Page 1

SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL

2012 - 2017


Sommaire

Salle d’exposition médiathèque de Vouillé

Sommaire

Introduction Rappel des compétences de la Communauté de communes...............................................................................................................p 2 Historique de la politique culturelle....................................................................................................p 2 Enjeu d’une politique culturelle sur le territoire........................................................................p 2 Le territoire vouglaisien Environnement géographique....................................................................................................p 3 Population................................................................................................................................................p 4

Orientations stratégiques La méthodologie................................................................................................................................................p 5 Les axes de développement et les mesures opérationnelles............................................p 7

Diagnostic culturel sectoriel......................................................................................................................p 18 Musique.....................................................................................................................................................p 19 Spectacle vivant : théâtre et danse.........................................................................................p 24 Patrimoine...............................................................................................................................................p 28 Livre et lecture publique................................................................................................................p 35 Arts plastiques.......................................................................................................................................p 39

Diagnostic culturel transversal..............................................................................................................p 42 Petite enfance, enfance, jeunesse, personnes âgées et personnes en difficulté...............................................................................................p 42 Tourisme et soutien aux associations du Vouglaisien................................................................................................p 45 Eco-manifestation...............................................................................................................................p 45 Education culturelle pour tous...................................................................................................p 45 Création d’une nouvelle structure culturelle...................................................................p 48 Evénements extérieurs fédérateurs.......................................................................................p 48


Introduction

Rappel des compétences de la Communauté de communes La Communauté de communes détient la compétence Culture dans la «mise en oeuvre d’une politique culturelle intercommunale en partenariat avec les structures associatives, pour des actions intéressant plusieurs Communes » (compétence optionnnelle) et pour la coordination du réseau des bibliothèques municipales (compétence facultative). Dans ce cadre, elle peut être un appui et un soutien aux actions et manifestations qui répondent à cet intérêt communautaire, tout en respectant les compétences des Communes et en mutualisant les moyens.

Introduction Deux réunions publiques ouvertes à tous les acteurs locaux, aux élus et aux habitants ont été organisées en 2010 par le service Culture. Elles ont permis de mesurer les besoins et attentes des habitants du territoire. Un premier travail d’inventaire a été réalisé en 2010 à la Communauté de communes. Depuis octobre 2011, le service Culture a repris le travail de réactualisation du diagnostic culturel du territoire ainsi que les deux inventaires des équipements et des acteurs locaux afin de les mettre à jour. Ces trois travaux aideront la commission Culture dans l’écriture de la politique culturelle de la Communauté de communes.

Historique du service Culture et de la politique culturelle

Enjeu d’une politique culturelle sur le territoire vouglaisien

Dès 1998, année de sa création, la Communauté de communes a saisi, dans le cadre de ses compétences culturelles, l’opportunité qui lui était offerte de diffuser la culture sur l’ensemble du territoire. Tout d’abord en attribuant aux différentes associations des subventions de soutien dans la mesure de ses moyens financiers. Deux postes de bibliothécaires furent créés permettant la mise en réseau des bibliothèques et une mutualisation des moyens. Une convention fut signée avec le Centre Socioculturel comprenant une dotation annuelle partagée avec le service social, sous réserve que l’action du Centre Socioculturel (plutôt centrée sur Vouillé) soit étendue à l’ensemble du territoire vouglaisien. En décembre 2008, la culture a bénéficié d’une commission autonome séparée de la communication. L’écriture de la politique culturelle de la Communauté de communes a été alors prévue.

Bien que la Communauté de communes ne détienne pas toutes les compétences en matière culturelle, il est important d’affirmer sa position sur la scène culturelle du territoire en cohérence avec la stratégie culturelle du Pays des Six Vallées et en complémentarité des actions cuturelles communales antérieures. Sa place est déterminante puisqu’elle peut apporter un regard plus étendu sur les actions par sa capacité à tisser des liens avec les communes, à rassembler la population, à dynamiser la vie locale. Favoriser l’accès à la culture pour tous en milieu rural permet d’enrichir le tissu local et de donner envie à la population de rester vivre dans le Vouglaisien. C’est dans cette perspective que la construction d’une politique culturelle permettrait de garantir une cohésion dans les actions proposées, une mutualisation des moyens et des équipements et la coordination d’événements dans un souci de développement culturel du territoire.

2


Le Vouglaisien

Introdution

Le territoire vouglaisien

Environnement géographique La Communauté de communes du Vouglaisien a été créée en 1998 et regroupe treize communes. Elle s’inscrit dans le Pays des Six Vallées. Le Pays des Six Vallées est composé de 39 communes regroupées en 4 Communautés de communes (Vouglaisien, Mélusin, Vonne et Clain, et la Villedieu-Du-Clain) et compte 49 000 habitants. La stratégie culturelle du Pays de Six Vallées vise à affirmer sa place en complémentarité de l’agglomération limitrophe, Poitiers. Pour cela, elle s’appuie sur deux axes de développement culturel : le soutien aux festivals et aux projets de création avec le souci de l’intégration de la population locale et de l’aide particulière donnée à la jeune population.

C’est un territoire rurale localisé près d’agglomération du propose une offre variée.

éclaté à dominante de la Communauté Grand Poitiers, qui culturelle dense et

Le territoire Vouglaisien très étendu sur 314 km2 est divisé géographiquement en deux zones : un espace de plaine avec une culture en openfield (au nord) et un espace boisé avec une culture de bocage (au sud).

3


Le Vouglaisien

Introdution

Le territoire vouglaisien

Population

AYRON BENASSAY CHALANDRAY LA CHAPELLEMONTREUIL CHIRÉ-ENMONTREUIL FROZES LATILLÉ LAVAUSSEAU MAILLÉ MONTREUILBONNIN QUINÇAY LE ROCHEREAU VOUILLÉ TOTAL RÉGION POITOUCHARENTES

Population légale 2009 au 01/01/2012

% entre 1999 et 2009

991 789 671

1127 901 770

13,72 % 14,19 % 14,75 %

565

646

14,33 %

804

895

11,31 %

372 1 354 702 427

495 1 457 812 594

33,06 % 7,6 % 15,66 % 39,11 %

650

670

3,07 %

1 663 630 2 774 12 392

2 179 733 3 552 14 831

31,02 % 16,35 % 28,05 % 19,68 %

1 640 453

1 760 575

7,32 %

1999

Répartition et évolution de la population en 2008

0 à 14 ans 15 à 29 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 à 74 ans 75 à 89 ans 90 ans et plus

Vouglaisien Habitants

Vouglaisien Habitants %

National Habitants %

3 056 2 149 3 254 2 858 1 730 1 144 117

21,36 % 15,02 % 22,74 % 19,97 % 12,09 % 7,99 % 0,82 %

18,55 % 18,9 % 20,55 % 20,3 % 13,3 % 7,75 % 0,7 %

La population a augmenté de plus de 13% entre 1999 et 2008. Alors qu’en région Poitou-Charentes, l’augmentation n’est que de 6,84%. Cependant, cette augmentation n’est pas équivalente dans toutes les Communes. Les augmentations les plus importantes correspondant à celles situées près de Poitiers ou sur l’axe de la N149 ( Quinçay, Vouillé, Frozes, Maillé ). Le pourcentage d’actifs ayant un emploi est plus élevé que la moyenne nationale et le chômage plus faible (source : INSEE, RP2008, exploitations principales). Le nombre des retraités n’est pas supérieur à la moyenne nationale. Le Vouglaisien est situé sur la deuxième couronne de Poitiers. Les prix des terrains restent abordables pour les jeunes familles. Le tableau ci-joint permet de souligner une part plus importante des tranches d’âges : de 0 à 14 ans et de 30 à 44 ans par rapport au pourcentage national.

4


Orientations

Orientations stratégiques

La méthodologie Phase 1 : Rencontres entre les habitants, les élus et les acteurs locaux Première rencontre publique •Tour de table autour de la question : « Comment envisager la culture en milieu rural et en particulier sur notre territoire ? » •Des premiers échanges sont nés 4 grands axes : provoquer l’envie, éveiller la curiosité/insérer les habitants, favoriser le lien social grâce à la culture/mutualiser/rayonner •Mise en place d’un programme de stratégie culturelle

Deuxième rencontre publique Proposition de trois phases dans l’élaboration de la stratégie culturelle : • un état des lieux • l’élaboration d’un projet de développement culturel • la construction d’un schéma de développement culturel

Phase 2 : Etat des lieux Réalisation des deux premiers inventaires : les acteurs locaux et les équipements

Rédaction du diagnostic culturel du territoire Il s’agit d’une photographie du territoire à un instant donné. Son approche à la fois sectorielle et transversale permet une lecture très large des pratiques culturelles.

5

Phase 3 : Elaboration des grands axes et des mesures opérationnelles Accompagnement méthodologique de la Ligue de l’Enseignement La Ligue de l’Enseignement a accompagné la Commission Culture dans la dernière phase du projet culturel en apportant un regard extérieur, en conseillant sur les démarches à suivre et en animant des réunions avec les acteurs locaux.

Constitution du groupe de travail « projet culturel » Ce groupe de travail accompagné par la Ligue de l’Enseignement s’est réuni de mai à juillet afin de travailler sur les grands axes, les objectifs et les actions concrètes qui découleront du projet final.

Partage du diagnostic culturel Plusieurs moments ont été consacrés pour partager le diagnostic avec les élus de la Commission Culture, les Maires, les membres du Conseil Communautaire et les acteurs locaux. Ainsi, chacun a pu s’exprimer et revenir sur des éléments du diagnostic.

Validation du schéma de développement culturel par le Conseil Communautaire Rédaction des fiches actions Le groupe de travail « projet culturel » se penche sur l’écriture des actions qui découlent des grands axes et objectifs du projet en prenant en compte : •les comptes rendus des deux réunions publiques, •les questionnaires envoyés aux Communes, aux associations et aux professionnels de la culture, •les échanges ponctuels avec les associations, •les conclusions du diagnostic, •les comptes-rendus de la troisième rencontre avec les acteurs locaux.


Orientations

Orientations stratégiques

Calendrier Phase 1 Rencontres

22 septembre 2009 2 février 2011

1ère réunion publique entre acteurs locaux, élus et habitants à Frozes 2ère réunion publique entre acteurs locaux, élus et habitants à Benassay

Phase 2 Etat des lieux

Réalisation d’un premier inventaire des acteurs locaux et des équipements culturels Rédaction du diagnostic culturel et reprise des inventaires Premier semestre pour l’écriture d’un annuaire culturel du territoire vouglaisien 2012 (disponible à la fin de l’année 2012). Constitution du groupe de travail « projet culturel » qui aura Février 2012 pour mission de définir les grands axes de la politique culturelle de la Communauté de communes. Validation pour l’accompagnement méthodologique par la Mars 2012 Ligue de l’Enseignement Partage du diagnostic culturel et présentation de l’état Avril-mai 2012 d’avancement de la stratégie culturelle à la Commission Culture, à la réunion des Maires et au Conseil Communautaire. 1ère réunion du groupe de travail : Rencontre avec la Ligue Mai 2012 de l’Enseignement, partage du diagnostic et corrections apportées, concertation pour la méthodologie.

