Issuu on Google+


Temps forts

Photos Quai des Bulles : Gérard Cazade

(1

(1

Manuel Clauzier

(2

Quai des Bulles. Le festival malouin de la bande dessinée ne fait pas que des bulles. L'événement provoque aussi des vagues d'enthousiasme à l'image de la marée humaine qui s'est pressée pendant les trois jours au palais des congrès le Grand Large et entre les stands du Quai StMalo. Record battu pour cette 33e édition qui a attiré quelque 38000 visiteurs. Le dessinateur Frederik Peeters remporte le prix de l'affiche. Il réalisera donc celle de l'édition prochaine programmée du 10 au 12 octobre 2014.

(2

Samedi 23 novembre, un mémorial rendant hommage aux Terre-Neuvas a été inauguré cale de la Bourse. Il s'agit d'un cairn de 2,20 mètres de haut, composé notamment de ces galets qui servaient à sécher les morues à l'époque de la grande pêche… La cérémonie, émouvante, s'est déroulée en présence du Maire René Couanau, de Lionel Martin, président de l'association Mémoire et Patrimoine des Terre-Neuvas, qui fêtait ses dix ans, de Monseigneur Souchu, de Karine Claireau, Sénatrice de Saint-Pierre et Miquelon et de nombreuses personnalités.

(3

Photos mini-Maker-faire : Manuel Clauzier

(3

La 1ère mini Maker-faire de France s'est tenue à Saint-Malo les 11 et 12 octobre derniers. Record d'affluence, et d'intérêt, pour ce qu'il est convenu d'appeler une révolution industrielle… Les imprimantes 3D, les ateliers de création (sérigraphie artisanale, construction de robot, de mains articulées…), les démonstrations de pilotage de drone, les conférences… ont mis des étoiles dans les yeux des 2800 visiteurs, scolaires et grand public…


contacts mairie Hôtel de Ville Tél. 02 99 40 71 11 Site internet : www.saint-malo.fr Accueil : de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 30 à 18 h du lundi au vendredi État-civil / Antenne Administrative (porte B) : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h sans interruption, le samedi de 9 h à 12 h Pour toute correspondance avec Monsieur le Maire René Couanau Hôtel de Ville Place Chateaubriand / CS 21826 35418 Saint-Malo cedex

Mairies annexes de Saint-Servan (place Bouvet) et

de Paramé (place Georges Coudray) Tél. 02 99 40 71 11 Ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 30 à 17 h

Antenne administrative de Bougainville 12 bis, rue du Grand Passage Tél. 02 99 81 63 47 Ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h.

sommaire décembre 2013

Dans ma ville

......................

p.4

Les orientations budgétaires 2014, par Henri-Jean Lebeau, 1er adjoint au Maire …

Entre nous

.........................

p.10

La vidéoprotection investit la ville de Saint-Malo…

Quartiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.12 Johnny Hallyday, Julie Zenatti… Antony Gouin, le Malouin aux manettes !

En direct de l’agglo

..........

p.18

Mieux que le plastique : Algopack !

Sport . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.20 Le Volley Ball Club Malouin engagé en Coupe de France !

Dossier

...............................

p.22

Eau potable : 2014, des tarifs en baisse moyenne de 20 %, une facture d’eau unique (avec l’assainissement) et de meilleurs rendements

Environnement

.................

p.26

Vos produits locaux en un clic !

Social-Santé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.28 Solidarité : des projets qui font du bien

Jeunes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.30 Saint-Malo Magazine Bimestriel d’information Hôtel de Ville bâtiment D, 3e étage 35400 Saint-Malo Tél. 02 99 20 86 00 Fax. 02 99 20 86 14 Directeur de la publication : René Couanau Codirecteur : Henri-Jean Lebeau Adjointe à la communication : Dominique Taillandier Rédacteur en chef : Alain Thual Secrétariat : Evelyne Gaudin Rédaction : Anne Rivoallan, Arnaud Le Vacon, Jacques Pons, Patrice Charbonnier Illustration de couverture : Indigo Communication, Fotolia. Photos : Gérard Cazade, Manuel Clauzier Maquette : Quadrat Impression : Corlet Distribution : Adrexo Ce numéro a été tiré à 33 500 exemplaires sur papier 100% recyclé Dépôt légal 4e trimestre 2013 / N°119 Courriel : communication@saint-malo.fr Site internet : http://www.saint-malo.fr

Une micro-entreprise se développe au collège Chateaubriand…

Expression libre

...............

p.40

saint-malo magazine n°119

I3


Dans ma ville

oRientations BUDgÉtaiRes 2014

« Des finances saines et des dépenses maîtrisées » Henri-Jean Lebeau, 1er adjoint au Maire chargé des finances de la ville, explique les principales orientations budgétaires 2014, débattues en conseil municipal le 15 novembre dernier. En ces temps de crise, le budget de la Ville est-il difficile à bâtir ? Disons qu’il faut être très prudent dans nos orientations budgétaires. Mais la situation financière de la ville est saine. Nos dépenses sont bien maîtrisées depuis plusieurs années. La dette reste constante. Dans ces conditions, nous devons continuer à gérer les ressources budgétaires avec rigueur pour que les besoins des Malouins soient satisfaits dans les meilleures conditions. De grands investissements sont en cours : la rénovation urbaine de La Découverte – l’Espérance, le Pôle culturel, l’Esplanade SaintVincent, des constructions de logements dans toute la ville. D’autres grands projets sont à l’étude pour améliorer les services à la population, moderniser et faire rayonner la ville. Quelles seront les politiques prioritaires ? Il est vrai que la culture, le sport et la formation sont des domaines très importants pour la municipalité. Mais les actions vers les familles : information, conseil, développement des modes de garde, accompagnement de la dépendance

4 I saint-malo magazine n°119

Tous nos investissements sont d’abord financés par les économies de fonctionnement que nous faisons. Mais cela ne suffit pas : nous devrons aussi emprunter comme chaque année. Les Malouins doivent savoir que le total de la dette n’a pas augmenté et que les intérêts ont diminué. Il faut tout faire pour que les emprunts d’aujourd’hui ne se transforment pas en impôts de demain.

et soutien au maintien à domicile des personnes âgées doivent être prises en compte. De même que les actions pour la jeunesse. Nous nous préparons à bien organiser la réforme des rythmes scolaires à la rentrée prochaine. Mais nous voulons aussi développer le logement, entretenir nos rues, moderniser nos réseaux d’assainissement. Comment financer toutes ces dépenses ? La ville aura-t-elle recours à de nouveaux emprunts ?

Justement, les taux des impôts augmenterontils l’année prochaine ? Il n’y aura pas d’augmentation des taux des impôts en 2014 malgré la baisse des subventions de l’État. Notre situation financière est suffisamment saine pour qu’il n’y ait pas besoin de le faire. Mais nous devons gérer les finances de la ville pour préserver cette situation favorable sans toucher aux services rendus aux Malouins et sans renoncer aux grands projets qui nous aideront à affronter l’avenir. ■


DU 16 janvieR aU 22 fÉvRieR

Recensement de la population 8 % des Malouins seront recensés cette année. Un agent recenseur se rendra au domicile des personnes concernées, muni d’une carte officielle tricolore comportant sa photographie et la signature du Maire de Saint-Malo. Il leur remettra une feuille pour le logement recensé, un bulletin individuel pour chaque personne vivant dans le logement et une notice d’information sur le recensement. La qualité du recensement dépend de la participation des habitants. C’est avant tout un acte civique, mais aussi une obligation légale en vertu de la loi du 7 juin 1951 modifiée. Toutes les réponses sont confidentielles et sont transmises uniquement à l’Insee. Elles ne peuvent faire l’objet d’aucun contrôle administratif ou fiscal. L’identité de la personne n’est demandée que pour vérifier qu’elle ne sera recensée qu’une seule fois cette année (le traitement des informations est strictement anonyme). ■

( Plus d’infos en mairie au 02 99 20 86 16.

Prochains conseils municipaux

ils PeUvent saUveR Des vies !

Trois défibrillateurs sur la voie publique Le défibrillateur automatisé sert à analyser l’activité du cœur d’une personne en arrêt cardio-respiratoire. Entièrement automatique, l’appareil évite à l’opérateur toute prise de décision. Les électrodes sont placées sur la peau du patient. Si elle détecte un dysfonctionnement du rythme cardiaque, la machine délivre un choc électrique, ou défibrillation. La défibrillation précoce, associée à la réanimation cardio-pulmonaire, augmente fortement les chances de survie d’une personne en arrêt cardio-respiratoire présentant une fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite chez l’adulte. Douze défibrillateurs sont présents dans les salles de sports, les stades et la piscine, mais trois sont également disponibles sur le domaine public : Place de la Mairie à Saint-Servan (à droite de la statue), Porte Saint-Vincent à l’entrée de l’intramuros et dans le centre-ville de Paramé (abribus en face de la Mairie). Ces défibrillateurs sont directement reliés au SAMU et aux services de sécurité. ■

Vendredis 20 décembre (vote du budget 2014) et 14 février. Les séances ont lieu à l’Hôtel de Ville, à partir de 18 h, et sont ouvertes au public.

