Page 1

citoyenne

Journal de la Ville de Villepinte

20

Salon l’Emploi

Oct.

de

de la

Formation et des

Métiers

octobre 2011

Villepinte

N°35


eDIto

Sur le front de l’emploi

L

a Municipalité, à travers ses actions au quotidien et les grands projets qu’elle porte, entend promouvoir un cadre de vie de qualité dans notre ville pour un toujours mieux-vivre ensemble : favoriser l’accueil des tout-petits avec l’ouverture d’une crèche multi-accueil dont les travaux ont déjà commencé, permettre à toutes et à tous l’accès aux équipements et services publics (voir page 7), aller vers plus de sécurité et de tranquillité publiques avec le déploiement de la vidéo-protection (voir article page 11)…

n Nelly Roland Iriberry Maire de Villepinte 1ère Vice-présidente de la Communauté d’agglomération Terres de France

Nous avons aussi pour ambition de nous attaquer à la délicate question de l’accès à l’emploi. Dans un contexte de crise économique, causée par les banques et les spéculateurs mais payée par les salariés, les chômeurs et les plus modestes, alors que l’Etat se désengage de ses missions (Pôle Emploi, MEIFE…), la Ville, à son échelle, a pris une initiative dans ce domaine avec la mise en place du Salon de l’Emploi, de la Formation et des Métiers, qui connaît cette année sa 2ème édition. Avec quelque 1200 visiteurs qui l’ont fréquenté l’année passée, nul doute que ce chiffre sera dépassé pour cette nouvelle édition.

Cette manifestation prend aujourd’hui une dimension intercommunale avec la participation de la Communauté d’agglomération Terres de France, comprenant les villes de Tremblay-en France, Sevran et Villepinte. Face aux graves répercussions de la crise boursière et financière sur l’emploi, notre action doit gagner en efficacité. Avec quelque 1700 entreprises installées sur son territoire, la Municipalité de Villepinte entend jouer pleinement son rôle d’intermédiaire et de facilitateur entre l’offre et la demande d’emploi, entre un tissu économique riche et les personnes à la recherche d’un travail. C'est aussi dans ce cadre que, au niveau de la CA Terres de France, dans nos discussions avec l’Etat sur le Grand Paris, j’insiste particulièrement sur la nécessité de développer la formation sur nos territoires pour que le développement économique du pôle de l’aéroport de Roissy profite d’abord à celles et ceux qui y vivent. En attendant, le Salon que nous organisons vise aussi à vous informer sur les formations existantes, mais aussi peut-être vous donner de nouvelles idées d’orientation, voire de réorientation professionnelle. La bataille sur le front de l’emploi nécessite l’investissement de tous les pouvoirs publics : à son niveau, la Municipalité de Villepinte répond à l’appel.

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

3


SoMMAIre octobre 2011 5

EDITO

6

8

3

10

ACTUALITE Salon de l’Emploi : « N’oubliez pas vos CV » Des équipements pour améliorer la qualité de vie Handicap : créer une ville pour tous Stationnement payant : rappel de la réglementation en vigueur Abords des écoles : installation de radars pédagogiques Inscriptions sur les listes électorales La Direction jeunesse recherche des bénévoles Entre les lignes et derrière les barreaux

11

5 à 10 5 6 7 8 8 9 9 10

CA BOUGE Vidéo-protection : 24 nouvelles caméras installées

11 à 13

CULTURE Zaz nous donne « de l’amour, de la joie, de la bonne humeur » La nature en petit et en grand Rendez-vous avec Rodrigue Norman

14 à 15 14

SPORT Loïc Riou, le hip-hop au top Terre de France Rugby : notre gotha de l’ovalie Meeting Christine Caron : jetons-nous à l’eau !

16 à 17 16 17 17

EN IMAGES Septembre à Villepinte Le Sanatorium leur a ouvert ses portes

18 à 20 18-19 20

HISTOIRE Villepinte d'hier et d'aujourd'hui

21

VILLEPINTE PRATIQUE Numéros utiles / Services Municipaux / Pharmacies de garde / Déchetterie / Etat-Civil / Ramassage des encombrants / Petites annonces / Permanences en Mairie principale / Infos du mois

22 à 23

EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES

24

COURRIER DES LECTEURS

26

AGENDA DE SEPTEMBRE

27

15 15

14

15

16 Villepinte Citoyenne - octobre 2011 - N° 35 Journal d’information de la ville de Villepinte Dépôt légal à parution - ISSB 1278-4052 Directeur de la publication : Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte Conception et réalisation : service communication - Mairie de Villepinte Rédacteur en chef : Delphine Ka Rédaction : Stéphane Fernandez, Adeline Capaldi, Charlène Massolin et Frédéric Sugnot A collaboré à ce numéro : service archives Photographies : service communication, Emilien Cancet, Mélanie Demarle PAO : Flore-Anne Morgant, Sophie Puch-Herrantz, et Claude Vitale Publicité : société Prest'action 01 56 49 10 00

Imprimerie Le Réveil de la Marne Numéro réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur un papier certifié PEFC.

4

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011


A lA UNe

ActU

EMPLOI

Cette année, cinquante-quatre stands seront installés pour guider au mieux les visiteurs.

Salon de l’Emploi : « N’oubliez pas vos CV » C’est inscrit partout sur les flyers de ce Salon de l’Emploi, de la Formation et des Métiers : n’oubliez pas vos CV ! Car ce sera l’occasion ou jamais d’en distribuer. Cette année, plus de vingt-huit entreprises et vingt-six organismes de formation et institutionnels seront regroupés pour guider au mieux les chercheurs d’emploi.

L’

événement, cette année, prend une dimension intercommunale, puisque Terres de France, la Communauté d’Agglomération (Sevran, Tremblay et Villepinte) a aidé activement la Direction de l’Economie et du Commerce de notre Ville pour l’organisation du Salon. Les cinquante-quatre stands seront répartis par pôle d’activité : transports, constructionbâtiment, tertiaire, défense-sécurité, santé-services aux personnes, commerce-grande distribution, hôtellerie/ restauration, métiers aéroportuaires, métiers de l’animation et du sport.

Créer son entreprise. Un pôle entreprenariat et création d’activité sera également mis en place. Des prestataires comme la MEIFE (la Maison de l’Emploi, de l’Insertion, de la Formation et de l’Entreprise) ou des associations comme l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique), qui aident les petites entreprises à trouver des micro-crédits, seront présents.

Espaces recrutements et démonstrations. Parmi les nouveautés, des sessions de recrutements de dix minutes sont prévues. Il s’agit d’entretiens rapides pour les employeurs qui souhaitent recruter immédiatement à des postes précis. Autre nouveauté notable : la mise en scène de certains métiers. Une initiative originale et décalée qui verra sur une scène divisée en trois espaces, des professionnels des métiers manuels (comme la coiffure, l’esthétique, la soudure, l’horticulture, etc...) faire une représentation visuelle pour montrer concrètement en quoi consiste leur profession. Tables rondes. Placée sous le thème de l’égalité des chances, cette édition prévoit également trois tables rondes (voir encadré) pour débattre et s’informer autour de ce sujet primordial. Une exposition sera aussi mise en place à l’entrée : des affiches pour expliquer de façon décalée (caricatures, bandes dessinées) et ludique (affiches explicatives, diagrammes avec

mots-clés, etc.) ce qu’est l’égalité des chances dans le monde du travail. Des ateliers préparatoires au Salon sont d’ores et déjà en place sur les trois villes de la Communauté d’Agglomération. Ils ont pour mission d’aider les chercheurs d’emploi. Toute personne intéressée peut s’inscrire auprès de son conseiller Emploi. n

Demandez le programme ! Le Salon de l’Emploi, de la Formation et des Métiers. Jeudi 20 octobre Espaces V Roger Lefort, Esplanade Aimé Césaire. De 9 h à 17 h 30 Trois tables rondes : 10 h – 11 h 30 : l’emploi concernant les personnes en situation de handicap 13 h 30 – 15 h : l’emploi et les seniors (plus de 45 ans) 15 h – 16 h 30 : l’accès à l’emploi des jeunes. Sessions de recrutements: 10 h 30 – 12 h ; 14 h – 15 h 30 ; 16 h 00 – 17 h 30

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

5


VIe locAle

TRAVAUX

ActU

Des équipements pour améliorer la qualité de vie Petite enfance, enfants, jeunes, musiciens, parents d’élèves : la Municipalité pense à tous les Villepintois et consacre d’importants efforts à des opérations de rénovation/reconstruction.

Déménagement l’Accueil de Loisirs Fontaine Mallet

Centre Culturel : travaux d’insonorisation Quatre salles de musique du Conservatoire à rayonnement régional de Villepinte, installé au Centre Culturel ont connu d’importants travaux d’insonorisation, pour un montant de plus de 20 000 €. Ces salles où sont pratiquées les percussions n’étaient pas suffisamment insonorisées, et cela pouvait créer une gêne pour les utilisateurs du Conservatoire.

L’accueil de Loisirs Sans Hébergement maternel Fontaine Mallet, reçoit depuis le mois de septembre les enfants de 3 à 6 ans dans les anciens locaux du Réseau d'Aide Spécialisée aux Elèves en Difficulté (RASED). La ville a injecté 23 794 €TTC afin de financer les travaux d’aménagement (création de salles, bureau de direction) et installation d'une nouvelle porte de secours. Le centre est habilité pour 60 enfants. A noter que les enfants inscrits dans les accueils périscolaires (avant et après l’école) seront accueillis sur cette nouvelle structure.

En bref... D’autres travaux ont eu lieu au cours des derniers mois : - Crèche Eugénie Cotton : réfection en totalité des sols - Crèche Marie Laurencin : mise en peinture totale des locaux - Centre administratif, bâtiment F : réfection des menuiseries extérieures - Installation du RASED Fontaine Mallet dans un des logements de fonction : remise en peinture et révision des fenêtres - Eclairage public : réfection de l'éclairage public quartier Mauriac et création d'un éclairage public entre le chemin de Savigny et l'école Langevin - Assainissement : redimensionnement du collecteur eaux pluviales rue Montceleux - Voirie : agrandissement du parking de l'école des Merisiers - Espaces verts : plantations autour de l'escalier d'accès à la passerelle A104

6

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

PIJ : des nouveaux locaux plus fonctionnels La configuration du Point Information Jeunesse (PIJ) n’était plus adaptée aux missions de la structure. Les locaux ont donc été entièrement réaménagés et un espace jusque-là inexploité a été intégré à la surface d’accueil. Cet agrandissement va permettre la création d’espaces de documentation et d’accès à l’informatique plus conviviaux. A noter que les horaires de la structure ont changé : lundi - mercredi – vendredi : 13h30 - 17h30 mardi - jeudi: 13h30 - 19h30


VIVRE ENSEMBLE

VIe locAle

ActU

Handicap : créer une ville pour tous La ville de Villepinte s’est fixée pour objectif de lutter contre toutes les formes d’exclusion sociales et toutes les discriminations, pour développer un « mieux vivre ensemble » et de nouvelles solidarités entre les citoyens. Elle est tout particulièrement sensible à la prise en compte globale des problématiques liées au handicap.

