Issuu on Google+


www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

INSIDE

2


ÉDITO C’EST LA RENTRÉE Les serviettes de plage ont été mises au placard et troquées contre de nouveaux cartables. La rentrée est bien arrivée malgré tous les efforts fournis pour retenir l’été. Après un nouveau marathon à la Foire aux vins de Colmar et des vacances bien méritées, l’équipe de WAH n’a pas fait exception à la règle. La preuve, tu tiens entre tes mains le premier numéro en version papier pour ! Pour cette première parution, c’est avec du sable encore dans les chaussures que l’équipe de WAH Magazine t’a concocté un programme bien chargé et touche à tout ! Une sélection pour tes prochaines sorties, un entretien avec le collectif mulhousien Colormind, une séance électro avec le jeune producteur Valy mo, les premières images du film « American Froggies Movie », ou encore une séance d’inspiration au salon Maison Déco et pleins d’autres choses que je vous invite à découvrir en feuilletant les prochaines pages ! On se donne rendez-vous le mois prochain pour le prochain numéro avec tout autant de bonne chose à se mettre sous la dent ! A très vite donc !

Être hype, c’est avant tout être informé de ce qui se passe près de chez soi ! Cédric Fuchs Directeur de Publication

WAH ?

OURS DIRECTEUR ARTISTIQUE / RÉDACTION Cédric Fuchs - c.fuchs@wah-magazine.fr Directeur / Coordinateur marketing Jean-Louis Atanasiu - j.louis@wah-magazine.fr relationS publiqueS Nicolas Fanchin - n.fanchin@wah-magazine.fr Ils ont contribué au numéro : RÉDACTEURS Anaïs Engler, Antoine Raoul, Cédric Fuchs, Jean-louis Atanasiu, Maureen Pencalet, Pauline Panda, Sarah Guerra, Timothée Hingre, Valérie Dietsch, Yann Guyot PHOTOGRAPHES Arthur Janin, Cédric Fuchs, Chifumi, Timothée Hingre, Timothée Sitte Retrouvez entretiens, photos, exclus, magazine en ligne sur  : www.wah-magazine.fr www.facebook.com/wahmagazine Ce magazine est édité par Unlimited Puzzle : Unlimited Puzzle 20 rue d’Agen - 68000 Colmar Impression : Publicore Magazine édité à 3000 exemplaires Dépôt légal : à parution Vous souhaitez rejoindre l’équipe du magazine ? Que ce soit pour la rédaction ou tout simplement la photographie ? Envoyez-nous un courriel à : redaction@wah-magazine.fr Le contenu des articles n’engage que leurs auteurs. Les manuscrits et documents publiés ne sont pas renvoyés. WAH Magazine est diffusé gratuitement dans les musées, centres d’art, galeries, théâtres, salles de spectacles, salles de concerts, cinémas d’art et essai, bibliothèques, quelques bars sympathiques. Il couvre la zone géographique de Colmar / Mulhouse mais peut s’égarer à Strasbourg et le reste de la France.

Ne pas jeter sur la voie publique. 3


bRÈvES Six brèves condensées qu’il ne faut pas louper ou savoir sur l’actualité du moment sur Colmar et sa région. Entres insolites & informations, nous vous décryptons tout !

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

le record du monde du plus grand nombre de tartines simultanées a été battu à mutzig ! Plus de 400 personnes étaient présentes le 23 septembre pour battre le record du monde du nombre de personnes qui tartinent en même temps .

4

deux alsaciens en lice dans « master chef » édition 2013 Cette année, deux haut-rhinois, Frédéric d’Ensisheim et Virginie de Levoncourt s’affronteront dans l’émission « Masterchef 4 ». Mais lequel des deux candidats l’emportera parmis les 18 autres candidats ?

les premiers noms du festival généRiq Pour sa 7e édition, GéNéRiQ revient pour de nouveaux tumultes musicaux en ville ! L’aventure musicale produite par Les Eurockéennes, qui chaque année nous offre un arrêt au Noumatrouff, nous dévoile les premiers noms des artistes présents à Mulhouse. Fauve, Is Tropical, Joris DelaCroix, D-Bangerz et bien d’autres ! Toute la programmation sera dévoilée le 7 octobre.

ENvOyEZ NOuS vOS DOSSIERS DE PRESSE PAR mAIL À REDACTION@WAH-mAgAZINE.fR


foiRe aux vins 2013

RétRospective officielle

http://bit.ly/19NsK21

Rétrospective de la foire aux vins d’alsace 2013 ! Vous ne le saviez sans doute pas mais la réalisation de la rétrospective 2013 de la Foire aux Vins de Colmar nous a été confiée cette année et réalisée en parallèle de la Websérie #WeAreFav avec le jeune réalisateur Lucas Stoll.

le pôle média-culture édmond gerrer a soufflé sa première bougie. Samedi 28 septembre, diverses animations ont été proposées pour fêter ce premier anniversaire. Entre contes musicales et un grand jeu de piste réalisé dans les allées de la Médiathèque colmarienne par la Comédie de l’Est, nous avons pu découvrir leur nouvelle saison 2013 - 2014. 7 jours pour le 7ème art - du 13 au 19 octobre 2013 Depuis sa création en 1996, le Festival a déjà reçu plus de 500 personnalités du monde du Cinéma et de la Télévision. Cette année encore avant-premières, rencontres avec le public, séances pour enfants, courts métrages se succéderont pendant une semaine dans les salles obscures du « Colisée » et du « CGR » de Colmar. Toutes les infos et scéances sur : www.colmar.fr

5


SORTIR Columbo

Roland Magdane : Rire !

1 octobre 2013 | Théâtre Sinne - Mulhouse | 20h30 De 24€ à 40€

11 octobre 2013 | Parc expo - Colmar | 20h30 De 30,50€ à 35,50€

Anne Roumanoff : Anne Rouge manoff

La fille de Ryan

Audrey Horne + Karma to Burn + Gold

Close House

3 octobre 2013 | Le Grillen - Colmar | 20h00 15€ prévente | 20€ caisse du soir

11 octobre 2013 | Jet 7 Club - Mulhouse | 00h00 Entrée libre

Concert OSM

Génération Mannequin

11 octobre 2013 | Ciné Colisée - Colmar | 20h15 5€ prévente | 6€ caisse du soir

2 octobre 2013 | Parc Expo - Colmar | 20h00 De 45€ à 49€

4 octobre 2013 | La Kunsthalle - Mulhouse | 20h00 Entrée libre

SIX IN LINE + SMASHING TRAIN + NOISE INCORPORATION + THE BACKSEAT

Michael Gregorio en concertS

CATERVA + DA DOC' TAZZ + DOCTOR WOODY + LA FLAQUE + VIZIIUM RUSH + INVITES

SAWGOOD + FOOKS + ITAKO + ADIOS + FONTANA

5 octobre 2013 | Le Grillen - Colmar | 21h00 Entrée libre

12 octobre 2013 | Noumatrouff - Mulhouse | 22h00 8€ caisse du soir

Arnaud Cosson  : Tout est bon dans le Cosson

SAULE + ECHOMATIC

Brigitte Fontaine

Sous nos Yeux, partie 2

Chantal Ladesou

Médine

4 octobre 2013 | Le Grillen - Colmar | 20h00 Entrée libre

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

12 octobre 2013 | Parc Expo - Colmar | 20h30 De 37,50€ à 42,50€

12 octobre 2013 | Le Grillen - Colmar | 21h00 17€ prévente | 20€ caisse du soir

5 octobre 2013 | Théâtre - Colmar | 20h30 17,80€ caisse du soir

6

12 octobre 2013 | Jet 7 Club - Mulhouse | 00h00 7€ prévente | 10€ caisse du soir

8 octobre 2013 | La Filature - Mulhouse | 20h00 De 5,5€ à 25€

18 octobre 2013 | La Kunsthalle - Mulhouse | 18h 5€ sur réservation

18 octobre 2013 | Le Grillen - Colmar | 21h00 17€ prévente | 20€ caisse du soir

8 octobre 2013 | Théâtre - Colmar | 20h30 De 17,50€ à 32,50€

Grâce à son format de poche et son réseau de distribution, WAH Magazine se veut devenir la référence en terme d’agenda sur Colmar et ses environs. L’objectif est simple : proposer une sélection complète des différentes activités à ne pas manquer sur Colmar & Mulhouse. Soirées, concerts, théâtre, opéra, happening, expositions. Faites-nous parvenir vos prochains événements : www.wah-magazine.fr Concert

Soirée

Théâtre

Danse

Art / Expo

Autre


7 JOuRS POuR LE 7ÈmE ART

Du 13 au 19 octobre 2013 | Colmar Renseignement sur www.colmar.fr

J'AI 20 ANS, qu'EST-CE quI m'ATTEND ?

