Issuu on Google+

Mai 2012

N° 1

LA VOIX DE LA

SORBONNE LE JOURNAL ASSOCIATIF INDEPENDANT

Gala de la Sorbonne, représentation étudiante p.8

Nos bons plans à Paris ! p.14

Carnet de voyages : le Sziget Festival les Balkans p.10 RÉALISER SON PROJET ÉTUDIANT : MODE D’EMPLOI P. 9


* l’art de réussir avec talent

Les solutions Lamy pour les étudiants en droit www.wkf.fr/etudiants

www.lamyetudiant.fr

Des ouvrages professionnels à des tarifs exceptionnels !

Le site entièrement dédié au service de l’étudiant en droit (Guide Lamy, fiches-métiers, annuaire des formations,…)

Lamy une marque Wolters Kluwer


LA VOIX DE LA

SORBONNE LE JOURNAL ASSOCIATIF INDEPENDANT

Sommaire Avril / Mai 2012 Soirée AsEED Post-Partiels 5 Jeudi 17 mai, l’AsEED vous invite à sa soirée de fin d’année !

6 L’ édito du Président

Gala de la Sorbonne, élections : des succès de bonne augure pour l’année prochaine !

Gala 8 Les coulisses d’un tournage dans le centre Panthéon

9 Vie étudiante

Réaliser son projet étudiant avec le FSDIE

de voyage 10 Carnet A ne pas manquer : le Sziget festival ! Et si vous tentiez les Balkans ?

12 Sport universitaire

A la Fac, faîtes aussi du sport ! 24 mai: La fête du sport à Paris 1

14 Bons plans

Pour le jour et la nuit, nos bons plans à Paris ! Activités culturelles: les poches vides mais la tête pleine !

16 La Fédé Paris 1

Edito

L

a Voix de la Sorbonne. Un nom qui n’a pas été choisi au hasard. Votre nouveau journal à Paris 1 a pour ambition de se placer au cœur de la vie étudiante de notre Université. Il trouve son origine dans la volonté de la Fédé Paris 1 d’apporter une pierre angulaire à la construction de cette vie étudiante, qui connaît depuis quelques années une vitalité sans précédent. Portée par le travail bénévole de vos associations étudiantes et surtout par vous-mêmes, qui participez à leurs évènements et accueillez avec toujours plus d’intérêt les services qu’elles vous proposent, l’outil essentiel de cette vitalité est la communication. La Voix de la Sorbonne en sera un moyen principal, en vous informant sur la vie étudiante à Paris 1, mais surtout sur celle de ses étudiants: fêtards, routards, élus, sportifs, artistes… Ce journal est donc le vôtre : la rédaction de la Voix de la Sorbonne est ouverte à tout étudiant de Paris 1 qui souhaite écrire sur les sujets intéressant n’importe quel étudiant. Dans ce premier numéro, on vous explique par exemple comment faire financer son projet étudiant, ou encore comment les candidats à la présidence de l’Université voient l’avenir de Paris 1. La Voix de la Sorbonne se fait entendre pour la première fois, mais n’a pas l’intention d’en rester là. Quatre fois dans l’année, elle se retrouvera dans vos centres, à Tolbiac, à SaintHyp’ ou au Panthéon, s’améliorant à chaque numéro et faisant écho à une vie étudiante toujours plus dynamique. Jonathan Maillart, Rédacteur-en-chef de La Voix de la Sorbonne

La Fédé et ses assos, pour vous au quotidien ! Les associations membres

18 Portfolio

Paris 1 et le quartier latin

Avril 2012

La Voix de la Sorbonne I 3


Vis ite Ren s t im et r rée 2 mé és 01 dia erv 2 te atio s n s

ClubEtudiant

LOGEMENT ÉTUDIANT Résidences étudiantes La liste de toutes les résidences en France sur www.clubetudiant.com

po

Dis

Equipements variables suivant les résidences :

• studios meublés ou non • possibilité ALS • avance ALS** • laverie*

• ménage* • surveillance • parking* • wifi internet haut débit*...

s

lité

i nib

te ée u o t ann l'

à partir de

Chez les particuliers 172€

uite ALunSétuddianét d boursier, 101,

• studios • F1, F2, F3... • chambres, colocations

Assurances locatives à prix étudiant RESIDENCES Demandez un dossier Téléphonez

www.clubetudiant.com

Plateforme nationale 0 478 696 363

1297-AVRIL 2012

(prix d’un appel local)

CLUB C LUB EETUDIANT TUDIANT CARTE AVANTAGES

www.clubetudiant.com

AIX-EN-PROVENCE • ALFORTVILLE • BORDEAUX • CARRIÈRES-SUR-SEINE • CHOISY LE ROI DIJON • ECHIROLLES • GRENOBLE • LA COURNEUVE • LA ROCHETTE • LIEUSAINT • LYON MELUN • MONTPELLIER • NEVERS • PALLAISEAU • PARIS/ILE-DE-FRANCE • PIERREFITTE-SURSEINE ROUEN • SAINT-ETIENNE • TOULOUSE • VILLEJUIF • VILLENEUVE ST-GEORGES VILLIERS SUR MARNE • VILLEURBANNE

POINT LOGEMENT

La Voix de la Sorbonne - N°1 - Avril/Mai 2012 Directeur de publication: Alan Disegni Rédacteur-en-chef: Jonathan Maillart

