Page 1

1


FantaZ

SOMMAIRE

ia : Qua

FantaZ FantaZ

ia, À l’o

rigine…

ia, Du r

FantaZ

nd mod

êve à la

e éthiqu

:

e rime a

.............

............

réalité !

vec Fan

............

taisie !

............

............

.............

............

............

p

3 ............ 3 .............. ia, Agir ............ ............ ............ ici pour ............ ............ ............ .... p TOIT là FantaZ ............ 3 ............ -bas ! ... ia au N ............ épal ...... ............ ............ ......... ............ ............ FantaZ p .. ............ 4 ............ ............ ia à Bali ............ ............ ............ ............ ............ .............. ......... ............ ............ FantaZ p 6 ............ ............ ............ ............ ia en Th ............ ............ ............ aïlande ............ .. .. .. .. .. .. .. .. ............ Retrouv p 9 .............. ............ ............ ez l’équ ............ ............ ............ ............ ipe Fan ............ ............ . ............ p 10 taZia en ............ ............ France ............ ! .................. ............ . p 1 ............ 1 ............ ............ ............ .......... p 12 FantaZ

ia, Des

engage

ments

..............

............

............

............

............

............

............

............

.

............

..

p

« Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. Les organisations du commerce équitable (soutenues par les consommateurs) s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel. » Définition du commerce équitable proposée en 2001 par quatre structures internationales de commerce équitable (FLO, IFAT, NEWS, EFTA)

2


FANTAZIA, QUAND MODE ÉTHIQUE RIME AVEC FANTAISIE !

Avant toute chose, FantaZia est une marque de vêtements et bijoux ethniques « occidentalisés » ! Bien loin de l’univers baba cool « soixantehuit’ard », souvent associé à la mode orientale, FantaZia revisite les basiques asiatiques, en y ajoutant une touche de fantaisie pour un total look Hippy Chic ! Ainsi les tuniques s’ornent de capuches et les pantalons Fisherman se déclinent en jean, pour proposer une mode équitable mais actuelle !

FANTAZIA, À L’ORIGINE…

Tout commença en 2003, lorsque Céline et JeanRenan, jeune couple originaire de Rouen mais installé à Paris, ressentent un certain « raz le bol » de la vie parisienne… Entre trop de mondanités (lui travaille dans la publicité ; elle dans l’architecture d’intérieur) et si peu d’humanité, ils décident en Octobre de tout plaquer et de partir, sacs au dos, découvrir l’Asie. Ce besoin d’évasion leur fera parcourir, durant 7 mois, 6 pays d’Asie avec pour principale occupation : la découverte des populations ! Au fur et à mesure de leur périple, ils rencontreront des dizaines d’artisans, de petits producteurs, et se lient d’amitié avec certains d’entre eux… À leur retour en France, une seule idée leur trotte dans la tête : mettre en avant ces petits artisans et leur permettre de vivre dignement de leurs productions. C’est ainsi que naît FantaZia, en 2004, avec pour objectif de proposer aux occidentaux des vêtements et objets ethniques originaux, tout en aidant les populations défavorisées d’Asie !

FANTAZIA, DU RÊVE À LA RÉALITÉ !

Une vraie solidarité

L’aventure débute donc avec les premiers petits producteurs, rencontrés lors du « voyage initiatique ». Dès le départ, FantaZia se rapproche des principes du Commerce Equitable en pré-finançant notamment les achats des artisans et en les rémunérant bien davantage que la moyenne du marché. Mais, pour Céline et Jean-Renan, face à la misère des habitants du Népal, cela n’est pas suffisant… Ils souhaitent en faire plus, et soutenir un projet qui permette d’aider au développement du Népal, tout en soutenant les plus fragiles. Ils font alors une rencontre qui va bouleverser profondément leur façon de concevoir l’avenir… Indra, militant humanitaire et Créateur-Président (à seulement 24 ans !) de l’association népalaise TOIT, dont l’action est d’aider les enfants défavorisés à pouvoir continuer leur scolarité au lieu de traîner leur misère dans les rues…

Un réseau de distribution original mais bien réel !