16 octobre 2013 | La Filature - mulhouse | 20h00 De 5,5€ à 20€

ANNONCEZ VOS ÉVÈNEMENTS DANS WAH MAGAZINE

c’est gRatuit !

SALON mAISON & DÉCORATION

Du 18 au 21 octobre 2013 | parc Expo - Colmar 6€ caisse

buRNINg HOuSE + JuNgLE by NIgHT

18 octobre 2013 | Noumatrouff- mulhouse | 20h30 12€ prévente | 15€ caisse du soir

KADAvAR + gAmESDØgLÄR

20 octobre 2013 | Noumatrouff- mulhouse | 19h00 9€ prévente | 12€ caisse du soir

INfECTED ROOmS fESTIvAL - DAy 1

25 octobre 2013 | Le grillen - Colmar | 21h00 12€ caisse du soir

INfECTED ROOmS fESTIvAL - DAy 2

26 octobre 2013 | Le grillen - Colmar | 21h00 12€ caisse du soir

THE PEACKOCKS + THE RyTHm KINgS + THE fAgS

31 octobre 2013 | Le grillen - Colmar | 21h00 12€ caisse du soir

LA mAISON HANTÉ ! HALLOWEEN

31 octobre 2013 | Jet 7 Club - mulhouse | 00h00 5€ prévente | gratuit au déguisé

COm muNI quEZ DANS WAH mAg et devenez Riche* ! *WWW.WAH-MAGAZINE.FR7


SORTIRAILLEURS SUPERHEROES NIGHT

LILLY WOOD & THE PRICK + COLT SILVERS

3 octobre 2013 | Live Club - Strasbourg | 23h00 5€ caisse du soir

17 octobre 2013 | Tanzmatten - Sélestat | 19h30 25€ prévente | 30€ caisse du soir

LYRE LE TEMPS + LAMUZGUEUL

TEN YEARS AFTER + TRUE CALLING

4 octobre 2013 | La Laiterie - Strasbourg | 20h00 14€ prévente | 17€ caisse du soir

18 octobre 2013 | La Laiterie - Strasbourg | 19h30 29€ prévente

Photographs from the War in Afghanistan

GONDOLIERS

BABYLON CIRCUS + Invité

Julien Cottereau : Imagine-toi

4 octobre à janvier 2013 | Stimulmania - Strasbourg Entrée libre

20 octobre 2013 | Stimulmania - Strasbourg | 19h00 5€ caisse du soir

4 octobre 2013 | La Laiterie - Strasbourg | 20h00 22€ prévente | 25€ caisse du soir

DISCO LIVE

GRAND DÉTOUR

5 octobre 2013 | Live Club - Strasbourg | 23h00

22 octobre 2013 | Molodoï - Strasbourg | 20h00 5€ caisse du soir

VOLBEAT + Invité

ROCK YOUR BRAIN FEST - Day 1

MIAMI VICE – STARDEEJAY ADIVO

JEAN LOUIS MURAT

12 octobre 2013 | Live Club - Strasbourg | 23h00

25 octobre 2013 | La Laiterie - Strasbourg | 19h30 25€ prévente | 28€ caisse du soir

MISS KITTIN + SEXY SUSHI + MISTEUR VALAIRE + RONE

ROCK YOUR BRAIN FEST - Day 2

Underground Electronic Art & Cultures

Zaz

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

12 octobre 2013 | La Laiterie - Strasbourg | 20h00 26€ prévente | 29€ caisse du soir

8

20 octobre 2013 | L'illiade - Illkirch Graff. | 17h00 De 5,5€ à 25€

12 octobre 2013 | L'autre canal - Nancy | 21h30 25€ prévente | 28€ caisse du soir

Du 13 au 20 octobre 2013 | Hall des char - Strasbourg Entrée libre

Concert

Soirée

25 octobre 2013 | Tanzmatten - Sélestat | 18h00 13€ prévente | 17€ caisse du soir

26 octobre 2013 | Tanzmatten - Sélestat | 18h00 20€ prévente | 25€ caisse du soir

26 octobre 2013 | L'autre canal - Nancy | 19h30 28€ prévente | 31€ caisse du soir

Théâtre

Danse

Art / Expo

Autre


RECOmmANDE

LYRE LE TEmpS + LAmUZgUEUL Dans un culte de l’improvisation et de la dynamique, Lyre Le Temps s’invente et se réinvente sans cesse, courant les routes du swing comme d’autres courent celles du monde, usant de sa cartographie pour inventer d’étonnants itinéraires. À la Laiterie, le 4 octobre 2013 17€ - 20h

SAULE + ECHOmATIC Voilà maintenant plusieurs semaines que le tube « Dusty Men » envahit les ondes . Avec un clip visionné plus de 1000 000 de fois sur Youtube, Baptiste Lalieu alias Saule s’est imposé dans le paysage musical français avec une facilité déconcertante. Au Grillen, le 12 octobre 2013 20€ - 21h

SAWgOOD + FOOkS + ITAkO + ADIOS + FONTANA Cream Scene, c’est la nouvelle bombe de chez Ice Cream Factory qui débarque au Noumatrouff le Samedi 12 Octobre !! Du Dubstep au Trap, en passant par la Drum&Bass, le Footwork ou l’Electro : La scène de crime va régaler vos tympans. Au Noumatrouff, le 12 octobre 2013 8€ - 22h

LILLY WOOD & THE pRICk + COLT SILVERS Le duo parisien aux mélodies pop, porté par l’incroyable voix de la chanteuse Nili sera présent au Tanzmatten pour vous faire partager leurs univers, avec en première partie les Colt Silvers nos éternels adulescents mal rasés. Au Tanzmatten, le 17 octobre 2013 30€ - 19h30

gRAND DÉTOUR Originaire de Toulon, avec quelques membres de Bokanovsky et Child Meadow, le groupe fera un joli détour pour s’arrêter à Strasbourg et vous fera danser sur son rock instrumental un peu mathématique et quelque peu emo. C’est terriblement bon et efficace, à ne pas rater ! Au Molodoï, le 22 octobre 2013 5€

INFECTED ROOmS FESTiVAL Après le succès des soirées Infected Rooms, U-Puzzle, Wah Magazine et Ice Cream factory repoussent une nouvelle fois les limites en organisant le premier festival Infected Rooms au Grillen de Colmar ! Au Grillen, le 25/26 octobre 2013 10€ - Pass 2 jours 18€

9


SORTIREXPOS

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Abdellah Karroum Sous nos yeux (partie 2)

10

HEAR - Mulhouse Ça peut pondre des œufs

Sous nos yeux est imaginé comme un chantier exploratoire des formes d’exposition dont l’objet est de relier la production de chaque œuvre à une proposition artistique, une réponse qui positionne l’artiste dans le monde.

Ça peut pondre des œufs est le projet d’exposition à l’origine de sept étudiants et anciens étudiants de la Haute École des Arts du Rhin de Mulhouse, qui se tiendra à l’IAAB aux abords de Bâle.

Sous nos yeux (partie 2) poursuit l’exploration du contexte d’émergence de l’œuvre et des conditions de son exposition. Par opposition à la première partie dans laquelle les œuvres définissaient un espace ouvert, dans ce deuxième volet, l’espace est construit, morcelé, et s’apparente à des pages successives et alignées.

Cette exposition se veut comme fleurissement d’un ensemble organique, où chaque pièce exposée se soustrait ou s’additionne aux autres et c’est dans ce vivarium – conflits d’individualités – qu’ils comptent offrir à ces œufs la possibilité d’éclore, de produire des formes inattendues.

Du 19 septembre au 17 novembre 2013.

Du 11 au 25 octobre 2013.