Rédacteurs: Sarah Baudry Alan Disegni Jonathan Maillart Léa Molina Tolgay Ozturk Félix Palla

*Tarifs affichés en résidence ** Sous réserve de conditions

pour studio n° Gambetta résidence 2011 5/ /0 01 au

Publicité: OSE Le Club étudiant ose75@clubetudiant.com Tél : 01 55 42 80 80 Imprimeur: Caractère-imprimerie


SOIRÉE ASEED

Jeudi 17 mai, l’AsEED vous invite à sa soirée de fin d’année !!! Une soirée pour tout lâcher Tu as passé toute ton année le nez dans tes cahiers, à Broca, Cujas ou à la Bé-ès-bé ? Venge-toi un bon coup avant un repos bien mérité ! Pour te vider la tête de tous ces arrêts de droit de la famille, de droit administratif ou de sûretés, le staff de ton asso préférée te donne rendez-vous le 17 mai au Culture Hall pour une soirée post-partiels déjantée dans un cadre de bibliothèque à l’américaine. Alors si tu veux profiter une dernière fois avant l’été d'une ambiance typique « soirées AsEED », cours prendre ta prévente avant qu’il ne soit trop tard !

Goodies Coca-Cola & Geek du droit Prévente : 15€ (+ 1 conso) Prévente membre : 13€ (+ 1 conso) (carte à venir retirer dans nos locaux) Sur place : 20€ Pack bouteille : 120€ (5 entrées +1 bouteille) Pack VIP : 150€ (5 entrées + 1 bouteille Premium) Vestiaire : 2€/Article Le Bar Soft/shot : 2€ Hard : 3€ Bouteilles : Standard : 50€ Premium : 80€

Culture Hall 8 Bd de la Madeleine 75008 Paris (M) Madeleine ou Opéra RER Auber ou Haussmann St Lazare Avril 2012

Line up Le Collectif Feels Track: Ben Jensen DJ Jaime John Cavi DJ Smaïl Infos disponibles au Local Sorbonne : 17, rue Cujas Escalier K, Salle F720 Infoline : Guillaume 06 76 56 47 58 Redha 06 69 15 19 57

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, buvez avec modération. La direction se réserve le droit d’admission. Pièce d’identité obligatoire. Les mineurs ne seront pas admis. La Voix de la Sorbonne I 5


L’ÉDITO DU PRÉSIDENT

L

e 13 avril 2012 avait lieu le premier Gala de la Sorbonne organisé par la Fédé Paris 1. Une semaine auparavant, la Fédé Paris 1 était également engagée pour les élections aux conseils centraux. Les associations étudiantes ont un projet : faire de l’Université Paris 1 un lieu de transmission des savoirs et ce, dans les meilleures conditions, mais encore un lieu d’échanges et de vie pour l’ensemble des étudiants, quelque soit leurs convictions politiques ou leur confession. Ce hasard de calendrier illustre parfaitement la nature du

6 I La Voix de la Sorbonne

modèle associatif qui est le nôtre : nous accordons une importance égale à la représentation des étudiants qu’à leur intégration sociale dans une université qui compte près de 40 000 étudiants et une quinzaine de départements.

porté, projet après projet, par les membres bénévoles des associations étudiantes de notre université. Ces échéances réussies sont autant d’encouragements à développer des projets toujours plus utiles pour les étudiants.

Peu d’associations sont capables de mener de front des élections, pendant lesquelles 40 000 étudiants sont appelés à voter, et un Gala de 1 600 participants. La réussite de ces deux projets atteste de la vitalité du mouvement associatif qui prospère au sein de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne comme de la justesse du modèle

Pour la première fois depuis la création de l’Université Paris 1, en 1968, une fédération d’associations indépendantes de toute emprise politique, syndicale ou confessionnelle recueille la majorité des suffrages lors d’élections universitaires. Loin de tout triomphalisme, ces résultats nous conduisent, plus que jamais, à appréhender

A l’issue du cocktail, le Président de la Fédé Paris 1 a tenu à remercier l’ensemble des étudiants pour l’intérêt porté à l’action des associations action tout au long de l’année Avril 2012


avec responsabilité notre mission de représentation des étudiants dans les instances universitaires. Nous amplifierons notre démarche participative en facilitant l’accès aux informations. Conformément à nos engagements, notre action sera tournée essentiellement vers 3 axes fondamentaux : la valorisation des diplômes, une meilleure orientation et insertion professionnelle et, enfin, le développement de la vie étudiante.

Sur ce dernier point, celui de la vie étudiante, il est certain que les étudiants eux-mêmes ont un rôle déterminant à jouer : les associations indépendantes en sont une brillante illustration. Toutes les initiatives qui tendent vers son développement contribuent indéniablement à l’indispensable intégration des étudiants, à leur épanouissement

Avril 2012

personnelle et donc, in fine, à leur réussite universitaire. Elles renforcent également le sentiment d’appartenance à une Maison empreinte d’une histoire et d’une identité dont chacun peut se faire l’héritier.

