Page 1

FÉVRIER - MARS

VISITE PRO

N°06

LE MAGAZINE DE L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES

ELLES BRISENT LE PLAFOND DE VERRE

2017,

BONJOUR LE COLLABORATIF ! DES PROJETS & DES FEMMES

COVER-VP6.indd 11

BIEN VIVRE EN ENTREPRISE

LIEUX STRATÉGIQUES

10/02/2017 12:16


COVER-VP6.indd 12

10/02/2017 12:19


FÉVRIER-MARS

N°06

Magazine gratuit édité par VISITE EDITIONS Dépot légal à parution : N° ISSN 1774-6760 Tirage moyen : 50 000 EXEMPLAIRES Document non contractuel. Sous réserve d’erreur typographique ou de vente. Les annonceurs sont responsables de leur publication.

VISITE EDITIONS Directrice de publication : Barbara BERRET Directrice de la rédaction : Barbara BERRET Commerciaux : Audrey LENGLET, Emilie DEMAITER & Louise HAMAIDE audrey@groupe-visite.com Rédaction : Lina TCHALABI, Sébastien HENNEBIQUE & Ludivine FASSEU redaction@visite-pro.com Communication : Amélie SAUVAGE communication@visite-pro.com Direction Artistique & Graphisme : Camille LANGRAND, Tiphaine LECLERCQ, François BEHAR & Claire BRACQ Diffusion : Toufike AISSA, Nabil BENOUMEUR, Matthieu DUBART, Tony BOUQUILLON & Benjamin SENAVE Photos : Sébastien Hamelin - Shutterstock Photos de couverture : Sébastien Hamelin, Claire BRACQ, Camille LANGRAND

ÉDITO PORTEUSES D’ESPOIRS Dans un monde où direction et pouvoir se conjuguent souvent au masculin, les femmes, à compétences égales, sont parfois encore écartées des plus hautes responsabilités. Les chiffres le prouvent : alors qu’elles représentent près de la moitié de la population active, seul un quart d’entre elles siègent à des postes de direction. C’est la métaphore du plafond de verre : celui auquel elles se heurtent dans l’évolution de leur carrière. À qui la faute ? Les entreprises ont-elles des difficultés à leur accorder une place ? Les femmes se mettent-elles des freins pour accéder à cette hiérarchie ? Nous sommes partis à leur rencontre et bonne surprise : elles sont plusieurs à avoir rompu ce fameux plafond, et plus encore ! Carole, Séverine, Nathalie, Anne-Sophie, Priscilla, Marie, Audrey, Fanny, Florence, Noémie, Isabelle, Fatiha, Véronique... ces femmes – et il y en a tant – se sont toutes levées d’ellesmêmes pour combattre ces inégalités, contredire une injustice et surtout, aller au-delà de leurs propres barrières. Il y a chez elles une humilité certaine, une force intérieure réelle et des valeurs bien ancrées. Parce que rien ne les arrête. En témoigne aussi la progression, chaque année, des créatrices d’entreprises. Dans un monde qui ne tourne pas toujours rond, les femmes sont peut-être celles qui portent aussi de nouveaux regards et de nouvelles solutions. Lina Tchalabi

Imprimerie : Corelio Publishing - Gossetlaan 30 1702 Groot-Bijgaarden - Belgique Visite Editions : S.A.R.L. au capital social de 100 000 euros Parc Espace Europe bâtiment E 340/4 avenue de la Marne 59700 MARCQ-EN-BARŒUL Tél : 03 28 33 89 00 Fax : 03 28 33 89 01 Ayant pour gérante Barbara Berret. Principaux associés : METIVE.

EDITO-VP6.indd 3

WWW.VISITE-PRO.COM

13/02/2017 09:29


_PUBS GLOBALS VP06.indd 4

10/02/2017 12:48


LE MOT DE... NOUS SOMMES EN TRAIN DE CONSTRUIRE UNE NOUVELLE SOCIÉTÉ À quelques encablures de l’élection présidentielle, la question de la discrimination vis-à-vis des femmes revient sur le devant de la scène… Encore et encore... et zut ! Le sexisme vulgaire et brutal d’un Trump, les tentatives conservatrices de remettre en cause le droit à l’avortement en Europe, la scène filmée et diffusée par M6 dans un café de Sevran… autant de faits qui semblent nous chuchoter à nous les femmes... « Souviens-toi de qui tu es, souviens-toi combien tu as de la chance ». Comme si nos droits étaient une sorte de privilège d’occidentales que le moindre souffle de vent pourrait envoler. Alors que c’est juste la base. Le commencement. Je ne suis pas avant tout féministe, je suis avant tout pour les droits de l’Homme… de tous les êtres humains, sans exception. Je ne milite pas. Je considère que je n’ai pas à militer. Je suis. Cela suffit amplement. Je suis et je fais mes choix. Nul doute que ces choix auraient été les mêmes si j’avais été un homme. Que je sois une femme n’intervient en aucun cas dans mes valeurs et mes convictions. En tant que femme, je m’octroie juste la liberté d’être, de penser, d’agir selon ces valeurs et ces convictions. Alors quand une femme est discriminée parce qu’elle est une femme, cela me touche et me révolte… mais en tant qu’être humain, et non en tant que femme. Quand un enfant est privé de ses droits les plus élémentaires, cela me touche et me révolte… et je ne suis pas une enfant. Quand une personne de religion musulmane est discriminée parce qu’elle est musulmane, cela me touche et me révolte et je ne suis pas musulmane. Quand une personne en situation de handicap est discriminée, parce qu’elle est en situation de handicap, cela me touche et me révolte, et je ne suis pas en situation de handicap. Il n’y a pas de gradation entre les rejets de l’autre, entre les tentatives d’asservissement. Elles sont toutes identiques. Et cela Trump l’a bien compris… Lui qui met sur un pied d’inégalité femmes, étrangers, musulmans…. Être une femme a pourtant sans doute influencé mon rapport aux autres. Et je ne crois pas que cela soit une question d’hormones. Quand vous faites partie d’une catégorie de la population qui subit majoritairement plus de violences et de tortures qu’une autre, quand une partie de ces violences et tortures sont institutionnalisées, ignorées ou méprisées, cela influence forcément votre rapport à l’autre. Et si je suis féministe, ce n’est pas dans un mouvement inverse de discrimination vis-à-vis des hommes. C’est dans la vision idéale d’une société où chacun pourrait prendre et trouver sa propre place, sans qu’elle soit prédéterminée, d’une société où chacun pourrait être considéré de façon égale et où chacun pourrait s’épanouir avec et non au détriment d’un autre… Je crois que cette société, nous sommes en train de la construire. Je crois que nous devons avoir confiance. Je crois que l’on avance, même si les vieux démons tentent de survivre encore un peu. Barbara Berret

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

LE MOT DE-VP6.indd 5

5 13/02/2017 09:14


P U B L I - R E DAC T I O N N E L

MERCURE LILLE AÉROPORT, LE PLUS GRAND HÔTEL ASSOCIÉ À UN CENTRE DE SÉMINAIRE AU NORD DE PARIS

Idéalement situé à 2km de l’aéroport Lille-Lesquin et aux portes du centre-ville de Lille, le Mercure Lille Aéroport vous offre un accueil personnalisé et une expérience authentique dans un cadre chaleureux et confortable. Cet hôtel se compose de 215 chambres, deux restaurants «La Flamme» et «Le Bistrot» (avec restauration sur mesure en salon privé et terrasse), d’un bar et d’un parking privatif et gratuit de 600 places. Pour vos événements d’entreprise, réunions et séminaires, l’hôtel possède 9 salons modulables et entièrement équipés sur une surface de 1200m² et 19 salles de sous-commissions à la lumière du jour. Une salle de fitness et sauna sont également à votre disposition pour vous détendre après votre journée de travail ! Au Mercure Lille Aéroport, pas de doute, tout est pensé pour votre confort et votre bien-être !

ACTIVITÉS TEAM BUILDING Retrouvez Weembi, le simulateur de chute libre, What’s Up/Clip’N Climb et Padel Attitude.

MERCURE VP06.indd 4

MERCURE LILLE AÉROPORT 110 rue Jean Jaurès 59810 Lesquin. 03 20 87 46 46 www.mercure-lille-aeroport.com Votre contact : Stéphanie Kasper Responsable Commerciale 06 25 78 19 07 / stephanie.kasper@accor.com

10/02/2017 14:24


SOMMAIRE

09 AGENDA NEWS Quoi de neuf en région ?

12

29

LES FEMMES

2017, BONJOUR LE COLLABORATIF Manager autrement

BIEN VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES Des patronnes comme les autres ? ENTREPRENDRE ET RÉUSSIR

Au féminin, C’est possible ! LES RÉSEAUX D’ACCOMPAGNEMENT :

Pourquoi et comment ?

PARITÉ HOMMES-FEMMES,

Où en est-on en France ? Entretien avec Laurence Rossignol

12

DES PROJETS & DES FEMMES CES FEMMES QUI BRISENT LE PLAFOND DE VERRE !

42

LIEUX STRATÉGIQUES NEWS IMMOBILIER Ça bouge en région ! LE PALAIS DE LA BOURSE : Nouveau Hub Lillois ?

SOMMAIRE-VP06.indd 5

10/02/2017 17:19


Parution IMMO NEUF_VISITE PRO_205x297.pdf 1 09/02/2017 12:10:04

C

M

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

_PUBS GLOBALS VP06.indd 8

10/02/2017 14:31


AGENDA Par Lina Tchalabi

STARTUP WEEKEND

PRIX INNOV IMMO À l’occasion du salon Immotissimo 2017, qui se tiendra du 10 au 12 mars à Lille Grand Palais, le prix de l’innovation et de l’excellence, Innov Immo, récompensera l’entreprise qui aura conçu et commercialisé le programme immobilier le plus original, le plus design et le plus respectueux de l’environnement. Pour connaître le lauréat, rendez-vous le jour de l’ouverture du salon, vendredi 10 mars à 18h30 sur le plateau TV. Le trophée Innov Immo mettra également en lumière le dynamisme des projets immobiliers régionaux. Le vendredi 10 mars à 18h30 à Lille Grand Palais. Plus d’infos sur www.immotissimo.com

Prêt à passer 54h dans la peau d’un entrepreneur ? Venez relever le challenge du 17 au 19 mars à la Serre Numérique de Valenciennes ! Dédié à la création et au développement de projets, ce Startup Weekend s’adresse à toute personne sensible à l’entreprenariat, porteuse de projets ou non, professionnels, étudiants ou demandeurs d’emploi... Cette immersion dans le monde entrepreneurial permettra à la fois de se construire un réseau de personnes aux compétences multiples, d’appréheder de nouveaux modes de travail et surtout, découvrir ce lieu atypique qu’est la Serre Numérique ! Du 17 au 19 mars à la Serre Numérique de Valenciennes. Inscription (jusqu’au 12/03) et infos sur www.sw-valenciennes.fr

SALON BIG DATA PARIS

Désormais incontournable dans le secteur IT, le salon Big Data Paris revient les 6 et 7 mars au Palais des Congrès de Paris ! Cette nouvelle édition sera l’occasion d’aborder plusieurs problématiques clés liées au traitement de données. Plénières, retours d’expériences, parcours experts et ateliers rythmeront ces deux jours stratégiques ! Au programme : gouvernance du Big Data, montée en puissance du Machine Learning et de l’Intelligence Artificielle, mise en place d’une plateforme Big Data sécurisée et d’un data lake... Cette année, le salon propose un grand espace exposition avec près de 170 marques représentées et un village start-up pour échanger avec les leaders et les nouveaux challengers du Big Data ! Les 6 & 7 mars au Palais des Congrès de Paris. Réservation sur www.bigdataparis.com

TÉLEX :

Pour la 6ème édition, la CCI Grand Lille et ses partenaires vous invitent à la Soirée à la Carte, le 9 mars à 18h au Stade Pierre-Mauroy à Villeneuve d’Ascq. Une occasion unique pour booster son réseau et son business avec plus de 600 chefs d’entreprise !

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

AGENDA-VP6.indd 9

9 10/02/2017 17:12


230x290_ARTENSION.ai

NEWS

1

13/12/2016

12:33

C’EST un BEL événement en PERSPECTIVE !

Par Lina Tchalabi

Quoi de neuf en région ? LILLE GRAND PALAIS

BEAUX JOURS POUR LE COMMERCE !

22 700

C’est le nombre de projets de recrutements recensés dans la presse régionale en 2016, selon une analyse réalisée par le pôle veille de la CCI Hauts-de-France. Parmi les secteurs qui recrutent le plus, le commerce avec plus de 6 330 recrutements, soit 28% de l’ensemble des projets, notamment dans le e-commerce, suivi de près par le secteur du transport-logistique avec 6 100 embauches en prévision grâce à l’implantation de plateformes logistiques, puis par l’industrie qui prévoit le recrutement de plus de 5 400 emplois. Enfin, ce sont 4 560 recrutements annoncés pour les services de restauration, les centres d’appel et les TIC.

UN ÉVÉNEMENT :

Rejoignez-nous !

