Issuu on Google+

V.O.S.T magazine

CAPAUSUD

#5

Juillet - Ao没t 2013 Culture & Mode


V.O.S.T

©

magazine

direction artistique Alexis Robardet

alexis.robardet@gmail.com

Lara Abdessalem

lara.abdessalem@yahoo.fr

Fanny Sauvet

fannyz-zynnaf@live.fr

Rédacteur en chef Alexis Robardet

RédacteurS

Sarah Barbier, Margaux Palvini Fanny Sauvet, Alexis Robardet, Jonathan Guenoun.

photographie

Alexis Robardet Lara Abdessalem

IllustratioN Ambre Clavel

relecture et correctioN Lisa Calderon

Maquette

Alexis Robardet et Fanny Sauvet

ContacT

vostmagazine@gmail.com

V.O.S.T Magazine / Marseille et ailleurs 2 - V.O.S.T magazine #5


CAP AU

SUD num茅ro 5 / Juillet - Ao没t 2013

V.O.S.T magazine #5 - 3


4 - V.O.S.T magazine #5


EDITO

C’est l’amour à la plage Wahou Wahou... Par Fanny SAUVET

Salut toi ! Comment tu vas aujourd’hui ? Toujours en manque de vitamine D ? Je t’écris de Marseille, où je passe l’été cette année (Tu sais la nouvelle capitale française ? Paris c’est tellement 2012 en même temps.). Ici, tout va bien, il fait beau, les garçons sentent le sable chaud. Mais ne t’inquiète pas, je pense toujours à toi... Pas plus tard qu’hier entre 17h04 et 17h08, on a cru qu’il allait pleuvoir. Tu vois c’est pas SI génial le Sud... Quoi qu’il en soit, sache que tu peux venir me voir quand tu veux, tu me trouveras cet été aux Calanques, sur le toit terrasse de la Friche, ou encore à chiller sur le Vieux Port. Je te ferai gouter aux surprises que nous réserve Marseille Provence 2013... (Et j’en ai à revendre !) Je tiens à noter par ailleurs, que tout au long de cette lettre, j’ai opté pour maillot de bain, un mini short en jean, et une voix de petite conne avec un pointe d’accent parsemé de rosé fruité. Pendant que je t’écris je suis à la terrasse du café des épices, je prends un bain de soleil, et là je m’assoupis... D’un coup j’ouvre les yeux, et je vois la Seine devant moi ! Mon Dieu je suis à Paris Plage ! Ah non, ouf ! C’était juste un cauchemar. Bon, j’arrête de t’embêter à condition que tu viennes me rejoindre au plus vite. Bien à VOST,

Marseille.

V.O.S.T magazine #5 - 5


MARSEILLE

Par Margaux Palvini

au panier des délices Braillements. Caniches qui aboient. Pas qui claquent. Bébés qui pleurent. Trains sifflants. Accents criants. Les yeux gonflés du matin, les cernes de pandas encore imprimés sur les draps, les sons de la rue résonnent davantage dans la tête que sur les pavés. Juillet 2013. Lundi, jeudi ou dimanche même combat en cette année capitale. Le soleil se fait doubler par les touristes. Pas de répit pour le photographe amateur. Amateur de culture. Amateur de placettes et cafés du terroir. Amateur de devantures de maison, de cigales, de lavandes, de magasins hurlants et de pavés brulants. Amateur du Panier donc.

6 - V.O.S.T magazine #5


De places ensoleillées « typiques », le deuxième arrondissement de Marseille en est « cafi ». « Le Panier de Manon » « le café de Marcel», sans oublier le «  musée  » Plus Belle la Vie décorent chaque ruelle du Panier. Résultat, le «  plus vieux quartier de France » grouille de vacanciers. Si ce sont les flashs des appareils photos qui crépitent maintenant sur les murs du panier, c’est parce que le quartier se «  boboise  ». L’endroit est accessible, joli, rempli de galeries d’art, et de fleurs accrochées aux volets. Pourtant, le panier n’a pas vraiment la réputation d’être un quartier tranquille. Fut un temps, où seuls les habitants du «  village  » pouvaient

accéder à ces rues. Le site dès sa construction a été bâti par l’immigration. D’abord celle de la colonie grecque de Massalia en 600 ans avant J-C, puis plus récemment celle des italiens au début du XXe puis celle des maghrébins dans les années 70. Vivier d’histoire, marseillaise et française, le panier rassemble tous les clichés d’une ville-village. Du voisinage avenant, à la totale liberté des enfants qui gambadent de partout et par la communication de fenêtre en fenêtre. C’est sûr au début, c’est compliqué. On a l’impression de plonger dans un livre de Marcel Pagnol. Après tout, saluer sa pharmacienne par son prénom on n’a pas vraiment l’habitude. …

V.O.S.T magazine #5 - 7


MARSEILLE

8 - V.O.S.T magazine #5


Š Lara Abdessalem

V.O.S.T magazine #5 - 9


CINEMA

Par Fanny Sauvet

MARSEILLE VILLE CINéMA

Si Paris demeure la ville française du cinéma par excellence, Marseille n'est pas en reste. En effet, depuis les débuts du cinéma, la Cité Phocéenne et sa région séduisent et intriguent réalisateurs et scénaristes de tous horizons. Pour retracer l'histoire du cinéma marseillais, il faut remonter en 1885, avec les vues des Frères Lumières et en particulier l'Arrivée d'un train en gare de la Ciotat, considéré comme le premier film de l'histoire du cinéma. Les séquences des Frères Lumières donnent ainsi le la à un grand nombre de réalisateurs, qui prennent la ville d'assaut et en font le théâtre d'expériences aussi multiples qu'hétérogènes... à son image. Marseille, c'est le sud, le soleil, les cigales, le pastis avé l'assent, mais c'est aussi et surtout une multiplicité, un brassage, et un mélange perpétuel. Un mélange de paysages, de lieux, d'architectures, de nationalités qui font sa saveur et son originalité. Au cinéma, c'est surtout Pagnol qui a révélé Marseille à elle même, en

10 - V.O.S.T magazine #5

immortalisant le Vieux Port, dans Marius, Fanny ou encore César... Des lors son œuvre deviendra un emblème de la culture provençale. Son cinéma des petites gens joue sur les clichés qui entourent le sud de la France, et fait de la Canebière un univers à part entière, un microcosme de nos mythes et de nos voyages. L'oeuvre de Pagnol puise dans les racines d'une ville si mouvante et intemporelle, il crée autour d'elle toute une légende urbaine et ouvrière qui est encore présente aujourd'hui dans les esprits. Reprise encore et encore, jusqu'à aujourd'hui par Daniel Auteuil qui signe deux remakes de Fanny et Marius (actuellement en salles), elle est une source d'inspiration qui met en avant le parler vrai et l'horizon si particuliers qui représentent Marseille.