La Kunsthalle Centre d’art contemporain 16 rue de la Fonderie - Mulhouse Entrée libre www.kunsthallemulhouse.com

IAAB « Basement » Dreispitz Oslostrasse 10, 4142 Munchenstein Basel Entrée libre www.lequai.fr


LA CACHETTE DE bRIgITTE KLINKERT

présidente de la Commission Culture et patrimoine

Pour des espaces de convivialité repensés : l’exemple de l’Espace Malraux Beaucoup de souvenirs dans ce lieu culturel hélas trop peu connu du grand public…  qu’évoquent les odeurs d’une ancienne choucrouterie transformée en un espace dédié à l’Art Contemporain. En portant ce projet novateur dans les années 90, en tant qu’adjointe à la Culture, il s’agissait de donner accès aux Colmariens à toutes les cultures via des projets originaux (travaux in situ, résidences, collaborations avec des ateliers et centres d’arts…)  autour d’artistes régionaux, nationaux voire internationaux.

Ce genre d’espace multimédia doit contribuer à façonner l’identité moderne de Colmar tout en s’ouvrant au plus grand nombre. Je veux en faire un lieu incontournable de rencontres et d’échanges pour tous les Colmariens : un lieu pour des happenings, des afterworks, des lectures et pour toutes les formes d’expression contemporaine, voire pour de multiples formes d’expérimentations entre citoyens, entrepreneurs, artistes… bref, entre créateurs.

Pour que vive la ville ! car comme le disait si bien André Malraux : « Les idées ne sont pas faites pour être pensées mais vécues.  » espace d’aRt contempoRain andRe malRaux 4, rue Rapp - 68000 COLmAR 11


LE BAIN CULTUREL de La Baignoire Magazine

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Ramènes ta serviette, et prends garde à ne pas te faire trop éclabousser. On te fait couler un bon bain tout chaud, empli du meilleur de l’actualité culturelle du mois et des bons plans à ne pas manquer. Le tout minutieusement séléctionné par l’équipe de La Baignoire Magazine.

12

Malgré une actualité internationale et politique toujours aussi grisonnante, la rentrée culturelle a été très ensoleillée. Alors glissez donc toutes vos inquiétudes bien au fond de vos poches, et préparez vous à plonger dans un bain qui risque d’être très moussant. Niveau musique, tandis que des artistes déjà confirmés comme Jeff Mills, Drake ou Moby affirment une nouvelle fois leurs talents avec d’excellents albums, un tsunami de jeunes et prometteurs producteurs débarquent fraîchement et n’ont toujours pas cessé de nous étonner. Nous n’avons pas également eu à nous plaindre du côté de la mode, de l’art ou du cinéma, vous allez le voir. Bref, trêve de bavardages, et jetons nous à l’eau !

Afin d’entamer cette baignade dans les meilleures conditions, faites preuve de curiosité et allez d’abord jeter une oreille au Water For Better Life EP d’Human Parade. Avec cette deuxième sortie sur le label Bambousek, cet alsacien de 21 ans confirme ses qualités de producteur en nous livrant 4 morceaux deep house agités à la dynamique imparable. Vous pourrez aussi trouver 4 remixes assez moyen du titre Better Life, auxquels on reprochera le manque d’originalité, mais rien de bien grave non plus. Quoiqu’il advienne, on attend beaucoup de lui pour la suite, et on vous conseille d’aller écouter sans attendre ses précédentes compositions.


« Comme le répétait souvent mon oncle, rien ne vaut un bon bain d’eau chaude ! » Claude François

Afin de garder notre bain toujours aussi bouillonnant et électrisé, laissez le volume de vos enceintes au maximum et passez vous également le dernier EP enceintes au maximum et passez vous également le dernier EP de Canblaster signé sur Marble Records, ainsi que l’album du trio Factory Floor sortit lui sur le label DFA. Pour les plus tribaux d’entre vous, ne passez surtout pas à côté de la seconde Autonomous Africa, cette compilation, à laquelle a entre autre participé Midland et JD Twitch, regroupe 4 tracks ravageurs aux sonorités house et afrobeat. De plus, le fruit des ventes sera reversé à des organisations humanitaires opérant sur le continent africain, alors n’hésitez surtout pas à saisir l’opportunité d’enfin allier votre passion du clubbing à un karma rayonnant. Pour ceux qui seraient à la recherche de plus de délicatesse et de plénitude, il ne fallait pas passer à côté du titre Too Much, résultat d’une collaboration entre le rappeur Drake et le chanteur Sampha qui nous vient de SBTRKT. Cependant, dans le domaine le must-have de ce mois restera tout de même l’album Mafia Douce du groupe Pendentif, une perle à la fois mélancolique et éblouissante, et sans aucun doute une des meilleures découvertes french pop de l’année. Pour les cinéphiles, si vous êtes en manque de testostérones, de gros bazookas et de poitrines vertigineuses, allez voir Machete Kills qui sort ce 2 octobre au cinéma. Le réalisateur Robert Rodriguez risque de nous avoir concocté un film à l’esprit « Grindhouse » de premier choix. Comme dans le précédent volet, on suivra une machine à tuer mexicaine au doux nom de Machete, qu’il vaut mieux éviter d’avoir dans les pattes, surtout quand elle vient à la rescousse du président américain. Si vous aviez adoré Planète Terreur ou Boulevard de la mort, foncez mais gare à l’effusion de sang !

Dans le cas où vous n’auriez pas assez de temps ou d’argent à consacrer à un film entier, vous pouvez toujours vous reporter sur le récent court-métrage Floating In My Mind de Hélène Leroux, qui raconte sans prétention et assez innocemment l’histoire de la vie, tout simplement. Vous pourrez facilement le retrouver sur Vimeo, plateforme qui ne manque jamais de création de qualité, et sur laquelle vous pourrez également retrouver l’excellent clip du titre Allaxis de la formation Kaly Live Dub. Après une baignade, qui fut assez courte mais, qui je l’espère aura émoustillé vos sens, dans le cas où vous n’auriez plus rien à vous mettre, allez faire un tour sur le site Monsieurtshirt.com qui regroupe une très belle collection de tees fabriqués par des marques indépendantes. On vous conseille aussi d’aller admirer les créations de la jeune marque parisienne Manège à Trois . Si vous ne savez pas où allé dépenser votre énergie, rendez vous sur Strasbourg et prenez vos places pour la prochaine soirée Ososphère qui réunira entre autre Busy P, Surkin, Miss Kittin et Daniel Avery à la Laiterie. Allez également faire un tour du côté du bistrot Les Savons d’Hélène, il s’y produit actuellement et ce jusqu’en Janvier une exposition de « mail art », ou lettres artistiques pour les moins anglophones d’entre nous.

Retrouvez nous sur www.labaignoiremag.fr et allez faire un tour sur notre page facebook, deux tee-shirts sont à remporter ce mois-ci ! 13


www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

depuis l’ouveRtuRe de la filatuRe, ce n’est pas loin de 80 000 spectateuRs qui sont accueillis à chaque saison, tous publics confondus. que cela soit pouR RegaRdeR un opéRa, un ballet ou l’oRchestRe philhaRmonique de mulhouse dans la gRande salle dotée de 1200 places, ou pouR voiR la RepRésentation d’une pièce de théâtRe ou un ciné-conceRt dans la salle modulable de 350 places. tout le monde s’y RetRouve dans ce lieu unique en alsace. saviezvous qu’elle était une des plus gRandes salles de spectacle en euRope ?

14


LA FILATURE A 20 ANS ! Conçue par l’architecte Claude Vasconi, La Filature ouvrait ses portes sur les berges du Nouveau Bassin de Mulhouse, sur l’ancien site d’une fabrique de coton (d’où vient son nom) un certain 3 septembre 1993. C’était il y a 20 ans. Aujourd’hui la maison est dirigée par Monica Guillouet Gélys (ancienne danseuse et contrebassiste de talent) qui à travers la programmation qu’elle propose, souhaite faire découvrir la création contemporaine au plus grand nombre. Pour célébrer ses 20 bougies, la Filature a vu grand et n’a pas hésité à mettre les petits plats dans les grands ! Le 13, 14 et 15 septembre 2013, la Filature a ouvert ses portes, pour le plus grand bonheur du public. Plusieurs représentations ont été offertes à ses habitués mais aussi aux curieux venues découvrir ce lieu hors du commun. Vendredi soir, la galerie inaugurait sa première exposition de la saison. Une fresque photographique, décrivant le pouvoir en ce début du 21ème siècle par les individus qui l’incarnent, y est proposé par Olivier Roller. Suivi d’un concert de l’OSM, « Aider les amants à s’aimer » donné avec Eve-Maud Hubeaux (mezzo-soprano) et Lionel Lhote (baryton) sous la baguette du chef d’orchestre Patrick Davin. Plusieurs ateliers étaient organisés dans la journée de samedi dont un atelier d’improvisation musicale pour enfants par Météo. À l’occasion des journées du patrimoine, David Lescot accompagné par ses comédiens, ont proposé la visite guidée théâtralisée de la Filature.

