Issuu on Google+

vocation

N°12 N°17

emplois recrutements - concours et mobilité dans le service public actus --infos pratiques - dates des concours - tests et QCM

Tous le concou s recrute rs et ments

ÉTAT - TE RRITORIA LE - HOS PITALIÈR E - VILLE

DE pour s’ inscrir PARIS e mainte nant

DEVENIR FONCTIONNAIRE TERRITORIAL Le seul magazine spécialisé pour entrer et évoluer dans le service public

Qui recrute ? Les secteurs porteurs l Les modes de recrutement avec ou sans concours l Les métiers que vous pouvez exercer, avec ou sans diplôme, sans limite d’âge

50 QCM

POUR VOUS TesteR ET RÉVISER L’ACTUALITÉ

Réussir sA PRÉSENTATION EXPRIMER SA motivation N°17 - 2,90 E seulement AVRIL - MAI - JUIN 2014

RÉDACTION D’UNE NOTE • GUIDE PRATIQUE DE L’ÉPREUVE • CONSEILS ET MÉTHODOLOGIE

L 14734 - 17 - F: 2,90  - RD

FACE AU JURY

Élise, Romain, Alexis : ils témoignent et partagent leur expérience des concours avril - mai - juin 2014 / 1


CONCOURS Attaché territorial 2014

Bien s’entraîner pour mieux réussir avec La Documentation française ANNALES CORRIGÉES

Annales officielles des centres de gestion organisateurs + sujets corrigés des épreuves écrites et orales + guide pratique des épreuves + vraies copies de candidats + toutes les attentes du jury 9782110096456 28 €

9782110092533 10 €

2 /avril - mai - juin 2014

En vente chez votre libraire et sur www.ladocumentationfrancaise.fr

La documentation Française

9782110094315 19 €

9782110092991 12 €

9782110092052 19 €

9782110091086 12 €

978211092373 11 €

Des ouvrages complémentaires de méthode et de connaissances indispensables


Sommaire

Vocation Service Public est le magazine trimestriel publié par le Groupe Vocation Service Public www.vocationfonctionnaire.fr www.vocationenseignant.fr www.forum-concours.cap-public.fr Directeur de la publication Philippe Batreau philippe.batreau@vocationfonctionnaire.fr

Connaître la Fonction publique

RÉUSSIR LES CONCOURS

En Fait p. 4 L’actualité de l’emploi public Le Forum des candidats et des lauréats p. 8 Élise, Romain, Alexis... ils témoignent et partagent leur expérience des concours

Réussir la rédaction d’une note Méthodologie et conseils 50 QCM d’actualité Retour sur les faits du 1er trimestre 2014 Face au jury Réussir sa présentation personnelle Bien exprimer ses motivations Livres Concours Notre sélection pour se préparer

.........................................................................................................................................................

............

DOSSIER SPÉCIAL devenir fonctionnaire territorial Qui recrute ? Quels sont les secteurs porteurs ? Quels sont les modes de recrutement ? p. 14 Les métiers que vous pouvez exercer, selon votre niveau de formation p. 20 Le TOP 10 des métiers territoriaux p. 22 ...........

..........................................

..................................

Abonnez-vous et recevez en cadeau le livre des éditions Ellipses « La culture générale en 500 QCM » voir p. 43

Rédacteur en chef Olivier Davon redaction@vocationfonctionnaire.fr

..............................................

p. 26

...............................................................................................

p. 30

Editeur Antoine Ingold antoine.ingold@vocationfonctionnaire.fr

p. 34 p. 36 p. 44

Direction artistique SCOB - scob.o@wanadoo.fr

..........................

..................................................

..............................................................................................................

recrutements mode d’emploi Le calendrier des concours 2014 Les conditions pour s’inscrire Les dates dans toute la France Le carnet d’adresses du candidat Pour s’informer, se préparer, s’inscrire

......................................

.....................................

p. 38

p. 45

Publicité, annonces, opérations spéciales Tél. 09 81 92 05 59 pub@vocationfonctionnaire.fr Service des ventes - Destination Média reseau@destinationmedia.fr Tél. 01 56 82 12 06 (réservé aux dépositaires et marchands de journaux)

Edito Choisir la Fonction publique territoriale en 2014 La Fonction publique territoriale est le premier recruteur public avec 36 497 recrutements externes en 2011, dont les deux tiers sans concours (Derniers chiffres publiés par la DGAFP). Les missions de la Fonction publique territoriale continuent à se développer et se diversifier. Malgré les restrictions budgétaires, elle reste un réservoir d’emplois stables pour les dix prochaines années, à condition de s’adapter à ses modes de recrutement et ses nouveaux besoins. Notre dossier pour mieux connaître, choisir son métier et intégrer la FPT. La présentation personnelle est une partie de l’épreuve orale des concours de recrutement qui apparaît rassurante pour la plupart des candidats. Il suffirait de l’apprendre par coeur et de la réciter. Bien entendu, cela est une mauvaise perception de l’épreuve. Et si vous ne savez pas vraiment pourquoi vous êtes en face de ce jury d’oral d’admission, comment voudriez vous que le jury le sache ? S’il y a bien un moment où cette question méritera que vous ayez formulé des réponses construites et surtout, de manière anticipée, c’est bien lors de l’exposé de vos motivations. Voici les conseils de votre coach concours pour attirer favorablement l’attention du jury, et marquer des points. La Rédaction

Distribution MLP Impression SIEP (77)

Abonnement à Vocation Service Public Tarif normal France 8 numéros : 23,20 € DOM-TOM et étranger : (Par avion) + 16 €, soit 39,20 € abonnement@vocationfonctionnaire.fr Groupe Vocation Service Public Sarl de presse au capital de 15 000 € RCS Versailles 507 936 169 Adresse Rédaction : 53, rue Saint-Merry 77300 Fontainebleau Siège social : 33, avenue Auguste-Renoir 78160 Marly le Roi N° 17 - CPPAP : 1118 T 89656 ISSN : 2107 - 3341 - Dépôt légal : Avril 2014 CE NUMÉRO COMPORTE UN SUPPLÉMENT GRATUIT DE 32 PAGES «VOCATION ENSEIGNANT» ADRESSÉ À NOS ABONNÉS. La rédaction n’est pas responsable de la perte ou de la détérioration des textes et photos qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction, même partielle, sur tout support, de tout matériel publié dans le magazine est interdite. Photos de couverture Fotolia, 123RF

avril - mai - juin 2014 / 3


EN FAIT ACTUS Baisse des dépenses publiques ? Les français sont pour… Non seulement les français approuvent les restrictions budgétaires, mais ils sont plus d’un tiers à penser que les objectifs du gouvernement sont insuffisants. Dans un récent sondage réalisé par l’Ifop pour Acteurs publics et EY, 37 % des français pensent que le gouvernement doit aller plus loin que l’objectif des 50 milliards d’euros d’économies entre 2015 et 2017. Seulement 3 sur 10 pensent qu’il est suffisant. Mais 31 % estiment que l’effort demandé par ces 50 milliards d’économies risque d’empêcher le retour de la croissance.

Des recrutements en perspective pour renforcer la défense d’Internet

Faciliter l’intégration des jeunes dans la Fonction publique Le gouvernement a présenté mi-février, très discrètement, sa feuille de route sur l’égalité républicaine et l’intégration. Une série de propositions pourtant importantes, qui doivent moderniser et ouvrir au plus grand nombre - en particulier les publics défavorisés - les moyens d’accès au secteur public : recrutement sans concours, concours, apprentissage, stages, formation des agents, etc. L’objectif est de développer la diversité des modes d’accès pour mieux répondre aux besoins des administrations et surtout de faciliter l’intégration des jeunes en difficultés. Les mesures s’articulent en cinq axes : n Développer l’information sur les concours dès le lycée et surtout dans les universités avec des séquences d’information sur les filières et les modes de recrutement de la fonction publique. n Développer l’apprentissage par une simplification des procédures et une diminution des coûts pour les employeurs publics. 
 n Offrir plus de stages dans les administrations. 
 n Mieux former les agents pour la lutte contre les discriminations et la déconstruction des stéréotypes qui pénalisent le recrutement de certains publics en difficultés. 
 n Mettre en place des méthodes de recrutement non discriminantes.

Photo 123RF

Devant l’augmentation des attaques informatiques, le gouvernement a décidé de renforcer les moyens de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations (Anssi). De nouveaux locaux ont été inaugurés en février 2014 dans le 15e arrondissement de Paris, et ses effectifs seront renforcés passant de 350 agents à 500 d’ici 2015. L’Anssi met en œuvre une capacité permanente de veille, d’alerte et d’analyse. Son centre opérationnel de la sécurité des systèmes d’information, véritable pompier de l’Internet, conduit ou coordonne, tous les jours, les opérations de cyberdéfense pour parer les attaques et restaurer les systèmes.

4 /avril - mai - juin 2014

www.vocationfonctionnaire.fr


MIEUX CONNAÎTRE LA FONCTION PUBLIQUE

Enseignants, vers un statut modernisé

Une nouvelle convention mobilité inter fonctions publiques La Fédération Nationale des Centres De Gestion, le Centre Nationale de la Fonction Publique Territoriale, la Direction Générale des Collectivités Locales et la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique ont signé, fin janvier, une convention permettant de développer la dimension « interfonctions publiques » des ressources humaines. Cette convention doit permettre de dynamiser le marché de l’emploi public et faciliter la mobilité, de développer les échanges de bonnes pratiques de GRH et conforter le partage des données.

Lancement du portail de la validation des acquis de l’expérience Lancé par le ministère chargé de l’emploi, le nouveau site www.vae. gouv.fr s’adresse aux particuliers, employeurs et professionnels de la VAE. Il permet aux candidats à la VAE, comme à ceux qui les accompagnent, d’accéder en un seul lieu à toutes les informations nécessaires à leurs démarches. Le site répond notamment aux questions qu’une personne intéressée par le dispositif se pose : où se renseigner ? Quelle est la certification qui me correspond ? Comment constituer mon www.vocationfonctionnaire.fr

dossier et où le déposer ? Comment se passe l’évaluation ? Le portail propose aussi aux employeurs une série de fiches « outils » pour soutenir l’employé dans sa démarche, ou les possibilités de financement d’un projet collectif ou individuel de VAE. Le rôle, les objectifs des professionnels de la VAE (conseiller, accompagnateur, membre de jury et animateur territorial) ainsi que les bonnes pratiques constituent la troisième porte d’entrée du portail. www.vae.gouv.fr

Un accord entre le ministère de l’Éducation nationale et les syndicats a été conclu le 12 février afin de redéfinir les missions des professeurs de l’enseignement secondaire. Les textes qui encadraient la profession dataient de 1950 et une modernisation s’imposait. Pour Vincent Peillon (remplacé depuis par Benoît Hamon), “C’est le serpent de mer, ça fait plus de soixante ans qu’on dit « les décrets de 50 ». Ça a été dans le débat politique ces quinze dernières années, avec beaucoup de gens qui prétendaient qu’il fallait faire ça… personne ne l’a jamais fait. Je suis content que nous soyons arrivés à un accord, en tout cas avec les syndicats les plus représentatifs.” Cet accord doit permettre la présentation d’un décret devant le parlement définissant de nouvelles mesures qui entreront en vigueur à la rentrée 2015. Parmi les nouveautés, on peut noter la disparition de la décharge de “cabinet d’histoire-géographie” qui prenait en compte le temps de gestion des cartes affichées en classe. De nouvelles indemnités vont apparaître intégrant la coordination de la discipline et des niveaux au sein des classes. L’identité professionnelle sera «sécurisée». «C’est une très grande avancée, aussi, d’avoir pu faire reconnaître qu’il y a des tâches spécifiques, que certains enseignants peuvent vouloir faire à un moment donné et qui doivent être rémunérées sous forme indemnitaire particulière, ce n’était pas la tradition». L’évolution du métier est prise en compte et le ministre avait insisté sur le fait que les professeurs «évoluent dès lors qu’on reconnaît le travail qui est le leur, dans sa complexité, dans sa difficulté, dans le dévouement qu’il demande. Les fameux « décrets de 50 » vont enfin céder la place à des statuts plus en phase avec la réalité du métier».

avril - mai - juin 2014 / 5


EN FAIT ACTUS Fusion métropoledépartement, l’accélération

Le télétravail, sous utilisé dans le secteur public

Photo 123RF

Une étude publiée par le CNFPT fin février montre que le télétravail peine à s’installer dans la fonction publique : moins de 2 % des agents y ont recours, contre 9 % dans le secteur privé, et certains pays européens affichent des taux de plus de 30 %. Ce mode de travail est pourtant porteur d’économies qui sont estimées à 1 600 euros par agent et par an. Il limite les temps et les coûts de transports : selon l’étude, pour 85 agents en télétravail, une journée représente une économie de 7 400 km et 1.1 tonne de CO2. Cette formule présente également des avantages et «un niveau de satisfaction élevé» pour les agents : gestion du temps, garde des enfants, etc. Les principaux freins sont présents dans les services de gestion des ressources humaines et chez les employeurs qui craignent que le ratio effectivité du travail / temps de présence soit pénalisé, mais aussi que la revendication du droit au télétravail devienne inaliénable sans possibilité de retour à une forme plus traditionnelle de présence.

6 /avril - mai - juin 2014

La loi sur les métropoles promulguée fin janvier 2014 est la première étape vers la mise en place des grandes métropoles. Dans sa conférence de presse du 14 janvier, François Hollande a clairement indiqué que le modèle de la métropole lyonnaise est un exemple à suivre dans le fonctionnement territorial. La loi du 28 janvier prévoit déjà 14 futures métropoles pour lesquelles le schéma de l’absorption du département par la métropole est privilégié. Les prochaines sur la liste seront certainement Paris et sa petite couronne et Marseille-Aix en Provence avec peut-être une extension jusqu’à Arles. Le second volet du projet de loi de décentralisation, prévu pour avril devrait apporter des clarifications sur les intentions du gouvernement. Deux modèles sont envisagés. Dans certaines zones, la grande métropole engloberait tout le territoire du département comme à Paris, dans d’autres, un reste de département subsisterait avec des compétences essentiellement sociales. Le gouvernement envisage une application à deux vitesses. Le volontariat pour la fusion de certaines régions ou le mariage entre communes, et la loi pour l’amalgame entre les départements et les métropoles. Les élus locaux avertissent contre toute précipitation, mais le gouvernement envisage un délai relativement court. On parle de 2016 pour que l’absorption des départements soit devenue réalité.

L’e-administration, un secteur à développer D’après un sondage IFOP pour Acteurs publics et Ernst & Young, 9 personnes sur 10 sont prêtes à faire leurs démarches administratives sur Internet pour gagner du temps et réduire les dépenses des administrations. Pour 61 % des personnes interrogées, la France est en retard dans la mise en place des moyens pour développer l’e-administration.

www.vocationfonctionnaire.fr


Société du Groupe Matmut dédiée aux agents publics

SERVIR LE PUBLIC EST VOTRE MÉTIER BIEN VOUS ASSURER EST LE NÔTRE

En rejoignant AMF AssurancesYRXVSURðWH]GH5ÒSRQVHVVSÒFLDOHPHQW GÒGLÒHVDX[DJHQWVSXEOLFVVDQVVXSSOÒPHQWGHFRWLVDWLRQ

=i/0*<3,:! (<;646;6¯ +LZ NHYHU[PLZ K»HZZ\YHUJLZ JSHPYLZ WV\YWLYTL[[YLnJOHJ\UKLZ»LUNHNLY LU[V\[LJVUUHPZZHUJLKLJH\ZLL[ KLZYtK\J[PVUZnJ\T\SLY!

(]HU[HNLWL[P[YV\SL\Y(\[V AMF Assurances H]HU[HNL OP]LYIVUJVUK\J[L\YoNLK\ ]tOPJ\SL¯ *V\]LY[\YL ZHUZ Z\WWStTLU[ KL JV[PZH[PVUKLZ[YHQL[ZLMMLJ[\tZWV\Y ILZVPUKLZLY]PJL :\WWYLZZPVUKLMYHUJOPZLLUJHZKL KtNYHKH[PVUZ KL ]V[YL ]tOPJ\SL WLY ZVUULS LU SPLU H]LJ ]VZ TPZZPVUZ WYVMLZZPVUULSSLZ

/()0;(;065! 9i:0+,5*,7905*07(3, :,*65+(09,+655i, ,536*(;065¯

9tK\J[PVUZ\YSHJV[PZH[PVU9tZPKLUJL 7YPUJPWHSL WV\Y SLZ HNLU[Z SVNtZ WHY UtJLZZP[tHIZVS\LKLZLY]PJL

‹:V\[PLU WZ`JOVSVNPX\L LU JHZ K»t]tULTLU[ [YH\TH[PZHU[ SPt n ]VZ MVUJ[PVUZ

,_[LUZPVUZKLNHYHU[PLZLUJHZKL T\[H[PVUL[KLKtTtUHNLTLU[

‹(ZZPZ[HUJL O Q LU JHZ K»HJJPKLU[ V\ KL THSHKPL SVYZ K»\U KtWSHJLTLU[WYVMLZZPVUULS

(**0+,5;: *69769,3:! 4<3;090:8<,: (**0+,5;:+,3(=0, 7V\Y]V\ZWYV[tNLYLUJHZK»HJJPKLU[Z KLSH]PLJV\YHU[L!QHYKPUHNLIYPJV SHNLZWVY[Z¯TtKPJH\_L[K\[YH]HPS H]LJ\ULPUKLTUPZH[PVUWV\]HU[HSSLY Q\ZX\»nTPSSPVUK»L\YVZLUJHZKL ISLZZ\YLZNYH]LZ

,UJVTWStTLU[KL]V[YLWYV[LJ[PVU Z[H[\[HPYLNHYHU[PLKLZWLY[LZKLYL ]LU\ZWYVMLZZPVUULSZKuZSLLYQV\Y K»HYYv[KL[YH]HPSPUJS\HU[SHWLY[LKL WYPTLZ L[ K»PUKLTUP[tZ ZV\TPZLZ n S»PTW[Z\YSLYL]LU\

;YVPZUV\]LSSLZMVYT\SLZWV\Y\ULJV\ ]LY[\YLt[LUK\LZHUZH]VPYnJ\T\SLY KLZVW[PVUZJV„[L\ZLZ

4<3;0.(9(5;0,: 796-,::0655,33,: +,:(.,5;:7<)30*:

3VJH[HPYLV\WYVWYPt[HPYLLUHWWHY [LTLU[V\LUTHPZVUH]LJV\ZHUZ QHYKPU¯=V\Z[YV\]LYLaSHYtWVUZLX\P ]V\ZJVYYLZWVUK

7V\YVW[PTPZLY]V[YLWYV[LJ[PVU WLYZVUULSSLH\KLSnKLJLSSLK\L WHY]V[YLHKTPUPZ[YH[PVU

,_[LUZPVU ZHUZ Z\YJV„[ KL S»HZZ\ YHUJLK\SVNLTLU[TPZnKPZWVZP[PVU L[ KLZ IPLUZ LTWVY[tZ VYKPUH[L\Y IHNHNLZ¯LUtJVSLKLSH-VUJ[PVU 7\ISPX\L

‹7YV[LJ[PVU1\YPKPX\Lt[LUK\LLUJHZ KL SP[PNL SPt n ]V[YL ]PL WYVMLZZPVU ULSSLL[KtMLUZLKL]VZKYVP[Z ‹.HYHU[PL 9LZWVUZHIPSP[t JP]PSL MH\[L WLYZVUULSSL Kt[HJOHISL KL ZLY]PJL V\HI\ZKLMVUJ[PVU

4PUPT\TKL�WHYWYtSu]LTLU[ +VJ\TLU[UVUJVU[YHJ[\LS3»LUZLTISLKLZNHYHU[PLZt]VX\tLZKHUZJLKVJ\TLU[Z»HWWSPX\LKHUZSLZSPTP[LZL[JVUKP[PVUZKtMPUPLZH\_JVU[YH[Z  6MMYLZ[HYPMHPYLZZV\TPZLZnJVUKP[PVUZKPZWVUPISLZLU(NLUJLZ  9tWVUZLZPUJS\ZLZH]LJSLJVU[YH[/HIP[H[PVU9tZPKLUJL7YPUJPWHSL  7YLZ[H[PVUZYtHSPZtLZWHYMatmut Protection JuridiqueY\LKL:V[[L]PSSL9V\LU  7YLZ[H[PVUZYtHSPZtLZWHY04(.0, AMF Assurances:VJPt[tHUVU`TLnKPYLJ[VPYLL[JVUZLPSKLZ\Y]LPSSHUJLH\JHWP[HSKL €LU[PuYLTLU[SPItYtU‡ 9*:9V\LU ,U[YLWYPZLYtNPLWHYSL*VKLKLZ(ZZ\YHUJLZ:PuNLZVJPHS!Y\LKL:V[[L]PSSL9V\LU

‹(PKLPTTtKPH[LLUJHZK»PUHW[P[\KL WYVMLZZPVUULSSL[V[HSLL[KtÄUP[P]L

PRÉVU POUR VOUS SIMPLIFIER LA VIE KLZV\[PLUH]LJSH7YV[LJ[PVU 1\YPKPX\L  WV\Y ]V\Z HPKLY n YtZV\KYL]VZJVUÅP[Z K»HJJVTWHNULTLU[H]LJ\UL HZZPZ[HUJL LMÄJHJL O QLUJHZKLKPMÄJ\S[t KLJVUÄHUJLH]LJSLZZLY]PJLZ K\Groupe Matmut!YtWHYH[L\YZ HNYttZ Z[HNLZ WYt]LU[PVU HW WSPJH[PVUZ TVIPSLZ (ZZPZ[HUJL L[,KtJSHYH[PVU¯

76<9=6<:*65:,033,9 +(5:=6:*/60? +»(::<9(5*,:

HTMHZZ\YHUJLZMY


LE FORUM TÉMOIGNAGES

Tranches de WEB Cap Public (nouveau nom de Mobilité Territoriale), est le Forum des candidats aux concours des trois Fonctions publiques. Il accueille chaque mois des dizaines de milliers de candidats et de lauréats. Certains d’entre eux témoignent ici et partagent leur expérience. Galerie de portraits.

