Issuu on Google+

inmédiats Innovation • Médiation • Territoires

Conférence nationale de lancement Jeudi 2 février 2012

Cap Sciences, Espace des sciences, La Casemate, Relais d'sciences, Science Animation et Universcience.


Communiqué

INMÉDIATS

La culture scientifique passe en mode numérique ! Lauréat du Programme des Investissements d'Avenir, Inmédiats souhaite rendre la recherche et l'innovation accessible au plus grand nombre grâce à de nouveaux outils numériques. Avec 30 millions d'euros investis sur 5 ans, Inmédiats est le plus ambitieux programme dédié au développement de la culture scientifique et à l'égalité des chances Le programme Inmédiats est porté par un consortium de 6 centres de sciences régionaux : Cap Sciences (Bordeaux Aquitaine), l'Espace des Sciences (Rennes Bretagne), La Casemate (Grenoble Agglomération), Relais d'sciences (Caen Basse-Normandie), Science Animation (Toulouse Midi-Pyrénées) et Universcience (Paris Île-de-France). Ce programme inédit a pour objectif de renforcer l'égalité des chances dans l'accès aux sciences et techniques, notamment pour les 15-25 ans. Il propose pour cela de développer et d'expérimenter de nouveaux outils de médiation culturelle exploitant le potentiel des nouvelles technologies numériques.

Nouveaux espaces de médiation

Contenus et Services numériques

Évaluation et Dissémination

Living Lab (Relais d'sciences)

Navinum/SciencesOnaute (Cap Sciences)

Évaluation (La Casemate)

Fab Lab (Science Animation)

Réseau Social Territorial (La Casemate)

Dissémination (Cap Sciences)

MédiaMobile (Science Animation)

Mondes virtuels (Espace des sciences)

Studio numérique (Espace des sciences)

Serious Games (Universcience)

Le programme propose 10 projets répartis en 3 axes : la mise en place d'équipement structurants, la création de contenus et de services numériques innovants, l'évaluation et la diffusion des outils. Les outils développés seront progressivement généralisés et intégrés au fonctionnement des centres, de leurs partenaires et de leurs réseaux. Les 15 millions d'euros obtenus au titre du Programme des Investissements d’Avenir en complément des financements issus des territoires permettent aujourd’hui de débuter un programme global de 30 millions d’euros sur 5 ans. Inmédiats est ainsi le plus important programme dédié au développement de la culture scientifique et à l’égalité des chances. Inmédiats sera officiellement lancé le 2 février 2012 lors d’une conférence nationale organisée en simultané à Bordeaux, Caen, Grenoble et Paris. Plus d'informations : www.inmediats.fr

3


4


le Projet

LE PROJET

Le numérique pour les publics Le programme Inmédiats vise à réduire les distances sociales, culturelles et territoriales dans la diffusion des sciences et techniques en créant des modes d’accès innovants pour les publics empêchés ou éloignés de la culture. Il propose pour cela de développer et d’expérimenter de nouveaux outils de médiation faisant appel aux technologies numériques Le public au cœur des projets Une attention particulière pour les 15-25 ans Le projet Inmédiats poursuivra et développera l’action menée par les partenaires auprès de leurs publics traditionnels (jeunes, familles, élus, industriels, amateurs ou spécialistes). Néanmoins, le consortium a choisi de privilégier les publics habituellement éloignés, et notamment les 15-25 ans. Entre désintérêt pour les sciences et véritable engouement pour les nouvelles technologies, les 15-25 ans constituent le cœur de cible du projet. Inmédiats entre ainsi dans le cadre de la politique de la Ville, permettant de contribuer à une action d’éducation, d’éveil culturel, scientifique et technique, et de sensibilisation à la conscience citoyenne.