Actrices d’une université en perpétuel devenir, les associations étudiantes, membres de la Fédé ou non, contribuent à bâtir une université plus ouverte, plus dynamique, plus vivante en somme. Loin de tous enjeux politiciens et nationaux, elles n’aspirent qu’à servir les étudiants de l’Université Paris 1 PanthéonSorbonne, conformément aux valeurs qui sont les nôtres. Les résultats des élections universitaires,

comme la réussite exceptionnelle du premier Gala de la Sorbonne, manifestent cette confiance sans faille que vous nous accordez. Les mois à venir attesteront que nous, associatifs de la Fédé Paris 1, en seront dignes. Alan DISEGNI Président de la Fédé Paris 1

« Les résultats des élections universitaires, comme la réussite exceptionnelle du premier Gala de la Sorbonne, manifestent cette confiance sans faille que vous nous accordez. Les mois à venir attesteront que nous, associatifs de la Fédé Paris 1, en seront dignes. » La Voix de la Sorbonne I 7


EVENEMENT GALA

Les coulisses d’un tournage au centre Panthéon Nombreux sont ceux qui n’ont pas pu avoir de place pour le premier Gala de la Sorbonne, signe d’une attente de la part de nombreux étudiants et d’une stratégie de communication réussie. Retour sur un de ses éléments clés, le tournage d’un teaser pas comme les autres, dans les plus beaux locaux de Paris 1.

L

e Gala de la Sorbonne est né d’une volonté commune aux différentes associations membres de la Fédé Paris 1 : celle d’organiser une soirée de prestige, à la hauteur de la réputation et du rayonnement de notre université, et d’en faire, à long terme, une tradition. Si des projets similaires avaient déjà, par le passé, été initiés, aucun d’entre eux ne nous avaient paru être à la hauteur de ce à quoi nous aspirions. C’est la raison pour laquelle la Fédé Paris 1 s’est approprié ce projet. L’ambition de ne pas réaliser un ersatz de gala universitaire s’est traduite, entre autres choses, par un plan de communication marginal, du moins sur la toile, consistant en un court métrage tourné et réalisé par des étudiants en cinéma. C’est ainsi que Coline, apprentie réalisatrice, et David, futur producteur, ont progressivement élaboré ce film de quelques minutes, destiné à promouvoir notre projet. Tandis que la première réunissait une équipe de techniciens étudiants, le second organisait la partie pratique et logistique du tournage. Le synopsis s’est, quant à lui, formé grâce aux idées des uns et aux propositions des autres, changeant tous les jours pendant plus d’un mois, au rythme des saisons, des humeurs et des

8 I La Voix de la Sorbonne

rebondissements constants, il faut l’avouer, de l’aventure. La plus grande difficulté fut de trouver le budget nécessaire à la réalisation d’un court-métrage. La location du matériel de tournage atteignant des coûts astronomiques, et le service de communication de Paris 1 s’étant montré favorable et compréhensif, la solution s’est impo-

Rester toute une nuit à la fac après y avoir passé la semaine ne constitue pas, à proprement parler, un rêve pour l’étudiant lambda. Néanmoins, le plaisir de donner vie à un projet porté à bout de bras par des gens que rien ne réunissait a priori a supplanté la fatigue et le stress. Certes, rien ne se passait comme prévu. Bien sûr, le jour pointait

Remerciements Technique : Production Fédé Paris 1 (Alan DISEGNI Tolgay OZTURK) David Besserman (Producteur délégué) Mise en scène Coline DUMAYET (Réalisatrice) Anys BENALI (Réalisateur) Maude DAVY-ZELLER (Assistante Réal) Régie générale David BESSERMAN (Régisseur) Tolgay ÖZTÜRK (Régisseur Adjoint) Image David JACQUES (Chef Opérateur) Thibault LHUILLERY (Assistant Caméra) Héloïse ROUSSEL (Electro) Morgan (Monteur)

sée d’elle-même : le tournage aurait lieu en une nuit, dans les locaux de l’université, au centre du Panthéon. L’aide apportée par différents membres de la Fédé et de la faculté a alors été déterminante dans la réalisation finale du projet. Si d’aucuns ont fourni des camions, d’autres ont passé leur journée à les conduire, tant pour aller chercher le matériel que pour acheter à manger. Tandis que certains jouaient les régisseurs, d’autres s’improvisaient directeur de casting. Pressés par le temps, nous nous devions de faire preuve d’efficacité.

et des scènes manquaient. Pourtant, l’essentiel était là. Le film était dans la boîte. Il restait à le monter et nous pourrions le diffuser. Time to bed ? Certainement pas ! Il fallait rendre les caméras et la grue, nettoyer le bazar que nous avions répandu, rapporter les véhicules à leurs propriétaires, bref, il fallait tenir encore quelques heures. Le résultat vous a depuis été présenté. Nous espérons qu’il vous a plu. Si le récit de ce projet vous a donné envie, n’hésitez pas à nous contacter. Les associations que nous sommes ont soif de nouveaux projets, et de créativité.

Maquillage Julie PETIT (Maquilleuse) Casting : Vincent PAQUOT (Comédien) Nina LOPATA (Comédienne) Nous remercions également Emilie NAOURI (Secom) Jean-Marc LEHU (Directeur Secom) Mr BISAPULTRA Sarah BISAPULTRA Alan DISEGNI (Président Fédé Paris 1) Sacha BENSAHEL-MERCIER (Trésorier Fédé Paris 1) Léa MOLINA (Secrétaire Générale Fédé Paris 1) Clémence ARBOGAST (Présidente ADES) Tolgay ÖZTÜRK Avril 2012


PRATIQUE VIE ETUDIANTE

Réaliser son projet avec le FSDIE : mode d’emploi Q

uelle proportion d’étudiants a saisi le sens de la ligne « Vie étudiante » qui compte pour 16 euros dans le total des droits d’inscription annuels ? Trop nombreux sont les étudiants qui ignorent l’existence même du Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE). Il a pour objet le financement des projets étudiants à vocation sociale, culturelle ou sportive. Chaque étudiant (non boursier) abonde le fond à hauteur de 16 euros. Avec près de 40 000 étudiants, l’Université Paris 1 dispose donc du fonds le mieux doté de France. Alors qu’une partie considérable des fonds n’est pas allouée, la vocation de cette page est de favoriser la réalisation des projets étudiants de Paris 1 en diffusant les informations nécessaires à leur réalisation.