#ARTUP2017

PARTENAIRES OFFICIELS :

BILLET TERIE

art-up.com

THAG 03 20 46 66 60 - thag.fr

2>5 MARS 2017

ART UP! SIGNE SA 10ÈME ÉDITION Devenue une référence au fil des années avec plus de 100 exposants et 31 000 visiteurs, la foire d’art contemporain Art Up! dévoilera sa 10e édition du 2 au 5 mars à Lille Grand Palais ! Placée sous le thème « Ar(t)chitectures », celle-ci interrogera les influences entre architecture urbaine et artistes contemporains. Au programme : expositions, installations, conférences et performances artistiques en live à l’occasion de la Nuit de l’Art le jeudi 2 mars jusqu’à 23h. Jeu concours : pour tenter de gagner vos places, rendez-vous jusqu’au 23 février sur concours.visitedeco.com

EN MARCHE VERS UNE TROISIÈME

ÉVOLUTION INDUSTRIELLE ! Le président du conseil régional des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a présenté son projet de la troisième révolution industrielle lors de la conférence «Investing in Europe : Building a coalition of Smart Cities & regions», organisée le 7 février dernier par le Comité européen des Régions. « Nous sommes en marche vers une économie plus créative, plus économe en ressources et plus responsable et collaborative », a-t-il déclaré. L’objectif : passer à une énergie 100% renouvelable d’ici 2050. Comment ? En se dotant de capacités de stockage d’énergie, en développant des bâtiments producteurs d’énergie, en déployant l’Internet de l’énergie et enfin, en réinventant la mobilité des personnes et des biens. Cette troisième révolution industrielle semble être déjà bien en marche : 700 initiatives et 200 projets concrets ont vu le jour en trois ans !

10

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

NEWS_GE_VP6.indd 10

10/02/2017 17:56


25 ANS ET TOUJOURS AUSSI INNOVANT ! L’agence Kayak vient de souffler ses 25 bougies. Fondée en 1991 au sein d’un groupe, l’agence — devenue Kayak Communication — prend son envol digital en 2009, en s’installant au sein du pôle d’excellence Euratechnologies. Presque dix ans plus tard, Kayak développe des démarches innovantes qui ambitionnent de changer la vision du monde. Initiée en 2008, sa démarche de communication responsable ZéroCo a notamment permis de réaliser des supports à zéro carbone. Dès 2017, les clients de l’agence recevront une certification attestant ces actions.

LA TURBINE NUMÉRIQUE EST EN ROUTE ! Pour soutenir le développement d’innovations numérique, Patrice Vergriete, maire de Dunkerque et Président de la communauté urbaine, François Lavallée, Président de la CCI Littoral Hauts-de-France et Bruno Hervet, vice-président executif Smart and Resourceful Cities Suez Groupe, ont signé le 7 février, une convention de partenariat. Celle-ci s’inscrit dans une volonté politique globale du développement de services numériques innnovants sur le territoire dunkerquois. Chaque année, un appel à projets sera lancé.

BIENTÔT L’OUVERTURE D’UN FIVE GUYS ? L’information n’est pas passée inaperçue. La chaîne de restauration rapide américaine Fives Guys serait sur le point de débarquer à Lille, à en croire une annonce publiée sur le site d’offres d’emplois Indeed. « Nous recherchons des assistants managers pour notre prochaine ouverture à Lille », est-il indiqué. Pour l’heure, aucune confirmation n’a été faite quant au lieu d’implantation. Après l’ouverture de son premier restaurant français en août dernier à Paris, l’enseigne de fast-food, par ailleurs appréciée par l’ancien président des États-Unis Barack Obama, serait-elle en train de conquérir le marché français ? Rien n’est moins sûr

TÉLEX : La rédaction de Visite Pro cherche des plumes pour ses futurs numéros. Envoyez-nous vos plus belles candidatures à redaction@visite-pro.com !

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

NEWS_GE_VP6.indd 11

11 10/02/2017 17:57


CHIFFRES CLÉS

48%

de femmes dans la population active

14%

des femmes occupent des postes de direction

7,5%

dirigent des structures de plus de 1 000 salariés

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 12

10/02/2017 17:37


DES PROJETS & DES FEMMES

CES FEMMES QUI BRISENT LE PLAFOND

DE VERRE ! Texte : Lina Tchalabi

LE 8 MARS CÉLÈBRE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES. UNE MANIFESTATION QUI RASSEMBLE AUTANT QU’ELLE DIVISE. EN ENTREPRISE, LA QUESTION DU GENRE EST, ELLE AUSSI, AU CŒUR DES DÉBATS. ELLE CONFÈRE À CERTAINS MÉTIERS UNE DOMINANTE MASCULINE ET À D’AUTRES UNE DIMENSION PLUS FÉMININE. SI LES STÉRÉOTYPES ONT ENCORE LA PEAU DURE, LA MIXITÉ PROGRESSE. MIEUX ENCORE : CERTAINES FEMMES RÉUSSISSENT À S’IMPOSER DANS LES PLUS HAUTES SPHÈRES DE L’ENTREPRISE. QUI SONT CES OISEAUX RARES ET QUEL EST LEUR SECRET ? LE MANAGEMENT A-T-IL UN SEXE ? QUELS SONT LES FREINS ET MOTEURS DE L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ ? QUID DE L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES ?

P.14

LES FEMMES, DES PATRONNES COMME LES AUTRES ? P.18

ENTREPRENDRE ET RÉUSSIR AU FÉMININ, C’EST POSSIBLE ! P.22

LES RÉSEAUX D’ACCOMPAGNEMENT : POURQUOI ET COMMENT ? P.24

PARITÉ HOMMES-FEMMES, OÙ EN EST-ON EN FRANCE ?

ENTRETIEN AVEC LAURENCE ROSSIGNOL

© Sébastien Hamelin VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 13

13 10/02/2017 17:37


DES PROJETS & DES FEMMES

LES FEMMES,

DES PATRONNES COMME LES AUTRES ? Les femmes représentent 48% de la population active. Seuls 14% d’entre elles occupent des postes de direction. Nous en avons rencontré quelques unes. Quelles sont leurs principales motivations ? Quels obstacles ont-elles surmontés ? Et comment managent-elles ?

LA PASSION DU MÉTIER Lorsqu’elle décide de monter sa boîte à 27 ans, Carole n’a qu’une ambition : faire le métier qu’elle aime. La notion de business à l’époque ? Très peu pour elle. « Je n’ai jamais eu cette culture de chef d’entreprise. Je n’ai rien à prouver à qui que ce soit. On considère souvent le dirigeant comme quelqu’un d’ambitieux et visionnaire. Moi, j’ai préféré faire petit et bien que gros et sans limite. C’est-à-dire en favorisant l’échange et la proximité entre les équipes. » Aujourd’hui âgée de 54 ans et mère de deux enfants, Carole partage toujours ces mêmes valeurs. Son agence conseil en communication événementielle, la 4ème Dimension – devenue la 4D – vient de fêter ses 25 ans, un bel âge pour une entreprise à taille humaine.

ON CONSIDÈRE SOUVENT LE DIRIGEANT COMME QUELQU’UN D’AMBITIEUX ET VISIONNAIRE. MOI JE N’AI RIEN À PROUVER À QUI QUE CE SOIT

LA LIBERTÉ DU CHEF D’ENTREPRISE À l’inverse, Séverine, 45 ans, a toujours connu cet esprit chef d’entreprise. « Mon père exerçait une profession libérale, ça m’a donné envie de connaître, moi aussi, cette liberté. » Pour elle, diriger une entreprise, c’était un peu son rêve de gosse. Après une première vie professionnelle à se former chez Exco à Douai puis chez Grant Thornton à Saint-Omer, elle rejoint le groupe KPMG à Lille où elle y reste en poste pendant sept ans. Sa détermination à vouloir diriger la propulse en 2009 à prendre la tête d’un cabinet d’expertise comptable de 50 collaborateurs – STC Audit et Conseil – puis en 2015, sa présidence.

14

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 14

10/02/2017 18:13


PORTRAITS CROISÉS

LE GOÛT DU CHALLENGE Anne-Sophie, elle, a toujours été animée par le challenge. Alors qu’elle commence comme stagiaire chez Integra – cabinet indépendant en conseil et management –, elle évolue rapidement en renforçant l’équipe de consultants et en élargissant son champ d’actions. En 2012, elle décide de s’associer en rachetant les parts du fondateur en raison de son départ à la retraite. « Outre ma formation, je pense que c’est mon ouverture aux autres, ma capacité d’adaptation, ma détermination et surtout mon goût pour relever des challenges qui ont permis cette réussite », avoue-t-elle sans fausse modestie. Aujourd’hui son objectif est clair : poursuivre le développement du groupe et créer une entreprise sur une activité connexe.

ET DU RISQUE ! Racheter une entreprise, c’est un risque, mais celui-ci est d’autant plus gros lorsque la société en question est menacée de redressement judiciaire. Cela a été le cas pour Nathalie Balla, P-DG de La Redoute depuis 2009. Transformer le géant de la vente par correspondance en véritable e-commerçant, tel était son objectif pour le sauver et assurer sa pérennité. S’ils étaient nombreux à lui répéter que son combat était perdu d’avance, la quarantenaire n’a jamais rien lâché. Au contraire. Même si, pour y parvenir, il a fallu d’abord mettre en place un plan social lourd avec 1 200 suppressions d’emplois sur plus de 3 400 salariés. Aujourd’hui, le pari est largement relevé : l’enseigne a réussi à renouer avec la croissance.

ÉVOLUTION DES FEMMES DIRIGEANTES

Source : KPMG

2003

2014

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 15

15 10/02/2017 18:19


DES PROJETS & DES FEMMES

FEMME, MÈRE ET... CHEF D’ENTREPRISE ! Le goût d’entreprendre couplé à l’épanouissement professionnel est sans conteste ce qui figure en tête des raisons qui ont motivé ces femmes à poursuivre leur ascension. Mais pour certaines, ce n’est pas sans un sentiment de culpabilité. « Bien évidemment qu’au début, je culpabilisais de ne pas voir mes enfants parce que je travaillais beaucoup. Puis, au fil du temps, je me suis aperçue que ce n’était pas tant la durée qui importait réellement mais plutôt la qualité des moments précieux que je leur consacrais. Et aujourd’hui, cela ne m’empêche pas d’entretenir une relation hyper fusionnelle avec eux », confie Carole. Car l’équilibre entre les trois mandats de mère, femme et chef d’entreprise représente un réel enjeu. « Cette triple casquette oblige, en effet, les femmes à être plus méthodiques et organisées dans la gestion de leur quotidien », souligne Séverine.

AU DÉBUT, ON CULPABILISE DE NE PAS VOIR SES ENFANTS MAIS C’EST LA QUALITÉ DES MOMENTS QUI COMPTE ET NON LA QUANTITÉ

SEXE ? RIEN À DÉCLARER ! Si le parcours de ces femmes est exemplaire, elles se heurtent cependant toujours à de nombreuses réflexions. « On m’a souvent fait la remarque d’être une entreprise composée uniquement de femmes. Ce n’est pas un choix mais un pur hasard ! N’empêche, c’est assez discriminatoire quelque part. On ne dirait pas ça si, à l’inverse, il n’y avait que des hommes, n’est-ce pas ? », déplore Carole. De son côté, Séverine s’interroge : « j’ose espérer que si j’en suis arrivée là, c’est uniquement grâce à mes compétences et diplômes et pas parce que je suis une femme. Je trouve que cette histoire de parité n’est pas saine. On ne devrait pas avoir de passe-droit sous prétexte qu’on est une femme, on doit faire nos preuves comme les hommes. Après tout, je suis un chef d’entreprise avant d’être une femme. »

L’ART DE MANAGER... AU FÉMININ ! Si Séverine tend à supprimer les différences hommes-femmes dans la manière d’exercer son management, elle soulève cependant une évidence : être femme chef d’entreprise, c’est être à la fois assistante sociale et psychologue. « J’ai des collaboratrices qui m’ont confié des choses qu’elles n’auraient jamais osé avec mon prédécesseur. L’une d’entre elles m’a demandé d’aménager ses horaires pour des raisons personnelles, je suis persuadée qu’elle ne l’aurait pas fait si j’étais un homme. » Pourquoi ? Parce que lorsqu’elles tiennent les rênes, les femmes sont généralement plus sensibles aux conditions de vies personnelles. Mais alors, le management a-t-il un sexe ? La question peut paraître étrange mais pour certaines comme Anne-Sophie, pas de doute : « le magement au féminin est plus équilibré et plus équitable que le management au masculin. Les femmes sont dotées d’un instinct maternel qui leur permet d’avoir un bon relationnel, tout en restant rigoureuses et volontaires. Elles savent jouer de leur empathie sans en faire trop. Une femme aura une approche d’une situation relationnelle de manière extrêmement intuitive, et elle aura tendance à l’exprimer et à mettre le doigt directement sur ce qui ne va pas. Alors qu’un homme aura sans doute plus de difficultés à le faire ».

ON NE DEVRAIT PAS AVOIR DE PASSE-DROIT, ON DOIT FAIRE NOS PREUVES COMME LES HOMMES

16

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 16

10/02/2017 18:14


PORTRAITS CROISÉS

ON NE NAÎT PAS MANAGER, ON LE DEVIENT Ce sentiment d’empathie « propre » aux femmes revient souvent lorsqu’il s’agit de qualifier le management au féminin. Mais il a des limites. De facto plus sensible, la femme empathique prend souvent les choses à cœur. En effet, les émotions, lorsqu’elles ne sont pas contrôlées, peuvent s’avérer être un vrai défaut. « Je travaille beaucoup avec l’affectif. Si bien qu’un jour, lors d’un entretien de rupture, je me suis mise à pleurer. C’est la personne que j’étais en train de renvoyer qui me consolait », se souvient Carole, amusée. Anticiper ses émotions et les maîtriser donc. Parmi les autres reproches faits aux femmes : le manque d’esprit politique. D’un naturel distant, les hommes sont plus stratèges que les femmes. Ils sont dans la tactique et ont une vision à long terme tandis que les femmes ont beaucoup plus le nez dans le guidon, elles sont dans l’opérationnel. À l’inverse, elles ont d’autres atouts qui pèsent lourd, notamment celui du couteau suisse. Force est de constater que les femmes qui endossent à la fois le rôle de femme, mère et chef d’entreprise, excellent dans le mode multitâches, élément clé du management. Mais rien n’est acquis. On ne naît pas manager, on le devient.