Phase 3 Elaboration des grands axes et des mesures opérationnelles

Réunions du groupe de travail : premier travail de repérage Mai 2012 des grands axes, organisation des prochaines rencontres avec les acteurs locaux Mai 2012 Commission Culture : présentation des grandes orientations 3ème rencontre avec les acteurs locaux : entre le groupe de travail, les membres de la Commission Culture et les acteurs locaux (associations et professionnels). Partage du diagnostic Juin 2012 culturel, présentation de l’état d’avancement de la stratégie culturelle, suivie d’un débat autour d’actions concrètes. Animation par la Ligue de l’Enseignement Juillet 2012 Validation du schéma de développement culturel Ecriture des fiches actions avec le groupe de travail : définition d’actions qui découlent des axes du schéma de développement Juillet-août 2012 culturel. Déterminer des critères de sélection (actions à long et court terme) et établir un calendrier d’exécution. Rentrée 2012 Mise en action des premières mesures opérationnelles

Juillet/Août 2011

6


Orientations

Orientations stratégiques

Les axes de développement et les mesures opérationnelles Axe 1 - Favoriser l’accès à la Culture pour tous en valorisant les atouts du territoire Mesure 1 - Encourager l’éducation artistique, l’action culturelle et la mixité des publics C’est en devenant producteur soi-même que l’on donne du sens à l’acte culturel. L’éducation artistique pour les enfants comme pour les adultes est une des portes d’entrée vers la Culture qu’elle se fasse dans le cadre d’un enseignement scolaire ou bien durant le temps libre. Les actions culturelles dans les établissements scolaires sont du ressort de l’Inspection Académique et sur le temps scolaire s’inscrivent dans un projet d’établissement. Les associations et structures d’action culturelle peuvent cependant intervenir en complément de ces initiatives hors temps scolaire et ainsi enrichir le champ des possibles. Sur le temps scolaire, ces associations devront avoir été au préalable agréées par l’éducation nationale. Soutenir les actions culturelles qui prennent en compte la mixité des publics est une façon d’enrichir les liens entre les générations et de décloisonner les différences sociales. Mesure 2 - Lutter contre l’isolement géographique Le territoire vouglaisien est très étendu (13 communes) et les distances entre les communes peuvent devenir un obstacle à la mobilité des habitants afin d’accéder à des activités culturelles ou des spectacles. Une réflexion doit être menée en vue de mettre en place des dispositifs facilitant le déplacement ou bien le développement d’actions culturelles itinérantes. Mesure 3 - Connaître, valoriser et animer le patrimoine Le patrimoine qu’il soit bâti, immatériel ou

7

paysager a besoin tout d’abord d’être connu pour ensuite être reconnu. Il existe de nombreux acteurs locaux mobilisés autour du patrimoine qui mènent déjà des actions. Mais cette thématique doit être abordée de façon transversale avec d’autres acteurs du tourisme, de la communication et du développement local. Par la contribution à la connaissance du patrimoine, de sa valorisation et de son animation, les habitants pourront se réapproprier leur environnement historique et ainsi permettre sa diffusion aux générations futures.

Axe 2 - Soutenir, accompagner, coordonner des actions culturelles dans un souci de développement territorial A travers cet objectif stratégique, il s’agit à la fois de soutenir l’existant tout en accompagnant les acteurs locaux et de coordonner des projets collectifs dans un souci de développement culturel. Il peut comprendre des actions de veille culturelle, d’accompagnement, ou encore d’élaboration d’outils de communication. Mesure 4 - Favoriser les projets collectifs et la mise en réseau des acteurs Une meilleure connaissance des acteurs culturels entre eux, à travers la mise en place de temps de rencontres ou l’élaboration de groupes de travail va faciliter l’harmonisation de la programmation et impulser des projets communs concertés. Mesure 5 - Soutenir les acteurs locaux Les Communes, les professionnels et les associations sont les premiers acteurs de la Culture au contact direct avec les habitants. Il est essentiel dans une stratégie culturelle de les soutenir en aidant au financement de leurs manifestations mais aussi en mettant en place des dispositifs qui faciliteront la conduite de leurs actions.


Orientations Mesure 6 - Elaborer une stratégie de communication des actions culturelles L’offre culturelle dans le territoire est multiple et variée. Cette richesse est à valoriser et à coordonner afin de proposer une offre harmonisée tout au long de l’année sur tout le territoire. La valorisation des manifestations et actions culturelles par la communication est très souvent lourd à porter par les structures et associations seules, par manque de temps et de moyens. La communication est pourtant un élément essentiel dans le succès d’une manifestation. La centralisation de l’offre et de sa communication autour d’outils efficaces en utilisant plusieurs médias (internet, brochure, affichage) à l’échelle d’un territoire permet de montrer la diversité des manifestations dans le souci d’une cohérence territoriale.

Axe 3 - Promouvoir la lecture en milieu rural Les bibliothèques publiques ont des missions définies par « Le manifeste de la bibliothèque publique » adopté par l’UNESCO et par la Charte des bibliothèques du Conseil supérieur des bibliothèques, qui sont des missions d’information, de formation, de loisir et de développement culturel. Ce sont des services publics ouverts à tous et assurant l’égalité de l’accès aux citoyens, sans aucune distinction d’âge, de sexe, de religion, de nationalité, de langue ou de statut social (Manifeste de l’Unesco sur la bibliothèque publique, novembre 1994). En 1998, la Communauté de communes met en place le réseau des bibliothèques afin d’accompagner et de coordonner l’action des bibliothèques municipales. En 2007 puis en 2010, une convention a été

Orientations stratégiques

signée entre la Communauté de communes et les Communes permettant de fixer le fonctionnement du réseau et les droits et devoirs de chaque partie. Mesure 7 - Faciliter l’accès aux documents en favorisant la diversification et la complémentarité des collections La mise en place du réseau des bibliothèques permet d’offrir à la population du territoire un plus large choix de documents (livres, magazines, cd …) en développant un service de proximité le plus complet possible. Mesure 8- Animer les lieux La bibliothèque est souvent le premier espace culturel dans une Commune. L’animation de ce lieu de proximité permet d’en faire la promotion et de démocratiser la lecture. Les bibliothèques sont gérées par les Communes qui conservent leur autonomie financière et décisionnelle. Les initiatives et projets sont laissés à l’appréciation des municipalités et des équipes des bibliothèques. Le réseau des bibliothèques vient en soutien des actions par une aide à la communication, au prêt de matériel, de malles thématiques… Mesure 9 - Missions d’accompagnement Le réseau des bibliothèques accompagne les Communes dans des actions de promotion de la lecture par une aide à la gestion administrative (bilans d’activités, budgets, extension, aménagement, informatisation), mais aussi de formation et de soutien aux initiatives et aux projets culturels.

8


Orientations

Orientations stratégiques

AXE 1

FAVORISER L’ACCÈS À LA CULTURE POUR TOUS EN VALORISANT LES ATOUTS DU TERRITOIRE

MESURE 1

ENCOURAGER L’ÉDUCATION ARTISTIQUE, L’ACTION CULTURELLE ET LA MIXITÉ DES PUBLICS

ACTION 1.1

Objectifs

Description Public visé

Critères d’éligibilité

Lieu Porteur(s) des actions (Maîtrise d’oeuvre)

Accompagner les projets fédérateurs intercommunaux d’éducation artistique vers les enfants • Sensibiliser les enfants à une forme artistique au contact direct d’artistes et de professionnels dans le cadre de projets fédérateurs • Soutenir les associations qui souhaitent construire des actions avec les structures accueillant des enfants en accompagnant les porteurs de projets autour de dispositifs existant ou dans la construction de nouvelles actions culturelles • Créer du lien, mettre en réseau, faciliter les contacts Il s’agit d’aider les associations culturelles et les structures accueillant des enfants (les écoles par exemple) à se rencontrer et construire des projets fédérateurs en vue de mutualiser les moyens. Cette aide pourra prendre la forme d’un soutien financier ou d’un soutien logistique en fonction des demandes et des besoins de chacun Les enfants et les ados • Projet fédérateur intercommunal entre plusieurs structures et établissements (favoriser la mutualisation) • Accompagnement pour l’obtention de l’agrément de l’inspection académique pour les associations qui interviennent • Se reporter aux critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention Dans les structures ou à l’extérieur en fonction du projet envisagé Les associations et acteurs locaux du territoire

• Aide dans la logistique, la prise de contact, la structuration des projets en fonction de la demande des associations et des structures Intrevention de la CDC • Mettre en relation des écoles autour de projets fédérateurs, faciliter les contacts et les (Maîtrise d’ouvrage) démarches • Soutien financier par la subvention donnée à l’association qui en fait la demande Elaboration des projets avec les associations culturelles du territoire et les structures accueillant Partenaires des enfants Pays des six Vallées, Conseil Général, Les communes, l’Inspection Académique, … En fonction des demandes de subvention déposées en début d’année par les associations Estimation budgétaire Prévoir une enveloppe pour ces projets Temps de travail ACTION 1.2

Objectifs

9

Soutenir et aider à la cohérence d’une offre variée de pratiques amateurs sur le territoire • Equilibrer toutes les activités culturelles et artistiques de pratiques amateurs (enfant et adulte) afin de proposer une offre variée, riche et cohérente • Améliorer la communication et la visibilité des offres de pratique amateur proposées par les différentes associations du territoire • Créer du lien entre les différentes structures pour améliorer la mise en réseau des activités • Soutenir le développement d’une structure d’enseignement musical intercommunal


Orientations Description

Public visé Critères d’éligibilité Porteur(s) des actions (Maîtrise d’oeuvre)

Orientations stratégiques Il existe une offre variée de pratiques amateurs sur le territoire mais avec des difficultés de visibilité. Il s’agit de soutenir les associations qui proposent des pratiques amateurs en réalisant un document qui regroupera toutes les offres vers les habitants. Ce travail complétera et valorisera la communication déjà mise en place par chaque association. Des rencontres seront organisées pour travailler en cohérence et complémentarité. Tout public • Etre une association du territoire • Proposer une offre culturelle qui s’adresse à l’ensemble des habitants du territoire • Favoriser l’itinérance • Se reporter aux critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention Les associations du territoire qui organisent et gèrent les activités de pratiques amateurs

• Créer du lien entre les différentes structures pour améliorer la mise en réseau des activités • Aider à la cohérence d’une offre diversifiée sur tout le territoire (favoriser la visibilité des plus Intrevention de la CDC petites associations) (Maîtrise d’ouvrage) • Aider à la communication des activités • Soutenir financièrement (en cohérence avec les critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention) En collaboration avec les associations et structures qui organisent les cours et ateliers de pratiques Partenaires amateurs/ Conseil Général en rapport avec le schéma départemental d’enseignement musical Structure d’enseignement musical intercommunal En fonction des demandes de subvention Estimation budgétaire Document de communication à budgétiser Temps de travail ACTION 1.3 Objectifs

Description

Public visé Critères d’éligibilité Porteur(s) des actions (Maîtrise d’oeuvre)

Favoriser les initiatives en arts plastiques et arts visuels • Faire naître des initiatives en faveur des arts plastiques et des arts visuels sur le territoire • Offrir et proposer des lieux d’exposition Il manque un réel dynamisme local dans le domaine des arts plastiques et arts visuels. Arts plastiques : il existe deux associations d’arts plastiques mais aucune ne porte de projet sur l’ensemble du territoire. On trouve peu de lieux d’exposition et aucun réseau d’artistes et d’associations d’arts plastiques. Cinéma : des projections ponctuelles sont organisées par les associations comme le cinéma plein air mais l’offre cinématographique reste faible. Tout public Se reporter aux critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention Associations, communes, structures, artistes qui proposent des actions

• Impulser des projets en arts plastiques (deviendrait maîtrise d’œuvre, s’il n’existe pas de Intrevention de la CDC porteur de projets) (Maîtrise d’ouvrage) • Développer des lieux d’exposition • Créer des temps de rencontres entre les artistes et les associations associations, structures, artistes qui proposent des actions, de nouvelles structures pouvant Partenaires accueillir des expositions, … Pays des six Vallées, autres structures liées aux arts plastiques et visuels, … En fonction des demandes de subvention Estimation budgétaire Définir les projets CDC à mettre en place Temps de travail 10


Orientations MESURE 2 ACTION 2.1

Objectifs

Description Public visé Porteur(s) des actions (Maîtrise d’oeuvre)

Orientations stratégiques LUTTER CONTRE L’ISOLEMENT GÉOGRAPHIQUE Soutenir les actions culturelles itinérantes et réfléchir à de nouvelles propositions permettant de faciliter l’accessibilité à la culture • Aller au plus près des habitants pour leur proposer des manifestations culturelles • En collaboration avec le service urbanisme, rechercher des propositions innovantes qui intègrent à la fois la dimension écologique et la facilité de transport pour les personnes isolées géographiquement L’isolement géographique est un véritable frein à l’accès à la culture sur un territoire très étendu. La Communauté de Communes a toujours soutenu et encouragé les actions itinérantes que développent de nombreuses associations. Il est aussi intéressant de se questionner sur d’autres dispositifs permettant de rendre accessible les évènements culturels pour tous. Tout public Les associations du territoire, structures qui organisent des évènements culturels

• L’itinérance des actions et l’intercommunalité des projets font partie des critères de sélection Intrevention de la CDC dans l’attribution des subventions (Maîtrise d’ouvrage) • Réflexion sur de nouveaux modes de transport, sur des initiatives innovantes, … • Autres actions à définir Partenaires A définir En fonction des demandes de subvention Estimation budgétaire En fonction du projet de transport porté par la CDC Temps de travail

MESURE 3

CONNAÎTRE, VALORISER ET ANIMER LE PATRIMOINE

ACTION 3.1

Soutenir et accompagner les actions de valorisation du patrimoine à vocation intercommunale Mettre en valeur le patrimoine du territoire à travers des actions culturelles en soutenant les initiatives associatives et en impulsant une dynamique de territoire Les associations locales de mise en valeur du patrimoine sont nombreuses et elles proposent régulièrement des animations. Le territoire est riche en patrimoine bâti (mais souvent privé) et dispose de nombreux potentiels à développer. Les faiblesses sont à noter dans le manque de travail en réseau sur des projets de valorisation ou de sensibilisation (pas de mise en réseau des sites également). Des lacunes en communication. Tout public Se reporter aux critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention

