Page 1

2011

LA CUVテ右 GRENOBLOISE

ic

mus dyna n o i t socia

as

Projet tutorテゥ 2010/2011

Amテゥlie Guillermet - Pierre-Alexis Morin - Benjamin Baulot - Emilie Lupo Licence professionnelle communication visuelle


e

ir a m m So

I/ Présentation de la structure et du projet

n o i t c u ntrod

I

La mondialisation, l’effervescence des activités et l’instabilité de la consommation poussent aujourd’hui les organisations à être présentes à l’esprit des gens et à réagir rapidement aux changements environnants. Si cette tendance s’exprime clairement dans les entreprises, elle s’applique désormais aux structures non lucratives qui doivent jongler entre un budget serré et la volonté de porter leurs projets à bon escient. Ainsi, le champ de la communication des associations s’est développé selon un besoin de visibilité et de pérennité. Notre désir a donc été d’apporter notre soutien de communicants à une structure associative qui exprimait des besoins à ce niveau. Au travers de ce dossier, nous allons dérouler notre analyse et notre méthodologie de travail selon les objectifs que nous avons défini avec notre commanditaire : Dynamusic. Nous tenons à remercier Mr Benoît Perrier, directeur de l’association, pour sa disponibilité et son écoute.

1. Dynamusic . .................................................................................................................p.5 2. La Cuvée Grenobloise .................................................................................................p.5 3. Cahier des charges et orientations méthodologiques ................................................p.7

II/ Étude de marché et diagnostic

1. Aperçu du marché de la musique ...............................................................................p.9 2. Étude de la concurrence .............................................................................................p.11 a. Concurrence intra-sectorielle et concurrent direct de Dynamusic .........................p.11 b. Menaces liées au produit "compilation" . ...............................................................p.13 3. Étude de la demande ..................................................................................................p.13 3.1. Pratiques et représentations culturelles des grenoblois ......................................p.13 a. Grenoble: un territoire spécifique ....................................................................p.15 b. Les sorties musicales ......................................................................................p.15 c. L’écoute musicale "à la maison" .....................................................................p.15 d. Les sources d’informations des grenoblois ....................................................p.17 e. Les usages d’Internet ......................................................................................p.17 f. Synthèse et positionnement ............................................................................p.17 3.2. Les freins et motivations de la cible ....................................................................p.19 4. Diagnostic SWOT ........................................................................................................p.19

III/ Plan de communication

1. État des lieux de la stratégie de communication actuelle: forces et faiblesses . ........p.21 a. Les cibles ................................................................................................................p.21 b. Stratégie et moyens de communication . ...............................................................p.21 2. Stratégie de communication .......................................................................................p.23 a. Les cibles ................................................................................................................p.23 b. Positionnement . .....................................................................................................p.23 c. les objectifs .............................................................................................................p.23 d. Plan d’actions .........................................................................................................p.25 3. Planning et budget ......................................................................................................p.25 4. Limites du plan de communication .............................................................................p.25

IV/ Stratégie de création

1. Etat des lieux de la création graphique actuelle .........................................................p.27 2.Stratégie et recherches graphiques .............................................................................p.27 a. Objectifs et contraintes . .........................................................................................p.27 b. Recherches du visuel de la Cuvée Grenobloise 2011 ............................................p.27 c. Mise en place d’un système visuel pérenne ...........................................................p.29 3/ Le choix du commanditaire . .......................................................................................p.31 4/ Préconisations ............................................................................................................p.33 Conclusion ......................................................................................................................p.35 Lexique* et sources . .......................................................................................................p.37

Annexes ..........................................................p.39 *Les mots comportant une étoile sont 3


I/ Présentation de la structure et du projet 1. Dynamusic Dynamusic est une association loi 1901 qui soutient la scène grenobloise dans le secteur des musiques actuelles. Elle organise tout au long de l’année plusieurs actions au cours desquelles les jeunes talents locaux trouvent le moyen de se produire face à un public. Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des caractéristiques de l’association, ses statuts ainsi que ses actions. Coordonnées

51 boulevard Gambetta 38 000 Grenoble - 04 76 85 47 52

Equipe

Directeur : Benoît Perrier Chargé de production : Valentine Argoud Président : Ugo Bastide Vice-président : Xavier Denquin Trésorier : Frédéric Aranega Secrétaire : Pierre Alexis Morin + 90 bénévoles

Objectifs / statuts de l’association

- Faire découvrir l’actualité musicale grenobloise au plus grand nombre - Promouvoir la scène grenobloise auprès des médias et des professionnels - Accompagner les groupes vers leur professionnalisation - Aide à la création et à la diffusion

Actions

Organisation du Festival Magic Bus 30 shows cases* par an Production et coproduction de concerts Production de la compilation «Cuvée Grenobloise» Prestation de services (formation, location matériel...) Travail intensif sur le réseau professionnel

Subventions

Région Rhône Alpes, Conseil Général de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole, Ville de Grenoble, DDJS

Mécènes

Géant Casino, Crédit mutuel

2. La Cuvée Grenobloise La Cuvée Grenobloise, compilation musicale, portée par l’association Dynamusic en partenariat avec le disquaire indépendant Magic Bus, a pour but la promotion des artistes émergents de la scène grenobloise et Iséroise des musiques actuelles. Vitrine représentative mais non exhaustive de la diversité musicale locale, la compilation est avant tout un outil de promotion pour : • les artistes • l’image de la scène grenobloise auprès du grand public • les professionnels : médias, diffuseurs, festivals... La compilation Cuvée Grenobloise c’est : • 12 groupes sélectionnés pour figurer sur la "Cuvée" 2011 • 1500 disques pressés : 750 commercialisés en région et 750 destinés à la promotion sur le réseau professionnel (local, régional et national) L’ambition de la "Cuvée" est d’être un relais promotionnel pour les groupes et elle fête cette année sa 10ème édition. 5


3. Cahier des charges Le cahier des charges et les entretiens réalisés avec le directeur de Dynamusic, Mr Benoît Perrier ont permis de dégager les objectifs de notre mission. Les besoins exprimés par le commanditaire touchaient le produit "Cuvée Grenobloise". Les objectifs définis dans le cahier des charges étaient les suivants : > évaluer et optimiser les outils de communication >o  ptimiser les rôles de chacun des maillons du projet artistique (label, distributeur, manager, tourneur, médias, grand public …) sur la communication > mieux identifier et cibler ses interlocuteurs dans les médias > faire le lien entre communication et marketing Il nous a également été remis un retro-planning et le budget communication imputé au projet. (annexes 1 et 2 - p. 41/43).

Dès nos premières rencontres avec la commanditaire, nous avons pu constater : d’une part, que les besoins du commanditaire étaient exprimés de manière très claire et pertinente ; et d’autre part, que le plan d’actions était particulièrement développé sur les réseaux professionnel et médiatique (annexe 3 : listing professionnel - p. 45). En effet, ce réseau est composé de la manière suivante : • 4912 contacts “diffuseurs/programmateurs” (nationaux + Belgique et Suisse) • 36 contacts sur la cible “label/maison de disque” (région parisienne) • 269 contacts “médias” (nationaux) • 35 contacts “institutions” (régionales) Face à ces constats, nous nous sommes donc interrogés dans ce sens : > Comment optimiser une communication déjà en place? De plus, il nous paraissait évident que sous un objectif de diffusion et de promotion de la scène locale, en découlerait un objectif de notoriété. Hors la notoriété des groupes de musique dépend de la notoriété de la Cuvée Grenobloise, qui elle-même dépend de la notoriété de Dynamusic. Nous avons donc décidé d’effectuer notre travail sur ces deux axes : la compilation + l’association . Pour mener à bien notre projet, il s’agissait tout d’abord d’évaluer le contexte dans lequel l’association baignait pour réaliser un diagnostic qui orienterait notre stratégie. Nous avons donc procédé de la manière suivante :

7


II/ Étude de marché et diagnostic Pour développer une stratégie de communication la plus efficace possible, il nous faut dans un premier temps : établir un diagnostic interne, c’est-à-dire identifier les forces et les faiblesses de la structure ; et établir un diagnostic externe, autrement dit repérer les menaces et opportunités au niveau de l’environnement . Dans cette perspective, nous commencerons par donner un aperçu du marché de la musique, puis nous chercherons à positionner l’association face à la concurrence et enfin nous tenterons de comprendre le public auquel elle s’adresse.