La répétition du Ballet du lendemain était aussi ouverte exceptionnellement au public. Poursuivi par la célébration officielle des 20 ans. À la tombée de la nuit, la compagnie « La Machine » a investi le parvis de la Filature de centaines de bougies, de lanternes volantes illuminant la façade de celle-ci. Le meilleur moment pour aller se plonger dans leur Kermesse, nous faisant voyager dans leur univers fantastique, mêlant pyrotechnique et culinaire à travers 8 stands qui nous ont émoustillé papilles et pupilles ! Une soirée terminée en beauté avec une performance de feu et d’artifice donné par la compagnie et les dernières notes musicales de la Fanfare. Dernier jour, l’Opéra National du Rhin donnait en représentation exceptionnelle les « Variations de Goldberg » de Sébastien Bach, chorégraphiée par Heinz Spoerli. Un Ballet qui était déjà inscrit la saison dernière, mais dont la prouesse et l’émotion dégagée était l’occasion rêver de découvrir l’univers de la Filature. Découvrez la saison 2013 - 2014 : www.bit.ly/196Tg65 Exposition FIGURES DU POUVOIR Photographie : Olivier Roller du vendredi 13 septembre au dimanche 27 octobre 2013 www.olivierroller.com La Filature, Scène nationale 20 allée Nathan Katz www.lafilature.org 15


www.wah-magazine.fr / Octobre 2013 16

« Ouais Mulhouse c’est pourri, il ne se passe jamais rien après 21h ». Toujours la même rengaine peu importe le bled alsacien dans lequel on habite. Mais ça c’était avant. Rencontre avec une bande de potes qui a décidé de passer à l’action pour faire (re)vivre les nuits mulhousiennes grâce aux bonnes vibes de l’électro.


Si vous demandez aux membres de Colormind comment leur est venue l’idée de monter une association aussi cool, c’est Julianne et Pedro qui vont vous répondre que tout est parti d’un voyage à Madrid et d’une virée au Zombie CLUB. Une fois rentrés au pays ils se sont dit « allez, maintenant il est tant de faire bouger les choses, critiquer ça n’a jamais changé le monde ». Derrière cette décision on devine les années passées à se dire, comme nous tous vivant dans un bled, « il n’y a rien de bien ici pour sortir le soir quand tu as entre 16 et 30 ans ». Remercions Colormind d’avoir pris les choses en main pour régler ce problème d’utilité publique. 17


WE ARE

COLORMIND

Colormind c’est tout d’abord des soirées électro pour faire découvrir au monde entier que David Guetta n’est pas le seul sur terre à savoir manier les platines. Julianne, Pedro et leur bande d’amis ont d’abord commencé par organiser des soirées dans quelques bars mulhousiens « histoire de tâter l’ambiance ». Après quoi, ils se sont dit « et pourquoi pas le Nouma  ? ». Emballé par l’idée de faire une soirée pour mettre en avant les talents locaux, le Noumatrouff se lance avec Colormind dans le projet du 6 avril dernier : la « Nasty Base ».

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Mais Colormind c’est aussi, et surtout un collectif d’artistes aux talents différents. Ensemble, ils mettent en avant leur atouts au profit de l’ouverture de la musique électronique et des arts visuels vers un plus grand nombre.

18

« Le succès fut au rendez-vous, voire carrément au dessus de nos espérance c’était vraiment génial ! Du coup on a pu se faire une belle marge ce qui nous encourage à continuer.  » - Julianne On rencontre Pierre et Pedro, qui a eux deux forment OMEGA, duo électro passionné depuis longtemps mais actif depuis peu. On découvre leur univers à la croisée des chemins entre techno et électro qu’ils font évoluer au gré de leurs inspirations. Leur premier EP Tsar  est sorti sur Brain Washer Records récemment et la Release Party aura lieu le 18 octobre à la Java (Strasbourg).

Dans le groupe on découvre aussi Daniel Reebs (Daniel), qui a sorti dernièrement un premier remix sur l’EP d’OMEGA et qui s’illustre par une musique légèrement plus « house ». Louve (Julianne) nous fera le plaisir de se lancer dans la musique très prochainement et qui sait, peut-être que Pedro en solo aussi… Mais Colormind c’est aussi Under The Trap avec Thibault,   Human Parade avec Valentin, et surtout  BEURK ! avec Elie et Gaétan. Jimmy, photographe, Maxime, webmaster et Baptise, vidéaste se joignent aussi à eux. Si vous aimez l’idée, la Nasty Base II de décembre prochain n’attend que vous ! Venez découvrir OMEGA, BEURK ! et Under The Trap ainsi que FOOKS et plein d’autres encore, les places seront bientôt en prévente au prix de 5 euros, n’hésitez plus il est grand temps de profiter des nuits alsaciennes !


19


CHIFUMI TOUJOURS DANS LA PLACE ! Pierre-feuille-ciseaux ! On avait déjà rencontré l’année dernière cet artiste street-art du cru colmarien juste avant son départ pour le projet radycal Drift à l’autre bout du monde. de retour de son périple en inde, chifumi Après quelques contacts par e-mail, nous a accordé un peu de son temps libre pour répondre à nos questions avant de reprendre son envole pour dubaï.

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

arrivés au lieu de rendez-vous, il nous accueille une bière à la main, avant de nous raconter son voyage et sa prochaine destination.

20


Salut Chifumi ! Tu peux nous dire quelques mots sur toi, pour les incultes qui auraient loupé un épisode ?

Tu es fraichement rentré du voyage que tu as entrepris pour le projet Radical Drift, pas trop crevé?

Des mains qui se mêlent et s’entrecroisent sur des façades d’immeubles, des mètres carrés de papiers peints, des signes de gangs ornés de tatouages paraphrasant la violence urbaine et surtout de chouettes graffitis concoctés avec Microsoft Word. Voilà les tournures qu’ont pris mon travail ces derniers temps dans les rues alsaciennes.

Pour moi le projet n’est pas fini, quelques épisodes verront le jour prochainement.

Depuis un an également, j’étend mon réseau d’intervention pour investir le continent asiatique.

Première étape en Inde si je ne me trompe pas. Tu as réalisé un serpent géant sur l’eau, comment ça s’est passé, quel était ta démarche? Mon travail se base sur une résonance entre un contexte et la perception que j’en ai. Tout a été très rapide, lorsque j’ai vu l’étendu d’eau au milieu du festival, le projet s’est établi tout de suite.

21


D’un coté le lieu baignait dans une atmosphère de rock, de scènes et de spots lumineux, mais il était également infesté de serpents une fois la nuit venue. Le Rockness est donc une résonance très rock & roll de tous ces éléments au travers de mon style graphique. Ce qui m’a le plus marqué est la rapidité d’adaptation et de travail de l’équipe de Bollywood qui a préparé le projet avec moi. Comment es-tu passé d’un statut du «petit» artiste colmarien, à l’artiste international que j’ai aujourd’hui en face de moi ?

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Je suis un artiste du cru et Colmar est la ville qui a vu mes premiers projets urbains. Cependant, s’exprimer dans les rues alsaciennes n’est pas toujours évident et beaucoup de mon énergie dépensée soir après soir à investir les lieux publiques était finalement vain car les services de nettoyages ont bien souvent le dernier mot.

