Issuu on Google+

La Lettre

Conseil Municipal du

octobre 2011

n°18

Conseil municipal

du 30 septembre 2011

Création d’une cuisine satellite à l’école de la Farandole à la Pounche Pour améliorer l’accueil à la cantine des enfants de l’école maternelle « La Farandole » à la Pounche, la Commune souhaite réaliser une cuisine « satellite » (structure intermédiaire entre la cuisine centrale, lieu de production et la cuisine « satellite » ou lieu de distribution). Cette réalisation se fera dans le cadre de la programmation de rénovation des groupes scolaires. Le montant estimatif de ces travaux est de 90 000 € et peuvent être réalisés grâce au dispositif « Travaux de Proximité », financés à 80% par le Conseil Général. Le Conseil Municipal a donc sollicité le Département pour obtenir cette subvention. Pour : 32

Contre : 0

Abstention : 0

Aide en faveur des jeunes de la commune  : mise à disposition temporaire de locaux à l’association « Point Sud » L’insertion des jeunes Allaudiens est une préoccupation de la Municipalité. Diverses actions sont menées pour prendre en compte leurs projets, pour développer leur autonomie ou pour les responsabiliser au sein de structures culturelles, sportives et d’animation. L’association « Point Sud » propose donc une sensibilisation au métier d’animateur à l’occasion de 5 jours d’ateliers du 24 au 28 octobre 2011. L’association pourra accueillir 12 jeunes Allaudiens âgés de 15 à 17 ans et titulaires de la Carte Jeunes d’Allauch. Une participation de 10 € sera demandée aux familles, la Commune mettant à disposition des locaux et un animateur diplômé pour que cette formation se déroule dans les meilleures conditions et pour accompagner les jeunes. Pour  : 32

Contre  : 0

Abstention  : 0

Opération « Handi Roller 13 », accueil d’une étape à Allauch L’opération « Handi Roller », organisée par le Comité Départemental

du Sport en milieu rural et le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, a pour objectif de rendre accessible à tous le roller mais également de stimuler le lien social et humain entre différents publics et de susciter des rencontres sportives entre handicapés et valides. La Commune souhaite s’associer à cette opération qui connait déjà un vif succès dans le département. L’étape d’Allauch s’est déroulée le 19 octobre dernier de 9h00 à 18h00. Pour  : 32

Contre  : 0

Abstention  : 0

Mise à disposition de locaux communaux à l’Inspection Académique Certains services de l’Inspection Académique devant libérer leurs locaux à Marseille, ils ont souhaité s’installer à Allauch. La Commune disposant de locaux, avenue Salvador Allende au Logis-Neuf, propose de les mettre à la disposition de l’Inspection Académique. La proximité de ces services présente un intérêt pratique pour les groupes scolaires de la commune. En effet, cette implantation facilitera la gestion administrative et pédagogique des écoles. Pour  : 32

Contre  : 0

Abstention  : 0

Préservation du patrimoine  : les tableaux de l’église Saint Sébastien entre de bonnes mains Des huit tableaux qui décorent l’église Saint-Sébastien, sept sont classés au patrimoine des Monuments Historiques et un inscrit à l’inventaire supplémentaire car ces œuvres sont signées par les plus grands noms de la peinture provençale : Michel Serre, Barthélémy Chasse, Joseph Coste et Adolphe Monticelli. Avec le temps, ces tableaux ont subi quelques altérations qui nuisent à leur conservation. La Commune a donc décidé de procéder à leur restauration. Cette mission a été confiée au Centre Interrégional de Conservation et de Restauration du Patrimoine (C.I.C.R.P.). Une subvention, à hauteur de 40% du coût de ces travaux (73 413 €), a donc été sollicitée auprès de l’État. Pour  : 32

Contre  : 0

Abstention  : 0


Lutte contre les chenilles processionnaires  : campagne 2011 La Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles des Bouches-du-Rhône organise des opérations d’échenillage. Il est donc prévu une convention avec cette fédération afin de traiter par voie aérienne, les sites infestés par les chenilles processionnaires : 131 hectares en espaces naturels et 67 hectares en zones périurbaines. Le coût de cette opération s’élève à 11 380 € dont 50% sont pris en charge par le Conseil Général. Pour  : 31

Contre  : 0

Abstention  : 1

La Taxe d’aménagement sur le territoire communal La réforme de la fiscalité de l’aménagement a pour objectif de rénover complètement le système de taxes et contributions devenues trop nombreuses et complexes. Les taxes existantes seront remplacées par deux taxes dont la Taxe d’Aménagement, avec pour objectif principal, la simplification, en réduisant le nombre d’outils de financement d’équipements publics. LaTaxe d’Aménagement se substitue donc à partir de mars 2012 à la Taxe Locale d’Equipement (T.L.E.), la Taxe Départementale des Espaces Naturels et Sensibles (T.D.E.N.S.), la Taxe Départementale pour le financement des Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (T.D.C.A.U.E)... La taxe est instaurée de plein droit dans les Communes dotées d’un Plan Local d’Urbanisme et dans les Communautés Urbaines. Le Conseil Municipal a donc autorisé la Communauté Urbaine à instituer la Taxe d’Aménagement sur l’ensemble du territoire communal, en lieu et place de la Commune, et a demandé expressément à la Communauté Urbaine le reversement à la Commune d’une partie significative de la Taxe d’Aménagement perçue par elle pour tenir compte de la charge des équipements publics relevant de sa compétence et notamment  : l’extension des réseaux ERDF, du pluvial, de l’éclairage public, des espaces collectifs, des aires de jeux, etc... Pour  : 32