1. Aperçu du marché de la musique Tout d’abord, nous allons nous intéresser aux tendances actuelles du marché de la musique en France afin d’évaluer son état et de dégager des opportunités et menaces qui permettraient à l’association Dynamusic et à son produit "Cuvée Grenobloise" de mieux s’adapter à son environnement. Nous avons étudier en parallèle le marché de la musique numérique et celui de la musique physique et avons rassembler nos contasts dans le schéma ci-dessous :

> schéma de ???? présenter tes annexes, les titres peut être) Annexe 4, 5, 6, 7 et 8 - p.47 à 51

Les chiffres du marché de la musique semblent inquiétants pour l’avenir du disque en tant que support. En revanche, la hausse du numérique représente une opportunité au niveau la distribution. Il serait donc judicieux de considérer ces tendances et de développer non pas le support CD mais plutôt le support numérique, en travaillant avec de nouveaux formats et de nouveaux distributeurs (Itunes, Deezer, Fnacmusic, VirginMega). Nous retrouverons ces éléments dans notre diagnostic externe. 9


2 . Étude de l’offre Il s’agit désormais de situer Dynamusic face à la concurrence pour en révéler ses forces et ses faiblesses et définir les compétences spécifiques qui la différencient de ses éventuels concurrents. a. Concurrence intra-sectorielle et concurrent direct La première étape consiste à dresser un tableau de l’offre représentant les différentes structures associatives qui sont actrices dans le milieu de la musique sur la ville de Grenoble. Ces informations vont nous permettre d’identifier les principaux concurrents de Dynamusic. Premier constat, l’offre sur Grenoble se divise en deux catégories : d’un côté des structures professionnelles (ex : boite de production, maison de disque) et de l’autre des structures associatives. Ces deux dispositifs ne semblent pas rentrer en concurrence : en effet, les associations rentrent de manière générale sous des objectifs de soutien aux groupes et de diffusion de la culture musicale, alors que les structures professionnelles assurent l’enregistrement, le management et le booking des groupes, services qui sont payants. Pour cette raison, les cibles des deux entités vont être différentes : l’aspect financier posent souvent problème pour des formations musicales débutantes et Dynamusic inscrit ses activités dans cette problématique. Second constat, l’offre associative grenobloise est riche. Elle comprend des services administratifs (accompagnement de projet, programmation, management, formation), techniques (lieu de diffusion, studio, régie) et logistiques (organisation d’événements, diffusion) en direction de la scène locale. Cependant, chaque structure semble être spécialisée dans un des domaines cités. Dynamusic tente elle de diversifier ses actions et se différencie des autres dispositifs. Troisième constat, les associations de soutien et de promotion de la scène musicale grenobloise se focalisent sur un style musical. Par exemple, Hadra rejoint la musique électronique ; Rockagrenoble, le rock ; JazzGrenoble, le jazz ; Ghetto Province, le hip-hop... Rappelons que Dynamusic ne se voue à aucun registre musical. Quatrième constat, une association ressort et semble être un concurrent direct à Dynamusic : l’association Retour de Scène. En effet, les objectifs et les activités des deux organismes sont sensiblement proches. > Tableau comparatif Dynamusic / Retour de scène (annexe 9 - p.53) De cette comparaison ressort les points suivants : 1. l’objectif principal des deux associations est similaire : soutien et promotion de la scène locale 2. leurs sous-objectifs les différencient 3. les actions et services proposés pour mener à bien ses objectifs diffèrent 4. les partenaires et les sources de subventions diffèrent Comparée à Retour de Scène, Dynamusic paraît posséder certaines forces : • elle semble avoir un fort soutien financier assuré par les collectivités territoriales et le mécénat alors que Retour de Scène trouve des fonds uniquement en local (Ville, intercommunalité, universités) • elle possède un réseau professionnel large au sein duquel elle opère une diffusion efficiente • elle propose des formations spécialisées • elle organise un festival • elle produit une compilation En revanche, elle présente certaines faiblesses: • au niveau de la diffusion grand public : quand Retour de Scène organise un concert par mois, Dynamusic se concentre sur des concerts à l’occasion de la sortie de la 11


"Cuvée Grenobloise". Nous pouvons donc nous interroger en terme de notoriété. • au niveau des services : Retour de Scène possède un service multimédia que Dynamusic ignore et qui s’avère crucial pour la diffusion. • au niveau du positionnement : - "grand public": Retour de Scène cible un public jeune et étudiant qui semble plus concerné par l’actualité musicale (cf étude de la demande p.13) alors que Dynamusic opère une communication de masse. -P  artenariats : Retour de Scène travaille en coproduction avec des lieux fréquentés d’avantage par un public jeune et étudiant. De cette étude comparative, nous pouvons déterminer des compétences spécifiques à Dynamusic : il semble que ses compétences en matière de diffusion sur le réseau professionnel soient avérées ; de plus, l’aspect formation demeure la clé d’une professionnalisation des groupes, et enfin, l’organisation d’un festival sur le campus universitaire, est un moyen de diffusion précieux pour sa notoriété. A l’issue de cette analyse, nous pouvons déjà déterminer des orientations stratégiques : > mieux cibler son public > développer et étendre la diffusion "grand public" > repositionner Dynamusic face à la concurrence en terme de compétences (??) > renforcer ses compétences distinctives b. Les menaces liés au produit "compilation" Le risque est important sur la Cuvée Grenobloise. Comme nous l’avons vu précédemment, le marché du disque est en baisse constante à l’avantage du marché de la musique numérique.(< phrase bizarre??) Si le support CD reste intéressant pour la diffusion en milieu professionnel, il l’est de mois en moins pour la distribution "grand public". Nous préconisons donc une distribution qui favorise le support numérique en s’appuyant sur les plateformes de distributions reconnues telles que Deezer, Itunes, VirginMega, FnacMusic ainsi qu’un téléchargement payant sur le site web du Magic Bus et de Dynamusic. De plus, à travers une étude de l’offre, nous avons pu constater que certaines associations pourraient tenter de lancer le même type de produit. En effet, Retour de Scène propose une compilation des groupes qu’elle soutient en version numérique et uniquement en streaming* sur leur site. Nous pouvons imaginer qu’elle pourrait développer un support CD ou un système de téléchargement légal.

3. Etude de la demande Dès le départ, nous avons constaté le travail intensif qu’avait mené l’association sur la cible professionnelle. Selon ce constat, nos premières orientations stratégiques et les besoins exprimés par le commanditaire, nous nous sommes concentrés sur la cible "grand public". Ainsi, nous avons étudier les pratiques et les représentations culturelles de la population grenobloise pour plus tard, mieux adapter notre plan d’action. 3.1. Pratiques et représentations culturelles des grenoblois Les éléments suivants sont issus de l’enquête menée par l’Observatoire des politiques culturelles en 2004/2005 et détaillés dans le livre suivant : «Pratiques et représentations culturelles des Grenoblois» Jean-Paul Bozonnot, Christine Détrez et Sabine Lacerenza. Limites de l’enquête : étude limitée aux habitants de Grenoble âgés de plus de 15 ans. L’enquête doit être restituée dans son contexte en 2004-2005.

