Page 1

Vincent Luthringer Architecte Portfolio 2014


Vincent Luthringer- Achitecte DE

Février/Mars 2012 _ BADIA-BERGER ARCHITECTES 2 mois de stage. Participation à un permis de construire pour 80 logements à Bourg-laReine, plan de vente pour 250 logements à Jouy en Josas, concours pour une crêche à Bois-Colombes

10 Mars 1988 Créatif _ Passionné _ Pugnace _ Intrépide_entreprenant

Contact-

Juillet 2011 _ DAUFRESNE, LE GARREC & ASSOCIES 1 mois de gestion de chantier. Suivis de chantier puis OPR sur un projet de 80 logements intermédiaires à Buchelay

Adresse _ 20 rue Delerue 92120 Montrouge Téléphone _ 0661434694 E-mail _ vincentluthringer@gmail.com

Formation-

Février/Mars 2010 _ A-I-A 2 mois de stage. Aide conception d’un projet de station de traitement des eaux pour l’école Agroparitech, travail autocad (dossier d’execution) et photoshop (présentation d’un concours pour une usine de traitement des eaux usées

Février 2013 _ Mémoire de fin d’étude à l’ENSAPVS, mention bien Juillet 2013 _ PFE à l’ENSAPVS, mention bien

Juillet 2008/2009/2010 _ NICE peinture Ouvrier. Travaux de chantier de seconds oeuvres: peinture, cloisonnement, pose de sol et de faux plafonds, manutention

Fevrier/Juillet 2011 _ Erasmus à l’école d’architecture de Ion Mincu, Buccarest, Roumanie Fervrier 2011 _ Licence d’architecture à l’ENSAPVS

Mars 2007 _ CHAM 2 semaines de stage. Restauration d’un colombier (patrimoine) à Issou.

Juillet 2007 _ Baccalauréat section scientifique à l’Ecole Alsacienne, Paris

ExperienceProfessionnelle

LangueSeptembre 2013 _ AUTO-ENTREPRENEUR -Aménagement de combles à Sucy-en-Brie -Dessin d’un roof top pour une maison à Montrouge -Réaménagement d’un appartement porte de Montreuil (début du chantier en Janvier) -Réaménagement d’un appartement rue Saint-Honoré à Paris -Relevé et transformation d’un colombier à Fry. Relevé, APS,APD, analyse comparative de devis, contact directe avec les entreprises et les fournisseurs, gestion de chantier Septembre 2012 _ DAUFRESNE, LE GARREC & ASSOCIES 1 mois de gestion de chantier. Suivi de chantier et OPR pour 72 logements intermédiaires à Meaux Juillet 2012 _ 51-1 ARQUITECTOS, Supersudaka (Lima, Pérou) 2 semaines en collaboration.Organisation graphique du site internet www.51-1. com. Projet de réstaurant pour Astrid y Gaston, demeure patrimoniale Hacienda Moreyra de San Isidoro Avril/Juin 2012 _ SUSUKA, Supersudaka (Santiago, Chili) 3 mois en collaboration. Concours pour le centre culturel de la ville de Calama, développement de deux projets de maisons individuelles et conception d’une extention pour le théâtre M100 à Santiago du Chili

Anglais_ parlé Espagnol_ courant

Logiciel-

Loisirs-

Adobe Photoshop_ ++++ + Illustrator_ ++++ + InDesign_ +++ ++ Autocad_ +++ ++ Sketchup_ ++++ + Rhinoceros_ ++ +++ Archicad_ ++ +++ Artlantis_ ++++ +

Musique_ Trombonne (Fanfare Pikolo Brass Band depuis 2007) Golf_ Depuis 18 années Tennis_ Depuis 15 années Skateboard_ Depuis 12 années Littérature_ Littérature française du XIX e siècles (Zola, Hugo, Stendhal) Littérature Russe (Tolstoï, Dostoievski, Boulgakov) Littérature Sud américaine (Bolano, Fuentes, Garcia Marquez) Dessin_ Carnets de croquis et voyages depuis 2006 Voyages_ Chili, Santiago (3 mois), Pérou, Lima (3 semaines) ,Roumanie, Bucarest (4 mois), Bolivie, Etats-Unis, Inde, Sri Lanka, Maldive, Maroc, Royaume Unis, Hollande, Espagne, Portugal, Allemagne, Italie, Croatie, Hongrie, Turquie


