Issuu on Google+

Journal de la Ville de Villepinte

citoyenne SPORT

ACCESSIBILITE

ECOLE AVENIR PARTAGEONS SENIORS

EMPLOI QUARTIERS

CITOYENNETE LOISIRS

BONNE ANNEE 2012

ASSOCATIONS

DYNAMISME

CRECHE

URBANISME

CULTURE CONSTRUISONS

PARCS

RENOVONS

JANVIER 2012

Villepinte

N째38


EDITO

Travailler pour l’avenir, préparer le futur C’est parce qu’une vie se construit dès le plus jeune âge que nous avons fortement investi dans ce secteur depuis plus de trois ans. La rénovation des écoles, leur aménagement informatique, la création de nouvelles classes, la rénovation du Centre de loisirs ouvert des Trilogies, la construction de la crèche dite du « château d’eau », le lancement d’une deuxième, la reconstruction et l’extension du Centre de loisirs les Fontaines, l’amélioration de la restauration collective, qui va profiter en premier lieu aux enfants des écoles villepintoises, sont autant de chantiers qui témoignent d’une préoccupation constante de l’avenir.

n Nelly Roland Iriberry Maire de Villepinte Première Vice-présidente de la Communauté d’agglomération Terres de France

La nouvelle cuisine centrale située à Gennevilliers va livrer plus de 2 500 repas à Villepinte. Elle se place en outre sous le signe du service public puisqu’en adhérant à ce syndicat de restauration collective (SYREC), la Municipalité fait le choix d’un retour en régie publique, avec une exigence de qualité : l’arrivée du bio dans les assiettes, la gestion innovante des déchets et le développement d’activités sur le goût.

Votre journal y consacre un sujet ce mois-ci (voir en pages 11,12 et 13). Cette attention portée aux plus jeunes ne saurait exclure celle que nous devons aussi aux anciens, aux retraités, aux seniors, peu importe le nom générique qu’on leur donne, qui, porteurs de mémoire, témoignent du chemin parcouru et donnent des pistes sur les chemins à suivre, vers toujours plus de progrès civilisationnel. C'est pourquoi le lien intergénérationnel doit être au cœur de notre contrat social et guider nos politiques publiques. A l’occasion de cette nouvelle année, je vous présente tous mes vœux de bonheur et de réussite à vous et à toutes celles et ceux qui vous sont proches.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

3


5

SOMMAIRE JANVIER 2012 EDITO

3

ACTUALITE

5 à 10

Villepinte, laboratoire de la Biodiversité urbaine Des équipements pour améliorer la qualité de vie Être conseillé pour mieux consommer : le Point Info Énergie Le Maire agit contre les nuisances sonores Les Conseils de Quartiers intronisés le 20 Janvier Vers le Haut débit à Villepinte Accessibilité du public handicapé : une politique municipale de sensibilisation auprès des commerçants villepintois Slam : Les collégiens de Françoise Dolto préparent un spectacle Débat d’orientations budgétaires

5 6

CA BOUGE

11 à 13

8 11 à 13

14

16

7 7 7 7

8 9

10

Du neuf et du bon au menu des nos enfants pour la rentrée 2012

15

CULTURE

Divertimento, un classique du 93 « La vie de château » et « Le conte merveilleux », deux expositions pleines de magie SPORT 20

Un Diable Rouge en bleu blanc rouge La 22ème édition des Trophées des Sports

14 à 15 14 15

16 à 17 16 17

Décembre à Villepinte Retour sur le téléthon Reportage photos : le Père Noël à Villepinte

18 à 20 18 19 20

HISTOIRE

21

EN IMAGES

Le corps des Sapeurs-Pompiers de Villepinte

SPORT

ACCESSIBILITE

ECOLE AVENIR PARTAGEONS SENIORS

EMPLOI QUARTIERS

CITOYENNETE LOISIRS

BONNE ANNEE 2012

ASSOCATIONS

DYNAMISME

CRECHE

URBANISME

CULTURE CONSTRUISONS

PARCS

RENOVONS

Villepinte Citoyenne - janvier 2012 - N° 38 Journal d’information de la ville de Villepinte Dépôt légal à parution - ISSB 1278-4052 Directeur de la publication : Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte Conception et réalisation : service communication - Mairie de Villepinte Rédacteur en chef : Olivier Charolles Rédaction : Olivier Charolles, Stéphane Fernandez et Florence Ruga Ont collaboré à ce numéro : service archives Photographies : service communication, Emilien Cancet, Adeline Capaldi, Mélanie Demarle, Sébastien Mestre et Henri Perrot PAO : Flore-Anne Morgant, Sophie Puch-Herrantz, et Claude Vitale Publicité : société Prest'action 01 56 49 10 00

Imprimerie Le Réveil de la Marne Numéro réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur un papier certifié PEFC.

4

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

VILLEPINTE PRATIQUE

22 à 23

Numéros utiles / Services Municipaux / Pharmacies de garde / Déchetterie / Etat-Civil / Ramassage des encombrants / Petites annonces / Permanences en Mairie principale / Infos du mois EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES

24

SUR LE SITE INTERNET

26

AGENDA DE JANVIER

27


NATURE

A lA UNE

Villepinte, laboratoire de la biodiversité urbaine Nichée entre deux immeubles, entre deux routes, au cœur de la zone pavillonnaire, dans les parcs, la biodiversité est aussi urbaine. La commune de Villepinte a été choisie comme laboratoire pour étudier les relations des habitants à la nature. Explications.

L

L'Observatoire départemental de biodiversité urbaine (ODBU) du Conseil Général de la Seine-SaintDenis finance une recherche scientifique sur les relations des séquano-dyonisiens à la nature (« nature » considérée dans le sens large du terme). Cette recherche est menée par la socio-anthropologue Armony Piron (Université de Liège et Muséum national d'Histoire naturelle de Paris), en étroite collaboration avec Anne-Laure Benoit, représentante de l’ODBU. La ville de Villepinte, qui l'a immédiatement acceptée, a été choisie pour servir de territoire de référence pour expérimenter une partie de ce travail de recherche.

A chacun sa vision de la nature. À ce jour 4 réunions de travail ont été conduites avec pour objectif de comprendre comment des habitants envisagent la place de la nature en ville. L’objectif de ces réunions est de faire

émerger des diversités de perception. Lors de chaque réunion, afin d’enrichir les discussions, des intervenants extérieurs ont apporté leurs témoignages sur la problématique traitée. Les résultats de ce travail feront l’objet d’une analyse et d’un rapport de recherche remis à l’ODBU et à la Ville de Villepinte. Par ailleurs, les participants ont souhaité organiser une réunion de restitution de leur travail aux élus de leurs villes. La première réunion portait sur la nature en ville, sa gestion, sa fonction et ses usages. La seconde réunion a pris la forme d’une visite d’un jardin pavillonnaire aménagé et la dernière réunion a mis en débat l’appréciation ou non des animaux dans la ville. Enfin, une quatrième réunion a eu pour objectif de compiler l'ensemble des idées des participants qui ont souhaité pouvoir s'exprimer auprès des élus, des associations et des autres habitants du département. n

AcTU

Paroles de spécialiste Socio-anthropologue de formation, Armony Piron appartient à un laboratoire d’anthropologie en Belgique (LASC, Université de Liège) et réalise une recherche sur les relations entre les séquano-dyonisiens et la nature au sein d’un laboratoire d’écologie parisien (CERSP, Muséum national d'histoire naturelle). Elle nous explique l’intérêt d’étudier la biodiversité urbaine, et plus particulièrement celle de Villepinte. « Selon des chercheurs en conservation, réaliser le défi de maintenir nos écosystèmes et de protéger la biodiversité ne peut se faire sans l’implication massive de la population. Comme la majorité de la population habite en milieu urbain, il est intéressant d’étudier les relations et les représentations qu’ont les citadins avec et sur la nature. La Seine-Saint-Denis apparaît comme un magnifique terrain d’étude grâce à deux caractéristiques : c’est un département qui abrite une population dense et de grandes diversités culturelles ainsi que de nombreux espaces verts. On peut donc supposer - et c’est ce que mon étude a montré - que les visions, les relations et les pratiques de la nature sont multiples et variées. Sur la base de ces premiers résultats, l’observatoire départemental de la biodiversité urbaine a souhaité que je propose des pistes pour développer des moyens de relier les habitants aux enjeux environnementaux et à la biodiversité. Nous avons donc engagé une collaboration avec la ville de Villepinte afin d’y tester un dispositif de réunions de discussions et de débats sur la thématique de la nature en ville entre habitants. » La démarche anthropologique a permis une ouverture de la thématique : les personnes interrogées ont inséré la thématique de la nature dans d’autres thématiques sociétales (la sécurité, le respect, l’identité culturelle, l’avenir pour les enfants, etc.). Ceci montre qu’on ne peut pas dissocier une dimension de son contexte. Social et environnement sont intrinsèquement liés.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

5


VIE lOcAlE

TRAVAUX

AcTU

Des équipements pour améliorer la qualité de vie

Le gymnase Lamberdière prend de l’ampleur Les travaux d’extension du gymnase Lamberdière, situé à côté des Espaces V Roger Lefort, sont terminés. L’inauguration a eu lieu samedi 3 décembre. Etaient présents, entre autres, Madame le Maire Nelly Roland Iriberry, le maire-adjoint Arnaud Keraudren et le député-maire de Tremblay-en-France, François Asensi. Pour un coût de 694 000 euros de travaux, la nouvelle aile du gymnase comprend désormais deux vestiaires avec douches, un vestiaire pour arbitres, une salle de réunion, un hall d’accueil mieux aménagé (avec un sas d’entrée) ainsi qu’une loge pour le gardien. Soit un agrandissement de 302 mètres carrés qui permettra au club de football américain des Diables Rouges de s’entraîner dans de meilleures conditions.

Le Centre de loisirs ouvert des Trilogies retrouve son public Cette fois c’est fait ! Le Centre de loisirs ouvert du quartier des Trilogies a rouvert ses portes. Après des travaux de rénovation et d’embellissement, les enfants de 6 à 12 ans ont pu retrouver un lieu d’accueil fonctionnel et convivial. Une réponse faite par la Ville de Villepinte à une demande commune des parents du quartier, qui souhaitaient que leurs enfants puissent se retrouver et être encadrés dans une telle structure, au cœur des Trilogies. Inauguré le 14 décembre dernier par Nelly Roland Iriberry, maire de Villepinte et son adjoint, Arnaud Keraudren, le C.L.O. des Trilogies comprend deux grandes salles d'activités et une salle plus cosy dédiée à la projection de films. Vous pourrez retrouver d’autres photos et l’interview d’Amadou Cissé, coordinateur des structures jeunesses au service jeunesse de la Ville de Villepinte, sur notre site internet : www.ville-villepinte.fr

En bref... A travers la Ville - Trois écoles maternelles de Villepinte ont bénéficié d’une remise aux normes des sols souples. Sont concernées les écoles Charlemagne (10 775 euros), Wallon (14 426 euros) et les Merisiers (10 348 euros). Dans cette même école, une nouvelle clôture a été posée en façade, pour un montant de 17 576 euros. - Le gazon synthétique du square des Merisiers a été remplacé, pour un coût de 14 788 euros. - Une aire de jeux « Petite enfance » a été aménagée au square Cotton, pour un montant total de 29 707 euros.