Le relief marseillais est aussi propice à la scénographie car là-bas, rien ne se ressemble. Marseille est comme un amphithéâtre sur la mer qui ouvre à de multiples possibilités – et c’est de ça dont se sont emparé les cinéastes. Son décor si bigarré offre un choix immense de plans et de prises de vues. A l’inverse de Paris, Marseille conserve son aspect populaire, la distinction entre les différents quartiers est palpable et permet une variation de tableaux cinématographiques plus étendue que partout ailleurs en France. Toute cette hétérogénéité se retrouve dans La République Marseille, sept documentaires, sortis en 2009, signés Denis Gheerbrant. Dans ces documentaires, il met en avant tous les aspects de la ville – à travers des lieux et des récits, il puise dans cette mosaïque et crée une ode désinvolte et spontanée à cette ville si singulière. Un véritable portrait humaniste de Marseille mais surtout des

marseillais, qui met en avant la rue de la République, véritable artère donnant sur le Vieux Port, ‘’victime’’ d’un regain d’intérêt immobilier et d’un embourgeoisement décrié par beaucoup. En effet, depuis l’annonce de Marseille Provence 2013, la métamorphose de la ville est évidente, à la fois plus contrastée et homogénéisée, elle continue d’être un puits d’inspiration pour les réalisateurs de demain.

V.O.S.T magazine #5 - 11


CINEMA

V.O.S.T fait son cinéma

La traversée - Jérôme Cornuau, 2012 Spring Breakers - Harmony Korine, 2013 Summer Time - Matthew Gordon, 2010 Souviens toi ...l’été dernier - Jim Gillespie, 1997

12 - V.O.S.T magazine #5


Belle de Jour - Luis Bunuel, 1967

Une robe d’été - François Ozon, 1996

Easy Rider - Dennis Hopper, 1969

Bonjour Tristesse - Otto Preminger, 1958

V.O.S.T magazine #5 - 13


MARSEILLE

Par Sarah Barbier - Margaux Palvini - Alexis Robardet

LES 5 PILIERS DE MARSEILLE 2013

Depuis le lancement du projet de Marseille Provence 2013, la citée phocéenne est toujours en travaux. Mais touristes comme habitants ont bien vu que les plus gros chantiers étaient pour la plupart terminés. Rénovations et constructions ont laissé place à de véritables bijoux architecturaux et concepts qui allient mer, culture et esprit festif propre à la Ville du sud. V.O.S.T décrit ces lieux, à présents piliers de cette nouvelle Marseille.

14 - V.O.S.T magazine #5


© Mucem

Le MuCEM Audace architecturale, à l'entrée du vieux port, le Musée des Civilisations et l'Europe de la Méditérranée est devenu avant même son ouverture l'un des nouveaux symboles marseillais. Un carré parfait, comme posé sur la mer, qui offre un grand nombre d'expositions, de spectacles de débats et de conférences. Ce bâtiment à la dentelle de béton, signé Rudy Ricciotti, n'est pas seulement un lieu de culture, mais aussi un lieu de vie où les nombreux marseillais, comme les touristes pourront découvrir un nouveau point de vue sur la mer méditerranée, en sirotant un verre au restaurant de la terrasse panoramique, ou en se promenant tout autour des salles d'expositions. Une boîte raffinée renfermant une richesse culturelle à ne pas manquer. 1 esplanade du J4 13002 Marseille www.mucem.org

V.O.S.T magazine #5 - 15


MARSEILLE

Le Fort d’Entrecasteaux  Le Fort d’Entrecasteaux constitue la partie supérieure du Fort SaintNicolas à Marseille. En 1660, Louis XIV prit Marseille par la force et s’installa brièvement sur les hauteurs de la rive sud du port, afin de rétablir l’ordre dans la ville. C’est à cette époque que fut construit le fort Saint-Nicolas sur la rive sud du port. Il a été édifié autant pour protéger la ville que pour instaurer l'autorité nationale auprès de la population. Surplombant le Vieux-Port de Marseille, le fort est un endroit offrant une vue magnifique. Rénové en 2003, le haut est occupé par l’armée tandis que le bas est ouvert au public. D’ailleurs c’est là-bas que se tient chaque année le festival de musiques mixées Marseille Rock Island  ! C’est malheureusement le seul événement qui s’y déroule. 2 Boulevard Charles Livon 13007 Marseille

16 - V.O.S.T magazine #5


Le Toit-terrasse de la Friche Vous en avez marre de la plage ? De squatter toujours les mêmes bars ? De faire le parcours classique Cours Ju / Vieux-Port ? Pas de panique, la Friche de la Belle-Mai a la solution pour ça ! Créé à l'occasion du festival This Is (Not) Music, le toit-terrasse est devenu le spot incontournable de Marseille. Que ce soit pour danser au rythme de la scène électro marseillaise, pour bronzer sur un transat au soleil, pour skater la rampe, ou juste pour admirer la vue et apercevoir les œuvres du graffeur JR, on a tous une bonne raison d'y aller au moins une fois ! à noter que le toitterrasse sera ouvert tout l'été ! 41 Rue Jobin  13003 Marseille www.lafriche.org

V.O.S.T magazine #5 - 17


MARSEILLE

Le Yes We Camp Camper à Marseille, à moins d’avoir des facilités avec les rats, s’avérait jusqu’en mai dernier impossible. Il est maintenant possible de dormir au beau milieu de l’Estaque en face de la mer dans une tente ou dans un logement « alternatif » comme une caravane customisée ou des dortoirs futuristes. Conçu en parallèle de l’évènement « Marseille Capitale de la Culture Européenne 2013», le YES We Camp propose de nombreuses activités, la plupart gratuites, dans un cadre sympa. 175 plage de l’Estaque 13016 Marseille www.yeswecamp.org

