Page 1

agenda

juillet

Maison du Tourisme Louis Ardissone Tél : 04 91 10 49 20 www.allauch.com - http://tourisme.allauch.com

juin ■ Jusqu’au

dimanche 20 septembre

Musée d’Allauch Exposition “Fulgurances Romanes” Photographies de Jean Dieuzaide. Organisée par la Ville d’Allauch

Du vendredi 3 juillet au samedi 1er aout

Théâtre de Nature à 21h30 Les Estivales d’Allauch Organisées par la Ville d’Allauch. Vente des Billets à la Maison du Tourisme d’Allauch et Cultura (La Valentine). Billetterie sur place le soir du spectacle si places disponibles.

■ Mardi

14

Fête Nationale à 22h30 ■ Jusqu’ au

mercredi 24

Vieux bassin Exposition de peinture Tous les jours de 14h00 à 18h00 - Organisée par l’Association Artistique des Agents de la Sécurité Sociale Entrée Libre ■ Du

vendredi 19 juin au jeudi 2 juillet

Atelier des Caves du Logis Neuf Exposition de peinture de Françoise Court-Payen Organisée par l’Atelier des Caves du Logis Neuf - Entrée Libre ■ Vendredi

Feu d’Artifice et bal - Organisée par la Ville d'Allauch ■ Du

vendredi 17 au dimanche 19

19ème Festival de folklore Organisé par Leis Ami d'Alau

août

19

Allauch Village Foire artisanale nocturne de 17h00 à minuit - Organisée par la ville d'Allauch ■ Du

vendredi 19 au dimanche 28

■ Du

lundi 3 au jeudi 6

Allauch Village LES FETES DE LA SAINT JEAN Organisées par le Comité des Fêtes d’Allauch en partenariat avec la Ville d’Allauch

Théâtre de Nature à 21h30 Allauch sous les étoiles (Cinéma) : “Planète Terre” Organisé par la Ville d’Allauch - Entrée libre

■ Dimanche

■ Du

21

Allauch Village Fête de la Musique à partir de 21h00 Organisée par la Ville d'Allauch

jeudi 6 au samedi 15

Secteur du Logis Neuf Les fêtes de la St Laurent Organisées par le Groupe Saint Eloi du Logis Neuf en partenariat avec la Ville d’Allauch ■ Samedi

Du vendredi 26 juin au lundi 13 juillet ■

Vieux bassin Exposition de peinture Organisée par les Peintres et Sculpteurs d’Allauch et de Provence - Entrée Libre ■ Dimanche 28

Théâtre de Nature 11éme Festival de Provence De 21h à minuit : Concert de Gospel - Entrée Libre Organisé par ESAÏE 55

Retrouvez l’agenda en détail sur www.allauch.com

29

Gymnase Jacques Gaillard à 20h 20ème Fête Bavaroise du Houblon Organisée par le Comité de Jumelage Allauch Vaterstetten

tembre… à venir en sep ■ Du

au lundi 14 dimanche 6âteau

du Ch r Notre Dame e organisée pa av ct l'O tion Fête de ia oc ss stien et l’A l'église St Séba u ea ât ame du Ch Pour Notre D

A C T U A L I T É S

MAGAZINE N

°102 -

JUIN

2009


SOMMA I R E

TRAVAUX

3 questions à... Roland POVINELLI, Maire d'Allauch Sénateur des Bouches-du-Rhône

TRAVAUX

3

PLAN FAÇADES

9

MASSIFS FORESTIERS

10

BUDGET

11

REBOISEMENT DES COLLINES 15 INFOS PRATIQUES

16

LOGEMENTS

17

PROMENADE HISTORIQUE 20 VIE QUOTIDIENNE

C'est en tout cas ce qu'a annoncé officiellement Michel VAUZELLE, Président du Conseil Régional, le 11 Mai dernier à l'ensemble des personnes qui se sont battues pour faire aboutir ce dossier : élus de tous bords, aux membres du collectif “Un lycée à Enco-de-Botte”, parents d'élèves, de nombreux citoyens ... et je les remercie tous. Ce lycée à Allauch aura été le fruit d'un combat entamé il y a déjà plusieurs décennies. Il ouvrira ses portes en 2014 au plus tard. Cet établissement à Enco-de-Botte est surtout une victoire pour la qualité de vie des lycéens d'Allauch, de Plan-de-Cuques et des quartiers limitrophes marseillais. Nos enfants n'auront plus à faire une heure de trajet pour aller étudier et autant pour revenir. Ce sera donc moins de stress et donc plus de temps disponible pour apprendre. C'est aussi cela le bien vivre à Allauch !

18

DÉVELOPPEMENT DURABLE 23 VIE QUOTIDIENNE

24

PARCS ET JARDINS

25

MAISON DU CITOYEN

26

PLAN CANICULE

28

VIE QUOTIDIENNE

29

L’EAU

30

TÉMOIGNAGE

32

ENTREPRENDRE

34

VIE QUOTIDIENNE

36

TRIBUNE LIBRE

37

ALBUMS SOUVENIRS

38

AGENDA

40

Allauch Actualités n°102 - Juin 2009 Rédaction : Service communication Ville d’Allauch - A. N. - A. B. - Ph. P. Photos : Mairie d’Allauch - Carine Le Chenic © Fotolia.com Conception - réalisation : inapolegraphique.com Dépot légal à parution

2 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Allauch aura donc son lycée ?

Un budget 2009 qui intègre le contexte économique international ? Cette année est une année particulière pour les communes : la crise est passée par là. De nombreux contribuables allaudiens peuvent se demander comment une crise mondiale peut influer sur le budget de la commune d'Allauch. Les portes d'entrée sont multiples : il y a le prix des denrées alimentaires (les repas des cantines) en augmentation, tout comme ceux des énergies (véhicules, chauffage...)... il y a également des recettes qui sont en forte diminution : moins de transactions immobilières, c'est aussi moins de droits de mutation, les dotations de l'État continuent à baisser, les différentes subventions, du Département notamment, sont également revues à la baisse pour faire face aux nouvelles charges qui lui incombent... C'est ce contexte général, augmentation des dépenses et baisse des recettes, qui a amené le Conseil Municipal à voter des taux en hausse de 1 point. En accord avec l'ensemble des élus de la majorité, ce réajustement (depuis 2001 les impôts n'avaient pas augmenté) nous permet de conserver la qualité des services publics municipaux et de préserver notre qualité de vie.

Bientôt de nouveaux logements sur Allauch ? Allauch ne sera jamais une mégapole. Mais Allauch doit aussi se développer et construire des logements qui permettent à nos enfants de continuer à y vivre. Avec l'envolée des prix de l'immobilier et des terrains dans les années 90, il est difficile à un promoteur de construire des logements sociaux sans faire exploser son budget. J'ai donc demandé aux entrepreneurs qui souhaitent réaliser des logements sur la commune de construire 20 à 30% de logements sociaux. C'est ce qui est en train de se produire. Il y a même deux bailleurs sociaux qui à eux deux vont faire sortir de terre en une seule fois près de 100 logements sociaux. Nous pouvons nous réjouir de voir notre commune évoluer sans se dénaturer.

Pendant…

…après.

La Municipalité a décidé la rénovation de la totalité des rues du village. R E N OVATIONS

rénovation des rues

du village : secteur des Moulins

Après l’embellissement de l’avenue du Général de Gaulle et de la traversée du Village (Rambert/ Chevillon), la rénovation des rues du secteur des Moulins a été engagée, sous l’autorité de la Communauté Urbaine, laquelle assure la compétence voirie communautaire. Cette rénovation des rues consiste à réaliser un revêtement d’enrobé noir avec la mise en place de caniveaux et bandes décoratives en pierre naturelle. Ces travaux ont démarré fin mars 2009 et sont menés par phases avec les durées prévisionnelles suivantes : • Phase 1 (environ 2 mois) : du 23 mars au 23 mai 2009 Rues Louis Carme, Thyde Monnier, Pierre Curie, de la Bergère et Place des Camoins (à l'exception des carrefours Bergère/Camoin/Mireille et Bergère/Jeunesse)

Gilbert ORSINI Adjoint délégué à l'embellissement des noyaux villageois

L

'embellissement du cœur des noyaux villageois, et notamment d'Allauch-village répond à notre ambition d'offrir aux Allaudiens un cadre de vie agréable et de permettre aux visiteurs de découvrir un village qui a conservé toute son identité et son cachet.

• Phase 2 (environ 1 mois) : du 25 mai au 26 juin 2009 Rues Mireille, Camoin (à l'exception des carrefours Mireille/ Jeunesse/Liberté et Camoin/Baron Merle) • Phase 3 (environ 3 mois) : du 29 juin au 15 septembre Rues Chappe, de la Liberté, de la Jeunesse, du Colonel Baron Merle et Carrefour Baron Merle / Camoin Les installations de chantier sont positionnées sur la Place des Moulins. Ces travaux d'un montant de 652 000 euros sont réalisés et financés par la Communauté Urbaine. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 3


SOMMA I R E

TRAVAUX

3 questions à... Roland POVINELLI, Maire d'Allauch Sénateur des Bouches-du-Rhône

TRAVAUX

3

PLAN FAÇADES

9

MASSIFS FORESTIERS

10

BUDGET

11

REBOISEMENT DES COLLINES 15 INFOS PRATIQUES

16

LOGEMENTS

17

PROMENADE HISTORIQUE 20 VIE QUOTIDIENNE

C'est en tout cas ce qu'a annoncé officiellement Michel VAUZELLE, Président du Conseil Régional, le 11 Mai dernier à l'ensemble des personnes qui se sont battues pour faire aboutir ce dossier : élus de tous bords, aux membres du collectif “Un lycée à Enco-de-Botte”, parents d'élèves, de nombreux citoyens ... et je les remercie tous. Ce lycée à Allauch aura été le fruit d'un combat entamé il y a déjà plusieurs décennies. Il ouvrira ses portes en 2014 au plus tard. Cet établissement à Enco-de-Botte est surtout une victoire pour la qualité de vie des lycéens d'Allauch, de Plan-de-Cuques et des quartiers limitrophes marseillais. Nos enfants n'auront plus à faire une heure de trajet pour aller étudier et autant pour revenir. Ce sera donc moins de stress et donc plus de temps disponible pour apprendre. C'est aussi cela le bien vivre à Allauch !

18

DÉVELOPPEMENT DURABLE 23 VIE QUOTIDIENNE

24

PARCS ET JARDINS

25

MAISON DU CITOYEN

26

PLAN CANICULE

28

VIE QUOTIDIENNE

29

L’EAU

30

TÉMOIGNAGE

32

ENTREPRENDRE

34

VIE QUOTIDIENNE

36

TRIBUNE LIBRE

37

ALBUMS SOUVENIRS

38

AGENDA

40

Allauch Actualités n°102 - Juin 2009 Rédaction : Service communication Ville d’Allauch - A. N. - A. B. - Ph. P. Photos : Mairie d’Allauch - Carine Le Chenic © Fotolia.com Conception - réalisation : inapolegraphique.com Dépot légal à parution

2 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Allauch aura donc son lycée ?

Un budget 2009 qui intègre le contexte économique international ? Cette année est une année particulière pour les communes : la crise est passée par là. De nombreux contribuables allaudiens peuvent se demander comment une crise mondiale peut influer sur le budget de la commune d'Allauch. Les portes d'entrée sont multiples : il y a le prix des denrées alimentaires (les repas des cantines) en augmentation, tout comme ceux des énergies (véhicules, chauffage...)... il y a également des recettes qui sont en forte diminution : moins de transactions immobilières, c'est aussi moins de droits de mutation, les dotations de l'État continuent à baisser, les différentes subventions, du Département notamment, sont également revues à la baisse pour faire face aux nouvelles charges qui lui incombent... C'est ce contexte général, augmentation des dépenses et baisse des recettes, qui a amené le Conseil Municipal à voter des taux en hausse de 1 point. En accord avec l'ensemble des élus de la majorité, ce réajustement (depuis 2001 les impôts n'avaient pas augmenté) nous permet de conserver la qualité des services publics municipaux et de préserver notre qualité de vie.

Bientôt de nouveaux logements sur Allauch ? Allauch ne sera jamais une mégapole. Mais Allauch doit aussi se développer et construire des logements qui permettent à nos enfants de continuer à y vivre. Avec l'envolée des prix de l'immobilier et des terrains dans les années 90, il est difficile à un promoteur de construire des logements sociaux sans faire exploser son budget. J'ai donc demandé aux entrepreneurs qui souhaitent réaliser des logements sur la commune de construire 20 à 30% de logements sociaux. C'est ce qui est en train de se produire. Il y a même deux bailleurs sociaux qui à eux deux vont faire sortir de terre en une seule fois près de 100 logements sociaux. Nous pouvons nous réjouir de voir notre commune évoluer sans se dénaturer.

Pendant…

…après.

La Municipalité a décidé la rénovation de la totalité des rues du village. R E N OVATIONS

rénovation des rues

du village : secteur des Moulins

Après l’embellissement de l’avenue du Général de Gaulle et de la traversée du Village (Rambert/ Chevillon), la rénovation des rues du secteur des Moulins a été engagée, sous l’autorité de la Communauté Urbaine, laquelle assure la compétence voirie communautaire. Cette rénovation des rues consiste à réaliser un revêtement d’enrobé noir avec la mise en place de caniveaux et bandes décoratives en pierre naturelle. Ces travaux ont démarré fin mars 2009 et sont menés par phases avec les durées prévisionnelles suivantes : • Phase 1 (environ 2 mois) : du 23 mars au 23 mai 2009 Rues Louis Carme, Thyde Monnier, Pierre Curie, de la Bergère et Place des Camoins (à l'exception des carrefours Bergère/Camoin/Mireille et Bergère/Jeunesse)

Gilbert ORSINI Adjoint délégué à l'embellissement des noyaux villageois

L

'embellissement du cœur des noyaux villageois, et notamment d'Allauch-village répond à notre ambition d'offrir aux Allaudiens un cadre de vie agréable et de permettre aux visiteurs de découvrir un village qui a conservé toute son identité et son cachet.

• Phase 2 (environ 1 mois) : du 25 mai au 26 juin 2009 Rues Mireille, Camoin (à l'exception des carrefours Mireille/ Jeunesse/Liberté et Camoin/Baron Merle) • Phase 3 (environ 3 mois) : du 29 juin au 15 septembre Rues Chappe, de la Liberté, de la Jeunesse, du Colonel Baron Merle et Carrefour Baron Merle / Camoin Les installations de chantier sont positionnées sur la Place des Moulins. Ces travaux d'un montant de 652 000 euros sont réalisés et financés par la Communauté Urbaine. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 3


TRAVAUX

TRAVAUX

Route des termes.

travaux

VOIRIE

sur les voies

départementales

Voici les opérations qui seront réalisées sur les voies départementales, par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, au titre de l'année 2009 : Avenue de Provence (RD4a) : modification d'îlots (giratoire RD4a et RD44g) et modification des trottoirs. Ces travaux seront réalisés par le Conseil Général pour un montant de 30 000 euros. Avenue Salvador Allende (RD908) : élargissement des îlots centraux et modification des trottoirs. Le montant de ces travaux est de 14 000 euros financés par le Conseil Général.

RD46a : reprise du talus et création de bordures en pieds. Ces travaux, qui seront réalisés au cours du deuxième semestre 2009, seront financés par le Conseil Général pour un montant de 72 000 euros. Sur la Route des Termes, des travaux de reprise d'enrobé ont été effectué, au mois d'avril, sur une longueur d'environ 1,5 kilomètres. Ils ont été financés par le Conseil Général pour un montant d'environ 100 000 euros.

travaux sur les voies Aménagement d'un trottoir avenue Salvador Allende au Logis-Neuf : 32 000 euros Réalisation d'un enrobé Impasse de Carambo - La Ribassière à la Pounche : 20 000 euros Réalisation d'un enrobé Traverse de la Salette à Enco de Botte : 23 000 euros Pose de deux ralentisseurs Rue Notre Dame du Château : 10 000 euros Rue Notre Dame du Château.

travaux sur le pluvial En complément des travaux de rénovation des rues du Village réalisés par la Communauté Urbaine, la Commune a procédé à la réfection d'une partie du réseau de collecte des eaux pluviales : rue de la Jeunesse, rue de la Bergère, place Antoine Camoin et rue Colonel Baron Jean-Joseph Merle. Le montant de ces travaux est de 86 000 euros financé par la Commune. 4 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Réalisation d’un chemin piétonnier et d’un passage piéton protégé par 2 ralentisseurs avenue Marcel Pagnol : 30 000 euros Goudronnage du chemin de Tardinaou : 80 000 euros Tous ces travaux ont été réalisés et financés par la Communauté Urbaine pour un montant total de 195 000 euros.

travaux forestiers Afin d'éviter tout risque d'embâcle lors de fortes pluies, la Commune a mandaté une entreprise qui est intervenue dès le mois de mars, pour mettre en sécurité les abords de la route et particulièrement le lit du Jarret. Le coût de cette première opération est de 12 462 euros. Cette même entreprise est intervenue, le mois suivant, sur les parcelles communales situées à l'est du Centre Aéré Saint Exupéry pour mettre en sécurité 85 pins. Le coût de cette seconde intervention est d'environ 8000 euros. Enfin, une mise en sécurité a été effectuée Montée Garachin à la Bourdonnière et a donné lieu à l'abattage de 7 arbres pour un coût de 1030 euros.

Suite aux intempéries de l'hiver, les peuplements de pins, se trouvant de part et d'autre de la route départementale D908, ont été fragilisés et ont subi d'importants dégâts. 75 arbres déracinés, menaçants ou étêtés ont été recensés.

ELAGAGE Mordeau (3000m2), Vallon de la Vache/Ratier (3,5 hectares), Jas de Fabre (3 hectares), le Jarret (1 hectare), Sainte Croix (8000 m2). Entre les mois de mai et d'août, d'autres débroussaillements sont prévus : Centre aéré Saint Exupéry (1,5 hectares), Vallon de la Vache (1 hectare), Chemin de Mimet (4 hectares), La Salette (3000 m2), Caguerasset (3000 m2), Bellevue (1 hectare), Collège Yves Montand (1 hectare) et Notre Dame du Château (3000 m2). Au total, ce sera une superficie d'environ 20 hectares qui aura été débroussaillée. Des travaux d'élagage et d'abattage d'arbres déracinés et fragilisés par la neige ont été également réalisés par ce Service.

Entre 2007 et 2008, le Conseil Général a investi plus de 400 000 euros pour la mise en sécurité et la protection du domaine départemental de Pichauris. Cette année, 156 500 euros vont être engagés pour l'entretien du domaine mais surtout pour l'accueil du public : sentiers randonnée et VTT, circuit pour les courses d'orientation, plantation de fruitiers ... Le Conseil Général a également engagé, avec une entreprise, des travaux de débroussaillement et de dépressage des pins sur une largeur de 2x20 mètres sur la D908. Le coût estimatif de cette opération est de 3000 euros / hectare sans l'abattage. Les agents du Service Protection des Collines de la Ville d'Allauch ont effectué des travaux de débroussaillement, dans les lieux suivants : Vallons des Gages (3000m2), Vallon de

Parcelle communale derrière le centre aéré Saint Exupéry. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 5


TRAVAUX

TRAVAUX

Route des termes.

travaux

VOIRIE

sur les voies

départementales

Voici les opérations qui seront réalisées sur les voies départementales, par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, au titre de l'année 2009 : Avenue de Provence (RD4a) : modification d'îlots (giratoire RD4a et RD44g) et modification des trottoirs. Ces travaux seront réalisés par le Conseil Général pour un montant de 30 000 euros. Avenue Salvador Allende (RD908) : élargissement des îlots centraux et modification des trottoirs. Le montant de ces travaux est de 14 000 euros financés par le Conseil Général.

RD46a : reprise du talus et création de bordures en pieds. Ces travaux, qui seront réalisés au cours du deuxième semestre 2009, seront financés par le Conseil Général pour un montant de 72 000 euros. Sur la Route des Termes, des travaux de reprise d'enrobé ont été effectué, au mois d'avril, sur une longueur d'environ 1,5 kilomètres. Ils ont été financés par le Conseil Général pour un montant d'environ 100 000 euros.

travaux sur les voies Aménagement d'un trottoir avenue Salvador Allende au Logis-Neuf : 32 000 euros Réalisation d'un enrobé Impasse de Carambo - La Ribassière à la Pounche : 20 000 euros Réalisation d'un enrobé Traverse de la Salette à Enco de Botte : 23 000 euros Pose de deux ralentisseurs Rue Notre Dame du Château : 10 000 euros Rue Notre Dame du Château.

travaux sur le pluvial En complément des travaux de rénovation des rues du Village réalisés par la Communauté Urbaine, la Commune a procédé à la réfection d'une partie du réseau de collecte des eaux pluviales : rue de la Jeunesse, rue de la Bergère, place Antoine Camoin et rue Colonel Baron Jean-Joseph Merle. Le montant de ces travaux est de 86 000 euros financé par la Commune. 4 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Réalisation d’un chemin piétonnier et d’un passage piéton protégé par 2 ralentisseurs avenue Marcel Pagnol : 30 000 euros Goudronnage du chemin de Tardinaou : 80 000 euros Tous ces travaux ont été réalisés et financés par la Communauté Urbaine pour un montant total de 195 000 euros.

travaux forestiers Afin d'éviter tout risque d'embâcle lors de fortes pluies, la Commune a mandaté une entreprise qui est intervenue dès le mois de mars, pour mettre en sécurité les abords de la route et particulièrement le lit du Jarret. Le coût de cette première opération est de 12 462 euros. Cette même entreprise est intervenue, le mois suivant, sur les parcelles communales situées à l'est du Centre Aéré Saint Exupéry pour mettre en sécurité 85 pins. Le coût de cette seconde intervention est d'environ 8000 euros. Enfin, une mise en sécurité a été effectuée Montée Garachin à la Bourdonnière et a donné lieu à l'abattage de 7 arbres pour un coût de 1030 euros.

Suite aux intempéries de l'hiver, les peuplements de pins, se trouvant de part et d'autre de la route départementale D908, ont été fragilisés et ont subi d'importants dégâts. 75 arbres déracinés, menaçants ou étêtés ont été recensés.

ELAGAGE Mordeau (3000m2), Vallon de la Vache/Ratier (3,5 hectares), Jas de Fabre (3 hectares), le Jarret (1 hectare), Sainte Croix (8000 m2). Entre les mois de mai et d'août, d'autres débroussaillements sont prévus : Centre aéré Saint Exupéry (1,5 hectares), Vallon de la Vache (1 hectare), Chemin de Mimet (4 hectares), La Salette (3000 m2), Caguerasset (3000 m2), Bellevue (1 hectare), Collège Yves Montand (1 hectare) et Notre Dame du Château (3000 m2). Au total, ce sera une superficie d'environ 20 hectares qui aura été débroussaillée. Des travaux d'élagage et d'abattage d'arbres déracinés et fragilisés par la neige ont été également réalisés par ce Service.

Entre 2007 et 2008, le Conseil Général a investi plus de 400 000 euros pour la mise en sécurité et la protection du domaine départemental de Pichauris. Cette année, 156 500 euros vont être engagés pour l'entretien du domaine mais surtout pour l'accueil du public : sentiers randonnée et VTT, circuit pour les courses d'orientation, plantation de fruitiers ... Le Conseil Général a également engagé, avec une entreprise, des travaux de débroussaillement et de dépressage des pins sur une largeur de 2x20 mètres sur la D908. Le coût estimatif de cette opération est de 3000 euros / hectare sans l'abattage. Les agents du Service Protection des Collines de la Ville d'Allauch ont effectué des travaux de débroussaillement, dans les lieux suivants : Vallons des Gages (3000m2), Vallon de

Parcelle communale derrière le centre aéré Saint Exupéry. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 5


TRAVAUX

TRAVAUX

Renouvellement des installations Ces dernières années, le renouvellment des installations a permis de traiter les Chemins : de Barbaraou, du Capitaine Guyonnet, de la Ferme Peissot, des Grands Louis, de la Forêt, de la Sure, Bon Rencontre, de Tardinaou, des Vallons des Sembles et de l'Amandier, Routes des 4 Saisons et d'Enco de Botte, Traversée du Village, avenues Jean Moulin, Salvador Allende et du Vallon Vert, boulevards Henri Tasso et Ange Martin.

Illuminations de fin d’année Le Service éclairage public gère également la pose et la dépose des illuminations de fin d'année. Un mois de travail préparatoire est nécessaire pour remettre en état le matériel. La pose se réalise de la mi-octobre au deuxième samedi de décembre et occupe deux équipages de nacelles à plein temps. La dépose et le rangement du matériel d'illumination nécessitent 3 à 4 semaines de travail pour deux équipages de nacelles.

faire la lumière sur

Réduire au strict nécessaire les consommations d'énergie et diminuer la pollution générée par les équipements : le service éclairage public a inscrit depuis longtemps ces préoccupations dans son mode de gestion.

ÉCLAIRAGE PUBLIC

l'éclairage public Depuis de nombreuses années, des luminaires présentant les meilleures performances photométriques pour réduire la puissance des lampes utilisées sont mis en place. Lors de la dernière campagne de renouvellement des luminaires, il a ainsi été possible dans la plupart des cas, de passer de lampes 150 watts à des lampes 100 watts, pour un meilleur niveau d'éclairement. Cela représente une économie financière d'environ 30%. Les voies concernées par ce relanternage sont : le chemin des Rascous, le boulevard Henri Tasso, la Route des 4 Saisons, les avenues du 7ème Tirailleur et Salvador Allende. La mise en lumière des monuments est assurée, le plus souvent possible, par des 6 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

projecteurs de type LED (diode à effet électro-luminescent) : fontaines du rondpoint RD44F, cours du 11 Novembre et place du Génocide Arménien, rond-point du Logis-Neuf mais aussi certaines parties des églises Saint-Sébastien, SaintLaurent et de la chapelle Notre Dame du Château. La Commune réalise également des essais sur de nouveaux matériels de gestion technique centralisée et d'économie d'énergie qui permettent de détecter les pannes, d’effectuer des réductions de puissance sur des créneaux horaires programmés et de piloter le fonctionnement du réseau. Lors de la création de la nouvelle portion de la RD44F, une nouvelle phase d'expérimentation sera menée avec la mise en place d'un système permettant de ré-

duire la consommation et de définir différents niveaux d'éclairements sur certains créneaux horaires. Cette politique d’amélioration de l’efficacité énergétique des installations sera poursuivie afin de supprimer, sur le domaine public, les luminaires obsolètes et de type “boule” qui diffusent de la lumière dans toutes les directions. Les postes de distribution électrique seront systématiquement équipés d’horloges astronomiques qui permettent d’allumer et d’éteindre les réseaux au plus juste du lever et du coucher du soleil.

