Page 42

La sélection de Christo et Thierry...

http://christorama.unblog.fr

Livre – Richard Russo, Les sortilèges du cap Cod, 10/18 Cap Cod, le doux rêve de nombreux Américains de la côte est. La destination idéale des vacances ensoleillées où posséder un petit pied à terre rime avec réussite sociale. Ce vœu pieu aura bercé, motivé, puis insidieusement altéré, voire gâtés, pour finir par envenimer les relations du couple parental de Jack. Le mariage de sa fille le conduit à nouveau vers ce lieu chargé de souvenirs estivaux. Au grand dam parental, ce paradis accessible grâce à la location seulement. Depuis peu, sa vie se complique quelque peu… séparation avec Joy, décès rapprochés de ses parents, rupture de contrats professionnels… bref, la galère et les remises en causes. La voix fantôme maternelle ponctue souvent ses propres réflexions, alimente ses rêves de disputes, de désaccords quant à l’interprétation des évènements de son enfance. Avec les deux urnes dans le coffre de la voiture, enfin décidé à libérer les cendres, Jack a l’esprit obnubilé par une crise existentielle revue et corrigée par celle de ses parents. Acide, réaliste, incontournable, perspicace et efficace, tout ça, oui.

Livre – Ferenc Karinty, Epépé, Zulma Imaginez, imaginez-vous seulement une seconde dans les mêmes conditions que notre héros bien malgré lui. Vous êtes installé en toute sérénité dans un vol pour Helsinki, breuvages et collations minimisent la longueur du voyage, atterrissage sans encombre, contrôle des douanes sans heurt. Jusque-là tout va bien. Confiant et habitué vous suivez les fléchages menant aux bagages mais soudain tout bascule. Une nuée, une horde d’humains venant de tous points se massent et vous propulsent dans leur sillage sans aucune possibilité de contrer cette force incroyable. Des escalators, des tunnels, vous débouchez enfin comme tous vers la sortie pour un soulagement trop bref. Toujours porté par cette foule muée par un déterminisme irrationnel, vous entrez sans pouvoir résister dans un bus qui vomira à son tour cette même nuée humaine devant un hôtel. Vous ne reconnaissez pas la langue, ni l’écriture, personne ne vous comprend, personne ne veut vous comprendre. Visiblement vous êtes dans un pays inconnu de vous malgré vos bonnes connaissances en géographie. Être polyglotte n’est d’aucune aide. Que faire?

CD – Metronomy, Love letters, Because Music Love letters, ou la boite à pépites pop à ne pas rater ce printemps, tel est le nouvel album des Anglais Metronomy. Emporté par le singulier et génial Joseph Mount, le groupe anglais signe avec son 4ème opus un chef-d'œuvre débordant de mélodies entêtantes et pénétrantes pour beaux jours et soirées dansantes. L’ensemble est élégant, rempli de trouvailles électroniques et romantiques, aux sonorités modernes, mais qui piochent, ça et là, de joyeux gimmicks rétro aux sons des années 80. La première écoute séduit, les suivantes nous hypnotisent à ne plus pouvoir quitter nos écouteurs ou notre soundsystem. Métronomy est un étrange groupe qui joue sur une fibre maligne et essentielle entre joie, émotion et mélancolie. Joseph Mount est un esthète du son, il travaille sur une boîte à rythme des années 70 et produit un son sensuel et organique. Véritable orfèvre ou bricolage sonore de génie, Love letters est l’essence du tempo et du tube… ad libitum…

Avril, enfin les bourgeons, l’odeur de l’herbe fraîchement coupée, le ménage de printemps et la lumière qui pénètre dans nos maisons. Rien de mieux tout de même que de chiner un peu sur le web pour rafraîchir nos envies, notamment sur www.designbyo.fr ou www.atylia.com par exemple.

Clip, miroir polyvalent: à fixer au mur pour un petit miroir d’appoint, ce joli miroir sur plaque de métal, noble il dispose aussi d’une poignée en bois, d’une structure en aluminium. Posé, il fait office de miroir et aussi de porte photo ou de mémo grâce à l’élastique amovible. Élégant, multifonctionnel, c’est la truelle des bonnes idées à 45 €.

Vase design haut «weight vases»: La joie des premières fleurs printanières trônant par ci par là dans la maison, sur le balcon, mais ne manque t’on pas toujours d’un joli vase, qui plus est adapté aux variétés de bouquets. Celui-ci répond à toutes les formes, décliné en plusieurs couleurs, chez atylia.com, on ne peut que craquer pour 169 €..

Wag 105 - Avril 2014  
Wag 105 - Avril 2014  

Wag mag le magazine gay de l'Ouest et du Sud Ouest de la France. L'actu LGBT en ligne et gratuitement dans vos établissements gay et friendl...