18 - V.O.S.T magazine #5


L’Ombrière à cheval entre ciel et terre, l’ombrière marseillaise fait partie du nouveau paysage du vieux port. Vivement contestée au lancement du projet, elle fait maintenant la joie des touristes mais aussi des marseillais. Les têtes se lèvent, les yeux s’écarquillent pour tenter de repérer son chemin à travers une foule de curieux. En effet, l’ombrière en plus de sa qualité première de protéger (un peu) du soleil, est un énorme miroir de 1080m². Depuis son inauguration en janvier dernier, l’ombrière a vu d’innombrables rafales de photos, d’enfants virevoltants, de fanfares spontanées et de bulles de savon géantes propices à cet univers sans dessus dessous. Un délice. L’Ombrière - Vieux Port 13001 Marseille

© photo AFP

V.O.S.T magazine #5 - 19


ART

Par Jonathan Guenoun

L’Atelier du Midi : Ode à l’art signée MP13

Figure de proue de MP13, l’Atelier du Midi accueille une vague de visiteurs un mois après son ouverture. La direction a mis les petits plats dans les grands pour offrir aux passionnés d’art une collection d’œuvres mettant en exergue la région provençale sous toutes ses formes et ses couleurs. L’Ateler du Midi est divisé en deux volets, l’un au Musée des Beaux-Arts du Palais Longchamp de Marseille, l’autre au Musée Granet d’Aixen-Provence, où une liste exhaustive d’artistes est passée entre 1880 et 1960. Après quelques semaines d’ouverture, les visites s’enchaînent tour à tour au Musée des Beaux-Arts où plus de 33.000 personnes ont pu déjà foulé le sol du Grand Atelier. Accompagnés par un guide, interphone en mains pour les anglophones et les germaniques, les touristes déambulent dans la pièce principale où Vincent van Gogh et Paul Signac se partagent l’affiche. D’un côté, l’impressionnisme. De l’autre, le pointillisme. Deux techniques ayant inspiré les plus grands peintres du XXème siècle. Au fond de la salle, c’est comme un clin d’œil : on retrouve Paul Cézanne.Certains du coin y reconnaissent d’ailleurs son tableau «  L’Estaque, vue du golfe de Marseille  »(1882-1885) ou «  Les Grandes Baigneuses » (1898-1905).

20 - V.O.S.T magazine #5


Une fois que le guide décortique minutieusement l’histoire de ces maîtres du pinceau, d’EdmondCross à Auguste Renoir, Paul Gauguin, Théo van Rysselberghe, ou Albert Marquet, les visiteurs se dirigent tout droit vers l’escalier, vers le dernier joyau de la visite. L’ultime salle où le fauvisme d’Henri Matisse, de Braque et Derain et le cubisme de Bonnard et de Picasso sont exposés sous vos yeux. A travers cette visite, le guide a surtout insisté sur les moyens dont s’armaient les peintres pour constituer leur œuvre: l’utilisation et la répartition des couleurs. Entre l’impressionnisme, le fauvisme et le cubisme, le Midi est représenté comme une terre de prédilection par ces passionnés.

Du port-de-Marseille de Signac, à la terrasse de SaintTropez de Charles Camoin ou au Cap d’Antibes de Claude Monet, chacun a su exprimer son art et s’inspirer d’un paysage surnommé aujourd’hui «  atelier du Midi  ». A quelques kilomètres, au Musée Granet d’Aix, la couleur cède la place à la forme pour le second volet de ce Grand Atelier du Midi. Comme le dit si bien Oscar Wilde à ce sujet,  «  l’art est toujours plus abstrait que nous ne l’imaginons. La forme et la couleur nous parlent de forme et de couleur, et tout s’arrête là ». Pour voir d’autres tableaux authentiques, direction la ville où Paul Cézanne a vu le jour. Fin de la visite guidée.

V.O.S.T magazine #5 - 21


Art

22 - V.O.S.T magazine #5


Claude Monet - Cap d’Antibe Coup de mistral (détail) Van Gogh - La Méridienne Paul Cézanne, - Le Golfe de Marseille vu de l'Estaque Pierre-Auguste Renoir - Les Vignes à Cagnes

V.O.S.T magazine #5 - 23


Mode

Par alexis robardet

ces marques

marseillaises qui nous habillent Marseille est capitale de la pétanque, ça c'est sûr. Marseille est aussi capitale de la culture depuis Janvier et jusqu'à la fin 2013, là aussi c'est une certitude. Mais Marseille estelle capitale de mode ? Souvent boudée des médias en matière de style et de vêtements, la cité phocéenne est pourtant le berceau de marques qui se sont imposées au fil des années en France comme à l'international. V.O.S.T a choisi deux grandes marques connues aux styles bien à elles, à la qualité certaine et surtout aux origines marseillaises : Kulte et American Vintage. Deux marques pour deux univers bien distincts issus pourtant d'un même lieu de naissance.

24 - V.O.S.T magazine #5


AMerican vintage La marque American Vintage est une idée du marseillais Michaël Azoulay. Après de multiples voyages aux Etats-Unis il décide de donner au coton toute l’attention qu’il mérite et en fait, en 2005, une collection de t-shirts pour femme à la fois sportwears, décontractés et aux couleurs vives. Le coton est travaillé, roulotté, gratté ou encore flammé. Cette utilisation de la matière donne un côté loose si caractéristique à la marque et c’est un succès. En 2006 une collection homme rejoint celle de la femme, toujours avec l’esprit coloré et aéré de la griffe marseillaise. Depuis American Vintage s’est étendu jusqu’à proposer des looks complets, du t-shirt au pantalon chino en passant par le blazer, la robe ou l’écharpe. Le coton reste toujours le fil conducteur de cette marque française, bien qu’il se mélange parfois à d’autres matières naturelles comme la soie, le cachemire ou la laine. Le polyester et le viscose sont aujourd’hui parfois présents et travaillés de façon à garder un coté vaporeux, souple et intemporel. Plus les années passent et plus American Vintage séduit, ouvrant des boutiques un peu partout, de Paris à Tel Aviv en passant par Amsterdam. Du côté de chez lui, Michaël Azoulay offre aux sudistes trois boutiques, deux à Marseille et l’autre à Aixen-Provence qui est le plus grand espace de vente de la marque. Le décor y est à chaque fois naturel et lumineux, fidèle au caractère American Vintage. Bien qu’assez chère la marque propose des looks de plus en plus variés même si, à chaque saison, les basiques réapparaissent comme le MAS (Massachusetts) qui est une seconde peau 100% coton, idéal pour jouer avec des superpositions colorées. La clientèle y est bohème, décontractée avec une pointe de chic. Mais les tombées de certains t-shirts,

parfois trop légers, ou encore volontairement coupés à bords francs (pour accentué l’aspect naturel et décontracté) ne vont pas à tout le monde et peuvent paraître un peu chiffon. Il est donc conseiller d’essayer les différentes silhouettes et pièces que propose la marque, pour voir si elles sont adaptées à chacun. Cet hiver la collection American Vintage revient avec des couleurs naturelles et chaudes, et des mailles confortables. À découvrir bientôt sur le site internet ou dans les boutiques de cette marque marseillaise.