Les matériels posés sont les suivants : • 30 rideaux sur platanes • environ 40 arbres équipés de guirlandes • 16 grandes traversées de routes "Bonnes Fêtes" • environ 300 motifs divers sur poteaux ou en traversée de voie • 5 grandes pagodes autour de poteaux sur des ronds-points • 3 plafonds lumineux dans les noyaux villageois • plus de 300 m de portées de rideaux en forme de stalactite sur câbles et sur façades • plusieurs rideaux sur façades • pose de plus de 20 sapins décorés de guirlandes lumineuses.

Les créations de nouvelles portions de réseaux Le rôle du service de l’éclairage public est également de créer et de compléter les installations. Ce fût le cas récemment pour : • le parc de Carlevan • les parkings François Mitterrand et du Logis Neuf • le chemin de Garlaban • l’avenue du Général de Gaulle • le rond-Point et l’Avenue du Général de Montsabert • l’entrée du Complexe Sportif de Pié d'Autry • le boulevard Ange Martin

Le Service éclairage Public en chiffres 3 000 points lumineux : éclairage d'une centaine de kilomètres de voies 140 armoires de distribution d'énergie électrique 109 000 euros H.T./an d'entretien des installations 66 074 euros H.T./an pour les grosses réparations 250 000 euros d'investissement/an pour renouveler ou créer de nouveaux équipements 200 000 euros de dépenses énergétiques pour l'année 2008 Pour gérer ces équipements, des équipes se relaient 24h/24h pour assurer les interventions de dépannage et d’entretien. Des opérations de relanternage et d'amélioration ont eu lieu sur les installations de l' Église Saint-Sébastien et de la Bourdonnière ainsi qu'à Notre Dame du Château. Des travaux de relanternage ont également été effectués : Chemin des Rascous (coût : 13 400 euros) Avenue Salvador Allende (coût : 16 300 euros) Avenue du 7ème R.T.A. (coût : 24 300 euros) Boulevard Paul et boulevard Pasteur (coût : 8 700 euros) Boulevard Henri Tasso (coût : 7 000 euros) Route des 4 Saisons (coût : 20 000 euros) Des points lumineux ont été créés à l'intersection de la Traverse de Pié d'Autry et du chemin des Rascous pour un coût de 15 800 euros. Entre la mi-mai et la mi-août, des travaux d'enfouissement seront réalisés sur le quartier de la Pounche. La part communale sera d'environ 150 000 euros.

Toutes les pannes peuvent être signalées à l'entreprise ECOTEC par un numéro vert disponible 24 heures sur 24 au 0 800 301 481. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 7


TRAVAUX

TRAVAUX

Renouvellement des installations Ces dernières années, le renouvellment des installations a permis de traiter les Chemins : de Barbaraou, du Capitaine Guyonnet, de la Ferme Peissot, des Grands Louis, de la Forêt, de la Sure, Bon Rencontre, de Tardinaou, des Vallons des Sembles et de l'Amandier, Routes des 4 Saisons et d'Enco de Botte, Traversée du Village, avenues Jean Moulin, Salvador Allende et du Vallon Vert, boulevards Henri Tasso et Ange Martin.

Illuminations de fin d’année Le Service éclairage public gère également la pose et la dépose des illuminations de fin d'année. Un mois de travail préparatoire est nécessaire pour remettre en état le matériel. La pose se réalise de la mi-octobre au deuxième samedi de décembre et occupe deux équipages de nacelles à plein temps. La dépose et le rangement du matériel d'illumination nécessitent 3 à 4 semaines de travail pour deux équipages de nacelles.

faire la lumière sur

Réduire au strict nécessaire les consommations d'énergie et diminuer la pollution générée par les équipements : le service éclairage public a inscrit depuis longtemps ces préoccupations dans son mode de gestion.

ÉCLAIRAGE PUBLIC

l'éclairage public Depuis de nombreuses années, des luminaires présentant les meilleures performances photométriques pour réduire la puissance des lampes utilisées sont mis en place. Lors de la dernière campagne de renouvellement des luminaires, il a ainsi été possible dans la plupart des cas, de passer de lampes 150 watts à des lampes 100 watts, pour un meilleur niveau d'éclairement. Cela représente une économie financière d'environ 30%. Les voies concernées par ce relanternage sont : le chemin des Rascous, le boulevard Henri Tasso, la Route des 4 Saisons, les avenues du 7ème Tirailleur et Salvador Allende. La mise en lumière des monuments est assurée, le plus souvent possible, par des 6 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

projecteurs de type LED (diode à effet électro-luminescent) : fontaines du rondpoint RD44F, cours du 11 Novembre et place du Génocide Arménien, rond-point du Logis-Neuf mais aussi certaines parties des églises Saint-Sébastien, SaintLaurent et de la chapelle Notre Dame du Château. La Commune réalise également des essais sur de nouveaux matériels de gestion technique centralisée et d'économie d'énergie qui permettent de détecter les pannes, d’effectuer des réductions de puissance sur des créneaux horaires programmés et de piloter le fonctionnement du réseau. Lors de la création de la nouvelle portion de la RD44F, une nouvelle phase d'expérimentation sera menée avec la mise en place d'un système permettant de ré-

duire la consommation et de définir différents niveaux d'éclairements sur certains créneaux horaires. Cette politique d’amélioration de l’efficacité énergétique des installations sera poursuivie afin de supprimer, sur le domaine public, les luminaires obsolètes et de type “boule” qui diffusent de la lumière dans toutes les directions. Les postes de distribution électrique seront systématiquement équipés d’horloges astronomiques qui permettent d’allumer et d’éteindre les réseaux au plus juste du lever et du coucher du soleil.

Les matériels posés sont les suivants : • 30 rideaux sur platanes • environ 40 arbres équipés de guirlandes • 16 grandes traversées de routes "Bonnes Fêtes" • environ 300 motifs divers sur poteaux ou en traversée de voie • 5 grandes pagodes autour de poteaux sur des ronds-points • 3 plafonds lumineux dans les noyaux villageois • plus de 300 m de portées de rideaux en forme de stalactite sur câbles et sur façades • plusieurs rideaux sur façades • pose de plus de 20 sapins décorés de guirlandes lumineuses.

Les créations de nouvelles portions de réseaux Le rôle du service de l’éclairage public est également de créer et de compléter les installations. Ce fût le cas récemment pour : • le parc de Carlevan • les parkings François Mitterrand et du Logis Neuf • le chemin de Garlaban • l’avenue du Général de Gaulle • le rond-Point et l’Avenue du Général de Montsabert • l’entrée du Complexe Sportif de Pié d'Autry • le boulevard Ange Martin

Le Service éclairage Public en chiffres 3 000 points lumineux : éclairage d'une centaine de kilomètres de voies 140 armoires de distribution d'énergie électrique 109 000 euros H.T./an d'entretien des installations 66 074 euros H.T./an pour les grosses réparations 250 000 euros d'investissement/an pour renouveler ou créer de nouveaux équipements 200 000 euros de dépenses énergétiques pour l'année 2008 Pour gérer ces équipements, des équipes se relaient 24h/24h pour assurer les interventions de dépannage et d’entretien. Des opérations de relanternage et d'amélioration ont eu lieu sur les installations de l' Église Saint-Sébastien et de la Bourdonnière ainsi qu'à Notre Dame du Château. Des travaux de relanternage ont également été effectués : Chemin des Rascous (coût : 13 400 euros) Avenue Salvador Allende (coût : 16 300 euros) Avenue du 7ème R.T.A. (coût : 24 300 euros) Boulevard Paul et boulevard Pasteur (coût : 8 700 euros) Boulevard Henri Tasso (coût : 7 000 euros) Route des 4 Saisons (coût : 20 000 euros) Des points lumineux ont été créés à l'intersection de la Traverse de Pié d'Autry et du chemin des Rascous pour un coût de 15 800 euros. Entre la mi-mai et la mi-août, des travaux d'enfouissement seront réalisés sur le quartier de la Pounche. La part communale sera d'environ 150 000 euros.

Toutes les pannes peuvent être signalées à l'entreprise ECOTEC par un numéro vert disponible 24 heures sur 24 au 0 800 301 481. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 7


TRAVAUX

PL AN

mise en valeur des façades dans le Secteur du Vieux Village

FAÇADES

permanence

La Commune d'Allauch a engagé, depuis plusieurs années, une politique de mise en valeur du patrimoine bâti et de redynamisation du centre ancien du Village. R E N O V A T I O N S

bureau de l'habitat

et opération façades Afin d’assister les propriétaires au dispositif façades et dans un cadre plus général aux travaux liés à l’habitat, le PACT se tient à votre disposition. Le PACT (Produire, Adapter, Combattre et Travailler) des Bouches du Rhône œuvre depuis 60 ans pour l'amélioration de l'habitat. Cette association renseigne, conseille et aide les propriétaires et les locataires au sujet de leurs projets d’améliorations de leurs logements. Mobilisation de subventions, financement, renseignements administratifs et conseils techniques : voici quelques uns des objectifs que s'est fixé le PACT. Les professionnels qui le composent vous proposeront gratuitement leur expertise concernant notamment l'amélioration de l'habitat, l'adaptation de logements à la vieillesse ou au handicap, la résorption de l'insalubrité ou de l'indécence et la remise sur le marché de logements vacants et dégradés.

Yves NEGREL Maire-adjoint délégué à la réhabilitation du noyau villageois

E

n rénovant les façades des bâtiments communaux, la Commune a donné l'exemple de ce qu'il fallait faire. Maintenant, tous les propriétaires doivent s'engager dans cette voie afin de rendre encore plus agréable le cœur du village d'Allauch-centre.

Au-delà de sa mission générale d'aide et de conseil en matière d'amélioration de l'habitat, le PACT assurera également le suivi de l'opération “Façades” et travaillera en lien avec l'architecte conseil du C.A.U.E (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement). Le PACT aura pour missions de monter et de suivre les demandes d'aide financière, de vérifier après travaux la conformité entre le devis et la facture, en partenariat avec l’architecte du C.A.U.E d'élaborer un bilan d'activités et de communiquer sur cette opération.

Par arrêté préfectoral du 29 décembre 2004, la Commune d'Allauch a été inscrite sur la liste des Communes dans lesquelles le ravalement des immeubles est obligatoire tous les dix ans. Une étude sur le patrimoine bâti commandée par la Commune, en 2007, indique qu'une intervention est nécessaire sur l'habitat ancien et que des travaux importants doivent être rapidement entrepris dans le Village : plus du trois quart des immeubles nécessitent une rénovation de façades. Parmi ceux-ci, près de la moitié des immeubles présentent des façades vétustes nécessitant un traitement global et un tiers nécessitent un traitement partiel. Des dispositifs qui favorisent les actions en faveur de la rénovation du bâti sur le centre ancien sont mis en place.

8 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Ils contribueront à préserver durablement le patrimoine immobilier et renforcer l'attractivité du centre ancien au niveau économique, touristique et culturel. Dans ce contexte, la Commune met en place un dispositif d'aides financières, administratives et architecturales, accessibles sous certaines conditions, pour les copropriétaires et les propriétaires entreprenant des travaux de ravalement d'immeubles dans le centre ancien. Les conditions d'octroi de l'aide financière communale sont prévues dans un règlement d'attribution approuvé par le Conseil Municipal le 31 mars dernier. Celui-ci a pour objet de définir les secteurs dans lesquels cette aide financière sera allouée, les personnes et le type de travaux qui en bénéficieront, son montant et ses conditions d'attribution.

Une charte pour la mise en valeur des façades a également été élaborée afin de préconiser des techniques de ravalement appropriées au bâti ancien et des recommandations sur la réalisation des devantures commerciales. Le suivi de cette opération est assuré par une “Commission Façades” dont les membres ont été désignés en Conseil Municipal. Son rôle et son fonctionnement sont définis dans un règlement interne approuvé en Conseil Municipal. Elle a pour objet principal de formuler un avis simple sur l'attribution de l'aide communale ou subvention et d'arbitrer en cas de contestations. Cette campagne est prévue pour une durée de 5 ans. L'enveloppe prévisionnelle pour la première année est de 50 000 euros.

Des permanences Bureau de l'Habitat et Opération Façades sont assurées par le PACT et les services de la Mairie tous les mercredis du mois de 9h à 12h au 32 rue Frédéric Chevillon. Tél : 06.75.49.45.95 Service de l'Urbanisme : 04.91.10.48.40

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 9


TRAVAUX

PL AN

mise en valeur des façades dans le Secteur du Vieux Village

FAÇADES

permanence

La Commune d'Allauch a engagé, depuis plusieurs années, une politique de mise en valeur du patrimoine bâti et de redynamisation du centre ancien du Village. R E N O V A T I O N S

bureau de l'habitat

et opération façades Afin d’assister les propriétaires au dispositif façades et dans un cadre plus général aux travaux liés à l’habitat, le PACT se tient à votre disposition. Le PACT (Produire, Adapter, Combattre et Travailler) des Bouches du Rhône œuvre depuis 60 ans pour l'amélioration de l'habitat. Cette association renseigne, conseille et aide les propriétaires et les locataires au sujet de leurs projets d’améliorations de leurs logements. Mobilisation de subventions, financement, renseignements administratifs et conseils techniques : voici quelques uns des objectifs que s'est fixé le PACT. Les professionnels qui le composent vous proposeront gratuitement leur expertise concernant notamment l'amélioration de l'habitat, l'adaptation de logements à la vieillesse ou au handicap, la résorption de l'insalubrité ou de l'indécence et la remise sur le marché de logements vacants et dégradés.

Yves NEGREL Maire-adjoint délégué à la réhabilitation du noyau villageois

E

n rénovant les façades des bâtiments communaux, la Commune a donné l'exemple de ce qu'il fallait faire. Maintenant, tous les propriétaires doivent s'engager dans cette voie afin de rendre encore plus agréable le cœur du village d'Allauch-centre.

Au-delà de sa mission générale d'aide et de conseil en matière d'amélioration de l'habitat, le PACT assurera également le suivi de l'opération “Façades” et travaillera en lien avec l'architecte conseil du C.A.U.E (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement). Le PACT aura pour missions de monter et de suivre les demandes d'aide financière, de vérifier après travaux la conformité entre le devis et la facture, en partenariat avec l’architecte du C.A.U.E d'élaborer un bilan d'activités et de communiquer sur cette opération.

Par arrêté préfectoral du 29 décembre 2004, la Commune d'Allauch a été inscrite sur la liste des Communes dans lesquelles le ravalement des immeubles est obligatoire tous les dix ans. Une étude sur le patrimoine bâti commandée par la Commune, en 2007, indique qu'une intervention est nécessaire sur l'habitat ancien et que des travaux importants doivent être rapidement entrepris dans le Village : plus du trois quart des immeubles nécessitent une rénovation de façades. Parmi ceux-ci, près de la moitié des immeubles présentent des façades vétustes nécessitant un traitement global et un tiers nécessitent un traitement partiel. Des dispositifs qui favorisent les actions en faveur de la rénovation du bâti sur le centre ancien sont mis en place.

8 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Ils contribueront à préserver durablement le patrimoine immobilier et renforcer l'attractivité du centre ancien au niveau économique, touristique et culturel. Dans ce contexte, la Commune met en place un dispositif d'aides financières, administratives et architecturales, accessibles sous certaines conditions, pour les copropriétaires et les propriétaires entreprenant des travaux de ravalement d'immeubles dans le centre ancien. Les conditions d'octroi de l'aide financière communale sont prévues dans un règlement d'attribution approuvé par le Conseil Municipal le 31 mars dernier. Celui-ci a pour objet de définir les secteurs dans lesquels cette aide financière sera allouée, les personnes et le type de travaux qui en bénéficieront, son montant et ses conditions d'attribution.

Une charte pour la mise en valeur des façades a également été élaborée afin de préconiser des techniques de ravalement appropriées au bâti ancien et des recommandations sur la réalisation des devantures commerciales. Le suivi de cette opération est assuré par une “Commission Façades” dont les membres ont été désignés en Conseil Municipal. Son rôle et son fonctionnement sont définis dans un règlement interne approuvé en Conseil Municipal. Elle a pour objet principal de formuler un avis simple sur l'attribution de l'aide communale ou subvention et d'arbitrer en cas de contestations. Cette campagne est prévue pour une durée de 5 ans. L'enveloppe prévisionnelle pour la première année est de 50 000 euros.

Des permanences Bureau de l'Habitat et Opération Façades sont assurées par le PACT et les services de la Mairie tous les mercredis du mois de 9h à 12h au 32 rue Frédéric Chevillon. Tél : 06.75.49.45.95 Service de l'Urbanisme : 04.91.10.48.40

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 9


MAS S I FS

FO R ESTI E RS

BU DGET

accès aux massifs forestiers : nouvelles dispositions

Avec ses 4 671 hectares classés en zone naturelle et ses collines, Allauch est l'endroit rêvé des promeneurs. Cependant, pendant la période estivale particulièrement sensible aux incendies, la circulation dans les massifs est soumise à une réglementation très stricte.

FÔRETS

B U DGE T 2009 • Rouge : la circulation des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont autorisés uniquement de 6h00 à 11h00 ; • Noir : la circulation des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont strictement interdits. Il est rappelé que : • Du 1er juin au 30 juin inclus et du 2ème dimanche de septembre jusqu'au 30 septembre inclus, l'accès aux massifs forestiers est réglementé en fonction du niveau de risque journalier (Orange, Rouge ou Noir).

Selon les articles R 331-3 du Code Forestier et L.362-1 du Code de l'Environnement, le stationnement et la circulation des véhicules à moteur (quads, motos, 4x4… ) sont strictement interdits à l'intérieur des espaces naturels sensibles (pistes DFCI (pistes dédiées à la Défense des Forêts Contre l'Incendie), sentiers, chemins...), en dehors des voies ouvertes à la circulation publique hormis pour les propriétaires et les ayants droit. L'Arrêté Préfectoral 2008127-1 du 6 mai 2008 et l'Arrêté Municipal 2008/600 du 20 mai 2008 réglementent la circulation des personnes dans les massifs forestiers. Cette réglementation est désormais déterminée en fonction des conditions météorologiques du moment et se présente par niveaux de danger :

Période restrictive : • Du 1er juillet jusqu'au 2ème samedi de septembre inclus, l'accès aux massifs forestiers est autorisé soit de 6h00 à 11h00 (pour les niveaux de risques Orange et Rouge), soit totalement interdit (pour le niveau de risque Noir). De plus, les arrêtés cités précédemment réglementent aussi les travaux réalisés en zones naturelles en fonction du niveau de risque. Pour connaître les prévisions de risque émises par Météo France, il suffit de se connecter sur le site internet de la préfecture: www.bouches-du-rhone.pref.gouv.fr. La préfecture émettra chaque jour, une carte matérialisant le niveau de risque incendie consultable à partir de 18h00.

Toutes ces informations seront également disponibles sur serveur vocal au : 08.11.20.13.13.

budget 2009 : répondre aux attentes des Allaudiens Le vote du budget de la Commune est l'acte par lequel la majorité municipale se donne les moyens financiers de réaliser le programme pour lequel plus de 81% des Allaudiens se sont exprimés favorablement. Cette année, les élus majoritaires ont été confrontés à la crise économique qui se traduit sur notre budget par un accroissement des dépenses et une diminution sensible des recettes. Des mesures d'économies de gestion ont été prises. Mais elles ne peuvent à elles seules combler la diminution des recettes. C'est pourquoi, pour résoudre cette complexe équation qui consiste à respecter les engagements pris en 2008 et à améliorer encore la qualité de vie des Allaudiennes et des Allaudiens, dans ce contexte défavorable, il a fallu réajuster d'un point la fiscalité locale. En 2009, la très grande majorité des communes y ont été également contraintes. Pour notre part nous avons limité le réajustement au niveau le plus faible possible. C'est aussi cela d'exercer sa responsabilité d'élu.

Dans la présentation du budget qui suit, chaque administré/contribuable constatera que l'impôt prélevé par la commune se traduit en service pour tous les Allaudiens.

• Orange : la circulation des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont autorisés ; 10 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 11


MAS S I FS

FO R ESTI E RS

BU DGET

accès aux massifs forestiers : nouvelles dispositions

Avec ses 4 671 hectares classés en zone naturelle et ses collines, Allauch est l'endroit rêvé des promeneurs. Cependant, pendant la période estivale particulièrement sensible aux incendies, la circulation dans les massifs est soumise à une réglementation très stricte.

FÔRETS

B U DGE T 2009 • Rouge : la circulation des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont autorisés uniquement de 6h00 à 11h00 ; • Noir : la circulation des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont strictement interdits. Il est rappelé que : • Du 1er juin au 30 juin inclus et du 2ème dimanche de septembre jusqu'au 30 septembre inclus, l'accès aux massifs forestiers est réglementé en fonction du niveau de risque journalier (Orange, Rouge ou Noir).

Selon les articles R 331-3 du Code Forestier et L.362-1 du Code de l'Environnement, le stationnement et la circulation des véhicules à moteur (quads, motos, 4x4… ) sont strictement interdits à l'intérieur des espaces naturels sensibles (pistes DFCI (pistes dédiées à la Défense des Forêts Contre l'Incendie), sentiers, chemins...), en dehors des voies ouvertes à la circulation publique hormis pour les propriétaires et les ayants droit. L'Arrêté Préfectoral 2008127-1 du 6 mai 2008 et l'Arrêté Municipal 2008/600 du 20 mai 2008 réglementent la circulation des personnes dans les massifs forestiers. Cette réglementation est désormais déterminée en fonction des conditions météorologiques du moment et se présente par niveaux de danger :

Période restrictive : • Du 1er juillet jusqu'au 2ème samedi de septembre inclus, l'accès aux massifs forestiers est autorisé soit de 6h00 à 11h00 (pour les niveaux de risques Orange et Rouge), soit totalement interdit (pour le niveau de risque Noir). De plus, les arrêtés cités précédemment réglementent aussi les travaux réalisés en zones naturelles en fonction du niveau de risque. Pour connaître les prévisions de risque émises par Météo France, il suffit de se connecter sur le site internet de la préfecture: www.bouches-du-rhone.pref.gouv.fr. La préfecture émettra chaque jour, une carte matérialisant le niveau de risque incendie consultable à partir de 18h00.

Toutes ces informations seront également disponibles sur serveur vocal au : 08.11.20.13.13.

budget 2009 : répondre aux attentes des Allaudiens Le vote du budget de la Commune est l'acte par lequel la majorité municipale se donne les moyens financiers de réaliser le programme pour lequel plus de 81% des Allaudiens se sont exprimés favorablement. Cette année, les élus majoritaires ont été confrontés à la crise économique qui se traduit sur notre budget par un accroissement des dépenses et une diminution sensible des recettes. Des mesures d'économies de gestion ont été prises. Mais elles ne peuvent à elles seules combler la diminution des recettes. C'est pourquoi, pour résoudre cette complexe équation qui consiste à respecter les engagements pris en 2008 et à améliorer encore la qualité de vie des Allaudiennes et des Allaudiens, dans ce contexte défavorable, il a fallu réajuster d'un point la fiscalité locale. En 2009, la très grande majorité des communes y ont été également contraintes. Pour notre part nous avons limité le réajustement au niveau le plus faible possible. C'est aussi cela d'exercer sa responsabilité d'élu.

Dans la présentation du budget qui suit, chaque administré/contribuable constatera que l'impôt prélevé par la commune se traduit en service pour tous les Allaudiens.

• Orange : la circulation des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont autorisés ; 10 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 11


BU DGE T

BU DG E T

Pourquoi l'impôt ?

Qu'est-ce qu'un budget communal ? Les lois de décentralisation ont eu pour conséquence de donner une certaine autonomie aux collectivités locales leur permettant de gérer librement les finances locales et donc en rendant exécutoire leurs décisions. La loi définit le budget comme l'acte par lequel sont prévues et autorisées les recettes et les dépenses d'une collectivité territoriale. Le budget retrace en effet toutes les opérations nécessaires au fonctionnement des services locaux à usage des administrés dans une section dite de fonctionnement et toutes les opérations modifiant le contenu et la valeur du patrimoine d'une collectivité dans une section dite d'investissement.

Le budget est divisé en deux sections :

> la section de fonctionnement Elle comprend les dépenses relatives à la gestion courante des services, et qui de ce fait ont tendance à se renouveler chaque année : salaires des agents municipaux, travaux d'entretien de la commune, éclairage public, aides aux associations, remboursement des intérêts d'emprunts. Ces dépenses sont financées par : • la part des impôts locaux revenant à la commune : taxe d’Habitation, taxe Foncière et taxe Foncière sur le non bâti (colonne gauche de vos avis d'imposition) • les recettes en provenance de l'Etat : dotation globale de fonctionnement, • les recettes en provenance de la communauté urbaine : taxe professionnelle versée par les entreprises allaudiennes déduction faite du coût des services transférés (ordures ménagères, cantonnement, voirie) • la participation des administrés au coût des services qu’ils utilisent : maisons de quartiers, piscine, crèche, cantines scolaires…

12 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

“Je paye l’impôt sur le revenu et en plus je dois payer des impôts locaux” disent quelques administrés. B U D G E T

> la section d'investissement La section d'investissement enregistre les opérations qui accroissent ou diminuent le capital de la collectivité. : acquisition de biens immobiliers (terrains) et mobiliers (véhicules, outillage pour les services techniques...), travaux de construction ou de grosses réparations (groupes scolaires du Logis Neuf et de la Pounche, maison de quartier Joseph Bonino, pluvial de la Pounche...),le remboursement du capital des emprunts Ces dépenses sont financées par : • l'autofinancement : part des recettes de fonctionnement non consacrée à la gestion courante des services • l'emprunt • les subventions d'équipement (principalement en provenance du Conseil Général des Bouches du Rhône) • la vente des terrains communaux

Tout au long de l'année le budget peut être affiné ou ajusté en fonction d'informations nouvelles et de son exécution. L'assemblée délibérante vote alors des décisions modificatives A la différence d'une entreprise privée, les services financiers d'une commune ne manient pas de fonds. Seuls les comptables publics (agents de l’Etat) sont habilités à encaisser les recettes et à régler les dépenses. A la différence de l'Etat, les collectivités territoriales sont soumises à une obligation d'équilibre budgétaire (dépenses = recettes).

