Page 1

MACHIA’H N°333 - CHABBAT PARACHAT TOLDOT CHABBAT 3 KISLEV 5777 - 03/12/2016

Hebdomadaire - Edition française - www.viveleroi770.com viveleroi770@gmail.com - 058-4770055

VIVE LE ROI

SPECIAL ROCH HODECH KISLEV

NOW !

Kinous HaChlou’him 5777

La Guéoula à la conquête du monde francophone

Editorial

Itparyioun Kol Neorin Toutes les lumières célestes sont dévoilées

Rassemblement des émissaires en 5752-1991

La période que nous vivons exige une annulation totale à la volonté de D.ieu. Nous n’avons plus le choix ! Les choses vont trop vite, nous ne pouvons que nous en remettre à Lui, le doute n’existe plus. Par exemple les incendies qui brûlent dans notre pays ravagent les villes (sans faire de victime Barou’h Hachem), la pluie qui se fait attendre, les attentats qui se multiplient dans le monde. Nos enfants ont perdu un camarade cette semaine, il n’y a qu’une chose qui se profile… C’est la délivrance d’Israël qui est présente dans le monde et nous voyons déjà bien clairement ses effets. Il arrive, il est là, le voile va se lever… Même la fille du candidat aux élections américaines qui accomplit la Torah et les Mitsvot demande une bénédiction au roi Machia’h. La bénédiction se réalise, total… On a cachérisé les cuisines de la maison blanche ! Et puis cette lune géante qui nous est apparue ce mois-ci, n’est ce pas une allusion au Dvar Mal’hout expliquant qu’Israël est comparé à la lune ? La seule solution c’est de vivre en symbiose avec l’air du temps (l’atmosphère messianique). Nous entrons dans le mois de Kislev et nous allons encore assister au spectacle de la Guéoula complète et définitive. Ouvrons les yeux car D.ieu prodigue et continue à prodiguer des miracles et des merveilles au sein de la nature, à nos yeux et aux yeux des nations du monde… (Menou’ha Ra’hel Beckouche) NB : Une réunion ‘hassidique spéciale pour les ados se passe jeudi soir à Har ‘Homa dans la pizzeria au-dessus du super Noa’h à 19h00, dans la rue Moché Kalfon à la mémoire du jeune Yossef Its’hak Ben Ora.

Le journal « Vive le roi Machiah’ Now ! » est aujourd’hui disponible dans la majeure partie d’Israël, avec une distribution spéciale à Nathanya, ‘Hédéra, Raanana, Jérusalem, Tel Aviv, Achdod et Achkélon. La Newsletter est disponible sur Internet (sur viveleroi770.com), envoyée par email à plus de 3000 contacts, imprimée à NewYork, à Los Angelès, en France, et encore dans d’autres endroits… (GN)

Le nouveau dollar de bénédiction pour avoir des enfants est en vente au

050-9122770

Ye’hi Adoneinou Morénou VeRabbénou Mele’h HaMachia’h Léolam Vaèd !


L’Edit Royal Dvar Mal’hout Extraits du discours du Rabbi de Loubavitch Roi Machia’h Chlita Chabbat Parachat Toldot - 2 Kislev 5752-1991

Le Machia’h qui est en nous

Roch ‘Hodech, la « tête du mois », (appellation du premier jour du mois) ne représente pas seulement le début d’un nouveau mois. En effet, chaque Roch ‘Hodech est porteur d’une double signification : un message commun à tous les Roch ‘Hodech et un message spécifique à chaque mois (selon son nom, les fêtes qu’il recèle, et d’autres paramètres). Dans les lignes qui suivent, nous allons expliquer la qualité particulière du Roch ‘Hodech Kislev, tant du point de vue de la signification générale de Roch ‘Hodech que de celui de son message particulier, ainsi qu’en regard de la finalité essentielle de tous les Juifs dans toutes les générations : amener aux jours du Machia’h, en particulier à l’heure actuelle, quand il ne reste plus qu’à l’accueillir. Roch ‘Hodech Kislev On retrouve le thème messianique également dans les fêtes du mois de Kislev : la fête de ‘Hanouka qui célèbre la restauration du Temple de Jérusalem à l’époque des Hasmonéens, évoque l’inauguration du futur troisième Temple ; ses huit jours et ses huit lumières évoquent le dépassement des limites du cycle naturel représenté par les sept jours de la Création et les sept lumières de la Ménorah (le candélabre du Temple). Le 19 et le 10 Kislev sont les célébrations liées à la révélation de la ‘Hassidout, la profondeur de la Torah, dont la diffusion est la clé de l’avènement messianique. En outre, la pratique se répand de plus en plus au sein du peuple Juif d’appeler le mois de Kislev, «‘Hodech Haguéoula, le mois de la Délivrance » et ce, dès Roch ‘Hodech, qui est ainsi Roch ‘Hodech Chel Guéoula (3). La naissance est l’essentiel Il faut néanmoins comprendre pourquoi c’est précisément la renaissance de la lune qui évoque la Délivrance messianique et non le moment de la pleine lune. Nos Sages ont en effet enseigné que l’âge d’or de l’histoire juive, au temps du roi Salomon et du premier Temple, fut comparable à la pleine lune : de la même façon qu’il faut quinze jours pour que la lune soit pleine, il a fallu quinze générations depuis Avraham Avinou jusqu’à Salomon pour atteindre cette plénitude. Or, sachant que l’ère messianique sera marquée par la perfection, il semble plus logique de la comparer à une situation de pleine lune, plutôt que de nouvelle lune, dans laquelle on commence à peine à en percevoir l’éclat. Cette apparente incohérence nous mène à conclure