©american vintage - aut/hiv 2013

American Vintage Aix 5 Rue Aude 13100 Aix-en-Provence

American Vintage Hommes Marseille 10 rue sainte 13001 MARSEILLE

American Vintage Femmes Marseille 31 rue Francis Davso 13001 MARSEILLE www.americanvintage-store.com

V.O.S.T magazine #5 - 25


Mode

KULTE Une marque dont tout le monde a entendu parler. Boutiques, logo, design, elle devient de plus en plus connue et gagne au fil des ans toute légitimité à porter son nom : Kulte avec un grand K. Pourtant personne n'en connait tous les aspects, à savoir qu'au delà de ses lignes de vêtements elle propose un nombre conséquent d'accessoires, de collaborations (de Monsieur Propre à WAD en passant par Malibu, Sébastien Tellier et tant d'autres). Un aspect touche à tout qui fait la différence. Kulte édite aujourd'hui son propre magazine, Kultoroma, fabrique des compilations et réalise des vidéoclips tout en promettant des collections vestimentaires graphiques et urbaines. La marque est née en 1998. Tout le monde peut se souvenir de t-shirts Kulte, aux imprimés assez flashis, fashion voire clubbing, portés par une poignée d'aixois hypes et ce à la fin des années 90 et début des années 2000. Depuis le changement est radical puisque Matthieu Gamet, directeur général de la marque, décide de puiser son inspiration dans les années 5060 pour donner à Kulte des allures retro-chic décallées mais actuelles. Ce marseillais est

KULTE AIX 32 Cours Mirabeau 13100 Aix-en-Provence

KULTE Marseille 46 Rue Francis Davso 13001 MARSEILLE www.kulte.fr

26 - V.O.S.T magazine #5

soutenu par une équipe efficace de stylistes et designers, passionnés de mode et de graphisme. Chaque collection fait l'objet de campagnes de communication fortes, en papier ou sur la toile. Kulte s'impose comme étant la marque des 20/40 ans, une génération cultivée à la recherche de vêtements sobres, efficaces, parsemés d'un style retro, et surtout faciles à porter. Les coupes des vêtements Kulte sont simples et ça plait. La marque propose des total-looks du pantalon à la chemise en passant par le maillot de bain, la ceinture, le pull ou encore l'écharpe. Mais le fil conducteur de chaque collection reste les tshirts imprimés propres à chaque saison, les citations de Godard pour la collection «  Nouvelle Vague  » de l'Automne 2010, Le renard humanisé de la collection « Belle Campagne » à l'Automne 2011 et surtout la collection de cet été 2013 avec le «  Décallage Horaire  » qui donne une envie d'escapades à Dakar, Istanbul ou encore Berlin. La marque marseillaise entre facilement dans les mémoires et le vêtement Kulte, discret mais au style bien à lui, se remarque et réussit à s'imposer partout.


Affiches Kulte dédiées à Marseille

V.O.S.T magazine #5 - 27


LIBRE été

Photographie - Alexis Robardet / ASSISTANT - Robin Durand / Modèle - Ambre Clavel / StylisME - Fanny Sauvet - LARA ABDESSALEM - ALEXIS ROBARDET /


30 - V.O.S.T magazine #5


Lunettes de Soleil H&M Pantalon et Blazer AMERICAN VINTAGE Maillot de bain KULTE Chaussures ZARA

V.O.S.T magazine #5 - 31


32 - V.O.S.T magazine #5

Lunettes de Soleil H&M Short AMERICAN VINTAGE Maillot de bain et Chemise KULTE Chaussures VANS


34 - V.O.S.T magazine #5


V.O.S.T magazine #5 - 35


Casquette QUIET LIFE Chemise AMERICAN VINTAGE Sac KULTE Short PULL AND BEAR Chaussures VANS Bague Cros BIRD ON THE WIRE Rouge à Lèvres et Vernis à Ongles KIKO

V.O.S.T magazine #5 - 37


LITTERATURE

la bibliothèque de V.O.S.T

La Ballade de l’impossible Huraki Murakami Du domaine des murmures Carole Martinez Eldorado Laurent Gaudé Le soleil des Scorta Laurent Gaudé La terre des mensonges, La ferme des Neshov, L’héritage impossible Anne B. Ragde

38 - V.O.S.T magazine #5


V.O.S.T magazine #5 - 39


InterviewS

Par Sarah barbier

DES BLOGUEURS MADE IN MARSEILLE Nombreux sont les blogueurs qui déferlent sur la toile. C’est à Marseille que nous avons décidé d’en rencontrer certains. Anais & Pedro du blog du même nom, Elodie de Chut Mon Secret, Justine & Mélanie des Petites Elégances et Nusha de Shee Is On Mars. Des blogueurs made in Marseille qui nous parlent bien entendu de leur ville, mais aussi de leur blog, de musique et de mode ! Rencontres.

40 - V.O.S.T magazine #5


V.O.S.T : Peux-tu te présenter ? Chut mon secret : Je m’appelle Elodie Van Zele mais plus connue sous le nom de Miss Chutmonsecret sur cette drôle de planète marsienne. J’ai travaillé pour le cinéma (Studio Canal et Mars Distribution) avant de décider de venir sur Marseille. J’ai aussi une formation de journaliste, RP et Attachée de Presse

Liste Rouge (show room des créateurs de mode) ou encore Créa Market sur le Cours Estienne d’Orves (le prochain est le 26/07 d’ailleurs).