Sainte-Ouine Le rendez-vous des petits et des grands, qui réchauffe les cœurs… au cœur de l’hiver ! Cette nouvelle édition se déroulera du samedi 18 janvier au dimanche 16 février, toujours au pied des remparts…

L’association Viv’ARTI Bretagne a été créée pour et par les artisans. Depuis le 1er janvier 2013, les artisans, leurs salariés et leurs familles peuvent bénéficier de tarifs réduits sur les spectacles, les loisirs, les vacances et les achats quotidiens. L’offre s’étend et s’appuie sur deux réseaux spécialistes des activités sociales et culturelles à destination des salariés : CEZAM et Loisirs Tourisme Bretagne. Toutes les infos sur www.vivarti-bretagne.org

Télex

Le Grand Large accueillera du 12 au 14 décembre le 68e congrès de la Société Nationale Française de la Médecine Interne ; le 20 décembre à 20 h 30 le spectacle d’Arnaud Tsamère “Chose Promise” (réservations au 02 99 94 50 18) ; les 17 et 18 janvier Cœurs en Chœur en concert” (voir en pages Culture / scevenements@gmail.com)

saint-malo magazine n°119

I5


Manuel Clauzier

Dans ma ville

gestion Des DÉCHets

Efficace, le nouveau dispositif ! Depuis septembre, les Malouins prennent peu à peu possession de leur nouvelle déchèterie, rue des Belettes, et, ce faisant, ces usagers découvrent également les aménagements routiers, l’espace spécifique pour les déchets verts, les grands tas, ou andains, de compost, le bâtiment de l’UTOM… Yves Javey, directeur général des services de Saint-Malo Agglomération, précise : « Ce dispositif est le résultat de la réorganisation de la Direction de la collecte et du traitement des déchets, que dirige Patrick Bauthamy. Le nouveau siège de cette DCTD, dont

la construction commence, concrétisera cette amélioration de services dont les usagers profitent déjà, sur le terrain. » La nouvelle déchèterie s’impose d’emblée comme plus fluide et sécurisée au maximum, par exemple avec des barrières de protection ou un système à écluses très efficace pour les gravats. « Accès facilité, grâce aux deux rondspoints réalisés, et circulation aisée, en marche avant, autour des zones de collecte spécifiques, les usagers apprécient, commente M. Marcou, le responsable des lieux. Ici, avec 7000 m² (5000

auparavant), le public trie plus efficacement, grâce aux 11 quais actuels (15 à terme) et aux espaces spécifiques, comme les colonnes blanches pour les vêtements ou la recyclerie d’Emmaüs. Carton, ampoules, piles, ferraille, déchets spéciaux (DMS, D3E, DASRI…), emballages ménagers, journaux et magazines… Aujourd’hui, les Malouins ont tout pour bien trier ! » ■

de Saint-Malo, ( Déchèterie rue des Belettes (près de Château-malo). Tél. 02 99 82 80 91. ouverte de 9 h à 11 h 50 et de 14 h à 18 h 50 (fermée dimanche après-midi et jours fériés).

le “toURne à DRoite”

Quatre nouveaux panneaux en ville pour les cyclistes Le “Tourne à droite” ou le “cédez le passage cycliste au feu” est la possibilité pour les cyclistes, à certains feux de circulation, de tourner à droite ou d’aller tout droit alors que le feu est rouge. Le décret du 12 novembre 2010 modifie le code de la route et offre aux Maires la possibilité d’autoriser cette pratique dans le cadre de leur pouvoir de police. Le franchissement du feu rouge n’est permis qu’aux feux équipés

6 I saint-malo magazine n°119

d’un panneau. En l’absence de panneau, le cycliste doit s’arrêter au feu rouge. À SaintMalo, quatre feux ont été mis en place à titre expérimental : au carrefour de l’avenue Pasteur et de la rue Mi-grève, de l’avenue Pasteur et de l’avenue de Moka, de l’avenue du Président Kennedy pour tourner rue du Commandant L’Herminier et Chaussée du Sillon pour tourner rue Roger Vercel. ■


ÉleCtions 2014

Inscriptions sur les listes être effectuée à partir du 1er janvier, excepté pour les personnes justifiant d’une mutation professionnelle, les personnes qui acquièrent la nationalité française, et les personnes ayant recouvré le droit de vote dont ils avaient été privés par l’effet d’une décision de justice. Les expatriés de retour en France sont invités à vérifier qu’ils ont bien été radiés des listes électorales consulaires. À défaut, l’électeur sera censé voter à l’étranger pour les élections européennes. ■ Clémentine Guyot

Pour participer aux prochaines élections (Municipales les 23 et 30 mars, Européennes le 25 mai), il faut être inscrit sur les listes électorales. Pour ce faire, vous devez vous présenter, avant le mardi 31 décembre, à 17 h, muni d’une pièce d’identité (Carte d’identité ou passeport en cours de validité, ou périmés depuis moins d’un an), et d’un justificatif de domicile à votre nom, de moins de trois mois. Si vous avez changé d’adresse, pensez à en informer le service élections. Le suivi de courrier que vous avez peut-être effectué auprès de La Poste, ne concerne pas les plis électoraux (carte d’électeur, propagande électorale). Les jeunes qui viennent d’être majeurs, ou qui le seront avant le 28 février 2014, et qui ont été recensés à Saint-Malo, en vue de la journée de la défense et de la citoyenneté, vont recevoir un courrier destiné à vérifier leur identité et leur domicile. Ils seront alors inscrits d’office. Les jeunes qui atteindront leur majorité entre le 1er mars et le 22 mars 2014, ont la possibilité de

s’inscrire eux aussi sur la liste électorale. Ils devront en faire la démarche auprès du service élections, avant le 13 mars 2014. Il leur suffira de fournir un justificatif de domicile ainsi qu’une pièce d’identité. Hormis ces jeunes, aucune inscription ne pourra

Où s’inscrire ? • Hôtel de Ville : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h, le samedi de 9 h à 12 h • Mairies annexes Paramé et Saint-Servan : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 30 à 17 h • Antenne administrative de Bougainville : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h.

( Infos : Service élections  au 02 99 40 71 14

-28 % : la baisse de la facture d’eau potable pour 30 m3 de consommation, au 1er janvier 2014 1914/2014

Un programme pour la mémoire De 2014 à 2018 va être commémoré dans la France entière le centenaire de la Première Guerre mondiale, une guerre totale et industrielle qui ouvrit le XXe siècle. À Saint-Malo, les grandes lignes du programme de ces commémorations peuvent déjà prendre place dans les agendas. Le 20 janvier, à 14 h 30 : conférence d’Erwan Le Gall : “ L’entrée en guerre du 47e Régiment d’infanterie “. Dans le cadre des conférences mensuelles de la Société d’histoire et d’archéologie, à l’auditorium de la chambre de commerce et d’industrie, 4 avenue Louis Martin. Du 22 mars au 6 avril : le thème du Printemps des arts sera “ Mémoires “ au château de la Briantais de 14 h à 17 h 30. Du 28 juin au 28 septembre : exposition “ Des Malouins dans la Grande Guerre “ au château de la Briantais, de 14 h à 17 h 30

en juin et septembre et de 14 h à 18 h 30 en juillet et août. Du 6 au 28 septembre : Exposition “ Été 2014, regards croisés sur la Libération “, en partenariat avec la Société d’histoire et d’archéologie, à la Tour Bidouane de 14 h à 17 h 30. Le 11 novembre : café histoire au théâtre de Saint-Servan, à 18 h, en prélude au Concert de l’orchestre d’Alsace “ La follia “, “ La Grande Guerre des musiciens “. ■

( Entrées libres et gratuites saint-malo magazine n°119

I7


Dans ma ville

monoxyDe De CaRBone

Soyez vigilants ! Les épisodes de froid sont marqués par une recrudescence des intoxications au monoxyde de carbone (CO), lourdes de conséquences sur la santé. Ce gaz inodore et invisible, première cause de mortalité par gaz toxique en France, résulte plus particulièrement d’une mauvaise combustion des dispositifs fixes de production d’eau chaude et de chauffage, quelle que soit la source d’énergie utilisée (gaz, fuel, pétrole, bois...), associée le plus souvent à une insuffisance de ventilation. Les appareils mobiles à combustion non raccordés, et notamment les chauffages d’appoint utilisés en continu, sont des dispositifs susceptibles de conduire également à des émanations importantes de ce gaz toxique. Idem pour l’utilisation inappropriée, dans des espaces clos lors de travaux ou de circonstances particulières (tempêtes, inondations…), de matériels équipés d’un moteur thermique, tels que les groupes électrogènes

SAMEDI 8 MARS

Festival International du Cirque de Bretagne Réservez votre soirée ! Le Breizh Malo Circus convie petits et grands à un magnifique spectacle, rassemblant une flopée d’artistes talentueux. Infos et réservations au 02 99 89 29 78 ou 06 32 59 25 80 et sur le site : http://www.ecole-cirque-bretagne.fr Rendez-vous à 20 h 45, parking Paul Féval.

ou les motopompes. En prévention, pensez à maintenir une aération permanente dans les locaux, à vérifier vos équipements et leurs conditions d’installation ainsi que l’entretien des conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié au moins une fois par an. En cas de suspicion d’une intoxication au monoxyde de carbone (maux de tête, nausées, vomissements…), les consignes sont les suivantes : • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ; • Arrêter les appareils de combustion si possible ; • Faire évacuer les lieux ; • Appeler les secours (112, 18 ou 15) ; • Ne réintégrer les locaux qu’après l’avis d’un professionnel. ■

( Plus d’infos : tél. : 02 99 33 34 17 http://www.ars.bretagne.sante.fr

CINÉ-DÉBAT

“La fleur de l’âge” « À 70 ans, on est heureux mais on a peur de la dépendance » (sondage d’opinion réalisé en juillet 2013 auprès de personnes âgées de 70 ans et plus). Pour en débattre, les membres du Comité Local de Coordination Gérontologique de SaintMalo convient les Malouins à participer à un ciné-débat autour du film “La fleur de l’âge”. Porté par deux grands acteurs (Pierre Arditi et Jean-Pierre Marielle), celui-ci aborde le sujet de la vieillesse de manière à la fois humoristique, humaniste et réaliste. Un débat suivra la projection du film, en présence de professionnels. Mardi 18 février / Maison de la Famille, 18 rue de la Distillerie / 20 heures.

