Page 1

Juin 2011– N° 26

Édité par la Fédération de l’Orne du Parti Socialiste -26 , Bld Carnot B.P 30029 - 61200 ARGENTAN

L’AMBITION DE REUSSIR

Sommaire : L’éditorial………………....p1 Léone Besnard Conseillère Régionale………………....p2 François Hollande dans l’Orne………………..…….p2 Les primaires, comment ça marche ?..........................p 3 Hommages à nos camarades Jean Gloaguen et Michel Bazoge…………………...p4 Pour recevoir notre journal ORNE SOCIALISTE par INTERNET, faites-nous parvenir vos coordonnées au 26 , bd Carnot B.P 30029 61200 ARGENTAN tél.. : 02-33-35-99-01 Fax : 02-33-67-19-32

La vie politique est de plus en plus médiatisée, rapide et incertaine. Une situation semblant acquise à un moment peut être remise en cause quelques semaines ou mois plus tard ! On a bien compris, par ailleurs, que la gesticulation permanente ne fait pas une politique cohérente. On le sait, l’état de la France se détériore et le président de la République s’ingénie à réduire les forces et les atouts de notre pays. Aussi nous devons avoir conscience que la prochaine campagne présidentielle sera dure, violente et sans merci de la part d’une droite qui a intérêt, cette fois-ci, à une faible participation de votants, à décourager un sursaut populaire. Notre devoir de socialistes est d’inscrire notre pays dans une perspective nouvelle. Nous devons, collectivement, réussir les primaires qui doivent être la base d’un rassemblement dynamique. Il faut, non seulement, redonner de l’espoir mais proposer un projet cohérent et réaliste, ambitieux et volontariste. Si le gouvernement UMP souhaite entraver la bonne marche des primaires, c’est parce qu’il sait l’importance, et l’intérêt pour la gauche, de réussir ce moment démocratique. Dans notre département, ces primaires s’organisent avec méticulosité et efficacité. Roland CLEMENT y travaille depuis des mois pour qu’elles soient une réussite. Il est en contact à la fois avec l’ensemble de nos correspondants dans notre département mais aussi avec le National pour assurer une bonne coordination. Nous aurons 44 bureaux de vote sur le département. Il faudra mobiliser 300 à 400 militants et sympathisants pour assurer l’organisation. Il faut bien insister sur le fait que ce vote s’adresse à TOUS LES ELECTEURS inscrits sur les listes électorales mais aussi aux jeunes qui auront 18 ans jusqu’au 21 avril 2012 (ces derniers doivent, pour participer au vote, s’inscrire sur internet à l’adresse : https://secure.lesprimairescitoyennes.fr/inscription/moins18ans). Nous avons tout l’été pour informer et convaincre de la nécessaire participation à ces primaires. Je compte sur vous toutes et tous pour porter ce message et mobiliser. Pour partager avec nous, dès octobre 2011 et pour 2012, L’AMBITION DE REUSSIR. Frédéric Leveillé , 1er secrétaire Fédéral http://www.fredericleveille.com p1


Léone Besnard, conseillère régionale : « Un an déjà ! »

Léone Besnard, membre de la Commission permanente en charge de la mobilité internationale des jeunes.

Après trois mandats municipaux dans l’opposition, me voilà maintenant adjointe au maire sur la commune de St Germain du Corbeis en ayant aussi un peu vécu l’élection de Joaquim Pueyo au Conseil général au titre du joli mot de remplaçante. Rien ne laissait présager que quelques mois plus tard, je serais sollicitée pour entrevoir un mandat au Conseil Régional….Élue au Conseil Régional et membre de la commission permanente. Voilà qui est fait et depuis

un an déjà ! Un an peut paraître suffisant pour s’imprégner de tout ce qu’est la politique de la région mais c’est encore bien modeste pour maîtriser les différents enjeux, bien que j’essaie de m’y employer le plus possible… Je m’attache à être attentive aux différents projets se situant sur le territoire ornais : – C’est essentiellement le cas pour les lycées (plus particulièrement Alençon, Mortagne-au-Perche ou Sées) qu’ils soient généraux et technologiques, professionnels ou agricoles. Notre présence importante dans les Conseils d’Administration est un moyen de porter la politique volontariste de la région pour l’éducation et la jeunesse mais aussi d’être à l’écoute de la communauté éducative pour répondre au plus prés des besoins. – Je pourrais aussi évoquer la mise en place progressive des Comités Locaux Emploi Formation qui seront les supports politiques Etat-Région de l’animation territoriale en matière de formation professionnelle continue. Impor-