J

Elise,

2 semaines pour préparer l’épreuve sportive et l’oral. Même sportif, il ne faut pas négliger une bonne préparation physique car l’épreuve qui paraissait simple s’est avérée être beaucoup plus difficile ! Je suis très sportive et j’ai minimisé la difficulté de cette épreuve, résultat une note de 10/20 ! Très déçue de cette note malgré avoir eu la meilleure note parmi les 8 filles de mon groupe... Les examinateurs nous ont beaucoup motivé avant et pendant l’épreuve et ont encouragé ceux qui avaient échoué à mieux se préparer pour la prochaine participation. Nous étions 16 convoqués ce jour là et seulement 9 ont réussi l’épreuve !

Le lendemain de cette épreuve sportive j’étais gonflée à bloc pour l’entretien avec la psychologue et l’oral avec le jury composé de gradés de la gendarmerie. L’entretien avec la psychologue, d’une durée de 30min, PENDANT LES ÉPREUVES est une épreuve assez imdans un corps de métier où Il y avait une très bonne pressionnante, la psycholoil est possible d’évoluer. entente entre les candidats gue enchaîne les questions et note toutes les réponses J’ai préparé le concours sur données sur une feuille vierge (motivations, défauts, plusieurs mois, en me renseignant sur les différents qualités, ce que pense les proches ...) et ce qui pourrait forums et avec un livre de préparation aux concours être le plus déstabilisant pour certain serait qu’elle ne de sous-officier de Gendarmerie. Le jour J, j’ai été laisse rien paraître ! impressionnée par le nombre de personnes présentes L’épreuve orale et l’entretien de motivation ne m’ont dans les halls et par la qualité de l’organisation. Les pas stressés plus que ça, et je les ai plutôt bien vécu. différentes épreuves demandent une grande concenLe jury était attentif et il orientait ses questions en tration et encore plus pour les dernières épreuves car fonction des réponses données précédemment. la fatigue en fin d’après midi se fait ressentir. Admissible aux épreuves écrites, il ne me restait que

du concours de 24 ans, lauréate gendarme

8 /avril - mai - juin 2014

’ai passé en septembre 2012 le concours de sous-officier de Gendarmerie et je l’ai obtenu. J’ai choisi de m’inscrire à ce concours tout d’abord pour être utile aux citoyens et à mon pays, exercer un métier où le social est important, et où je peux être en contact constant avec la population. Enfin, c’est un métier dans lequel je pense m’épanouir professionnellement,

www.vocationfonctionnaire.fr


MIEUX CONNAÎTRE LA FONCTION PUBLIQUE

A

près une maîtrise et un master 2 de droit des affaires spécialité droit fiscal, j’ai décidé, immédiatement après la fin de mes études, de tenter le concours d’inspecteur des finances publiques. s ce an n Le métier d’avocat fi ur des 23 ans, Inspecte était celui vers lequel publiques je me dirigeais mais des expériences en cabinet m’ont permis de comprendre que le service public était davantage fait pour moi.Je me suis préparé avec le CNED, mes notes prises pendant les cours magistraux à l’Université, ainsi qu’avec plusieurs livres (« Inspecteur des finances publiques » publié chez Foucher, le manuel de droit public publié par la Documentation française). Outre les nombreuses fonctions passionnantes auxquelles il peut conduire, le concours d’inspecteur présente deux avantages pour les candidats. D’une part, le choix des matières est assez large : économie, droit civil, droit public, droit européen, droit des affaires,

Alexis

mathématiques, comptabilité, finances publiques, économétrie. D’autre part, les candidats ont la possibilité de prendre la même discipline à l’écrit et à l’oral de spécialité ; cela permet d’optimiser les révisions. J’ai commencé à me préparer au mois de janvier 2013, en compilant tous les documents correspondant au programme officiel de la matière choisie (droit public en ce qui me concerne). Cette phase demande du temps - car il faut veiller à être le plus complet possible, à varier ses sources et, surtout, à les actualiser- mais il est possible de la cumuler avec la fin de son cursus universitaire. Ce fut mon cas. S’en est suivi le moment des révisions proprement dites, au cours de l’été. Pour les écrits, le fait de maîtriser la méthode de la note de synthèse et, surtout, d’être imprégné de sa philosophie (il ne faut ni disserter, ni commenter) est indispensable, de même qu’une bonne connaissance du programme de la matière choisie. Pour l’oral, il s’agira de reprendre ses connaissances, de les actualiser à nouveau - si besoin est- et de bien préparer l’entretien de motivation. Un conseil : suivre l’actualité et rester soi-même.

Pascal

Quand je suis entré dans l’Armée de Terre à 18 ans, j’ai intégré une communauté humaine et soudée, à la fois accessible à tous et ouverte sur le monde. J’ai toujours voulu être militaire car pour moi c’est un métier qui a du sens, un métier utile pour soi et pour les autres. Être militaire, c’est s’engager à être solidaire en toutes circonstances, et particulièrement en opérations extérieures. Pour moi, c’est plus qu’un métier, c’est une passion ! Cet esprit, je le partage avec ma banque : la Banque Française Mutualiste. Créée par les mutuelles de la Fonction Publique pour les agents du secteur public, la BFM me propose une offre bancaire attractive, qui répond à mes besoins spécifiques, tout en restant fidèle à ses valeurs mutualistes.

La mobilité fait partie intégrante de la vie d’un militaire. Et la BFM m’accompagne partout où je vais. Où que je sois, en opération à l’étranger, j’ai accès aux mêmes services bancaires qu’en France. Toutes les dépenses liées à mes déplacements sont facilitées grâce à son offre spécifique, dédiée aux militaires. Mais plus encore, la BFM reste proche de moi. À travers sa page Facebook dédiée aux militaires, www.facebook.com/militaires(1), elle me donne accès à de nombreuses informations sur des sujets pratiques et sur les problématiques de l’isolement et d’organisation de la vie. Une nouvelle fois la BFM me prouve qu’elle s’adapte à mon quotidien ! Je sais que je peux toujours compter sur elle. Contenus édités sous la responsabilité exclusive de BFM.

(1)

Pour en savoir plus : avril - mai - juin 2014 / 9

Publi-rédactionnel - Avril 2014 - © Groupe Opéra - Photo © Thinkstock. Facebook est une marque déposée de Facebook Inc.

26 ans - Sous-officier


LE FORUM TÉMOIGNAGES

T

itulaire d’un BAC +5 en Gestion des Ressources Humaines depuis juin 2012, j’ai effectué plusieurs stages et alternance au sein d’établissements publics : dans deux mairies et dans un opéra. En parallèle du développement de mes compétences et connaissances prode Catégorie C 24 ans, Agent fessionnelles, ces dide la DGF IP verses immersions au sein de la sphère publique m’ont conforté dans mon choix de m’inscrire dans le long terme au sein de la Fonction publique. J’ai pu appréhender les valeurs de la Fonction publique, qui peuvent paraître désuètes de nos jours, à savoir à mon sens : l’égalité, l’intégrité et le sens du service auprès des usagers. Une fois mon cursus universitaire terminé en juin 2012, je me suis retrouvé sur le marché de l’emploi comme des milliers de jeunes. En 9 mois de recherche intensive, j’ai décroché 5 entretiens, infructueux, tous dans la Fonction publique. C’est pourquoi, j’ai commencé à préparer, en parallèle de ma recherche d’emploi, le concours d’entrée, en qualité d’externe, à l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Lyon. Pour ce concours, j’ai organisé mes plages de révisions sur une période intensive et rigoureuse d’une durée de 4 mois (d’octobre 2012 à février 2013). Je me suis préparé sans aucune aide extérieure, en n’ayant recours à aucun institut spécialisé. Cette préparation ne fut pas suffisante puisque je n’ai pas eu le concours d’admissibilité. Cependant, ma note finale de 77,04 était toute proche de celle du dernier candidat admissible (note de 80,04). Lors de la publication des résultats en avril 2013, j’ai accusé le coup et durement accepté cet échec.

Romain ,

Avec mon épouse, nous avons pris la décision de déménager dans une région plus dynamique au niveau de l’emploi, tout en étant accessible économiquement. En juin 2013, nous étions installés à Saint-Etienne où j’ai trouvé un travail en tant que conseiller clientèle au sein de GDF SUEZ pour un CDD de 9 mois. Bien sûr, ce métier était loin de mes aspirations professionnelles, mais l’urgence financière se faisait sentir. Ce métier alimentaire nous a permis de souffler sur une courte période, mais je n’oubliais pas mon objectif d’intégrer la Fonction publique. C’est dans cette optique que j’ai listé les concours externes sur le site SCORE (recensant les concours de la Fonction publique). Mon choix se porta très vite sur le concours externe de catégorie C de la DGFIP, et ceci pour plusieurs raisons : - Epreuves du concours accessibles, - Plages horaires de révisions compatibles avec mon rythme de travail, - Nature des missions proposées attirantes tant dans le domaine fiscal que de la gestion publique, - Perspectives de carrières et de rémunérations. J’ai essayé au maximum de respecter une trame de révisions en empruntant des livres de QCM et en faisant les annales des années précédentes sur le site du Ministère de l’Économie et des Finances, tout en résumant les points clés sur des fiches. Les résultats des épreuves écrites fin novembre m’ont envoyé aux oraux. Cette épreuve de 15 minutes a pour objectif d’appréhender les motivations, les connaissances et aspirations du candidat, après une courte présentation. Pour me préparer à ces oraux, je me suis rendu tous les jours sur le FORUM CAP PUBLIC, afin de lister les questions posées lors des sessions précédentes, tout en lisant les témoignages des anciens participants, que je tiens à vivement remercier. Le jour des résultats, quelle fut ma joie de voir mon nom sur la liste des admis ! Tant d’efforts récompensés. Ma prise de poste est prévue pour le 10 juin et il me tarde d’y être. Pour résumer, la réussite à ce concours est liée à mes révisions lors de la préparation de l’IRA, d’une rigueur pendant les révisions, et bien sûr au soutien indéfectible de ma famille.

www.forum-concours.cap-public.fr Préparez-vous à réussir avec le 1er Forum français sur les concours et les métiers de la Fonction publique, qui rassemble candidats et fonctionnaires en activité dans un esprit d’entraide, de partage et de convivialité. Vous aussi, partagez votre expérience et adressez votre témoignage : 10 /10 avril / octobre - mai - juin - novembre 2014 - décembre 2012 temoignages@vocationfonctionnaire.fr www.vocationfonctionnaire.fr


PUBLI-RÉDACTIONNEL

BUDGET FAMILIAL

TROUVER LE BON ÉQUILIBRE Automobile moto 11,9 % Alimentation restauration 15,3 %

Le logement + la voiture + les assurances Loisirs, culture 6,8 % Habillement 5,9 %

= 40,8 % du budget d’une famille

sans complaisance. En commençant par le logement, l’automobile et les assurances, que l’on croit souvent incompressibles.

Le logement, premier poste de dépenses

Assurances 4,8 %

(auto / logement / santé)

Communication 2,7 %

Logement 24,1 %

Santé 2,7 %

Source : Insee, dernière enquête budget de famille.

Avec plus de 40 % des dépenses familiales consacrées au logement, à la voiture et aux assurances, l’équilibre du budget familial est un art délicat. Tour d’horizon des marges de manœuvre.

A

ujourd’hui, repenser l’équilibre de son budget familial est devenu une nécessité très largement partagée. Avec un recul historique de leur pouvoir d’achat et des perspectives économiques qui les font douter de l’avenir, les ménages

français sont plus que jamais à la recherche d’économies dans leurs dépenses. Alors, significatifs ou plus modérés, ponctuels ou récurrents, quels gains espérer sur quels postes de dépenses et surtout comment agir ? En ne laissant rien au hasard et en étudiant tous les types de dépenses,

Représentant aujourd’hui à lui seul le quart du budget familial (voire le tiers pour les propriétaires accédants), le logement paraît à première vue un domaine dans lequel il est de plus en plus difficile de pouvoir réaliser des économies. D’autant que les prix de l’immobilier dans l’Hexagone ont progressé deux fois plus vite que les revenus des Français au cours des dix dernières années et se sont même envolés en région parisienne. Et pourtant, sans être obligé de déménager ni partager sa maison ou son appartement, des solutions existent. La conjoncture actuelle a amené les organismes de crédit à pratiquer des taux exceptionnellement bas et il est intéressant d’en profiter. On emprunte aujourd’hui aux alentours de 3 %, contre 5 % il y a 5 ans. Pour les primo-accédants à la propriété, c’est donc le moment d’emprunter en négociant sérieusement le taux et les conditions générales de leur emprunt. Quant à ceux qui sont dans leurs premières années de remboursement, ils ne doivent pas hésiter à remettre en

>>>


12 /avril - mai - juin 2014


Dossier À LA UNE

Devenir fonctionnaire territorial - Mode d’emploi Les missions de la Fonction publique territoriale continuent à se diversifier. Malgré les restrictions budgétaires, elle reste un réservoir d’emplois stables pour les dix prochaines années, à condition de s’adapter à ses modes de recrutement et ses nouveaux besoins. Notre dossier pour mieux connaître et intégrer la FPT.

Photos : Fotolia

Les différents statuts dans la FPT Les agents dans la Fonction publique territoriale ont des statuts divers : les agents titulaires, les agents non titulaires, et quelques catégories particulières, les assistantes maternelles, les bénéficiaires d’emplois aidés et les apprentis. Le recours aux emplois aidés se développe : les bénéficiaires d’emplois aidés constituent 4% des effectifs dans les communes.

14 /avril - mai - juin 2014

1.830 million de personnes (hors bénéficiaires de contrats aidés) travaillent pour les collectivités locales, dont 76 % dans les régions, départements et communes et 24 % dans les établissements publics administratifs locaux. Malgré les annonces de baisses des effectifs par les gouvernements successifs, la Fonction publique territoriale n’a pas été affectée. Le nombre d’agents a même progressé depuis 10 ans (+ 1 % en 2011 par rapport à 2010, alors que la Fonction publique d’État perdait dans le même temps 3 % de ses agents). Cette tendance ne pourra cependant pas se maintenir à la hausse. Une stabilisation est à prévoir, peut-être une légère baisse selon l’impact de la réforme territoriale. Mais dans tous les cas, compte tenu des départs en retraite, les recrutements resteront massifs.

Une fonction publique de terrain Le principal attrait de la Fonction publique territoriale (FPT) réside dans sa proximité avec les habitants qui lui permet d’être à la fois réactive et en prise directe avec le terrain. Les relations avec les élus impulsent à la gestion des services une dynamique, et la taille raisonnable des structures apporte les avantages d’un management de proximité. La FPT a cela de particulier, par rapport à la Fonction publique d’État, d’être animée par un très grand nombre d’employeurs potentiels. Les profils de postes, pour une même qualification, sont très différents selon la collectivité, et permettent de trouver un emploi au plus près de ses souhaits. Plus de 250 métiers sont recensés par le CNFPT dans son guide des métiers territoriaux.

La mobilité qui en découle est un avantage supplémentaire. La gestion de carrière des agents est facilitée par une politique de formation axée sur l’individu, avec des structures dédiées comme le CNFPT et les Centres Départementaux de Gestion (CDG).

La pyramide des âges annonce des recrutements massifs Un tiers des agents (soit environ 600 000) devrait partir à la retraite dans les quatre à cinq ans à venir. Depuis la fin des années 2000, une première vague de départs a largement bénéficié aux nouveaux candidats, atténuant les effets des coupes budgétaires. La seconde vague sera plus étalée en raison de l’allongement de l’âge de départ et de la volonté de beaucoup d’agents de prolonger leur carrière pour bénéficier de meilleurs taux de pension. Même si dans certains secteurs, tous les départs ne seront pas remplacés (comme les services administratifs et comptables), environ 30 000 postes chaque année devraient être rendus disponibles par les nouveaux retraités. Le second moteur de l’emploi territorial est constitué par les volets successifs de la décentralisation. Chaque secteur touché par un désengagement de l’État au profit des collectivités régionales et départementales a vu ses recrutements augmenter de manière importante : l’aide sociale avec la création du RMI (devenu RSA), puis les services techniques de la voirie avec l’entretien des routes départementales et nationales. La prochaine étape, avec la loi sur la modernisation de l’action publique, donnera aux collectivités de nouvelles compétences en matière de développement économique. www.vocationfonctionnaire.fr


[PRÉPAREZ-VOUS À RÉUSSIR]

DEVENIR FONCTIONNAIRE TERRITORIAL

LES CONCOURS DE LA

FONCTION PUBLIQUE Disponibles en librairie

Une période d’incertitude

Les secteurs porteurs

Les mêmes bouleversements qui peuvent être créateurs d’emploi sont aussi des facteurs d’incertitude.

Pour les cinq prochaines années, en tenant compte de la redistribution des cartes que va opérer le développement de l’intercommunalité et le regroupement possibles de collectivités, des pans entiers de l’emploi territorial seront bouleversés. Les candidats devront être attentifs à ces changements, dont Vocation Service Public assurera le suivi au fur et à mesure de leur émergence. Il est toutefois possible de dégager des lignes directrices.

L’intercommunalité, avec la généralisation de la carte intercommunale et sa rationalisation, oblige les communes à faire partie d’une structure de coopération intercommunale pour limiter “l’émiettement” des moyens. Quelles seront les conséquences sur l’emploi ? Si dans les très petites communes (moins de 1 000 habitants), les emplois resteront, les communes de tailles intermédiaires (de 1 000 à 5 000 habitants) qui avaient des services techniques propres seront peut-être tentées de réduire leurs effectifs ? Mais en contrepartie, ces mêmes communes pourront plus facilement créer des services animation et culture communs, produisant de nouveaux postes. Toujours pour le domaine de la culture, dans les villes moyennes, ces mutualisations peuvent réduire le nombre d’agents : médiathèques, salles de spectacles, animations culturelles intercommunales. La récente loi de modernisation de l’action publique institue les métropoles et la possibilité de fusion entre départements et entre régions. Au premier abord, le regroupement de collectivités peut paraître pénalisant pour l’emploi. Mais sur le terrain, les besoins restent les mêmes et seuls les postes centraux et de direction risquent d’être touchés. www.vocationfonctionnaire.fr

Le secteur de l’aide à la personne est en tension depuis plusieurs années et bénéficiera de la hausse constante des besoins : garde de la petite enfance, personnes âgées. Dans la catégorie C, les métiers d’aides ménagères, d’auxiliaires de crèches, d’auxiliaires médico-psychologiques et d’assistantes des écoles maternelles (environ 2 000 postes par an ouverts aux concours) sont particulièrement demandés. Les formations pour accéder à ces postes ne demandent souvent pas de diplôme et sont réalisables en formation continue pour adultes. Dans la catégorie B, des rédacteurs (option sanitaire et sociale) seront nécessaires pour assurer la coordination des services, surtout s’ils sont transférés à une gestion intercommunale. > Suite page 16

+

www.dunod.com

ÉDITEUR avril - mai - juin 2014 /DE 15SAVOIRS


Dossier À LA UNE Avec la modernisation de la Fonction publique, les régions auront des compétences élargies, et de nouveaux métiers feront leur apparition dans le secteur de l’économie >

Photos : Fotolia

La liste d’aptitude Lorsque vous réussissez un concours de la Fonction publique territoriale, vous n’êtes pas automatiquement recruté, mais inscrit sur une liste d’aptitude. C’est ensuite à vous de chercher votre emploi en consultant les annonces diffusées par les collectivités locales et en postulant avec CV et lettre de motivation, comme dans le privé.