donnés (Nefech, Roua’h, Nechama, ‘Haya et Ye’hida), puis, dans toutes les forces de l’âme, dans le plaisir et la volonté, dans l’intellect et les sentiments et leurs vêtements qui sont la pensée, la parole et l’action et enfin dans le corps matériel, dans tous les 248 organes et les 365 nerfs, car c’est en eux que l’on peut Prier comme un petit enfant constater réellement le dévoilement Pour comprendre la nature de cette qualité, il est d’« Israël et D.ieu ne sont qu’Un ». utile de se pencher sur la notion de naissance et de renouveau telle qu’elle apparaît au sein du Révéler l’essence de l’âme peuple Juif lors de la naissance d’un enfant. Du Étant donné que la Délivrance résultera de nos fait qu’il est proche de sa naissance, un petit en- actions en exil, il est clair qu’il faut s’y préparer fant possède en effet une supériorité par rapport en s’employant dès maintenant à la révélation à une grande personne. Un Juif adulte est de l’essence de son âme, telle qu’elle dépasse conscient qu’il existe différents degrés chez le même le degré de Ye’hida. En plus de ce qui a Créateur : D.ieu est appelé «Sage, Tout-puis- été dit à plusieurs reprises, à savoir que la Délisant», etc. Et même lorsqu’il envisage D.ieu tel vrance se fera par le fait que chaque Juif révélera qu’Il existe au-delà de toutes ces qualités, la l’étincelle du Machia’h qui est en lui, son grandeur de D.ieu réside à ses yeux dans le fait niveau de Ye’hida, il faut ajouter et préciser que de dépasser lesdites qualités et se mesure donc l’objectif essentiel est de révéler l’essence de à leur aune. D’un autre côté, l’enfant, qui ignore son âme véritablement, le véritable sujet du ces subtilités théologiques, prie D.ieu en toute Machia’h, l’essence d’Israël qui dépasse simplicité. Il s’adresse tout simplement à D.ieu même la Ye’hida. Lui-même, dont il n’est pas nécessaire de préci- Tel est le sens du verset «J’ai trouvé mon serviser les qualités. Et pour cette raison l’enfant ap- teur David, Je l’ai oint de mon huile sainte» (4): pelle D.ieu « Hachem, le Nom ». «J’ai trouvé» fait référence à l’existence même du Machia’h et «Je l’ai oint de mon huile sainte» Avant le Modé Ani enseigne que cela doit pénétrer toutes les diCes deux degrés, celui de l’adulte comme celui mensions, comme l’huile s’infiltre partout. de l’enfant, se retrouvent dans la vie quotidienne de chaque Juif. Le début de la journée d’un Juif, Amener l’ère messianique immédiatement dès son réveil, est marqué par Telle est aussi la signification de l’injonction de la récitation du « Modé ani » (l’expression de re- la Michna, «Tous les jours de ta vie, pour connaissance à D.ieu pour la restitution de son amener les jours du Machia’h ». A chaque insâme). Dans cette phrase, on mentionne l’action tant que l’homme est en vie et qu’il respire, il a de reconnaissance (le verbe « Modé ») avant de le devoir de faire venir le Machia’h. Au-delà de mentionner sa propre existence (le pronom per- tout ce qu’il entreprend en ce sens, l’essence sonnel « Ani - je »). Cette attitude d’effacement même de son existence est de faire venir le Made soi devant D.ieu est l’expression de l’essence chia’h ! Et cela amènera les jours du Machia’h, de l’âme (au-delà du ressenti de celle-ci). au pluriel, ce qui fait allusion aux deux périodes Et la révélation de cette essence de l’âme est liée de l’ère messianique ainsi qu’aux innombrables avec le moment même du réveil. En effet, la ré- élévations successives qui la caractériseront. citation du « Modé ani » est en elle-même une Ainsi, dès l’instant de son réveil, au moment de démarche (une parole, qui est en soi un acte, et la révélation de l’essence de son âme, un Juif qui implique une pensée) d’humilité, donc de ressent en respirant le sujet du Machia’h ou sortie de soi. D’un autre côté, l’instant du ré- plus exactement, l’air du Machia’h. L’air du veil marque la révélation de l’essence de l’âme Machia’h représente l’existence même du dans toute sa vérité. Il n’y a, dans cet instant, Machia’h, la révélation de son existence en rien d’autre que la révélation de son exis- tant que Machia’h, suite à laquelle commencera tence. Et comme l’essence du Juif est de ne sa révélation aux yeux de tous à travers ses acfaire qu’un avec l’Essence Divine, il y a donc tions (la lumière du Machia’h). Ainsi donc, le dans cet instant la révélation de l’Essence fait de dévoiler la nature profonde de « ta vie » Divine telle qu’Elle se trouve en lui. amène automatiquement «les jours du MaCette essence de l’âme (l’étincelle du Ma- chia’h», car ceux-ci sont inclus dans le dévoilechia’h) qui est unifiée totalement avec ment de l’existence de ce dernier. Son Essence et Son Existence qu’Il soit béni, « Israël et D.ieu ne sont qu’Un », Notes : 1/ Nombres 28, 11 - 2/ voir Talmud Souccah 29a; Midrache Béréchit Rabba chap. 6 § 3, et autres. - 3/ voir cette essence descend, pénètre et se dévoile dans Midrache Chémot Rabba chap. 15, § 11 - 4/ Psaumes, 89 tous les niveaux des cinq noms qui lui ont été 5/ I Rois, 1, 31 qu’il existe une qualité, un avantage inhérent à la nouvelle lune qui ne se trouve pas en situation de pleine lune. C’est cette qualité qui se révélera au sein du peuple Juif lors de la Délivrance messianique et c’est pourquoi celle-ci est précisément comparée à la renaissance de la lune.