Quel est ton accessoire de mode fétiche ? Je suis une inconditionnelle des escarpins. Je ne marche qu’en stilettos. C’est un peu ma marque personnelle, mon petit signe distinctif. Je suis une fan des Noë de toutes les couleurs, je les adore (elles sont toutes Parle-nous de ton blog... Le blog est né fin 2011, quand je suis arrivée chez Oogie ! avis aux fashionistas) sur Marseille. L’idée était de donner tous mes coups de cœur, mes bons plans, parler des Ton top 3 de tes adresses marseillaises ? endroits insolites, décalés, des adresses Pour une pause gourmande «  L’Atelier de secrètes mais aussi festives sur Marseille. Georgiana » Aujourd’hui plus de 30  000 lecteurs/mois Pour une pause happy drink «  L’Abbaye Saint Victor » suivent les bons plans de Chutmonsecret Pour une pause sleeping « Au Vieux Panier » Qu’est ce qui t’a donnée envie de créer une chambre d’hôtes so arty ton blog ? Quand je suis arrivée sur Marseille, on m’a Ta musique du moment ? dit « il ne se passe rien ici » … j’ai commencé Je suis une grande fan de Prince depuis à découvrir la ville, les lieux, les rues en toujours. Sa musique, sa voix me donnent le me promenant et je me suis dit «c’est pas peps pour arpenter les rues de Marseille de possible qu’on puisse penser ça de cette jour comme de nuit ville en pleine ébullition …» Alors j’ai sorti ma plume et j’ai commencé mon petit blog Et le petit truc en + ... Créa Market bien sûr que j’organise en et les gens ont tout de suite accroché. duo avec Katy de Secret Show Room  ! 50 Est-ce que ton blog t’as conduite à des créateurs du Sud version mode, design, déco, beauty. Un Pop Up Market sur le projets concrets ? En fait j’ai utilisé mon blog comme ma carte de Cours Estienne d’Orves avec une sélection visite (comme j’ai une formation de journaliste, « hype » de créateurs du sud. A découvrir attachée de presse et relations publiques) et absolument les 12 juillet & le 26 juillet … très vite j’ai collaboré sur plusieurs missions Mais chuuuut c’est un secret de communication (évènementiels, soirées, ouverture de boutiques …). J’ai aussi créé www.chutmonsecret.canalblog.com de mon côté des évènements comme la

V.O.S.T magazine #5 - 41


InterviewS

Justine

V.O.S.T : Pouvez-vous vous présenter ? Justine : Je m’appelle Justine, j’ai 20 ans et je suis étudiante à l’Université de Lettres d’Aix, passionnée de cinéma, d’écriture mais aussi assez récemment de photographie je tente d’intégrer cela au blog. Je souhaite voyager également, j’espère que cela apportera un plus ! Mélanie : J’ai 19 ans, et je suis étudiante en langues étrangères appliquées à l’Université d’Aix-Marseille. J’aime énormément les arts plastiques et la musique. Aussi, j’accorde de l’importance à ma façon de m’habiller, à l’actualité, mais aussi aux voyages. Parlez-nous de votre blog... J : Le blog a été créé en Décembre mais n’a vraiment été géré qu’à partir de Janvier 2013, il est assez récent donc ! Et pour son jeune âge il a eu un succès que je n’osais espérer. Mélanie l’a rejoint il y a quelques mois déjà pour mon plus grand plaisir ! Le blog fonctionne par catégories mais tout reste très libre ! Bien qu’il soit centré autour de la mode, beaucoup de thèmes sont évoqués comme le cinéma par exemple. La catégorie «  Message Personnel  » permet également de pouvoir raconter des choses plus intimes ou qui n’ont pas vraiment de rapport avec la mode. J’aime beaucoup les années 60 mais sans pour autant me déguiser, j’aime énormément Françoise Hardy qui représente le minimalisme chic de la française. Je pense que le blog tend 42 - V.O.S.T magazine #5

Mélanie

souvent vers cette vision des choses. M : J’ai rejoint le blog en mai, et pour tout vous dire, je trouve sympa l’idée de faire le blog à deux, ne serait-ce que pour y ajouter un tout autre univers à celui que Justine présentait déjà dans son blog. Mais aussi pour la facilité d’organisation. Je tenais depuis longtemps un blog où je partageais mes coups de cœur musicaux, où je parlais mode, beauté, et inspiration, mais je n’arrivais pas à l’entretenir toute seule, alors lorsque Justine m’a proposé d’intégrer son blog, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion ! Qu’est ce qui vous a motivées à créer votre blog ? J : Mélanie ! Elle avait un blog indépendant et je n’osais pas me lancer, c’est grâce à elle que je l’ai créé. J’étais aussi très fan du site Lookbook qui allie tellement d’univers en terme de styles différents, on voit le meilleur et surtout le pire. En fait à part Coline (Et Pourquoi pas Coline - Le blog - ndlr) et Typhaine (Cuillère à absinthe) je ne connaissais rien à la blogo et même aujourd’hui je nage encore un peu. M : Etant arrivée il y a peu de temps, je peux surtout parler de mon intégration qui fut vraiment facile vu que nous avions beaucoup de centres d’intérêt en commun. Sur mon ancien blog, j’exposais vraiment tout mon univers, et ce goût de partager des choses a toujours été naturel chez moi.


Est-ce que votre blog a abouti à des projets concrets ? J : J’ai eu un partenariat avec Sessùn qui est la marque pour laquelle je me damnerais, nous avons organisé un Vide Dressing entre blogueuses à Marseille qui a assez bien marché. Nous avons aussi eu des demandes de partenariat. J’ai participé à un projet entre blogueuses toujours en partenariat avec d’autres marques comme Sud Express mais cela s’est très vite arrêté car ledit projet ne me correspondait pas. Nous sommes en train de collaborer avec un site qui va se lancer aussi. Mais malgré tout cela le but est de ne jamais rien demander. Beaucoup de blogueuses profitent de leur statut pour exiger des pièces gratuitement. Si on me le propose j’accepterais sans doute mais être inquisitrice envers la marque n’est pas éthique.

les mêmes adresses qui n’ont pas changé ! Alors ma friperie préférée est La Fille du Selecta au Cours Julien. C’est une friperie qui ne vend que des pièces pointues, elles sont toutes très belles et choisies avec attention. Toujours au Cours Julien j’aime beaucoup Portobello qui propose des vêtements de marque à des prix très raisonnables, vêtements bien choisis dans un univers assez Preppy qui n’est pas pour déplaire. Sinon il faut foncer au Teavora qui est un lieu unique, boire du thé assis sur des coussins alors qu’on est entouré par le sable c’est magique ! M : Pour faire dans l’originalité, je vais piquer à Justine un de ses tops 3  : le Teavora  ! C’est vraiment dépaysant. Ensuite, au cours Julien, nous avons bien évidemment le Oogie Lifestore, une sorte de boutique qui fait tout : tu peux y aller pour manger, pour changer de tête (oui, il y a un coiffeur!), acheter des cds, etc. Donc si t’es branché culture, je t’invite à y faire un tour. Et pour terminer, le toit-terrasse de la Friche qui a été inauguré il y a peu  ! Beaucoup d’événements sont organisés là-bas. Et puis il y a une vue dégagée sur Marseille, ce que je trouve pas mal !