-SOMMAIRE-

«PLACES MAGNET» PUbLIC SPACES, SqUARES, GARdEN Of RUINS PROMENAdES, RESTORATION, bAR,

PLAY GROUNd

GENERAL AxONOMETRIC VIEW

PPOMENAdE

MARKET

CAfE, CONCERT

GARdENS

PFE

Extention

Equipement

Logement

Agriculture métropolitaine

Roof top

Centre culturel

Réhabilitation/Extension

Ile-de-France

Montrouge

Calama, Chili

Bucarest, Roumanie

Urbain d’intèrieur IONAL ARCHITECTUREProjet COMPETITION ////////////// VIGO, SPAIN Architecture ////////// TEAM E26YJ Concours

Appartement

Vigo, Espagne

Paris 1er

1

Architecture d’intèrieure

Equipement

Workshop

Appartement

Théatre

Potagers urbains

Paris 20e

Santigo, Chili

Paris 14e


1

CREATE A NEW PEdESTRIAN CONTINUITY bETWEEN SEA ANd CITY bY THE PANIfICAdORA

- E26YJ -

2

OffER MORE CLEARANCE TO PANIfICAdORA WHILE PRESERVING THE SPIRIT Of THE fORMER CITY: SMALL SqUARES, PATHS, GARdENS

3

NEW PROGRAMMATIC THEME : VALUATION Of THE NEW URbAN MOdES Of PROdUCTION ANd CONSUMPTION

PHARE WEST

Concours d’idée 2013 arqfuture avec Victor Jauvin et Florence Capoulade Lieu: Vigo, Espagne Surface: 2 Hectares Durée:1 mois

«THE LIGHTHOUSE»

«CRAfTMEN’S STREET»

Désenclaver le centre ville de Vigo et requalifier l’édifice industriel «la H Ed RA L HTHOUStout le Panificadora» CASTEL CAT concerzvant, LIG patrimoine industriel, point de repère de THE NEW FACTORY E26YJ la région. La programmation tourne -autour des Fab Lab et de l’artisanat.

STUdIOS/HOUSING

STUdIOS

SHOP

- E26YJ -

LIbRARY

AMPHITHEATRE

SHOWROOM

RAdIO

RESTAURANT

E

PHARE WEST

OPENING TO THE PUbLIC ANd TRANSMISSION dEbATE ANd ExCHANGE fOR PROfESSIONNALS PANORAMIC RESTAURANT

PLACES fOR CRAfTMENS & THEIR HOUSING MATERIAL ANd INTELLECTUAL RESOURCES

H TH O US

E

LIG

THE PANIfICAdORA ANd THE CITY: STRONG RELATIONS, VIEWS ANd REPRESENTATIONS

€ CASTEL

HEd CAT RAL

THE fACTORY IN THE PAST : MONOfUNCTIONNAL PROdUCTION

THE PANIfICAdORA ANd THE CITY: STRONG RELATIONS, VIEWS ANd REPRESENTATIONS

Connecter le centre administratif à la mer PANIfICAdORA: CENTRAL URbAN SITUATION bETWEEN SEA ANd CITY

THE fACTORY IN THE PAST : MONOfUNCTIONNAL PROdUCTION

CASTEL

G NS

1

2

CREATE A NEW PEdESTRIAN CONTINUITY bETWEEN SEA ANd CITY bY THE PANIfICAdORA

THE fACTORY IN THE PAST : MONOfUNCTIONNAL PROdUCTION

2

OffER MORE CLEARANCE TO PANIfICAdORA WHILE PRESERVING THE SPIRIT Of THE fORMER CITY: SMALL SqUARES, PATHS, GARdENS RECYCLING

Axes CLEARANCE du projet TO PANIfICAdORA WHILE PRESERVING THE OffER MORE SPIRIT Of THE fORMER CITY: SMALL SqUARES, PATHS, GARdENS

ERVING THE GARdENS

«THE bEEHIVE»

3

3

«dO IT YOURSELf», fAb LAb, PROdUCTION STUdIO

NEW PROGRAMMATICRESEARCH THEMEIN: MATERIALS, VALUATIONbIOTECHNOLOGIES Of THE NEW INTERNATIONAL OPENING URbAN MOdES Of PROdUCTION ANd CONSUMPTION fAb LAb

