Issuu on Google+

VU BIEN VU

®

Le magazine du bien-être & de l'éco attitude déc em

/ -2011 0 1 0 2 bre, janvier, février

n°8

Espace jardin

La saison est à la taille

Bien-être L’équilibre acido-basique

Nature À la découverte de nos forêts en mode « survie »

Découverte La plus belle piste cyclable est en Gironde

Éco-quartier

presse gratuite

Faites l’expérience du co-habitat à Mimizan et Fribourg


Idées

neuves sur l’eau

Inventons ensemble le futur de l’eau

Venez partager vos

Idées

neuves sur l’eau

Comment moins polluer l’eau ? Comment préserver la biodiversité ? Comment garantir l’accès à l’eau pour tous ? Quel doit être le juste prix de l’eau ? Comment améliorer le goût de l’eau ?

Inventons ensemble le futur de l’eau Ideesneuvessurleau.net est un site de partage. Il recueille et rassemble vos idées pour l’avenir de l’eau. Des experts y proposeront régulièrement des sujets et des dossiers que vous pourrez consulter et enrichir.

Vous avez une idée ? Vous voulez participer ? Rendez-vous sur :

www.ideesneuvessurleau.net Idées neuves sur l’eau est une initiative de Lyonnaise des Eaux


Éd ito Édito C

hères lectrices, Chers lecteurs, Pour Vu Bien Vu, 2011 sera aussi l’année de la proximité et du local, et nous l’illustrons à travers les pages de ce numéro. Notre souhait est de vous faire partager des initiatives régionales, en donnant notamment une tribune à des associations qui agissent au quotidien dans l'univers de notre magazine. Dans ces pages, vous trouverez ainsi un projet d’habitat à énergie positive par des étudiants de Talence, un parcours en vélo entre Sauveterre-de-Guyenne et Lacanau-Océan, ou, plus étonnant encore, un article pour se repérer et survivre (oui, oui !) dans les forêts d’Aquitaine… Toute l’équipe vous souhaite un bon début d’année 2011 ! Jean-Paul Benedetti Vu Bien Vu®, Le Magazine du Bien-Être, de l’Eco Attitude et de la Déco Édité par : ÉDIR Immeuble le France 9, rue Montgolfier - 33700 Mérignac Tél : 05 57 81 70 77 / edir-regie@wanadoo.fr www.edir.fr Directeur de publication : Jean-Paul Benedetti Publicité et Marketing : Alexandre Viel (a.viel@vubienvu.fr) Conception, impression, publicité et distribution : ÉDIR. Dépôt légal : à parution Ne pas jeter sur la voie publique. Ont collaboré à ce numéro : G. Besseiche, J. Bodennec, V. Brice, I. Camus, B. Clave-Papion, S. Guillemet, Dr Laurent, J.L. Martineau, E. Puech, M. Sanders, M.P. Servantie, M. Sola, D. Tribaudeau. Vu Bien Vu®, Le Magazine du Bien-Être & de l’Eco Attitude sont des marques déposées de ÉDIR. Toutes reproductions même partielles sont interdites sans autorisation de l’éditeur. L’éditeur ne peut être tenu responsable du contenu des annonces publicitaires et textes publiés dans le numéro. Crédit photos : G. Besseiche, B.ClavePapion, M.P. Servantie, J.L. Martineau, Napevomo, Dr Laurent Thomières, D. Tribaudeau, A. Viel, Fotolia, x.

Sommaire

Bien dans sa tête / Bien dans son corps p 4 et 5 p 6

Retrouver l'équilibre au naturel L'équilibre acido-basique

Alimentation saine / Tableau - Recette

p 8 et 9

Éco-habitat

Gourmandises croquantes

p 10 La cuisine p 12 et 13 Le quartier Vauban à Fribourg p 14 Napevomo

Découverte p 16 et 17 La plus belle piste cyclable de France

Bien dans son corps / Bien dans sa tête p 18 Des bienfaits du coaching sportif à domicile p 20 et 21 Hydrothérapie, pour les chiens aussi

Espace Jardin p 22 et 23 La taille et ses bienfaits

Nature, environnement

p 26 et 27 Tempêtes en Aquitaine

Voyager, renconter, partager

p 28 et 29 Pas de panique dans les bois

e p3


Bien dans sa tête Bien dans son corps Je

veux consulter un psy

!

( suite )

Le choix d'une thérapie : zoom sur la Thérapie Emotionnelle Cognitive et Comportementale a Thérapie Emotionnelle Cognitive et Comportementale (TECC), plus connue sous le nom de Thérapie Cognitive et Comportementale (TCC), est reconnue comme étant efficace pour la prise en charge des troubles psychiques (rapport INSERM). Ce type de thérapie, plus moderne, intègre les connaissances de la recherche en psychologie. Tout en gardant la compréhension de l'origine du trouble et de l'histoire de vie qui nous a constitué, elle s'attache à guérir avec des techniques validées. C'est donc une thérapie scientifique et pragmatique où le thérapeute conserve sa première fonction d'écoute en y associant un encadrement de type "coaching" afin de changer et d'évoluer.

L

Qu’est ce que la thérapie émotionnelle cognitive et comportementale ? La thérapie émotionnelle cognitive et comportementale est une thérapie dite brève car elle ne dure pas sur plusieurs années. Le temps moyen de la thérapie est estimé entre 4 à 18 mois. Ce modèle thérapeutique a vu le jour à partir des travaux scientifiques sur les comportements (les conditionnements), puis s'est enrichi au fils des années pour intégrer nos systèmes cognitifs (la manière dont nous traitons les informations, nos pensées) et plus récemment nos états émotionnels (nos humeurs et nos sensations physiques). Très développée dans les grands pays du Nord (Etats Unis, Canada), en Angleterre et en Belgique, la TECC est de plus en plus demandée en France.

Le premier objectif de la thérapie est d’analyser le problème : comprendre son origine, les raisons de son maintien et les conséquences dans la vie du patient. Puis, le thérapeute aidera les patients à trouver des solutions pour apprendre à surmonter les difficultés. Nous pouvons ainsi parler d'approche pragmatique car on ne reste pas seulement sur le plan de la compréhension du symptôme, mais on va chercher des solutions visant à le supprimer ou le rendre supportable. Pour cela, il est important de comprendre comment nous pouvons ancrer une difficulté psychologique.