13


a. Grenoble : un territoire spécifique La configuration urbaine de Grenoble joue un rôle spécifique dans les pratiques culturelles des Grenoblois. Les enquêtes mettent en avant le dynamisme culturel de la ville de Grenoble ; cette bonne appréciation est également partagée par les professionnels de la culture. Ce dynamisme, spécifique à Grenoble, est dû à la forte présence d’associations culturelles et de propositions de sorties, mais également à la forte présence d’étudiants (annexe N°10 - p. 55). Les associations tiennent une place importante dans le coeur des Grenoblois car elles offrent une culture alternative contrastant avec les institutions comme la MC2 - Maison de la culture - qui est perçue comme une institution dévorant les autres lieux culturels. De plus, nous pouvons constater que le développement des petites structures fait partie des attentes principales des Grenoblois (annexe N°11 - p. 55). b. Les sorties musicales Le constat que l’on peut dégager de l’étude, est que les Grenoblois sortent beaucoup comparé aux habitants d’autres villes de taille comparable (comparaison effectuée avec l’enquête nationale du DEPS du ministère de la culture de la communication). En effet : • 57 % des Grenoblois affirme avoir effectué au moins une sortie musique, être allé à un concert au cours des 12 derniers mois : c’est la sortie la plus fréquente après le cinéma. • 61% des Grenoblois sont aller voir un spectacle de rue au moins une fois au cours des 12 derniers mois • 25 % déclarent être aller à un festival (annexe : N°12 - p. 57)

Cela est dû aux caractéristiques socio-démographiques de la ville où les jeunes et les étudiants sont très présents, mais également à la quantité et qualité de l’offre Grenobloise. La fréquence et la nature des sorties musicales dépendent de plusieurs facteurs dont l’âge : 19 % des 20/29 ans effectuent plus de 6 sorties musicales par an au lieu de 12 % pour la moyenne des Grenoblois. Pour ces sorties, le niveau d’étude et de revenu ne sont pas des facteurs très déterminants pour ce type de sortie. Les festivals 25 % des Grenoblois déclarent avoir assisté à un concert dans le cadre d’un festival. Le profil du public est proche de celui du spectacle vivant en général : de jeunes adultes 20/40 ans dont 36% des 25/29 ans, souvent célibataires (33%) qui aiment partager un moment entre amis. Les spectacles de rue (annexe N°13 - p. 59) Les Grenoblois citent dans un premier temps "La fête de la musique" à 25 % même si elle n’est pas reconnue comme étant un spectacle de rue par le milieu culturel. Dans un deuxième temps, 22 % des Grenoblois affirment assister à un spectacle de rue "par hasard" donc de façon non intentionnelle. L’accessibilité pour tous à la culture est importante pour les Grenoblois par les spectacles de rue et les concerts en plein air : les lieux cités sont le Parc Marliave, le parc Bachelard, la place Saint Bruno. Ces événements sont vécus comme des moments d’échange, de rencontre et de créativité. c. L’écoute musicale "à la maison" Les personnes écoutant de la musique à la maison tous les jours (ou presque) représentent 63 % de la population Grenobloise, 25 % assez souvent (annexe N°14 - p. 59). La proportion de jeunes à Grenoble explique ce chiffre élevé car les jeunes en général écoute plus de musique que les autres générations : • Les Grenoblois de moins de 24 ans sont plus de 80 % à écouter de la musique tous les jours. • Les genres de musique écoutés à Grenoble : 43 % d’écoute pour la variété française puis vient ensuite la musique classique et le rock avec 25 % et les musiques du monde avec 17 %. Les Grenoblois écoute moins de variété française qu’en 15


France en général (59 % selon le DEPS du ministère de la culture et de la communication), mais ils écoutent plus de rock (13 % en France). Cela s’explique encore par la présence majoritaire de jeunes et étudiants à Grenoble. Cependant, l’écoute exclusive à un seul genre musical n’est plus aussi affirmée qu’auparavant et les individus semblent plus réceptif au mélange des genre et à une écoute plus éclectique. d. Les sources d’informations des Grenoblois Les principales sources d’informations sur l’actualité culturelle Grenobloise sont principalement le bouche à oreille, les réseaux d’amis, les proches, les connaissances. Ils jouent alors le rôle de prescripteurs dans les pratiques culturelles ou dans l’achat d’un produit culturel. Vient ensuite la presse écrite qui demeure le moyen d’accès privilégié à l’information des sorties culturelles : Le Petit Bulletin, hebdomadaire gratuit, est cité par 45 % de la population. Les autres moyens d’informations comme les affichages urbains sont cités par la population à 21%, internet à 20%, la télévision à 13%, la radio locale à 8%. On observe que l’affichage urbain est un outil d’information important et il concerne en général surtout les jeunes de moins de 25 ans. e. Les usages d’Internet La fréquence d’usage : 41 % des Grenoblois se servent d’internet tous les jours ou presque et 11 % plusieurs fois par semaine soit au total plus de la moitié des habitants déclarent l’utiliser quasi quotidiennement. L’usage d’internet est plutôt jeune, étudiant (72 % d’entre eux) et principalement dans les filières scientifiques, techniques et artistiques. Les usages sont multiples mais la recherche d’informations pratiques représente 94 % des usages pour les individus utilisant internet régulièrement et 28 % pour le téléchargement (légal et illégal) de musique et films (annexe n° 15 - p. 59). Le téléchargement est un usage surtout pratiqué par les jeunes, étudiants et lycéens, par des personnes à faibles revenus mais aussi par les assidus de sorties culturelles. Ces pratiques démontrent la place importante qu’occupe internet aujourd’hui dans les pratiques culturelles des Français et plus particulièrement des Grenoblois. f. Synthèse Nous avons dégager de l’étude de ces pratiques culturelles quelques points importants qui nous permettent de clarifier la cible et de mieux comprendre ses attentes. Nous avons observé que la forte présence de jeunes et d’étudiants à Grenoble influe directement sur les pratiques culturelles : • Les 20/29 ans sont la tranche d’âge qui effectue le plus de sorties musicales et les festivals sont fréquentés en majorité par des jeunes adultes et surtout la tranche 25/29 ans. • Les Grenoblois de moins de 24 ans sont plus de 80 % à écouter de la musique tous les jours. • 28 % des usagers d’internet téléchargent de la musique et des films, et principalement les jeunes. Notre cible sera donc principalement constituée de jeunes adultes et étudiants dans la tranche 18/30 ans. L’écoute de la musique "à la maison" et le téléchargement sont des pratiques régulières voire quotidienne dans cette tranche d’âge et l’écoute des genres musicaux est plus éclectique. Les moyens d’informations à privilégié sont la presse, en particulier les journaux gratuits dont Le Petit Bulletin, mais aussi internet et les affichages urbains.

17


3.2. Motivations et freins

Notre analyse nous a permis de déduire les motivations et les freins de notre cible "grand public" que nous avons synthétisé dans le tableau ci-dessous : MOTIVATIONS

FREINS

Préférence pour les structures alternatives aux structures institutionnelles.

Le budget : 59,7 % des Grenoblois déclarent qu’ils sortiraient plus si le prix était moins élevé.

Les associations assurent la richesse de la culture locale aux yeux des grenoblois

Le sentiment d’incompétence, d’incompréhension : ne pas comprendre une exposition, la non connaissance de tel groupe de musique.

Sociabilité: se retrouver, partager entre amis Les grenoblois sortent beaucoup

Le foisonnement des propositions culturelles peut engendrer une perte de repères

Accessibilité de la culture grâce aux spectacles de rue, concert en plein air

Le manque d’intérêt : lié au goûts personnels de chacun

Ecléctisme de la musique

La distance

4. Diagnostic SWOT

Le diagnostic SWOT est le résultat des constats que nous avons dégagé de l'étude de marché : il se compose d'un diagnostic interne (forces et faiblesses de notre commanditaire) et d'un diagnostic externe (menaces et opportunités de l'environnement). FORCES

FAIBLESSES

MENACES

OPPORTUNITES

Ancienneté (13 ans)

Problème de ciblage "grand public"

Baisse du marché de la Hausse du marché de musique physique la musique numérique

Partenariats et réseau important au niveau local et régional

Diffusion "grand public" locale

Association "Retour de Dynamisme culturel de scène" Grenoble

Pôle Formation

Distribution limitée

Offre associative importante

Cible: 18-30 ans

Organisation d’un festival

Coût des activités culturelles

Sociabilité de la population grenobloise

Production d’une compilation

Sentiment d’incompétence, d’incompréhesion

Intérêt de la population pour l’évènementiel en extérieur

Foisonnement associatif

Sensibilité au mélange des genres musicaux Usage d’Internet

Ces éléments représentent donc un premier diagnostic sur le contexte dans lequel évolue l‘association. Ils n’ont permis de positionner Dynamusic face à la concurrence et préconiser des actions marketing, concernant par exemple la distribution. Ils vont maintenant nous servir d’appui pour le plan de communication.

