Issuu on Google+


DESSINEZ ! LA COLLECTION 2012 LE

O VEL

DE

Participez au concours sur www.lacub.fr et gagnez un abonnement annuel Tbc facebook.com/VeloCub Concours gratuit du 02/04/12 au 04/05/12, réservé aux habitants de La Communauté urbaine de Bordeaux. Règlement complet déposé chez Pascal Bâcle - Marie-Laure Vanlerberghe - Dominique Menaldo Huissiers de Justice associés à Bordeaux, 39, rue François de Sourdis, 33 000 Bordeaux et à disposition sur le site www.lacub.fr. La dotation du jeu est composée : 4 abonnements Tbc Cité Pass + VCub. Voir détail dans le règlement complet. Le(s) abonnement(s) ne peuvent être échangé(s) contre sa valeur en argent. La Communauté urbaine de Bordeaux se réserve le droit de remplacer les lots sans préavis si ceux-ci n’étaient plus disponibles.


Alimentation Durable

L’introduction de produits bio locaux en restauration collective en Aquitaine

Le 2 mai 2008, le premier ministre François Fillon signait une circulaire reprenant les objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement et incitant les administrations à inclure 20 % de produits bio dans leur restauration à l’horizon 2012. Pourquoi ? Les produits bio améliorent la qualité alimentaire des repas, participent à l’éveil au goût, redonnent du sens à la saisonnalité des produits, répondent aux enjeux de santé publique en proposant des produits frais, sans colorants, conservateurs de synthèse et autres composants chimiques. Ils préservent collectivement et contribuent ainsi à protéger l’eau, les sols et la biodiversité de notre territoire. Ils développent l’économie locale, maintenir le tissu rural et des activités diversifiées : l’agriculture bio emploie environ 30% de main d’œuvre supplémentaire par rapport à l’agriculture conventionnelle. Enfin choisir des produits bios locaux dans la restauration collective c’est ouvrir votre établissement et votre cuisine aux acteurs locaux pour une démarche concrète de développement durable. Quelques exemples d’initiatives dans nos départements : Au Pays Basque, le Civam BLE accompagne depuis 6 ans le lycée de Navarre à St-Jean-Pied-de-Port pour aider l’équipe de cuisine à rentrer en contact

avec les producteurs bio locaux et a participé à la création d'une plateforme bio locale pour la distribution des produits. En Dordogne, un groupe de producteurs bio et un distributeur, soutenus par AgroBio Périgord, a créé une plateforme associative Isle Mange Bio pour approvisionner les établissements du territoire, dans un rayon de 50 kilomètres. En Lot et Garonne, le Civam AgroBio 47 a accompagné un groupe d'agriculteurs et d'entreprises pour constituer une plateforme de distribution de produits biologiques locaux : Manger Bio 47 existe depuis 2011 sous forme associative. Dans les Landes, le Civam Bio des Landes accompagne les démarches d'introduction de produits biologiques locaux et a entamé un accompagnement pour structurer à l'échelle départementale les approvisionnements. Enfin, Bio d’Aquitaine dispose d’un réseau de formateurs spécialisés pour les cuisiniers et les gestionnaires des collectivités.¶

Bio d’Aquitaine, la Fédération régionale des paysans bio d’Aquitaine, qui fédère les 5 départements de la région Aquitaine, est membre de la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique). Elle bénéficie de 10 ans d’expérience dans les projets d’introduction de produits biologiques locaux.

Bio d’Aquitaine

Gaelle BALLIGAND 05 56 81 37 70 - info@bio-aquitaine.com www.bio-aquitaine.com - www.repasbio.org p4


twizy

Découvrez et essayez twizy et les véhicules 100 % électriques

www.renault.fr

PLUG INTO THE POSITIVE ENERGY : branchez-vous sur l’énergie positive. RENAULT QUALITY MADE : la qualité par Renault.

CHANGEONS DE VIE CHANGEONS L’AUTOMOBILE

Dans Le Réseau Renault Grand Sud Ouest aCC_158x220_ZE_MARS_Reseau.indd 1

11/04/12 13:40


Alimentation Durable

L’Aquitaine cultive la biodiversité L’Aquitaine cultive la biodiversité est un programme de la fédération Bio d'Aquitaine basé sur les échanges entre agriculteurs. Ces échanges concernent les semences paysannes produites par les agriculteurs eux-mêmes depuis les débuts de l’agriculture jusqu’à aujourd’hui mais aussi les savoir-faire et expériences s'y rapportant. Dans un département largement dévolu à la monoculture de maïs hybride, des adhérents du CIVAM Bio des landes* participent à ce programme en adaptant à leur terroir des variétés de maïs, de tournesol, de blé ou de légumes, reproductibles chaque année. Lorsque la production de semence s'est industrialisée au cours du XXème siècle, beaucoup de variétés locales jugées inintéressantes par les firmes ont été perdues (85% des variétés de légumes cultivées dans les années 1950 n'existent plus à ce jour), d'autres ont failli disparaître comme le seigle de pays ou le millet landais. Le travail de collecte, la conservation de semences, leur sélection et leur adaptation au terroir sont des prérogatives que les paysans doivent se réapproprier pour garder la maîtrise de leurs choix et préserver l'autonomie de leur ferme. Quand les industries de la semence s'orientent systématiquement vers des méthodes transgressives (ogm, mutagénèse...), ces agriculteurs se préoccupent de développer des variétés adaptées aux agricultures biologiques ou à faibles intrants avec des résultats très encourageants dans un contexte de conditions climatiques en pleine mutation. L'environnement ne s'en portera que mieux et les savoirs paysans si vite oubliés, aussi...

Ces expérimentations s'attachent bien sur aux qualités nutritives et à la saveur des produits élaborés à partir de ces variétés : ah ! la polenta de maïs Grand Roux basque ou le pain issu des mélanges à base de blé rouge de Bordeaux... ! Aujourd'hui une dynamique participative est née qui implique agriculteurs, techniciens et chercheurs, toutes personnes conscientes que derrière la question des semences se cache l'enjeu majeur de notre souveraineté alimentaire... Malgré tout, ces pratiques et expérimentations paysannes sont menacées par une législation qui interdit l'échange de semences entre paysans, pratique pourtant ancestrale et qui a permis des siècles durant de conserver la biodiversité. Il est urgent que le droit fondamental des paysans à sélectionner et ressemer une partie de leur récolte soit reconnu comme un droit collectif qui ne doit s'effacer devant aucun droit et aucun intérêt privés. Une bataille encore à mener avec le soutien de tous les citoyens pour continuer de cultiver des goûts et des couleurs... ¶ *association de développement de l’agriculture biologique

CIVAM BIO DES LANDES

Le CIVAM Bio des Landes est une association née en 1988 et qui regroupe les agriculteurs landais engagés dans l'agriculture biologique.

Marie-Paule Hernandez marieher@wanadoo.fr www.bio-aquitaine.com

p6


nt et e m e n n o ir v n E l’ e d n Salo durable t n e m e p p lo e v é D u d

- Photos : Astoria Studio, R. Laffue, Fotolia

Etre éco-responsables ? On est tous d’accord, mais pour mettre en pratique de bonnes intentions, autant s’entourer de spécialistes. Et ils sont tous à ce salon , réunis autour de 5 pôles : • Eco-habitat • Eco-consommation • Eco-citoyenneté • Eco-mobilité • Métiers et formations de l’environnement et du développement durable

Infos, conseils, produits, services et animations ! S’initier à l’éco-mobilité à travers un labyrinthe pédagogique et ludique, tout savoir sur les économies d’énergie et la maison grâce à une animation signée ADEME… c’est apprendre en s’amusant, et c’est encore mieux.