16 /avril - mai - juin 2014

L’animation sera certainement une des grandes gagnantes dans le développement de l’emploi territorial. La libération de certaines missions par l’intercommunalité permettra aux communes de développer l’animation des quartiers. La demande des habitants est forte en la matière. L’animation étant perçue comme un des moyens de rétablir la sécurité. La réforme des rythmes scolaires, même si elle est controversée, est toujours d’actualité pour la rentrée 2014-2015. Un report ou des aménagements sont prévisibles, étalant l’application de la mesure et les emplois qui en découlent. Mais l’encadrement des activités extra scolaires pour les enfants en primaire sera créateur d’emplois dans les deux années à venir. Il faudra être attentif à la prise en charge de ces missions par l’intercommunalité dans les petites communes et les villes moyennes. La police municipale pourrait, elle aussi devenir intercommunale. Actuellement, la ville centre est souvent la seule à en être dotée. Une mutualisation sur une zone géographique plus étendue sera source de nouveaux postes. Le secteur technique continue de recruter, surtout dans les départements et les régions. De nouvelles compétences sont recherchées en catégorie B et A dans le domaine de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, des espaces naturels. Une “niche de métiers” assure également le recrutement d’environ 1 000 personnes chaque année : les professeurs d’enseignement artistique pour les écoles et conservatoires (municipaux, départementaux et régionaux) de musique et de danse. Avec la modernisation de la Fonction publique, les régions auront des compétences élargies, un peu à l’image des Länder allemands, et de nouveaux métiers feront leur apparition dans le secteur de l’économie : implantations commerciales et industrielles, développement économique, exportation, finances ; mais aussi tourisme.

Les employeurs de la FPT Plus de 36 000 communes, environ 15 000 structures de coopération intercommunales, une centaine de départements, 22 régions métropolitaines, sans compter les multiples établissements publics administratifs locaux (offices HLM, compagnies de chauffage, de transport, etc.). Autant de recruteurs potentiels pour le candidat.

Les récentes réformes, comme celles à venir, facilitent la mobilité entre ces différents employeurs. La FPT représente une diversité inégalée dans chaque bassin d’emploi. - Les communes permettent une grande variété de pratiques pour une même fonction. Par exemple, un adjoint technique dans une grande ville sera intégré dans une équipe et dans un service, affecté à des tâches spécialisées, alors que dans une petite commune rurale, il aura à organiser, souvent en toute autonomie, l’ensemble de ses interventions. Il en va de même pour le secteur administratif où un secrétaire de mairie, souvent le seul agent du service administratif, en liaison directe avec le maire, devra connaître tous les dossiers et l’ensemble des questions à traiter ; dans une grande ville, il sera spécialisé dans un domaine et travaillera au sein d’une équipe beaucoup plus éloigné de la population et des élus. La question posée par la modernisation de la Fonction publique territoriale est l’impact de l’intercommunalité sur les emplois communaux. Immanquablement, les transferts de compétences et la mutualisation des équipes vont générer des redondances, en particulier dans les services techniques. Les emplois dans l’animation, la culture et l’aide à la personne ne devraient pas souffrir en raison de la demande croissante et constante des citoyens. Les effectifs des polices municipales devraient voir leurs effectifs croître par un “effet de surface”. Actuellement, si les villes de plus de 10 000 habitants sont équipées, la moitié des communes de 5 à 10 000 habitants n’en sont pas pourvues et une proportion encore plus forte de petites et très petites communes. L’intercommunalisation des services de police municipale étendra mécaniquement les zones à couvrir à de nouvelles communes, accroissant les effectifs. - Les structures intercommunales, innombrables et de compétences très variées, sont des instances créées à l’initiative de plusieurs communes, appartenant à un même bassin de vie, ayant des préoccupations communes et des besoins nécessitant la mutualisation de moyens lourds. Principalement, on trouve les syndicats intercommunaux, communautés de communes, de villes, d’agglomérations, communautés urbaines, etc. La loi sur la modernisation de la Fonction publique vient d’introduire les métropoles qui représentent la forme la plus aboutie de coopération sans faire disparaître pour autant les communes qui en font parties. Dans l’avenir, l’intercommunalité recherchera des emplois spécialisés de catégorie B et surtout A, dans les domaines de pointe : urbanisme, environnement, économie et finances, sécurité sanitaire. www.vocationfonctionnaire.fr


DEVENIR FONCTIONNAIRE TERRITORIAL

Choisissez le N°1 des concours pour réussir !

+ de 50 titres disponibles !

La fonction publique territoriale est le premier recruteur public avec 36 497 recrutements externes en 2011, dont les deux tiers sans concours.  (Derniers chiffres publiés par la DGAFP)

97823111010619 • 18,50 �

9782311200966 • 26,50 �

9782311200416 • 19,90 �

9782311200423 • 25,90 �

9782311200430 • 19,90 �

9782311013153 • 23 �

9782311201154 • 15,90 �

9782311200386 • 11,90 �

Les structures de coopération intercommunales sont certainement le plus grand réservoir d’emplois de la FPT. - Les Conseils généraux (CG), au nombre de 101 en France, sont les instances administratives politiques départementales. A ne pas confondre avec les préfectures qui sont des représentations de l’État, les Conseils généraux sont constitués d’élus qui appliquent une politique dans des domaines et dans des champs d’action géographiques qui dépassent les communes. Leurs compétences sont très larges. Dans le secteur sanitaire et social : aide sociale, protection maternelle et infantile, insertion, RSA, aides aux personnes handicapées et âgées, prévention sanitaire. Dans le domaine de l’équipement du territoire : gestion des routes départementales et maintenant des routes nationales d’intérêt local, ouvrages d’art routiers. Les lignes de transport par autocars du département et avec les départements limitrophes sont également de sa compétence. L’éducation est une part importante de ses budgets avec la gestion des collèges. En matière de culture, le CG gère les archives et les bibliothèques départementales. Il subventionne la politique culturelle et la préservation du patrimoine, aide les associations locales. Enfin, c’est le CG qui finance les SDIS (Services départementaux d’Incendie et de Secours). > Suite page 18

www.vocationfonctionnaire.fr

avril - mai - juin 2014 /.fr 17 www.concours.


Dossier À LA UNE Les emplois de personnels techniques et d’entretien des lycées sont une opportunité pour les candidats à la catégorie C. Structures de grandes tailles, les Conseils régionaux offrent d’importantes possibilités d’évolution de carrières et de changement d’orientation. - Les établissements publics administratifs locaux emploient environ 440 000 personnes. Les secteurs d’activité sont très variés : compagnies de chauffages, de transports - intercommunales souvent, mais aussi départementales, certains musées, des comités de promotion pour un territoire ou un département, etc. Ces établissements présentent l’avantage d’un recrutement souvent plus souple où le gré à gré domine. Lyon, capitale régionale de Rhône-Alpes > Comme les régions, les départements peuvent

DANS QUELLE CATÉGORIE JE PEUX POSTULER ? La catégorie A correspond à des fonctions de conception et de direction. Les concours sont ouverts aux titulaires d’un diplôme de 2e cycle de l’enseignement supérieur (licence ou master). La catégorie B correspond à des fonctions d’application et d’encadrement intermédiaire. Vous pourrez postuler aux concours de la catégorie B si vous êtes en possession du baccalauréat ou plus. La catégorie C correspond à des fonctions d’exécution. Certains recrutements de la catégorie C ne requièrent aucune condition de diplôme. D’autres exigent le Brevet des collèges, un CAP ou BEP.

18 /avril - mai - juin 2014

maintenant fusionner. Les logiques de fusion sont beaucoup plus importantes que pour les régions. Certaines coulent de sources comme pour le Haut et le Bas Rhin. Les risques sur l’emploi sont donc plus importants. Mais le processus d’acceptation par la population et surtout pas les élus est long et semé d’embûches. A suivre cependant. En cas de fusion de départements, les répercutions sur l’emploi risquent d’être plus négatives. Certaines compétences revenant à la région, les services centraux réalisant des économies d’échelles, y compris en personnels, seuls les agents de terrain se trouveront relativement épargnés. - Les Conseils régionaux (CR) interviennent dans l’aide à l’économie et au développement ; l’aménagement du territoire et la protection de l’environnement et du paysage (littoral, massif forestier, parcs régionaux, réserves naturelles, préservation de la qualité de l’air, etc.) ; l’enseignement avec la construction et la gestion des lycées, ainsi que la formation professionnelle (gestion des AFPA) ; l’organisation des transports ferroviaires régionaux  ; les grands équipements (ports et aéroports) et les routes «nationales». Ils sont en pleine mutation. La loi de modernisation de la Fonction publique leur donne de nouvelles compétences et permet leur fusion. D’un côté, de nouveaux besoins pour des postes de pointe en gestion, économie, droit public et privé, ressources humaines se font jour, d’un autre côté, l’incertitude plane sur les emplois de terrain qui risquent de pâtir des éventuels regroupements. Rien d’alarmant cependant, d’après les projections, la fusion de régions ne concernerait, à moyen terme, que six d’entre elles.

L’emploi territorial Rappelons les points communs qui caractérisent la Fonction publique et le statut de fonctionnaire. - Le concours est la règle habituelle de recrutement. - Trois catégories de fonctionnaires définissent l’ordre hiérarchique et le niveau de diplôme : A, B, C. - La mobilité est possible entre les trois fonctions publiques (État, hospitalière et territoriale). Huit filières professionnelles regroupent les grands domaines d’intervention des collectivités territoriales : - Filière technique qui représente 46 % des effectifs. - Filière administrative, 24 % des effectifs. - Filière sanitaire et sociale, 16 % des effectifs. - Filière culturelle et artistique, 5 % des effectifs. - Filière sécurité et sapeurs-pompiers, 4 % des effectifs. - Filière animation, 4 % des effectifs. - Filière sportive, 1 % des effectifs. - Hors filière, moins d’1% des effectifs (agents non classables, collaborateurs de cabinet...) Ces filières permettent le classement et l’organisation des 253 métiers dans 35 familles professionnelles. Cinq grands domaines permettent de repérer les activités dans la Fonction publique territoriale : - pilotage, management et gestion des ressources - politiques publiques d’aménagement et de développement - interventions techniques - animation et services à la population - prévention et sécurité.

Les modes de recrutement Si le concours reste la règle de recrutement dans la Fonction publique territoriale, ces dernières années ont vue de nouveaux modes d’intégration, en particulier pour la catégorie C. www.vocationfonctionnaire.fr


DEVENIR FONCTIONNAIRE TERRITORIAL FONCTION PUBLIQUE Les concours - Les concours externes, ouverts à tous, sous certaines conditions de diplôme, - Les concours internes, réservés aux fonctionnaires titulaires ou aux agents publics non titulaires sous certaines conditions d’ancienneté, - Les concours 3e voie permettant de s’inscrire sans diplôme, mais avec une expérience professionnelle de plusieurs années dans le domaine d’activité souhaité. Selon les métiers, les concours sont organisés par le Centre national de la fonction publique territoriale, (CNFPT) ou par les Centres départementaux de gestion. Les conditions générales pour s’inscrire au concours : - être âgé de 16 ans au moins ; - posséder la nationalité française ou être ressortissant d’un État membre de l’Union européenne ; - être en position régulière au regard des obligations du service national de l’État dont le candidat est ressortissant ; - jouir de ses droits civiques et ne pas avoir subi de condamnations incompatibles avec l’exercice des fonctions (mention au bulletin n° 2 du casier judiciaire) ; - remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction.

Les autres modes de recrutement Pour faire face à la pénurie de candidats pour certains emplois et pour augmenter l’efficacité des réponses aux besoins exprimés par les citoyens en matière de services publics, les collectivités ont, depuis quelques années, la possibilité de diversifier leurs modes de recrutement en privilégiant la professionnalisation des candidats. n Le contrat

Le recours aux contractuels est déjà ancien, mais de nouvelles règles viennent l’encadrer. Le principe est identique à celui du secteur privé avec un contrat à durée déterminée de courte durée, de trois ans maximum, renouvelable une fois. Ces contrats peuvent être transformés en contrat à durée indéterminée après six années d’activité au sein d’une même collectivité. www.vocationfonctionnaire.fr

n L’accès direct L’accès sans concours est possible uniquement pour les trois premiers cadres d’emplois de la catégorie C. Une exception : les travailleurs handicapés, reconnus par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), peuvent être recrutés directement, dans les trois catégories, à condition de respecter les niveaux de diplômes. n L’alternance Encore marginal il y a 10 ans, elle se développe rapidement pour les postes de catégorie C à caractère technique. Les mêmes règles que pour l’apprentissage dans le secteur privé sont applicables. Ce mode de recrutement est bénéfique à la fois pour la collectivité qui forme des jeunes à ses besoins spécifiques, et aux candidats qui peuvent intégrer la vie professionnelle sans diplôme et acquérir une formation et une qualification avec la perspective de devenir fonctionnaire. n Le PACTE (parcours d’accès aux carriè-

res territoriales, hospitalières et de l’État). C’est un mode de recrutement sans concours pour des emplois de catégorie C, particulièrement intéressant pour les jeunes sans qualification, car il permet d’obtenir, à l’issu du contrat, la titularisation comme fonctionnaire. « Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 révolus sortis du système éducatif sans diplôme et sans qualification professionnelle reconnue et à ceux dont le niveau de diplôme est inférieur à celui attesté par un diplôme de fin de second cycle long de l’enseignement général, technologique ou professionnelle. Un contrat en alternance de un à deux ans leur est proposé par une administration, contrat pendant lequel ils suivent une formation et perçoivent une rémunération égale à un pourcentage du traitement minimum de la Fonction publique. Au terme du PACTE et après évaluation concluante de leurs compétences, les jeunes sont titularisés. Le PACTE ouvre droit à une exonération de cotisations sociales pour l’employeur ». Les acteurs de l’organisation des concours Deux organismes gèrent les concours de la FPT : le CNFPT et les Centres Départementaux de Gestion. > (Voir page suivante)

Concours attaché territorial Spécial concours externes

Spécial concours internes

Concours rédacteur territorial Spécial concours externes

Spécial concours internes

Nouvelles éditions mai 2014

Retrouvez toute notre offre sur www.concours. hachette-education.com

Votre réussite, c’est notre métier ! avril - mai - juin 2014 / 19


Dossier À LA UNE

Les métiers territoriaux

que vous pouvez exercer avec ou sans diplôme Sans diplôme Catégorie C

Avec le Brevet un BEP ou CAP Catégorie C

Avec le Bac ou BAC + 2 Catégorie B

Recrutements sans concours

Secteur

Métiers porteurs

Adjoint technique (2ère classe)

Technique

Jardinier, agent de collecte des déchets, agent d’entretien, agent de restauration, adjoint d’agent de gardiennage et en alternance, tous les métiers accessible par un CAP

Agent Contrat d’insertion dans la vie sociale CIVIS - services administratifs et techniques

Administratif technique

Agent Contrat unique d’insertion CUI-CAE - services administratifs et techniques

Administratif technique

Agent recruté par le P.A.C.T.E. - services administratifs et techniques

Administratif technique

Recrutement sur concours

Secteur

Métiers porteurs

Policier municipal

Sécurité

Agent de police municipale

Voir la fiche métier pages 22 à 25

ATSEM

Social

Agent Spécialisé des écoles Maternelles

Voir la fiche métier pages 22 à 25

Aide à domicile

Médico-social

Assistante de vie sociale

Voir la fiche métier pages 22 à 25

Auxiliaire de puériculture territorial

Médico-social

Agent d’accueil de la petite enfance dans les établissements de garde

Voir la fiche métier pages 22 à 25

Adjoint technique (1ère classe)

Technique

Jardinier, assistant de suivi travaux bâtiments, agent de déchetterie, agent de restauration, cuisinier, aide de laboratoire, agent d’entretien des réseaux d’eau et stations d’épuration

Voir la fiche métier pages 22 à 25

Adjoint territorial d’animation

Animation

Animateur enfance-jeunesse, animateur éducatif accompagnement périscolaire, animateur relais des assistantes maternelles, agent d’accompagnement à l’éducation de l’enfant

Voir la fiche métier pages 22 à 25

Animateur territorial

Animation

Responsable de structure d’accueil loisirs, coordonnateur enfancejeunesse-éducation

Rédacteur territorial

Administratif

Chargé d’accueil social, coordonnateur enfance-jeunesseéducation, coordonnateur budgétaire et comptable, assistant de gestion en ressources humaines, chargé de supports et services des systèmes de communication, charge de communication graphique, assistant au service des affaires immobilières et foncières

20 /avril - mai - juin 2014

Voir la fiche métier pages 22 à 25

www.vocationfonctionnaire.fr


DEVENIR FONCTIONNAIRE TERRITORIAL

Secteur

MĂŠtiers porteurs

Assistant territorial socio-ĂŠducatif

Social

Ă&#x2030;ducateur de jeunes enfants, conseiller dâ&#x20AC;&#x2122;action sociale, assistant social

Technicien territorial

Technique

ChargĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠducation Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠducation au dĂŠveloppement durable, assistant au service des affaires immobilières et foncières, chargĂŠ de gestion locative, chargĂŠ de travaux voirie et rĂŠseaux divers, concepteur paysagiste, gestionnaire technique bâtiments, responsable ĂŠnergie, responsable des fluides

Assistant territorial mĂŠdico-technique

MĂŠdico-social

Technicien de santĂŠ environnementale,

Conseiller territorial socio-ĂŠducatif

MĂŠdico-social

Responsable de lâ&#x20AC;&#x2122;aide sociale Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;enfance, responsable dâ&#x20AC;&#x2122;action sociale, directeur dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtablissement ou de service social ou mĂŠdico social, directeur enfance-jeunesse ĂŠducation, responsable dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtablissement dâ&#x20AC;&#x2122;accueil des jeunes enfants

Professeur territorial dâ&#x20AC;&#x2122;enseignement artistique

Culturel

Professeur de musique, de danse, dâ&#x20AC;&#x2122;art plastique, dâ&#x20AC;&#x2122;art dramatique

Voir la fiche mĂŠtier pages 22 Ă  25

AttachĂŠ territorial (communication, ressources humaines, finances et ĂŠconomie)

Administratif

Conseiller en communication, contrĂ´leur de gestion, responsable de formation,responsable de gestion comptable et financière, responsable des affaires juridiques, chargĂŠ de dĂŠveloppement territorial, responsable de lâ&#x20AC;&#x2122;habitat et du logement, charge de dĂŠveloppement touristique

Voir la fiche mĂŠtier pages 22 Ă  25

IngĂŠnieur territorial

Technique

Responsable sĂŠcuritĂŠ des systèmes dâ&#x20AC;&#x2122;informations (tous mĂŠtiers de lâ&#x20AC;&#x2122;informatique), chef de projet foncier, urbanisme et dĂŠveloppement, responsable transports et dĂŠplacements, ChargĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtude et responsable rĂŠseaux divers, voirie, directeur espaces verts et biodiversitĂŠ Pub Vocation 04 2014 #3_Mise en page 1 20/03/14 12:02 Page1

Les catĂŠgories A, B et C Les catĂŠgories correspondent Ă  un niveau de formation pour lâ&#x20AC;&#x2122;inscription au concours et un niveau hiĂŠrarchique et salarial. - La catĂŠgorie A reprĂŠsente 9 % de la FPT et regroupe les fonctions de conception et de direction. Lâ&#x20AC;&#x2122;inscription aux concours nĂŠcessite au minimum un niveau BAC + 3 (licence). Les agents de la catĂŠgorie A ont vocation Ă  assurer des fonctions de conceptions, dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudes, dâ&#x20AC;&#x2122;encadrement et de direction. - La catĂŠgorie B reprĂŠsente 14 % des effectifs et correspond Ă  des fonctions dâ&#x20AC;&#x2122;encadrement intermĂŠdiaire, surtout dans la filière technique et Ă  des postes dâ&#x20AC;&#x2122;application. Le recrutement est de niveau BAC pour la plupart des postes et BAC + 2 pour la filière technique. - La catĂŠgorie C est la plus importante avec 77 % des effectifs dans des mĂŠtiers dâ&#x20AC;&#x2122;exĂŠcution. Le recrutement peut se faire sans diplĂ´me ou au niveau V (Brevet, CAP), souvent des qualifications professionnelles spĂŠcialisĂŠes sont souhaitĂŠes.