19


III/ Plan de communication Le plan de communication que nous allons proposé doit répondre aux besoins exprimés par le commanditaire et suivre le diagnostic que nous avons établit précédemment. A partir d’un état des lieux de la communication, nous allons voir comment optimiser la stratégie actuelle.

1. État des lieux de la stratégie de communication actuelle : forces et faiblesses a. Les cibles Depuis sa création, l’association Dynamusic opère pour la promotion de la Cuvée Grenobloise une communication suivant deux cibles distinctes : le réseau professionnel et le public. La promotion est assurée par une communication sur ces deux axes et leurs objectifs diffèrent : • Pour les professionnels : diffuser la scène musicale grenobloise au niveau local, régional et national. Le réseau professionnel semble développé et par conséquent efficace sur le point de la diffusion. (annexe 3 listing professionnels)

• Pour le "grand public" : développer la notoriété des groupes en local. Nous l’avons démontré dans notre diagnostic, le choix d’une communication de masse ne paraît pas adapté et nécessite un ciblage sur le segment "18-30 ans". b. Stratégie et moyens de communication Si Dynamusic a su utiliser des moyens de communication diversifiés, on ne peut pas parler de véritable "stratégie". Elle sait diffuser l’information pour assurer la promotion de la scène locale, en bref : • Communication hors média (tracts, affiches, Dynamuzine, envois postaux) • Plan média (TV régionale, Radios, Presse locale) •R  elations publiques (soirée de présentation, conférence de presse, rencontres avec des professionnels ex: Printemps de Bourges) • Événementiel (soirée "Cuvée Grenobloise", show cases, festival) (annexe 16 : tableau complet des actions de communication - p. 61)

Cependant, notre ciblage va engendrer des modifications au niveau du plan d’action. De plus, nous avons constater dans notre étude de la concurrence, un foisonnement associatif qui nous poussera à repositionner Dynamusic pour la rendre plus visible. (?? ce n'est pas notre objectif) Il est également important de spécifier que la conjoncture économique actuelle influe sur les capacités budgétaires et particulièrement sur la communication. L’organisation interne va également dans ce sens : les ressources financières de l’association vont dans un "pot commun" ce qui ne permet pas de développer un budget spécifique à la Cuvée Grenobloise. De manière globale, nous avons identifié les points forts et point faibles suivants: POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

Plan d’actions développé

Communication de masse

Partenariats solides

Durée du plan d’action trop court

Bonne diffusion sur le réseau professionnel

Pas de cohérence visuelle Support Web peu exploité

Cf retro planning (??)

21


2. Stratégie de communication Nous allons maintenant dévoilé notre stratégie de communication en spécifiant notre ciblage, notre positionnement de communication, et notre plan d’action revu en fonction des éléments précédents.

1 les cibles de communication

> Cœur de cible : Professionnels et public sont deux cibles d’égale importance à la vue des objectifs de diffusion que soutient Dynamusic. Cependant, rappelons que notre travail se concentre sur la cible "grand public", 18-30 ans. > Cible principale : Les partenaires (salle de spectacle, associations, financeurs) (financeurs ça se dit ??) représentent des leviers de diffusion et des sources financières précieuses pour la pérennité de l’association. > Cible secondaire : les médias sont à envisager comme une cible à part entière et pas seulement comme des moyens de communication dans la mesure où ils sont vecteurs de notoriété.

2. Positionnement de communication Le positionnement devra refléter dans les mots (?? on a pas vraiment de mot ni de messagesdans nos visuels) et le graphisme les grands axes de la stratégie de communication. Il s’agira de construire un message qui mette en avant le professionnalisme de la structure auprès du réseau de professionnels et des partenaires et d’asseoir Dynamusic comme le référent de la scène grenobloise aux yeux de la cible "18-30 ans". 3. Objectifs de communication Rappelons les besoins exprimés par le commanditaire : > évaluer et optimiser les outils de communication >o  ptimiser les rôles de chacun des maillons du projet artistique (label, distributeur, manager, tourneur, médias, grand public …) sur la communication > mieux identifier et cibler ses interlocuteurs dans les médias > faire le lien entre communication et marketing Notre travail semble répondre à ces besoins : • Notre méthodologie permet d’assurer un lien entre marketing et communication. • Notre étude nous a permis de mieux identifier les cibles réceptives à l’activité de Dynamusic. • Notre ciblage va permettre d’optimiser la communication en terme de diffusion et de notoriété. Nos objectifs de communication vont s’inscrire dans un objectif global de diffusion qui reste l’objet principal de cette association. Nous nous sommes appuyés sur les actions des années précédentes, en modifiant certains éléments en fonction du positionnement de notre communication et du ciblage. Voici les objectifs que nous avons définit :

23


Objectif principal : Augmenter la notoriété de la Cuvée Grenobloise • mobiliser les partenaires (relais de communication), les professionnels et les médias pour créer une synergie • sensibiliser de manière plus intensive le public pour accroître la notoriété Sous-objectif : Augmenter la visibilité de Dynamusic à travers la Cuvée Grenobloise • valoriser l’activité de l’association

4. Plan d’action

(annexe 17 : plan d’action - p. 63/65)

Le plan d’action envisage les quatre cibles mais se concentre particulièrement sur la cible 18-30 ans. En effet, notre ciblage jeune nécessite une attention spécifique puisqu’il ré-envisage la communication actuelle. Quant aux réseaux partenaire, professionnel et médiatique , nous préconisons certaines actions notamment sur le contenu de plaquette professionnel et les relations publiques. Notre présentation permet d’avoir une vue globale des actions à mettre en place et d’envisager les objectifs définis précédemment conjointement. De plus, afin d’assurer le lien entre notre diagnostic, notre stratégie et nos actions, nous avons joint en annexe un tableau les justifiant. (annexe 18 - p. 67)

3. Planning et budget Le planning :

(annexe 19 : planning des actions de communication - p. 69/71)

Nous notions dans les faiblesses de la communication actuelle, un plan d’action concentré sur une période courte (phrase bizarre ??). Par conséquent, nous avons envisagé nos actions de communication sur une durée d’un an afin de garder le lien avec les réseaux partenaires et professionnels mais aussi avec le public. Ainsi, nous poursuivons notre objectif de visibilité. Le budget (annexe 20 : tableau budget - p. 73)

4. Limites du plan d’action Si notre plan de communication répond aux besoins du commanditaire et à une stratégie démontrée, il est cependant important de noter certains bémols relatifs aux ressources financières et humaines. L’aspect budgétaire est un véritable enjeu dans ce projet. Nous l’avions précisé plus tôt, la conjoncture économique actuelle n’est pas en faveur des finances de Dynamusic et nous contraint à envisager un budget serré qui pourrait entraver certaines actions. Par exemple, l’organisation d’une soirée d’inauguration pour la sortie de la "Cuvée Grenobloise", l’augmentation de la parution du magazine Dynamuzine, l’augmentation des supports (affiches et flyers). Conscients de ces enjeux économiques, nous avons cependant privilégié les supports numériques (mise en place de news letters, optimisation des réseaux sociaux, création d’une synergie favorisant le bouche à oreille). L’aspect humain est également à prendre en compte. En effet, le plan d’action proposé nécessiterait une personne à temps plein en communication. Un planning sur une année, des actions web développées, un travail de conception-rédaction important, et des relations presse ou publiques intensifiées représentent une charge de travail considérable. Le dossier de "gestion du projet" fourni conjointement abordera les aspects liés au déroulement de notre collaboration.

25


IV. Stratégie de création 1. Etat des lieux de la création graphique actuelle Nous avons analysé les visuels de la compilation des années précédentes (annexe N°21 - p. 75) et nous avons observé un manque de cohérence à la fois au niveau du visuel, des couleurs et de la typographie. Aucun code graphique ne semble avoir été mis en place. Cette diversité est un choix du commanditaire mais c’est aussi parce qu’il travaille toujours avec des graphistes différents. Il nous a alors semblé que ce choix était plutôt le résultat d’un problème dans la gestion des ressources humaines.

