Page 38

2.4 - Synthèse du paysage bazadais à la moitié du XX° siècle. Nous avons pu remarquer que le Bazadais, déjà à la moitié du XX° siècle, était un territoire de polyculture-élevage. A cette époque, le paysage était façonné par le métayage, par une juste connaissance du terroir et par une agriculture de subsistance. Aussi, l’agriculture d’autosuffisance dessinait un paysage complexe mais organisé selon des facteurs naturels déterminants (richesse du sol, hydromorphie, relief, exposition...). Nous avons donc vu que la majorité des cultures et élevages se faisait sur les plateaux sous la forme, la plupart du temps, de fines parcelles de céréales bordées de fruitiers et/ou de vignes. Des parcelles plus grandes de tabac, de vignes, de pâtures ou boisées pouvaient aussi prendre place sur les plateaux. Les coteaux et fonds de vallons pouvaient eux aussi être utilisés pour la culture de céréales ou l’élevage même si les conditions étaient souvent moins appropriées. Même si la Bazadaise était déjà reconnue comme fabuleux animal de trait ou pour ses qualités gustatives et qu’elle tenait une place importante dans la société paysanne du XIX° siècle en terme de commerce avec les départements limitrophes, c’est à cette époque, qu’elle acquière sa notoriété nationale. Certes, elle était déjà source de fierté pour les cultivateurs bazadais. Mais c’est avec la création du Herd-book en 1896 que celle-ci est reconnue et officialisée à l’échelle nationale. C’est par cet outil, que celle-ci connaitra un réel engouement, qui fera d’elle plus tard, la renommée du territoire bazadais. Cependant avec la mécanisation de l’agriculture à la moitié du XX° siècle qui a bouleversé les paysages de France, comment le paysage Bazadais - alors que la Bazadaise vient seulement d’être officialisée - subit-il la révolution mécanique?

Champ de tabac sur sols sableux

Champ de tabac sur sols sableux Boisement mixte

Pâtures en fond de vallon

Céréales de printemps en fond de vallon

Cultures en joualles

Vignes Cultures en joualles Pâture près de la ferme

Pâture près de la ferme

En 1945, le Bazadais est déjà un paysage de polyculture-élevage façonné par une société métayère et une agriculture d’autosuffissance : situation près de St Côme et du futur emplacement du Lac de la Prade.

1KM 38

Cultures en joualles

ST CÔME

Pâture près de la ferme

Profile for Vincent Collard

100 ans de Paysage - LE BAZADAIS - Vincent COLLARD  

Du développement d'une filière bovine "La Bazadaise", au paysage de son berceau _ 2016

100 ans de Paysage - LE BAZADAIS - Vincent COLLARD  

Du développement d'une filière bovine "La Bazadaise", au paysage de son berceau _ 2016

Advertisement