Phase 1 : Quels projets pour le FSDIE ? La première condition d’éligibilité d’un projet est l’inscription d’au moins un étudiant au sein de l’université dont le fond est sollicité. Dès lors, tout projet à caractère social, culturel ou sportif peut faire l’objet d’un financement.

Phase 2 : Retirer un dossier. Un dossier de demande de financement par le FSDIE de Paris 1 peut être retiré dans l’une des antennes du service de la vie étudiante. La première se situe dans la Cour d’honneur du centre Panthéon, la seconde au 9e étage du centre Pierre MendèsFrance. L’élaboration de dossiers fait d’ailleurs partie intégrante des missions du service : ses agents seront donc à même de répondre à toutes questions relatives à la conception du projet et à son financement par le FSDIE.

Phase 3 : Déposer un dossier. Pour être examiné par la Commission sociale d’établissement, tout dossier déposé doit nécessairement Avril 2012

comporter les éléments suivants : La fiche de renseignements transmise par le service de la vie étudiante, une présentation écrite du projet Ses retombées pour l’université et ses étudiants et un budget prévisionnel à l’équilibre.

critères d’attribution de la subvention sont les suivants : le nombre d’étudiants portant le projet inscrits dans l’université dont le fonds est sollicité ; les retombées pour l’université et les étudiants ; l’existence ou non d’autres sources de financement du projet.

Phase 4 : Être auditionné par la Commission sociale d’établissement.

Phase 5 : Le versement de la subvention.

L’audition de l’un des porteurs du projet par la Commission dite FSDIE, seule instance souveraine pour l’attribution de subventions, est indispensable. La Commission, présidée par le Vice-président du Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU) et composée d’élus

« Tout projet à

Le service contacte dans les délais les plus brefs les étudiants ayant été auditionnés par la Commission. Si la Commission statue en faveur du versement de tout ou partie de la subvention demandée, sa décision est transmise par le Vice Président du CEVU au Conseil d’administration qui la ratifie. L’agent comptable peut alors procéder au versement de la subvention sur le compte bancaire de l’association qui en bénéficie.

caractère social, culturel ou sportif peut faire l’objet

d’un financement

»

étudiants et de représentants des associations étudiantes, siège en principe deux fois par semestre. Les principaux

Si le FSDIE est certainement le mode de financement le plus facile d’accès pour les étudiants, d’autres institutions soutiennent les projets étudiants, parmi lesquelles le CROUS de Paris : Contacter le service culturel au 01.40.51.37.03. Dernière commission en juin 2012 La Voix de la Sorbonne I 9


CARNET DE VOYAGES

A ne pas rater: le Sziget Festival !

S

ziget. Un mot qui signifie « île » en hongrois, et un raccourci pour évoquer le plus grand festival open air d’Europe, né sur l’île d’Óbuda, au cœur de Budapest. Une île coincée entre deux bouts de Danube, en apparence calme et sans grande originalité. Sauf huit jours dans l’année, en plein mois d’Août. Elle est alors envahie par 400000 festivaliers, Hongrois ou routards venus des quatre coins du monde. Petit tour sur le festival qui a gagné en 2011 le titre de Meilleur Grand Festival Européen, décerné par les European Festival Awards.

Qu’on y reste durant huit jours ou qu’on y fasse une simple étape, on y croise des inconnus, des amis, des connaissances ou des routards rencontrés dans la ville précédente, à Vienne ou Sarajevo. Il y a même un « French Camping » : tout une partie de l’île est réservée à nous autres franchouillards ! Mais s’y installer n’est pas une obligation, au contraire : au Sziget, on plante sa tente où on veut (on déconseille cependant de se mettre à côté de la Party Arena...)!

10 I La Voix de la Sorbonne

Après une édition 2011 monstrueuse (Kasabian, Gotan Project, The Chemical Brothers, The Prodigy, ou encore Empire of the Sun, Trentemoller ou Interpol), l’année 2012 n’aura pas à rougir puisqu’on verra se produire sur la fameuse île des groupes comme LMFAO, The Stone Roses, The XX, Fink ou Placebo pour leur grand retour, mais également Sergent Garcia, Magnetic Man, Korn ou l’Orchestre national de Barbes. Et bien d’autres encore ! On vous invite à consulter le site du Sziget

2012, où la programmation s’étoffe de semaine en semaine ! Et on vous cite des artistes parmi les plus connus, qui investissent en majorité la grande scène (capacité de 50 000 personnes), mais le festival compte en tout 15 scènes, autant d’occasions de profiter de l’éclectisme du festival et de découvrir des groupes du monde entier, dont certains bien moins connus mais tout aussi talentueux. Sziget, ce n’est évidemment pas uniquement des concerts : une multitude de stands et d’activités sont proposées : escalade, volley, patin à glace (oui oui, en plein été), un camp culturel et même une « Hugging scene » !

remettre de vos émotions de la veille dans l’un des nombreux bains thermaux de la ville. Les organisateurs du festival vous proposent d’ailleurs un Citypass pour profiter des transports en commun, des bains et des plages sans compter ! Vous l’aurez compris, habitués des festivals ou pas, du 6 au 13 août 2012, le Sziget Festival est à ne pas rater... Plus d’infos sur www.szigetfestival.fr !