12-21 MAI Ouvert de 10h à 20h

f nocturne)

(sau Entrée gratuite dès 18h qu’à 22h30 jus Nocturne le 16 mai AXE APPE L NON SURT

X.COM - PARC DES FOIREDEBORDEAU

26571-dCM-AP_VuBienVu-158x220.indd 1

EAUX

EXPOSITIONS-BORD

06/04/12 14:49


Alimentation Durable

Les AMAP du Lot-et-Garonne Envie de consommer autrement ? De privilégier les circuits courts et l’économie locale ? De favoriser une alimentation saine et respectueuse de l’environnement ? Les AMAP® (Associations pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) du département souhaitent créer un lien direct entre le paysan et le consommateur… Il existe 5 AMAP® en Lot-et-Garonne : AMAP® d’Agen, AMAP® de la Baïse (distribution à Nérac), AMAP® des Séounes (Saint Pierre de Clairac), AMAP® du Florida (centre-ville d’Agen) et AMAP® de Villeneuve sur Lot. Kezaco ? Les AMAP® sont des partenariats de proximité entre un groupe de consommateurs et de producteurs qui aboutissent à la vente directe de “paniers”. Consommateurs et producteurs définissent ensemble les denrées à produire, le prix de la souscription et les modalités de distribution des paniers (fréquence, lieu, horaires). Tous les types de produits peuvent être disponibles (légumes, fruits, pains, œufs, viandes, produits transformés…). Un engagement réciproque… Le groupe de consommateurs s’engage à acheter à l’avance une partie de la récolte qui lui est livrée chaque semaine pendant une période donnée, et à participer à la vie du groupe : gestion des souscriptions, organisation des distributions, communication… En échange, chaque producteur s’engage à fournir des produits de qualité dans le respect de l’agriculture paysanne et à tenir informés les consommateurs de la vie de son exploitation (situation économique, origine des produits fournis, méthodes de production utilisées). Quels avantages ? Une alimentation saine et un environnement préservé : les produits sont frais, de saison et diversifiés (valorisation des variétés anciennes et de terroir), cultivés sans produits chimiques et disponibles à mesure qu’ils mûrissent. La proximité de la ferme et l’absence d’intermédiaires minimisent les transports et l’usage d’emballage. Au Fil des Séounes est une association d’éducation à l’environnement qui à vocation à sensibiliser le grand public aux problématiques environnementales tout en proposant en parallèle des solutions concrètes, faciles à mettre en œuvre au quotidien.

Du lien social, de l'éducation au goût et à l'environnement : l’agriculteur est présent aux distributions pour présenter ses produits et établir une relation de confiance. Des visites peuvent être organisées sur sa ferme pour faire découvrir son métier et ses productions et éventuellement faire participer les consommateurs à différentes activités (récolte, désherbage …). Une économie locale performante, sociale et solidaire : le prix de la souscription est défini conjointement et en toute transparence par le producteur et les consommateurs. L'achat à l'avance garantit un revenu au producteur, et lui permet de financer ses achats sans s'endetter. Les consommateurs partagent avec le producteur les risques et les bénéfices naturels liés à l'activité agricole. Le département de Lot-et-Garonne regorge d’agriculteurs qui vendent leurs produits à la ferme, de marchés fermiers, de boutiques de producteurs… autant dire que les circuits-courts ne manquent pas ! Les AMAP®, à travers leur engagement solidaire et leur soutien à l’économie locale et au renforcement du lien social, ont su se faire une place au soleil parmi les initiatives locales… En 2011, cela équivalait à 240 contrats signés, 12 producteurs engagés, et un total des échanges alimentaires de 103 800 €. Et si vous aussi vous deveniez consom’acteur ? Vous pouvez rejoindre une AMAP® existante ou imaginer la création d’une nouvelle proche de chez vous ou de votre lieu de travail. N’hésitez pas à contacter le Point Info AMAP® Lot-et-Garonne. ¶

AU FIL DES SEOUNES

Emilie MUSSEAU 05 53 95 12 99 - emilie.musseau@aufildesseounes.fr http://au-fil-des-seounes.blogspot.fr/- www.amap-aquitaine.org p8


Forum Agenda 21 10 Mai 2012

L’Agenda 21 vous donne rendez-vous à Gradignan, Jeudi 10 mai 2012, au Solarium, à partir de 18h30 Après la consultation des habitants par questionnaire sur leurs attentes en matière de développement durable en 2010. Après la présentation du diagnostic Agenda 21 en mars 2011. Après les Ateliers Agenda 21 menés avec les habitants, les associations, les représentants d’entreprises, etc., les 28 et 30 juin 2011. Rendez-vous est donné à tous le 10 mai, pour une présentation du plan d’action Agenda 21 de Gradignan, fruit d’un travail de concertation auquel nombre d’entre vous ont participé. Cette présentation sera suivie d’un débat avec la salle, puis d’un cocktail dînatoire. Solarium – 24, rue du Solarium – 33170 Gradignan Informations et inscription auprès de la mission Agenda 21 Tél. : 05 56 75 65 40 agenda21@ville-gradignan.fr

La Maison de la Nature affiche « Les Couleurs » à Gradignan A travers l’exposition Les Couleurs, la Maison de la Nature propose, jusqu’au 7 novembre prochain, d’expliquer l’origine des couleurs telles que nous les percevons, en partant de l’arc en ciel. La vision, la lumière, les pigments et les phénomènes optiques sont abordés pour tâcher d’éclairer des questions toute en couleur ! Depuis le début des années 1980, cette structure municipale, implantée au cœur du parc animalier du Moulineau, propose de nombreuses expositions ludiques et pédagogiques, mettant en avant l’environnement naturel. Cette exposition est libre, gratuite et ouverte aux groupes sur réservation. Renseignements : Maison de la nature 53 rue du Moulineau - 33170 Gradignan Tél. : 05 56 89 51 74 maisondelanature@ville-gradignan.fr


Alimentation Durable

Aquitaine, le commerce équitable est dans la Place ! Dans le cadre de la quinzaine du commerce équitable du 12 au 27 mai 2012 des centaines d’animations seront organisées partout en France pour témoigner des engagements des acteurs du commerce équitable. Ce sera l'occasion pour la Place [Plateforme Aquitaine de commerce équitable] de présenter ses membres et ses actions lors des SOLIDARI'QUAIS.