Dans un premier temps, FantaZia va à la rencontre des gens en organisant des Ventes Evénementielles et Solidaires ou « Apéros Showrooms » : Céline et Jean-renan se déplacent là où sont les gens, réduisant ainsi au maximum le circuit entre les artisans créateurs et les consommateurs ! De plus, lors des Z’Apéros Showroom, expositions vente des produits FantaZia dans des bars partenaires, 15% des consommations sont reversés à l’association TOIT. Dans un second temps a été lancé le site www. fantazia-shop.fr : la boutique on-line où retrouver 100% des créations FantaZia !

3


4

ne d e C é li s r u jo s sé a s io n c u n d e a n e s t l’ o c c a h C igns : a n - R e n s idées de des de vie e s J n t io e it s ut ond r leur éliorer le x, rt surto ficiles c change si d’am u in e Ses dif étisme très fo oupure d’é a r t u e x , po ab originau es artisans et % !) , c u8 o (5 b Analph ’à s é u e d mm its d aux r jusq fe u e e , d v s ll o A u a r le I o p r t Z n u n ont va po FANTA uvrir de ns FantaZia s n MENTS ité pou iode de séche E ’o ic s r G t e A c d le G io t r ig N d’é r en pé is… es créa de des t DES E ES ! chés. L ts mélanges crit 10 14h par jou durant des mo e s R I e re A n p li D é le I ar C avan SOL cela n p quitab s t ie é e s e id e é e t d é s rc o r s e rienqu re m x c nnels o Le Com appliquer au - occidentau io é it r d c a r t la à ire e pas et rence normes vail… savoir-fa important de n le a s b p e s a d n it ! a u s a r a tr dans le ia n’y déroge p 2. Léa. tLe commercedeéqla trans- taux, car il eensttité de chacun. Z a t n a l’id ion Et F dibilit la gest mmer- perdre d o n c r e s r u n p o com s relatio aires avec unités p merce opport t écono- parence et le le com aff s ir s e o e d v d r u . e e o n m 1. Croéducteurs qui son de désa- ciales pour fairires commerciaux 4. Prbole rc e . r io a t p comme n a a e s u u t it r it d le u a s q s p n é n e tio sen nos ent i f ix e n t Les organisa ur objectif de u q miquem e n s u n t e le is a e t po e. le es le s a r t ainsi qu u e », qu able on t t it s le vantag erce équitab n u la è ju o t q e « s n é r t e Ce r cli es d m qui r prix t con iser leu in ju s t ic lles il Le com our le comba rce sou- eux-même leu cie jamais, et x ib s u a ie p e négo omme suivant g r a n d p u b li c rcial actuel. E e stratég our le c e créer des FantaZia n que 6 mois, p me t ed s e té cha m e c o m t re e n m e s u r ie et de v è est d t u s pauvre t r s v la u y u e r b e s e t d t ê n c es si rigine eodu . So coût ent aus rmation sur l’o de nt plein tenable és pour les pr sés par l’évolution du o iv o s Il d . s s ali nit ière revente fournir de l’info , les condition opportu gés ou margin onven- matières prem rix de s p it n c a u x t e d u e . n a o c c a r r le t p nib ccès désav comme cteurs e de ses t dispo ment a me du s produ e inter ne d e il it a le systè v s via le gagen s tra e ses en r le o n d it io . s tionnel. u c is lu iq s p n la u g le s n m , le r a su m m o n t re n des produits es pays taZia co uitables p.fr, d e n q d a n é F u s t in n f s io t t A al e t actio ia-sho fabrica le site e Le Nép u monde : ments e et www.fantaz u x é v é st dif- réelles de t en ligne, sur e à e a s u s n n iq e a r r ’a s h e ti m rap pauv site inte o o k a in s i q u quitable s des ar . n géog é entre FantaZia to c o io t h in a p b o u É e s c e it t c le Sa s s u r F a c e Commerce pays es es que sont facebook, séjours sur pla le r a d c s c t ficile issan un des conemen ils participent. uper-pu . La fragile é t chac ls les 2 s e e in u auxque Ch in fo elle. la u le t p id e e iv d e d l’Ind subit st un acité in cale en La cap e é q u it a b le e mie . 3 l nomie lo uences.... a p é no e rc séq e : Le N b le L e c o m m velopper l’auto tions u iq t les con li o t in s t a ation p rganisa n de dé Sa situ g o u v e r n e m e n sir moye vailleurs. Les o procurent s u é r t e n a quitable s u b it u ès de 20 ans, a o ïs t e s des tr les merce é urant laquelle r m p m s o is e c u ll u p e d b d ns de e e é r u io it t iq s ocrat ontinu re r le ganisa à in t é g rocessus dém urs pas de la c eurs et les or orer leurs p t jo améli s p ro d u c dans un ’est hélas tou euvent p é ur accè h n c r ion et le t de ma s durable . e g e és d lité hés. capacit d’actua ux marc a e v u o aux n