On vous invite aussi, bien sûr, à profiter de vos débuts de journées pour traverser le fleuve et sillonner les rues de Budapest, la « perle du Danube », ou simplement vous

Avril 2012


CARNET DE VOYAGES

Et si vous tentiez les Balkans ?

L

orsque l’on pense aux Balkans, des images clichées nous viennent rapidement en tête : les vampires, les guerres intestines du Kosovo, l’ex-URSS. Pourtant ce kaléidoscope sommaire ne peut résumer cette région d’Europe à la culture foisonnante et variée et aux surprises multiples. Et si vous trainiez vos guêtres dans les Balkans?

Les Balkans qu’est-ce que c’est ? C’est une aire géographique et culturelle qui désigne des pays de l’Europe du Sud Est. On peut inclure l’Albanie, la Bosnie, Croatie, le Kosovo, la Macédoine, le Monténégro, la Bulgarie, Roumanie, la Serbie, la Slovénie, la Turquie... Pas si loin que ça de nous, ces pays sont pourtant totalement dépaysants. Petite sélection. Macédoine et Monténégro Peu connus, ces deux petits pays valent pourtant le détour. On peut éviter les capitales qui ne sont pas extrêmement

Avril 2012

intéressantes (notamment Podgorica) mais l’on s’attardera sur des petits villages pour la Macédoine. Dépaysement complet, dans les petites villes, les habitants ne connaissent pas un mot d’anglais avec des paysages à vous couper le souffle. Mais l’une des villes qu’il faut absolument voir est Orhid, ville touristique qui mélange artisanat, folklorisme et connue pour ses ruelles pavées, bordées de maisons aux façades blanches ainsi que pour son lac et son île aux serpents (sandales s’abstenir !). Ne pas manquer aussi le festival du film français d’Ohrid fin juin-début juillet et le festival d’été Ohrid qui organise des événements de musique classique. Monténégro : outre les stations balnéaires qui sont certes agréables mais bondées de touristes (la côte d’Azur balkanique) on vous conseille les parcs nationaux et les bouches

Drina River, Bosnie-Herzégovine

du Kotor, qui représentent incontestablement le plus grand intérêt d’un séjour au Monténégro, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Newborn, Pristina, Kosovo

Bosnie Herzégovine et Serbie Deux pays qui évoquent une bien sombre époque pour les Balkans, mais qui valent pourtant d’y passer quelques jours. Les paysages montagneux y sont là aussi magnifiques, mais on retiendra surtout l’atmosphère qui habite les deux capitales, Sarajevo et Belgrade. Carrefours entre l’Orient et l’Occident, balafrées par le siège ou les bombar-

dements, elles comptent aujourd’hui parmi les villes les plus agréables où séjourner. Sarajevo, nichée au coeur d’une vallée, vaut le détour autant pour les leçons d’histoire qu’elle nous apporte que par ses bazars, ses superbes collines et sa bouillonante vie nocturne, symbole d’une jeunesse délivrée et d’un multiculturalisme aujourd’hui apaisé. Belgrade a plus des allures de grande ville, mais l’atmosphère y est tout aussi conviviale et sa vie nocture n’a rien à envier aux autres capitales européennes ! Après s’être baladé de la vieille ville à la forteresse, en passant par une des plus belles rues d’Europe de l’Est, Ulica Knez Mihailova (la rue du Prince michel), vous serez étonnés par la vitalité d’une ville vieille de 7000 ans mais tournée vers l’avenir, qui se réveille avec envie, tout comme le reste des Balkans. La Voix de la Sorbonne I 11


SPORT UNIVERSITAIRE

A la fac, faites aussi du sport ! L’université propose une cinquantaine de sports, à pratiquer toute l’année.

G

L’UEFAPS, c’est quoi ?

arder une activité physique régulière alors que cela ne fait plus partie de notre cursus scolaire à la sortie du lycée, c’est très facile avec l’UEFAPS (Unité d’Enseignement et de Formation des Activités Physiques et Sportives). D’abord, c’est gratuit ! Alors que pratiquer certains sports à Paris n’est pas à la portée de tous les étudiants, l’université Paris I permet répondre à toutes les envies. Garder la forme,

se détendre, découvrir une nouvelle activité, se perfectionner ou pratiquer la compétition, tout est possible à Paris I. Des sports les plus classiques qu’on a tous eu l’occasion de découvrir en cours d’EPS comme le tennis, l’athlétisme ou le football, aux sports moins habituels comme la voile, la boxe, la plongée, ou l’escrime, la variété d’activités proposées répondra à toutes les attentes. Ce n’est pas tout : s’inscrire à l’UEFAPS en début d’année permet de pratiquer jusqu’à deux sports différents par semestre !