Qu’est ce qui nous amène un jour à souffrir psychologiquement ? Tout d’abord il est essentiel de savoir que la souffrance psychologique est notre lot à tous en tant qu’être humain. Nous allons forcément au cours de notre vie traverser des périodes de doutes, d’anxiété, de tristesse, que ce soit face à une situation qui change (séparation, deuil, changement professionnel, passage en année supérieure, le temps qui passe, l’âge...), ou face à un choc (un traumatisme, une prise de conscience...). Ce n’est pas pour autant que nous allons tous avoir le besoin de courir chez le "psy" ! Cependant il est important de savoir qu'il existe des personnes aptes à vous faire passer plus facilement un cap ou vous aider à quitter une souffrance. Il n’est pas plus "anormal" d’aller voir un thérapeute car nous sommes débordés par des émotions que d’aller voir son médecin pour un souci de santé.

e p4


Bien dans sa tête Bien dans son corps

La souffrance psychologique peut être la conséquence d’un problème immédiat ou d’une mauvaise habitude prise face à une situation du passé. On peut, par exemple, souffrir au quotidien de quelqu’un qui nous fait du mal, on peut souffrir face à la perte d’un être cher, parce que l’on s’inquiète de ne pas réussir au travail, à cause d’une maladie… On peut souffrir aussi d’habitudes tenaces qui nous gâchent le vie mais dont on n’arrive pas à se détacher : c’est le cas des phobies, des addictions, des troubles alimentaires...

est négatif (par exemple : boire, fuir...). Lorsque nous sommes dans le cercle vicieux celui-ci s'entretient et se renforce au fils du temps car nous n'arrivons pas : 1) à percevoir autrement la situation, en faire une autre lecture, 2) à gérer le flux émotionnel, 3) à trouver des comportements plus appropriés ou à les mettre en application. L’objectif du thérapeute TECC sera donc de vous aider à passer du cercle vicieux au cercle vertueux. Situation déclenchante

Pourquoi comprendre l'origine d'un problème ne suffit pas à le quitter ? Comprendre pourquoi on souffre ne permet pas de faire disparaître un problème et donc la souffrance. En effet, nous nous sommes construits au fil du temps des tas de comportements, d’habitudes que nous ne pouvons pas quitter du jour au lendemain, même si nous savons qu’ils sont négatifs et même si nous en connaissons l’origine. Il faut désapprendre ces habitudes et/ou en apprendre de nouvelles. C'est le principe du cercle vicieux versus le cercle vertueux. En fonction de la représentation (pensées) que l'on se fait des évènements (situations) nous allons activer un état émotionnel positif ou négatif. Face à ce vécu émotionnel nous allons émettre des comportements visant à faire perdurer l'état émotionnel si il est positif (rester dans une situation agréable) ou au contraire à le soulager s'il

Un événement se produit

Conséquences

Concrètes et relationnelles

Pensées

Ce qui me passe par l'esprit, ce que je pense

Comportements

Ce que je fais ou ai tendance à faire

e p5

Emotions

Ce que je ressens

Marie SANDERS PSYCHOLOGUE 09 50 03 70 79 psychologue.sanders@gmail.com www.psychologue-bordeaux-tecc.fr


Bien dans sa tête Bien dans son corps L’Équilibre Acido-Basique De nos jours, en raison de notre mode de vie et de nos habitudes alimentaires, l’équilibre acido-basique est rompu et nous tendons vers l’acidification de l’organisme. Cette acidification peut être responsable de troubles de la santé comme : fatigabilité, migraines, douleurs dorsales, articulaires, crampes, spasmes musculaires, rhumatismes, arthrose, ostéoporose, tendance dépressive, troubles intestinaux, eczémas, insomnies, etc.

Qu'est-ce que l'acidose ?

Le ph qui permet un fonctionnement optimum, donc normal de notre corps, est de 7,4. De légères variations de ce ph du terrain sont compatibles avec la santé (7,35 - 7,45 ) au delà, le terrain devient pathologique ; notre corps dispose d’un système de régulation pour faire face à une grande arrivée d’acides : le système tampon. Il consiste à lier chaque acide avec une base : un sel neutre est ainsi obtenu et l’acide n’est plus nocif. Le système tampon puise les bases nécessaires (calcium, magnésium, sodium, potassium, cuivre, fer, manganèse…) dans les tissus organiques. Attention à ces pillages répétés de réserves minérales qui à plus ou moins long terme peuvent entraîner une déminéralisation. De plus, le stress et les réactions allergiques tendent à acidifier le terrain. Nos nerfs, nos organes, nos os baignent en permanence dans un marécage d’acides. les acides irritent les tissus, provoquent des inflammations douloureuses. Les muqueuses intestinales sont agressées...

- les éliminations insuffisantes par les reins et la peau - la faiblesse des glandes digestives (sécrétions biliaires, pancréatiques).

Concrètement, la correction du terrain acide porte sur 3 points essentiels :

le réglage des apports acides par la nutrition fortement alcaline, avec peu d’aliments produisant une forte acidité et favorisant les ballonnements. l’élimination des acides accumulés dans le corps - par une oxygénation profonde et régulière et une activité physique. - par le drainage des acides par les reins et la peau. (les séances en cabine infra rouges longs sont un des procédés très efficaces pour désincruster les déchets profonds et pour draîner les toxines acides ou non qui saturent le terrain organique). la reminéralisation de l’organisme par la prise de minéraux basiques comme compléments alimentaires.

" Dans notre mode de vie actuel, où nous sommes trop sédentaires, mal oxygénés, nourris d’aliments très appauvris en catalyseurs divers, il est courant de voir des troubles de santé dus à une accumulation d’acides. " Dr Catherine Kousmine

Quels sont les facteurs d'acidification ? - La suralimentation en aliments acides ou acidifiants - les carences en vitamines et oligo-éléments - la sous-oxygénation - le surmenage physique, le stress, les attitudes négatives

e p6

Rayocéan sera présent au Salon Zénitude du 11 au 14 février à La Teste de Buch

Véronique BRICE

Thérapeute certifiée en Biorésonance - Naturopathie 06 59 12 85 30 www.bioresonance-thérapie.fr


Les Huîtres, peu calorique... 100% Naturelles Apport enMinéreaux

Décoratrice d'Intérieur, d'Extérieur Création, Harmonisation, Association En tout genre et tout style Pour particuliers et/ou professionnels

Mon métier, c'est ma passion Véronique COUREAU Décoration port. 06 28 56 20 57 / veronique.coureau0292@orange.fr

Dégustat Dégustation station sur place Vente V t à emporter t

La Cabane de Laurinette

La solution durable au jetable

Port de la teste 33260 la Teste de Buch 05 57 73 62 88 - 06 15 20 62 35 lacabanedelaurinette.free.fr

Vaisselle et emballages 100% biodégradables 09 81 96 89 13 - contact@unikeco.com

RETROUVER L’EQUILIBRE AU NATUREL

Les Opticiens Mutualistes

s

La solution optique la mieux adaptée à votre bien être visuel

Lunetterie

2ème paire offerte

Régénérez vous grâce à un soin Vitalisation avec luminothérapie

Bol d’air Jacquier + Cabine Infrarouge offre de bienvenue 25

une cure de revitalisation "Santé" Nettoyage en profondeur de l’organisme et stimulation des défenses immunitaires

Véronique Brice

tél. 06 59 12 85 30

Lentilles de contact Solaires Pôle dédié au sport Large gamme de lunettes sportives adaptées à votre vue, tous styles de verre, en blanc ou solaires : ADIDAS, NIKE, RUDY, PUMA, JULBO...

10%*

de remise sur un achat monture sport + verres correcteur *sur présentation de ce coupon

www.bioresonance-thérapie.fr

Le Roof Centre de bien-être et de soins naturels 960, avenue de l'Europe - Entrée 2 - 1er étage 33260 La Teste de Buch - Bassin d'Arcachon

Les Opticiens Mutualistes pour le prix et pour l’esprit

Découvrez nos 8 centres optiques :

www.pavillon-mutualite.com 0826 300 033*

*15 cts la minute


Alimentation Saine Alimentation Saine Gourmandises croquantes aux fruits secs

Les légumes de l'hiver Légumes

janv.

fév.