Un nouveau réseau de transport en commun en Ille-et-Vilaine : éhop ! L'association Covoiturage+, basée à Rennes, spécialiste du covoiturage domicile-travail sur le département, lance une nouvelle marque de réseau de transport en commun "éhop". « L'enjeu est d'encourager les usagers à opter pour le covoiturage et d'inciter les entreprises et les collectivités partenaires à promouvoir ce type de transport auprès de leurs salariés et concitoyens », assure Jacky Meunier, président de l'association. Le site internet, www.ehop-covoiturage.fr est le principal outil de mise en relation entre les usagers. Il compte aujourd'hui près de 11 000 inscrits. À la clé, offres de

Télex

services, consultation d'offres d'équipage, mise en relation avec les covoitureurs… L'inscription est gratuite. Solidarité, économies, réduction de l'empreinte CO2 liée aux déplacements, on a tous une bonne raison de covoiturer. En 5 ans, le nombre de covoitureurs a été multiplié par trois… On clique ?

“Émeraude Compétences MFR” Ce nouveau centre de formation et de promotion, a ouvert ses portes intra-muros en janvier 2012 (1 rue Toullier). Il dispense notamment une formation Visa Internet (initiation à Internet : mails, recherche d’infos…) permettant de lutter contre la fracture numérique. Gratuite, pédagogique et ludique, cette formation s’adresse à tous les Malouins (grands débutants acceptés !) et se déroule sur 10 heures, en très petits groupes. Accueil : du lundi au vendredi sur rendez-vous. Plus d’infos : 02 99 58 10 11.

18e édition du salon des vins et de la gastronomie de Saint-Malo les 7, 8, 9 et 10 février Quai St-Malo. Horaires : le 7 de 17 h à 21 h, les 8 et 9 février de 10 h à 19 h, et le 10 février de 10 h à 18 h. Tarif : 6 € (gratuit pour les moins de 16 ans).

8 I saint-malo magazine n°119


Créateurs de Noël Les ateliers de la ville Besn’Art organiseront un marché réunissant des “Créateurs de Noël” le samedi 14 décembre dans la Mairie annexe de Paramé. De 9 h à 20 h, des artistes, créateurs et artisans d’art accueilleront le public dans une ambiance festive et créative. « Tous ont en commun de vendre leur production, sans intermédiaire » précisent les organisateurs. Cette année, les amateurs d’art découvriront des bijoux exclusifs, de la déco unique, des chapeaux délurés, des illustrations lumineuses, des sculptures et peintures innovantes… des cadeaux originaux à offrir au travers de petites séries, de pièces d’art représentant la richesse de la création contemporaine… L’entrée est gratuite. Plus d’infos : 06 84 73 26 44 lesateliers.delaville.besnart@gmail.com www.lavillebesnart.canalblog.com

Donner est essentiel 650 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour soigner les malades en Bretagne. Les donneurs sont attendus nombreux lors de la prochaine collecte qui se déroulera à Saint-Servan, jeudi 12 décembre, au Théâtre, place Bouvet, de 10 h à 13 h et de 15 h à 18 h 30, et à la mairie annexe de Paramé le jeudi 23 février, mêmes horaires.

saint-malo magazine n°119

I9


Entre nous

( Aider une personne âgée à traverser n’est pas un cliché, c’est un devoir ! PiÉtons, CyClistes, senioRs

La première des priorités : la sécurité ! L’âge, malgré l’expérience, rend plus vulnérable aux accidents de la route. À Saint-Malo, six personnes âgées ont perdu la vie depuis le début de l’année… Espace collectif, la rue est réglementée par le code de la route. Si prudence et bon sens doivent rester de mise, il est toujours salutaire de rappeler quelques règles élémentaires.

Seniors, ayez les bons réflexes

v Empruntez toujours les passages piétons et ne vous y engagez que si vous êtes certain d’avoir le temps de traverser.

v En descendant d’un bus, attendez qu’il soit reparti et que la vue soit dégagée pour traverser.

v Ne traversez jamais ni devant ni derrière un bus : il ne peut pas vous voir.

v N’oubliez pas que les vélos sont de plus en plus nombreux dans les villes et qu’ils sont silencieux. C’est vrai aussi des véhicules électriques.

Alors qu’en voiture et en deux-roues, c’est en été que l’on se tue le plus, la situation s’inverse pour les piétons : les mois d’octobre à février sont particulièrement meurtriers, en raison notamment des mauvaises conditions de visibilité.

Le saviez-vous ? Qu’est-ce qu’un piéton ? Dans le Code de la route sont assimilés aux piétons : • les personnes qui conduisent une voiture d’enfant, de malade ou d’infirme, ou tout autre véhicule de petite dimension sans moteur (trottinette, rollers, skateboard…) ; • les personnes qui poussent à la main une bicyclette ou un cyclomoteur ; • les handicapés dans les chaises roulantes mues par eux-mêmes ou circulant à l’allure du pas.

Piétons, rendez-vous visibles ! Pour être mieux vu lorsqu’il fait sombre, portez de préférence des vêtements (chaussures, sacs à dos…) de couleurs claires ou munis de bandes de tissu rétroréfléchissant, qui renvoie vers les conducteurs la lumière de leurs phares. La nuit, vous serez ainsi visible à plus de 150 mètres, au lieu de 30 mètres sinon.

Les plus de 65 ans, représentent 15 % de la population d’Ille-et-Vilaine mais 19 % des tués sur les routes. 10 I saint-malo magazine n°119


viDÉo-PRoteCtion

Des caméras au service de la sécurité Le conseil municipal vient de voter la mise en place, dans différents quartiers de la ville, de caméras de protection. Une aide supplémentaire pour la police municipale dans sa mission d'assurer la tranquillité publique. Cinq caméras seront mises en service en début d’année prochaine. Elles surveilleront les flux de circulation, préviendront l’atteinte à la sécurité des personnes et des biens et sécuriseront l’espace public. Quatre périmètres ont été définis pour leur installation, la cinquième étant une caméra nomade. Le Centre de Surveillance urbain (CSU) sera accueilli dans les locaux de la police municipale complétant ainsi la salle de commandement actuelle et permettant une visualisation en direct ou en différé. La police municipale pourra, sur réquisition judiciaire, accéder aux images. Le délai de conservation des images sera de 15 jours.

L’exemple rennais Des caméras sont installées depuis mars 2010 dans l’espace public rennais. Après une première année d’expérimentation avec la mise en place de 7 caméras, la Mairie a étendu ce dispositif à 28 appareils de vidéo-protection. Rencontre avec Hubert Chardonnet, adjoint à la sécurité à la Mairie de Rennes. Saint-Malo Magazine : Quand la Mairie de Rennes a-t-elle pris la décision de s’équiper ?

SM : Quelles ont été les réactions rennaises à cette installation ? HC : Il existe chez un certain nombre de gens la crainte de la mise en cause des libertés publiques. L’outil que représentent les caméras ne les remet nullement en cause. Ces dernières sont dotées d’un logiciel qui permet le floutage automatique sur les fenêtres et les portes afin de ne filmer que les gens circulant sur le domaine public. En France, la loi impose un délai de Hubert Chardonnet, adjoint à la sécurité à la Mairie de Rennes. 30 jours pour l’effacement des données. À Rennes c’est la propreté et les éventuels dysfonctionnements 10 jours. D’autre part, toute personne filmée sur la voirie. La priorité à l’humain reste la peut demander les images. Depuis 3 ans, nous règle, avec la présence de la Police municipale n’avons reçu que deux demandes. Une sur l’espace public. ■ charte éthique a été édictée. D’autre part, un

(

D. Gouray / Ville de Rennes - Rennes Métropole

Hubert Chardonnet : En septembre 2009, nous avons établi une charte de la vie nocturne avec différentes orientations et une réflexion avec les acteurs de la nuit (bars, forces de police etc.). C’est ce travail qui nous a amenés au lancement de la vidéo-protection sur l’espace public. Il faut préciser que depuis les années 2000, les réseaux de bus et de métro rennais étaient déjà équipés de près de 2300 caméras et que ce système fonctionnait très bien.