Objectifs

Description

Public visé Critères d’éligibilité Porteur(s) des actions (Maîtrise d’oeuvre)

associations, communes, structures, …

• Soutenir financièrement à travers des subventions, des conventions. • Créer des temps de rencontre entre les associations, être le relais Intrevention de la CDC • Participer au développement du patrimoine local (Maîtrise d’ouvrage) • Participer au projet fédérateur sur le patrimoine immatériel engagé par le Pays des Six Vallées • Valoriser les actions existantes (ex : communication) Office de Tourisme, Associations locales, communes Partenaires Autres à définir En fonction des demandes de subvention Estimation budgétaire Temps de travail

11


Orientations

Orientations stratégiques

AXE 2

SOUTENIR, ACCOMPAGNER, COORDONNER DES ACTIONS CULTURELLES DANS UN SOUCI DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

MESURE 4

FAVORISER LES PROJETS COLLECTIFS ET LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS

ACTION 4.1 Objectifs

Rechercher des lieux et des temps de rencontre entre les acteurs locaux • Création d’espaces de rencontre avec les acteurs locaux permettant la mutualisation de moyens, la naissance de projets collectifs, … • Mise en place de réseau entre les associations en vue de tisser du lien pour favoriser le partage de savoir et de compétences C’est en créant des passerelles entre les acteurs locaux que naissent de nouveaux projets. Les associations, les communes, les structures, les porteurs de projets Se reporter aux critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention

Description Public visé Critères d’éligibilité Porteur(s) des actions Les associations, les communes, les structures, les porteurs de projets (Maîtrise d’oeuvre) Intrevention de la CDC • Mettre en place des temps de rencontre autour de thématiques (Maîtrise d’ouvrage) • Recherche des lieux où pourraient se retrouver les associations (sièges, …) A construire avec les acteurs culturels du territoire Partenaires Tous les organismes d’accompagnement aux porteurs de projets ou aux associations, … Estimation budgétaire Temps de travail

MESURE 5 ACTION 5.1

Objectifs

Description Public visé Critères d’éligibilité Porteur(s) des actions (Maîtrise d’oeuvre)

SOUTENIR LES ACTEURS LOCAUX Identifier la Communauté de Communes comme un lieu ressource pour les acteurs culturels et les communes • Etre un point ressource identifié par les acteurs locaux • Accompagner, informer, conseiller les porteurs de projets dans la recherche de financement, dans le développement de leurs projets • Informer sur des sessions de formations pour les associations, des conférences sur des thématiques sensibles aux acteurs locaux Les associations, les communes, les acteurs culturels sont demandeurs d’un lieu ressource bien identifié dans le territoire qui soutient la création d’activités culturelles, l’aide au montage de dossiers, … Les associations, les communes, les structures, les porteurs de projets Se reporter aux critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention Les associations, les communes, les structures, les porteurs de projets

• Aide logistique : accompagner, informer, conseiller, mettre en relation avec d’autres Intrevention de la CDC associations, institutions, partenaires (Maîtrise d’ouvrage) • Accompagnement dans le montage du projet, aide au développement des projets en fonction de la demande des associations et des communes Partenaires Tous les organismes d’accompagnement aux porteurs de projets Estimation budgétaire Temps de travail

12


Orientations ACTION 5.2 Objectifs

Description

Orientations stratégiques Aider financièrement les actions culturelles répondant aux critères proposés par la Commission culture Soutenir financièrement les actions et les manifestations culturelles en fonction de critères qui répondent aux orientations du schéma de développement culturel du territoire Tous les ans, la Communauté de communes soutient les associations et les structures du territoire qui répondent à ses orientations culturelles. Les dossiers sont réceptionnés en début d’année et présentés à la Commission culture qui donne son avis. La décision finale est prise en Conseil communautaire. Les associations et structures du territoire Se reporter aux critères d’éligibilité mentionnés dans les demandes de subvention

Public visé Critères d’éligibilité Porteur(s) des actions Les associations et les structures (Maîtrise d’oeuvre) Intrevention de la CDC Attribution de subvention (Maîtrise d’ouvrage) Partenaires Attribution de subvention en complément d’autres institutions Temps de travail Estimation budgétaire En fonction des demandes de subvention

MESURE 6 ACTION 6.1 Objectifs

Description

ELABORER UNE STRATÉGIE DE COMMUNICATION DES ACTIONS CULTURELLES Coordonner l’information culturelle pour la réalisation d’un agenda papier trimestriel des manifestations culturelles dans le territoire Regrouper les informations pour une meilleure lisibilité de l’offre culturelle pour les habitants et pour les associations dans un document Ce document sera intégré à l’Echo Vouglaisien sous forme d’un petit feuillet détachable de format A5 au centre de la revue. Il facilitera la diffusion de l’information culturelle dans le territoire en regroupant toutes les informations pour une meilleure lisibilité de l’offre culturelle. Associer ce document à l’Echo Vouglaisien permettra une diffusion très large qui touchera tous les habitants de la CDC en le recevant chez eux. A l’inverse des autres documents de communication, en favorisant cette stratégie, ce n’est plus les habitants qui font l’effort d’aller vers l’information mais c’est l’offre culturelle qui vient vers eux. Tous les habitants du territoire, les associations Organiser une action, une manifestation culturelle dans le territoire

Public visé Critères d’éligibilité Intrevention de la CDC En partenariat avec le service communication, réalisation de l’agenda culturel (Maîtrise d’ouvrage) Partenaires L’office de Tourisme et le service communication Estimation budgétaire Coût de l’impression papier/ temps de travail (service culture et communication) ACTION 6.2

Objectifs

13

Réaliser un guide culturel du territoire (ou annuaire des associations culturelles) • Créer un outil qui permettra de repérer les acteurs culturels locaux et leurs actions • Faciliter les échanges et les passerelles entre les projets • Orienter les porteurs de projet vers les lieux ressources du territoire et les lieux possibles de diffusion • Regrouper l’information


Orientations

Orientations stratégiques

Il n’existe pas de liste précise à jour des acteurs culturels à l’échelle du territoire. Au-delà d’un simple annuaire, ce document permettra de donner des informations plus précises sur les associations, les artistes, les compagnies et les structures. Ce document sera à destination des acteurs culturels du territoire, des communes et diffusé plus largement vers les organisateurs d’événements culturels, et les institutions. Il sera également mis à disposition des habitants dans des points relais. Il permettra de faire connaître les acteurs Description culturels auprès des autres artistes ou associations du territoire et de porteurs de projets. Le guide comprendra deux parties : une première qui recensera par thème les artistes, compagnies, structures et associations du territoire et une seconde qui présentera un inventaire des lieux ressources disponibles et quelques éléments pratiques pour la réalisation de manifestations culturelles. Ce document, en ligne sur le site internet de la Communauté de Communes, fera l’objet d’une réactualisation régulière (une fois par an) Les associations, les communes, les structures, les porteurs de projets, les habitants, les Public visé organisateurs d’événements culturels Critères d’éligibilité Mener des actions culturelles et être localisés dans le territoire • Collecte des informations concernant les associations Intrevention de la CDC • Mettre à jour régulièrement les données (Maîtrise d’ouvrage) • Réalisation du guide papier et mise en ligne du document sur Internet Partenaires Pays des Six Vallées, Office de Tourisme, les associations du territoire, … Réalisation d’un guide par la CDC Estimation budgétaire temps de travail (service culture et communication)

AXE 3

PROMOUVOIR LA LECTURE EN MILIEU RURAL

MESURE 7

FACILITER L’ACCÈS AUX DOCUMENTS EN FAVORISANT LA DIVERSIFICATION ET LA COMPLÉMENTARITÉ DES COLLECTIONS

ACTION 7.1

Harmonisation des pratiques de gestion Permettre une meilleure cohérence et lisibilité du réseau vis-à-vis des usagers Objectifs Garantir un service optimum aux lecteurs et une égalité de service à la population Accompagner les bibliothèques dans la mise en place de pratiques communes par diverses actions et l’utilisation d’outils communs. • Prêt et consultation gratuite Description • Horaires d’ouvertures complémentaires • Système de gestion unique : catalogue en ligne, registre de lecteurs communs, carte de lecteur unique, modalités de prêt communes. Public visé Les habitants du Vouglaisien • Règlement intérieur : aide à la rédaction du règlement intérieur avec une base commune aux bibliothèques et prise en compte du réseau. • Convention entre les communes et la CdC établissant les rôles et Intrevention de la CDC missions de chaque partie. (Maîtrise d’ouvrage) • Achats des cartes de lecteurs et des codes-barres pour les documents et les cartes lecteurs par la Communauté de communes. • Suivi du catalogue commun et travail concerté avec la Bibliothéque départementale Vienne

14


Orientations

Orientations stratégiques

les communes Bibliothéque départementale de la Vienne Cartes de lecteurs : environ 1000€ tous les 2 à 3 ans Estimation budgétaire Codes-barres : 355€/an Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales Partenaires

ACTION 7.2

Développement des fonds documentaires Assurer la diversité des collections afin d’offrir aux usagers un plus grand choix de documents et Objectifs une offre de qualité. • Acquisitions complémentaires, concertées et diversifiées • Mobilité des fonds documentaires / mutualisation des fonds: - rotation et échange des fonds communaux Description - circulation des fonds entre bibliothèques par une navette. • Création de fonds documentaires spécifiques, répondant à un besoin ou une action précise. • Mise en place d’une politique documentaire Public visé Les habitants du Vouglaisien • Accompagnement à la gestion des fonds documentaires : suivi du budget, déplacement en librairie, création de listes des achats, veille documentaire, préparation des commandes, tri des dons, suivi du récolement, aide au désherbage. • Acquisition et gestion de fonds thématiques intercommunaux répondant à un besoin ou une Intrevention de la CDC action précise (achats, équipement, calendrier de dépôt de ces fonds) (Maîtrise d’ouvrage) • Gestion de la navette, réseau et BDV • Gestion de la rotation et des échanges de fonds • Aide à l’informatisation des fonds • Rédaction d’une politique documentaire commune Les communes Partenaires Bibliothéque départementale de la Vienne Budget d’acquisition de la CdC : 5000€/an Estimation budgétaire Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales ACTION 7.3

Développer l’accès à la culture pour les publics empêchés Amener la lecture et les livres aux personnes ne pouvant se déplacer Objectifs Faciliter la venue en bibliothèque pour tous • Adapter les bibliothèques aux personnes à mobilité réduite Description • Portage à domicile • Actions en direction des personnes en situation d’illettrisme Public visé Public empêché du Vouglaisien Intrevention de la CDC • Actions avec l’ESAT et le secteur famille du Centre Socioculturel (Maîtrise d’ouvrage) • Accompagnement des équipes dans les mises en normes des équipements Partenaires Les communes et le Centre Socioculturel Estimation budgétaire Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales

MESURE 8

ANIMER LES LIEUX

ACTION 8.1

Animations communales Proposer une offre culturelle diversifiée et complémentaire, afin de faire vivre la bibliothèque, de fidéliser les usagers et d’amener de nouveaux adhérents.