LE CNFPT Le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) est un ĂŠtablissement public Ă  caractère administratif chargĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;organisation des concours dâ&#x20AC;&#x2122;administrateur, de conservateur du patrimoine, de conservateur des bibliothèques et dâ&#x20AC;&#x2122;ingĂŠnieur en chef. Il publie ĂŠgalement un guide complet sur lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble des mĂŠtiers territoriaux. Le CNFPT a une dĂŠlĂŠgation dĂŠpartementale dans la plupart des dĂŠpartements et une dĂŠlĂŠgation rĂŠgionale par rĂŠgion. Internet : www.cnfpt.fr

TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE Candidat, admis ou professionnel en poste, prenez la bonne Trajectoire !

Les Centres DĂŠpartementaux de Gestion (CDG) Ils sont incontournables dans la recherche dâ&#x20AC;&#x2122;un emploi territorial. Ils sont organisateurs de tous les concours (exception faites de ceux gĂŠrĂŠs par le CNFPT). Donc tous les profils de postes, toutes les dates sont disponibles au CDG. Au delĂ  des concours, le CDG collecte la plupart des offres dâ&#x20AC;&#x2122;emploi en provenance des communes. Il sâ&#x20AC;&#x2122;agit donc dâ&#x20AC;&#x2122;une mine dâ&#x20AC;&#x2122;information en matière dâ&#x20AC;&#x2122;emploi local. Dans pratiquement chaque dĂŠpartement, un CDG pourra vous renseigner. Voir le carnet dâ&#x20AC;&#x2122;adesses p. 45

DĂŠcrochez un poste !

Valorisez votre parcours et vos acquis professionnels

19,70 5

16,80 5 Ă&#x20AC; paraĂŽtre

RĂŠussissez votre concours ! 19,70 5

W FOUCHER www.vocationfonctionnaire.fr

Voir la fiche mĂŠtier pages 22 Ă  25

      

P314

Avec un BAC + 3 et + CatĂŠgorie A

Recrutement sur concours


Le top 10 des recrutements CAT. B N°1 - Rédacteur territorial

Tendance de recrutement Selon les Centres de gestion, le concours peut être organisé annuellement mais on observe depuis 4 ans une tendance à espacer les concours tous les 18 mois. Nombre de postes : on peut considérer qu’un recrutement annuel de 3 000 à 3 500 nouveaux rédacteurs est une moyenne pour l’ensemble des Centres de Gestion. Qualités requises Le travail administratif, parfois répétitif, demande une grande rigueur et le sens de l’organisation. Le rédacteur doit savoir travailler en équipe dans une structure hiérarchique, souvent au contact des élus. Il doit

CAT. C N°2 - Adjoint technique territorial

Tendance de recrutement Environ 2 000 recrutements sont réalisés chaque année. Les deux tiers par concours (adjoint technique territorial de 1ère classe), le tiers restant (grade d’adjoint technique territorial de 2e classe) sans concours, dont une partie est issue des contrats aidés en fin de cycle. Certains métiers connaissent une véritable pénurie de candidats (plombier, boucher, cuisinier, reprographe). Qualités requises Outre une qualification et une capacité technique de terrain, l’adjoint technique doit pourvoir travailler en équipe sous les

CAT. B N°3 - Technicien territorial

CAT. A N°4 - Attaché territorial

Photos : Fotolia

CAT. C N°5 - ATSEM Agent territorial spécialisé des écoles maternelles

22 /avril - mai - juin 2014

Tendance de recrutement La réforme du concours a décalé les recrutements vers des postes plus qualifiés de technicien principal territorial. Cependant, la demande reste forte, en particulier pour les spécialités liées à l’environnement et à la gestion des déchets. Comme pour l’ensemble de la fonction publique, les départs en retraite vont provoquer une pénurie d’agents dans les 4 années à venir, avec un développement des possibilités de recrutement.

Tendance de recrutement Depuis 3 ans les concours, organisés par les Centres départementaux de Gestion ne sont plus annuels, mais ont lieu tous les 18 ou 24 mois. Les perspectives de recrutements vont considérablement augmenter dans les prochaines années : d’ici 2017, la moitié des 23 700 attachés territoriaux en activité partiront à la retraite.

Tendance de recrutement Les concours sont organisés chaque année par les CDG et proposent entre 700 et 900 postes. Qualités requises La patience est la qualité la plus importante pour exercer. Il faut aimer les enfants et leur contact. Comme l’ATSEM doit aider la maîtresse ou le maître, il faut être capable de s’adapter rapidement à la situation, anticiper et savoir mettre en place une organisation matériel simple.

www.vocationfonctionnaire.fr


DEVENIR FONCTIONNAIRE TERRITORIAL

être disponible, patient et accueillant lorsqu’il travaille en contact avec les usagers. La profession Les rédacteurs territoriaux ont la charge de l’encadrement intermédiaire des adjoints et des agents administratifs. Dans les départements, les régions et les grandes communes, ils sont responsables d’un bureau pour la préparation des dossiers et l’organisation de ce bureau. Dans des communes de plus petites tailles ou dans des structures intercommunales à caractère rural, ils peuvent avoir la responsabilité

ordres d’un supérieur hiérarchique. Au delà des qualités générales nécessaires pour travailler au service des usagers, les qualités propres à chaque métiers sont indispensables. La profession Les adjoints techniques territoriaux assurent, sous la direction d’un agent de maîtrise ou d’un technicien territorial, la réalisation concrète et pratique d’ouvrages relavant de leur spécialité. Ils sont chargés de tâches techniques d’exécution. C’est certainement le grade qui compte le plus de spécialité et de métiers  : cuisinier,

Qualités requises En plus de la technicité et de la rigueur pour mener à bien des tâches techniques, une grande adaptabilité est indispensable. Le technicien assurant l’interface entre les agents d’exécution et l’encadrement, il doit être doté de la faculté de travailler en équipe et de capacités de médiation. La profession Les techniciens territoriaux assurent des fonctions d’encadrement intermédiaire. Sous l’autorité d’un technicien supérieur ou d’un

entière d’un service. Ils seront également chargés d’une régie de recettes ou d’une fonction administrative pivot au sein d’un service technique. Dans les petites communes, ils sont en relation avec les élus et prennent part aux études et à la préparation des projets. Ils participent alors activement et très concrètement à l’application des décisions des élus. Il existe deux filières : administrative et sanitaire et sociale. Les fonctions sont les mêmes, mais dans la filière sanitaire et sociale, le rédacteur travaille dans des établissements à caractère social (petite enfance, services sociaux, etc.).

égoutier, plombier... Les domaines et la plupart des métiers ouvriers du bâtiment, des travaux publics, de la voirie et des réseaux divers, des espaces naturels et des espaces verts, de la mécanique et de l’électromécanique, de la restauration, de l’environnement et de l’hygiène, de la logistique et de la sécurité, de la communication et du spectacle, de l’artisanat d’art sont représentés. Les adjoints techniques peuvent aussi exercer des fonctions de gardiennage, de surveillance ou d’entretien dans les immeubles HLM ou les bâtiments publics.

ingénieur et dans le cadre d’un service ou d’un atelier, ils conduisent les chantiers, contrôle les travaux. Dans les ateliers municipaux, ils gèrent l’entretien des équipements et des matériels. Dans le domaine de l’environnement, outre la conduite des travaux d’aménagement, ils ont en charge la surveillance du domaine public et peuvent constater les infractions. Ils participent aux actions de prévention et de sauvegarde des milieux naturels et de la ressources. Ils cumulent souvent des fonctions techniques et d’autres plus administratives comme la gestion des stocks de matériels, de matériaux et de pièces détachées.

Qualités requises Les attachés doivent faire preuve de capacités d’encadrement. Ils auront le sens de l’autorité et de l’organisation ainsi qu’une grande rigueur. Ce sont des spécialistes qui doivent aussi être adaptables et avoir une bonne culture générale. Le contact avec les élus demande une certaine diplomatie et la capacité à mettre en œuvre, de manière totalement neutre, les politiques décidées par les organes délibérants.

La profession Les attachés sont des fonctionnaires chargés de l’encadrement et de l’organisation courante des services administratifs des collectivités territoriales dans des domaines très variés : communication, budget et finances, ressources humaines, action sociale, culture, sports, marchés publics, etc. Ils sont en relation directe avec les élus desquels ils sont chargés de mettre en oeuvre la politique.

La profession L’ATSEM n’a pas de fonction pédagogique. Elle (95% de femmes  !) reste sous la responsabilité de l’enseignant. Si l’ATSEM est amenée à effectuer des tâches directement avec les enfants, elle doit toujours informer l’enseignant de tous les problèmes, difficultés, remarques concernant un enfant. L’ATSEM participe à l’accueil des enfants, en général 10 minutes avant le début de la classe. Elle aide au déshabillage et au rangement des vêtements puis à l’habillage au moment de la sortie. Elle est en relation avec les parents, mais doit les orienter vers l’enseignant pour répondre à leurs questions.

Pendant la classe, elle aide les enfants à s’installer. Pendant les activités organisées par l’enseignant, l’ATSEM peut encadrer un atelier. L’ATSEM n’est pas constamment présente en classe. Elle aura à préparer les autres activités, ranger les couloirs, la cours de récréation, aménager la salle d’activités physiques, etc. L’ATSEM assure la propreté des locaux et du matériel tout au long de sa journée de travail. C’est à elle de ranger et nettoyer le mobilier, les supports, les jouets et les outils utilisés en classe.

www.vocationfonctionnaire.fr

avril - mai - juin 2014 / 23


Le top 10 des recrutements CAT. C N°6 - Auxiliaire de vie sociale (AVS) Aide à domicile

CAT. C N°7 - Policier municipal Agent de police municipale

CAT. A N°8 - Professeur Territorial d’enseignement artistique

Tendance de recrutement La demande est croissante depuis cinq ans. Les besoins sont répartis entre le secteur hospitalier, les associations, les collectivités territoriales par le biais des centres communaux d’action sociale. Les établissements concernés par ces emplois sont : pour les personnes âgées, maisons de retraites et hospices, les logements foyers, institutions médicales, ou à domicile. La demande est donc très forte et la profession connait actuellement une pénurie de candidats.

Tendance de recrutement 21 000 agents de police municipale étaient en exercice fin 2011. Si les CDG qui assurent l’organisation des concours ne publient pas de chiffres, on estime à 3 000, le nombre annuel de créations de postes pour la totalité des grades de la police municipale. Les grandes communes qui ont créé très tôt leur police municipale sont confrontées aux premiers départs en retraite et à une hausse de la demande des usagers. Les communes moyennes continuent d’étoffer leurs effectifs et les communes de taille plus modeste sont de plus en plus nombreuses à mettre en place leur propre service.

Tendance de recrutement La très grande spécialisation du métier créée la rareté des candidats. En 2011, plus de 400 agents ont été recrutés. La tendance devrait encore s’accentuer en raison des départs en retraite d’ici 2016. Chaque année, plus d’un millier de postes sont ouverts, toutes disciplines confondues. Qualités requises Les professions artistiques sont des métiers de passion. A cela, s’ajoute la dimension pédagogique. Le professeur d’enseignement

CAT. C N°9 - Adjoint territorial d’animation

CAT. C N°10 - Auxiliaire territorial de puériculture

Tendance de recrutement Avant la réforme des rythmes scolaires, la profession était confinée aux animations de quartiers et à quelques activités à destination des scolaires pendant les vacances. Mais cette réforme, instituant les activités périscolaires, va augmenter considérablement la demande en nouveaux animateurs, sans qu’il soit possible de la chiffrer. Les candidats devront non seulement être attentifs aux projets et aux offres des collectivités, mais aussi à celles du monde associatif. Un autre vecteur d’emploi devrait se développer avec le regain d’intérêt pour l’animation des quartiers.

Tendance de recrutement Il s’agit d’un métier à très fort potentiel de recrutement. En effet, la France est le premier pays en Europe pour la natalité. Il manquerait actuellement plus de 320 000 places en crèches ou haltes-garderies. Les besoins sont estimés à plus de 50 000 postes à créer.

Photos : Fotolia

Qualités requises Dire qu’il faut aimer les enfants est une évidence. Il faut également une grande patience pour travailler dans une ambiance souvent bruyante pendant plusieurs heures.

24 /avril - mai - juin 2014

www.vocationfonctionnaire.fr


DEVENIR FONCTIONNAIRE TERRITORIAL

Qualités requises Comme pour la plupart des professions d’aide à la personne, une très bonne condition physique est indispensable ainsi qu’un grand sens de l’écoute. Afin de rendre les multiples services aux personnes dépendantes, une certaine culture générale et la connaissance des institutions et des équipements locaux sont nécessaires. La profession Aide à domicile, aide ménagère, auxiliaire de vie, auxiliaire familiale, autant de dénominations pour qualifier les professions de l’aide

Qualités requises Le policier municipal doit avoir le sens du service public et de l’assistance envers la population. Pour un travail essentiellement à l’extérieur, il doit avoir une très bonne résistance physique. Il lui faut également le sens de l’autorité et la capacité à se faire respecter. La profession Le policier municipal exerce en uniforme sous l’autorité directe du maire. C’est le maire qui fixe les limites des missions que peux exercer sa police. Le policier peut agir au sein d’une commune ou

artistique doit avoir la patience de tout enseignant et aussi l’envie d’éveiller, chez ses jeunes élèves, le sens artistique, le goût de la rigueur et de l’effort, nécessaire à la pratique musicale, à la danse et la créativité des arts dramatiques ou plastiques. Il doit également faire preuve d’initiatives pour proposer des activités extrascolaires attrayantes (concerts, expositions, représentation théâtrale, etc.). La profession Les professeurs d’enseignement artistique exercent leurs fonctions pédagogiques dans les spécialités suivantes  : musique,

Qualités requises Le goût pour la communication et les relations humaines est la principale qualité de l’animateur qui doit s’adapter à des publics très différents (enfants, adolescents, jeunes adultes ou personnes âgées) et être créatif pour inventer des activités adaptées à chacun. Une bonne organisation administrative sera un plus afin d’organiser les activités dans un cadre législatif de plus en plus contraignant. La profession Les animateurs interviennent essentiellement dans le domaine

La profession Dans la Fonction publique territoriale, l’auxiliaire de puériculture travaille pour des établissement territoriaux (au sein des communes, départements, régions) affectés à la garde, le plus souvent collective, des enfants de 0 à 6 ans. Elle participe à l’élaboration et au suivi du projet de vie de l’établissement, prendre en charge l’enfant individuellement et en groupe, collaborer à la distribution des soins quotidiens et mener les activités d’éveil qui contribuent au développement de l’enfant.

www.vocationfonctionnaire.fr

à la personne. L’auxiliaire de vie apporte son aide aux personnes fragilisées, dépendantes, ayant des difficultés passagères dues à l’âge, à une maladie, à un handicap ou à des difficultés sociales. Elle les aide dans leur vie quotidienne lors d’un maintien à domicile. Elle favorise l’autonomie des personnes, leur insertion sociale et la lutte contre l’exclusion. Aide à l’habillage/déshabillage, toilette, courses, préparation de repas, aide à la prise de médicaments tâches ménagères, aménagement de l’espace accompagnement dans la réalisation de ses activités de loisir et de la vie sociale, garde de jour et de nuit, compagnie de la personne malade...

d’un ensemble de communes pour des missions qui sont le plus souvent à caractère préventif. Il ne faut pas confondre les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) qui ont des pouvoirs limités, souvent aux infractions sur le stationnement et les policiers municipaux qui ont des prérogatives beaucoup plus larges. La police municipale “veille au maintien de la tranquillité, de la sécurité des habitants et des espaces publics et de la salubrité publique”. C’est elle qui doit contrôler l’exécution des arrêtés du maire et constater les contraventions. De plus en plus, elle assiste la police nationale ou la gendarmerie pour la police de proximité.

danse, art dramatique, arts plastiques. Les spécialités musique, danse et arts plastiques comprennent différentes disciplines. Les professeurs d’enseignement artistique assurent 16 heures d’enseignement hebdomadaire. Leurs fonctions comprennent une partie d’enseignement à des élèves, en générale à partir de 6 ans. Ils peuvent également avoir en charge la direction pédagogique et administrative des conservatoires territoriaux, gérés par les régions, les départements ou les communes, et classés par l’Etat. Dans la spécialité arts plastiques, ils exercent dans les écoles régionales ou municipales des beaux-arts habilitées par l’Etat.

des loisirs. On les connaît aussi sous l’appellation «  animateurs socioculturel ». Dans une commune, un établissement intercommunal, un département ou une région, ils travaillent au sein d’un service enfance, jeunesse ou éducation, dans le secteur périscolaire, les quartiers, pour la médiation sociale, le développement rural et la politique de développement social urbain. Ils organisent les activités de loisir dans les maisons de quartiers, centre sociaux, « centres aérés », au sein des établissements scolaires et sont parfois sollicités dans le cadre des dispositifs d’insertion. Ils peuvent intervenir au sein de structures d’accueil ou d’hébergement.

Retrouvez toutes les fiches-métiers sur le site

avril - mai - juin 2014 / 25


Réussir les concours

La rédaction d’une note

Guide pratique de l’épreuve du concours Attaché territorial L’épreuve de note appartient à la famille des épreuves sur dossier, dont font également partie la note de synthèse, la note administrative, la note avec propositions, le rapport… L’épreuve de note présentée ici est l’une des deux épreuves d’admissibilité du concours externe d’Attaché territorial, qui se décline par spécialités. Ce dossier a été réalisé en partenariat avec la Documentation française, à l’occasion de la sortie de l’édition 2014 du livre Attaché territorial. Attaché territorial, Concours externe, interne et 3e concours (cat. A) - La Documentation française Collection Annales corrigées Concours de la Fonction publique territoriale - 592 pages - Mars 2014 ISBN 978-2-11-009645-6

Une note pour quoi faire ? Informer un destinataire à propos d’un problème rencontré par une collectivité La note vise à informer rapidement et efficacement un destinataire, en général en position d’autorité hiérarchique, sur un enjeu qui fait l’objet d’interrogations au sein d’une collectivité territoriale ou d’un établissement ; elle s’inscrit souvent dans un processus de prise de décision. Il est attendu du candidat qu’il analyse dans sa note le ou le(s) problème(s) posé(s) et les réponses possibles à ce(s) problème(s), en sélectionnant et hiérarchisant les informations contenues dans le dossier. Le sujet exigera ainsi du candidat qu’il sache puiser dans le dossier les éléments nécessaires, le cas échéant, à une prise de décision. En aucun cas il ne devra utiliser d’éléments extérieurs au dossier. Le sujet indique précisément au candidat la situation professionnelle dans laquelle la rédaction de la note prend place. L’épreuve de Rédaction d’une note, d’une durée de 4 heures (coefficient 4) a pour objet de vérifier l’aptitude des candidats à l’analyse d’un dossier soulevant un problème relatif à leur spécialité, rencontré par une collectivité territoriale (administration générale, gestion du secteur sanitaire et social, analyste, animation, urbanisme et développement des territoires). (Cf. décret n° 2009-756 du 22 juin 2009)

26 /avril - mai - juin 2014

Cette mise en situation doit être exploitée pour satisfaire aux exigences formelles de présentation de la note (timbre, destinataire, objet…). Elle donne surtout des indications sur le contexte de la note, auxquelles le candidat devra être attentif pour juger du degré de pertinence des informations contenues dans le dossier et de l’importance qu’il choisira de leur accorder afin de répondre au mieux à la commande. Cette commande passée par le destinataire de la note en donne la ligne directrice, sans indiquer de plan à suivre. Informer de façon fiable et structurée Le destinataire est supposé ne pas connaître le sujet ni disposer du dossier, il n’a que la note pour s’informer et étayer sa réflexion, voire sa décision. Aussi est-il exclu de restituer les informations de manière allusive ou de faire référence aux textes pour se dispenser d’en exprimer le contenu. Il n’est donc pas bienvenu de mentionner les références aux documents dans la note (document 1, document 2…). On considère que le dossier disparaît en tant que tel lors de la rédaction de la note : le candidat n’en conserve que les informations essentielles. La note n’est pas un résumé des textes, il ne s’agit pas de présenter succinctement et successivement les documents du dossier. www.vocationfonctionnaire.fr


SE PRÉPARER ET RÉUSSIR

Le candidat élabore, après avoir repéré les informations essentielles apportées par le dossier, un plan qui reflète l’importance relative qu’il donne aux différents aspects de ce qu’il y a à transmettre. Une épreuve sur dossier - Rien que le dossier Le dossier, portant sur la spécialité choisie au moment de l’inscription, comprend une trentaine de pages. Il peut comporter des documents de nature (documents juridiques, documents officiels, articles de presse spécialisée ou non…) et de forme (textes, documents graphiques ou visuels…) variées dont le candidat doit mesurer l’importance relative. Le candidat n’a pas, pour traiter le sujet, à faire appel à des données (connaissances, expériences, opinions) extérieures au dossier : toutes les informations dont il a besoin sont contenues dans celui-ci. L’utilisation d’informations qui ne figurent pas dans le dossier est pénalisable. L’expression fréquemment utilisée dans la commande de la note : « à l’aide des seuls documents joints », souligne cette exigence. - Tout le dossier Le candidat ne doit négliger aucun élément du dossier : l’omission d’une information essentielle serait pénalisée. Si les informations peuvent être redondantes d’un document à l’autre, aucun document n’est jamais totalement inutile, le dossier ne contenant pas de « document piège ». Une épreuve sans programme En l’absence de programme réglementaire, l’intitulé officiel de l’épreuve, les annales des sessions précédentes ainsi que les missions du cadre d’emplois permettent de prendre la mesure des thématiques possibles. Les missions du cadre d’emplois Les membres du cadre d’emplois des attachés territoriaux participent à la conception, à l’élaboration et à la mise en oeuvre des politiques décidées dans les domaines administratif, financier, économique, sanitaire, social et culturel, de l’ani-

mation et de l’urbanisme. Ils peuvent ainsi se voir confier des missions, des études ou des fonctions comportant des responsabilités particulières, notamment en matière de gestion des ressources humaines, de gestion des achats et des marchés publics, de gestion financière et de contrôle de gestion, de gestion immobilière et foncière et de conseil juridique. Ils peuvent également être chargés des actions de communication interne et externe et de celles liées au développement, à l’aménagement et à l’animation économique, sociale et culturelle de la collectivité. Ils exercent des fonctions d’encadrement et assurent la direction de bureau ou de service, sous l’autorité des directeurs généraux des services des départements et des régions, des directeurs généraux des services ou secrétaires des communes ou des directeurs d’établissements publics et, le cas échéant, des directeurs généraux adjoints des départements et des régions, des directeurs généraux adjoints des services des communes,

Les formations en ligne de la documentation française Concours Attaché territorial

Une préparation complète avec des corrections personnalisées : - méthodologie - cours - concours blancs 399 €

> Suite page 28

Complétez votre préparation et gagnez du temps dans le suivi de l’actualité !