Le commerce équitable est partenariat à long terme avec les producteurs du Sud qui garantie le respect des droits fondamentaux des personnes, une juste rémunération, un environnement préservé et une qualité des produits. Vous trouvez aussi bien de l'alimentaire, du textile, de l'artisanat, des cosmétiques...que de la décoration. Pour découvrir toute cette richesse, la Place vous attend donc pour les 2è Solidari'Quais les 12-13 mai à la maison écocitoyenne et sur les quais. C'est un temps festif pour échanger, découvrir les acteurs, déguster des produits, assister au défilé de mode éthique, écouter un concert ou participer à la mobilisation citoyenne de la “Fair Pride” (départ le 13 mai à 16h sur les quais en bas des Quinconces) et bien d'autres animations encore! Le programme complet est consultable sur blog. commerce-equitable-aquitaine.com Créée en juillet 2011, et partie initialement d'une mutualisation de 15 acteurs, le projet de la Place s'est élargi au développement d'une structure fédératrice autour du commerce équitable en Aquitaine et dont les objectifs sont : • Représenter le commerce équitable • Communiquer auprès du grand public et des professionnels (blog, Solidari'Quais...) • Soutenir le développement économique de ses

membres (formations, boutique-pilote) • Conduire des actions ciblées (achats responsables, journées professionnelles) L'association s'adresse à la fois au grand public, aux collectivités et aux acteurs aquitains du commerce équitable. De la quinzaine du commerce équitable, à l'appui au développement des acteurs et des achats publics responsables en passant par le projet d'une boutique-pilote à Bordeaux, il s'agit de montrer que ce secteur est porteur de dynamique en Aquitaine, représente une offre diversifiée et de qualité, et que la question du commerce équitable nous concerne tous et est possible par une action collective. Le commerce équitable en Aquitaine* représente 145 acteurs (boutiques, associations...) dont 53% ont un statut de l'économie sociale et solidaire, 43% sont en Gironde et 49% font de la distribution (boutique, VPC, foires...). *Source : étude CRESS Aquitaine 2009/2010. Depuis plus de 30 ans, le commerce équitable propose une alternative aux règles du commerce mondial. Il est le fruit de l’action conjointe de femmes et d’hommes, qui s’engagent au quotidien, du producteur au consommateur. Le choix de consommer autrement, plus équitablement, appartient à chacun : pour un monde plus équitable, votre choix fait la différence ! ¶

La Place

La Place (Plateforme Aquitaine de commerce équitable) est une association dont l'objet est l'appui à la structuration du commerce équitable en Aquitaine.

Laura LOBJOIT laplace@caramail.fr http://blog.commerce-equitable-aquitaine.com/ p 10


ÉCO-CONSTRUCTION - Maisons ossature bois - Charpente traditionnelle - Matériaux et isolants naturels - Bois de pays - Label éco-artisan Feebat - Maisons BBC et passives

6 hameau de Bédéra - 33480 Avensan Tél. / fax : 05 56 58 17 09 - scop.naturebois@free.fr

www.naturebois.fr


Alimentation Durable

Sur le campus “Les Jardins AOC” Ici on ne partage pas que des légumes Sur le campus Universitaire de Pessac, un jardin partagé a poussé presque aussi vite que des légumes dopés aux engrais. Pour les initiateurs du projet, pas question d'utiliser autre chose que ce que la nature propose. Lien social, jardinage bio et projets de sensibilisation sont les trois ingrédients de base des Jardins AOC.
 C'est autour d'un pique-nique rustique que j'ai pu en savoir un peu plus sur les jardins AOC, “Appellation d'Origine Campus” qui, grâce à un fonctionnement à la fois rigoureux et flexible (il laisse place à la prise d'initiative et à des projets originaux), perdure et s'étoffe chaque mois de nouveaux adhérents. Mais ce jardin partagé, qu'a-t-il donc de si spécial ? Ingrédient n°1 : les humains. Lucas Bento et Jules David, les initiateurs, supervisent le projet depuis septembre 2010 avec une énergie constante et une capacité impressionnante à motiver les troupes. Une activité prenante, qu'ils mènent en parallèle avec leur thèse de droit. Ici, toutes les personnes vivant sur le campus universitaire ou aux alentours sont invitées à venir jardiner. “On voulait décloisonner le campus. Faire en sorte qu'étudiants, enseignants, enfants, retraités, soient réunis autour de la thématique du jardinage” ajoute le président, Lucas Bento. Un jardinage qui se veut “au naturel”. C'est l'ingrédient n°2, qui devrait être la base de tous les jardins. Avec un nom pareil, on ne doute pas que les jardins AOC misent sur la qualité. Il faut donc mettre en œuvre des techniques culturales pour faire pousser

“sans pesticides”. “On se situe entre jardinage et permaculture. On veut intervenir le moins possible, laisser la nature se débrouiller lorsqu'elle rencontre un problème”, explique Jules. Mais attention : qu'il s'agisse de jardinage “classique” ou de permaculture, il faut maîtriser la technique. Ainsi, l'échange de techniques avec d'autres jardins, les expérimentations et démonstrations en groupe permettent de respecter la règle des 3A : apprentissage, amélioration et adaptation. Voilà l'ingrédient n°3.. Après plus d'un an, l'énergie et la motivation des créateurs des jardins AOC ne cesse de se refléter sur les jardiniers, ce qui permet d'impulser une multitude de petits projets. Nous arrivons là à l'ingrédient n°4 : la sensibilisation à l'environnement, qui s'étend au-delà du cercle des adhérents. Un partenariat avec le CROUS de Bordeaux a permis la conception et la création de 2500 “Calendriers des fruits et légumes de saison” distribués dans les restaurants universitaire par les adhérents. En projet, la création d'une fresque, par des enfants d'un quartier de Pessac, sur un mur situé à l'arrière du jardin. ¶

AQUI.FR

AQUI, l'autre façon de partager l'information régionale en Aquitaine et au-delà

Opaline LYSIAK www.aqui.fr p 12


Alimentation Durable

Vignes du Sud-Ouest… objectif “zéro herbicides”

Le vin au profit de la santé, et la santé au profit de la vigne, ces deux volets sont largement ouverts par l’Interprofession des vins du Sud-ouest. Plusieurs programmes de recherche sont en cours avec comme moteurs, le développement durable, la protection raisonnée du vignoble et la lutte biologique. Exemple de cette ambition, le projet 0 Herbi-Viti : “Avec l’Institut Français de la Vigne et du Vin du Sud-ouest situé à Gaillac, (IFV), notre objectif est d’atteindre le zéro herbicide. Et ce n’est pas une utopie » a toujours tenu à souligner Michel Defrances, Président de l’Interprofession, la grande famille viticole qui étend sa vigne du Pays Basque à l’Aveyron. En viticulture, la pratique du désherbage sur le rang de vigne, quasi généralisée, nécessite l’utilisation d’herbicides. Un projet d’envergure fédérateur décide de renverser la tendance, avec, en trois ans, un objectif de "zéro herbicides en vignes" dans les vignobles du Bassin Adour-Garonne de Toulouse à Cognac.

"O herbi viti" L’IFV, accompagné de sept partenaires(2), a mis en place en 2010 le projet "0 herbi viti". Ce programme d’envergure, d’une durée de trois ans, et soutenu financièrement par l’Agence de l’Eau Adour Garonne, a pour objectif principal l’analyse technico-économique et sociologique de stratégies alternatives au désherbage chimique sous le rang de vigne, conduisant à terme à la suppression totale de l’utilisation des herbicides.

Viticulture et herbicides : des solutions … Si dans le Sud-Ouest l’implantation d’un couvert végétal entre les rangs de vigne connaît un développement important pour répondre à un objec-

tif qualitatif mais aussi environnemental, sous les rangs de vigne, en revanche, le désherbage chimique demeure le cas général. La suppression totale de ces intrants implique de rechercher de solutions alternatives. Parmi elle, l’enherbement total sous le rang est une solution innovante, pouvant se révéler économiquement intéressante. L’IFV procède actuellement à plusieurs tests de variétés de semences sur des micro parcelles. "0 Herbi-Viti" entend prendre le relais de ces résultats expérimentaux à l’échelle de l’exploitation viticole.