5.

Le paiement d’un prix juste. Un prix juste dans un contexte local ou régional est accepté après dialogue et concertation. Cela couvre non seulement les coûts de production mais permet également une production qui est socialement juste et bien pour l’environnement. Cela fournit un prix juste aux producteurs et prend en compte le principe d’un salaire égal pour un travail égal par les hommes et par les femmes. Les organisations de commerce équitable assurent un paiement immédiat à leurs partenaires et parfois aident leurs producteurs avec le financement d’un crédit avant la récolte ou avant la production.

- Fabrication de petits pochons à bijoux en récupérant les chutes de tissus de la fabrication des vêtements. Rien ne se perd, tout se gagne au Népal...

9.

7.

Les conditions de travail. Le commerce équitable signifie un environnement de travail sain et sûr pour les travailleurs. La participation des enfants (si jamais) n’affecte pas négativement leur bien-être, leur sécurité, leur conditions éducatives, et leur besoin de jouer et est conforme à la convention des Nations-Unies sur les droits des enfants ainsi qu’aux lois et normes du pays.

Tous les vêtements sont 100% pur coton, tissés et teints sans métaux lourds (AZO-FREE), d’une manière traditionnelle. FantaZia a convaincu les artisans de ne plus utiliser d’emballages individuels mais le conditionnement par 5 pièces. FantaZia expédie essentiellement par bateau, afin de limiter au maximum le frêt par avion.

Malgré l’augmentation des volumes d’achats, les prix d’achats ne sont jamais négociés et ont même augmenté depuis les débuts, suivant l’évolution des coûts locaux des artisans. FantaZia reverse 10% de ses achats à un fond social dédié aux artisans népalais, afin de prendre en charge leurs éventuels problèmes de santé. De plus, FantaZia règle de 30 à 50% de ses commandes en avance aux producteurs ayant des difficultés de trésorerie pour financer l’achat de matières premières.

Permettre aux artisans défavorisés de vivre dignement de leur travail et de faciliter le développement local notamment au Népal. FantaZia travaille en toute confiance avec les mêmes partenaires depuis 7 ans, qui sont devenus de vrais amis au fils des ans. Ce sont eux qui fixent un prix juste et équitable à leurs produits qui n’est jamais négocié. FantaZia assure en outre le pré-financement de ses commandes lorsque nécessaire. De plus,10% des achats de FantaZia sont reversés à un fond social permettant la formation des artisans, mais surtout d’assurer le suivi des soins médicaux et le soutien scolaire de leurs enfants.

10.

6.