Si l’État prend en charge les grandes fonctions régaliennes (armée, justice, police…) et organise la vie collective au niveau national (éducation, action économique et sociale…), les collectivités locales, et notamment les communes, gèrent un grand nombre de services publics qui bénéficient à l’ensemble de la population située sur leur territoire : crèches, haltes garderie, écoles, gymnases, musées, éclairage public, etc.… Compte tenu des compétences qui leur sont confiées, les élus locaux ont à se prononcer sur l’offre de services collectifs et à arbitrer les divers modes de financement. Les quatre principales catégories de ressources comprennent : les recettes tarifaires obtenues en contrepartie de certains services (cantines, piscine, crèche, halte garderie, maison de quartiers…), qui ne financent qu'une partie du coût réel du service. les dotations en provenance de l’État (Dotation Globale de Fonctionnement) et les subventions versées notamment par les départements et les régions ; les emprunts permettant de financer les grands travaux d’équipement ; les recettes fiscales provenant des impôts locaux, dont les principaux sont la taxe d’habitation, les taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties, la taxe professionnelle et la taxe des ordures ménagères. Ces deux dernières taxes étant depuis le 1er janvier 2001 encaissées directement par la Communauté Urbaine et non plus par la commune. Le droit de lever l’impôt nous garantit donc à tous, élus locaux la possibilité de conduire une politique locale en toute liberté et indépendance. Sans pouvoir de décision sur le niveau des ressources, la conduite de l’action publique se réduirait à un simple exercice de gestion sans véritable autonomie. Sans les impôts de ses administrés, la commune serait en effet dans l’incapacité : d'entretenir ses 5 000 hectares, ses trois centres villageois, ses 5 groupes scolaires, ses 5 maisons de quartier, ses nombreuses installations sportives, de préserver ses collines, d'assurer la gratuité de l'étude du soir pour les enfants scolarisés, d'organiser les nocturnes 13190 (activités estivales pour les jeunes), d'avoir une police municipale, de mener une politique culturelle et associative dynamique, de pérenniser un service public actif, amortisseur concret d'inégalités en période de crise, de construire des équipements de premier ordre : Halte Garderie, Théâtre de Nature, Musée, stade pelousé… Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 13


BU DGE T

BU DG E T

Pourquoi l'impôt ?

Qu'est-ce qu'un budget communal ? Les lois de décentralisation ont eu pour conséquence de donner une certaine autonomie aux collectivités locales leur permettant de gérer librement les finances locales et donc en rendant exécutoire leurs décisions. La loi définit le budget comme l'acte par lequel sont prévues et autorisées les recettes et les dépenses d'une collectivité territoriale. Le budget retrace en effet toutes les opérations nécessaires au fonctionnement des services locaux à usage des administrés dans une section dite de fonctionnement et toutes les opérations modifiant le contenu et la valeur du patrimoine d'une collectivité dans une section dite d'investissement.

Le budget est divisé en deux sections :

> la section de fonctionnement Elle comprend les dépenses relatives à la gestion courante des services, et qui de ce fait ont tendance à se renouveler chaque année : salaires des agents municipaux, travaux d'entretien de la commune, éclairage public, aides aux associations, remboursement des intérêts d'emprunts. Ces dépenses sont financées par : • la part des impôts locaux revenant à la commune : taxe d’Habitation, taxe Foncière et taxe Foncière sur le non bâti (colonne gauche de vos avis d'imposition) • les recettes en provenance de l'Etat : dotation globale de fonctionnement, • les recettes en provenance de la communauté urbaine : taxe professionnelle versée par les entreprises allaudiennes déduction faite du coût des services transférés (ordures ménagères, cantonnement, voirie) • la participation des administrés au coût des services qu’ils utilisent : maisons de quartiers, piscine, crèche, cantines scolaires…

12 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

“Je paye l’impôt sur le revenu et en plus je dois payer des impôts locaux” disent quelques administrés. B U D G E T

> la section d'investissement La section d'investissement enregistre les opérations qui accroissent ou diminuent le capital de la collectivité. : acquisition de biens immobiliers (terrains) et mobiliers (véhicules, outillage pour les services techniques...), travaux de construction ou de grosses réparations (groupes scolaires du Logis Neuf et de la Pounche, maison de quartier Joseph Bonino, pluvial de la Pounche...),le remboursement du capital des emprunts Ces dépenses sont financées par : • l'autofinancement : part des recettes de fonctionnement non consacrée à la gestion courante des services • l'emprunt • les subventions d'équipement (principalement en provenance du Conseil Général des Bouches du Rhône) • la vente des terrains communaux

Tout au long de l'année le budget peut être affiné ou ajusté en fonction d'informations nouvelles et de son exécution. L'assemblée délibérante vote alors des décisions modificatives A la différence d'une entreprise privée, les services financiers d'une commune ne manient pas de fonds. Seuls les comptables publics (agents de l’Etat) sont habilités à encaisser les recettes et à régler les dépenses. A la différence de l'Etat, les collectivités territoriales sont soumises à une obligation d'équilibre budgétaire (dépenses = recettes).

Si l’État prend en charge les grandes fonctions régaliennes (armée, justice, police…) et organise la vie collective au niveau national (éducation, action économique et sociale…), les collectivités locales, et notamment les communes, gèrent un grand nombre de services publics qui bénéficient à l’ensemble de la population située sur leur territoire : crèches, haltes garderie, écoles, gymnases, musées, éclairage public, etc.… Compte tenu des compétences qui leur sont confiées, les élus locaux ont à se prononcer sur l’offre de services collectifs et à arbitrer les divers modes de financement. Les quatre principales catégories de ressources comprennent : les recettes tarifaires obtenues en contrepartie de certains services (cantines, piscine, crèche, halte garderie, maison de quartiers…), qui ne financent qu'une partie du coût réel du service. les dotations en provenance de l’État (Dotation Globale de Fonctionnement) et les subventions versées notamment par les départements et les régions ; les emprunts permettant de financer les grands travaux d’équipement ; les recettes fiscales provenant des impôts locaux, dont les principaux sont la taxe d’habitation, les taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties, la taxe professionnelle et la taxe des ordures ménagères. Ces deux dernières taxes étant depuis le 1er janvier 2001 encaissées directement par la Communauté Urbaine et non plus par la commune. Le droit de lever l’impôt nous garantit donc à tous, élus locaux la possibilité de conduire une politique locale en toute liberté et indépendance. Sans pouvoir de décision sur le niveau des ressources, la conduite de l’action publique se réduirait à un simple exercice de gestion sans véritable autonomie. Sans les impôts de ses administrés, la commune serait en effet dans l’incapacité : d'entretenir ses 5 000 hectares, ses trois centres villageois, ses 5 groupes scolaires, ses 5 maisons de quartier, ses nombreuses installations sportives, de préserver ses collines, d'assurer la gratuité de l'étude du soir pour les enfants scolarisés, d'organiser les nocturnes 13190 (activités estivales pour les jeunes), d'avoir une police municipale, de mener une politique culturelle et associative dynamique, de pérenniser un service public actif, amortisseur concret d'inégalités en période de crise, de construire des équipements de premier ordre : Halte Garderie, Théâtre de Nature, Musée, stade pelousé… Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 13


BU DG E T

R EB OISEMENT

DES

COLLI N ES

Les chiffres clés du budget 2009

Pourquoi payez-vous des impôts

S/FONCTIONNEMENT : Recettes 21 122 927 € - Dépenses 20 383 087 € = Autofinancement 739 840 €

alors que certaines charges sont désormais réglées par la communauté urbaine ? Les compétences exercées par la Communauté Urbaine pour le compte de la commune sont toujours financées par des ressources allaudiennes. La taxe professionnelle allaudienne (≈2,5 M€) ne rentre plus dans les caisses de la commune. Elle est directement perçue par la communauté urbaine. Il en est de même pour la taxe des ordures ménagères (≈ 1,1 M€) la taxe sur les permis de construire, ainsi que pour vos factures d'eau et d'assainissement. Au total prés de 4 M€ de recettes annuelles échappent donc au budget de la commune, recettes destinées à financer le coût des services transférés (voirie, cantonnement, ordures ménagères, transports, eau assainissement.) L’intégration de la commune dans la Communauté Urbaine est financièrement neutre. "Certes moins de charges à supporter, mais moins de recettes à percevoir" Il convient de souligner que le montant des impôts locaux est déconnecté de vos revenus. En effet quel que soit le montant de ceux-ci, l'impôt local résulte de la multiplication d’un taux d’imposition par une base d'imposition fixée par les services fiscaux.

S/INVESTISSEMENT : Autofinancement + Subventions (CG13) + Emprunt + Autres = Recettes Equipement

739 840 € 319 896 € 500 000 € 644 824 € 2 204 560 € 1 399 560 €

(Maisons de Quartier, Ronds points, Réaménagements…, Scolaire, Eclairage public, Parc de Carlevan, Eglise St Sébastien)

+ Remboursements des emprunts = Dépenses

805 000 € 2 204 560 €

420 arbres ont pu être plantés depuis le début de l'année : arbousiers, génévriers, pistachiers et autres poiriers sauvages ont ainsi été mis en terre.

Cependant la taxe d'habitation prend en compte le nombre de personnes à charge ce qui minore, suite aux abattements votés par le Conseil Municipal, le montant de cet impôt.

A Allauch, nous avons voté les abattements les plus élevés ce qui représentera pour chaque foyer fiscal une économie de prés de 250 €. Par ailleurs, vos impôts ne financent pas que la commune. L’impôt supporté par le contribuable comprend diverses fractions : l’une revient à la commune, les autres sont collectées au profit de la Communauté Urbaine, du Département et de la Région (sauf pour la taxe d’habitation qui n’est plus perçue par les Régions depuis 2001). Chaque fraction dépend du taux d’imposition voté par le niveau de collectivité considéré.

En 2009, le contribuable allaudien moyen (couple ayant deux enfants) s'acquittera de 2 300 € (15 000 F) d'impôts locaux (TH +TF) dont seulement 59 % vont "alimenter" les caisses de la commune.

14 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

L’impôt à payer comprend également une part qui revient à l’État pour le dédommager des frais qu’il supporte pour le compte des collectivités locales au titre de la fiscalité directe locale. L’État prend en effet en charge l’établissement et le recouvrement des impôts directs locaux.

Si l'on ramène pour simplifier à 100 € le montant total de vos impôts celui ci est et va être en 2009 utilisé comme suit : Education Environnement & Cadre de vie Sport & Maisons de Quartier Enfance & Jeunesse Sécurité Action sociale Culture & Fêtes et Traditions Entretien du Patrimoine communal Eclairage Public Total

20€ 16€ 12€ 11€ 10€ 9€ 9€ 8€ 5€ 100€

reboisement des collines :

REBOISEMENT

420 arbres plantés par les écoliers en quelques mois Le Service de Protection des Collines de la Commune a mis en place, avec 400 élèves des écoles de Pié d'Autry, de la Pounche et de deux écoles du 12ème arrondissement de Marseille, une opération de reboisement. 420 arbres ont pu être plantés depuis le début de l'année : arbousiers, génévriers, pistachiers et autres poiriers sauvages ont ainsi été mis en terre. Les espaces de Petite Tête Rouge, de la Plaine des Escaouprès, du Pas de Ménoun et du Pas du Loup ont peu à peu repris des couleurs. Les enfants ont inscrit leurs noms sur les plants ce qui les sensibilisera d'autant plus à leur

environnemment et les incitera à venir s'occuper des arbres qu'ils ont plantés. Même s'ils peuvent compter pour cela sur les bénévoles du Comité Communal des Feux de Forêts (CCFF) et les agents du Service Protection des Collines qui ont promis de venir arroser leurs plantations. D'autres écoliers du Logis Neuf seront aussi sensibilisés à la protection de la nature et participeront à l'entretien des arbres mis en terre lors des opérations de reboisement des années précédentes.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 15


BU DG E T

R EB OISEMENT

DES

COLLI N ES

Les chiffres clés du budget 2009

Pourquoi payez-vous des impôts

S/FONCTIONNEMENT : Recettes 21 122 927 € - Dépenses 20 383 087 € = Autofinancement 739 840 €

alors que certaines charges sont désormais réglées par la communauté urbaine ? Les compétences exercées par la Communauté Urbaine pour le compte de la commune sont toujours financées par des ressources allaudiennes. La taxe professionnelle allaudienne (≈2,5 M€) ne rentre plus dans les caisses de la commune. Elle est directement perçue par la communauté urbaine. Il en est de même pour la taxe des ordures ménagères (≈ 1,1 M€) la taxe sur les permis de construire, ainsi que pour vos factures d'eau et d'assainissement. Au total prés de 4 M€ de recettes annuelles échappent donc au budget de la commune, recettes destinées à financer le coût des services transférés (voirie, cantonnement, ordures ménagères, transports, eau assainissement.) L’intégration de la commune dans la Communauté Urbaine est financièrement neutre. "Certes moins de charges à supporter, mais moins de recettes à percevoir" Il convient de souligner que le montant des impôts locaux est déconnecté de vos revenus. En effet quel que soit le montant de ceux-ci, l'impôt local résulte de la multiplication d’un taux d’imposition par une base d'imposition fixée par les services fiscaux.

S/INVESTISSEMENT : Autofinancement + Subventions (CG13) + Emprunt + Autres = Recettes Equipement

739 840 € 319 896 € 500 000 € 644 824 € 2 204 560 € 1 399 560 €

(Maisons de Quartier, Ronds points, Réaménagements…, Scolaire, Eclairage public, Parc de Carlevan, Eglise St Sébastien)

+ Remboursements des emprunts = Dépenses

805 000 € 2 204 560 €

420 arbres ont pu être plantés depuis le début de l'année : arbousiers, génévriers, pistachiers et autres poiriers sauvages ont ainsi été mis en terre.

Cependant la taxe d'habitation prend en compte le nombre de personnes à charge ce qui minore, suite aux abattements votés par le Conseil Municipal, le montant de cet impôt.

A Allauch, nous avons voté les abattements les plus élevés ce qui représentera pour chaque foyer fiscal une économie de prés de 250 €. Par ailleurs, vos impôts ne financent pas que la commune. L’impôt supporté par le contribuable comprend diverses fractions : l’une revient à la commune, les autres sont collectées au profit de la Communauté Urbaine, du Département et de la Région (sauf pour la taxe d’habitation qui n’est plus perçue par les Régions depuis 2001). Chaque fraction dépend du taux d’imposition voté par le niveau de collectivité considéré.

En 2009, le contribuable allaudien moyen (couple ayant deux enfants) s'acquittera de 2 300 € (15 000 F) d'impôts locaux (TH +TF) dont seulement 59 % vont "alimenter" les caisses de la commune.

14 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

L’impôt à payer comprend également une part qui revient à l’État pour le dédommager des frais qu’il supporte pour le compte des collectivités locales au titre de la fiscalité directe locale. L’État prend en effet en charge l’établissement et le recouvrement des impôts directs locaux.

Si l'on ramène pour simplifier à 100 € le montant total de vos impôts celui ci est et va être en 2009 utilisé comme suit : Education Environnement & Cadre de vie Sport & Maisons de Quartier Enfance & Jeunesse Sécurité Action sociale Culture & Fêtes et Traditions Entretien du Patrimoine communal Eclairage Public Total

20€ 16€ 12€ 11€ 10€ 9€ 9€ 8€ 5€ 100€

reboisement des collines :

REBOISEMENT

420 arbres plantés par les écoliers en quelques mois Le Service de Protection des Collines de la Commune a mis en place, avec 400 élèves des écoles de Pié d'Autry, de la Pounche et de deux écoles du 12ème arrondissement de Marseille, une opération de reboisement. 420 arbres ont pu être plantés depuis le début de l'année : arbousiers, génévriers, pistachiers et autres poiriers sauvages ont ainsi été mis en terre. Les espaces de Petite Tête Rouge, de la Plaine des Escaouprès, du Pas de Ménoun et du Pas du Loup ont peu à peu repris des couleurs. Les enfants ont inscrit leurs noms sur les plants ce qui les sensibilisera d'autant plus à leur

environnemment et les incitera à venir s'occuper des arbres qu'ils ont plantés. Même s'ils peuvent compter pour cela sur les bénévoles du Comité Communal des Feux de Forêts (CCFF) et les agents du Service Protection des Collines qui ont promis de venir arroser leurs plantations. D'autres écoliers du Logis Neuf seront aussi sensibilisés à la protection de la nature et participeront à l'entretien des arbres mis en terre lors des opérations de reboisement des années précédentes.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 15


I N FO S

P RATIQU E S

LO GEMENTS

Service Instruction Publique : payez vos factures par carte bancaire Chèques, espèces ou prélèvement automatique étaient jusqu'à présent les seuls moyens de régler les factures de la cantine. Depuis avril dernier, le service de l'Instruction Publique dispose d'un terminal électronique. Ce nouveau dispositif permet à ses usagers de régler leur facture de restauration scolaire par carte bancaire. Un plus pour améliorer le confort des administrés. Service Instruction Publique Place Haute de la Pounche, Bld Ange Martin Tél. : 04.91.05.00.93

Le Service Instruction Publique vous accueillera, à compter du 15 juin, dans les locaux du Service Jeunesse situé Place Haute de la Pounche, Boulevard Ange Martin. Vous pourrez désormais joindre le Service Instruction Publique au 04.91.05.00.93.

ACHILE d'Allauch vous informe L'Association des Chiffres et des Lettres d'Allauch, présidée par Monsieur Eric ALBOUY se réunit désormais chaque lundi à partir de 18h00 au Foyer des Anciens du Logis-Neuf. Joueur entraîné ou néophyte, si comme ses adhérents vous êtes aussi un passionné d'anagrammes, chiffres... le compte est bon, il vous suffit de contacter l'association. Des séances hebdomadaires d'entraînement permettent de jouer avec les mots et les nombres, en toute convivialité. ACHILE d'Allauch Le Val d'Allauch - 15, Rue des Oliviers Tél. : 04.91.07.13.97 e.mail : pouikou@aol.com

Modifications des horaires de fermeture des cimetières Jusqu'au 31 octobre 2009, les cimetières seront fermés à 19h30 au lieu de 18h00. Rappel des horaires : • Horaires d'été (du 1er avril au 31 octobre) : ouverture à 8h00 - fermeture à 19h30 • Horaires d'hiver (du 1er novembre au 31 mars) : ouverture à 8h00 - fermeture à 18h00 Le Clos du Puisatier au Logis-Neuf (Avenue Marcel Julien) 117 logements dont 30 logements sociaux Livraison de la moitié au 2ème trimestre 2009 et le reste au 4ème trimestre 2009

Hommages à… …Patrick Chevalier Patrick Chevalier était membre du Conseil Municipal Consultatif depuis sa création en avril 2008. Il est décédé brutalement lors d'un voyage en Croatie à l'âge de 53 ans. Originaire de Bondy, il a toujours été un Provençal de cœur et avait réalisé l'un de ses rêves en aménageant avec sa famille à Allauch il y a 9 ans. Son intérêt pour notre commune ne se limitait pas à avoir plaisir à y vivre mais il avait fait le choix de s'y investir. Nos sincères condoléances à son épouse, sa fille et toute sa famille.

…et Paul Tailhandier C'est avec une grande émotion que nous apprenions, en avril dernier, la disparition d'un collègue et ami, Paul TAILHANDIER, emporté brusquement par la maladie à l'âge de 52 ans. Le 1er mai 1997 il intégrait les services municipaux en tant que tourneur de bus puis chauffeur à la Cuisine Centrale, où il s'est lié d'amitié avec le personnel de service. En 2005 Paul rejoint le service des Fêtes et Manifestations, où là encore il a su se faire apprécier. Paul était un homme gentil, simple et estimé de tous. Son dévouement, son dynamisme, sa joie, sa bonne humeur et sa générosité nous laissent un souvenir émouvant qu'aucun de nous ne pourra oublier. Au nom de la municipalité, de ses amis et collègues, c'est avec émoi que “Allauch Actualités” exprime ses plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants et toute sa famille.

16 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

logements :

LO G IS-N E U F

les projets en cours

Dans le “Allauch Actualités” n°99, nous avions consacré un important dossier aux raisons pour lesquelles il était difficile pour la Municipalité d'appliquer la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (S.R.U.), qui impose 20% de logements sociaux. Tout d'abord, il y a peu de terrains communaux suffisamment importants pour pouvoir être vendus à des bailleurs sociaux à un prix raisonnable ; ensuite les terrains privés sur Allauch sont si onéreux qu'il est difficile pour des offices H.L.M. d'équilibrer leur budget puisque la part de l'achat foncier représente aujourd'hui entre 20 et 25% de la construction, contre 15% il y a une dizaine d'années. La Commune a donc imposé aux différents constructeurs, 20 à 30% de logements sociaux sur toutes les opérations immobilières en cours ou à venir. Cette volonté a toujours existé. Mais entre le moment où un projet se décide et celui où il sort de terre, il se passe souvent plusieurs années. Il s'agit également de répondre à la loi S.R.U. tout en respectant ce qui fait Allauch depuis plusieurs décennies : une urbanisation maîtrisée et un développement harmonieux des logements. Nous vous proposons donc de vous présenter ou représenter succinctement les projets immobiliers en cours. Chacun d'eux comporte un pourcentage important de logements sociaux quand il ne s'agit pas d'opération de bailleurs sociaux à 100%.

La volonté municipale est claire : construire des logements accessibles pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes Allaudiens de demeurer sur Allauch. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 17


I N FO S

P RATIQU E S

LO GEMENTS

Service Instruction Publique : payez vos factures par carte bancaire Chèques, espèces ou prélèvement automatique étaient jusqu'à présent les seuls moyens de régler les factures de la cantine. Depuis avril dernier, le service de l'Instruction Publique dispose d'un terminal électronique. Ce nouveau dispositif permet à ses usagers de régler leur facture de restauration scolaire par carte bancaire. Un plus pour améliorer le confort des administrés. Service Instruction Publique Place Haute de la Pounche, Bld Ange Martin Tél. : 04.91.05.00.93

Le Service Instruction Publique vous accueillera, à compter du 15 juin, dans les locaux du Service Jeunesse situé Place Haute de la Pounche, Boulevard Ange Martin. Vous pourrez désormais joindre le Service Instruction Publique au 04.91.05.00.93.

ACHILE d'Allauch vous informe L'Association des Chiffres et des Lettres d'Allauch, présidée par Monsieur Eric ALBOUY se réunit désormais chaque lundi à partir de 18h00 au Foyer des Anciens du Logis-Neuf. Joueur entraîné ou néophyte, si comme ses adhérents vous êtes aussi un passionné d'anagrammes, chiffres... le compte est bon, il vous suffit de contacter l'association. Des séances hebdomadaires d'entraînement permettent de jouer avec les mots et les nombres, en toute convivialité. ACHILE d'Allauch Le Val d'Allauch - 15, Rue des Oliviers Tél. : 04.91.07.13.97 e.mail : pouikou@aol.com

Modifications des horaires de fermeture des cimetières Jusqu'au 31 octobre 2009, les cimetières seront fermés à 19h30 au lieu de 18h00. Rappel des horaires : • Horaires d'été (du 1er avril au 31 octobre) : ouverture à 8h00 - fermeture à 19h30 • Horaires d'hiver (du 1er novembre au 31 mars) : ouverture à 8h00 - fermeture à 18h00 Le Clos du Puisatier au Logis-Neuf (Avenue Marcel Julien) 117 logements dont 30 logements sociaux Livraison de la moitié au 2ème trimestre 2009 et le reste au 4ème trimestre 2009

Hommages à… …Patrick Chevalier Patrick Chevalier était membre du Conseil Municipal Consultatif depuis sa création en avril 2008. Il est décédé brutalement lors d'un voyage en Croatie à l'âge de 53 ans. Originaire de Bondy, il a toujours été un Provençal de cœur et avait réalisé l'un de ses rêves en aménageant avec sa famille à Allauch il y a 9 ans. Son intérêt pour notre commune ne se limitait pas à avoir plaisir à y vivre mais il avait fait le choix de s'y investir. Nos sincères condoléances à son épouse, sa fille et toute sa famille.

…et Paul Tailhandier C'est avec une grande émotion que nous apprenions, en avril dernier, la disparition d'un collègue et ami, Paul TAILHANDIER, emporté brusquement par la maladie à l'âge de 52 ans. Le 1er mai 1997 il intégrait les services municipaux en tant que tourneur de bus puis chauffeur à la Cuisine Centrale, où il s'est lié d'amitié avec le personnel de service. En 2005 Paul rejoint le service des Fêtes et Manifestations, où là encore il a su se faire apprécier. Paul était un homme gentil, simple et estimé de tous. Son dévouement, son dynamisme, sa joie, sa bonne humeur et sa générosité nous laissent un souvenir émouvant qu'aucun de nous ne pourra oublier. Au nom de la municipalité, de ses amis et collègues, c'est avec émoi que “Allauch Actualités” exprime ses plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants et toute sa famille.