Contre  : 0

Abstention  : 0

Mise à jour des données de la société TOMTOM Dans le cadre de sa politique de mise à jour de données géographiques et topographiques relatives au trafic et au transport, la société TOMTOM met à disposition des collectivités l’ensemble de sa base de données cartographiques afin que celles-ci puissent transmettre rapidement les modifications de limitation de tonnage, de gabarit, de sens de circulation, ainsi que toute création ou modification de voie. Cette mise à disposition de données cartographiques permettra de faire rapidement intégrer les mises à jour souhaitées par la Commune sur les principaux outils GPS avec lesquels la société TOMTOM travaille. Compte tenu de l’utilisation croissante de ce type de système de guidage routier, il paraît intéressant de participer à cet outil de collaboration. Pour  : 32

Contre  : 0

Abstention  : 0

Renouvellement de la convention avec la S.C.O.P Iris Formation, prestataire de Pôle Emploi

La S.C.O.P. Iris Formation est prestataire de «  Pôle Emploi  » pour l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi allaudiens (aide personnalisée pendant 3 mois pour mettre en œuvre la recherche d’emploi). Dans un souci de proximité, la S.C.O.P. Iris Formation a pour charge de recevoir les interessés dans leur commune et a donc sollicité la Mairie pour la mise à disposition de locaux, lui permettant de les recevoir dans les meilleures conditions. Cette collaboration ayant donné toute satisfaction, il est proposé de reconduire la convention avec S.C.O.P. Iris Formation  : mise à disposition d’un bureau conseiller, à titre gratuit, dans les locaux communaux de la Maison de l’Emploi, avec accès aux services internet, poste téléphonique et photocopieuse. Pour  : 32

Contre  : 0

Abstention  : 0

Tribune libre Dans le cadre de la loi sur la démocratie de proximité de février 2002, l’un des articles prévoit qu’un espace doit être réservé à l’expression des conseillers municipaux, notamment ceux n’appartenant pas à la majorité. L’objectif de cette tribune libre est de respecter la loi, le règlement intérieur du Conseil Municipal ayant défini les modalités d’application.

Lors du Conseil Municipal du 30 septembre dernier, un membre de l’opposition est intervenu au sujet des employés licenciés de Fralib. Monsieur le Sénateur Maire tient à rappeler que dès le mois de novembre 2010, il faisait part de son soutien à l’ensemble du personnel de cette société. Par ailleurs, il a toujours été solidaire de tous les combats menés dans toutes les régions de France par les travailleurs touchés par un licenciement. Enfin, il souhaite également préciser que sur le plan municipal, l’ensemble des services communaux aident concrètement les familles touchées par des licenciements en accordant la gratuité de certaines prestations. Le Groupe Majoritaire du Conseil Municipal « Allauch d’abord » ELGAA au Conseil Municipal du 30 septembre 2011 Les 182 salariés de l’usine FRALIB à Gemenos (Thé et infusions LIPTON et ELEPHANT) se passeront du soutien du conseil municipal d’Allauch. La majorité municipale a en effet refusé de signer la motion proposée par les élus ELGAA défendant l’avenir du site et des emplois ainsi que le projet alternatif des salariés. La raison invoquée (sujet ne concernant pas les affaires communales) est une piètre justification pour masquer des dissensions de fond au sein de la majorité municipale PS/UMP. Pour ELGAA et ses élus, la décision de fermeture est totalement injustifiée, alors que FRALIB, au cœur d’un marché européen en croissance, dispose d’infrastructures performantes et de salariés à la compétence unanimement reconnue. Cette décision concernant des salariés résidant sur Allauch aura des conséquences économiques pour notre commune. Par ailleurs, les élus ELGAA, fidèles à leur ligne de conduite défendant d’autres choix pour notre commune, ont voté contre le budget supplémentaire. Ils ont déploré le choix du maintien de la délégation de service public au privé pour l’eau et l’assainissement de notre commune. Ils ont obtenu l’assurance d’une information des allaudiens à chaque stade de mise en œuvre de cette malheureuse décision. Les élus ELGAA

Octobre 2011 - Rédaction : Service Communication de la Ville d’Allauch - Photos : Ville d’Allauch - Supplément BIM N°109 Web : http://www.allauch.com - Dépôt légal à parution - Réalisation : MAYA press - tél. 0 811 651 605 - www.mayapress.net


La lettre du Conseil Municipal (octobre 2013)