Égalité entre les sexes. Les organisations issues de la filière équitable valorisent le travail des femmes : celles-ci doivent toujours être payées pour leurs contributions dans le processus de production. La présence des femmes au sein de la gouvernance de ces organisations est aussi encouragée. Afin de donner un complément de revenus aux mamans des enfants défavorisés de l’association TOIT (hélas souvent des veuves), FantaZia leur a proposé 3 micro-projets, leur permettant de travailler chez elles, à leur rythme, sans bouleverser leurs habitudes familiales : - Tricotage d’une gamme d’accessoires en pure laine douce (gants, bonnets, écharpes, moufles, ponchos....) - Récupération des journaux népalais et recyclage de ceux-ci afin d en faire de jolis sacs offerts aux clients avec grand plaisir !

8.

Le travail des enfants. Les organisations du commerce équitable respectent la convention des Nations-Unies sur les droits des enfants, ainsi que lois et normes sociales sont appliquées afin d’assurer que la participation des enfants dans les processus de production des produits équitables ne va pas à l’encontre de leur bien-être, leur sécurité, leur conditions éducatives et besoin de jouer. Les organisations qui travaillent directement avec des organisations informelles révèlent la participation des enfants dans la production. Strictement aucun enfant ne travaille pour FantaZia , qui lutte contre cela en reversant, entre autres, 1€ à chaque achat de vêtements à l’association TOIT, aidant les enfants pauvres à aller a l’école.

L’environnement. Le commerce équitable encourage activement de meilleures pratiques environnementales et l’application de méthodes responsables de production.

Les relations de commerce. Les organisations de commerce équitable font du commerce en tenant compte du bien-être social, économique et environnemental des petits producteurs marginalisés et ne font pas de profit derrière leur dos. Elles maintiennent de longues relations qui reposent sur la confiance et le respect mutuel qui contribuent à la promotion et l’agrandissement du commerce équitable. Parfois les producteurs sont soutenus par des crédits avant la récolte ou avant la production. Depuis 2004, FantaZia se rend 2 fois par an à Bali, en Thaïlande et au Népal pour créer de nouveaux modèles avec de petits artisans défavorisés et des fondations de Commerce Equitable. FantaZia règle de 30 à 50% de ses commandes en avance à ses producteurs ayant des difficultés de trésorerie pour financer l’achat de matières premières. Et pour aller encore plus loin, FantaZia a créé les Fringues Z’éthics ! Parmi la collection de vêtements, tous issus du Commerce Équitable, FantaZia propose une sélection de créations originales, fruits de l’imagination de Céline et des artisans népalais, mais surtout engagées : Sur chaque achat d’un vêtement, FantaZia reverse 1€ à l’association TOIT, destinés à la construction et au fonctionnement d’une école à Bhaktapur au Népal.

5


FANTAZIA, AGIR ICI POUR « TOIT » LÀ-BAS !

La pauvreté est omniprésente au Népal… Il est donc impossible de rester indifférents au sort des enfants népalais défavorisés… - 58 % des filles et 40% des garçons sont analphabètes !!! - Les écoles publiques sont payantes, de l’ordre de 5 à 10 € par mois, sachant que le salaire moyen népalais est de 40 à 50 €… - Les classes sont surchargées : 80 à 100 élèves par classe - Les professeurs sont démotivés et/ou sans compétences car parachutés à ces postes par piston !!! - Beaucoup d’enfants sont obligés de travailler dès leur plus jeune âge pour aider leur famille… Outre son implication dans le travail des petits artisans asiatiques, FantaZia a choisi de soutenir l’association TOIT (www.toit.org.np) et son jeune Président Indra…