P

ourquoi utiliser le mot handicap qui pour beaucoup encore semble péjoratif et ne définit pas réellement la personne en situation de handicap comme des personnes à part entière ? Au Canada par exemple, c’est le terme « autrement capable » qui est utilisé. Cette expression, qui représente la réalité des possibilités des personnes, permet d’avoir un autre regard sur le handicap, ce à quoi est particulièrement attachée la ville de Villepinte.

Commission d’accessibilité. La Municipalité a créé en février 2011 la Commission Communale d’Accessibilité pour les Personnes en situation de Handicap (CCAPH). Celle-ci est composée de 73 personnes, représentantes des associations de personnes en situation de handicap, de la Municipalité, des partenaires de transports, de l’emploi, du handicap, de commerces, d’entreprises, des professionnels du Handicap et des Conseil de Quartiers. Les pouvoirs publics en instaurant la loi du 11 février 2005 succédant à celle du 30 juin 1975 ont donné une définition au terme accessibilité. « L’accessibilité permet l’autonomie et la participation des personnes ayant un handicap, en réduisant, voire en supprimant les discordances entre les capacités, les besoins et les souhaits d’une part, et les différentes composantes physiques, organisationnelles et culturelles de leur environnement d’autre part » explique Agnès Béraudias, chargée de mission handicap pour la ville. Accessibilité des lieux et des logements. La commission communale d’accessibilité possède des compétences obligatoires. En premier lieu, elle a pour objectif de dresser un constat de l’état d’accessibilité du cadre bâti existant, de la voirie publique et des transports et d’apporter des réponses. Ainsi, l’ensemble des écoles

Quelques évènements à retenir concernant le handicap : - Salon de l’Emploi, de la Formation et des Métiers le jeudi 20 octobre 2011 - Championnat Régional de natation handisport le dimanche 20 novembre 2011 - Téléthon les vendredi 2 et samedi 3 décembre 2011 - Integrathlon du mercredi 4 au dimanche 8 avril 2012

va être mis aux normes d’accessibilité. Tout prochainement, l’accès à la Médiathèque, à la piscine, à l’Hôtel de Ville et au Centre Administratif va être facilité pour les personnes déficientes visuelles. Du côté de la compagnie CIF, sur les cinq lignes de bus fonctionnant à Villepinte (1, 15, 39, 45 et 140) seule la ligne 15 n’est pas encore entièrement accessible, avec un taux d’équipement de 60 %. Concernant Veolia/TRA, un diagnostic est actuellement en cours. La Commission a également pour mission d’organiser le recensement de l’offre de logement accessible aux personnes en situation de handicap.

Intégration sociale et emploi. « Les élus, souligne Pierre Faguier, Maire Adjoint en charge de l’action Sociale, de la Solidarité et de la Santé, soucieux et sensibles aux problématiques du handicap ont souhaité étendre les champs d’action de la commission sur d’autres thématiques. » Une attention toute particulière est portée à la question de l’emploi. Ainsi, lors du Salon de l’Emploi, de la Formation et des Métiers, une table ronde sur l’accès à l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap va être organisée. Autres projets immédiats : l’organisation d’un petit déjeuner interentreprises sur le thème du handicap et la mise en place des dispositions pour le personnel municipal en situation de handicap. La Municipalité est également sensible à l’intégration

sociale. L’idée est de faciliter l’accès à la culture, aux différentes activités organisées par la ville, aux associations sportives. La Municipalité a pour volonté de multiplier les évènements destinés à la fois aux personnes valides et aux personnes en situation de handicap. Enfin, la ville propose aux personnes à mobilité réduite des accompagnements dans des véhicules adaptés. Ce service est géré par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) et permet aux utilisateurs de se rendre chez le médecin, à la bibliothèque, de faire des courses ou autres en fonction des besoins. Le CCAS propose également des animations collectives une fois par mois (sorties cinéma, restaurant, loto, jeux). n

Zoom... Association Rêve Bleu L’ Association Rêve Bleu est spécialisée dans les problématiques du handicap. Elle aide au traitement des dossiers (MDPH, Invalidité, Reconnaissance Travailleur Handicapé) ou de demande de toute autre aide. Elle vient de créer une amicale afin d’organiser des loisirs (sorties, repas etc...). Elle a un bureau au sein de l’hôpital intercommunal Robert Ballanger et organise une permanence uniquement sur rendez-vous au CCAS (centre administratif) le mardi matin de 9h à 12h. Tél. : 01 49 36 71 23 (poste 405) ou 06 14 87 66 07

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

7


VIe locAle

En bref... Chèques bacheliers La Municipalité récompense les bacheliers 2011 en leur offrant un chèque cadeau (30€ pour le bac, 10€ supplémentaires pour une mention), au cours d’une cérémonie qui se déroulera le 3 décembre de 9h à 13h salle Jacques Brel et présidée par Madame le Maire. Les bacheliers sont invités à se faire recenser au service enfance éducation, du 3 octobre jusqu’au samedi 26 novembre 2011, munis des pièces suivantes : pièce d’identité, justificatif de domicile, livret de famille, diplôme, relevé de notes ou attestation de réussite.

CIRCULATION

ActU

Thé dansant La Municipalité organise un thé dansant le dimanche 27 novembre de 14 à 18 h 30 aux Espaces V Roger Lefort. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire auprès du Service des Relations Publiques et du Protocole. Tél. : 01 41 52 53 00

Partenariat Siel Bleu

Brocante L’Union Commerciale de Villepinte organise une brocante au Parc de la Noue le dimanche 2 octobre. Rendezvous toute la journée pour faire de bonnes affaires !

Suite au réaménagement du pôle gare du Vert-Galant, il a été décidé de remplacer la zone bleue de stationnement par des zones payantes, afin de favoriser le stationnement des Villepintois en centreville. Rappelons que le stationnement payant est effectif depuis le 14 juin 2011 et comprend deux tarifications. Le tarif 1 est le même pour tous et concerne l’avenue de la Gare. Il est gratuit la première demiheure. Quant au tarif 2, il distingue les visiteurs des résidents et concerne toutes les rues adjacentes à l’avenue de la Gare. Seuls les résidents bénéficient d’un tarif préférentiel, en apposant derrière leur pare-brise un macaron délivré par la Police municipale. À signaler que le

Macaron de résident

Abords des écoles : installation de radars pédagogiques

Hommage à Nina Asensi L'ensemble de la Municipalité présente ses plus sincères condoléances à François Asensi, Député-Maire de Sevran, Tremblay-en France et Villepinte suite au décès de sa mère, Nina Asensi survenu le 31 août 2011. Née le 1er mai 1917 cette française d'origine espagnole, fut aux côtés de son époux Francisco Asensi une figure antifranquiste et une militante active de l'Espagne républicaine.

8

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

stationnement signalé au sol et par panneau pour les personnes handicapées ne bénéficie pas de gratuité. L’apposition de la carte GIG – GIC sur le tableau de bord rentre dans ce même critère. Enfin, il faut savoir que depuis le 1er août, le montant de l'amende forfaitaire pour certaines contraventions en matière d'arrêt et de stationnement est passé de 11 à 17 €.

Pour pouvoir bénéficier d’un macaron de résident par foyer, il faut demeurer dans la zone payante. Vous devez vous présenter à la Police municipale (3, place Jean Moulin) afin de remplir la demande de macaron. Il faut vous munir : - d’un justificatif de domicile - de l’avis de taxe d’habitation - d’une pièce d’identité Horaires d’ouverture de la Police municipale : Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h Tél : 01 41 52 10 20

SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Le CCAS s’associe avec le groupe associatif SIEL Bleu, acteur reconnu à l’échelle nationale pour ses actions de prévention via les activités physiques adaptées. Pour cela, l’atelier Un équilibre en bleu à domicile réalisé en partenariat avec l’entité DomiSIEL, a pour objet le maintien et l’amélioration des capacités physiques des personnes âgées mais aussi la lutte contre la dépendance et l’isolement social. Cet atelier, proposé gracieusement aux retraités Villepintois inscrits au CCAS, consiste à proposer plusieurs séances d’activités physiques adaptées aux capacités et problématiques du participant directement à son domicile, puis des séances collectives dans une salle mise à disposition par la Ville. Informations auprès du CCAS : 01 41 52 53 00.

Stationnement payant : rappel de la réglementation en vigueur

Parce que la sécurité de nos enfants est une priorité, la Municipalité a installé au début du mois de septembre des panneaux pédagogiques de signalement de vitesse aux abords de certaines écoles. Purement informatives, les informations de ces panneaux ont pour but de sensibiliser les automobilistes à leur vitesse réelle. Ainsi, lorsque vous arrivez

à leur hauteur, un écran affiche votre vitesse. Puis lorsque vous respectez la vitesse, un « merci » vous félicite et a contrario le message « trop vite » s’affiche si vous êtes au-dessus de la vitesse. Ces panneaux sont alimentés grâce à des capteurs photovoltaïques. Six panneaux ont d’ores et déjà été posés : un rue Danielle Casanova avant l'école Paul Langevin (à côté du Centre Technique Municipal), deux de chaque coté de la rue Nicolas Ledoux (pour l'école Marie Laurencin), un avenue de la République (avant la rue Manet), un avenue Charles de Gaulle, avant l'école du même nom et le dernier avenue Charlemagne.