Quel est l’accessoire de mode fétiche ? J  : Je déteste les accessoires, du coup je n’en change jamais. Donc je ne quitte pas ma montre vintage et une bague en forme d’oiseau qui s’enroule autour du doigt achetées par mon copain sur Etsy, et une autre bague avec une pierre nacrée achetée par mon père cette fois dans un dépôt de meubles. Ah peut-être les foulards que j’affectionne beaucoup peuvent me faire changer d’avis ! Ta musique du moment ? J  : Je n’écoute pas souvent de musique, M : Les sacs ! J’adore les sacs, surtout pour ce n’est pas mon fort à vrai dire mais j’aime leur côté à la fois esthétique et pratique. Un beaucoup le groupe Granville ! collier, c’est joli mais à part habiller une tenue cela n’a pas vraiment d’utilité. Au moins, M : C’est une question assez rude pour moi dans mon sac je peux y ranger tous mes car j’ai pas mal de coups de cœur en ce « indispensables » et les avoir avec moi en moment. Allez, j’en choisis une : Reach For toute circonstance. D’ailleurs, je préfère les The Dead, de Boards of Canada. gros sacs car je suis le genre de personne à prendre un tas de choses avec moi, pas Et le truc en +... forcément utile mais qui pourrait servir, « on M : Je serai présente pour la Get A Kool ne sait jamais ».. Mais sinon, les bagues en festival, et je vous invite à venir, le line-up est bois et moi, c’est toute une histoire d’amour. vraiment génial! Ton top 3 de vos adresses marseillaises ? J : C’est drôle car j’avais fait un article làdessus donc je pense que je vais redonner

www.lespetiteselegances.blogspot.fr

V.O.S.T magazine #5 - 43


InterviewS

V.O.S.T : Peux-tu te présenter ? Nusha : Nusha, une «  fille de la comm’  » depuis 8 ans maintenant. Je travaille pour une salle de concert à Marseille en tant que chargée de communication, j’anime une émission de radio sur le Hip Hop à la radio et en plus de mon blog, je suis membre de Klub Trotterz, une association «  familiale  » dans laquelle je travaille aux côtés de Dj Djel. Je suis une activiste, j’aime que les choses bougent et qu’elles soient faites correctement. Si je réponds à cette question aujourd’hui, c’est grâce à la passion que j’ai pour mon métier, et à la curiosité qui m’a poussée à essayer mille choses différentes.

faire pendant un bon moment, jusqu’au jour où je me suis lancée. Et d’ailleurs, du fond du cœur je les remercie. Est-ce que ton blog t’a conduite à des projets concrets ? N : Mon blog me mène tous les jours vers de nouveaux projets… En contactant les gens pour les articles, je fais des rencontres, je constitue mon réseau et surtout, je m’éclate ! Encore une fois, c’est la passion d’être communicante ou non. Même avec un travail qui me permet de vivre, je continue à trotter autour de Mars.

Quel est ton accessoire de mode fétiche ? Parle-nous de ton blog (Sa date de N : Je ne peux pas dire que j’en ai qu’un création, son affluence, son évolution, seul, par contre on ne m’imagine pas sans mes baskets. son univers...) N : Mon blog était censé être un blog « entre potes », un lieu où je partage les infos que Ton top 3 de tes adresses marseillaises ? j’ai sur les soirées à venir à Marseille. Etant N : D’abord, Lilou Vintage, 1 bis rue Pastoret, déjà dans le milieu événementiel, j’étais la 13006 Marseille (la caverne des vêtements référence «  bon plan  » de mes amis. En vintage). Ensuite, le WAAW, 17 rue Pastoret, février 2012, Nushee devenait Shee is on 13006 Marseille (un monde merveilleux). Et enfin, One Dollar Snack, 24, rue SaintMars pour la blogosphère. Un an après, mon blog a toujours le même Sébastien, 13006 Marseille (que tu sois fil conducteur : les sorties et les bons plans fauché ou non) sur la planète Mars. De l’expo, au créateur en passant par les «  petits  » événements, Ta musique du moment ? en s’arrêtant dans une boutique vintage ou N : Le morceau du moment c’est Tricky et dans un super resto, mes coups de cœur Nneka « Nothing Matters » varient toujours autant. Avec une moyenne de 250 visiteurs par Le truc en + ... jour, j’organise pas mal de concours, ce Allez voir mon blog pour ça !  qui permet de faire encore plus interagir les gens et de faire connaître ce dont je parle. Un univers libre, toujours digne et jamais rémunéré. Qu’est ce qui t’a motivée à créer ton blog ? N : Mon entourage. Ils m’ont poussée à le 44 - V.O.S.T magazine #5

www.sheeisonmars.blogspot.fr


V.O.S.T : Une petite présentation ? Anais et Pedro : On est Anaïs et Pedro, on aime plein de choses comme les USA,  les voyages, manger, faire à manger, les appareils photo, la Frozen Margarita,   les chatons (Pedro : non non…), Motörhead, les licornes, la fête, la liste serait beaucouuuup trop longue… ! On a fait ce blog pour partager nos coups de cœur, nos découvertes, nos bonnes adresses à Marseille et ailleurs, bref tout ce qu’on aime !

Quels sont vos accessoires de mode fétiche ? P : La chemise Hawaïenne. A : n’importe quoi avec des paillettes. Vos top 3 de tes adresses marseillaises ? P : Je dirais : Chez Zé, Le Petit Naples et Le Boucher A : et moi je rajoute Coogee pour le goûter !)