H

i

s

t o

i

r

e

d

e

G u

é

o

u

l

a

Pas de barrières sur la route de la Délivrance !

Les «scooters de la Géoula», sous la direction de Rav Méir Tséma’h de Natanya, avaient organisé l’an dernier, peu avant Pessa’h, une grande soirée de soutien, qui coïncidait avec l’achat du 50ème véhicule… Au cours de cette soirée, l’un des orateurs invités, Guil-Moché Oren, relata un fait remarquable, en relation avec les fameux «scooters de la Guéoula», ces vecteurs modernes de transmission du message du Rabbi sur l’imminence de la Délivrance, un récit qu’il entendit de l’un des militaires impliqués dans cette histoire: «Cela s’est passé», raconte David ‘Havévo, «au cours d’une mission récente de notre bataillon 97, connu également comme «la brigade orthodoxe». Nous opérions dans la région de Tulkarem, aux fins de localiser des suspects recherchés, à une période d’actions terroristes continues, et nos opérations se succédaient sans nous laisser beaucoup de nuits de sommeil. Au cours de l’une des actions, qui s’étaient prolongées toute la nuit, nous revînmes au petit matin vers la base, espérant enfin prendre un peu de repos. Mais apparemment ce n’était pas ce que la Providence avait décidé. En pleine route, nous reçûmes un ordre qui mit fin à tous nos espoirs de sommeil, celui de renforcer une position, constituée par une barrière à l’entrée de Tulkarem.