RECYCLING SPACE

SHAREd GARdENS

LAbORATORIES

PLACES fOR CRAfTMENS & THEIR HOUSING MATERIAL ANd INTELLECTUAL RESOURCES

3

STUdIOS

SHOP

PUbLIC SPACES, SqUARES, GARdEN Of RUINS PROMENAdES, RESTORATION, bAR,

«THE LIGHTHOUSE»

«CRAfTMEN’S STREET»

STUdIOS/HOUSING

«PLACES MAGNET»

NEW PROGRAMMATIC THEME : VALUATION Of THE NEW URbAN MOdES Of PROdUCTION ANd CONSUMPTION

GUEST HOUSE

OPENING TO THE PUbLIC ANd TRANSMISSION dEbATE ANd ExCHANGE fOR PROfESSIONNALS PANORAMIC RESTAURANT

LIbRARY

AMPHITHEATRE

RAdIO

RESTAURANT

PLAY GROUNd

PPOMENAdE

MARKET

CAfE, CONCERT

GARdENS

Axonométrie générale du projet

«THE LIGHTHOUSE»

Programmation

SHOWROOM

GENERAL AxONOMETRIC VIEW

OPENING TO THE PUbLIC ANd TRANSMISSION dEbATE ANd ExCHANGE fOR PROfESSIONNALS PANORAMIC RESTAURANT

NEW PROGRAMMATIC THEME : VALUATION Of THE NEW URbAN MOdES Of PROdUCTION ANd CONSUMPTION

AMPHITHEATRE

SHOWROOM

RAdIO

RESTAURANT

€ «THE bEEHIVE»

«THE LIGHTHOUSE» «PLACES MAGNET»

OPENING TO THE PUbLIC ANd TRANSMISSION RECYCLING «dO IT YOURSELf», fAb LAb, PROdUCTION STUdIOExCHANGE fOR PROfESSIONNALS dEbATE ANd RESEARCH IN MATERIALS, bIOTECHNOLOGIES PANORAMIC RESTAURANT INTERNATIONAL OPENING RECYCLING SPACE

fAb LAb

SHAREd GARdENS

LAbORATORIES

AMPHITHEATRE

GUEST HOUSE

SHOWROOM

RAdIO

RESTAURANT

PUbLIC SPACES, SqUARES, GARdEN Of RUINS PROMENAdES, RESTORATION, bAR,

PLAY GROUNd

GENERAL AxONOMETRIC VIEW

PPOMENAdE

MARKET

CAfE, CONCERT

GARdENS

1 VIEW Of CRAfTMEN’S STREET A MARKET’S dAY

ISC 2013 //////////////////////////////// INTERNATIONAL ARCHITECTURE COMPETITION ////////////// VIGO, SPAIN ////////// TEAM E26YJ «PLACES MAGNET» PUbLIC SPACES, SqUARES, GARdEN Of RUINS

1


PHARE WEST «CRAFTMEN’S STREET» STRUCTURE SIGNAL LIbRARY CRAFTMEN’S HOUSING CRAFTMEN’S STUdIO PUbLIC SPACE PRIVATE GARdEN

«THE MARkET PLACE»

2 VIEw OF THE LIHTHOUSE’S SqUARE A

SERVICE SIGNAL MARkET PLACE

2 Vue du parvis du Phare un dimanche aprés midi

«THE bEEHIVE» GUEST HOUSING LAbORATORIES RECYCLING CENTER FAb LAb & STUdIOS PUbLIC SPACE SHAREd GARdEN

3 VIEw OF THE INTERIOR OF THE bEEHIV 3 Vue de l’intérieur de la Ruche durant un workshop

«RUINES & HOUSING» RUINES GARdEN HOUSING

«THE LIGHTHOUSE» RAdIO SIGNAL RESTAURANT AMPHITHEATRE SHOwROOM

«PLACES MAGNET»