Objectifs

15


Orientations

Orientations stratégiques

• Animations régulières : bébés lecteurs, heure du conte, club de lecture, soirée wii, accueil de classe, … Description • Animations ponctuelles : ateliers techniques, spectacles, lectures, contes, expositions, conférence… Public visé Les habitants du Vouglaisien • Suivi des actions pour veiller à une programmation cohérente. Intrevention de la CDC • Accompagnement à la mise en place d’actions : mise en place d’un fichier de ressources, (Maîtrise d’ouvrage) recherche d’intervenants, aide à la réalisation de supports de communication, présence aux animations, aide technique. Les communes Partenaires Bibliothèque départementale de la Vienne Estimation budgétaire Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales ACTION 8.2 Objectifs

Animations intercommunales Proposer des animations complémentaires aux actions communales Les actions culturelles ne pouvant être proposées par les bibliothèques communales car : • concerne un public intercommunal (travail en itinérance) Description • engendre un coût financier dépassant le budget d’animation des communes • nécessite un temps de travail important Public visé Les habitants du Vouglaisien • Animations régulières : - activité « bébés lecteurs » auprès des crèches - « heure du conte » itinérante - club de lecture intercommunal et itinérant • Animations ponctuelles - rencontre avec un écrivain Intrevention de la CDC - festival « Livre et Petite enfance » (Maîtrise d’ouvrage) • Actions avec des partenaires - services de la Communauté de communes (petite enfance) : préparation de sélections de documents pour les tables rondes - Centre Socioculturel : secteur famille, secteur illetrisme - Centre de loisirs : heure du conte, prêt de livres - Collèges - Crèches Les communes Partenaires Bibliothèque départementale de la Vienne Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales Estimation budgétaire Animation : environ 2000€/an (budget fluctuant en fonction des choix d’actions). ACTION 8.3 Objectifs Description Public visé

Communication intercommunale Rendre visible et lisible l’action culturelle des bibliothèques. Mutualiser les moyens de communication des bibliothèques et permettre une large diffusion de l’information. Mise en avant de la notion de réseau Les habitants du Vouglaisien

16


Orientations

Orientations stratégiques

• Réalisation d’un calendrier commun pour l’action bébés lecteurs • Affiches et tracts pour l’ « Heure du conte », le club de lecture, la rencontre avec un auteur, le festival « Livre et Petite Enfance », les coordonnées et les horaires des bibliothèques. • Réalisation d’un programme trimestriel regroupant toutes les animations communales et Intrevention de la CDC intercommunales (trois par an) (Maîtrise d’ouvrage) • Intégration des informations au Calepin diffusé dans l’Echo Vouglaisien • Utilisation des nouvelles technologies pour communiquer - gestion du site internet du Réseau des bibliothèques - envoi mensuel par mail du programme aux usagers et aux partenaires - création d’une page Facebook Partenaires Les communes Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales et par le service communication de la CdC Estimation budgétaire Coût d’impression des outils de communications - en interne pour le calendrier et les affiches/tracts - en externe pour le programme trimestriel

MESURE 9

MISSIONS D’ACCOMPAGNEMENT

ACTION 9.1 Objectifs

Aide à la gestion administrative, technique et financière Apporter une aide professionnelle aux équipes Aider les équipes dans leur fonctionnement quotidien, en fonction des besoins et des Description demandes. Public visé Les équipes des bibliothèques • Gestion des budgets d’acquisitions • Réalisation des bilans communaux Intrevention de la CDC • Accompagnement aux projets de créations, extension et aménagement (Maîtrise d’ouvrage) • Aide à la réalisation de supports de communication • Bilan du réseau annuel Partenaires Les communes Estimation budgétaire Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales ACTION 9.2 Objectifs

Favoriser la formation des équipes Améliorer les savoir-faire des équipes pour une meilleure gestion des bibliothèques • Formation au quotidien Description • Formation informatique Public visé Les équipes des bibliothèques • Diffusion du programme de formation de la Bibliothèque départementale de la Vienne Intrevention de la CDC • Organisation de formations pour l’utilisation du logiciel Orphée et des sous-portails. (Maîtrise d’ouvrage) • Formation au quotidien : rangement, équipement. Les communes Partenaires La Bibliothèque Départementale de la Vienne Estimation budgétaire Temps de travail effectué par les bibliothécaires intercommunales

17


Approche sectorielle

Cie Aftobouss

La culture dans le Vouglaisien Le diagnostic présenté dans ce chapitre est le fruit d’un travail d’inventaire, de recherche et de réactualisation des données dans le but d’apporter une photographie la plus exhaustive possible de l’activité culturelle du territoire à un instant donné. Il est important de signaler que, malgré un recensement minutieux, il est possible quelques acteurs locaux, des projets ou des manifestations ne soient pas mentionnés. Ces lacunes ne résultent pas de la volonté d’écarter certaines actions ou personnes, mais soulignent la nécessité d’une constante réactualisation. Le choix d’une approche à la fois sectorielle et transversale est motivé par un désir de rendre compte de l’activité culturelle de façon la plus lisible possible et ainsi de permettre de percevoir les liens qu’elle peut nourrir avec d’autres secteurs de la Communauté de communes. Chaque rubrique culturelle est découpée en sous parties. Elles se déclinent, dans l’ordre : la diffusion (les associations organisatrices et les lieux de diffusion), les artistes professionnels, les pratiques amateurs, la formation artistique et les écoles, la création, le travail en réseau.

Nota Bene : A la fin de chaque rubrique, une synthèse est proposée mettant en avant les ressources et les faiblesses des différentes disciplines artistiques. Ces commentaires ne constituent nullement des jugements de valeur. Ils doivent permettre d’apporter un regard extérieur sur l’action culturelle et non pas une évaluation de qualité.

Diagnostic culturel sectoriel Approche sectorielle Musique Spectacle vivant : théâtre et danse Patrimoine Livre et lecture publique Arts plastiques Il est nécessaire de préciser quelques éléments afin de rendre plus facile la lecture de cette étude et d’éviter quelques malentendus. • Dans la partie concernant la diffusion, les programmateurs réguliers sont des structures ou des associations qui proposent un programme annuel de manifestations culturelles, à distinguer des programmateurs occasionnels. • La différence entre artistes professionnels et artistes amateurs a été faite en fonction de la rémunération et non pas de la qualité de leur travail. Si leur activité artistique leur apporte un revenu, alors ils sont considérés comme professionnels. • Les pratiques amateurs regroupent l’ensemble des actions menées par des artistes amateurs, des habitants, des acteurs locaux en création artistique. Ces pratiques incluent également la diffusion et la médiation auprès du public. • Les écoles et les formations artistiques concernent les lieux d’enseignement artistique spécialisés qui ont pour mission d’offrir une éducation ou une formation à une discipline artistique comme des cours de musique ou de théâtre. • Les principales manifestations. Cette rubrique permettra d’avoir un aperçu rapide des actions marquantes menées sur le territoire à travers les disciplines présentées. • La création. Il s’agit d’actions de créations menées par des compagnies, des collectifs d’artistes dans la perspective de mettre en œuvre une production théâtrale, musicale, plastique. Ces temps de créations peuvent donner naissance à des résidences d’artistes. • Le travail en réseau. Il semble essentiel de saisir les liens existant entre les structures et les réseaux mis en place ayant déjà permis aux associations de mutualiser des moyens.

18


Musique

Sectorielle

Approche sectorielle

Musique Diffusion : les associations organisatrices et les Communes Le Relais Musical Concerts en nos villages Quintus Vox Le Centre Socioculturel Les Amis de la Commanderie Diffusion : les lieux de diffusion* : Le Studio de Virecourt Ce lieu est unique sur le territoire car il est le seul à avoir une spécialité culturelle : la musique actuelle amplifiée. Il possède une salle équipée pour la diffusion et un studio d’enregistrement avec du matériel professionnel. Les locaux appartiennent à une SARL et la gestion de la salle pour les événements programmés sur le territoire est tenue par une association : Le Relais musical. Orienté vers la musique, le lieu est aussi ouvert à d’autres disciplines artistiques comme la danse et le spectacle vivant.

Les salles polyvalentes des communes non aménagées pour la musique Chaque commune possède une salle polyvalente qui peut accueillir des spectacles. Son équipement non spécialisé limite le choix des spectacles et le nombre de spectateurs. Seuls des concerts de faible ampleur peuvent être organisés et l’éventail des choix musicaux reste assez restreint. Il existe également une inégalité entre les salles polyvalentes des différentes communes, certaines étant relativement grandes et bien équipées.

19

Les autres salles non aménagées pour la musique (communales, Centre Socioculturel, bibliothèques, églises) Selon les besoins, les lieux non destinés à recevoir un spectacle musical sont sollicités en fonction des manifestations culturelles. C’est le cas des bibliothèques - notamment celle de Vouillé ou d’Ayron - qui ont déjà organisé des concerts dans leurs locaux. Les églises sont aussi des lieux adaptés à des représentations musicales et souvent sollicitées par quelques associations comme « Concerts en nos villages ».

Réhabilitation de la Grange du château de Chiré-en-Montreuil Voir p.40 --------------------------------------------------------------* Il s’agit des équipements pour la musique. Pour plus de précisions, se référer à l’inventaire des équipements.


Musique

Sectorielle

Approche sectorielle

Musique Artistes professionnels Greg Bô Emmanuel Pariselle Philippe Argenty

Pratiques amateurs Il existe plusieurs chorales dans différentes communes qui ont une activité régulière et proposent une programmation annuelle de concerts, mais aussi des événements occasionnels. Excepté le groupe de musique Blue Sky, il n’existe pas d’autres groupes de musique actuelle sur le territoire, compte tenu de la séparation des membres du seul groupe de rock métal, Deep Vein en fin d’année 2011. L’association Musique Envol, dont Blue Sky fait partie, jouait un rôle moteur de diffusion et d’accueil d’autres groupes de musique (Portrait de famille, Alternance). Cependant son activité s’est arrêtée depuis peu. Le groupe de musique brésilienne Açucar continue à réaliser des concerts. L’association Quintus Vox propose toujours un riche répertoire de manifestations accessibles à tous publics. • Chorales locales : Verres et pailles à sons, la Clé des chants, Joyeux d’Ayron, les copains d’accords, la chorale de l’Espérance • Festival, rencontre de Chœurs d’Hommes • Musique en vie • Quintus Vox (chorale et organisatrice d’événements) • Blue Sky • Açucar • ARAM (Association Rencontre Arts et Musique)

Ecole/ Formation musicale Afin de répondre au schéma départemental d’enseignement musical, les deux écoles de musique du Centre Socioculturel et de l’Espérance de Latillé se sont regroupées autour d’une nouvelle association, 2si2la, qui a vu le jour en 2011. Cette union d’associations permet de rassembler la plus grande partie des activités de formation musicale du territoire. Le recrutement d’un coordinateur en 2012 va permettre d’organiser l’avenir de la structure, de développer son action et d’étendre son rayonnement. Le troisième pôle de formation est situé à Quinçay et un rapprochement est envisagé avec l’association 2si2la. • 2Si2La, école de musique Activités proposées : éveil musical, éveil instrumental, atelier familial instrumental pour enfants et adultes, piano solfège enfants et adultes, chorale adultes, guitare enfants et adultes, ateliers musicaux enfants et adultes, chant collectif enfants, percussion ados et adultes, saxophone enfants et adultes, piano enfants et adultes, batterie enfants et adultes, harpe celtique enfants et adultes Comme l’union des associations 2si2la est très récente, l’inscription des élèves se fait encore par association. Le Centre Socioculturel compte 100 élèves et 5 professeurs de musique et l’Espérance, 80 élèves et 6 professeurs Déroulement des activités selon la pratique instrumentale choisie : Latillé, Vouillé, Frozes, Benassay, Chiré-en-Montreuil, Chalandray Les associations L’Espérance et le Centre Socioculturel qui composent l’association 2si2la organisent tout au long de l’année et en fin d’année des représentations qui mettent en valeur les élèves comme les « apéros concerts » à Latillé ou bien la fête de fin d’année des pratiques amateurs au Centre Socioculturel.

20


Musique

Sectorielle

Approche sectorielle

Musique • La section musique de l’association Quinçay Loisirs Enseignement musical : piano enfants et adultes, accordéon, flûte traversière, éveil musical, guitare classique et électrique, batterie. 82 élèves sont inscrits cette année et 5 professeurs interviennent. Déroulement des activités à la Maison de la Culture et de la Formation à Quinçay.

Principales manifestations STRUCTURE ORGANISATRICE

Centre Socioculturel

Concerts en nos villages

Le Relais Musical / Studio de Virecourt

21

MANIFESTATION • Organisation de festivals « Fêtes Escales » et « Musique des Mots du Monde » (jusqu’en 2010). • Les pratiques amateurs en musique. • Programmation annuelle de concerts qui s’étendent d’avril à octobre. • Festival international de musique de chambre. • Pas de programmation de concerts réguliers annuels. • Diffusion de trois soirées Dub avec l’association Djahkooloo de Poitiers. • Antenne du Printemps de Bourges. Organisation de deux festivals : Les Déplumés et Virevolte. • Accueil de trois résidences de spectacle jeune public dans le cadre des « Matinées de Virecourt ».

Blue Sky STYLE MUSICAL

LIEU DE DIFFUSION

Styles variés

Sur le territoire pour les festivals.

Musique classique

Sur tout le territoire dans les églises, salles de fêtes, salles communales.

• Tous les styles de musiques, mais orientation particulière vers les musiques actuelles amplifiées en raison de la Salle de concert de structure de la salle. Virecourt, Benassay • Ouverture vers d’autres pratiques artistiques comme le théâtre, la danse…

Les Amis de la Commanderie

• Festival « Les Clefs de la Cité » durant 3 Musique classique jours.