6

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

Un nouveau sol pour le square Criqui Fréquenté par les plus jeunes, l’espace de jeux du square Criqui vient de subir une vraie rénovation. Les services de la Ville y ont posé un sol souple de 396 mètres carrés, destiné à améliorer la sécurité des enfants, notamment en cas de chute. En parallèle, un nouveau portail et un portillon ont été installés pour délimiter l’enceinte. Les travaux qui ont duré trois semaines se sont élevés à 8 383 euros.


COMMUNICATION

VIE CITOYENNE

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT

VIE lOcAlE

En bref...

Etre conseillé pour mieux consommer : le Point Info Energie

Attention au monoxyde de carbone !

Pour faire des économies d’énergie, moins consommer pour moins dépenser, et au passage moins polluer, la Communauté d’Agglomération a mis en place une permanence « Point Info Energie » dans ses trois villes. A Villepinte, un expert est à votre disposition gratuitement (la prestation est financée par la CA) tous les jeudis de 14 à 20 heures à l’Hôtel-de-Ville. Son rôle ? Vous aider à lutter contre la précarité énergétique d’une part, et l’impact sur l’environnement d’autre part. Cette permanence s’adresse à la fois aux propriétaires qui souhaitent investir dans des travaux de rénovation énergétique (changements de fenêtre, de mode de chauffage…) ou aux locataires qui cherchent à savoir comment alléger leurs factures. Evidemment, les écologistes dans l’âme se sentiront également concernés.

Recherche familles d’accueil

Le Maire agit contre les nuisances sonores La première version du Plan de gène sonore (PGS) proposée en juin dernier par le Préfet a été refusée par le Maire de Villepinte et son conseil municipal. En effet, le bruit mesuré en certains endroits à l’extérieur du périmètre envisagé était bien supérieur à celui du PGS et gênait nombre de Villepintois. Le PGS permet aux habitants intégrés dans son périmètre d’être éligibles aux aides pour insonoriser leur logement. Après une modification favorable à notre territoire communal, le Maire a accepté ce nouveau périmètre et a constaté lors de la Commission consultative d’aide aux riverains (CCAR) que « la ténacité paie ».

Les nouveaux conseils de quartiers intronisés le 20 janvier Lancés il y a deux ans, les premiers conseils de quartiers sont arrivés au terme de leur mandat. Avant de lancer la deuxième session qui va s’étaler de 2012 à 2014, la séance d’intronisation de ces conseils de quartiers aura lieu le vendredi 20 janvier à 19h30 à la salle J. Baker. Rappelons que les conseils de quartiers, au nombre de cinq à Villepinte ont plusieurs objectifs : donner un meilleur éclairage des enjeux municipaux et décisions prises par le Conseil Municipal, permettre une meilleure prise en compte des attentes des administrés et une amélioration des liens avec les services publics locaux, tout en renforcant le lien social et la citoyenneté.

Vers le haut débit à Villepinte Le haut débit à Villepinte avance. Suite à l’incapacité du projet interdépartemental Débitex à répondre aux besoins des Villepintois, le Maire de Villepinte a exigé des solutions alternatives. L’autorité de régulation, l’ARCEP vient enfin de fixer le cadre réglementaire qui permet aux collectivités d’intervenir sur les réseaux de communication. Or la ville qui a commencé à consulter les opérateurs - aménageurs vient d’inscrire 200 000 euros à son budget sur ce chantier. Si aucun nouvel obstacle ne survient, le haut débit pourrait apparaître dès 2013 à Villepinte.

AcTU

Le froid s’installe et avec lui arrivent les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Pour les limiter, pensez à faire systématiquement vérifier et entretenir par un professionnel les installations de chauffage, de production d’eau chaude et les conduits de fumée. Pensez également à aérer les pièces et à ne jamais obstruer les entrées et sorties d’air. Maux de têtes, nausées, vomissements, sont les symptômes qui doivent vous alerter. Le Centre Hospitalier Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois recrute des familles d’accueil domiciliées dans un rayon de 50 km, pour son unité thérapeutique d’accueil familial adulte. Parmi les conditions exigées : avoir une chambre individuelle et une grande disponibilité. Renseignements au 01 49 36 74 67.

Un groupe de paroles sur Alzheimer La direction de l’hôpital intercommunal Robert Ballanger, à l’initiative de la consultation mémoire en partenariat avec l’association « Rêve Bleu » vous informe de la création d’un groupe de parole « Maladie d’Alzheimer : la vie des accompagnants et des aidants ». Deux réunions sont programmées, le mardi 24 janvier 2012, puis le mardi 14 février (14 heures, consultation de neurologie, 1er étage, Bat. 8), animées par M. Saintemême (Rêve Bleu) et Mme Lanoe, neuro-psychologue. L’accès à ce groupe de parole se fait uniquement après prise de rendez-vous au 01.49.36.71.23 ou au 06.14.87.66.07.

Thé dansant du 19 février Un thé dansant animé par l’orchestre Bessières est programmé au 19 février prochain, de 14 heures à 18 h30, à la salle Jacques-Brel, située sur l’esplanade Aimé-Césaire. Les inscriptions pour ce thé dansant seront ouvertes dès le 9 janvier 2012 et ce jusqu’au 10 février 2012. Vous pourrez retirer vos places, au prix de 10 euros, à l’Hôtel-de-Ville de Villepinte.

Concours des maisons illuminées Rencontrant toujours un franc-succès, le concours des maisons illuminées de Villepinte va comme chaque année s’achever par une remise des prix. Cette cérémonie aura lieu le dimanche 29 janvier 2012 aux Espaces V Roger Lefort, à partir de 10 heures.

Recensement Les communes de plus de 10.000 habitants ont l'obligation de procéder chaque année au recensement de la population. Pour l'année 2012, ce sont 973 logements qui ont été retenus par l’INSEE sur la commune de Villepinte. Des foyers qui vont être recensés par cinq agents de la Ville, à partir du jeudi 19 janvier, jusqu’au samedi 25 février 2012 inclus. Veuillez leur réserver le meilleur accueil.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

7


VIE lOcAlE

VIVRE ENSEMBLE

AcTU

Accessibilité du public handicapé : une politique municipale de sensibilisation auprès des commerçants villepintois Défi majeur des trois prochaines années, la mise aux normes des commerces pour accueillir le public handicapé a été anticipée à Villepinte. Depuis septembre, les commerçants sont invités à réfléchir, avec l’appui de la Ville sur les actions qu’ils pourraient mettre en place pour faciliter l’accès à leurs établissements.

A

u 1er janvier 2015, tous les commerces de proximité devront avoir engagé des travaux de mise en conformité pour l’accessibilité des personnes handicapées. Une échéance lointaine, mais finalement bien courte au vu du travail qu’il reste à effectuer. La commune de Villepinte qui a engagé depuis de longs mois une politique de mise en accessibilité de son territoire communal, a souhaité s’impliquer davantage en proposant son savoir-faire et son expérience aux commerçants locaux. « Il ne s’agit pas de montrer du doigt les points noirs, mais d’aider les commerçants dans leur démarche de réflexion », précise Agnès Beraudias, chargée de mission « Handicap » au sein de la Ville de Villepinte. « Nous savons bien qu’avec la situation économique actuelle, il n’est pas évident d’envisager des travaux importants. Il ne s’agit d’ailleurs pas de faire dans la contrainte, mais d’agir intelligemment en pensant aux populations concernées. On peut parfois trouver des solutions très simples comme une planche ou un bouton d’appel à l’entrée du magasin, pour permettre à une personne en fauteuil d’avertir le commerçant de son arrivée. ».

Trouver des solutions simples à mettre en place. Du côté des associations locales représentées par Thierry Saintemême, de Rêve Bleu et Martine Hermans, correspondante de Rétina France en Seine-SaintDenis, le constat est plutôt optimiste : « les commerces de Villepinte sont assez accessibles. Les commerçants mettent de la bonne volonté pour améliorer l’accessibilité, ce qui n’est pas le cas dans toutes les villes. Par rapport à la loi et son application en 2015, il s’agit de leur faire comprendre qu’on peut trouver des solutions toutes simples, comme une rampe amovible pour passer une marche

8

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

n Parfois une simple sonnette peut suffir pour améliorer grandement l’accessibilité ou une sonnette à l’entrée. Mais en ville, le plus gros problème ne vient pas des commerçants, mais bien de l’incivilité des gens, des voitures garées sur les trottoirs ou sur les places réservées aux handicapés par exemple. ». Une version confirmée par Stéphanie Oliveira Da Rocha, la présidente de l’Union Commerciale de Villepinte qui reconnaît que s’il est bien difficile dans la situation économique actuelle d’envisager des travaux coûteux, « les commerçants villepintois sont sensibilisés au sujet et prêts à faire des efforts, en étudiant des solutions simples à mettre en place ».

La cellule « Handicap » de la Ville en soutien. C’est dans ce sens qu’un courrier a été adressé il y a quelques semaines par Nelly Roland Iriberry, maire de Villepinte et Dominique Robert, adjoint en charge du commerce et de l’artisanat aux 315 commerçants et professions libérales de Villepinte. Une invitation à contacter la cellule « Handicap » de la Ville et à consulter le site du CNISAM (www.cnisam.fr) où l’on peut consulter des fiches techniques relatives à l’accessibilité des commerces de proximité. n

Des balises audio pour les malvoyants Continuant d’œuvrer pour l’accessibilité des lieux publics, la Ville de Villepinte est la première ville du département à mettre en place un tout nouveau dispositif à l’attention du public déficient visuel. Il s’agit de bornes audio disposées aux entrées de quatre sites très fréquentés par les Villepintois : l’Hôtel-de-Ville, le Centre administratif, la piscine et le Centre culturel. A l’aide d’une télécommande spéciale, un malvoyant peut ainsi recevoir toutes les informations utiles pour le guider quand il arrive sur place. Obstacles, portes vitrées, parcours à emprunter... d’un simple clic, les informations essentielles sont délivrées, facilitant ainsi grandement l’arrivée et le déplacement sur chacun de ces quatre sites. Un dispositif qui sera complété à l’avenir par des bandes de guidage pour les déficients visuels et par des boucles magnétiques pour assister les personnes portant des appareils auditifs.