D. Gouray / Ville de Rennes - Rennes Métropole

comité d’éthique se réunit deux fois par an. Il n’y a globalement à Rennes aucun phénomène de rejet, l’outil s’est banalisé. SM : Quel bilan tirez-vous après quelques années d’utilisation de ces caméras ? HC : Les caméras représentent une aide incontestable à l’élucidation de délits et contribuent à faire baisser le sentiment d’insécurité. Ces installations sont également utiles à la gestion de l’espace public en permettant de surveiller

saint-malo magazine n°119

I 11


« La musique doit être habitée ! » Compositeur, arrangeur, réalisateur… Elio se définit “artisan musical”. Artiste ? Artisan ? Une chose est sûre… son talent est apprécié par les plus grands, de Johnny Hallyday à Diam’s, en passant par Julie Zenatti et Faf LaRage. Vous l’avez peut-être entendu à Saint-Malo, jeune pianiste autodidacte se produisant dans les pianos-bars de la ville à 16-17 ans, ou plus jeune encore, faisant vibrer les ondes de Radio Force 7… Elio, “tombé dedans” à l’âge de 5 ans, fan de musiques de films, de Georges Benson ou de Berger, monte à Paris à 20 ans, intègre une école d’orchestration et entre deux jobs, commence à composer. Pianiste au club Med, il y fait une rencontre décisive avec Bernard Arcadio, arrangeur d’Henri Salvador, qui lui présente le chanteur. Charmé par la voix d’Elio, celui-ci décide de le parrainer pour un album, et lui glisse un mot enthousiaste, aujourd’hui en bonne place dans son studio… Mais à 24 ans, le Malouin sait qu’il ne passera pas son temps à courir les routes de France, ni à souffrir du trac. Il aspire à une vie tranquille, à l’ombre, surtout « pas mondaine »… Le destin lui sourit de nouveau avec une proposition de travail en studio avec des rappeurs, et c’est l’envol : les titres s’enchaînent, pour Diam’s, Doc Gynéco

ou Magic System… En toute humilité, le musicien confie le mécanisme : « Quand on signe un titre qui génère de l’argent, les propositions affluent… » Et elles sont belles ! En contrat avec EMI depuis 2001, et rentré à Saint-Malo il y a sept ans, il vient de réaliser un titre de la comédie musicale “1789-Les amants de la Bastille”, travaille actuellement avec Julie Zénatti, et rêve d’une collaboration avec Maurane. Son truc ? Un mixage très personnel, fait de sincérité, d’émotion et d’inspiration : « Il faut s’inspirer du travail de l’interprète, être à l’écoute de son état d’esprit et de ses désirs… La musique doit être habitée, nul besoin d’une démarche intellectuelle… »

Pour Saint-Malo, des master-class Passionné d’images, Elio a aussi contribué au succès de films comme “Taxi3” (synchronisation), “ La vraie vie des profs” (B.O. complète), “Neuilly sa Mère”, “Prison break” ou, récemment tourné à Saint-Malo, “Les Croods” (génériques).

livRes voyageURs

Quand la lecture prend son envol… Imaginez que l’on puisse emprunter un livre gratuitement, que ce livre puisse être conservé comme bon nous semble, que cet ouvrage soit prêté ensuite à un ami, un voisin, un inconnu… Avec l’opération “Livres Voyageurs”, c’est désormais possible ! Pour aider à diffuser le plaisir de lire, la Mairie de Saint-Malo, depuis quelques semaines, met à disposition librement et gratuitement des livres que chacun peut retrouver dans les différentes maisons de quartier de la ville (Rothéneuf, Château-Malo, Le Grand Domaine, Théophile Briant, la Madeleine, Paramé), ainsi qu’à la Maison des Associations. Comme toutes les bonnes idées, celle-ci est simple. Le principe est de permettre aux livres de “voyager” de lieu en lieu, de main en main, de leur redonner une seconde vie.

12 I saint-malo magazine n°119

Une fois l’ouvrage dégusté, le lecteur aura tout le loisir de le reposer dans un des points-relais, de le passer à un autre lecteur ou de le conserver. ■ Clémentine GUYOT

Attention ! Les points-relais ne sont pas des lieux de dépôts. Le but est de faire partager aux autres des livres qu’on a aimés.

u Rens. 02 99 40 90 93

Manuel Clauzier

Vos quartiers…

antony goUin, alias elio

(

« C’était un vrai risque de quitter Paris mais je n’ai jamais autant travaillé qu’ici, et j’y ai trouvé une sérénité ! »

Homme accompli et avenant, professionnel reconnu, à 43 ans, Elio a désormais envie de transmettre son savoir-faire. Les Malouins devraient être les premiers à s’en réjouir puisqu’il envisage dès l’an prochain de monter des master-class de composition, d’arrangement et de réalisation à Saint-Malo. ■

u www.facebook.com/elioantonycompositeur


Intra-muros noUvel offiCe De toURisme

Naissance d’un vaisseau de verre Le bâtiment est désormais clos et couvert. L’étage est entièrement vitré et les tests d’étanchéité ont été effectués le 10 décembre. Pour René Galesne, le planificateur du chantier, le plus dur est fait. « C’était un chantier complexe qui s’est déroulé sans encombre. Il faut saluer les entreprises qui ont accepté de travailler par tous les temps, avec une météo qui n’a pas été très clémente ces dernières semaines. Grâce à eux, le bâtiment pourra être livré selon le calendrier prévu » Le chantier devrait effectivement être achevé au cours du 1er trimestre 2014. L’office de tourisme offre 360m2 de surface totale et est entouré de 250m2 de vitrages. ■

Consultez le programme ! Les spectacles sont organisés par la Mairie- Direction de la Culture et des Relations Internationales – en partenariat avec les comités de quartier. Rendez-vous à 20 h 15 dans les salles de quartier (entrée gratuite).

LA MADELEINE Théâtre : "L’argent du beurre" de Louis-Charles Sirjacq Par “Les Maltôtiers” de Rennes Peut-on avoir le beurre et l’argent du beurre ? C’est ce que raconte Louis Charles Sirjacq dans cette pièce touchante et débordante d’humour, un humour noir, direct et caustique, interprétée par 8 comédiens.

u Vendredi 13 décembre / Avenue des Comptoirs

CHÂTEAU-MALO Contes avec Ozegan Ne passez pas votre chemin sans prêter une oreille attentive à ce troubadour malouin qui saura vous transporter dans un univers magique…

u Vendredi 20 décembre / 5 rue Paul Cézanne

LA GUYMAUVIÈRE Théâtre : "L’argent du beurre" Par la Compagnie "les Maltôtiers" de Rennes.

u Vendredi 31 janvier / 12 rue des Bleuets

MARNE ÉVEIL villes et villages de France… ( “Ces berceau de l’Amérique Française : Bretagne” En partenariat avec la Commission Franco-Québécoise sur les Lieux de Mémoire Communs et avec le soutien de la Délégation Générale du Québec, des chercheurs-amateurs, membres bénévoles de l’Association Nationale France-Québec, ont conçu et réalisé une collection de

12 livres répertoriant par région des “lieux  porteurs d’une Mémoire commune” entre la France et l’Amérique Française. Le livre “Bretagne” présente la biographie de ces hommes et de ces femmes qui ont su bâtir un nouveau pays, du départ de Jacques Cartier jusqu’en 1815 (1ère partie) ; le nom des communes mêlant histoire locale et fondation du Nouveau Monde, sous forme de dictionnaire (2e partie) ; et enfin l’épopée des pionniers partis, de Saint-Malo ou d’ailleurs, peupler la Nouvelle-France (“Chemins de la Mémoire”, 3e partie).

Marne Eveil Musique : classe de guitare du Conservatoire

u Vendredi 7 février / 44 rue Monsieur Vincent

LA GARE Lecture-Spectacle : Jacques Ledran Le comédien rend "Hommage à Coluche et ses amis"

u Vendredi 14 février / 37 rue d'Alsace

ROTHÉNEUF / LE PONT Musique : La Compagnie des Jazz

u Vendredi 21 février / Rue Macdonald Stewart

PARAMÉ Lecture-Spectacle : Jacques Ledran Le comédien rend "Hommage à Coluche et ses amis"

u Vendredi 28 février / Place Georges Coudray

u L’ouvrage est en vente auprès de l’association Saint-Malo-Québec (place du Québec intramuros), au prix de 22 €.

Maison de quartier de Rothéneuf, le 25 octobre : 160 spectateurs pour l'Atelier Théâtre de l'AVF


Vos quartiers…

Le Lévy ComitÉ De qUaRtieR

Les membres du comité de quartier du Lévy pourraient reprendre à leur compte le célèbre slogan publicitaire : il se passe toujours quelque chose au Lévy ! Il est vrai qu’en plus de 40 ans d’existence (le comité a été créé en 1972), les bénévoles qui se sont succédé ont acquis une solide expérience dans l’organisation d’événements et de rendez-vous réguliers. Le n°90 du journal “Le Phare”, tiré à 1600 exemplaires, vient d’être distribué dans les boîtes aux lettres du quartier. Entre articles pratiques et photos

(

Gérard Cazade

Plus de 40 ans de liens ! Les concours de belote, organisés tous les mois, réunissent en moyenne une cinquantaine de joueurs.

historiques, ce bimestriel fait office d’agenda afin de ne manquer aucune des dates importantes de l’année. Ce sont les repas réguliers qui rassemblent une centaine de personnes, les concours de belote mensuels, les réunions “jardins” au printemps et à l’automne et le club de lecture en relation avec la librairie Le PortePlume, qui a reçu 14 écrivains depuis 2011.

Tous les ans au mois de mai, un pique-nique est proposé aux habitants du quartier avec apéritif musical animé par l’École de Musique de la Côte d’Émeraude. Le comité de quartier est aussi très actif sur le front du Téléthon. Il récolte une moyenne de 4000 euros tous les ans. ■

u Contact : 02 99 56 39 46

( Concours de belote "de Noël" le 14 décembre à la Maison Théophile Briant : inscriptions sur place à partir de 20 h, concours en individuel. Saint-Servan PRoteCtion De l’enviRonnement

Un nouvel ouvrage au Rosais Un bassin “qualité 1er flot” d’une capacité de 120 m³ vient d’être réalisé au Rosais. Il capte les eaux pluviales, et notamment le 1er flot, le plus pollué par les matières organiques et les micro-polluants fixés sur le sol (ces eaux sont ensuite transférées vers un poste de refoulement, puis direction la station d’épuration de la Grande Rivière pour y être traitées avant rejet en milieu récepteur). Pour optimiser le système de collecte sur l’ensemble du bassin versant du Rosais, la Mairie a décidé de remplacer le réseau unitaire existant par un réseau séparatif (un tuyau pour les eaux usées, un autre pour les eaux pluviales). Les travaux – il reste une portion à aménager bd du Rosais, entre la rue de l’Enfer et la place du Poncel – seront achevés en janvier 2014. « Nous amenons un double réseau en limite des propriétés, explique Christian Fontaine, directeur-adjoint chargé de l’assainissement, les propriétaires ont deux ans maximum pour

(

s’ y raccorder, les travaux d’aménagement intérieur étant à leur charge. Certaines propriétés ont déjà réalisé ces “mises en séparatif “ de leur réseau intérieur, notamment lors de l’obtention d’un permis de construire ou par anticipation lors de travaux divers… Le gestionnaire du réseau, la société Veolia, contribue à l’analyse des réseaux par des passages caméras qui déterminent également l’état sanitaire des collecteurs. Une analyse des sous-sols, de la typologie et de la topographie précise du terrain permet de positionner les tuyaux à la profondeur la plus adaptée. » ■

Le bassin qualité 1er flot du Rosais…

Nota. Aujourd’hui, la ville dispose de 60 % de réseaux séparatifs et 40 % unitaires.

u Des réunions publiques sont systématiquement organisées avec les habitants des rues concernées. Si vous souhaitez un conseil ou des infos complémentaires, les services municipaux sont à votre disposition au 02 99 40 92 02.