Lavausseau

Quintus Vox

• Chant, jazz, chanson à Production de leur répertoire, diffusion texte, Musique traditionnelle, d’autres musiciens professionnels improvisation. extérieurs au territoire (balade en voix, • Ouverture vers d’autres soirées concert, …). pratiques artistiques comme la danse et le théâtre.

Soirées concerts et autres événements diffusés essentiellement à Quinçay.

Vouillé et son Histoire

• Partenaire des Festivals artistiques et Musique folklorique et musicaux « Rosa Vetrov » et « Eurochestries » classique

Vouillé et Quinçay


Musique

Sectorielle

Approche sectorielle

Musique Création

Travail en réseau

Les seules résidences d’artistes en musique développées sur le territoire sont menées par le Relais Musical dans le cadre des « Matinées de Virecourt » vers un public enfant, mais elles ne sont pas spécifiquement orientées vers la musique.

Les festivals sont des éléments moteurs qui permettent de fédérer plusieurs associations et de rayonner sur différentes communes. Les associations intégrées à la programmation travaillent conjointement et les lieux d’accueil des concerts sont très divers tant en intérieur qu’en extérieur (scènes extérieures, studio de Virecourt, salles polyvalentes, bibliothèques, chez l’habitant …).

Excepté ces rares temps d’aide à la création soutenus par le Relais Musical, il n’y a pas d’autre exemple sur le territoire d’initiative semblable. Par ailleurs, le studio de Virecourt accueille des musiciens nationaux et internationaux dans son studio et dans sa salle de concert dans la perspective d’un travail professionnel de création, d’enregistrement et non de diffusion locale.

Certaines associations ont l’habitude de travailler ensemble autour de projets communs transdisciplinaires, comme Quintus Vox et Noctilus Théâtre et avec des musiciens locaux, tel Emmanuel Pariselle.

Il n’existe actuellement aucune salle de répétition pour les groupes de musique.

Quintus Vox

22


Musique

Sectorielle

Le Relais Musical studio de Virecourt

Approche sectorielle

Synthèse Musique Ressources

Acteurs (musiciens et associations)

• Plusieurs associations dynamiques organisent des concerts. • L’enracinement de certaines associations donnent une identité au territoire. • 2 grandes structures sont porteuses : Centre Socioculturel et Le Relais Musical avec le studio de Virecourt. • Quelques chorales locales existent. • 3 musiciens professionnels sont installés sur le territoire. • Les associations sont désireuses de travailler ensemble.

Faiblesses • Soutien à la création professionnelle faible : peu de lieux de répétition pour les jeunes, pas de dispositif de soutien aux résidences. • Attente des Communes et des associations d’une dynamique culturelle proposée par la Communauté de communes. • Manque de réseau : les artistes et les associations se connaissent peu, mais ils ont la volonté de travailler ensemble.

Manifestations

• Peu de diversité dans le répertoire musical : surtout orienté vers la musique • 3 festivals intégrant de la musique : Fêtes classique et les chorales. Escales, Musique des Mots du Monde et les • Désengagement des collectivités et de déplumés. l’Etat sur les festivals : manque de soutien • 3 festivals de musique : « les Clefs de la financier et moral. Cité » à Lavausseau, « Balade en voix », • Peu de visibilité sur le territoire des Festival international de musique de actions : problème de communication. chambre. • Baisse du dynamisme musical : groupes • Organisation de divers concerts sur tout de musique qui se séparent, festivals le territoire. annulés, pas de création de nouveaux événements musicaux.

Equipements

• Une salle équipée spécialement pour la musique actuelle amplifiée. • Une multitude de salles polyvalentes. • Quelques lieux non aménagés pour la musique et utilisés pour des concerts (bibliothèques, ...).

23

• Une salle d’envergure, studio de Virecourt trop peu exploitée. • Manque de lieux pour une diffusion spécialisée.


Spectacle vivant

Sectorielle

Approche sectorielle

Le spectacle vivant : théâtre et danse Diffusion : les associations organisatrices et les Communes Festi 86 Le Relais Musical Compagnie Aftobouss Le Centre Socioculturel Lieux de diffusion : équipement pour des représentations et ateliers Les salles polyvalentes des communes non aménagées pour le spectacle vivant Chaque commune possède une salle polyvalente qui peut accueillir, pour certaines, des spectacles. Son équipement non spécialisé limite le choix des représentations et le nombre de spectateurs. Il est nécessaire parfois de louer du matériel son et lumière afin de répondre aux besoins élémentaires de la diffusion d’un spectacle, ce qui rend son coût très élevé et devient un frein à la programmation.

résidence huit mois dans l’année.

Artistes professionnels Les deux compagnies professionnelles Aftobouss et Noctilus Théâtre sont implantées depuis quelques années dans le Vouglaisien. A travers la diffusion de leurs spectacles, la médiation auprès du public, ils sont totalement intégrés au patrimoine local et participent même à l’identité culturelle du territoire. La récente arrivée du collectif ZAP témoigne de la vitalité de la vie culturelle locale. Ces trois compagnies, issues du spectacle vivant, évoluent chacune dans un champ différent, tout en restant complémentaires. • Compagnie Aftobouss • Noctilus Théâtre • Collectif ZAP

Pratiques amateurs • Ayron sur Scène • Rigolade sur les planches

Les autres salles non aménagées pour le spectacle vivant (communales, CSC, bibliothèques) Selon les besoins, des lieux non destinés à recevoir un spectacle sont sollicités en fonction des projets culturels. C’est le cas des bibliothèques et de la programmation réalisée par le réseau des bibliothèques de la Communauté de communes. Le Relais Musical organise également des événements dans le domaine du spectacle vivant dans sa salle de concert et dans l’espace extérieur autour des locaux. Projet de réhabilitation de la Grange du château de Chiré-en-Montreuil Ce lieu spécialisé pour l’accueil de spectacles vivants pourra aussi recevoir des artistes en

Collectif Zap

24


Spectacle vivant

Sectorielle

Approche sectorielle

Le spectacle vivant : théâtre et danse Ecole/ Formation en théâtre et danse La diversité proposée d’ateliers et de stages en théâtre et danse montre l’intérêt porté à ces disciplines par les habitants. Leur diffusion est également diversifiée, car les ateliers sont organisés dans différents lieux de la Communauté de communes et par différentes structures.

Danse : éveil corporel, danse rythmique, danse moderne jazz, étirement corporel, Hip-hop, danse africaine. Une forte présence et demande sont à noter dans cette discipline. Le Centre Socioculturel peut compter 180 adhérents en danse, toutes catégories confondues.

• Centre Socioculturel La Case • Familles Rurales • Noctilus théâtre • Quinçay Loisirs • Association Découvertes • La Quincéenne

Théâtre : les activités s’adressent aux enfants comme aux plus grands et sont organisées dans différents lieux du territoire par les associations comme Familles Rurales, Noctilus Théâtre, Association Découvertes, le Centre Socioculturel...

Le public concerné est diversifié puisque les animations sont orientées vers les enfants et les adultes. Le panel de choix est assez varié.

Conservation/Protection

25

• l’Egall Chapelois, troupe de danse folklorique de l’Association Découverte • Vouillé et son histoire, danse folklorique

Cie Aftobouss


Spectacle vivant

Sectorielle

Approche sectorielle

Le spectacle vivant : théâtre et danse Principales manifestations STRUCTURE ORGANISATRICE

NATURE

MANIFESTATION/ACTIONS

LIEU DE DIFFUSION

Aftobouss

Compagnie conventionnée

• Organisation du festival « les 1000 portes ». • Création de spectacles • Ateliers pédagogiques • Organisation d’un mini marché d’artisans et créateurs.

Ayron sur scène

Troupe amateur

• Réalisation d’une pièce à l’année

Collectif ZAP

Compagnie professionnelle

• Création (avec résidence : ouverture au public) Pas de lieux fixes • Ateliers pour enfants •Autres projets

Communes Festi 86

Noctilus Théâtre

Commune organisatrice Association organisatrice de spectacles

Compagnie professionnelle conventionnée

Lavausseau et Communes voisines

Diffusion à Ayron

• Programmation de spectacles

Vouillé, Quinçay...

• Organisation de spectacles autour du théâtre et de l’humour. • Stages auprès des enfants

Spectacles diffusés dans plusieurs Communes

• Balades contées • Atelier pratique amateur théâtre • Stages • Création de spectacles

• Pour les ateliers : salle polyvalente de Chiréen-Montreuil • Quelques actions sur le territoire dans différentes salles polyvalentes

Création Avec la présence des trois compagnies professionnelles, le territoire est riche en dynamique artistique. Elles permettent également de donner une certaine identité au territoire qui est reconnu à travers ces structures porteuses de projets. Cependant, il serait aussi très bénéfique d’ouvrir le volet création vers d’autres structures ou associations afin de bénéficier d’un nouveau souffle et la résidence de troupes extérieures sur le territoire peut y remédier.

Excepté les « Matinées de Virecourt » où le Relais Musical fait venir des troupes extérieures en résidence dans un projet d’aide à la création, aucune résidence d’artistes n’est proposée sur le territoire.

Travail en réseau Des liens se sont tissés entre acteurs locaux : autour de festivals, de résidences ( Collectif ZAP).

26


Spectacle vivant

Sectorielle

Cie Aftobouss et Collectif Zap

Approche sectorielle

Synthèse spectacle vivant Ressources

Acteurs

• Variés et multiples (professionnels et amateurs) : théâtre, théâtre de rue, conte, balade contée, danse contemporaine, folklorique …

Faiblesses • Se connaissent peu entre eux

• Fragilité des compagnies professionnelles : emplois précaires, • Associations désireuses de tisser des aides publiques limitées … liens entre elles • Impossibilité de proposer des résidences d’artistes en raison du manque d’un lieu approprié

Manifestations

• Assez riches : festivals, création, stages, pratique amateur, spectacles … • Besoin de faire connaître l’agenda culturel existant pour harmoniser les calendriers et connaître les manifestations des autres • Absence de lieux dédiés aux spectacles vivants

Equipements

• Les salles polyvalentes : accueil des spectacles, répétition, stages, atelier de théâtre, réunion …

• Besoin d’adaptation des lieux déjà existants et besoin de matériel spécialisé (les communes ne sont pas équipées) afin de permettre un meilleur accueil et organisation de spectacles • Manque d’un lieu de travail, de répétition pour les artistes et pour les pratiques amateurs

27


Patrimoine

Sectorielle

Approche sectorielle

Le Patrimoine Les acteurs Vouillé et son histoire Les Amis du château de Chiré-en-Montreuil La Cité des tanneurs Association Quinçay d’hier à aujourd’hui Patrimoines en Poitou Les Amis du Bourg de Latillé Les Communes Le Centre Socioculturel

Les actions de valorisation

la mise hors d’eau du château, la restauration des extérieurs, la rénovation de la Bergerie en collaboration avec l’association « Les Amis du Château » et la municipalité . En 2007 une signalétique partant du pigeonnier a été mise en place et s’accompagne d’un fascicule informatif. D’autres actions permettent d’accueillir des visiteurs et des habitants autour du château comme des randonnées noctures, la brocante (9ème édition en 2012), le club de Tir-à-l’arc ou les soirées au château.

• Protection et restauration

Mise en valeur de la Cité des tanneurs

Elles se font par les particuliers ou par les Communes. La Communauté de communes ne détient pas la compétence patrimoine et ne peut intervenir à ce titre. Elle a la possibilité d’alerter les propriétaires concernant d’éventuelles inscriptions, classement en les orientant vers les services de la DRAC. La Fondation du Patrimoine en Poitou-Charentes est un organisme privé qui intervient souvent sur des sites en mettant en place un mécénat privé par le biais de souscriptions. Il est un partenaire incontournable actuellement dans le champ de la protection patrimoniale. Sur le territoire vouglaisien, la restauration du pigeonnier de Chiré-en-Montreuil en est un exemple.

On trouve encore à Lavausseau une des dernières tanneries en activité en Poitou-Charentes. Depuis 2010, le site a bénéficié d’important travaux de restauration qui ont permis de valoriser le lieu avec la création d’une salle dédiée à une exposition permanente autour de la thématique du cuir, mais aussi d’impulser de nouvelles actions, comme les Rencontres des Histoires du cuir. Le site ouvert à tout public accueille des touristes, des curieux locaux et des scolaires tout au long de l’année.