Des fiches de synthèse sur les grandes questions d’actualité et les politiques publiques à retrouver en ligne tous les 15 jours 6 mois 89 € 12 mois 139 €

Améliorez votre écrit dans la perspective d’un concours !

Renforcez vos compétences rédactionnelles : synthèses, courriers, emails... 89 € avril - mai - juin 2014 / 27

Retrouvez toutes les formations en ligne sur www.ladocumentationfrancaise.fr


Réussir les concours >

des directeurs adjoints des établissements publics ou des administrateurs territoriaux en poste dans la collectivité ou l’établissement. Les titulaires du grade d’attaché peuvent en outre occuper les emplois de directeur général des services d’une commune de 2 000 à 40 000 habitants et de directeur général adjoint des services d’une commune comptant entre 10 000 et 150 000 habitants. Les sujets des sessions précédentes n Spécialité administration générale Session 2011 : L’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans la fonction publique territoriale. Session 2010 : La mutualisation des moyens et personnels de la police municipale. Session 2009 : L’évolution et les enjeux actuels du contrôle de légalité. n Spécialité gestion du secteur sanitaire et social Session 2011 : La réalisation par un CCAS de l’Analyse annuelle des besoins sociaux (ABS). Session 2010 : La problématique de l’accueil du jeune enfant, du point de vue du département. Session 2009 : Les différents types d’établissement pour personnes âgées : fonctions, conditions de création, financements. n Spécialité analyste Session 2011 : La problématique de la sécurité des données et des accès au système d’information d’une commune. Session 2010 : La mise en oeuvre d’un projet d’ « informatique verte » dans une collectivité. Session 2009 : Intérêt pour la collectivité d’une proposition d’application « Intranet de gestion de protocoles et de personnalités ». n Spécialité animation Session 2011 : Le rôle des collectivités locales dans l’action éducative et le partenariat avec

Collectivité émettrice (Ville de… Service…) Remarque : aucun nom de collectivité ni de service, existant ou fictif, autre que celui indiqué dans le sujet ne doit être utilisé sous peine d’annulation de la copie.

l’Éducation nationale et les parents d’élèves. Session 2010 : La mise en place par un département d’un dispositif incitatif aux pratiques culturelles et sportives des jeunes. Session 2009 : Note sur l’animation socioculturelle et la citoyenneté, en vue d’un projet de réunion du maire avec les partenaires associatifs sur la montée des incivilités. n Spécialité urbanisme et développement des territoires Session 2011 : Les conséquences de la loi Engagement national pour l’environnement (ENE) du 12 juillet 2010 sur le Plan local d’urbanisme de la commune. Session 2010 : Le projet d’implantation par un agriculteur d’une centrale photovoltaïque au sol sur le territoire d’une commune. Session 2009  : L’implantation des antennes-relais de radiotéléphonie dans le contexte du Grenelle des ondes. Les exigences de forme L’en-tête de la note Sans qu’il faille accorder une importance excessive à la présentation de la note (le barème peut pénaliser faiblement -de 0,5 point par exemple- le non-respect des règles formelles), il est souhaitable d’adopter la forme ci-dessous en reprenant les informations que le candidat trouve sur la première page du sujet. Mais attention à la rupture d’anonymat, qui entraîne l’annulation pure et simple de la copie. Plan de la note La note doit comporter une introduction d’une vingtaine de lignes, qui s’apparente à celle d’une composition ou dissertation (entrée en matière, reformulation du sujet, présentation de la problématique dans son contexte) et doit impérativement comprendre une annonce de plan.

Le (date de l’épreuve) Remarque : la mention du lieu (déjà dans le timbre) n’est pas ici nécessaire. Un nom de lieu existant ou fictif non précisé dans le sujet pourrait constituer un motif d’annulation.

NOTE à l’attention de Monsieur (ou Madame) le (la).... (destinataire) exemple : à l’attention de Monsieur le Directeur des ressources humaines Objet (thème de la note) exemple : Les problématiques actuelles du recrutement dans la fonction publique territoriale Références : uniquement celles des principaux textes juridiques fondant la note (cette mention est facultative) Remarque : la prudence impose l’abandon de toute mention de signature afin d’éviter une rupture d’anonymat entraînant l’annulation de la copie. De même, aucun paraphe ne devra apparaître sur la copie.

28 /avril - mai - juin 2014

www.vocationfonctionnaire.fr


SE PRÉPARER ET RÉUSSIR

Le développement est organisé en parties et en sous-parties. Le plan est impérativement matérialisé par des titres comportant des numérotations en début des parties et sous-parties. La conclusion est facultative. Si le candidat souhaite conclure, il doit le faire brièvement, sans jamais valoriser des informations oubliées. Exigences rédactionnelles La note doit être intégralement rédigée, pas de style télégraphique ou « prise de notes ». Le niveau attendu en matière de maîtrise de la langue (orthographe, syntaxe) est le même qu’en composition ou dissertation. Le style doit être neutre, sobre, précis. La note a pour vocation première d’informer le destinataire avec efficacité. Le candidat doit restituer les informations par un travail de reformulation. Il ne peut se contenter de recopier intégralement des parties de textes. Les citations directes doivent être réservées aux seuls extraits succincts de textes juridiques, documents officiels, prises de position éclairantes de personnalités qualifiées ou réflexions de « grands auteurs ». La note doit être concise : 5 à 6 pages sont nécessaires et suffisantes. Le barème général de correction Une note devrait obtenir la moyenne ou plus lorsqu’elle : n constitue pour son destinataire un moyen d’information et, le cas échéant, d’aide à la décision fiable valorisant de manière objective les problématiques centrales du sujet ; et n reprend les informations essentielles des documents en les ordonnant autour d’un plan clair et structuré (introduction comprenant une annonce de plan, matérialisation des parties et sous-parties) ; et est rédigée dans un style correct, s’appliquant à reformuler et non à recopier les informations. Une note ne devrait pas obtenir la moyenne lorsqu’elle : n expose de manière désordonnée et imprécise quelques éléments tirés du dossier, laissant

apparaître une incapacité à discerner et valoriser l’essentiel ; ou n s’avère impropre à valoriser les informations utiles pouvant aider à la décision ; ou n ne constitue qu’une juxtaposition de résumés des documents du dossier ; ou n est fondée sur des informations qui ne figurent pas dans le dossier ; ou n est rédigée dans un style particulièrement incorrect, ou à partir de passages entièrement recopiés ; ou est inachevée. Orthographe, syntaxe L’évaluation du niveau de maîtrise de la langue dont le candidat aura fait preuve fait partie intégrante de la notation globale de la copie. On distingue deux cas de figure : n les copies dans lesquelles les fautes d’orthographe et de syntaxe participent d’un défaut global d’expression ; ces copies ne sauraient, en tout état de cause, obtenir la moyenne ; elles peuvent même se voir attribuer une note éliminatoire ; n les copies qui, malgré quelques fautes d’orthographe, témoignent d’une maîtrise de la langue correcte ; un système de pénalités s’applique alors en fonction du nombre de fautes (à titre indicatif, le barème peut être le suivant : « 2 points sont retirés au total de la note si la copie contient plus de 10 fautes »). n

Les qualités pour réussir La session 2012 du concours d’Attaché territorial confirme une sélectivité assez élevée, puisqu’un peu moins d’un quart des candidats présents à l’écrit deviennent lauréats. Le concours d’Attaché territorial impose une bonne maîtrise de l’environnement territorial, de ses fondamentaux comme de son actualité. D’autre part, les candidats doivent être en capacité de démontrer des aptitudes certaines à l’encadrement et au management. Il requiert également des capacités de réflexion, d’analyse, de synthèse et de proposition, inhérentes au cadre d’emplois. La réussite est au prix d’un véritable investissement des candidats dans leur préparation, laquelle ne peut s’improviser quelques semaines avant les épreuves.

Des ouvrages complémentaires de La Documentation française

Attaché territorial Annales officielles des centres de gestion organisateurs n sujets corrigés des épreuves écrites et orales n guide pratique des épreuves n vraies copies de candidats n toutes les attentes du jury Réf. 9782110096456 28 €

FAC entretien avec jury Réf. 978211092373 11 €

FAC composition

Réf. 9782110091086 12 €

DVP collectivités territoriales Réf. 9782110092533 10 €

avril - mai - juin 2014 / 29

Retrouvez tous les titres concours sur www.ladocumentationfrancaise.fr


L’ACTUALITÉ EN 50 QUESTIONS Les sujets de concours sont souvent issus de l’actualité de l’année. Les concepteurs de sujets s’inspirent de leur environnement et attendent de vous de la curiosité, de l’ouverture d’esprit et de l’intérêt sur ce qui se passe en France mais aussi à l’international. Afin de vous aider à évaluer votre niveau de connaissances, voici un test ludique sous la forme de 50 questions sur l’actualité du 1er trimestre 2014. A réaliser en une seule fois. Une seule bonne réponse possible.

50

Questions d’actualité L’actualité en France

B. La 2ème fois C. La 5ème fois

1

La carte d’électeur suffit pour voter aux élections municipales dans les villes de + de 1000 habitants : A. Vrai B. Faux

4 Marc Blondel, décédé le 16 mars 2014, a été le secrétaire général : A. De FO B. De la CFDT C. Du Medef

2

La circulation alternée mise en place le 17 mars 2014 en Ile de France, l’a été pour : A. La 1ère fois

5 Le spectacle des Enfoirés fête cette année ses : A. 20 ans B. 25 ans C. 30 ans

Photo : 123RF

3 Jérôme Kerviel, ancien trader de la Société Générale a vu confirmé, par la Cour de cassation : ■ A. Uniquement sa peine de prison ■ B. Uniquement les dommages et intérêts dus ■ C. Sa peine de prison et les dommages et intérêts dus

30 /avril - mai - juin 2014

6

Le volume d’eau potable perdu dans des fuites de canalisation en France par an est de : A. 11 millions de litre d’eau B. 105 millions de litres d’eau C. 1 300 milliards de litres d’eau

7

Le médicament « baclofène » était prescrit jusqu’à présent aux patients alcooliques en dehors de son indication initiale : A. Vrai B. Faux

8 La loi interdisant le port du voile à l’école a été votée il y a : A. 2 ans B. 5 ans C. 10 ans 9 Qui est Benjamin Carle ? A. Un écrivain B. Un journaliste C. Un réalisateur www.vocationfonctionnaire.fr


SE PRÉPARER ET RÉUSSIR

18 Toutes les écoles catholiques appliqueront la réforme « Peillon » à la rentrée 2014 : A. Vrai B. Faux 19 La Croix rouge Française fête en 2014 ses : A. 100 ans B. 150 ans C. 200 ans 10 ■ ■ ■

11

Le français Alain Robert est surnommé : A. L’homme bionique B. L’homme araignée C. L’homme oiseau

La skieuse Marie Brochet a remporté, aux jeux paralympiques de Sotchi 2 médailles d’or en ski alpin debout : A. Vrai B. Faux

12 PSA Peugeot Citroën est devenu : A. Franco-Italien B. Franco-Allemand C. Franco-Chinois 13 Alain Resnais était : A. Un pilote d’essais B. Un chef d’orchestre C. Un réalisateur 14 Les élections municipales auront lieu désormais : A. Tous les 5 ans B. Tous les 6 ans C. Tous les 7 ans 15 En France depuis 2014, le cumul des mandats est interdit : A. Vrai B. Faux 16 La « dysfonction du genre » touche les enfants qui : A. Naissent sans sexe B. Rejettent leur sexe C. Sont à la fois de sexe féminin et masculin 17 La qualité du sperme des Français décline : A. Vrai B. Faux www.vocationfonctionnaire.fr

20 L’astronaute Français, Thomas Pesquet, volera à bord de l’ISS en : A. 2014 B. 2016 C. 2020 21- Le radon est : A. Un métal rare B. Un gaz naturel radioactif C. Une plante carnivore 22 Les 99 radars embarqués dans des véhicules banalisés ont flashé, depuis 1 an : A. 100 000 automobilistes B. 200 000 automobilistes C. 300 000 automobilistes 23 L’homme peut distinguer 1000 milliards d’odeurs différentes : A. Vrai B. Faux

29 Le passage à l’heure d’été, qui a eu lieu le 30 mars, a été instauré en : A. 1960 B. 1976 C. 1981 30

Selon l’Insee le nombre de mariages homosexuels célébrés en France en 2013 est de : A. 7 000 B. 15 000 C. 50 000

L’actualité à l’étranger 1

Qui donne leurs noms aux tempêtes  en Europe ? : A. L’institut météorologique de Berlin, selon l’alphabet B. Le public qui peut acheter le nom auprès de l’Institut météorologique de Berlin C. L’organisation météorologique mondiale, selon 6 listes de prénoms

24- Greenpeace a investi la centrale nucléaire de : A. Fessenheim B. Creys Malville C. Flamanville 25 Le vote blanc est, depuis le du 1er avril, comptabilisé indépendamment des votes nuls : A. Vrai B. Faux 26 La récolte de vin 2013 a entraîné sur 2014 : A. Une hausse des tarifs B. Une baisse des tarifs 27 Les chiffres du chômage en janvier et février 2014 sont en baisse : A. Vrai B. Faux 28 Le délai de carence, en cas de licenciement, pourra atteindre 180 jours : A. Vrai B. Faux

2 Les deux nouvelles capitales Européenne de la culture 2014 sont : ■ A. Umea (Suède) et Riga (Lettonie) ■ B. Londres (Royaume Uni) et Paris (France) ■ C. Mons (Belgique) et Plzen (République Tchèque) avril - mai - juin 2014 / 31


L’ACTUALITÉ EN 50 QUESTIONS 9 Peng Liyuan, la 1ère dame de Chine, est aussi une cantatrice célèbre : A. Vrai B. Faux 10 Une équipe médicale vient d’implanter sur une patiente de 22 ans : A. Un visage complet B. Un cœur artificiel C. Un crâne en plastique imprimé en 3D

3 Phénomène de mode au niveau mondial, que sont les Selfies ? : ■ A. Des autoportraits photographiques sur le vif, réalisés avec un appareil numérique, un téléphone mobile puis mis en ligne sur les réseaux sociaux ■ B. Des Pin’s marquant le ralliement des anti-nucléaires ■ C. Des personnages de dessins animés pour enfant

11 Le « printemps arabe » qui a déclenché la guerre en Syrie a : A. 1 an B. 3 ans C. 5 ans 12 La Guinée fait face à une épidémie du virus : A. Ebola B. De la peste C. De la tuberculose 13 La poste suédoise vient de mettre en vente des timbres à l’effigie: A. De Charles XVI Gustave B. De Zlatan Ibrahimovic C. Du groupe ABBA

4 La plus grande centrale solaire du monde vient d’être mise en service : A. En Chine B. Aux USA C. Aux Emirats arabes unis

32 /avril - mai - juin 2014

16 La pollution de l’air aurait causé la mort de 3 millions de personnes en 2012 : A. Vrai B. Faux

18- Mystic est le nom : A. D’un nouveau programme de surveillance de la NSA B. D’une nouvelle araignée découverte en Afrique C. D’une nouvelle planète découverte en début d’année

6 Qu’est-ce que « Google Glass » ? A. Une montre connectée B. Un système de géolocalisation C. Des lunettes high-tech

8 Matteo Renzi est le chef du gouvernement Italien : A. Vrai B. Faux

Le nombre d’exécutions capitales dans le monde en 2013 est : A. En hausse B. En baisse

17 Le gouvernement Turc a décrété le blocage de Twitter : A. Vrai B. Faux

5 La Crimée est désormais : A. Ukrainienne B. Russe C. Indépendante

7 Le Luxembourg a accepté de lever le secret bancaire : A. Vrai B. Faux

15 ■ ■

19 Sanchez Ceren est le nouveau Président : A. Du Salvador B. De l’Uruguay C. Du Mexique 14 ■ ■ ■

2014 dans l’horoscope chinois marque l’année du : A. Singe B. Cheval C. Cochon

20 Qui détient le record du monde de saut à la perche en salle ? A. Sergueï Bubka B. Philippe Collet C. Renaud Lavillenie www.vocationfonctionnaire.fr


SE PRÉPARER ET RÉUSSIR

Corrigés du QCM L’actualité en France

1- Réponse : B Désormais il est nécessaire d’avoir une « pièce » d’identité avec photographie. 2- Réponse : B La 1ère mise en place date de 1997. 3- Réponse : A La cour de cassation a confirmé la peine de 3 ans de prison et annulé les dommages et intérêts de 4.9 milliards d’euros. 4- Réponse : A Figure du syndicalisme, Marc Blondel a été secrétaire général de la CGT-Force ouvrière de 1989 à 2004 5- Réponse : B Le concert des Enfoirés, spectacle au profit des Restos du Cœur fête en 2014 ses 25 ans. 6- Réponse : C 1 litre d’eau potable sur 5 est perdu dans des fuites de canalisations soit 1 300 milliards de litres d’eau par an selon une enquête publiée par 60 Millions de consommateurs. 7- Réponse : A Le bacloféne était indiqué dans le traitement des spasmes musculaires mais pas pour soigner l’alcoolisme. 8- Réponse : C 9- Réponse : B Benjamin Carle est un journaliste qui a relevé le défi de vivre 100 % made in France pendant 1 an. 10- Réponse : B Alain Robert est surnommé l’homme araignée car il escalade à mains nues et sans cordes les monuments tels que récemment la Tour Total à la Défense. 11- Réponse : B Marie Brochet a remporté 4 médailles d’or. 12- Réponse : C Arrivée au capital de PSA Peugeot Citroën de l’Etat et du constructeur chinois Dongfeng dans le cadre d’une augmentation de capital d’un montant global de 3 milliards d’euros. 13- Réponse : C Alain Resnais, décédé le 1er mars a réalisé de nombreux films dont les plus connus : Nuit et brouillard, Hiroshima mon amour, On connait la chanson... 14- Réponse : B La règle des élections municipales tous les 6 ans n’a pas changé. 15- Réponse : B C’est une promesse du président Hollande qui devrait être appliquée en 2015. 16- Réponse : B Ce problème commence à être reconnu et ce n’est ni une malformation physique, ni un trouble psychologique selon les médecins. 17- Réponse : A Les scientifiques constatent une forte baisse de la concentration de spermatozoïdes – de près d’un tiers sur une période de 16 ans – au niveau national. 18- Réponse : B

www.vocationfonctionnaire.fr

Le décret du 24 janvier 2013 ne s’applique pas à l’enseignement privé sous contrat avec l’état. 19- Réponse : B La Croix Rouge est née à l’initiative d’un homme d’affaires suisse, Henri Dunant, en 1876. 20- Réponse : B Sélectionné en 2009 pour devenir astronaute, il deviendra le 10ème Français à aller dans l’espace en 2016. 21- Réponse : B Le radon est un gaz naturel radioactif qui se dilue facilement dans l’air extérieur et qui peut présenter des risques pour la santé. 22- Réponse : C Capables de flasher dans les deux sens, les nouveaux radars mobiles sont entrés progressivement en service depuis un an. La flotte devrait monter à 200 véhicules équipés. 23- Réponse : A L’homme peut distinguer au moins 1 000 milliards d’odeurs selon une étude américaine venant de paraître. 24- Réponse : A Des militants de l’ONG écologiste Greenpeace sont entrés récemment dans la plus ancienne centrale nucléaire de France - Fessenheim - pour dénoncer la menace posée par les centrales vieillissantes. 25- Réponse : A Le parlement a adopté cette mesure qui est effective pour les élections Européennes du 25 mai 2014. 26- Réponse : A En 2013 la récolte de vin a été historiquement basse en raison de la météo. Les prix des vins ont flambé. 27- Réponse : B 28- Réponse : A De nouvelles règles entreront en vigueur le 1er juillet 2014 qui notamment allongent à 180 jours au lieu de 75 le délai de carence en cas de licenciement non économique. 29- Réponse : B Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. 30- Réponse : A En 2013, il y a eu 7 000 mariages homosexuels sur les 238 000 unions célébrées.

