Page 45

Les travaux de terrassement pharaoniques pour la création du Lac d’irrigation de la Prade qui deviendra un lac essentiellement de loisirs (1980-1981). Source : Revue Contact n° 55-56

Le lac de la Prade a trouvé très rapidement des fonctions de loisirs puis au fur et à mesure une fonction écologique. Comme nous l’avons évoqué dans la première partie, il n’est aujourd’hui utilisé pratiquement plus que pour ces fonctions. La fonction initiale d’alimentation en eau pour l’irrigation des cultures à été très largement abandonnée notamment par une reprise de l’élevage de la race bovine Bazadaise à la même période.

4.2 - le programme de sauvegarde et le plan de relance de la Bazadaise. A la vue du risque de la perte d’un héritage naturel et culturel que représente la race Bazadaise, le docteur Marcel Martin sous son mandat de maire de Bazas jusqu’en 1971 avait déjà commencé à promouvoir la race Bazadaise. Il avait organisé de nombreux concours pour la race et créé une «régie municipale d’exploitation agricole du centre d’élevage de la race bovine Bazadaise», un abattoir et un lycée agricole. Cette régie qui n’était rien d’autre qu’une ferme municipale avait pour objectif de multiplier les bovins de race pure Bazadaise et de réaliser diverses démonstrations d’innovations agricoles (bâtiments, culture des fourrages et alimentation du bétail). C’est par cette ferme municipale que l’ensilage fît son apparition dans le Bazadais. Mais tous ces travaux traduisaient une volonté de faire rayonner Bazas et sa race bovine.

En 1971, le Label Rouge «Veau élevé sous la mère» est créé. Celui-ci devient une forte valorisation à l’échelle nationale de nombreuses races bovines et notamment de la Bazadaise. Pour la réalisation de ce produit de qualité, le veau doit téter aux pis de sa mère ou de vaches nourrices. Aussi, cette production incite nécessairement les éleveurs à se doter d’un grand nombre de prairies et pâtures mais aussi de vaches nourrices bonnes productrices de lait comme la Normande. Cependant, on ne peut pas considérer ce label comme un outil visant à redynamiser l’élevage en Bazadais car celui-ci, est bien la création d’une filière économique ayant impacté le territoire Bazadais.

Aire de production du Label Rouge «Veau élevé sous la mère».

Source : Association Veau sous la mère

45

Profile for Vincent Collard

100 ans de Paysage - LE BAZADAIS - Vincent COLLARD  

Du développement d'une filière bovine "La Bazadaise", au paysage de son berceau _ 2016

100 ans de Paysage - LE BAZADAIS - Vincent COLLARD  

Du développement d'une filière bovine "La Bazadaise", au paysage de son berceau _ 2016

Advertisement