Page 1

académie de Montpellier ÉDUCATION NATIONALE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET RECHERCHE

de l’Académie de Montpellier n° 11 ● Septembre 2010

a rentrée scolaire 2010-2011 est placée sous le signe d’une politique volontariste au service de la réussite de nos élèves. Il est rare de voir autant d’instruments nouveaux mis en place à la même rentrée. Cette lettre vous les présente : la consolidation du socle commun de connaissances à l’école et au collège, la nouvelle classe de seconde, le développement d’expérimentations. Ces dernières ont pour objectif de tester les initiatives susceptibles de correspondre aux besoins de nos élèves. Si leur évaluation est positive, elles pourront se développer.

L

Edito

Ce qui caractérise d’abord ces instruments, c’est la conviction que pour donner des chances égales à chacun, il faut personnaliser le parcours d’un élève. A l’intérieur, bien entendu, d’un cadre et d’objectifs définis pour tous, il convient de savoir proposer à chaque élève les améliorations dont il a besoin pour réussir. Le meilleur exemple en est l’Internat d’Excellence de Montpellier. Quel beau défi !

Pages 2 et 3 Le dossier :

Page 4 • Brèves académiques

• Agenda

Sommaire

Une politique volontariste au service de la réussite de chaque élève

Cette rentrée est aussi marquée par la réforme touchant nos jeunes professeurs qui viennent d’être reçus à un concours de recrutement. Que n’a-t-on pu entendre ou lire ! Des victimes jetées dans la fosse aux ours ! Sans critiquer l’Université, autant il est normal qu’elle soit le lieu des apprentissages disciplinaires (avant le concours), autant il est préférable que la formation pédagogique se fasse dans les écoles et établissements. Jamais nous ne nous étions autant préoccupés de l’accueil, de l’accompagnement et de la formation des nouveaux professeurs que cette année. Par ailleurs, ils bénéficient (ce qui est exceptionnel dans le contexte budgétaire actuel) d’une revalorisation de leur rémunération correspondant à un 13ème mois. Les économies faites par le non remplacement d’un professeur sur deux partant à la retraite sont réinvesties dans le « pacte de carrière » que nous leur proposons. Enfin, pourquoi ne pas se réjouir dans notre académie des résultats du baccalauréat 2010 ? Pour la première fois, l’académie a un taux de succès global supérieur à la moyenne nationale. Cela ne signifie certes pas que tout est parfait. Mais cela montre que les efforts faits produisent des résultats et confirment notre ambition pour la jeunesse de cette région, principal facteur de son développement. Par ailleurs l’enquête de satisfaction du mois de juin, relative à cette Lettre du Recteur un an après son premier numéro, plébiscite le support électronique. La lettre sera désormais diffusée en format électronique et accessible sur le portail académique. Le rectorat renforce ainsi son engagement en tant qu’administration exemplaire écoresponsable. A l’ensemble de nos élèves, à leurs familles, à nos professeurs et aux autres personnels, à tous ceux qui concourent avec l’Education nationale (collectivités locales, autres services de l’Etat, entreprises et associations) à la formation, je souhaite une très bonne rentrée scolaire 2010-2011. Christian Philip

La Lettre du Recteur est consultable et téléchargeable sur : www.ac-montpellier.fr

Recteur de l’académie de Montpellier, Chancelier des Universités

La Lettre du Recteur • n°11 • Septembre 2010

1


Une politique volontariste au service de la réussite de chaque élève

Entretien de rentrée avec Monsieur le Recteur onsieur le Recteur, l’actualité de l’académie est chargée à la rentrée 2010-2011. La consolidation du socle commun de connaissances et de compétences est effective, que peut-on dire du livret de compétences ?

M

Le socle commun de connaissances et de compétences présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. C’est un ensemble de savoirs fondamentaux qui est mesuré à 3 étapes de la scolarité, les « paliers » du CE1, du CM2 et de la 3ème. La maîtrise des savoirs fondamentaux définis par le socle commun permet : - d’assurer à tous les élèves le même niveau d’exigence en termes de connaissances et de compétences ; - de construire son avenir personnel et professionnel ; - de disposer des moyens pour continuer à se former tout au long de la vie. Le socle s’inscrit dans la logique des préconisations européennes : la capacité à s’orienter et se former tout au long de la vie.

La validation du socle commun • Les élèves de 3ème doivent maîtriser les 7 compétences du socle commun au palier 3 pour obtenir le diplôme national du brevet à la session 2011. • Les élèves de 3ème de SEGPA passent cet examen. Ils doivent valider au moins les compétences du socle au palier 2 pour obtenir le certificat de formation générale. Le livret personnel de compétences est l’outil de suivi personnalisé de chaque élève. Il permet aux familles de suivre la progression des apprentissages de leur enfant. Créé à l’école primaire, il accompagne les élèves au collège et pendant toute leur scolarité obligatoire. C’est un document officiel qui atteste la maîtrise des compétences du socle commun pour les examens (diplôme national du brevet ou certificat de formation générale) et qui permet une liaison entre les différents niveaux du cursus scolaire de l’élève. À l’aide du livret, les enseignants expliquent aux parents ce que leur enfant a appris et ce qu’il doit encore apprendre, pendant toute sa scolarité obligatoire.