Réhabilitation de la Grange du château de Chiréen-Montreuil Prochainement, le chantier de restauration de la Grange du château de Chiré-en-Montreuil débutera pour aboutir à la réhabilitation du lieu en une salle de spectacle. Les architectes des bâtiments de France ont contribué à l’étude de faisabilité du projet afin de respecter le lieu. Mise en valeur du château de Chiré-enMontreuil De nombreux travaux de restauration ont été entrepris depuis plusieurs décennies comme

• Collecte et transmission Publication Un travail de collecte et de recherche sur l’histoire et le patrimoine de Vouillé a été réalisé par l’association Un livre pour l’histoire et la mémoire de Vouillé. En 2001, un ouvrage a vu le jour. CHARLET J., PIRONNEAU G ., « Vouillé la Bataille, Histoire et mémoires d’un pays », Ed. Association Un livre pour l’histoire et la mémoire de Vouillé Vienne, 2001. Un second travail d’inventaire et de recherche a été mené sur le canton de Vouillé par Livie Candusso, stagiaire pour le compte des éditions Flohic. Ces travaux ont été publiés dans l’ouvrage en trois tomes : Le patrimoine des Communes de la Vienne, Poitou-Charentes, Flohic Editions, Paris, 2002.

28


Patrimoine

Sectorielle

Approche sectorielle

Le Patrimoine Patrimoine architectural

Monuments classés ou inscrits au titre des Monuments Historiques Liste délivrée par la DRAC des édifices inscrits ou classés sur le territoire. Carte réalisée par le service communication de la Communauté de communes du Vouglaisien au 1er janvier 2012. Les pictogrammes de couleur font références à des édifices protégés. Leur disposition ne tient pas compte des coordonnées géographiques. Ils sont disposés sur leurs communes respectives. L’intérêt de cette carte est de visualiser la richesse patrimoniale du territoire.

29

Il existe deux niveaux de protection : le classement comme monument historique et l’inscription au titre des monuments historiques (ISMH). Un immeuble classé est celui dont « la conservation présente, au point de vue de l’histoire ou de l’art un intérêt public » (article L. 621-1 du Code du patrimoine). Un immeuble inscrit présentant quant à lui « un intérêt d’histoire ou d’art suffisant pour en rendre désirable la préservation » (article L. 621-25 du même Code) peut être inscrit au titre des monuments historiques. Ce sont les mêmes critères d’art et d’histoire qui prévalent au classement ou à l’inscription.


Patrimoine

Sectorielle

Approche sectorielle

Le Patrimoine Etude Etude du patrimoine immatériel du Pays des Six Vallées, réalisé dans le cadre du programme Leader par Lucie Lavergne, avril-septembre 2011. Collecte de mémoires Travail en cours dirigé par le Centre Sococulturel : de nombreux projets en vidéo, art de la rue sur le thème de la collecte et de la transmission de la mémoire collective. Patrimoines en Poitou

Quelques actions de sensibilisation et d’éducation Participation aux Journées Européennes du Patrimoine CHALANDRAY, LAVAUSSEAU, MONTREUIL-BONNIN, VOUILLÉ

CHIRÉ-EN-MONTREUIL

LAVAUSSEAU

VOUGLAISIEN

Edifices visités le 17 et 18 septembre 2011 : Chalandray, les jardins du château de la Motte Lavausseau, la Cité des tanneurs, la commanderie, SARL Tannerie de la Boivre Montreuil-Bonnin, Mairie Salle Marie-Baranger Vouillé, conférence au château de Périgny Vouillé et son Histoire participe à ces journées en prenant appui sur son réseau européen avec l’association « à l’Aube de l’Europe ». Organisation de deux Nuits Romanes (2008 et 2009) et des soirées au château (2ème édition en 2012). Journée arts et saveurs : valorisation du château, de pratiques artisanales, de savoir-faire, présentation de stands d’objets d’arts. Les classes du patrimoine : création en 2011. Orienté vers la sensibilisation et la découverte du patrimoine local, cette association s’adresse dans un premier temps aux enfants et aux jeunes. Les Rencontres des Histoires du cuir : mise en valeur de la Cité des tanneurs par l’organisation de conférences et d’animations autour d’un week-end ( 2ème édition en 2012 ). Fêtes Escales : festival mené par le Centre Socioculturel. Office de Tourisme : les carnets de rendez-vous durant la période estivale : propositions de balades, visite du patrimoine avec l’appui d’associations locales comme Vouillé et son Histoire ou les Amis du château de Chiré-en-Montreuil.

30


Patrimoine

Sectorielle

Approche sectorielle

Le Patrimoine Patrimoine immobilier répertorié par les communes lors de questionnaires envoyés et d’informations relevés sur le site internet de l’Office de Tourisme du Vouglaisien (Données historiques non attestées). Pour les phrases surlignées, se reporter au code couleur de la carte des Monuments classés ou inscrits au titre des Monuments Historiques (page 21).

COMMUNES

Ayron

Benassay

PATRIMOINE Château renaissance (fin XVe siècle) ancien prieuré - privé Tour du XVe siècle et un four à pain du XVIIIe siècle Église (XVIe siècle) accès libre Pigeonnier au Plessis Lavoir de 1850 Dolmen de la Pierre Levée Voie Romaine Cimetière mérovingien Portail du couvent des sœurs de la sagesse (XVe siècle) Eglise St Hilaire Eglise St Mathieu Moulin de l’étang du XVe siècle Château de l’Epinay du XVIe et XVIIe siècle Mairie du XIXe siècle Lavoir La Chapelle Saint-Mathieu de Nesdes (XIIe et XIXe siècle) - Accès libre L’église primitive date du XIIe siècle. Remaniée au cours des siècles suivants, elle conserve toutefois des marches romanes au niveau du porche et du mur latéral ouest.

Chapelle Saint-Hilaire de Cramard – Accès Libre Ancienne église paroissiale du XIe et XVIe siècle, bâtie sur un plateau qui domine la rive gauche de la Vendelogne. Retable en pierre daté de 1627.

Chalandray

Château de la Motte (XVe siècle) Eglise Notre Dame : abside et chœurs romans Ancienne école (XIXe siècle) Château de Tréguel et de la Bretonnière Moulins du Plessis Château (XIV, XV et XVIIe siècle) Édifié au confluent de l’Auxance et de la Vendelogne sur un éperon rocheux dominant le village et les deux vallées.

Chiré-enMontreuil

31

Église romane Saint-Jean-Baptiste (XIVe siècle) Moulin de la Baron (XVIIe siècle) Maison de la place René le Cesve (XIXe siècle) Pigeonnier (XVIIe siècle) Moulins à eau Château de Piloué Lavoirs


Patrimoine

Sectorielle

Approche sectorielle

Le Patrimoine COMMUNES La Chapelle Montreuil Frozes

PATRIMOINE Eglise Ste Eutrope Four à chaux du XIXe siècle Lavoir Vestiges de l’Aqueduc Romain Château du Pinier Chapelle Mairie du XIXe et XXe siècle Église Saint-Cybard (XIe et XIIe siècle) L’édifice actuel date de 1876-1877 à l’exception de la façade, datant du Moyen-Age (porche datant de l’époque roman plantagenet).

Croix de Maury (XIIe siècle) Ces 2 croix servaient à borner le domaine temporel des sœurs de l’abbaye de Ste-Croix

Latillé

Fontaine, Place Gerbier érigée 1840/1850 Réplique de la Tour des Vents à Athènes, la fontaine protége un puits profond de 28m

Château de la Chèze (XVIIe siècle) Son parc est classé à l’inventaire des bâtiments de France avec son orangerie et ses communs (protégés)

Moulin de la Chèze Lavoirs de la Doie, des 3 Fontaines et Cache Grenouille Presbytère (1634), ancien relais de Poste (1785), école (1891) Maison du Maître tanneur corroyeur (XIVe siècle) Chapelle de la commanderie (XVe siècle). La commanderie de l’ordre des Hospitaliers de St-Jean de Jérusalem (XIIe et XVe siècle) Sentier des tanneurs

Lavausseau

Balade libre sur les pas des anciens Maîtres tanneurs dans le bourg de Lavausseau, à la découverte du petit patrimoine de la Commune.

Canal latéral de la Boivre Source romaine (aqueduc de Fleury) Maison des Templiers (XVe siècle). Lavoir Tannerie La Cité des Tanneurs Visite unique en son genre de la tannerie artisanale chargée d’histoire et encore en activité. Découverte vivante d’un savoir-faire rare dans un petit village de charme.

Le Rochereau Maillé

Dolmen de la Bie du Néolithique Anciennes dépendances (XVIIe au XXe siècle). Pigeonnier d’époque moderne Pont de Chavenay (dit Pont de 4 mètres) L’Eglise contemporaine (XXe siècle) Lavoir (XIXe siècle)

32


Patrimoine

Sectorielle

Approche sectorielle

Le Patrimoine COMMUNE MontreuilBonnin

PATRIMOINE Château (XIe siècle), siège d’un des plus importants ateliers monétaires de l’époque. Moulin du roi (Privé) Église Saint-André (XIe siècle) Aqueduc de Fleury et canal Romain Lavoir

Quinçay

Église Saint-Eleusippe possédant une porte inscrite, une dalle funéraire (XVIe siècle) et une croix hosannière (XVIe siècle) dans le cimetière Château de Masseuil (XVe et XIXe siècle) Château Gaillard (XVIIe siècle) Logis de Pré Bernard (XVIIe au XVIIIe siècle) Lavoir de Ringère, des Roches, de Quinçay, du chemin Bas...

Vouillé

Menhir de Cillais du Néolithique Puits de la Soule du moyen âge Logis de Grandmaison (XVe siècle) Porte de la ville, vestige des remparts (XVe siècle) Le Gué Rochelin (XVIIe siècle) Château de Périgny (XVIe et XVIIe siècle) à Traversonne Four à chaux de Ribière (XIXe siècle) Ferme du Poële et Pigeonnier (XVIIIe siècle) Eglise Sainte Radegonde (XIXe siècle) et ses vitraux datant de la Seconde Guerre Mondiale Lavoir Moulin à blé, puis Laiterie Industrielle (XIXe siècle) à Comméré Moulin à blé, puis Minoterie (Fin XIXe - début XXe siècle)

Patrimoine naturel Il faut ajouter également le patrimoine naturel avec la forêt domaniale de Saint-Hilaire à Vouillé qui s’étend sur plus de 1500 hectares avec une richesse d’espèces d’arbres de chênes rouvres, d’hêtres et de pins. Trois rivières parcourent le territoire, l’Auxance, la Boivre et la Vendologne. Il existe aussi des plans d’eau et des étangs. 18 sentiers ont été balisés sur le territoire et permettent de découvrir le patrimoine naturel local.

Patrimoine immatériel Le territoire est connu pour sa célèbre bataille dite de Vouillé en 507 où les Wisigoths furent battus par Clovis, roi des Francs. La commémoration du XVe centenaire de cette bataille avec l’organisation d’un colloque historique international en 2007, a servi de base à la conception du projet en cours de mise en valeur de cette page de l’histoire. Il existe également un ancien tracé de voie ferrée (reliant Poitiers à Vasles) mis en valeur à l’aide de panneaux afin d’identifier les anciennes gares devenues des maisons d’habitations. Ce travail a été réalisé par l’association Valboivre.

33


Patrimoine

Sectorielle

Fêtes Escales 2011

Approche sectorielle

Synthèse Patrimoine Ressources

Faiblesses

Associations locales nombreuses

Peu de travail en réseau sur des projets communs de valorisation ou de sensibilisation

Patrimoine

Territoire riche en patrimoine bâti et de nombreux potentiels : artisanat, patrimoine immatériel

Patrimoine bâti souvent privé et par conséquent peu ouvert au public

Valorisation

Initiatives locales : participation aux journées européennes du patrimoine, aux nuits romanes, … Quelques manifestations organisées par des associations (voir tableau précédent)

Médiation culturelle : pas de mise en réseau des sites Communication faible : pas de réseau de centralisation des informations excepté le site de l’Office de Tourisme du Vouglaisien

Acteurs

34


Lecture

Sectorielle

Approche sectorielle

Livre et Lecture Publique

Il y a 12 bibliothèques pour 13 communes sur le territoire du vouglaisien (sauf Lavausseau).