RÉUSSITE SCOLAIRE

DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

VIe locAle

Inscriptions sur les listes électorales Toute demande d’inscription ou de modification sur la liste électorale doit être effectuée avant le 31 décembre 2011, dernier délai, pour être effective l’année suivante à compter du 1er mars. Les prochaines élections auront lieu les dimanches 22 avril et 6 mai 2012 pour les présidentielles et les dimanches 10 et 17 juin 2012 pour les législatives. Si vous venez d’emménager à Villepinte, vous devez vous faire inscrire auprès du service municipal des formalités administratives en présentant une pièce d’identité en cours de validité et un justificatif de domicile de moins de trois mois. Votre inscription sur les listes électorales de notre commune provoquera automatiquement votre radiation de la liste électorale de la commune dans laquelle vous étiez inscrit auparavant. Si vous avez changé d’adresse sur la commune de Villepinte, vous devez en informer le service des élections afin que votre nouveau domicile soit enregistré. Si vous avez acquis la nationalité française, vous devez faire la démarche de vous inscrire également, en présentant votre nouvelle carte nationale d’identité, ou un certificat de nationalité ou votre décret de naturalisation et un justificatif d’adresse. Si vous avez eu 18 ans en 2011 ou si vous allez avoir 18 ans avant le 21 avril 2012, vous êtes inscrits d'office sur les listes électorales. Vous n’avez aucune démarche à accomplir. Attention cependant, si vous n'avez pas reçu de notification de votre inscription, il convient de se renseigner auprès du service des formalités administratives. Une fois inscrits, tous les nouveaux électeurs, sans démarche supplémentaire, reçoivent leur carte d'électeur pour pouvoir voter au plus près de leur domicile. Service des formalités administratives : Centre administratif – 16/30 avenue Paul Vaillant Couturier Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 17h35 ; le samedi de 8h30 à 12h.

La Direction Jeunesse recherche des bénévoles Vous êtes retraité, étudiant ou actif avec un peu de temps libre ? Vous êtes intéressés par les questions de réussite scolaire et d’égalité des chances ? La Direction de la Jeunesse recherche actuellement des personnes désireuses de s’investir dans l’accompagnement à la scolarité des collégiens. Face à la difficulté de certaines familles à aider leurs enfants dans leur scolarité ou à leur offrir un cadre propice à l’apprentissage ou à l’acquisition de connaissances, la Municipalité de Villepinte a mis en place un Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (C.L.A.S.). Le C.L.A.S. vise à compenser les inégalités dans l’accès à la culture et au savoir sur les temps où les enfants et les jeunes ne sont pas pris en charge par l’école. Concrètement, les bénévoles sont chargés d’aider les élèves quatre fois par semaine, pendant deux heures, dans leurs travaux scolaires et de mettre en place des activités éducatives et culturelles (jeux socio-éducatifs, concours d’écriture, sorties extérieures…). Les bénévoles font partie intégrante de l’équipe pédagogique. Ils participent à l’élaboration des projets mis en place, aux réunions d’équipe et aux rencontres avec les familles. Les ateliers se déroulent pendant deux heures sur quatre sites de la commune (Fontaine Mallet, Pasteur, la Haie Bertrand et les Quatre Tours, les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 17h30 à 19h30 pendant la période scolaire. Il n’est toutefois pas indispensable d’être présent sur l’ensemble des ateliers. Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter la Direction Jeunesse au 01 41 52 53 10.

ActU

En bref... Redécoupage électoral À l’heure actuelle, certains électeurs de la commune sont affectés à des bureaux de vote assez éloignés de leur domicile. Il a donc été décidé des transferts de quelques rues d’un bureau de vote vers un autre. Le changement concerne les bureaux de vote numéro : 4, 5, 9, 10, 12, 19, 20 et 21. L’année 2012 sera une année de refonte des listes électorales, l’ensemble des électeurs inscrits recevra une nouvelle carte électorale en mars 2012, qui indiquera le bureau de vote dont ils dépendent. Pour tout renseignement supplémentaire, vous pouvez évidemment contacter le service des formalités administratives au 01 41 52 53 00.

Récupération des points de permis et ateliers senior Dans le cadre de la semaine de prévention routière qui se tiendra du 21 au 25 novembre, la Ville souhaite organiser deux ateliers. Un premier visant une sensibilisation à la sécurité routière ouvrant droit à la récupération de quatre points du permis de conduire. Cette initiative s’adresse à quelques administrés Villepintois, répondant à des critères prédéfinis. L’objectif de cet atelier, proposé à coût réduit, est d’offrir aux personnes démunies, dont le permis fragilisé est devenu un obstacle pour la recherche d’un emploi, la possibilité de reconstituer un capital de points suffisant. Lors de votre inscription, la présentation des motifs de retrait de points ainsi que la motivation pour la récupération de ceux-ci seront des éléments fondamentaux. Un second atelier, à destination des seniors, permettra de tester votre niveau du Code de la Route via une mise en situation de conduite. Celui-ci est ouvert gracieusement aux retraités Villepintois à partir de 60 ans. Pour vous inscrire aux ateliers, vous pouvez contacter la Police Municipale au 01 43 84 69 14 ou 01 41 52 10 20.

Brocante C’est le dimanche 16 octobre de 9 à 18h que la Croix-rouge de Sevran-Villepinte organise sa grande brocante sur l’esplanade du Bel Air, Espaces V Roger Lefort. Venez nombreux !

Gymnase Lamberdière Les travaux d’extension du Gymnase Lamberdière devraient prendre fin à la mi-octobre. Une commission de sécurité passera vérifier les différentes mises aux normes le lundi 17 octobre. Villepinte Citoyenne vous en tiendra informé dans son prochain numéro.

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

9


VIe locAle

ECRITURE

ActU

Entre les lignes et derrière les barreaux Pour la septième année consécutive, la Compagnie Issue de secours a mené un travail d’écriture avec des détenus de la Maison d’arrêt. Explication de texte avec Anne Luthaud, écrivain et Pascale Poirel, comédienne.

C

’est le vendredi 7 octobre que sera dévoilé à la Ferme Godier Nuits. Un recueil de textes écrit par des détenus de la Maison d’Arrêt de Villepinte. Fruit de trois mois d’ateliers d’écriture, menés par Anne Luthaud, écrivain et Pascale Poirel, membre de la Compagnie Issue de Secours, en résidence à Villepinte avec une dizaine de détenus, Nuits offre aussi des textes écrits par des auteurs reconnus tels que Gustave Akakpo ou Maylis de Kerangal, également impliqués dans ce parcours nocturne. En attendant le rendez-vous d’octobre, Anne Luthaud et Pascale Poirel lèvent un coin d’ombre sur leur travail de création avec les détenus. Entretien croisé.

© Romain Desmet

Villepinte Citoyenne : À quoi ressemblent vos exercices d’écriture avec les détenus de la maison d’arrêt ? Comment faire naître des phrases tout d’abord et des textes enfin ? Anne Luthaud : Avec de très simples consignes qui sont une manière de faire rentrer les personnes de la Maison d’Arrêt dans la langue. Je donne par exemple, des débuts de phrase comme « Pas de lune ce soir » ou en rythmant les textes à venir avec des heures : « Deux heures du matin, j’attends… » Pascale Poirel : Ce qu’il faut aussi expliquer, c’est que ces ateliers ne sont pas très formels. On est bien loin de ce qu’on peut imaginer, ce n’est pas lugubre parce qu’on est en prison… A.L. : Au contraire, c’est vraiment le rire qui dominait nos séances…

10

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

V.C. : Le rire mais aussi la nuit qui était le thème retenu pour cette septième édition des ateliers d’écriture, pourquoi ce choix ? A.L. : Tout simplement parce que chaque année -c’est la troisième fois que je participe à cet atelier- on essaie de choisir avec Pascale Poirel, un thème assez large afin d’y puiser des lectures et susciter l’écriture. P.P. : Concrètement, le principe de l’atelier est d’alterner entre les textes que je lis aux détenus sur ce thème de la nuit et les exercices d’écriture proposés par Anne. A.L. : L’idée, c’est aussi qu’à travers les lectures faites par Pascale, les participants de l’atelier se remplissent de mots, de styles différents. On s’est donc appuyé sur un choix très vaste allant de Vol de Nuit de Saint-Exupéry à des poèmes de Prévert, Henri Michaux ou des textes plus contemporains comme ceux de Sylvain Levey en résidence à la Ferme Godier en 2009. V.C. : Personnellement, pouvez-vous nous expliquer ce que vous ont apporté ces ateliers d’écriture ? P.P. : Quelque chose de très fort en terme d’expérience personnelle bien sûr, mais c’est aussi tout le sens de la démarche de la Compagnie Issue de Secours. Si on choisit de travailler avec la Maison d’Arrêt c’est parce qu’elle se situe à Villepinte, tout comme le sont les collèges, les lycées, les centres sociaux avec lesquel nous entretenons des relations. A.L. : Moi, ce qui me frappe toujours, c’est l’étonnante légèreté de ces ateliers, ce moment suspendu dans ce lieu fermé qu’est la Maison d’Arrêt. D’ailleurs, au moment où je franchis la porte, je ressens toujours ce sentiment bizarre qui me fait dire : « Moi, je sors, pas eux… » V.C. : Le 7 octobre aura lieu la présentation des textes, comment va-t-elle se dérouler ?

P.P. : Nous ferons avec Anne, une lecture des textes et ensuite la salle sera invitée à nous poser des questions. Mais au-delà de ça, cette lecture, je le répète, sera surtout une façon pour nous de créer un lien entre l’intérieur et l’extérieur, de rompre avec les stéréotypes de la pensée où il y a les méchants et les gentils, ceux qui sont dedans et ceux qui sont dehors. A.L. : Faire cette présentation, c’est également une manière de sortir les textes de l’endroit où ils ont été créés, de ne pas les laisser enfermés en allant à la rencontre de gens qui vont les écouter, les lire peut-être, plus tard. Et effectivement, c’est aussi en présentant notre travail, une manière de sortir des éternels clichés sur la prison. n

Apéro lecture à la Ferme Godier Vendredi 7 octobre à partir de 19h30 1, ter boulevard Laurent et Danielle Casanova Renseignements : 01.43.10.13.89

Le recueil des détenus...

Le recueil Nuits a été édité par la ville de Villepinte. Il sera distribué aux participants le 7 octobre et sera également disponible à la Médiathèque.


trANQUIllIte pUblIQUe

çA boUGe

Vidéo-protection : 24 nouvelles caméras installées Assurer la tranquillité publique en anticipant les risques et améliorer le taux d’élucidation des faits : telles sont les deux principales raisons de la seconde phase de déploiement d’un parc de caméras de vidéo-protection dans la ville, et ce dans le respect des libertés individuelles et publiques. Cette mesure entre dans la stratégie territoriale de Sécurité et de prévention de la délinquance, signée avec l'Etat à la fin de l'année 2010 et représente un outil complémentaire pour la Ville dans sa politique de prévention et de protection des personnes et des biens. VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

11


çA boUGe

trANQUIllIte pUblIQUe

D’

ici le début de l’année 2012, ce sont vingt-quatre nouvelles caméras de vidéo-protection qui vont être installées dans notre ville et qui vont venir s’ajouter aux treize caméras mises en place en 2007. Ce redéploiement, dont le coût est de 320 000 €, est le fruit d’un long travail de concertation mis en place par la Municipalité, avec les Polices municipale et nationale, les habitants et les commerçants. Les lieux d’implantation ont été sélectionnés selon un diagnostic établi par un cabinet d’étude. La procédure d’installation des caméras est soumise à une autorisation du préfet de la Seine-Saint-Denis.

