Page 1

LE NOUVEAU

SYRIE Assia, 2 ans, le bébé français otage du djihad

Une nièce ambitieuse Une fille intransigeante

Un père omnipotent

Secrets de famille Pourquoi le clan Le Pen se déchire Avec les fous du ciel M 01713 - 1921 - F: 2,50 E

’:HIKLRB=XUWZUZ:?b@j@m@b@k"

COUV-VSD1921S001A.indd 1

a f ET oli A eH G ell NE fes t

EXCLUSIF Un saut en parachute à 10 000 m d’altitude

B L R

BEL : 2,90 € - CH : 5,50 CHF - CAN : 8 CAD – A : 3,60 € - D : 4,20 € - ESP : 3,20 € – GR : 3,20 € - ITA : 3,20 € – LUX : 2,90 € – NL : 3,30 € - PORT.CONT. : 3,20 € – DOM : Avion : 4 € – MAY : 5,50 € – Maroc : 30 DH – Tunisie : 4.2 TND - Zone CFA Avion : 3 200 XAF - Zone CFP Avion : 1 000 XPF

2,50 € N° 1921 - DU 19 AU 25 JUIN 2014 VSD.FR

16/06/14 22:36


LIAISONS DANGEREUSES

HENRI PROGLIO

Les drôles d’affaires du président d’EDF

P. KOVARIK/AFP

Embarrassé par l’enquête qui vise sa femme, le P-DG d’EDF est également touché par l’affaire Guérini : Veolia, qu’il présidait, vient d’être mis en examen pour « recel de trafic d’influence ». VSD révèle le contenu de son face-à-face avec les gendarmes, lors d’une audition au cours de laquelle il a dû s’expliquer.

VSD1921D020-022.indd 20-21

16/06/14 21:11


LIAISONS DANGEREUSES

HENRI PROGLIO

Les drôles d’affaires du président d’EDF

P. KOVARIK/AFP

Embarrassé par l’enquête qui vise sa femme, le P-DG d’EDF est également touché par l’affaire Guérini : Veolia, qu’il présidait, vient d’être mis en examen pour « recel de trafic d’influence ». VSD révèle le contenu de son face-à-face avec les gendarmes, lors d’une audition au cours de laquelle il a dû s’expliquer.

VSD1921D020-022.indd 20-21

16/06/14 21:11


RÈGLEMENT DE COMPTES En 2006, lors des assises présidentielles du FN, Marine Le Pen se prépare à hériter de l’entreprise politique de son père. Mais depuis que la benjamine a évoqué la « faute politique » du patriarche, celui-ci l’appelle « Madame la présidente » et assure ne plus avoir de communication avec elle.

Marine Le Pen

C. BERTOLIN/IP3/MAXPPP

Alors que le FN est en ébullition depuis la « fournée » de Jean-Marie Le Pen, sa fille, galvanisée par ses 25 % aux élections européennes, cherche par tous les moyens à débarrasser le parti de son encombrant héritage.

Va-t-elle tuer le père ?

VSD1921D024.indd 24-25

16/06/14 22:40


RÈGLEMENT DE COMPTES En 2006, lors des assises présidentielles du FN, Marine Le Pen se prépare à hériter de l’entreprise politique de son père. Mais depuis que la benjamine a évoqué la « faute politique » du patriarche, celui-ci l’appelle « Madame la présidente » et assure ne plus avoir de communication avec elle.

Marine Le Pen

C. BERTOLIN/IP3/MAXPPP

Alors que le FN est en ébullition depuis la « fournée » de Jean-Marie Le Pen, sa fille, galvanisée par ses 25 % aux élections européennes, cherche par tous les moyens à débarrasser le parti de son encombrant héritage.

Va-t-elle tuer le père ?

VSD1921D024.indd 24-25

16/06/14 22:40


LE COMBAT D’UNE MÈRE

“MON BÉBÉ, OTAGE DU DJIHAD” Enlevée par son père il y a huit mois, Assia, 2 ans, est désormais en Syrie. Depuis, Mériam Rahiem, sa mère, originaire de Lyon, désespère de l’impuissance des autorités françaises.

PHOTOS : ALERT PRESS 2014

Cette photo prise en Syrie a été envoyée le 3 avril via Internet par Hamza Mandhouj, le père. Une image où Assia porte le bandeau des djihadistes.

M À l’été 2013, Mériam Rahiem pose, heureuse, avec sa fille Assia. À l’automne, son ex-mari emmènera leur fille et rejoindra le front syrien.