22

Peu à peu, j’ai eu l’opportunité d’exposer mon travail dans les rues d’Italie, du Danemark ou d’Allemagne. J’ai pu constater que l’ouverture sur le monde de l’art est très différent. D’ores à présent, j’axe mon travail sur le voyage et les différences culturelles deviennent mes sujets d’expressions privilégiés. Tu as posté une photo, d’un collage réalisé avec un certain Théo Vallier avant ton retour en France, tu nous en dit un peu plus sur la collaboration ? J’ai rencontré Théo lors du projet Radical Drift au Cambodge. Ensemble nous développons un projet métissé autour de notre culture street art française et l’architecture traditionnelle cambodgienne. À ce jour, nous travaillons

encore sur une série d’interventions dans les rue de Phnom Penh. Tu repars dans quelques jours en Inde, ça n’aurai pas un rapport avec le «Bacardi NH7 Weekender», ta première étape de ton périple de l’année denière ? Effectivement je ne suis de passage en France que pour une courte durée. J’ai eu l’occasion de participer à l’exposition 3P2A à Montpellier en présence de Vhils, Erners Pignon ernest ou encore Nasty. À l’heure où WAH paraîtra, je serais en Inde pour de nouveaux projets dont notamment quelques murales à New Dehli et Bombay. Autre ton voyage en Inde, quels sont tes prochains projets ? Je crois que tu doit encore préparer ta valise avant ton départ ! Tu va y mettre quoi ? Un dernier mot avant de te faire choper à la Douane ? À présent, je me concentre sur l’esthétique du voyageur et ses moyens de locomotions. J’ai pour projet de fabriquer une embarcation stylisée «Chifumi» et remonter le Mékong. Peindre des bâtiments de 3 étages est un défi en soi mais traverser les éléments naturels est à mon sens bien plus stimulant et regorge d’inspiration pour mes prochaines oeuvres. J’ai un petit pistolet à pétard en métal que j’ai acheté en inde et qui me porte bonheur depuis le début de mon voyage; j’espère qu’il passera les frontières avec moi.


23


24

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013


25


VALY MO RENCONTRE ÉLECTRONIQUE www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Un soir de fête entre amis, un pote montra à Valentin Morelle comme se servir du plus simple logiciel de mix. C’était il y a six ans, depuis est né Valy Mo. Rencontre avec un jeune homme devenu DJ.

26

Quels ont été les débuts de Valy Mo ? La musique a toujours été importante pour moi, mes parents écoutaient déjà pas mal de styles allant des musiques africaines au métal. Mais l’électro est venue par la suite. En découvrant les grandes stars du genre comme Justice et MSTRKRFT (cf : Masterkraft) j’ai eu envie d’aller plus loin et à force j’ai découvert des groupes plus pointus mais toujours d’une grande qualité musicale. Comment j’ai commencé à mixer  ? Au fil du temps, « sur le tas » comme on dit. J’ai découvert les logiciels

de mix par moi même et grâce aux tutos sur internet. Au départ je composais des petits tracks contre l’ennui, j’habite un bled et fallait bien s’occuper ! Mais au final j’y ai pris goût et s’est devenu ma passion. Même si j’ai aujourd’hui presque honte de mes premiers sons très « Mario Kart », ils sont le témoin de mon parcours musical. Tout s’est fait progressivement pour moi, pas de précipitation, mais une évolution qui m’a permis de me définir musicalement parlant.


En parcourant ton SoundCloud on découvre des tracks « surprenantes », comme celle passée sur BBC Radio 1, ou encore celle repostée par Crystal Castles la semaine dernière. Comment expliques-tu un tel succès ? Oui, c’est génial et c’est surtout une reconnaissance de la qualité de ma musique. Pour la petite histoire, c’est sur un remix de Das Glow que j’ai été repéré par la BBC Radio 1, le mec a aimé et m’a envoyé un mail carrément élogieux. Au départ je peux te dire que j’ai eu du mal à y croire ! C’est suite à cet échange que je suis passé sur la radio et même classé parmi les stars montantes de la scène électro  !! Mais au final toutes ces histoires ne mènent par forcément à quelque chose, je les vois plutôt comme une récompense.

J’ai toujours fait toute ma musique moi-même, j’aime ce coté « fait maison », ces sons bruts et cette sonorité un peu « crado » Comment vois-tu ta musique comment veux tu qu’elle soit ?

et

J’ai toujours fait toute ma musique moimême, j’aime ce coté « fait maison », ces sons bruts et cette sonorité un peu « crado » qui fait penser à une salle noire pleine de machines. On appelle ça « underground » je crois, mais ça fait un peu prétentieux ou j’sais pas quoi, je fais comme ça parce que j’aime être proche de l’auditeur, être sans artifice quoi. Et c’est pareil en concert, je suis contre ces Dj qui restent le nez collé à leurs platines, je trouve ça dommage. Ce que j’aime c’est envoyer du son brut en pleine face, enfin c’est une expression haha. Pour l’instant je suis obligé de me contenter des DJ Set mais dès que je le pourrai j’aimerai beaucoup me consacrer au live.

Il y a deux ans, date de parution de ta première track officielle, comment es-tu «   sorti de ta cave  » pour monter sur scène ? Petit à petit aussi, au départ je jouais en soirée avec mes potes et progressivement j’ai été contacté pour mixer dans des bars de la région, puis au Grillen avec Toxic Avengers et Make The Girls Dance mais aussi à Paris, à Bordeaux et en Allemagne. C’est cool parce que ça m’a permis de voyager, de rencontrer du monde et de parler avec des gens du métier qui donnent souvent de bons conseils. Y aller progressivement permet aussi de prendre de l’aisance sur scène et de l’assurance derrière ses platines, on dirait pas comme ça mais mixer devant des inconnus c’est super flippant au début ! Quand ça plait tu es content parce que tu vois que ton travail paye et c’est cette reconnaissance qui motive à continuer. Un mot sur ton clip récemment censuré ? Haha ouais, carrément dommage  parce qu’il commençait à faire un petit buzz mine de rien ! Il est maintenant disponible sur mon site et ne risque plus la censure. Tu vois ce clip c’est pareil, ça a du me prendre une soirée pour le faire, mais il reflète bien cet esprit « hand made », et pourtant il fait très « professionnel » alors que les moyens derrières sont tous petits. Ca me permet aussi de montrer que tu peux faire pleins de choses avec peu, suffit souvent d’être assez motivé  ! Et j’aime bien cette philosophie.

Tu peux faire pleins de choses avec peu, suffit souvent d’être assez motivé  ! 27


Quels sont tes projets et tes dates pour les mois qui viennent ? Pas mal de trucs à vrai dire ! La semaine prochaine je serai au Moloco à Audincourt avec Dj Pone et Da Octopusss, ça promet d’être un bon moment  !! Ensuite je ferai l’ouverture de la Biénnale d’Art Contemporain de Sélestat avec Don Rimini. Mais je serai surtout à Colmar le vendredi 25 octobre pour l’Infected Rooms Festival ! Franchement ce concept d’inviter des musiciens locaux je trouve ça super cool, et surtout c’est succès garanti parce que le public est super chaud ! Ça va me permettre de rencontrer des gens comme Fukkk Offf ou Modek qui sont des pointures quand même. Bref venez, je pense qu’on va tous bien kiffer !! Et sinon je peux aussi vous dire que je bosse actuellement et depuis un bon bout de temps déjà sur un projet chronophage que j’aimerai voir aboutir !

MIXTAPE BY VALYMO

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

INFECTED ROOMS FESTIVAL

28

http://bit.ly/15Wayo5

Plus d’infos : www.valymo.com www.soundcloud.com/valymo www.facebook.com/ValyMo.music


29


30

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013


LA PLAYLIST DE LA REDAC Ce qu’on a écouté en bouclant le numéro !

écoute

la playlist sur ton mobile www.minilo.gs/uwnmp6o

Rizzle-Kick Traveller’s Chant

Phantogram Don’t Move

Breton The Commission

La Femme Nous étions deux

King Love Jacks The Chase (KLJ remix)

Everything Everything Cough Cough

AlunaGeorge Your drums Your love

Foster the People Helena Beat

The Naked and Famous Punching in a Dream 31


LE CARNET MODE de Sarah

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Le corail si populaire cet été c’est enfin fini. Mais la mode n’a de cesse de vouloir brûler nos yeux avec de nouvelles tendances. Cet hiver, le tartan qui s’annonce tout aussi nocif arrive sur nos terres, description du phénomène.