THINK MANAGER, THINK MALE écrivait le professeur Virginia Schein en 1973. Quarante ans plus tard, la formule semble être dépassée. Du moins pour Carole, Séverine, Anne-Sophie, Nathalie et Priscilla.

LE MANAGEMENT PAR LA CONFIANCE Elle fait partie des 11% de femmes à travailler dans le secteur du BTP. Elle, c’est Priscilla Saunier, présidente du groupe Maisonneuve. Son crédo : insuffler une nouvelle vision du management basée sur la confiance, l’écoute et l’échange. « Une femme dans le bâtiment, ça peut surprendre ! Mais une femme dirigeante dans le bâtiment, ça choque. » Dans ce bastion masculin, l’enjeu est de taille mais pas irréalisable. L’ancienne diplômée d’HEI a toujours été sensible à la question du bien-être au travail. « Ce qui compte le plus, c’est de donner la chance à chacun de contribuer au projet de l’entreprise. » Cette démarche sur laquelle Priscilla s’appuie est celle du participatif, « l’avenir du management ». La confiance, l’écoute et l’échange ont longtemps été son leitmotiv. D’abord pour le groupe

La Poste, comme manager de projets pendant seize ans, puis pour Maisonneuve, dont elle a repris la présidence en juin 2016. Si la passation s’est déroulée en douceur pendant deux ans, la prise de fonction a rapidement entraîné avec elle son lot de changements. « On a recrée une entreprise », se félicite-t-elle. Comment ? En apportant un regard féminin sur un métier technique. Mais aussi en étant au plus près des clients et collaborateurs. Pour écouter, comprendre et décider ensemble. Parmi ses autres chantiers, celui de rajeunir l’image de groupe. Cette cure de jouvance se traduit par un nouveau slogan faisant la part belle aux valeurs humaines : « Quand on s’engage, on s’engage ». Et si c’était ça la clé du management de demain ?

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 17

17 10/02/2017 18:14


L

e nombre de créations d'entreprises, hors régime de l'auto dans le Nord et le Pas-de-Calais. Cette hausse est particu s'orientent davantage vers les secteurs de la santé, de l'action DES PROJETS & DES jeunes FEMMES qu'auparavant au lancement de l'activité, plus diplômée entreprise. Au bout d'une année d'activité, 22 % des créatrices

Adeline Roszak (Insee), en partenariat avec la Région Hauts-de-Fr

ENTREPRENDRE ET RÉUSSIR

Le taux de créa tion d'entrepri AU FÉMININ, C’EST POSSIBLE ! ses, rapport entre le nombre deer d créations d'entreprises de l'année et le stock d'entreprises au 1 Depuis une dizaine janvier d’années, les d’entreprises decréations la même année,poussent est decomme 8,2 % pour les départements du des champignons en France. Si la majorité des entrepreneurs sont des Nord etplus duenPas-de-Calais 2014, hors hommes, les femmes sont de plus nombreuses àen vouloir passer le auto-entrepreneurs, contre cap. Qui sont-elles ? Quel est leur parcours ? Et comment évoluent-elles 7,4 % pour la moyenne de province. Depuis 5 ans, ce taux est dans ce monde parfois impitoyable ? Rencontres. supérieur à celui de l'ensemble des régions de province. La création féminine est une préoccupation nationale : le plan entrepreneuriat au féminin de 2013 a pour objectif d'atteindre une part de 40 % d'entrepreneures en 2017. Il permettrait de s'approcher du taux de 48 % représentant la part des femmes dans la population active. Sur les 5 614 entreprises créées au premier semestre 2014 dans le Nord et le Pas-de-Calais, 1 548 le sont par des femmes. Elles représentent donc 28 % des créateurs. Cette part est stable entre 2010 et 2014, comme pour l'ensemble de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la moyenne de province.

d d c c e L

1

R a

Les femmes contribuent activement à la hausse des créations d'entreprises

18

Entre 2010 et 2014, le nombre de créatrices d'entreprises progresse de 19 % contre 15 % pour l'ensemble des créateurs. Cette hausse du nombre de créatrices atteint 23 % dans le Pas-de-Calais. Elles Marie et Audrey, deux ex-cadres de La Redoute se sont associées pour monter leur boite, Les Vilaines Filles. représentent 31 % des créateurs du département (+ 4 points en 4 ans). Comme en Dans 2010, l'environnement pasde une contrainte Le fait est assez rare pour être souligné. les départements du Nord et du familial Pas-de-Calais,n'est le nombre créatrices d’entreprises a progressé de 19% contre 15% pour l’ensemble des créateurs, entre 2010 et 2014, selon les derniers chiffres pour pour se créations, lancersoitdans En effet, deux connus de l’Insee. Au total, elles elles représentent 28% des un point l'entrepreneuriat. de moins qu’en moyenne nationale. Elles sont aussi plus jeunes et plus diplômées que leurs homologues masculins. Elles ont autant de motivations d’entreprendre, créatrices d’innover et utilisent davantage Internet. sur trois sont en couple, comme l'ensemble des femmes dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. De même, une Dans le détail, plus d’une créatrice sur trois était auparavant salariée. C’est le cas de Marie et Audrey, deux anciennes cadres et collègues de La Redoute, devenues chefs d’entreprise. Lorsqu’en 2012, elles créent des bracelets pour leurs créatrice sur deux vit en couple et a des enfants, contre quatre copines, elles sont encore loin d’imaginer leurs futures créations comme références dans les catalogues, y compris celui du style à la Française. femmes Trois ans plussur tard, elles du plan de départ volontaire pour lancer à l’automne 2015 dixprofitent en moyenne. « Les Vilaines Filles », un e-shop qui propose des vêtements, mugs et accessoires féminins. L'objectif principal pour la grande majorité des créatrices est d'assurer leur emploi. Ceci s'explique par leur situation professionnelle antérieure : 31 % des entrepreneures étaient auparavant demandeuses d'emploi (figure 1). Cette part est en baisse VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 18

10/02/2017 18:14

C S


de l'auto-entrepreneur est en hausse de 15 % entre 2010 et 2014 t particulièrement portée par les femmes. En 2014, les créatrices e l'action sociale et des services à la personne. Elles sont plus CHIFFRES CLÉS diplômées et plus actives sur internet pour présenter leur réatrices d'entreprises N° 9 emploient au moins une personne.

nt la création d'entreprises de-Calais Août 2016

uts-de-France.

re de de 5 points par rapport à 2010. Toutefois, la situation est différente er ÊTRE INTIMEMENT de 1l'auto-entrepreneur estteIL enFAUT hausse de 15 %leentre 2010lais, et 2014 au dans les deux dépar ments. En 2014, dans Pas-de-Ca 34 % CONVAINCUE PAR SON ttsparticulièrement par femmes. Enses 2014, les créatrices du des créatricesportée étaientPROJET, aupales raPEU vant demanCE deu IMPORTE QUE d'emploi (+ 5 points), eontre l'action sociale et dans des le services personne. sont plus des LES AUTRES PENSENT contre 29 % Nord (–à 9lapoints). En reElles vanche, la part diplômées etces plus sur internet leur x est créatri quiactives étaient au para vant salapour riées présenter du secteur pri vé ou public e.réatrices La est d'entreprises en hausse (+ 5emploient points) à au 37 moins % dansune les personne. deux départements. plan L'augmentation est très nette dans le Nord (+ 8 points). DU SALARIAT AU BUSINESS euts-de-France. une 554 000 de 15 % entre 2010 et 2014 Passer du monde salarial à celui de entreprises créées en 2016 mes. les créatrices t deEn 2014, l’entrepreneuriat entraîne un véritable Répartition des créatrices personne. Elles sont de plus changement vie. « On a pris le risque d’entreprises par âge dans de5 sepoints lancer.d'une Onpar savaitrap qu’il n’y aurait pas re de de port à 2010. Tou te fois, la si tuara tion estsa diflariée férente 1 Plus créa trice sur trois était au pa vant t pour présenter leur de retour en arrière possible mais on avait er emier moins personne. au 1 uneRé dans deux ments. 2014, Pas-de-Ca lais, 34 % envie décisionnaires, c’est-à-dire parles tid’être tion desdé enpar trete pre neursEn selon leurdans situale tion profession nelle maîtresses de notre destin », racontentnttspar técréa rieure du an des trices étaient paêtreravant demandeuses d'emploi (+ 5 points), elles. Et pour passer le cap, « ilau faut % intimement convaincue par son projet, Cette des entreprises individuelles ontre contre 29ce%quedans lepensent Nord peu importe les autres ». (– 9 points). En revanche, la part des sont portées par des femmes de la xuteest créa tri ces qui étaient au pa ra vant sa la riées du sec teur pri vé ou pu blic fois, la situa tion est différente Quelle différence majeure avec le salariat ? « On est toujours dans l’action. nce. 014,La dans leest Pas-de-Ca lais, 34 %(+ 5 e. hausse Onen ne s’arrête jamais. Même points) le soir, il à 37 % dans les deux départements. emandeuses d'em ploi (+ 5depoints), nous arrive répondre à nos clientes plan En L'augmentation nette dans le Nord (+ 8 points). sur les réseaux leur grand points). revanche, la partsociaux, des està très étonnement », confie Audrey. Et si le aelaune riées du secteur privé ou public 4 000 € rêve devenait un jour cauchemar ? Même % dans les deux dépar ments. de budget de départ pour 1/3 pas peur ! «te Après tout, chaque échec t de des femmes entrepreneures doit être pris comme une expérience, et le Nord (+ 8 points). entre nous, ça n’a pas de dans 1l’expérience, d'une trice prixPlus ! », relativise Marie.créa Aujourd’hui, leur sur trois était au pa ra vant sa lariée marque communautaire compte plus emier resse Réd’une parcentaine tition de des entre pre produits et 15 000neu fans rs selon leur situation professionnelle ois était au pa ra vant sa lariée sur Facebook. ntsepar du antérieure n leur situation professionnelle Cette Elles MILLIONS Répartition des entrepreneures selon de la ans). de créatrices potentielles leur situation professionnelle antérieure nce. rainte deux mmes , une uatre resse sse est du aElles tion taient ans). Champ : entreprises créées au 1 semestre 2014 avec une activité marchande non-agricole. baisse rainte Source : Insee, SINE 2010 et 2014. deux

entreprises

40

Source : Insee, 2014

5

Source : Insee, 2014

er

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 19

10/02/2017 18:14


DES PROJETS & DES FEMMES

Fanny et Florence ont récemment lancé Cmabulle, une application qui facilite les conduites scolaires ou les sorties loisirs entre parents.

CONVAINCRE SON BANQUIER... ET SA FAMILLE Fanny et Florence, elles aussi, étaient salariées avant d’entreprendre. Elles ont dû également surmonter ce risque de passer d’un monde à un autre, d’une vie à une autre. Quand elle crée en 2010 Flexineo, une société qui propose du service aux entreprises – lauréate LMI – Fanny doit convaincre non seulement son banquier mais aussi son conjoint. Même son de cloche pour Florence qui rejoint l’entreprise en 2014. « Il fallait que mon mari accepte cette prise de risque. C’est difficile de se lancer quand on a une famille. On se pose tout un tas de questions comme le fait de devenir une mauvaise mère si on s’implique trop pour sa boîte ». Pour relever le défi, il faut donc parvenir à trouver un équilibre vie privée, vie professionnelle. Parce que finalement, il n’existe pas de «bon» moment pour sauter dans le grand bain. Le tout est de ne pas se noyer. « Notre force, c’est d’être deux. Ça créé une dynamique et de l’énergie ! On partage la même vision des choses et on est toutes les deux animées par la volonté de réussir », confie Fanny.

IL FALLAIT QUE MON MARI ACCEPTE CETTE PRISE DE RISQUE

20

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 20

10/02/2017 18:16


AGENDA

« LE SPORT DONNE DES ELLES » À l’occasion de la Journée internationale de la Femme, la Fédération Sportive des ASPTT invite les femmes de toute la région à participer gratuitement à nombreuses activités sportives animées par des animateurs diplômés. Au programme : boxe fitness, zumba, yoga… Alors mesdames, à vos marques, prêtes ? Le 4 mars à la Citadelle de 10h à 12h, Avenue du 43e Régiment d'Infanterie à Lille, plus d'infos sur : www.lesportdonnedeselles.asptt.com

L’ancienne lauréate des trophées « Elles Créent » projette de lancer prochainement des ateliers de customisation au sein de son bureau situé au sein de la Ruche d’entreprises de Tourcoing.

TROUVER SA VOIE Autre donnée avancée par l’Insee : les femmes se lancent plus tôt qu’il y a 4 ans dans l’entrepreneuriat. Les moins de 30 ans représentent 28% des créatrices en 2014 contre 23% en 2010. Noémie, par exemple, avait 25 ans lorsqu’elle a débuté son parcours d’entrepreneure. Si elle a toujours eu la fibre créatrice depuis le jour où elle récupéra la machine à coudre de sa grandmère, elle a mis quelques années avant de trouver sa voie. Après un BTS Design de mode à Tourcoing commence alors un long chemin parsemé d’embûches. Elle enchaîne diverses missions dans la mode et le textile, aux États-Unis puis en Thaïlande avant de revenir en France en août 2011. « Je ne savais pas encore précisément ce que je voulais faire mais je savais surtout ce que je ne voulais pas », confie l’intrépide entrepreneure. Trois ans plus tard, son bureau de créativité textile, Télaé Design, était né. L’objectif : utiliser le textile comme moyen de communication pour les entreprises.

