Page 1

académie de Montpellier ÉDUCATION NATIONALE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET RECHERCHE

de l’Académie de Montpellier n° 9 ● Mai 2010

n des problèmes les plus importants auquel l’Education nationale doit faire face est celui des jeunes qui abandonnent leur cursus en cours de formation et qui, de ce fait, quittent le système scolaire sans qualification. Quelle insertion sociale et professionnelle peuvent-ils alors espérer ?

U

Edito

Chaque année, au plan national, ils sont environ 50 000 à abandonner leurs études sans la moindre qualification, auxquels s’ajoutent 60 000 jeunes qui partent aux niveaux VI et V bis (c’est-à-dire au niveau d’une classe de 3ème). Dans l’académie, le suivi des élèves en cours de formation dans les établissements publics depuis quatre ans fait apparaître des résultats contrastés. Globalement, les taux de poursuite d’études s’améliorent. Les élèves qui étaient en seconde générale et technologique à la rentrée 2008 sont ainsi 77,3 % à continuer leurs études en 2009 (ils n’étaient que 74,9 % deux ans plus tôt). Ceux de l’enseignement professionnel sont 75,9 à poursuivre leur cursus (contre 74,9 deux ans avant). Pour ceux qui sont inscrits dans une filière « bac professionnel », ce chiffre atteint même 77,2 %.

Pages 2 et 3 Le dossier :

Page 4 • Brèves académiques

• Agenda

Cependant, trop de jeunes (3 500 jeunes, soit 12,6 % des élèves toutes filières confondues) abandonnent encore leur cursus au cours de leur première année de formation. Le CAP , notamment, est notre maillon faible : le taux moyen d’abandon y est supérieur à 25 % et atteint 30 %, voire 50 %, dans un certain nombre de filières.

Sommaire

La lutte contre le décrochage scolaire et les sorties sans qualification

On observe, quel que soit le niveau de la formation, que certaines spécialités de l’enseignement professionnel présentent des taux d’abandons élevés : il s’agit par exemple des spécialités liées à l’hygiène, la propreté, l’environnement, la chaudronnerie ou le travail des métaux. Pour lutter contre ces abandons, l’Education nationale dispose d’un outil, la Mission Générale d’Insertion de l’académie (MGI), malheureusement encore trop peu connue. Cette lettre entend mieux faire connaître son action. La responsabilité de la Mission Générale d'Insertion est assumée, dans une démarche contractuelle entre l'académie et les établissements, par tous les acteurs du système éducatif, au premier rang desquels les personnels de direction, les enseignants, les personnels d’éducation et d’orientation. Pour les aider dans cette mission, un coordonnateur, spécialiste de l'ingénierie de formation, est affecté auprès du proviseur dans la plupart des lycées professionnels et polyvalents. Il est chargé de décliner, au sein de l'établissement, les actions de la MGI. Il met en place, conjointement avec les personnels du lycée, les actions de remotivation et de préparation à la qualification des élèves qui sont sortis du système éducatif depuis moins d’un an. Nous ne pouvons nous satisfaire de laisser ne serait-ce qu’un seul jeune au bord du chemin. C’est pourquoi j'entends développer au maximum la Mission Générale d’Insertion. Christian Philip Recteur de l’académie de Montpellier,

La Lettre du Recteur est consultable et téléchargeable sur : www.ac-montpellier.fr

Chancelier des Universités

La Lettre du Recteur • n°9 • Mai 2010

1


La lutte contre le décrochage scolaire et les sorties sans qualification

ans l’académie, plus de 3 500 élèves inscrits à la rentrée de septembre 2008 dans un cursus menant à un diplôme ne sont plus inscrits dans un établissement public en 2009. Cela représente 8 % des élèves de l’enseignement général et 20 % des élèves de l’enseignement professionnel.