’UEFAPS en quelques chiffres :

L

- 50 activités proposées toute l’année, pendant les deux semestres ! - Plus de 4000 étudiants inscrits et pratiquant le sport à l’Université Paris I - Plus de 25 installations sportives, essentiellement au Sud de Paris, autour des différents sites de Paris I, la carte et la liste détaillée sont disponibles sur le site Internet. - 18 professeurs titulaires disponibles toute l’année pour proposer un très grand nombre d’activités, à tous niveaux, mais aussi pour encadrer les étudiants et animer la vie sportive de notre université.

Un coup de pouce pour

valider son année ou obtenir une mention !

A

voir une activité sportive à Paris I, c’est aussi un bon moyen de gagner des points : on peut s’inscrire en bonus - et gagner jusqu’à 0,5 points dans sa moyenne générale à chaque semestre – ou en UE et valider une matière (selon les U.F.R et avec une trentaine d’activités), il s’agit alors d’une inscription en « formation qualifiante », qui peut être cumulée avec une inscription dans un autre sport, en « formation personnelle » (la performance n’apporte alors pas de bonification particulière).

E

Pratiquer le sport en compétition :

n plus de l’UEFAPS, l’Université Paris I propose aux étudiants de d’adhérer à l’Association Sportive et de pratiquer un grand nombre d’activités en compétition. Vous trouverez un lien vers le site Internet de l’A.S sur celui de l’UEFAPS, permettant de connaître les modalités d’inscription, les activités proposées, les résultats ou encore les calendriers des compétitions.

12 I La Voix de la Sorbonne

Animer la vie étudiante :

L

’UEFAPS, ce n’est pas que la possibilité de pratiquer chaque semaine une ou deux des cinquante activités proposées ! C’est aussi un accueil, un encadrement et des évènements pour les étudiants, toute l’année, grâce à une équipe d’enseignants disponibles, motivés et à l’écoute, mais aussi une équipe administrative joignable tous les jours.

Un accueil d’abord, avec une présence tous les ans aux journées portes ouvertes de l’Université paris I, au centre PMF et au centre René Cassin, permettant aux futurs étudiants de trouver tous les renseignements qu’ils souhaitent. Des locaux à PMF également, ouverts du lundi au vendredi, au 8ème étage (bureau C 801). Un encadrement ensuite, avec des professeurs qui connaissent leurs étudiants ainsi que des groupes de niveaux qui permettent aussi bien de découvrir un nouveau sport que de se perfectionner et de progresser dans une activité que l’on pratique déjà depuis quelques années. Des évènements, enfin, comme la fête du sport organisée le 24 mai prochain, mais aussi un voyage au ski proposé en avril de chaque année et organisé par l’AS Paris I !

Pour plus d’infos sur le sport à Paris I, consultez le site Internet de l’UEFAPS : http://uefaps.univ-paris1.fr/ Avril 2012


SPORT UNIVERSITAIRE 3 questions à Christian Rean, directeur de l’UEFAPS - Quand s’inscrit-on ? Peut-on pratiquer plusieurs sports ? Il faut s’inscrire début septembre, avant la reprise des cours. Il est possible de pratiquer deux sports différents. - Les barèmes des différents sports sont-ils adaptés à des débutants ? Oui bien sûr puisque nous avons des activités tous niveaux - Pour les athlètes de haut niveau, comment ça se passe ? S’ils sont sur les listes officielles de la Jeunesse et Sports, ils ont droit à un bonus en représentant l’Université Paris I aux compétitions. Vous trouverez plus de précisions sur notre site Internet.

La fête du sport à Paris I : C’est après les examens, et c’est ouvert à tous !

I

nscrits ou pas à l’UEFAPS, vous êtes tous les bienvenus le 24 mai 2012 à partir de 14h au C.S.U Jean Sarrailh (31 avenue Georges Bernanos, dans le 5ème, au RER PortRoyal, juste à côté du CROUS). Pour une

Avril 2012

participation symbolique de 2 euros, vous pourrez participer aux tournois de Badminton et de Futsal, ou bien simplement découvrir deux activités proposées toute l’année par l’UEFAPS : l’Escalade et la Danse Latino !

La Voix de la Sorbonne I 13


BONS PLANS

Pour le jour et la nuit, nos bons plans à Paris !

U

n classement mondial des 50 villes «où il fait bon être étudiant», réalisé début 2012, plaçait Paris et ses grandes universités en n°1, devant Londres, Boston et Melbourne ! Pour que Paris ne déroge pas à sa réputation voici quelques « bons plans » étudiants !

Adresses, informations et sites utiles Le CROUS, centre indispensable pour tout étudiant qui veut se loger et se nourrir à moindres frais. Le Centre Médico-social Figuier dans le 4ème arrondissement vous propose des consultations gratuites mais est aussi un centre de dépistage anonyme et gratuit. Les Kiosques jeunes proposent aux jeunes des invitations et des tarifs réduits pour des concerts, spectacles, expos, salons, manifestations sportives, etc. Ils informent aussi sur la culture à Paris et renseignent sur les opérations et les aides proposées par la Mairie de Paris afin de soutenir les initiatives des jeunes parisiens. Les invitations et tarifs réduits sont consultables sur le site www.jeunes-paris.fr et sont à retirer dans l'un des 3 Kiosques Jeunes de Paris (Kiosque Jeunes Le Maris, Kiosque Jeunes Champ de

Mars, Kiosque Jeunes Goutte d’or).La billetterie théâtre du service de la vie étudiante propose aussi des places de théâtre à prix réduit, en face de la cafétéria du centre Panthéon! Coiffeur : coupe de cheveux express à 10 euros à la Gare Montparnasse ! Entrée Porte Océane (Niveau Mezzanine)