Le Schéma académique de développement des langues vivantes L’académie met en place à compter de la rentrée scolaire 2010-2011 de nouveaux dispositifs pour renforcer l’enseignement des langues vivantes : des Cursus de type bi-langue dès l’école primaire des Cursus Linguistiques d’Excellence (CLE) dans le 2nd degré ● un label académique d’excellence « ETOILE » (pour Excellence, Talent et Ouverture Internationale par les Langues Etrangères). Ces dispositifs seront progressivement généralisés d’ici la rentrée 2012. L’intégralité du Schéma académique est disponible sur le site de l’académie. ● ●

2

La Lettre du Recteur • n°11 • Septembre 2010

La réforme de la classe de seconde se généralise. Quels sont les objectifs prioritaires du « nouveau lycée » ? L’objectif prioritaire du « nouveau lycée » consiste à accompagner tous les lycéens pour assurer la réussite de chacun d’entre eux. La démarche s’appuie sur trois dispositifs « sur mesure » en vue de favoriser la bonne orientation et le succès de chaque lycéen : - l’accompagnement personnalisé de 2 heures hebdomadaires qui permet de répondre de manière individualisée aux besoins de chaque élève ; - le tutorat qui offre la possibilité d’être conseillé et guidé dans son parcours d’orientation ; - les stages de remise à niveau pour éviter le redoublement et les stages passerelle pour changer d’orientation. Dans ce cadre, la réforme de la classe de seconde offre aux élèves la possibilité de mûrir leurs choix. Trois nouveautés en font désormais une vraie classe de détermination : - les enseignements communs à tous les lycéens sont élargis à raison de 80 % du total de l’horaire de l’élève ; - les enseignements d’exploration offrent la possibilité de découvrir de nouvelles disciplines dans trois domaines (économique, scientifique et technologique ou lettres-languesarts) ; - les établissements disposent de moyens supplémentaires (10h30 par classe de 2nde) pour mettre en place des groupes à effectif réduit. D’autres mesures s’ajoutent à ces dispositions pour que le lycée s’adapte à la société d’aujourd’hui : le renforcement de l’apprentissage des langues vivantes, le développement de l’éducation artistique et culturelle et le renouvellement des instances de la vie lycéenne.

La gestion des ressources humaines évolue. Quels sont les changements pour les personnels enseignants ? Les professeurs-stagiaires, lauréats des concours de recrutement 2010 (CRPE, CAPES, CAPET, CAPEPS, AGREGATION) et les conseillers principaux d’éducation (CPE) stagiaires, sont accueillis à cette rentrée selon des modalités nouvelles. Ils reçoivent une formation professionnelle qui associe pratique et réflexion sur la pratique.

Dans le 1er degré Les professeurs stagiaires suivent une formation initiale (observation, pratique accompagnée, sessions de formation pédagogique) auprès de tuteurs, de maîtres formateurs et avec l’appui de l’IUFM. Dans une seconde phase, ils prennent la responsabilité de classes et construisent par la pratique les compétences professionnelles, toujours avec l’aide et les conseils de maîtres formateurs et tuteurs.

Dans le 2nd degré L’accueil des professeurs stagiaires et des conseillers principaux d’éducation se fait d’abord dans les établissements, qui deviennent les lieux privilégiés de la formation professionnelle pendant 36 semaines. 12 semaines sont consacrées à la formation disciplinaire et pédagogique (8 semaines en début d’année et 4 en milieu d’année). 24 semaines sont réservées à la responsabilité de classes avec aide et conseils des tuteurs. A noter que les professeurs stagiaires ne prennent pas de classes en responsabilité avant d’avoir reçu une formation de huit semaines. Ils sont accompagnés tout au long de l’année par les tuteurs, les chefs d’établissement et les corps d’inspection.