Le choix de travailler avec différents graphistes, ne doit pas être un frein à la cohérence du produit et pour palier à ces difficultés, nous pensons qu’on outil de communication en interne pourrait être mis en place. Un manuel d'utilisation définissant les codes graphiques à respecter pourrait être envisagé et permettrait à Dynamusic de le transmettre au graphiste en charge du visuel de la compilation, nous en avons d'ailleurs préconisé un plus loin dans notre stratégie.

2. Stratégie et recherches graphiques a. Objectifs et contraintes L’objectif de cette stratégie de création est de créer un visuel pour la pochette de la compilation et de pouvoir le décliner sur les différents supports de communication (affiches, plaquettes...). Par ailleurs, nous souhaitons mettre en place un système d’identification visuelle afin que l’image de la "Cuvée" s’inscrive dans une certaine cohérence et devienne pérenne. Ce système visuel devra également être utilisé sur tous les supports de communication de la compilation. Nous ne parlons pas ici de charte graphique mais plutôt de "système visuel" car la charte définirait un cadre trop rigide et le commanditaire souhaite garder une certaine latitude et diversité de création graphique. Notre enjeu sera donc de trouver un système qui s’inscrive dans la durée et qui soit présent sur tous les supports de communication de la "Cuvée", tout en laissant la possibilité de varier les créations graphiques d’année en année. Le message qui doit passer à travers l’image de la "Cuvée" Grenobloise est le dynamisme, la diversité des groupes locaux, le professionnalisme et la pérennité de la compilation. Les contraintes : • Le commanditaire souhaite garder une diversité des visuels d’années en années • Le système visuel devra être facilement adaptable aux divers supports de communication • Devront figurer sur la pochette de l’album, les éléments suivants : le nom Cuvée Grenobloise, l’année et le nom des groupes

b. Recherches du visuel de la Cuvée Grenobloise 2011 Nous avons travaillé selon différents axes de création : > description détaillées des visuels en annexe 22 p.77/79/81

• Axe 1 : 10 ans d’âge Cet axe a été travaillé dans l’optique de mettre en valeur les 10 ans de la compilation en jouant sur le registre de l’œnologie. Cela induit que la compilation se bonifie avec l’âge ; nous valorisons ici le produit en insistant sur la durée de vie de la compilation. Nous avons volontairement enlever le nom des groupes sur la pochette afin de l’alléger. Dynamusic présente

• Mis en musique à Grenoble •

Cuvée 2011 - 100 % vol.

27


• Axe 2 : la diversité L’objectif de cet axe est de mettre en avant la diversité des groupes locaux et des genres musicaux. La diversité peut être exprimé par la multiplicité des formes et/ou des couleurs.

• Axe 3 : le dynamisme L’objectif de cet axe de travail est de mettre en avant le dynamisme et le foisonnement artistique de Grenoble. Notre travail s’est porté sur la mise en valeur de la ville en utilisant un graphisme stylisé. En donnant un aspect «épuré» au visuel, nous faisons ressortir ainsi la ville au centre de l’image par ces couleurs vives et chaudes, ainsi que le nom des groupes.

GRENOBLOISE

LA CUVÉE

2011

2011

LA CUVÉE

GRENOBLOISE

EIU ARKET SUPERM I KOULT MOULT OM WADH MILZ A VIZ PAIN AM OLATE E DRUTANGR CHOC ITE & TH MISS WH SHOTU NO PIA NKEN D FAIRCHIL

EIU ARKET SUPERM I KOULT MOULT OM WADH MILZ VIZA PAIN AM OLATE E DRUTANGR CHOC ITE & TH MISS WH OTU SH NO PIA NKEN D FAIRCHIL

CAFÉ EMZEL FOLKS MODERN MOTION D IN IO SETTLE MÉS TR MOTS PAU

CAFÉ EMZEL FOLKS MODERN MOTION D IN IO SETTLE MÉS TR MOTS PAU

présentée par Dynamusic

VOLUME 10

présentée par Dynamusic

VOLUME 10

c. Mise en place d’un système visuel pérenne

Le commanditaire souhaite garder des visuels différents pour chaque année et ne désire pas établir un cadre trop strict qui pourrait freiner la diversité des créations graphiques. Notre 1ère démarche a été de lui proposer un logo spécial «Cuvée Grenobloise» (annexe 22 : cf proposition N°2 - p.77) qui permettrait de garder une cohérence visuelle d’année en année. Ce logo a été travaillé en noir volontairement et aucune couleur n’a été imposée, ce qui permet, selon le visuel choisi, d’adapter la couleur pour harmoniser l’ensemble. Cependant, après avoir échangé avec Dynamusic, nous nous sommes aperçu que ce logo n’était pas adapté à l’image que l’association souhaitait donner à la "Cuvée". De plus, cette identité visuelle était trop forte et ne laissait pas assez de liberté de création ; le commanditaire n’a donc pas souhaité continuer sur cette piste. Suite à cette 1ère proposition, nous n’avons pas retravaillé de logo puisque le souhait du commanditaire n’était pas là, mais nous avons décidé d’établir un système visuel pour permettre à la "Cuvée" de fonctionner comme une gamme de produit. Ce système est le suivant : un cadre de couleur a été mis en place ainsi qu’un bandeau avec la mention "Production Dynamusic".

Production

Dynamusic Production

Production

Dynamusic

Dynamusic

Production

Dynamusic

29


Ce principe visuel va permettre de créer une continuité d’année en année malgré des visuels différents. Le commanditaire pourra alors remettre au graphiste en charge du visuel, un petit manuel d’utilisation de ce système (annexe 23 p.83). On retrouvera ces même codes graphiques sur tous les documents relatifs à la "Cuvée" : affiches, flyers, plaquette... Pour tester l’efficacité de ce système avec différents visuels, nous l’avons testé sur nos créations. 2011

LA CUVÉE

2011

LA CUVÉE

GRENOBLOISE

Production

Dynamusic

GRENOBLOISE

Production

Dynamusic

Production

Dynamusic

VOLUME 10

Production

VOLUME 10

Dynamusic

Nous en avons conclu que ces codes graphiques n’altéraient pas la liberté de création tout en permettant de garder un ensemble cohérent, stable et reconnaissable. Une fois, ce système mis en place, notre cible pourra au fil des années identifier le produit plus facilement et se fidéliser en se créant une collection des albums de la "Cuvée" ; et la création de pack contenant plusieurs albums est envisageable. Par ailleurs, ce choix graphique répond directement à notre objectif secondaire. Grâce à la mention "Production Dynamusic", nous augmentons la visibilité de l’association par le biais de la compilation. Pour conclure, ce système visuel se révèle être assez efficace puisqu’il répond à nos objectifs ainsi qu’au contraintes du commanditaire en terme de diversité graphique.

3. Le choix du commanditaire Le choix du commanditaire s’est porté sur l’axe de création de la diversité et sur le visuel ci-contre. Il a souhaitez effectuer quelques modifications pour alléger le visuel qui était très chargé en enlevant notamment le nom des groupes. Ce visuel semble être, selon lui, celui qui sera le plus visible dans les bacs grâce à ces couleurs vives. Par ailleurs, le commanditaire n’a pas souhaité garder le système visuel que nous avions mis en place pour pérennisé le produit. Suite à ce choix, nous avons réalisé tous les supports de communication de la «"Cuvée"» : plaquette, affiche, flyers, PLV... (annexe N°24 - p.85)

Visuel final

Cependant, nous émettons une certaine réserve quant à ce choix. Ce type de visuel et son style "pop art" nous semble déjà trop vu et pas assez différenciateur et novateur pour exprimer la création musicale. Et nous pensons que la création d’un système visuel est essentiel pour renforcer la cohérence du produit, accroître sa notoriété et augmenter la visibilité de Dynamusic. C’est pourquoi, malgré les réticences de notre commanditaire, nous avons envisagé quelques préconisations graphiques qui répond au plus près aux objectifs de notre projet et qui pourra être adopté dans les années à venir.

31


4. Préconisations A l’issu de nos recherches créatives, nous préconisons la mise en place d’un système visuel pérenne ainsi que le choix d’un visuel plus novateur.