VSD1921D030-032.indd 30-31

algré les menaces de peines d’emprisonnement brandies par le gouvernement français, Manuel Valls en tête, rien ne semble pouvoir dissuader les candidats au djihad en Syrie. Un phénomène qui toucherait quelque huit cents citoyens ou résidents français, dont près de trois cents auraient effectivement participé aux hostilités contre le régime de Bachar el-Assad. Parmi eux,

d’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, environ cent quarante seraient revenus vivants de Syrie, mais une trentaine y auraient trouvé la mort. Restent les cas très particuliers de Mehdi Nemmouche – le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, arrêté à Marseille le 30 mai dernier – et de son prédécesseur Mohamed Merah, abattu par le Raid voilà un peu plus de deux ans à Toulouse. Passés l’un comme l’autre par les filières françaises du djihad, les deux hommes ont par la

16/06/14 20:23


LE COMBAT D’UNE MÈRE

“MON BÉBÉ, OTAGE DU DJIHAD” Enlevée par son père il y a huit mois, Assia, 2 ans, est désormais en Syrie. Depuis, Mériam Rahiem, sa mère, originaire de Lyon, désespère de l’impuissance des autorités françaises.

PHOTOS : ALERT PRESS 2014

Cette photo prise en Syrie a été envoyée le 3 avril via Internet par Hamza Mandhouj, le père. Une image où Assia porte le bandeau des djihadistes.

M À l’été 2013, Mériam Rahiem pose, heureuse, avec sa fille Assia. À l’automne, son ex-mari emmènera leur fille et rejoindra le front syrien.

VSD1921D030-032.indd 30-31

algré les menaces de peines d’emprisonnement brandies par le gouvernement français, Manuel Valls en tête, rien ne semble pouvoir dissuader les candidats au djihad en Syrie. Un phénomène qui toucherait quelque huit cents citoyens ou résidents français, dont près de trois cents auraient effectivement participé aux hostilités contre le régime de Bachar el-Assad. Parmi eux,

d’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, environ cent quarante seraient revenus vivants de Syrie, mais une trentaine y auraient trouvé la mort. Restent les cas très particuliers de Mehdi Nemmouche – le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, arrêté à Marseille le 30 mai dernier – et de son prédécesseur Mohamed Merah, abattu par le Raid voilà un peu plus de deux ans à Toulouse. Passés l’un comme l’autre par les filières françaises du djihad, les deux hommes ont par la

16/06/14 20:23


LA FRANCE EN FÊTE

Ne vous fiez pas aux apparences. Jeunes, vieux, chevelus, rasés, tatoués… ou pas : le Hellfest est une joyeuse réunion de famille.

Hellfest

F. DUBRAY/OUEST FRANCE/MAXPPP

FOULE MÉTAL PLANÈTE

150 000 fans en délire, un rassemblement complet depuis des mois… devient la mecque des fans de rock extrême. Un festival bon enfant

VSD1921D034-036.indd 34-35

Ce week-end, Clisson, petite ville de Loire-Atlantique, qui effraie les intégristes.

16/06/14 11:42


LA FRANCE EN FÊTE

Ne vous fiez pas aux apparences. Jeunes, vieux, chevelus, rasés, tatoués… ou pas : le Hellfest est une joyeuse réunion de famille.

Hellfest

F. DUBRAY/OUEST FRANCE/MAXPPP

FOULE MÉTAL PLANÈTE

150 000 fans en délire, un rassemblement complet depuis des mois… devient la mecque des fans de rock extrême. Un festival bon enfant

VSD1921D034-036.indd 34-35

Ce week-end, Clisson, petite ville de Loire-Atlantique, qui effraie les intégristes.

16/06/14 11:42


undi 16 juin, il est midi. Minda vient de rendre sa copie. Durant près de quatre heures, elle a planché sur un texte de Karl Popper traitant du déterminisme. Assaillie de doutes, mais soulagée, la candidate, 52 ans, femme de ménage, quitte la salle d’examen du lycée Georges-Brassens, à Paris, où se pressent des visages poupins à peine sortis de l’adolescence dans un climat de surexcitation. « J’ai l’impression d’avoir tout raté, soupire-t-elle. Mais ça passe ou ça casse. Maintenant, il faut que je m’attaque au gros pavé de l’histoiregéo et ça m’angoisse… » Pour en arriver là, Minda a dû faire preuve d’une volonté sans faille. Elle est l’élève, en terminale L, d’un établissement un peu particulier, le Lycée municipal d’adultes (LMA), qui cette année présentait quatrevingt-dix candidats au bac. Artisans, hôtesses d’accueil, caissières ou vigiles, ils sont les « auditeurs » d’un cursus unique en son genre en France.

