Page 59

Flying-Cam Europe SARAH, l'hélicoptère sans pilote qui séduit Hollywood ! Passionné depuis toujours par l'image et par l'aéronautique, Emmanuel Prévinaire a allié les deux en imaginant un hélicoptère sans pilote équipé d'une caméra. Son produit, il l'a baptisé Flying-Cam, tout comme la société qu'il a créée en 1988. L'expertise et le savoir-faire de Flying-Cam ont mené cette société à des sollicitations venant d’un peu partout dans le monde, notamment en Asie et en particulier en Chine. Flying-Cam s'est imposée au rang de leader mondial, décrochant contrat après contrat dans de grosses productions telles qu’Harry Potter, James Bond (Skyfall), The Smurfs 2, Oblivion... Le Turkménistan est le 76e pays dans lequel nous intervenons. Nous avons volé dans toutes les conditions possibles et imaginables… À des températures extrêmes, à haute altitude, à trois mètres de Tom Cruise..., souligne Sarah Krins, directrice des opérations. Nous concevons nos systèmes sans pilote que nous louons ou vendons. Nous fournissons la formation aux opérateurs et la maintenance des équipements. Nous disposons d'un bureau de recherche. Ainsi, Flying-Cam a la maîtrise totale de la technologie développée. C'est en 2OO3 que Flying-Cam s'est lancée dans la conception de la troisième génération d'hélicoptère, baptisée SARAH (Special Aerial Response Automatic Helicopter) avec la collaboration du centre de recherche Sirris, partenaire privilégié. Il a fallu huit ans pour mettre au point un engin qui soit à la fois esthétique, fonctionnel et facile d'utilisation. Il est le fruit d'une collaboration en interne entre Emmanuel Prévinaire, des ingénieurs et un designer. La tête gyrostabilisée a été améliorée et permet d'emporter des capteurs professionnels (image ou autre) plus lourds. L’hélicoptère est doté d'un software de pilotage automatique qui permet d'alléger la tâche du pilote.

Le design doit prendre en compte la sécurité et l’opération du système. À titre d’exemple, il y a deux batteries principales qui alimentent l’hélicoptère. Si l'une tombe en panne, l'autre peut compenser. Les batteries ont été conçues pour être remplacées en quelques secondes, à l’instar des ravitaillements en Formule 1, ajoute Sarah Krins. Le système SARAH est produit en petite et moyenne séries grâce, notamment, au "rapid manufacturing" par addition de couches réalisé par le centre de recherche Sirris : Grâce à cette méthodologie nous avons pu obtenir un allègement de certaines pièces donnant ainsi une autonomie supplémentaire à l'hélicoptère, précise Thierry Dormal, responsable du département additive manufacturing au Sirris.

Emmanuel Prévinaire

« EN M'AFFRANCHISSANT DES LIMITES DES FABRICATIONS TRADITIONNELLES, PLUSIEURS FONCTIONS PEUVENT ÊTRE INTÉGRÉES EN MOINS DE PIÈCES QU'AUPARAVANT » E. BRANDT

Mon apport de designer est de tirer au mieux parti de cette technique en m'affranchissant des limites des fabrications traditionnelles (moulage, usinage...). Ainsi, plusieurs fonctions peuvent être intégrées en moins de pièces qu'auparavant, précise Étienne Brandt, designer. Ma tâche consiste, par ailleurs, à faire correspondre le look de la machine au haut niveau des prestations bien connues de Flying-Cam. J.D. COMPANY: Flying-Cam S.A. DIRECTOR: Emmanuel Prévinaire SECTOR: Unmanned aerial systems

With offices in Liège, Los Angeles and Hong Kong, Flying-Cam is a pioneer in unmanned helicopter close range aerial filming. SARAH, the third generation of helicopters, was recently born. Eight years were necessary to tune a machine that is at the same time aesthetically pleasing, functional and easy to use.

DATE OF INCORPORATION: 1998 LOCATION: Oupeye (Liège) WEBSITE: www.flying-cam.com DESIGN: In-house

57

Wallonie+Design+Entreprise 50 success stories - Volume 3  
Wallonie+Design+Entreprise 50 success stories - Volume 3  

Voici le Volume 3 de « Wallonie + Design + Entreprise, 50 success stories » ! Cette nouvelle série d’histoires s’ouvre désormais à tous les...

Advertisement