Gestion urbaine et prévention. La vidéo-protection constitue un outil efficace en termes de dissuasion et d’aide à la résolution des affaires de délinquance. « La vidéo-protection a un double objectif de gestion urbaine et de prévention, explique Francis Bauvens, chef de la Police municipale. Elle constitue une aide précieuse pour l’amélioration des conditions de circulation, de stationnement, le repérage d’incidents sur la voie publique (accidents de la route, accidents de personne). Ainsi, la réactivité et l’efficacité des forces de police sont accrues ». Dans une optique de prévention, la vidéo permet également de surveiller les lieux sensibles et peut également aider à la recherche de preuves et de témoins, et ce dans le cadre d’une enquête judiciaire. Un centre de visionnage opérationnel 24h/24. Les caméras sont pilotées depuis le centre de supervision urbaine (CSU) aménagé dans les locaux de la Police municipale. Ce centre de vidéosurveillance reçoit et enregistre en permanence les images filmées par les caméras. Des vidéo-opérateurs officient en journée grâce à un mur d’images de moniteurs permettant de visionner en direct l’ensemble des rues de la ville et de sélectionner telle caméra, de zoomer ou de pivoter telle autre. La nuit, ce sont les

services de la Police nationale qui prennent le relais. Le commissariat de Villepinte dispose en effet d’un déport d’images.

Respect de la vie privée et des libertés publiques. Conformément à la loi du 21 janvier 1995, le dispositif mis en place par la ville est conforme à l’impératif du respect des libertés publiques et individuelles. « Il est interdit d’utiliser les images pour un autre usage que celui pour lequel elles sont autorisées, à savoir la surveillance du bon ordre, la tranquillité, la sécurité et la salubrité publiques » précise Louis Urrutia, Directeur du service municipal de la Prévention et de la Tranquillité. Les caméras, grâce à un système de masquage ne peuvent absolument pas visualiser de l’intérieur des habitations privées. Des panneaux d’information clairs préviennent les habitants de la présence des caméras. Seules les personnes habilitées peuvent avoir accès aux images vidéo enregistrées. Enfin, les images sont automatiquement détruites au bout de quatorze jours. n

Quel est votre avis sur l'implantation de nouvelles caméras de vidéo-protection dans la ville ?

12

Sylvain - Quartier Place centrale (Vert-Galant)

Nadir - Quartier Haie Bertrand

Christiane - Quartier Vert-Galant

Je trouve que globalement, c'est une bonne solution d’implanter de nouvelles caméras, dans la ville, car elles ont sans aucun doute un effet dissuasif. D’un autre côté, ça ne remplacera jamais la présence policère sur le terrain, ni les patrouilles à pied. Cela me rassure de savoir qu’il y en a dans certains lieux de Villepinte. La vidéoprotection peut permettre d'identifier les délinquants, néanmoins ces derniers ont trouvé la parade en mettant des cache-nez ou bien des cagoules, donc on peut difficilement les identifier dans ces conditions.

Mon avis reste mitigé quant au réel impact de la vidéo-protection. Beaucoup de gens pensent que les caméras de surveillance sont là pour réduire la délinquance, mais pour ma part, c'est plus une violation de la vie privée. Je pense que la vidéo-surveillance est surtout plus utile dans les commerces. J’en vois moins l’intérêt dans la rue, car il n'y a pas grand-chose à voler, ni à filmer. Je ne me sens donc pas forcément plus en sécurité. Et puis le dispositif ne me semble pas suffisant et pas assez ciblé sur la délinquance, il faut qu’il y ait d’autres dispositifs.

Je suis d’avis qu’il faut continuer à implanter des caméras un peu partout dans la ville. Mais il ne suffit pas seulement de mettre en place de la vidéo-surveillance, il faut qu’il y ait derrière un important nombre de policiers pour pouvoir détecter et traiter rapidement les problèmes repérés par les caméras. Il me semble important que l’on ait une bonne visibilité du nombre de caméras de vidéo-surveillance installées et surtout de leur emplacement. Il faudrait qu’il y ait plus de panneaux pour nous indiquer leur présence.

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011


trANQUIllIte pUblIQUe

çA boUGe

11

10 18

9

8

6

1

5

7 19 10 11 22 15 14 23 24

21 20

5 12 13

9 6

8 16

17

2 3

12

1

7 4 3 2 4 Localisation générale des caméras de vidéo-protection à Villepinte

caméras implantées en 2007 caméras implantées en 2011

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

13


A l’AFFIcHe

CONCERT

cUltUre

Zaz nous donne « de l’amour, de la joie, de la bonne humeur » Sacrée victoire de la musique « Chanson de l’Année 2010 » avec son morceau Je veux , Zaz a fait sensation auprès du public français. Cette artiste toucheà-tout et décalée sera en concert le vendredi 7 octobre à Villepinte. Villepinte Citoyenne a pu s’entretenir avec elle avant le jour J. c’est tout à fait moi. Les textes expriment de vraies valeurs, avec des mots simples qui parlent à tout le monde. L’air était entraînant et cela m’a plu, c’est aussi pour cela que j’ai choisi de me faire connaître avec ce morceau.

Villepinte Citoyenne : Raconteznous votre spectacle, comment se déroule le concert ? Zaz : Nous sommes cinq sur scène voire six car nous sommes en train de réintégrer le guitariste de l’ancienne équipe, très “manouche” dans son jeu, cela me manquait. Donc deux guitares, une basse et contrebasse, on alterne, ainsi qu’une batterie. On joue évidemment des chansons de l’album, mais pas seulement. D’autres morceaux un peu rock, pop, swing, dans mon style. VC : Comment pourriez-vous définir votre style musical ? Zaz : C’est difficile à dire. Il y a des influences du swing, du jazz, un peu folk. Je peux dire ce qu’il n’y a pas ! Pas de dance, pas de techno par exemple. J’espère vraiment être dans l’émotion, que ce soit dans la joie ou non. Je veux toucher, faire quelque chose de plus intime. VC : Dans votre morceau Je veux, vous êtes éloignée du bling-bling ambiant de notre époque. Vous parlez d’autres valeurs, c’était important pour vous de faire passer ce message ? Zaz : J’ai tout simplement lu les paroles de cette chanson (écrite et cocomposée par Kerredine Soltani et Tryss, NDLR) je me suis totalement reconnue,

14

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

VC : Qu’est-ce qui vous inspire pour l’écriture de vos textes ? Zaz : Tout simplement ce que je vis, ce que je vois. Par exemple concernant le morceau Les passants, j’étais en train d’attendre quelqu’un à un café, je regardais les gens, je me suis dit : on vit les uns les autres sans se regarder, sans oser communiquer, on n’ose même plus montrer nos faiblesses etc... Du coup j’ai écrit ce texte sur un bout de table. Pourtant c’est une vraie réflexion sur l’humain, mais qui m’est venue comme cela. VC : On dirait que c’est un thème qui compte pour vous… Zaz : Oui, je suis très sensible au thème de l’humain, car je ressens les choses dans ce sens depuis que j’ai appris à me découvrir. C’est « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers » ! VC : Vous êtes actuellement en tournée ? Zaz : J’ai repris ma tournée début octobre, après des vacances de dix jours en Corse qui m’ont permis de me déconnecter. Tout le groupe avait hâte de reprendre la route ! Pour moi, la scène reste le plus important : un concert c’est comme une histoire, du début à la fin. VC : On vous a découvert avec le morceau Je veux, qui a eu aussi beaucoup de succès à l’étranger… Zaz : C’est vrai que j’ai eu de sacrés retours. J’ai notamment reçu des lettres de gens qui m’ont dit : vos chansons m’aident à apprendre le français, m’ont

donné envie de découvrir la France… Cela m’a touché. J’ai eu le sentiment que les gens se sont plus concentrés sur l’émotion transmise, ils ont moins intellectualisé par rapport aux paroles puisqu’ils ne les comprenaient pas au départ. C’est une autre perception qu’en France. Ici, plein de gens me disent se reconnaître dans mes chansons, car je dis des choses qu’eux n’arrivent pas forcément à exprimer. C’est beaucoup dans la projection. Du coup, beaucoup aiment, ou détestent, selon ce à quoi cela les renvoie.

VC : Après cette tournée, c’est quoi la suite pour vous ? Zaz : D’abord je m’investis à fond dans ces concerts, pour moi c’est le plus important dans mon métier, ma passion. Puis je compte prendre du temps pour aider une association qui m’est chère : Colibris. Pierre Rabhi en est le fondateur, le but est d’aider les paysans à retrouver leur autonomie grâce à une agriculture écologique, et d’amener les gens « vers une sobriété heureuse » (c’est le nom de son livre, NDLR). Je compte monter mon merchandising autour de tout cela, pour moi c’est important de véhiculer ces informations et de transmettre ces valeurs. n

Zaz en concert

Vendredi 7 octobre 20h30 Espaces V Roger Lefort Plein tarif : 25 € Tarif réduit : 18 € Réservation auprès du guichet culture du Centre Culturel Joseph Kessel Tél. : 01 55 85 96 10


La nature en petit et en grand

© Yvan Barbier

EXPOSITION

A l’AFFIcHe

Du 4 au 29 octobre, l’exposition Petite Nature s’installe à la galerie d’exposition du Centre Culturel Joseph Kessel. Après les Champs-Elysées, Paris Plages, le square Villemin à Paris et quelques villes franciliennes, la macro-exposition vient nous montrer des insectes de notre quotidien comme nous ne les avons jamais vus. « L’idée, c’est de montrer de très près ces êtres minuscules qui cohabitent avec nous au quotidien, pour apprendre à mieux les connaître » explique Laurène Corbière, commissaire de l’exposition. Pour cela, vingt-

En bref...