32

Ce que je prefère dans la mode, c’est qu’elle se renouvèle constamment. Chaque saison, souvent à la fin des soldes, les boutiques font leur plein de nouvelles collections (qui viennent très souvent détruire nos bonnes résolutions de n’acheter que des pièces soldées, ça sent le vécu, je sais). C’est à ce moment là, qu’on découvre qu’une tendance se dégage des autres car elle est présente partout, mise en vitrine (sur les mannequins sans visages ultra flippant), sur les blogs mode les plus célèbres et dans les rues en moins de trois jours. Il y aura toujours une « hit pièce » à s’approprier, un motif ou une couleur à absolument avoir dans son armoire, sous peine d’être un peu à la rue niveau tendance. Ça crée du mouvement dans la mode, ça change ce qu’on voit dans la rue, ça renouvelle nos gardes robes et c’est pour ça que j’aime autant les vêtements car il n’y a jamais de monotonie.

Chaque saison, tout change. Les couleurs, les motifs et les coupes ne sont plus les mêmes. Cependant, et je ne sais pas pourquoi, mais le plus souvent, la tendance qui se détache, est celle qui m’a donné envie de vomir en entrant dans la boutique. Pourtant, cette année, niveau rétines qui souffrent, on a eu notre dose je trouve. Entre les imprimés galaxies et le corail à en vomir tout le printemps et tout l’été, je pensais qu’on s’arrêterait là (mais non hein, tu t’en doutes bien, sinon je ne serais pas là entrain de débiter sur la mochitude des nouvelles collections). Non, cet hiver le motif qu’on nous rabache à chaque vitrine et même à la télévision (merci Mango) c’est le tartan. Pourquoi oh  ! Pourquoi vouloir nous faire porter en masse un motif qui pique à ce point les yeux  ? J’en ai encore la rétine toute frétillante.


LA SÉLECTION MODE ! MODE ! MODE ! Des baskets old school ? Oui mais les New Balance 420, en collaboration avec Herschel, qui sont disponibles à la boutique de sneakers Le Caveau, à Colmar. Le Caveau – 90 euros

Pour les plus Hype d’entre vous, ces lunettes de chez Zara accessoiriseront vos tenues avec glamour. Un imprimé simple mais chic, une forme féminine, des verres subtilement colorés, courrez mesdemoiselles ! Zara – 19,95 euros

Des origamis dorés à vos oreilles, c’est possible, et c’est (entre mille autres trésors) chez Hic et Nunc, la boutique des jeunes créateurs à Strasbourg. Hic et Nunc Store – 40 euros

Vous aimez la poésie et la douceur? Découvrez le blog de Claire Ginestoux (http://claireginestoux.blogspot.fr/) et succombez à son univers. Cette ancienne étudiante des Beaux Arts de Mulhouse imprime ses motifs fleuris et originaux sur des coussins, des sacs etc... Bientôt la boutique en ligne pour les intéressés. À suivre... 33


Pour la petite histoire, le tartan c’est vieux. Ca vient de Chine (tout vient de Chine, de nos jours comme depuis la nuit des temps, je ne sais même pas pourquoi je le précise encore) mais les Celtes s’en servaient aussi afin de distinguer les rangs sociaux des personnes qui le portaient. Plus la personne portait de couleur et plus son rang dans la société était élevé (par exemple, le roi portait sept couleurs différentes, tu pouvais pas en avoir plus que lui). Désormais, le tartan est principalement utilisé pour les kilts et permet de distinguer les différents clans ou familles d’Écosse.

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Avec le tartan, tu pourras faire ce que tu veux, tu ressembleras toujours à une meuf qui s’est enroulée dans sa nappe de pique-nique.

34

Sauf que là, on n’est pas en Écosse  ! On est bien en France et y’a du tartan chez Pimkie, Mango et H&M. Y’en a chez Zara et New Look, y’en a partout pour tous les prix, pour tout le monde. L’invasion va commencer et moi je suis en mode autiste dans mon salon entrain de crier « nooooon ! ». Le tartan c’est laid, ça pique les yeux, ça me donne envie d’arracher mes rétines et de les foutre au feu. Les filles, le tartan sauf si t’es foutu comme Kate Moss (soit, la brindille), ça ne va à personne.

Le tartan c’est laid, ça pique les yeux, ça me donne envie d’arracher mes rétines et de les foutre au feu. Les carreaux, les lignes noires horizontales et verticales, le rouge, le bleu/vert et parfois même le jaune (le pire de tous à mon goût) ça ne mettra aucune forme à son avantage. Les vêtements sont faits pour nous embellir, pour nous aider à cacher ce qu’on n’aime pas et à mettre en valeur les parties de nos corps qu’on préfère. Mais avec le tartan, tu pourras faire ce que tu veux, tu ressembleras toujours à une meuf qui s’est enroulée dans sa nappe de pique-nique. (Bon, plus personne n’a de nappe de pique-nique, mais c’était pour l’image). Alors oui je sais, le tartan ça fait grunge, ça fait rock. Ça se porte principalement avec du noir, avec des perfectos à clous, des Doc Martins ou des bottes de motardes. En gros, tout ce qu’on kiffe toutes porter en hiver. Mais tu peux faire rock avec une chemise en jean, c’est indémodable le jean. Ça va avec tout le jean. Ça met en valeur aussi et ça ne me donne pas envie de crever mes yeux avec un pieu en bois le jean.


Si tu es comme moi et que le tartan t’as fait sortir de chez Pimkie aussi vite que si on t’avait menacé d’écouter le nouvel album de Sexion d’assaut (et là, la moitié de Colmar me déteste), que tu as peur de craquer et d’en porter tout de même, n’oublie pas qu’il y a plusieurs tendances pour chaque saison et que le tartan, c’est comme les antiobiotiques, c’est pas automatique (ok, cette vanne là est complètement nulle, je la referais plus jamais promis).

Le tartan, c’est comme les antiobiotiques, c’est pas automatique Cet hiver, tu verras aussi du kaki dans les vitrines, du camouflages et des parkas. Tu verras aussi des jupes en cuir (ou en faux cuir, je suis pas riche hein) et des sweats imprimés. Tu verras encore un peu des imprimés graphiques et aztèques parce que c’est difficile de s’en lasser. Tu auras aussi le choix entre les manteaux à fausse fourrure (histoire de pas avoir Brigitte sur le dos) ou les vestes de base-ball pour une tendance plus sportive. Bref, cet hiver rime avec confort, avec des coupes larges, du noir et du doré, du kaki et des imprimés de toutes sortes.

Alors n’oublie pas que le tartan n’est pas une fatalité et que tu as largement le choix afin de pouvoir l’éviter. 35


SALON MAISON DECO

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Comme un scoop, qui n’en est pas un puisqu’il est placardé en 4x3 dans toute la ville : le salon Maison Déco de Colmar (la 20ème édition, quand même  !) ouvrira ses portes le 18 octobre prochain. 3 jours d’idées à prendre, d’ateliers à suivre et d’yeux à contenter. Petite tournée des stands et des bricos avant l’heure.

36

Bon, ok, Maison Déco regorgera comme chaque année de nouvelles tendances et d’innovations. Ca, c’est du classique, mais du fondamental tout de même : l’Habitat virevoltera entre maisons bois innovantes et concept d’optimisation de caves à vin, caressant de l’aile revêtements de sols et autres matériaux novateurs. L’Espace Shopping s’agrandira pour laisser la place à de nouveaux venus : on y taquinera la récup’ et les créations métalliques, on y appréciera des jeux d’espaces, de lumières, de couleurs, d’objets et de mobilier. L’enfance aussi y trouvera de quoi ressourcer ses idées. Mais la nouveauté, la vraie, ce sera la Maison de Caroline : Caroline Boeglin, créatrice et présentatrice de l’émission Secret Déco sur Alsace 20, réunira ici, dans une maison en colombage et quelques dépendances, 40 artisans, créateurs et professionnels de la décoration. L’intérieur  ? Un heureux mélange de tradition et d’innovation, avec 1000 idées à choper au vol et des spécialistes heureux

(normalement…) de répondre à vos pourquoi et vos comment. Mieux encore : un atelier à dessein animé pour vous permettre de réaliser vous-mêmes des meubles en carton ou vous initier, entre autres, aux enduits à la chaux et aux peintures naturelles. Ambiances ultra-décalées, idées colorées, univers très design  ? C’est l’Espace Prestige qui vous appellera. L’une ou l’autre de ses 3 galeries d’art vous happera certainement au passage. Méfiance si vous ne voulez pas être étonné(e) : ça devrait détonner. Ouep. C’est du lourd. Mais le Glamour dans tout ça  ? Point d’impatience braves gens : il sera là et, apparemment, bien là  ! Une fois n’est pas coutume – à moins qu’elle ne le devienne : pour la première fois, la Corporation des Métiers de la Mode mettra en avant le savoir-faire des créateurs Textiles en région. A signaler aussi, tant que nous y sommes  : le Salon « Arts et Antiquaires » qui se tiendra au sein du Salon Maison déco.

www. maisondeco-colmar.com


C’EST LA RENTRÉE gARDEZ LE CAP ! C’EST LA RENTRÉE, GARDEZ LE CAP ! un nouveau loft, ou nouveau studio ? même en appaRt ou en studio colloc’, faites vous plaisiR. jouez les âmes Un nouveau loft, ou nouveau ?! Même en appart ou cette en colloc’ , faites vous vaggabondes avec tendance quiplaisir. pRend le laRge. Jouez les âmes vagabondes avec cette tendance qui prend le large.