jaune décoré de l’inscription «Haguéoula» surmontée d’une couronne royale, et équipé de deux baffles d’où s’échappaient les joyeux accents de «Machia’h, Machia’h, Machia’h» ! Nous restâmes un moment stupéfaits devant cette apparition extraordinaire. Puis les questions fusèrent: «Qui es-tu ? Où te rendais-tu?», adressées au jeune conducteur. Celui-ci répondit qu’il s’appelait Idan Guéfen, qu’il était originaire du village de Avnei-‘Héfetz, et qu’il était en mission du Rabbi, roi Machia’h, dans le cadre de la campagne des Téfilines à l’intention de tous les militaires de la région: «Je suis venu vers vous pour le cas où l’un d’entre vous veut mettre les Téfilines»… Nous nous regardâmes l’un l’autre, comme refusant de croire à la réalité de cette situation. Idan courut ouvrir le coffre arrière du scooter et en sortit deux paires de Téfilines de toute beauté, en disant simplement: «Ceux-là sont à votre disposition». Nous n’avions pas rêvé à un cadeau du Ciel comme celui-là. Tout le groupe revêtit ces Téfilines, l’un après l’ausein de cette situation critique, nous ber- tre, les larmes aux yeux… mais c’étaient des çaient de musique juive. Et rapidement apLa construction de cette barrière, surtout parut la source de la musique: un scooter larmes de joie ! Tiré du Courrier de la Guéoula avec la tension accumulée, épuisa les forces qui nous restaient, lorsque soudain l’un d’entre nous fit remarquer aux autres: «Qu’alMachia’h & Guéoula lons-nous faire pour avoir des Téfilines ?». Réveiller l’essence pour agir En effet, nous n’avions pas pris les nôtres pour l’action de la nuit, persuadés que nous serions revenus à la base au matin. Mainte- Après qu’il y ait eu la nouvelle lune le jour de des Farbrenguens (réunions ‘hassidiques). Et nant que nous étions cantonnés à la bar- Roch ‘Hodech Kislev (« Roch ‘Hodech de l’essentiel est que, à travers tout cela, se dérière, personne d’entre nous ne savait Guéoula ») qui est le troisième mois (lié à la voile la Délivrance par l’action du Machia’h. Il combien de temps nous devrions y rester, et troisième Délivrance et au troisième Temple), est fait allusion à cela dans la conclusion de la personne ne savait comment nous pourrions chaque Juif doit redoubler d’efforts dans le Haftara de la semaine dernière et le début de sujet de « Tous les jours de ta vie, pour ame- la Paracha de cette semaine : la Haftara s’est revêtir les Téfilines ce jour-là… Il faut ajouter que le site tout entier vibrait de ner les jours du Machia’h » par le fait que tout terminée la semaine dernière par la proclamajets de pierres et de cocktails Molotov, et son être soit pénétré par la vitalité du sujet du tion « Yé’hi Adoni Hamele’h David Léolam – Vive mon seigneur, le roi David, que, par conséquent, il était exclu de trouver Machia’h. un interlocuteur. Nous n’avions qu’une seule Et il est possible de faire cela à chaque instant, pour toujours ! » (5). Celle-ci exprime le certitude, celle de devoir remuer ciel et terre en réveillant l’essence de son âme et en dévoilement de l’existence même du pour avoir des Téfilines, sans quoi nous ris- rajoutant encore une bonne action pour faire Machia’h. Et grâce à cela et à la suite de cela, quions de nous retrouver ce même soir sans pencher la balance universelle du côté du bien vient son dévoilement aux yeux de tous par ses actions pour délivrer le peuple juif, comme et amener la Délivrance. avoir pu accomplir cette Mitsvah. Il ne s’agit pas uniquement de rajouter dans cela transparaît du début de la Paracha, «VééNous résolûmes à ce moment d’appeler les l’étude de sujets très profonds dans la ‘Hassi- leh Toldot Its’hak – Voici la descendance de véhicules de la base pour qu’ils emmènent dout, mais même d’agir dans le domaine ma- Its’hak». l’un d’entre nous et que celui-ci rapporte plu- tériel par des gestes simples, liés à l’existence Cela signifie que la « naissance » (Toldot) du sieurs paires de Téfilines, mais ce fut peine même du Juif, comme prodiguer ses be- Machia’h entraîne son dévoilement (Vééleh – perdue car ils étaient tous occupés et nos soins alimentaires, en particulier au mois voici) jusqu’à ce que cela provoque le rire et la de Kislev, en lui permettant d’améliorer les joie dans le monde («Its’hak, il rira»), y comsupplications ne servirent à rien, ce qui acrepas de fête de ‘Hanouka, et dans le cadre des pris auprès des Nations (comme cela transpacrut encore notre sentiment de frustration. « Maot ‘Hanouka » (l’argent qu’il est coutume raît dans les Parachiot suivantes, Vayétsé et Et soudain, au comble de ce sentiment de de distribuer à ‘Hanouka), et lors des jours du Vayichla’h) – immédiatement. déception, nous entendîmes des accents 19 et du 10 Kislev, on rajoutera des repas et (Dvar Mal’hout) musicaux familiers, comme si les vents, au