Sept sites pilotes représentatifs L’ambition de 0 Herbi-Viti est de favoriser rapidement la limitation et l’arrêt de l’utilisation d’herbicides en viticulture sur les vignobles du bassin AdourGaronne. Pour atteindre cet objectif, sept sites pilotes ont été choisis sur les trois régions principales du bassin (Midi-Pyrénées, Aquitaine et Poitou-Charentes), sur des vignobles représentatifs de différents systèmes de production viticole. Les sites ont aussi été positionp 14


Alimentation Durable

nés au regard de la fragilité du milieu vis-à-vis de la qualité de l’eau. Les exploitations viticoles "vitrines" sont ainsi situées dans les zones de vigilance "phytosanitaire" identifiées et, pour la plupart des cas, sur des zones à enjeu eau potable.

Une approche pluridisciplinaire… Pour assurer un transfert rapide de l’innovation vers les exploitations viticoles, il faut analyser les contraintes qu’implique la modification du système de culture en termes de coût, d’organisation du travail mais aussi d’incertitude et d’acceptabilité sociale, et identifier les leviers d’adoption de la pratique alternative. En ce sens, l’IFV Sud-Ouest, par Eric Serrano – son Directeur, et ses partenaires techniques ont fait appel aux compétences en sociologie et en économie de l’Université Toulouse Mirail et de l’École d’ingénieurs de Purpan. De très nombreuses enquêtes et recueils de données techniques et économiques seront effectués sur chaque vignoble pilote.

par des projets soutenus par l’Agence (plans d’actions territoriaux notamment). Dans l’optique d’une diffusion à large échelle de ces pratiques culturales innovantes, il propose d’accompagner les responsables de la filière, en charge de la phase expérimentale, dans cette nouvelle dynamique de conseil au changement de pratiques. ¶

… pour des exploitations vitrines L’accompagnement des viticulteurs étant primordial, le projet a positionné les exploitations vitrines dans des vignobles disposant d’une animation déjà initiée V’Innopôle Sud-Ouest est une association qui a été créée sous l’impulsion des professionnels de la filière vitivinicole qui souhaitaient s’appuyer sur un outil régional fédérateur de Recherche/Développement.

V'Innopôle Sud-Ouest

Eric SERRANO - Eric.SERRANO@vignevin.com Laurent VERDIÉ - 05 61 36 37 38 - laurent.verdie@eau-adour-garonne.fr www.vignevin-sudouest.com / www.eau-adour-garonne.fr p 15


Économie d'énergie

Comment isoler mon logement et financer les travaux ? L’énergie la moins chère étant celle que l’on ne consomme pas, il est essentiel d’isoler son logement. D’une part, vous réduisez ainsi vos besoins de chauffage et améliorez votre confort et d’autre part, vous allégez votre facture et celle pour l’environnement. Où part votre énergie ?

Aides financières : subvention ou prêt ?

Dans une maison non isolée, les déperditions via la toiture sont de l’ordre de 25 à 30 %. Contrairement aux idées reçues, les 2e et 3e postes de déperditions sont les murs et la ventilation naturelle (20-25% chacun) puis les fenêtres (10-15%). Enfin, les pertes par le plancher et les ponts thermiques sont de l’ordre de 10%.

Pour financer votre projet, vous pouvez avoir une subvention et/ou un prêt à taux bonifié. Tout dépend de votre situation personnelle. En général, pour l’isolation, vous pouvez obtenir un crédit d’impôt de 15 à 23% sur le matériel et la main d’œuvre. Les particuliers à revenus modestes peuvent également bénéficier d’une subvention de l’ANAH (Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat) et parfois des caisses de retraite. Enfin, à partir de juin, la région Aquitaine va subventionner les travaux d’isolation et de ventilation. Concernant les prêts bonifiés, l’éco-prêt à taux zéro vous permet d’emprunter jusqu’à 30 000 euros en fonction des travaux envisagés. En fonction de vos ressources, le conseil général de la Gironde propose également des prêts à 1%.

Comment procéder ? L’isolation de la toiture est la plus rentable. Lorsque les combles sont perdus (non habités), l’isolant est généralement disposé sur le plancher, en vrac ou en rouleaux. Pour bénéficier d’aides, l’isolant installé doit avoir une résistance thermique R de 7 m2K/W soit environ 28 cm d’épaisseur. Pour les combles aménagés, l’isolant est installé sous les rampants ou en sur toiture en ménageant une ventilation de la couverture. L’isolation des murs peut être réalisée par l’intérieur ou par l’extérieur. Généralement plus coûteuse, l’isolation par l’extérieur permet de traiter un plus grand nombre de ponts thermiques sans modifier les surfaces habitables. Une résistance thermique R de 3,7 m2K/W soit environ 15 cm d’épaisseur doit être envisagée pour bénéficier de subvention. Prenez garde, lorsqu’une paroi présente des problèmes d’humidité, il est impératif d’en traiter les causes avant d’isoler. En parallèle, une ventilation adaptée devient nécessaire pour garantir la qualité de l’air intérieur.

Un conseil de proximité neutre et gratuit Vous souhaitez plus d’informations sur les aides financières, vous hésitez entre les matériaux ? Contactez-nous ! Les Espaces Info Energie donnent des conseils neutres, objectifs et gratuits sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Nous vous accueillons dans nos locaux, lors de nos permanences délocalisées ou à la Foire Internationale de Bordeaux sur le stand de l’ADEME. ¶

Un Espace Info Energie (EIE) est un lieu neutre, objectif, impartial et  indépendant où l'on peut obtenir des informations sur la maitrise de  l'énergie. Les informations et/ou conseils fournis par un conseiller EIE au public sont à titre indicatifs, gratuits et à partir des seuls éléments  présentés/demandés par le public

EIE CLCV et PACT

Marc LAGARRIGUE et Elsa JULLIEN 05 56 30 06 31 - 05 56 33 88 70 www.infoenergie.org p 16


Information neutre et gratuite pour les particuliers sur la maîtrise de l’énergie et les énergies renouvelables à Bordeaux centre 05 56 90 74 73 et 05 56 30 06 31 d.vignaud@clcv.org

à Bordeaux Nansouty 05 56 33 88 70 ejullien@pacthdgironde.com à Mérignac 05 56 97 79 46 eie.merignac@clcv.org à La Teste 05 57 52 34 28 eie.lateste@clcv.org

Euronature Institut de Formation de la Naturopathie Fondé en 1983, Euronature dispense un enseignement professionnel adapté aux personnes désireuses d’apprendre un métier dans le secteur du bien être et de la relation d’aide. A Biarritz, en week end sur 3 ans A Toulouse en semaine sur 1 an

Co fondateur et membre de la Fédération Française de Naturopathie (FENAHMAN) depuis 1985 seule organisation nationale organisant la profession. L’expérience d’EURONATURE et son équipe pluridisciplinaire sauront vous faire partager la passion du conseil en hygiène de vie et de l’accompagnement dans le secteur du bien être. Visiter note site : www.euronature.fr Mail : euronature1@wanadoo.fr Tél. : 01 48 44 89 75


