Issuu on Google+

BEL : 2,80 € - CH : 5,50 FS - CAN : 8 $C – A : 3,60 € - D : 3,60 € - ESP : 3,20 € – GR : 3,20 € - ITA : 3,20 € – LUX : 2,80 € – NL : 3,30 € - PORT.CONT. : 3,20 € –DOM : Avion : 4 € – Maroc : 30 DH – Tunisie : 4 200 TDU - Zone CFA Avion : 3 000 CFA - Zone CFP Avion : 950 CFP. photos :  eliott press – sipa – visual

2,40e N° 1660 - Du 17 au 23 juin 2009

vsd.fr

le premier hebdo d’information du week-end laurent

fignon l’émotion

sa leçon de courage face à la maladie

sophie marceau et christophe lambert, deux ans de bonheur discret

stéphane guillon se lâche les confidences d’un comique flingueur

tony parker et eva longoria

glamour, gloire et argent

le vrai business des couples stars corse

paradis menacé le scandale des permis de construire illégaux

les beckham J. depp et v. paradis


EN COUVERTURE LES INTELLOMÉDIATIQUES Arielle Dombasle, groupie « béachélienne » comme elle dit, et le philosophe Bernard-Henri Lévy seraient à la tête d’une fortune qui dépasse les 100 millions d’euros.

DE PARIS À HOLLYWOOD, ILS SNOBENT LA CRISE

CES COUPLES STARS QUI VALENT DE L’OR La fortune n’est plus l’apanage du seul mâle. Chez ces VIP, de plus en plus, la femme fait jeu égal. Et leur bas de laine s’évalue en dizaines de millions d’euros. Par Maryvonne Ollivry, avec Aurore Aubin

20

vsd1660d020.indd 20-21

VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009

VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009

PHOTOS : VISUAL – GAMMA – GETTY IMAGES – AFP

AMOUR, GLOIRE ET MONNAIE Brad Pitt et Angelina Jolie, les plus globetrotteurs, pèsent 160 millions d’euros. Loin cependant derrière, les plus riches, Beyoncé et Jay-Z (350 millions d’euros). Vanessa Paradis et Johnny Depp, les plus bobos, ont gagné 63 millions d’euros en 2007.

21

15/06/09 16:13:21


EN COUVERTURE LES INTELLOMÉDIATIQUES Arielle Dombasle, groupie « béachélienne » comme elle dit, et le philosophe Bernard-Henri Lévy seraient à la tête d’une fortune qui dépasse les 100 millions d’euros.

DE PARIS À HOLLYWOOD, ILS SNOBENT LA CRISE

CES COUPLES STARS QUI VALENT DE L’OR La fortune n’est plus l’apanage du seul mâle. Chez ces VIP, de plus en plus, la femme fait jeu égal. Et leur bas de laine s’évalue en dizaines de millions d’euros. Par Maryvonne Ollivry, avec Aurore Aubin

20

vsd1660d020.indd 20-21

VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009

VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009

PHOTOS : VISUAL – GAMMA – GETTY IMAGES – AFP

AMOUR, GLOIRE ET MONNAIE Brad Pitt et Angelina Jolie, les plus globetrotteurs, pèsent 160 millions d’euros. Loin cependant derrière, les plus riches, Beyoncé et Jay-Z (350 millions d’euros). Vanessa Paradis et Johnny Depp, les plus bobos, ont gagné 63 millions d’euros en 2007.

21

15/06/09 16:13:21


PolitiqueSenquête

mouthon/globepix

l’impétueux Bouillonnant avec son équipe, François Bayrou peut rester impassible face aux caméras… sauf accident, comme sur France 2, face à Daniel Cohn-Bendit, le 4 juin.

Stress, pression et mauvais caractère

Quand les politi Derrière une image médiatique souvent policée, ministres et élus tombent le masque. Et 26

VSD N° 1660 du 17 au 23 juin 2009


V

ous êtes un pauvre type, Mélenchon. On serait au XIXe siècle, je vous convoquerais en duel et je vous flinguerais ! » L’UMP Pierre Lellouche n’a finalement pas occis le leader du Front de gauche en avril dernier sur le plateau de « Ripostes », sur France 5. Le 4 juin, c’est Jean-Luc Mélenchon, façon Georges Marchais invectivant JeanPierre Elkabbach, qui maltraite Arlette Chabot : « Allez au diable ! » La politique, c’est un combat. Avec, pour seule arme, les mots. Il y a ceux de trop, ceux qui blessent, font perdre la face, et, surtout, des voix. Colère conjoncturelle, calculée ( ?) d’un Bayrou, coups de sang d’une Rachida Dati sous pression ou d’un président tout-puissant. Cela reste, d’abord, une histoire de tempérament : d’aucuns racontent les emportements légendaires d’un Philippe Séguin jetant ses parapheurs dans les airs ou le sempiternel courroux d’un Roger Karoutchi râleur avec les siens. Mais, aujourd’hui, la scène média­ tique est aussi devenue une bataille d’ego. « Le public attend avec une certaine avidité de voir surgir la vraie personne, afin de découvrir ce qu’elle a dans les tripes, décrypte Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste, auteur de La Sarkose obsessionnelle ( Hachette Littératures). Depuis que le chef de l’état a mis en avant ses mariages, ses divorces et ses émotions, les politiques sont perçus comme des êtres de chair et de sang. Ils ne sont plus protégés par les idées et suivent la tendance individualiste de la société, où il ne fait plus bon de dissimuler ce que l’on est derrière  le bouclier de sa fonction. »

ques dérapent… mènent parfois la vie dure à leurs collaborateurs.  VSD N° 1660 du 17 au 23 juin 2009

Par Caroline Derrien et Marie-Aude Panossian 27


ÉCOenquêtE

Spéculation immobilière

corse Le paradis

L’île a résisté au bétonnage de ses côtes, Mais le littoral fait à nouveau l’objet de Par Nathalie Gillot. Une pression réactivée par un plan de développement controversé.