Grâce à la mise au point et au déploiement de nouveaux outils, d’abord entre les membres de ce consortium puis vers les partenaires territoriaux, Inmediats vise donc plus spécifiquement les publics peu spontanément enclins à fréquenter et à explorer des contenus scientifiques, techniques ou industriels malgré leur relation familière avec le numérique. Le consortium, par ses actions, vise à réduire une quadruple distance : • distance géographique : Les technologies numériques établissent une égalité d’accès à la culture scientifique, quel que soit le point d’accès sur les territoires, • distance culturelle : les médias numériques proposés sont totalement en phase avec les usages et les pratiques des 15-25 ans qui constituent la principale cible visée en termes d’éclairages et d’informations sur les techniques, l’industrie, les formations et métiers technologiques,

5


le Projet

• distance sociale : les médias proposés changent la réalité concrète et l’environnement des centres de science traditionnels, en proposant aux 15-25 ans une relation à la connaissance plus directe, plus autonome et plus responsable, • distance de genre : les contextes et scénarios utilisés par les médias numériques veilleront à mettre en avant et à valoriser la présence des filles dans les expériences de visite et les métiers.

La mise en oeuvre d’un nouveau rapport au public Au-delà de l’approche classique de typologie des publics par classe d’âges, niveau de formation et catégorie socioprofessionnelle, le projet Inmédiats s’intéressera aux motivations premières des utilisateurs : un angle utile pour mieux concevoir, distribuer, communiquer les offres culturelles, jusqu’à l’idée de co-concevoir ces offres avec les publics. Inmediats sera conçu comme une multiplateforme permettant à des individus : • de répondre à leur besoin d’accès à la connaissance, • d’échanger des contenus, des pratiques en fonction de leurs affinités, et de leurs motivations. Inmédiats s’inspirera des modes de conception, de réalisation et de diffusion mise en oeuvre par les communautés "open source" dans le domaine du logiciel et des réseaux collaboratifs. L’ambition d'Inmédiats est de porter ces méthodes et manières de voir dans le monde des objets physiques et tout particulièrement dans celui de la culture scientifique et de l’innovation. Distants Explorateurs Facilitateurs Contributeurs

Pro-am

Cinq catégories de publics sont définies : • Les distants : ils s’intéressent peu à la culture scientifique et technique. Il faudra aller chercher. • Les explorateurs : curieux avant tout, ils sont susceptibles de venir dans les lieux de culture scientifique et technique pour "visiter", ils n’ont pas de centre d'intérêts spécifiques. • Les facilitateurs : ils viennent pour accompagner et satisfaire d'autres personnes (amis, enfants...). • Les contributeurs : à la recherche d'une expérience, ils veulent "faire", participer, contribuer, créer, … • Les professionnels : les chercheurs, les acteurs de la culture scientifique et technique, les médiateurs, les enseignants, les artistes... Ils veulent concevoir des outils de médiation, préparer une animation, diffuser leur connaissance, gérer une communauté d’utilisateurs. L’objectif d'Inmédiats est de créer des communautés d’utilisateurs, les "scienceOnautes", utilisateurs acteurs de leurs démarches d’acquisition et de partage de leur savoir. L’animation de ces communautés visera à favoriser les trajectoires individuelles et collectives : encourager les "distants" à devenir pro et/ou amateurs (pro-am). Tous les investissements regroupés dans Inmédiats visent la réalisation concrète de ce nouveau rapport au public.