al en 2000. créée au Nép if, at cr lu n o n. n ues mots… ouvernementale (ONG), à but risées d’accéder à l’éducatio… q el u q en IT o n TO on g sonnes défav onne éducatio es, inassociation n ettre aux per cevoir une b m vr re er TOIT est une e p au d p e d ce es t ill an es la ch e fam mission fants issus d à 121 enfants financer en ir t Sa principale n rn es u ta d fo ai e h u tr u p liens en eurs so a ainsi at IT es n d o O d T lir , b 7 es 0 d ta 0 ’é 2 ec d av En est nts à l’école, itiale de TOIT yer leurs enfa vo La mission in n ole primaire ’e d t en cièrem on d’une éc ti an c ru fin t st s n le o c ab p ca é, s’appuyan , est la été développ uté en 2005 . a b é es t rié d d , u va en IT ét et O em t rs T n le u le mp t de viron eignement co lus importan enfants. L’en p ns es ’e le d d t e s je m ve ro m ti p ra éa Le n prog x. pétences cr athshala ». U mes familiau ent des com 5 afin em p p « Saraswati P o el ir des problè év d ch sage en 200 le an tis r fr e su af d t s’ et e en e d m g le et ta o el m ti ic illeur er n e tr p se m e r es jet d r un nt leu t d’envisage uel ils étudie t établi un pro e q s en le e s m em o an al n d to ég in u a a sa OIT ibilité d’être neur. e FantaZia, T mises à l’hon liers une poss t o n c À l’initiative d é so i s u e q d !) s e es ux famill ères des élèv de donner a femmes (et m s le i ic t n so avenir. Ce

6


ia a mis TOIT ! OIT, FantaZ FantaZia et but du partenariat avec T e récolter des fonds

é ons afin d Depuis le d re une vie reuses acti b m o n et leur rend e d ts e n fa n e s en plac e d , parrainer pour l’école meilleure ! 3 600 € ples… m ia a réparti e Z x ta e n s a e F u , 0 lq 1 e Qu ars 20 re 2009 à M De Novemb ante : iv u s façon la e ole ! d s n o d de 0, avec servis à l’éc té é t n o s après 16h3 a é p is re n 0 a 0 rg 8 o 0 -1 a été n scolaire rs me- Un soutie e aux escalie té u jo a s e té id é a 2 urité a arde de séc antine - Une ramber tamment école à la c l’ e d e g ta s, avec no é ie n 1 fi u d té t é n t a n n tine o e et la can - La cuisin s! des fenêtre etées le, contre ont été ach ion de l’éco s it e s ir o o p is rm d a 0 la -1 e, en cas mis à ntre la gripp ues ont été o c q s r a e tt m lu 0 r 0 u 1  po mais aussi la poussière e l’école principale d . la t e r u te a d’épidémie ordin rps ! teurs, le co us de 1700 n o - Les institu b n u r e accord se sont vu 0 € récoltés ce aux 8 00 râ g , 1 1 0 2 de Zia va : miers mois thics, Fanta ’é Sur les 6 pre Z d’aller à s e u g n ur permettre r les Fri le u t s e 0 1 ts 0 n 2 fa n n e xe 20 nouveau - Parrainer n a es enfants nt 1 la cantine d l’école dura r u o scolarisés p io b r ctuellement potage a n ts u n r e fa n ré e C 8 x 10 60 repas au le - Servir 129 cour d’éco n du Népal la e d e c a rf u le champio s c e v a s c e h - Tripler la ’éc ’excellence des cours d le modèle d o c é e n u le - Organiser o de cette éc afin de faire s pauvres. lu p s le ts n fa n e s pour le

7


Le parrainage FantaZia

Via la Maison des Himalayas, association Loi 1901 à but non lucratif (www. maisondeshimalayas.org), Fantazia a mis en place un système de parrainage des enfants de Bhaktapur. Pour seulement 15 € par mois, FantaZia permet à chacun de parrainer un enfant népalais et lui donner la chance d’avoir accès à une bonne éducation ! Depuis 6 ans,à chacun des séjours de FantaZia au Népal, Céline et Jean-renan rendent personnellement visite à tous les filleuls parrainés.