huit photos d’un mètre sur un mètre cinquante ont été triées sur le volet pour faire escale à Villepinte. « Nous avons pris des insectes présents en milieu urbain, qui cohabitent avec nous. Pour choisir 28 photos parmi la centaine dont je disposais, je me suis appuyée sur des critères esthétiques et sur le jeu des couleurs, pour faire en sorte qu’elles soient variées ». Cette exposition peut être vue en famille, y compris par les plus jeunes. D’ailleurs, toutes les écoles maternelles et primaires ainsi que les accueils de loisirs ont été conviés à venir la découvrir. Pour éduquer leur regard face à ces bêtes que l’on fréquente chaque jour sans même s’en rendre compte. « J’aimerais bien que les gens n’aient plus peur de ces petites créatures, qui au final n’ont rien d’effrayant. Eloigner une araignée plutôt que de la tuer, c’est déjà un très bon réflexe». www.petitenature.com

Heure du conte En marge de cette exposition, la Médiathèque propose aux enfants le mercredi 19 octobre à 10 h 30 une heure du conte spéciale. « Méli-Mélo : Murmures de la Terre » Tout public dès 6 ans Durée : 45 mn

RENCONTRE

cUltUre

Créer son propre jeu vidéo Les jeux vidéo sur console, on y a tous joué un jour. Et qui n’a jamais eu envie de créer son propre jeu vidéo ? Impossible, direz-vous ? Impossible n’est pas Villepintois, puisque l’espace multimédia jeunesse vous le proposera lors d’un atelier spécial. Grâce à une interface de conception simple et sans besoin de connaissances en programmation, vous pourrez retrouver le plaisir des jeux créés sur les premières consoles Atari. Atelier multimédia pour les 8-13 ans Du mercredi 26 au vendredi 28 octobre de 10 h 30 à 12 h 3D : Danse, Dehors, Dedans, les danseurs dans nos rues ! Comme son nom l’indique, « Danse, Dehors, Dedans » est un spectacle de danse itinérant, qui se jouera d’abord en extérieur puis en intérieur, initié par le Théâtre Louis Aragon dans le cadre du projet de la communauté d’agglomération Terres de France regroupant les villes de Sevran, Tremblay et Villepinte. Trois compagnies chorégraphiques feront le show le samedi 1er octobre à 17 h à la gare de Sevran-Livry, puis passeront par le canal de l’Ourcq, le Parc de la Poudrerie ou encore la gare du VertGalant dès 19 h. Une véritable aventure artistique originale à ne pas manquer, d’autant que le spectacle sera mobile, il passera peut-être près de chez vous. Et le soir dès 21 h, les danseurs feront une escale pour une représentation scénique de leur spectacle au théâtre Louis Aragon. Alors à vos marches, prêts, dansez ! Infos sur www.theatrelouisaragon.fr

Rendez-vous avec Rodrigue Norman La Médiathèque organise régulièrement des rencontres entre un auteur et le public. Pour cette session du 15 octobre, elle a choisi l’auteur, comédien, scénariste et metteur en scène Rodrigue Norman. Né au Togo en 1980, Rodrigue Norman s’est très tôt engagé dans le théâtre, exerçant à la fois les métiers de comédien, de dramaturge et de metteur en scène. Ses pièces sont montées et diffusées en Afrique, en France, en Belgique, en Angleterre. Il sera présent le samedi 15 octobre, dans

plusieurs lieux de Villepinte. Au programme : le matin, l’auteur ira à la Maison d’Arrêt à la rencontre de détenus. Puis dès midi un déjeuner-rencontre ouvert à tous est organisé à la Ferme Godier. A 14 h, rencontre à la Médiathèque, échanges avec l’auteur précédée de la lecture de l'un de ses textes par la compagnie Issue de secours. Si vous souhaitez lire les livres de l’auteur et découvrir son univers, vous pouvez bien sûr les emprunter à la Médiathèque.

Agenda... Samedi 1er octobre Tournoi jeux vidéo L’équipe de la Médiathèque organise le premier round de jeux en ligne pour les 8-13 ans. De 10 h 30 à 12 h à l’espace multimédia.

Samedi 8 octobre Heure des tout-petits Pour les 0-3 ans et leurs parents : comptines, histoires en albums et en CD à l'Igloo de la Médiathèque. A 10 h 30.

Samedi 15 octobre Ça m’dit de lire À 11 h, atelier autour de la lecture pour les enfants de 8 à 13 ans. L’occasion de discuter de ses lectures préférées ou d’en découvrir !

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

15


portrAIt

DANSE HIP-HOP

ActU

Loïc Riou, le hip-hop au top Professeur au sein de l’association Sports et Loisirs de Villepinte, Loïc Riou est aussi un danseur reconnu et titré avec un titre de vice-champion du monde de hip-hop obtenu en 2010. Portrait d’un presque trentenaire humble et méritant.

C

e matin, il pleut encore et Loïc Riou, débarqué la veille de Rimini en Italie n’a pas ramené le soleil dans ses bagages. Mais, un titre de plus à son palmarès. Avec « son frère de cœur » Emmanuel Oponga - Manu pour les intimes - il a remporté le Give it Up 2011, un des plus gros concours de danse hip-hop, dans la catégorie Locking, une variante plus funky de la « techtonic ».

Danse. Leur aventure commune a commencé « il y a un bail dans différents cours de danse du 93 » et se poursuit aujourd’hui à Villepinte où Loïc Riou est fidèle à ses cours de hip-hop donnés au sein du club Sports et Loisirs de Villepinte (SLV). Pour la plus grande satisfaction de Sally Bernede, la trésorière du club : « Loïc est très assidu, c’est un garçon qui donne le maximum et encore plus », juge-t-elle. Sports et Loisirs de Villepinte. Remarquez, l’excellence, c’est une habitude au SLV. Outre Loïc Riou, ses profs de danse cumulent les bons résultats ces derniers mois avec un titre de championne d’Ile-de-France pour Sonia Delfin, un titre de vice-champion de France de salsa cubaine pour Benoît Marsan en 2009-2010 ou encore Sally Bernede, la trésorière, récente vice-championne de France de danse orientale. « Les profs de qualité, cela motive les gens du club », apprécie Sally qui a comptabilisé 270 licenciés au sein du club, en juin dernier. De la découverte du hip-hop… Mais, revenons à Loïc Riou. Il entre dans la danse au Blanc-Mesnil à 14 ans, après avoir « tâté de tous les sports » et assisté à une démonstration faite par un animateur du service jeunesse local : « Là, sourit-il, je me suis dit ça c’est pour moi. » Ça, c’est la danse hip-hop… Tout s’enchaîne ensuite : « J’ai commencé à faire quelques concours et au fil du temps je suis rentré dans ce petit milieu. Il a fallu se faire une place, même si ça n’a pas toujours été évident » raconte le presque trentenaire. Pour l’ex-étudiant en première année de droit, c’est même une place qu’il n’imaginait pas de cette façon : « Je fais des concours dans le monde entier, Chine, Pologne, Russie, Espagne… Sans la danse, je n’aurais sans doute pas connu tous ses endroits. »

n Loïc Riou, vice-champion du monde de danse hip-hop je suis vice-champion du monde de danse hip-hop en 2010 parce que j’ai été finaliste à Bercy, mais je n’aime pas ces mots-là. Disons que je fais partie des meilleurs, c’est tout… » En fait, le plus beau de ses trophées, il le décroche aussi en faisant progresser ses élèves du SLV : « il y a un vrai potentiel au sein du club, juge le danseur qui a participé cet été au tournage d’un concours de danse diffusé à la rentrée sur W9, une envie des élèves aussi. En plus, moi je suis super exigeant et j’ai à cœur de former des jeunes pour poursuivre ce que mes profs m’ont donné, le transmettre comme dans une sorte d’arbre généalogique de la danse… » Qui sait, donc, si une autre jeune pousse du hip-hop, n’est pas en train de prendre racine à Villepinte… n

« Les profs de qualité, cela motive les gens du club »

… A un palmarès remarquable. Ici et là sur la planète, il a donc pu, en solo ou avec son pote villepintois Manu « balancer avec la danse tout ce que tu as dans les tripes, prouver que tu peux dépasser tes limites. » Car, le hip-hop n’est pas un sport de salon. Loïc encore : « On s’entraîne tous les jours à vélo, en course à pied ou en faisant des sports de combat. Un show de danse, c’est un peu comme en boxe, il faut tenir la distance. » Il l’a tenue maintes fois. A tel point qu’il doit réfléchir avant de réciter son palmarès aussi long qu’une valse de Vienne : « Bon,

16

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

Sports et Loisirs de Villepinte (S.L.V.) Step, gym dynamique, stretching (adulte, senior), body sculpt, aérofitness, aérobic (enfant) Danses : modern-jazz, danses orientales, flamenco, hip-hop Initiation à l’anglais et à l’arabe Renseignements au 01 64 67 20 95 ou 06 09 50 48 29


RUGBY

eN MoUVeMeNt

Terres de France Rugby : notre gotha de l’ovalie

ActU

Résultats... L’équipe francilienne de twirling bâton championne du monde

Félicitations aux trois jeunes filles du Twirling Club de Villepinte. : Laurelenn, Manon et Marine. Elles ont été sélectionnées dans l’équipe francilienne Twirling bâton et ont disputé en août dernier le championnat du monde à Jacksonville en Floride. L’équipe francilienne se classe à la première place. Bravo aux championnes du monde ! Les minimes (moins de quinze ans) ont remporté six tournois l’an dernier

NATATION

Alors que la Coupe du Monde de Rugby bat actuellement son plein, notre club local de rugby, récemment réorganisé et renommé Terres de France Rugby a reçu le titre d’école de rugby la plus performante du département. Une récompense décernée par le Comité départemental de rugby au regard des excellents résultats obtenus la saison dernière. Tout d’abord, les minimes ont décroché le titre de

champion d’Ile-de-France de rugby à quinze. Un titre qui sera donc à défendre cette année ! Félicitations aussi aux cadets et aux juniors pour leur beau parcours aux championnats régionaux, arrivés respectivement en demi et en quart de finale. Enfin, saluons aussi l’équipe senior qui pour sa première année a fini deuxième du championnat régional, ce qui lui a valu une montée en division supérieure.

Meeting Christine Caron : jetons-nous à l’eau !