Lieu d’exception La boucle de Palombaggia, l’un des plus beaux sites d’Europe. Ces derniers mois, les grues se multiplient sur les hauteurs. Sur la plage de Cala Purcina, en contrebas de la villa de Christian Clavier, située dans un domaine privé, les indépendantistes dénoncent un « Corsica Land pour nababs et nantis ».

32

VSD n° 1660 du 17 au 23 juin 2009


S

ur la route de Palombaggia, au sud de Porto-Vecchio, la villa en construction a subi de légers dommages. Le 1er juin, à l’heure du déjeuner, une charge explosive a retenti sur le chantier qui surplombe une baie aux eaux turquoise. Au même moment, 2 kilomètres plus loin, les nationalistes de Corsica Libera s’étaient donné rendez-vous sur la plage de Cala Purcina, au pied de la résidence de Christian Clavier, moins d’un an après leur intrusion dans le jardin de l’acteur dans le domaine de Punta d’Oro. Si les indépendantistes sont de retour sur cette colline, close par des barrières et

la famille Rocca Serra, a été aménagé à partir de 1988. L’ancien maire de PortoVecchio, Camille – qui n’a pas souhaité répondre à nos questions – en était le mandataire, et son père Jean-Paul – qui domina la vie politique insulaire durant un demi-siècle – le promoteur. « Camille de Rocca-Serra, président de l’Assemblée de Corse, est aussi l’un des rédacteurs du Padduc, qui déclasse des sites remarquables, où des terrains pourront être vendus plus facilement. Cela pose quand même un gros problème », résume Jean-Guy Talamoni, chef de file des indépendantistes. Ces derniers mois, la flambée spéculative s’est accélérée. Des permis de cons­ truire sont délivrés sans réel contrôle. Une course contre la montre est engagée. Lieu-dit Fontana, Porto-Vecchio, sur les hauteurs de Palombaggia. Les engins

Vecchio. « Le projet initial – évalué à 168 millions d’euros, 50 hectares sur un golfe fermé de moins de 500 hectares, un héliport, des digues à perte de vue – a été revu à la baisse, mais nous ne savons toujours rien du montage financier. D’où viennent les capitaux ? » s’inquiète-t-il. Un fait divers a renforcé les soupçons : le 23 avril 2008, Richard Casanova, l’un des barons présumés du gang de la Brise de mer, est abattu à la sortie de la ville par un tireur embusqué. Dans son véhicule, les policiers découvrent les plans du futur port et des documents administratifs relatifs à plusieurs projets fonciers sur la commune*. À qui appartient l’île ? Aux grands propriétaires, aux investisseurs continentaux, aux parrains de la mafia corse ou aux clandestins ? En tout cas, rares sont

de terrassement ont percé de larges trouées dans la colline. Six grues se dressent à flanc de montagne. Invisible depuis la route, un panneau – daté de mars 2007 –annonce la construction de deux maisons individuelles et de deux F6. Vérification faite en mairie, huit villas et huit piscines vont dominer la baie d’ici peu. Le propriétaire, qui à l’origine ne pouvait pas morceler son terrain, a obte­nu en novembre 2008 un nouveau permis, non affiché celui-là, l’autorisant à vendre ses maisons, parcelle par parcelle. Pourquoi ? L’actuel maire de la commune, Georges Mela, est invisible, injoignable. « Nous sommes dans un conflit très dur. C’est de l’ultralibéralisme à la sauce corse », lance Jean-Christophe Angelini, jeune élu de 32 ans, principal opposant à l’équipe municipale. Conseiller territorial autonomiste (nationaliste modéré), il dénonce un autre dossier sensible : l’extension du port de plaisance de Porto-

les Corses qui peuvent accéder à la propriété dans leur village ou leur quartier. « La Corse appartient à ceux qui y vivent et y meurent, tranche un ancien proche du FLNC reconverti en gérant de paillote. Si notre île a résisté jusqu’à maintenant au bétonnage automatique, c’est grâce aux Corses et non à l’État français. » La Corse sauvée de l’affairisme par les clan­destins ? « Le plastiquage, c’est radical, mais on connaît les dérives », relève Vincente Cucchi, présidente de l’Association bonifacienne comprendre et défendre l’environnement (ABCDE).

menacé toutes les convoitises.

Photos : Michel Setboun pour VSD desservie par des allées privées, c’est pour mieux dénoncer « l’économie résidentielle » préconisée par le plan d’aménagement et de développement durable de la Corse (Padduc). Ce document, en cours d’élaboration par la Collectivité territoriale de Corse (CTC), engagera l’avenir de l’île pour les vingt prochaines années. Aux abords de la villa de Christian Clavier, noyée dans la végétation, les indépendantistes font le calcul : « Tout autour, ce ne sont que des résidences secondaires qui sont en réalité louées pour la saison. Le gain annuel est estimé de 100 000 à 150 000 euros par villa. C’est de l’hôtellerie déguisée, dont les bénéfices partent loin de la Corse », estime Dominique Tafani, membre de Corsica Libera. Dominé par les trois vastes demeures des frères Fraisse, des industriels ayant fait fortune avec la vanille de Madagascar, le domaine de Punta d’Oro, propriété de VSD n° 1660 du 17 au 23 juin 2009