X

X

BATAVIA, LAITUE

X

X

X

BETTERAVE ROUGE

X

X

X

Blette

X

X

X

CAROTTE

X

X

CÉLERI-RAVE

X

X

X

CHAMPIGNON DE PARIS

X

X

X

CHOU FRISÉ, LISSE OU ROUGE

X

X

X

CHOU-FLEUR

X

X

X

X

X

Ail

mars

X

Asperge

X

CÉLERI BRANCHE

CHOU-rave Courges, potimarron

X

épinards, endive

X

X

X

mâche, scarole, frisée

X

X

X

navet

X

X

X

panais

X

X

X

poireau

X

X

X

radis noir

X

X

X

X

X

X

kiwi

X

X

X

POire

X

X

X

POMME

X

X

X

X

oignon blanc en botte

X

radis rose long rutabaga, topinambour FRUITS

Ingrédients pour 30 gourmandises environ : l 100 g d'amandes entières. l 100 g de pruneaux, soit environ 10 pruneaux, ou autres fruits secs. Si l'on prend des abricots ou des raisins secs, il faudra ajouter un peu d'eau (environ 1 à 2 c à s) pour permettre de lier la préparation. l 1 zeste de citron ou d'orange (facultatif), non traité évidemment. l 30 g de graines de sésame complet.. l Petites caissettes de papier sulfurisé. Mettre les amandes, les pruneaux et le zeste de citron dans le mixeur et mixer jusqu'à obtenir une pâte. Former des petites boules avec les mains et les passer dans les graines de sésame. Les déposer ensuite éventuellement dans des petites caissettes de papier sufurisé pour les servir. Remarques : ce sont les pruneaux qui sucrent la préparation. Leur richesse en fibres diminue leur index glycémique. - 100 g de graines de sésame apportent 750 mg de calcium. - 100 g d'amandes apportent 250 mg de calcium.

e p8


Alimentation Saine Alimentation Saine Quelques index glycémiques pour se repérer

Glucose Confitures ordinaires Sucre blanc ( saccharose) Pain blanc Fruits séchés Pain complet Pain de seigle Chocolat noir

Du sucre oui ...mais du bon! es fêtes approchent à grands pas, avec leur lot de gourmandises sucrées bien évidemment. Qui s'en plaindra ? Probablement notre pancréas, notre foie et notre organisme dans son ensemble. Pas question pour autant de se priver de chocolat et autres douceurs de fêtes, mais peut-être peut-on limiter les dégâts. Dans la famille des « sucres », plutôt appelés « glucides » ou « hydrates de carbone » dans le jargon diététique, il faut distinguer : les sucres à index glycémique élevé, ou sucres « rapides », qui passent donc rapidement dans le sang, et les sucres à index glycémique bas, ou sucres « lents », qui sont assimilés plus lentement. L'inconvénient des sucres dits « rapides » est de favoriser l'hyperglycémie, c'est-à dire l'augmentation excessive de glucose dans le sang. Cette hyperglycémie entraîne une hypoglycémie réactionnelle (baisse du glucose dans le sang) qui, elle, induit un besoin de sucre. On assiste donc à une succession d'hyperglycémies et d'hypoglycémies avec besoin impératif de consommer du sucre et sensation de faim. En somme, « le sucre appelle le sucre » et l'excès de sucres « rapides » incite au grignotage. C'est un cercle vicieux dont les premières conséquences sont la fatigue, la prise de poids et une acidification de l'organisme. Au moment de préparer les douceurs sucrées pour les fêtes, il faudra donc faire le tri. Eviter le sucre blanc, raffiné, dont l'index glycémique est très élevé et préférer : le sucre complet, riche en minéraux et dont le petit goût de réglisse parfumera agréablement vos préparations.

L

100 90 75 70 60 50 40 20

les sirops de céréales : sirop de blé, de riz, malt d'orge. le sirop d'agave, obtenu à partir de la sève d'un cactus. le sirop d'érable, obtenu, lui, à partir de la sève sucrée des érables, concentrée par évaporation, le miel, riche en minéraux et en vitamines, à condition qu'il n'ait pas été chauffé. les fruits secs (pruneaux, dattes, raisins, figues, abricots...), au fort pouvoir sucrant et riches en fibres qui ralentissent l'assimilation des sucres qu'ils contiennent, mais sans conservateurs de préférence (E220, E320), la stévia, plante verte reconnue pour son étonnant pouvoir sucrant. Et je ne vous parle pas des gâteaux de haricots azukis, du sarrasin aux pommes et des cookies « lentilles/chocolat », vous ne me croiriez pas... Attention aux édulcorants : ils entretiennent la dépendance au goût sucré et induisent une stimulation de la sécrétion d'insuline.

e p9

Manger autrement, ça s'apprend ! Geneviève Besseiche «L’atelier 3S»

05 56 95 61 71 http://macsa.free.fr


(D)Éco-habitat (d)Éco-habitat La Cuisine

couleurs chaudes ou couleurs froides ?

L

a cuisine est toujours l’espace où l’on se retrouve pour prendre les petits déjeuners, l’apéritif, les brunchs entre copains qui débarquent à l’improviste ; c’est un espace confidentiel entre femmes ou d’homme à homme. De plus en plus ouverte vers le séjour, les couleurs de la cuisine imprègnent notre quotidien et impose une atmosphère. Pour transformer votre cuisine à peu de coût, un simple coup de pinceau sur un mur judicieusement choisi change tout. Assurez-vous que les couleurs de votre intérieur correspondent bien à votre tempérament. Oser la couleur c’est se dévoiler. Si vous aimez le rouge ne vous en privez pas, adroitement placé il peut être tonique et en parfaite adéquation avec votre personnalité. Pour jouer avec une couleur très forte mieux vaut éviter de la mettre sur quatre murs au risque d’étouffer ou de rétrécir la pièce. Essayez ponctuellement sur un seul mur. Placées en contre-jour, les couleurs vives ne ressortent que mieux, modulez en fonction des entrées de lumières et de son exposition, opter pour des couleurs solaires dans les pièces au

nord ou peu éclairée. Un même rouge dans une pièce claire ou sombre n’est pas perçu avec la même intensité. Tempérez avec des tons neutres tels que les gris neutres, les gris colorés, les matières naturelles tel que le bois, du blanc, du beige fondu… Si vous n’avez pas d’idée pour la mise en couleur de votre cuisine, portez votre attention sur l’extérieur, une teinte peut accrocher votre regard, reproduisezlà, vous serez en relation intime avec votre environnement : rouge brique d’un toit, vert de gris d’un olivier, turquoise grisé d’un cèdre, bleu des lavandes, mousse… Mais encore, excitez vos papilles avec un vert salade ou un rouge framboise, un jaune safran, un ton aubergine, un marron glacé. Vous vous concoctez alors une belle ambiance !