Les différents acteurs Les bibliothèques (gestion communale) La gestion des bibliothèques est communale. Aucune association ne gère ces lieux, excepté le cas particulier d’Ayron avec Les Amis de la bibliothèque, association qui propose et organise des actions culturelles avec un financement communal. A la Chapelle Montreuil, le budget d’acquisition est géré par l’Association Découvertes. La bibliothèque de La Chapelle Montreuil est à la fois bibliothèque municipale et scolaire. Elles sont toutes médiathèques car elles disposent de fonds audio et elles ont toutes un accès à internet. Celle de Vouillé dispose également d’un fonds DVD. Ces bibliothèques sont souvent reconnues par la population comme le seul lieu culturel de la commune. Elles sont à la fois médiatrices et passerelles indispensables entre la culture et les habitants. Elles ne doivent pas être écartées d’une stratégie culturelle. Le personnel : • 4 bibliothécaires professionnelles sont réparties entre huit bibliothèques • 5 salariés en contrats partiels dans 5 bibliothèques • 80 à 90 bénévoles de qualifications différentes dans l’ensemble des bibliothèques Le réseau des bibliothèques Le réseau existe depuis 13 ans et lors de sa création, une centaine d’élus et de bénévoles ont participent à la construction de ce réseau. De trois Communes au départ, ce sont maintenant douze qui constituent ce réseau. Un partenariat fut mis en place avec la BDV (Bibliothèque Départementale de la Vienne) sous l’égide du Conseil Général.

35


Lecture

Sectorielle

Approche sectorielle

Livre et Lecture Publique La convention signée entre les Communes et la Communauté de communes répartit les missions. Voici quelques exemples d’actions menées par le réseau : • Appui personnalisé et assistance aux équipes en place (personnel communal et bénévole) • Coordination des acquisitions • Informatisation des bibliothèques • Communication commune pour l’ensemble des animations en bibliothèque

Le réseau des bibliothèques (gestion par la Communauté de communes) Il est un soutien aux animations et aux équipes locales. Grâce à cette mutualisation, les bibliothèques disposent d’un catalogue commun informatisé et d’une carte de lecture unique. Avec l’aide des navettes mise en place par la Communauté de communes, les bibliothèques peuvent mettre en commun leurs fonds documentaires.

Le personnel de la Communauté de communes : • 2 bibliothécaires professionnelles (35h et 22h par semaine).

Classification des bibliothèques Type d’établissement Les Communes TOTAL (12)

BM1 Vouillé 1

BM2 Chiré-enMontreuil, Latillé 2

BM3 Ayron, Benassay, Chalandray, Frozes, la ChapelleMontreuil, Maillé, Montreuil-Bonnin, Quinçay, Le Rochereau 9

Eléments de référence : Typologie nationale des bibliothèques rurales, les 5 niveaux de bibliothèques (Tableau extrait du bilan d’activité 2010 de la Bibliothèque Départementale de la Vienne) Type d’établissement Budget (€/hab) Horaires d’ouverture Local

Personnel

BM1

BM2

BM3

2€

1€

0,5 €

12h

8h

4h

Au moins 100m² et 0,07m²/hab 1 cat B fil. Cult. Pour 5 000 hab. 1 salarié qualifié pour 2 000 hab

Au moins 50m² et 0,04m²/hab

25m²

1 salarié qualifié

Bénévole qualifié

Point lecture

Dépôt

2 ou 3 critères du niveau 3 sont respectés

Moins de 2 critères du niveau 3 sont respectés

Situation dans la Vienne (hors Poitiers et Châtellerault) BM1 : 14 communes, BM2 : 27 communes, BM3 : 58 communes Point lecture : 40 communes, Dépôt : 63 communes

36


Lecture

Sectorielle

Approche sectorielle

Livre et Lecture Publique Les manifestations autour du livre et de la lecture

Communes

• Accueil des classes • Expositions • Conférences • Ateliers • Animations wii • Club de lecture

Communes et Communauté de communes

Autres

• Bébés lecteurs (bibliothèque) • Heure du conte (temps de lecture) pour les 4- 10 ans • Spectacle vivant (tout public) avec pour objectif de valoriser la bibliothèque • Expositions • Ateliers • Rencontres avec des auteurs et des illustrateurs • Ciné-Club Ado • Ateliers avec l’ESAT • Portage de livres en maison de retraite et à domicile • Club de lecture

• Lire et faire lire : interventions dans les écoles • Association d’Arts : Conférences et rencontres avec des auteurs (orientation philosophique). • Salon du livre du RPI ( Ayron, Maillé, Chalandray ) : création d’un livre avec les enfants

Lieu d’exposition • Partenariat avec le FRAC (Médiathèque de Vouillé) • Accueil d’expositions d’artistes locaux dans les bibliothèques (CDC-Communales) • Organisation d’expositions thématiques en rapport avec une animation en bibliothèque (CDC - Communales)

37


Lecture

Sectorielle

Synthèse Livre et lecture publique Ressources

Approche sectorielle

Faiblesses

Personnel (professionnel, salarié non professonnel, bénévole)

• Présence d’un salarié par bibliothèque • Une importante mobilisation bénévole • 4 bibliothécaires professionnelles sur 8 bibliothèques (amènent un bon fonctionnement de la structure) • 2 bibliothécaires intercommunales qui permettent de coordonner l’action des 12 bibliothèques (valeur ajoutée aux bibliothèques comme le système informatique)

• Nombre d’heures des salariés insuffisant (conséquences sur les heures d’ouverture et sur la gestion) • Manque de qualification des salariés non professionnels et des bénévoles • Essoufflement des équipes bénévoles : problème de renouvellement des équipes bénévoles. Vieillissement des équipes (conséquences sur l’usage de l’informatique, gestion des jeunes publics, …)

Manifestations

• Diversité et richesse des actions culturelles : répond aux besoins de tous les publics

• Budgets d’animations trop faibles dans les Communes

Equipements

• Des lieux de qualité sur tout le territoire

• Certaines bibliothèques ne sont pas accessibles aux personnes handicapées. • Manque de matériel et d’espace pour accueillir des expositions et certaines animations (grilles, cimaises...).

Fonctionnement

• Bon fonctionnement général des bibliothèques : répond aux attentes des habitants • Une mise en réseau intercommunale structurante sur le territoire : permet un important partenariat entre les bibliothèques et une mutualisation des actions • Forte implication du département : subventions du Conseil Général, actions de la BDV (bibliothèque départementale de prêt de la Vienne) : formations, aide dans la mise en place d’animation, système informatique, gestion des fonds…

• En raison de demandes de plus en plus spécifiques de la part du public, il y a un manque de conseils spécialisés des équipes. • Peu de liens entre les différents acteurs de la lecture publique.

38


Arts plastiques

Sectorielle

Approche sectorielle

Arts plastiques Les artistes professionnels (non exhaustif)

(Chalandray), collectif d’artistes amateurs qui oeuvre pour la promotion des arts plastiques.

Sylvie BAUDOUIN, Peinture, pastels et professeur d’arts plastiques (en asso, Couleurs Latillé et CSC)

Les formations d’éducation artistique

Elisabeth IEMOLI, Artisan d’art verrier

Le Centre Socioculturel la Case et l’association Couleur Latillé sont les seuls à proposer des cours de dessin et d’arts plastiques avec l’artiste, Sylvie Baudouin. Elle s’adresse à la fois à des enfants et des adultes à travers la pratique du dessin, du pastel et plus largement des arts plastiques. Les cours ont lieu au Centre Socioculturel à Vouillé et dans la salle des associations à Latillé. Depuis la rentrée 2012, l’artiste peintre Graziella Girlando propose également des cours pour adulte et enfant au Centre Socioculturel.

Emilie LOCKHART, artiste peintre graphiste Graziella GIRLANDO, artiste-peintre et art thérapeute Trois artistes ont déménagé et quitté le territoire récemment : le couple d’artistes Ayde et Sylvie, Cédric Rameau Monpouillan

Les pratiques amateurs Artistes amateurs ou semi-professionnels (non exhaustif) Une dizaine (se référer au guide des acteurs locaux) Associations de médiation et de diffusion Une seule association est répertoriée sur le territoire. Il s’agit de «Couleur passion»

39

Christian Santerre

Des stages privés sont aussi organisés par des artistes locaux dans leur propre atelier comme Sylvie Baudouin et Christian Santerre à Lavausseau. Ce sculpteur travaille le plâtre, les métaux et réalise aussi de la taille directe sur pierre et bois. Les stages qu’il propose s’adressent surtout aux adultes qui viennent de toute la région.

Sylvie Baudouin


Arts plastiques

Sectorielle

Approche sectorielle

Arts plastiques Quelques manifestations et exemples de diffusion des œuvres • Exposition annuelle du FRAC à la médiathèque de Vouillé depuis quatre ans avec l’intervention d’un médiateur qui fait le relais entre les enseignants, les associations afin de donner des clefs de lecture pour la compréhension des œuvres contemporaines. • Expositions ponctuelles à la médiathèque de Vouillé • Expositions du travail des amateurs des cours d’arts plastiques du CSC à la Médiathèque de Vouillé • Exposition des artistes locaux durant la journée Arts et Saveurs au château de Chiré-enMontreuil. • Expositions ponctuelles dans les bibliothèques en fonction des disponibilités des communes et des propositions émanant des équipes. • Expositions au château de Périgny. • Exposition à Latillé des travaux de l’association « Couleur Latillé » le 1er mai lors du vide grenier dans la salle des associations. • Accueil du symposium de sculpture à la tronçonneuse organisé par Jeremy Langer en 2010 à Latillé.

Le château de Périgny dispose d’une salle de réception aménagée afin d’accueillir des expositions régulières d’artistes locaux (amateurs ou professionnels). Les expositions sont accrochées durant 6 semaines environ.

Les lieux de création La Commune de Lavausseau a pour projet de mettre à disposition un atelier afin d’accueillir en création des artistes. Il ne sera pas ouvert au public pour des raisons de norme de sécurité. Ce lieu a déjà accueilli un couple d’artistes. La plupart des lieux de création référencés sont des ateliers privés chez les artistes comme celui de Sylvie Baudouin ou de Christian Santerre.

Les lieux d’exposition Une salle réservée aux expositions ponctuelles dans la bibliothèque de Vouillé (après acceptation de la commission Culture communale) Les espaces de lecture dans toutes les bibliothèques du territoire. Matériel à disposition pour l’accrochage (cimaises, grilles …) Elisabeth IEMOLI

40


Arts plastiques

Sectorielle

Sectorielle

Sylvie Baudoin

Approche sectorielle

Synthèse Arts plastiques Ressources • Très peu d’artistes professionnels locaux • Quelques artistes amateurs

• Pas de dynamisme local de création • Aucune connaissance des artistes entre eux. Pas de réseau

2 artistes proposent des cours sur le territoire vers un large public (enfants, adolescents, adultes)

• Peu de variété dans l’offre d’enseignement dû à une seule intervenante. Pas de sculpture, photographie …

Diffusion

Quelques expositions organisées par les communes très occasionnellement

• Manque de structure porteuse de projets (association, Commune) • Aucun réseau

Equipements

• Une salle réservée à la médiathèque de Vouillé pour des expositions • Un atelier mis à disposition par la Commune de Lavausseau et une exposition permanente à la Cité du cuir • Le château de Périgny qui accueille des expositions d’artistes locaux

• Manque de lieux d’expositions • Pas de musée

Acteurs

Enseignements et pratiques

41

Faiblesses


Approche transversale

Diagnostic culturel transversal

Approche transversale L’approche transversale permet de mettre en valeur des actions qui n’apparaissent pas dans le découpage opéré précédemment par discipline. Ainsi, nous pouvons repérer les actions culturelles menées conjointement avec d’autres secteurs du territoire. Deux secteurs sont mis en avant, le Social et le Tourisme, car ils mobilisent l’essentiel des actions en partenariat avec le secteur Culture. L’environnement trouve sa place ici à travers la démarche de sensibilisation aux déchets lors d’organisation d’événements tels que des festivals par les associations. «Associations en fête»

Petite enfance, enfance, jeunesse, personnes âgées et personnes en difficulté Les acteurs Les bibliothèques (Communes) Le réseau des bibliothèques (Communauté de communes) Le LAEPI (lieu d’accueil enfants parents itinérant – Communauté de communes) Le RAMI (relais assistante maternelle itinérant – Communauté de communes) Le RAM (relais assistante maternelle – Communauté de communes) Le Centre Socioculturel Le secteur Social de la Communauté de communes Les multiaccueils (crèches) Les EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes agées dépendantes) Les foyers logement

Principales manifestations Actions entre le réseau des bibliothèques, les bibliothèques et le secteur social de la Communauté de communes. L’essentiel des échanges entre la Culture et le Social se fait à travers les bibliothèques et son réseau. Le champ d’action est très étendu et concerne toutes les tranches de la population et tout le territoire.