‘‘

Nous sommes dans un conflit très dur : c’est de l’ultralibéralisme à la sauce corse

’’

Jean-Christophe Angelini, conseiller territorial autonomiste

bénévoles en vigie pour protéger le littoral Dans le sud-est de l’île, de Porto-Vecchio à Bonifacio, la côte abrite des endroits vierges, épargnés par les programmes immobiliers. Ces sites sont surveillés de près par la centaine de bénévoles fédérés par l’association. Vincente Cucchi  33


époqueportrait

côté jardin Quand il ne taille pas les politiques en pièces, Sté­ phane Guillon taille les haies de sa maison à Sèvres (92), où il vit avec Muriel Cousin et leurs sept enfants. Loin des paillettes, l’humoriste ­rempote et plante, ça le détend.

36

VSD n° 1660 du 17 au 23 juin 2009


Stéphane Guillon

‘‘Je ne suis pas l’ennemi public’’

O

l’humoriste flingueur, très sollicité, a vu sa notoriété exploser grâce aux polémiques. et il assume. Par Julie Gardett. Photos : François Darmigny pour VSD

n l’adore ou on le déteste. Et ça lui va bien. Cet apôtre de l’humour noir, admirateur de Pierre Desproges, « déteste l’eau tiède et les gens qui n’ont pas d’avis ». Après une saison passée sous les feux des projecteurs, ­Stéphane Guillon n’est pas près de lever le pied. Cet été, il écrira et rodera un nouveau spectacle. À la rentrée, il rempilera sur France Inter et, sans doute, sur ­Canal+. À 45 ans et avec vingt-cinq ans de carrière derrière lui, sa ­persévérance a fini par payer. Signe de sa réussite : « Envoyé spécial » a réalisé un portrait de lui, diffusé sur France  2, le jeudi 18 juin à 20 h 35. Le « laborieux » est enfin reconnu. VSD. Comment avez-vous vécu cette

saison mouvementée ?

Ça m’a énormément amusé. C’est clair, il y a eu un avant et un après Dominique Strauss-Kahn (le directeur général du FMI a été très irrité par son billet sur France Inter, le 17 février, NDLR). Cela a généré 500 000 connexions sur le Web. Ce fut une période incroyable, je m’en souviendrai toute ma vie. Quand, tout d’un coup, L’Express vous consacre quatre pages et Stéphane Guillon.

VSD n° 1660 du 17 au 23 juin 2009

que, reconnaissance suprême, un article dans le New York Times raconte que je suis l’humoriste de référence, opposant au pouvoir en France, évidemment que je suis flatté. Les humoristes ont tous un côté sale gosse. Il y a un côté provoc ­évident dans cet exercice qui est assez jouissif. J’ai commencé en 1981, avant Dany Boon et Jamel Debbouze. À une

‘‘

J’ai commencé en 1981. J’ai mis du temps à trouver mon style et à être reconnu

’’

époque, on avait le même producteur et je les ai tous vu passer devant moi. Je me disais : merde ! Il m’a fallu du temps pour trouver mon style et pour que mon travail soit reconnu. VSD. Nicolas Sarkozy a-t-il été votre

meilleur attaché de presse ?

Comme DSK et Éric Besson qui, dans Le Parisien (le 15 mars, NDLR), dit : « Stéphane Guillon gâche son réel talent. » C’est un plan com fabuleux, je n’en demandais pas tant. S. G.

VSD. Avez-vous été réellement

­menacé, à France Inter ? S. G. À aucun moment. J’ai toujours eu,

toute cette année, et encore aujourd’hui, une liberté de ton totale. Je n’ai jamais été emmerdé par France Inter. Jamais. VSD. Que va changer l’arrivée de

­Philippe Val à la tête de la station ? S. G. Je ne le connais pas. Je l’ai eu une fois

au téléphone, la semaine dernière (fin mai, NDLR), il m’a dit : « J’arrive bientôt, on signe ton contrat. » C’est assez drôle, il a été dit tout et n’importe quoi sur moi, sur Jean-Luc Hees (président de Radio France, NDLR), sur les gens de France ­Inter, sur Philippe Val. Avec Jean-Luc Hees, on s’est toujours bien entendus. Il m’a toujours dit qu’il adorait mon travail et il m’a toujours foutu la paix. VSD. Vous allez peut-être vous retrou-

ver à la rentrée face à Guy Carlier, 

37


WEEK-ENDthÉÂtRE préparatifs Alors que les tech­ niciens s’affairent au cloître des Car­ mes dès le début de juin (à g.), les ré­ pétitions de Littoral, de Wajdi Moua­ wad, artiste associé 2009, ont lieu dans la cour d’Honneur.

dans les coulisses d’avi

Le rendez-vous de théâtre le plus célèbre compte sur une armée de 700 personnes pour

52

VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009


gnon

VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009

53

PHOTOS : CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE POUR VSD – THIBAUT BARON

être prêt le jour j. Par Céline Jacq


photos : s. dray/atmosphériquesgamma - D.R.