16 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

logements :

LO G IS-N E U F

les projets en cours

Dans le “Allauch Actualités” n°99, nous avions consacré un important dossier aux raisons pour lesquelles il était difficile pour la Municipalité d'appliquer la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (S.R.U.), qui impose 20% de logements sociaux. Tout d'abord, il y a peu de terrains communaux suffisamment importants pour pouvoir être vendus à des bailleurs sociaux à un prix raisonnable ; ensuite les terrains privés sur Allauch sont si onéreux qu'il est difficile pour des offices H.L.M. d'équilibrer leur budget puisque la part de l'achat foncier représente aujourd'hui entre 20 et 25% de la construction, contre 15% il y a une dizaine d'années. La Commune a donc imposé aux différents constructeurs, 20 à 30% de logements sociaux sur toutes les opérations immobilières en cours ou à venir. Cette volonté a toujours existé. Mais entre le moment où un projet se décide et celui où il sort de terre, il se passe souvent plusieurs années. Il s'agit également de répondre à la loi S.R.U. tout en respectant ce qui fait Allauch depuis plusieurs décennies : une urbanisation maîtrisée et un développement harmonieux des logements. Nous vous proposons donc de vous présenter ou représenter succinctement les projets immobiliers en cours. Chacun d'eux comporte un pourcentage important de logements sociaux quand il ne s'agit pas d'opération de bailleurs sociaux à 100%.

La volonté municipale est claire : construire des logements accessibles pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes Allaudiens de demeurer sur Allauch. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 17


LO G EME NTS

LO GEM ENTS

autres opérations à venir…

Le Clos des Moulins à la Pounche (Chemin des Aubagnens) 78 logements dont 23 logements sociaux Livraison 1er trimestre 2010

L A Résidence le Panorama à Allauch village (Chemin du Guéridon) 28 logements dont 5 logements sociaux Livraison 2ème semestre 2009

POU NC H E

Opération de l'OPAC (Chemin Marius Millon) 53 logements sociaux et 3 villas en accession sociale à la propriété Livraison prévue au 2ème semestre 2010

LA POUNCHE Les Rives de la Pounche (Chemin Marius Millon) 40 logements sociaux locatifs Début des travaux prévu 2ème semestre 2009 pour une livraison au 2ème trimestre 2011

A LL AUC H VI LL AG E

ALLAUCH VILLAGE Les Terrasses d'Allauch (Avenue Général De Gaulle) 80 logements dont 75 logements sociaux Début des travaux prévu 2ème semestre 2009

18 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 19


LO G EME NTS

LO GEM ENTS

autres opérations à venir…

Le Clos des Moulins à la Pounche (Chemin des Aubagnens) 78 logements dont 23 logements sociaux Livraison 1er trimestre 2010

L A Résidence le Panorama à Allauch village (Chemin du Guéridon) 28 logements dont 5 logements sociaux Livraison 2ème semestre 2009

POU NC H E

Opération de l'OPAC (Chemin Marius Millon) 53 logements sociaux et 3 villas en accession sociale à la propriété Livraison prévue au 2ème semestre 2010

LA POUNCHE Les Rives de la Pounche (Chemin Marius Millon) 40 logements sociaux locatifs Début des travaux prévu 2ème semestre 2009 pour une livraison au 2ème trimestre 2011

A LL AUC H VI LL AG E

ALLAUCH VILLAGE Les Terrasses d'Allauch (Avenue Général De Gaulle) 80 logements dont 75 logements sociaux Début des travaux prévu 2ème semestre 2009

18 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 19


PETITE PROMENADE HISTORIQUE

PETITE PROMENADE HISTORIQUE

le Cours du 11

Il

novembre

Cette voie de 180 mètres de long qui relie l'Avenue du Général de Gaulle au quartier autrefois appellé “Le Maréchal” constitue la porte d'entrée du village historique d'Allauch en venant de Marseille, du Logis-Neuf ou de la Pounche.

Il n'en a pas toujours été ainsi et jusqu'à la fin du XIX ème siècle l'arrivée dans le bourg se faisait par l'actuelle Avenue Jean Roque.

C'est au cours du premier mandat municipal du Docteur Joseph Chevillon, de 1888 à 1892, que la route MarseilleAllauch qui empruntait la pénible montée du grand-Puits a été déviée par le chemin des Buscatiers et a adopté son tracé actuel jusqu'à Saint Roch afin de rejoindre la route conduisant du Vieux Village au Logis-Neuf. Tous ces travaux ont été réalisés aux frais du Département dont le Maire était Député. Pour sa part, l'appellation “Maréchal” ne célèbre en rien une quelconque gloire militaire, mais évoque simplement l'atelier de maréchal-ferrant qui se tenait dans l'actuelle « Vieille Forge » et qui

lui-même avait remplacé les remises, où, sous l'Ancien Régime, les Seigneurs Chanoines engrangeaient les produits de la Dîme. Le Cours du Onze Novembre fait référence à l'armistice de 1918 qui mit fin à l'effroyable conflit de quatre ans au cours duquel plus de 130 jeunes allaudiens trouvèrent la mort et parmi eux, notre Député-Maire, Frédéric Chevillon. Curieusement, le baptême de cette voie a été tardif. En 1930, elle s'appelait encore Boulevard de la République. Elle a même été dénommée, très brièvement mais très officiellement, Boulevard Jean Jaurès en novembre 1931 à la demande du Comité Socialiste d'Allauch. Ce cours, que les édiles voulaient plus majestueux, mais qui dût modestement réduire ses prétentions par suite du sem-

piternel défaut de crédits municipaux connut sa consécration avec l'arrivée du tramway électrique le 9 Août 1908. Auparavant, il était le terminus de l'omnibus hippomobile et a même accueilli un légendaire engin à trolley, dénommé “le Singe”, du 13 Juin 1903 au 1er Septembre 1905, qui y avait son garage pendant sa brève existence. Ce “Singe”, ainsi appelé en raison du dispositif qui assurait la prise de courant sur le fil et qui évoquait vaguement un ouistiti se balançant sur les branches d'un arbre, assura temporairement la liaison La Croix-Rouge / Allauch via le Vallon Vert. Il tombait le plus souvent en panne et les voyageurs devaient terminer le trajet à pied, sans être remboursés du prix de leur billet. Lorsque, par hasard, il fonctionnait à peu près normalement les passagers en débarquaient “avec le mal de mer, tellement ils avaient été cahotés”. Aussi, après 27 mois d'une expérience malheureuse, les chevaux de l'omnibus reprirent leur service en attendant l'arrivée du véritable tramway électrique. Dès lors, le Cours du Onze Novembre fut pour les allaudiens le domaine du “TRAM”, et ce jusqu'au 1er Avril 1957

20 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

où les autobus prirent le relais des vieilles motrices et des vieilles remorques fatiguées par un si long service. Les Dimanches, les Marseillais “montaient” à Allauch dans les campagnes ou les collines passer une journée à la recherche du bon air. En fin d'après-midi, une animation fébrile régnait sur le Cours. Les touristes, pressés, prenaient le tramway pour rentrer chez eux. Les barrières implantées jusqu'à la montée de la “Vieille Forge” avaient du mal à canaliser les files turbulentes des voyageurs ivres d'air pur, de pastis et de vin rosé.

Autour de la baraque s'agglutinait une foule de “minots” aux yeux écarquillés – dont l'un me ressemblait énormément – qui, avec le plus grand sérieux, choisissaient en pensée la friandise qu'ils allaient acquérir en échange des quelques sous qu'ils avaient en poche. Le Cours du Onze Novembre abritait aussi le lavoir Communal. Au risque de me faire traiter de misogyne j'imagine, des décennies plus tard, la teneur des conversations échangées par ces maîtresses femmes, sans grâce ni recherche esthétique – et dont certaines portaient même moustache – dans ce gynecée populaire où toute présence masculine était inexorablement bannie. Je regrette profondément qu'il n'y ait pas eu un seul enregistrement sonore réalisé à l'époque qui aurait pu nous transmettre quelques facéties de leur humour primaire mais cinglant.

En 1930, elle s'appelait encore Boulevard de la République.

A la belle saison, quelques paysans venaient leur vendre des bouquets de tulipes sauvages cueillies dans leurs champs, des oeufs, des fruits ou autres produits de leurs fermes. Mais mes souvenirs d'enfance évoquent une autre attraction: la baraque du “marchand de chichis”. Entre quatre planches et un toit rudimentaire officiait avec gravité un homme grand et mince, coiffé d'une toque blanche, qui s'agitait entre les bassines d'huile bouillante et les chaudrons de pâte qu'il modelait avec une rare dextérité pour en tirer, avec l'aide d'une énorme paire de ciseaux, de succulents berlingots bigarrés qui allaient rejoindre à l'étal les sachets de frites, les montagnes de panisses et les rouleaux de “chichi frégi”.

Ce lavoir qui avait remplacé un autre plus ancien situé sur l'actuelle Place de la République fut à son tour délaissé pour un local plus vaste, mais sans âme, situé Avenue Jean Roque. Le Cours eût aussi sa statue ; il s'agissait d'un monument de récupération. Après la mort du Docteur Joseph Chevillon survenue le 29 Avril 1910, le Conseil

Municipal dans sa séance du 4 Août 1912 décida de lui élever une stèle au centre même de la Place de l'Hôtel de Ville qui, dorénavant, porterait son nom. mais depuis 1888 s'y trouvait déjà la fontaine monumentale commémorant l'arrivée de l'eau courante à Allauch, oeuvre du réputé Maître des Forges Denonvilliers. Les allaudiens n'en eurent cure. Avec une profonde ingratitude, oubliant l'événement majeur de leur histoire qui avait mis fin à de longs siècles de disette d'eau, ils “déportèrent” ce symbole de progrès et d'hygiène sur le Cours, près du lavoir. Oublié au fil des ans, considéré comme gênant, ce gracieux ensemble finit lamentablement son existence, brisé en plusieurs morceaux le long du mur soutenant l'actuelle Montée des Frères Olivier pour la plus grande joie des garnements que nous étions et qui utilisaient ses débris pour d'interminables jeux de “cachette”. Il nous faut dire aussi un mot des cafés qui ont survécu aux injures du temps: “Le Chalet des Délices” devenu le “Bar des Planches” puis “Réséda” ainsi que le “Panorama”, qui, le dimanche, prenait des airs de guinguettes pour accueillir les marseillais venus s'y rafraichir. De nos jours, le Cours du Onze Novembre demeure au coeur de la vie allaudienne. S'il ne connait plus les foules de voyageurs qui empruntaient le tramway, il voit passer les défilés de la Saint Jean, on y rôtit les cochons de la Saint Clair, on y déguste les crus de la Foire aux Vins, on y déambule sereinement lors des foires, brocantes ou autres animations qui, tout au long de l'année, ponctuent les travaux et les jours de notre vieux village.

Bernard MONGE Président-Fondateur de la Société Historique A.P.D.C

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 21


PETITE PROMENADE HISTORIQUE

PETITE PROMENADE HISTORIQUE

le Cours du 11

Il

novembre

Cette voie de 180 mètres de long qui relie l'Avenue du Général de Gaulle au quartier autrefois appellé “Le Maréchal” constitue la porte d'entrée du village historique d'Allauch en venant de Marseille, du Logis-Neuf ou de la Pounche.

Il n'en a pas toujours été ainsi et jusqu'à la fin du XIX ème siècle l'arrivée dans le bourg se faisait par l'actuelle Avenue Jean Roque.

C'est au cours du premier mandat municipal du Docteur Joseph Chevillon, de 1888 à 1892, que la route MarseilleAllauch qui empruntait la pénible montée du grand-Puits a été déviée par le chemin des Buscatiers et a adopté son tracé actuel jusqu'à Saint Roch afin de rejoindre la route conduisant du Vieux Village au Logis-Neuf. Tous ces travaux ont été réalisés aux frais du Département dont le Maire était Député. Pour sa part, l'appellation “Maréchal” ne célèbre en rien une quelconque gloire militaire, mais évoque simplement l'atelier de maréchal-ferrant qui se tenait dans l'actuelle « Vieille Forge » et qui

lui-même avait remplacé les remises, où, sous l'Ancien Régime, les Seigneurs Chanoines engrangeaient les produits de la Dîme. Le Cours du Onze Novembre fait référence à l'armistice de 1918 qui mit fin à l'effroyable conflit de quatre ans au cours duquel plus de 130 jeunes allaudiens trouvèrent la mort et parmi eux, notre Député-Maire, Frédéric Chevillon. Curieusement, le baptême de cette voie a été tardif. En 1930, elle s'appelait encore Boulevard de la République. Elle a même été dénommée, très brièvement mais très officiellement, Boulevard Jean Jaurès en novembre 1931 à la demande du Comité Socialiste d'Allauch. Ce cours, que les édiles voulaient plus majestueux, mais qui dût modestement réduire ses prétentions par suite du sem-

piternel défaut de crédits municipaux connut sa consécration avec l'arrivée du tramway électrique le 9 Août 1908. Auparavant, il était le terminus de l'omnibus hippomobile et a même accueilli un légendaire engin à trolley, dénommé “le Singe”, du 13 Juin 1903 au 1er Septembre 1905, qui y avait son garage pendant sa brève existence. Ce “Singe”, ainsi appelé en raison du dispositif qui assurait la prise de courant sur le fil et qui évoquait vaguement un ouistiti se balançant sur les branches d'un arbre, assura temporairement la liaison La Croix-Rouge / Allauch via le Vallon Vert. Il tombait le plus souvent en panne et les voyageurs devaient terminer le trajet à pied, sans être remboursés du prix de leur billet. Lorsque, par hasard, il fonctionnait à peu près normalement les passagers en débarquaient “avec le mal de mer, tellement ils avaient été cahotés”. Aussi, après 27 mois d'une expérience malheureuse, les chevaux de l'omnibus reprirent leur service en attendant l'arrivée du véritable tramway électrique. Dès lors, le Cours du Onze Novembre fut pour les allaudiens le domaine du “TRAM”, et ce jusqu'au 1er Avril 1957

20 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

où les autobus prirent le relais des vieilles motrices et des vieilles remorques fatiguées par un si long service. Les Dimanches, les Marseillais “montaient” à Allauch dans les campagnes ou les collines passer une journée à la recherche du bon air. En fin d'après-midi, une animation fébrile régnait sur le Cours. Les touristes, pressés, prenaient le tramway pour rentrer chez eux. Les barrières implantées jusqu'à la montée de la “Vieille Forge” avaient du mal à canaliser les files turbulentes des voyageurs ivres d'air pur, de pastis et de vin rosé.

Autour de la baraque s'agglutinait une foule de “minots” aux yeux écarquillés – dont l'un me ressemblait énormément – qui, avec le plus grand sérieux, choisissaient en pensée la friandise qu'ils allaient acquérir en échange des quelques sous qu'ils avaient en poche. Le Cours du Onze Novembre abritait aussi le lavoir Communal. Au risque de me faire traiter de misogyne j'imagine, des décennies plus tard, la teneur des conversations échangées par ces maîtresses femmes, sans grâce ni recherche esthétique – et dont certaines portaient même moustache – dans ce gynecée populaire où toute présence masculine était inexorablement bannie. Je regrette profondément qu'il n'y ait pas eu un seul enregistrement sonore réalisé à l'époque qui aurait pu nous transmettre quelques facéties de leur humour primaire mais cinglant.

En 1930, elle s'appelait encore Boulevard de la République.

A la belle saison, quelques paysans venaient leur vendre des bouquets de tulipes sauvages cueillies dans leurs champs, des oeufs, des fruits ou autres produits de leurs fermes. Mais mes souvenirs d'enfance évoquent une autre attraction: la baraque du “marchand de chichis”. Entre quatre planches et un toit rudimentaire officiait avec gravité un homme grand et mince, coiffé d'une toque blanche, qui s'agitait entre les bassines d'huile bouillante et les chaudrons de pâte qu'il modelait avec une rare dextérité pour en tirer, avec l'aide d'une énorme paire de ciseaux, de succulents berlingots bigarrés qui allaient rejoindre à l'étal les sachets de frites, les montagnes de panisses et les rouleaux de “chichi frégi”.

Ce lavoir qui avait remplacé un autre plus ancien situé sur l'actuelle Place de la République fut à son tour délaissé pour un local plus vaste, mais sans âme, situé Avenue Jean Roque. Le Cours eût aussi sa statue ; il s'agissait d'un monument de récupération. Après la mort du Docteur Joseph Chevillon survenue le 29 Avril 1910, le Conseil

Municipal dans sa séance du 4 Août 1912 décida de lui élever une stèle au centre même de la Place de l'Hôtel de Ville qui, dorénavant, porterait son nom. mais depuis 1888 s'y trouvait déjà la fontaine monumentale commémorant l'arrivée de l'eau courante à Allauch, oeuvre du réputé Maître des Forges Denonvilliers. Les allaudiens n'en eurent cure. Avec une profonde ingratitude, oubliant l'événement majeur de leur histoire qui avait mis fin à de longs siècles de disette d'eau, ils “déportèrent” ce symbole de progrès et d'hygiène sur le Cours, près du lavoir. Oublié au fil des ans, considéré comme gênant, ce gracieux ensemble finit lamentablement son existence, brisé en plusieurs morceaux le long du mur soutenant l'actuelle Montée des Frères Olivier pour la plus grande joie des garnements que nous étions et qui utilisaient ses débris pour d'interminables jeux de “cachette”. Il nous faut dire aussi un mot des cafés qui ont survécu aux injures du temps: “Le Chalet des Délices” devenu le “Bar des Planches” puis “Réséda” ainsi que le “Panorama”, qui, le dimanche, prenait des airs de guinguettes pour accueillir les marseillais venus s'y rafraichir. De nos jours, le Cours du Onze Novembre demeure au coeur de la vie allaudienne. S'il ne connait plus les foules de voyageurs qui empruntaient le tramway, il voit passer les défilés de la Saint Jean, on y rôtit les cochons de la Saint Clair, on y déguste les crus de la Foire aux Vins, on y déambule sereinement lors des foires, brocantes ou autres animations qui, tout au long de l'année, ponctuent les travaux et les jours de notre vieux village.

Bernard MONGE Président-Fondateur de la Société Historique A.P.D.C

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 21


VI E

QUOTI DI E N N E

DÉVELOPPEMENT

Développement durable : continuons d'agir…

Journées du Cœur : 920 Allaudiens formés aux premiers secours La Commune d'Allauch a participé, pour la seconde année consécutive, aux “Parcours du Cœur”. Du 26 au 29 mars derniers, le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS 13) et l'Union Départementale des Sapeurs Pompiers ont animé des ateliers d'initiation aux gestes qui sauvent.

Ce deuxième volet consacré au développement durable abordera quelques sujets de la vie courante où chacune de nos actions est fondamentale face aux menaces écologiques qui pèsent sur la Terre. En adoptant les bons gestes, même les plus insignifiants, nous contribuons à la régénération de l'environnement. Nous devons prendre conscience que nous avons, tous, un rôle majeur dans la préservation des ressources naturelles de notre Planète. Engageons-nous dès aujourd'hui à la respecter.

Les deux premiers jours, les moniteurs des Sapeurs Pompiers ont formé 300 jeunes du Collège Yves Montand et 300 enfants des classes de CM1 et CM2 des écoles primaires allaudiennes. Cette initiation a abordé trois thèmes : l'alerte, le massage cardiaque et l'utilisation du défibrillateur. Les deux jours suivants, 920 Allaudiens ont été formés, à l'Espace Culturel et Sportif Robert Ollive, aux gestes qui sauvent et se sont vus remettre des attestations d'initiation. Cette manifestation s'est terminée, le dimanche, par une conférence du Professeur Laurent Fourcade, qui exerce au sein du service de Cardiologie de l'Hôpital Lavéran, sur le thème “la nutrition pour prendre son coeur en main et la préparation à l'effort avant une compétition”. Une cinquantaine de personnes ont ensuite pris le départ du “Parcours du Cœur”, un footing auquel ont notamment participé les associations allaudiennes des “4 as” et les “3A”.

Le Centre Hospitalier d'Allauch sensibilise les jeunes aux addictions

Une heure qui compte pour découvrir le plaisir de la lecture Un atelier de lecture “L'heure du Conte” sera organisée, à compter du mois de septembre 2009, le dernier mardi de chaque mois, à la Bibliothèque Bernard Monge. La première séance aura lieu le mardi 29 septembre de 17h30 à 18h00 sur le thème de l'école et de la rentrée des classes. Cet atelier, qui s'adresse aux enfants de 5 à 8 ans, a pour but de leur donner le goût de la lecture et de faire travailler leur imaginaire à travers la découverte d'histoires et de livres. Un thème différent sera abordé à chaque atelier en fonction de l'actualité du mois. D'autres séances sont d'ores et déjà prévues les mardis 27 octobre et 24 novembre. L'inscription se fait gratuitement à la Bibliothèque ; les places sont limitées à 15 enfants (il n'est pas obligatoire d'être adhérent à la Bilbliothèque pour participer à ces ateliers). BIBLIOTHÈQUE BERNARD MONGE Allauch Centre Rue Fernand Rambert - 13190 Allauch Tél. : 04.91.10.49.30 Horaires : Mardi de 14h30 à 18h30, Mercredi de 10h00 à 12h00 et de 14h30 à 18h30, Jeudi et samedi de 10h00 à 17h00. Fermeture les lundi et vendredi. En Juillet et Août : Mardi de 14h30 à 19h00, Mercredi de 10h00 à 12h00 et de 14h30 à 19h00, Jeudi de 12h00 à 17h00. 22 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Les consommations d'alcool, de tabac, de cannabis et plus généralement les addictions sont un fléau pour la jeunesse et créent des ravages chez les adolescents. A l'occasion de la 22ème journée mondiale sans tabac et dans le cadre de sa mission de santé publique, le Centre Hospitalier d'Allauch a organisé, le vendredi 29 mai de 8h30 à 18h00, une action de sensibilisation, de prévention et d'information sur le thème des addictions. 200 élèves de 3ème du Collège Yves Montand étaient, à cet effet, accueillis au Centre Hospitalier. Autour d'une conférence débat animée par le docteur BAZIN, médecin addictologue, des ateliers éducatifs étaient proposés par les différents partenaires : Comité Départemental d'Education pour la Santé et Mutuelle Nationale Hospitalière. L'équipe d'addictologie s’est tenue à la disposition, à l'issue de cette journée, de toute la population du canton désireuse d'enrichir ses connaissances sur ce thème sensible.

DU RA B LE

Les Achats Vous devez faire des courses ? Très bien. En tant que consommateur, adoptez des gestes salutaires en achetant des produits qui respectent l'environnement. Laissez-vous guider par les labels et lisez attentivement les étiquettes.

L'écolabel officiel garantit des produits de qualité tout en respectant l'environnement

L'Air La pollution atmosphérique constitue un des principaux facteurs de dégradation de la qualité de vie. En milieu urbain cette pollution a tendance à s'aggraver, notamment par la densité du trafic routier. La combustion des hydrocarbures et autres composants, produisent l'oxydation de l'ozone présent dans l'air. Mais la pollution est aussi dans nos habitations. Produits d'entretien, détergents... des polluants volatiles utilisés dans nombreux produits comme la colle, la moquette, le vernis, la peinture... s'évaporent plus ou moins rapidement et dégagent des composés hautement nocifs comme le chlore, le benzène, entre autres.

Pour réduire les effets néfastes des éléments polluants, chaque résolution est importante Eviter de prendre la voiture autant que possible. Favoriser les transports en commun, le covoiturage, le vélo ou la marche à pied. Bien entretenir son véhicule. Couper le contact à chaque arrêt du véhicule (réduction de 18% de CO2). Utiliser des produits d'entretien écologiques. Aérer toutes les pièces pendant au moins 20mn tous les jours. Vérifier régulièrement les systèmes de ventilation (bouches d'aération, hotte aspirante...).

Priorité aux produits de saison car ils n'ont pas recours aux transports, aux serres chauffées, à la réfrigération ou aux conservateurs chimiques. Préférence aux aliments sans additifs (label AB, sans produits chimiques ni OGM). Privilégier les commerces de proximité (en laissant la voiture au garage vous préservez la nature). Acheter des produits sans emballages superflus permet de réduire les déchets.

En Vacances Nous avons besoin de repos, de calme et nous aimons profiter de la nature. Ça tombe bien, la faune et la flore aussi. Nous ne sommes pas seuls sur la Planète, toutes les espèces animales et végétales ont un rôle important, les respecter c'est les préserver.

La nature est très fragile pour la protéger il faut être vigilant Respecter les sentiers balisés. Pas de camping sauvage afin de mieux préserver le milieu naturel. Ne pas cueillir des fleurs sauvages, certaines espèces sont en voie de disparition. Ne pas abandonner les déchets . Mégot de cigarette, barbecue... attention aux incendies.

Côté jardin Avec les beaux jours l'heure est venue de vaquer à un de nos loisirs préférés, le jardinage. Mais avons-nous les bons gestes ? Quelles plantes choisir ? Quels produits utiliser ? Les questions sont nombreuses. Alors, comment jardiner écologique ? Il suffit d'adopter les techniques d'antan : désherbage manuel, l’utilisation de plantes répulsives... Enfin, sachez qu'un écosystème diversifié permet aux végétaux de mieux résister aux maladies et aux parasites sans avoir recours aux produits chimiques.

Devenir acteur de son environnement contribue à la préservation de la nature

Pour en savoir plus sur le développement durable (énergies renouvelables, conseils pratiques...)

A.D.E.M.E. (agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Environnement) www.ademe2.fr

Pas de pesticides ni aucun autre produit chimique. Utiliser du compost naturel (recycler les déchets organiques). Choisir des végétaux adaptés au climat méditerranéen (moins d'eau, moins d'entretien...). Rotation des cultures (pour éviter les maladies et pour un meilleur rendement). Certains insectes sont indispensables (pollinisation, élimination d'insectes ravageurs...). Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 23


VI E

QUOTI DI E N N E

DÉVELOPPEMENT

Développement durable : continuons d'agir…

Journées du Cœur : 920 Allaudiens formés aux premiers secours La Commune d'Allauch a participé, pour la seconde année consécutive, aux “Parcours du Cœur”. Du 26 au 29 mars derniers, le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS 13) et l'Union Départementale des Sapeurs Pompiers ont animé des ateliers d'initiation aux gestes qui sauvent.