UUne ppolitique tique volontariste ol au service de la réussite de chaque élève

Quelles mesures sont envisagées pour une revalorisation du métier d’enseignant ? Le Ministère de l’Education nationale a mis en place de nouvelles mesures de revalorisation financière des enseignants et des modalités d’un pacte de carrière. Dès la rentrée, les 20 000 futurs professeurs des écoles et professeurs certifiés qui rejoignent l’Education nationale pour leur année de stage voient leur traitement augmenté à hauteur d’un 13ème mois de salaire. Environ 170 000 enseignants ayant jusqu’à 7 ans d’ancienneté seront également concernés par une revalorisation de 660 euros par an. Au-delà de cette revalorisation financière, d’autres mesures structurent le « pacte de carrière » : le droit individuel à la formation (crédit de 20h/an plafonné à 120h), les entretiens d’évaluation professionnelle (à 2 ans puis à 15 ans de carrière), les formations de reconversion et les perspectives de mobilité et de « secondes carrières ». Enfin, un bilan de santé sera proposé à tous les personnels exerçant dans le département de l'Hérault, âgés de 50 ans. Il concerne 700 personnels enseignants, administratifs, techniques et d'encadrement, qui recevront un courrier individuel.

L’Internat d’Excellence L’Internat d’Excellence de Montpellier, établissement public d’Etat, accueille 90 internes dans le cadre historique des bâtiments de l’ex-Ecole Militaire Supérieure d’Administration et de Management : 24 élèves en 6ème, 24 en 5ème, 23 en 3ème et 19 en 2nde. A la rentrée 2011 ils seront 250. L’Etat a investi 50 millions d’euros pour la réhabilitation du site. Cet internat propose un projet pédagogique innovant qui accompagnera tout au long de leur scolarité des élèves motivés et méritants, afin de les conduire au plus haut degré de réussite. L’objectif qualifié d’excellence est d’offrir à l’ensemble d’une cohorte d’élèves, écoliers, collégiens et lycéens, qui n’ont pas chez eux les conditions matérielles adéquates, ou qui ne peuvent surmonter seuls leurs difficultés sociales ou d’adaptation au système éducatif « normal », la possibilité d’exprimer leur potentiel de réussite scolaire.

L’évolution de la société amène à repenser l’organisation de l’école pour le bien être de l’élève. Qu’en est-il ? Le Ministre de l’Education nationale a installé le 7 juin 2010 le comité de pilotage de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires, qui aura à traiter des questions d’équilibre entre le temps de l’école, le temps de repos, les vacances, les activités sportives et culturelles. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie et d’apprentissage des élèves dans le 1er et le 2nd degré. La réflexion s’appuie notamment sur l’expérimentation d’un nouveau rythme dans 100 collèges et lycées : cours le matin, activités sportives et culturelles l’après-midi. Un large temps sera réservé à la réflexion, à la consultation et au débat, en particulier avec la mise en place de débats déconcentrés en académie du 15 septembre au 15 décembre. Ces débats ouverts au public, aux élus locaux, aux collectivités et aux représentants du monde économique, pourront être organisés au sein des établissements scolaires, au plan départemental et au plan académique. Le calendrier des débats ainsi que leurs restitutions sont disponibles sur le site de l’académie : https://www.ac-montpellier.fr/sections/academie/rythmes_scolaires

Résultats du Baccalauréat par série Sessions 2008, 2009, 2010 Série

2008

2009

2010*

Académie

France

Académie

France

Académie

France

Bac général

86,1 %

87,9 %

87,6 %

88,9 %

87,5 %

87,2 %

Bac techno.

79,3 %

80,3 %

80,0 %

79,8 %

82,2 %

82,0 %

Bac prof.

76,7 %

76,4 %

88,4 %

87,1 %

86,7 %

85,7 %

Tous Bacs

82,3 %

83,5 %

85,8 %

86,2 %

85,9 %

85,4 %

L’un des chantiers prioritaires de cette rentrée est celui des expérimentations, en particulier celles qui font suite aux Etats généraux de la sécurité à l’école les 7 et 8 avril 2010. Quelles pistes d’actions ont été dégagées à l’issue de ces Etats généraux, pour une meilleure réussite scolaire ? En France, les 105 établissements qui concentrent le plus de difficultés au regard de la situation sociale des familles et du climat scolaire auront la possibilité d’engager d’importantes innovations grâce au programme CLAIR (Collèges et Lycées pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite). Dans l’académie de Montpellier 9 établissements (7 collèges dont 5 collèges RAR et 2 lycées professionnels) ont été choisis pour participer à cette expérimentation : les Collèges Condorcet, Diderot et Romain Rolland à Nîmes, le LP Gaston Darboux à Nîmes, le Collège Krafft à Béziers, les Collèges des Echoliers de la Mosson et Las Cazes à Montpellier, le Collège Madame de Sévigné à Perpignan et le LP Alfred Sauvy à Villelongue-dels-Monts. Ces établissements mettront en place des innovations pédagogiques visant à personnaliser l’enseignement, une réorganisation de la vie scolaire sous l’autorité « d’un préfet des études » et un fonctionnement des ressources humaines plus souple (nomination des personnels à partir de profils de postes sur proposition du chef d’établissement, déroulement de carrière).

