Page 8

INTERVIEW

Crédit : Ronan Thenadey / Hellfest 2007

dans la nature, mais ce n’est pas assez confiné pour retenir notre son. J’aime jouer dans des endroits qui ont du caractère comme de vieux théâtres ou des salles qui ont été construites avec des matériaux de qualité pour que le son puisse résonner. En ce qui concerne le public, nous avons en général un public respectueux. Il arrive parfois qu’un fan de heavy metal débile qui nous frustre car il tente d’attirer l’attention vers lui mais la plupart du temps notre public est très bien. Nous sommes tous présents pour vivre une expérience unique. Le “monde” réclame Neurosis sur scène mais vous vous faites plutôt rares, vos quelques tournées sont toujours courtes. Ceci a-t-il pour but de garder cette authenticité et intensité live en ayant moins de concerts ? Aimez-vous être en tournée ou préférez-vous jouer des concerts uniques ? Je préfère notre façon de faire actuelle, être rare et rendre les évènements spéciaux, j’ai aimé être en tournée et j’ai vieilli dans ce contexte. Je n’échangerais ces expériences pour rien au monde mais nous ne pouvons pas nourrir nos familles avec Neurosis, parce que nous restons un groupe underground et ce ne serait pas bon pour elles si nous étions toujours sur la route. La raison pour laquelle nous sommes si rares est que nous travaillons tous à côté et qu’il faut concilier les impondérables

8

de chacun. La vie en tournée est très déséquilibrée, vous êtes toujours en train de bouger et sans espace personnel. J’aime les autres membres comme des frères mais je ne veux pas passer toutes mes journées avec tout le monde pendant la plupart de l’année et j’aime tellement quand on se retrouve maintenant. C’est toujours une chance de pouvoir tous échapper du travail et se réunir une semaine pour aller en Europe, ce n’est pas donné à tout le monde,j’en suis reconnaissant et je pense que cela perdrait de son sens si on le faisait tout le temps pour pouvoir gagner de l’argent. J’étais présente au Roadburn 2009 avec votre Beyond the pale. Allez-vous y retourner l’année prochaine ? Non mais nous espérons pouvoir revenir en Europe l’été prochain. Neurosis a joué quelques rares fois en France. Que penses-tu de la scène musicale française ? Je ne suis pas du tout un expert en ce qui concerne la France. En ce qui concerne la musique française, j’ai beaucoup entendu de musique celtique folk bretonne. J’ai vu un bon groupe suisse sur un festival, The Young Gods. Je me souviens d’un groupe folk dans une tente de cirque, où le public était joyeux, buvait et dansait, je me souviens, je me disais “putain, cette ambiance est

Profile for w-fenec magazine

W-Fenec Mag#3  

W-Fenec magazine novembre 2012 : Neurosis, Guns of Brixton, Birds in Row, Motörhead, Turbonegro, Lambwool, NoSwad, The Arrs, Down, Slash, Zo...

W-Fenec Mag#3  

W-Fenec magazine novembre 2012 : Neurosis, Guns of Brixton, Birds in Row, Motörhead, Turbonegro, Lambwool, NoSwad, The Arrs, Down, Slash, Zo...

Profile for w-fenec
Advertisement