Vos musiques du moment ? P  : J’écoute beaucoup trop le morceau « Instant Crush » sur le dernier Daft Punk… Parlez-nous de votre blog... sinon Motörhead en boucle. A&P : Le blog existe depuis bientôt 3 ans, A: Major lazer, pour booty shaker on rigole bien, on organise des soirées, on voyage, on teste des restos, on fait des Le truc en + ... articles sur ce qu’on aime du coup c’est A&P : On organise des soirées dans des assez cool ! PMU en ce moment et c’est un beau bordel. Sinon Vendredi 19 Juillet on fait une soirée Qu’est ce qui vous a motivés à créer votre sur un bateau avec DJ Djel et Don Choa de blog ? la Fonky Family et notre pote K-méléon de la A&P : On sortait beaucoup sur Marseille Méthode ! avec une bande de potes et on a eu l’idée de faire un site qui retrace nos soirées histoire de rigoler… on a fait 3 photos dans un resto un soir, puis on a continué et on nous a dit «  il est cool votre blog  !  », du coup on a continué… Est-ce que votre blog vous a conduits à des projets concrets ? A&P : Un site c’est déjà assez concret quand tu vois le temps que t’y passes… donc oui. On écrit dans un super magazine de moto aussi : RAD Magazine !

www.anaisetpedro.com V.O.S.T magazine #5 - 45


MUSIQUE

Par Sarah barbier

LE BILAN MUSICAL MI-2013 C’est l’été, il était temps pour V.O.S.T de faire un bilan des (nombreux) albums sortis pour l’instant cette année ! L’heure des résultats a sonné ! COUPS DE CŒUR : Disclosure – Settle

TOPS 10 MI-2013 Kanye West – Yeezus

Hanni El Khatib – Head in The Dirst

Phoenix – Bankrupt !

46 - V.O.S.T magazine #5

Mount Kimbie – Cold Spring Fault Less Youth


Juveniles – Juveniles

Foals – Holy Fire

The Black Angels – Indigo Meadow

La Femme – Psyco Tropical Berlin

Bonobo – The North Borders

Is Tropical – I’m Leaving

Sexy Sushi – Vous N’allez Pas Repartir Les Mains Vides ?

V.O.S.T magazine #5 - 47


MUSIQUE FLOPS : The Strokes - Comedown Machine

Daft Punk - Random Access Memories

Mention special EP : Fauve – Blizzard ep

IMPATIENCE !

Franz Ferdinand - Right Thoughts, Right Words, Right Action : Vite, vite, vite ! Le cinquième album de Franz Ferdinand sortira le 26 août !

48 - V.O.S.T magazine #5


Babyshambles – Sequel To The Prequel

Le retour des rockeurs anglais est prévu pour septembre !

Arctic Monkeys – AM 

C’est le 9 septembre prochain que sortira le 5ème album des Arctic Monkeys !

MGMT

Le troisième album des New-Yorkais pop sortira le 16 septembre !

Pendentif – Mafia Douce

Le groupe français à la pop acidulée et à la classe anglaise a prévu de sortir son premier album le 24 septembre !

Gesaffelstein – Pursuit

Le beau gosse de la techno à la française sortira son premier album le 28 octobre prochain ! On a hâte !

V.O.S.T magazine #5 - 49


MUSIQUE

Mixtape de la Rédac’ 1 Midnight Magic – Beam Me Up 2 Planningtorock – The Breaks 3 Viken Arman – Addiction 4 Neon Indian – Deadbeat Summer 5 Ellie Goulding – Tessellate (Alt-J Cover) 6 Deniz Kurtell, Pillow Talk - Wake Me Up 7 Shivaree – Goodnight Moon 8 Jabberwocky – Photomaton 9 Lescop – La Forêt 10 Blue Hawaii - In Two / In Two II 11 Thomas Azier – Red Eyes 12 New Order - Blue Monday 13 Max Manie - Sunday (KlangTherapeuten) 14 Phoenix - Trying To Be Cool (Breakbot Remix) 15 Superpoze - The Iceland Sound 16 Moony - Dove 17 Jessie Ware - 110 % 18 Bonobo - Cirrus 19 Françoise Hardy - Le temps de l’Amour 20 Mam - Crushed Ice

50 - V.O.S.T magazine #5


V.O.S.T magazine #5 - 51


MODE

Par Alexis robardet

LES STYLES MaRSEILLAIS

Quand tu viens de Marseille, ou du sud, les gens que tu rencontres se sentent obligés de faire une remarque sur ton accent, ou son absence, et sur ton style vestimentaire. Il est donc temps de plonger dans les plus mythiques clichés des styles marseillais.

Le Kéké Le kéké, ou cacou, marseillais est fier de l’être. Bien brave, il a le coeur sur la main. Il est drôle et parfois malgré lui. Il va souvent boire des moresques avec ses poteaux de quartier, dans le PMU du coin les soirs de match. Fan de foot et bien sûr de l’OM, ce sport n’a aucun secret pour lui, du hors-jeu à la dernier coupe de cheveux de Valbuena, qu’il se fera illico presto dans les deux jours à venir. Il va «  à la salle  » s’est fait tatouer un tribal dans les années 2000 et reste bronzé toute l’année (ne pas lui demandé s’il fait des Uv, c’est tabou). L’été il se ballade en short court, birkenstock, débardeur ou tshirt moulant, sans oublier la grosse chaine et le pendentif à l’effigie de son équipe préférée. Il met du monoï et fait la crêpe sur la plage entre deux parties de beach-volley entre amis. Un côté SWAG malgré lui (cf. le maillot de bain à fleur qui ne le quitte plus depuis sa recrudescence au début de siècle...et les séances d’épilation tous les mois pour pouvoir porter le col V toute l’année) mais là encore, c’est tabou. Conseil : Evitez de lui parler du PSG ou de toute autre chose en rapport avec Paris, il pourrait en avoir des plaques d’eczéma.

52 - V.O.S.T magazine #5


LA BOURGEOISE

La bourgeoise marseillaise, ou aixoise, bien que discrète se remarque facilement. Sac à main posé sur le coude, lunettes de soleil sur le nez et talons hauts de marque, elle arpente la rue Paradis passant de grandes boutiques en grandes boutiques. Elle est assez banale dans ses choix, Céline, Chanel, Dior, Hermes ou Kenzo. Les grandes marques sont son dada et elle est souvent incollable en matière de stars, tapis rouge et presse people. Elle préfère sortir le weekend sur Aix (c’est plus chic) et en attendant d’entrer au Mistral elle

crapote sa vogue menthol, qu’elle a commencé à fumer une fois par semaine depuis sa seconde. Son coeur vacille entre Dj, Pdg et mafieux, l’important c’est l’argent et l’apparence. Quand elle a l’accent du sud elle prend un air pincé histoire de le contrecarrer et dès qu’elle peut elle monte à la capitale pour shopping, fashion-week ou soirées selecto-bling-blingo-hypes où, plutôt deux fois qu’une, elle se repoudre le nez. Conseil : elle reste une fille du sud, ses origines reviennent vite au galop, ne l’embêtez pas trop.