Bien-Être

Le chien citoyen En France une famille sur deux vit avec un chien. Aimé de ses propriétaires, il peut devenir une nuisance pour les autres. Les voisins entendent le chien aboyer, les promeneurs en ont assez des trottoirs souillés, les enfants ont peur, les joggeurs se font mordre… Pourtant tout le monde pourrait vivre en harmonie si chaque propriétaire avait un chien citoyen. Qu’est ce qu’un chien citoyen ? Il ne se distingue pas par son apparence, mais par ses comportements. Il faut commencer par le début… Le futur maître du chien citoyen sait que la décision d’adopter un compagnon ne se fait pas à la légère, alors il se documente. Il apprend les besoins et les capacités du chien, il en déduit que l’investissement personnel et financier à fournir sera grand. Après réflexion, la décision est prise. Une question reste, où adopter un chien citoyen ? Il ne viendra sûrement pas d’un trafic de chiens aux origines inconnues! Le chien citoyen sera adopté dans un élevage déclaré qui respecte le bien-être de l’animal. Ou pourquoi pas dans un refuge ou une association, pour la bonne action. Le maître, fort de ses nouvelles connaissances, sait que la socialisation du chiot, dès son arrivée chez lui, est indispensable pour qu’il devienne un chien citoyen. C’est grâce à cela qu’il se comportera de façon appropriée avec les humains et les chiens qu’il rencontrera toute sa vie. Il décide alors d’emmener le chien avec lui, le plus souvent possible, pour qu’il croise le maximum de personnes différentes et de chiens différents dans une

ambiance joyeuse. Il n’a donc pas peur des enfants, ni des gens, il est habitué et adapté à une vie citadine. Le chien citoyen est éduqué de manière amicale et positive : son maître ne l’a jamais brutalisé, ni puni de façon excessive. Il a choisi d’appliquer avec patience des méthodes douces car il sait qu’une éducation coercitive peut provoquer des comportements agressifs. Comme le chien citoyen respecte la nature, il est équipé d’articles écologiques : son panier est en bouteilles recyclées, ses jouets sont recyclables et sa gamelle est en bambou. Son maître ne néglige pas la qualité de son alimentation, il choisit des croquettes bio dans un sac recyclable. Pour se protéger des puces et des tiques le chien citoyen évite d’utiliser des produits toxiques, il préfère les granules à l’ail très efficaces et mieux appréciées que ces pipettes chimiques. Quand le chien citoyen sort en balade dans les lieux publics, il est tenu en laisse et son maître a toujours sur lui des sacs à crottes. Comme tous les maîtres responsables, sauf que ses sacs, à lui, sont biodégradables ! Tout le monde apprécie le chien citoyen. ¶

IRCA

IRCA (Institut de recherche sur le comportement animal) a été crée pour diffuser au plus grand nombre les connaissances acquises par les scientifiques du monde animal de manière à aider l'homme et l'animal à vivre en harmonie.

Lucile GARREAU lucilegarreau@hotmail.fr www.irca-france.org p 18


La Petite Dame Meuble & Objet

511 avenue Vulcain La Teste de Buch 05 57 52 13 93 Facebook Boutique La Petite Dame.

"Mater" designed by Ibride


Environnement

Que se cache-t-il sous la couverture du

Sable des Landes ? D’un point de vue géologique, notre région, l’Aquitaine, est ce que l’on appelle un “bassin sédimentaire”, c’est-à-dire, une zone “réceptacle” où a eu lieu le dépôt de sédiments et la formation de roches sédimentaires. Ces dépôts ont une origine multiple, provenant d’une part, de l’érosion des reliefs environnants (Pyrénées et Massif central) et, d’autre part, d’une sédimentation marine liée à la présence de la mer pendant des millions d’années. Que nous reste-il aujourd’hui de cette histoire mouvementée ? Entre autre, des sables, provenant de l’usure des roches pyrénéennes, et des calcaires riches en fossiles, provenant d’un long passé marin (Calcaires observables à Blaye, à Bourg ou dans tout l’Entre-Deux-Mers. Photo : Calcaires contenant des fossiles d’oursins, Latresne). C’est au cours d’une période récente de l’histoire de la formation de l’Aquitaine que se sont déposés les “Sables des Landes » qui recouvrent, selon en une zone triangulaire, une importante partie du Bassin aquitain. Ces sables ont été déposés lors de périodes arides et froides, débutant il y a -200 000 ans. L’épaisseur actuelle du “Sable des Landes” n’est que de 2 à 3 mètres en moyenne, mais pouvant parfois atteindre une dizaine de mètres dans certaines dépressions. Il est constitué de sables dont les grains sont de taille moyenne (autour de 320 µmètres), presque exclusivement de quartz, et avec des formes arrondies ce qui témoigne de leur transport par les vents. Avec cette couverture de sables, l’Aquitaine apparaissait, jusqu’au milieu du siècle dernier (1950), comme une région “typique” d’un bassin, “géolo-

giquement sans surprise” : région de basse altitude, sans plis ni failles d’importance ! En réalité, il n’en est rien mais il faudra attendre le développement des techniques d’exploration du sous-sol (forages, géophysique) pour qu’une partie du mystère soit révélée. Il est alors apparu des témoins d’une complexité insoupçonnée du sous-sol aquitain. Notamment, des réseaux de plis, de failles, voire de flexures, ont été mis en évidence. Parmi les éléments qui ont pu être mis évidence, on a découvert : 1 - des plis (ou “rides”) du Tertiaire formés de calcaires crétacés qui apparaissent en surface en perçant la couverture de terrains plus récents. C’est notamment le cas des rides de “Villagrains-Landiras” ou de “Blaye”. 2 - des remontées de sel formé au Trias (début de l’ère Secondaire) (ou “pointements salifères”) et des plis de terrains crétacés et tertiaires, notamment en Chalosse (dans la région de Dax et de BastennesGaujacq). 3 - des failles globalement orientées nord-ouest/sudest et imposant le tracé des fleuves ainsi que des principaux éléments du paysage aquitain : direction de l’estuaire de la Gironde, de la rive nord de certains lacs côtiers, de la rive nord du Bassin d’Arcachon, de la direction de la Garonne et de la Dordogne. ¶ Terre et Océan Bérengère CLAVE-PAPION 05 56 49 34 77 - contact@ocean.asso.fr www.ocean.asso.fr

Terre et Océan est une association de médiation culturelle des sciences et de l'histoire des environements, qui sert d'interface entre le monde scientifique et le grand public p 20


Environnement

Un café associatif écolo et citoyen à Bordeaux

Un tout nouveau café associatif va ouvrir ses portes au cœur du quartier Saint-Jean Sacré-Cœur. Depuis décembre 2011, les journées de chantier se succèdent et rassemblent toujours autant de participants : bénévoles (essentiellement des habitants du quartier mais aussi les volontaires des Compagnons Bâtisseurs) et volontaires d’Unies Cités se sont mobilisés pour “mettre la main à la pâte” et minimiser les coûts des travaux. Une fois de plus, l’association met en œuvre ce qui pourrait être sa devise : il est possible de faire beaucoup avec peu de moyen grâce à une forte mobilisation et de créer ainsi des réponses à nos besoins ! Créé par les habitants et pour les habitants, le café associatif s’inscrit dans une démarche de développement durable sous tous ses aspects : écologique, social et économique. Des matériaux écologiques ont été privilégiés pour la rénovation, les prestations anciennes (parquets, murs en pierre) ont été réhabilitées et des toilettes sèches vont été créées. L’équipement du café, le mobilier et la vaisselle proviendront de la récupération. L’association privilégiera les producteurs locaux et les circuits courts pour l’approvisionnement et créera un compost à gestion collective (pour le quartier, il sera installé sur la place) pour gérer ses déchets. Le café associatif se veut en effet un lieu pour expérimenter “l’agir

et le consommer autrement”. C’est aussi un lieu d’échange, de partage et de convivialité, un lieu qui crée du lien social et contribue à l’animation de la vie du quartier. “Chacun est accueilli tel qu’il est” souligne Céline Pinsard, l’une des salariées de l’association. C’est un lieu ouvert à tous, familial et intergénérationnel. C’est aussi un lieu d’information et d’initiatives qui favorise la citoyenneté et fonctionne sur des principes de démocratie et de participation. L’aspect économique n’est pas négligé et l’association espère que le café dégagera suffisamment de revenus pour que les deux emplois, respectivement créés en 2010 et 2011, soient pérennisés.

