__MAIN_TEXT__

Page 1


Vincent Confortini / Paysagiste DPLG

- Co-création de BLOC Paysage (bureau d’étude/réalisations) / blocpaysage.com fevrier 2013

Le Pélican, 290 rue Denis Litardi

- Exposition «s’installer en ville» / dessins / Conférence sur l’espace public toulonnais octobre 2012 - café-culture «le mesclun», Toulon, France - Paysagiste concepteur pour «Atelier Locus paysage Nicolas Prieur» 2012/2013 / La Valette-du-Var, France - Workshop: «jardin possible» - collectif COLOCO septembre 2012 (2 semaines) quartier de la Busserine, Marseille, France - Paysagiste / co-conception et co-réalisation d’un jardin hospitalier / APHM (Assistance Publique - Hopitaux de Marseille) septembre 2011 – avril 2012 (8 mois) Hôpital Ste Marguerite, Marseille, France - Workshop: «un avenir pour le yotel» - mairie de Cogolin mai 2011 (2 semaines) site du Yotel, Cogolin, France - Assistant paysagiste concepteur - mairie de Hyères-les-palmiers avril 2010 – août 2010 (5 mois) Hyeres-les-palmiers, France - Pépiniériste - Pépinières Décugis avril 2009 – juin 2009 (3 mois) Hyeres-les-palmiers, France - Assistant paysagiste concepteur - Paysage Aménagement Béatrice Baudet avril 2007 – juillet 2007 (4 mois) Fréjus, France

06-88-42-52-39 vincentconfortini@gmail.com

Formation juillet 2012 // Diplomé de l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles / Marseille 2008 // Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures du paysage // LEGTA Antibes 2007 // Obtention du BTS Aménagement Paysager // LEGTA Nîmes / Rodilhan 2003 – 2005 // Formation au DEUG de Droit // UFR de droit / Toulon 2003 // Baccalauréat général littéraire option arts plastiques // Lycée Dumont D’Urville / Toulon

Expérience professionnelle en paysage - Paysagiste concepteur / «Le Jardin des labos» / Étude et réalisation / Chantier participatif mars 2013 - Les laboratoires d’Aubervilliers, Aubervilliers, France - Paysagiste concepteur / «La place du Géant» / Chantier participatif avec le collectif ETC (architectes) fevrier 2013 - Ville de Saint-Etienne, France - Paysagiste concepteur / Festival culturel «Jardins Barges» / Étude et réalisation d’espaces publics/ Démarche participative fevrier 2013 - septembre 2013 / Quartier Rosendael, Ville de Dunkerques, France - Paysagiste concepteur / Un nouveau cimetière pour la ville de Volx / Avant-projet fevrier 2013 - Volx, France

Compétences - Logiciels : photoshop / illustrator / indesign / première / autocad / word / excel - Dessin manuel et informatique (tablette graphique) - Organisation et suivi de chantier - Anglais courant

- Permis B

URB

JA RDI

+


Un nouveau cimetière pour Volx // aménager la pente ( Étude // municipalité de Volx // bloc paysage )

SITUATION Le cimetière de Volx s’établit dans le bassin versant de la vallée de la Durance. Il s’inscrit dans un paysage très présent par son relief, sa diversité végétale - champs d’oliviers, garrigue, boisements – et l’eau qui traverse et façonne le territoire. PROJET Le projet propose tout d’abord de réorganiser le cimetière autour d’une allée centrale, bordée de cyprès, à partir de laquelle s’articuleront les différents espaces. Au niveau du canal, une passerelle permettra le passage et le lien entre les deux parties du cimetière. De là, il sera aussi possible de rallier la promenade le long de l’eau. Le relief sera ensuite mis en valeur par la création de restanques : des murs soutiendront des terrasses plantées et serviront, par endroits, de bancs, de gardecorps, de barrières basses. Le végétal sera utilisé dans l’idée d’écrin. Les bords du site seront plantés pour créer une limite naturelle, d’épaisseur variable. Les rangées de caveaux de la partie récente pourront s’étendre vers l’Ouest, en rayons, prévoyant une extension sur le très long terme. Le déploiement des espaces sera plus cohérent et les limites seront moins déterminées avec des transitions douces. Cette imbrication sera appréciable dans la promenade et incitera les visiteurs à découvrir les lieux.