6


Trois axes structurants Le consortium investira le champ de l'éducation informelle ainsi que de la médiation culturelle et scientifique au moyen de dispositifs innovants. Ces dispositifs ont pour objectif de mettre les médiateurs en contact avec les publics peu concernés par la fréquentation des centres culturels. Les outils privilégiés correspondent aux pratiques culturelles actuelles, mais permettent aussi d’explorer d’autres formes de rencontres avec le public. Seront conçus et développés des dispositifs plus spécialement destinés aux enseignants, tuteurs des internats d’excellence, membres de la communauté scientifique (enseignants-chercheurs, doctorants, etc.), animateurs et médiateurs culturels, dans les centres de culture scientifique mais aussi dans les autres structures d’animation culturelle et sociale. Les trois axes de projet déployés dans Inmediats s’articulent autour de : • De nouveaux espaces de médiation Création de nouveaux lieux de rencontre (fixes ou itinérants) avec les publics basés sur l’élaboration de nouveaux types de ressources numériques et de nouvelles interfaces numériques (réalité virtuelle et augmentée, holographie 3D, motion capture, immersion, etc.). • Des outils numériques innovants Services numériques collaboratifs offrant des ressources et des retours d’expériences professionnelles et permettant la co-construction avec les différentes communautés d’utilisateurs (professionnels, partenaires et les publics…) création de contenus numériques ou process de médiation innovants, pour toucher de nouveaux publics et pour le suivi des utilisateurs (lien entre physique et virtuel, avatars, serious games, applications et comportements liés à la mobilité, intégration aux réseaux sociaux, etc.). • Des expérimentations évaluées et partagées Toutes les innovations et expérimentations mises en oeuvre sur tous les territoires couverts dans Inmédiats seront évaluées, analysées, formalisées afin d'être transférées à l'échelle nationale et internationale. De plus, les partenaires du consortium souhaitent questionner et partager leur retour d'expérience à travers la mise en oeuvre d'un séminaire annuel réflexif d'accompagnement pendant toute la durée du projet.

De nouveaux espaces de médiation Le consortium va développer les outils nécessaires à la création, la production, la diffusion et l’évaluation de la médiation numérique pour les territoires. Afin de valider l’utilisation des outils et d’éprouver les équipements à grande échelle, des phases de test seront nécessaires. Plusieurs formes d’aménagement ou d’usages seront testées en parallèle avant généralisation et mise en réseau. Living Lab Un Living Lab permet de tester "grandeur nature" des services, des outils ou des usages nouveaux sur des panels d’utilisateurs. Cette démarche vise à créer un nouveau rapport à l’innovation en impliquant les utilisateurs dès le début de la conception de produits ou méthodes, et de rendre le public acteur dans l’amélioration et même dans l’innovation des produits et des services.

7


le Projet

Il existe actuellement 250 Living Labs dont 25 en France, avec des environnements et des objectifs divers. L'association européenne ENoLL (European Network of Living Labs), réunit un certain nombre de Living Labs labellisés. Dans Inmediats, plusieurs formes d’utilisation de Living Labs seront testées : espace dédié, intégration dans un espace social et convivial ou même à l’intérieur d’une action de médiation, l’idée étant de développer des démarches d’innovation ouverte. Les Living Labs Inmédiats, coordonnés par Relais d'sciences, font le choix de s’inscrire dans la démarche de labellisation du réseau européen ENoLL afin d'intégrer une dynamique d’échange, de dissémination et de mutualisation internationale forte. Fab Lab Un Fab Lab est un atelier de prototypage rapide d'objets physiques, intelligents ou non. Dans ce lieu, le public, quelque soit son niveau de connaissances, vient expérimenter, apprendre ou fabriquer par lui-même tous types d'objets à l’unité (prototype technique, meuble, objet artistique ou design, objet interactif, etc). Le Fab Lab renouvelle le regard porté sur la pratique de la technique et de la technologie. Il améliore le partage des connaissances, des compétences et des moyens de fabrication, et privilégie l’expérimentation et la créativité.