Yakafaucon est une association qui initie et soutient des projets d’habitants s’inscrivant dans des valeurs de rencontres, convivialité, citoyenneté, solidarité et écologie, avec une dimension participative et une pratique de développement durable

YAKAFAUCON

Sur la place sur laquelle est installé le café, le développement – durable ! - continue. Souhaitant réhabiliter ce qui fut une petite place de quartier vivante les habitants se mobilisent pour redonner couleurs et vie à ce qui pourrait redevenir une véritable “place de village”. Avec le soutien des collectivités, l’association a l’intention de réaménager la place avec des constructions à partir de matériaux de récupération et de créer un jardin aromatique, suite logique de la végétalisation du quartier déjà entamée en 2010 avec le projet “A fleur de rue”. ¶

Laurence PINSARD associationyakafaucon@gmail.com http://yakafaucon.jimdo.com p 21


Agenda 21

EVO la Tour Blanche un lycée modèle

Dans le cadre de la mise en place de l’Agenda 21 sur le site du Lycée Professionnel Agricole La Tour Blanche de l’EPLEFPA Bordeaux Gironde, un des axes stratégiques retenu par le comité de pilotage est : l'alimentation. Ainsi, lors d’une semaine de stage sur le thème “La santé et le développement durable” qui figure dans le référentiel de formation 27 élèves de Baccalauréat Professionnel ont été plus particulièrement sensibilisés au gaspillage.

“Durant cette semaine, une diététicienne est intervenue pour nous sensibiliser à la notion d’équilibre alimentaire et nous avons élaboré, ensemble, un repas équilibré. Le lendemain, nous avons ramassé les déchets dans l’enceinte du Lycée. A partir de cette récolte, deux personnes de l’USSGETOM nous ont présenté les différents traitements possibles. Suite à l’abondance de ces déchets, nous avons, par groupe de quatre, réfléchi à la création, par nos soins, d’un outil permettant de sensibiliser un plus grand nombre au gaspillage. L’idée retenue a été la création d’une bande dessinée dont le support reste à définir. Nous avons collecté le pain jeté au self durant 5 jours. Avec notre professeur d’éducation socio culturelle, nous avons reconstitué des pains pour mieux visualiser la quantité gaspillée. Lætitia Pagnerre, de l'association Croq'recette de Saint-Macaire nous a fait partager son savoir faire. Elle nous a appris à cuisiner des plats composés de produits locaux, de saisons peu emballés dans l’objectif “zéro déchets”. Nous avons réalisé un crumble aux pommes, du caramel au beurre salé ainsi qu’un dessert à base de restes. Nous avons ensuite dégusté nos réalisations. Cette expérience enrichissante est à renouveler, elle nous a permis de nous rendre compte qu’on peut à la fois cuisiner de bons plats avec des recettes simples à base de produits de saison. L'Ecole de Viticulture et d'Œnologie La Tour Blanche est un Lycée public d'enseignement Professionnel Agricole (LPA) spécialisé dans les formations des métiers de la vigne et du vin.

De même, nous avons tourné deux films d’animation avec des fruits et légumes intitulés “le cœur d’artichaut” et “tomber dans les pommes”. Nous avons pu découvrir une ambiance de tournage, les techniques appropriées et le temps nécessaire pour réaliser un film de seulement une minute Dans le cadre de la campagne Alimenterre,lors d’une soirée de cette même semaine, nous avons visionné un film “DIVE” qui nous a plongés dans les poubelles des grandes surfaces de Los Angeles. A l’issue de la projection le président de la banque alimentaire de Gironde a animé un débat. Nous avons été choqués par la quantité de déchets encore comestibles retrouvés dans ces poubelles et par le nombre de personnes se rendant chaque jour à la banque alimentaire en Gironde. Cette semaine nous a permis de prendre conscience des quantités gaspillées mais aussi de l’investissement des différentes personnes et associations pour lutter contre ce phénomène. Nous avons réalisé que les quantités que nous gaspillions permettraient de nourrir des personnes dans le besoin. L’activité que nous avons préférée est l’atelier cuisine : nous avons élaboré des plats que nous pourrons refaire à la maison.” ¶ Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation  Professionnelle Agricole. (2) Union des EPCI du Sud Gironde pour l'Enlèvement et le Traitement des Déchets Ménagers et Assimilés (1) 

EVO LA TOUR BLANCHE

Classe de Baccalauréat Professionnel Option Viticulture Œnologie fabienne.use@educagri.fr - www.evo.tour-blanche.educagri.fr p 22


L’agenda 21 des lycées d’Aquitaine 30 lycées «développement durable*» pour une gestion économe & équitable

La Région Aquitaine est attentive à l’alimentation des lycéens et privilégie - les produits issus de l’agriculture biologique, - les circuits courts de distribution. * Le développement durable est une démarche de croissance et d’évolution qui a pour objectif la satisfaction des besoins du présent et la préservation de ceux des générations futures.

LA RÉGION ACCOMPAGNE LES ÉTABLISSEMENTS POUR

LE COMPOSTAGE, LE RECYCLAGE DES DÉCHETS TOXIQUES, ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES, LE CHOIX DES PRODUITS D’ENTRETIEN, LA GESTION DES ÉNERGIES.

L’AQUITAINE, RÉGION DURABLE

& EQUITABLE

RENSEIGNEMENTS education@aquitaine.fr

aquitaine.fr


Initiative durable

AMOS :

des fripes et de l'éthique... Depuis sa création, AMOS poursuit un triple objectif : social, économique et environnemental. AMOS défend des valeurs de solidarité et de développement durable, en créant de l’emploi et en donnant une seconde vie aux vêtements. Entreprise d’Insertion par l’Activité Economique, elle s’inscrit dans le courant de l’économie sociale et solidaire par sa volonté de mettre l’économie au service de l’homme en rendant dignité et autonomie aux personnes en situation de précarité, grâce à une activité rémunérée. Amos collecte, trie, revalorise les dons et répond ainsi à un triple objectif : social, économique et environnemental. Sa vocation est d’abord sociale : pour les salariés qu’elle emploie (une vingtaine par an), pour les clients dont le pouvoir d’achat est réduit et qui peuvent se vêtir à moindre frais. Son activité support - la collecte, le tri et la vente de vêtements d’occasion – lui permet d’être un acteur économique à part entière : 10 tonnes de vêtements collectées, 5 boutiques, un budget annuel d’environ 700 000 € dont 60% couvert par le chiffre d’affaires généré en boutique. Enfin, AMOS, depuis son origine, remplit une fonction environnementale : les vêtements non affectés à la vente sont recyclés par une autre entreprise d’insertion dans le cadre partenarial de l’Inter-Réseau de la Fibre Solidaire (www.irfs.fr). Du donateur au client, “des fripes et de l’éthique” ! Les dons se font au siège social de l’association, ou déposés dans les containers, à Mérignac, au Taillan et à Bordeaux. Les vêtements, accessoires ou chaussures