Marie-Pierre SERVANTIE Chromo - Architecte dplg

Tél : +33 (0)5 56 42 23 97 Site : www.architecture-couleur.com

e p 10


   

   



Sur l’ensemble de nos prestations

HÔTEL-RESTAURANT-RÉSIDENCE-SOINS ESTHÉTIQUES-BALNÉO-BONS CADEAUX

Sur présentation de ce bon

   

la décoration au naturel .fr

www.mavieco.fr Le premier salon virtuel des produits et services écologiques, bio et naturels

chantiers : conseil et réalisation Eco-habitat

Eco-construction

Véhicules propres

atelier / boutique Alimentation bio  

Bien-être

Eco-tourisme

Découvrez les meilleures solutions pour consommer d’une façon plus écologique tout en réalisant des économies sur :

w w w. m a v i e c o.f r

    


Éco-Quartier Éco-Quartier Le

quartier V auban à F ribourg une caserne reconvertie en éco - quartier

S

'il est une ville emblématique des alternatives environnementales en Europe c'est bien Fribourg. Reconnue capitale écologique de l'Allemagne, sa réputation autour de son engagement environnemental n'est plus à faire : une politique de transport urbain et d'environnement global en fait une référence. Fortement investie dans les problématiques liées au développement durable, elle accueille près de 10 000 emplois directement attachés aux activités environnementales. Modèle de réflexion énergétique, environnementale et sociale elle a développé des projets innovants en matière d'habitat dont le quartier Vauban est le plus connu.

Comme un clin d'oeil à l'histoire C'est sur un quartier de casernes qu'a émergé le quartier Vauban, qui n'a rien à voir avec les constructions du maréchal du même nom. Un vestige de l'occupation française après la Seconde Guerre mondiale que la ville de Fribourg-en-Brisgau, au sud-ouest de l'Allemagne, a récupéré, en 1992, après le retrait des forces alliées, suite à la chute du mur de Berlin. A moins de 3 km du centre ville, le terrain s'étend sur 38 hectares intégrant un ruisseau et de vastes espaces boisés, synthèse entre la vie en ville et à la campagne, lieu rêvé pour un modèle citadin de « cité-jardin ». Véritable clin d'œil à l'histoire où l'urbanité succède au militaire.

Vauban, entre l'ancien et le nouveau En 1996, alors que les casernements sont illégalement occupés, la municipalité lance un programme de renouvellement du secteur, en phase avec le développement durable. Douze anciennes casernes ont ainsi été conservées et rénovées, occupant un terrain d'une superficie de 4 ha. Quatre d'entre elles sont affectées à 220 logements alternatifs en partie habités par les squatters à présent « régularisés ». Six autres casernes accueillent 600 logements pour étudiants. Enfin, une ancienne caserne est transformée en maison de quartier et en centre socio-culturel accueillant les associations locales. Les 34 ha restants sont restructurés et consacrés

e p 12


Éco-Quartier Éco-Quartier

à la création de 2000 logements et de 600 emplois, dont la plupart sont regroupés sur 6 ha destinés aux activités industrielles et artisanales. À l'est de la Merzhauser strasse (voie nord-sud de liaison interquartier) est programmé un ensemble de maisons à énergie positive, autrement dit qui produisent plus d'énergie qu'elles n'en consomment. Quant aux autres bâtiments du quartier, ils sont équipés de toitures végétalisées, d'une exposition optimisée à la chaleur solaire, de panneaux solaires et ont été conçus avec des matériaux écologiques. Exit le tout-auto Une ligne de tramway relie Vauban au centre-ville depuis avril 2006. Afin de gagner de l'espace au profit des habitations et des espaces publics, les places de parking ou garages privés ne sont envisagés que pour 25 % des logements, situés à la marge du quartier. Pour les autres logements, deux parkings-silos sont construits aux entrées du quartier. Du coup,  les voies de circulation automobiles sont réservées au jeu (Spielstrassen), et les enfants peuvent bouger en toute liberté, les voitures n'ayant pas la priorité et ne devant pas dépasser une vitesse de 5 km/h. De façon générale, malgré les doutes initiaux, ce nouveau concept de

circulation fonctionne remarquablement bien. Le quartier Vauban est, à la veille d'une catastrophe climatique, un modèle d'organisation urbaine en matière de transport et de circulation. Vie citoyenne Une forte participation citoyenne au projet a débouché sur la constitution de plusieurs Baugruppen, ou « groupes de construction » composés de personnes désireuses de construire leur logement. Des motivés qui se regroupent afin de définir l'organisation de leur lieu de vie au cours de multiples réunions précédant la transmission de leur projet à un maître d'œuvre. Avantages de ces Baugruppen : la création de liens de voisinages avant l'occupation des lieux et la mutualisation des coûts et des équipements. Une démarche écologiquement durable et humainement appréciable qui fait de plus en plus d'émules chez nous. (cf. Communauté de Communes de Mimizan, cohabitatmimizan.blogspot.com).

e p 13

Isabelle CAMUS 06 72 24 44 98 http://bordeauxchartrons.blogs.sudouest.fr/ http://www.aqui.fr/ - www.hnord.org


Éco-habitat Éco-habitat Napevomo,

Un projet d'habitat du futur

C

oncevoir et réaliser un projet d’habitat du futur qui soit à la fois énergétiquement performant, moderne et agréable à vivre est le fruit d’un partenariat entre compétences d’origines diverses. À la force de la recherche du Laboratoire Trefle et du centre de ressources technologiques, se sont alliés la créativité d’un architecte et d’un designer, le savoir-faire des industriels Aquitains et enfin l’audace, la jeunesse et les compétences de ses douze instigateurs : les élèves-ingénieurs d’Arts et Métiers ParisTech – Bordeaux-Talence. Cette association a permis à l’équipe Napevomo de bâtir un projet intégrant les qualités d’une œuvre architecturale et les exigences techniques qui confèrent au bâtiment ses propriétés d’efficacité énergétique. L’équipe porteuse du projet Napevomo poursuit ainsi un objectif ambitieux : réaliser un prototype qui devienne un véritable modèle d’habitat du futur, pour des logements collectifs et des bâtiments qui répondent aux besoins du marché.... A caractère durable grâce à un impact environnemental maîtrisé, le projet Napevomo est aussi moteur du développement de la filière construction bois et des technologies solaires en région Aquitaine. donné à la maison, est issu de la langue cheyenne et signifie « Est-ce que tu te sens bien ? », Napevomo, nom en référence au profond respect que ce peuple amérindien vouait à la nature.

Son architecture bioclimatique est le premier élément de ce concept avec : > des ouvertures en lien avec la course du soleil de manière à favoriser la pénétration de la lumière naturelle (ouverture zénithale), et à permettre les gains en chaleur (grandes ouvertures en façade sud). > une toiture et un mur végétalisés auto-irrigués pour faciliter le rafraîchissement naturel de la maison et favoriser son confort d’été. L’irrigation se fait à partir de la récupération de l’eau de pluie et du recyclage naturel des eaux usées (par un procédé de lombrifiltration). > le choix d’un matériau de construction, neutre en carbone : le pin des Landes. > la valorisation des déchets grâce à une isolation réalisée à partir de fibres de bois et ouate de cellulose, produite en Aquitaine.