SLAM

REpORTAGE

AcTU

Les collégiens de Françoise Dolto préparent un spectacle Qu’à slam tienne, ou comment se réconcilier avec la langue de Molière.

T

les camarades. D’autres amènent un silence de cathédrale sous l’émotion d’un texte poignant sur l’amour, et ce à quoi il peut être comparé.

Trois colonnes sur le tableau : amour, amitié et dispute en famille. Le souriant et très éloquent Gérard Mendy, artiste slameur (Ndjé de son nom de scène) et formateur, lance les thèmes d’écriture en début de cours. Les enfants sont ensuite amenés à en débattre : « qu’estce que cela vous inspire, par exemple l’amour ? » sonde Gérard. La liste prend vite forme : rencart, yeux doux, draguer, mariage, divorce, jalousie, tromperie, Saint-Valentin, cadeaux, ne pas prendre de baffe ... « Avec ces mots, je voudrais que vous rédigiez des textes. Vous pouvez mettre des situations en scène, étant donné que vous êtes en groupe. » Les trois premiers garçons se lancent. Quelques lignes plutôt cocasses : « Pour éviter de prendre une baffe avec une fille, il ne faut pas faire de gaffe » font sourire

Non francophones, autiste, tout profil. Stéphanie Diaz arrive : les élèves l’applaudissent et lui font une ola, un brin charrieurs mais surtout chaleureux et reconnaissants. La souriante professeur d’EPS (Education Physique et Sportive) à l’accent du sud chantonnant, mène ce projet depuis maintenant quatre ans avec Gérard Mendy. « Les élèves sont de plus en plus nombreux au fur et à mesure des années. D’autant que les anciens reviennent, même ceux qui ne sont plus au collège, s’enthousiasme Stéphanie Diaz, fondatrice du projet. J’ai cherché à amener les enfants à s’intéresser à la langue française, à la poésie, etc. Comme ils s’intéressent au rap, ce genre de choses leur plaît, le slam est un bon moyen pour les captiver. » Au-delà de cette modernisation de l’approche du français, cet atelier aide des enfants plus en difficulté. Trois élèves non-francophones de CLA (pour classe d’accueil) pratiquent la langue de Molière et se débrouillent déjà très bien, on remarque juste qu’ils butent sur certains mots.

ous les mardis au collège Françoise Dolto, une vingtaine d’élèves participent à un atelier de slam. Depuis quelques semaines, ils préparent un spectacle prévu le 30 mai aux Espaces V Roger Lefort. En attendant leur montée sur les planches, voici une mise en bouche, un aperçu d’un atelier.

Un autre est autiste. Inscrit depuis l’année dernière, « il parle beaucoup plus facilement, il ose beaucoup plus s’exprimer qu’au début, remarque Gérard. Ses parents m’en ont parlé. »

Spectacle de fin d’année. Gérard Mendy et Stéphanie Diaz sont épaulés par Cécile Massé et Rékya Talebali, deux professeurs d’anglais. A quatre, ils ne sont pas de trop pour aider ces jeunes à monter de toutes pièces leur spectacle. Au début de l’année, ils pratiquent des exercices d’improvisation orale, pour s’entraîner à la prise de parole en public. Vient ensuite l’entraînement à l’écriture. « Dès la fin du mois de janvier, nous devons avoir fixé les textes pour commencer les répétitions, travailler la mise en scène… » Le jour J est déjà calé au 30 mai aux Espaces V Roger Lefort. Alors à vos agendas, notez bien cette date, vous serez sûrement étonnés des prestations de ces collégiens. « Chaque année, les parents me disent : comment réussissent-ils à faire ça ? Nous-mêmes, nous ne pourrions pas ! » raconte Gérard, le sourire aux lèvres. Alors, à bon entendeur… n

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

9


VIE EcONOMIQUE

ECONOMIE

AcTU

Budget 2012 : la Ville maintiendra ses orientations malgré les désengagements répétés de l’Etat Dans un contexte de crise économique, auquel le gouvernement répond par une politique d’austérité sans précédent et un désengagement croissant de ses missions de service public, les collectivités locales se trouvent confrontées à un dilemme bien réel : répondre à des aspirations toujours plus grandes de nos concitoyens, avec des ressources toujours plus réduites.

n Pour 2012, parmi les principaux projets d’investissements, 2,5 millions d’euros seront attribués à la crèche du château d’eau, dont la pose de la première pierre a eu lieu en juin dernier

A

insi, depuis 2008, la Municipalité villepintoise a dû faire face à la suppression de la taxe professionnelle, à la baisse permanente des dotations d’État, à la multiplication des normes obligatoires dont l’application est coûteuse, aux transferts de charges liés aux désengagements répétéset cumulatifs de l’État, sans contrepartie financière… Dans le cadre de la loi de Finances 2012, on estime à 840.000 euros la perte de dotations de l’Etat, au titre de la dotation globale de fonctionnement, mais aussi plus singulièrement du Fonds de Solidarité de la Région Ile-de-France. C’est dans ce contexte que la majorité municipale a tenu à maintenir ses

engagements et orientations en n’augmentant pas la pression fiscale sur les ménages tout en sauvegardant le cœur de nos politiques locales et en consolidant le service public local. Continuer la rénovation du patrimoine scolaire.

Pour ce faire, la Municipalité a construit son budget avec une vigilance et une rigueur particulières. Le budget de fonctionnement devrait s’équilibrer à hauteur d’environ 55 millions d’euros. A ce titre, les charges à caractère général n’augmenteront que de 1,2 % et les charges de personnel de 0,75. Dans le même temps, l’encours de dette par habitant reste largement

inférieur à la moyenne de la strate à laquelle appartient Villepinte. Notons par ailleurs que la valeur 2010 de cet indicateur correspond au niveau constaté en 2007. Ces efforts constants permettent à la ville d’assurer une augmentation des recettes supérieure à celle des charges. Quant à la section investissement, le montant total des crédits d’équipement inscrits s’élèvera en 2012 à environ 15 millions d’euros, soit un effort soutenu mais nécessaire. Avec pour ambition afficher de continuer à entretenir et rénover le patrimoine villepintois, notamment le patrimoine scolaire et d’offrir à la population de nouveaux services améliorant son cadre de vie.

Les principaux projets d’investissement pour 2012 Travaux d’accessibilité des bâtiments publics et de la voirie aux personnes à mobilité réduite (350.000 euros) Pose de panneaux photovoltaïques sur le gymnase Cosec (170.000 euros) Construction du centre de loisirs « Les Fontaines » (crédits 2012 : 3.000.000 euros) Construction de la crèche dite du « château d’eau » (crédits 2012 : 2.500.000 euros) Poursuite du projet de renouvellement urbain du quartier Fontaine Mallet (crédits 2012 : 1.450.000 euros) Extension de l’école du Vert Galant (crédits 2012 : 1.350.000 euros) Construction du CLO-PAQ « Les Mousseaux » (crédits 2012 : 800.000 euros)

10

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012


RESTAURATION cOllEcTIVE

çA BOUGE

Du neuf et du bon au menu de nos enfants pour la rentrée 2012 Faire le choix d’une gestion publique pour moderniser et améliorer le service de restauration collective, tels sont les buts du regroupement entre les communes de Villepinte, Saint-Ouen et Gennevilliers, qui construisent ensemble une cuisine centrale. Les premiers repas provenant de cet équipement seront servis aux jeunes villepintois dès la rentrée 2012. Avec au menu une nette amélioration de la qualité des plats. VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

11


çA BOUGE

DOSSIER

Une vue d’ensemble du bâtiment de la Cuisine centrale qui va ouvrir ses portes à Gennevilliers au printemps 2012

V

Villepinte, Gennevilliers, SaintOuen. Trois communes pour un seul et unique objectif : améliorer la qualité du service de restauration collective. Pour cela, ces trois collectivités se sont regroupées au sein d’un syndicat, le Syrec (Syndicat intercommunal de restauration collective), initié il y a six ans déjà, et qui va se concrétiser dans les tous prochains mois par l’ouverture de la cuisine centrale. En construction sur la commune de Gennevilliers, cette cuisine centrale va ainsi permettre aux trois villes partenaires de retrouver la maîtrise du contenu des assiettes des écoliers. « La cuisine centrale de la ville était gérée depuis quelques années dans le cadre d’une délégation de service public par la société Sogeres », explique Marie-Thérèse Hubert, adjointe au Maire en charge de l’enfance et de la petite enfance. « Cette société assurait la restauration scolaire, la restauration des personnes âgées, du personnel communal ainsi que le portage de repas à domicile. Les expertises menées par les services compétents montrant que la cuisine centrale ne répondait plus aux normes d’hygiène et de sécurité, le contrat liant la ville à la société Sogeres a pris fin courant 2010 et la municipalité de Villepinte a alors émis le souhait que nous puissions être acteur de notre propre restauration et que nous puissions également en maîtriser tous les paramètres ». Pour l’élue villepintoise, il s’agit également « de moderniser le service public de restauration collective pour tous les types de convives, de répondre à de nouveaux enjeux de nutrition. Le tout en augmentant le nombre de repas dans un contexte de développement durable avec la création de nouveaux services à la population comme les crèches collectives par exemple ».

12

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

Villepinte en exemple pour le bio. L’un des avantages de cette mutualisation de moyens, sera l’adoption par chaque ville du « meilleur » de chacune de ses voisines. Ainsi, Villepinte qui a fait le choix depuis plusieurs années d’une filière céréalière bio, proposant du pain complet et des pains spéciaux aux enfants, sera imitée par Gennevilliers et Saint-Ouen. Une fois préparés à Gennevilliers, les plats seront donc remis à température sur chacun des sites pour arriver ensuite dans les assiettes de nos enfants. Via un processus de cuisson sous vide à basse température (lire l’encadré ci-contre), ils retrouveront toutes leurs qualités gustatives. « Il n’y aura par ailleurs pas de changement de méthode de travail pour les personnels du service restauration de la Ville de Villepinte, indique la directrice générale adjointe en charge des services à la population, puisqu’ils sont habitués à travailler depuis 25 ans déjà en liaison froide. »

Unique en Europe. « Cette cuisine centrale sera un outil unique en Europe, souligne par ailleurs la directrice générale adjointe. Il y en a deux autres dans le monde, mais à Dubaï et Singapour ! ». « Nous serons effectivement les seuls en Europe à avoir intégré un double système d’évacuation des déchets par aspiration, ajoute Bruno Le Saec, chef de projet et futur directeur de cette cuisine centrale. Il y aura sur chaque plan de travail une trappe pour les emballages et une trappe pour les déchets organiques. Ce système permettra d’améliorer le confort de travail et l’hygiène. » Les frites de retour dans les menus. L’autre bonne nouvelle pour nos petites têtes blondes, brunes ou rousses, sera le retour de certains de leurs aliments favoris. La liaison froide ne permettait pas jusque-là d’intégrer steaks hachés ou frites aux menus. Avec l’installation d’équipements spécifiques

L’innovation au service de l’assiette L’autre originalité de cette future cuisine centrale reposera sur le processus de cuisson des aliments. Une méthode basse température sous-vide par immersion, qui s’étale sur plusieurs dizaines d’heures. De quoi conserver toutes les qualités organoleptiques des aliments proposés, de garantir la tendresse des viandes, tout en prolongeant durablement la date limite de conservation. Une méthode qui réduit également le gaspillage et permet de faire des économies en matière d’emballage des plats. Un geste pour notre santé et un geste pour l’environnement.