4

Vue des ruines pendant une exposition

4 VIEw OF THE RUINE’S GARdEN JUST T

PUbLIC SPACE wATER MIRROR

5

PUbLIC GARdEN

3

1

2

4

5 Entrée West, la monumentalité d’une structure mise à nue

ExPLOdEd AxONOMETRIC VIEw

Axonométrie éclatée du programme

5 wEST POINT’S PENETRATION, MONUME

ISC 2013 //////////////////////////////// INTERNATIONAL ARCHITECTURE COMPETITION ////////////// VIG


AGRICULTURE METROPOLITAINE UN AGRILAB A LAGNY SUR MARNE

A l’heure de la « junkfood », la recherche d’une nourriture plus saine et équilibrée préoccupe les esprits et particulièrement les citadins. L’enseignement de l’architecture nous permet d’aborder un grand nombre de sujet, allant de l’art à la politique en passant par la société et l’urbanisme... Il y a néanmoins un domaine qui semble sortir des préoccupations des architectes, qui sont naturellement tournés vers l’urbain et

la composition des villes: il s’agit du monde rural et agricole. Relativement délaissée par la profession, la composition des paysages agricoles tend pourtant à renouer avec celle de la ville. Ils deviennent des composantes majeures d’un urbanisme contemporain et reviennent au coeur des problématiques urbaines soucieuses de leur environnement. Cette réflexion a orienté mes recherches vers les problématiques d’un territoire

durable. Ainsi, j’ai développé mon projet de fin d’étude sur l’agriculture en Ile de France et ses relations avec la métropole dans l’objectif de proposer des réponses concrètes à une volonté de renouer avec les territoires agricoles délaissés et de retisser les liens entre ville et monde rural.

INTRODUCTION du rapport de PFE

L’agriculture fait partie des fondements de nos sociétés, c’est en apprenant à cultiver la nature que l’homme a pu se sédentariser, créer les premières villes. C’est cette compréhension et cet échange entre l’homme et la nature qui nous a permis de nous construire. Aujourd’hui, les hommes ont perdu cette compréhension de la nature. Depuis 60 ans, l’industrialisation de l’agriculture et l’expansion des villes l’ont éloignée de nos vies. Les grandes enseignes nous vendent un monde meilleur dont l’agriculture est souvent absente. Les différents intermédiaires, la réfrigération, les transports effacent tout lien entre le produit fini et l’agriculture. L’homme n’a jamais été autant éloigné de la terre. Le constat est le suivant, les aliments vendus dégagent une fausse image romantique du monde agricole : la laitière bat son lait pour faire des yaourts, l’agriculteur fauche son blé à la main pour produire les biscottes que nous grignotons le matin. Pendant ce temps, la population ne fait plus confiance aux agriculteurs. Ceux ci, ont, sans le vouloir, perdu leurs connaissances ancestrales, aidés par l’industrialisation forcée et les ex gences de rendement. La ville quant à elle continue à grign ter les terres agricoles. Tandis que l’on se demande comment nourrir les métropoles qui sont de plus en plus peuplées, celles-ci continuent de s’étendre éloignant les terres nourr cières de leurs centres urbains. Depuis peu, on voit partout, en ville, à la télévision ou dans des magazines un nouvel engouement pour les vertus de

l’agriculture. Les enseignes BIO envahissent les rayons de nos supermarchés, des potagers prennent place dans les centres urbains, les limites de l’industrie agroalimentaire sont montrées du doigt. Même les institutions nous demandent de consommer « 5 fruits et légumes par jour ». C’est dans cette logique que des jardins aujourd’hui dits « partagés » poussent aux coins de nos rues et apparaissent sur nos toits, que des associations entre producteurs et consommateurs voient le jour. On peut maintenant se déplacer directement dans les propriétés agricoles en périphérie des villes afin de cueillir nous même les fruits et légumes que nous consommerons le soir en famille. Les espaces agricoles prennent ainsi un nouveau visage, ils deviennent espaces à fort impact social. Le potager est un lieu de dialogue et d’apprentissage. La ferme un marché, un lieu de démonstration et un moyen de renouer avec les racines paysannes. Les agriculteurs étendent le rôle de producteur à celui d’animateur privlégié des villes et de gardiens d’un ordre ancien revenu en odeur de sainteté. C’est dans ce contexte qu’apparait la nécessité d’une agriculture efficace et intelligible pour les villes qu’elle entoure. L’Île de France, une région pourtant très agricole semble avoir consommé toute relation avec celle-ci. Ainsi, comment peut-on assurer une nouvelle manière de valorisation et de diffusion de l’agriculture en Île de France ?