Ce deuxième volet consacré au développement durable abordera quelques sujets de la vie courante où chacune de nos actions est fondamentale face aux menaces écologiques qui pèsent sur la Terre. En adoptant les bons gestes, même les plus insignifiants, nous contribuons à la régénération de l'environnement. Nous devons prendre conscience que nous avons, tous, un rôle majeur dans la préservation des ressources naturelles de notre Planète. Engageons-nous dès aujourd'hui à la respecter.

Les deux premiers jours, les moniteurs des Sapeurs Pompiers ont formé 300 jeunes du Collège Yves Montand et 300 enfants des classes de CM1 et CM2 des écoles primaires allaudiennes. Cette initiation a abordé trois thèmes : l'alerte, le massage cardiaque et l'utilisation du défibrillateur. Les deux jours suivants, 920 Allaudiens ont été formés, à l'Espace Culturel et Sportif Robert Ollive, aux gestes qui sauvent et se sont vus remettre des attestations d'initiation. Cette manifestation s'est terminée, le dimanche, par une conférence du Professeur Laurent Fourcade, qui exerce au sein du service de Cardiologie de l'Hôpital Lavéran, sur le thème “la nutrition pour prendre son coeur en main et la préparation à l'effort avant une compétition”. Une cinquantaine de personnes ont ensuite pris le départ du “Parcours du Cœur”, un footing auquel ont notamment participé les associations allaudiennes des “4 as” et les “3A”.

Le Centre Hospitalier d'Allauch sensibilise les jeunes aux addictions

Une heure qui compte pour découvrir le plaisir de la lecture Un atelier de lecture “L'heure du Conte” sera organisée, à compter du mois de septembre 2009, le dernier mardi de chaque mois, à la Bibliothèque Bernard Monge. La première séance aura lieu le mardi 29 septembre de 17h30 à 18h00 sur le thème de l'école et de la rentrée des classes. Cet atelier, qui s'adresse aux enfants de 5 à 8 ans, a pour but de leur donner le goût de la lecture et de faire travailler leur imaginaire à travers la découverte d'histoires et de livres. Un thème différent sera abordé à chaque atelier en fonction de l'actualité du mois. D'autres séances sont d'ores et déjà prévues les mardis 27 octobre et 24 novembre. L'inscription se fait gratuitement à la Bibliothèque ; les places sont limitées à 15 enfants (il n'est pas obligatoire d'être adhérent à la Bilbliothèque pour participer à ces ateliers). BIBLIOTHÈQUE BERNARD MONGE Allauch Centre Rue Fernand Rambert - 13190 Allauch Tél. : 04.91.10.49.30 Horaires : Mardi de 14h30 à 18h30, Mercredi de 10h00 à 12h00 et de 14h30 à 18h30, Jeudi et samedi de 10h00 à 17h00. Fermeture les lundi et vendredi. En Juillet et Août : Mardi de 14h30 à 19h00, Mercredi de 10h00 à 12h00 et de 14h30 à 19h00, Jeudi de 12h00 à 17h00. 22 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Les consommations d'alcool, de tabac, de cannabis et plus généralement les addictions sont un fléau pour la jeunesse et créent des ravages chez les adolescents. A l'occasion de la 22ème journée mondiale sans tabac et dans le cadre de sa mission de santé publique, le Centre Hospitalier d'Allauch a organisé, le vendredi 29 mai de 8h30 à 18h00, une action de sensibilisation, de prévention et d'information sur le thème des addictions. 200 élèves de 3ème du Collège Yves Montand étaient, à cet effet, accueillis au Centre Hospitalier. Autour d'une conférence débat animée par le docteur BAZIN, médecin addictologue, des ateliers éducatifs étaient proposés par les différents partenaires : Comité Départemental d'Education pour la Santé et Mutuelle Nationale Hospitalière. L'équipe d'addictologie s’est tenue à la disposition, à l'issue de cette journée, de toute la population du canton désireuse d'enrichir ses connaissances sur ce thème sensible.

DU RA B LE

Les Achats Vous devez faire des courses ? Très bien. En tant que consommateur, adoptez des gestes salutaires en achetant des produits qui respectent l'environnement. Laissez-vous guider par les labels et lisez attentivement les étiquettes.

L'écolabel officiel garantit des produits de qualité tout en respectant l'environnement

L'Air La pollution atmosphérique constitue un des principaux facteurs de dégradation de la qualité de vie. En milieu urbain cette pollution a tendance à s'aggraver, notamment par la densité du trafic routier. La combustion des hydrocarbures et autres composants, produisent l'oxydation de l'ozone présent dans l'air. Mais la pollution est aussi dans nos habitations. Produits d'entretien, détergents... des polluants volatiles utilisés dans nombreux produits comme la colle, la moquette, le vernis, la peinture... s'évaporent plus ou moins rapidement et dégagent des composés hautement nocifs comme le chlore, le benzène, entre autres.

Pour réduire les effets néfastes des éléments polluants, chaque résolution est importante Eviter de prendre la voiture autant que possible. Favoriser les transports en commun, le covoiturage, le vélo ou la marche à pied. Bien entretenir son véhicule. Couper le contact à chaque arrêt du véhicule (réduction de 18% de CO2). Utiliser des produits d'entretien écologiques. Aérer toutes les pièces pendant au moins 20mn tous les jours. Vérifier régulièrement les systèmes de ventilation (bouches d'aération, hotte aspirante...).

Priorité aux produits de saison car ils n'ont pas recours aux transports, aux serres chauffées, à la réfrigération ou aux conservateurs chimiques. Préférence aux aliments sans additifs (label AB, sans produits chimiques ni OGM). Privilégier les commerces de proximité (en laissant la voiture au garage vous préservez la nature). Acheter des produits sans emballages superflus permet de réduire les déchets.

En Vacances Nous avons besoin de repos, de calme et nous aimons profiter de la nature. Ça tombe bien, la faune et la flore aussi. Nous ne sommes pas seuls sur la Planète, toutes les espèces animales et végétales ont un rôle important, les respecter c'est les préserver.

La nature est très fragile pour la protéger il faut être vigilant Respecter les sentiers balisés. Pas de camping sauvage afin de mieux préserver le milieu naturel. Ne pas cueillir des fleurs sauvages, certaines espèces sont en voie de disparition. Ne pas abandonner les déchets . Mégot de cigarette, barbecue... attention aux incendies.

Côté jardin Avec les beaux jours l'heure est venue de vaquer à un de nos loisirs préférés, le jardinage. Mais avons-nous les bons gestes ? Quelles plantes choisir ? Quels produits utiliser ? Les questions sont nombreuses. Alors, comment jardiner écologique ? Il suffit d'adopter les techniques d'antan : désherbage manuel, l’utilisation de plantes répulsives... Enfin, sachez qu'un écosystème diversifié permet aux végétaux de mieux résister aux maladies et aux parasites sans avoir recours aux produits chimiques.

Devenir acteur de son environnement contribue à la préservation de la nature

Pour en savoir plus sur le développement durable (énergies renouvelables, conseils pratiques...)

A.D.E.M.E. (agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Environnement) www.ademe2.fr

Pas de pesticides ni aucun autre produit chimique. Utiliser du compost naturel (recycler les déchets organiques). Choisir des végétaux adaptés au climat méditerranéen (moins d'eau, moins d'entretien...). Rotation des cultures (pour éviter les maladies et pour un meilleur rendement). Certains insectes sont indispensables (pollinisation, élimination d'insectes ravageurs...). Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 23


VI E

QUOTI DI E N N E

PARCS

ET

JAR DI NS

Les dépôts sauvages et l'incivisme peuvent coûter cher Le non respect des modalités de la collecte, notamment le dépôt d'ordures ménagères hors des heures prévues, entraînera pour le contrevenant, l'établissement d'un procès verbal qui sera transmis aux autorités chargées d'y donner suite. Le ramassage et le dépôt des déchets sont réglementés sur la Commune par arrêté. Il est nécessaire de rappeler que certains produits ne sont pas admis parmi les ordures ménagères : les objets et produits inflammables, toxiques, corrosifs ou explosifs, les déchets susceptibles de blesser les personnes chargées de les enlever ainsi que les déchets anatomiques ou infectieux et les cadavres d'animaux. Concernant la collecte au porte à porte, les poubelles d'un volume maximum de 100 litres doivent être étanches, insonores, stables, munies d'un couvercle et en matériaux difficilement inflammables. De plus, les sacs doivent être fermés et protégés des intempéries. La mise sur la voie publique des récipients d'ordures ménagères ne peut avoir lieu les dimanches et jours fériés (sauf dans le secteur du village) et tous les jours entre 7 heures et 19 heures. Concernant la collecte par conteneurs, ceux-ci doivent être maintenus en état de propreté, désinfectés et désinsectisés et leurs couvercles fermés. Les déchets doivent être emballés dans un sac fermé, il est interdit de déposer les déchets en dehors du conteneur. Parmi les déchets volumineux et les encombrants, les déchets interdits sont les mêmes que ceux précédemment cités y compris les ordures ménagères, les déchets provenant des établissements artisanaux, commerciaux et industriels,

A I R E S

les déblais, gravats, décombres et débris provenant des travaux publics (pour le porte à porte), certains déchets végétaux, les déblais gravats ... Cette collecte se fait sur demande en appelant les Services de la Communauté Urbaine de Marseille pour obtenir un rendez-vous au 04 91 07 81 30. Il est interdit de déposer en dehors des récipients prévus à cet effet, ou d'éliminer par un autre moyen que celui indiqué, les déchets volumineux et les encombrants.

un, deux, trois,

5 marathons en 40 heures au profit des enfants malades Relier Allauch à Superdevoluy en trois jours : Erik Sanguinetti, président de l'association Cœur à Cœur, va renouveler le défi de courir cette distance, soit près de 220 kilomètres, l'équivalent de cinq marathons. Du vendredi 10 juillet au dimanche 12 juillet, une équipe de coureurs en relais se joindra à lui et l'accompagnera dans 24 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

son périple. L'objectif de cette opération est de “vendre des kilomètres” pour les reverser aux associations “Le Rire Médecin” et “Sourire à la Vie” qui interviennent auprès des enfants malades dans les hôpitaux. Les personnes sensibles à ce projet pourront y participer en achetant des kilomètres (2 euros/km). Le départ se fera le vendredi 10 juillet, à

8h30, du Cours du 11 novembre à Allauch. Les marathoniens courront jusqu'à Veynes, soit 180 km, sans étape. Le dimanche 12 juillet, ils arriveront à Superdevoluy après avoir monté le col de Festre. L'année dernière, Erik Sanguinetti avait déjà, seul, relié Marseille à Superdevoluy en 5 jours et avait ainsi pu reverser 1 600 euros à deux associations.

J EUX

“Chouette maman m'emmène au parc ! Je vais pouvoir m'amuser, faire du toboggan, du tourniquet, de la balançoire...”.

soleil ! où puis-je m'amuser ?

Les parcs, lieux de rencontres et d'amusements, sont un vrai plaisir pour les enfants, mais pas uniquement. Les mamans se retrouvent, les poussettes se croisent, les papis et les mamies admirent et jouent avec leurs petits. Et après l'effort le réconfort ! Un petit goûter vient conforter les petits ventres affamés.

Réception des élèves italiens de Vico Equense Une quarantaine de correspondants italiens de 4ème et leurs sept accompagnateurs sont venus de notre “ville jumelle” italienne de Vico Equense, le jeudi 14 mai 2009, pour un voyage en Provence. Les élèves de 3ème italianisants du Collège Yves Montand d'Allauch ont eu le plaisir de les accueillir. Au programme de cette demi-journée chargée : visite d'Allauch puis réception dans l'amphithéâtre du Collège par des représentants de la Mairie, du Collège et l'association Bella Italia. Les élèves italiens en ont profité pour présenter un diaporama sur leur école et leur région avant qu'une dizaine d'entre eux interprétent à la flûte la Marseillaise et l'hymne national Italien “Fratelli d'Italia”. Avant de quitter le collège en début d'après-midi, les jeunes italiens n'ont pas manqué d'échanger avec leur correspondants français leurs adresses et numéros de téléphone. Tous espèrent se retrouver l'an prochain dans le sud de l'Italie, à Vico Equense.

DE

La municipalité prend un soin tout particulier des aires de jeux pour que l'amusement commence par un climat de confiance et de qualité. Allauch dispose de sept aires de jeux aménagées pour distraire les enfants de 3 à 6 ans. Le contrôle et le nettoyage des jeux sont effectués deux fois par jour : vérification des jeux et des sols souples, mise en sécurité immédiate si dégradation, nettoyage par souffleur. Pour plus d'assurance, une entreprise spécialisée dans la sécurité et la maintenance des aires de jeux intervient aussi tous les week-end.

aires de jeux Village d'Allauch : Place du Belvédère Esplanade des Moulins Parc de Carlevan Logis-Neuf : Stade Fassanaro La Pounche : Proximité parking des Toits de la Pounche Enco de Botte : Lot. Val d'Allauch Pie d'Autry : Complexe Sportif Jacques Gaillard

Une surveillance quotidienne pour la sécurité de nos enfants.

Prenez connaissance des différents espaces ludiques, mais n'oubliez pas que : Ces aires de jeux sont destinées aux enfants qui doivent être soumis à la surveillance des adultes. Protégez les enfants du soleil (casquette ou chapeau, crème solaire...) et donnez-leur à boire régulièrement. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 25


VI E

QUOTI DI E N N E

PARCS

ET

JAR DI NS

Les dépôts sauvages et l'incivisme peuvent coûter cher Le non respect des modalités de la collecte, notamment le dépôt d'ordures ménagères hors des heures prévues, entraînera pour le contrevenant, l'établissement d'un procès verbal qui sera transmis aux autorités chargées d'y donner suite. Le ramassage et le dépôt des déchets sont réglementés sur la Commune par arrêté. Il est nécessaire de rappeler que certains produits ne sont pas admis parmi les ordures ménagères : les objets et produits inflammables, toxiques, corrosifs ou explosifs, les déchets susceptibles de blesser les personnes chargées de les enlever ainsi que les déchets anatomiques ou infectieux et les cadavres d'animaux. Concernant la collecte au porte à porte, les poubelles d'un volume maximum de 100 litres doivent être étanches, insonores, stables, munies d'un couvercle et en matériaux difficilement inflammables. De plus, les sacs doivent être fermés et protégés des intempéries. La mise sur la voie publique des récipients d'ordures ménagères ne peut avoir lieu les dimanches et jours fériés (sauf dans le secteur du village) et tous les jours entre 7 heures et 19 heures. Concernant la collecte par conteneurs, ceux-ci doivent être maintenus en état de propreté, désinfectés et désinsectisés et leurs couvercles fermés. Les déchets doivent être emballés dans un sac fermé, il est interdit de déposer les déchets en dehors du conteneur. Parmi les déchets volumineux et les encombrants, les déchets interdits sont les mêmes que ceux précédemment cités y compris les ordures ménagères, les déchets provenant des établissements artisanaux, commerciaux et industriels,

A I R E S

les déblais, gravats, décombres et débris provenant des travaux publics (pour le porte à porte), certains déchets végétaux, les déblais gravats ... Cette collecte se fait sur demande en appelant les Services de la Communauté Urbaine de Marseille pour obtenir un rendez-vous au 04 91 07 81 30. Il est interdit de déposer en dehors des récipients prévus à cet effet, ou d'éliminer par un autre moyen que celui indiqué, les déchets volumineux et les encombrants.

un, deux, trois,

5 marathons en 40 heures au profit des enfants malades Relier Allauch à Superdevoluy en trois jours : Erik Sanguinetti, président de l'association Cœur à Cœur, va renouveler le défi de courir cette distance, soit près de 220 kilomètres, l'équivalent de cinq marathons. Du vendredi 10 juillet au dimanche 12 juillet, une équipe de coureurs en relais se joindra à lui et l'accompagnera dans 24 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

son périple. L'objectif de cette opération est de “vendre des kilomètres” pour les reverser aux associations “Le Rire Médecin” et “Sourire à la Vie” qui interviennent auprès des enfants malades dans les hôpitaux. Les personnes sensibles à ce projet pourront y participer en achetant des kilomètres (2 euros/km). Le départ se fera le vendredi 10 juillet, à

8h30, du Cours du 11 novembre à Allauch. Les marathoniens courront jusqu'à Veynes, soit 180 km, sans étape. Le dimanche 12 juillet, ils arriveront à Superdevoluy après avoir monté le col de Festre. L'année dernière, Erik Sanguinetti avait déjà, seul, relié Marseille à Superdevoluy en 5 jours et avait ainsi pu reverser 1 600 euros à deux associations.

J EUX

“Chouette maman m'emmène au parc ! Je vais pouvoir m'amuser, faire du toboggan, du tourniquet, de la balançoire...”.

soleil ! où puis-je m'amuser ?

Les parcs, lieux de rencontres et d'amusements, sont un vrai plaisir pour les enfants, mais pas uniquement. Les mamans se retrouvent, les poussettes se croisent, les papis et les mamies admirent et jouent avec leurs petits. Et après l'effort le réconfort ! Un petit goûter vient conforter les petits ventres affamés.

Réception des élèves italiens de Vico Equense Une quarantaine de correspondants italiens de 4ème et leurs sept accompagnateurs sont venus de notre “ville jumelle” italienne de Vico Equense, le jeudi 14 mai 2009, pour un voyage en Provence. Les élèves de 3ème italianisants du Collège Yves Montand d'Allauch ont eu le plaisir de les accueillir. Au programme de cette demi-journée chargée : visite d'Allauch puis réception dans l'amphithéâtre du Collège par des représentants de la Mairie, du Collège et l'association Bella Italia. Les élèves italiens en ont profité pour présenter un diaporama sur leur école et leur région avant qu'une dizaine d'entre eux interprétent à la flûte la Marseillaise et l'hymne national Italien “Fratelli d'Italia”. Avant de quitter le collège en début d'après-midi, les jeunes italiens n'ont pas manqué d'échanger avec leur correspondants français leurs adresses et numéros de téléphone. Tous espèrent se retrouver l'an prochain dans le sud de l'Italie, à Vico Equense.

DE

La municipalité prend un soin tout particulier des aires de jeux pour que l'amusement commence par un climat de confiance et de qualité. Allauch dispose de sept aires de jeux aménagées pour distraire les enfants de 3 à 6 ans. Le contrôle et le nettoyage des jeux sont effectués deux fois par jour : vérification des jeux et des sols souples, mise en sécurité immédiate si dégradation, nettoyage par souffleur. Pour plus d'assurance, une entreprise spécialisée dans la sécurité et la maintenance des aires de jeux intervient aussi tous les week-end.

aires de jeux Village d'Allauch : Place du Belvédère Esplanade des Moulins Parc de Carlevan Logis-Neuf : Stade Fassanaro La Pounche : Proximité parking des Toits de la Pounche Enco de Botte : Lot. Val d'Allauch Pie d'Autry : Complexe Sportif Jacques Gaillard

Une surveillance quotidienne pour la sécurité de nos enfants.

Prenez connaissance des différents espaces ludiques, mais n'oubliez pas que : Ces aires de jeux sont destinées aux enfants qui doivent être soumis à la surveillance des adultes. Protégez les enfants du soleil (casquette ou chapeau, crème solaire...) et donnez-leur à boire régulièrement. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 25


MA ISON DU C ITOYEN ET DE L A SOLI DAR IT É

MAIS O N DU C ITOYEN ET DE L A SO LI DAR IT É

maison du citoyen et de la solidarité : son rôle citoyen, social et ses missions Victoria MONS Conseillère Municipale déléguée aux Affaires Sociales

L

a Maison du Citoyen et de la Solidarité est au coeur de la politique sociale de la municipalité. Elle propose, en un seul lieu, à tous les Allaudiens, les services et les permanences qui leur permettent de trouver des réponses à leurs attentes d'information et d'aide.

Maison du Citoyen

Pour lutter contre l'isolement et le repli “sur soi” la Maison du Citoyen et de la Solidarité accompagne chaque administré avec un vaste ensemble d'aides et met en place chaque année de nombreuses permanences. S O C IAL Depuis plus de trente ans l'action sociale est au cœur de la municipalité. Au delà de son rôle administratif (aide à l'instruction de dossiers) la “Maison du Citoyen et de la Solidarité” met en œuvre un ensemble de missions générales de prévention. Elle travaille en partenariat avec différentes institutions (Conseil Général) et associations (CDAJ, PLIE...) afin de mieux répondre aux attentes de ses usagers. Son action s'inscrit pleinement dans un rôle de proximité. En contact direct avec la population le C.C.A.S. écoute, informe, oriente et conseille.

En relation directe avec les administrés, la Maison du Citoyen a pour objectif de leur simplifier les tâches administratives. Des permanences d’information et d’orientation sont également dispensées avec différentes institutions, afin que tout citoyen connaisse et puisse utiliser au mieux son droit.

Accompagnement à l'emploi : dispositif d'accompagnement d'insertion et d'emploi • P.L.I.E. : Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi vers des publics en difficulté.. • Pôle 13 : Programme d'Orientation Local

PERMANENCES GRATUITES sur Rendez-Vous

Santé • Borne «Carte Vitale» : permet aux assurés sociaux de procéder à la mise à jour de leur carte. • Mutuelle familiale d'Allauch et de Plan de Cuques : toutes les informations sur la complémentaire santé.

Services Fiscaux : Conseils et aides sur les nouvelles réglementations en vigueur • Conciliateur de Justice : Des permanences pour régler les différends entre particuliers. • C.D.A.J : Permanence gratuite d'un avocat apportée par le Conseil Départemental de l'Aide Juridique. • Impôts : Répondre aux questions des contribuables et les aider à remplir leur déclaration d'impôts.

Accueil, Information, Conseil et Orientation : L'action en faveur des jeunes par l'attribution d'aides financières et la réalisation de projets d'insertion sociale ou professionnelle • F.A.J : Fonds d'Aide aux Jeunes pour les 18/25 ans en difficultés matérielles, d’insertion ou ayant de faibles ressources. • Service de la Jeunesse : Informe et oriente les jeunes sur divers domaines (études, vie professionnelle...). Permanences : Des permanences d'élus sont également assurées sur rendezvous, par le Conseiller Général du Canton et 3ème Adjoint au Maire, délégué aux Affaires Sociales, Monsieur Richard EOUZAN, ainsi que par Madame Victoria MONS, Conseillère Municipale déléguée aux affaires familiales et sociales, aux seniors et aux handicapés. Renseignez-vous.

26 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Maison de la Solidarité : C.C.A.S Le C.C.A.S. de la Ville d'Allauch, a mis en place une série d'actions qui vont de la petite enfance aux personnes âgées en passant par les handicapés et ce afin d'améliorer leur quotidien. Il est important de souligner que pour toutes les activités de maintien à domicile le Centre Communal d'Actions Sociales est agréé par les services de l'Etat (D.D.T.E.). Avec un nombre important de services rendus en direction des personnes âgées et/ou en situation de handicap, le C.C.A.S. leur permet de vivre en toute sécurité chez elles. Mais il va plus loin. En menant une action d'accompagnement, il lutte contre l'isolement et contribue au maintien d'une vie sociale et culturelle. Enfin, il apporte également son soutien aux plus démunis sous différentes formes d’actions ou d’aides momentanées pour faire face aux nécessités quotidiennes. Aides à la personne Ce service favorise le maintien à domicile de nos aînés et retarde le plus tard possible l’entrée en établissement. • Aide à Domicile : travaux ménagers, préparation des repas, repassage… • Portage de repas à domicile. • Téléassistance «Quiétude 13». • Portage de livres à domicile. • Agent de convivialité : assistance à la vie quotidienne pour les déplacements extérieurs, aides aux courses, accompagnements médicaux, sorties récréatives, après-midi jeux… Aide légale • Demande de R.S.A et accompagnement des allocataires. • Dossiers d’Aide Sociale : placement en établissement pour personnes âgées et pour personnes handicapées, accueil familial de personnes âgées…

Maison du Citoyen et de la Solidarité 355, Av du Général de Gaulle Tél : 04.91.10.44.30 Fax : 04.91.10.44.31 E mail : ccas@allauch.com Le C.C.A.S. Vous accueille du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.

• Dossiers Personnes Handicapées: carte d'invalidité, carte de stationnement, prise en charge d'auxiliaire de vie, A.A.H. (Allocation aux Adultes Handicapés), aménagement du domicile… • Demande d’aide ménagère à domicile auprès des caisses de retraite. • Demande d’A.P.A. (Allocation Personnalisée d'Autonomie). • Couverture maladie universelle (CMU) • Fonds d'aide à l'impayé énergie. • Protection des majeurs incapables. Aides facultatives Familles : Secours financier, colis alimentaire, colis bébé, opération 24, avance sur caution, demi-gratuité et gratuité de la cantine scolaire, bon de chaussures. Personnes âgées : Bon de chauffage, carte de transports (gratuité ou demi-gratuité). C'est dans la qualité des services rendus et dans le respect d'autrui, que toute l'équipe du C.C.A.S s'engage à améliorer votre cadre de vie. A cet effet, de nouveaux projets sont régulièrement à l'étude.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 27


MA ISON DU C ITOYEN ET DE L A SOLI DAR IT É

MAIS O N DU C ITOYEN ET DE L A SO LI DAR IT É

maison du citoyen et de la solidarité : son rôle citoyen, social et ses missions Victoria MONS Conseillère Municipale déléguée aux Affaires Sociales

L

a Maison du Citoyen et de la Solidarité est au coeur de la politique sociale de la municipalité. Elle propose, en un seul lieu, à tous les Allaudiens, les services et les permanences qui leur permettent de trouver des réponses à leurs attentes d'information et d'aide.