Les FabLabs d'Inmédiats font le choix de s’inscrire dans la démarche de labellisation du réseau mondial des Fab Labs initié par le MIT5, impliquant une mise en réseau des Fab Labs, à la fois en terme de diffusion des productions et des procédés de fabrication élaborés, et en termes d’organisation par visioconférence. Science Animation, appuyé par Artilect, sera le référent pour les Fab Labs dans le projet Inmédiats. Médiamobile Afin de toucher un plus large public, notamment les publics ayant des contraintes matérielles, économique ou géographique, le consortium mettra en place des véhicules spécialement aménagés, avec des espaces d’expérimentation et de diffusion d’outils de culture scientifique. Ces véhicules, les Médiamobiles, seront susceptibles d’aller au plus près des populations et dans des espaces faiblement ou pas aménagés. En fonction des publics cibles, le Médiamobile pourra être installé dans un établissement d’enseignement ou de formation, sur une place de village, dans un quartier... mais aussi dans les internats d’excellence où il serait intégré à des animations spécifiques. Le Médiamobile est un outil itinérant innovant, une "semi-remorque” polyvalente constituée d’un plateau entièrement modulable. Ce dispositif mobile de diffusion et de production des savoirs met la connaissance à la portée de tous les territoires, en levant les obstacles à l’itinérance (coûts d’installation, besoin de salles, etc.). Il est équipé des technologies numériques nécessaires à la présentation de dispositifs de médiation et intègre tous les moyens de production et de diffusion participatifs pour permettre la réalisation de contenus avec le public. Il est mis à la disposition de tous les acteurs souhaitant présenter sur tout le territoire des dispositifs de médiation numérique. Dans le cadre du projet Inmédiats, Science Animation, fort de ses 22 ans d’expérience dans la gestion de l’itinérance sera le référent pour la dimension itinérance MédiaMobile.

8


Studio Le son, la vidéo et les productions multimédias numériques sont au cœur des nouveaux partages de l’information et des connaissances. Lieu de production et de captation, le Studio permet à chaque centre ou partenaire de créer et de diffuser tout type de support multimédia. Le Studio Inmédiats permet ainsi de faire évoluer les pratiques professionnelles des centres (convergence numérique dans la médiation, journalisme, édition, animation, webmaster, etc.) et de tester des formules de coréalisation à contenus scientifiques et techniques avec des publics ciblés (15- 25 ans). L’Espace des Sciences sera le référent pour le volet Studio numérique du projet Inmediats.

Des outils numériques innovants L’un des enjeux du programme est la création d’outils numériques adaptés aux nouvelles pratiques sociales engendrées par l’évolution des TIC en vue de favoriser une meilleure approche culturelle et éducative de la science. Navinum & sciencesOnautes Navinum est une technologie mise au point pour apporter de nouveaux services numériques aux visiteurs d’expositions. Ce dispositif permet de nouer une véritable relation avec chaque visiteur, en gardant le contact avec lui au-delà de sa visite. Navinum repose sur un système de gestion de données distinguant : • une base de données "contenus" dans laquelle sont stockés les éléments de l’exposition dans des formats numériques compatibles avec une diffusion "full web", • une base de données "visiteurs" dans laquelle sont créés les comptes personnels des visiteurs, • un système d’identification et de personnalisation (gestion de profils) permettant, grâce à la technologie RFID, d’offrir aux visiteurs des contenus personnalisés et de pouvoir restituer leurs parcours, • un système de dialogue entre la base de données "visiteurs" et la base de données "contenus", via le programme "navinum" et l’espace dédié aux "scienceOnautes". Les données recueillies peuvent faire l’objet d’un traitement statistique intégré : observatoire des publics, sondage en direct et en temps réel et clôture d’une séquence d’exposition et préparation d’une nouvelle. Visites physique et virtuelle se complètent dans une relation continue avec le visiteur. Dans l’univers d’éducation informelle proposé par les centres de science, le visiteur devient ainsi un "scienceOnaute".