V.O.S.T magazine #5 - 53


MODE

LE HIPSTER

Le hipster marseillais n’a rien à envier au hipster parisien. Il lui ressemble beaucoup mais veut à tout prix s’en détacher. « Chacun sa ville, chacun son style » ! Casquette, chemise en jean ou à carreaux, petite barbe d’une semaine ou moustache (5 ans après la mode londonienne) il se dandine sur le vieux port avec son vélo, acheté sur le bon coin ou équivalent (le vélo de ville étant moins beau et trop cher). Il s’intéresse à l’art, au graphisme, écoute de la musique éclectique, de l’électro au bon gros rap marseillais, en passant par de la musique loundge. Ses vêtements il les achète souvent en frip’, il fait de la bricole ou

54 - V.O.S.T magazine #5

de la récup’ car il préfère mettre son argent dans les soirées et les petits tatouages qui parsèment son corps. Mais attention son allure de bohème est bien plus subtile et réfléchie qu’elle semble l’être. Plus ou moins extraverti il impose une culture et un style qu’il souhaite intelligents, dans la ville si chère à son coeur. Conseil : pas à une contradiction près, ne lui dites pas qu’il est hipster il risquerait de mal le prendre...


LA CAGOLE La cagole marseillaise est une fille extravertie. Une petite dose de vulgarité par ci et de provoc’ par là, elle s’impose comme étant la fille marseillaise par excellence. Mais il n’existe pas un style cagole mais plutôt des styles cagoles avec des grands S. Pour une ce sera un pantalon de jogging rose, assorti à la pince à cheveux, au rouge à lèvres et au pull de son petit chien. Pour l’autre une jupe très courte léopard, avec leggings noir à dentelles en dessous et birk’ vertes vernies, assorties à ses créoles (achetées dans une boutique de Plan de campagne). Une chose est sûre elles sont remarquées et c’est ce qu’elles

recherchent. On n’oublie pas le crayon à lèvre et le piercing au dessus de la bouche (le pute) qu’elle garde précieusement depuis son apparition en 2001. La fausse manucure n’a pas de secret pour elle, autant que le maquillage (si elle n’est pas passée sur la table du tatoueur pour un maquillage permanent) ou encore les extensions capillaires. Elle parle fort, rigole fort, roule du cul fort, et critique fort. Elle a le sang chaud et elle assume. Son style elle le trouve surtout rue de Rome. Conseil : ne la regardez pas trop longtemps elle vous lancera sûrement «  qu’esstia tcheux ma photo ? »

V.O.S.T magazine #5 - 55


MUSIQUE

Par Sarah barbier

Agenda S u m m e r Le Mas des Escaravatiers

1er Aout Lilly Wood &The Prick Le Mas des Escaravatiers Puget-sur-Argens http://lemas-concert.com

Dub Station

fes

Plage de Rock

23 août Yuksek + Juveniles Port Grimaud – Saint Tropez https://www.facebook.com/plagederock

Rock en Seine

10 août King Shiloh + Ranking Joe + Massilia Hifi Domaine de Fontblanche - Vitrolles http://www.musicalriot.org/

23 août > 25 août Franz Ferdinand, Paul Kalbrenner, Major Lazer, Phoenix, … Domaine de Saint-Cloud – Saint-Cloud http://www.rockenseine.com/fr/

Les Plages Électroniques

Puget Live Festival

Les Nuits Secrètes

Woodstower Festival

La Route du Rock

Fête de l’Humanité

14 aout Major Lazer + Dillon Francis + The G.E.E.K Terrasse du Palais du Festival – Cannes http://www.plages-electroniques.com/ 2 août > 4 août Vitalic, Sexy Sushi, Breakbot, Skip & Die, … Le Jardin Aulnoye Aymeries http://www.lesnuitssecretes.com/festival/

14 août > 17 août Disclosure, Hot Chip, Tame Impala, AllahLas... Fort de Saint Père – Saint-Malo http://www.laroutedurock.com/ 56 - V.O.S.T magazine #5

25 août Wu-Tang Clan + Nneka + The Herbaliser Pinède des Aubrèdes – Puget-sur-Argens http://www.pugetlivefestival.fr

24/25 août 2 Many Djs, EELS, Aufgang, The Toxic Avenger, … Plage du Fontanil Miribel Jonage – Lyon http://woodstower.com/

13 septembre > 15 septembre Archive, Asaf Avidan, -M-, Tryo, … Parc départemental Georges-Valbon – La Courneuve http://fete.humanite.fr/


stivals We Love Green

14 septembre > 16 septembre Django Django, James Blake, Klaxons, C2C, … Parc de la Bagatelle – Paris http://www.welovegreen.fr/

Marsatac

22 septembre > 29 septembre The Black Angels, Discodeine, Bonobo, Vitalic, … Dock des Suds - Marseille http://www.marsatac.com

Scopitone

17 septembre > 22 septembre Juveniles, Vitalic, Disclosure, Sexy Sushi, … La Fabrique – Nantes http://www.scopitone.org

Name Festival

20/ 21 septembre Fritz Kalkbrenner, Wankelmut, Erol Alkan, Who Made Who, … La Tossée - Tourcoing http://www.lenamefestival.com/

Elektricity

20 septembre > 28 septembre Yuksek, Juveniles, DJ Falcon, Is Tropical, … Reims http://ww.elektricityfestival.fr

Ososphère

21 septembre > 19 octobre Yuksek, Kavinsky, Fatboy Slim, Laurent Garnier, … La Coop - Strasbourg http://ww.ososphere.org

V.O.S.T magazine #5 - 57


remerciementS A m b r e C l av e l , D o u m ĂŠ S e i l e r , L e s B l o g u e u r s M a r s e i l l a i s , A m e r i c a n V i n ta g e A I x , A m e r i c a n v i n ta g e M a r s e i l l e K u lt e M a r s e i l l e

et à nos fidèles lecteurs.


www.vostmagazine..com


V.O.S.T Magazine #5