Le week-end du 15 et 16 octobre aura lieu le 24ème meeting de natation Christine Caron, à la piscine municipale Agnès Beraudias. Près de 300 nageurs y participeront, de niveau départemental à national, et de toutes les catégories d’âge (benjamins, minimes, cadets, juniors

et seniors). Les compétiteurs devront effectuer un triathlon (50, 100 et 200 mètres chronométrés) dans la nage de leur choix (nage libre, dos, papillon ou brasse). Les six premiers de chaque nage seront retenus pour s’affronter en finale. Là, un tirage au sort aura lieu à chaque fois, pour déterminer si c’est un 50, un 100 ou bien un 200 mètres qu’il faudra effectuer pour remporter la victoire. Une règle qui rajoute une part de suspense intéressante. Bonne chance à tous les nageurs, ce ne sera pas si facile car la saison a repris seulement le 16 septembre dernier. Pas beaucoup de temps pour se remettre dans le bain donc...

Echecs : Open international de Villepinte Dimanche 25 septembre, devant un parterre d'une vingtaine de joueurs titrés, Jonathan Dourerassou, MI Français, a remporté son premier tournoi, devant les GMI Sergey Fedorchuk (ex aequo avec 8 points) et Alberto David (7,5 points). Quatre-vingt treize participants (un signe pour notre département) à l'arrivée pour 94 au départ, un cru quantitatif très moyen pour ce traditionnel tournoi de rentrée mais qualitatif de très grande valeur (presque 1800 elo de moyenne) !! Le premier Jeune est Christophe Sochacki (Villejuif), la première féminine est Maria Leconte, le premier du département de Seine-Saint-Denis est Abdelaziz Onkoud (Livry-Gargan), et le premier Villepintois est Alexandre Ek qui a fait un excellent tournoi. Les autres primés Villepintois sont Mario Mancini, Elise Bellaïche, Mehdi Stili, Cédric Sauvard, Sofiane Boumedine et Antonin Grimaldi. Tennis de Table Le club TTSTV a fait une excellente entame de championnat de France. Les sept équipes ont brillamment gagné leur engagement et parfois avec un score fleuve, ce qui leur permet de poursuivre leur championnat avec confiance mais la route est encore longue pour atteindre les objectifs de cette saison. Le Président, M. Akiola OLYMPIO, "Aki", invite les Villepintois à venir nombreux encourager l’équipe lors de la prochaine le vendredi 7 octobre au gymnase et stade Infroit à partir de 20h30. L’équipe première jouera à Saint-Gratien le 8 octobre à partir de 15h.

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

17


AlbUM pHotoS

SepteMbre

IMAGeS

Ca s'est passé à Villepinte ,

Toutes les photos : www.ville-villepinte.fr

s

sVous étiez nombreux à vous presser au Forum des Associations, le rendez-vous traditionnel de la rentrée pour faire le plein d’activités s

s Le dimanche 4 septembre, la Municipalité a commémoré l’anniversaire de la libération de Villepinte. Un défilé de véhicules d’époque a eu lieu. s

18

s Le spectacle Histoire de femmes en chansons organisé par le service Prévention Santé de la ville en partenariat avec l'association Agir Pour Elles.

s Le 5 septembre, tous les élèves ont repris le chemin de l’école

s Le premier vide-grenier organisé par la Municipalité, à l’initiative des habitants du Conseil de quartier de la Haie Bertrand – Vieux Pays a été un succès, malgré une météo peu clémente.

sVoici les premiers prix du concours Arts Villepinte : catégorie Technique mixte : n°46 Maccarrone Joelle, La rouille (photo), catégorie Sculpture : n°33 Ozanne Véronique, Mouvement féminin, catégorie Peinture : n°5 Blot Daniel, Le vieux moulin.

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011


AlbUM pHotoS

IMAGeS

Résultats du concours des Maisons Fleuries Les participants du concours des Maisons Fleuries ont été récompensés lors d’une cérémonie organisée le 25 septembre aux Espaces V Roger Lefort.

s 1er prix dans la catégorie jardin : M. et Mme Domingues Alipio et Otilia

s 2ème prix dans la catégorie jardin : M. Joguet

s 3ème prix dans la catégorie jardin : M. et Mme Moisson

s 1er prix dans la catégorie balcon : Mme Massoni Simone

s 1er prix dans la catégorie méthodes alternatives : Mme Richard Yvette

s 2ème prix dans la catégorie scolaire : lycée Georges Brassens

Premiers prix ne figurant pas sur les photos effectuées le jour de la cérémonie : -1er prix dans la catégorie entreprise: Entreprise Donatella -1er prix dans la catégorie scolaire : collège Camille Claudel - 1er prix dans la catégorie façade : M. Piault Michel s 1er prix dans la catégorie respect de l’eau : M. Tourneur Jacques

Prix coup de cœur : M. et Mme Marinovic

Le concours des Maisons Fleuries en chiffres : n n n n

162 participants toutes catégories confondues 8 membres du jury 10 heures passées dans la ville pour déterminer le classement 162 récompenses : 19 compositions florales et coupes, 1360 chèques cadeaux (d’une valeur de 5€) cumulables.

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

19


reportAGe

JOURNEES DU PATRIMOINE

IMAGeS

Le sanatorium leur a ouvert ses portes La 28ème édition des Journées européennes du Patrimoine s’est déroulée les 17 et 18 septembre derniers. L’occasion pour les villepintois de découvrir l’établissement Sainte-Marie, anciennement sanatorium. Elisabeth et Vincent, un couple villepintois, nous racontent leur après-midi placée sous le signe de l’histoire. Voici leur témoignage.

N

ous avons pris connaissance du programme des Journées du Patrimoine à Villepinte dans le journal municipal Villepinte Citoyenne. Nous avons pensé que c’était l’occasion pour nous de découvrir le sanatorium. Etant Villepintois, une de nos amies a malheureusement fini ses jours ici mais nous n’étions jamais venus et n’en connaissions pas l’histoire.

Visite guidée. L’après-midi a débuté par la découverte du parc sous un air d’accordéon. Nous avons commencé par suivre la visite guidée de l’établissement effectuée par Céline Roulx, responsable du service archives-documentation de la

20

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

ville. Nous avons découvert le bâtiment de l’extérieur, ses différentes façades, son parc, sa serre et sa chapelle. L’histoire et l’évolution architecturale du lieu ont bien été balayées. Nous nous sommes plongés dans l’univers des femmes malades et des religieuses au début du XXème siècle. Nous avons par exemple été étonnés d’apprendre qu’il y’avait un microclimat à l’époque et que l’on venait respirer le bon air pur de Villepinte.

Différentes animations. Nous avons ensuite rencontré sœur MarieClarisse de la communauté de religieuses. Nous avons pu lui poser plusieurs questions et elle a ainsi continué de

nous restituer avec précision l’histoire de l’établissement. S’en est suivi le visionnage d’anciennes cartes postales du lieu, contées avec passion par Frédéric Gay. Ce fut très intéressant et ponctué d’anecdotes, un véritable cours de la santé publique qui nous a donné une bonne vision de la lutte contre la tuberculose.

Vivement l’année prochaine ! Notre après-midi s’est achevée parmi les animations dans le parc, nous avons apprécié la reconstitution d’une kermesse de l’époque et avons joué à des jeux anciens en bois. Nous avons passé une journée très agréable ! n


VILLEPINTE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

HIStoIre

pAUSe

Sur les traces du passé Deux campagnes de fouilles archéologiques organisées en 1994 et 1996 sur le territoire de Villepinte, ont permis de dévoiler plusieurs vestiges néolithiques, gallo-romains, moyenâgeux et de la période de l’Ancien Régime. Retour sur des fouilles qui ont mis au jour des secrets cachés de Villepinte.

n Verrerie de table découverte lors des fouilles effectuées en 1996 (AM Villepinte, 2Fi 447)

A

ujourd’hui recouverts, les vestiges découverts à Villepinte ont livré des éléments essentiels quant aux différentes occupations du site de Villepinte du néolithique jusqu’à la fin du XVIIIème siècle.

Une importante communauté agricole En 1994, lors de travaux de construction d’une butte antibruit, avenue Paul-Vaillant-Couturier, le long de l’A104, d’intéressants vestiges néolithiques, gallo-romains et moyenâgeux ont été trouvés. Le site appelé « Le Bel Air », du nom du lotissement, est placé sur ce que l’on appelle le « chemin du milieu » ou « chemin des plâtriers ». Il partait de la ferme de Savigny, à Aulnay-sous-Bois, et passait à côté de l’église Notre-Dame de l’Assomption à Villepinte pour aller dans la plaine, vers le Vieux Pays de Tremblayen-France. Les fouilles ont révélé, outre des silex néolithiques, des structures intéressantes : quelques-unes de l’époque gallo-romaine (fours domestiques, fossés et puits) mais surtout plusieurs centaines du Haut Moyen Âge (fours, fossés, grande maison, cellier…). Une triple occupation du site du Bel-Air est attestée, à l’époque néolithique, gallo-romaine (du IIe au IVème siècle) et à l’époque carolingienne (du IXème siècle au début du XIIème siècle). La découverte et la fouille de ce site confirment

l’exceptionnelle densité des implantations humaines situées entre Tremblay-en-France et Villepinte. En tout 315 structures sont mises au jour. Elles permettent, en partie, de reconstituer l’activité des habitants d’une communauté agricole installée à Villepinte autour de l’an mille.

Des ruines sous l’hôtel de ville Le projet d’agrandissement de l’hôtel de ville de Villepinte en 1996, a donné l’occasion d’effectuer des fouilles archéologiques à l’emplacement de l’ancien bâtiment de la première mairie-école de Villepinte. La fouille a livré les vestiges d’un bâtiment en pierre et plâtre de qualité médiocre, qui a connu de nombreux remaniements. Son origine semble remonter au début du XVIème siècle ; sa démolition intervient à la fin du XVIIIème siècle ou au tout début du XIXème siècle. Sa nature reste hypothétique. Du nord au sud, il s’organise de la façon suivante : un rez-de-chaussée bordé par l’actuelle rue de l’Eglise, une salle basse et une cave voûtée. A l’est et au sud, il est entouré par un mur de clôture qui délimite une cour. Un important mobilier archéologique a été découvert, parmi lequel une vingtaine de pièces de verrerie de table situable dans une fourchette chronologique allant de la fin du XVIème siècle au XVIIIème siècle. n

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

21


Assistantes sociales : 01 43 83 03 63 Centre anti-poisons : 01 40 05 48 48 l Commissariat de Police : 01 49 63 46 10 l Eaux (urgence) : 0811 900 400 l Urgence Gaz : 0 810 433 093 l Urgence Electricité : 0 810 333 093 l Hôpital R. Ballanger : 01 49 36 71 23 l Parc des Expositions : 01 48 63 30 30 l Police Secours : 17 l Pompiers ligne de ville : 18 ou 01 48 60 61 10 l RATP : 32 45 l Samu : 15 ou 01 48 31 15 15 l SNCF grandes lignes : 08 92 35 35 35 l Police Municipale : 0800 093 420 l

PHARMACIES DE GARDE

l

Bd Laurent et Daniè le Casanova

Tél. : 0 800 10 23 13 L’accès à la déchetterie est gratuit pour les Villepintois. Les usagers doivent présenter un justificatif de domicile.