9


le Projet

À cette communauté des scienceOnautes est proposée une interface de navigation expérimentale, immersive et innovante. Au service de la visite d’expositions, elle suggère des scénarios de visite prédéfinis en fonction des profils des scienceOnautes. Elle permet au visiteur physique ou virtuel de retrouver ses scores et de les améliorer ainsi que de laisser des commentaires et partager des contenus. En fonction de ses affinités, le scienceOnaute pourra ainsi naviguer dans les médias proposés par les organisateurs, écrire ses propres scénarios de visite et les partager avec la communauté des sciencesOnautes. En tant que concepteur et développeur du système Navinum/SciencesOnaute, Cap Sciences sera le référent de ce dispositif pour le consortium Inmediats. Plateforme web territorial/réseau social CSTI Terme emprunté au monde de l’innovation et du développement économique, une plateforme territoriale est un dispositif de proximité qui vise, de façon générale, à favoriser la mise en cohérence des ressources numériques (interventions, contenus, services....) des acteurs du territoire, en mobilisant l’ensemble des acteurs et partenaires. La mise en œuvre de ces plateformes s’effectue d’une part par le développement d’une infrastructure web facilitant l’accès aux services et aux informations à toutes les parties prenantes du territoire et, d’autre part, par la mise en œuvre de programmes d’animation des acteurs. Dans le programme Inmediats, développement web et animation de réseau sont pilotés par les centres de science de chaque territoire. Techniquement, une plateforme numérique territoriale comprend les principales fonctionnalités suivantes : base de données et moteurs de recherche (par mot-clé, par annuaire, par géolocalisation, sémantique), accès direct aux ressources et contenus numériques (textes et vidéos d’exposition, fiches et guides pédagogiques, jeux en ligne, expos et mondes virtuels, etc.), réseau social, outils logiciels de travail coopératif et de coproduction, remixage, réécriture de contenus, web TV et programmes éditorialisés. Dans son rôle de référent, le CCSTI Grenoble s’impliquera auprès des partenaires du consortium dans le suivi, la coordination et l’évaluation des plateformes numériques territoriales qui seront mises en œuvre. Mondes virtuels Le développement des mondes virtuels persistants fait apparaître un potentiel d’usages inédits pour les acteurs de la CST. Dans ce domaine, qui cherche à lier territoires réels et virtuels, il s’agit d’exploiter les capacités des plates-formes de production d’univers 3D personnalisables pour construire les préfigurations des CyberTerritoires de la CST de demain. Le but est de créer un lieu d’exploration et d'expérimentation dans les univers persistants pour imaginer et réaliser des dispositifs de médiation culturelle et scientifique. Au niveau technique, cette application s’appuie sur 4 principes forts : la géolocalisation, la réalité virtuelle, la réalité augmentée et le “continuum” visite.

Dans son rôle de référent, l’Espace des sciences de Rennes apporte son expérience et ses réseaux (Orange Lab, Cité des télécoms, Cantine numérique, etc.) au reste du consortium. Il s’impliquera auprès des partenaires du consortium dans le suivi, la coordination et l’évaluation.

10


Serious Games Le Serious Game est un média émergent en France, qui s’appuie sur les ressorts ludiques et sur les technologies du jeu vidéo pour toucher le public sur des enjeux sérieux, avec des objectifs qui vont clairement au-delà du seul divertissement. Le serious game semble tout particulièrement efficace pour le public des 12-25 ans, qui a une grande pratique du jeu vidéo de loisirs et encore davantage pour les jeunes qui éprouvent certaines difficultés avec les outils et méthodes pédagogiques classiques. Le serious game semble en effet particulièrement pertinent pour la sensibilisation scientifique des jeunes, les technologies 3D facilitant la compréhension de l’infiniment petit et de l’infiniment grand. Les différents acteurs du consortium ont en commun d’être tous impliqués sur l’utilisation des serious game pour le développement de la culture scientifique et technique. Plusieurs jeux ont été ou sont en cours de réalisation, tels que Clim’way, Neurojeu, Food’n me. Ils souhaitent aujourd’hui mutualiser leur expérience. Les partenaires du projet Inmediats veulent pour l’avenir investir ce champ spécifique, appliquant les ressorts du serious game à la médiation scientifique afin de susciter l’intérêt et le goût pour les disciplines et le raisonnement scientifiques, particulièrement auprès d’un public d’adolescents, publics traditionnellement les moins représentés parmi les visiteurs des centres de science. Universcience, référent pour le projet Serious Games, apporte son expérience et une équipe de spécialistes du domaine.