Nous avons choisi de travailler sur l’axe de recherche N°3 : le dynamisme, et avons poursuivi des recherches chromatiques. (annexe N°25 - p.87) Notre choix final s’est porté sur le visuel ci-dessous : la ville en nuance de jaune a été mise en valeur sur un fond foncé ce qui nous permet de ressentir le dynamisme de cette ville, même la nuit. Les couleurs sont chaudes et reflètent bien l’image que veut donner la "Cuvée" (description des couleurs plus précises annexe N°22 - p.81).

Les couleurs du système visuel ont été adaptées à la création pour créer un ensemble harmonieux. D’autre part, nous nous sommes aperçu que ni "Dynamusic" ni "La Cuvée Grenobloise" n’était déposé à

(est ce qu'on le met ??)

l’INPI et il nous semble important de prendre cette précaution.

2011

LA CUVÉE GRENOBLOISE

Production

Dynamusic

VOLUME 10

33


Conclusion A la question : comment optimiser une communication déjà en place ? Nous pouvons avancer notre méthodologie de travail : 1. Analyse du contexte/ diagnostic 2. Etat des lieux de la communication actuelle / diagnostic 3. M  ise en place d’un plan de communication s’appuyant sur les opportunités et les forces de la communication actuelle et en prenant en compte les menaces de l'environnement. 4. C  réation d’un système visuel adapté à notre ciblage et à notre positionnement et envisageable dans la durée. Notre stratégie de communication a également pris en compte les deux axes que nous avions pressenti en début de parcours : le lien entre la notoriété de l’association, de Dynamusic et des groupes dont elle assure la promotion. (comme on a modifié les objectifs et sous ob-

jectif, est ce qu'on laisse ça ?)

Notre plan d’actions se sert des opportunités définies dans le SWOT et considère les tendances de la demande. Il renforce également le travail sur le réseau partenaire. Enfin, notre plan de communication n’a pu être mis en place cette année en raison du rétro-planning de la Cuvée Grenobloise. Nous espérons qu’il sera profitable.

35


e u q i x e L shows cases = concerts Label Booking Tourneur Manager Mastering Streaming : l'écoute en ligne

s

e Sourc

Sitographie www.disqueenfrance.com http://dynamusic.free.fr/ Bibliographie J.P. Bozonnet; C. Détrez; S.Lacerenza « Pratiques et représentations culturelles des grenoblois », Edition L’Aube, 2004. Los Logos 4, édition Die Gestalten Verlag CD-ART, Charlotte Rivers, édition Rotovision SA

37


S E X E N AN

39


STUDIO X PRESTATAIRE X PRESTATAIRE Y

Enregistrement et mastering Pressage et duplication Impressions supports générique de promotion (affiches…)

INTERNE INTERNE INTERNE INTERNE INTERNE INTERNE

Travail et actualisation sur la base de données Préparation des dossiers et communiqués de presse Envois invitations conférence de presse Publipostage + affranchissement (envois promotionnels) Envois promotionnels (médias / professionnels / etc) Relations presse et publique (pour conf. de presse)

INTERNE & EQUIPE

EQUIPE

Création graphique supports de communication

Actualisation support web (site, myspace, face book…)

EQUIPE

EQUIPE

EQUIPE

INTERNE & EQUIPE

QUI

Création visuel Création graphique CD

Etablir plan de communication Recherche(s) prestataire(s)

Période : octobre 2010 à mars 2011

Compilation Cuvée Grenobloise 2011

RETRO PLANNING

O C T

NOV

D E C

JANV

F E V

MARS

n°1 E X E ANN

41


PROJET "CUVEE GRENOBLOISE 2011"

Le Président, Ugo BASTIDE

TOTAL CHARGES

DIFFUSION ( concerts de présentation + Show case + forum fnac) Artistique Location matériel technique Autres locations communication Achats Assurance Frais de personnel technique + sécurité TAXES SDRM (disque) SACEM (concerts) CNV

300 900

240

250 140

5 1

2

2

16 073 €

4 130 € 1 500 € 900 € 150 € 500 € 400 € 200 € 480 € 1 540 € 900 € 500 € 140 €

1 203 € 180 € 420 € 900 € 350 € 250 € 200 €

1,85

Frais postaux Frais de réception (conférence de presse, opérations promo) Frais d'impression (flyers, plaquette, dossiers…) Achats d'espace (encarts presse, web, spots radios...) Frais de télécommunication (fax, tel., internet) Fournitures, consommables et combustibles Frais de déplacement (distribution et promotion)

650

3 503 €

1,02 700 COMMUNICATION

1500 1

2 230 € 1 530 € 700 € (post-production)

SERVICES EXTERIEURS Pressage Mastering

Coeff

4 670 € 4 170 € 500 €

Qté

FRAIS DE PERSONNEL salaires & traitement Dynamusic (2 personnes) Graphiste

CHARGES

BUDGET PREVISIONNEL TTC

RESULTAT

TOTAL PRODUITS

Subventions de projet Ville de Grenoble Conseil général

Recettes propres Ventes disques Billetterie Recettes annexes

PRODUITS Qté

600 500

Coeff

6 8

0€

16 073 €

8 000 € 5 000 € 3 000 €

8 073 € 3 600 € 4 000 € 473 €

n°2 E X E ANN Budget prévisionnel

43


n째3 E X E ANN Listing professionnel

45


n°4 E X E ANN

Source : SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique) / www.disqueenfrance.com

n°5 E X E ANN

Source : Etude « Economie de la production musicale 2010 » / GFK

47


n°6 E X E ANN

Sources : SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique) / www.disqueenfrance.com

49


n°7 E X E ANN Les GSA

Souces : Etude « Economie de la production musicale 2010 » / GFK

E ANNEX

n°8

Les GSS

Souces : Etude « Economie de la production musicale 2010 » / GFK

51


Partenaires

Actions

Objectifs

Formation Prestation de service Réseaux

Concerts

Festival Compilation Production et coproduction

Service multimédia Développement d'outils de mutualisation

Aide à la création

Cap Berriat le Stud' La Bifurk Ampérage EVE

-La Faïencerie (La Tronche) - La Maison de la Musique (Meylan) - Le Summum (Grenoble) - L�Ampérage (Grenoble) - Espace Vie Etudiante (Saint-Martin d�Hères) Concerts en entreprise, médiathèque et collectivités + salles de l'agglomération Pôle formation / accompagnement artistique

Festiv'arts

Printemps de Bourges, Ferarock, C'est ma tournée - Institutions : Ville de Grenoble, Conseil Général de l'Isère, Grenoble Alpes Métropole, Région Rhône Alpes, DDJS de l'Isère - Presse/Médias : Virgin Radio, Grenews., Télé Grenoble, le Petit Bulletin, Under Gre.com, - Promotionnel : Magic Bus et La Fnac - Technique : Ville de Grenoble, Music Plus, Magic Bus, Grenoble Université et EVE - Mécènes : Géant Casino et le Crédit Mutuel - Autres: La faïencerie, la chaufferie, le cabaret frappé, under-gre.com

Ampérage, EVE, le Stud', Cap Berriat, Acousmie sonorisation

GreNews, Le Petit Bulletin

Ville de Grenoble, Metro, CROUS, Université de Grenoble, Jospeh Fourrier, Stendhal, UPMF, Grenoble INP.

vidéo, photo, infographie, affichage

sonorisation, communication, conseils

1 concert / mois dans les salles de l'agglomération

Production compilation

Festival Magic Bus Production compilation

Organisation d'un concert par mois à Grenoble (38)

Booking / Promotion d'artistes émergents en Rhône Alpes

Promotion et développement des musiques actuelles

RETOUR DE SCENE

DYNAMUSIC Promotion et soutien des musiques actuelles et amplifiées (scène grenobloise) Promouvoir la création au niveau local, régionale et national Accompagner les groupes émergents auprès des médias et de professionnels Aide à la diffusion

Tableau comparatif Dynamusic / Retour de Scène

E ANNEX n°9

53


°10 n E X ANNE Répartition par âge de la population de Grenoble en 2007

Source : www.CartesFrances.fr

°11 n E X ANNE Attentes en matière de culture (% de ceux qui expriment des attentes)

Source : J.P. Bozonnet; C. Détrez; S.Lacerenza « Pratiques et représentations culturelles des grenoblois », Edition L’Aube, 2004.