S’AFFRANCHIR DES STÉRÉOTYPES « C’est difficile pour une femme d’entreprendre encore plus lorsqu’on est jeune », reconnaît Noémie. « On doit faire ses preuves et prouver chaque seconde que son projet est viable, d’autant plus que j’ai affaire à des dirigeants. » Un handicap certes mais qui a ses avantages. « D’un autre côté, ils ne se méfient pas de moi. Du coup, j’ai des choses à leur apporter. Je ne m’excuserai jamais d’être une femme, au contraire. » Transformer ces freins en réelles opportunités donc. Autre difficulté rencontrée : l’accès au financement. « À la création, tout le monde vous soutient. Mais au fur et à mesure que vous développez l’activité, il y a de moins en moins d’aides pour l’accompagnement », déplore la jeune femme. Pour obtenir un prêt à taux zéro de 15 000 euros, Noémie s’est rapprochée d’Initiative Lille Métropole Nord. Et comme cela ne suffisait pas, elle a également lancé une campagne de crowdfunding de 8 000 euros. « C’est hyper gratifiant car je me suis débrouillée pour aller chercher l’argent moi-même », se félicite-telle.

« ENTREPRENDRE SE CONJUGUE AUSSI AU FÉMININ » « Entreprendre se conjugue aussi au féminin » Ce colloque annuel réunit des créatrices d’entreprises et intervenantes impliquées dans la défense des droits de la femme. Au menu : panorama de l’entrepreneuriat au féminin à l’échelle régionale et nationale, tables rondes et retours d’expériences. Jeudi 9 mars de 9h à 13h à l’Université Lille 3, Domaine Universitaire du Pont-de-Bois, Villeneuve d’Ascq. Inscription gratuite sur www.univ-lille3.fr/entreprendreauféminin/

« FEMMES ET ENTREPRISES, LE CHOC AMOUREUX » Est-il possible de s’épanouir au travail lorsqu’on est une femme ? Si oui, comment ? L’entreprise peut-elle aimer ses salariés, les femmes en particulier ? L’association « The Next Step by Femmes Remarquables » tentera de répondre à ces questions lors d’une journée thématique. Vendredi 24 mars de 9h à 18h à Ascotel, 7 venue aul angevin ité Scientifi ue, Villeneuve d’Ascq. Tarif journée complète 25€, inscription obligatoire sur : www.femmesremarquables.org

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 21

21 10/02/2017 18:16


DES PROJETS & DES FEMMES

LES RÉSEAUX D’ACCOMPAGNEMENT : POURQUOI ET COMMENT ?

Pour que le parcours de la créatrice ne ressemble pas à celui du combattant, il existe des dispositifs d’aides et d’accompagnement. Leur objectif : donner aux femmes plus de visibilité et rompre l’isolement inhérent à la fonction de chef d’entreprise. Les réseaux du Nord font plutôt belle figure. Démonstration. NORD PIONNIÈRES ACCOMPAGNE INDIVIDUELLEMENT LES FEMMES

FCE GRAND LILLE RÉPOND À DES OBJECTIFS MULTIPLES ET AMBITIEUX Femmes chefs d’entreprises (FCE) est le réseau le plus ancien. Il a vu le jour en 1945 à l’initiative d’Yvonne-Edmond Foinant, la première femme à avoir été élue à la CCI de Paris. Soixante-dix ans plus tard, l’association compte 2 500 membres actifs répartis en 45 délégations. Présente également dans 120 pays, elle réunit 50 000 membres au niveau international.

Créé en 2009 par les Ruches d’entreprises Nord de France, Nord Pionnières a pour mission principale de doper l’entrepreneuriat au féminin dans des secteurs innovants. L’objectif est d’accompagner individuellement les femmes tout au long du processus de création, d’amorcer le développement de leurs projets en favorisant le partage et le transfert d’expérience par le tutorat mais aussi faciliter l’accès au financement. « Ici, on ne fait pas de discrimination positive », prévient Éric Lepot, directeur délégué. « On ne les aide pas parce que ce sont des femmes mais parce qu’elles ont des besoins. L’instinct maternel est une réalité qui les conduit à être plus précautionneuses. Il faut les aider à soulever les barrières et à être plus franc-tireur, d’où l’importance d’intégrer un réseau ! » Depuis sa création, Nord Pionnières a accompagné plus de 60 porteuses de projets.

Les missions sont multiples : promouvoir le rôle des femmes chefs d’entreprises dans la vie économique, faciliter l’échange d’expérience, le développement de partenariats à travers un solide réseau, développer des compétences, lutter contre l’isolement, informer et former. « Les femmes se mettent elles-mêmes des freins à leur carrière pour préserver leur vie de famille. Elles sont naturellement prudentes et ne veulent pas prendre de risque démesurés », déplore Isabelle Hottebart, présidente de la délégation Grand Lille. « À nous de les inciter et les accompagner pour qu’elles soient rapidement aussi nombreuses que les créateurs d’entreprises. »

22

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 22

10/02/2017 18:23


RÉSEAUX DU NORD Fatiha Legzouli, ancienne co-directrice d’Initiatives Plurielles entend écrire une nouvelle histoire avec Little Big Women.

: LITTLE BIG WOMEN MISE SUR LE MENTORAT Depuis septembre 2016, cette association a pour ambition d’insuffler le mentorat à destination des créatrices novices. « Cette approche permet de transférer et de formaliser des connaissances liées au savoir-être et au savoir-faire de l’entrepreneure », explique Fatiha Legzouli, fondatrice de l’association. L’ancienne co-directrice d’Initiatives Plurielles s’est mobilisée avec quelques marraines et partenaires pour faire revivre une partie de l’activité. Si le crédo reste sensiblement le même, à savoir répondre aux problématiques spécifiques que rencontrent les entrepreneures, la mission va plus loin avec la notion de mentorat. Comment ça fonctionne ? Le mentor partage son expérience avec une entrepreneure moins expérimentée, contribue à son développement personnel et à son épanouissement professionnel, l’aide à prendre confiance et à s’affirmer en tant qu’entrepreneure. Celleci bénéficie ainsi du réseau professionnel de son mentor. « Les réseaux féminins sont importants, du moins lorsque les femmes sont en phase de création car elles vont plus facilement s’affirmer que si elles étaient face à des hommes », appuie Fatiha. « En revanche, on fait appel à des mentors masculins pour les aider à développer leur activité car on estime que les freins sont dépassés à ce stade. »

RÉSEAU EXPONENTIELLES MUTUALISE LES RESSOURCES DES CHEFS D’ENTREPRISES Fondé en 2012 par Florence Duytschaever, le Réseau Exponentielles répond aux difficultés auxquelles se heurtent les femmes : créer et se faire connaître. Grâce aux moyens de communication mis en place, l’association permet aux chefs d’entreprises de mutualiser leurs ressources et leurs efforts pour développer leurs activités respectives. Partage de bonnes pratiques, recherche de partenaires, création et développement d’animations communes... toutes ces actions contribuent non seulement à accélérer le chiffre d’affaires grâce aux ventes sur les événements organisés mais aussi à booster la notoriété de l’entreprise via le rayonnement du réseau et ainsi rompre l’isolement. À ce jour, le Réseau Exponentielles compte 55 adhérentes et vient de donner naissance au Concept 43, un espace mutualisé où chacune peut exercer son métier et développer son activité. Situé à Marquettelez-Lille, l’endroit est ouvert au public et regroupe, entre autres, restaurant, espace de co-working, ateliers, boutiques et univers dédiés à la beauté, au bien-être et au sport.

LE TROPHÉE « ELLES CRÉENT » VALORISE L’ENTREPRENEURIAT AU FÉMININ Initié en 2004 par la délégation FCE Grand Lille, le trophée « Elles Créent » a pour but de valoriser la création d’entreprises au féminin dans la région des Hauts-de-France. En dix ans d’existence, la manifestation a recueilli plus de 400 dossiers et primé 50 participantes. Autrefois annuelle, sa périodicité est désormais biennale afin de renforcer davantage l’accompagnement des porteuses de projets. À noter : le forum des candidates ouvrira ses portes le 27 février prochain à la CCI Grand Lille. Mis en ligne le 8 mars, les dossiers seront analysés en juillet. Les 8 candidates sélectionnées se présenteront devant un jury en octobre pour une remise des trophées en novembre.

FORCE FEMMES REMET LES PLUS DE 45 ANS SUR LES RAILS DE L’EMPLOI Créé en 2005 par Véronique Morali, à l’occasion du Women’s Forum de Deauville, ce réseau – présidé depuis 2010 par Françoise Holder –, s’adresse essentiellement aux femmes de plus de 45 ans en situation de chômage. Car c’est un fait : trouver un job après 45 ans peut s’avérer mission impossible. L’idée de Force Femmes est de redonner confiance à celles qui ont été mises sur le carreau, c’est-à-dire combattre les inégalités liées à l’âge en les accompagnant dans la recherche d’un emploi ou la création d’entreprise. Constituée de dix salariées, l’association regroupe plus de 600 bénévoles à travers onze villes françaises. En douze ans de combat, elle a aidé à remettre plus de 20 000 candidates dans le circuit professionnel.

LES AIDES FINANCIÈRES SPÉCIFIQUES AUX FEMMES Le dispositif FGIF (Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes) a été mis en place par France Active. Cette garantie est destinée à faciliter l'obtention de prêts bancaires pour les projets de création, reprise ou développement d'entreprise. www.franceactive.org Le CLEFE (Club local d'épargne pour les femmes qui entreprennent), concept créé par l'association Racines, est composé de particuliers qui épargnent des fonds à destination des femmes porteuses d'un projet de création. Ces prêts sont assortis d’un intérêt que la créatrice rembourse selon une convention signée avec le club d’épargnants. www.racines-clefe.com MyAnnona est une plateforme de crowdfunding dédiée aux femmes qui entreprennent, du petit commerce à la start-up ambitieuse. L'objectif : leur permettre de trouver les premières ressources financières indispensables à leur aventure d'entreprise. VISITE www.myannona.com PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 23

23

10/02/2017 18:23


DES PROJETS & DES FEMMES

PARITÉ HOMMES-FEMMES, OÙ EN EST-ON EN FRANCE ?

Les écarts de rémunération entre hommes et femmes sont toujours aussi importants en France. Il en va de même pour l’accès à des postes de direction. Et pourtant, les femmes représentent tout de même près de la population active du pays. En campagne contre le sexisme, Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes fait le point sur la situation.

LAURENCE ROSSIGNOL : « C’EST LA MOBILISATION DE CHACUN D’ENTRE NOUS, HOMME OU FEMME QUI NOUS FERA PRENDRE LE CHEMIN DE L’ÉGALITÉ »

Vous êtes à la tête du ministère des Droits des femmes, qui plus est, rattaché aux Familles et à l'Enfance, ce qui a fait pas mal grogner les féministes. Ne faudrait-il pas créer un ministère autonome pour les droits des femmes ? Ou est-ce trop sexiste ? Le Ministère en charge des Droits des femmes est un ministère de plein exercice, même si son périmètre a été élargi. Cela est conforme aux engagements de François Hollande. Rappelons que le ministère dédié aux Droits des femmes avait été supprimé entre 2002 et 2012. Il n’y a rien de sexiste à associer la thématique des droits des femmes à celles de l’enfance et des familles, car au

contraire, le sexisme et les stéréotypes sur les rôles présupposés des mères et des pères, des femmes et des hommes dans la société, s’invitent très tôt dans la vie des individus, et la question de l’égalité entre les femmes et les hommes concerne aussi la famille. Si elle est un lieu de protection et d’épanouissement, elle peut également devenir le théâtre de violences à l’encontre des femmes, ce qui peut, directement et indirectement, toucher les enfants. La question de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle est également intimement liée à la défense des droits des femmes, tout comme le sont les questions d’accompagnement des familles monoparentales isolées, qui sont, dans leur très grande majorité, des mères.

24

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 24

10/02/2017 18:23


ENTRETIEN AVEC... LAURENCE ROSSIGNOL

En France, l'égalité professionnelle hommesfemmes semble être toujours remise en cause? À quel niveau ? L’égalité professionnelle progresse. Les écarts de salaire diminuent deux fois plus vite en France que dans la moyenne de l’Union Européenne ( entre 2008 et 2013, chute de 0,9 point en Europe (17,3% à 16,4%) pour 1,7 point en France (16,9% à 15,2%) selon Eurostat). Le taux d’emploi des femmes de 66%, en 2014, situe la France légèrement au-dessus de la moyenne européenne (63%). En matière de présence des femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises, la France a progressé de 11,8 points entre 2013 et 2016 ; elle est au premier rang européen avec 38% de femmes dans les instances de gouvernance des sociétés du SBF120, et 40% au sein du CAC40. On est encore loin du compte. Le récent rapport de France Stratégie démontre que dans le monde du travail, être une femme reste le premier facteur d’inégalité. À l’heure actuelle, la moitié de l’emploi féminin se concentre dans seulement 12 des 87 familles professionnelles contre 20 familles pour les hommes. Seul un métier sur 8 est mixte. Cela joue à la fois sur les rémunérations et referme l’horizon professionnel des individus. Les hommes gagnent en moyenne 19% de plus que les femmes. À niveau et compétences égaux, les hommes gagnent toujours 10% de plus que les femmes, un chiffre stable depuis 25 ans. Cette différence de revenus persiste tout au long de la vie : les femmes perçoivent une retraite

37% inférieure à celle des hommes. Les femmes ne pénètrent pas les comités exécutifs (elles sont actuellement 15%) des entreprises.