tance de la présence de l’élu régional qui portera les orientations définies politiquement au sein de la Région en matière de formation professionnelle et garant de l’adéquation et de la pertinence des projets locaux avec ces orientations. – Les Parcs Naturels Régionaux ( en particulier celui du Perche pour ma part ) . La Région est la collectivité de référence en matière de Parcs Naturels Régionaux. C’est, pour moi, l’occasion d’être un relais de la politique de la région qui soutient des projets de territoire en cohérence avec les politiques régionales . Être conseiller régional c’est bien d’autres choses encore, toutefois, tout ne peut pas être rappelé. Je ne peux pas ne pas évoquer la gentillesse et la disponibilité des services qui sont toujours là pour expliquer les différents rouages, qui n’hésitent pas suivant leurs emplois du temps à être présents aux réunions pour ne pas me laisser seule… Je garde pour moi le souvenir de ma première représentation et de « mon premier discours », mais je n’en menais pas large… Je terminerai en évoquant cependant que même si le mandat est régional il est très important d’être attentif à ce qui se vit sur son territoire de proximité. Cela évite « la représentation » que l’on peut avoir d’une région éloignée de la réalité . Car je suis porte-parole de la politique régionale mais je suis aussi le témoin de ce qui se vit sur le territoire de proximité. Mon mandat local me permet cette proximité et cette attention particulière à ce qui se vit. C’est pour moi aussi le rôle d’un élu régional que d’être le garant d’une politique régionale en adéquation avec les attentes des territoires et de leurs habitants.

Le samedi 21 mai, les socialistes ornais accueillent François HOLLANDE . A Flers d'abord, pour conclure un colloque sur les territoires, François Hollande a fixé des caps et des perspectives pour les territoires de demain, insistant en particulier, sur la nécessaire contractualisation de l'État avec les territoires (et donc les collectivités) et une troisième étape de la décentralisation. Cette intervention "technique" a été appréciée par le public présent qui était venu débattre et échanger sur ce thème important pour notre avenir collectif. C'est ensuite vers Argentan qu'il s'est dirigé. D'abord aux jardins dans la ville où il a fait étape, retrouvant ainsi Michel Onfray avec lequel il avait fait une interview quelques jours auparavant pour le Nouvel Observateur. C'est ensuite avec les militants et sympathisants, en plein air, qu'il a proposé un discours combatif de candidat aux primaires socialistes. Au-delà du rappel, en ce 21 mai, de la victoire de François MITTERRAND en 1981, François HOLLANDE p2

a tracé les perspectives pour gagner demain. Dans un pays en réelle difficulté, il faut redonner de l'espoir et fixer des caps accessibles. La politique doit être remise à niveau avec un président "normal" ! Ce discours a été fort apprécié par le large public présent dans la cour, mais aussi aux balcons des immeubles à proximité. Une bien belle journée ornaise pour celui qui a assuré de son retour à Argentan l'année prochaine quand on l'appellera "Monsieur le Président" !


Après la campagne des cantonales, nous entrons dans l'organisation des primaires. Les socialistes ne peuvent pas rater ce rendez-vous démocratique avec les français et les françaises. Une commission départementale d'organisation des primaires ( CDOP) composée de 12 membres est en place. Elle veillera à l'application au niveau fédéral des décisions du National. Aujourd'hui nous sommes en train de finaliser l’implantation des bureaux de vote des primaires. Le National prend en charge une grande partie du travail ( récupération des listes électorales, création d'un site WEB, campagne de communication...) et l'équipe mise en place est réactive et efficace.

Les PRIMAIRES : Mode d'emploi

C'est quand ?

Les candidatures seront déposées entre le 28 juin et le 13 juillet. Une convention d’investiture et de rassemblement se tiendra à l’issue du scrutin.

Où voter ?

Qui peut voter ? Tous les citoyens français inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010. Et lors de la primaire, il suffit de s'acquitter d'une participation au frais d'organisation de 1 € minimum et de signer une charte d'adhésion aux valeurs de la gauche.

C'est vous qui choisirez le candidat du changement en 2012 ! Tous les mineurs qui auront 18 ans au moment de la présidentielle (1), ainsi que les mineurs membres du PS ou du MJS (2)et les citoyens étrangers membres du PS ou du MJS (3)pourront également voter à condition de s'inscrire sur les formulaires avant le 13 juillet en se connectant au site suivant : https://secure.lesprimairescitoyennes.fr/inscription/moin s-18ans ou www.lesprimairescitoyennes.fr (1) Tous les mineurs qui auront 18 ans au moment de la présidentielle Sans avoir encore eu le droit de s'inscrire sur les listes électorales au 31 décembre 2010 (nés entre le 1/03/1993 et le 21/04/1994) qui se seront inscrits avant le 13 juillet 2011.

Des milliers de bureaux de vote près de chez vous seront installés dans toute la France. A l'approche du scrutin, vous trouverez sur le site du national l'emplacement de votre bureau de vote. Dans l'Orne, nous aurons 44 bureaux de vote, qui seront composés d'un président, un vice président et deux assesseurs. Une formation a été dispensée le samedi 25 juin, à la fédération pour les présidents de bureaux de vote. Articles à consulter en ligne sur le site de la Fédération : http://ps-orne.org Dernière minute :

Interventions d’Emmanuel DARCISSAC au Conseil Général sur les Fonds de Solidarité pour le Logement et sur le schéma départemental de l’enfance et de la famille.