Maison du Citoyen

Pour lutter contre l'isolement et le repli “sur soi” la Maison du Citoyen et de la Solidarité accompagne chaque administré avec un vaste ensemble d'aides et met en place chaque année de nombreuses permanences. S O C IAL Depuis plus de trente ans l'action sociale est au cœur de la municipalité. Au delà de son rôle administratif (aide à l'instruction de dossiers) la “Maison du Citoyen et de la Solidarité” met en œuvre un ensemble de missions générales de prévention. Elle travaille en partenariat avec différentes institutions (Conseil Général) et associations (CDAJ, PLIE...) afin de mieux répondre aux attentes de ses usagers. Son action s'inscrit pleinement dans un rôle de proximité. En contact direct avec la population le C.C.A.S. écoute, informe, oriente et conseille.

En relation directe avec les administrés, la Maison du Citoyen a pour objectif de leur simplifier les tâches administratives. Des permanences d’information et d’orientation sont également dispensées avec différentes institutions, afin que tout citoyen connaisse et puisse utiliser au mieux son droit.

Accompagnement à l'emploi : dispositif d'accompagnement d'insertion et d'emploi • P.L.I.E. : Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi vers des publics en difficulté.. • Pôle 13 : Programme d'Orientation Local

PERMANENCES GRATUITES sur Rendez-Vous

Santé • Borne «Carte Vitale» : permet aux assurés sociaux de procéder à la mise à jour de leur carte. • Mutuelle familiale d'Allauch et de Plan de Cuques : toutes les informations sur la complémentaire santé.

Services Fiscaux : Conseils et aides sur les nouvelles réglementations en vigueur • Conciliateur de Justice : Des permanences pour régler les différends entre particuliers. • C.D.A.J : Permanence gratuite d'un avocat apportée par le Conseil Départemental de l'Aide Juridique. • Impôts : Répondre aux questions des contribuables et les aider à remplir leur déclaration d'impôts.

Accueil, Information, Conseil et Orientation : L'action en faveur des jeunes par l'attribution d'aides financières et la réalisation de projets d'insertion sociale ou professionnelle • F.A.J : Fonds d'Aide aux Jeunes pour les 18/25 ans en difficultés matérielles, d’insertion ou ayant de faibles ressources. • Service de la Jeunesse : Informe et oriente les jeunes sur divers domaines (études, vie professionnelle...). Permanences : Des permanences d'élus sont également assurées sur rendezvous, par le Conseiller Général du Canton et 3ème Adjoint au Maire, délégué aux Affaires Sociales, Monsieur Richard EOUZAN, ainsi que par Madame Victoria MONS, Conseillère Municipale déléguée aux affaires familiales et sociales, aux seniors et aux handicapés. Renseignez-vous.

26 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Maison de la Solidarité : C.C.A.S Le C.C.A.S. de la Ville d'Allauch, a mis en place une série d'actions qui vont de la petite enfance aux personnes âgées en passant par les handicapés et ce afin d'améliorer leur quotidien. Il est important de souligner que pour toutes les activités de maintien à domicile le Centre Communal d'Actions Sociales est agréé par les services de l'Etat (D.D.T.E.). Avec un nombre important de services rendus en direction des personnes âgées et/ou en situation de handicap, le C.C.A.S. leur permet de vivre en toute sécurité chez elles. Mais il va plus loin. En menant une action d'accompagnement, il lutte contre l'isolement et contribue au maintien d'une vie sociale et culturelle. Enfin, il apporte également son soutien aux plus démunis sous différentes formes d’actions ou d’aides momentanées pour faire face aux nécessités quotidiennes. Aides à la personne Ce service favorise le maintien à domicile de nos aînés et retarde le plus tard possible l’entrée en établissement. • Aide à Domicile : travaux ménagers, préparation des repas, repassage… • Portage de repas à domicile. • Téléassistance «Quiétude 13». • Portage de livres à domicile. • Agent de convivialité : assistance à la vie quotidienne pour les déplacements extérieurs, aides aux courses, accompagnements médicaux, sorties récréatives, après-midi jeux… Aide légale • Demande de R.S.A et accompagnement des allocataires. • Dossiers d’Aide Sociale : placement en établissement pour personnes âgées et pour personnes handicapées, accueil familial de personnes âgées…

Maison du Citoyen et de la Solidarité 355, Av du Général de Gaulle Tél : 04.91.10.44.30 Fax : 04.91.10.44.31 E mail : ccas@allauch.com Le C.C.A.S. Vous accueille du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.

• Dossiers Personnes Handicapées: carte d'invalidité, carte de stationnement, prise en charge d'auxiliaire de vie, A.A.H. (Allocation aux Adultes Handicapés), aménagement du domicile… • Demande d’aide ménagère à domicile auprès des caisses de retraite. • Demande d’A.P.A. (Allocation Personnalisée d'Autonomie). • Couverture maladie universelle (CMU) • Fonds d'aide à l'impayé énergie. • Protection des majeurs incapables. Aides facultatives Familles : Secours financier, colis alimentaire, colis bébé, opération 24, avance sur caution, demi-gratuité et gratuité de la cantine scolaire, bon de chaussures. Personnes âgées : Bon de chauffage, carte de transports (gratuité ou demi-gratuité). C'est dans la qualité des services rendus et dans le respect d'autrui, que toute l'équipe du C.C.A.S s'engage à améliorer votre cadre de vie. A cet effet, de nouveaux projets sont régulièrement à l'étude.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 27


CA N ICU LE

VI E

plan canicule

100 bougies pour Suzanne DUBOIS La ville d'Allauch est heureuse de compter parmi ses administrés une nouvelle centenaire, Madame Suzanne DUBOIS née le 17 mai 1909.

Nous avons tous en mémoire les grosses chaleurs de 2003 et les conséquences désastreuses de santé publique. Face à la canicule l'isolement est un des plus grands facteurs de dangerosité pour les personnes fragiles.

Dans le cadre du Plan Canicule 2009 un numéro d'information est disponible 24h/24h du 1er juin au 31 août :

Pour rompre avec cette solitude, chaque année un «recensement des «personnes à risque» est mis en place conformément aux directives du Ministère de la Santé.

Canicule Info Service (appel gratuit)

0 800 06 66 66 Maison du Citoyen et de la Solidarité 355, Av du Général de Gaulle Tél. : 04.91.10.44.30

CAN ICU LE Dans le cadre de ce dispositif, les communes ont en charge le recensement des personnes dites à risques et de prévenir : les plus de 65 ans vivant à leur domicile, les plus de 60 ans reconnus inaptes au travail et les personnes handicapées résidant à leur domicile. Le recensement des personnes dites «à risque» est facultatif et peut être effectué par la personne elle-même, un tuteur légal ou une tierce personne (entourage familial, voisinage...). En cas de déclenchement du plan canicule, les personnes recensées bénéficieront de l'intervention des services sanitaires et sociaux. Le Centre Communal d'Actions Sociales se tient à votre écoute si vous souhaitez être recensé. N'hésitez pas à les contacter. Toutefois, nous tenons à attirer votre attention sur des personnes peu scrupuleuses qui pourraient profiter de la situation pour s'introduire chez vous et abuser de votre crédulité. Restez vigilants. Nous vous rappelons les principales recommandations et les gestes simples pour prévenir des fortes chaleurs à l'approche de l'été. Se protéger de la chaleur Evitez les sorties et les activités aux heures les plus chaudes (entre 12h00 et 16h00). Si vous êtes obligés de sortir, prenez avec vous une bouteille d'eau et restez autant que possible à l'ombre. Chez vous maintenez les fenêtres et les rideaux fermés tant que la température extérieure reste élevée. Ouvrez-les la nuit en faisant courant d'air.

Se rafraîchir et réduire la température du corps A votre domicile restez dans les pièces les plus fraîches. A défaut, n'hésitez pas à passer au moins 2 heures par jour dans un endroit frais (supermarchés, cinéma…) ou ombragé. Se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour (prendre des douches ou des bains sans se sécher ou s’humidifier le corps à l’aide d’un brumisateur ou d’un gant de toilette mouillé) . 28 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

QUOTI DI EN N E

Beaucoup boire sans oublier de manger Boire fréquemment et abondamment même lorsque l’on n’a pas la sensation de soif (boire au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour) ; en cas de difficulté à avaler les liquides, prendre de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) et des crudités (concombre, tomate, sauf en cas de diarrhées) ; ne pas consommer d’alcool ni de boissons à forte teneur en caféine ou en sucre ; mangez comme d'habitude, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l'organisme en sels minéraux.

Demandez conseil... à votre médecin traitant ou à votre pharmacien, surtout si vous prenez des médicaments ou en cas de symptômes inhabituels.

C'est avec beaucoup de lucidité que Suzanne DUBOIS se remémore un siècle de vie bien rempli. De cette époque, elle garde en mémoire des évènements majeurs qui ont marqué notre Histoire. Secrétaire sténo-dactylo de métier, c'est à Paris, sa ville de naissance, que Suzanne BUISSON rencontre son futur époux lors d'un bal. De son union en 1929 avec Raymond DUBOIS, nait un fils qui lui donnera à son tour deux petits-enfants, cinq arrières petits-enfants et une arrière arrière petite-fille. Installée à Allauch, voilà près de trente ans,

Centenaires : il fait si bon vivre à Allauch.... Un membre de votre famille vient de fêter son 100ème anniversaire ? Une de vos connaissances est centenaire ? Pour mettre à l'honneur une longévité exemplaire contactez le Service Communication de la Ville d'Allauch et demandez-leur de nous faire partager un peu de leur histoire et qui sait, nous raconter peut-être quelques anecdotes du siècle dernier. Service Communication 2, rue Frédéric Chevillon - Tél. : 04.91.10.49.90 Madame DUBOIS, malgré son bel âge, se tient informée des actualités et suit avec grand intérêt les débats de l'Assemblée Nationale. Discrète, aimante et travailleuse elle a su gagner l'estime et l'admiration de tous. Un bel exemple de vie. Son secret, rien de bien particulier. Suzanne aime les plaisirs simples de la vie et ne peut résister à la vue d'un “baba au rhum” sa gourmandise préférée. C'est entourée des siens que Madame DUBOIS a fêté son 100ème printemps en récompense d'une vie dévouée à sa famille.

“La Peinture à l'huile... d'Olive” une aventure marseillaise made in Allauch & Martigues Cet été n'oubliez pas de glisser entre la serviette et la crème solaire ou dans le sac à dos “La peinture à l'huile... d'Olive”. Un livre qui vous promet des pages cafis(1) d'humour avec, au passage quelques inévitables fous rires. Bert, le héros (ou plutôt anti-héros) de cette histoire à rebondissements, était à mille lieux de s'imaginer dans quel pétrin il se trouverait en rentrant, pour un simple examen médical, à la Clinique des Cyprès. Entre trafiquants d'art, flics et mafieux, Bert ne se doutait pas non plus qu'il allait embarquer (bien malgré lui) ses copains Sègue et Franky au milieu de ce ouaille(2). Jean-Philippe CHABRILLANGEAS, allaudien et Michel PASSE de Châteauneuf les Martigues (ou martegaou si vous préférez), passionnés par leur région nous livrent un premier roman truculent façon aïoli. Une collaboration plutôt intéressante

qui donne une écriture cocasse à l'accent provençal. Les auteurs pratiquent l'humour dans un polar bien de chez nous. Au taquet(3) du début à la fin, ce bouquin ne manquera pas de bouleguer(4) et de bromeguer(5) ses lecteurs. A bon entendeur ! Pour publier et promouvoir leur livre ils vont même créer leur propre maison d'édition. Plus qu'une maison éditoriale les “Editions Adhoc” viennent en aide à tous les “créateurs littéraires” qui souhaitent publier leurs oeuvres. Retrouvez toutes les informations sur www.editions-adhoc.com. Déjà en préparation leur deuxième roman intitulé “Corsica-cahuètes”. Entre Marseille et la Corse retrouvez bientôt les nouvelles aventures de Bert, Sègue, Franky, la Nine... Et si vous encapez(6) bien, une surprise vous attend.

“La Peinture à l'huile... d'Olive” est en vente dans les points habituels et à la presse du LogisNeuf, mais aussi sur commande via internet.

Comme dans le livre un petit lexique pour ceux qui ne comprendraient pas le “parler marseillais” : (1)Cafis : pleines ; (2)Ouaille : bazard ; (3)Au taquet : à fond ; (4)Bouleguer : bouger ; (5)Bromeguer : appâter ; si vous (6)encapez : si vous avez de la chance.

Remise de la Légion d'Honneur à Olivier Pannetier Monsieur Olivier Pannetier a été décoré, le 8 mai 2009, de la Légion d'Honneur par Monsieur Henri Ruffini, lui même titulaire de cette décoration à titre militaire. Né le 26 juin 1922 à Aix en Provence, Olivier Pannetier habite Allauch depuis 1948. Engagé volontaire en septembre 1942, il est mis en congé de libération à l'arrivée des Allemands dans la zone sud. Pour échapper au Service du Travail Obligatoire (S.T.O.), il se cache en Ardèche et rejoint la résistance de Haute Savoie en 1943. En février 1944, il subit l'attaque du maquis des Glières par les Troupes Allemandes. Remis à la milice, il sera incarcéré à Thorens des Glières, transféré à Annecy puis envoyé au fort de la Duchère à Lyon et enfin à la prison Saint-Paul. Dans le cadre du S.T.O., il est déporté en août 1944 à Dresde, en Allemagne, où il sera libéré par les troupes américaines fin avril 1945. Il est rapatrié en France en mai 1945. La Légion d'Honneur lui a été attribué à titre militaire, par le Président de la République, ainsi qu'à tous les survivants du maquis des Glières. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 29


CA N ICU LE

VI E

plan canicule

100 bougies pour Suzanne DUBOIS La ville d'Allauch est heureuse de compter parmi ses administrés une nouvelle centenaire, Madame Suzanne DUBOIS née le 17 mai 1909.

Nous avons tous en mémoire les grosses chaleurs de 2003 et les conséquences désastreuses de santé publique. Face à la canicule l'isolement est un des plus grands facteurs de dangerosité pour les personnes fragiles.

Dans le cadre du Plan Canicule 2009 un numéro d'information est disponible 24h/24h du 1er juin au 31 août :

Pour rompre avec cette solitude, chaque année un «recensement des «personnes à risque» est mis en place conformément aux directives du Ministère de la Santé.

Canicule Info Service (appel gratuit)

0 800 06 66 66 Maison du Citoyen et de la Solidarité 355, Av du Général de Gaulle Tél. : 04.91.10.44.30

CAN ICU LE Dans le cadre de ce dispositif, les communes ont en charge le recensement des personnes dites à risques et de prévenir : les plus de 65 ans vivant à leur domicile, les plus de 60 ans reconnus inaptes au travail et les personnes handicapées résidant à leur domicile. Le recensement des personnes dites «à risque» est facultatif et peut être effectué par la personne elle-même, un tuteur légal ou une tierce personne (entourage familial, voisinage...). En cas de déclenchement du plan canicule, les personnes recensées bénéficieront de l'intervention des services sanitaires et sociaux. Le Centre Communal d'Actions Sociales se tient à votre écoute si vous souhaitez être recensé. N'hésitez pas à les contacter. Toutefois, nous tenons à attirer votre attention sur des personnes peu scrupuleuses qui pourraient profiter de la situation pour s'introduire chez vous et abuser de votre crédulité. Restez vigilants. Nous vous rappelons les principales recommandations et les gestes simples pour prévenir des fortes chaleurs à l'approche de l'été. Se protéger de la chaleur Evitez les sorties et les activités aux heures les plus chaudes (entre 12h00 et 16h00). Si vous êtes obligés de sortir, prenez avec vous une bouteille d'eau et restez autant que possible à l'ombre. Chez vous maintenez les fenêtres et les rideaux fermés tant que la température extérieure reste élevée. Ouvrez-les la nuit en faisant courant d'air.

Se rafraîchir et réduire la température du corps A votre domicile restez dans les pièces les plus fraîches. A défaut, n'hésitez pas à passer au moins 2 heures par jour dans un endroit frais (supermarchés, cinéma…) ou ombragé. Se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour (prendre des douches ou des bains sans se sécher ou s’humidifier le corps à l’aide d’un brumisateur ou d’un gant de toilette mouillé) . 28 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

QUOTI DI EN N E

Beaucoup boire sans oublier de manger Boire fréquemment et abondamment même lorsque l’on n’a pas la sensation de soif (boire au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour) ; en cas de difficulté à avaler les liquides, prendre de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) et des crudités (concombre, tomate, sauf en cas de diarrhées) ; ne pas consommer d’alcool ni de boissons à forte teneur en caféine ou en sucre ; mangez comme d'habitude, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l'organisme en sels minéraux.

Demandez conseil... à votre médecin traitant ou à votre pharmacien, surtout si vous prenez des médicaments ou en cas de symptômes inhabituels.

C'est avec beaucoup de lucidité que Suzanne DUBOIS se remémore un siècle de vie bien rempli. De cette époque, elle garde en mémoire des évènements majeurs qui ont marqué notre Histoire. Secrétaire sténo-dactylo de métier, c'est à Paris, sa ville de naissance, que Suzanne BUISSON rencontre son futur époux lors d'un bal. De son union en 1929 avec Raymond DUBOIS, nait un fils qui lui donnera à son tour deux petits-enfants, cinq arrières petits-enfants et une arrière arrière petite-fille. Installée à Allauch, voilà près de trente ans,

Centenaires : il fait si bon vivre à Allauch.... Un membre de votre famille vient de fêter son 100ème anniversaire ? Une de vos connaissances est centenaire ? Pour mettre à l'honneur une longévité exemplaire contactez le Service Communication de la Ville d'Allauch et demandez-leur de nous faire partager un peu de leur histoire et qui sait, nous raconter peut-être quelques anecdotes du siècle dernier. Service Communication 2, rue Frédéric Chevillon - Tél. : 04.91.10.49.90 Madame DUBOIS, malgré son bel âge, se tient informée des actualités et suit avec grand intérêt les débats de l'Assemblée Nationale. Discrète, aimante et travailleuse elle a su gagner l'estime et l'admiration de tous. Un bel exemple de vie. Son secret, rien de bien particulier. Suzanne aime les plaisirs simples de la vie et ne peut résister à la vue d'un “baba au rhum” sa gourmandise préférée. C'est entourée des siens que Madame DUBOIS a fêté son 100ème printemps en récompense d'une vie dévouée à sa famille.

“La Peinture à l'huile... d'Olive” une aventure marseillaise made in Allauch & Martigues Cet été n'oubliez pas de glisser entre la serviette et la crème solaire ou dans le sac à dos “La peinture à l'huile... d'Olive”. Un livre qui vous promet des pages cafis(1) d'humour avec, au passage quelques inévitables fous rires. Bert, le héros (ou plutôt anti-héros) de cette histoire à rebondissements, était à mille lieux de s'imaginer dans quel pétrin il se trouverait en rentrant, pour un simple examen médical, à la Clinique des Cyprès. Entre trafiquants d'art, flics et mafieux, Bert ne se doutait pas non plus qu'il allait embarquer (bien malgré lui) ses copains Sègue et Franky au milieu de ce ouaille(2). Jean-Philippe CHABRILLANGEAS, allaudien et Michel PASSE de Châteauneuf les Martigues (ou martegaou si vous préférez), passionnés par leur région nous livrent un premier roman truculent façon aïoli. Une collaboration plutôt intéressante

qui donne une écriture cocasse à l'accent provençal. Les auteurs pratiquent l'humour dans un polar bien de chez nous. Au taquet(3) du début à la fin, ce bouquin ne manquera pas de bouleguer(4) et de bromeguer(5) ses lecteurs. A bon entendeur ! Pour publier et promouvoir leur livre ils vont même créer leur propre maison d'édition. Plus qu'une maison éditoriale les “Editions Adhoc” viennent en aide à tous les “créateurs littéraires” qui souhaitent publier leurs oeuvres. Retrouvez toutes les informations sur www.editions-adhoc.com. Déjà en préparation leur deuxième roman intitulé “Corsica-cahuètes”. Entre Marseille et la Corse retrouvez bientôt les nouvelles aventures de Bert, Sègue, Franky, la Nine... Et si vous encapez(6) bien, une surprise vous attend.

“La Peinture à l'huile... d'Olive” est en vente dans les points habituels et à la presse du LogisNeuf, mais aussi sur commande via internet.

Comme dans le livre un petit lexique pour ceux qui ne comprendraient pas le “parler marseillais” : (1)Cafis : pleines ; (2)Ouaille : bazard ; (3)Au taquet : à fond ; (4)Bouleguer : bouger ; (5)Bromeguer : appâter ; si vous (6)encapez : si vous avez de la chance.

Remise de la Légion d'Honneur à Olivier Pannetier Monsieur Olivier Pannetier a été décoré, le 8 mai 2009, de la Légion d'Honneur par Monsieur Henri Ruffini, lui même titulaire de cette décoration à titre militaire. Né le 26 juin 1922 à Aix en Provence, Olivier Pannetier habite Allauch depuis 1948. Engagé volontaire en septembre 1942, il est mis en congé de libération à l'arrivée des Allemands dans la zone sud. Pour échapper au Service du Travail Obligatoire (S.T.O.), il se cache en Ardèche et rejoint la résistance de Haute Savoie en 1943. En février 1944, il subit l'attaque du maquis des Glières par les Troupes Allemandes. Remis à la milice, il sera incarcéré à Thorens des Glières, transféré à Annecy puis envoyé au fort de la Duchère à Lyon et enfin à la prison Saint-Paul. Dans le cadre du S.T.O., il est déporté en août 1944 à Dresde, en Allemagne, où il sera libéré par les troupes américaines fin avril 1945. Il est rapatrié en France en mai 1945. La Légion d'Honneur lui a été attribué à titre militaire, par le Président de la République, ainsi qu'à tous les survivants du maquis des Glières. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 29


L’ E A U

L’ E A U

Pour un service d'eau ou d'assainissement, divers modes de gestion sont envisageables : gestion directe (régie directe, autonome ou personnalisée) ou indirecte (régie intéressée, gérance, gestion déléguée : affermage/concession). Comparer deux modes de gestion, par le seul critère prix, de surcroît entre deux Communes différentes n'a aucun sens. La comparaison doit être faite sur un service donné en fonction d'objectifs de gestion précis : les situations sont très variables et on constate, la plupart du temps, de faibles écarts. Le contrat d'affermage signé en 1966, permet à la collectivité de déléguer la gestion de l'eau à un “fermier”, le plus souvent une société privée, qui supporte les frais d'exploitation et d'entretien courant. Ces contrats de longues durées sont souvent déficitaires les premières années et bénéficiaires les dernières années : c'est la marge moyenne sur la durée du contrat qu'il faut analyser. Les compétences eau et assainissement ont été transférées à la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole qui est aujourd'hui seule décisionnaire. Compte tenu de l'échéance prochaine des contrats d'affermage (2013), celle-ci a déjà lancé des réflexions sur le ou les futurs modes de gestion de ces services.

La construction du prix de l'eau est complexe. L’ E A U

l'eau

a un prix :

celui de sa qualité L'étendue de la Commune et ses caractéristiques géographiques influencent également le nombre d'ouvrages de pompage et de stockage et donc les coûts. C'est toute une chaîne qui mobilise des financements pour construire les ouvrages et les exploiter. D'autres facteurs influent également sur le prix de l'eau comme par exemple l'état de la dette : une Commune qui fait face à des investissements neufs devra ainsi adapter son prix de l'eau. Celui-ci est également fonction du niveau d'exigence fixé par la Commune que ce soit pour le renouvellement des équipements ou en ce qui concerne l'entretien et l'exploitation des installations : recherche ou non des fuites, curage préventif plus ou moins important, action volontariste et planifiée de renouvellement du patrimoine ou attente des casses pour réparer ...

30 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Votre facture ne paye pas seulement l'eau en tant que telle, mais rémunère aussi l'ensemble des services qui garantissent sa qualité. Ce qui coûte, c'est à la fois la mobilisation de l'eau, sa distribution, puis la collecte et le traitement des eaux usées. Puiser une eau dans un forage coûte en effet beaucoup moins cher que d'acheminer de l'eau depuis un barrage construit dans les Alpes : le prix de l'eau dépend donc, en partie, du contexte relatif à la ressource mobilisable.

Enfin la mise aux normes des stations d'épuration et la mise en place de filières de valorisation des boues a pour conséquence, une augmentation actuelle, partout en France, de la part Assainissement du prix de l'eau.

Quoiqu'il en soit, il est probable que les tarifs futurs connaissent une baisse et, qu'afin de respecter le principe d'égalité des usagers, ces mêmes tarifs soient unifiés, au moins pour les Communes situées dans les mêmes conditions techniques.

DÉCOMPOSITION DU PRIX DE L'EAU POUR UN ABONNÉ D'ALLAUCH valeur totale de

2,35 euros/m3, soit 77%, perçus par la Société des Eaux de Marseille pour l'exploi-

3,06

tation (la part “Fermière”)

euros/m3

0,55 euros/m3, soit 18% de taxes et redevances 0,17 euros/m3, soit 5%, perçus par MPM pour faire face aux investissements (la part “Collectivité”)

Ajoutons à cela les taxes et redevances (TVA, Agence de l'Eau) et nous obtenons pour un abonné Allaudien, un prix de l'eau de 3,06 euros/m3 (valeur au 1er janvier 2008). Comparativement, le prix moyen du Bassin Rhône Méditerranée Corse de l'Agence de l'Eau s'établit à environ 2,89 euros/m3 (en 2007). La position d'Allauch par rapport à la moyenne s'explique notamment par le contexte contraignant dans laquelle elle se trouve avec une eau de surface à filtrer avant désinfection.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 31


L’ E A U

L’ E A U

Pour un service d'eau ou d'assainissement, divers modes de gestion sont envisageables : gestion directe (régie directe, autonome ou personnalisée) ou indirecte (régie intéressée, gérance, gestion déléguée : affermage/concession). Comparer deux modes de gestion, par le seul critère prix, de surcroît entre deux Communes différentes n'a aucun sens. La comparaison doit être faite sur un service donné en fonction d'objectifs de gestion précis : les situations sont très variables et on constate, la plupart du temps, de faibles écarts. Le contrat d'affermage signé en 1966, permet à la collectivité de déléguer la gestion de l'eau à un “fermier”, le plus souvent une société privée, qui supporte les frais d'exploitation et d'entretien courant. Ces contrats de longues durées sont souvent déficitaires les premières années et bénéficiaires les dernières années : c'est la marge moyenne sur la durée du contrat qu'il faut analyser. Les compétences eau et assainissement ont été transférées à la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole qui est aujourd'hui seule décisionnaire. Compte tenu de l'échéance prochaine des contrats d'affermage (2013), celle-ci a déjà lancé des réflexions sur le ou les futurs modes de gestion de ces services.