LES HOMMES GAGNENT EN MOYENNE 19% DE PLUS QUE LES FEMMES Comment combattre ces discriminations ? Ces discriminations peuvent être combattues efficacement par la mobilisation collective. Cela passe par une prise de conscience du sexisme qui pourrit la vie des femmes au quotidien, ce que le plan de mobilisation contre le sexisme a contribué à faire. Je crois profondément dans le pouvoir de la loi et de la contrainte pour faire bouger les lignes, comme le montre la progression du nombre de femmes dans les conseils d’administration et de surveillance des grandes entreprises. Cela n’est toutefois pas contradictoire avec un accompagnement des entreprises dans leurs politiques de responsabilité sociale, notamment via des initiatives comme le Label égalité, délivré par l’AFNOR et le Ministère en charge des Droits des femmes, et qui montre que de nombreuses bonnes pratiques en matière d’égalité entre les femmes et les hommes au niveau professionnel peuvent être mises en place.

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 25

25 10/02/2017 18:24


DES PROJETS & DES FEMMES

Vous avez lancé un plan interministériel 2016-2020 à cet effet. Quels sont les objectifs ? Comment et avec quels moyens ce plan va-t-il changer les choses ? Le premier Plan interministériel en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a été élaboré, et financé à hauteur de 80 millions d’euros qui seront dédiés à l’insertion des femmes dans l’emploi, à l’égalité entre les femmes et les hommes dans le champ du travail, et à la mixité des métiers. L’objectif de ce plan interministériel est de parvenir à développer une culture de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes au travail. Les mesures qu’il contient participeront à ancrer, diffuser, évaluer et moderniser l’action publique en faveur de l’égalité professionnelle. Ce plan propose des mesures nouvelles, complémentaires aux dernières avancées législatives et règlementaires, pour que chacun.e participe à construire un environnement non sexiste et contribue ainsi à l’égalité entre les femmes et les hommes. Les discriminations et le manque de mixité ont un coût social et économique inacceptable pour notre société. L’égalité professionnelle est un formidable levier de développement, mais également, et avant toutes choses, une exigence pour notre République. L’ensemble des ministères s’y engagent au travers de ce plan.

Selon les chiffres, 40% des femmes renoncent à leur projet professionnel pour assumer leur vie de famille. Comment changer les mentalités ? Avec les associations et les acteurs et actrices de terrain, nous avons lancé un plan d’action et de mobilisation contre le sexisme, visant à débusquer le sexisme partout où il se trouve, le rendre visible, le nommer et mettre en lumière toutes les initiatives qui contribuent à le faire reculer. Le Plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme engage l’ensemble des citoyennes et des citoyens à agir et à réagir, en proposant des initiatives qui font reculer le sexisme, en soutenant la mobilisation et en témoignant de leurs expériences. C’est la mobilisation de toutes et tous qui nous fera prendre le chemin de l’égalité et changer les mentalités.

D'ailleurs, quels sont les résultats de la campagne "Sexisme, pas notre genre" lancée à votre initiative en septembre dernier ? Les résultats sont très positifs : 389 initiatives ont été labellisées dans toute la France. Tous les champs de la société sont couverts par la mobilisation de porteur.se.s d’initiatives qui mènent des actions souvent innovantes pour faire reculer le sexisme. La multiplicité des actions montrent que des solutions existent, qu’il était nécessaire de les mettre en lumière pour prouver que des initiatives participatives et citoyennes peuvent en venir à bout. En parallèle, la parole s’est libérée. Des phénomènes comme « Chair collaboratrice » et tous les « Paye ta » (Paye ta shnek, Paye ta robe, Paye ton taf) participent du même mouvement et contribuent à une prise de conscience collective sur l’ampleur du sexisme dans tous les secteurs.

26

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 26

10/02/2017 18:24


ENTRETIEN AVEC... LAURENCE ROSSIGNOL

389 INITIATIVES ANTI-SEXISME

LABELLISÉES EN

FRANCE

À quelques mois de la présidentielle, quel bilan faites-vous de ce quinquennat en matière d'égalité hommes-femmes ? Les avancées ont été considérables. La mixité des métiers a été valorisée avec la signature de plusieurs plans mixité dans différents secteurs professionnels (petite enfance, numérique, transports, services à la personne…). De 2012 à 2015, le nombre global de femmes entrepreneures est passé de 38 000 à 82 000 : il a plus que doublé, notamment grâce au fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF) doté de 6 millions d’euros (garantissant 29 millions d’euros), et à la sensibilisation à l’entrepreneuriat dans les lycées et collèges auprès des jeunes filles. Le congé parental a été réformé pour accroître le niveau d’emploi des femmes et favoriser le partage des responsabilités parentales, dans la perspective d’une meilleure articulation des temps de vie. Le nombre d’entreprises disposant d’un accord sur l’égalité professionnelle a progressé : près de 70% des entreprises de 1 000 salariés et 1/3 des entreprises de plus de 50 salariés sont désormais couvertes par un accord ou un plan d’action pour l’égalité professionnelle.

Si la droite passe au pouvoir, quelles sont vos craintes quant à votre engagement ? Le candidat des Républicains accueille dans son équipe de campagne des personnalités hostiles au droit à l’avortement. Plusieurs députés de droite ont manifesté un profond mépris pour le droit des femmes à disposer de leur corps lors du débat sur la proposition de loi créant un délit d’entrave à l’IVG. Ce débat a permis de montrer le vrai visage de la droite conservatrice, rétrograde et menaçant les avancées obtenues par les femmes. Si la droite arrivait au pouvoir, il faudra continuer la mobilisation que mon Ministère a contribué à lancer contre le sexisme. Cette mobilisation est un mouvement fort et durable.

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

DES PROJETS & DES FEMMES-V2_ VP6.indd 27

27 13/02/2017 10:26


P U B L I - R E DAC T I O N N E L

rm-acoustique, FABRICANT DE SOLUTIONS ACOUSTIQUES Parce que le bruit s’avère être un problème majeur et récurrent en tous lieux tels que les bureaux, salles de réunions, open-space, restaurants, brasseries, halls d’hôtels, "rm-acoustique" une des entités de "rm-mobilier" propose des solutions acoustiques efficaces et esthétiques ! L’objectif ? Diminuer les temps de réverbération et absorber les fréquences désagréables à l’oreille humaine. Riche d’une expérience et d’un savoir-faire unique, "rm-acoustique" s’appuie sur un logiciel spécifique pour calculer le temps de réverbération du lieu en question et ainsi proposer une solution parfaitement adaptée à chaque espace. "rm-acoustique" dispose d’une large gamme de solutions réalisées en matériaux haute performance, composée de panneaux pour mur ou plafond (ISAPAN), claustras sur pied (ISATRA), panneaux verticaux à suspendre par câbles (ISAFIL), séparations de bureaux (ISABURO) et volumes suspendus (ISACUBE). 17 tissus différents avec la possibilité d’imprimer des motifs sur-mesure. La production est assurée sur le site de Seclin par une équipe de professionnels expérimentés et soucieux de la qualité surveillant chaque stade d’élaboration des produits.

A propos de rm-mobilier : Créée en 1958, la SAS Richard-Mobilier compte trois entités : "rm-mobilier" (gamme de mobilier professionnel pour CHR et accueils), "rm-acoustique" (solutions acoustiques pour bureaux , restaurants, hôtels…) «rm-metal» (gamme de mobilier de jardin et terrasse en métal). Basé à Noyelles-lesSeclin, le site de production de 3 500 m² dispose d’un showroom de 350 m².

Ils ont fait confiance à "rm-acoustique"... Siège social de Boulanger, Happychic, Devianne, Hôtel Ibis, Hôtel Novotel, Courte Paille, Finorpa...

rm-mobilier 124 rue de la Pointe 59139 Noyelles-les-Seclin Tél : 03 20 96 32 07 www.rm-mobilier.fr - www.rm-metal.fr

RM METAL publi VP6.indd 50

10/02/2017 14:27


MANAGER AUTREMENT

EN 2017 BONJOUR LE COLLABORATIF ! Texte : Sébastien Hennebique

NOUS PASSONS UN TIERS DE NOTRE VIE AU TRAVAIL, ALORS AUTANT EN FAIRE UNE EXPÉRIENCE POSITIVE ! LES STRUCTURES HIÉRARCHIQUES, LES HORAIRES TROP RIGIDES… CES ORGANISATIONS GÉNÈRENT FRUSTRATION PERSONNELLE ET DÉMOTIVATION DES ÉQUIPES. DANS UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE EN PROFONDES MUTATIONS, LE MANAGEMENT DATANT DU SIÈCLE DERNIER SEMBLE AVOIR VÉCU. IL FAIT PLACE À DE NOUVEAUX MODÈLES PLUS COLLABORATIFS QUI LIBÈRENT LES POTENTIELS.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! » dicton africain

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 29

29 13/02/2017 10:03


BIEN VIVRE EN ENTREPRISE

BYE BYE LE TAYLORISME ! OU UNE BRÈVE HISTOIRE DU MANAGEMENT

Du taylorisme au collaboratif, la route a été longue… Et pourtant, cette route a été parcourue en à peine plus d’un siècle. Pas étonnant qu’aujourd’hui les organisations puisent leurs inspirations au cœur de plusieurs écoles…… Raison de plus pour faire un (très bref) tour des visions du management.

À l’aube du XX ième : Taylor et Fayol : les premières théories du management Pour Taylor, il faut organiser le travail de façon scientifique et en décomposer tous les gestes pour optimiser les cadences. C’est le rôle des ingénieurs et managers. De l’autre côté, les cols bleus exécutent. Cette méthode a contribué à réaliser des records de productivité… En son temps… Pour Henri Fayol, le cœur du système, c’est le manager qu’il nomme « administrateur » : Il planifie, organise, commande, coordonne et contrôle. À côté de la fonction managériale, il identifie 5 autres fonctions dans l’entreprise : production, commerciale, financière, comptable, sécurité. Ça vous parle toujours, non ? Année 30 : les expériences dites de Hawthorne et d’ Elton Mayo : Naissance de l’école des « relations humaines » : Partant de l’hypothèse que les conditions de travail pouvaient influencer la productivité (autant qu’un système de blâme et de gratifications) les chercheurs ont modifié les conditions d’éclairage d’un atelier. Surprise ! Que la lumière soit augmentée, stable ou même dégradée : la productivité des ouvrières s’était améliorée. L’importance d’être reconnu et mis en valeur, la possibilité de s’exprimer en collectif a été ainsi pour la première fois mise… en lumière. Années 50 : Des limites des anciennes méthodes au management humaniste Selon Herbert Simon, le décideur ne peut seul parcourir toutes les informations à sa disposition ni envisager toutes les solutions : il s’arrête à la première solution satisfaisante : c’est la théorie de la « rationalité limitée » qui remet en cause la toute-puissance du manager. De son côté, Michel Crozier analyse les travers du système bureaucratique : dans ce système, l’individu résiste en s’appropriant les règles du jeu et en exploitant à son profit les marges d’incertitude et d’autonomie qui restent à sa disposition. Dans la foulée, Drucker invente la direction par objectif : les facteurs essentiels au progrès d’une entreprise sont la compétence, la capacité d’innovation, l’attention portée aux clients et une organisation du travail qui respecte les hommes. Il amène le management à considérer chacun comme un potentiel de créativité, qu’il convient de mobiliser et stimuler selon des objectifs. Le management participatif : Chaque collaborateur possède une connaissance précieuse de sa mission et de son environnement. Chacun a développé une intelligence particulière de son métier. Tout en se reposant sur ces savoir-faire et connaissance, l’entreprise prend en compte les besoins fondamentaux, sociaux et identitaires de ses salariés (besoin d’appartenance ou le besoin de reconnaissance). Le personnel participe au processus de décision. Concertation, communication et délégation sont les valeurs fondamentales pour ce type d’organisation. Le travail collaboratif fait émerger de nouvelles formes de management… nEntreprises libérées, management 3.0, ubérisation, nouvelles relations de travail… le XXI siècle sera un siècle d’expérimentation… Des solutions à explorer pour un monde qui change.

Les temps modernes, Charlie Chaplin

30

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 30

13/02/2017 10:11


MANAGER AUTREMENT

BONJOUR LE COLLABORATIF ! L’ADN DU COLLABORATIF Le travail en mode collaboratif ne se décrète pas, c’est un art de travailler ensemble qui se construit sur la durée. L’adhésion des collaborateurs est primordiale. Elle installera la confiance et fera émerger les idées et nouvelles façons de faire. À la clé, ces nouvelles organisations permettront à l’entreprise de s’adapter plus rapidement aux nombreux changements du marché.

CONFIANCE ET RESPONSABILITÉ

LA PETITE PIERRE APPORTÉE PAR CHACUN

Les organisations collaboratives donnent une grande liberté à l’intelligence collective. Elles placent la confiance et la responsabilité au cœur des rapports. En mode collaboratif, le fonctionnement traditionnel en silos ne disparaît pas, mais on y ajoute une hiérarchie horizontale qui les rend poreux. On peut ainsi passer de la coopération entre individus, qui mutualise les ressources et répartit les tâches de chacun, à la collaboration qui permet de réaliser des tâches communes. On réfléchit ensemble, on échange et on confronte ses idées, en résumé collaborer c’est faire, refaire et ajuster en se donnant le droit d’essayer.

Basculer vers le participatif nécessite une démarche progressive. Elle facilitera l’appropriation des nouvelles méthodes par l’ensemble des collaborateurs. Ce peut être un frein à son déploiement dans cette période où les solutions attendues doivent être déployées et rentabilisées rapidement. Pourtant, à terme, le collaboratif permettra une meilleure réactivité à l’environnement.