WEEK-ENDL’INTERVIEW musique

Charlie Winston

‘‘en juillet, C’EST

avec lenny kravitz, la révélation anglaise sera plusieurs fois à l’affiche des grands

56

VSD N° 1660 du 17 au 23 juin 2009


> Pour moi qui viens du circuit des clubs, jouer dans des festivals est

quelque chose de nouveau. J’ai l’impression qu’une nouvelle porte s’ouvre devant moi, car jouer en plein jour devant des milliers de gens, n’est-ce pas l’inverse que de se produire devant quelques dizaines de personnes la nuit venue ? Et puis, les gens qui viennent vous voir dans des clubs ou des salles de concert ont payé pour cela, ils vous ont choisi, alors qu’en festival ce n’est pas le cas. Vous faites partie du menu, et j’imagine que, même à l’heure d’Internet, un grand pourcentage des festivaliers n’ont jamais entendu parler de vous. C’est un vrai challenge de retenir l’attention des gens et de passer du stade d’attraction à celui de groupe dont on se souviendra. > J’ai toujours r��vé de jouer dans des festivals. Lorsque on est musicien, c’est même un but, en tout cas c’était le mien, pouvoir me dire : « Cet été je me fais la tournée ! » Il va falloir que j’adapte un peu ma musique, que je place les deux singles Like A Hobo et Generation Spent au bon moment, ni trop tôt ni trop tard. J’avais dit à offensif Accéder au Corrida, mon tourneur, de ne pas refuser des festivals « En septembre, mon disque circuit des si on m’en proposait. Je ne suis pas déçu : Eurockéensort chez moi, nes, Francofolies, les Arènes de Nîmes et le Paléo de festivals, en Angleterre, mais aussi en c’est passer Nyon (en Suisse) rien que pour le mois de juillet ! Au Scandinavie et en Allemagne. mois d’août, par contre, je me repose. dans la En novembre, > Comme pour les équipes de foot, j’ai l’impresdivision ce sera le Canada et les supérieure sion que ceux qui accèdent au circuit des festivals états-Unis. » passent en division supérieure. Le chemin est difficile, tout le monde veut participer à cette grande fête, et je dirai que cette année je ne peux qu’être satisfait. L’étape suivante sera de faire la même chose dans le monde. Mon souhait le plus cher serait de participer aux festivals anglais en 2010, et pourquoi pas à leurs pendants américains en 2011 ! C’est d’ailleurs ce à quoi je vais m’employer cette année : mon disque va sortir dans d’autres pays, y compris aux états-Unis et au Canada. > Plus jeune, je rêvais de Glastonbury. C’était pour moi le plus grand festival existant, du moins celui auquel je rêvais de participer. Je regardais les reportages à la télé, j’écoutais les retransmissions à la BBC et j’ai grandi avec cet objectif : « Si un jour j’y suis invité, ce sera le signe que je suis devenu un vrai groupe ! » Glastonbury est pour moi une référence, mais, en Angleterre, l’ambiance dans les festivals est un peu différente. On y va en famille et on essaye, pendant plusieurs jours, d’y perpétuer une certaine tradition hippie d’amour et de partage. On n’y va pas seulement pour s’abreuver de la musique de groupes connus, on y va surtout pour l’ambiance, et on aime rien tant que découvrir des groupes. La preuve, on ne s’inquiète pas de savoir comment ils s’appellent, on profite simplement du moment présent, on écoute leur musique en dansant. Pour moi, un festival, c’est d’abord un rassemblement communautaire de plusieurs familles qui partagent un moment. > Leonard Cohen est l’un des artistes que j’ai le plus appréciés en festival. C’était l’année dernière. Sinon, il y a un endroit à Glastonbury, The Green Field, où les groupes qui jouent restent anonymes. Mais on s’en fout, on en profite. C’est ça, l’esprit des festivals : savoir faire la fête en appréciant la musique de jeunes inconnus. J

festivals « En Angleterre, ce sont des rassemblements un peu hippies, avec des familles qui partagent un moment de paix. On y vient d’abord pour l’ambiance. »

‘‘ ’’

patti smith «C’est la première artiste dont je me souvienne dans un festival, à Glastonbury. J’ai retenu son nom parce que, cette année-là, c’était la seule chanteuse du programme que je connaissais. »

MA TOURNÉE’’ raouts français. Une consécration. 

VSD N° 1660 du 17 au 23 juin 2009

Par Christian Eudeline

57


WEEK-ENDCULTURE PaGES RÉALISÉE S PA R  F rançois Julien a v ec Olivier Bousquet e t Nora Sahli

Le sport à Candé

Frais retour dans les années trente, durant lesquelles les nantis se payaient des salles de sport, et la publicité mêlait mérites du tabac et effort physique ! Jusqu’au 6 septembre, château de Candé, Monts (37). chateau-cande.fr

Rodin

Avec audace, l’exposition savoyarde replace l’auguste sculpteur dans son siècle en faisant la lumière sur son travail décoratif (ici : Pleureuse). Jusqu’au 20 septembre, Palais Lumière, Évian (74). ville-evian.fr

Céret, un siècle de paysages

De Matisse à Vincet Bioulès, la « Mecque du cubisme » n’a cessé de fasciner les peintres (photo : Auguste Herbin, 1913), aujourd’hui réunis. Jusqu’au 31 octobre, musée d’Art moderne de Céret (66).

Mimos

Le pyrotechnique Groupe F ouvrira ce festival dédié au théâtre gestuel ou « quand le corps se fait langage ». Du 3 au 8 août, Périgueux (24). 05.53.53.18.71.

Théâtre, rock, expos et jazz : les must de la saison.

des festivals de l’été

musee-ceret. com

Jean-Michel Alberola

L’œuvre imprimée d’un des plus fascinants peintres français actuels. Jusqu’au 23 août, BnF François-Mitterrand, Paris 13e. bnf.fr

Montpellier Danse

Des chorégraphes du monde entier dessinent un art polychrome. Du 19 juin au 4 juillet, Montpellier (34). 0800.60.07.40.