DOSSIER

çA BOUGE

La cuisine centrale en chiffres 6 200 m2 c’est la superficie sur laquelle est implantée la cuisine centrale à Gennevilliers, dans la zone industrielle des Caboeufs. 18 millions d’euros, c’est le coût de l’investissement de cet équipement, subventionné à hauteur de 2,8 millions d’euros par le Conseil Régional. 2 500 repas seront produits chaque jour pour la restauration collective de Villepinte.

sur chaque site de restauration collective, ils feront leur grand retour, pour le plus grand plaisir des enfants. Question essentielle pour toutes les familles : la répercussion du coût de cet équipement sur les tarifs des repas ? « Cet équipement n’aura pas d’impact pour les familles villepintoises répond directement la directrice générale du service Population-Education, sachant que les tarifs ne connaîtront en septembre qu’une augmentation liée au taux d’évolution des prix à la consommation. » Avec cette nouvelle organisation intercommunale, c’est toute une démarche pédagogique autour du repas qui va être réinventée. « Nous retrouverons des animations autour de la fête du goût bien sûr, indique Bruno Le Saec. Il y aura également

des repas à thème, des conférences sur place. Le site sera ouvert aux visites et nous y proposerons de la cuisine spectacle. Et nous nous efforcerons de faire sortir nos cuisiniers dans les écoles, pour aller à la rencontre des jeunes consommateurs. » n

11 500 repas seront préparés au total pour les trois communes, sachant que les capacités de la cuisine centrale lui permettront d’évoluer à plein à 15 000 repas/jour. 50 salariés travailleront sur le site, dont 42 dédiés à la partie production.

Le détail sur Villepinte En moyenne, 2 254 repas sont servis quotidiennement dans les écoles de Villepinte, soit 856 repas dans les maternelles et 1 398 dans les écoles élémentaires. S’ajoutent à ces chiffres 187 repas quotidiens pris par les équipes enseignantes dans les écoles, 21 repas pris par nos aînés au sein de deux écoles de la Ville et 46 repas livrés dans le cadre du portage à domicile.

Quel est votre avis sur la restauration collective ? Ayrton et Francesca, 6 et 9 ans Parc de la Noue

Nous ne sommes pas très difficiles, nous mangeons un peu de tout. Nous trouvons que la cantine est plutôt bonne. Peutêtre que les menus pourraient être plus diversifiés. Nous aimons bien les légumes, ce serait bien qu’on propose des plats à base de céleri ou de taboulé par exemple.

Pascal Amable avec son fils Nathan, 7 ans - Marie Laurencin

Jusqu’ici j’ai eu des bons retours. D’ailleurs il mange plus de légumes à la cantine qu’à la maison. Nathan est parfois un peu difficile, mais sa petite sœur de 3 ans elle mange très bien. Je trouve que les menus étaient variés jusque-là, pour moi cela reste le plus important.

Hakim, 8 ans - Parc de La Noue

Je trouve que la cantine est bonne. Mais parfois cela manque de choix. Moi qui n’aime pas certaines entrées, il m’arrive de ne pas en prendre. Par exemple je ne mange pas les lentilles froides. Je préfère les carottes râpées ou les concombres.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

13


A l’AFFIcHE

Divertimento, un classique du 93

MUSIQUE CLASSIQUE

cUlTURE

Le 14 janvier, l’orchestre de musique symphonique Divertimento, originaire de Seine-Saint-Denis s’installe sur les planches des Espaces V Roger Lefort. L’occasion de montrer que la musique classique a aussi sa place dans notre département. La preuve avec Zahia Ziouani, la chef d’un orchestre de 50 musiciens, qui donnera un concert en hommage à Ludwig Van Beethoven. Son leitmotiv ? Partager sa passion. « Beaucoup d’idées reçues sont véhiculées : dans le 93, seul les cultures urbaines intéresseraient les gens. Je pense qu’il faut aussi partager la musique classique, donc c’est important pour nous de faire ce premier pas en quelque sorte. »

O

sons le dire : en Seine-Saint-Denis, la musique classique n’est pas monnaie courante dans les programmations culturelles. C’est pourquoi la Communauté d’Agglomération « Terres de France » (Sevran, Tremblay, Villepinte) a choisi l’orchestre Divertimento parmi ses artistes résidents depuis le début de l’année. « Moi qui suis attachée à ce département et qui y ait grandi, je trouve cela très intéressant que des concerts de musique classique soient programmés. » confie Zahia Ziouani, chef d’orchestre.

33 ans et déjà chef. A seulement 33 ans, la jeune femme est directrice du Conservatoire de Stains, et dirige son propre orchestre : Divertimento. « J’ai choisi ce nom en référence à une forme musicale qui est plus libre que d’autres, comme la sonate ou la symphonie. J’aimais bien cette évocation de liberté et d’énergie qui me correspond ». Zahia est une des rares femmes en France à exercer le métier de chef d’orchestre. Son parcours atypique lui a valu d’attirer les médias :TF1, France 2 et France 3 Ile-de-France lui ont consacré chacun un portrait, visible sur Internet.

Hommage à Beethoven. Divertimento a été créé en 1997 et compte 70 musiciens permanents, professionnels et amateurs, de Seine-Saint-Denis. Le spectacle prévu aux Espaces V Roger Lefort s’articule autour d’un hommage à Ludwig Van Beethoven.Avec en première partie une ouverture Egmont de 10 minutes, composée par Beethoven à l’époque pour introduire des pièces de théâtre ou autres spectacles. Puis un concerto pour violons et orchestre, avec à noter la présence d’un célèbre soliste invité : Jean-Marc Phillips-Varjabédian. Il faut savoir que l’orchestre s’est déjà produit notamment à la Cité de la musique, l’Olympia, la Basilique Saint-Denis ou même à l’international, au théâtre national d’Alger. D’ailleurs, avis aux amateurs : il se produira de nouveau à Villepinte le 27 juin 2012 pour le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie. n Divertimento - « Cycle Beethoven » Ludwig Van Beethoven Egmont ouverture Concerto pour violon et orchestre op. 61 en Ré Majeur Samedi 14 janvier, 20h - Espaces V Roger-Lefort Réservation recommandée : Guichet culture - 251 boulevard Robert Ballanger 01 55 85 96 10

Le

Club des

Lecteurs Exclusivement à la médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

Renseignements sur place ou au 01 55 85 96 33 14

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

Rendez-vous mensuel, le Club des lecteurs est un moment convivial d’échanges entre bibliothécaires et lecteurs autour de leurs coups de cœur littéraires. La participation se fait sans inscription et peut être ponctuelle ou régulière.


EXPOSITIONS

SORTIR

cUlTURE

« La vie de château » et « Le conte merveilleux », deux expositions pleines de magie. Princes, ogres, loups, lutins et autres baguettes magiques s’invitent en ce mois de janvier au centre culturel Joseph Kessel. Deux expositions vont proposer au public de redécouvrir tous les thèmes liés aux contes de fées.

Interactive et ludique, La vie de château rassemble une cinquantaine d’illustrations de 10 artistes contemporains talentueux, qui œuvrent tous, avec des styles bien différents, dans le domaine du conte. A travers sept thèmes sélectionnés, qui vont de la présentation générale du récit aux modes de séduction entre les personnages, en passant par la façon dont les princesses se coiffent, le jeune public, qui pourra visiter cette exposition du 3 janvier au 25 février, découvrira les codes du conte.

Des tapisseries, des gravures, des tableaux, des dessins… qui plongeront le public dans un univers magique, parfois étrange, parfois angoissant, parfois enchanteur. Une visite qui part de l’Antiquité jusqu’à nos jours, où l’on retrouvera bien évidemment les héroïnes les plus connues comme Peau d’âne ou Cendrillon, mais aussi d’autres personnages bien moins célèbres, comme Rübezahl, le génie de la montagne, qui par amour pour une princesse qu’il retenait prisonnière, s’est mis à compter des navets !

Contes toujours, avec une autre exposition présentée elle aussi du 3 janvier au 11 février, au centre culturel. Le conte merveilleux propose plus de 250 illustrations, piochées dans ces récits magiques et fascinants.

Ces deux expositions seront largement visitées par les établissements scolaires villepintois et seront également accompagnées d’animations parallèles, mises en place par le centre culturel. n

Agenda...

En bref…

Heure du conte et ciné-goûter Châteaux et princesses seront bien évidemment à l’honneur de la prochaine Heure du conte du 11 janvier à 10h30 avec la conteuse Bertille Soullier (inscription sur place). Quant au Ciné-goûter du 18 janvier (14h30, inscription auprès des bibliothécaires), il proposera lui aussi un film sur le thème du conte. Mercredi 8 février Spectacle sur les contes proposé par les enfants du centre de loisirs Marie Laurencin. Mercredi 8 février à 14h30 (durée 45 min). Spectacle créé par Franck. La vie de Château Dans le cadre du dispositif des classes cultures, le centre culturel Joseph Kessel accueillera du 30 janvier au 3 février une classe de grande section de maternelle de l’école Charlemagne pour une semaine, autour de l’exposition La vie de Château. A cette occasion, les enfants assisteront à des séances littéraires, musicales et d’art plastique.

Le bassiste villepintois Just Wody, de son vrai nom Cereyon Rody, sort son premier album solo Nu jazz roots. Il sera disponible à la vente dès le 9 janvier sur le Net, et dès le 20 dans les bacs. Il sera également en concert avec d'autres musiciens chez nos voisins d'Aulnaysous-Bois le 28 janvier au Cap. Plus d’infos sur son site internet : www.justwody.com

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

15


pORTRAIT

FOOTBALL AMERICAIN

SpORT

Un Diable Rouge en bleu blanc rouge A 17 ans, Whitfield Mandane, jeune étudiant villepintois, a récemment décroché sa première pré-sélection en équipe de France de football américain. Il fait partie des 60 meilleurs joueurs de France. Rencontre avec ce jeune Diable Rouge.