55


°12 n E X ANNE Les sorties culturelle des Grenoblois (% des Grenoblois ayant effectué au moins 1 sortie au cours des 12 derniers mois)

Source : J.P. Bozonnet; C. Détrez; S.Lacerenza « Pratiques et représentations culturelles des grenoblois », Edition L’Aube, 2004. 57


°13 n E X ANNE Pourcentage des Grenoblois ayant assisté à un spectacle de rue

°14 n E X ANNE Ecoute de la musique à la maison % de la pop. Grenobloise

% de la pop. Française (DEP 1997)

Tous les jours ou presque

63%

27%

Assez souvent

25%

-

Rarement

8%

-

Jamais

4%

24%

100%

100%

Total

°15 n E X ANNE

Usages d'internet

Source des annexes 12-13-14 : J.P. Bozonnet; C. Détrez; S.Lacerenza « Pratiques et représentations culturelles des grenoblois », Edition L’Aube, 2004.

59


°16 n E X ANNE Tableau récapitulatif des actions de communication de Dynamusic ces dernières années

61


°17 n E X ANNE

Plan d'action Rappel des objectifs : Augmenter la notoriété de la cuvée Grenobloise Augmenter la visibilité de Dynamusic à travers la compilation

18-30 ans WEB

Partenaires

(salles de concerts agglomération, associations culturelles, subventionneurs, mécènes) WEB

Actualisation du site annonce des grandes étapes du projet ( pré-sélection, sélection, enregitrement, sortie, concerts) actualité sortie CG en page d’accueil relations avec prestataire web: création d’une page de téléchargement légal de la compilation Animation des réseaux sociaux (Facebook+Twitter): suivi du projet Cuvée grenobloise (sélection, écoute, vidéos, dates des concerts, show cases) diffusion des actualités concert des groupes Création d’un système participatif: “Qui voulez-vous voir en concert?” Mise en place d’une newsletter mensuelle / suivi de la Cuvée sur 6 mois

Mise en place d’une newsletter “sortie CG”

Bannières publicitaires pour la sortie:

Bannières publicitaires

Petit bulletin, Grenews, Les affiches de Grenoble, Magic bus

Salles de concert de l’agglomération

Presse

Presse

Presse gratuite: article et/ou encarts Petit Bulletin, Grenews, Les affiches de Grenoble, Le Tramway nommée culture (mensuel culture université de Grenoble) Presse spécialisée: encarts Les inrocks, 491, Zygazones, Francofans. Dynamuzine: Numéro spécial CG en couleur (distribution: bars, salles de concert, universités)

Dynamuzine: parution trimestrielle envoi nominatif aux structures partenaires

Radio Annonces sur Campus et Virgin radio Evénementiel

Relations publiques

show cases Fnac, festival Magic Bus, concerts en salle tout au long de l’année

Soirée inauguration sortie

Concert de rue pour créer le“buzz” avant la sortie de la CG (centre ville). Fête de la musique Print (supports papiers)

Print

Affiches: urbain (decaux, affichage libre) Affichettes: salles de concert, associations culturelles, universités, Flyers: concert de rue, bars, salles de concert.

envois du CD et de la plaquette promotionnelle

63


Plan d'action : suite

Professionnels: tourneurs, managers, label...etc

Médias

Web

Web

Mailing pour la sortie de la CG (national): lien vers le site Dynamusic (page streaming) lien vers les sites des groupes

Mailing pour la sortie de la CG (national)

Relations publiques

Relations publiques

Envoi du CD et de la plaquette promotionnelle NB: revoir le contenu de la plaquette / valoriser des actions Dynamusic

Envoi du CD et de la plaquette promotionnelle

Soirée inauguration sortie: envoi d’invitation nominative en régional.

Soirée inauguration sortie: envoi d’invitation nominative en régional. Relations presse Communiqués de presse régionale Conférence de presse locale TV Reportage TV: France 3, TV Grenoble

65


Animation des réseaux sociaux

Animation des réseaux sociaux

flyers: concert de rue, bars, salles de concert

affichettes salles concert, asso culturelle, universités

affichage urbain

Concerts Fête de la musique affichettes salles concert, asso culturelle, universités

Distribution de Dynamuzine dans les universités Radio: Campus + Virgin Radio concert de rue “buzz”

Offre associative importante

Distribution de Dynamuzine dans les bars, salles de concert.

Distribution de Dynamuzine dans les bars, salles de concert.

Offre associative importante

Visibilité par rapport à “Retour de scène”

Enquête: - 25% des grenoblois citent le 21.06 - 22% assistent par hasard à un spectacle de rue - affichage = moyen d’information à 21%

Visibilité par rapport à “Retour de scène”

Diffusion “public” locale

Visibilité par rapport à “Retour de scène”

Enquête: moyen d’accès à l’information favori

Hausse du marché de la musique numérique

Encarts Presse spécialisée

Le Tramway nommé culture: mensuel événements culturels de l’Université de Grenoble

Presse gratuite Le Tramway nommé culture: mensuel événements culturels de l’Université de Grenoble

Annonces des grandes étapes du projet / actualité sortie CG

Annonces des grandes étapes du projet / actualité sortie CG

Création d’une page téléchargement légal

Diagnostic

Internet: moyen d’information à 20% mise en place d’une newsletter/suivi du pro- Communication web peu développée jet sur 6 mois Dynamisme culturel de Grenoble = synergie

bannières publicitaires: presse + salles de concerts régionales

bannières publicitaires: presse + salles de concerts régionales mise en place d’une newsletter/suivi du projet sur 6 mois

Augmenter la visibilité de Dynamusic à travers la Cuvée Grenbloise

STRATEGIE / PLAN D’ACTIONS

Augmenter la notoriété de la Cuvée Grenobloise

18-30 ans

°18 n E X ANNE Stratégie / plan d'action : cible "grand-public" 18-30 ans justification des actions de communication

67


Fête de la musique

Festival Magic Bus

Concerts sauvages

Concerts en salle

Showcase FNAC

Sortie du disque

Sortie en e-commerce

Campagne Radio Campus

Campagne Virgin Radio

Dynamuzine spécial

Relations presse spécialisée

Distribution de flyers

Affichage des affichettes

Affichage municipal

Relations presse locale

Bannières publicitaires

MAJ réseaux sociaux

Actualisation du site Web

Sélection des groupes

Envoi de la newsletter

Semaine

Mois

FEV

MARS

AVR

MAI

JUIN

JUILL

AOUT

SEPT

OCT

NOV

DEC 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4

JAN

°19 n E X ANNE Planning plan d'action - cible grand public

69


Sortie du disque

SoirĂŠe d'inauguration

Envois promotionnels

Referencement du site

Mailing de sortie

Envoi de la newsletter

Semaine

Mois

FEV

MARS

AVR

MAI

JUIN

JUILL

AOUT

SEPT

OCT

NOV

DEC 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4

JAN

Planning plan d'action cible professionnelle

71


PROJET "CUVEE GRENOBLOISE 2011"

4

4

200 400 5000

2 1 3 1

3 1000

Qté

0€ 0€

1 200 € 1 000 €

3 000 € 0€ 800 € 0€

600 € 0€ 0€ 0€ 600 €

2 0,9

8 450 €

850 € 0€ 400 € 360 € 90 €

4 000 € 0 0€ Selon budget global 1000 3 000 € 1000 1 000 € 0€

400 1

200

150

Coeff

NB : - Les tarifs des bannières plublicitaires et des encarts dans la presse locale sont à titre indicatif. En effet, Dynamusic entretient des relations particulières avec les acteurs de la presse locale qui font que l'association paye peu ou bénéficie parfois de ces encarts gratuitement. Le même constat est à faire avec les radios. - Les tarifs print sont calculés selon les partenariats entretenus entre Dynamusic et ses imprimeurs : Europrim et PrintCarrier.