PERMANENCES

LA DÉCHETTERIE

Hôtel de Ville et renseignements généraux : 01 41 52 53 00 l Antenne Mairie du Vert-Galant : 01 48 61 86 30 l Centre Culturel Joseph Kessel : 01 55 85 96 10 l Conservatoire à rayonnement communal : 01 55 85 96 20 l Centre municipal de prévention et de santé : 01 43 85 96 09 l Mission locale : 01 41 52 53 69 l Piscine municipale Agnès Béraudias : 01 43 85 37 86 l Politique de la ville : 01 41 52 53 40 l Service jeunesse : 01 41 52 53 10 l Service logement : 01 41 52 53 55 l Service des sports : 01 43 84 84 51 l Services techniques : 01 41 52 53 53 l

NUMÉROS UTILES

prAtIQUeS SERVICES MUNICIPAUX

INFoS

Horaires d’ouverture Du 1er mai au 31 octobre l Lundi : 9h-12h et 15h-20h l Mardi : 9h-14h l Mercredi : 9h12h et 15h-20h l Jeudi : 9h-15h l Vendredi : 14h-20h l Samedi : 10h-19h l Dimanche: 10h-14h

PETITES ANNONCES

La déchetterie est fermée les jours fériés. Rappel : pour les encombrants, ramassage sur rendez-vous. Contactez le 0800 10 23 13.

Vente

l A vendre : vêtements enfant

de 0 à 14 ans à 0,50€ et 1€, chaussures enfants, jouets divers, peluches, poussette, canne excellent état à 8 €, décorations chambre enfant. Tél. : 06 63 77 04 28

l A vendre deux fauteuils noirs des années 70 en bon état. 50€ l’unité. Tél. : 06 77 63 95 88 Services

l Donne cours dans les matières :

français, anglais, tous niveaux jusqu’à la terminale. Déplacement possible. Tarif : 20€/heure. Tél. : 06 61 85 43 67

22

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

l Cours particuliers mathématiques par titulaire master physiques. 10 ans d’expérience en cours particuliers. Elèves de tous niveaux de collè ge à la terminale, toute section. Contact : giangnam.ngo@gmail.com l Cours de soutien en math-physique

et français tous niveaux par prof. Tél. : 06 25 15 54 79

l Professeur donne cours de soutien

en mathématiques et physiques-chimie aux collégiens et lycéens. Tél. : 01 48 19 63 10 ou 06 36 21 01 04

l Enseignant au lycée donne des

cours particuliers en maths, électricité et technologie de la 6ème à la terminale. Tél. : 06 02 16 59 51

Tous les dimanches et jours fériés Pharmacie Dargent 21, avenue de la Gare Villepinte Tél : 01 48 61 59 99 l

S DE GARDE

Impôts : 4, 11 et 18 octobre 2011

De 14h à 16h sans rendez-vous Avocats : Lundi 3 et mardi 18 octobre 2011, de 18h à 19h, sur rendez-vous.

l

l

Notaires : Mercredis 5 et 19 octobre 2011,

de 14h à 15h30 sur rendez-vous S.O.S Victimes : Tous les jeudis, de 9h à 12h20, sur rendez-vous. l ADIL : Mercredi 19 octobre 2011 de 9h à 12h, sur rendez-vous. l

l

Renseignements :

Standard de la Mairie au 01 41 52 53 00

l Assistante maternelle agréée,

proche gare Vert Galant, cherche enfants de 4 mois à 3 ans. Tél. : 01 48 61 02 32 ou 06 10 22 54 61

l Quick English organise des cours

de conversation pour adultes et prépare lycéens et BTS à obtenir le diplôme de Cambridge en fonction de leur niveau. Facilités de paiement. Tél. : 01 43 85 87 50 Immobilier

l Etudiante cherche studio proche gare en région parisienne budget maxi : 500€. Tél. : 01 48 61 02 32 ou 06 10 22 54 61


S DE GARD

Nelly ROLAND IRIBERRY Maire et 1è re Vice-Présidente de la Communauté d'Agglomération Terres de France Le vendredi après-midi de 14h à 18h Hôtel de Ville sur rendez-vous

ETAT-CIVIL

PERMANENCES DES ÉLUS

prAtIQUeS Naissances

Pierre FAGUIER Adjoint au Maire en charge de l’action sociale, de solidarité et de la santé Sur rendez-vous

ANÉ Raphaël LATTE VERNALDE Lenny TITUS Tony KEBLI Tasnime TANGARASSOU HAMILA Anissa ARBEZ Khayna OUFADEM Houdayfa MOREAU Cameron BOUSELMI Soumaya EL HAOUAT Adam POUROUCHOTTAMA Neela DUVERNE Maxime

Marie-Thérèse HUBERT Adjointe au Maire en charge de l’enfance, de la petite enfance et des séjours Le mardi de 15h30 à18h - Hôtel de Ville sur rendez-vous

Mariages

Christophe BORGEL Premier Maire-adjoint en charge de la vie des quartiers, du lien intergénérationnel, de la démocratie locale et de la tranquillité publique Le vendredi de 14h30 à 18h30 sur rendez-vous

Jeanne-Camille BROU Adjointe au Maire en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation Le jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h et le vendredi de 10h à 12h Jean-Marc NAUMOVIC Adjoint au Maire en charge de l’urbanisme, des travaux neufs, de la gestion et de la rénovation du patrimoine Le mardi de 15h30 à 17h30 - Service urbanisme sur rendez-vous Isabelle REYDANT Adjointe au Maire en charge des Finances Sur rendez-vous

INFoS

D'HAITI Kenson et MERVIL Laubeletine ELIE Fred et SANGRADO Nadège CHEBAUT Olivier et SCHNEIDEROVITCH Sylvie AYADI Amine et BENAMARA Leïla BERGOIN Baptiste et NARA Marina GNANARANJAN Karthik et MAHENDRARAJAH Samantha JASARON Patrick et MADELEINE Juline MIDY Jean et ANEXIL Kerlyne DEREAU Modeste et QUENEUTTE Isabelle THIOUNN Savda et BARBIER Laetitia

Arnaud KERAUDREN Adjoint au Maire en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative Le lundi soir sur rendez-vous Naïma BOUSSELIT Adjointe au Maire en charge de la politique de la ville et rénovation urbaine Abdelkader ARRAHMANE Adjoint au Maire en charge de la culture et des fêtes Ouazzanya MALKI Adjointe au Maire en charge des relations internationales, de la coopération décentralisée et des jumelages Jean-Luc TERREYRE Adjoint au Maire en charge du développement durable, des eaux, de la gestion des déchets, de la biodiversité urbaine et des espaces verts Dominique ROBERT Adjoint au maire comité de quartiers, en charge du commerce et de l’artisanat Le vendredi de 14h30 à 18h sur rendez-vous Jean PORTA Conseiller délégué à l’urbanisme opérationnel, aux cérémonies, aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à la culture de paix Le 1er mercredi du mois de 9h à 12h - Hôtel de Ville Les 2ème, 3ème et 4ème mardis du mois de 9h à 12h - Service urbanisme Sur rendez-vous

Les dispositions de l'article 9 du Code Civil s'opposent à la divulgation de tout élément de vie privée d'une personne sans le consentement de celle-ci. Les données d'état civil ne peuvent être publiées que si les intéressés ont préalablement formulé leur accord par écrit.

Claude CHIROUSE Conseiller délégué à l’action Sociale Sur rendez-vous Marie-Claude POUCHIN Conseillère déléguée au logement et aux retraités Le mardi de 9h à 11h30 et le dernier samedi du mois de 9h à 11h30 Service logement sur rendez-vous Daniel PALCY Conseiller délégué à la voirie, la propreté, aux transports, à la circulation et à l’assainissement Kristina WEIDEMANN-ROUSSEAU Conseillère déléguée à la petite enfance Morgane OUDDAH Conseillère déléguée à la Jeunesse

Prendre rendez-vous auprès du secrétariat des élus : 01 41 52 53 00

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

23


trIbUNe

eXpreSSIoN DeS GroUpeS polItIQUeS Groupe de la gauche citoyenne, communiste et écologique : Nelly Roland Iriberry, Pierre Faguier, Marie-Thérèse Hubert, Isabelle Reydant, Naima Bousselit, Arnaud Keraudren, Jean-Luc Terreyre, Jean Porta, Marie-Claude Pouchin, Daniel Palcy, Dominique Robert, Pierre Jean-Baptiste, Lahcen Essaid, Sabine Boury, Céline Massengo et Brigitte Arri. Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire Alors que la Municipalité est engagée dans une politique active en matière de santé publique, avec notamment son atelier santé ville, en vue de réduire les inégalités territoriales et sociales de santé à travers des échanges et dialogues entre citoyens, professionnels, institutionnels pour renforcer l’information, la formation et la prévention, le gouvernement met le service public de la santé en péril. Déremboursement des médicaments, augmentation du prix des mutuelles et du forfait journalier…C'est chaque jour un peu plus la seule logique comptable et la marchandisation qui prennent le pas sur l’égalité d’accès aux soins. La situation est grave : il est urgent de renouer avec une santé égalitaire et solidaire. C'est le sens du manifeste publié par cinq professeurs de médecine et experts en politique de santé et co-signé par 123 personnalités du monde médical et de la société civile. Il faut améliorer le remboursement par la Sécurité sociale, reconstruire le système conventionnel pour la médecine libérale, refonder le service public hospitalier et instituer un véritable service public de sécurité sanitaire et de prévention collective. Tout autre choix serait celui de la régression civilisationnelle.