sont soigneusement triés pour ne conserver que des produits de qualité. Tous les jours, des nouveautés à des prix toujours abordables sont mises en boutique, les pièces de marque côtoyant des vêtements plus ordinaires. Aujourd’hui, la clientèle d’Amos est très diversifiée. Les boutiques AMOS sont ouvertes à toutes et à tous, petits ou grands budgets. Du donateur au client, chacun participe au projet d’AMOS, en accord avec son enseigne : “Amos, des fripes et de l’éthique” ! Lyonnaise des Eaux a souhaité également soutenir Amos à l’occasion de l’anniversaire des 18 ans d’activité de l’association, ce qui a permis il y a quelques mois l’édition d’un livre/DVD “Le fil de toi” par Nathalie Goeffray de Calbiac, qui retrace le voyage de l’artiste en immersion sur plusieurs semaines au sein de l’association et qui évoque la question de la précarité et de la dignité. La pose de conteneurs de collecte de vêtements sur des sites de Lyonnaise des Eaux représente le deuxième volet à la collaboration entre les deux structures. Boutiques de Mérignac : 208, avenue d’Arès (Showroom) 500, avenue de Verdun (Mérignac Centre). Boutiques de Bordeaux : 146, rue Sainte Catherine - 51, rue des Menuts (Quartier Saint Michel) - 1, cours Saint Louis (Quartier des Chartrons). Dons de vêtements, chaussures, brocante, jouets, articles de puériculture possibles au 208 avenue d’Arès et dans les containers AMOS à Mérignac. ¶ AMOS Nathalie LACOSTE 05 56 90 74 90 - contact@amos.asso.fr www.amos.asso.fr

AMOS, Association Mobilisatrice Oecuménique et Sociale, initiée par le Secours Catholique et l’Entraide Protestante a été créée en 1994 à Bordeaux. p 24


Découvrez un lieu unique

U N E S PA C E P É D A G O G I Q U E TOUT PUBLIC SUR LES ENJEUX DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT 2 heures de visite - Dégustations d’eau Activités expérimentales - Expositions...

En ce moment,

Découvrez

la nouvelle

animation spéciale

« Vacances de Printemps » OUVERTURE :

du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 Entrée gratuite - Accueil adapté aux personnes à mobilité réduite SUR RÉSERVATION POUR LES GROUPES :

05 56 48 38 40 maisondeleau@lyonnaise-des-eaux.fr La Maison de l’Eau

35-37 cours Georges Clemenceau 33000 Bordeaux AP_MAISON DE L'EAU_158x220.indd 1

11/04/12 17:00:53


Recyclage

Ecomatéria

Créer des synergies pour favoriser la valorisation des déchets La communauté de communes de Mimizan a délégué sa compétence en matière de traitement des déchets au SIVOM des Cantons du Pays de Born qui assure la collecte des déchets ménagers, le traitement et sensibilise les usagers. Il a également pour mission d’optimiser sa politique de gestion des déchets. Son usine d’incinération avec récupération d’énergie se situe à proximité de la zone d’activité Ecomatéria. Créée et développée par la communauté de communes de Mimizan le ZAE a pour but de concilier développement économique et préservation de l’environnement en favorisant les synergies entre les entreprises. Vouée à devenir une vitrine exemplaire en matière de revalorisation des déchets bois et de recyclage, Ecomatéria se veut un terrain propice aux collaborations entre les entreprises tournées vers l’énergie et le développement durable.

Ce que vous apporte Ecomatéria : La Charte Qualité Environnementale Ecomatéria prend en compte l’élimination des déchets afin d’apporter un plus grand confort aux entreprises. En effet, la proximité immédiate avec le SIVOM facilite la valorisation des déchets aux futurs entrepreneurs qui bénéficient ainsi de tarifs étudiés en fonction du volume collecté pour des déchets

de type DIB (Déchets Industriels Banals) incinérables et assimilables aux Ordures Ménagères. La déchetterie industrielle, située à proximité, permet de se débarrasser de tous les encombrants (gravats, ferrailles, bois, et collectes sélectives). L’aménagement d’une zone commune de gestion des déchets serait également envisageable suivant l’évolution des besoins exprimés par les entreprises.

Un accompagnement de la création au développement : La Zone Ecomatéria ne se limite pas à une simple solution géographique pour les nouveaux entrepreneurs désireux de s’implanter sur notre territoire. La communauté de communes de Mimizan met également à leur disposition un service de professionnels du développement économique afin de faciliter les différentes démarches de début d’activité, les accompagner en phase de développement et les intégrer au réseau des acteurs économiques du Club d'entreprises. ¶

ECOMATERIA

Audrey ARNAUDUC Responsable Développement Economique 05 47 81 70 09 - deveco@cc-mimizan.fr p 26


Tourisme vert

Le choix de l'écotourisme dans les Landes de Gascogne Dans les Landes de Gascogne, l'écotourisme s'est naturellement imposé à des propriétaires de maisons d'hôtes, de gîtes, de campings et même de cabanes perchées ! Tous ces accueillants, attachés à leur territoire ont souhaité, avec le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, proposer un tourisme plus doux pour l'environnement, fondé sur des rencontres authentiques... bref, l' anti-tourisme de masse. Pionniers en Aquitaine et après bientôt six années d'expérience, le pari est plutôt réussi. Soixante dix équipements touristiques, des hébergeurs pour l'essentiel, mais aussi du canoë sur la Leyre, des séjours à vélo, l'Ecomusée de Marquèze ou le Château de Cazeneuve, se sont retrouvés autour d'une charte de l'écotourisme dans les Landes de Gascogne. Cette charte garantit un socle de valeurs communes comme le soin apporté aux économies d'énergie et d'eau, à la préservation du patrimoine et de la biodiversité. Mais surtout, elle encourage chacun à jouer sa propre partition de "passeur de territoire".

L'écogîte de Payan à Luglon est une vraie école de terrain pour s'initier à l'éco habitat, se ressourcer ou observer les oiseaux. Les oiseaux sont aussi la passion de Jean-Guy Rodriguez dans sa maison d'hôte des Engoulevents. Pas mieux que le pas du cheval en attelages pour les approcher. C'est en attelage également que Jean-Claude Taris raconte son écosystème favori : la forêt landaise dans son gîte de Lavigne à Moustey. Observer les grues en hivernage au domaine de Londeix ou dans un gîte tout en bois à Vert, se régaler de petits déjeuners bio chez les Mennetret à Belin-Béliet, dormir suspendu dans les arbres à Balizac ou perché dans un cocon de bois à Cap Cabanes... ces trouvailles et bien d'autres sont nichées aux quatre coins de cette forêt pleine de ressources. Pas étonnant que le public adopte des formes de vacances plus responsables. Elles se révèlent des mines de curiosités et d'aventures en douce partagées en famille ou avec les tribus d'amis. Dans les Landes de Gascogne, l'aventure commence à la lisière de la forêt, toute proche, et d'un excellent bilan carbone ! ¶