Pour rejoindre la grande famille FantaZia, contactez :

- La Maison des Himalayas : • Geneviève Dhainne, au 03 28 48 92 81 ou sur gdhainne@yahoo.fr • Nelly Gest, au 03 21 97 58 83 ou sur nelly.gest@laposte.net

- FantaZia : fantazia@gmail.com

r les valorise e d t u b nt pour jets aya ro p ts n différe ufles, instauré : t t n c o je o IT pes, mo r r O P a T h ’s t c n e é e , Wom onnets antaZia 2005, F (gants, b e e: c d u fferts o ts d Depuis t mamans ! je laine s sacs o s pro li re le jo u e p e e s c d n e e la en p femm soires ’en faire t été mis amme d’acces -ci afin d x u ation e c g Ainsi on e d la fabric lage d’une e c e d y g c s ta u re o s t s e - Tric tes de ti népalais s....) les chu urnaux t jo n poncho a s r e é d n récup ération plaisir ! .. - Récup ts avec grand hons à bijoux e gne au Népal. a n c g e o li e p c s x t au petits , tou se perd ation de - Fabric ments. Rien ne des vête a Z ia e Fant é d é t n ab o lo n iè r e v r e l ’ a n a l p h i La der u d e ré s… , est d maman ment en cours s e c e d e ll e e x u m tu a c tis t, a ce ier proje e à réaliser fa uère Ce dern il g c fi n if e uhait t fois d est par t maris qui ne so e. Toutefois, in se homme ncipation fémin n TOIT, qui a m ia oc tio e cette é de l’ass r l’avantage d r u e b la e r u à u q d li e p c le x n à leur e c o m m e lcul a consiste a b é t is a t io n , c ours de lp h cette a et des c notamment s it u fr es e, porter c té mis en plac e tricotage d é x jà u é rava ont d er les t it s !). il le c il fa a es m pour d nsion, e g ta mp mpréhe (et le co riser cette co û mettre en vo tout, d Pour fa chaque malgré , a ia » pour Z a iz r e rend Fant d mille se n « don place u au cours. La fa l’intérêt de e de présenc ment compte e ll e é r i ains ge… rentissa cet app

8


FANTAZIA AU NÉPAL

Épuisé après 10 ans de quasi guerre civile, le Népal, pays parmi les plus pauvre du monde, survit avec plus de 50% de sa population qui ne sait ni lire ni écrire ! L’éducation est donc une priorité vitale pour ce pays, et c’est pour ces enfants défavorisés du Népal que FantaZia a choisi de s’engager en priorité !

Côté Vêtements…

Ainsi ont été créés, dès le début de l’aventure, les Fringues Z’éthics, sur lesquels 1 € sont directement reversés à l’association TOIT. Au Népal, pour ne pas rendre les artisans trop dépendants des commandes, FantaZia travaille avec 2 ateliers de confection différents : - Depuis 2004, FantaZia travaille avec Kiran qui gère, avec sa femme et son frère, un petit atelier familial d’une vingtaine de salariés. Kiran les paie 2 à 3 fois le salaire moyen népalais car pour lui il est important de fidéliser ces hommes et ces femmes de qualité. De plus, c’est pour lui une question d’honneur de permettre à ses employés de vivre dignement de leur travail ! - Depuis 2006, FantaZia travaille avec un deuxième atelier, recommandé par TOIT et dirigé par 3 frères, mais surtout sensibles à leur cause et qui reversent 3% des achats à l’association. Leurs salariés sont des artisans du Terrai ayant migrés pour fuir la pauvreté et l’instabilité de cette région, et qui bénéficient d’un fond social, correspondant à 10% des achats de FantaZia.