L’AGRILAB

De l’Est de Francilien à la ferme de Lagny sur Marne

Le terme Agrilab est le dérivé agricole du Fablab. Les Fablab (laboratoire de fabrication numérique) sont des lieux où l’on vient gratuitement se faire aider à fabriquer différents types d’objets dans une mentalité d’ouverture et de fraternité. L’Agrilab reprendrait ces idées pour l’agriculture. Il s’agit en somme d’une «plateforme agricole ouverte» à la communauté de communes et à la métropole. Le concept se décline du territoire métropolitain au lieu de production tout en incluant les échelles intermédiaires des communes et communauté de commune. C’est avant tout une mentalité, une volonté de partage. Territorialement, il s’agit de faire communiquer le coeur de la métropole à une nouvelle ceinture verte agricole francilienne. Le long de cet axe physique sont déployés des interfaces d’agricultures . Ces interfaces constituent des liens entre champs et villes. Elles sont reliées physiquement par les axes de transports, symboliquement par une volonté de faire et de promouvoir l’agriculture, matériellement par la production et la distribution des denrées et des savoirs faire agricoles. Au sein des communautés de commune de Marne et Gondoire, il instaure une relation d’échange entre les différentes fermes et lieu de production de la CAMG. Ces fermes peuvent échanger aussi bien des informations (techniques agricoles, savoirfaire) que des denrées alimentaires ou du matériel.

Constat: Mitage progressif des terres agricoles franciliennes

Constat: Fermes existantes et réseaux physiques

1/ Strucurer une mise en réseau locale des exploitations agricoles

TER

PARIS

REIMS

RER

A4

1/ Nécessité d’une ceinture agricole de limitation pour l’urbanisation 2/ Implanter un équipement central comme coeur du réseau

Sur le site de Lagny sur Marne, l’Agrilab s’inscrit dans le contexte de la parcelle d’expérimentation, il doit s’agir d’une interface entre la ville et le territoire. C’est Un lieu d’apprentissage, de partage, de diffusion, de détente et de production.

3/ Connecter le nouvau réseau local au territoire

TER

2/ Relier ville et campagne par des interfaces agricoles implantées sur le réseau

Position et influence de l’AgriLab sur son territoire


ELLE

L’AGRILAB Ferme pédagogique et productive et son parc agricole Lieu: Boulevard George Pomidou 77243 Lagny-sur-Marne Surface du projet: 3000 m2 SHON : Pole pédagogique: 850 m2 Pole découverte (vente et dégustation): 600 m2 Pole production et transformation: 1550 m2 Surface du parc: 21 hectares

Evolution de la ferme traditionnelle EVOLUTION DE LA FERME TRADTIONELLE

IMPLANTATION AU SITE

CREATION DE PLACES

POROSITE

TRANSPARENCE DU BATI

Implantation sur le site IMPLANTATION AU SITE

CREATION DE PLACES

POROSITE

TRANSPARENCE DU BATI

CONCLUSION VOLUMETRIQUE

Création des places POROSITE

CREATION DE PLACES

TRANSPARENCE DU BATI

CONCLUSION VOLUMETRIQUE

Porosités POROSITE

TRANSPARENCE DU BATI

CONCLUSION VOLUMETRIQUE

Volumétrie finale CONCLUSION VOLUMETRIQUE

Plan masse de l’agrilab et du jardin

CONC


L’AGRILAB Conceptualisation et images du projet

Agriculteurs, acteurs de distribution locale Verificateurs Eco-praticiens PRATICIENS DE L’AGRICULTURE, EXPERTS

DAGOGIE C E PE ON SO IQU AT M M PR

CONSOMMER PARTAGER POLITIQUES ET INVESTISSEURS Elus locaux Sponsoring local

DA GO

GI

UE ESPRIT DE COOPERATION

PRATIQ

ATIQUE P EDA / PR GO GI

PEDAGOGIE

AGRILAB

PE

TRANSPORT LIVRAISON

/ PR ATI QU E

N IO AT M

ATIQUE PE / PR DA GO GI E

CITOYENS & ASSOCIATIONS LOCALES Participation, volontariat Education

MATION OM NS CO

Acteurs de l’AgriLab

VENTE

Fonction de l’AgriLab

FONCTIONS DU LIEUX

C

N

ATIO

MM

SO ON

TRANSFORMATION

E

AGRILAB

DAGOGIE C E PE ON IQU SO AT M PR

N IO AT

E

UR ATE ER

AGRILAB

CONSOMMAT ION GIE GO / DA PE

CHERCHEURS Agronomes Bio/microbiologistes

ECHANGER

/ PR ATI QU E

CONSOMMAT ION GIE GO / DA PE

MATION OM NS CO

LIEU FE D

MUTUALISATION DU MATERIEL

L’AgriLab: un triangle vertueux

Coupe sur les serres de laboratoires

Coupe sur les ateliers pédagogiques

Perspective des laboratoires


L’AGRILAB Plan de la Ferme

R+1 Administration

terrasse

cuisine

salle polyvalente

administration

R+1 Restaurant

terrasse bar / restaurant

Acces parking

• • ••• • • • • • • • principale

Acces service / livraison

bus

bus

potager libre-service

2 roues

stock

stock

Parking

serre / laboratoire

magasin vente en direct

exposition

vest. 2

transformation

LT

stock magasin

stockage

stockage

quai livraison

ent.