Fest’Arts

Plus de trente spectacles, dont le délicat Dans mes bras, un petit morceau de poésie joyeuse sur le handicap. Du 1er au 8 août, Libourne (33). 05.57.74.13.14.

Festival de Marseille

Un focus sur la création locale et le Hangar 15 confié au chorégraphe Christian Rizzo comme laboratoire artistique. Jusqu’au 11 juillet, Marseille (13). 04.91.99.02.50.

58

VSD n° 1960 du 17 au 23 juin 2009


PLUS D’infoS SUR vsd.fr

Hommages à Toulouse-Lautrec Cent graphistes contemporains célèbrent le génial Albigeois à travers 26 des 31 affiches qu’il a peintes. Jusqu’en janvier 2010, musée des Arts décoratifs, Paris 1er.

lesartsdecoratifs.fr

Vaison Danses

De Preljocaj à Stomp (photo), via l’énergique Momboye, des spectacles pour tous. Du 10 au 16 juillet, Vaison-la-Romaine (84). 04.90.28.74.74.

Charles Lapicque

Licencié en physique mais peintre du dimanche, Lapicque (1898-1988) ne cessa de passer de l’abstraction au figuratif avec un égal bonheur. Et un maître mot : l’indépendance. Jusqu’au 12 octobre, musée d’Unterlinden, Colmar (68).

De la couleur au trait

De la figuration narrative au « street art », quarante ans d’art figuratif condensés en trente artistes (ici, Françoise Pétrovitch). Jusqu’au 11 septembre, à l’espace François-Mitterrand, Périgueux (24). culturedordogne.fr

musee-unterlinden.com

Viva Cité

Au programme, les explosifs Générik Vapeur, la poésie d’Oposito, les Anglais de The World Famous et les fadas d’Alamas Givrés. Ça va déménager ! Les 26, 27 et 28 juin, Sotteville-lèsRouen (76). 02.35.63.60.89.

Trésors des icônes bulgares Art sacré pour la réouverture de la Sainte-Chapelle vincennoise, avec 80 trésors prêtés par les musées bulgares, notamment par la Galerie nationale des Beaux-Arts de Sofia. Jusqu’au 30 août, SainteChapelle du château de Vincennes, Vincennes (94). chateau-vincennes.fr

VSD n° 1960 du 17 au 23 juin 2009

photos : a. Mahdavi - P. Grosbois - V. Muteau - o. Micheyev - r. Avedon - D. R.

Chambres d’écho

Conversations entre des pièces majeures de la photo (ici, Richard Avedon) et l’architecture de l’institution rhodanienne. Du 8 juillet au 29 novembre, musée Réattu, Arles (13). museereattu.arles.fr

59


WEEK-ENDTENDANCES

jeune pour toujours ? médecine esthétique

alternative au bistouri, les nouvelles techniques de rajeunissement sont de plus en plus plébiscitées. Pour effacer les marques du temps.

photos : Corbis - vincent Besnault/corbis - D. R. - illustrations : victor grenez. tous nos prix sont donnés à titre indicatif

Par Catherine Jazdzewski

64

VSD N° 1660 du 17 au 23 juin 2009


Pour avoir l’air frais et reposé, peeling, laser, injections de Botox ou d’acide hyaluronique sont les nouvelles solutions rapides reposant Réduit les ridules du contour de l’œil et les cernes. Radically No Surgetics Yeux, Givenchy, 95 € les 30 ml. Parfumeries.

L

èvres ultra-pulpeuses et seins gonflés à bloc, le style bimbo des années quatre-vingt-dix est révolu. Désormais, la tendance est à la discrétion. « Les femmes comme les hommes sont devenus très exigeants sur les produits que nous leur proposons », explique Jean-Luc Morel, président de l’Association française de médecine morpho-esthétique et anti-âge. « Il n’est plus question de perdre dix ans à tout prix, mais de garder sa fraîcheur », renchérit le Dr Nelly Gauthier. Avant d’en arriver là, les femmes ont payé le prix fort, la majorité des précédents implants ayant laissé des traces assez disgracieuses sur leur peau. Ainsi, le Dermalive. Présenté comme 100 % sûr, ce gel composé d’un mélange d’acide hyaluronique et de petites billes de polyuréthane est toujours utilisé, malgré un inconvénient majeur : il se transforme en boules sous la peau, et on ne peut pas les retirer. Selon l’Imcas, observatoire mondial de la chirurgie esthétique, le nombre d’actes de chirurgie plastique est en chute libre, de 10 à 20 % par an, alors que celui des actes de médecine esthétique grimpe : 16 % en 2007 ; plus 12, 82 % en 2008, et il devrait même progresser de 19 % cette année. Résultat, 82 % des interventions réalisées aujourd’hui par les chirurgiens plasticiens sont des actes non chirurgicaux. Au palmarès des produits en vogue : la toxine botulique, et l’acide hyaluronique, particulièrement prisé en France. Cette grosse molécule, qui assure naturellement l’hydratation de la peau, s’affiche partout. Notamment dans les crèmes cosmétiques, qui surfent sur cette VSD N° 1660 du 17 au 23 juin 2009

Repulpant Donne du volume aux lèvres fines. Repulpeur Collagène Lèvres, L’Oréal Paris, 16,20 €. GMS..

éclat Un coup de fouet pour la peau. Mésolift, Lierac, 40 € les 50 ml. Pharmacies.

Senior Crème au Pro-xylane. Age Force, Lancôme Homme, 35 € les 50 ml. Parfumeries.