schéma des liens et éléments à mettre en valeur

URB

schéma des liens et éléments à mettre en valeur

topographie générale du site

projet / un cimetière ouvert sur le paysage dessiner les restanques

URB


La Rade de Toulon // à la reconquête du trait de côte

(Travail personnel de fin d’étude // ensp // Communauté d’agglomération de Toulon Provence Méditerranée ) SITUATION Toulon, ville coincée entre mer et massifs doit aujourd’hui imaginer son avenir par la recomposition de son trait de côte. Les terrains militaires occupent plus de 70% du littoral de la Rade : larges zones boisées, hyper structures remblayées, anciens exutoires de rivières... COMMANDE Imaginer la Rade de demain, ouverte sur la mer, accessible, populaire mais aussi économiquement viable et, ainsi, trouver une alternative à la spéculation foncière. Redonner une place à la promenade urbaine, à l’espace public et au regard des toulonnais sur leur ville au travers de la redécouverte d’un paysage et de ses dynamiques naturelles (parcours de l’eau, vents, essences végétales...). PROJET Création d’une ‘colonne vertébrale’ publique de 5km reliant la colline à la mer par le centre-ville.

une rade conquise par l’espace public. utopie?

URB

concepts de projet : animer l’espace entre ville et paquebots / donner à voir la ville et son territoire / réactiver un rapport sain entre terre et mer

URB


descendre vers la mer (existant)

plan projet

01

02

03

01

02

03 l’esplanade des ports

URB

le parc de l’eygoutier

les quais plantés

URB esquisse


Le boulevard urbain Sud (BUS) // ( étude dans le cadre d’un atelier pédagogique regional // ensp // aphm // service urbanisme de la mairie de Marseille )

SITUATION La ville de Marseille, profitant de l’impulsion de ‘Marseille Provence 2013’ a décidé de mener une étude urbaine sur les quartiers Suds de la ville. Cette étude fut l’occasion de remettre au goût du jour les réflexions sur l’arrivée dans ces quartiers d’un nouveau Boulevard urbain ayant comme but de terminer la première rocade de la ville. COMMANDE Imaginer le Boulevard urbain Sud et son installation en liaison avec l’habitat et les grandes structures publiques adjacentes (hopitaux Sud / collèges / parcs publics...). PROJET Mise en place d’un projet à long terme posant la question de l’utilisation des terres reservées. Mise en place de connexions au sein du quartier ouvrant les sites à de nouveaux usages. Permettre aux collectivités de prévisualiser les besoins du quartier et ainsi d’adapter le projet.

T1

T2 carte des paysages du sud de marseille

preparer l’arrivée du boulevard

HOPITAL STE MARGUERITE

URB

T3 un quartier éclectique entre habitat jardins et grandes infrastructures

HOPITAL SALVATORE

URB


La Vallée de l’Arc //

( étude dans le cadre d’un atelier pédagogique // ensp // communauté d’agglomération du pays d’Aix // ville de Peynier )

plan du projet à l’échelle de la ville

D'

D

SITUATION Les municipalités de la vallée de l’Arc accueillent de plus en plus de familles attirées à la fois par un marché immobilier plus clément qu’à Aix-en-Pce et par la qualité du cadre de vie dans l’arrière pays provençal, entre forêt et campagne. Comment aménager la marge entre ces deux mondes, celui de l’agriculteur et celui de la famille encore dépendante de la ville et friante de campagne? COMMANDE Imaginer l’avenir de la petite ville de Peynier à 30 ans. Questionner la potentialité des différents espaces disponibles et y projeter des aménagements innovants. PROJET Implantation d’espaces publics en terrasse sur la plaine agricole. Concentration des futures zones à bâtir sur les terres impropres à l’agriculture. Aménagement de structures d’échanges commerciaux et politiques entre agriculteurs et habitants (espace de vente des produits locaux, agro-tourisme...). Aménagement des infrastructures sportives et éducatives en terrasse sur la campagne Aixoise.