Des expérimentations évaluées et partagées Les évaluations et la gouvernance des membres du consortium engendrent une structuration en réseau. L’originalité et la qualité développées dans les méthodes, dans les outils pédagogiques et techniques, les publics visés, les mesures de l’impact social et environnemental, les mises en place et la consolidation de partenariats, de réseaux, en accord avec les besoins et les demandes des territoires assurent au projet Inmediats une garantie de transférabilité vers d’autres acteurs. Études des publics, évaluations concertées Un système de coordination et de consolidation des études et de public et autres évaluations quantitatives ou qualitatives sera mis en place par le consortium Inmediats. Les modes de reporting et des points d’observation seront directement intégrées aux actions engagées au plan territorial, ainsi chaque partenaire est responsable de la mise en oeuvre des études de publics et des évaluations concernant les actions qu’il pilote sur son territoire. Parallèlement, ces actions feront l’objet d’une évaluation transversale nationale, par une coordination des protocoles et méthodes choisis, permettant d’évaluer leurs impacts et leurs retombées. Cette mutualisation sera assurée par le CCSTI Grenoble, en étroite collaboration avec les laboratoires de recherche en SHS impliqués dans ces études, et les membres du consortium Inmediats et leurs partenaires. Les critères et protocoles d’enquête s’appuieront notamment sur les indicateurs et résultats attendus tels que définis dans la section suivante consacrée aux "Résultats attendus et indicateurs". Dissémination En matière d’échange de bonnes pratiques, le consortium propose : • Une mise en avant d’outils transférables entre les centres, • Une veille culturelle et technologique (France et étranger),

11


le Projet

• La publication d’études d’usage (par des laboratoires de Recherche) et d’études de public (par des laboratoires ou des Centres), • Les transferts de produits et services vers d’autres acteurs de la culture scientifique technique et industrielle .

12


le Consortium

LE CONSORTIUM

Une dynamique nationale issue des territoires Inmédiats est porté par 6 centres de sciences régionaux : Cap Sciences, l’Espace des sciences, La Casemate, Relais d’sciences, Science Animation et Universcience. La diversité des situations, des publics et des territoires touchés par leurs actions est l’atout premier de ce programme Présentation du consortium Caractéristiques des centres • Inscription au Contrat de projets Etat-Région (CPER), • Labellisation "Science et Culture, Innovation" par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, • Action généraliste, sans limitation de thématique ni de type d’action in situ, en itinérance, en ligne, • Reconnaissance sur leurs territoires (région) et un partenariat fort avec les collectivités territoriales, • Capacité à mobiliser l’ensemble des acteurs locaux de la culture scientifique et de l’économie créative (milieux artistiques, designers, …). • Adossement au monde de la recherche et de l’éducation • Relation avec le tissu industriel (en particulier les entreprises du Numérique) • Lien avec les réseaux nationaux et européens : toutes les structures sont membres de l’AMCSTI (fédération nationale des musées et centres de culture scientifique technique et industrielle), d’ECSITE (réseau européen des centres de science). • Lien fort avec les technologies numériques : 5 des structures du consortium sont implantées dans des Villes leader pour le sans contact mobile (Bordeaux, Caen, Paris, Rennes, Toulouse).

Ressources du consortium • Des bâtiments ouverts aux publics avec une programmation de culture scientifique et technique, • Des équipements portés par des acteurs reconnus au plan territorial depuis au moins 5 ans et à rayonnement au moins régional, • Une triple compétence : créer, produire, éditer et diffuser, avec une longue expérience de partenariats et de coproductions nationales et internationales, • Un rôle structurant dans l’animation culturelle d’un territoire, via un réseau construisant et consolidant les solidarités au sein de chaque région et entre centres, • Un engagement des collectivités locales, territoriales et de l’Etat garantissant le fonctionnement récurrent de tels équipements (stabilité, continuité de l’action, reconnaissance).