vest. 1

atelier 3

atelier 2

PLACETTE CENTRALE

atelier

Accueil

cuisine

Espace • • ••• ••• • • • • • • • •

acces bureau circulation / atelier

acces bureau circulation / atelier

circulation / atelier

acces jardin hall

accueil parking tracteur

ch.1 PP80

ch.2 magasin vente en direct

sdb

ch.3

0 PP8

cuisine PP80

PP80

JARDIN PEDAGOGIQUE

0

PRODUCTION/ACTIVITE

bar / restaurant

wc

log

• • •• • • • •• •••• •• • •• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

PP80

•• •• • •• ••• • • • • • • • • • •

0

PP8

PP8

t

en

em

• • •• • •••••••

cuisine

• • • • • •• ••• • •• • •••••••••••••••• parcelles locatives

• • • • • •• ••• • •• • •••••••••••••••• • • • • • • • •• • •••• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Plan de l’agriLab

Organisation de LagriLab PARKING

RESTAURANT PARKING VENTE

ESPACE PEDAGOGIQUE

RESTAURANT VENTE

ESPACE LABORATOIRES DE PEDAGOGIQUE PRODUCTION

MAISON DES FERMIERS

MAISON DES FERMIERS

LABORATOIRES DE PRODUCTION

distribution programmatique

LIVRAISON

BELVEDERE

BELVEDERE

PLACEBELVEDERE CENTRALE

COUR PEDAGOGIQUE

LIVRAISON PLACE CENTRALE

COURCOUR PEDAGOGIQUE PRODUCTION

LIVRAISON

Principe de Serre

COUR PRODUCTION

distribution des espaces exterieurs

LIVRAISON

PLACE CENTRALE

Serre Pédagogique Fonctionnement circuit ouvert COUR PEDAGOGIQUE

COUR PRODUCTION

Fonctionnement circuit fermé

Serre du Restaurant

Serre des laboratoires


L’AGRILAB Transition territoriale

Perspective de la place d’entrée


THE HOT CAGE Appartement en collaboration avec Pierre Martin-Saint-Etienne et Charle Hester, 2014 Client: Daphné Rotcage Lieu: 100 rue St Honoré, 75001 Paris Surface: 110 m2 SHON Budget: 80 000 € Phase: APS

Miroir Miroir Miroir

The HotCage

Plan 2ème et 3ème plateaux

Vue sur le meuble depuis l’entrée

Principes des miroir qui relient et dilatent les espaces du triplex

Miroir

Miroir

Miroir

Plan du 1ère étage, en Orange, l’intervention

Vue sur le miroir inclue dans le meuble


ROOF TOP A MONTROUGE Implantation d’une terrasse sur la toiture d’une maison de ville Client: Véronique et Philippe Luthringer Lieu: 20 rue Delerue 92120 Montrouge Surface: 16 m2 de terrasse Budget: 50 000 € Phase: APS

Plan de l’extension

Axonométrie du projet

Coupe transversale

Coupe Longitudinale sur l’échelle de Meunier

Vue du haut de la terrasse


APPARTEMENT POUR UN COUPLE Restructuration d’un appartement Clients: Oliver et Sophie Pierozzi Adresse:148 rue d’Avron 75020 Paris Surface: 53m2 Budget: 35 000€ Phase: Chantier (depuis le 3 Fevrier 2014)

Photo chantier depuis l’entrée

Photo chantier vers chambre

Plan de l’intervention

Image de la Cuisine

Image de la Salle de Bain

Photo chantier espace cuisine


CENTRE CULTUREL VICTOR JARA Concours en collaboration avec l’agence Susuka, 2012 Lieu: Calama, Chili Surface: 2000 m2 Durée: 1 mois

CINEMA

ENTREE

WC

Proche des mines de cuivre du désert d’Atacama, le centre culturel reprend l’idée du Nolli Plan. Il cherche à retrouver dans la trame géométrique de la ville un tissu «désorienté». Une couverture de cuivre vient couvrir le projet et offrir l’ombre nécessaire pour cet espace public.