C'

A' B'

un cheminement doux à la découverte des produits locaux une ville entre plaine fertile et collines calcaires A

B

D

D’

URB

URB C


C

A

A’

URB

C’

une colonne vertébrale d’infrastructures publiques (stade / bij / jardins familiaux...)

une terrasse cultivée sur le grand paysage

URB


Du Castel à la mer //

( étude sous convention // ensp // ville de Hyères-les-palmiers )

un "fil doux" qui traversse la ville

SITUATION Hyères, station balnéaire varoise, observe une distance de 7km entre son centre ville et son port. Afin d’appuyer son statut de ‘ville côtière’ et d’entrer dans une logique de développement durable, la municipalité veux créer un ‘fil doux’ ralliant le Chateau d’Hyères aux plages de l’Ayguade. Semblable à une fine ‘voie verte’, le projet veut, en fait, être le faire valoir d’un centre ville pacifié, à la création d’un tcsp, au dessin d’un écoquartier ainsi qu’à la restructuration du pôle sportif de la ville... COMMANDE Dessiner cette voie verte en choisissant son tracé. Imaginer l’implantation de nouveaux quartiers ainsi que celle du nouveau pôle sportif. Créer une plaquette de communication pour les élus. PROJET Travail de terrain et de repérage des sites interressants entre mer et massif. Reflexion sur l’habitat et son espace public. Reflexion sur les flux et les temps de parcours. Chiffrage. Communication du projet. une ville pacifiée

les grandes infrastructures (habitat / passerelle / pôle sportif)

URB

URB


étude préalable

Jardin barge 2. // la barge à bar /

( Étude et chantier participatif dans le cadre du programme culturel des Jardins Barges à Dunkerque. // bloc paysage ) PROJET Un bar flottant, une barge fleurie, un lieu de vie. Le projet Barge à Bar offre un espace de convivialité et de rencontre sur le passage de la promenade des quais de la corderie, au bord du nouveau quartier. Le bar peut être investi au gré des manifestations du quartier et de ses habitants. La construction d’une pergola atypique, faite de cordages et de bois, rappelle l’univers de la navigation et permet de signaler la barge depuis la promenade plus en hauteur. Les cordages servent de tuteurs aux grimpantes plantées dans les bacs encadrant la barge afin d’avoir des zones ombragées dans quelques années. le chantier en image

JA RDI

le barge quelques temps plus tard

JA RDI


Jardin barge 1. // 1/1 2.0

un chantier participatif

( étude et chantier participatif pour la municipalité de Dunkerque // bloc paysage ) PROJET Le projet reprend l’idée forte de l’atelier 710, réalisé en 2007, qui était de fabriquer un jardin à partir de modules de 1m sur 1m. Nous aimons cette manière pragmatique de construire un jardin, et nous avons décidé de la ré-exploiter en se laissant plus de liberté dans le dimensionnement : Nos modules s’étendent jusqu’à 4m de côté pour le plus grand, offrant ainsi une plateforme qui sert à la fois d’espace de pique-nique et de lieu de sieste pour les après-midi ensoleillées. Cette terrasse est entourée de grands espaces de plantations avec une végétation foisonnante. Autour de ce noyau, la grille existante se déstructure afin de créer plus d’espace. Les jardinières existantes sont complétées par des modules intermédiaires de 2m de côté. Le jardin 1×1 2.0 offre aux habitants de Rosendaël un lieu de détente, de jeu et de découverte d’une végétation luxuriante. un lieu de pause en bord de canal

JA RDI

trame de construction du jardin

plan masse de l’aménagement

JA RDI


le chantier

Jardin de la Semeuse // un espace à vivre, un espace pour jardiner

( étude et chantier participatif pour les Laboratoires d’Aubervilliers // bloc paysage ) PROJET En collaboration avec les Laboratoires d’Aubervilliers, nous avons ré-aménagé un jardin issu d’une recherche artistique menée par Marjetica Potrc avec Séverine Roussel et Philippe Zourgane (RozO Architectes) en 2010 et 2011. Nous avons voulu le rendre durable, avec le concept simple d’une plateforme qui se déploie et sur laquelle sont disposés des modules en bois d’assises, de tables et de bacs plantés remplaçant les ‘big bags’ présents dans l’oeuvre originale. Dans la partie en pleine terre, nous avons travaillé le relief et une végétation dense dans l’idée d’un jardin-écrin. ce jardin a comme objectif d’être un centre de ressources (graines, plantes, terre, outils, techniques, livres, films, etc ) mais surtout un vecteur d’échanges. plan du projet