Tote Bag - «They Ride Above It» 14,2 € http://shop.chaseandwonder.com lunch-box 9€ Urban Outifitters

Lampadaire trépied Jersey 99,90 € Maison du Monde

canapé Tubbly 499 € pour deux personnes, www.made.com Lot de 2 valises Prix petite valise : 170 € Prix grande valise : 230 € chez les Gentleman Designers http://www.gentlemen-designers.fr/ Guirlande lumineuse 22 € http://www.lacasedecousinpaul.com

37


UNE MOUSTACHE POUR LA BONNE CAUSE C’est la fameuse fingerstache qui a tout déclenché en 2003  ! Depuis, ce phénomène de mode nous a fait déguster de la moustache à toutes les sauces… et on s’est régalé ! Qui avait dit que porter la moustache était dépassé ? Le port de la moustache  s’inscrit dans une tendance au goût très retro  : succès grandissant des friperies et du style vintage, visages féminins make-up bio, déco en tout réhab’… La société serait-elle nostalgique de l’ancien temps ? A vous de nous le dire. Justement, vous vouliez tester votre pilosité  ? Ça tombe à pic. Le mois de novembre, avec le très-in Movember, est l’occasion rêvée  ! Oui, la Moustache vous fait de l’œil. Cédez à la tentation du poil…

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Movember ? C’est un mouvement international qui a pris son élan en Australie en 2003. Aujourd’hui, il est célébré et suivi partout sur terre. L’idée : inviter chaque année les hommes du monde entier à se laisser pousser la moustache pendant tout le mois de novembre. Pourquoi donc ? Tout simplement pour sensibiliser l’opinion publique aux maladies masculines, principalement le cancer de la prostate, afin de recueillir le plus de dons possibles pour la recherche.

38

La moustache est porteuse de symbole, ici solidaire. Mais elle est aussi signe de virilité (en Turquie, on greffe même des poils à ceux qui se sentent comme « à poil » entre leur nez et leur bouche) et de branchitude. Même si la moustache était ringarde, voire tabou il y a à peine 5 ans, elle fait aujourd’hui un comeback remarqué. La moustache se porte par toute une intelligentsia parisienne qui la soigne chez le barbier et en prend délicatement soin. Elle reflète un certain intérêt pour la mode et le regard de l’autre. Mais c’est comme tout. Aux yeux des gens, un tee-shirt col V et des Wayfarer feront de vous un hipster, un K-way jaune et un sticker « Nucléaire non merci » sur votre vélo un écolo, un hoodie Korn et des cheveux longs un métalleux. Question de culture. Pour ceux qui n’ont pas encore fait appel à la tondeuse ou à leur rasoir jetable, il n’est pas trop tard. On vous invite à vous rendre sur leur site internet pour plus d’informations et de rejoindre l’équipe « Alsace Moustache » pour participer à l’aventure !


Tom Selleck, illustre et séduisant acteur de la série emblématique « Magnum » incarne avec classe la moustache. #hipsterdemerde

5* Tips sur la moustache Dans un jeu de cartes, le roi de cœur est le seul roi sans moustache. Les policiers d’un district en Inde sont payés pour porter la moustache parce que leurs chefs croient que leur prestance inspire ainsi plus de respect. Une moustache peut absorber 20% de son propre poids en liquide. Ram Singh Chauhan du Rajastan, un habitant en Inde, possède la plus longue moustache du monde, soit 4,29 mètres. Les femmes sont davantage attirées par les hommes qui portent la moustache. *Pourquoi 5 ? Tout simplement parce qu’un homme passe en moyenne cinq mois de sa vie à se raser.

Plus d’infos : www.movember.com

MOUSTACHE STYLE ?

MOUSTACHE SONG

http://bit.ly/18CqXN2

39


40

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013


ZOMBIES FRENCHIE SUR AMERICAN BED Attention, silence plateau. moteur ? Action ! Après un premier coup d’essai avec la bande annonce l’année dernière d’« American Froggies Movie », Nicolas Fanchin et ses acolytes ne pouvaient pas en rester là. Après 9 mois de travail acharné, le long métrage est dans la boite et est en phase de montage. Retour sur cette aventure cinématographique. Il n’est jamais simple de rencontrer un zombie. Ils sont différents. Leur communication est approximative, et ils sont clairement farouches. Parfois agressifs. Voraces et peu commodes avec la gente humaine. Mieux vaut les éviter. Et puis ils puent. Et n’apprécient guère ni la bière, ni les femmes. Aucun intérêt. Du coup, pour bavarder du long métrage « American Froggies Movie », film de zombies tout fraichement tourné, rendez-vous a été pris avec l’un de ses géniteurs, Nicolas Fanchin. Moins primitif, moins mortel, mais colmarien et plus ragoûtant. L’aventure démarre en 2012 avec l’envie de Clément Rittié, Florian Berbette et Nicolas Fanchin de tourner une fausse bande-annonce s’inspirant du cinéma bis américain. Quelques bières et coups de stylo plus tard, American Froggies Movie est né. À l’instar des films d’exploitations, tout repose sur la violence, les monstres et les interdits, avec un rythme clairement identifié de type punchline. Plus de 4000 vues sur internet, et une projection au cinéma Le Colisée de Colmar plus tard, l’engouement et la demande du public sont tels, que l’idée d’un long métrage émerge, évolue, grandie, et finalement se concrétise.

À l’image de Machete, qui était à l’origine une fausse bande-annonce diffusée entre Planète Terreur et Boulevard de la mort, le projet Grindhouse de Robert Rodriguez et Quentin Tarantino. Un mois de repérage, dix-huit jours de tournage, plus de 70 figurants, une dizaine de maquilleuses, une dizaine de techniciens, quatre comédiens professionnels, un long métrage de 1h40... American Froggies Movie arrête subitement de tremper sa tartine dans le café au lait, mais sirote un double cappuccino de luxe en lisant The Guardian. C’est un grand. De surcroît alsacien. Du cru. Du local. Fierté et chauvinisme. Évidemment avant tout tournage, il faut écrire, imaginer, storyboarder. Nicolas Fanchin et Clément Rittié, les deux co-réalisateurs, ont travaillé le scénario autour de la bande-annonce existante. « L’important était de bien identifier les trois personnages principaux que l’on voit déjà dans la bande-annonce, Dixon, Rob et Billy. Leur construire un vécu, des caractères affirmés. » confie Nicolas. Un schéma typiquement américain, où trois protagonistes complètement différents crèvent l’écran, se retrouvent dans une situation délicate, et doivent s’unir pour cramer du zombie à la pelle ronde de terrassier, d’où des références à Shaun of the dead ou Zombieland.

41


L’histoire d’American Froggies Movie s’articule autour de Dixon, jeune poisseux poule mouillée, et son copain de fac, Billy, écrivain en panne d’inspiration et de succès après un seul best-seller publié. Les deux anti-héros décident de passer un week-end décompression en camping, avec Rob, gros bras radié des Marines. Leur retour à la réalité sera perturbé par la présence de zombies. Retour violent qui réveillera les bêtes qui sommeillent en eux. Une occasion qui permettra aux personnages de se reconstruire, de remonter la pente de l’estime de soi, et de carabiner, hacher, zigouiller, massacrer des centaines de mort-vivants...

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Carabiner, hacher, zigouiller, massacrer des centaines de mort-vivants...