«

« Pour moi, une équipe de courir, mais un des coachs m’a football américain, c’est donné de précieux conseils pour comme une famille : la que je m’améliore. » Rapidité première ligne, les « olines » certes, mais aussi force ouvrent la voie, ce sont les physique. « Ce que je préfère parents ; sur les côtés, les recedans un match, c’est le « face-toveurs jouent les grands frères, face ». Le premier duel etc. » L’esprit de famille, une est toujours très important. Dès valeur essentielle dans ce le début, je dois rentrer dans le sport pour Whitfield. défenseur adverse, aller au contact Casquette siglée New-York pour lui montrer que je réponds vissée sur la tête, teddy et jogprésent. » En octobre dernier, ging large en coton épais, de Whitfield a été sélectionné toute évidence il semble aimer en équipe régionale d’Ilele style américain. Et pas seulede-France. Il a remporté ment. « Wams », comme tout le championnat inter-régions le monde le surnomme, de France avec la formation « parfois même ma mère », n’a francilienne. « Ce qui m’a le d’ yeux que pour le football plus marqué, c’est de voir à quel américain. Calme, posé dans point nous avons pu produire du ses paroles (« du moins » beau jeu alors que nous ne reste son expression favorite) nous connaissions même pas. » et souriant, cet étudiant en Un petit frère sur ses première année STG traces. Des conseils, lui aussi (Sciences et Techniques de en divulgue, à son petit frère Gestion) évolue au club des Diables Rouges depuis trois n Whitfield Mandane, présélectionné en équipe de France de football Clarence. Ce dernier a américain commencé plus tôt : à 12 ans, il ans maintenant. arrête, tu parles trop de foot américain, est déjà inscrit chez les Diables Rouges, tu ne t’en rends pas compte… » Un sport à l’opposé des section flag. L’équivalent du football améEffectivement je ne m’en rends pas compte idées reçues. « C’est un ami qui m’a ricain mais sans les plaquages, remplacés (rires). Je pourrais en parler des heures ». conseillé de faire du football américain. par l’arrachage de bande de tissus (flags) J’hésitais à cause des contacts violents. Mais portés par les joueurs. « Je souhaite qu’il Equipe de France. Sur le terrain, après un essai, j’ai en fait découvert un sport ne se mette pas dans mon ombre, Whitfield assure le poste de running à l’opposé des idées reçues de jeu « bourrin », mais au contraire qu’il cherche à faire back. Son rôle ? Courir vite, très vite sans tactique... Et j’ai tout de suite apprécié mieux que moi », explique Whitfield, même, en évitant les défenseurs pour la sensation de fatigue, je transpirais plus ambitieux pour son frère. Faire mieux porter la balle dans le camp adverse. Pour qu’au tennis ! » Depuis, il n’a pas lâché les que lui ne sera pas chose aisée : actuellefaire partie des sélectionnables en équipe épaulettes et le casque (NDLR : la tenue ment, le running back des Diables Rouges de France, il faut courir les fameux 40 portée par les joueurs).Whitfield a fait de fait partie des 60 meilleurs joueurs yards (environ 36 mètres) en moins de 5 ce sport une passion plus qu’un hobby. En de l’hexagone. Prochaine échéance intersecondes. Whitfield a établi son record à plus de ses entraînements les mercredi et nationale en février : les dernières 4’’70. Et ce grâce à un stage de vendredi soirs, il vient voir les autres détections pour finir dans la sélection des perfectionnement effectué l’été dernier à sections des Diables Rouges en match et 45 premiers. Lors de ces essais, Whitfield Eaubonne (le Clairefontaine du football en entraînement. A la maison encore, devra confirmer. Il sera suivi par américain). « J’y ai appris énormément de la passion continue, notamment avec les sa famille et par les membres du club. choses : alimentation, entraînement, muscularendez-vous télé sur ESPN et Eurosport. En famille, donc. Toujours. n tion complémentaire... Je pensais savoir « Parfois des amis me disent « Wam’s,

16

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012


TRIATHLON

RECOMPENSES

EN MOUVEMENT

La 22ème édition des Trophées des Sports Evénement phare de la vie sportive villepintoise, la 22ème édition des Trophées des Sports aura lieu le 21 janvier, à partir de 19 heures aux Espaces V Roger Lefort. Une manifestation sur invitation, qui va permettre à la Ville de Villepinte et à son service des sports de mettre à l’honneur les sportives et les sportifs les plus méritants pour cette année 2011. Plus de quarante clubs locaux ont ainsi été sollicités afin de désigner les lauréats qui monteront sur la scène ce soir-là. Des compétiteurs qui ont brillé sur des épreuves nationales et internationales, mais aussi

des bénévoles, des dirigeants, qui ont œuvré pour la reconnaissance de leur club et de leur discipline. Comme chaque année, la cérémonie des Trophées des Sports sera animée par des associations locales.

Frédéric Blondin, de la présidence du Villepinte Triathlon 93 à celle du comité départemental de Seine-Saint-Denis Tombé dans la marmite du triathlon il y a déjà de longues années, Frédéric Blondin a été pendant 7 ans le président du Villepinte Triathlon 93, avant de prendre les commandes du Comité départemental de SeineSaint-Denis. C’est par le football, sport roi en Seine-Saint-Denis que Frédéric Blondin a commencé son parcours sportif. Changement de cap forcé du côté de la catégorie junior : « Je me suis blessé au foot et j’ai fini par essayer le triathlon sur les conseils d’un ami qui en faisait, explique-t-il. Je suis dedans depuis que j’ai 22 ans en fait. J’ai commencé par les petites distances, pour finir par le long, avec 3 000 m de natation, 80 km en vélo et 20 km de course à pied ».

Un président qui donne l’exemple, puisque plusieurs fois qualifié pour les championnats de France. Elu début 2011 à la tête du Comité départemental de triathlon de Seine-SaintDenis, Frédéric Blondin a relancé une structure en sommeil depuis 8 ans. « Du coup, nous avons un retard important au niveau des effectifs, par rapport à d’autres départements. Nous comptons 195 licenciés dans le 93, pour plus de 3 500 dans les Hauts-de-Seine. L’objectif étant de redévelopper le comité départemental, en ramenant des jeunes et en démystifiant la discipline, trop souvent associée uniquement à l’Iron Man (NDLR : 3,8 km de natation, 180 km de cyclisme puis 42 km, soit un marathon en course à pied). Le triathlon est accessible à tous, à tout âge et à tout moment. C’est loin d’être un sport de tarés ! » Rendez-vous au triathlon vert en septembre à Jablines-Annet Ne souhaitant pas conserver deux casquettes, Frédéric Blondin a choisi de laisser son poste de président du Villepinte Triathlon 93, et c’est donc Hélène Sabin qui lui a succédé en ce mois de décembre 2011. Mais notre homme, qui reste membre du bureau du club a toujours un œil sur cette association qui a vu le jour en 1993. « Je suis en charge de l’organisation du triathlon vert, qui a lieu chaque année en collaboration avec la Ville de Villepinte sur la base de loisirs de Jablines-Annet. La prochaine édition est programmée pour le 16 septembre 2012. » Côté championnat, le V.T. 93 a redémarré cette année en 3e division. « Mais l’objectif sera de remonter en D2 et de viser la D1 ensuite, ajoute Frédéric Blondin. La saison est déjà commencée du côté du Bike & Run et nous avons une équipe qui rentre régulièrement dans le Top 10 d’Ile-de-France. »

SpORT

En bref… L’Open de Tennis revient Plus de 650 joueurs et joueuses vont participer cette année encore au 34ème Open de Tennis, organisé jusqu’au 15 janvier par le Villepinte Tennis. Cet Open qui figure parmi les plus gros tournois disputés en France accueillera en dernière semaine des joueuses classées parmi les 30 meilleures françaises, et des joueurs parmi les 50 meilleurs français. Le 15 janvier auront lieu, le matin, les demi-finales et l’après-midi, les finales. Un bar et une restauration sont prévus pendant toute la durée du tournoi. Entrée libre. Informations sur le site http:/www.club.fft.fr/villepinte-tennis et au 01 43 84 18 75. Villepinte tennis, 54 rue du Manège.

Tennis de table Le TTSTV monte en Pré-Nationale. Le Tennis de Table Sevran-TremblayVillepinte vient de boucler une excellente première phase de championnat. Invaincue dans son championnat de Régionale 1, l’équipe première va accéder pour la première fois de l’histoire du club au niveau de Pré-Nationale. Les autres équipes ne sont pas en reste, la 2 et la 3 ayant également obtenu leur montée de Régionale 2 à Régionale 1. Un résultat qui satisfait autant son président, Akiola Olympio, que tous les joueurs de ce club, qui figure parmi tous les meilleurs du département. Le TTST compte sur le public villepintois pour venir supporter ses équipes lors de la première journée de la seconde phase le 21 janvier 2012, au stade Infroit (rue Infroit, à partir de 15 heures. Entrée gratuite).

Handisport La Ville de Villepinte a apporté une nouvelle fois son soutien au handisport le 20 novembre dernier, en accueillant à la piscine municipale une épreuve régionale de natation handi, qualificative pour les championnats de France par équipes et organisée par le Comité départemental de natation et le Comité régional de natation handisport. L’Ile-de-France, l’Orléanais et l’Oise étaient représentés, soit une quarantaine de nageurs.

Ateliers bien-être Le tout jeune Club de Yoga Villepintois vous propose des « ateliers bien-être », chaque samedi matin, au gymnase Infroit. Pour le yoga et la relaxation, contacter Danièle Choppard-Lallier au 06 13 60 12 61 ou Marie-Hélène Lermet au 06 13 58 01 55. Pour le Qi-gong et le Taï-chi, contacter Célestin Mukanda au 06 64 35 11 34. N’hésitez-pas à aller les rejoindre !