JA RDI

la terrasse et ses modules


Un Tableau // jeux de perception /

( étude dans le cadre du concours international des jardins de Chaumont-sur-Loire // bloc paysage ) PROJET Le jardin est une réduction du monde et nous avons eu envie de retranscrire, à l’intérieur de cette parcelle, la sensation d’être au cœur d’un grand paysage. Notre mise en scène, créée avec des panneaux translucides et opaques, évoque un territoire. A la fois mer et montagne, ces formes abstraites seront laissées à l’interprétation de chacun. L’horizon se démultiplie et marque chaque plan du tableau dans lequel nous invitons les visiteurs à entrer. Tantôt désorienté, entre des murs et une végétation foisonnante, tantôt dans la lumière face à une perspective, le promeneur se dirige en suivant son intuition. Une tête dépasse, une ombre bouge, et l’on s’enfonce dans le tableau en gravissant des collines, en passant derrière les nuages... Des passages apparaissent et mènent au point d’orgue du jardin, celui d’où l’on découvre le tableau recomposé. Un tableau en mouvement, qui selon les heures, la météo et la fréquentation, n’offre jamais la même image. Un choix de fleurs parfumées et de matériaux bruts éveillent la vue, l’odeur et le toucher. Dans ce jardin labyrinthique, on pourra jouer à cache-cache et tenter de trouver le point précis où une anamorphose apparaîtra pour s’amuser une dernière fois avec notre perception de l’espace.

plan du jardin

élévations

JA RDI

U N

C o n c o u r s

d e s

T A B L E A U j a r d i n s

d e

C h a u m o n t

2 0 1 3

JA RDI


coupe projet

l’Hôpital Ste Marguerite // un nouvel hôpital dans la ville, une nouvelle cour dans l’hôpital.

( étude dans le cadre d’un atelier pédagogique regional // ensp // assistance publique des hôpitaux de Marseille // ville de Marseille ) SITUATION Dans le cadre de Marseille Provence 2013, La Direction des affaires culturelles de l’Assistance Publique des Hopitaux de Marseille a ouvert un grand projet culturel au sein des centres de soin. Le projet Santé e(s)t culture(s) décline un programme culturel ambitieux en plaçant le partenariat au coeur de sa démarche. Dans ce cadre, l’école nationale superieure du paysage était appellée à mener un projet autour de l’aménagement de la cour de l’Hôpital Ste-Marguerite. COMMANDE Imaginer et réaliser un jardin sur l’ancien dessin de la cour de l’hôpital en reunissant patients, personnel hospitalier, service culturel de l’Aphm et étudiants infirmiers. Le jardin devait être composé d’un espace scénique pour des manifestations culturelles ainsi que de multiples lieux de pauses intimes pour que patients et visiteurs s’y sentent bien. PROJET Mise en place de réunions régulières pour définir ensemble le dessin du projet qui fut finalisé autour d’une maquette modulable. Le jardin se compose de quatre ambiances ( solarium / potager / verger / petit bois ) offrant chacune un espace ouvert permettant la mise en place de spectacles et autres manifestations. Dans un souci d’entretien et de facilité de mise en oeuvre, le jardin est formé de ‘bandes plantées’ de 2,50 mètres alternant avec des ‘bandes fauchées’ destinées au repos dans l’herbe... Deux semaines de chantier furent necessaires à l’élaboration du jardin. Une vingtaine de personnes ont participé chaque jour et, parmis eux, patients, personnel hospitalier, service culturel de l’Aphm, étudiants infirmiers, étudiants ensp... le jardin aujourd’hui plan masse

JA RDI

coupe projet

JA RDI


L’Espace public Toulonnais // exposition / ( café culture le mesclun / ville de Toulon )

+

+


Plan de table // Plugin / concours de mobilier urbain de la Défense ( 2013 / Bloc paysage ) plan de l’aménagement

s’installer sous les arbres

s’asseoir, s’attabler, s’accouder

+

+

Profile for confortini vincent

Portfolio v confortini  

Portfolio v confortini  

Advertisement