> un confort thermique renforcé avec l’utilisation de matériaux de décoration (mur et sol) en terre crue. Si la conception de la maison est complexe, son utilisation au quotidien est facilitée par l’introduction de la domotique qui rend toutes ses technologies « transparentes ». Elle offre ainsi à ses habitants les meilleures conditions pour un réel confort de vie. Pour exemple, la gestion des éclairages et la commande des persiennes sont entièrement automatisées. Les visites proposées au public à partir du début de l'année 2011 permettront en parallèle de faire vivre l'expérience Napevomo au plus grand nombre (étudiants, écoles primaires, professionnels…).

e p 14

Julien BODENNEC Président du projet Napevomo www.napevomo.com


aqui.fr

Votre journal régional en ligne www.aqui.fr

CONSTRUIRE BOIS

®

À partir d'un plan type permis de construire nous proposons : - un devis adapté aux différents composants de votre projet - la conception et la réalisation des éléments : planches bois, murs ossature bois et charpente - un plan de pose clair et précis

Quérandeau 40, av. du Duc de Lorge 33127 Saint Jean d'Illac Tél. 05 57 97 73 73

www.construirebois.fr

G

R

O

U

P

E

BA R I LLET®


Découverte Découverte

De Sauveterre à la mer : la plus belle piste cyclable de

D

epuis quelques mois, une piste continue de 124 kilomètres* de long s’est ouverte pour le grand bonheur des cyclistes. Elle relie Sauveterre-de-Guyenne à Lacanau-Océan, via Bordeaux, où certaines discontinuités étaient encore présentes. L'inauguration de la piste quai de la Souys (Bordeaux-Floirac) permettant de joindre Bordeauxcentre à l'entrée de la voie verte « Roger Lapébie » en octobre 2009 en est l'illustration. Cet été 2010, l'association Vélo Cité a également sollicité certains services techniques institutionnels pour parcourir près de 38 kilomètres de pistes de Bruges à Floirac afin de travailler sur une vision purement "cycliste" des panneaux indicateurs. Au départ de Sauveterre-de-Guyenne, la piste " Roger Lapébie " est un des axes du tourisme vert de la Gironde. Construite sur l'ancienne voie ferrée, elle a été depuis aménagée, et il est aujourd’hui question d’une extension de la piste jusqu'au canal des Deux-Mers. Sur plus de 50 kilomètres, les gares sont réhabilitées et offertes aux passants : piano-bar, restaurant, station-vélo ou bars à vin.

France

Autant de haltes culturelles (festival « Ouvre la voix ») et gastronomiques sur un parcours légèrement vallonné où se succèdent vignes, forêts et discrètes chartreuses. Son itinéraire couvre près de 11 communes, chacune soucieuse de créer la continuité cyclable. L’entrée sur Bordeaux s’entame de façon bucolique, en longeant la Garonne : Quai de la Souys, pont de Pierre et les Quais de la rive gauche. Passées les communes de Floirac, de Bordeaux et Bruges, la piste quitte véritablement le milieu urbain à hauteur d’Issac (Saint-Médard-en-Jalles) pour plonger dans la forêt des Landes de Gascogne. À partir de là, les pins et le calme environnant accompagnent le cycliste sur d’impressionnantes portions tirant à perte de vue. Les premières dunes, et l’arrivée à Lacanau-Océan sonnent comme la fin du voyage, avec l’immensité de l’océan devant soi. La piste ne peut effectivement, pour le moment, aller plus loin !

* information donnée par le Comité Départemental du Tourisme de Gironde

e p 16


Découverte Découverte Le Verdon

Les pistes cyclables de Gironde

Soulac

Etauliers

Hourtin Lacanau océan

BORDEAUX

Lège Cap-Feret

La piste Sauveterre - Lacanau

Blaye

Carcans

Arcachon

Biganos

Sauveterrre-de-Guyenne Uzeste

A noter que l'association Vélo-Cité faisant la promotion du vélo sur le territoire de la communauté urbaine de Bordeaux s'est battue pendant des années pour assurer la continuité cyclable à ses extrémités afin que la piste puisse la traverser sereinement.

Les conseils aux cyclistes par Vélo-Cité Bien positionner ses mains sur le guidon .

Tout comme l’automobiliste garde son pied droit proche de la pédale de frein, le cycliste doit garder ses mains à proximité des poignées de frein. Lorsque l'on circule à vélo, il peut arriver de devoir freiner en urgence. Un piéton qui traverse subitement devant soi, un automobiliste indélicat qui tourne à droite sans clignotant, etc… Une habitude simple à prendre et qui permet de gérer les situations d’urgence.

Muriel SOLA

Chargée de mission Vélo Cité

http://www.velo-cite.org

e p 17


Bien dans son corps Bien dans sa tête Des bienfaits du coaching sportif à domicile. Le "coaching" (en anglais: entraînement) sportif à domicile est un concept importé des États-Unis qui commence à se répandre peu à peu, tout en restant encore trop peu connu. Il mérite de l'être, pourtant, tant ses bienfaits sont efficaces.

Le coaching à domicile est une formule respectant à la fois votre autonomie et vos ambitions. En effet, le coach se déplace chez vous, aux heures ayant votre préférence, durant toute la journée. Vous n'avez rien à prévoir. Il apporte son propre matériel : step, haltères, barres, swiss ball, tapis de sol. Votre maison ne ressemble pas du tout à une salle de sport ? Un dégagement minimal d'espace dans une pièce suffit. Le coach s'engage par ailleurs à une supervision personnalisée. D'abord, il vous écoute lors d'une première rencontre, ayant valeur de bilan. Sont alors pris en compte votre état de santé général, vos souhaits et objectifs spécifiques. C'est à partir de ces éléments qu'un plan de suivi personnalisé vous sera proposé en fonction de votre âge, votre condition physique ou votre niveau de performance sportive. Cette étape de l'analyse de vos besoins est essentielle. Il y a autant d'accompagnements différents que de demandes différentes. Certains voudront seulement entretenir leur forme physique générale, d'autres retrouver la tonicité de tels types de muscles, d'autres encore améliorer souplesse et équilibre. La personnalisation de l'accompagnement dans le concept de coaching sportif laisse précisément une place à tous les besoins particuliers : perte de poids, recouvrement de la tonicité musculaire après une grossesse, renforcement musculaire, arrêt de la cigarette et amélioration du rythme cardiaque, maintien de l'équilibre, voire perfectionnement de performances déjà acquises.

Pédagogue, il établit un programme de progression dans lequel vous pourrez vous développer sans découragement. Il adapte si besoin la séance à votre condition du moment. Il vous conseille en parallèle sur le plan nutritionnel. Il vous aide à atteindre vos objectifs. Or, ici, chacun peut trouver sa place : ceux que la pratique sportive a toujours inhibés, ceux qui veulent la redécouvrir, les personnes en situation de handicap, les personnes âgées, voire les amateurs de course en extérieur ayant besoin d'un soutien et plus généralement tous ceux qui visent légitimement le bien-être. Ces derniers peuvent bénéficier de services appropriés qui ne s'inscrivent pas directement dans le contexte de la pratique sportive: massages, relaxation, sophrologie. Des formations en petit groupes homogènes sont envisageables dans tous les cas pour celles et ceux qui le préfèrent. En somme, le coach sportif est celui qui vous fera redécouvrir que l'équilibre d'une vie saine est au seuil de votre propre domicile et ne dépend que de votre propre décision. Il est le ministre dévoué de votre santé, au sens plein de ce terme. Alors pourquoi ne pas lui ouvrir votre porte ?

e p 18

Sébastien GUILLEMET Coach sportif à domicile

06 21 07 37 91 contact@eresport.com / www.eresport.com


Bien dans son corps Bien dans sa tête H ydrothérapie :

pour les chiens aussi !