Et son nouveau poste de relèvement

C’est nouveau… Martine Deseine et Ghislain Dejoie ont ouvert deux Agences Françaises du Négoce de l’Or et des Métaux Précieux. Ils estiment les objets (bijoux usés, cassés ou démodés, montres, pièces, couronnes dentaires, ménagères… en or, argent ou platine) suivant les cours officiels du jour et peuvent aussi conseiller pour des investissements dans les pièces, lingotins ou lingots.

u

81, rue Georges Clemenceau (02 99 46 51 90) et 20, boulevard des Talards (02 99 89 01 75) / www.afnomp.fr

14 I saint-malo magazine n°119


La Découverte Un esPaCe PUBliC Convivial aU CœUR DU qUaRtieR

Mail Bougainville : la Décou… verte !

3 questions à Michel Collin, paysagiste Quels étaient les objectifs de ce projet ? Il s’agissait de fédérer et d’accompagner le renouvellement urbain du quartier, de casser le monolithisme de son architecture. La situation centrale de ce mail doit contribuer à redonner une unité au quartier. Ce nouvel espace public va engendrer un flux important de circulations douces entre le nord et le sud du quartier. Un flux nouveau qui va participer au désenclave-

Château-Malo Le spectacle de Noël, organisé par le comité de quartier, aura lieu le dimanche 15 décembre à 17 heures. La troupe “la Ronde des korrigans” présentera un spectacle de marionnettes réalisé en lumière noire, intitulé “L’Atelier aux mille couleurs”. Ce spectacle exploite la magie de la lumière noire, qui a la propriété de ne faire apparaître que les tissus et les matériaux fluorescents. Entrée : 1 euro par personne. ■

ArtImage3D

Cette coulée verte sera pourvue d’une voie cyclable et piétonne confortable permettant de relier l’ensemble des équipements publics et des services du quartier depuis le centre commercial jusqu’à l’école de musique. Lieu de rencontres, de promenade et de détente, l’ espace “nature” célèbrera l’harmonieux mariage des plantes ramenées par les grands découvreurs malouins avec les essences locales. Pour que ce nouvel espace puisse être réalisé, une soixantaine d’arbres ont été abattus dans le secteur sud du mail. Il s’agit, pour la plupart, de peupliers plantés il y a une cinquantaine d’années, arrivés en fin de vie. Ils seront entièrement recyclés. Environ 90 arbres, et de nombreuses autres essences, seront plantés dans le secteur. L’aménagement des nouveaux jardins a débuté en octobre avec les travaux de terrassement et de voirie sur le secteur sud du mail, de l’espace Bougainville jusqu’à l’hôtel B&B. Les travaux sur la partie nord sont prévus début 2014. La Mairie a confié au paysagiste Michel Collin le soin d’imaginer et de concevoir ce nouvel espace.

DR

Dans le cadre du renouveau du quartier, un vaste mail vert va bientôt voir le jour au cœur de la Découverte.

naturel de valoriser les arbres venus d’ailleurs et les plantes ramenées par les découvreurs. Ces plantations seront d’ailleurs accompagnées de panneaux pédagogiques. Les plantes “voyageuses” cohabiteront avec des essences locales.

(

Dinardais d’origine, Michel Collin dirige une agence rennaise spécialisée dans les projets de territoire et d’urbanisme et sur la relation entre ville et nature.

ment de la Découverte. Il s’agissait de créer un jardin suffisamment attractif pour attirer l’ensemble des Malouins.

Quel est le rôle de l’espace vert en ville ? “Espace vert” est un terme très technique. Je lui préfère le terme plus poétique de “jardin”. Un jardin public est fait pour offrir à tous un horizon partagé. C’est un lieu qui donne du sens à la présence de la nature et aux sensations qu’elle procure. Le jardin remplit un rôle environnemental important mais aussi un rôle social essentiel. ■

L’esprit général de ce projet ? Il fait naître plusieurs horizons. Pour un quartier nommé “Découverte”, il semblait

La Madeleine L’association de quartier organise son assemblée générale le vendredi 14 février à 20 heures. Une bonne occasion de découvrir ses activités et ses projets… Rendez-vous à la salle de quartier. ■

Marne-Éveil Le comité de quartier organise le dimanche 23 février un après-midi crêpes avec animation. Début des festivités à 15 heures, à la maison de quartier, 44 rue M. Vincent. ■

u

Inscriptions au 02 99 56 44 54.

saint-malo magazine n°119

I 15


Vos quartiers…

La Gare le Pôle CUltURel

Un événement permanent Après 18 mois de travaux, les formes du Pôle révèlent les contours du Projet Culturel qui l’animera et rayonnera sur toute la ville. « Ce sera un événement permanent ». Lors de la visite du chantier organisée mi-novembre pour les commerçants du quartier, les partenaires culturels et les élus, puis, l’après-midi pour les professionnels du bâtiment, le Maire, René Couanau, a réaffirmé l’ambition du Pôle Culturel. Avant d’être une réalisation architec-

(

turale qui marquera le quartier et la ville, c’est en effet un grand projet culturel qui se prépare sous nos yeux. Un lieu de partage, d’innovation, d’animation pour tous. Cinéma, livres, musique, vidéo, numérique, discussions, expositions, conférences, arts : toutes les formes d’expression seront à portée de tous en un lieu ouvert prati-

Élus, commerçants du quartier et partenaires culturels ont pris connaissance du projet culturel.

quement toute la semaine et notamment les samedi et dimanche. Le public malouin et du pays malouin pourra y voir un film, écouter la musique de son choix, lire ou louer un livre, conseillé par des animateurs, assister à une conférence, échanger au café littéraire, scientifique ou philosophique, consulter un journal, un magazine ou un site internet, s’initier aux techniques nouvelles, consulter le fonds ancien. Les équipements culturels, les associations, les festivals, les établissements scolaires, les preneurs d’initiatives seront invités à organiser de nouveaux évènements avec l’appui de l’équipe d’animation. Le pôle sera un centre d’information et de réservation pour les spectacles et les animations. Il disposera de deux grands écrans et d’un réseau vidéo qui permettra rapidement les diffusions couplées avec les animations sur le parvis et devant l’amphithéâtre en plein air, permettant ainsi à la culture de “déborder” et d’aller à la rencontre de tous. Ce projet nécessitait une construction à la hauteur, abritant dans son espace, de façon très originale, en surplomb du lieu culturel luimême, la mezzanine des bureaux et de la technique, et permettant une cohabitation, riche de perspectives, des 3 salles de cinéma avec l’ensemble et le hall d’accueil. Les toitures végétalisées, les 24 sondes géothermiques, le long ruban photovoltaïque, l’aménagement paysager du parvis inscrivent cette réalisation exceptionnelle dans le 21e siècle et la décoration extérieure des murs des cinémas invitera chacun à entrer dans l’univers des Étonnants Voyageurs et des grands écrivains de la Bretagne et d’ailleurs.

Les professionnels du bâtiment visitent le chantier

(

Invitées par le Club Qualité Construction 35, plus de cent personnes ont participé à la visite du chantier le 14 novembre dernier.

16 I saint-malo magazine n°119

Le Club Qualité Construction 35 rassemble des professionnels de la construction de l’Ille-etVilaine. Il a proposé à sa centaine d’adhérents, aux partenaires du chantier et professionnels de Dinard et Saint-Malo, la visite du nouvel équipement culturel malouin, le 14 novembre dernier. Une visite commentée et animée par le Maire, René Couanau, le directeur de l’architecture et de l’urbanisme de la Mairie, Charles Pottier, les architectes Alain Bretagnolle et Victor Korkmaz, de l’entreprise Architecture Studio, Olivier Pellerin et Gaëtan Ménage de la SOGEA. ■


Marville aDeline faURe-CHognaRD

Une patronne, parmi les patrons Elle a l’énergie et l’optimisme du créateur, le talent des passionnés (elle brodait à l’âge de 9 ans), un véritable goût pour l’ailleurs, et le ras-le-bol de la “sombritude” vestimentaire… En mars 2012, munie d’un BTS de modéliste, elle a lancé sa marque, “Entre deux rives”, à l’image de son tempérament volontaire, façonné sur les routes de France (10 années en caravane, au gré des chantiers de son père) et à travers ses racines (ses aïeux paternels, des personnalités empreintes d’humanisme, ont contribué au développement de l’Afrique tandis que du côté de sa mère, dont la famille fut une des premières à s’installer en Algérie, on trouve des origines austro-hongroises et tziganes). Ce métissage, elle en a fait sa signature : ses vestes, manteaux, capes et ponchos, pour hommes, femmes et enfants, coupés dans de belles étoffes, sont agrémentés de tissus africains : ici un revers de col, là un rabat de poche… « Je réinterprète de belles pièces occidentales en leur apportant une touche de fantaisie grâce à des tissus colorés, comme les wax, qui pour l’anecdote ne sont pas originaires d’Afrique mais de Hollande… », rappelle cette férue d’histoire du vêtement qui est allée au Togo étudier les précieuses toiles. D’ici quelques années, la jeune femme engagée espère confier une partie de son travail, les collections été par exemple, à d’anciennes exciseuses. « Je veux leur proposer des alternatives

Manuel Clauzier

Entre deux rives, l’Occident et l’Afrique, Adeline Faure-Chognard tisse son avenir. La jeune Malouine de 28 ans s’est lancée dans le prêt-à-porter haut de gamme… forcément métissé !