Peeling À la vitamine C, nettoie en profondeur. PowerFull Derm Preparations, Kiehl’s, 65 € les 50 ml. 01.42.78.70.11. Amincissant Prévient le double menton. Antirides Fermeté Régénérant, Clarins Homme, 58 € les 50 ml. Parfumeries.

Botox like Une crème surconcentrée. Soin repulpant Dr. Caspari, Diadermine, 19,450 € les 50 ml. GMS.

Galbant Tend et raffermit. Concentré Volume, Defi Lift 3 D, Gatineau, 74 € les 25 ml. Parfumeries.

vague de l’esthétique douce et revendiquent l’expertise de célèbres chirurgiens, comme Michel Pflug, de Laclinic, à Montreux, en Suisse, pour Rubinstein, ou l’Allemand Peter Caspari, pour Diadermine. Ces soins repulpeurs se vendent mieux que la majorité des soins classiques. « Ils sont achetés comme anti-âge par les trentenaires ou de plus en plus utilisés en soins relais, entre deux interventions », constate-t-on chez L’Oréal Paris, dont le produit leader est le Repulpeur Collagène Lèvres. Mais masquer ses rides ne suffit pas toujours pour garder sa fraîcheur. On veut, en prime, un teint éclatant, un visage détendu. Pour cela, les mâles notamment misent sur le laser, la star du moment. « Les hommes se sont mis à la médecine esthétique, avec les femmes comme cobayes, constate le Dr Francis Franzini. Ils ne prennent pas de risques et ne sont partants que pour ce qui leur paraît facile. Ils ont vu trop de ratages pour se laisser faire. » Le Dr Nelly Gauthier pointe une évidence, trop souvent oubliée : « Cette médecine exige un vrai savoir-faire. Ce n’est jamais le produit ou la machine qui font le résultat, mais la main qui opère. » Avant de choisir le bon praticien, voici un tour d’horizon des dernières techniques en vogue. LA TOXINE BOTULIQUE Elle bloque les mouvements des muscles, notamment ceux du front. Un seul produit avait jusqu’à présent reçu une autorisation de mise sur le marché : le Botox Vistabel, d’Allergan. Plus souples, plus malléables, les nouveaux botox évitent l’aspect trop tiré des fronts et permettent des applications plus subtiles sur le contour de l’œil. effets secondaires : aucun. durée : environ un an. coût : entre 400 et 600 euros, selon la zone à traiter. L’acide hyaluroniquE Il n’existe pas un, mais plusieurs acides hyaluroniques. La molécule est toujours la même, mais les textures sont différentes, plus ou moins condensées, pour une utilisation à la carte. Cela permet de  65


WEEK-ENDVOYAGES

LES CAPITALES à prix malins

➝ musée De Ferrari à Alessi, toute l’histoire du design transalpin et un resto très correct ouvert sur le Parco Sempione. La Triennale, Viale Alemagna 6. (00)39.28.75.441.

70

milan LA FASHIONISTA VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009


le nec plus ultra Le grand magasin Coin concentre, sur huit étages, le top du prêt-à-porter ­italien et aussi Cataly, une épicerie italienne, très sélect. Piazza Cinque Giornate. (00) 39.29.28.70.066.

hôtel intimiste Niché dans un bâtiment du XIXe siècle, c’est le meilleur rapport qualité-prix avec des chambres doubles à partir de 89 €. ­Mercure Milano Centro, Piazza Oberdan 12. (00) 39.22.94.03.907.

cuir à l’italienne La marque aux lignes colorées affiche ici des prix sacrifiés, comme ce sac XXL à 239 € au lieu de 989 €. Valextra Outlet, Via Cerva 11. (00)39.27.60.03.459.

La métropole lombarde regorge de bons plans pour s’habiller chic et pas cher. Notre sélection pour se transformer en bella ragazza ou en bello ragazzo, le temps d’un week-end. Par Delphine

Sampic Berger. Photos : Michel Slomka/VSD VSD N° 1660 DU 17 AU 23 JUIN 2009

Mise en beauté Gloss avec miroir (16 €), enlumineur de teint que l’on s’arrache (Christal Glass, 22 €), Madina innove. Corso Venezia 23. (00) 39. 27.60.11 692.

C

e mois-ci, avec les soldes qui commencent, l’envie nous a pris de vous faire découvrir Milan. Longtemps considérée à juste titre comme une destination d’affaires, à l’écart des circuits touristiques, elle est devenue depuis trois ans une étape incontournable des accros du shopping. La faute à la multitude de showrooms, plus de six cent cinquante, qui y sont installés et aussi aux nombreuses enseignes branchées à ­petits prix, encore inconnues dans l’Hexagone. Ici la mode et le design sont partout : des hôtels signés par de grands noms (Le Bulgari, le tout nouveau Moschino et très bientôt ­l’hôtel Armani) aux cafés haute couture qui pullulent dans le centre ville (Armani, Gucci, le Just Cavali et le Martini bar Dolce & Gabbana). Les premiers à promouvoir la ­sophistication à l’italienne sont les ­Milanais. Dans la rue, comme sur un podium à ciel ouvert, mannequins et élégantes rivalisent de style à tovute heure de la journée. Il faut dire que s’habiller avec allure et pour pas cher à Milan est chose facile. Surtout que les spacci (magasins de dé­

stockage des grandes marques) ne se cantonnent plus à la périphérie de la ville mais, phénomène récent, ont littéralement envahi le centre historique et affichent des rabais au minimum de 50 %, voire de 80 % en période de soldes (du 4 juillet au 2 septembre, cette année).