es bienfaits thérapeutiques de l'eau ne sont plus à présenter et sont utilisés depuis l'Antiquité en médecine humaine. Depuis quelques années, les chevaux de sport de haut niveau bénéficient aussi de soins en piscine dispensés dans quelques centres en France. La technique s'est adaptée à nos compagnons à truffe, pour les aider à mieux récupérer d'un problème locomoteur, d'une chirurgie orthopédique ou neurologique ou tout simplement pour les garder en condition physique optimale lorsqu'ils font du sport…

L

L'hydrothérapie est basée sur le principe de la poussée d'Archimède qui énonce : "tout corps plongé partiellement ou totalement dans un liquide au repos, subit de la part de ce liquide une poussée verticale vers le haut, égale au poids du volume de liquide déplacé". La poussée d’Archimède (ou poussée hydrostatique) varie avec la densité du corps immergé et en fonction du niveau d’immersion. En rééducation canine, cette propriété est également employée en faisant marcher l’animal à différents niveaux de profondeur ou en le faisant nager totalement immergé. On évalue qu’un chien pesant cinquante kilos n’en pèsera apparemment plus que trois quand il sera totalement immergé. La poussée d’Archimède place le chien dans un état d’apesanteur relative qui allège son poids apparent. Cet avantage est mis à profit pour les pathologies musculaires ou articulaires. Le mouvement actif des membres est facilité car la charge est allégée : l’hydrothérapie permet un traitement ou une prévention de l’amyotrophie pour des muscles faibles voire paralysés. La pression sur les articulations peut être précoce et progressive (en jouant sur les profondeurs d’immersion). Le chien peut faire des exercices actifs dans l’eau même en cas de fracture en cours de consolidation. Les muscles sont continuellement utilisés pour

stabiliser la position du corps et sont donc stimulés. Dans le cas des lombalgies, l'allègement artificiel permis par l'eau entraîne la décompression du disque intervertébral de la colonne vertébrale et le relâchement des muscles paravertébraux. Un centre d'entraînement un peu particulier Comme les sportifs humains de haut niveau, certains animaux – chevaux ou chiens – sont des athlètes qui nécessitent un entraînement régulier pour entretenir leur souffle et leur musculature. C'est une des utilisations de l'hydrothérapie qui associe un tapis roulant immergé à une petite piscine et permet à l'animal de se muscler plus efficacement puisque la résistance de l'eau lui impose un effort supplémentaire. L’existence d’un contre-courant créant des turbulences permet de créer une pression supplémentaire

e p 20


Bien dans son corps Bien dans sa tête obligeant ainsi le chien à plus d'effort sur le tapis de marche. Utilisation thérapeutique Tous les traitements des affections locomotrices (depuis la "simple" arthrose jusqu'à la parésie ou la paralysie prononcée ou pour ceux qui viennent de subir des chirurgies orthopédiques ou neurologiques lourdes : hernie, laminectomie, etc…) peuvent être optimisés par des séances d'hydrothérapie selon la prescription du vétérinaire traitant. Suite à un traumatisme accidentel ou chirurgical, une fois la phase aiguë de l’inflammation passée, on trouve un bénéfice considérable dans le mouvement. L’exercice permet d’augmenter les forces musculaires, de diminuer les tensions articulaires et de soulager la douleur. L’hydrothérapie facilite la réalisation des mouvements en relaxant les articulations et les muscles.

Avec un niveau d'eau réglable, l'hydrothérapie en piscine permet d'accompagner les chiens qui souffrent de troubles locomoteurs de degrés divers, pour leur permettre de raccourcir leur convalescence et de retrouver plus rapidement le plein usage de leurs membres. Une séance d'hydrothérapie Après un temps d'adaptation qui varie de quelques secondes à quelques minutes selon l'animal (peureux, hydrophobique ou simplement... paresseux !), le chien comprend très vite qu'il doit marcher pour rester en ligne et lutter contre le défilement du tapis. La température de l'eau est comprise entre 24 et 28°C. Une séance normale dure une vingtaine de minutes (les premières séances peuvent être très courtes) à raison d’une à trois séances par semaine selon la disponibilité du propriétaire. Un cycle de dix séances est généralement recommandé pour aider le chien à retrouver une musculature qui lui permettra ensuite de se mobiliser à l'air libre. Deux cliniques vétérinaires en Gironde sont équipées de ce type de machine d'hydrothérapie et reçoivent des patients à quatre pattes pour leur permettre de retrouver une vraie vie… de chien ! Si ces méthodes vous intéressent, n'hésitez pas à contacter votre vétérinaire traitant pour plus de renseignements.

Catherine LAURENT Docteur Vétérinaire

e p 21


Espace Jardin Espace Jardin La Taille et ses Bienfaits Dans la nature, les arbres se développent librement, fleurissent et fructifient à leur guise. L’homme a cherché à en tirer le meilleur parti en concentrant la sève sur un nombre restreint de branches.

1) 3 BONNES RAISONS DE TAILLER Ce sont les animaux qui transforment la matière. Cette opération d’entretien est toutefois souvent utile pour les raisons suivantes : - elle régule la croissance : en raccourcissant les rameaux trop longs et en supprimant ceux qui déséquilibrent la ramure, on maîtrise le volume et l’encombrement des plantes. - Elle stimule la floraison : en favorisant la croissance des rameaux qui portent des fleurs, on augmente la quantité de fleurs chaque année. - Elle favorise la mise à fruit : sur les arbres fruitiers, la taille oriente la sève pour faire évoluer les bourgeons à fleurs et donc à fruits, sans apports d’engrais supplémentaires.

juste après la floraison, afin qu’ils produisent tout de suite de nouveaux rameaux qui porteront les fleurs de l’année suivante. > En fin d’hiver pour les arbustes à floraison estivale et automnale. On les taille donc au démarrage de la végétation pour favoriser l’émission ces jeunes branches. On taille aussi à ce moment les arbres fruitiers à pépins, les arbres à noyaux ne nécessitent pas à proprement parler d’une taille régulière ; on parlera là d’une taille d’entretien. Les pêchers ont une taille bien particulière car ils possèdent des rameaux différents. > En fin de printemps pour les haies. Les haies formelles de persistants se taillent en juin, puis en septembre. Les haies fleuries se taillent comme les arbustes à fleurs.

2) QUAND FAUT-IL TAILLER ?

3) LE GESTE ECOLOGIQUE

> La taille n’est pas obligatoire. Mais si, pour que la plante réagisse dans un sens particulier, on décide alors de tailler, il faut le faire à certaines périodes de l’année afin d’éviter d’affaiblir inutilement la plante. > Jamais par temps de gel. C’est un principe de base. Les plaies ne peuvent cicatriser s’il fait très froid et le gel rentrerait par les plaies de taille. > Après la floraison pour les arbustes de printemps. Forsythias, Wegelia fleurissent sur les rameaux de l’année précédente. Il faut donc les tailler

Quand les plantes pleurent Certains végétaux ligneux comme les arbres fruitiers à noyaux ou la vigne produisent parfois des écoulements après une séance de taille. On dit qu’ils « pleurent ». Ces écoulements empêchent les plaies de bien cicatriser et laissent ainsi le champ libre aux maladies. Pour éviter ce phénomène, il faut s’abstenir de les tailler au printemps, périodes d’intenses mouvements de sève, aération par brassage…

e p 22


Espace Jardin Espace Jardin LE RECYCLAGE

Conseils pour bien tailler un rameau

C'est éviter le transport inutile des matières qu'elles soient :