« J’attaque le monde de la mode par la face Nord », s’amuse la créatrice qui a démarré sa formation par un BEP Tailleur pour hommes, « le plus difficile… » économiques suffisamment intéressantes pour qu’elles changent de métier, à la fois utiles et valorisantes. » Les machines à coudre sont déjà achetées et quelques partenariats amorcés, notamment avec l’association Zassa Diom de Rennes. Aventure à suivre… ■

Le Sillon

Paramé Un sièCle De CommeRCe

L’Histoire en images

“Paramé un Siècle de Commerce” se déroulera du 11 au 20 avril 2014 à la mairie annexe de Paramé. Comme l’an passé elle sera montée

Découvrez ses collections sur www.facebook.com/entredeuxrives.afc Ventes en ligne, sur rendez-vous (32 avenue de Marville) et à Rennes (Fashion bibliothèque)

u

en collaboration avec les étudiants de l’IUT de Saint-Malo. Commerçants et étudiants souhaitent donner à cette seconde édition une véritable di m ensio n culture lle. Il s font appel aux Paraméens (et Malouins) pour qu’ils ouvrent leurs albums photos. Si vous possédez de vieilles photos des commerces de Paramé (qu’elles soient du début du 20e siècle ou des années 2000) n’hésitez pas à les faire partager en les apportant chez les commerçants ou chez Yves Marzin photographe à Paramé (elles seront scannées et vous seront retournées rapidement), ou en les adressant par courriel à :

u

contact@parame-saint-malo.fr

Petit “lifting” pour la digue Suite à la tempête Xynthia qui a frappé les côtes en 2010, un diagnostic général des digues françaises avait été réalisé. À Saint-Malo, cet état des lieux avait démontré le bon état général des ouvrages. Sur les 1700 mètres de digues analysées, ce diagnostic avait toutefois permis de signaler quelques signes de faiblesse au niveau du pied de la digue sur une portion d’ouvrage d’une longueur de 280 mètres situé entre la rue du Calvaire à la rue mi-grève. Les travaux de consolidation, entièrement pris en charge par l’État, auront nécessité un chantier de trois mois, commencé en septembre et qui prendra fin mi-décembre. ■


Retrouver les couleurs de l'Histoire En développant la gamme de peinture “Malouinières”, Cécile Mugler conjugue qualité et authenticité, tout en recréant de la couleur locale. « J’avais envie de vendre de la couleur ! » C’est sur ce désir premier que cette passionnée décide de se lancer dans la création d’une gamme de peintures. « Je discutais souvent avec des amis, propriétaires de belles demeures. Eux, comme moi-même, avions la nostalgie des couleurs d’autrefois, des gammes qui étaient utilisées dans les Malouinières et qui étaient, soit oubliées, soit menacées de l’être. » Ne souhaitant rien laisser ni au hasard ni à l’à peu près, Cécile Mugler entame des recherches sur les palettes de couleurs utilisées dans la Marine royale sous Louis XIV. Il y avait alors ce que l’on nomme les 13 couleurs Vauban avec des appellations imagées comme “Couroi blanc”, “Cordages en chanvre” ou “Noir canon”. Afin de pouvoir remplir ses pots des véritables couleurs historiques, Cécile va “faire ses gammes” au Musée de la Marine. Elle y vérifie, palettes en main, l’exactitude des coloris utilisés à l’époque. C’est enfin sur les conseils de l’Architecte des Bâtiments de France que l’acrylique est remplacé par l’huile de lin. « Cette peinture conserve l’aspect du bois. Une fois posée, elle ne

se décape plus. C’est aussi un produit écologique. » En quelques mois, la réputation des “Malouinières” a largement dépassé les murs des remparts et Cécile Mugler travaille beaucoup avec le Finistère et le Morbihan. Elle a peint le christ en croix de la cathédrale Saint-Pierre à Nantes ainsi qu’un bâtiment classé à Bruxelles. Attachée à la qualité et à l’authenticité, la décoratrice réfute le terme de “haut de gamme”. « Ces produits s’adressent à tout le monde, je fais les couleurs à la demande et je propose également des peintures acryliques pour tous les supports. » Les “Malouinières” ont été exposées au salon international du patrimoine culturel qui s’est tenu au Carrousel du Louvre à Paris du 7 au 10 novembre derniers. ■

: villa Courtois, ( Rens 70 avenue saint-michel - saint-malo tél. 02 99 20 87 41 www.malouinieres.com Mugler a développé sa gamme de peinture ( Cécile au sein de l’entreprise familiale d’agencement

Manuel Clauzier

En direct de l’agglo

les PeintURes "maloUinièRes"

d’intérieur “Villa Courtois”, créée en 2012 par son mari Frédéric.

Cie Des PÊCHes

Créée en 2005, la filiale santé de la compagnie historique malouine concrétise l’importance stratégique accordée à la valorisation du poisson. Après le surimi, voici que la recherche et le développement débouchent sur de nouveaux ingrédients et produits de santé. Avantage majeur  : la Compagnie des Pêches Saint-Malo maîtrise l’ensemble de la filière, assurant ainsi une traçabilité totale. Qui plus est, les avis scientifiques confirment le bon état de la ressource de quotas de pêche pour le merlan bleu, qui est en croissance. À partir de la pulpe de merlan bleu, selon un procédé d’extraction maison, sont dégagés des extraits naturels marins qui vont rentrer dans la composition de soins de prévention. Positionnés sur les créneaux de la satiété/ minceur (Slimpro), du métabolisme et de la fragilité osseuse (Osteopep), ces produits ou ingrédients conquièrent patiemment les salons et groupes internationaux. ■

(

Contact : Élisa Duclos 02 99 20 51 51

18 I saint-malo magazine n°119

Gérard Cazade

Les molécules santé de la mer

Florian Soisson, respectivement responsable Recherche et Développement ( Élisa Duclosetetdirecteur général de la Compagnie des Pêches - Saint-Malo Santé


naUtisme

Sumalo, labellisée “Occasion plaisance” Garagiste automobile, Éric Lebourdier s’est reconverti dans les bateaux par passion, pour le nautisme en général et pour les moteurs traditionnels en particulier. Entré chez Sumalo il y a neuf ans, en tant que salarié, il pensait y couler des jours heureux, et tranquilles, quand l’enseigne trentenaire annonce sa fermeture… Quelques réflexions plus tard, il rachète une partie de la société, celle située aux Bas Sablons. Heureuse idée ! Aujourd’hui, l’entreprise compte 4 personnes, 380 clients fixes, principalement des locaux, et a réalisé un chiffre d’affaires de 400 000 euros en 2012. Spécialisée dans l’entretien, la réparation, la manutention et l’hivernage des bateaux de plaisance voile et moteur jusqu’à 15 mètres, elle propose aussi de la location de bateaux moteur. Dynamique, engagée sur le plan environnemental – Sumalo est adhérente Vague Bleue, une démarche de tri et d’élimination des déchets issus du nautisme – elle vient de franchir une nouvelle étape de professionnalisation en décrochant un label qualité, “Occasion plaisance”.

“Occasion plaisance” : la qualité et la confiance Sumalo est l’une des premières en Bretagne Nord, avec quelques autres enseignes de SaintMalo et du pays malouin, à se lancer dans cette

Gérard Cazade

Le chantier naval d’Éric Lebourdier vient d’obtenir un label de qualité, “Occasion plaisance”. Une belle étape dans la démarche professionnelle de l’entreprise, responsable et engagée…

( Une bonne saison 2013 et un hiver qui démarre bien, Éric Lebourdier a le sourire… démarche qualité élaborée notamment par le réseau des chambres de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne, et destinée à créer de la confiance lors des transactions entre acheteurs et vendeurs. Elle correspond à la philosophie de travail de l’entrepreneur, adepte de plus de rigueur, même dans la fabrication. « Nous vendons surtout des bateaux d’occasion, 10-12

par an, des bateaux que l’on connaît bien. Mais avec ce label, nous nous engageons un peu plus en créant un carnet de santé du bateau, où l’on peut lire l’historique des travaux réalisés et des travaux conseillés à venir pour naviguer en toute sécurité. La plupart de nos bateaux seront désormais vendus sous ce label. » ■

algoPaCK

L’innovation plastique végétalgue Ça en a l’apparence, la densité, la diversité de formes, mais ce n’est pas du plastique issu du pétrole ou de l’agriculture… C’est de l’algue, devenue plastique, grâce à l’invention de Rémy Lucas. rouges et bleus (théorie des professeurs Kim et Mauborgne, de l’INSEAD) pour se situer dans le monde industriel. Les rouges sont formés des grands groupes en concurrence sanglante sur des marchés connus et limités. Les bleus sont à l’image de sa société, Algopack : uniques et en avance d’au moins 5 ans. ■