D

L’insertion est une mission de l’Education nationale, au même titre que la formation initiale ou la formation continue. La Mission Générale d'Insertion (MGI) a pour objectif de réduire le nombre des jeunes âgés de plus de 16 ans qui sortent sans diplôme d’un établissement public du 2nd degré. Le Groupe d’Aide à l’Insertion (GAIn), l’Action de Préparation à la Qualification (APQ), la Formation Complémentaire d’Initiative Locale (FCIL), sont autant de dispositifs de la MGI qui luttent contre les abandons et accompagnent le parcours de réussite éducative. Les actions de prévention de la rupture de formation et de préparation à la qualification sont conduites dans les établissements scolaires sous la responsabilité du chef d’établissement. L’Etat participe à hauteur de 1,5 M€ par an répartis entre la coordination pédagogique et administrative (31 emplois soit 1,1 M €), les dispositifs de la MGI (7 500 HSE soit 300 000 €) et le budget de fonctionnement (136 000 €).

Le Groupe d’Aide à l’Insertion (GAIn) Le GAIn est une cellule de veille au sein de l’établissement qui repère des élèves décrocheurs et met en place des actions d’accompagnement. L’organisation, la composition et les méthodes de travail de chaque GAIn dépendent des objectifs fixés par le projet d’établissement et de l’analyse des abandons d’études conduite par l’établissement et les services académiques.

Au Lycée professionnel Alfred Sauvy de Villelongue dels Monts dans les Pyrénées-Orientales En début d’année scolaire, Stéphane Almes, coordonnateur MGI affecté dans l’établissement, reçoit les élèves et familles qui le sollicitent ainsi que les élèves potentiellement « décrocheurs », pour leur proposer des solutions alternatives à une orientation parfois subie : - passerelles pour changer de formation - modules IPAQ (Itinéraire Personnalisé d’Accès à la Qualification) pour les accompagner vers la qualification - soutien pédagogique (cognitif, méthodologique et comportemental) L’action du coordonnateur MGI, appuyé par le proviseur Didier Batlle, se poursuit tout au long de l’année scolaire avec les équipes éducatives et pédagogiques, dans le cadre du GAIn.

Les GAIn dans l’académie Années 2006 - 2007 2007 - 2008 2008 - 2009 2009 - 2010

2

(au 12/02/10)

GAIn 09 36 38

Nbre d'élèves suivis 0 096 0 720 2 001

38

1 475

La Lettre du Recteur • n°9 • Mai 2010

Au Lycée Georges Pompidou à Castelnau le Lez dans l’Hérault Un CAP « employé de vente option B produits d’équipements courants » en un an a été ouvert à la rentrée 2009, dans le cadre de la MGI. Ce cursus adapté s’adresse aux élèves repérés par le GAIn dans la classe de seconde professionnelle et plus généralement aux élèves en cours de déscolarisation. Ces élèves bénéficient de périodes de formation en entreprise ainsi que d’un accompagnement personnalisé tout au long de l’année, assuré par la coordonnatrice MGI Anne-Sophie Boulenc, référente de la formation. Le bilan de cette action est très positif : 1/3 des élèves envisagent une poursuite d’étude en Bac Pro, via des contrats en alternance, ou un retour en formation initiale. Les autres escomptent décrocher leur premier contrat de travail en même temps que le CAP .

L’action de la MGI s’inscrit dans un partenariat large avec les structures péri-éducatives (AROEVEN), avec la Région via les écoles régionales de la 2ème chance, ainsi qu’avec les Missions Locales, dans l’objectif de repérer les jeunes déjà sortis de l’école sans solution et de leur proposer une formation qualifiante. Les écoles régionales de la deuxième chance (ER2C) mettent en avant la contractualisation et le volontariat des jeunes qui élaborent leur projet professionnel avec l’aide d’un référent et d’une équipe pédagogique pluridisciplinaire. Dans l’académie, sept écoles sont financées par le Conseil régional du LanguedocRoussillon. Les GRETA sont partenaires de 3 d’entre elles : à Mende en Lozère, à Alès dans le Gard et à Béziers dans l’Hérault. Ces écoles travaillent avec le réseau économique local.