après le shopping, une escapade à côme Côté art de vivre, si la ville est moins ­latine que saxonne, surtout les jours de brouillard, ses austères façades cachent un charme tout italien. Il suffit de pousser les portes pour découvrir des boutiques et des restaurants cachés dans des patios fleuris. Pour finir de vous convaincre, depuis quelques mois Easy Jet a inauguré une ligne Paris-Milan, liaison très onéreuse il y a peu, désormais à la portée de toutes les bourses (à partir de 62,98 euros l’aller-retour sur www.easyjet.fr). Et s’il vous reste un peu de temps, sautez dans un train direction Côme, pour une escapade des plus romantiques en bordure de lac, à seulement quarante  minutes de Milan. J 71


WEEK-END

TECHNOMANIA GPS nouvelle génération  Pour se repérer, ce GPS, avec son écran de 3,5 pouces, donne un rendu en 3D de plusieurs villes dans le monde. Grâce à sa fonction « slidetouch », on fait défiler le menu par simple effleurement de l’écran. Moov 500 HF Traffic, Mio. mio.com

120 €

230 €

Le fixe fait peau neuve Équipé d’un grand écran couleur, ce téléphone DECT offre une navigation intuitive à base d’icônes, très proche de celle qu’on trouve sur les mobiles. Il dispose aussi d’un kit mains libres, du Bluetooth, et permet d’envoyer des SMS. Gigaset SL780, Siemens. siemens.fr

200 € un Casque de professionnel  Un classique des studios, proposé dans sa version grand public, avec toujours un look délicieusement rétro. Le rendu acoustique est d’une précision rare, avec une grosse présence des basses, qui devrait faire le bonheur des amateurs de musique électronique, de blues et de rap. K242 HD, AKG. Akg.com

Fête des Pères 80 € Paparazzi en plongée Un masque avec appareil photo intégré pour fixer les paysages sous-marins qui vous ont subjugué. Il va jusqu’à 5 mètres de profondeur, et prend des photos de 5 mégapixels qu’on récupère, une fois au sec, en se connectant à un Mac ou à un PC. Explorer 301, Liquid Image. liquidimageco.com

vsd vous offre cette

sélection Et si papa en avait marre de recevoir chaque année une cravate à pois ou un beau stylo ? En participant à notre jeu-concours, vous aurez, peutêtre, la chance de gagner l’ensemble de ces objets innovants d’une valeur totale de 1  840 €, en un clic.

Détecteur de radars Avec cet avertisseur nouvelle génération, en plus d’être à l’appro250 € alerté che des radars fixes, les usagers s’échangent en temps réel des infos sur les mouchards itinérants. Plébiscité pour passer entre les mailles du filet. G520, AlerteGps.

Par Christine Robalo

110 € Le dock magique Un simple mouvement de la main suffit à éteindre la sonnerie du réveil, ou à monter le son des chansons de votre iPhone ou iPod. Et une radio AM/FM numérique est là pour diffuser les infos ou de la musique avec un son hors pair. Pure-Fi Anytime, Logitech. logitech.fr

Magnétoscope numérique Le seul disque dur multimédia du marché avec tuner TNT intégré, système Time Shifting et enregistreur. 350 € Vous pouvez mettre en pause la diffusion d’une émission de télé, et la reprendre là où vous en étiez. TViX 2230 (250 Go), Dvico. dvico.com

alertegps.com

Netbook à croquer  Équipé d’une webcam, d’un micro et d’une carte Wi-Fi, ce Netbook couleur chocolat joue la communication et la mobilité. Sa mémoire vive (1024 Mo) et son disque 500 € dur (16 Go SSD) autorisent photo et vidéo. EeePC S101, Asus.

Jeu-Concours VSD

photos ; d.r.

asus.fr

82

À l’occasion de la fête des Pères, tentez de gagner la totalité de ces huit lots !

Comment jouer ? Pour participer au tirage au sort du grand jeu VSD Fête des Pères, il vous suffit de jouer avant le 30 juin 2009 minuit. -Par SMS : envoyez VSD suivi de vos coordonnées au 72626 (0,50 c par envoi+coût d’un SMS) -Par audiotel : en appelant au 08 92 68 54 85 (Prisma Presse 0,35 c la min.) La liste des gagnants sera communiquée sur www.vsd.fr, à partir du 10 juillet 2009. Jeu gratuit sans obligation d’achat, du 10 juin au 30 juin 2009. Extrait du règlement en page 95. Photos non contractuelles.

VSD n° 1660 du 17 au 23 juin 2009


VSD_230x287:Mise en page 1 25/05/09 17:52 Page2

FINEPIX F200

FA MILY & COMPAGNIE - PHOTO : GETTY IMAGES

IL EST TEMPS DE VOUS OFFRIR UN ŒIL, PAS DES PIXELS

Le FinePix F200EXR est le premier compact numérique à mettre en œuvre l'innovation majeure de ces derniers mois : la technologie EXR. Grâce à trois modes spécifiques de fonctionnement, le capteur adapte automatiquement son comportement à toutes les situations de prise de vue de manière à offrir le meilleur résultat visuel. Ainsi, en faible lumière ou face à de très forts écarts de luminosité, la technologie EXR propose des images d'une qualité inconnue à ce jour. Tout comme un œil, EXR perçoit et restitue les moindres détails des ombres et des plus hautes lumières. Pour en savoir plus : www.fujifilm.fr / www.fujifilmnet.com CAPTEUR DYNAMIQUE


WEEK-ENDTVSD

TITOFF

made in marseille

photos : Jean-Marc Sureau/TF1 pour VSD

L’humoriste est la vedette de Vive les Vacances !, sur TF1, son premier rôle à la télé. Il se raconte le temps d’une balade dans sa ville natale. Par Xavier Privat

Bon vivant Titoff se souvient d’une enfance heureuse avec son père, peintre en bâtiment, et sa mère, coiffeuse.