: ( Contacts algopack : 19 rue de la grassinais. 09 67 07 80 23. www.algopack.com Manuel Clauzier

Voilà quelques années (15 ans de la prime idée aux 700 m 2 du pilote industriel qu’il vient d’ouvrir à La Grassinais), que cet ex-ingénieur dans la plasturgie pétrosourcée s’est retrouvé “goémonier”, comme ses grands-parents, à sa manière. Des algues, cette ressource infinie, cultivable, vertueuse, car biodégradable à 100% et excellent fertilisant, le chercheur a produit du plastique, selon un process de fabrication économe en énergie. Rémy Lucas apprécie la métaphore des océans


Sport

atHlÉtisme

Le haut niveau français à Saint-Malo

Christophe Lemaitre

Nana-Djimou (épreuves combinées). Tous s’entraînaient individuellement le matin et bénéficiaient de soins de Thalasso chaque après-midi. Un régime unanimement apprécié, « tant sur le plan de la technique que de la convivialité », et qui devrait donner lieu à de nouveaux rendez-vous… D’anciens champions étaient également présents pour partager leurs expériences : Jean Galfione, Stéphane Diagana et Mehdi Baala, accompagnés de Bernard Amsallem, Président de la Fédération Française d’Athlétisme, Ghani Yalouz, directeur technique national et Renaud Longuevre, manager général secteur haut niveau. ■

Manuel Clauzier

Les Thermes Marins de Saint-Malo, en collaboration avec la Fédération Française d’Athlétisme et dans le cadre de la préparation physique des athlètes pour les Jeux Olympiques de Rio 2016, ont reçu, du 4 au 8 novembre, dix des plus grands athlètes français accompagnés de leurs entraîneurs : Renaud Lavillenie (perche), Christophe Lemaitre (sprint), Jimmy Vicaut (sprint), Pierre Ambroise Bosse (800 mètres), Mahieddine Mekhissi Benabad (3000 m steeple), Yohann Diniz (marche athlétique), Kevin Mayer (épreuves combinées), Eloyse Lesueur (saut en longueur), Melina RobertMichon (lancer de disque) et Antoinette

Mayana surf, nouveau à Saint-Malo Fabrice Réhel vient de créer la première école de surf de Saint-Malo, Mayana Surf. Moniteur diplômé du Brevet d’État, doté d’une expérience d’enseignement de plus de dix années sur les plages du Sud-Ouest de la France et des Antilles, Fabrice propose de découvrir l’activité soit sous forme d’initiation (1 h 30) ou de stage (week-end, 5 ou 10 jours). Les cours ont lieu à l’automne, au printemps et en été, avec un maximum de 8 personnes par séance. Ils sont ouverts aux particuliers comme aux groupes (CE, centres vacances, etc.). Les rendez-vous ont lieu sur la plage du Sillon pour les cours, au niveau des Thermes Marins (suivre les panneaux bleus). Plus d’infos : 06 11 44 03 40 ou ecolemayanasurf@gmail.com

Venez vibrer en bleu avec le XV Corsaire ! Le club CJF rugby évolue désormais en division Honneur (la plus haute division régionale) et d’ici trois ans, il espère accéder au niveau fédéral. Venez les encourager lors de leurs rencontres à domicile : le spectacle sera toujours au rendez-vous ! Prochains matchs, à l’hippodrome de Marville : dimanche 26 janvier contre le Vieux Marché (à partir de 13 h 30 pour l’équipe Espoirs, 15 h pour l’équipe première) / dimanche 23 février contre Concarneau (mêmes horaires).

Renaud Lavillenie, devant Jean Galfione.

20 I saint-malo magazine n°119

Manuel Clauzier

Char à voile : on essaye ? Le SurfSchool organise pendant les vacances de Noël (du samedi 21 décembre au samedi 4 janvier) des stages et des séances découverte de char à voile. L’activité, accessible à partir de 9 ans, se déroulera plage de la Hoguette. Inscriptions et renseignements au 02 99 40 07 47 (réservation possible en ligne sur le site www.surfschool.org)


volley Ball ClUB maloUin

Montée au filet ! Le Volley Ball Club Malouin engrange les bons résultats. Une équipe cadette est en effet engagée en Coupe de France et une équipe masculine, actuellement classée en prénational, vise la montée en N3 pour la saison 2014-2015. « On a le potentiel de joueurs pour y arriver. Et la salle de Marville est un bel outil qui nous a permis de faire progresser notre effectif de 10% », se réjouit Yann Bazin, président de ce club qui compte cinq équipes adultes (dont deux féminines) et six équipes de jeunes âgés de 8 à 16 ans. Ce niveau N3 visé par les dirigeants a déjà été

atteint par le passé : au début des années 2000 pour les hommes, en 2008-2010 pour les femmes. « Nous avons la volonté de former des jeunes joueurs pour en attirer de nouveaux et donner à la ligue de Bretagne de volley une image dynamique du club », complète Charles-Edouard Larribe, vice-président. Deux projets tiennent à cœur les dirigeants : pérenniser une rencontre annuelle Pro A et organiser en mai prochain les finales départementales hommes et femmes... ■

( Contact : 02 99 19 08 56

la BeaUtÉ Des leDs

Le Cercle fait son tournoi

Rennes métropole-Saint-Malo Agglomération 3e !

Mission accomplie et podium atteint pour Gilles Lamiré et son coéquipier Andrea Mura ! En arrivant à Itajaï (Brésil) le 27 novembre à 5h et des poussières, le trimaran "Rennes Métropole/Saint-Malo Agglomération" se classe 3e dans la catégorie Multi 50. Malgré des conditions météo difficiles depuis le départ du Havre le 7 novembre, le trimaran a largement prouvé ses qualités techniques sans subir trop de dommages matériels. C'est sur ce même trimaran que Gilles Lamiré prendra le départ de La Route du Rhum en novembre 2014.

Jean-Marie Liot / DPPI / Transat Jacques Vabre

TRANSAT JACQUES VABRE

footBall

Gérard Cazade

La piscine vient de se doter de nouveaux projecteurs à ampoules leds ayant la capacité d’émettre une gamme variée de couleurs. Certains soirs désormais, les nageurs ont le loisir d’évoluer dans une eau teintée de vert ou de bleu en passant par le rouge. La mise en couleurs du bassin ainsi que des plages donnent à l’ensemble une ambiance zen, propice à la détente. Plaisir et esthétisme se conjuguent ici avec économies d’énergie. Les anciens projecteurs étaient équipés de lampes de 500w chacune, changées environ trois fois par an. Le coût des nouveaux projecteurs est plus élevé, mais la durée des leds est de plus de 50000 heures pour une consommation maximum de 180w. ■

Manuel Clauzier

La piscine municipale en couleurs

Plus de 100 équipes de foot vont se rencontrer au cours de ce 30e tournoi de foot en sal le. C haqu e match est organisé par tranche d’âge – de 6 à 15 ans – et ne dure que 7 minutes (sans mi-temps). Une équipe comprend 7 joueurs. Les jeunes des écoles de foot du Stade Rennais, d’En Avant Guingamp et de l’équipe du Havre Athletic Club Football seront présents. « Les matchs sont très vivants et s’enchaînent rapidement. C’est du beau spectacle ! Ce tournoi inter-régional est très important pour le club de foot du Cercle Jules Ferry. Les recettes publicitaires et la restauration alimentent le fonctionnement du club toute l’année », observe Nicolas Le Guernic, éducateur sportif. Environ 50 bénévoles encadrent les jeunes. Avis à la population : le club recherche une trentaine de familles d’accueil... ■

: 06 30 18 07 65 ( Contact Du 26 au 30 décembre / salle du naye

saint-malo magazine n°119

I 21


Le point sur…

noËl 2013

Les fêtes de fin d’année s’annoncent magiques à Saint-Malo. La neige et des dizaines de manifestations toutes plus joyeuses les unes que les autres seront au rendez-vous. Embarquement immédiat pour un décembre féerique. Le calendrier des fêtes de fin d‘année sera aussi

nougat, vin chaud, huîtres, foie gras, marrons

rempli que la hotte du Père Noël ! De nombreux

chauds, charcuteries artisanales, galettes et

sur le local et sur l’idée de cadeau. Il y en a pour

acteurs*, parmi eux la Mairie et l’Office de

crêpes, bretzels, kouglofs, pâtés lorrains, épices,

tous les âges et pour tous les portefeuilles ! »

Tourisme, concoctent en effet une fin d’année

paniers gourmands...). D’autres des jouets, des

pétillante. La 9e édition du marché de Noël se

jeux, des objets décoratifs, des bijoux fantaisie...

exposants répondent à un cahier des charges axé

déroulera dans le Jardin des Douves du 20 au

« Ce n’est pas un simple marché de revendeurs,

« Ce marché est un plus pour le commerce »

29 décembre**. Une trentaine d’exposants sont

avertissent Laurence Bozzuffi, directrice de

On y trouvera notamment des objets originaux

annoncés. Certains proposeront des spécialités

l’Office de Tourisme, et sa collègue Rozenn

comme des santons bretons en argile - pêcheurs,

gastronomiques traditionnelles (miel, pain d’épice,

Thézé en charge des projets et partenariats, nos

poissonnières, dentellières, bigoudènes,

22 I saint-malo magazine n°119


trégoroises, etc. Mais aussi des objets raffinés en carton, proposés par Isabelle de Mil et une boîtes, des céramiques et des luminaires réalisés par deux créatrices des ateliers de la Ville Besnard... Une boutique de Noël et un espace ateliers (peinture/coloriage et textile/ couture, loisirs créatifs/origamis) seront également animés par le collectif des créateurs bretons Crea’Ty Breizh. Des déambulations musicales apporteront une “Breizh Touch” à l’ensemble. Le service des Espaces verts et le service des Fêtes de la Mairie sont en charge de l’installation des chalets et de la décoration du site. « La situation géographique de ce marché, au pied des remparts, crée un appel vers l’intra-muros. C’est vraiment un plus pour l’animation commerciale », observe la directrice.

jardin de 300 m2. Une forêt de sapins créera une illusion de Saint-Malo à la montagne ! « On pourra y faire de la luge et de la mini-raquette, réaliser des bonhommes de neige, jouer au chamboule-tout avec des boules de neige... Ce jardin des Neiges s’adresse aux petits comme aux grands. On y sera acteur et spectateur. L’exposition d’animaux polaires (ours, pingouins...) apportera une touche de poésie. Des éclairages et des jeux d’ombres vont sublimer l’ensemble », se réjouissent Philippe Keltz, adjoint au Maire délégué à l’animation de la Ville et à la Jeunesse, et Béatrice Glinche, responsable du SIJAV. L’entrée au jardin enneigé est gratuite. « Mais il sera nécessaire de retirer les billets d’accès au chalet dédié afin d’éviter les files d’attente », signale l’élu.