Maison du Parc

05 57 71 99 99 www.ecotourisme-landes-de-gascogne.fr p 28


pnrcartepostexe

25/01/08

14:47

Page 1

Vivez vos vacances naturellement ! Aventures & balades

(P) 2008 Barkhanes® VOG

Séjours & découvertes nature

Hébergements écologiques

www.ecotourisme-landes-de-gascogne.fr 12èmeFoire

La Yourte

Biologique Bien-être

&

Une vraie démarche écologique

Dimanche 20 MAI 2012 De 9h à 19h

pour ce nouveau concept d’habitation

ANIMATIONS - CONFERENCES ESPACE EXPOSANTS - RESTAURATION

Esplanade François Mitterrand sous les tilleuls de la place Decazes,

au coeur de la ville - LIBOURNE - 33

rée Ent

e tuit

gra

Démonstration Taï Chi Chuan, Kung Fu, Vo Vinam Viet Vo Dao Nombreux ateliers Danses et percussions africaines Massage instrumental et vocal Séances de relaxation

CONCEPTION MDDROUILLARD 06 18 47 55 44

Jeux traditionnels Balades en poneys et calèche pour enfants

Buvette et restauration BIO sur place.

Contact : 07 88 33 47 04 information@bio-bienetre.fr - site : www.bio-bienetre.fr

Votre fabricant près de chez vous

Pour toute commande d’une yourte, livraison et montage offerts* * voir détails sur la page «tarifs» de notre site

www.yourte24.fr

23, chemin de la Balastière - 24130 St Pierre d’Eyraud

Tél. : 05 53 27 85 28


Environnement

nouvelle vie pour la filature de Belvès… les savoir-faire de la laine. Une

Situé sur la commune de Monplaisant, au pied de Belvès, La Filature de Belvès est l’un des très nombreux moulins sur le ruisseau La Nauze, Il a connu diverses activités. A partir de 1860 environ, il carde et file de la laine. En 1949, la Filature est modernisée : un grand bâtiment en béton est construit à l’arrière, les machines en bois jetées et remplacées,la turbine échangée contre une tour électrique. Jusqu’en 1996, la Filature fait du travail à façon et fabrique les fils de laine pour Aubusson. Après plusieurs tentatives passionnées par l’ancienne propriétaire et des groupes de gens différents pour relancer une production, la Communauté de Communes “Entre Nauze et Bessède” achète la filature vers 2006. Des travaux de restauration sont entrepris et la Filature semble dotée d’une nouvelle destinée : elle devient Patrimoine Industriel, sa nouvelle vocation “site touristique”. L’association “Au Fil du Temps” doit mettre en valeur et gérer le site. Mais…. tous les partenaires impliqués dans ce projet sont d’accord : il fallait rendre la Filature à son terroir. Après tout, elle est ancrée dans son environnement : début 20e siècle, les paysans des environs y faisaient carder la laine de leurs moutons, pendant la Deuxième Guerre Mondiale les jeunes filles venaient de loin, en train ou à bicyclette pour la faire filer. Des habitants des communes voisines y avaient travaillé. Pour faire revivre ce lieu et le rendre à la population

locale, l’équipe d’Au Fil du Temps a imaginé un lieu de vie sociale autour des savoir-faire de la laine. La première activité était le Café Tricot. Nous avions timidement programmé trois séances l’année dernière. Devant le succès, et à la demande des tricoteuses nous avons continué. Cette année, nous tricotons tous les dimanches et pouvons demander conseil à notre spécialiste du tricot, Catherine Machkovksy. Les stages de “Couverture piquées” animés par Annick Latourelle, ont aussi beaucoup de succès : les dames viennent de toute la France pour y participer. Une fois par mois, la Filature propose des journées de Patchwork ou de feutre. Tous les jeudis, il y a des cours de broderie. Et à la demande de stagiaires, nous avons mis en place un apprentissage de filage au fuseau, des journées de teinture de laine et bientôt des après-midi de tissage. La Filature est devenu un lieu de rencontre et de dialogue ouvert à toutes les demandes et propositions. Une rencontre très fructueuse est celle avec deux artistes textiles Flamandes, l’été dernier. Tombée sous le charme du lieu, elles ont composée une exposition textile monumentale sur mesure pour la salle des machines. Exposition du 15 avril au 31 Octobre. ¶

Au fil du temps est une association qui se structure autour de 4 principales activités au service de l’éducation au Patrimoine et à l’Environnement

AU FIL DU TEMPS

Clarianne WYTZES aufildutemps.monplaisant@orange.fr www.filaturedebelves.com - www.perigord-patrimoine.com p 30


Environnement

La Réserve Naturelle de SaucatsLa Brède Élementaire mon cher Watson !

La protection de la biodiversité fait partie des grandes préoccupations actuelles. Et alors ? Depuis que la vie est apparue sur Terre, près de 99 % des espèces ont disparu bien avant l’arrivée de l’Homo sapiens, et ça n’a pas empêché la venue d’une profusion d’espèces nouvelles ! Sachant qu’en général, la durée de vie d’une espèce est de moins de 10 millions d’années, et que la vie est apparue il y a quelques 3,8 milliards d’années… Avec le temps, va, tout s’en va : l’“érosion” de la biodiversité semble on ne peut plus naturelle. Sauf qu’elle se fait aujourd’hui à une cadence infernale qui paraît artificielle, et dont les conséquences n’annoncent pas des lendemains qui chantent pour nous qui vivons dans le présent. 99 % d’espèces, 3,8 milliards d’années… Mais d’où sortent ces chiffres ? Du chapeau d’un voyant du passé ? Presque : on les appelle des géologues, paléontologues, sédimentologues, etc. Ils pratiquent depuis plus d’un siècle la stratigraphie, l’actualisme et d’autres sciences obscures (car la géologie est le parent pauvre des sciences

naturelles). Ils ne lisent pas dans le marc ou le tarot, mais dans les roches. Et qu’y voient-ils ? En pleine terre bordelaise : des paysages tropicaux, la mer, des requins de 15 mètres de long, des sirènes, des crocodiles… Cela a laissé des traces géologiques, mais pourquoi les classe-t-on comme du “patrimoine géologique” ? Eh bien, (mon cher Watson) accepterions-nous que quiconque emporte un morceau de temple grec, de cathédrale ? Non, et il en est de même pour ces fossiles et ces roches. C’est pourquoi une Réserve Naturelle géologique a été créée en 1982 pour les protéger. Au cours d’une visite guidée de son musée et de ses sites géologiques, on vous expliquera comment ces Sherlock Holmes reconstituent, non pas un crime (bien qu’il y ait eu disparition d’êtres vivants), mais des paysages bien exotiques qui se sont succédés pendant des millions d’années. Voilà donc une chose assez paradoxale : la protection d’une biodiversité qui a déjà disparu, la paléobiodiversité ! Je vous paléosouhaite une joyeuse paléodécouverte au cours d’une bonne paléobalade. ¶

Première réserve naturelle géologique de France (1982), la RSNG de Saucats La Brède est née sous l'impulsion d'universitaires, d'enseignants du secondaire et d'élus qui voyaient disparaître un à un les sites géologiques du Bordelais en raison de l'urbanisation

RESERVE NATURELLE SAUCATS LA BREDE Mathilde CONAN saucats.brede@espaces-naturels.fr www.rngeologique-saucatslabrede.reserves-naturelles.org

p 31



Vu Bien Vu Mag n°15