Cette organisation repose sur un état d’esprit : les salariés ont des capacités, du goût pour le travail, le sens des responsabilités et l’envie d’être associés aux projets de l’entreprise, donc il est possible de leur faire confiance.

Le travail collaboratif nécessite des liens et des moyens dédiés dans l’entreprise. Ils faciliteront le partage d’informations et les retours d’expériences en temps réel. Les outils collaboratifs apportent aujourd’hui des solutions performantes tout en plaçant l’humain au cœur de l’expérience digitale. En insufflant cette organisation, les solutions et innovations apparaîssent sans nécessairement émaner des services directement concernés. Les services RH peuvent aider la direction commerciale et le service communication peut proposer une innovation technique ! Certaines entreprises mobilisent même leurs clients pour améliorer ensemble leurs produits et services !

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 31

31 13/02/2017 10:12


BIEN VIVRE EN ENTREPRISE

5 PISTES POUR INSTALLER LA COLLABORATION EN ENTREPRISE Ne vous trompez pas, collaborer, ce n’est pas envoyer des suites de mail à un groupe en accumulant des tonnes de pièces jointes. À ce rythme, vous finirez par travailler seul le week end et le soir, scotché sur votre smartphone. Avant de basculer vers les nombreuses solutions techniques, définissez clairement ce que le travail collaboratif sous-entend. L’outil est un moyen, jamais la base d’une collaboration. Voici 5 pistes pour vous aider à installer la collaboration en entreprise !

1

BIEN DÉFINIR CE QUE VEUT DIRE COLLABORATIF

Le monde du travail même dans le meilleur des mondes ne ressemblera jamais au monde de « OUI-OUI ». Collaborer, c’est se fixer des objectifs et intérêts communs qui feront avancer l’entreprise.

3

2 CIBLER LES PROJETS

Sélectionnez les projets sur lesquels vous devez collaborer. Un projet trop petit ou trop court n’apportera pas de besoins réels en organisation et partage d’informations. En clair, pas besoin d’ouvrir une collaboration pour acheter une nouvelle machine à café.

IDENTIFIER ET EFFACER LES BARRIÈRES À LA COLLABORATION

Différentes raisons peuvent freiner la collaboration. La concurrence entre employés, les groupes de personnes qui protègent une position… Il est nécessaire d’identifier ces blocages et de rapprocher les collaborateurs pour casser les barrières. Comment ? Boire un verre après le travail, organiser des petits déjeuners hebdomadaires pour mélanger les équipes et faire en sorte que ceux qui ne travaillent pas et ne discutent pas ensemble puissent se rencontrer.

4 CULTIVER LA CULTURE DE LA COLLABORATION

Vous pouvez intégrer cette culture collaborative dans les valeurs de l’entreprise. Pour une efficacité maximale, impliquez le plus de monde possible : collaborateurs, partenaires extérieurs et fournisseurs… Vous devez aussi installer un climat de confiance et faire en sorte que chacun à son poste soit exemplaire.

5 VALORISER LA COLLABORATION

N’hésitez pas à analyser les projets parfaitement menés pour en faire des exemples à suivre. Attention toutefois à ne pas installer la concurrence entre employés. La valorisation individuelle peut perdurer mais elle doit être complétée par une valorisation de l’ensemble du groupe.

32

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 32

13/02/2017 10:15


MANAGER AUTREMENT

UN ZEST D’AGILITÉ « Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. » Face à une concurrence accrue et à un environnement économique incertain, les propos de Charles Darwin n’ont jamais été aussi vrais pour les entreprises. L’approche agile prend le contre-pied des méthodes traditionnelles de gestion de projets. Les méthodes agiles partent du principe que spécifier et planifier dans les détails l’intégralité d’un produit avant de le développer (approche prédictive) est contre-productif. On préfèrera se fixer un objectif à court terme, le réaliser et déterminer un nouvel objectif, toujours à court terme à atteindre, et ainsi de suite. On avance, on s’adapte et on produit par petites séquences appelées sprints. Le principal défi de l’approche agile réside dans la décentralisation de l’organisation afin de laisser la prise de décision aux équipes opérationnelles. Ce mode de management remet en cause la vision classique du salariat et permet de mettre en place une nouvelle culture fondée sur la méthode du « test, de l’erreur, de l’apprentissage et du succès ». Cette approche est très complémentaire avec les organisations collaboratives.

ÇA N’EST PAS QUE LES GENS N’AIMENT PAS CHANGER, C’EST JUSTE QUE LES GENS N’AIMENT PAS QU’ON LES CHANGE PDG Harley Davidson

OUI AU RECRUTEMENT COLLABORATIF Le recrutement se renouvelle aussi pour répondre aux nouveaux besoins des entreprises et nouvelles attentes des candidats. Les solutions collaboratives faisant appel à la force du réseau pour gagner en efficacité se développent fortement ces dernières années. On peut noter, en la matière le succès de Keycoopt. Situé à Marcq-en-Barœul, ce pionnier du recrutement par cooptation propose une solution de recrutement externe s’appuyant sur un réseau de 30 000 coopteurs et utilisée par plus de 600 entreprises.

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 33

33 13/02/2017 10:15


BIEN VIVRE EN ENTREPRISE

QUELQUES OUTILS DIGITAUX POUR MIEUX COLLABORER

À l’heure de la gestion de projets et de la polyvalence, nul ne peut se permettre de travailler de manière isolée. De nouveaux outils, restés longtemps l’apanage des grands groupes, tendent à se propager au sein des PME et PMI.

À CHAQUE USAGE SES OUTILS

Ces outils permettent de travailler en mode synchrone (en temps réel), ou asynchrone (en différé). De nombreuses fonctionnalités sont accessibles derrière la notion d’outils collaboratifs. On peut les regrouper en catégories d’usage : l’échange d’informations, le partage d’informations, la gestion de projets et la conception collaborative.

DE L’ÉCHANGE...

La messagerie électronique a marqué dès son apparition une rupture majeure dans la manière de communiquer. Cet outil interactif a révolutionné l’échange d’informations dans le monde de l’entreprise. Un peu trop même, puisque son utilisation croissante et systématique peut s’avérer contreproductive. La mutiplication des échanges entre les différents intervenants rend parfois difficile la validation des modifications apportées.

... AU PARTAGE D’INFORMATIONS Pour que le mail conserve sa fonction première d’envoi et de réception, la documentation peut être gérée par un outil spécifique appelé Gestion Électronique de Documents (GED). Celui-ci permet d’organiser, structurer, classer des données en les mettant à disposition des collaborateurs pour consultation et/ou modification. Ces outils permettent d’éditer, de modifier et de gérer les versions des documents.

VERS LA FIN DU MAIL ? Grâce aux outils collaboratifs intégrant les messageries instantanées, on peut se passer assez facilement des emails. Faut-il imaginer un jour devoir faire sans nos messageries ? Le problème pourrait se résoudre de lui-même car la génération des “millennials” (les “jeunes de la génération du millénaire”, nés entre 1980 et 2000) boude les emails et lui préfère les réseaux sociaux.

LA GOOGLE SUITE, la suite bureautique partagée Bon marché et facile à prendre en main : Google a développé tous les outils bureautiques en mode partagé ! Tableur, texte, slide… Tout changer sans rien changer : voilà qui facilite le passage d’un monde à l’autre… Prix de base : 4 euros / mois / utilisateur

Pour utiliser la suite, il est impératif de passer par un compte gmail. Les outils sont plus rudimentaires que leurs homologues chez Microsoft par exemple.

34

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 34

13/02/2017 10:30


MANAGER AUTREMENT

DROPBOX Partage de fichier à partir de l’ordinateur ; système de synchronisation simple et performant ; intégration avec Microsoft office.

Vous devez posséder votre propre suite : les logiciels ne sont pas intégrés au système.

Prix de base : À partir de 10 euros / mois / utilisateur

ET AUSSI AGENDAS PARTAGÉS Google agenda : Idéal pour gagner du temps, c’est le tout ou rien du partage : vous avez accès à l’ensemble de l’agenda de vos collègues (avec leur accord)… ou pas ! L’utilisateur peut néanmoins mettre certains de ces rendez-vous en mode confidentiel. Vous pouvez aussi créer un rendez-vous et envoyer votre invitation aux personnes concernées.

LES PLATEFORMES ET OUTILS COLLABORATIFS

Lorsque les besoins de l’entreprise dépassent le partage d’un document en ligne, il peut être nécessaire de se tourner vers des solutions du type plateforme collaborative, intranet ou réseau social interne. Ces outils permettent la gestion de tâches collaboratives pour organiser et planifier un projet en temps réel. Réseaux sociaux et collaboratifs en entreprise Le dernier-né des réseaux sociaux d’entreprise est Worplace par Facebook : simple pour les utilisateurs qui connaissent déjà l’univers, il est adopté par de nombreuses entreprises françaises. Microsoft propose Yammer, basé sur le même principe du microblogage. Vous pouvez aller aussi vers Chatter (Salesforce) pour citer les plus connus.. Trello pour la gestion de projets et management visuel Cette application de gestion de projets en ligne offre une vue instantanée des différentes tâches en cours de réalisation, validées ou terminées. Son affichage sous forme de tableau où l’on accroche des post-it le rend très ergonomique.

LE MODE SAAS (Software as a Service) est un concept assez récent qui permet aux entreprises de s’abonner à un logiciel à distance, au lieu de les acquérir et de devoir les installer sur leur propre matériel informatique.

Doodle : Simple et ergonomique, un outil de consultation parfait. On couvre son compte Doodle, on crée autant de choix et de dates que souhaité. En pratique, mieux vaut fixer une date de fin de consultation proche. En effet, il est difficile de laisser plusieurs dates bloquées dans un agenda en attendant que tout le monde se soit prononcé…. Appels partagés : On a souvent besoin de se parler à plusieurs à distance. Vous pouvez sans doute déjà le faire avec votre téléphone en acceptant un appel en instance ou en basculant en mode conférence. Cela dépend de votre opérateur mobile. Mais vous pouvez aussi utiliser skype qui permet de passer des appels téléphoniques ou vidéo mais aussi le partage d’écran. D’autres solutions de conférences téléphoniques sont disponibles. À choisir selon les priorités et budgets.

De nombreuses fonctionnalités permettent d’organiser des tâches récurrentes et de gérer les notifications. Au choix, une version en ligne ou sous forme d’application. Evernote pour se souvenir de tout Idéal pour créer, collecter organiser vos notes et vos documents : pages web, liens, captures d’écran… C’est votre deuxième cerveau qui centralise vos mémos, notes et listes de tâches. Sa version de base est gratuite, payante pour des fonctions plus abouties. Très connu, Evernote s’installe partout et se synchronise à chaque connexion. Wimi pour partager ses documents Cette suite facilite le travail en équipe, en couvrant ses besoins essentiels via une interface très intuitive. C’est un outil intégré qui permet de partager et synchroniser les documents, tout en contrôlant leur accès. Il facilite le suivi des projets, et propose des solutions adaptées à différentes structures : créatif, cabinet conseil, BE, start-up, étudiants… Basecamp

pour gérer ses projets sans email Il permet de créer des fils de discussions entre personnes invitées à collaborer sur différents projets. Cet outil permet une gestion des notifications, la création de todo-list, et une gestion des événements via un calendrier partagé. Il permet de partager tous types de fichiers txt, photo, vidéo et s’intègre parfaitement avec les google docs. Todoist pour accéder à vos tâches n’importe où ! Service gratuit accessible sur tout type d’interface, plateforme, navigateur… Il permet de créer des listes de tâches et des projets par ordre de priorité. À noter l’affichage d’un karma dans le logiciel qui indique l’efficacité dans la réalisation de vos tâches !

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 35

35 13/02/2017 10:30


_PUBS GLOBALS VP06.indd 36

13/02/2017 09:30


MANAGER AUTREMENT

QUELQUES PRATIQUES COLLABORATIVES À TESTER LE TÉLÉTRAVAIL permet au salarié de travailler pour son employeur sans être présent dans l’entreprise, ce qui signifie généralement que le salarié travaille de chez lui. Le principal challenge du télétravail sera de convaincre son manager que cette démarche ne remet pas en cause ses prérogatives et les objectifs de l’entreprise. Il faut un management suffisamment mature pour encadrer ses salariés à distance. Le maître-mot est la confiance réciproque. Et ça marche !

LE DESIGN THINKING impose de faire travailler ensemble les ingénieurs et les professionnels du marketing avec les créatifs. Il s’agit de mélanger au maximum les compétences analytiques prêtées aux uns avec les compétences intuitives dont seraient pourvus les autres. Ces méthodes appliquent face à un problème ou à un projet d’innovation une démarche identique à celle d’un designer. En un mot, vous combinez avec cette méthode le fonctionnel et l’esthétique.

LA CARTE EMPATHIQUE DE VOS CLIENTS permet

de représenter ce que vos clients voient, entendent, pensent, disent, font... mais surtout de quoi ils ont peur et ce dont ils ont besoin. Elle permet de définir leurs profils et d’optimiser les stratégies de l’entreprise. Cet exercice est une excellente façon de mobiliser les collaborateurs en s’appuyant sur les différents métiers, compétences mais aussi les âges et les expériences.