L

SOCIÉTÉ TÉMOIGNAGE

Sébastien, le fils, a décroché le précieux diplôme il y a cinq ans. Il partage son expérience en aidant sa mère à se préparer aux épreuves.

Entre travail et vie familiale, le rythme est dur

Maman passe le bac Minda est femme de ménage. À 52 ans, avec l’aide de son fils, elle passe le baccalauréat. ou salariés. Élèves du Lycée municipal d’adultes, à Paris, ils sont quatre-vingt-dix à tenter

Ses camarades de classe sont retraités, chômeurs de décrocher le diplôme symbolique.

J-7 dans la salle de classe occupée par le professeur de philosophie. « Qu’est-ce que les Lumières ? » Minda bûche Kant et tente de répondre à la question. À une semaine de l’épreuve, l’attention et l’écoute ne sont pas feintes. Assise sagement au premier rang, Minda cherche nerveusement dans sa trousse ses crayons pour prendre note des corrections du prof. Dans cet établissement un peu particulier du 14e arrondissement de Paris, la moyenne d’âge est de 29 ans. Ils sont deux cent soixante (de 18 à 70 ans) inscrits dans les neuf classes de seconde, première et terminale. Créé en 1980, le Lycée municipal d’adultes est gratuit. Financé par la Mairie de Paris, il ne dépend pas de l’Éducation nationale et les vacations des trentedeux professeurs sont payées par la municipalité. Les horaires sont adaptés à ce public majoritairement salarié. De 18 à 22 heures, tous les jours de la semaine et le samedi matin de 9 à 13 heures : le rythme est difficile à tenir quand

Photos : Fanny Tondre pour VSD N° 1921 - 39

VSD1921D038.indd 38-39

16/06/14 22:06


undi 16 juin, il est midi. Minda vient de rendre sa copie. Durant près de quatre heures, elle a planché sur un texte de Karl Popper traitant du déterminisme. Assaillie de doutes, mais soulagée, la candidate, 52 ans, femme de ménage, quitte la salle d’examen du lycée Georges-Brassens, à Paris, où se pressent des visages poupins à peine sortis de l’adolescence dans un climat de surexcitation. « J’ai l’impression d’avoir tout raté, soupire-t-elle. Mais ça passe ou ça casse. Maintenant, il faut que je m’attaque au gros pavé de l’histoiregéo et ça m’angoisse… » Pour en arriver là, Minda a dû faire preuve d’une volonté sans faille. Elle est l’élève, en terminale L, d’un établissement un peu particulier, le Lycée municipal d’adultes (LMA), qui cette année présentait quatrevingt-dix candidats au bac. Artisans, hôtesses d’accueil, caissières ou vigiles, ils sont les « auditeurs » d’un cursus unique en son genre en France.

L

SOCIÉTÉ TÉMOIGNAGE

Sébastien, le fils, a décroché le précieux diplôme il y a cinq ans. Il partage son expérience en aidant sa mère à se préparer aux épreuves.

Entre travail et vie familiale, le rythme est dur

Maman passe le bac Minda est femme de ménage. À 52 ans, avec l’aide de son fils, elle passe le baccalauréat. ou salariés. Élèves du Lycée municipal d’adultes, à Paris, ils sont quatre-vingt-dix à tenter

Ses camarades de classe sont retraités, chômeurs de décrocher le diplôme symbolique.

J-7 dans la salle de classe occupée par le professeur de philosophie. « Qu’est-ce que les Lumières ? » Minda bûche Kant et tente de répondre à la question. À une semaine de l’épreuve, l’attention et l’écoute ne sont pas feintes. Assise sagement au premier rang, Minda cherche nerveusement dans sa trousse ses crayons pour prendre note des corrections du prof. Dans cet établissement un peu particulier du 14e arrondissement de Paris, la moyenne d’âge est de 29 ans. Ils sont deux cent soixante (de 18 à 70 ans) inscrits dans les neuf classes de seconde, première et terminale. Créé en 1980, le Lycée municipal d’adultes est gratuit. Financé par la Mairie de Paris, il ne dépend pas de l’Éducation nationale et les vacations des trentedeux professeurs sont payées par la municipalité. Les horaires sont adaptés à ce public majoritairement salarié. De 18 à 22 heures, tous les jours de la semaine et le samedi matin de 9 à 13 heures : le rythme est difficile à tenir quand

Photos : Fanny Tondre pour VSD N° 1921 - 39

VSD1921D038.indd 38-39

16/06/14 22:06


VIVE LES MARIÉS !