Côté Bijoux…

FantaZia a décidé de faire travailler les plus nécessiteux… Ainsi, au Népal, ce sont des bijoux en os de buffles qui sont réalisés ! FantaZia travaille avec une famille qui ne produit que des bijoux en os. Possédant une fabrique de 8 personnes dans la campagne de Kathmandou, cette famille fait partie de la caste des « Intouchables », la plus basse caste, et aussi la seule autorisée à travailler les os de buffles morts… Ces bijoux permettent donc à ces personnes, malgré leur statut d’Intouchables, de développer une activité leur permettant de vivre dignement. Cette fabrique, créée par un ancien directeur commercial d’ACP Népal (Association for Craft Producers, membre de l’IFAT), respecte et applique les principes du Commerce Équitable. Les os sont récupérés auprès de boucheries (les animaux ne sont, bien entendu, pas tués pour leurs os !!!). Puis ils sont ensuite nettoyés et taillés à la main par ses talentueux artisans népalais… Chaque pièce est donc unique !

9


FANTAZIA À BALI

Suite aux attentats terroristes de 2002 et 2005, le tourisme de Bali a fortement chuté, ce qui a affecté les ressources de nombreux habitants… FantaZia a été la première société, dès 2005, à travailler régulièrement avec Mitra Bali à la création de bijoux originaux en matières naturelles (argent, bois, nacre, coco, graines…), ce qui leur a ouvert de nouveaux débouchés pour l’artisanat ! FantaZia travaille avec 2 groupes d’artisans sélectionnés parmi les plus défavorisés par la fondation Mitra Bali (Membre de l’IFAT, plateforme mondiale du Commerce Equitable) : - Les artisans qui produisent les bijoux en bois, nacre, coco… viennent de la région aride du Nord Ouest de Bali - Les artisans qui produisent les bijoux en argent habitent dans les rizières au milieu de l’île. FantaZia paie ses produits à Mitra Bali deux fois plus cher que le prix du marché : la fondation peut ainsi assurer une juste rémunération aux artisans, mais aussi les faire accéder à des formations gratuites pour évoluer dans leur métier, leur proposer des prêts à taux 0, etc… Les artisans vivent désormais dignement de leur travail et peuvent scolariser leurs enfants, ce qui n’était pas le cas lors du premier séjour de FantaZia à Bali… Vu le grand nombre de bijoux réalisés en bois, et dans une démarche de développement durable, Mitra Bali a lancé un programme de reforestation et fournit aux artisans des semis de bois résineux, pour éviter l’utilisation du bois de feuillus. Les coquillages sont également issus de fermes d’élevage afin de préserver le milieu marin.

10


FANTAZIA EN THAÏLANDE

Face à l’écart des richesses, qui se creuse de plus en plus, entre ville et campagne, l’exode rural vide les campagnes thaïlandaises pour, bien trop souvent, remplir les trottoirs de Bangkok et accentuer la misère des villes surpeuplées. En Thaïlande, FantaZia travaille à la production de bijoux en pierres semi-précieuses, au travers d’un ateliers d’une vingtaine d’hommes et de femmes habitant le long des berges du fleuve Mekhong au district de Chiang Khong (Est de la Thaïlande). Leur atelier fait partie d’un projet de développement local soutenu par le très respecté Roi thaïlandais : One Tambon One Village Project. Les bijoux en argent, créations de Thaïlande ont été réalisés par nos artisans de différentes tribus situées dans le nord de la Thailande, de manière traditionnelle et artisanale. Nos artisans font partie de la fondation de Thai Tribal Craft membre de WFTO, qui aident à protéger le savoir faire ancestrale des 7 tribus thaïlandaises Akha, Hmong, Karen, Lahu, Lawa, Lisu et Mien puis de leur donner une meilleure condition de vie . Les bijoux sont le reflet de l’histoire des artisans avec une pointe de modernité!

11


© FantaZia - conception graphique Opendesigns - www.open-designs.com

Contact presse : Émilie RINGOT youbyme@hotmail.fr - 06 87 70 45 83

1

Dossier de presse FantaZia  

Dossier de presse FantaZia

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you