42


Transversale

Approche transversale

Principales manifestations / Bibliothèques - Réseau des bibliothèques

Vers la petite enfance

• Bébés lecteurs en bibliothèque en lien avec le LAEPI, le RAM et le RAMI, animés par les bibliothèques. • Bébés lecteurs en multiaccueil (crèche), animés par le réseau des bibliothèques. • Soirée de présentation de livres par le réseau des bibliothèques. • Projet commun autour de la lecture et de la petite enfance avec la mise en place d’une formation mixte entre les bibliothèques et la petite enfance, de spectacles et d’un festival. • Communication commune sur les actions bébés lecteurs géré par la Communauté de communes. • Fonds spécialisé acquis par la Communauté de communes pour ces animations et prêts de livres au LAEPI (lieu accueil enfants parents itinérant), au RAMI (relais assistante maternelle itinérant), RAM (relais assistante maternelle) et aux 3 multiaccueils.

Vers l’enfance

• L’heure du conte animé par le réseau des bibliothèques pour les enfants de 4-10 ans. Action itinérante en bibliothèque en lien avec les accueils de loisirs «Le temps des belles histoires». • Prêt de livres aux accueils de loisirs. • Accueil de classes dans plusieurs bibliothèques. • L’Heure du conte «Au creux de l’oreille» à Vouillé, animé par le personnel communcal.

Vers les adolescents

Vers les personnes en difficulté

Vers les personnes âgées

43

• Le Ciné Club Ado organisé par le Centre Socioculturel avec l’intervention du réseau des bibliothèques pour la présentation d’ouvrages en lien avec le film présenté. • Prêt de livres au secteur famille du Centre Socioculturel pour les ateliers échanges du savoir et le CLAS. • Ateliers de sensibilisation à la lecture avec l’ESAT de Lavausseau en lien avec le service Social du Centre Socioculturel, prêt de livres. • Projet entre le Centre Socioculturel (secteur vie sociale, vie familiale) et l’ESAT de Lavausseau avec l’école et la bibliothèque de Maillé. • Portage à domicile à Latillé et Vouillé par les bibliothèques communales. Impossibilité de le développer au niveau intercommunal : demande des moyens humains trop importants. • Portage en maison de retraite à Latillé, Vouillé et Ayron par les bibliothèques communales. • Fonds spécialisé acquis par la Communauté de communes (livres en gros caractères) et prêt aux bibliothèques pour répondre à la forte demande des strucutres spécialisées et du public.


Transversale

Approche transversale

Le secteur jeune du Centre Socioculturel Le Centre Socioculturel met en place tout au long de l’année différentes activités et animations culturelles. Ces deux exemples permettent de percevoir l’implication des jeunes à travers ces chantiers sur le patrimoine local.

Patrimoine

Les Chantiers Loisirs permettent aux jeunes de pratiquer des activités de loisirs en contrepartie d’une action bénévole sur le territoire. De nombreux chantiers de restauration de petit patrimoine ont déjà été réalisés comme celui du Lavoir de Montreuil-Bonnin, de Latillé ou de Chiré-en-Montreuil. Mais aussi la restauration d’un muret au château de Chiré-en-Montreuil, du cadran solaire de Chalandray...

Cinéma

Cinéma en plein air avec « Passeur d’images » : animations d’éducation à l’image organisées par le secteur jeune du Centre Socioculturel. Réalisation d’un film avec un professionnel sur le Château de Chiré-en-Montreuil et d’une exposition itinérante dans les écoles et collèges avec animations à l’appui.

Partenariat entre le secteur social et le secteur culturel à la Communauté de communes

PEL (Projet Éducatif Local)

Travail en commun autour du PEL : réflexion autour d’une cohérence de construction de projets enfance-jeunesse/culture.

CPOM (Convention Pluriannuelle d’Objectifs et de Moyens)

Mise en place d’une convention qui unit le Centre Socioculturel et la Communauté de communes et permet une cohérence des actions menées pour la population.

44


Transversale

Approche transversale

 Tourisme et soutien aux associations • Travail en collaboration autour du concours photos initié par l’Office du Tourisme. La Communauté de communes accompagne en valorisant l’exposition dans les bibliothèques et en remettant le prix du public. • L’Office du Tourisme gère l’agenda culturel des associations et de toutes les manifestations du Vouglaisien en ligne depuis 2008. C’est aussi un lieu de diffusion et d’information pour les activités culturelles avec possibilité d’affichage et de dépôt de tracts. • Organisation de quelques visites l’été autour du patrimoine : « les carnets de Rendezvous » de certains sites de la Communauté de communes et les balades contées. • Journée des associations : organisée par le service Communication de la Communauté de communes, permet une visibilité pour les associations culturelles qui peuvent échanger avec les habitants et avec d’autres associations.

Eco-manifestation • Formation aux éco-manifestations organisée en 2011 : sensibilisation des associations à l’environnement (gestion des déchets, …) lors d’organisation de festivals. Sur 80 associations et membres de collectivités, 8 ont participé aux 3 demi-journées de formation. Toutes les associations n’étaient pas concernées par l’organisation de festival ou d’événements de grande ampleur. • Mise à disposition de gobelets réutilisables et de poubelles de tri.

Education culturelle pour tous La sensibilisation à la Culture commence dès le plus jeune âge. Les établissements scolaires comme les associations telles que Familles Rurales ou le Centre Socioculturel sont de véritables relais vers la Culture qu’il ne faut pas écarter d’une politique culturelle afin de toucher les enfants et les jeunes.

45


Transversale

Établissements scolaires

Approche transversale Associations en relation avec l’éducation des enfants et des parents

Ayron Benassay Chalandray Chapelle-Montreuil Chiré-en-Montreuil

Ecole maternelle et primaire publique

Latillé Lavausseau Le Rochereau Maillé Montreuil-Bonnin Quinçay Vouillé

Ecole maternelle et primaire privée

Ayron

Collège public Collège privé

Latillé

Vouillé Vouillé

Les établissements scolaires intègrent dans leurs programmes des actions culturelles. Ils sont très réceptifs à des partenariats autour de projets culturels avec des acteurs du territoire, associations ou artistes. Le RPI Ayron, Chalandray, Maillé organise tous les ans un salon du livre à Ayron où il présente la création d’un livre par les enfants. Le collège de Latillé organise des ateliers de théâtre avec une comédienne du territoire et réalise également des visites du patrimoine local. L’intégration des structures éducatives dans un projet fédérateur autour de la Culture est un moyen de toucher tous les enfants du territoire et de les sensibiliser dès le plus jeune âge à des pratiques culturelles.

L’ACEPP (Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels). Cette association soutient les associations à gestion parentale comme La Bibera ou encore Petidum en valorisant le principe de gestion parentale des structures d’accueil. C’est une éducation faite pour et par les parents. L’ACEPP s’engage pour : • la reconnaissance du parent comme premier éducateur de l’enfant, • la collaboration parents/professionnels pour la qualité de l’accueil et l’éveil des enfants, • le développement des initiatives collectives parentales ouvertes à tous dans le respect des différences. Les actions de L’ACEPP • accompagnement de la démarche participative dans les projets de la Petite Enfance, • soutien et conseil technique pour la création et la gestion de lieux d’accueil associatifs à participation parentale, • animation d’un réseau actif d’entraide et de solidarité, • diffusion d’informations et de documentations auprès d’un large public de parents, de professionnels du secteur sanitaire et social, d’élus, de responsables d’entreprises..., • formation des bénévoles associatifs, des professionnels de la Petite Enfance, des jeunes en insertion, • recherches-actions pour soutenir et enrichir l’accueil de tous et la démarche interculturelle, • accompagnement d’actions de développement social en milieux fragiles (rural et urbain), • universités populaires de parents. Le Centre Socioculturel favorise l’accès à l’éducation et à la Culture pour tous dans le cadre d’une éducation populaire.

46


Transversale

Familles Rurales Le mouvement familial remplit différentes missions : • Répondre aux besoins des familles • Défendre leurs intérêts • Accompagner les parents dans leur mission d’éducation • Participer à l’animation des territoires ruraux Les principales actions de Familles Rurales concernent : • L’accueil de la petite enfance • Les loisirs pour enfants • Les actions en direction des jeunes • La parentalité • Les aînés • La consommation • La santé et l’environnement • Les services à la personne • La culture et les loisirs • L’animation des territoires ruraux • Relais Familles Toutes ces actions se fondent sur les mêmes valeurs : la responsabilité, le respect des différences, la solidarité, l’accueil et le soutien des plus fragiles, la participation et l’engagement dans la société. (www.famillesrurales.org).

Pratiques amateurs La liste des associations qui proposent des activités de pratiques amateurs, de formation artistique apparaissent dans la partie approche sectorielle du diagnostic ainsi que dans l’inventaire des acteurs locaux.

47

Approche transversale

Les pratiques culturelles qu’elles soient amateurs ou bien professionnelles sont complémentaires et participent à la vie d’un territoire en intégrant le principe du « mieux vivre ensemble ». Souvent implantées depuis plusieurs années, de nombreuses associations participent à la vie culturelle locale en proposant des ateliers, des activités, des manifestations culturelles où la pratique artistique et la relation à l’art des habitants sont mises en avant. Ainsi la pratique amateur est un élément incontournable dans le développement d’un territoire au sein de la vie artistique, sociale et économique.

Laboratoire de recherche et de création : Association d’Arts La démarche de cette association est de : • Favoriser la transdisciplinarité en regroupant des chercheurs de disciplines différentes : philosophes, sociologues, économistes, anthropologues … • Dresser des ponts entre le savoir et les décideurs, entre le savoir et les citoyens … • Instaurer des espaces-temps pour le débat d’idées, encourager les disputes intellectuelles • Expérimenter : le propre d’un laboratoire est d’éprouver, tester de nouvelles approches Les actions de l’association au quotidien : • Repérer les dernières innovations, initiatives créatives et recherches • Collecter des informations et des connaissances pertinentes et utiles, les mettre en relation, les mettre en perspective et en relief afin qu’elles deviennent des outils pour la créativité et les partager avec l’ensemble des acteurs du territoire • Créer un réseau, mettre en place des partenariats • Faciliter la synergie d’acteurs d’horizons divers au nom de l’innovation, de la créativité


Transversale

Approche transversale

Création d’une nouvelle structure culturelle Salle culturelle de la Grange de Chiré-enMontreuil Le chantier de réhabilitation de la Grange du château de Chiré-en-Montreuil va bientôt voir le jour. Ce lieu sera transformé en une salle culturelle qui a pour vocation d’accueillir différentes formes d’expressions artistiques comme le théâtre, le cinéma, la danse, les arts plastiques …

pilotage constitué de membres élus et de chargés de mission du Pays des Six Vallées, de la Communauté de communes du Vouglaisien, de la Commune de Chiré-en-Montreuil, le Centre Socioculturel du Vouglaisien ainsi que des membres d’associations locales.

Accompagné par un DLA (Dispositif Local d’Accompagnement), le projet culturel associé à ce lieu a été réfléchi et élaboré par un comité de

La programmation du projet culturel transdisciplinaire à dimension intercommunale devra voir le jour lors de la saison estivale de 2013.

Evénements extérieurs fédérateurs Il s’agit d’événements culturels organisés par des structures majeures comme le Conseil Général de la Vienne ou le Conseil Régional Poitou-Charentes et qui se produisent dans le Vouglaisien.

Le Conseil Général de la Vienne Les Heures Vagabondes Ce festival d’été est gratuit et itinérant dans tout le Département de la Vienne. Chaque année des musiciens viennent se produire dans différentes Communes. Le Conseil Général souhaite avec cet événement privilégier la diffusion culturelle en milieu rural. Ainsi des concerts ont déjà eu lieu à Vouillé, Quinçay et en 2012 à Latillé. Vienne de chœur En 2011, cette manifestation culturelle a regroupé 500 choristes amateurs de la Vienne autour du groupe corse I Muvrini durant deux journées au Parc des expositions de Poitiers. La Chorale l’Espérance de Latillé a participé à l’événement.

Ciné Afriqua 86 Le comité de jumelage Yako Vouglaisien (COJYV) soutient ce nouveau festival créé cette année entre la Vienne et le Burkina Faso. Comme le territoire ne dispose pas de lieu de projection approprié, la diffusion des films se déroule dans d’autres Communes du Département.

Le Conseil Régional du Poitou-Charentes Les Nuits Romanes Depuis 2005, le territoire vouglaisien accueille des Nuits Romanes dans différentes Communes. Ces événements permettent de mettre en lumière un édifice roman durant une soirée autour d’une pièce de théâtre, d’un concert par exemple. Ainsi la Commune de Chiré-en-Montreuil en a accueilli durant plusieurs années.

48


CommunautĂŠ de communes du Vouglaisien 2 basses rues - BP 17 - 86 190 VouillĂŠ 05 49 51 93 68 - www.vouglaisien.com cc-pays-vouglaisien@cg86.fr


Schéma de développement culturel  

Schéma de développement culturel 2012-2017 édité par la Communauté de communes du Vouglaisien

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you