-

- Alimentaires : épluchures légumes et d’agrumes, marc de café, thé, coquilles d’oeufs …

Couper horizontalement ou en biseau ? Si le rameau est vertical la coupe horizontale va former un plateau où risque de s’accumuler de l’eau qui va compromettre la cicatrisation. Dans ce cas, la coupe en biseau est conseillée. Pour les autres rameaux, cela n’a pas d’importance. - Ne pas coupez trop près d’un bourgeon ; qu’elle soit plate ou en biseau, la coupe doit être à 1 cm au moins au dessus : on dit à l’épaisseur d’un « ECU ». Si la coupe est trop longue, il restera un morceau de tige que l’on appellera un chicot qui par la suite sèchera et sera propice aux attaques de maladies, chancres et bactéries. - Utiliser des outils désinfectés et bien affûtés. - Si les plaies de traille dépassent 5 cm de diamètre, il faudra procéder à la pose de mastic « Fongicide cicatrisant » du type Goudron de Norvège en prenant bien soin de bien appliquer le mastic de 1,5 cm de part et d’autre de la plaie occasionnée.

- Domestiques : journaux (pas de papiers glacés), cartons, cendres de bois... - Végétales : plantes annuelles et bisannuelles, vivaces, bulbes, taille d’arbustes ou d’arbres... Pour les deux derniers cas, il serait souhaitable d’investir dans l’achat d’un broyeur ce qui permettrait de RECYCLER in situ le matière broyée dans le potager, le dessous des haies ou également sur vos massifs.

De ce fait votre empreinte écologique sera meilleure

Pensez-y Conseil en Environnement

VOUS VOILÀ PRÊT A TAILLER EN TOUTE TRANQUILLITÉ !

06 89 38 86 94

e p 23


B ienvenus

au paradis ter restre

« Le panier d’Eve… et la

!

d’Adam

En ce début d’année 2011, le Jardin d’Eden ouvre ses portes au centre commercial Saint-Christoly ! « Le panier d’Eve… et la pomme d’Adam ! » société spécialisée dans la mise en valeur de l’agriculture raisonnée et de l’artisanat locaux, vous propose ses produits extra-frais à prix abordables en plein cœur de Bordeaux. Il s’agit d’initier une nouvelle forme de distribution basée sur le respect à la fois du consommateur, du producteur et de leur environnement commun. Vous y trouverez des fruits, légumes, produits laitiers… issus de l’agriculture paysanne locale, « à faible impact environnemental », et à forte valeur ajoutée pour votre santé. Une partie de cette production locale sera transformée par nos propres soins sur place et devant vos yeux ! Autre particularité de ce lieu unique, « Le panier d’Eve… » héberge l’association « Grenelle Terre » qui cherche à porter les mesures du Grenelle de l’environnement au plus près des concitoyens et vous offre, de ce fait, le premier espace d’éco-conseils gratuits au sein d’un centre commercial. Manger mieux, moins cher, respecter le travail de son prochain, tout en préservant l’environnement commun : enfin, un avant goût de paradis !

« Le panier d’Eve… et la d’Adam ! » wwww.panierdereve.com Directeur : Chab Kachani 06 60 43 40 40 c.kachani@hotmail.fr

e p 24

www.grenelleterre.sitew.com Directrice : Marie-José del Rey 06 99 95 37 37 mjdelrey.grenelleterre@gmail.com


Un petit pépin, un gros accident… cela n’arrive pas qu’aux autres !

MAAF vous aide à protéger ceux que vous aimez Grâce au contrat prévoyance Tranquillité Famille, votre famille et vous-même serez à l’abri du besoin en cas d’accident de la vie courante.

MAAF à votre service : pour connaître l’agence la proche de chez vous, connectez-vous sur www.maaf.fr ou téléphonez au 0 969 328 328

R.C.S. NIORT B 542 073 580

(appel non surtaxé - coût selon opérateur)


Nature, environnement Nature, environnement

Tempêtes en Aquitaine

D

e tout temps, nous sommes les témoins de tempêtes plus ou moins violentes. En Aquitaine, les tempêtes des mois de décembre 2009 et janvier 2010, succédant à celles de décembre 1999, sont encore présentes dans nos mémoires : vents tourbillonnants, pluies torrentielles, chutes des arbres, inondations, … Cependant, il n’est pas inutile de souligner que notre très courte mémoire humaine nous fait bien souvent qualifier ces évènements de « tempête du siècle ». Revenons sur le phénomène lui-même.

Qu’est-ce qu’ une tempête ? Une tempête se caractérise par des vents rapides et des précipitations intenses. Elle peut être accompagnée d’orages donnant des éclairs et du tonnerre ainsi que de la grêle et des tornades. Le terme de tempête météorologique peut en réalité désigner plusieurs phénomènes, allant de la « tempête modérée », aux « cyclones dévastateurs ». Dans tous les cas, ces phénomènes sont liés à la formation d’une dépression. En zone tempérée comme en Aquitaine, les tempêtes se forment par la rencontre de masses d’air présentant des écarts de températures importants (air froid contre air chaud).

Quelques tempêtes en Aquitaine qui ont marqué les esprits depuis les années 1980 : - octobre 1984 : cyclone « Hortense » qui avait atteint d’abord la Galice puis l’Aquitaine avec 166 km/h à Arcachon, 5 morts au moins en France. - Février 1996 : cyclone « Jennifer » avec un record absolu de 176 km/h au Cap Ferret. - décembre 1999 : tempête « Martin » sur les côtes atlantiques françaises : vent atteignant les 199 km/h en rafales, 27 morts, importants dégâts matériels, 238 000 hectares de forêts dévastés. - janvier 2009 : tempête « Klaus » sur les côtes atlantiques françaises : vent atteignant les 173 km/h en rafales, 6 morts, importants dégâts matériels, 300 000 hectares de forêts dévastés.

Evaluation de l’intensité des tempêtes Il n’existe pas réellement d’échelle d’intensité des tempêtes. La puissance de ces phénomènes météorologiques peut être estimée de plusieurs façons. En mer, l’échelle de Beaufort, mesurant la force du vent par degrés successifs numérotés de 0 (calme) à 12 (ouragan), peut être associé à la quantification de l’intensité des tempêtes. La force des tempêtes est également appréciée par l’importance des dégâts constatés à terre (dégâts


Nature, environnement Nature, environnement

matériels et humains, dégradation et/ou modification des paysages). Ainsi, en Aquitaine, chaque année, sous l’action conjuguée des vents et de l’érosion marine, la dune du Pilat avance de 3 à 10 mètres vers l’intérieur des terres. Sous l’effet de la dernière tempête de 2009, elle a progressé de 5 à 10 mètres. Sa hauteur actuelle est de 105 mètres. Elle atteignait jusqu’à 116 mètres en 1936.

Une prévision est-elle possible ? Les modèles climatiques dont on dispose actuellement ne sont pas encore complètement adaptés à la prédiction des tempêtes. Cependant, comme tout phénomène météorologique, l’observation de la naissance et de l’évolution des tempêtes est devenue possible ces dernières années de part l’utilisation des satellites, laissant généralement le temps nécessaire à la diffusion de bulletin d’alerte ou de mise en garde à la population.