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

17


AlBUM pHOTOS

DEcEMBRE

IMAGES

Ca s'est passé à Villepinte ,

Toutes les photos : www.ville-villepinte.fr

s L’inauguration par Mme le Maire, de la fin des travaux d'extension du gymnase Lamberdière, a eu lieu le 3 décembre. Le montant total de l’opération est de 750 000 € pris en charge à 95% par la commune, 35 000 € sont issus de la réserve parlementaire

s La journée Mondiale du Sida s'est déroulée le jeudi 1er décembre. A l'hôpital Robert Ballanger, des intervenants ont animé cette journée

s Le samedi 3 décembre, aux Espaces V Roger Lefort, Mme Le Maire ainsi que les élus ont remis aux jeunes bacheliers villepintois un chèque cadeau afin de féliciter les jeunes diplômés

s C’est une revue de presse africaine délirante qu’a livré le 9 décembre Gustave Akakpo dans son spectacle « Chiche L’Afrique », joué à la Ferme Godier. Un spectacle qui s’inscrivait dans le cadre de l’Année de l’Afrique

s

Les adeptes du café citoyen avaient rendez-vous le 6 décembre au Centre Social André Malraux, dans le cadre d’Escales en Afrique

s L’Association Sportive de Villepinte co-organisait le 10 décembre dernier une compétition nationale de Pancrace et de Mixed Martial Arts. De quoi garantir une ambiance survoltée aux Espaces V Roger Lefort

18

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

s Ils étaient heureux les enfants des centres de loisirs de Villepinte, qui ont eu le bonheur de rencontrer le 22 décembre dernier Alou Diarra. Le joueur de foot, plusieurs fois capitaine de l’équipe de France ouvre une salle de foot indoor en janvier avec quatre amis à Roissy-en-France. Sur place, le député François Asensi et Arnaud Keraudren, adjoint au maire en charge des sports, ont longuement discuté avec Alou Diarra, qui est né à Villepinte et qui a joué quelques saisons au F.C.Villepinte. Retrouvez une interview exclusive d’Alou Diarra début janvier sur www.ville-villepinte.fr


AlBUM pHOTOS

IMAGES

Le Téléthon – Vendredi 2 et samedi 3 décembre

s Le Centre Européen de Formation par Alternance et en Apprentissage a participé activement au Téléthon. La vente des petits fours préparés par les élèves a rapporté 1854,13 €, reversés à l’AFM, comme a pu le constater Pierre Faguier, Maire-adjoint en charge de l’action sociale et de la solidarité et de la santé

s Le Judo Club de Villepinte était de la partie réunissant parents et enfants à l’occasion du Téléthon

s Les associations locales étaient présentes aux Espaces V pendant ces deux journées pour des ventes au profit du Téléthon

s Des équipes de bénévoles étaient mobilisées pour vendre gâteaux et gadgets au profit de la recherche

s Une séance au cours de laquelle les parents des jeunes judokas se sont investis

s Un tournoi de tennis de table était également organisé pour l’occasion s

Avec le sourire du côté du Futsal !

Il y avait des amateurs et amatrices pour les baptêmes de plongée à la piscine Agnès Beraudias

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

19

s


REpORTAGE

ANIMATIONS DE NOËL

IMAGES

Le Père Noël à Villepinte Apparemment, les Villepintois ont été sages cette année, puisque le Père Noël a garé son traîneau à Villepinte ! Voici une rétrospective en images des différents Noëls auxquels vous avez pu assister.

A

u rendez-vous pour prononcer ses fameux « oh, oh, oh », les Villepintois ont pu l’apercevoir au marché de Noël toujours de blanc et rouge vêtu. Quelques gourmandises, notamment les incontournables barbes à papa, étaient offertes. Un clown a également égayé les plus petits croisés en chemin, avenue de la gare, en leur offrant de jolies sculptures en ballon gonflable.

La période de Noël sert aussi à rappeler l’importance de la solidarité. Comme chaque année, le mois de décembre s’est ouvert avec la journée de lutte contre le Sida le jeudi 1er décembre : l’hôpital Robert Ballanger a mis en place divers ateliers ludiques et autres jeux de prévention. S’en est suivi le Téléthon les vendredi 2 et samedi 3, le dixième

20

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

consécutif à Villepinte. Parmi les nombreuses initiatives portées par les associations de la Ville, il y avait de nombreux tournois sportifs organisés pour l’occasion.

La magie de Noël n’a pas d’âge : les événements et diverses fêtes à Villepinte l’ont prouvé. Du côté des plusjeunes, 99 enfants des crèches Marie-Laurencin et Eugénie-Coton ont eu droit à un spectacle sur le thème « le fil rouge du Père Noël ». Une pièce de théâtre, tirée d’un livre du même nom lu auparavant en groupe, leur a été présentée à la ferme Godier. Les parents étaient aussi de la partie, l’occasion pour ces derniers de rencontrer et d’échanger avec les assistantes maternelles qui prennent soin de leurs

bouts de chou au quotidien. Enfin, près de 500 seniors ont pu participer au banquet de Noël les 7 et 8 décembre aux Espaces V Roger Lefort, organisé par le CCAS. Ces derniers ont pu s’attabler et profiter d’un bon repas, un festin même durant tout l’après-midi. De la convivialité donc, des photographes professionnels pour tirer le portrait de ces messieurs-dames, un orchestre et bien sûr quelques cadeaux (notamment le guide des seniors qui vient de paraître, disponible à la demande en mairie et au CCAS) : la recette classique et idéale pour un bon Noël. En espérant que vous ayez passé de bonnes fêtes, pour finir 2011 en beauté, Villepinte vous souhaite désormais une bonne année 2012 ! n­­


VILLEPINTE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

HISTOIRE

pAUSE

Le corps des sapeurs-pompiers de Villepinte À la suite de l'incendie de l'ambassade d'Autriche à Paris le 1er juillet 1810, Napoléon Ier crée le premier corps professionnel de sapeurspompiers. Il organise les pompiers de Paris sous la forme d'un corps militaire par le décret du 18 septembre 1811. Il faut cependant attendre l’année 1932, pour que le premier corps de sapeurs-pompiers soit créé à Villepinte. taires. Il devient également urgent pour la ville de se doter d’un matériel d’incendie destiné aux premiers secours, en cas de sinistre. Le matériel que possède la commune, composé d’une pompe à bras, de quelques rouleaux, de lances et de sceaux, est vieillissant et convient d’être entièrement modernisé. D’autre part, des bouches d’incendie étant installées sur l’ensemble de la commune, il importe que soit acquis un matériel beaucoup plus en adéquation avec la taille de la ville. Il est également décidé l’installation d’une sirène sur le château d’eau pour signaler les sinistres et avertir les sapeurs-pompiers.

Des hommes au service de leur ville durant près de trente-cinq ans. Durant près de trente-cinq années, le corps des sapeurs-pompiers de Villepinte, composé de vingt-deux hommes volontaires, s’est chargé des secours et de la protection, tant contre les incendies que contre les périls ou accidents de toute nature menaçant la sécurité publique sur le territoire de la commune. La loi du 10 juillet 1964, portant sur la réorganisation de la région parisienne, redécoupe les anciens départements de la Seine et de la Seine-et-Oise et crée six nouveaux départements, dont celui de la Seine-Saint-Denis. A ce titre, la prise en charge de la Défense incombe désormais à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris qui s’installe dans des postes permanents créés à Sevran et à Tremblay-lesGonesse (ancien nom de Tremblay-en-France). Le 10 décembre 1967, les sapeurs-pompiers volontaires de Villepinte effectuent leur toute dernière manœuvre dans la commune, qui consiste en un feu de pavillon avec cinq personnes coincées en sous-sol.

Tract annonçant le transfert du service incendie de Villepinte vers celui de Tremblay-les-Gonesse, 1967, document Archives Municipales de Villepinte

L

’évolution de Villepinte s’est faite en plusieurs étapes, conduisant à une augmentation significative du nombre d’habitants. Petit village, Villepinte s’est développé au fil des années pour devenir une véritable ville. Il est vite apparu urgent de doter la ville d’un service organisé pour la lutte contre les incendies. C’est chose faite en 1932…

Un besoin urgent d’assurer la sécurité des habitants. Le 23 juillet 1932, le conseil municipal de Villepinte, vu « l’accroissement et le besoin urgent d’assurer la sécurité des habitants », décide la création d’un corps de sapeurs-pompiers composé de quinze hommes, tous volon-

L’amicale des anciens sapeurs-pompiers de Villepinte. La dissolution du corps des sapeurs-pompiers de Villepinte, en 1967, ne marque pas pour autant la fin des activités de ces soldats du feu. Le 8 octobre 1969 est créée « l’Association amicale des anciens sapeurs-pompiers de Villepinte », dont le but est de subvenir aux frais de fêtes et concours organisés et de développer les manifestations sportives et culturelles des anciens soldats du feu. Un des points d’orgue de la vie de l’Amicale est la remise officielle du drapeau du corps des sapeurs-pompiers en mairie de Villepinte le 7 décembre 1969, jour de la Sainte-Barbe, patronne des pompiers. Il sera par la suite placé dans la salle des mariages de la mairie sur un portoir dédié en 1974 (le drapeau est toujours présent en mairie, mais non visible). La vie des sapeurs-pompiers de Villepinte prend fin en janvier 1976 avec la dissolution de l’Amicale, dont les activités étaient en sommeil depuis quelques années. n

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

21


Services

Vente

l­A vendre : un lave-vaisselle Bosch

l­Carreleur retraité, 45 ans

d’expérience, cherche emploi chez particuliers. Tél. : 01 48 60 09 94

l­Donne cours de mathématiques, niveau lycée, de la Seconde à la Terminale toutes sections y compris la spécialité maths. Tél. : 06 60 39 26 66

blanc 9 couverts – 10 litres. Etat neuf. Classe énergétique A+. Encore sous garantie. Prix à débattre : 280 euros. Tél. : 06 49 84 94 76

l­ A vendre : véhicule Scénic « Exception » 1,9 l DCI 120 chevaux, excellent état. Modèle 2006, mise en service novembre 2005. Toutes options (ABS, clim, siè ges cuir, alarme Cobra). 92 500 km, bien entretenu. Prix à débattre 7 500 euros. Tél. : 06 68 35 46 56

Assistantes sociales : 01 43 83 03 63 l Centre anti-poisons : 01 40 05 48 48 l Commissariat de Police : 01 49 63 46 10 l Eaux (urgence) : 0811 900 400 l Urgence Gaz : 0 810 433 093 l Urgence Electricité : 0 810 333 093 l Hôpital R. Ballanger : 01 49 36 71 23 l Parc des Expositions : 01 48 63 30 30 l Police Secours : 17 l Pompiers ligne de ville : 18 ou 01 48 60 61 10 l RATP : 32 45 l Samu : 15 ou 01 48 31 15 15 l SNCF grandes lignes : 08 92 35 35 35 l Police Municipale : 0800 093 420 l

PERMANENCES

PETITES ANNONCES

Hôtel de Ville et renseignements généraux : 01 41 52 53 00 l Antenne Mairie du Vert-Galant : 01 48 61 86 30 l Centre Culturel Joseph Kessel : 01 55 85 96 10 l Conservatoire à rayonnement communal : 01 55 85 96 20 l Centre municipal de prévention et de santé : 01 43 85 96 09 l Mission locale : 01 41 52 53 69 l Piscine municipale Agnès Béraudias : 01 43 85 37 86 l Politique de la ville : 01 41 52 53 40 l Service jeunesse : 01 41 52 53 10 l Service logement : 01 41 52 53 55 l Service des sports : 01 43 84 84 51 l Services techniques : 01 41 52 53 53 l

NUMEROS UTILES

pRATIQUES SERVICES MUNICIPAUX

INFOS

l

S DE GARDE

Impôts : 3 et 7 janvier 2012

De 14h à 16 heures sans rendez-vous.