Groupe des élus Socialistes et Radicaux de Villepinte : Gonzalo Chacon, Christophe Borgel, Jeanne-Camille Brou, Danièle Illouz, Karima Malki, Philippe Palomo, Lydia Suzan-Cyprien, Melissa Youssouf. Primaires citoyennes : c’est vous qui décidez ! Cette fois nous y sommes, les primaires sont en route. Les français vont pouvoir arbitrer pour au final choisir. Ce choix sera un formidable levier sur lequel nous nous appuierons pour déclencher ce mouvement tant attendu par les français désespérés par le sarkozysme. Chacun des compétiteurs possèdent en lui les atouts et les qualités qu’il nous faudra additionner le temps venu. Les six compétiteurs, François Hollande, Martine Aubry, Ségolène Royal,Arnaud Montebourg, Jean-Michel Baylet, Manuel Valls, sont tout au temps légitimes et aptes à réclamer l’adhésion de tous. Notre seul combat dans ces primaires est de choisir le meilleur candidat pour en finir avec la présidence Sarkozy. Nous souhaitons que nos concitoyens reprennent la main : le PS et le PRG se sont rassemblés pour désigner le candidat à l'élection présidentielle à l'issue de primaires ouvertes, c'est-à-dire auxquelles pourraient participer non plus les seuls militants, mais l'ensemble des sympathisants de gauche et au-delà les français. Alors, comment ça marche ? qui peut voter ? Tous les citoyens français inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010. Et lors des primaires, il suffit de s'acquitter d'une participation au frais d'organisation de 1 € minimum et de signer l'engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche. C'est vous qui choisirez le candidat du changement en 2012 ! Où voter ? En cliquant sur cette adresse (http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/), vous pouvez saisir le code postal (93420), puis il suffit d'entrer le numéro de votre bureau de vote habituel (figurant sur votre carte d'électeur) pour savoir où se trouve votre bureau de vote Primaires. Pour la première fois en France, les 9 et 16 octobre, vous avez le droit et le pouvoir de choisir votre candidat à l’élection présidentielle. C’est un nouveau droit pour la gauche, c’est un nouveau droit pour les Français ! Mobilisez-vous, les Primaires Citoyennes sont à vous. Votez et faites voter pour le candidat de gauche qui nous représentera lors de l’élection présidentielle de 2012. La réussite de ce rendez vous démocratique sera sans doute aucun, la première étape du changement. Les 9 et 16 octobre, C’est vous qui décidez, c’est vous qui donnerez un nom au changement.

Europe Ecologie les Verts, avec Kristina Weidemann-Rousseau rédigé par Claude Chirouse. Réflexion sur la perte d'autonomie Ca y est, d'un moment à l'autre mes jambes ne répondent plus, la douleur est insupportable, je ne peux plus quitter mon fauteuil. Panique ! Besoin d'aller aux toilettes - mince ! Ces 10 mètres au même niveau que mon fauteuil sont insurmontables… et manger, et ma toilette. J'appelle mes enfants. Ils sont loin ou au travail, il faut que j'attende ce soir. Oh, ces douleurs dans mes jambes … 14h00 le lendemain : on m'emmène à l'hôpital. Le médecin pense que j'ai peut-être quelque chose de cassé, peut-être le col du fémur… Les ambulanciers arrivent à m'allonger sur le brancard, malgré le couloir tellement étroit ils arrivent à me sortir de ma maison. Vais-je la revoir un jour ? L'attente aux urgences est interminable, toujours ces douleurs... Finalement, il doit être vers les 20h, on m'emmène à la radio - rien de cassé. "Madame, vous pouvez rentrer chez vous, on ne peut rien faire !" Rentrer chez moi, à 21h30, sans pouvoir bouger, comment ? Finalement ils veulent bien me garder, voir s'ils peuvent me soulager. On me met au lit. Mais le sommeil ne veut pas venir. Qu'est-ce que je vais devenir en sortant d'ici ? Je ne pourrais plus vivre seule, la perte d'autonomie est totale. Mes enfants ? Comment leur imposer de s'occuper de moi, alors qu'ils ont leurs vies. Ils sont bien gentils, ils ont bien dit "t'inquiètes pas, maman, on te libère une chambre." Mais après, qu'est-ce que je vais faire toute la journée quand ils ne seront pas là ? Je ne peux pas aller toute seule aux toilettes, je ne peux pas me lever pour aller chercher le repas gentiment préparé, je ne peux même pas me laver… Je l'avais senti arriver, 87 ans, je pensais vivre jusqu'à 100 ans, mais à quoi bon si c'est dans la douleur constante et au dépend du temps et de l'attention que mon entourage voudra bien me consacrer ? Je me suis renseignée sur les foyers, maisons de retraites, mais je n'ai pas les moyens de payer 2.900 € par mois, ma retraite est à peine de 600 €. Que vais-je devenir ?

Expression libre du groupe « Villepinte à Cœur », rédigé par Daniel Laurent. Renouvellement des conseils de quartier Une grande action de communication par tracts, encarts dans « Villepinte citoyenne » et affichage a demandé aux Villepintois de s’investir dans la vie de leur quartier ou de leur ville. Nous avions décrit dans un précédent article, paru dans ce bulletin en juin dernier, le légitime découragement des premiers conseillers de quartier, mis en place en 2009, qui s’est traduit peu à peu par un fort absentéisme aux réunions. L’essoufflement des conseils de quartier a tenu à ce que les participants se sentent abusés et trahis, transformés en simple faire-valoir de décisions, prises sans eux. Notre Groupe « Villepinte à cœur » a néanmoins toujours occupé le siège qui lui a été attribué, dans chaque quartier, avec sérieux et constance. Aujourd’hui, le mandat de 2 ans des conseillers venant à terme, leur renouvellement s’impose. Notre Groupe présentera ses candidats pour être à nouveau présent dans ces conseils et être le relais des Villepintois. Les vraies questions concrètes de quartier, avec quelques exemples de problèmes au quotidien ne manquent pas : urbanisme, travaux de voirie, réfection des trottoirs (dont la Route de Sevran), stationnement (dont la Place Degeyter). Nous regrettons qu’aucun débat n’ait précédé cette opération, ni au Conseil municipal, ni dans une réunion, moins formelle, de l’ensemble des 39 conseillers municipaux. Mieux encore, face au désaveu de nombre des premiers conseillers de quartier, une évaluation des points forts et des points faibles de cette première expérience de 2 ans aurait été sans doute des plus utiles en les conviant à une réunion de démocratie locale, par exemple. Nenni, les nouveaux conseillers de quartier seront, comme les premiers, désignés par une « commission » sans que l’on sache si les élus de la majorité ont revu et amélioré la procédure décisionnelle et la méthode de travail. Peut-on espérer que les leçons des échecs des conseils de quartier précédents seront tirées car on bute toujours sur les effets tant qu’on n’a pas réglé les causes et quand on ne prend pas le temps de bien faire les choses, elles se défont ?

Chaque auteur engage sa responsabilité quant au contenu de ses articles.

24

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011


lA pAGe DeS lecteUrS

COURRIER DES LECTEURS

VoUS

Nouveau site Internet de la ville : vos réactions Merci pour vos clics ! Le 5 septembre dernier, le nouveau site Internet de la ville a été lancé. Nous avons eu beaucoup de retours de votre part, y compris des questions sur le fonctionnement de ce nouveau site. Pour vous éclairer au mieux, la Direction de la Communication répond aux questions les plus récurrentes. Depuis la mise en ligne du nouveau site Internet de la ville, la rubrique newsletter n’est toujours pas activée. Je trouve cela dommage. Quand allez-vous la remettre en place ?

n

Sachez qu’une nouvelle newsletter sera mise en place à partir du mois de novembre. Elle sera mensuelle et synthétisera les deux anciennes lettres d’informations, à savoir la programmation culturelle ainsi que les diverses actualités phares du mois en cours. n Les coordonnées de notre association indiquées sur le

site ne sont plus bonnes, nous avons changé de numéro de téléphone. Comment faire pour les mettre à jour ? Pour modifier des renseignements indiqués sur le site Internet, vous devez contacter l’administrateur du site, dont l’adresse mail fimbratta@ville-villepinte.fr est indiquée dans la rubrique « Informations légales » en bas de page sur le site. Attention, concernant les associations, vous devez également mettre vos coordonnées et autres informations à jour auprès du service de la vie associative à l’adresse mail suivante : vieassociative.locationdesalles@ville-villepinte.fr. n Le précédent site ne proposait rien en terme de normes pour malentendants

et malvoyants. Aujourd’hui, beaucoup de sites Internet le font. Est-ce le cas pour le nouveau site ? Et si oui, comment y a-t-on accès ? Le nouveau site répond effectivement à cette demande : il suffit pour cela de cliquer sur l’onglet « confort de lecture », en bas de la page d’accueil. Là, vous pouvez changer les contrastes et la couleur du fond d’écran. Pour les malentendants, le site est adaptable aux logiciels spécialisés qui lisent les textes sur chaque page, y compris pour les légendes des photographies.

Nouveautés à venir sur le site Internet... D’ici le mois de décembre, un plan interactif sera mis en place sur le site. Il s’agit d’un plan de la ville qui permet de localiser les différents lieux de vie municipaux. Par exemple, vous pourrez voir où se situent les équipements administratifs, sportifs ou les écoles les plus proches de chez vous en un seul clic. D’ici janvier, vous pourrez avoir votre compte personnalisé, qui vous permettra d’avoir un suivi complet, très pratique notamment sur le plan administratif. Chaque Villepintois pourra alors, selon ses besoins : s’inscrire au recensement militaire pour la JAPD (Journée d’Appel de Préparation à la Défense), faire sa pré-inscription sur les listes électorales, calculer son quotient familial… Se créer un compte permettra également de régler par télépaiement les frais administratifs, ou encore des places de spectacles et autres événements culturels. Cette page est la vôtre : réaction sur le journal, question d’ordre général sur la vie municipale, interrogation sur un point précis, ou tout simplement envie de vous exprimer. La rédaction sélectionnera les courriers les plus à même d’intéresser l’ensemble des Villepintois et Madame le Maire Nelly Roland Iriberry s’engage à y répondre. Vous pouvez envoyer vos lettres par voie électronique (nroland@ville-villepinte.fr) ou postale (Madame le Maire - Mairie de Villepinte - place de l’Hôtel de Ville - 93420 Villepinte), en n’omettant pas d’indiquer comme objet "courrier des lecteurs".

26

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011


1 1 0 2 a . d T C n O age

La liste des manifestations n’est pas exhaustive, n’hésitez pas à consulter le site Internet de la ville : www.ville-villepinte.fr pour plus de renseignements.

"

VIllepINte cItoyeNNe / N° 35 / octobre 2011

27


villepinte_citoyenne_octobre_2011  

villepinte_citoyenne_octobre_2011

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you