42

Lucas Stoll, jeune réalisateur en devenir, est venu apporter son expèrience sur le tournage, tout comme une équipe de comédiens professionels : Jonny Arriola, Sylvain Urban, Philippe Ohrel et Alix Benezech. « On a fait appel à eux pour relever le jeu des acteurs amateurs comme nous. Faut avouer qu’on joue un peu comme des m***** », affirme Nicolas, qui en plus de la réalisation, incarne Dixon à l’écran. Et lorsque les anecdotes du tournage sont évoquées, Nicolas enchaîne le récit des 18 jours avec la dextérité de ma main sous la jupe de Nathalie Portman. « La première difficulté fut de monter le budget. Faut savoir que le film est autofinancé à 90%. Et malgré un début de tournage placé sous une bonne étoile, il n’était pas rare d’avoir un lot quotidien d’emmerdes. Les aléas inévitables dont il fallait toujours trouver une solution. Ensuite, humainement, ce film a été pour moi synonyme de rencontres extraordinaires, de vie en communautés entre passionnés.

Cela m’a permis de découvrir le possible des choses, jamais je n’aurais pu imaginer disposer d’une Dolorean, de l’auberge de l’Ill, ou encore d’un zombie nain ! ». Et quand on lui demande, pourquoi des zombies, à Nicolas de répondre : « J’aurais kiffé massacrer des robots. Mais les zombies c’est facile à faire. »

L’équipe est même allé jusqu’à Francfort en Allemagne pour jouir d’une rue « à l’américaine ». Aujourd’hui, les images d’American Froggies Movie sont dans la boîte, comme on dit. Tout a été pensé et travaillé pour que l’environnement du film se rapproche le plus du nouveau continent. L’équipe est même allé jusqu’à Francfort en Allemagne pour jouir d’une rue « à l’américaine ». Le montage est en cours, et Nicolas espère pouvoir projeté le film au public en septembre de l’année prochaine, pourquoi pas lors du festival européen du film fantastique de Strasbourg.

American Froggies Movie se veut malgré tout une parodie de ces oeuvres au budget aussi riquiqui que l’engin qui permet la vidange quotidienne de ma vessie. Loin de la grandiloquence outrancière des série Z bien connus, American Froggies Movie se veut malgré tout une parodie de ces oeuvres au budget aussi riquiqui que l’engin qui permet la vidange quotidienne de ma vessie. Certains de ces films sont tellement mauvais qu’ils en deviennent cultes. C’est le moins qu’on puisse lui souhaiter. Devenir culte.

« Let’s go Bitches !! » Plus d’infos : www.facebook.com/AmericanFroggiesMovie


AMERICAN FROGGIES MOVIE

Bonus Clap

http://bit.ly/1arP02i

43


SQUARE CO-WORKING

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013

Arrêtez de parler à votre chat, enfilez un pantalon et venez bosser au Square Telle est l’introduction du site Internet www.square-colmar.com qui se revendique comme le premier espace de co-working de Colmar ! Mais le Co-working c’est quoi ? Demandons à notre ami wikipédia !

44

Le coworking (tiers lieu) est un type d’organisation du travail qui regroupe deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture.

Autre avantage du Coworking, la mise en réseau des compétences ! Il n’est pas rare de voir s’associer plusieurs membres d’un centre de télétravail sur des projets communs (Web, Communication, Graphistes).

Déjà populaire dans certaines grandes villes du monde comme Amsterdam par exemple, ces tiers-lieux commencent enfin à se développer en France !

Les centres de coworking sont aussi des lieux propices aux évènements et conférences.

Il est totalement courant en Hollande, qu’un employeur finance l’accès à ses salariés aux centres de télétravail et cela pour des raisons toutes simples. L’incroyable perte de temps dans les transports en commun ! Nombreux sont les travailleurs qui se fatiguent des fois plusieurs heures dans les transports juste pour finalement travailler devant un ordinateur. Le co-working s’adresse aussi aux travailleurs indépendants et aux startupers ! Grâce à ce mode d’organisation du travail, n’importe quel créateur d’entreprise peut avoir accès à un espace de travail sans les contraintes d’un bail commercial.

L’espace de co-working Square est donc le premier du genre dans la région de Colmar et propose un open-space de 80m² dans le centre d’affaires « Milupa » situé 20 rue d’Agen à Colmar (face à la carrosserie Zins). Développé en action conjointe entre l’agence de communication Publicore et l’association Unlimited Puzzle, ce tiers-lieu acceuille 2 agences de communication, l’une orientée design graphique l’autre stratégie en ligne, une rédactrice, un télétravailleur suisse, une association et la magnifique équipe de Wah Magazine.


45


46

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013


La franchise O’Malo a su tirer son épingle du jeu de la restauration rapide en proposant un concept reposant sur les standards du Fast Food tout en apportant son lot de nouveautés. Créee en Alsace, la franchise ne cesse d’évoluer ! On se laisse tenter par le « O’chiken Burger », un concentré de poulet pané, fromage chedar, de salade entre deux La première chose qui frappe quand tranche de pains. on rentre dans un restaurant O’Malo, c’est l’ambiance qui y règne ! Décoration Les plus gourmands eux se pencheront contemporaine, illustrations… sur le « Royal Malo » avec ses 2 étages : 2 steak de 100 Gr et 2 tranches de fromage Pourtant nous sommes bien dans un chedar ! fast food qui propose une carte variée de hamburgers, de sandwichs, de version Restaurant à découvrir au croisement revisitée du classique Döner Kebab en de la route d’Ingersheim et la rue de la version panini. Bagatelle à Colmar. 47


48

www.wah-magazine.fr / Octobre 2013


DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS, ENgAgEZ-VOUS ET pARTICIpEZ AUX PROCHAINS NUMÉROS DU MAGAZINE http://on.fb.me/16WmfYJ

RetRouvez-nous suR le woRld wide web acTu / arT / culTure / FooD / moDe / musiQue / sorTies

WWW.WAH-MAGAZINE.FR REJOIGNEZ-NOUS :

WWW.fACEbOOK.COm/WAHmAgAZINE //////////////////////////////////////////////////////// 49


Pendant toute la durée de la Foire aux vins d’Alsace, nous avons mis en place le hashtag #wearefav afin de vous laissez nous montrer votre Foire aux vins via le Instagram Live ! Voici une sélection des meilleurs clichés.


Plus besoin d’aller au Speed-Dating pour faire des rencontres ! WAH Magazine te propose encore plus fort pour pouvoir pécho ta moitié ! Grâce à cette fiche, fini la galère, à la moindre occasion, tu pourras vérifier direct si entre vous deux ça a fait Tilt. N’hésites pas à nous envoyer la photo une fois le questionnaire rempli, sur instagram avec le hashtag ! On en fera bon usage, ne t’inquiètes pas !

#WAH_DRAGUE

JE L’AI SÉDuITE :       

AU pOISSON AU SELECT CLUb pLACE DE LA mAIRIE CHEZ pAT (SpORT’S CAFÉ) AU mARCHÉ COUVERT AU bUREAU AUTRE ? _____________

SES SIgNES DISTINCTIfS :       

TATOUAgE(S) pIERCINg(S) mOUSTACHE pAS DE CULOTTE pORTE DU TARTAN LIT WAH mAgAZINE AUTRE ? _____________

Au PREmIER REgARD :       

SON PRÉNOm :

SON ÂgE :

SON JOb :

SON SEXE : 

TECHNIquE D’APPROCHE :       

LE pTI’ pApIER DISCRET ZUmbA SUR LA pISTE DE DANSE « T’ES CHARmANTE ! » « TON pÈRE C’EST UN VOLEUR... » REgARD SENSUEL AppUYÉ pARTIE DE bAbYFOOT AUTRE ? _____________

ON S'EST PARLÉ :

bANCO ! AU SECOURS !! C'EST pAS pOSSIbLE OH LES CHICOS ! JE VAIS m'EN CONTENTER HAUT-LES-CŒURS AUTRE ? _____________

      

pOUR COmbLER LE SILENCE ImpOSSIbLE AVEC LA mUSIQUE UN JOLI VENT « TON pÈRE C’EST UN VOLEUR... » EmbALLÉ C'EST pESÉ gOOOOAAAAAAALLL !!! AUTRE ? _____________

ON SE REvOIT À ?

 100%

 75%

 50%

 25%

 15%

51



WAH MAGAZINE - Bêta #1