14 I La Voix de la Sorbonne

A consulter : le petit livre de Paris gratuit de Diana Béraud et Aurélia Hermange à moins de trois euros, le site internet clubetudiant.com, jeunes.paris.fr, parisbouge.com, lesitemalin.com, parisgratuit.com …

Où manger, danser et boire Le restaurant Chez Gladines dans le quartier de la butte aux cailles: des prix cassés et une carte où l’on veut tout essayer, le tout dans une ambiance authentique malgré les touristes! On ne peut d’ailleurs pas réserver, mais on vous invite à siroter une sangria juste devant en attendant votre tour! Un inconvénient? Celui de repartir à quatre pattes tellement on est rassasié...

Le Tais et son couscous traditionnel kabyle, gratuit avec une conso les vendredi et samedi soir! La flèche d’or, le café Oz (maintenant victime de son succès, n’y allez pas trop tard!), le Showcase, l’Antidote, le Pantalon, le Gentleman, le Madmaker (Happy hours tous les mercredis soirs avec la carte AGP1!), le Hideout, The Wall, le Batofar...

Plein air Pour les plus matinaux, assistez à des cours de Gi Gong, « une gymnastique des organes » gratuitement tous les matins aux Buttes Chaumont avant de courir à la Sorbonne ! Mais que les fêtards se rassurent, ils peuvent se défouler dès le mois de mai sur les quais de Seine (quai Saint Bernard, Jussieu) en assistant à des cours gratuits de tango et de salsa grâce à l’association Paris danses en Seine. Avril 2012


BONS PLANS

Activités culturelles : Les poches vides mais la tête pleine !

L

es sorties ont été fatales à vos finances? Pas de problème, un portefeuille vide ne freine pas la culture! Si vous ne les connaissez pas encore, La Voix de la Sorbonne vous donne quelques astuces pour vous cultiver sans vous ruiner!

Musées, expositions et conférences Tous les musées de Paris sont gratuits pour les moins de 26 ans, et pour tous, tous les premiers dimanches du mois. Les musées de la ville de Paris (Petit Palais, Musée de la Vie romantique, Musée Carnavalet, Musée d’art moderne de la ville de Paris, la maison de Victor Hugo…) et leurs expositions permanentes sont gratuites, ainsi que les expositions temporaires à l’Hôtel de Ville ! Plus aucune excuse pour traîner sur Facebook le dimanche! Pour écouter sociologues, philosophes, juristes, islamologues et scientifiques en tout genre, le célébrissime Collège de France mais aussi le centre Pompidou, le musée du Quai Branly et l’Institut du monde arabe proposent des conférences gratuites ou des cafés littéraires et débats sur des sujets extrêmement divers.

Le Collège de France mais aussi le centre Pompidou, le musée du Quai Branly et l’Institut du monde arabe proposent des conférences gratuites ou des cafés littéraires et débats sur des sujets extrêmement divers.

Cinéma, théâtre et opéra Profitez de pièces à prix réduits sur billetreduc.com. Les cinémas d’art et d’essais dans le 5ème arrondissement sont non seulement d’une très grande richesse mais proposent des prix défiant toute concurrence. Aussi, le pass cinépassion, pass vendu à 2 euros valable jusqu’à 26 ans permet de bénéficier d’un tarif de 3 euros dans les cinémas Desperado, Action Christine, Grand Action. Le cinéma La Clef, cinéma porté sur les thématiques écologiques, politiques propose un tarif à 6 euros pour les étudiants. De plus grands cinémas aux Gobelins (UGC et Gaumont, 4,20€) et à la BNF proposent des tarifs réduits aux jeunes. Les jeudis de Bastille proposent chaque jeudi pour 5 euros des concerts à l’heure du déjeuner à l’Opéra Bastille. De 13h à 14, avec votre sandwich ou votre salade vous pouvez assister à des concerts ou rencontrer les auteurs et artistes. Réservation en ligne pour les concerts, les autres événements sont en accès libre 30 min avant la séance. Avril 2012

La Voix de la Sorbonne I 15


LA FÉDÉ PARIS 1

La Fédé et ses assos, pour vous au quotidien ! Historique

Création

Depuis des dizaines d’années, les associations se créent au sein de l’Université Paris 1 afin de contribuer de manière diverse au monde étudiant. La volonté de la Fédé Paris 1 est de créer une structure qui fédère durablement les associations de Paris 1 autour de plusieurs projets variés et étalés tout au long de l’année universitaire.

Créée en juin 2005, la Fédé Paris 1 est née de la réunion de plusieurs associations de filière (dont l’AGP1, association de gestion, et l’ASH, association de sciences humaines), et sous l’impulsion d’élus étudiants indépendants.

En effet, de nombreuses associations souhaitent mieux se connaître pour partager leurs expériences et leurs projets, organiser des événements en commun, s’entraider et surtout disposer d’une plateforme commune afin de représenter les étudiants au sein des conseils centraux.

La Fédé Paris 1 est aujourd’hui la première force représentative étudiante, avec 2 élus sur 5 au Conseil d’Administration (CA) et 6 élus sur 16 au Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU). Nos élus défendent vos intérêts et appuient le travail de vos associations de filières, qui travaillent de concert pour dynamiser la vie étudiante de notre université.