13


le Consortium

Les 6 centres de science sont insérés dans des réseaux inter et intra- régionaux, auxquels participent des structures et des services d’action culturelle de proximité. Le projet intègre donc la dimension de dissémination des moyens dans les territoires via ces réseaux, en relation avec les outils proposés par Universcience.

Objectifs Les membres du consortium Inmediats partagent la même perception sur les enjeux de ce projet : • enjeu intra-régional : capacité à diffuser les savoir-faire et outils dans les réseaux territoriaux (dissémination à l’échelle régionale), • enjeu national : capacité à partager les savoir-faire, les outils avec les grands centres nationaux (dissémination à l’échelle nationale et européenne). Les objectifs du consortium sont multiples et répondent à plusieurs niveaux d’exigence : • Promouvoir l’égalité des chances dans l’accès au savoir. • Expérimenter et promouvoir l’innovation dans la médiation dans et entre les régions. • Promouvoir de nouveaux usages des technologies pour l’éducation, la créativité et l’innovation sociale. • Développer des modes de conception, de création, calqués sur le fonctionnement des réseaux sociaux (Centres de Sciences nouvelle génération interconnectés). • Permettre aux acteurs de la CST de travailler ensemble sur des projets innovants. • Créer des outils adaptés aux réalités des territoires. • Faire émerger des dispositifs innovants, tant sur les méthodes que sur les contenus, les réaliser et les évaluer. • Mesurer et évaluer l’impact sur les publics éloignés.

Cap Sciences, coordinateur du consortium Cap Sciences a été choisi par les membres du consortium comme coordinateur-gestionnaire du projet Inmediats, pour les raisons suivantes : • Expérience en montage de projet et ingénierie culturelle : Une expertise en assistance à maîtrise d’ouvrage dont le concept de centre de science nouvelle génération dans le Quartier des sciences de Toulouse intégrant le nouveau lieu de Science Animation, • Expérience dans la mise en oeuvre de technologies numériques Programme cap-sciences.num de recherche-développement sur le passage à l’économie numérique et l’intégration du numérique dans les expositions, l’édition, le déploiement de sites d’information –studio cap sciences, info sciences aquitaine, etc. • Expérience en co-production et réalisation d’expositions nationales : GDF SUEZ, ADEME, INSERM, etc ; • Expérience dans le domaine des expositions virtuelles et des serious games 6 expositions et le jeu Clim’way, créés et mis en ligne depuis 2005. • Expérience dans la mise en place de coopération industrierecherche- culture pour la diffusion de la culture scientifique et technique, via une Galerie Industrie & Recherche, • Création du réseau "Côté sciences", espaces de ressources et de médiation dédiés aux quartiers en rénovation urbaine ou en zone rurale, • Expérience confirmée de coproduction et de travail en commun (mode bilatéral ou multilatéral) avec chacun des membres du consortium. Cap Sciences, centre de culture scientifique, technique et industrielle Bordeaux-Aquitaine, a été créé en 1994 à Bordeaux. Situé quai de Bacalan, le Hangar 20 est un lieu dédié à la culture scientifique sous toutes ses formes : éducation, culture, tourisme, développement économique, loisirs, développement durable, etc.

14


le Consortium et ses partenaires

INMÉDIATS

Un projet collaboratif Bordeaux Aquitaine

Caen Basse-Normandie

Grenoble Agglomération

Paris Île-de-France

Rennes Bretagne

Toulouse Midi-Pyrénées

15


contact presse Cap Sciences Mme Emilie Gouet-Billet Hangar 20 - Quai Bacalan 33300 Bordeaux TĂŠl. : 05 57 85 51 39 Courriel : e.gouet@cap-sciences.net


Dossier de presse Inmédiats