La construction du prix de l'eau est complexe. L’ E A U

l'eau

a un prix :

celui de sa qualité L'étendue de la Commune et ses caractéristiques géographiques influencent également le nombre d'ouvrages de pompage et de stockage et donc les coûts. C'est toute une chaîne qui mobilise des financements pour construire les ouvrages et les exploiter. D'autres facteurs influent également sur le prix de l'eau comme par exemple l'état de la dette : une Commune qui fait face à des investissements neufs devra ainsi adapter son prix de l'eau. Celui-ci est également fonction du niveau d'exigence fixé par la Commune que ce soit pour le renouvellement des équipements ou en ce qui concerne l'entretien et l'exploitation des installations : recherche ou non des fuites, curage préventif plus ou moins important, action volontariste et planifiée de renouvellement du patrimoine ou attente des casses pour réparer ...

30 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Votre facture ne paye pas seulement l'eau en tant que telle, mais rémunère aussi l'ensemble des services qui garantissent sa qualité. Ce qui coûte, c'est à la fois la mobilisation de l'eau, sa distribution, puis la collecte et le traitement des eaux usées. Puiser une eau dans un forage coûte en effet beaucoup moins cher que d'acheminer de l'eau depuis un barrage construit dans les Alpes : le prix de l'eau dépend donc, en partie, du contexte relatif à la ressource mobilisable.

Enfin la mise aux normes des stations d'épuration et la mise en place de filières de valorisation des boues a pour conséquence, une augmentation actuelle, partout en France, de la part Assainissement du prix de l'eau.

Quoiqu'il en soit, il est probable que les tarifs futurs connaissent une baisse et, qu'afin de respecter le principe d'égalité des usagers, ces mêmes tarifs soient unifiés, au moins pour les Communes situées dans les mêmes conditions techniques.

DÉCOMPOSITION DU PRIX DE L'EAU POUR UN ABONNÉ D'ALLAUCH valeur totale de

2,35 euros/m3, soit 77%, perçus par la Société des Eaux de Marseille pour l'exploi-

3,06

tation (la part “Fermière”)

euros/m3

0,55 euros/m3, soit 18% de taxes et redevances 0,17 euros/m3, soit 5%, perçus par MPM pour faire face aux investissements (la part “Collectivité”)

Ajoutons à cela les taxes et redevances (TVA, Agence de l'Eau) et nous obtenons pour un abonné Allaudien, un prix de l'eau de 3,06 euros/m3 (valeur au 1er janvier 2008). Comparativement, le prix moyen du Bassin Rhône Méditerranée Corse de l'Agence de l'Eau s'établit à environ 2,89 euros/m3 (en 2007). La position d'Allauch par rapport à la moyenne s'explique notamment par le contexte contraignant dans laquelle elle se trouve avec une eau de surface à filtrer avant désinfection.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 31


TEMO IG NAG E

VI E

QUOTI DI EN N E

Le Sénateur Maire à l'écoute des plus jeunes

Albert VEISSID :

Les CM2B de l'école Vessiot de Gémenos ont reçu, le 17 avril, le Sénateur Maire, Roland Povinelli, dans leur école pour l'interroger sur la fonction de Sénateur qu'il occupe depuis octobre 2008. Celui-ci s'est prêté au jeu avec beaucoup de passion et de pédagogie. Politique, âge des sénateurs, mandat unique, statut de l'élu : tous les thèmes évoqués par les enfants ont été abordés. Ce sont ensuite les écoliers des classes de CM2 d'Allauch, qui ont pu, le 15 mai, interviewer de la même façon leur Sénateur Maire (notre photo). Les questions ont fusé tout au long de l'aprèsmidi, à l'Espace Robert Ollive : “Que fait-on quand on est sénateur ?”, “Pourquoi avez-vous voulu être maire ?”, “Qui achète la nourriture de la cantine ?”, “Pourquoi ne peut-on pas voter avant 18 ans ?”... Là aussi, le Sénateur Maire a répondu à toutes les interrogations des enfants et leur a délivré de précieux conseils pour leur future entrée au collège. Il a également promis aux écoliers qui se plaignaient de la cantine que, dès la prochaine rentrée scolaire, des représentants des élèves intégreraient la Commission des Menus.

matricule A 12 063,

rescapé du convoi n° 75 du 30 mai 1944 Un message daté du 20 septembre 1944 et signé par sept prisonniers d'Auschwitz, vient d'être retrouvé enfermé dans une bouteille et emmuré dans le sous-sol d'une école de la ville d'Oswiecim en Pologne (ville où se trouvait le camp d'Auschwitz-Birkenau). Outre la date, le nom du camp et la section de travail, chaque prisonnier y a également noté au crayon son numéro de matricule, son nom et même sa ville et pays d'origine. 65 ans plus tard, ce papier fait ressurgir un des évènements les plus marquants de l'histoire contemporaine par l'horreur incommensurable de l'extermination des juifs de l'Europe occupée.

"Ceux qui ne connaissent pas l'Histoire, s'exposent à ce qu'elle recommence..." Elie WIESEL, Prix Nobel de la Paix en 1986 Aujourd'hui, nous vous livrons le témoignage bouleversant d'un des signataires de ce même message et l'un des derniers survivants de cette infamie. Un allaudien de 85 ans qui a travaillé dans ce même bâtiment. «Je suis né le 22 mai 1924 à Constantinople (Istanbul) et c'est à l'âge de 8 mois que j'arrive à Lyon. Avant que ma vie ne bascule en ce triste mois de juillet 1943, j'exerce le métier de vendeur dans un magasin de vêtements. Également musicien je joue de la guitare classique depuis mes 16 ans et suis des cours de clarinette au Conservatoire de Musique de Lyon». Arrêté à son domicile, Albert VEISSID, est transféré à la prison Saint-Jean puis au Fort de Chapol. Il entame alors une longue route dans l'exode de la peur. Le 2 septembre 1943 il est affecté au 202ème GTE (Groupe de Travailleurs Émigrés) du Camp de travaux forcés de Miramas puis transféré aux Baumettes en février 1944, d'où il a été conduit à Drancy. Il est déporté à Auschwitz le 30 mai 1944 par le convoi n° 75, où la plupart des hommes, femmes et enfants seront immédiatement exterminés dans les chambres à gaz. Bien qu'il n'ait aucune connaissance en maçonnerie il s'inscrit, dès son arrivée, comme maçon : «Sur les conseils d'un ami, je me déclare maçon, c'est certainement ce qui m'a sauvé. Je suis affecté à la 32 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

construction d'un «bunker» en sous-sol avec un hongrois. Là je fais connaissance avec des prisonniers polonais chrétiens qui travaillaient au ravitaillement. Grâce à eux j'ai pu manger à ma faim et même distribuer le surplus à d'autres déportés. Mais si toutefois je n'ai aucun souvenir de ce message, c'est bien mon écriture et mon numéro de matricule qui y figurent. Je pense que c'est pendant cette période que ce message a été écrit avant que nous ne l'enfermions dans une bouteille et ne le coulions dans le béton». Plus tard il fera partie de l'orchestre de déportés du camp : «La vie dans les camps d'extermination ne tenait qu'à un fil. Pour y survivre il fallait se débrouiller. La musique fut une nouvelle chance pour moi. Pendant que la mort rodait nous déversions de la musique au milieu de toute cette absurdité. Nous jouions pour les départs et les retours au camp des prisonniers travaillant à l'extérieur. Et certains dimanches nous donnions des concerts pour les allemands, c'était la règle». Malgré la destruction des chambres à gaz par les «Nazis» en novembre 1944, essayant d’effacer toute trace de génocide, celui-ci ne s'arrêtera pas pour autant. A l'évacuation, le 18 janvier 1945, du camp d'Auschwitz, Albert VEISSID com-

mence alors la longue «marche de la mort». Il a parcouru des dizaines de kilomètres par jour dans un froid glacial. Balloté d'un camp à un autre il arrive enfin squelettique à Karlsbad (aujourd'hui Karlovy Vari, République Tchèque) où il découvre, dans la plus grande stupeur, les soldats alliés. Vers le 25 mai 1945 il sera transféré à CharlevilleMézières avant de retrouver ses parents à Lyon. Très humble, c'est avec beaucoup d'émotion que Monsieur VEISSID témoigne de l'extermination par la faim, des rafles, des fusillades massives, du travail forcé, des coups, de l'absence d'hygiène, des trains de la mort, des camps de concentration, des chambres à gaz et des fours crématoires. Mais c'est lorsqu'il parle du sort réservé aux femmes et aux enfants qu'il est le plus intimement touché. Pour ne pas oublier les six millions de victimes de la Shoah et pour que toutes ces atrocités ne se répètent pas, il faut se souvenir.

Olympiades des écoles 2009

Prévention routière

Le mardi 14 et jeudi 16 avril 2009 ont eu lieu, sur le complexe sportif Jacques Gaillard, les Olympiades 2009. Cette manifestation, destinée aux enfants des écoles primaires de la commune, a rassemblée 439 élèves sur les 2 journées (194 CP et 245 CE). Les Olympiades remplaceront désormais, chaque année, le cross des écoles permettant ainsi de démultiplier les activités sportives. Cet évènement a regroupé les élèves autour d’activités sportives diverses : athlétisme, sports collectifs, orientation et natation. Une préparation, au cours des différents cycles proposés depuis le début de l’année, avait été faite au préalable par les éducateurs sportifs. Les activités ont eu lieu dans la bonne humeur, le fair-play et la décontraction. Les enfants ont apprécié les jeux proposés et n'ont qu'une envie : recommencer l'année prochaine.

Des élèves de CM2 des écoles d'Allauch Centre, du Logis-Neuf, de la Pounche, de Val Fleuri et de Pié d'Autry ont participé, du 7 au 14 avril, à des ateliers pratiques de prévention routière organisés par la Gendarmerie Nationale.

Les cours théoriques avaient eu lieu en classes, le mois précédent. A vélos ou en trotinettes, les écoliers ont d'abord fait un tour d'essai avant de se lancer sur le parcours. Les notes des épreuves théoriques et pratiques sont prises en compte et permettent d'établir une moyenne des deux résultats. L’APER, l’attestation de première éducation à la route, évalue "l’acquisition de règles et de comportements liés à l’usage de la rue et de la route et la connaissance de leur justification". Cette attestation est délivrée aux élèves à la fin du CM2 et elle est transmise dans le livret scolaire de l’élève lors de son entrée en sixième. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 33


TEMO IG NAG E

VI E

QUOTI DI EN N E

Le Sénateur Maire à l'écoute des plus jeunes

Albert VEISSID :

Les CM2B de l'école Vessiot de Gémenos ont reçu, le 17 avril, le Sénateur Maire, Roland Povinelli, dans leur école pour l'interroger sur la fonction de Sénateur qu'il occupe depuis octobre 2008. Celui-ci s'est prêté au jeu avec beaucoup de passion et de pédagogie. Politique, âge des sénateurs, mandat unique, statut de l'élu : tous les thèmes évoqués par les enfants ont été abordés. Ce sont ensuite les écoliers des classes de CM2 d'Allauch, qui ont pu, le 15 mai, interviewer de la même façon leur Sénateur Maire (notre photo). Les questions ont fusé tout au long de l'aprèsmidi, à l'Espace Robert Ollive : “Que fait-on quand on est sénateur ?”, “Pourquoi avez-vous voulu être maire ?”, “Qui achète la nourriture de la cantine ?”, “Pourquoi ne peut-on pas voter avant 18 ans ?”... Là aussi, le Sénateur Maire a répondu à toutes les interrogations des enfants et leur a délivré de précieux conseils pour leur future entrée au collège. Il a également promis aux écoliers qui se plaignaient de la cantine que, dès la prochaine rentrée scolaire, des représentants des élèves intégreraient la Commission des Menus.

matricule A 12 063,

rescapé du convoi n° 75 du 30 mai 1944 Un message daté du 20 septembre 1944 et signé par sept prisonniers d'Auschwitz, vient d'être retrouvé enfermé dans une bouteille et emmuré dans le sous-sol d'une école de la ville d'Oswiecim en Pologne (ville où se trouvait le camp d'Auschwitz-Birkenau). Outre la date, le nom du camp et la section de travail, chaque prisonnier y a également noté au crayon son numéro de matricule, son nom et même sa ville et pays d'origine. 65 ans plus tard, ce papier fait ressurgir un des évènements les plus marquants de l'histoire contemporaine par l'horreur incommensurable de l'extermination des juifs de l'Europe occupée.

"Ceux qui ne connaissent pas l'Histoire, s'exposent à ce qu'elle recommence..." Elie WIESEL, Prix Nobel de la Paix en 1986 Aujourd'hui, nous vous livrons le témoignage bouleversant d'un des signataires de ce même message et l'un des derniers survivants de cette infamie. Un allaudien de 85 ans qui a travaillé dans ce même bâtiment. «Je suis né le 22 mai 1924 à Constantinople (Istanbul) et c'est à l'âge de 8 mois que j'arrive à Lyon. Avant que ma vie ne bascule en ce triste mois de juillet 1943, j'exerce le métier de vendeur dans un magasin de vêtements. Également musicien je joue de la guitare classique depuis mes 16 ans et suis des cours de clarinette au Conservatoire de Musique de Lyon». Arrêté à son domicile, Albert VEISSID, est transféré à la prison Saint-Jean puis au Fort de Chapol. Il entame alors une longue route dans l'exode de la peur. Le 2 septembre 1943 il est affecté au 202ème GTE (Groupe de Travailleurs Émigrés) du Camp de travaux forcés de Miramas puis transféré aux Baumettes en février 1944, d'où il a été conduit à Drancy. Il est déporté à Auschwitz le 30 mai 1944 par le convoi n° 75, où la plupart des hommes, femmes et enfants seront immédiatement exterminés dans les chambres à gaz. Bien qu'il n'ait aucune connaissance en maçonnerie il s'inscrit, dès son arrivée, comme maçon : «Sur les conseils d'un ami, je me déclare maçon, c'est certainement ce qui m'a sauvé. Je suis affecté à la 32 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

construction d'un «bunker» en sous-sol avec un hongrois. Là je fais connaissance avec des prisonniers polonais chrétiens qui travaillaient au ravitaillement. Grâce à eux j'ai pu manger à ma faim et même distribuer le surplus à d'autres déportés. Mais si toutefois je n'ai aucun souvenir de ce message, c'est bien mon écriture et mon numéro de matricule qui y figurent. Je pense que c'est pendant cette période que ce message a été écrit avant que nous ne l'enfermions dans une bouteille et ne le coulions dans le béton». Plus tard il fera partie de l'orchestre de déportés du camp : «La vie dans les camps d'extermination ne tenait qu'à un fil. Pour y survivre il fallait se débrouiller. La musique fut une nouvelle chance pour moi. Pendant que la mort rodait nous déversions de la musique au milieu de toute cette absurdité. Nous jouions pour les départs et les retours au camp des prisonniers travaillant à l'extérieur. Et certains dimanches nous donnions des concerts pour les allemands, c'était la règle». Malgré la destruction des chambres à gaz par les «Nazis» en novembre 1944, essayant d’effacer toute trace de génocide, celui-ci ne s'arrêtera pas pour autant. A l'évacuation, le 18 janvier 1945, du camp d'Auschwitz, Albert VEISSID com-

mence alors la longue «marche de la mort». Il a parcouru des dizaines de kilomètres par jour dans un froid glacial. Balloté d'un camp à un autre il arrive enfin squelettique à Karlsbad (aujourd'hui Karlovy Vari, République Tchèque) où il découvre, dans la plus grande stupeur, les soldats alliés. Vers le 25 mai 1945 il sera transféré à CharlevilleMézières avant de retrouver ses parents à Lyon. Très humble, c'est avec beaucoup d'émotion que Monsieur VEISSID témoigne de l'extermination par la faim, des rafles, des fusillades massives, du travail forcé, des coups, de l'absence d'hygiène, des trains de la mort, des camps de concentration, des chambres à gaz et des fours crématoires. Mais c'est lorsqu'il parle du sort réservé aux femmes et aux enfants qu'il est le plus intimement touché. Pour ne pas oublier les six millions de victimes de la Shoah et pour que toutes ces atrocités ne se répètent pas, il faut se souvenir.

Olympiades des écoles 2009

Prévention routière

Le mardi 14 et jeudi 16 avril 2009 ont eu lieu, sur le complexe sportif Jacques Gaillard, les Olympiades 2009. Cette manifestation, destinée aux enfants des écoles primaires de la commune, a rassemblée 439 élèves sur les 2 journées (194 CP et 245 CE). Les Olympiades remplaceront désormais, chaque année, le cross des écoles permettant ainsi de démultiplier les activités sportives. Cet évènement a regroupé les élèves autour d’activités sportives diverses : athlétisme, sports collectifs, orientation et natation. Une préparation, au cours des différents cycles proposés depuis le début de l’année, avait été faite au préalable par les éducateurs sportifs. Les activités ont eu lieu dans la bonne humeur, le fair-play et la décontraction. Les enfants ont apprécié les jeux proposés et n'ont qu'une envie : recommencer l'année prochaine.

Des élèves de CM2 des écoles d'Allauch Centre, du Logis-Neuf, de la Pounche, de Val Fleuri et de Pié d'Autry ont participé, du 7 au 14 avril, à des ateliers pratiques de prévention routière organisés par la Gendarmerie Nationale.

Les cours théoriques avaient eu lieu en classes, le mois précédent. A vélos ou en trotinettes, les écoliers ont d'abord fait un tour d'essai avant de se lancer sur le parcours. Les notes des épreuves théoriques et pratiques sont prises en compte et permettent d'établir une moyenne des deux résultats. L’APER, l’attestation de première éducation à la route, évalue "l’acquisition de règles et de comportements liés à l’usage de la rue et de la route et la connaissance de leur justification". Cette attestation est délivrée aux élèves à la fin du CM2 et elle est transmise dans le livret scolaire de l’élève lors de son entrée en sixième. Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 33


ENTR EP R EN DR E

E NTR E PR E N DR E

C ENTR E MEDICAL DU LOGIS-N EU F

NOUVEAUX ENTREPRENEURS SARL Lucini Décoration Cette société spécialisée dans la peinture décorative d’intérieur et revêtements spéciaux du bâtiment est implantée à Allauch depuis trois ans. Forte d'une expérience de plus de vingt ans, la société s'adresse aux particuliers, syndics de copropriétés et collectivités. Avec ses salariés, tous des professionnels du bâtiment, la société “SARL Lucini Décoration” intervient sur la région PACA. Devis gratuits.

“SARL Lucini Décoration” Tél. : 04.91.64.33.28 - Port. : 06.24.62.66.73 Site web : www.lucini-décoration.com e-mail : lucini.decoration@club-internet.fr

Massage énergétique chinois Méthode millénaire issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise, le massage énergétique est l’art de conduire et de régler les énergies tout en apportant détente et relaxation profonde. Alternant gestes enveloppants très doux et pressions précises, les massages (aux huiles bio) drainent et relancent tout le système énergétique du corps en utilisant des points d’acupuncture. Uniquement sur rendez-vous.

Réhabilitation du Centre Médical du Logis-Neuf Après un an de travaux, le Centre Médical du Logis-Neuf a été inauguré le 17 mars dernier en présence de Madame Hélène ABERT, 1ère Maire Adjointe d'Allauch et Monsieur Richard EOUZAN, Conseiller Général. L'agrandissement du Centre résulte d'un projet de réhabilitation de l'ancien bâtiment, ouvert en 1974, afin d'améliorer l'accueil des patients. Les «nouveaux» locaux (700m2 ), entièrement rénovés, ont permis de renforcer l'équipe médicale déjà en place. Aujourd'hui le centre médical dispose en plus des médecins généralistes, d'une orthophoniste, deux infirmières, un dermatologue, deux chirurgiens dentistes, une équipe de kinésithérapeutes, une balnéothérapie, un radiologue et trois secrétaires. Le secrétariat est ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 19h00 et le samedi de 8h00 à 12h30.

Centre Médical du Logis-Neuf - Av Leï Rima - Tél. : 04.91.68.24.38

C H A N G E M E N T S D E P R O P R I É TA I R E S Tabac-Presse de la Pounche Madame Gisèle BASAILLE a repris la Presse de la Pounche depuis février 2009. Ouverture du Lundi au Samedi de 6h30 à 12h30 et de 15h à 19h30. Fermé le dimanche.

Caroline RIVOIRARD - Energéticienne 807, Ch des Rascous - Pie d'Autry Tél. : 06.61.21.04.72 - www.massage13.fr e-mail : caroline@massage13.fr

La Compagnie des Savons Senteur et Artisanat de la Provence Depuis sa création en 1989, cette société a su perpétuer un savoirfaire unique, celui de la fabrication du traditionnel Savon de Marseille. Fabriqué artisanalement à partir d'huiles 100% végétales, le savon (solide ou liquide) ne contient aucun produit de synthèse. C'est cette pureté qui lui confère des qualités et des vertus bien connues de tous : dermoprotecteur, adoucissant.... Malgré plusieurs siècles d'existence, le Savon de Marseille est un produit plus que jamais d'actualité puisqu'il respecte l'environnement (100% biodégradable). La savonnerie “La Compagnie des Savons”, allie à la fois tradition et modernité avec la création d'une nouvelle gamme de produits entièrement Bio certifiés ECOCERT. Tous les produits sont disponibles en pharmacies, parapharmacies et épiceries fines. Néanmoins, un show-room est ouvert aux particuliers qui souhaitent connaître les produits. Pour en savoir plus contacter le siège social.

Monsieur MARSALET “La Compagnie des Savons” 611, Route des 4 Saisons Tél. : 06.22.64.21.59 e-mail : lacompagniedesavons@yahoo.fr

MA RC H É H E B D OMA DA I R E Chaque mercredi matin jusqu’à 13 heures, dans le secteur du village, Cours du 11 Novembre, rues Frédéric Chevillon et Fernand Rambert (selon le nombre d'exposants), un marché est organisé par la Ville d'Allauch. Fleurs, fruits et légumes, charcuterie, fromage, vêtements : les forains sont là pour vous faire découvrir leurs spécialités.

Les personnes qui le désirent peuvent utiliser les bus à la demande pour venir faire leurs emplettes.

Tabac-Presse de la Pounche 1, Bd Barthelemy Tél. : 04 91 68 07 03 Fax : 04 91 68 07 03

Réservez au plus tard la veille. Jusqu'à 12h00 le matin

Pharmacie Salicetti Suite au départ à la retraite de Mademoiselle Salicetti, son successeur, Monsieur Thierry MICHEAU a le plaisir de vous accueillir du lundi au samedi de 7h00 à 20h30. Les dimanches et jours fériés de 8h00 à 13h30.

Pharmacie 33, Rue Fernand Rambert Tél. : 04 91 68 21 48 34 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Bar Tabac d'Allauch

Inauguration en présence des élus : Mme Abert, Mr Attias, Mr Jaille, Mr Dalmasso.

et jusqu'à 18h30 l'après midi en appelant le 08.05.46.01.13

Monsieur Benoit VALANTIN est le nouveau propriétaire du Bar Tabac d'Allauch Centre. Inauguré le 24 avril dernier, de nombreux élus n'ont pas manqué cette occasion pour lui souhaiter la bienvenue. Ouvert du Lundi au Samedi de 7h00 à 20h30. Les dimanches et jours fériés de 8h00 à 13h30.

28, Rue Frédéric Chevillon Tél. : 04 91 68 17 32 Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 35


ENTR EP R EN DR E

E NTR E PR E N DR E

C ENTR E MEDICAL DU LOGIS-N EU F

NOUVEAUX ENTREPRENEURS SARL Lucini Décoration Cette société spécialisée dans la peinture décorative d’intérieur et revêtements spéciaux du bâtiment est implantée à Allauch depuis trois ans. Forte d'une expérience de plus de vingt ans, la société s'adresse aux particuliers, syndics de copropriétés et collectivités. Avec ses salariés, tous des professionnels du bâtiment, la société “SARL Lucini Décoration” intervient sur la région PACA. Devis gratuits.

“SARL Lucini Décoration” Tél. : 04.91.64.33.28 - Port. : 06.24.62.66.73 Site web : www.lucini-décoration.com e-mail : lucini.decoration@club-internet.fr

Massage énergétique chinois Méthode millénaire issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise, le massage énergétique est l’art de conduire et de régler les énergies tout en apportant détente et relaxation profonde. Alternant gestes enveloppants très doux et pressions précises, les massages (aux huiles bio) drainent et relancent tout le système énergétique du corps en utilisant des points d’acupuncture. Uniquement sur rendez-vous.

Réhabilitation du Centre Médical du Logis-Neuf Après un an de travaux, le Centre Médical du Logis-Neuf a été inauguré le 17 mars dernier en présence de Madame Hélène ABERT, 1ère Maire Adjointe d'Allauch et Monsieur Richard EOUZAN, Conseiller Général. L'agrandissement du Centre résulte d'un projet de réhabilitation de l'ancien bâtiment, ouvert en 1974, afin d'améliorer l'accueil des patients. Les «nouveaux» locaux (700m2 ), entièrement rénovés, ont permis de renforcer l'équipe médicale déjà en place. Aujourd'hui le centre médical dispose en plus des médecins généralistes, d'une orthophoniste, deux infirmières, un dermatologue, deux chirurgiens dentistes, une équipe de kinésithérapeutes, une balnéothérapie, un radiologue et trois secrétaires. Le secrétariat est ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 19h00 et le samedi de 8h00 à 12h30.