Avocats : 2 et 11 janvier 2012 De 18h à 19 heures sur rendez-vous.

l

l Notaires : - 4 et 18 janvier 2012 De 14h à 15h30 sur rendez-vous.

S.O.S. Victimes : tous les jeudis De 9h à 12h20 sur rendez-vous.

l

l

ADIL : - ADIL : 18 janvier 2012

De 9 h à 12 heures sur rendez-vous.

Renseignements : standard de la Mairie au 01 41 52 53 00 l Point Info Energie : tous les jeudis de 14h à 20h l

e r i a l o c s n Inscriptio 2012 Né en 2009 Je grandis, Je m’inscris… pour la rentrée scolaire en septembre 2012

Né en 2010 Je grandis, je me pré-inscris… pour la rentrée scolaire en septembre 2013

Du 2 janvier au 3 mars 2012 Informations et renseignements Service Enfance Education 01 41 52 53 00 et www.ville-villepinte.fr

22

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012


Christophe BORGEL Premier Maire-adjoint en charge de la vie des quartiers, du lien intergénérationnel, de la démocratie locale et de la tranquillité publique Le vendredi de 14h30 à 18h30 sur rendez-vous

ETAT-CIVIL

S DE GARD

Nelly ROLAND IRIBERRY Maire et 1è re Vice-Présidente de la Communauté d'Agglomération Terres de France Le vendredi après-midi de 14h à 18h Hôtel de Ville sur rendez-vous

INFOS

Naissances BOTICHE Noham SUCU Zeynep YAHYAOUI Cheyma LOTTIAU Nathan SIMON Zackary, Christophe, Gilles SANCHO Maëlle, Béatriz, Laurence

Mariages

Pierre FAGUIER Adjoint au Maire en charge de l’action sociale, de solidarité et de la santé Sur rendez-vous

RIBONNET Agnès et MONTAUFIER Wilfrid IFTIKHAR Sadia et SHABIR Rahil AÏBO Guilene et LAGO Guy ERDOGAN Sevda et EKMEN Fatih DIABI Samira et ZENASNI Ali

Marie-Thérèse HUBERT Adjointe au Maire en charge de l’enfance, de la petite enfance et des séjours Le mardi de 15h30 à18h - Hôtel de Ville sur rendez-vous Jeanne-Camille BROU Adjointe au Maire en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation Le jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h et le vendredi de 10h à 12h

Les dispositions de l'article 9 du Code Civil s'opposent à la divulgation de tout élément de vie privée d'une personne sans le consentement de celle-ci. Les données d'état civil ne peuvent être publiées que si les intéressés ont préalablement formulé leur accord par écrit.

Jean-Marc NAUMOVIC Adjoint au Maire en charge de l’urbanisme, des travaux neufs, de la gestion et de la rénovation du patrimoine Le mardi de 15h30 à 17h30 - Service urbanisme sur rendez-vous Isabelle REYDANT Adjointe au Maire en charge des Finances Sur rendez-vous Arnaud KERAUDREN Adjoint au Maire en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative Le lundi soir sur rendez-vous Naïma BOUSSELIT Adjointe au Maire en charge de la politique de la ville et rénovation urbaine Abdelkader ARRAHMANE Adjoint au Maire en charge de la culture et des fêtes Ouazzanya MALKI Adjointe au Maire en charge des relations internationales, de la coopération décentralisée et des jumelages

Danièle ILLOUZ Adjointe au Maire comité de quartiers, en charge des affaires scolaires et du personnel communal Le jeudi de 14h à 17h sur rendez-vous Dominique ROBERT Adjoint au maire comité de quartiers, en charge du commerce et de l’artisanat Le vendredi de 14h30 à 18h sur rendez-vous Jean PORTA Conseiller délégué à l’urbanisme opérationnel, aux cérémonies, aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à la culture de paix Le 1er mercredi du mois de 9h à 12h - Hôtel de Ville Les 2ème, 3ème et 4ème mardis du mois de 9h à 12h - Service urbanisme Sur rendez-vous Claude CHIROUSE Conseiller délégué à l’action sociale Sur rendez-vous Marie-Claude POUCHIN Conseillère déléguée au logement et aux retraités Le mardi de 9h à 11h sur rendez-vous auprès du Secrétariat des Elus Daniel PALCY Conseiller délégué à la voirie, la propreté, aux transports, à la circulation et à l’assainissement Kristina WEIDEMANN-ROUSSEAU Conseillère déléguée à la petite enfance Morgane OUDDAH Conseillère déléguée à la Jeunesse

Prendre rendez-vous auprès du secrétariat des élus : 01 41 52 53 00

PHARMACIES DE GARDE

Jean-Luc TERREYRE Adjoint au Maire en charge du développement durable, des eaux, de la gestion des déchets, de la biodiversité urbaine et des espaces verts

LA DÉCHETTERIE

PERMANENCES DES ELUS

pRATIQUES

Tous les dimanches et jours fériés Pharmacie Dargent 21, avenue de la Gare Villepinte Tél : 01 48 61 59 99

Bd Laurent et Danièle Casanova

Tél. : 0 800 10 23 13 L’accès à la déchetterie est gratuit pour les Villepintois. Les usagers doivent présenter un justificatif de domicile.

Horaires d’ouverture Du 1er novembre au 30 avril l Lundi : 9h-12h et 15h-18h l Mardi : 9h-14h l Mercredi : 9h12h et 15h-18h l Jeudi : 9h-14h l Vendredi : 14h-18h l Samedi : 10h-18h l Dimanche: 10h-14h La déchetterie est fermée les jours fériés. Rappel : pour les encombrants, ramassage sur rendez-vous. Contactez le 0800 10 23 13.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

23


TRIBUNE

EXpRESSION DES GROUpES pOlITIQUES Groupe de la gauche citoyenne, communiste et écologique : Nelly Roland Iriberry, Pierre Faguier, Marie-Thérèse Hubert, Isabelle Reydant, Naima Bousselit, Arnaud Keraudren, Jean-Luc Terreyre, Jean Porta, Marie-Claude Pouchin, Daniel Palcy, Dominique Robert, Pierre Jean-Baptiste, Lahcen Essaid, Sabine Boury, Céline Massengo et Brigitte Arri. Placez l’année 2012 sous le signe du changement ! Notre pays traverse actuellement une période de crise majeure. Sous couvert de nécessaire résorption de la dette publique et du maintien de la note AAA octroyée à la France par les agences de notation, le gouvernement Sarkozy demande toujours aux mêmes, aux salariés, aux retraités, à celles et ceux qui ont déjà du mal à boucler les fins de mois, de faire toujours plus de sacrifices. Les licenciements se succèdent à tel point que l’on pourrait dépasser rapidement le seuil dramatique de 3 millions de chômeurs. Comment expliquer que des groupes comme PSA licencient, alors qu’ils font des bénéfices ? Comment expliquer, dans le même temps, que Total ne contribue pas à l’impôt ? Comment expliquer l’endettement toujours plus fort des ménages si ce n’est que les salaires sont en décalage avec la réalité ? C'est le système dans son entier qui doit être corrigé. A cet égard, l’année 2012 peut être décisive. Avec nos bulletins de vote, nous avons la possibilité de dire : « Sarkozy, ça suffit » et de nous inscrire dans une autre dynamique, celle de l’alternative sociale et économique, et dire non à cette politique et cette pensée unique qui ne jurent que par l’austérité. C'est le sens de la dynamique du Front de gauche, qui a la volonté de s’inscrire dans une stratégie de rassemblement de toutes les forces de gauche de la gauche pour affirmer : « l’humain d’abord », remettre à leur place les marchés financiers et n’accepter plus qu’un seul diktat : celui des peuples. Je vous remercie encore de votre présence, je vous souhaite une très bonne soirée et de bonnes fêtes. En cette fin d’année, nous vous souhaitons de très bonnes fêtes et vous invitons à lever votre verre à la révolution citoyenne.

Groupe des élus Socialistes et Radicaux de Villepinte : Gonzalo Chacon, Christophe Borgel, Jeanne-Camille Brou, Trieu-Vinh Van, Karima Malki, Danièle Illouz, Lydia Suzan-Cyprien, Melissa Youssouf. Bonne Année 2012, l’année du Changement ! Notre pays est confronté à la crise la plus profonde depuis la seconde guerre mondiale. Notre économie est à bout de souffle, notre modèle social se disloque, notre système éducatif est en souffrance. Il en ressort une inquiétude, un doute, un soupçon sur la capacité de notre pays à garantir ce qui de tout temps a fait notre force, cette promesse républicaine qui veut que la génération qui vient, vivra mieux que la précédente, cette certitude que les jeunes qui arrivent, prendront toute leur place dans la société. La France doit redevenir le rêve qui a su attirer vers elle tous les regards, qui a fait de notre pays une certaine idée universelle reconnue et écoutée dans le monde. La France ne doit plus être ce qu’en a fait Sarkozy : un pays où l’on confronte la jeunesse aux seniors, le secteur privé au public, les étrangers aux français, les salariés aux chômeurs. Un pays où l’on recherche sans cesse un bouc-émissaire, différent selon le fil de l’actualité. Nous souhaitons que l’année nouvelle qui débute soit celle du Changement. En cette année 2012, nous devons en finir avec les méfaits d'une décennie de politique de droite aussi injuste qu'inefficace, aussi accommodante pour les privilégiés que brutale pour les plus fragiles d'entre nous. Partout à travers le pays, à Villepinte comme ailleurs, nos concitoyens attendent de nous de leur apporter de l’espoir de changement. Cela nous donne une responsabilité majeure : lever un espoir crédible qui permettra d'impulser une confiance dans l'avenir et de restaurer une fierté collective. Cela nous donne aussi une force qui nous permettra d'appréhender sereinement et assurément les prochaines échéances qui se présentent à nous. C'est ce défi que nous relèverons aux côtés de François Hollande : remporter l'élection présidentielle de 2012. Rejoignez-nous ! Devenez des acteurs du Changement. Participez à ce nouveau cycle qui s'ouvre à nous.Toutes les bonnes volontés auront leur place pour aller à la rencontre de tous ceux qui veulent lever un espoir avec une gauche qui change : celui de mettre la France en avant. 2012 doit se révéler être une belle et grande année. Celle du Changement avec François Hollande ! Bonne Année 2012 ! Nos meilleurs vœux pour vous et tous ceux qui vous sont chers