*résultats provisoires

La Lettre du Recteur • n°11 • Septembre 2010

3


Une politique volontariste au service de la réussite de chaque élève

Les ERS, destinés à accueillir des élèves du 2nd degré qui présentent de graves problèmes de comportement et sont en échec scolaire, ont pour objectif de donner à ces adolescents une « deuxième chance ». Agés de 13 à 16 ans, placés en internat avec l’accord de leur famille, ils sont encadrés par des enseignants volontaires, des assistants d’éducation, et par des personnels de la protection judiciaire de la jeunesse. C’est au sein du Collège du Trenze à Vialas en Lozère que l’ERS de l’académie de Montpellier est créé. Il accueille 16 élèves à cette rentrée puis 70 à terme (52 garçons et 18 filles). Le projet pédagogique et éducatif s’inscrit dans le cadre des contenus de formation du collège, auxquels il apporte les aménagements utiles : l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences, l’appropriation des règles du vivre ensemble, l’estime de soi et des autres, la définition d'un projet de formation.

Cours le matin, sport l’après-midi Dans l’académie, 4 établissements ont été retenus pour participer à cette expérimentation « Cours le matin, sport l’après-midi » : • Collège Marcel Pagnol à Montpellier • Collège Victor Hugo à Narbonne • Lycée général et technologique Jean Mermoz à Montpellier • Lycée polyvalent Charles Renouvier à Prades Dans chaque établissement, plusieurs classes bénéficieront d’un nouvel emploi du temps, offrant d'importantes plages de pratique physique et sportive, artistique et culturelle l'après-midi. L’expérimentation est lancée pour une durée de trois ans et fera l’objet d’une évaluation. Elle est destinée à : - aménager le temps scolaire pour la réussite des élèves ; - adapter la politique de santé de l’établissement aux besoins des élèves ; - valoriser les acquis des élèves dans toutes les disciplines.

La restructuration des services du Rectorat et de l‘Inspection académique de l’Hérault La réflexion conduite depuis septembre 2009 entre les services du Rectorat et les services de l’Inspection académique de l’Hérault mène à la mutualisation de certains services administratifs et techniques. Trois facteurs ont favorisé cette opération de restructuration : - l’antériorité, dans la mesure où plusieurs fonctions avaient déjà été mutualisées (courrier, reprographie…) ; - la proximité, puisque la majorité des services partagent le même site ; - la technicité, car la mise en commun a lieu dans des secteurs d’activité qui sont très proches voire identiques et va renforcer la professionnalité des agents. Ce nouveau schéma d’organisation n’est cependant pas une fusion des entités juridiques et administratives des deux institutions. Télécharger le nouvel organigramme sur www.ac-montpellier.fr

4

La Lettre du Recteur • n°11 • Septembre 2010

• Cérémonie de remise des prix masters de la « Lettre M » à Sète 20/09 • Réunion de rentrée des chefs d’établissement du Gard et de l’Hérault 21/09 • Réunion de rentrée des chefs d’établissement de la Lozère au Lycée Peytavin à Mende 22/09 • Clôture de la journée des tuteurs des fonctionnaires stagiaires à l’IUFM de Montpellier 22/09 • Visite du Lycée des Métiers François Andreossy et du Lycée Jean-Durand à Castelnaudary 23/09 • Conférence de presse de rentrée de l’enseignement supérieur au Rectorat de Montpellier 24/09 • Comité de pilotage de l’Environnement Numérique de Travail avec la Région 27/09 • Réunion de rentrée des chefs d’établissement des Pyrénées-Orientales et de l’Aude 28/09 • Réunion du Comité académique d’évaluation 29/09 • Séminaire de lancement du Plan académique des langues vivantes au CRDP 29/09 • Ouverture de la journée d’accueil des assistants de langues au CRDP et visite de l’Internat d’Excellence pour le personnel du rectorat et les corps d’inspection 06/10 • Visite du Lycée climatique et sportif Pierre de Coubertin à Font-Romeu 07/10 • Dans le cade du programme CLAIR visite du Lycée Alfred Sauvy à Villelongue-dels-Monts et du Collège Madame de Sévigné à Perpignan 15/10

Directeur de Publication : Christian Philip Rédaction : Service information et communication Rectorat de l’académie de Montpellier 31 rue de l’Université - CS 39004 - 34064 Montpellier Cedex 2 Mise en page : SRD-PAO Rectorat de Montpellier Crédits photo bandeau : Marzanna Syncerz, Yuri Arcurs, Endostock, Fotolia.com Crédits photo : rectorat de Montpellier Impression : AMD - RCS 434 017 98 La Lettre du Recteur est imprimée sur un papier éco responsable.

Agenda du Recteur

L’ouverture d’un Etablissement de Réinsertion Scolaire (ERS)

Lettre du recteur n°11 septembre 2010  

lettre du recteur de l'académie de montpellier septembre 2010

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you