Sénatoriales 2011. José COLLADO : Une candidature d’engagement, de combat et de propositions. « Éducation :

(2) Tous les mineurs membres du PS ou du MJS ayant adhéré avant le 31 mai 2011 et nés après le 21/04/1994

Une véritable asphyxie de l’école. »

(3) Tous les citoyens étrangers membres du PS ou du MJS ayant adhéré avant le 31 mai 2011.

Les transports routiers de

Des modalités de votes spécifiques seront retenues pour les Français résidant à l'étranger.

les pays de « l'Est »

p3

marchandises et


A la mémoire de Jean Gloaguen Jean Gloaguen est décédé le 7 avril dernier. Il avait 73 ans. A la fin de l’année 2010, Jean avait quitté Argentan pour s’établir à Landerneau, la ville natale de son épouse Marie-Pierre. Tous deux souhaitaient se rapprocher de leurs enfants et petits-enfants, établis pour la plupart en Bretagne. La maladie n’aura finalement donné que quatre mois de vie landernéenne à Jean. Celles et ceux qui l’ont connu dans l’Orne se souviendront de ses convictions et de sa formidable volonté, mais aussi de son sourire et de sa joie de vivre. Entre 1977 et 2001, Jean Gloaguen siégea durant quatre mandats au Conseil Municipal d’Argentan : deux dans l’opposition à Jean de Vimal du Bouchet et deux comme Maire adjoint auprès de François Doubin. Jean avait les combats de justice chevillés au corps. La République, la laïcité, l’égalité des chances étaient ses causes. Syndicaliste, militant du Parti Socialiste et de la FCPE, il était tourné vers l’action, vers ces progrès que l’on construit pas à pas et qui bénéficient à tous. Il ne renonçait jamais. Pupille de la Nation, Jean Gloaguen avait perdu son père

en mai 1940. Comme lui, c’est la vie de cheminot qu’il embrassera. Du Finistère, elle le conduira à Argentan au début des années 1960. Jean aimait Argentan, cette ville qui était devenue la sienne, celles et ceux qu’il avait eu le bonheur d’y rencontrer et d’apprécier. Il vouait à Pierre Pavis, camarade de tant d’années, une sincère reconnaissance et une grande amitié. Jean était un homme simple. Il n’aurait pas voulu d’hommage appuyé, mais plutôt une pensée et un clin d’œil à l’avenir tant il reste à construire. Jean Gloaguen était mon oncle. Un oncle attentif, affectueux, heureux de partager ses combats et convictions. Au hasard d’un séjour à Argentan, il m’avait présenté à Frédéric Léveillé. C’était il y a près de 25 ans. J’avais accompagné Jean dans une fête de la Fédération de l’Orne du PS, ponctuée par quelques belles paillardes entonnées par Louis Mexandeau et André Ledran. Nous avions ri et j’avais aussi beaucoup appris. Je dois tant à Jean. Au-delà de la peine, comme pour bien d’autres, amis et militants, son souvenir m’accompagne désormais. Son message aussi. Pierre-Yves Le Borgn’, Premier Secrétaire de la Fédération des Français à l’Étranger du Parti Socialiste

A la mémoire de Michel Bazoge Notre ami Michel Bazoge s’en est allé. Après un long combat contre la maladie. Cette maladie, il l’a affrontée avec force et détermination. C’était d’ailleurs les caractéristiques de son caractère entier. Loin des ambitions personnelles, Michel s’était mis au service du Parti. Son engagement était total. Il savait Michel lors du dernier se rendre disponible pour aider à tout congrès départemental moment. en 2008. Sa présence au contact des citoyens faisait de lui un porteur de message idéal.

C’était un militant actif, fidèle mais exigeant. Il savait rappeler à l’ordre, souvent avec verve, quand il jugeait que les choses n’allaient pas dans le bon sens. Il savait aussi revendiquer pour améliorer le cadre de vie de sa ville, Argentan. Il savait surtout défendre nos valeurs communes de solidarité, de justice et de liberté. C’est un grand militant qui est parti. Nous ne l’oublierons pas et nous aurons à cœur de continuer notre œuvre collective en sa mémoire. Frédéric LEVEILLE. Nom.…………………………………………………………………… Prénom………………………………………………………………….

Agenda Université d’été de La Rochelle : 26, 27 et 28 août 2011. Élections sénatoriales : 25 septembre 2011 . Vote des Primaires Citoyennes: 9 et 16 octobre 2011.

Adresse………………………………………………………………… Ville…………………………………………………………………… Code Postal……………………………………… □ Je souhaite prendre contact avec les Socialistes □ Je désire adhèrer au Parti Socialiste □ Je verse………………Euros pour soutenir le Parti Socialiste ( chèque à l’ordre de l’A.D.F.F.O.P.S )

ORNE SOCIALISTE : Publication trimestrielle—Directeur de Publication : F. LEVEILLE — Coordination rédactionnelle : M. VIVET Abonnement annuel 2.44 EUROS — Dépôt légal : 2éme trimestre 2011 — Imprimé au siège de la FOPS.

p4


ORNE SOCIALISTE  

Bulletin édité par la Fédération de l’Orne du Parti Socialiste

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you