Europe Ecologie les Verts, avec Kristina Weidemann-Rousseau, rédigé par Claude Chirouse. « Le fichier des gens honnêtes » Comment suivre à la trace chaque citoyen ? L’Assemblée Nationale vient d’adopter en deuxième lecture contre l’avis de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) et du Sénat une proposition de loi autorisant la création d’un fichier centralisant des éléments d’état civil et des données biométriques permettant ainsi un fichage généralisé de l’ensemble de la population française par le Ministère de l’Intérieur (entre 45 et 60 millions de personnes concernées). Sous le fallacieux prétexte de lutter contre les usurpations d’identité et la fraude, les cartes d’identité comporteront dès 2012 deux puces électroniques gérées par le Ministère de l’Intérieur. Ce système permettra de croiser l’identité du citoyen et son comportement en tant que consommateur ; n’importe quelle personne détentrice d’un lecteur adapté pourra capter les données figurant dans la carte ouvrant ainsi le champ à toutes les dérives possibles. En Israël, un employé du gouvernement a pu diffuser sur Internet les données personnelles de 9 millions d’habitants. La Grande-Bretagne et les Pays Bas renoncent à ce type de fichiers par crainte de dérapage ou de piratage. EELV déplore une fois encore que pour faire passer des mesures attentatoires aux libertés publiques la droite n’a pas hésité à manipuler les chiffres. Les cas d’usurpation d’identité sont passés de 13 900 cas avérés à une estimation fantaisiste de plus de 200 000 cas. Par ailleurs, l’UMP avec le soutien du Gouvernement s’est opposé à l’Assemblée Nationale à la mise en place du moindre garde-fou. Sur ce, nous vous souhaitons le meilleur pour une belle, une très belle et heureuse année 2012.

Expression libre du groupe « Villepinte à Cœur », rédigé par Daniel Laurent. Bonne année 2012 … Les vœux pour cette nouvelle année sont d’abord, bien sûr, de pouvoir traverser la crise financière, sociale et sociétale mondiale au mieux des intérêts des Français. Les luttes partisanes sont bien médiocres et dérisoires par rapport aux vrais enjeux pour la vie que nous aurons, nous, nos enfants et petits-enfants dans les années à venir. Il y a aussi d’autres vœux à exprimer, plus personnels, pour vous qui nous lisez. Toute l’équipe de « Villepinte à cœur », avec Martine Valleton, notre Conseillère Régionale et Conseillère Générale vous souhaitent la meilleure année 2012 possible ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers. Tous nos vœux aussi aux Villepintois pour une vie meilleure dans la ville où ils habitent. Nous vous souhaitons des rues et des trottoirs refaits dont celui de la Route de Sevran qui attend toujours. Nous vous souhaitons de nouvelles règles d’urbanisme qui rendent la ville plus agréable. Nous vous souhaitons une reconstruction du Collège Jean Jaurès donnant satisfaction aux élèves, à leurs parents et aussi, bien naturellement, aux riverains. Nous vous souhaitons l’ouverture prochaine de l’extension du gymnase « Lamberdière » inauguré en grande pompe le 3 décembre dernier. Nous souhaitons de bonnes performances de l’ADSL dans les quartiers qui en ont besoin. Nous vous souhaitons une ville mieux fleurie. Nous souhaitons aux Villepintois qui attendent une réponse de Madame le Maire, qu’ils la reçoivent vite maintenant, même si cela fait des semaines voire des mois qu’ils lui ont écrit. Nous vous souhaitons une véritable démocratie locale, avec des Conseils de quartier, où les conseillers seront plus présents et permettent aux Villepintois de s’exprimer sur les sujets qui les intéressent avec en retour de véritables solutions aux difficultés qu’ils rencontrent ; elles sont nombreuses, pour n’en citer que quelques-unes : propreté (dépôts d’ordures sauvages, etc.), stationnement (emprise sur les trottoirs, épaves, véhicules stationnés dans les carrefours gênant la visibilité, etc.), sécurité (poursuite du plan de vidéosurveillance entrepris avant 2008, cambriolages, véhicules brulés, contrôle des « Stop » non respectés, etc.). Ne dit-on pas que les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent et que les faits ne cessent pas d’exister parce qu’on les ignore. Bonne année 2012 à toutes et à tous.

Chaque auteur engage sa responsabilité quant au contenu de ses articles.

24

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012


clIc

SUR lE SITE INTERNET L’actualité se consulte en ligne ! Ce mois-ci, sur le site Internet www.ville-villepinte.fr vous aurez le plaisir de découvrir une vidéo, des actualités à venir d’ordre culturel, sportif, administratif…, des retours sur les événements passés à travers des interviews et témoignages ainsi que des diaporamas photos retraçant les manifestations organisées par la ville.

Zoom sur la Mission Handicap Tout d’abord la vidéo qui vous est proposée évoque le sujet de l’accessibilité dans le cadre de la mission Handicap développée par la ville. Nous allons mettre en avant le dispositif déployé dans l’amélioration des accès pour handicapés ainsi que le financement accordé aux aménagements en direction des malvoyants.

Divertissons-nous ! En terme d’actualités culturelles, vous aurez le privilège de découvrir deux expositions à la Médiathèque, et la représentation d’un grand orchestre symphonique : Divertimento. Une fois passé, cet événement sera retranscrit en diaporama photos dans la rubrique « Retour en images » de la Culture.

Côté sport, ça bouge ! Avec la finale de l’Open du Villepinte Tennis, le premier match en Pré-nationale du Tennis de table et le Trophée des sports. Enfin les inscriptions scolaires et la remises des prix pour les maisons illuminées seront annoncées dès la page d’accueil.

N’hésitez pas à consulter toutes les rubriques du Site Internet et surfez sur les différentes pages des services.

www.ville-villepinte.fr Bonne navigation !

26

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012


"

MERCREDI 11 JANVIER

Rencontre d’auteur BIP & BIL 11h et 14h - La Ferme Godier

LUNDI 9 JANVIER

Inscriptions pour le Thé dansant Direction des relations publiques

VENDREDI 13 JANVIER

Début du recensement

JEUDI 19 JANVIER AU 25 FÉVRIER

Tutti Frutti - Auditions interclasses du Conservatoire 18h30 - Conservatoire Centre Culturel Joseph Kessel

Ciné-Goûter 14h30 - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

Petits croissants - Chocolat chaud « L’ennemi » de David Cali avec Michel Aymard 10h30 - La Ferme Godier Centre Culturel Joseph Kessel

Finale de l’Open du Villepinte Tennis Toute la journée - Au club de Tennis 54 rue du manège à Villepinte

DIMANCHE 15 JANVIER

Premier match en Pré-nationale du TTSTV (Tennis de table Sevran-Tremblay-Villepinte) A partir de 15h Stade Infroit

Atelier multimédia adulte : traitement de texte VENDREDI 20 JANVIER 10h à 12h - Médiathèque Soirée d’intronisation des nouveaux Centre Culturel Joseph Kessel membres des Conseils de quartiers Club des lecteurs 19h30 - Espaces V Roger Lefort 14h30 - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel SAMEDI 21 JANVIER Atelier multimédia jeunesse : Orchestre Divertimento « 3 p’tits clics et puis… souris ! » Concert Beethoven - Orchestre symphonique 4 à 6 ans sous la direction de Zahia ZIAOUANI 10h30 à 12h - Médiathèque 20h30 - Espaces V Roger Lefort Centre Culturel Joseph Kessel

Atelier multimédia jeunesse : round de jeux vidéo en ligne, spécial « jeux de plateformes » 8 à 13 ans 11h à 12h - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

SAMEDI 14 JANVIER

Carte blanche à Gustave Akakpo « Quand tu seras un homme » de Marc Antoine Cyr Lecture dirigée par Véronique Vellard 20h30 - La Ferme Godier

MERCREDI 18 JANVIER Atelier multimédia adulte : naviguer sur le Web 10h à 12h - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

Remise prix des maisons illuminées 10h - Espaces V Roger Lefort

DIMANCHE 29 JANVIER

« Ca m’dit de lire » 8 à 13 ans 11h - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

Atelier multimédia adulte : création de boîte mail 10h à 12h Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

SAMEDI 28 JANVIER

Tutti Frutti - Auditions interclasses du Conservatoire 18h30 - Conservatoire Centre Culturel Joseph Kessel

Heure du conte - Lili Caillou « Les sacahistoires : un son de cloche » 0 à 3 ans 10h30 - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

MERCREDI 25 JANVIER

Trophée des sports A partir de 19h Espaces V Roger Lefort

SAMEDI 21 JANVIER

Trophée des sports

Abonnez-vous à la lettre d’information culture sur le site de la ville www.ville-villepinte.fr

LUNDI 9 JANVIER AU 2 FÉVRIER

Atelier multimédia jeunesse : round de jeux vidéo en ligne, spécial « jeux de plateformes » 8 à 13 ans 11h à 12h - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

SAMEDI 7 JANVIER

Atelier multimédia adulte : premiers pas en informatique 10h à 12h - Médiathèque Centre Culturel Joseph Kessel

MERCREDI 4 JANVIER

Exposition : La Vie de Château Thème le conte - Production Le Centre de promotion du livre pour la jeunesse Hall d’entrée - Centre Culturel Joseph Kessel

DU 3 JANVIER AU 25 FÉVRIER

Exposition : Le conte merveilleux Production Le Hérisson Lunaire Hall d’entrée - Centre Culturel Joseph Kessel

DU 3 JANVIER AU 11 FÉVRIER

Inscriptions scolaires Heure du conte - Bertille Soullier « Princesses et châteaux » pour les enfants nés en 2009 et recensement pour les enfants nés en 2010 Dès 4 ans 10h30 - Médiathèque Service Enfance Education Centre Culturel Joseph Kessel

DU 2 JANVIER AU 3 MARS

Exposition Le conte merveilleux

Exposition La Vie de Château

Orchestre Divertimento

a d n age 2 1 0 2 . V N JA

La liste des manifestations n’est pas exhaustive, n’hésitez pas à consulter le site Internet de la ville : www.ville-villepinte.fr pour plus de renseignements.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 38 / JANVIER 2012

27



Villepinte citoyenne Janvier 2012