Centre Médical du Logis-Neuf - Av Leï Rima - Tél. : 04.91.68.24.38

C H A N G E M E N T S D E P R O P R I É TA I R E S Tabac-Presse de la Pounche Madame Gisèle BASAILLE a repris la Presse de la Pounche depuis février 2009. Ouverture du Lundi au Samedi de 6h30 à 12h30 et de 15h à 19h30. Fermé le dimanche.

Caroline RIVOIRARD - Energéticienne 807, Ch des Rascous - Pie d'Autry Tél. : 06.61.21.04.72 - www.massage13.fr e-mail : caroline@massage13.fr

La Compagnie des Savons Senteur et Artisanat de la Provence Depuis sa création en 1989, cette société a su perpétuer un savoirfaire unique, celui de la fabrication du traditionnel Savon de Marseille. Fabriqué artisanalement à partir d'huiles 100% végétales, le savon (solide ou liquide) ne contient aucun produit de synthèse. C'est cette pureté qui lui confère des qualités et des vertus bien connues de tous : dermoprotecteur, adoucissant.... Malgré plusieurs siècles d'existence, le Savon de Marseille est un produit plus que jamais d'actualité puisqu'il respecte l'environnement (100% biodégradable). La savonnerie “La Compagnie des Savons”, allie à la fois tradition et modernité avec la création d'une nouvelle gamme de produits entièrement Bio certifiés ECOCERT. Tous les produits sont disponibles en pharmacies, parapharmacies et épiceries fines. Néanmoins, un show-room est ouvert aux particuliers qui souhaitent connaître les produits. Pour en savoir plus contacter le siège social.

Monsieur MARSALET “La Compagnie des Savons” 611, Route des 4 Saisons Tél. : 06.22.64.21.59 e-mail : lacompagniedesavons@yahoo.fr

MA RC H É H E B D OMA DA I R E Chaque mercredi matin jusqu’à 13 heures, dans le secteur du village, Cours du 11 Novembre, rues Frédéric Chevillon et Fernand Rambert (selon le nombre d'exposants), un marché est organisé par la Ville d'Allauch. Fleurs, fruits et légumes, charcuterie, fromage, vêtements : les forains sont là pour vous faire découvrir leurs spécialités.

Les personnes qui le désirent peuvent utiliser les bus à la demande pour venir faire leurs emplettes.

Tabac-Presse de la Pounche 1, Bd Barthelemy Tél. : 04 91 68 07 03 Fax : 04 91 68 07 03

Réservez au plus tard la veille. Jusqu'à 12h00 le matin

Pharmacie Salicetti Suite au départ à la retraite de Mademoiselle Salicetti, son successeur, Monsieur Thierry MICHEAU a le plaisir de vous accueillir du lundi au samedi de 7h00 à 20h30. Les dimanches et jours fériés de 8h00 à 13h30.

Pharmacie 33, Rue Fernand Rambert Tél. : 04 91 68 21 48 34 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Bar Tabac d'Allauch

Inauguration en présence des élus : Mme Abert, Mr Attias, Mr Jaille, Mr Dalmasso.

et jusqu'à 18h30 l'après midi en appelant le 08.05.46.01.13

Monsieur Benoit VALANTIN est le nouveau propriétaire du Bar Tabac d'Allauch Centre. Inauguré le 24 avril dernier, de nombreux élus n'ont pas manqué cette occasion pour lui souhaiter la bienvenue. Ouvert du Lundi au Samedi de 7h00 à 20h30. Les dimanches et jours fériés de 8h00 à 13h30.

28, Rue Frédéric Chevillon Tél. : 04 91 68 17 32 Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 35


VI E

QUOTI DI E N N E

TR I BU N E

Réunion de travail entre Eugène Caselli et Roland Povinelli à Allauch Faire le point sur l'avancement des projets : c'est dans ce cadre qu'Eugène Caselli, Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole s'est rendu à Allauch au mois de mai. Il y a rencontré Roland Povinelli, le SénateurMaire d'Allauch, accompagné du Directeur Général des Services et du Directeur du cadre de vie et de proximité. Lors de cette réunion de travail, plusieurs thèmes ont été abordés dont en premier lieu, le plan quiquennal voté par le Conseil Général. Concernant les travaux de requalification des rues du village, en partie haute, et la réalisation d'une déchetterie, dont les coûts sont respectivement de 2 millions et d'1,5 millions d'euros, le financement s'effectuera à hauteur de 80 % par le Conseil Général De gauche à droite : Franck Dumontel, Directeur de Cabinet et de 20% par la Communauté Urbaine. Pour les du Président de la C.U.M, Eugène Caselli, Président de la CUM, travaux de voirie, 1,3 millions d'euros est attriRoland Povinelli, Sénateur maire d'Allauch, Mr Gérard Poulain, bué pour l'aménagement du Chemin Marius Directeur Général des Services d'Allauch. Millon (partie basse) et la participation pour la réalisation du rond-point des Aubagnens. 652 000 euros viendront également financer les travaux, ac- construction de l'antenne de la Communauté Urbaine à tuellement en cours, de requalification des rues du vieux vil- Allauch, jusqu'à présent abritée par les services techniques lage. De nombreux projets sont en cours d'étude et devraient municipaux. Autre dossier à l'étude : le tri sélectif. Une zone se réaliser prochainement. Roland Povinelli souhaite, en effet, test sera choisie sur Allauch avant sa généralisation. Enfin, le prolonger la ligne de bus numéro 7 qui s'arrête aujourd'hui au thème de la police de la propreté a été abordé. Selon les résulTrois-Lucs jusqu'au quartier de Fontvieille à Allauch. Le dossier tats de cette opération, son extension sera envisageable à est actuellement sur le bureau de la Régie des Transports toutes les communes de Marseille Provence Métropole. Marseillais (RTM) et de MPM. Il est également question de la

Pr. Pierre L. ROUBERTOUX : scientifique Allaudien et homme de cœur Portrait d'un s c i e nt i f i q u e qui rend la connaissance accessible à tous.

Pierre L. ROUBERTOUX, a été, il y près de trente ans, le premier scientifique à identifier un gêne lié à un comportement et reste un des spécialistes français le plus engagé dans ce domaine, une référence mondiale. Qu'il s'agisse des aspects comportementaux, neuro-anatomiques ou neurochimiques, les recherches du Professeur ROUBERTOUX sont centrées sur la relation entre les gènes et le fonctionnement du cerveau (autisme, retard mental…). Ses travaux sur la découverte de gènes liés à des comportements lui ont valu le prix Theodosius Dobzhansky, aux États-Unis. Il a obtenu également un diplôme de musicologie. 36 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Diplômé d’abord en statistique puis en biologie, Pierre L. Roubertoux a été professeur de biologie (enseignant la génétique et les neurosciences) à l’université Paris-V, puis il a rejoint l'Université d'Orléans dans le cadre de la création de l'Institut de transgénose du CNRS. Il a créé et dirigé le laboratoire “Génétique, neurogénétique, comportement” du CNRS de Paris-V puis d’Orléans. Aujourd’hui il travaille au laboratoire “Génétique médicale et génomique fonctionnelle” de l'INSERM que dirige le Professeur Nicolas LEVY, à Marseille. Également Professeur émérite de Génétique et Neurosciences de l'Université Marseille II, il créé bénévolement en 2006 en partenariat avec la ville d'Allauch “Les Sentiers de la Connaissance”. Ces rencontres entre scientifiques et la population ont pour objectif d'ouvrir la science et la connaissance à un plus grand public. “Il est normal de partager un savoir. Il ne doit pas être l'apanage d'un groupe social. Au service des au-

tres, il se doit d'être le lien entre la science et les individus”. Pour que la science soit une discipline accessible à tous, «Les Sentiers de la Connaissance» traitent de savoirs scientifiques d'actualité. Dans un esprit de pluridisciplinarité les sujets abordés vont de la santé jusqu'aux savoirs plus artistiques et littéraires. Tout est une question de connaissance. Chaque sujet traité relève d’un domaine de la connaissance. “Les Sentiers de la Connaissance” permettent de mieux comprendre l'ensemble des mécanismes et des perceptions qui gèrent notre vie. Des conférenciers de renom attendent le plus grand nombre d'auditeurs désireux de percer les mystères de la science. Ouvertes à tous ces conférences sont entièrement gratuites. Renseignements : Maison du Tourisme Louis Ardissone au 04.91.10.49.20 ou sur le site internet de la ville www.allauch.com

LI B R E

Dans le cadre de la loi sur la démocratie de proximité de février 2002, l'un des articles prévoit qu'un espace doit être réservé à l'expression des conseillers municipaux, notamment ceux n'appartenant pas à la majorité. L'objectif de cette tribune libre est de respecter la loi, le règlement intérieur du Conseil Municipal ayant défini les modalités d'application.

Une grande victoire pour Allauch : La pugnacité et la détermination de Roland POVINELLI ont une nouvelle fois porté leurs fruits : les enfants d'Allauch, de Plan-de-Cuques et des 11ème/12ème arrondissements de Marseille pourront faire leur rentrée scolaire en 2014 au lycée d'Enco-de-Botte, dans un cadre exceptionnel. Cette victoire n'a été possible que grâce au combat qu'ont mené ensemble les membres du collectif “Un lycée pour Enco-de-Botte” représenté par Mathilde CAVIN, les élus : Michel VAUZELLE, Président de Région, Richard MALLIÉ, Député, Valérie BOYER, Députée, Roland BLUM, Député, Monique ROBINEAU, Conseillère Régionale, Richard EOUZAN, Conseiller Général, Robert ASSANTE, Maire des 11ème et 12ème arrondissements, Jean-Pierre BERTRAND, Maire de Plan-de-Cuques, et les différents Conseillers Municipaux, les nombreuses associations et bien entendu la population. C'est surtout une victoire pour nos enfants qui n'auront plus à subir le stress de deux heures de trajet par jour dues à des embouteillages pour se rendre au Lycée Artaud. Ils pourront utiliser ce gain de temps à pratiquer des activités

le lycée

intéressantes. Il s'agit d'autant plus d'un tour de force, que la ville n'a pas la compétence des lycées. En effet, le Conseil Régional a en charge la construction et l'entretien des lycées et l'État doit donner les moyens de les faire fonctionner en y nommant les enseignants et en définissant le contenu pédagogique. Et nous savons combien il est déjà difficile de faire avancer nos projets municipaux quand nous en avons pleinement la charge (budget à boucler, complexité des lois et règlements, imprévus en tous genres...); Alors quand ce sont d'autres qui gèrent la compétence, il faut faire preuve d'un grand pouvoir de persuasion pour que se réalise un équipement qui coûte plusieurs millions d'euros pour sa construction et qui est très onéreux dans son fonctionnement. Ce travail collectif démontre qu'en unissant nos forces, des projets voient le jour dans l'intérêt de nos concitoyens. De plus, nous continuons à oeuvrer pour améliorer le quotidien de tous les Allaudiens. Nous sommes amenés, dans cette période difficile, à réorienter l'ensemble de nos actions avec le souci de renforcer

l'équité entre les administrés. Les collectivités doivent servir d'amortisseurs à la crise en permettant de faire jouer pleinement la solidarité entre tous. Cet objectif nous l'avons traduit budgétairement en réajustant d'un point les taux votés par la commune qui étaient restés inchangés depuis plusieurs années. Cela nous permet de continuer la politique pour laquelle vous nous avez élus et de préserver notre identité et notre cadre de vie : embellissement des centres villageois, réalisation d'équipements, conservation de tous les services municipaux... Les élus du Groupe Majoritaire du Conseil Municipal

N’ayant pas reçu dans les temps le texte du groupe d’opposition, nous n’avons pu le publier.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 37


VI E

QUOTI DI E N N E

TR I BU N E

Réunion de travail entre Eugène Caselli et Roland Povinelli à Allauch Faire le point sur l'avancement des projets : c'est dans ce cadre qu'Eugène Caselli, Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole s'est rendu à Allauch au mois de mai. Il y a rencontré Roland Povinelli, le SénateurMaire d'Allauch, accompagné du Directeur Général des Services et du Directeur du cadre de vie et de proximité. Lors de cette réunion de travail, plusieurs thèmes ont été abordés dont en premier lieu, le plan quiquennal voté par le Conseil Général. Concernant les travaux de requalification des rues du village, en partie haute, et la réalisation d'une déchetterie, dont les coûts sont respectivement de 2 millions et d'1,5 millions d'euros, le financement s'effectuera à hauteur de 80 % par le Conseil Général De gauche à droite : Franck Dumontel, Directeur de Cabinet et de 20% par la Communauté Urbaine. Pour les du Président de la C.U.M, Eugène Caselli, Président de la CUM, travaux de voirie, 1,3 millions d'euros est attriRoland Povinelli, Sénateur maire d'Allauch, Mr Gérard Poulain, bué pour l'aménagement du Chemin Marius Directeur Général des Services d'Allauch. Millon (partie basse) et la participation pour la réalisation du rond-point des Aubagnens. 652 000 euros viendront également financer les travaux, ac- construction de l'antenne de la Communauté Urbaine à tuellement en cours, de requalification des rues du vieux vil- Allauch, jusqu'à présent abritée par les services techniques lage. De nombreux projets sont en cours d'étude et devraient municipaux. Autre dossier à l'étude : le tri sélectif. Une zone se réaliser prochainement. Roland Povinelli souhaite, en effet, test sera choisie sur Allauch avant sa généralisation. Enfin, le prolonger la ligne de bus numéro 7 qui s'arrête aujourd'hui au thème de la police de la propreté a été abordé. Selon les résulTrois-Lucs jusqu'au quartier de Fontvieille à Allauch. Le dossier tats de cette opération, son extension sera envisageable à est actuellement sur le bureau de la Régie des Transports toutes les communes de Marseille Provence Métropole. Marseillais (RTM) et de MPM. Il est également question de la

Pr. Pierre L. ROUBERTOUX : scientifique Allaudien et homme de cœur Portrait d'un s c i e nt i f i q u e qui rend la connaissance accessible à tous.

Pierre L. ROUBERTOUX, a été, il y près de trente ans, le premier scientifique à identifier un gêne lié à un comportement et reste un des spécialistes français le plus engagé dans ce domaine, une référence mondiale. Qu'il s'agisse des aspects comportementaux, neuro-anatomiques ou neurochimiques, les recherches du Professeur ROUBERTOUX sont centrées sur la relation entre les gènes et le fonctionnement du cerveau (autisme, retard mental…). Ses travaux sur la découverte de gènes liés à des comportements lui ont valu le prix Theodosius Dobzhansky, aux États-Unis. Il a obtenu également un diplôme de musicologie. 36 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Diplômé d’abord en statistique puis en biologie, Pierre L. Roubertoux a été professeur de biologie (enseignant la génétique et les neurosciences) à l’université Paris-V, puis il a rejoint l'Université d'Orléans dans le cadre de la création de l'Institut de transgénose du CNRS. Il a créé et dirigé le laboratoire “Génétique, neurogénétique, comportement” du CNRS de Paris-V puis d’Orléans. Aujourd’hui il travaille au laboratoire “Génétique médicale et génomique fonctionnelle” de l'INSERM que dirige le Professeur Nicolas LEVY, à Marseille. Également Professeur émérite de Génétique et Neurosciences de l'Université Marseille II, il créé bénévolement en 2006 en partenariat avec la ville d'Allauch “Les Sentiers de la Connaissance”. Ces rencontres entre scientifiques et la population ont pour objectif d'ouvrir la science et la connaissance à un plus grand public. “Il est normal de partager un savoir. Il ne doit pas être l'apanage d'un groupe social. Au service des au-

tres, il se doit d'être le lien entre la science et les individus”. Pour que la science soit une discipline accessible à tous, «Les Sentiers de la Connaissance» traitent de savoirs scientifiques d'actualité. Dans un esprit de pluridisciplinarité les sujets abordés vont de la santé jusqu'aux savoirs plus artistiques et littéraires. Tout est une question de connaissance. Chaque sujet traité relève d’un domaine de la connaissance. “Les Sentiers de la Connaissance” permettent de mieux comprendre l'ensemble des mécanismes et des perceptions qui gèrent notre vie. Des conférenciers de renom attendent le plus grand nombre d'auditeurs désireux de percer les mystères de la science. Ouvertes à tous ces conférences sont entièrement gratuites. Renseignements : Maison du Tourisme Louis Ardissone au 04.91.10.49.20 ou sur le site internet de la ville www.allauch.com

LI B R E

Dans le cadre de la loi sur la démocratie de proximité de février 2002, l'un des articles prévoit qu'un espace doit être réservé à l'expression des conseillers municipaux, notamment ceux n'appartenant pas à la majorité. L'objectif de cette tribune libre est de respecter la loi, le règlement intérieur du Conseil Municipal ayant défini les modalités d'application.

Une grande victoire pour Allauch : La pugnacité et la détermination de Roland POVINELLI ont une nouvelle fois porté leurs fruits : les enfants d'Allauch, de Plan-de-Cuques et des 11ème/12ème arrondissements de Marseille pourront faire leur rentrée scolaire en 2014 au lycée d'Enco-de-Botte, dans un cadre exceptionnel. Cette victoire n'a été possible que grâce au combat qu'ont mené ensemble les membres du collectif “Un lycée pour Enco-de-Botte” représenté par Mathilde CAVIN, les élus : Michel VAUZELLE, Président de Région, Richard MALLIÉ, Député, Valérie BOYER, Députée, Roland BLUM, Député, Monique ROBINEAU, Conseillère Régionale, Richard EOUZAN, Conseiller Général, Robert ASSANTE, Maire des 11ème et 12ème arrondissements, Jean-Pierre BERTRAND, Maire de Plan-de-Cuques, et les différents Conseillers Municipaux, les nombreuses associations et bien entendu la population. C'est surtout une victoire pour nos enfants qui n'auront plus à subir le stress de deux heures de trajet par jour dues à des embouteillages pour se rendre au Lycée Artaud. Ils pourront utiliser ce gain de temps à pratiquer des activités

le lycée

intéressantes. Il s'agit d'autant plus d'un tour de force, que la ville n'a pas la compétence des lycées. En effet, le Conseil Régional a en charge la construction et l'entretien des lycées et l'État doit donner les moyens de les faire fonctionner en y nommant les enseignants et en définissant le contenu pédagogique. Et nous savons combien il est déjà difficile de faire avancer nos projets municipaux quand nous en avons pleinement la charge (budget à boucler, complexité des lois et règlements, imprévus en tous genres...); Alors quand ce sont d'autres qui gèrent la compétence, il faut faire preuve d'un grand pouvoir de persuasion pour que se réalise un équipement qui coûte plusieurs millions d'euros pour sa construction et qui est très onéreux dans son fonctionnement. Ce travail collectif démontre qu'en unissant nos forces, des projets voient le jour dans l'intérêt de nos concitoyens. De plus, nous continuons à oeuvrer pour améliorer le quotidien de tous les Allaudiens. Nous sommes amenés, dans cette période difficile, à réorienter l'ensemble de nos actions avec le souci de renforcer

l'équité entre les administrés. Les collectivités doivent servir d'amortisseurs à la crise en permettant de faire jouer pleinement la solidarité entre tous. Cet objectif nous l'avons traduit budgétairement en réajustant d'un point les taux votés par la commune qui étaient restés inchangés depuis plusieurs années. Cela nous permet de continuer la politique pour laquelle vous nous avez élus et de préserver notre identité et notre cadre de vie : embellissement des centres villageois, réalisation d'équipements, conservation de tous les services municipaux... Les élus du Groupe Majoritaire du Conseil Municipal

N’ayant pas reçu dans les temps le texte du groupe d’opposition, nous n’avons pu le publier.

Juin 2009 - n°102 - www.allauch.com < 37


ALB UMS

SO UVEN I RS

ALB UMS

Logis-Neuf maternelle : les tous petits dans la peau de leurs héros.

SOUVE N I RS

Concert “les grands romantiques” de Anton Dvorak à Gustav Malher en l'église Saint Sébastien. 15ème salon de peinture “Pictural” par la palette Arc en Ciel, au Vieux-Bassin. Logis-Neuf: du CP au CM2, il était une fois des clowns et des princesses.

le carnaval des écoles

Allauch au fil

des jours… Foire au matériel photo : un seul objectif trouver “l'occasion” !!

Simone Charlet : Carottes, fraises, cuisiniers, jardiniers dans la cour de récré.

Pié d'autr y

: des confe ttis pour colo rer la fête .

Phoc lon pour 43ème Sa r a p JàZZ” “JAZZ de uerrec. Q Guy Le

al,

de : spectacle Miribilia les ettes où marionn t… n e is cro contes se Le travail de toute une année : les maisons de quartiers ont exposé leurs oeuvres.

Journée éco-citoyenne : la randonnée des amoureux de la nature.

Allauch-Centre primaire : les grands n'étaient pas en reste pour s'amuser. Pié d'Autry maternelle : une ronde colorée devant des parents attentionnés

Allauch-Centre maternelle : costumés, ils ont chanté et dansé, pour le bonheur de tous !! 38 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Fleuries ou grasses, colorées ou vivaces, les plantes et les fleurs ont fait “leur foire”. Les élèves de Val Fleury ont défilé dans le quartier...

Février 2009 - n°101 - www.allauch.com < 39


ALB UMS

SO UVEN I RS

ALB UMS

Logis-Neuf maternelle : les tous petits dans la peau de leurs héros.

SOUVE N I RS

Concert “les grands romantiques” de Anton Dvorak à Gustav Malher en l'église Saint Sébastien. 15ème salon de peinture “Pictural” par la palette Arc en Ciel, au Vieux-Bassin. Logis-Neuf: du CP au CM2, il était une fois des clowns et des princesses.

le carnaval des écoles

Allauch au fil

des jours… Foire au matériel photo : un seul objectif trouver “l'occasion” !!

Simone Charlet : Carottes, fraises, cuisiniers, jardiniers dans la cour de récré.

Pié d'autr y

: des confe ttis pour colo rer la fête .

Phoc lon pour 43ème Sa r a p JàZZ” “JAZZ de uerrec. Q Guy Le

al,

de : spectacle Miribilia les ettes où marionn t… n e is cro contes se Le travail de toute une année : les maisons de quartiers ont exposé leurs oeuvres.

Journée éco-citoyenne : la randonnée des amoureux de la nature.

Allauch-Centre primaire : les grands n'étaient pas en reste pour s'amuser. Pié d'Autry maternelle : une ronde colorée devant des parents attentionnés

Allauch-Centre maternelle : costumés, ils ont chanté et dansé, pour le bonheur de tous !! 38 > www.allauch.com - Juin 2009 - n°102

Fleuries ou grasses, colorées ou vivaces, les plantes et les fleurs ont fait “leur foire”. Les élèves de Val Fleury ont défilé dans le quartier...

Février 2009 - n°101 - www.allauch.com < 39


agenda

juillet

Maison du Tourisme Louis Ardissone Tél : 04 91 10 49 20 www.allauch.com - http://tourisme.allauch.com

juin ■ Jusqu’au

dimanche 20 septembre

Musée d’Allauch Exposition “Fulgurances Romanes” Photographies de Jean Dieuzaide. Organisée par la Ville d’Allauch

Du vendredi 3 juillet au samedi 1er aout

Théâtre de Nature à 21h30 Les Estivales d’Allauch Organisées par la Ville d’Allauch. Vente des Billets à la Maison du Tourisme d’Allauch et Cultura (La Valentine). Billetterie sur place le soir du spectacle si places disponibles.

■ Mardi

14

Fête Nationale à 22h30 ■ Jusqu’ au

mercredi 24

Vieux bassin Exposition de peinture Tous les jours de 14h00 à 18h00 - Organisée par l’Association Artistique des Agents de la Sécurité Sociale Entrée Libre ■ Du

vendredi 19 juin au jeudi 2 juillet

Atelier des Caves du Logis Neuf Exposition de peinture de Françoise Court-Payen Organisée par l’Atelier des Caves du Logis Neuf - Entrée Libre ■ Vendredi

Feu d’Artifice et bal - Organisée par la Ville d'Allauch ■ Du

vendredi 17 au dimanche 19

19ème Festival de folklore Organisé par Leis Ami d'Alau

août

19

Allauch Village Foire artisanale nocturne de 17h00 à minuit - Organisée par la ville d'Allauch ■ Du

vendredi 19 au dimanche 28

■ Du

lundi 3 au jeudi 6

Allauch Village LES FETES DE LA SAINT JEAN Organisées par le Comité des Fêtes d’Allauch en partenariat avec la Ville d’Allauch

Théâtre de Nature à 21h30 Allauch sous les étoiles (Cinéma) : “Planète Terre” Organisé par la Ville d’Allauch - Entrée libre

■ Dimanche

■ Du

21

Allauch Village Fête de la Musique à partir de 21h00 Organisée par la Ville d'Allauch

jeudi 6 au samedi 15

Secteur du Logis Neuf Les fêtes de la St Laurent Organisées par le Groupe Saint Eloi du Logis Neuf en partenariat avec la Ville d’Allauch ■ Samedi

Du vendredi 26 juin au lundi 13 juillet ■

Vieux bassin Exposition de peinture Organisée par les Peintres et Sculpteurs d’Allauch et de Provence - Entrée Libre ■ Dimanche 28

Théâtre de Nature 11éme Festival de Provence De 21h à minuit : Concert de Gospel - Entrée Libre Organisé par ESAÏE 55

Retrouvez l’agenda en détail sur www.allauch.com

29

Gymnase Jacques Gaillard à 20h 20ème Fête Bavaroise du Houblon Organisée par le Comité de Jumelage Allauch Vaterstetten

tembre… à venir en sep ■ Du

au lundi 14 dimanche 6âteau

du Ch r Notre Dame e organisée pa av ct l'O tion Fête de ia oc ss stien et l’A l'église St Séba u ea ât ame du Ch Pour Notre D

A C T U A L I T É S

MAGAZINE N

°102 -

JUIN

2009


Magazine Municipal n°102  

Magazine municipal de la ville d'Allauch (juin 2009) n°102.

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you