84

VSD n° 1660 du 17 au 23 juin 2009


Focus

S

tourne à la démonstration d’affection. Il serre les mains, parle foot avec les badauds, trop heureux de croiser le fils prodigue. Personne n’a oublié que, à 18 ans, on nom rappelle un héros il a failli devenir footballeur professionde BD plébiscité par les 6-12 ans. La nel. « J’ai joué avec Fabien Barthez avant comparaison n’est pas tout à fait gratuite. de bifurquer », lâche-t-il, pas peu fier. Son retour en grâce, Titoff le doit en Titoff, de son vrai nom Christophe Junca, 36 ans, donne le sentiment de ne rien partie à Laurent Ruquier, maître dans faire sérieusement. D’ailleurs, Claire l’art de relancer des carrières à l’arrêt. Il Borotra, coauteure et productrice de la l’a invité sur Europe 1, comme chronisérie Vive les vacances ! a dû s’accommo- queur dans « On va s’gêner ». Puis le der de ses retards répétés sur le plateau. succès au théâtre d’Open Bed, une pièce « C’est vrai, j’ai cette réputation de glan- produite par Ruquier, a scellé leur frandeur. Mais j’ai aussi beaucoup travaillé che amitié. « Laurent a l’intelligence de pour en arriver là. Je revendique cette part dépasser ses a priori pour accepter les de naïveté, ce côté nonchalant », sourit-il. gens comme ils sont. Une qualité rare Ses amis marseillais diront que leur dans ce métier », note-t-il. Ses dix années pote n’est pas du genre à contrôler son dans la capitale ont altéré son accent, qui image. « Christophe n’est pas un carrié- pointe pourtant au gré d’une discussion riste, mais un instinctif. Il a toujours avec les témoins de ses débuts. La direcavancé au coup de cœur », précise son trice du théâtre de Tatie, Eliane Zayan, se frère Laurent Junca, scénariste de fictions souvient : « Des gens s’évanouispour la télévision. Dernièrement, Titoff a décliné le rôle de Bruno Salomone dans J’ai joué saient de rire dans la salle ! » Un lieu Fais pas ci, fais pas ça, sur France 2, et au foot où se produit la une apparition dans Plus Belle la vie. avec nouvelle scène coDans cette comédie familiale de six épisoFabien mique française, des* qu’il a tournée pour TF1 dans les Barthez emmenée par Jaenvirons de Marseille, lui, papa de Rose, avant mel Debbouze, 4 mois, trouve son rôle le plus consistant à de ce jour. Celui d’un père, adulescent et atta­ bifurquer Éric & Ramzy ou Stéphane Guillon. chant. Mais il ne se voit pas jouer les ré« Il y avait un vrai currents à la télé. « L’an prochain, je reprends Métrosexuel, mon one-man-show. truc de génération, se rappelle Titoff. Je privilégierai toujours la scène. Si un On se produisait tous dans les cafésthéâtres de la Côte d’Azur. » S’il a l’apjour tout doit s’arrêter, il me restera ça. » pui du public, beaucoup de critiques lui un retour en grâce après reprochent des sketchs faméliques : « Je des échecs au cinéma coupais les chutes pour capter l’attenSuperstar du rire à 28 ans, l’humoriste a tion du public dans les bars. J’ai comdéchanté il y a quatre ans, après les échecs mencé à faire du stand-up sans le savoir. de Cavalcade et de Gomes et Tavarès 2 au » Thierry Ardisson utilisera son don de cinéma : « Les gens du métier ne suppor- l’improvisation dans Tout le monde en taient pas de voir un petit jeune sorti de parle, sur France 2. Le comique vanne nulle part connaître une réussite aussi people et politiques et sympathise avec rapide. Ils ne m’ont pas raté. Mon ego en Daniel Auteuil, « un ami ». Aujourd’hui, a pris un coup. » Retour à la case Mar- Titoff rêve toujours de s’imposer au seille pour se ressourcer, avec la famille, cinéma. Daniel Auteuil avoisinait la les amis : « Chaque fois que je viens ici, les quarantaine quand on l’a enfin pris au gens me disent un mot gentil. » La balade sérieux, et Titoff aura 37 ans le 11 juillet. dans les rues du quartier du Panier, où Le moment ou jamais d’aller, comme le son ami Akhenaton l’a dirigé dans le film dit la devise, droit au but. J Comme un aimant, dix ans plus tôt, (*) Les trois derniers épisodes, le 22 juin, à 20 h 45. TF1.

‘‘

Sa bande S’il vit à Paris, Titoff a gardé ses attaches à Marseille, où il retrouve ses amis de vingt ans au restaurant L’Opium, son QG.

souvenir C’est au Théâtre de Tatie, 60 places, qu’il a fait ses gammes. JeanLuc Delarue est le premier VIP à être venu assister à son spectacle.

’’

VSD n° 1660 du 17 au 23 juin 2009

vedette Sur le Vieux-Port, l’enfant du pays signe des autographes. Il répond toujours aux sollicitations de ses fans.

Pause À Marseille, dans le quartier de son enfance, l’acteur aime se ressourcer loin du stress et des paillettes de la vie parisienne.

85


VSD 1660 du 17 au 23 juin 2009