LA CARTE MENTALE ou « mind map » est une représentation qui permet

d’organiser ses idées de façon intuitive autour d’un noyau central. L’intérêt de la mind map est de pouvoir transformer une longue liste de tâches monotones en une représentation graphique colorée et attractive, plus facilement mémorisable et proposant une organisation claire des idées. Le concept reprend la façon dont le cerveau fonctionne, raison pour laquelle il est très intuitif. Il vous stimulera lors de vos séances de brainstorming. Vous trouverez des exemples de cartes mentales sur le web, un dessin vaut mieux qu’un long discours ! Pour vos prochaines séances de brainstorming, testez gratuitement Mindmup, Mindmeister, Mindomo…

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 37

37 13/02/2017 10:31


BIEN VIVRE EN ENTREPRISE

7 LECTURES POUR COMPRENDRE LE COLLABORATIF ! LE MODÈLE CALIFORNIEN

PETITE POUCETTE

Auteur : Michel Serres / Editions Le Pommier

COMMENT L’ESPRIT COLLABORATIF CHANGE LE MONDE Auteure : Monique Dagnaud / Editions Odile Jacob

C’est en Californie que sont nés Internet et les technologies qui ont bouleversé notre monde. Aujourd’hui encore, la côte Ouest des États-Unis est au cœur de l’économie mondiale. Elle est aussi le lieu où s’inventent un nouveau modèle de société et un autre imaginaire politique fondé sur la collaboration et le partage. Monique Dagnaud nous invite à examiner de plus près ces organisations valorisant l’innovation et l’entrepreneuriat. Elle nous invite à mesurer aussi ce que cet esprit collaboratif peut apporter de neuf à notre pays.

“Un nouvel humain est né. Il – ou elle – n’a plus le même corps, la même espérance de vie, ne communique plus de la même façon, ne vit plus dans la même nature, ne parle pas la même langue et n’habite plus le même espace”. Petite Poucette dispose désormais avec le smartphone d’une troisième main technologique. Il se connecte en permanence, est en relation directe avec tous les membres de son réseau, accède instantanément à toutes les connaissances et joue d’un formidable pouvoir en étant constamment ici et ailleurs… Petite Poucette est une ode à une nouvelle ère qui verra le triomphe de la multitude, anonyme, sur les élites dirigeantes, bien identifiées ; du savoir discuté sur les doctrines enseignées ; d’une société immatérielle librement connectée sur la société du spectacle à sens unique…

LA NOUVELLE SOCIÉTÉ DU COÛT MARGINAL ZÉRO DU CAPITALISME AU COLLABORATIF : COMPRENDRE LE CHANGEMENT DE PARADIGME Auteur : Jeremy Rifkin / Editions Les Liens Qui Libèrent

Nous vivons la troisième révolution industrielle. L’économie était dominée jusqu’à présent par de grandes entreprises verticales, rythmées par les logiques capitalistiques. À l’heure d’Internet, on passe à un modèle latéral, distribué et collaboratif. Après La Troisième Révolution industrielle, Jeremy Rifkin présente ici ce que sera la société collaborative de demain. Selon lui, l’essor des modèles collaboratifs – matérialisés notamment par les sites Internet de partage et la production décentralisée rendue possible par les imprimantes 3D par exemple – remet en cause le modèle économique dominant. Au point que l’essayiste va même jusqu’à prédire l’éclipse du capitalisme actuel…

38

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

RH collaboratif_VP6.indd 38

13/02/2017 10:34


MANAGER AUTREMENT

L’INNOVATION JUGAAD, REDEVENONS INGÉNIEUX Auteur : Navi Radjou / Editions Diateino

Jugaad, c’est un mot hindi, qui veut dire « débrouillardise ou capacité ingénieuse d’improviser une solution efficace dans des conditions difficiles ». Appliquée à l’économie, c’est une pratique très courante dans les pays émergents, comme l’Inde, la Chine, le Brésil ou les pays africains. Ces pays se caractérisent par d’énormes contraintes et une rareté des ressources. Pourtant les entrepreneurs y sont capables de concevoir des solutions tout à fait abordables et durables avec très peu de moyens. L’innovateur jugaad convertit l’adversité en opportunité et fait mieux avec moins.

LE SYNDROME DU POISSON LUNE, UN MANIFESTE D’ANTI-MANAGEMENT Auteur : Emmanuel Druon / Editions Actes Sud

Le Poisson Lune est le seul organisme vivant qui croît sans discontinuer, jusqu’à la mort. Le syndrome du Poisson Lune est cette logique qui anime nos sociétés, fondée sur la croissance sans limite. Entrepreneur nordiste à la tête de Pocheco, Emmanuel Druon prend très rapidement conscience que ce modèle épuise les ressources naturelles, les espèces, les gens et qu’il n’y aura bientôt plus rien à épuiser. Il décide d’engager une transformation radicale de Pocheco avec l’ensemble des collaborateurs, loin des standards actuels du tout profit et des structures pyramidales classiques.

LE MANAGER INTUITIF - VERS L’ENTREPRISE COLLABORATIVE Auteur : Meryem Le Saget / Editions Dunod

L’arrivée des nouvelles générations, l’ouverture de l’entreprise sur son écosystème, et le développement des technologies collaboratives impulsent des transformations importantes dans le monde du travail. Mais ces changements ne suffisent pas à rendre l’organisation plus performante ! Pour stimuler la créativité, et relever le défi de l’innovation, le manager du XXIe siècle devra être intuitif. Cette troisième édition, entièrement revue et enrichie de deux nouveaux chapitres, vous fournit des pistes pratiques, fondées sur des expériences menées en France et à l’étranger pour accompagner les changements et réussir la co-construction de vos projets.

RH collaboratif_VP6.indd 39

ET UN SITE : COLLABORATIF-INFO.FR

Collaboratif-info est une revue spécialisée destinée aux professionnels en charge de développer les usages collaboratifs au sein de leur organisation : directions des systèmes d’information, des ressources humaines, de la communication, du marketing, des ventes, de l’innovation… Des réseaux sociaux d’entreprise à la veille collaborative en passant par les communautés de pratique, l’innovation participative, la veille ou encore le Social CRM, le portail vous permettra de bénéficier des retours d’expériences pour enrichir votre connaissance d’un domaine en pleine évolution.

13/02/2017 10:34


P U B L I - R E DAC T I O N N E L

COM’EN OR DAY, THE PLACE TO C !

Com’en Or Day, salon de la communication, du marketing et de l’événementiel, tient sa 7e édition le 14 mars 2017 aux Halls de la Filature à Saint-André-lez-Lille. Un événement exceptionnel à ne pas manquer !

Dédié à la communication, au marketing et à l’événementiel, le Com’en Or Day est le rendez-vous incontournable des dirigeants, décideurs du marketing et communicants de la région ! Lancé en 2010, il est devenu, au fil des années, le salon de référence dans le domaine de la communication, du marketing et de l’événementiel en Nord de France.

Un programme étoffé Organisé par IAEvent, la filière événementielle de l’IAE Lille, le Com’en Or Day prend ses quartiers le 14 mars 2017 aux Halls de la Filature, partenaire co-producteur de la manifestation depuis trois ans. Pour sa 7e édition, placée sous le thème du «Marketing émotionnel et nouvelles expériences clients», le salon s’organise autour de quatre axes : Com’en Or Congress, Com’en Or Expo, Com’en Or Trophy et Com’en Or Party.

COM EN OR VP06.indd 40

10/02/2017 16:20


P U B L I - R E DAC T I O N N E L

Des rencontres, des échanges et de l’innovation

Le marketing émotionnel à l’honneur

Le Com’en Or Day, c’est aussi le Com’en Or Expo, un lieu où se rencontrent exposants et visiteurs pour échanger leurs savoir-faire dans une atmosphère conviviale. L’occasion aussi de découvrir, au détour des stands, des produits innovants et solutions en matière de marketing, communication et événementiel. De quoi booster toutes ses actions de communication !

Cette année, le Com’en Or Congress se présente de nouveau sous la forme d’une journée d’études sur le thème, cette fois-ci, du «Marketing émotionnel et nouvelles expériences clients». Comment le marketing influence-t-il les besoins et les comportements des consommateurs ? Quels sont leurs motivations d’achat ? Pour répondre à ces questions, trois séquences keynote et tables rondes au cours desquelles une quinzaine d’intervenants, universitaires, spécialistes et professionnels apportent leurs expertises et leurs visions du marché.

Remise des trophées Au cours de cette journée inédite, le Com’en Or Trophy, cérémonie de remise des prix, récompense les acteurs du marketing, de la communication et de l’événementiel, valorisant ainsi les projets menés en 2016. Au total, 7 prix sont décernés : «Com’interne», «Com’Externe», «Com’Publique», «Com’Graphique», «Merchandising», «Innovation de l’année» et enfin, «Prix du Jury».

Instant privilégié En clôture du Com’en Or Day, la soirée du Com’en Or Party offre un instant privilégié où partenaires, exposants et clients se retrouvent dans une ambiance festive autour d’un cocktail sur le thème «Com’en Mars». Un voyage qui promet d’être sidérant et sidéral !

COM’EN OR DAY Le 14 Mars 2017 Halls de la Filature à St André-Lez-Lille www.comenorday.com

COM EN OR VP06.indd 41

10/02/2017 18:11


NEWS IMMO Par Lina Tchalabi

ÇA BOUGE EN RÉGION !

LILLE

LYON DES BUREAUX ET UN ENTREPÔT POUR TUPPERWARE !

BORDEAUX

2016, ANNÉE RECORD POUR LES BUREAUX ! Avec 229 000 m² de bureaux transactés (locations et ventes), soit + de 35% en volume par rapport à 2015, dont 47 transactions supérieures à 1 000 m² et 6 à 5 000 m², 2016 constitue une année historique pour l’immobilier de bureaux en métropole. Le nombre de transactions est également en progression avec 406 opérations contre 330 en 2015, soit une hausse de +23%. Parmi les transactions significatives, citons Work Lab City à Marcq-en-Baroeul (17 000 m²), Ekla Business à Euralille (14 815 m²), le Gradin à Villeneuve d’Ascq (5 000 m²) et enfin le Swam à Euralille (3 460 m²). Sur le radar national, Lille se hisse à la seconde place derrière Lyon (292 000 m²) et loin devant Bordeaux (110 000 m²). L’année 2017 devrait confirmer cette dynamique, notamment grâce à d’importantes signatures à venir.

Aires d’Entreprises, conseil indépendant en immobilier d’entreprises, installe les bureaux et entrepôt de l’illustre société Tupperware sur la zone d’activités des Monts de Flandres à Nieppe. Soit une surface de 980 m² répondant aux besoins de l’entreprise : cuisine, salle d’animation à l’américaine (écran, sono), bureaux administratifs, parking offrant de nombreuses places de stationnement. Ce programme neuf, très facile d’accès, bénéficie d’une proximité immédiate à l’A25 LilleDunkerque et de la zone commerciale Hyper U où de nombreuses enseignes nationales et internationales sont présentes.

LA PLAINE IMAGES S’AGRANDIT ! Vendredi 27 janvier, Guillaume Delbar, maire de Roubaix, Gérard Darmanin, maire de Tourcoing et Damien Castelain, président de la MEL (Métropole européenne de Lille) ont inauguré l’immeuble du Link, dernier-né au sein de la Plaine Images. D’une surface de 2 400 m², répartie sur quatre plateaux, cet immeuble de bureaux propose des espaces modulables pour répondre aux besoins variés des entreprises déjà présentes sur le site. À noter : le programme Link est le premier d’une longue série de bâtiments neufs à voir le jour. D’autres constructions sont à venir, comme le Smart, un bâtiment de 3 000 m² dont la livraison est prévue en 2018.

42

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

NEWS_IMMO_VP6.indd 42

10/02/2017 17:53


NOUVELLE STRUCTURE POUR UNE ALLIANCE RÉUSSIE ! En septembre dernier, le groupe Duval – acteur familial de l’immobilier – et Capelli, spécialiste de l’aménagement des espaces de vie –, ont annoncé leur alliance stratégique pour valoriser leurs savoirfaire complémentaires. Après la création d’une première structure commune à Bordeaux, les groupes viennent d’en créer une nouvelle à Lille. « Après nous être déployés en région Aquitaine, nous souhaitons profiter à la fois du dynamisme de la région Nord et d’un marché porteur », déclarent Christophe Capelli, PDG du Groupe Capelli et Eric Duval, Président Fondateur du Groupe Duval, dans un communiqué.

TRAMPOLINE PARK S’INVITE AU PARC DE L’INNOVATION Cinq ans après son ouverture, le Parc de l’Innovation de Marquettelez-Lille – développé par Aventim –, s’apprête à accueillir au printemps une nouvelle enseigne de loisirs : Trampoline Park. Pour la société, d’origine bordelaise, cette implantation sur 2 350 m² est l’occasion d’accroître son développement puisqu’il s’agit de son sixième parc en France. Dans cette transaction, Arthur Loyd était conseil du bailleur et du preneur. D’autres occupants devraient être annoncés prochainement.

161 MILLIONS C’est la somme que le Crédit Mutuel Nord Europe a investi dans l’immobilier d’entreprise dans la région depuis cinq ans, soit plus de 63 000 m². Dans le détail, le groupe dispose, via sa filiale de gestion d’actifs La Française, d’un portefeuille de 68 biens en immobilier d’entreprise (bureaux, commerces, entrepôts...) pour une surface de plus de 195 000 m² et une valorisation de 342 millions d’euros, mais aussi trois programmes en immobilier habitation à hauteur de 6,7 millions d’euros, soit 3 250 m². En 2016, l’Agence immobilière Crédit Mutuel (AFEDIM) a enregistré 690 réservations dans la région Hauts-de-France pour un montant de 120 millions d’euros.