La lutte contre ontre le décrochage scolaire et les sorties sans qualification

L’Action de Préparation à la Qualification (APQ) L’APQ prend en charge les élèves sortant de la classe de 3ème sans affectation. Son action est déterminante dans le changement de comportement des jeunes (envie de s’en sortir en revenant à l’école, évolution de l’agressivité vers des attitudes plus scolaires, maturité, diminution de l’absentéisme).

Au Lycée professionnel Pierre Mendès France à Montpellier dans l’Hérault Non affectés à la rentrée de septembre, 15 jeunes issus de collège bénéficient depuis novembre 2009 de l’APQ organisée par Michel Fontes, coordonnateur MGI, en partenariat avec la société des transports de l’agglomération de Montpellier (TAM).

L’APQ les aide à surmonter leur manque d’autonomie et de confiance en eux, aussi bien au lycée professionnel que dans le monde de l’entreprise. D’après Jacques Llorca, proviseur, le partenariat TAM-atelier « réparation des vélos » développe le sens de la responsabilité, la concentration sur une tâche professionnelle et la fierté de participer à une action pour la collectivité. L’atelier, dirigé par un ancien élève du lycée, Samy Nouioua, s’organise autour de la révision régulière des vélos de l’agglomération de Montpellier (Vélomagg’et Vélomagg’ plage).

Les Formations Complémentaires d’Initiative Locale (FCIL) Certains jeunes titulaires d’un diplôme peinent à trouver un emploi. La MGI a pour mission de leur faciliter une insertion rapide et durable. Les FCIL leur apportent les compétences spécifiques ou complémentaires dont ont besoin certaines entreprises locales.

Les APQ dans l’académie

Au Lycée professionnel Voltaire à Nîmes dans le Gard

LP Pierre Mendès France à Montpellier

028 jeunes

La FCIL Hydro-Esthétique vise ainsi l’insertion professionnelle par l’acquisition de compétences et la spécialisation sur un créneau d’emploi porteur. Madame Sylvie Alcaraz, professeur en techniques esthétiques, constate que grâce à cette formation (par convention entre le LP et le centre de thalassothérapie de la Grande Motte), une partie des jeunes décident de continuer leurs études en Brevet Professionnel, tandis que d’autres trouvent une insertion professionnelle immédiate.

LP Jules Ferry à Montpellier

029 jeunes

LP Jean Moulin à Béziers

029 jeunes

LP Frédéric Mistral à Nîmes

028 jeunes

Lycée Louis Feuillade à Lunel

028 jeunes

TOTAL

142 jeunes

Le livret personnel de compétences C’est une action expérimentale et innovante de la MGI destinée aux élèves décrochés qui va leur permettre de valider leurs acquis. Ce livret pourra servir de modèle pour d’autres filières.

Au Lycée professionnel Gustave Eiffel à Narbonne Un livret personnel de compétences a été développé par la coordonnatrice MGI Christine Constans et l’équipe du lycée, avec le concours des Inspecteurs de l’Education Nationale pour l’Enseignement Technique.

Les FCIL dans l’académie Hydro-Esthétique LP Voltaire à Nîmes

post CAP 12

Eoliennes Lycée Dhuoda à Nîmes

post Bac 14

Cadets de la République LP Gaston Darboux à Nîmes

post Bac 90

Cordistes LP Fernand Léger à Bédarieux

post Bac 16

Compétition auto LP Mendès France à Montpellier

post Bac 11

TOTAL

144 élèves

Dans l’académie, 13 Centres de Bilan de l’Education Nationale (CBEN) sont rattachés aux GRETA. Ils proposent à tous les publics des services d’orientation, des bilans de compétences, un accompagnement à la Validation des Acquis et de l’Expérience (VAE), ainsi qu’une aide à l’élaboration de projet et à l’insertion professionnelle. En 2009, ces centres ont accueilli plus de 8 000 personnes.