L’actualité à l’étranger

1- Réponse : B 2- Réponse : A 3- Réponse : A Cette pratique a pris une telle ampleur que des applications mobiles lui sont désormais dédiées. 4- Réponse : B La centrale d’Ivanpah dans le désert des Mojaves aux États-Unis a été inaugurée le jeudi 13 février 2014 et alimentera 140 000 foyers. 5- Réponse : B Les électeurs de la péninsule Urkrainienne de Crimée ont voté leur rattachement à la Russie le 16 mars 2014. 6- Réponse : C

7- Réponse : A Après 6 ans de blocage, le Luxembourg a accepté la Loi européenne sur la fiscalité permettant l’échange automatique d’informations fiscales. 8- Réponse : A Matteo Renzi, membre du parti démocrate, est arrivé au pouvoir en Italie en 2014. Il porte un plan de relance ambitieux et « révolutionnaire ». 9- Réponse : A Peg Liyuan est la femme du président chinois Xi-Jinping. C’est une star de la chanson et elle est générale de l’Armée populaire. 10- Réponse : C Une équipe de médecins des Pays-Bas a remplacé la quasi-totalité du crâne d’une patiente par une prothèse plastique, imprimée en 3D par une société australienne. 11- Réponse : B Depuis 2011 le monde Arabe est traversé par des soulèvements populaires. La Syrie a été touchée en février 2011 et depuis fait face à un conflit interne majeur. 12- Réponse : A La Guinée fait face à une épidémie du virus Ebola, agent infectieux qui provoque une fièvre hémorragique contre laquelle il n’existe aucun traitement. 13- Réponse : B Le succès est déjà au rendez-vous parmi les fans et les collectionneurs. 14- Réponse : B Le Cheval règne sur l’année chinoise commençant le 1er février 2014 et prenant fin le 18 février 2015. 15- Réponse : A Un rapport d’Amnesty International révèle que 778 exécutions de condamnés à mort ont été dénombrées dans le monde en 2013, contre 682 en 2012. 16- Réponse : B L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a présenté une étude comptabilisant pas moins de sept millions de décès prématurés liés à la pollution de l’air sur 2012. 17- Réponse : B L’Office de régulation des télécommunications Turc a purement et simplement bloqué le 20 mars (et pendant 2 semaines) le réseau de microblogging, accusé par le 1er ministre, Recep Tayyip Erdogan, de propager les accusations de corruption qui visent son régime. 18- Réponse : A Mystic est un nouveau programme capable d’enregistrer 100 % des appels téléphoniques passés depuis un pays. 19- Réponse : A Sanchez Ceren est un ex-guérillero. Il a remporté l’élection présidentielle le 9 mars dernier au Salvador. 20- Réponse : C Renaud Lavillenie a franchi la barre des 6.16 mètres en salle, dépassant l’ancien détenteur du record du monde, l’Ukrainien Sergueï Bubka.

avril - mai - juin 2014 / 33


FACE AU JURY

COMMENT Réussir sa présentation personnelle La présentation personnelle est une partie de l’épreuve orale qui apparaît rassurante pour la plupart des candidats. Il suffirait de l’apprendre par coeur et de la réciter. Bien entendu, cela est une mauvaise perception de l’épreuve. Voici les conseils de votre coach concours pour attirer favorablement l’attention du jury, et marquer des points.

Laurent Boghossian est ingénieur territorial, formateur, membre de jury, et l’auteur du livre «L’art subtil de réussir son concours» publié chez Manantra Concept.

Photos 123RF

Pendant ces cinq ou dix minutes d’expression libre, chaque candidat contrôle intégralement le déroulement de sa présentation personnelle, ce qui peut sembler rassurant. Le jury ne les interrompra pas et, en outre, les candidats peuvent dire absolument ce qu’ils veulent. Mais aborder cet exercice comme l’occasion de tout dire et de faire passer en force des expériences peu significatives ou des faits qui n’ont pas leur place, ne pourra jamais changer réellement la perception des membres du jury. Voici un petit florilège des erreurs généralement commises par une grande partie des candidats lors de l’exercice de présentation personnelle : n Ils pensent être les seuls à avoir un parcours «atypique»… mais qu’est-ce donc qu’un parcours typique alors ? n Ils pensent que tout se joue lors de cette présentation et éludent tout ce qui aura précédé ou tout ce qui suivra. n Ils abordent cette étape de l’entretien comme un exercice scolaire en se disant que s’ils présentent bien toutes les belles choses qu’ils ont faites dans la vie, le jury sera gentil et attendri. n Ils pensent que s’ils oublient un mot dans leur présentation, c’est l’ensemble de l’entretien qui va s’effondrer. n Ils essaient de compenser un manque de pertinence de leur présentation en rajoutant un ensemble d’informations personnelles inutiles : nombre d’enfants avec leur âge respectif, loisirs et sports, job d’été, stages, etc.

34 /avril - mai - juin 2014

n Ils pensent que pour réussir cette présentation personnelle, il

faut absolument remplir cinq minutes sur cinq et que si cette présentation ne dure que quatre minutes trente, le jury sera sans pitié. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la présentation personnelle doit être perçue comme une courbe de progression qui vous concerne. En avançant dans la présentation, vous allez raconter une histoire. La vôtre. Mais cela ne veut absolument pas dire que vous avez à énumérer tous les détails de votre histoire de manière exhaustive. L’idée est la suivante : Vous devez absolument comprendre qu’une de vos priorités est de faciliter la vie du jury dans sa compréhension de ce que vous lui présentez. En effet, en fin de journée, le jury aura rencontré entre huit et dix candidats. Cela signifie donc huit à dix présentations personnelles chargées de détails, d’acronymes, de grades, de dates, de noms d’entreprise ou de collectivité, de déroulement de projets et d’exposé de motivations. Ainsi, si vous souhaitez aider votre jury à mieux vous comprendre, il est important d’aller à l’essentiel. Pour ce faire, voici un petit canevas qui a pour objectif de vous aider à structurer votre présentation personnelle :

Etat Civil Soyez bref et utilisez des phrases plutôt que des items. On dira « Bonjour. Je m’appelle Pierre DUPONT. J’ai 43 ans. Je suis marié et j’ai 3 enfants. » Plutôt que «Pierre Dupont. 43 ans. Marié, 3 enfants ». www.vocationfonctionnaire.fr


se préparer et réussir

Poste actuel - Grade- Statut Afin que le jury sache immédiatement à qui il s’adresse, ne laissez pas planer le doute. Donnez votre poste, votre grade et votre statut. Par exemple : « Je suis actuellement chef du service Propreté urbaine. Je suis ingénieur territorial contractuel » En une phrase, vous expliquez quels sont votre niveau de responsabilité, votre grade actuel et votre statut. Cela permet au jury de rapidement comprendre pourquoi vous passez le concours : vous souhaitez devenir titulaire.

Cursus Scolaire Ne remontez pas au Brevet ou au BAC. Nommez votre dernier diplôme et surtout, nommez celui qui a une importance pour ce concours. Si vous passez un concours en urbanisme, il est inutile de citer votre diplôme de musicologie. Rappelez-vous : la clarté, c’est le pouvoir.

Expérience professionnelle n Essayez de vous limiter à trois étapes ou périodes importantes

de votre parcours professionnel. n Concentrez-vous sur les postes occupés et les missions menées. Pas sur les périodes ou les lieux. n Si vous n’avez pas assez d’expérience car vous être trop jeune, présentez vos stages plus en détail. Expliquez vos réalisations. n Si vous avez trop d’expérience à citer, ne passez pas autant de temps sur chaque expérience professionnelle. Groupez-les et ne laissez remonter que les expériences fortes et significatives pour ce concours. n Adoptez un positionnement d’acteur de votre carrière. Montrez que vous n’avez pas subi et que vous aviez un réel intérêt à évoluer. Expliquez que vous avez choisi de passer d’un poste à un autre et donnez vos raisons.

Quelques conseils supplémentaires : n Evitez les acronymes du type « J’ai travaillé à la DRTERP au

service RFITO où j’étais responsable de l’équipe COMDEX ». C’est pompeux, ennuyeux et cela vous éloignera de vos objectifs. n Supprimez les périodes trop détaillées: « De juin 1998 à Mai 1999 j’ai travaillé ici et de Juin 1999 à Avril 2004, j’ai exercé…». Le jury ne retiendra jamais tous ces détails chronologiques et entre nous, est-ce vraiment intéressant ? n Annoncez votre plan de présentation et suivez-le. Idem lorsque www.vocationfonctionnaire.fr

vous attaquez l’expérience professionnelle : n’hésitez pas à commencer en disant « Je vais maintenant vous présenter mon expérience professionnelle qui se déroule en trois points principaux.» Puis déroulez les trois points en rappelant quel point vous abordez. n Dissociez ce qui apporte quelque chose à votre présentation et ce qui n’apporte rien : vous avez été animateur en colonie ? Génial. Mais honnêtement, pensez-vous que le jury considère que cet argument soit décisif pour vous donner ou pas le concours d’attaché ou d’ingénieur territorial ? n Omettez tout ce qui est négatif par exemple : «J’ai quitté mon poste à cause de mon chef que je ne supportais plus ». Afin que le jury reste concentré sur votre progression professionnelle, il faut absolument éviter qu’il se pose trop de questions. Ainsi, dans le cas cité, il suffit de dire que vous avez décidé de changer de poste car vous souhaitiez évoluer et changer de missions. Et c’est tout. Dans tous les cas, il est impossible au jury de vérifier vos dires sur le moment, car ses membres n’ont ni CV ni dossier en leur possession. Il y aurait des tonnes de conseils ou de pistes à développer pour une présentation personnelle mais, au-delà de toute technique de présentation, le seul objectif que vous deviez viser est d’arriver à exprimer votre positionnement et votre engagement dans ce que vous faites. En effet, pour éviter que votre présentation ne soit trop neutre ou sente trop le bachotage, il est primordial que vous laissiez une place à ce que vous éprouvez, ce dont vous avez envie et ce qui est important pour vous et/ou pour l’avenir de la Fonction publique territoriale. Il n’y a pas de formule magique pour cela car chaque présentation personnelle est unique. L’important est d’arriver à prendre du recul et à sortir des faits «historiques» pour entrer dans la sphère des «faits personnels». Pour cela, un ajustement de votre vocabulaire sera peut-être nécessaire. Regardez dans la phrase suivante les mots écrits en gras : il est important d’expliquer ce qui vous intéresse, ce qui vous plait. Expliquer pourquoi vous aimez la territoriale ou pourquoi vous êtes motivé pour intégrer un service spécialisé dans le traitement des déchets... permettra au jury de mieux percevoir votre engagement et votre vision. Comprenez-vous où je souhaite en venir ? Il vaudrait mieux, car cela sera primordial pour exprimer vos motivations... > Suite page 36 avril - mai - juin 2014 / 35


FACE AU JURY

SAUREZ-VOUS BIEN EXPRIMER VOS MOTIVATIONS ? Si vous ne savez pas pourquoi vous êtes en face de ce jury d’oral d’admission, comment voudriez vous que le jury le sache ? S’il y a bien un moment où cette question méritera que vous ayez formulé des réponses construites et surtout, de manière anticipée, c’est bien lors de l’exposé de vos motivations. Les conseils de Laurent Boghossian pour vous y préparer.

Avant de vous aider à trouver vos réelles motivations, celles que vous pourrez exposer et développer face à votre jury, voici un ensemble de raisons qui touchent tous les candidats à ces concours, au moins une fois.

Photos : 123RF

Les 16 raisons possibles qui vous font passer ce concours : n Raison 1 : vous souhaitez obtenir un meilleur salaire. n Raison 2 : vous recherchez la sécurité de l’emploi. n Raison 3 : vous cherchez une marque forte de reconnaissance de votre parcours et de vos efforts. n Raison 4 : vous souhaitez obtenir le concours pour quitter votre collectivité actuelle ou votre entreprise qui n’a aucun projet pour vous. n Raison 5 : vous exercez des missions de catégorie A mais en ayant un grade de catégorie B. n Raison 6 : vous souhaitez que votre avis compte et que l’on vous écoute. n Raison 7 : vous souhaitez clouer le bec à tous ceux qui, dans votre entourage, vous expliquent, jour après jour, comment vous devriez être, ce que vous devriez faire et comment vous devriez le faire. n Raison 8 : vous souhaitez avancer dans votre carrière et ce concours vous aidera à avancer personnellement. n Raison 9 : vous souhaitez ne rien devoir à personne. 36 /avril - mai - juin 2014

n Raison 10 : vous cherchez à intégrer la F onction publique territoriale car elle présente un sens à vos yeux. Elle donne la possibilité de voir au quotidien le développement de sa collectivité alors que d’autres structures publiques ne le permettent pas. n Raison 11 : la diversité des métiers vous attire. Vous espérez pouvoir vous renouveler et ne pas être cantonné au seul domaine des Espaces Verts, des Ressources humaines ou du Compte administratif toute votre vie. n Raison 12 : en réussissant, vous devenez titulaire de votre grade et vous pourrez ainsi changer de type de collectivité ou de région si vous en émettez le souhait. n Raison 13 : vous êtes en quête d’un sentiment d’appartenance. Rejoindre la famille des attachés ou des ingénieurs territoriaux vous attire et vous donne envie de réussir ce concours. n Raison 14 : vous en avez assez qu’en tant que contractuel, on ne vous accorde pas le même crédit qu’un autre titulaire bien moins compétent que vous. n Raison 15 : vous souhaitez vous engager sur le long terme car vous avez une vision de qui vous souhaitez devenir. n Raison 16 : vous souhaitez agrandir votre champ d’action et d’intervention et passez à un niveau décisionnel supérieur. www.vocationfonctionnaire.fr


SE PRÉPARER ET RÉUSSIR

Les grands mythes de l’oral

Je me suis planté à cause de ma présentation personnelle : faux.

La présentation personnelle est une base permettant au jury de mieux vous connaître. La décision finale du jury ne peut être basée que sur une seule composante de l’oral. C’est sur l’ensemble de la prestation que vous serez évalué.

Le jury m’a mis 5/20 car il ne m’aimait pas: faux.

Si le jury vous met 5/20 c’est parce que vous êtes passé à côté de votre oral. Et s’il vous a mis 8 c’est parce que vous ne les avez pas convaincu non plus. Et pas parce que les membres du jury auront laissé leurs émotions guider leur décision.

Chaque membre du jury joue un jeu de rôle (le gentil, le méchant …) : faux. Un membre de jury est un être humain : il est parfois fatigué donc en retrait ou bien avec un air renfrogné car, à la pause, il aura été tenu au courant de problèmes survenus dans sa direction ou son service en son absence.

Bien entendu, vous ne vous sentirez peut-être pas concerné par l’ensemble de ces raisons en même temps. Mais la réalité est que certaines d’entre elles font sûrement plus écho en vous que d’autres. Par ailleurs, parmi ces raisons, il y en a sûrement certaines auxquelles vous n’auriez pas pensé mais qui, maintenant que vous les avez lues, vous séduisent et semblent vous correspondre. Autre possibilité  : la lecture de ces motivations vous fait réfléchir au point que vous en formuliez d’autres par vousmême. Et bien, nous y voilà. Les voilà, vos motivations. Elles vont émerger de la lecture de cette petite liste anodine. Peut-être en ai-je oublié  ? L’important n’est pas que je vous dise ce qui vous motive. C’est vous qui devez le dire. Pour vous aider à formuler vos propres motivations, suivez ce plan d’action en cinq étapes : n ETAPE 1 : notez les motivations de la liste précédente qui semblent vous convenir et se rapprocher de vos attentes. n ETAPE 2 : réfléchissez. Quelles sont les motivations que vous pourriez utiliser pour votre propre présentation personnelle ? Attention : vous devez croire en ces motivations. Elles doivent représenter quelque chose pour vous. n ETAPE 3 : de manière non formelle et sans essayer de faire plaisir au jury, pourquoi passez-vous ce concours ? Laissez-vous aller et ne réprimez rien www.vocationfonctionnaire.fr

comme idée. Le but ici est de «tout cracher» à voix haute ou sur le papier. n ETAPE 4 : dissociez les motivations qui vous semblent politiquement correcte pour l’oral et celles que vous ne pourrez absolument pas formuler. Pour moi, les raisons 1, 2, 4, 7, 9 et 14 ne peuvent être présentées au jury en l’état et pourraient facilement vous attirer ses foudres. n ETAPE 5 : faites maintenant une synthèse de vos motivations en trois à quatre items maximum. Quels sont les trois ou quatre points que vous souhaitez présenter au jury dont vous êtes convaincu et en lesquels vous croyez vraiment ? Après ces cinq étapes suivies minutieusement et avec conviction, vous devriez être en possession de vos éléments de motivation. Ces quelques éléments doivent présenter le coeur de votre démarche et des raisons profondes qui vous ont amené face à ce jury. C’est important car si, à l’issu de ce petit travail, vous n’avez pas trouvé de raison valable, au-delà d’une augmentation de salaire ou d’un petit plan de carrière rassurant, le jury va s’en rendre compte. Or, comme la volonté des jurys actuels est de recruter des personnes motivées, engagées, responsables et visionnaires, votre manque de vision et d’implication dans vos propres croyances sera un très lourd handicap dans votre quête du Graal. Pour résumer tout cela : si cela ne représente rien pour vous, il en sera de même pour le jury. n avril - mai - juin 2014 / 37


LE CALENDRIER DES CONCOURS

Les conditions pour s’inscrire à un concours 1- J 2-

5-

ouir de ses droits civiques.

être de nationalité française.

être en situation réguliére au regard des obligations du code du service national.

Certains concours sont néanmoins ouverts aux ressortissants de l’Union européenne, en particulier dans l’Enseignement, la Recherche, dans le secteur Santé et social.

3- A

6- A

voir le niveau d’études ou les diplômes exigés (une photocopie certifiée conforme de

voir un casier judiciaire vierge.

Plus exactement, ne pas avoir subi de condamnations incompatibles avec l’exercice de vos futures fonctions.

4-

vos diplômes est réclamée dans le dossier d’inscription).

être apte physiquement : certains concours

exigent, par exemple, une certaine taille minimum et une bonne acuité visuelle.

7-

Les catégories : les concours sont classés en trois catégories qui déterminent le niveau d’étude indispensable pour passer ces concours.