Y-a-t-il plus de tempêtes aujourd’hui que par le passé ? Si l’on considère les 50 dernières années de relevés de Météo-France, le nombre de tempêtes ne s’est pas accru. Au vue des dégâts estimés, il pourrait être envisagé que c’est l’intensité des tempêtes qui a fortement augmentée. Mais à vrai dire, rien ne laisse supposer que c’est bien le cas. Le lien entre le changement climatique et son impact sur la fréquence ou l'intensité des tempêtes, en particulier en Europe, est loin d'être clairement établi. Nous ne disposons pas d’assez de recul pour relier

avec certitude les deux phénomènes. L’étude des climats du passé montre des épisodes de « détériorations climatiques » ainsi que des périodes marquées par une augmentation apparente de la fréquence et de l’intensité des tempêtes (comme ce fût le cas il y a environ 2800 ans en Aquitaine). Cependant la comparaison entre ces époques éloignées n’est pas envisageable du fait d’une action humaine aujourd’hui beaucoup plus impactante sur le climat terrestre qu’elle ne l’a été par le passé. Nous savons que l’homme joue aujourd’hui un rôle dans les changements climatiques mais nous ne pouvons estimer concrètement son impact sur ces boulversements.

Y-aura-t-il plus de tempêtes dans le futur ? Dans son dernier rapport sur l’évolution du climat terrestre pour 2100, le GIECC (Groupement d’Experts Intergouvernemental sur le Climat) émet l’hypothèse d’un nombre plus important de « coups de vent » hivernaux (environ 100 à 120 en rafales) sur les côtes et plus de houles de tempête, mais sans qu’il s’agisse forcément de « dépressions explosives » qui, elles, sont extrêmes. Bérengère CLAVE-PAPION

Géologue - Association OCEAN - Médiation scientifique

e p 27

www.ocean.asso.fr / contact@ocean.asso.fr 05 56 49 34 77


Voyager, Rencontrer, Partager Voyager, Rencontrer, Partager

(P as

de )

P anique

dans les bois

Avez-vous imaginé qu’un jour, vous et votre petite famille, vous vous perdiez dans les bois lors d’une randonnée sur notre beau territoire aquitain ? Comment passeriez-vous la nuit dans la forêt ? Que pourriez-vous manger ? Auriez-vous les moyens de faire un feu sans briquet ? Cette situation arrive plus souvent qu’on ne le pense dans la région, et « la ville » entière s’émeut et mobilise gendarmes, armées et médias pour vous sortir de « l’enfer ». Pourtant nous sommes en Europe, sous un climat tempéré, la civilisation est toujours à moins de trois heures de marche et les loups ne sont plus à l’orée des bois ! Pourquoi la nature nous paraît-elle si dangereuse ? Notre éducation y est pour beaucoup, nos ancêtres ont mis plusieurs siècles à dominer, dompter les « affreuses bêtes sauvages qui mangeaient nos

!

enfants ». Nos terreurs nocturnes infantiles sont puissantes et il est toujours aussi difficile de combattre ses angoisses même pour des êtres doués d’une intelligence hors norme dans le monde animal. Nos habitudes de vie moderne nous coupent de nos racines et il est bien admis que l’on a peur de ce que l’on ne connaît pas. « Heureusement » les technologies de télécommunication nous rassurent les uns les autres, les poissons sont devenus carrés, il existe des arbres à pizza, et comme diraient nos mères : « NE TOUCHE PAS LA TERRE C’EST SALE ! ». Pourtant que la nature est belle ! comment peut-on l’imaginer ? Nous savons tous qu’elle peut nous apporter l’essentiel pour survivre. Certes, elle est cruelle, rude et sans pitié. Mais elle peut être aussi généreuse et salvatrice, encore faut-il la connaître et l’apprivoiser. Un retour aux sources indispensable s’impose.

e p 28


Voyager, Rencontrer, Partager Voyager, Rencontrer, Partager

Il est vrai que certains d’entre nous partent de loin. Ne m’a t’on pas demandé d’expliquer la différence entre un pin des landes et un chêne ! Le sanglier mange-t-il les humains ? L’eau de pluie est-elle potable ? Cependant, la volonté est là… Il faut savoir reconnaître les champignons comestibles, différencier une trace de blaireau d’un renard, construire son abri, faire du feu avec deux morceaux de bois, avoir un peu froid, ressentir la faim et tout compte fait reprendre confiance en soi pour s’apercevoir que ce n’est pas si difficile de dormir avec notre amie la chouette au clair de lune ou de manger des insectes sauteurs aux saveurs surprenantes…

et modestes, la nature est beaucoup plus forte que nous le pensons. Elle a une arme infaillible : le temps, des milliards d’années derrière elle pour façonner ce que nous voyons et des milliards d’années devant elle pour réparer ce que nous détruisons. Je vous donne donc rendez-vous dans les prochains numéros où nous évoquerons « l’effet chimpanzé » dû au stress – les différentes techniques de fabrication d’un abri – comment trouver sa nourriture en plein bois – les règles de sécurité à s’imposer avant de partir en randonnée et comment s’orienter sans boussole. Une façon respectueuse de découvrir différemment notre environnement et notre patrimoine local…

Et si nous avions besoin de la nature pour nous épanouir ? Simplifions notre relation avec NOTRE TERRE, revenons à l’essentiel et surtout restons humbles

e p 29

Denis TRIBAUDEAU

Organisateur de stage de survie 06 23 99 21 45 http://stage.survie.my.tripper-tips.com


e p 30


Formules d'abonnement Je m'abonne au magazine VU BIEN VU pendant :

1 an (4 numéros) : 7 euros 2 ans ( 8 numéros) : 13 euros

Bon à découper et à renvoyer : Édir - Immeuble Le France 9 rue Montgolfier - 33700 Mérignac Nom : ....................................................................................... Prénom :.......................................................................................................................................... adresse :. ................................................................................................................................................................................................................................................... Code Postal :..............................................................................Ville :......................................................................................................................................... Mail :.............................................................................................................................................................................................................................................................. Je souhaite recevoir les numéros Suivants au prix unitaire de 2 euros

(frais d'envoi inclus, pour la France métropolitaine)

n°1

mars, avril, mai

2009

n°2

juin, juillet, août

2009

n°3

sept, oct, nov

2009

Rejoignez-nous sur Facebook

n°4

déc, janv, fév

2009 - 2010

n°5

n°6

mars, avril, mai juin, juillet, août

2010

2010

n°7

sept, oct, nov

2010

et faites-nous part de vos remarques.

Suivez notre actualité sur www.vubienvu.fr Pour toute autre question, contactez : a.viel@vubienvu.fr / T +33 (0)5 57 81 70 77


0 800 744 100

Le Don du Sang

Pensez-y , Merci.

un geste qui sauve...

APPEL GRATUIT DEPUIS UN FIXE APPEL GRATUIT DEPUIS UN FIXE

répartis 17 établissements sur toute la France transfusionnels répartis 200 sites sur tout le territoire 40 000 collectes mobiles organisées partout en France

8000

dons traités par jour

2 328 678

Concentrés de globules rouges transfusés aux malades en 2009

1 689 495

donneurs en 2009

Etablissement Français du Sang - site de Bordeaux Place Amélie Raba Léon - 33035 Bordeaux

accès : Tram Ligne A, arrêt : Hôpital Pellegrin www.dondusang.net


Vu Bien Vu n°8