La Lettre du Recteur • n°9 • Mai 2010

3


Brèves académiques La revalorisation du métier d’enseignant grâce au « pacte de carrière » ès septembre 2010, les professeurs nouvellement recrutés et les enseignants en début de carrière, soit un quart des enseignants, bénéficieront d'une revalorisation de leur salaire. Ce « pacte de carrière », décidé par le ministre de l’Education nationale, favorise également l'accompagnement, la mobilité et la santé au travail.

D

Cette mesure concernera plus de 20 000 enseignants stagiaires lors de leur première année. Par rapport à la rémunération actuelle, le gain sera de 1 884 € pour les professeurs des écoles et les professeurs certifiés, et de 3 108 € pour les professeurs agrégés. Cette revalorisation profitera également à 170 000 enseignants en début de carrière (jusqu’à 7 ans d'ancienneté), qui toucheront 660 € supplémentaires par an en moyenne.

• Signature d’une convention entre l’institut Télécom, l’UM1, l’UM2 et l’Ecole des Mines d’Alès à la préfecture de Région 17/05 • Réunion des chefs d’établissement de l’Aude 18/05 • Comité de l’Administration Régionale (CAR) à Perpignan 19/05 • Conseil académique des langues régionales 19/05 • Bilan de l’expérimentation en seconde au Lycée d’Alzon à Nîmes et au Lycée Pompidou à Castelnau-le-Lez 20/05 • Bilan de l’expérimentation en seconde au Lycée La Merci à Montpellier 25/05 • Visite du Lycée Mermoz et signature d’une convention avec EDF 25/05 • Bilan des Cordées de la réussite (au CRDP) 25/05 • Commission académique des langues vivantes 26/05 • Réunion des chefs d’établissement du Gard 26/05 • Conseil des Inspecteurs de l’Education nationale du 1er degré de Lozère 28/05

Ce « pacte de carrière » permettra d'accompagner l'élévation du niveau de qualification des professeurs, désormais recrutés à Bac + 5, et de rendre plus attractive la carrière enseignante.

• Réunion des chefs d’établissement de Lozère à Marvejols 28/05 • Réunion des chefs d’établissement des Pyrénées-Orientales 31/05 • Réunion des chefs d’établissement de l’Hérault 01/06 • Cérémonie de remise des Palmes Académiques au rectorat de Montpellier 01/06 • Réception de collégiens et d’équipes pédagogiques de ZEP à la Banque de France 02/06 • Remise des prix du concours de poésie en occitan et en catalan 02/06 • Bilan de l’expérimentation en seconde au Lycée Maillol à Perpignan et au Lycée Jules Fil à Carcassonne 03/06 • Réunion des Recteurs à Paris 08/06 • Commission mixte franco-andorrane à Paris 09/06 • Plateforme technologique au Lycée Jean Moulin à Béziers 10/06 • Visite de l’extension de l’Ecole Jean Petit et du Collège Gustave Violet à Prades (66) 11/06

• Remise des prix du concours Claude Erignac à Mende 28/05

Directeur de Publication : Christian Philip Rédaction : Service information et communication Rectorat de l’académie de Montpellier 31 rue de l’Université - CS 39004 - 34064 Montpellier Cedex 2 Mise en page : SRD-PAO Rectorat de Montpellier

4

La Lettre du Recteur • n°9 • Mai 2010

Crédits photo bandeau : Marzanna Syncerz, Yuri Arcurs, Endostock, Fotolia.com Crédits photo : Simone van den Berg - Fotolia.com, Service Communcation Rectorat, MEN Impression : AMD - RCS 434 017 98 La Lettre du Recteur est imprimée sur un papier éco responsable.

Agenda du Recteur

L’économie réalisée par le non-renouvellement d'un enseignant sur deux partant à la retraite est réinvestie à 50 % dans le financement de cette mesure, ce qui constitue un effort significatif dans une période de contrainte budgétaire importante.

La lettre du Recteur 9  

la lettre du recteur 9

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you