TOTAL CHARGES

PRINT Affichage dans le réseau municipal offert gratuitement aux associations Affiches pour le réseau municipal Affichettes Flyers

EVENEMENTIEL Show Case FNAC Festival Magic Bus Concerts en salle tout au long de l'année (en co-production) Fête de la musique (en co-production et déléguée par la ville de Grenoble) Concerts sauvage en accord avec la mairie de Grenoble

RADIO Annonces sur Campus et Virgin Radio

Presse spécialisée nationale : encarts Dynamuzine : numéro spécial Cuvée Grenobloise en couleur

PRESSE Presse gratuite locale : articles et/ou chroniques Presse gratuite locale : encarts Presse spécialisée nationale : articles et/ou chroniques

WEB : Travail en interne (Coût sans compter les salaires et charges) Actualisation du site Animation des réseaux sociaux Mise en place d'une newsletter mensuelle / suivi de la Cuvée sur 6 mois Bannières publicitaires pour la sortie (Grenews/Le Petit Bulletin/Magic Bus ...)

Cible : 18-30 ans

BUDGET PREVISIONNEL DU PLAN D'ACTION Qté

0 0 0

Coeff

2 925 €

925 € 2 000 €

2 925 €

0€ 0€ 0€ 0€

Ce budget s'ajoute au budget prévisionnel de la Cuvée Grenobloise. Pour l'édition 2012, il sera similaire à celui de 2011. Cela reste cependant lié à la réussite de l'édition 2011 du festival Magic Bus.

TOTAL PRODUITS

Envoi du CD et de la plaquette Soirée d'inauguration : envois d'invitations

RELATIONS PUBLIQUES

WEB : Travail en interne Mailing pour la sortie Lien vers le site Dynamusic Lien vers les sites des groupes

CIBLE : Professionnels

n°20 E X E ANN Budget prévisionnel du plan d'action

73


°21 n E X ANNE Visuels Cuvée Grenobloise de 2006 à 2010

75


°22 n E X ANNE

Recherches graphiques

Axe 1 : 10 ans d’âge

10 ans d'âge = bonification avec l’âge > valorisation du produit

Dynamusic présente

• Mis en musique à Grenoble •

Cuvée 2011 - 100 % vol.

Proposition N°1

Proposition N°2

Proposition N°1 > Graphisme : reprise du personnage présent sur la pochette de 2007. Cette icone pourrait devenir un élément récurrent d'année en année afin de rendre reconnaissable et identifiable la compilation. Une bordure a été travaillée et forme un encadré autour du visuel afin de créer une "étiquette de vin" et elle permet également de structurer le visuel. > Couleurs : le marron avec une touche de rouge et de vert. Proposition N°2 > logo imposant au centre pour assoir le nom et le pdt, lui donner une forte présence >G  raphisme : aspect "vieilli" et authentique éléments végétaux > grenoble = 1 ville proche de la campagne > présence du nom "Dynamusic" pour affirmer sa notoriété > Typographie : Times New Yorker - la typographie a été modifiée pour créer le logo > Couleurs : gris, beige, orangé = des couleurs proches de la rouille > renforcent l'aspect vieilli

77


Axe 2 : la diversité

Diversité des groupes et des genres musicaux.

Proposition N°1

Proposition N°2

Proposition N°1 > Graphisme : la diversité est mise en avant par la répétition du motif ainsi que par les noms des groupes. Ce visuel fait également référence aux tables de mixage. > Couleurs : camaïeu de vert et de orangé > renforce la diversité tout en créant un ensemble cohérent. Le vert symbolise la prospérité et la jeunesse. Proposition N°2 > Graphisme : diversité des icones autour du thème de la musique. Les images ont été retravaillées et donne au visuel un aspect pop et assez moderne, le traitement des images fait référence à l'artiste Andy Warhol. > présence du nom "Dynamusic" en haut à gauche pour affirmer sa notoriété > Couleurs : notre axe de création étant la diversité, notre choix s'est porté sur une grande palette de couleurs plutôt vives. La couleur ou plutôt la "non-couleur" noire vient encadré l'ensemble du visuel afin d'assoir celui-ci et de le structurer.

79


Axe 3 : le dynamisme

Dynamisme et foisonnement artistique de Grenoble

GRENOBLOISE

LA CUVÉE

2011

2011

LA CUVÉE

GRENOBLOISE

EIU ARKET SUPERM CAFÉ KOULT I EMZEL LT S MOU N FOLK R E D M N O O IO M OT WADH D IN M IO SETTLE R T Z S IL É M UM MOTS PA VIZA PAIN AM DRUOLATE TANGR & THE CHOC E IT H U MISS W T SHO PIANO NKEN ILD H C IR FA

EIU ARKET SUPERM CAFÉ L E KOULT Z I M E S MOULT N FOLK ION MODER HOM T D O A M W D IN SETTLE RIO MILZ UMÉS T MOTS PA VIZA M PAIN A U OLATE TANGR THE DR & CHOC E IT H U MISS W SHOT PIANO NKEN ILD H C IR FA

présentée par Dynamusic

Proposition N°1

VOLUME 10

présentée par Dynamusic

VOLUME 10

Proposition N°2

Pour les deux propositions : >G  raphisme : graphisme stylisé de la ville, aspect épuré. La présence d'un motif en forme de cercle à gauche du visuel renforce l'idée d'un rayonnement et peut faire référence à un concert qui aurait lieu dans cet endroit de la ville ; il fait référence à quelque chose en mouvement. Le traitement graphique est moderne et s'inscrit bien dans les tendances actuelles, il renforce donc un certain professionnalisme. > Typographie : la typographie utilisée pour "la cuvée grenobloise 2011" est la "BigDots regular" Elle s'inscrit dans la famille des Linéales dans la classification Vox. Sans empattements, cette typographie est composée d'une succession de points qui forment les lettres et qui donnent du dynamisme aux caractères. La lisibilité n'est pour autant pas altérer puisque qu'elle est composée d'une graisse* assez importante. > Couleurs : camaïeu de jaune, orangé et du rouge. Les couleurs chaudes symbolisent le dynamisme et la joie : le jaune représente la jeunesse ; le orange, les émotions et l'éveil des sens et le rouge, la passion. Proposition N°2 Le visuel a été décliné sur un fond blanc : cet aspect plus épuré met le visuel beaucoup plus en avant, ainsi, notre regard va a l'essentiel.

81


°23 n E X ANNE Manuel d'utilisation Le système visuel mis en place va nécessité un support de communication interne afin que le commanditaire puisse transmettre les codes graphiques aux graphistes, imprimeurs... ou toute autre personne susceptible d'utiliser les visuels de la "Cuvée Grenobloise". Ce manuel devra comporter les informations suivantes : Codes graphiques : La système visuel comporte un contour et un encart avec la mention "Production Dynamusic". Ce cadre devra être utilisé pour la jaquette du CD mais pourra être enlevé sur les autres supports de communication (affiche, flyer...). Par contre l'encart "Production Dynamusic" est obligatoire sur tous supports. Il pourra être utilisé à l'horizontal comme à la vertivale pour s'adapter au mieux au visuel. Il n'y a pas de contraintes de couleurs mais le cadre et l'encart devront être systématiquement de la même couleur. Le pictogramme et le texte devront être en noir ou en blanc mais ne figureront jamais en couleur afin d'optimiser la lisibilité.

Production

Dynamusic Production

Production

Dynamusic

Dynamusic

Production

Dynamusic

LA CUVÉE GRENOBLOISE

Production

Dynamusic

GRENOBLOISE

2011

2011

LA CUVÉE

Production

Dynamusic

Production

VOLUME 10

Dynamusic

Production

VOLUME 10

Dynamusic

83


°24 n E X ANNE Supports de communication de la Cuvée Grenobloise Le livret de l'album

Recto

Le CD

Verso

PLV

Pages intérieures

Plaquette

85


°25 n E X ANNE Autres recherches chromatiques

GRENOBLOISE

GRENOBLOISE

Production

Dynamusic

VOLUME 10

2011

LA CUVÉE GRENOBLOISE

Production

Dynamusic

VOLUME 10

LA CUVÉE

2011

Production

Dynamusic

LA CUVÉE

2011

2011

LA CUVÉE

GRENOBLOISE

Production

VOLUME 10

Dynamusic

VOLUME 10

87


Test  

Check ça Béré

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you