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

NEWS_IMMO_VP6.indd 43

43 10/02/2017 17:53


LIEUX STRATÉGIQUES

Rénové par Philippe Prost, le Grand Hall sera désormais ouvert au public. L’ancienne salle des Abonnés accueillera d’ici quelques mois un restaurant dans l’esprit des brasseries parisiennes.

44

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

LIEUX STRATEGIQUES PLACE DE LA BOURSE_VP6.indd 44

10/02/2017 15:13


LE PALAIS DE LA BOURSE

LE PALAIS DE

LA BOURSE:

NOUVEAU

HUB LILLOIS ? Par Ludivine Fasseu - Photos : Sébastien Hamelin

SI SECRET JUSQU’ALORS... ET SI LE PALAIS DE LA BOURSE DEVENAIT UN LIEU DE RENCONTRES ENTRE LES HABITANTS, LES TOURISTES DE PASSAGE ET LES ENTREPRENEURS ? EN TRAVAUX DEPUIS QUELQUES MOIS, LA CHAMBRE DE COMMERCE DE LILLE ENTEND MENER PLUSIEURS BATAILLES DE FRONT : RÉCONCILIER LE QUARTIER DE LA GARE ET LE VIEUX-LILLE ET RENDRE PLUS ACCESSIBLE LE MONDE DES AFFAIRES AU GRAND PUBLIC.

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

LIEUX STRATEGIQUES PLACE DE LA BOURSE_VP6.indd 45

45 10/02/2017 15:13


LIEUX STRATÉGIQUES

SÉSAME, OUVRE-TOI

Impossible de passer à côté. Surmonté de son emblématique beffroi, le Palais de la Bourse est l’un des plus beaux monuments lillois. Longtemps fermé au grand public, il s’apprête à devenir un véritable lieu de vie, sur le modèle des passages couverts Parisiens et Bruxellois...

edonner au Palais de la Bourse sa mission et son aura d’antan. Ouvrir davantage le bâtiment au grand public pour favoriser la rencontre avec le monde de l’entreprise. Créer une ceinture commerciale entre la rue de la Clef et celle de la GrandeChaussée. Améliorer le flux entre la gare et le Vieux-Lille. Derrière les échafaudages qui parent la chambre de commerce depuis quelques mois se cache un véritable projet sociétal et urbanistique. Non la restauration du siège de la CCI Grand Lille ne se limite pas qu’à des travaux d’embellissement... même si des aveux des équipes de la CCI, le bâtiment avait grand besoin de rafraîchissement. Ne serait-ce que pour optimiser les espaces de travail, réduire la facture énergétique et mettre cet édifice séculaire aux normes de sécurité et PMR*.

R

* Personne à mobilité réduite

Dans le Grand Hall, la verrière dessinée par Eiffel retrouve toutes ses lettres de noblesse.

Le Grand Hall sera désormais accessible à tous.

46

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

LIEUX STRATEGIQUES PLACE DE LA BOURSE_VP6.indd 46

10/02/2017 15:14


LE PALAIS DE LA BOURSE

ATTIRER LE CHALAND

52

Alors que % des Français se disent intéressés par l’économie (sondage Kantar Soffres, novembre 2016), l’objectif est bel et bien de « démystifier » l’entreprise. Comment ? En faisant du Grand Hall un véritable lieu de vie, une vraie « place publique » où se dérouleront expositions et grands événements lillois. L’ancienne galerie des Abonnés (dans laquelle étaient affichés jadis les taux de change) accueillera d’ici la fin d’année un restaurant sur le modèle des brasseries parisiennes. Accessible depuis quatre accès différents, cette nouvelle place permettra de nouveaux cheminements dans l’hyper-centre lillois. Les visiteurs pourront ainsi traverser le Grand Hall et rejoindre le Boulevard Carnot et le Vieux-Lille sur le mode des galeries parisiennes. Sous les arcades qui bordent le bâtiment, place du Théâtre, boulevard Carnot et rue de la Clef, une dizaine de boutiques haut de gamme ouvriront leurs portes d’ici quelques mois. La célèbre marque belge de prêt-à-porter Bellerose a d’ailleurs ouvert le bal en septembre dernier.

PHILIPPE PROST SUR LES TRACES DE LOUIS-MARIE CORDONNIER « S'attaquer » à Louis-Marie Cordonnier, grand bâtisseur de toute une région, pourrait filer le trac. L'architecte Philippe Prost y voit plutôt la continuité d'une histoire. Ne lui parlez surtout pas de réhabilitation du Palais de la Bourse ! Pour faire rentrer ce bâtiment séculaire dans le XXIe siècle, Philippe Prost est intervenu selon ses propres mots par « touches homéopathiques ». La grande prouesse de l'architecte est d'avoir su le moderniser et le mettre aux normes PMR et de sécurité sans que cela se voit ! Pourtant, nouveaux escaliers, ascenseur, etc... ont été percés. Philippe Prost a déjà signé quelques belles réalisations en Hauts-de-France. Citons la Cité des Électriciens à Bruay-la-Buissière et dernièrement l'Anneau de la Mémoire à Notre-Dame-de-Lorette. Une nécropole jusqu'alors marquée par un certain LouisMarie Cordonnier, père de la tour-lanterne et de la magnifique basilique...

BOOSTER LE BUSINESS La maison des entreprises entend rendre également davantage de services aux entrepreneurs. Aux étages, plus de 5 000 m² de bureaux ont été entièrement réaménagés et modernisés. La moitié accueille la centaine de salariés de la CCI, l’autre moitié se partagera espaces tertiaires et lieux d’intelligence collective (co-working, co-design, etc). Pour accueillir les événements d’entreprise et réunions, l’ancienne salle des Séances, la salle des Commissions ou encore le bureau Kuhlmann ont été rénovés à l’identique. Au programme : un décor de fresques et boiseries d’époque à l’effigie du commerce. La grande nouveauté, c’est aussi la grande salle Descamps située au sous-sol, destinée à accueillir des conférences et événements. Ultra-moderne, elle est pourvue de gradins amovibles qui offrent jusqu’à 300 places assises et d’un équipement technique à la pointe des nouvelles technologies.

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

LIEUX STRATEGIQUES PLACE DE LA BOURSE_VP6.indd 47

47 10/02/2017 15:14


LIEUX STRATÉGIQUES

QUAND L’HISTOIRE SE RÉPÈTE Lorsqu’en 2013, Philippe Hourdain décide les travaux du Palais de la Bourse, l’ancien Président de la CCI veut profiter de son emplacement pivot, entre le Vieux-Lille et les grands boulevards pour lui redonner vie. Un siècle plus tôt, les motivations du maire de Lille étaient quasiment identiques. Chronique d’une histoire qui se répète.

Malgré les guerres, les reconstructions, l’industrialisation, l’automobile ou encore les nouvelles technologies... les problématiques des politiques de la ville ne sont parfois pas si éloignées de celles menées il y a un siècle ! Lorsque Charles Delesalle, maire de Lille mais aussi chef d’entreprise, décide la construction du Palais de la Bourse en 1905, il veut frapper fort et montrer que la capitale des Flandres est avant tout une capitale économique de premier rang. Très vite, il décide de construire le bâtiment à l’entrée de la ville, au pied du Grand Boulevard dont la construction vient d’être validée, et à côté d’un futur Théâtre (l’Opéra) aux dimensions colossales ! Le message est clair. Lille tient son rang.

DU FLUX ET UNE NOUVELLE DYNAMIQUE Le 4 mai 1906, Louis-Marie Cordonnier est nommé officiellement architecte. Son projet comprend alors un espace dévolu au conseil des Prud’hommes, des bureaux répartis sur cinq étages mais aussi... une brasserie, un restaurant et des boutiques ! Il faut redonner vie au quartier, travailler sur les flux et lier l’entrée de la ville à la Grand Place... Charles Delesalle veut assainir un quartier réputé mal famé. La construction du Palais dépasse ainsi l’unique enjeu du symbole... Un siècle plus tard, l’histoire se répète. Plus qu’un embellissement ou une mise aux normes, les problématiques de flux et de dynamique commerciale sont toujours bel et bien présentes...

DES BOUTIQUES, ENFIN ! Si le projet initial du Palais de la Bourse comprenait des espaces réservés à un restaurant et des boutiques, la Première Guerre mondiale marqua un arrêt brutal. Les travaux de construction n’ont repris qu’en 1919 mais l’idée de développer des espaces commerciaux fut alors abandonnée. Les priorités étaient autres. En raison du développement de ses activités de soutien à l’industrie dans le cadre de la Reconstruction, la Chambre de commerce utilisait alors la totalité du bâtiment. Il aura fallu attendre 2017 pour pouvoir faire du shopping dans la maison des entreprises !

BON PLAN : Pour en savoir plus sur ce monument emblématique de Lille, sachez que l’office de tourisme organise des visites guidées du Vieux-Lille et s’arrête au Palais de la Bourse pour présenter le Grand Hall.

48

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

LIEUX STRATEGIQUES PLACE DE LA BOURSE_VP6.indd 48

10/02/2017 15:16


SAINT-SAUVEUR & FIVES-CAIL

DEUX PROJETS URBAINS DE GRANDE AMPLEUR

Reconnecter entre eux les quartiers, améliorer les flux et donc le vivre-ensemble en s’appuyant sur des monuments emblématiques. Bien au-delà du chantier du Palais de la Bourse, la ville de Lille mène plusieurs projets urbains de grande ampleur.

FIVES-CAIL : DE L’USINE À L’ÉCO-QUARTIER Longtemps fleuron de l’industrie lilloise, l’usine Fives Cail est en passe de devenir un éco-quartier ancré dans son temps. Celle qui a notamment produit les premières locomotives à vapeur et les ascenseurs de la tour Eiffel avait laissé à sa fermeture une friche, dont on ne savait que faire. Depuis 2012, l’avenir s’éclaircit au rythme des coups de pioche. Dans 10 ans, il faut imaginer un éco-quartier dans lequel le monde de l’entreprise, les habitants et les visiteurs se croiseront le sourire aux lèvres. Bourse du travail (tiens donc !), lycée hôtelier, halles commerciales, équipements sportifs, écoles, collèges, logements, espaces verts mais espaces tertiaires pour les entreprises... De part sa taille, son positionnement géographique et sa valeur symbolique, le site figure parmi les grands projets urbains lillois.

SAINT-SAUVEUR : RECONNECTER EURALILLE AU CENTRE-VILLE Décidé en 2008, l’aménagement de la plaine Saint-Sauveur donnera lui aussi sans aucun doute une nouvelle dimension à la ville. Au programme : logements, commerces et loisirs avec de belles zones de promenade. L’idée, derrière la réhabilitation des 23 hectares de ce site historique, est bien sûr de reconnecter le quartier d’affaires Euralille au centre-ville. Quelques éléments structurants ont déjà été dévoilés par l’équipe Gehl, choisie en novembre 2013, pour mener à bien le projet. Une grande allée centrale animée traversera le site d’Est en Ouest. Au Nord, des équipements attractifs et vivants palpiteront au rythme des événements culturels et festifs et des activités créatives qu’ils accueilleront. Au Sud du cours, se développeront la vie quotidienne, les espaces d’habitation, les commerces et services de proximité ainsi que de nombreux petits espaces verts.

VISITE PRO • L’ART DE VIVRE EN ENTREPRISE

LIEUX STRATEGIQUES PLACE DE LA BOURSE_VP6.indd 49

49 10/02/2017 15:16


EOL_Insertion_VisitePro_février17 (version imprimeur).pdf 1 09/02/2017 14:55:22

U N E R E C HE R C HE U N C ON S E I L U N P R OJ E T . . .

C

M

J

CM

MJ

CONSEIL EN IMMOBILIER D’ENTREPRISE

CONTACTEZ-NOUS

La ré g i o n No rd - Pa s - d e - C a l a i s b é n é fi c i e d’ une s i t u at i o n g é o g r a p h i q u e s t r a t é g i q u e e t pr i v i l é gi é e a u c œ u r d e s p l u s i mp o r t a n t s b a s s i n s é c onom i que s e u ro p é e n s o ffr a n t a u x e n t re p r i s e s di ve r s e s s ol uti ons d ’ i m p l an t a t i o n s .

+33 (0)3 20 40 00 00

CJ

CMJ

N

LO G I S T I Q UE

ME S S AG E RI E

E NT RE P ÔT

ACTIV ITÉ

E OL 2 3 8 b o u l eva rd C l é me n c e a u 59700 MARCQ EN BARŒUL Tél : + 3 3 (0 ) 3 2 0 4 0 0 0 0 0

www.eol.fr

_PUBS GLOBALS VP06.indd 50

10/02/2017 12:28


Cloisonnette à ossature aluminium, remplissage standard ou acoustique

Dalles & Pavés plafond acoustiques

Pourquoi vous présenter une seule solution pour accroître votre confort alors que nous en avons plusieurs à vous proposer ? my-Openspace conçoit et fabrique des produits de confort dédiés à l’aménagement des espaces professionnels : salle de réunion, restaurant, hall d’accueil, plateau de bureaux... tous les lieux ouverts qui nécessitent des séparations visuelles, une amélioration du confort auditif ou la création de nouvelles formes d’espaces.

Cubes & Totems acoustiques

VENEZ VISITER - SUR RDV - NOTRE

SHOWROOM À AVELIN PRODUITS RÉSERVÉS AUX AMÉNAGEMENTS PROFESSIONNELS

my-openspace.com

T. 03 28 55 11 55 AP1.M_VisitePro (205x297mm).indd 1

COVER-VP6.indd 13

02/02/2017 15:38:07

10/02/2017 12:20


_PUBS GLOBALS VP06.indd 52

10/02/2017 12:47

Visite Pro n°6 / Février - Mars 2017  

Le magazine de l'art de vivre en entreprise

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you