CHAMPAGNE !

Dordogne, 2011. La messe est dite. Des flots de joie éclaboussent le visage du marié impétueux. Surprise, la mariée en pétille de rire.

CLIC-CLAC... LE BONHEUR EST DANS LA BOÎTE. AUTREFOIS RINGARDISÉE, LA PHOTO DE MARIAGE RETROUVE UN SECOND SOUFFLE GRÂCE À UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE PROFESSIONNELS. Photos : Christophe Viseux

Le plus beau jour de leur vie PHOTOS :

Pierr

VSD1921D042-044-046-S048.indd 42-43

16/06/14 20:57


VIVE LES MARIÉS !

CHAMPAGNE !

Dordogne, 2011. La messe est dite. Des flots de joie éclaboussent le visage du marié impétueux. Surprise, la mariée en pétille de rire.

CLIC-CLAC... LE BONHEUR EST DANS LA BOÎTE. AUTREFOIS RINGARDISÉE, LA PHOTO DE MARIAGE RETROUVE UN SECOND SOUFFLE GRÂCE À UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE PROFESSIONNELS. Photos : Christophe Viseux

Le plus beau jour de leur vie PHOTOS :

Pierr

VSD1921D042-044-046-S048.indd 42-43

16/06/14 20:57


POP CULTURE

Pour fêter ses 30 ans, la Fondation Cartier présente ‘‘ Mémoires vives ’’, un best of de ses expos. Dix ans durant, de la tour de bagnoles signée Arman (Long Term Parking) à la reformation du Velvet Underground, la Fondation Cartier a créé l’événement dans une école de Jouy-en-Josas, chantée par Modiano. Depuis 1994, dans son écrin de verre et d’acier du boulevard Raspail, l’établissement continue dans cette veine exceptionnelle, comme avec cette expo très perturbante de Ron Mueck : des personnages hyperréalistes mais toujours sculptés à une échelle extravagante. F. J.

PHOTOS : D. R.

Jusqu’au 21 septembre, Paris 14e. fondation.cartier.com

VSD1921D050.indd 50-51

13/06/14 11:39


POP CULTURE

Pour fêter ses 30 ans, la Fondation Cartier présente ‘‘ Mémoires vives ’’, un best of de ses expos. Dix ans durant, de la tour de bagnoles signée Arman (Long Term Parking) à la reformation du Velvet Underground, la Fondation Cartier a créé l’événement dans une école de Jouy-en-Josas, chantée par Modiano. Depuis 1994, dans son écrin de verre et d’acier du boulevard Raspail, l’établissement continue dans cette veine exceptionnelle, comme avec cette expo très perturbante de Ron Mueck : des personnages hyperréalistes mais toujours sculptés à une échelle extravagante. F. J.

PHOTOS : D. R.

Jusqu’au 21 septembre, Paris 14e. fondation.cartier.com

VSD1921D050.indd 50-51

13/06/14 11:39


Pure ADRÉNALINE

Salut mon pote ! Fred Fugen et Vince Reffet se font face juste en dessous de la stratosphère, là où volent les avions. Une complicité que les deux hommes ont forgée en sautant plus de dix mille fois ensemble.

Les fous du ciel Exclusif

Réaliser le plus haut saut en freefly suivi d’un périlleux survol du mont Blanc sous mini-parachute, à 10 000 mètres d’altitude : Vincent Reffet et Frédéric Fugen signent une première mondiale. Photos : Dom Daher/RedBull

VSD141921d058.indd 58-59

16/06/14 11:57


Pure ADRÉNALINE

Salut mon pote ! Fred Fugen et Vince Reffet se font face juste en dessous de la stratosphère, là où volent les avions. Une complicité que les deux hommes ont forgée en sautant plus de dix mille fois ensemble.

Les fous du ciel Exclusif

Réaliser le plus haut saut en freefly suivi d’un périlleux survol du mont Blanc sous mini-parachute, à 10 000 mètres d’altitude : Vincent Reffet et Frédéric Fugen signent une première mondiale. Photos : Dom Daher/RedBull

VSD141921d058.indd 58-59

16/06/14 11:57

Vsd 1921  

du 19 au 25 juin 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you