G

U

E

O

U

L A

Reportage photo du Kinous HaChlou’him 5777 Le Congrès Mondial des émissaires du Rabbi Chlita Méle’h HaMachia’h

N

E W S

Petites Annonces

Jérusalem Cours de Torah en français Centre ville de Jérusalem au Merkaz Machia’h & Guéoula. 8, rue Yaavets. Cours pour les non-Juifs sur les sept lois Noa’hides. Infos 053-2770419

Beit Machia’h à Har ‘Homa pour les jeunes Cours tous les jours en hébreu. Taharat HaMichpa’ha pour les femmes. 4, Re’hov Chmouel Méïr. Infos : 054-4449770 Nathanya Mardi, matinée d’étude : Dvar Mal’hout avec Anaël Corda, psychologie Juive avec Danielle Pougatch Jeudi matin de 10h00 à 11h30, cours sur les discours du Rabbi Chalom Dov Ber de Loubavitch (Emche’h Aïne Beth) par le Rav Yaacov Corda. Pour plus d’infos : 050-9157707 Cours pour femmes à Nathanya Par Michèle Zis : Sur le Tanya, la ‘Hassidout ‘Habad et les discours du Rabbi (Machia’h & Guéoula) Infos : 054-7687709

Pour un partenariat avec la Newsletter de la Guéoula, Rav Its’hak Pachter au 050-9122770 Pour recevoir la Newsletter envoyez votre email par whatsapp composez le 058-4770055 La Newsletter de cette semaine est dédiée à l’élévation de l’âme du jeune Yossef It’hak Ben Ora La Newsletter de cette semaine est dédiée à l’élévation de l’âme de Julia Pessa’h Benchoam Bat Elie

Hevron : Le plus grand repas de Chabbat du monde…

Plus de 30 000 personnes ont participé au Chabbat ‘Hayé Sarah à ‘Hevron et 3000 ont pris leur repas de Chabbat au Beit ‘Habad dirigé par le Chalia’h et Rav Dani Cohen. (Photos : Mendi Ha’htman)

‘Hanouka : Bonne nouvelle pour les émissaires du Rabbi Chlita Méle’h HaMachia’h !

Au Kinous Hachlou’him (rassemblement des émissaires), une bonne nouvelle attendait les directeurs des Beit ‘Habad. L’organisation des tanks ‘Habad en Terre Sainte sous la direction du Rav David Na’hchon a annoncé qu’il est possible de commander des Ménoras de ‘Hanouka gratuites ! (CI)

Mazal Tov, Mazal Tov au Chalia’h Rav Na’hchon Edry et son épouse Rivka à l’occasion de la Bar Mitsva de leur fils Yossef Its’hak

Consultez par email les

Igueroth Kodech et vivez les merveilles de la Guéoula

viveleroi770@gmail.com

L E

C A R N E T

Pour la réussite de: ‘Hanna Bat Mercedès Sarah, Line Bat Mercedès Sarah, Michaël Ben Mercedès Sarah, Henri ‘Haïm Ben Julia, Perla Bra’ha Bat Menou’ha Ra’hel, Noa Sarah Bat Menou’ha Ra’hel, la famille Liraz Touval. Pour la bonne santé de: Sivan Bat Sarah Hadassa Leilouï Nichmat de: Julia Bat Elie, Meyer Benchoam, Fifine Bat Habiba, Ayala ‘Haya Bat Méïr Raphaël, Serouya Beya Bat Myriam, Moché Maurice Ben Yossef et Fifine, Sylvia Hassiba Bat Nissim et Yona Ben Sarah

La Newsletter de cette semaine est dédiée à l’élévation de l’âme de Norbert Avraham Ben Gavriel et Pnina Le journal « Vive le roi Machia’h, Now ! » est un hebdomadaire édité par l’association « Vive le roi Machia’h », loi 1901 (Paris) – Directrice de la publication, Menou’ha Ra’hel Beckouche – Rédacteur en chef et graphisme, Gabriel Beckouche Diffusion à Jérusalem, centre Machia’h & Guéoula Diffusion à Nathanya, Rav Its’hak Pachter.

Horaires de Chabbat ________________

Chabbat Toldot : Jérusalem : 16h00 - Sortie : 17h14 Tel Aviv : 16h14 - Sortie : 17h15 ‘Haïfa : 16h03 - Sortie : 17h13


Vive le Roi Machiah ! n°333  

Special Kinous HaChlouhim 5777

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you