, si elle était installée, ne jouirait pas des commodités minimales permettant l’hygiène des personnes et la salubrité du site. Il ressort de cette localisation que la proposition de Monsieur le Préfet n’est pas adaptée car elle ne permet pas l’accueil d’une population dans le respect de la dignité humaine d’une part, et engendrerait des risques sanitaires d’autre part.

2) La localisation du terrain :

Il est précisé que le terrain proposé par Monsieur le Préfet se situe en centre ville, à proximité des habitations et plus particulièrement des habitants du béguinage considérés comme une population fragile donc à risques ; en cela la proposition de Monsieur le Préfet est, là encore, inadaptée.

3) Les structures de transports en commun de la commune :

Les populations Roms souhaitent se rapprocher des grands centres urbains qui leur permettent de trouver, « plus facilement », des moyens de subsistance ; la localisation d’un camp de Roms à CYSOING empêchera, du fait de l’insuffisance de dessertes, voire de l’absence de transports en commun, la mobilité de la population qui se trouvera dès lors obligée de rester sur le territoire communal. En cela, ni la ville, ni les associations d’insertion, ni la population Rom ne sont favorables à l’installation d’un camp de Roms sur Cysoing.

4) Absence de Structures Socio­éducatives :

La ville de CYSOING ne dispose sur son territoire que d’une école maternelle publique, et d’une école primaire publique. Sur chacune des écoles le pourcentage d’occupation de 1 00% ne permet pas l’accueil d’enfants supplémentaires ; cette absence de possibilité d’accueil contreviendrait à l’obligation de scolarité instituée par les lois de la République et nuirait grandement aux possibilités d’intégration des familles Roms dans le tissu social de la commune.

5) Insuffisance de Services Sociaux

Il est rappelé que sur le territoire de la commune de CYSOING n’existe qu’une Unité Territoriale de Prévention d’Action Sociale du Conseil Général du Nord POUR LES CANTONS DE CYSOING ET PONT A MARCQ. Il est rappelé que la commune de CYSOING ne dispose pas de structure de petite enfance permettant la prise en charge et le suivi sanitaire des enfants sur la commune ; Il est rappelé que la commune de CYSOING ne dispose pas de dispensaire permettant la prise en charge sanitaire de la population ; Il est rappelé que la commune de CYSOING ne dispose pas de services sociaux permettant l’accueil, l’écoute, la mise en place d’actions de gestion et de résolution de problèmes rencontrés par la population Roms, hormis l’UTPAS précité ; Il est rappelé que le CCAS de la commune de CYSOING ne comprend aucun personnel. En cela la proposition de Monsieur le Préfet démontre sa méconnaissance totale du territoire et des infrastructures de CYSOING.

6) Insuffisance de Structures de Sécurité

Il est rappelé que la commune de CYSOING dispose d’une police municipale ne comprenant qu’UN SEUL MEMBRE, et que la Brigade de Gendarmerie de CYSOING est constituée de 1 9 GENDARMES en charge d’assurer la sécurité de 11 communes (Sainghin en Mélantois, Bouvines, Peronne en Mélantois, Bachy, Louvil, Cysoing, Cobrieux, Genech, Mouchin, Bourghelles, Wannehain). En cela Monsieur le Préfet n’a pas mesuré les incidences sécuritaires tant pour la population susceptible d’être accueillie que pour les Cysoniens

7) La population de la ville de CYSOING :

La ville de CYSOING, Chef lieu de Canton, est constituée d’une population de 4 500 habitants. Au regard du nombre


d’habitants CYSOING ne peut accueillir un camp de Roms, qui aux dires des élus des communes ou existent de tels camps (problème de bruit, de troubles de voisinage, de racket,H), engendrerait des troubles graves à l’ordre public et remettrait en cause l’équilibre social de la commune. Malgré le drame quotidien vécu par ces familles chassées de leur pays et obligées à l’errance la solution de Monsieur le Préfet qui vise à évacuer le problème métropolitain sur le territoire de notre commune n’est ni acceptable, ni envisageable. C’est pourquoi et pour toutes les raisons invoquées ci-dessus, je propose le vote d’une motion refusant l’installation d’un camp de Roms à CYSOING. MOTION CONTRE L’INSTALLATION D’UN CAMP DE ROMS

La municipalité de CYSOING demande à Monsieur le Préfet de reconsidérer la gestion de la problématique de la population Rom sur le territoire départemental. La municipalité suggère que Monsieur le Préfet apporte à cette problématique une réponse réfléchie, concertée, et équilibrée qui en aucun cas ne peut se résoudre en installant de façon massive une population sur un territoire en incapacité de l’accueillir dignement. Il est nécessaire de réfléchir à une réponse GLOBALE à ce problème. Nous préconisons l’organisation de tables rondes avec les autorités territoriales (région, département, comunes), les associations humanitaires sociales et d’insertion et également avec les représentants de cette communauté. Nous préconisons des solutions locales sur la base d’un volontariat à plusieurs niveaux : collectivités, population et Roms, et sur la base d’une contractualisation avec les familles accueillies d’une part, et avec l’aide de l’Etat d’autre part, permettant leur insertion décente et leur intégration. En cela et pour toutes ces raisons, il est proposé au conseil municipal le vote de la motion contre l’installation d’un camp de Roms à CYSOING.

Le projet du préfet Accueillir des ROMS sur un terrain pollué : "acide,amiante..."

L'action municipale et du collectif Pévèle­Mélantois en colère

9000 pétitions, manifestation à Lille, tract lors du congrès des maires, blocage à l'entrée de Cysoing


LE COLLECTIF PEVELE ­ MELANTOIS EN COLERE

NON à l’installation d’un camp de ROMS à CYSOING Restons mobilisés GRANDE MANIFESTATION A LILLE le samedi 29 septembre Rassemblement à 11h

(Place Simon Vollant face à la mairie de LILLE)

Pour les personnes ne disposant pas de véhicule pour se rendre sur Lille, les transports EECKOUTE organisent une navette GRATUITE Cysoing­4 Cantons Réservation 24h/24 au 03.20.79.42.46 en laissant votre nom et votre numéro de téléphone Premier départ prévu : 9h45 (retour assuré 4 Cantons ­ Cysoing)

Non à l'implantation d'un camp de ROMS à Cysoing  

Lettre du Maire de la Ville de Cysoing du 20 septembre 2012 "Non à l'implantation d'un camp de ROMS à YSOING"

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you