- Les concours de catégorie A sont accessibles aux diplômés de niveau bac +3 ; - Les concours de catégorie B s’adressent aux bacheliers ; - Les concours de catégorie C sont ouverts aux titulaires d’un Brevet, d’un CAP ou d’un BEP, et même dans certains cas aux non-diplômés. Attention, parfois des niveaux supérieurs sont exigés. En ce qui concerne le secteur Santé et social, il est indispensable d’être titulaire des diplômes d’État préparant à ces fonctions.

8-

Limite d’âge : elle est supprimée depuis le 2 novembre 2005, sauf pour les personnels actifs (policiers, pompiers, gendarmes...) et certaines écoles de l’administration (ENA, ENSP et ENM).

Les informations relatives aux concours sont publiées à titre indicatif. Elles correspondent aux dernières informations connues par notre rédaction et SONT SUSCEPTIBLES D’ÊTRE MODIFIÉES PAR L’ADMINISTRATION ORGANISATRICE. Pour toute information ou complément d’information, il convient donc de s’adresser au centre de concours ou à l’administration concernée. La liste des concours externes, internes, réservés, sur titres, 3e voie et examens professionnels est consultable sur le site :

Catégorie C Fonction Publique Territoriale Intitulé

Secteur

Mode recrutement

Retrait*

Dépôt*

Contact

Département

Adjoint technique territorial principal des éts. d’enseignement (agencement)

Technique

externe - interne

09/07/14

17/07/14

CDG 33, Immeuble Horiopolis - 25 rue du Cardinal Richaud - CS 10019 - 33049 BORDEAUX CEDEX - www.cdg33.fr

33

Adjoint technique territorial principal des éts. d’ens. (restauration espaces verts)

Technique

externe - interne

09/07/14

17/07/14

CDG 40, Maison des Communes - 175 Place de la Caserne Bosquet - BP 30069 - 40002 MONT DE MARSAN CEDEX - www.cdg40.fr

40

Adjoint technique territorial principal des éts. d’ens. (installations électriques)

Technique

externe - interne

09/07/14

17/07/14

CDG 64, Rue Auguste Renoir - Maison des Communes - CS 40609 - 64006 PAU CEDEX www.cdg-64.fr

64

Adjoint technique territorial principal des éts. d’enseignement (lingerie)

Technique

externe - interne

09/07/14

17/07/14

CDG 33, Immeuble Horiopolis - 25 rue du Cardinal Richaud - CS 10019 - 33049 BORDEAUX CEDEX - www.cdg33.fr

33

ATSEM

Santé

externe - interne 3e voie

11/06/14

19/06/14

CDG 02, 136 ter rue Pasteur - B.P. 20076 02302 CHAUNY CEDEX - www.cdg02.fr

02

ATSEM

Santé

externe - interne 3e voie

11/06/14

19/06/14

CDG 24, Maison des Communes - 1 Boulevard de Saltgourde - B.P. 108 - 24051 PERIGUEUX CT CEDEX 9 - www.cdg24.fr

24

* Dates limites de retrait et de dépôt des dossiers de candidature

38 /avril - mai - juin 2014

www.vocationfonctionnaire.fr


RECRUTEMENTS 2014 MODE D’EMPLOI

Catégorie C Fonction Publique Territoriale Intitulé

Secteur

Mode recrutement

Retrait

Dépôt

Contact

Département

ATSEM

Santé

externe - interne 3e voie

11/06/14

19/06/14

CDG 31, 590 rue Buissonnière - CS 37666 31676 LABEGE CEDEX - www.cdg31.fr

31

ATSEM

Santé

externe - interne 3e voie

11/06/14

19/06/14

CDG 55, 92 rue des Capucins - B.P. 90054 55202 COMMERCY CEDEX - www.cdg55.fr

55

ATSEM

Santé

externe - interne 3e voie

11/06/14

19/06/14

CDG 59, 14 rue Jeanne Maillote - B.P. 1222 59013 LILLE CEDEX - www.cdg59.fr

59

ATSEM

Santé

externe - interne 3e voie

11/06/14

19/06/14

CDG 70, 7 rue de la Corne Jacquot Bournot 70000 NOIDANS LES VESOUL - www.cdg70.fr

70

Auxiliaire de soins

Santé

externe

09/07/14

17/07/14

CDG 55, 92 rue des Capucins - B.P. 90054 55202 COMMERCY CEDEX - www.cdg55.fr

55

Catégorie C VILLE DE PARIS Adjoint technique (jardinier)

Technique

externe

26/09/14

26/09/14

Inscriptions : http://www.paris.fr/, rubrique ‘Paris Pratique’, ‘Travailler à la Ville’, ‘Concours de la Ville’

75

Adjoint technique (menuisier)

Technique

externe

26/09/14

26/09/14

Idem

75

Adjoint technique (plombier)

Technique

externe - interne

18/04/14

18/04/14

Idem

75

Adjoint technique principal (cariste)

Technique

externe - interne

27/06/14

27/06/14

Idem

75

Adjoint technique principal (carrossier)

Technique

externe - interne

20/06/14

20/06/14

Idem

75

Adjoint technique principal (éclusier)

Technique

externe - interne

20/06/14

20/06/14

Idem

75

Adjoint technique principal (installations sportives)

Technique

externe - interne

27/06/14

27/06/14

Idem

75

Adjoint technique principal (mécanicien)

Technique

externe - interne

03/10/14

03/10/14

Idem

75

Catégorie b Fonction Publique d’Etat Contrôleur principal de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Administratif

externe - interne

28/04/14

28/04/14

Inscriptions : http://concours.dgccrf.finances. gouv.fr

Non localisé

Technicien de la recherche Technique (INRIA)

externe

28/05/13

28/05/14

Internet : http://www.inria.fr 

Non localisé

Technicien de la recherche Technique (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux)

externe

16/05/14

IFSTTAR 25, avenue François-Mitterrand, case 24, 69675 Bron Cedex - http://www. ifsttar.fr

Non localisé

Technicien supérieur de l’environnement

externe

29/04/2014

Inscriptions : www.developpement-durable. gouv.fr, onglet ‘ concours et formations ‘, puis ‘ concours ‘ - Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, SG/DRH/RM1, Concours externe de Technicien supérieur de l’environnement - tour Pascal B, 92055 La Défense Cedex

Non localisé

Technique

www.vocationfonctionnaire.fr

avril - mai - juin 2014 / 39


LE CALENDRIER DES CONCOURS Catégorie B Fonction Publique d’Etat Intitulé

Secteur

Mode recrutement

Dépôt

Contact

Département

Technicien supérieur de l’environnement

Technique

interne

Retrait

29/04/2014

Idem

Non localisé

Technicien supérieur principal du développement durable

Technique

externe

15/05/14

Ecole nationale des techniciens de l’équipement, établissement de Valenciennes, sis 11, rue de Roubaix, BP 20217, 59305 Valenciennes Cedex http://www.concours. developpement-durable.gouv.fr Site de l’ENTE : http//www.ente.developpement-durable.gouv.fr

Non localisé

CDG de la Guyane, 36, av Louis-Pasteur, 97332 Cayenne Cedex - 05 94 29 00 91 www.cdg973.org

973

Catégorie B Fonction Publique Territoriale Rédacteur territorial

Administratif

externe - interne 3e voie

01/09/14

19/09/14

Catégorie B VILLE DE PARIS Agent de maîtrise (restauration)

Technique

externe - interne

26/09/14

26/09/14

Inscriptions : http://www.paris.fr/, rubrique ‘Paris Pratique’, ‘Travailler à la Ville’, ‘Concours de la Ville’

75

Assistant spécialisé des bibliothèques et des musées (bibliothèques)

Culturel

externe - interne

26/09/14

26/09/14

Idem

75

Conseiller socio-éducatif

Social

externe

18/04/14

18/04/14

Idem

75

13/06/14

Inscriptions : Ministère de la défense, Bureau des concours et des examens professionnels, BP 40, 75960 Paris 20 PDC - Tél. 01-42-19-34-90, poste 65104

Non localisé

25/04/14

Inscriptions : http://www.insee.fr/fr/inseestatistique-publique/connaitre/calendrierconcours.asp#administrateur - INSEE, section concours et examens, timbre C 269, 18, bd Adolphe-Pinard, 75675 Paris Cedex 14, courriel : concours@insee.fr

Non localisé

Catégorie A Fonction Publique d’Etat Accès au corps du personnel de surveillance à la direction générale de la sécurité extérieure

Prévention - Sécurité

externe - interne

Administrateur (INSEE)

Administratif

réservé

Assistant ingénieur (INRIA)

Technique

externe

28/05/13

28/05/14

Internet : http://www.inria.fr 

Non localisé

Ingénieur d’études (INRIA)

Technique

externe

28/05/13

28/05/14

Internet : http://www.inria.fr 

Non localisé

Ingénieur de recherche (INRIA)

Technique

externe

28/05/13

28/05/14

Internet : http://www.inria.fr 

Non localisé

Assistant ingénieur (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux)

Technique

externe

16/05/14

IFSTTAR, service des ressources humaines, 25, avenue François-Mitterrand, case 24, 69675 Bron Cedex

Non localisé

Chargé de recherches (IFSTTAR)

Technique

externe

16/05/14

Idem

Non localisé

40 /avril - mai - juin 2014

02/06/14

www.vocationfonctionnaire.fr


RECRUTEMENTS 2014 MODE D’EMPLOI

Catégorie A Fonction Publique d’Etat Intitulé

Secteur

Mode recrutement

Dépôt

Contact

Département

Directeur de recherches (IFSTTAR)

Technique

externe

16/05/14

Idem

Non localisé

Ingénieur d’études (IFSTTAR)

Technique

externe

16/05/14

Idem

Non localisé

Ingénieur de recherches (IFSTTAR)

Technique

externe

16/05/14

Idem

Non localisé

Chargés de recherche (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture)

Technique

externe

25/04/14

Inscriptions : www.irstea.fr/nous-rejoindre/ Non localisé concours-externes - IRSTEA, DRH, pôle recrutement, 1, rue Pierre-Gilles-de-Gennes, CS 10030, 92761 Antony Cedex Tél. 01-40-96-60-37

Conservateur du patrimoine

Culturel

externe - interne

30/04/14

30/04/14

Institut national du patrimoine, 2, rue Vivienne, 75002 Paris, Site : www.inp.fr

Non localisé

Greffier en chef des services judiciaires

Juridique

externe - interne

02/05/14

02/05/14

Inscriptions : www.justice.gouv.fr, rubrique « métiers »- Ministère de la justice, direction des services judiciaires, sous-direction des ressources humaines des greffes, bureau RHG 4, pôle recrutement, 13, place Vendôme, 75042 Paris Cedex 01

Non localisé

Ingénieur des travaux publics de l’Etat

Technique

externe

18/04/14

Inscriptions :www.developpement-durable. gouv.fr, puis ‘ concours et formations ‘, puis ‘ concours ‘ Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, SG/ DRH/RM 1, concours externe par spécialités d’ingénieurs des travaux publics de l’Etat, tour Pascal B, 92055 La Défense Cedex

Non localisé

Inspecteur des finances publiques

Administratif

externe

24/04/14

24/04/14

Inscriptions  : www.economie.gouv.fr/recrutement, rubriques ‘ Toutes les ouvertures de concours et examens professionnels ‘, ‘ DGFiP ENFiP, centre des concours de Lille mél : enfip.ccl@dgfip.finances.gouv.fr, Tél. 0810-873-767)

Non localisé

Inspecteur des finances publiques

Administratif

interne

12/06/14

12/06/14

Idem

Non localisé

Maître de conférence

Pédagogique

externe

29/05/14

30/05/14

Inscriptions : www.sup.chlorofil.fr

Non localisé

Professeur d’enseignement supérieur

Pédagogique

externe

29/05/14

30/05/14

Inscriptions : www.sup.chlorofil.fr

Non localisé

Maître-assistant (Mines Alès - management et entrepreneuriat)

Pédagogique

externe

09/05/14

Informations : Mme Patricia MARILLER, responsable du service des ressources humaines Tél. 04-66-78-50-66, mél : patricia.mariller@mines-ales.fr Inscriptions : Ecole nationale supérieure des mines d’Alès, service de gestion des ressources humaines, 6, avenue de Clavières, 30319 Alès Cedex -

Non localisé

Maître-assistant (Mines Saint-Etienne - génie industriel - simulations multi-physiques))

Pédagogique

externe

09/05/14

Informations : Mme Fabienne DEMEURE, gestion des concours enseignants Tél. 04-77-42-02-64, mél : demeure@emse.fr Inscriptions : Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne , service du personnel et des ressources humaines, Mme Fabienne DEMEURE, 158, cours Fauriel, CS 62362, 42023 Saint-Etienne Cedex 2

Non localisé

www.vocationfonctionnaire.fr

Retrait

avril - mai - juin 2014 / 41


LE CALENDRIER DES CONCOURS Catégorie A Fonction Publique d’Etat Intitulé

Secteur

Mode recrutement

Professeur ( Mines ParisPédagogique Tech - mécanique des fluides numérique et interaction fluide structure économie industrielle et de l’innovation - énergétique physique - énergétique informatique - sciences de l’environnement -ingénierie généraliste)

externe

Professeur d’enseignement supérieur

externe

Pédagogique

Retrait

29/05/14

Dépôt

Contact

Département

06/05/14

Informations : M. Régis DELMAS, service des ressources humaines Tél. 01-40-51-90-19, mél : regis.delmas@mines-paristech.fr) Inscriptions : Ecole nationale supérieure des mines de Paris, 60, bd Saint-Michel, 75272 Paris Cedex 06

Non localisé

30/05/14

Inscriptions : www.sup.chlorofil.fr

Non localisé

Informations : www.cng.sante.fr, dans la rubrique « Concours et examens », puis « Concours de directeur des soins » Centre national de gestion, immeuble Le Ponant, département concours « DDS », 21B, rue Leblanc, 75737 Paris Cedex 15

Non localisé

Fonction Publique hospitalière Elève directeur des soins de la fonction publique hospitalière

Administratif

externe - interne

17/06/14

Fonction Publique Territoriale Administrateur

Administratif

externe - interne 3e voie

23/05/14

30/05/14

Informations : www.cnfpt.fr

Non localisé

Administrateur territorial

Administratif

externe - interne 3e voie

15/05/15

23/05/14

Inscriptions : www.cnfpt.fr

Non localisé

Attaché (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

06/05/14

15/05/14

CDG 33, Immeuble Horiopolis - 25 rue du Cardinal Richaud - CS 10019 - 33049 BORDEAUX CEDEX - www.cdg33.fr

33

Attaché (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

18/06/14

26/06/14

Informations : www.cdg35.fr

35

Attaché (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

06/05/14

15/05/14

CDG 542 Allée Pelletier DoisyB.P. 34054602 VILLERS-LES-NANCY CEDEXwww.cdg54.fr 

54

Attaché (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

06/05/14

15/05/14

CDG 69, 9 Allée Alban Vistel - 69110 SAINTEFOY-LES-LYON - www.cdg69.fr

69

Attaché (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

06/05/14

15/05/14

Inscriptions : www.cig929394.fr

92

Attaché (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

06/05/14

15/05/14

CDG 13 - Bd de la Grande-Thumine, CS 10439, 13098 Aix-en-Provence Cedex 02, Tél. 04-4254-40-60 - www.cdg13.com, rubrique concours

13

Attaché territorial (voir les spécialités sur le site du CDG

Administratif

externe - interne 3e voie

07/05/14

15/05/14

CDG 35, service interrégional des concours, village des collectivités territoriales, 1, avenue de Tizé, CS 13600, 35236 Thorigné-Fouillard Cedex - www.cdg35.fr

35

Attaché territorial (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

07/05/14

15/05/14

CDG 54, service opérationnel concours, 2, 54 allée Pelletier-Doisy, BP 340, 54602 Villers-lèsNancy Cedex, www.cdg54.fr

Attaché territorial (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

07/05/14

15/05/14

CDG 59, 14, rue Jeanne-Maillotte, CS 71222, 59013 Lille Cedex  - www.cdg59.fr

59

Attaché territorial (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

07/05/2014

15/05/2014

CDG69 - 9, allée Alban-Vistel, 69110 SainteFoy-lès-Lyon - www.cdg69.fr,

69

Attaché territorial (voir les spécialités sur le site du CDG)

Administratif

externe - interne 3e voie

06/05/14

15/05/14

Inscriptions : www.cig929394.fr

92

42 /avril - mai - juin 2014

www.vocationfonctionnaire.fr


RECRUTEMENTS 2014 MODE D’EMPLOI

Fonction Publique Territoriale Intitulé

Secteur

Mode recrutement

Retrait

Dépôt

Contact

Département

Attaché territorial (voir les spécialités sur le site du CDG

Administratif

externe - interne 3e voie

06/05/2014

15/05/2014

CDG de la Guadeloupe, BP 465, avenue PaulLacavé, Petit Paris, 97100 Basse-Terre, www. cdg971.com

971

Conservateur territorial du patrimoine

Culturel

externe - interne

30/04/14

30/04/14

Institut national du patrimoine, 2, rue Vivienne, 75002 Paris, ou obtenus sur le site Internet de l’Institut national du patrimoine - www.inp.fr

Non localisé

Ingénieur en chef

Technique

externe - interne

27/06/14

04/07/14

Information : www.cnfpt.fr

Non localisé

Ingénieur en chef territorial

Technique

externe - interne

27/06/14

04/07/14

Inscriptions : www.cnfpt.fr, rubrique ‘évoluer’, puis ‘Les concours et examens professionnels organisés par le CNFPT

Non localisé

Attaché

Administratif

externe - interne 3e voie

20/06/14

20/06/14

Inscriptions :http://www.paris.fr/, rubrique ‘Paris Pratique’, ‘Travailler à la Ville’, ‘Concours de la Ville’

75

Infirmier

Santé

externe

27/06/14

27/06/14

Idem

75

Puéricultrice

Santé

externe

27/06/14

27/06/14

Idem

75

Puéricultrice cadre de santé

Santé

sur titres

20/06/14

20/06/14

Idem

75

Secrétaire administratif

Administratif

externe - interne

27/06/14

27/06/14

Idem

75

VILLE DE PARIS

Pour réussir les concours... abonnez-vous au seul magazine spécialisé ! r Le calendriers des concou ique Fonction publ e ri Etat Territo al re liè Hospita

estre m i r t ue q cha

actus-infos pratiques-dates des concours-tests et QCM

Le seul magazine spécialisé Oui, je m’abonne à Vocation Service Public pour 8 numéros, au tarif spécial de 19,90 € seulement, au lieu de 23,20 € Dom-Tom, Etranger (par avion) : ajouter 16 € soit 35,90 €.

Je commande également Vocation Service Public : (ajouter 3 € par n°. Dom-Tom, Etranger (par avion) : ajouter 5 € par n°)

n°15 Le Boom des recrutements + Réussir les concours européens + 40 QCM «fonction publique» pour se tester et réviser n°16 Réussir les concours en 2014 : français, note de synthèse, tests psychotechniques, oral et entretien + Réussir son CV

ABONNEZ-VOUS !

Et recevez ce livre en cadeau*

Nom : Prénom : Adresse : Ville : Email : Téléphone :

CP : VSP17

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de Vocation fonctionnaire 33, av. Auguste Renoir 78160 Marly le Roi www.vocationfonctionnaire.fr avril - mai - juin 2014 / 43

* Dans la limite des stocks disponibles, ou un cadeau d’une valeur équivalente

Je recevrai en cadeau «La culture générale en 500 QCM» - Ellipses*


LIVRES SELECTION Pour vous aider à préparer vos épreuves de concours, nous réalisons à chaque numéro une sélection d’ouvrages incontournables. En fonction de votre niveau d’étude et de l’état d’avancement de vos révisions… utilisez les bons outils !

Fiches d’actualité et de culture générale

Finances publiques

L’entretien de recrutement : tous concours

ÉDUCATION ET SYSTÈME ÉDUCATIF (CRPE 2014-2015)

Eddy Fougier
 Ellipses
Collection Optimum 23 € - 330 p. – Mars 2014
 Réparties en 8 thématiques : France, Économie - Mondialisation, Europe, Relations internationales, Géopolitique - Sécurité, Pouvoir, Enjeux globaux, Prospective, ces 30 fiches abordent les grands sujets au coeur de l’actualité et les principaux débats contemporains. Chaque fiche comprend des encadrés explicatifs, des graphiques, des tableaux, des chronologies, ainsi qu’une bibliographie. 



Christophe Sinnassamy
 Bréal
Collection Lexifac 
Droit
 
 18 € - 206 p. - Mars 2014 Cet ouvrage accessible aux non spécialistes présente sous la forme de fiches synthétiques, les règles des finances publiques nationales (État, collectivités territoriales, Sécurité sociale) et européennes. Il intègre les données du projet de loi de finances (PLF) de l’année 2014 pour l’État, et des indicateurs permettant d’apprécier la situation financière des collectivités territoriales.