La Fédé Paris 1 : « pourquoi faire ? » Pourquoi l’AGP1 (Gestion) travaille-t-elle avec l’ASH (Sciences Humaines) ? Aussi étrange que ces collaborations puissent paraître, elles sont toutes motivées par un objectif commun : servir au mieux les étudiants. Tout au long de l’année, vos associations sont là à vos côtés. Elles vous offrent des services variés et toujours utiles ; elles organisent des évènements festifs ou culturels. Elles vous soutiennent dans votre orientation et dans vos révisions. Surtout elles sont là pour vous aider en cas de besoin, pour vous défendre. Nous croyons en effet qu’être au service des étudiants,

c’est aussi les représenter pour défendre leurs droits et leurs intérêts. C’est pourquoi la totalité des associations de filières sont également présentes dans les conseils de leur UFR. Et c’est pourquoi nous avons uni nos forces, aujourd’hui, pour vous représenter au sein des conseils centraux de Paris 1. Nous ne croyons pas qu’être élu soit une fin : c’est un moyen d’être entendu, bien sûr, mais aussi et surtout un moyen de participer à la vie de notre université. Etre élu, c’est une responsabilité, qui sous-tend d’être disponible à tout moment pour les étudiants. Pour cette raison, nos locaux vous sont toujours ouverts et nos élus à votre écoute.

Les associations membres ADDE, l’ Association des diplômes Droit-Economie Créée en 2008, l’ADDE a pour objet de fédérer, représenter et accompagner l’ensemble des étudiants de la double-licence et du double-M1 Droit-Economie tout au long de leurs études, et de leur constituer un réseau d’anciens. Avec de nombreux évènements à son actif et des élus en Conseil d’UFR, l’ADDE fait vivre sa filière et est fière de son bilan en moins de trois ans d’existence. L’ADDE adhère à la Fédé Paris 1 en 2011 et s’engage activement au coté des autres associations. adde@univ-paris1.fr

ADDG, l’Association du Diplôme Droit-Gestion L’ADDG se donne pour objectifs de promouvoir le diplôme auprès de professionnels, mais aussi auprès des étudiants et professeurs. L’ADDG s’emploie à dynamiser le groupe de double licence et à maintenir un lien effectif entre les différentes promotions d’étudiants par le biais d’organisation de soirées et de parrainage. gestiondroit@gmail.com

16 I La Voix de la Sorbonne

Avril 2012


LA FÉDÉ PARIS 1 ADES, l’Association des étudiants en Economie de la Sorbonne Fondée en mai 2010, L’ADES a pour vocation de dynamiser la filière économique de Paris 1 ; grâce aux nombreuses activités et évènements de l’association, et son action quotidienne au sein de l’université. Parmi les trois UFR compris dans les sciences économiques et de gestion, la filière économique compte près de 6 000 étudiants et représente le plus gros UFR en section économique de France. adessorbonne@yahoo.fr

AGP1, l’Association de Gestion de Paris 1 Fondée en 2004, l’association a pour objectifs de représenter les droits des étudiants de l’UFR 06, de défendre leurs intérêts matériels et moraux, de promouvoir et développer la filière de gestion, de favoriser l’entraide des étudiants de l’UFR, d’animer la vie culturelle, sportive et festive de l’Université et de développer des services pour ses membres. agparis1@yahoo.fr

AsEED, l’Association des étudiants de l’Ecole de Droit de la Sorbonne L’Association des Etudiants de l’Ecole de Droit de la Sorbonne est une toute jeune structure créée en juin 2010 qui a fédéré plusieurs associations de juristes préexistantes dans notre université. Ses objectifs sont : L’accueil et l’information des étudiants, la promotion des filières juridiques de l’école de droit de la Sorbonne, l’animation de la vie étudiante et l’aide à l’orientation et à la réussite des étudiants en droit. aseedsorbonne@yahoo.fr

ASH, l’Association des étudiants en Science Humaines de Paris 1 ASH : association des étudiants en Sciences Humaines de Paris1 panthéon Sorbonne. Une équipe d’étudiants motivés et bénévoles organisateur d’évènements culturels pour les étudiants. Dans le but de créer du lien social, ouvrir l’accès aux théâtres, au monde du spectacle et aux arts de façon générale, promouvoir de jeunes artistes et valoriser les filières d’histoire, d’histoire de l’art, d’archéologie et de Philosophie! ashparis1@yahoo.fr

ISAP 1, International Students Association of Paris 1 ISAP 1 est consacrée aux étudiants internationaux venant à Paris dans l'université historique et bien connue de Paris 1 Panthéon Sorbonne. L'équipe d'ISAP 1 est là pour vous aider pas à pas, avant et pendant votre séjour à Paris. contact.isap1@gmail.com

Le Pôle Panthéon-Sorbonne pour les Nations Unies Le Pôle Panthéon-Sorbonne pour les Nations Unies est une association d’étudiants de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, créée en 2010. Elle a pour vocation de promouvoir les « Model United Nations » (MUN), simulations de sommets de l’ONU, au sein de l’université et sensibiliser aux institutions. mun.paris1@gmail.com Avril 2012

La Voix de la Sorbonne I 17


PORTFOLIO

Paris 1 et le quartier latin


Crédits photo: Sarah Cantaloube, étudiante en Master Aménagement et Urbanisme


La Voix de la Sorbonne - Mai 2012