SALLE DE COURS

Façade principale

SALLE DE COURS

AMPHITHEATRE

ADMINISTRATION & BIBLIOTHEQUE

RESTAURANT

BOUTIQUE ENTREE

Plan schématique des espaces du centre culturel

Perspective intérieure

Perspective de l’entrée


C

EXTENSION DU THEATRE M100 12

13

14

Commande privée en collaboration avec l’agence Susuka, 2012 Lieu: Santiago, Chili Surface: 400 m2 Durée: 3 mois

9

10

11

8

7

6

5

4

3

2

5

4

3

2

CUBIERTA TORSIDA

CORTINA NEGRA CAJA TEATRO

RIEL COLGANTE PARA CORTINA

GUARDIA

Le théatre M100 de Santiago souhaite creer une extention dans sa cour pour y installer un bar, un point de vente un espace d’exposition/projection. L’extention est réalisée à partir de la récupération de nombreux materiaux in-situ. Ce sont ces materieux qui ont conduit à la nature du dessin du projet.

12

13

14

9

10

11

8

7

6

Coupe longitudinale

Elevation sur Rue ELEVACION ORIENTE ESCALA 1 : 50

galeria artes visuales

espacio explanada

sala bunster

estacionamiento

sala concreta

el muro

0.60

teatro

EXPLANADA ASFALTO NEGRO

ESCENARIO

C

14

13

12

11

10

9

8

6

7

5

4

2

3

1

0.00

sala exposicion/aforo/cafeteria

espacio esplanada

baños/gift shop

ENTRADA / salida A

VENTANA BOLETERIA 0.00

A

LOCKERS

AFORO 42 PERSONAS

GUARDIA

SALA EXPOSICION Y CONCIERTOS

A

-0.80

0.00

0.00

TEATRO

HALL ACCESO 40 M2

GIFT SHOP 22 M2

BAR 13.6 M2

RECEPCION 6 M2

BANOS 4.7 M2

0.10

PLAZA DE ACCESO 87 M2

CAFETERIA 81 M2

-1.60

-1.60

0.00 0.30

B

B

CALLE 0.15

14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

1

3

2

C

Plan de l’Extention 14

13

12

11

10

9

8

7

6

5

4

3

2


Perspective de la cour intĂŠrieure


40 LOGEMENTS INTERGÉNÉRATIONNELS Projet Erasmus de 4 ème année, 2011 Lieu: Bucarest, Roumanie Surface: 1550 m2 Durée: 2 mois

Charpente mettalique Couverture translucide

Ce projet, autant théorique que technique étudie la manière de réhabiliter une barre de logement sociaux et d’y greffer sur la toiture terrasse un programme de logements intergénérationnels. Le programme mixe des logements étudiants,

familliaux et de personnes agées. Il se dispose le long d’une rue intérieure «ouverte» et s’articule autour de nombreux espaces communs (potagers, bibliothèque, terrasse, laverie..).

Logements/ Structure métalique

Fermeture des balcons Verre et métal

Potagers Structure ajoutée Bois et métal Terrasse commune Ouverture des logements toute hauteur

Perspective de la rue intérieure

Accès par circulation verticale exterieure

Axonométrie montrant l’implantation du projet

Elévation intérieure

Plan 1er étage de l’extention

Coupe détail entre deux logements

Plan 2ème étage de l’extention


Potagers Urbains Schémas d’implantations

Workshop de 3ème année avec Victor Jauvin Lieu: Paris XIIème Durée: 1 semaine

Dans une dent creuse parisienne (XIIème arrondissement), les potagers viennent s’installer sous la forme de terrasses verticales et reconnectent l’ensemble des cours de ce lieu délaissé. Ces potagers sont communautaires et ont un but plus social que productif.

La faille en coeur d’îlot

Unifier le coeur d’îlot

Connecter les immeubles à la faille potagère

Coupe du principe d’intégration des potagers

Croquis de l’interieur des potagers

Croquis du coeur d’ilot


À BIENTÔT Vincent Luthringer 0661434694 vincentluthringer@gmail.com


Vincent Luthringer Architecte

Vl2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you