Marie Agouzi, J-P. Lemmet
 Foucher
Collection Trajectoire 19,70 € - 158 p. - Mars 2014 Sur liste d’aptitude ou en mobilité, vous recherchez un poste dans la Fonction publique territoriale. Cet ouvrage vous aide à décrocher et réussir l’entretien : comprendre les objectifs du recruteur, connaître l’environnement territorial, rédiger un CV et une lettre de motivation efficaces, savoir se présenter, démontrer sa motivation. Des grilles d’autoévaluation, des exercices, des mises en situation et de nombreux conseils vous aideront dans votre préparation.

S. Herreman, P. Ghrenassia, C. Royer Hachette Educ. Objectif CRPE
 
 19,50 € - 382 p. - Février 2014 Voici une préparation complète à l’épreuve d’entretien du CRPE à partir d’un dossier : conseils pour préparer l’épreuve, connaissances requises, compétences et capacités professionnelles attendues, mises au point sur le développement de l’enfant, les apprentissages, les besoins éducatifs spécifiques, et des sujets corrigés pour s’entraîner.

Le droit public Politiques sociales

La dissertation aux concours administratifs

Christelle Jamot-Robert
 Vuibert
Collection Admis 11,90 € - 174 p. - Mars 2014 Pour connaître et comprendre les politiques sociales, cet ouvrage destiné aux candidats aux concours des catégories A et B propose l’essentiel en 38 fiches : santé, handicap, vieillesse, famille et enfance, emploi et lutte contre l’exclusion, ville et logement. Près de 100 QCM d’entraînement corrigés complètent la préparation.

Laurence Brunel, Marc Dalens
 Studyrama
 Collection Concours 
FP
 19,89 € - 190 p. - Mars 2014 Destiné aux candidats aux concours administratifs des cat. A et B (rédacteur territorial, attaché territorial, IRA, ENA, commissaire de police, bibliothécaire, gendarme...), cet ouvrage permet de préparer l’épreuve de dissertation : présentation de l’épreuve, méthodologie complète et détaillée, exercices et sujets d’annales corrigés.


44 /avril - mai - juin 2014

Réussir la note de synthèse (cat. B)
 Francis Pian
 Dunod
Collection Je prépare 
 
 15,90 € - 198 p. - Février 2014 Accessible à tous, cet ouvrage propose une préparation complète à l’épreuve de note de synthèse : présentation des différents types de notes, méthodologie (découverte du sujet, lecture judicieuse du dossier, élaboration d’un plan pertinent et de propositions, rédaction de la note... ), et enfin 3 sujets entièrement corrigés.

André Legrand Céline Wiener La Documentation française 19 € - 240 p. - Janvier 2014 Cette nouvelle édition présente tout le programme de droit public des concours administratifs : Droit constitutionnel (organisation, fonctionnement de l’État), Droit administratif (droits, obligations, moyens d’action des autorités administratives), Finances publiques (budget de l’Etat, impôts, taxes) et Institutions européennes (rôle, fonctionnement).

Rubrique réalisée avec la librairie du candidat


Le Carnet d’adresses pour s’informer, se préparer, s’inscrire jour à s i M puis le

de ent de em changernement gouv avril 2014

Toutes les adresses utiles pour s’informer, se préparer, s’inscrire aux concours administratifs.

du 2

Fonction publique d’Etat Ministère des affaires étrangères et du développement international I Bureau des concours Tél. 01 53 69 35 84 ou 20 www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere/emplois-stages-concours/concours/ I La Maison des Français à l’étranger Tél. 01 43 17 60 79 - www.mfe.org Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt I Bureau des concours Tél. 01 49 55 53 99 - www.agriculture.gouv.fr/concours I ONF (Office national des forêts) Tél. 01 40 19 58 54- www.onf.fr I IRSTEA (Institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture) Tél. 01 40 96 61 21 - www.irstea.fr (ex. CEMAGREF) I ENGEES (Ecole nationale de génie de l’eau et de l’environnement) Tél. 03 88 24 82 82- www-engees.u-strasbg.fr Ministère de la Culture et de la communication I Direction générale de l’administration. Tél. 01 40 15 80 00 - www.culturecommunication. gouv.fr/Regions/Drac-Centre/Disciplines-et-secteurs/Education-Formation-Emploi/Les-concours I INP (Institut national du patrimoine) Tél. 01 44 41 16 41 - www.inp.fr I ENSSIB (Ecole nationale des Sciences de l’information et des bibliothèques) Tél. 04 72 44 43 43 - www.enssib.fr/concours/ Ministère de la Défense I Direction des ressources humaines N° AZUR : 0 810 646 333 www.defense.gouv.fr www.defense.gouv.fr/sga I Armée de l’Air Tél. 0810 715 715 (prix d’un appel local) I Marine Nationale www.devenirmarin.fr I Bureau d’information sur les carrières de la Marine. BICM Tél. 0810 501 501 (prix d’un appel local)

www.vocationfonctionnaire.fr

I Armée de Terre Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) Tél. 32 40 dites «Armée de terre» (prix d’un appel local). www.recrutement.terre.defense.gouv.fr Ministère des finances et des comptes publics Tél. 01 40 04 04 04 - www.minefe.gouv.fr Concours : www11.minefi.gouv.fr/metiers-concours ou www11.bercy.gouv.fr/metiers-concours I INSEE Tél. 0141 17 50 50 www.insee.fr Direction générale de l’Administration et de la Fonction publique (DGAFP) Tél. 01 40 04 04 04 www.fonction-publique.gouv.fr I ENA (Ecole nationale d’administration) Tél. 03 88 21 44 44 www.ena.fr I IRA (Instituts régionaux d’administration) Bastia. Tél. 04 95 32 87 00 - www.ira-bastia.fr Lille. Tél. 03 20 29 87 10 - www.ira-lille.gouv.fr Lyon. Tél. 04 72 82 17 17 - www.ira-lyon.gouv.fr Metz. Tél. 03 87 75 44 11 - www.ira-metz.fr Nantes. Tél. 02 40 74 34 77 - www.ira-nantes.fr

I INRA (Institut national de recherches agronomiques): Tél. 01 42 75 90 00 www.inra.fr I INED (Institut national d’études démographiques): Tél. 01 56 06 20 00 - www.ined.fr I INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale): Tél. 01 44 23 60 00 - www.rh.inserm.fr Ministère du Travail, de l’Emploi et du dialogue social www.travail-emploi.gouv.fr Tél. 01 44 38 38 38 I INTEFP (Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle): Tél. 04 78 87 47 47 Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie et ministère de l’égalité des territoires et du logement Tél. 01 40 81 21 22. www.developpement-durable.gouv.fr/ Province : Direction départementale de l’équipement et de l’agriculture (DDEA) de votre département I ENTPE (Ecole nationale des travaux publics de l’Etat) Tél. 04 72 04 70 70 - www.entpe.fr I ENSG (Ecole nationale supérieure des Sciences géographique) Tél. 01 64 15 30 01 I ENM (Ecole nationale de la météorologie) Tél. 05 61 07 80 80 www.enm.meteo.fr I ENAC (Ecole nationale de l’aviation civile) Tél. 05 62 17 40 78 www.enac.fr I ENPC (Ecole nationale des ponts Paris Tech) Tél 01 64 15 30 00 www.encp.fr I ENTE (Ecole nationale des techniciens de l’équipement) Tél : 04 42 37 20 00 ou 03 27 23 73 00 www.ente.equipement.gouv.fr I ENSM (Ecoles nationales supérieures maritimes) Saint-Malo : 02 99 40 68 80 Havre : 02 35 54 78 00 Nantes : 02 40 71 01 80 Marseille : 04 91 76 82 82 I EAM (Ecole des affaires maritimes) Tél : 02 72 01 52 30 (Nantes) www.ecoles-affaires-maritimes.developpementdurable.gouv.fr

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Tél. 01 55 55 90 90 www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Ministère de l’Intérieur, Tél : 01 49 27 49 27 www.interieur.gouv.fr I DRCPN (Direction des Ressources et des compétences de la Police nationale) - Tél. 0 800 22 0 800 (appel gratuit depuis un poste fixe) I DSC (Direction de la Sécurité civile) I Service des concours des Officiers sapeurs-pompiers. Tél. 01 49 27 49 27. I Gendarmerie C.I.R.(Centre d’information et de recrutement de la Gendarmerie) Tél. 0 820 220 221 www.recrutement.gendarmerie.defense.gouv.fr

Organismes de recherche I IRD (Institut de recherche pour le développement) Tél. 04 91 99 92 00 - www.ird.fr I CNRS (Centre national de recherches scientifiques): Tél. 01 44 96 40 00 - www.cnrs.fr

Ministère de la Justice Tél. 01 44 77 60 60 www.justice.gouv.fr I Service de l’emploi pénitentiaire : www.sep.justice.gouv.fr I Ecole Nationale de la Magistrature : www.enm.justice.fr

Ministère de l’Education Nationale I Bureau des concours, direction de la modernisation et de l’administration Tél. 01 55 55 10 10 www.education.gouv.fr I Examens et concours enseignants : voir les rectorats

avril - mai - juin 2014 / 45


LE CARNET D’ADRESSES Ministèe des Affaires sociales et de la Santé Tél. 01 40 56 60 00 - www.sante.gouv.fr Concours : www.sante.gouv.fr/metiers-concoursexamens-et-recrutements,2156.html I Centre national de gestion des praticiens Hospitaliers et des personnels de direction de la Fph Tél. 01 77 35 61 00 - www.cng.sante.fr Ministère de l’économie, du Redressement productif et du numérique Accueil Ministère de l’économie : Tél. 01 40 04 04 04 www.redressement-productif.gouv.fr Concours : www11.bercy.gouv.fr/metiers-concours Ministère de la DEcentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique 80, rue de Lille - 75007 Paris Tél. 01 44 87 17 10 - www.fonction-publique.gouv.fr Ministère des Outre-Mer 27, rue Oudinot - 75007 Paris Tél. 01 53 69 20 00 www.outre-mer.gouv.fr Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Tél : 01 40 45 90 00 - http://femmes.gouv.fr - http://www.territoires.gouv.fr - http://www.jeunes.gouv.fr - http://www.associations.gouv.fr - http://www.sports.gouv.fr Ministère du logement et de l’égalité des territoires Hôtel de Castries - 72, rue de Varenne - 75007 Paris Courrier : La Grande Arche 92055 La Défense Cedex Tél. 01 40 81 21 22 http://www.territoires.gouv.fr/ Assemblée Nationale Tél. 01 40 63 87 03 www.assemblee-nationale.fr/concours Senat Tél. 01 42 34 20 88 www.senat.fr/emploi

Fonction publique territoriale

I CNFPT (Centre national de la Fonction publique territoriale). - Tél. 01 55 27 44 00 - www.cnftp.fr I Voir aussi les délégations régionales du CNFPT : CDG (Centre départemental de gestion). URL de chaque site sur : www.fncdg.com/fncdg/ htm/centredegestion/sites.asp (01) Ain. Tél. 04 74 32 13 81. (02) Aisne. Tél. 03 23 52 01 52. (03) Allier. Tél. 04 70 48 21 00. (04) Alpes-de-Haute-Provence. Tél. 04 92 70 13 00. (05) Hautes-Alpes. Tél. 04 92 53 29 10. (06) Alpes-Maritimes. Tél. 04 92 27 34 34. (07) Ardèche. Tél. 0 820 00 04 68 (08) Ardennes. Tél. 03 24 33 88 00. (09) Ariège. Tél. 05 34 09 32 40. (10) Aube. Tél. 03 25 73 58 01. (11) Aude. Tél. 04 68 77 79 77. (12) Aveyron. Tél. 05 65 73 61 60. (13) Bouches-du-Rhône. Tél. 04 42 54 40 50. (14) Calvados. Tél. 02 31 15 50 20. (15) Cantal. Tél. 04 71 63 89 35. (16) Charente. Tél. 05 45 69 70 02. (17) Charente-Maritime. Tél. 05 46 27 47 00. (18) Cher. Tél. 02 48 50 82 50 (19) Corrèze. Tél. 05 55 20 69 40. (2A) Corse-du-Sud. Tél. 04 95 51 07 26. (2B) Haute-Corse. Tél. 04 95 32 33 65

46 /avril - mai - juin 2014

(21) Côte-d’Or. Tél. 03 80 76 99 76. (22) Côtes-d’Armor. Tél. 02 96 58 64 00. (23) Creuse. Tél. 05 55 51 90 20 (24) Dordogne. Tél. 05 53 02 87 00 (25) Doubs. Tél. 03 81 99 36 36 (26) Drôme. Tél. 04 75 82 01 30. (27) Eure. Tél. 02 32 39 23 99. (28) Eure-et-Loir. Tél. 02 37 91 43 40. (29) Finistère. Tél. 02 98 64 11 30. (30) Gard. Tél. 04 66 38 86 86. (31) Haute-Garonne. Tél. 05 62 47 96 00. (32) Gers. Tél. 05 62 60 15 00 (33) Gironde. Tél. 05 56 11 94 30. (34) Hérault. Tél. 04 67 04 38 80. (35) Ille-et-Vilaine. Tél. 02 99 23 31 00. (36) Indre. Tél. 02 54 34 18 20. (37) Indre-et-Loir. Tél. 02 47 60 85 00. (38) Isère. Tél. 04 76 33 20 33 (39) Jura. Tél. 03 84 53 06 39/31 (40) Landes. Tél. 05 58 85 80 30 (41) Loir-et-Cher. Tél. 02 54 56 28 50. (42) Loire. Tél. 04 77 42 67 25. (43) Haute-Loire. Tél. 04 71 05 37 20. (44) Loire-Atlantique. Tél. 02 40 20 00 71. (45) Loiret. Tél. 02 38 75 85 45. (46) Lot.  Tél. 05 65 23 00 95. (47) Lot-et-Garonne. Tél. 05 53 48 00 70. (48) Lozère. Tél. 04 66 65 30 03. (49) Maine-et-Loire. Tél. 02 41 24 18 80. (50) Manche. Tél. 02 33 77 89 00. (51) Marne. Tél. 03 26 69 44 00. (52) Haute-Marne. Tél. 03 25 35 33 20. (53) Mayenne. Tél. 02 43 59 09 09. (54) Meurthe-et-Moselle. Tél. 03 83 67 48 10. (55) Meuse. Tél. 03 29 91 44 35. (56) Morbihan. Tél. 02 97 68 16 00. (57) Moselle. Tél. 03 87 65 27 06. (58) Nièvre. Tél. 03 86 71 66 10. (59) Nord. Tél. 03 59 56 88 00. (60) Oise. Tél. 03 44 06 22 60. (61) Orne. Tél. 02 33 80 48 00 (62) Pas-de-Calais. Tél. 03 21 52 99 55. (63) Puy-de-Dôme. Tél. 04 73 28 59 80. (64) Pyrénées-Atlantiques. Tél. 05 59 84 40 40 (65) Hautes-Pyrénées. Tél. 05 62 38 92 50 (66) Pyrénées-Orientales. Tél. 04 68 34 88 66. (67) Bas-Rhin. Tél. 03 88 10 34 64. (68) Haut-Rhin. Tél. 03 89 20 36 00. (69) Rhône. Tél. 04 72 38 49 50. (70) Haute-Saône. Tél. 03 84 97 02 40. (71) Saône-et-Loire. Tél. 03 85 21 19 19. (72) Sarthe. Tél. 02 43 24 25 72. (73) Savoie. Tél. 04 79 70 22 52. (74) Haute-Savoie. Tél. 04 50 51 98 50 Ile-de-France (Petite Couronne). Tél. 01 56 96 80 80. Ile-de-France (Gde Couronne). Tél. 01 39 49 63 00 (76) Seine-Maritime. Tél. 02 35 59 71 11. (77) Seine-et-Marne. Tél. 01 64 14 17 00 (79) Deux-Sèvres. Tél. 05 49 06 08 50/53. (80) Somme. Tél. 03 22 91 05 19 (81) Tarn. Tél. 05 63 60 16 50. (82) Tarn-et-Garonne. Tél. 05 63 21 62 00. (83) Var. Tél. 04 94 00 09 20. (84) Vaucluse. Tél. 04 32 44 89 30. (85) Vendée. Tél. 02 51 44 50 60. (86) Vienne. Tél. 05 49 49 12 10. (87) Haute-Vienne. Tél. 05 55 30 08 40 (88) Vosges. Tél. 03 29 35 63 10. (89) Yonne. Tél. 03 86 51 43 43. (90) Territoire de Belfort. Tél. 03 84 57 65 65. (971) Guadeloupe. Tél. 05 90 99 45 00. (972) Martinique. Tél. 05 96 70 08 86. (973) Guyane. Tél. 05 94 29 00 91. (974) La Réunion. Tél. 02 62 42 57 57 (976) Mayotte. Tél. 02 69 61 06 02

Ville de Paris

Mairie de Paris www.paris.fr/portail/accueil/ Bureau du recrutement. Tél. 39 75 ou 01 42 76 40 40

Fonction publique hospitalière

Pour les concours des secteurs sanitaire, social et médical, s’adresser aux Agences Régionales de Santé (ARS) de votre lieu de résidence -Direction des Hôpitaux. Concours de directeur d’établissements sanitaire et social ou de praticien hospitalier : voir Ministère des Affaires sociales et de la Santé -Assistance Publique – Hôpitaux de Paris Tél. 01 40 27 50 50 - www.aphp.fr/site/recrutement/ -Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille Département des ressources humaines. Service concours. Tél. 04 91 38 19 60 - www.ap-hm.fr

Fonction publique européenne

Commission européenne. Info Recrutement : Tél. (32.2)299-31 31 http://europa.eu/epso/index_fr.htm -www. eu.careers.eu

Préparation aux Concours

-IPAG (Institut de préparation à l’administration générale). (14) Université de Caen : Tél. 02 31 56 55 40. (21) Université de Dijon : Tél. 03 80 39 53 59. (25) Université de Besançon : Tél. 03 81 66 61 45. (29) Université de Brest : Tél. 02 98 01 63 34. (31) Université de Toulouse : Tél : 05 61 11 02 81 (34) Université de Montpellier : Tél. 04 67 61 51 34. (35) Université de Rennes I : Tél. 02 99 27 61 31. (38) Grenoble : Tél. 04 76 82 60 35. (44) Université de Nantes : Tél. 02 40 14 16 11. (51) Université de Reims : Tél. 03 26 91 81 88. (54) Université de Nancy : Tél. 03 83 19 27 70. (59) Université de Valenciennes et du HainautCambresis : Tél. 03 27 51 76 18. (59) Université de Lille : Tél. 03 20 90 74 39. (63) Université de Clermont-Ferrand : Tél. 04 73 17 77 50. (67) Université de Strasbourg : Tél. 03 68 85 85 00. (75) Université de Paris II : Tél. 01 53 63 86 30. (76) Université de Rouen : Tél. 02 35 14 60 13. (80) Université d’Amiens : Tél. 03 22 82 71 31 (86) Université de Poitiers : Tél. 05 49 45 44 19. (87) Université de Limoges : Tél. 05 55 43 56 48. (92) Université de Paris X (Nanterre) : Tél. 01 40 97 74 11. Université de Paris XI Tél : 01 40 91 17 58 (94) Université de Paris XII (Créteil) : Tél. 01 45 17 18 95 (95) Université de Cergy-Pontoise : Tél. 01 34 25 28 41. (97) Université de Guyane et Antilles Tél : 05 96 72 73 80 I CPAG (Centres de préparation à l’administration générale) (13) Aix-Marseille : Tél. 04 42 17 01 70. (31) Toulouse : Tél. 05 61 11 02 80. (33) Pessac : Tél. 05 56 84 42 52. (38) Grenoble : Tél. 04 76 82 60 35. (69) Lyon : Tél. 04 37 28 38 26.

Le site www.vocation fonctionnaire.fr rassemble les annonces des concours de la Fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière. Accès gratuit sans inscription.

www.vocationfonctionnaire.fr


Les 12

et 1

4/P 1 0 2 n i u 3j

aris

Crédit photo : Getty images

EN 48 H R I O V R OU TES À P S O P 0 0 40

ENTRÉE GRATUITE Inscrivez-vous sur

salonemploipublic.com

Porte de Versailles / Pavillon 3 • 300 recruteurs • 500 métiers • Espace conseils, coaching, formation

Sous le haut patronage



Vocation Service Public avril-mai-juin 2014