Servan et de Paramé, Fosse aux Lions, Porte de Dinan...). Deux nocturnes se dérouleront au jardin des Neiges chaque samedi soir ainsi que deux spectacles de feu dans la Fosse aux Lions. Plusieurs compagnies artistiques sont également annoncées, dont trois fanfares. Les ateliers de la Ville Besnard ne sont pas en reste, organisant leur marché “Créateurs de Noël” dans la mairie annexe de Paramé le samedi 14 décembre de 9 h à 20 h, en partenariat avec les commerçants de Paramé. Les amateurs d’art pourront y découvrir des bijoux exclusifs, de la déco unique, des chapeaux délurés, des illustrations lumineuses, des sculptures et des peintures innovantes... L’entrée de ce marché des créateurs est gratuite. Pour boucler la boucle, de très nombreuses manifestations seront partout programmées dans la ville : goûter de fin d’année, fenêtres de l’avent dans l’intra-muros, etc. Vivement Noël ! ■ * Comité de quartier de Marne Éveil, Saint-Malo Promotion, Union des commerçants de la nouvelle gare, Union Commerciale Servannaise en association avec le Comité

Le jardin des Douves sous la neige ! Le Service Information Jeunesse et Animation de la Ville (SIJAV) lance de son côté un avis de grand froid dans le jardin des Douves. Du 21 au 29 décembre, cinquante centimètres de vraie neige recouvriront ce

de quartier de Saint-Servan – Bel Air, Comité de quartier de Château-Malo, Comité d’animation de Paramé,

Des animations aux quatre coins de la ville Des animations et des jeux seront organisés tous les jours par le SIJAV au jardin des Neiges avec des déambulations dans divers endroits de la ville (marchés de Rocabey, de Saint-

association Créa’ Ty Breizh, ateliers de la Ville Besnard, Office de Tourisme de Saint-Malo... ** Le marché est ouvert tous les jours de 11 h à 19 h 30 sauf le mardi 24 décembre de 11 h à 17 h 30, le mercredi 25 décembre de 15 h à 19 h 30 et le dimanche 29 décembre de 11 h à 18 h 30.

saint-malo magazine n°119

I 23


Manuel Clauzier

Le point sur…

Un camion-aspirateur a été utilisé pour changer les canalisations d’eau potable desservant intra-muros. Avantages : sécurité pour les réseaux existants, pas de poussières, circulations maintenues…

seRviCe mUniCiPal De l’eaU

Objectifs atteints : Des tarifs en baisse de 20 % en moyenne et une seule facture au 1er janvier Il y a six mois, le conseil municipal fixait à la Régie malouine de l’Eau une série d’objectifs. Parmi eux, la baisse des tarifs, une facture unique et l’amélioration du rendement du réseau.

Les bons résultats de la RME depuis son lancement en avril 2012 et une anticipation sur le prix d’achat en gros de l’eau auprès du principal fournisseur, le syndicat de production de la Côte d’Émeraude (SMPECE) qui remplacera le syndicat de Beaufort (SIEB) le 1er juillet 2014, permettent à la régie d’engager une baisse du prix de l’eau pour tous ses abonnés dès le 1er janvier 2014. La RME a fait des efforts sur les deux composantes de la facture qui relèvent de son autorité : l’abonnement et la consommation réelle.

v L’abonnement : Il passera de 155 euros à 110 euros pour tous les abonnés à usages domestiques (résidences principales et secondaires) et à 150 euros pour tous les abonnés à usages professionnels.

24 I saint-malo magazine n°119

« Pour les particuliers, c’est un coup de pouce substantiel », précise Jean-Luc Ohier, directeur de la Régie.

v La consommation : La RME a créé un système progressif avec 6 paliers, incitant les usagers à économiser la ressource (tableau ci-dessous).

Consommation

v Les taxes et la TVA Elles n’ont pas, ou presque pas bougé. Il s’agit des redevances du syndicat mixte de gestion d’Ille-et-Vilaine (SMG35) contribuant au financement des investissements liés à la sécurisation de l’approvisionnement ou aux périmètres de protection, et de l’agence de l’eau (redevance

Tarifs 2013

Nouveaux tarifs 2014

De 0 à 30 m³

(0,56 €)

0,30 € le m³

De 31 à 60 m³

(0,56 €)

0,60 € le m³

De 61 à 120 m³

(0,56 €)

0,90 € le m³

De 121 à 1000 m³

(1,92 €)

1,20 € le m³

De 1000 à 6000 m³ Plus de 6000 m³

(1,92 €)

1,30 € le m³

(1,60 € de 6001 à 24000 puis 1,28)

1,40 € le m³

Nota  : un abonné consommant 65m 3 par an payera 30m 3 au tarif 1 er trimestre + 30m 3 au tarif 2e trimestre + 5 m3 au tarif 3e trimestre.

[

1. Une baisse des tarifs pour tous

Ces deux paliers = les 2/3 des abonnés


Pour les usagers domestiques, la baisse des tarifs est ainsi de : • -28 % pour 30 m³ de consommation • -23 % pour 60 m³ • -16 % pour 90 m³ • -11 % pour 120 m³

2. Une seule facture Depuis la création de la Régie Malouine de l’Eau en avril 2012, les Malouins recevaient deux factures : l’une pour l’eau potable émanant de RME, l’autre pour l’assainissement, en provenance de Veolia. Souvent source de confusion pour les abonnés, les deux prestataires se sont accordés pour mettre en œuvre une seule facture. À compter du 1er janvier prochain, RME facturera les deux services Eau et Assainissement. Nota. Les mensualisés (10000 foyers) ont déjà reçu, en novembre, une facture unique comprenant le décompte 2013 (eau potable seule) accompagné de l’échéancier 2014 (eau potable et assainissement). Les mètres cubes sont facturés au tarif 2013 pour la consommation 2013 et au tarif 2014 pour les autres.

3. Recherche des fuites sur le réseau : une priorité 3e objectif fixé à la RME, la recherche des fuites sur le réseau se poursuit avec succès. « Dès notre arrivée, nous nous sommes équipés de compteurs de sectorisation (une vingtaine aujourd’hui) : nous pouvons désormais identifier des fuites plus rapidement, ce qui contribue à baisser

les frais de gestion de la régie. (Ndlr. RME espère atteindre in fine un rendement de 90 %, soit 10 % de fuites maximum). Côté abonnés, nous remplaçons les anciens compteurs par des compteurs à radio-relève qui nous permettent de relever les consommations jusqu’à 300-400 mètres de distance. C’est aussi un avantage pour les particuliers que nous devons informer de tout problème de consommation. Avec ces compteurs, nous sommes très réactifs. » ■

Sotramar Bérangère HENNACHE - SMPEPCE

pollution domestique et redevance de prélèvement dans les milieux naturels). La TVA en vigueur est de 5,50 %.

Sotramar

L’entreprise de Saint-Coulomb, Sotramar effectuant des travaux sous-marins à Saint-Malo.

La nouvelle usine du Bois-Joli

Yvon Piednoir, président de Rme Les tarifs de l’eau potable ont baissé de 20 % environ : comment avons-nous réussi ce tour de force ? Nous pouvons baisser le prix de l’eau à l’abonné car nous profitons des excédents que nous dégageons sur les budgets 2012 et 2013. Grâce à notre gestion et aussi parce que nous allons profiter de la diminution du prix d’achat de l’eau. Il faut savoir que Saint-Malo ne produit plus d’eau (l’usine de Saint-Ideuc est obsolète) et achète actuellement son eau au syndicat de Beaufort (SIEB). Au 1er juillet 2014, le Syndicat Mixte de Production d’Eau Potable que je préside va prendre en responsabilité les trois usines de production d’eau de la Côte d’Émeraude (Bois Joli, Beaufort et Landal). Cette mutualisation et la remise en concurrence de la gestion de ces trois usines feront baisser le prix d’achat de manière significative ; nous anticipons cette baisse pour diminuer les tarifs en conséquence et c’est l’abonné qui en profite. Pourquoi avoir choisi 6 tranches progressives (de 0 à 30 m³ / de 31 à 60 m³ / de 61 à 120 m³ / de 121 à 1000 m³ / de 1000 à 6000 m³ / plus de 6000 m³) ? Nous accompagnons au plus près le consommateur. En fait, pour les particuliers, il n’y a que quatre tranches. Les deux dernières (plus de 1000 m³ par an) ne concernent que les professionnels. Nous avons créé des tranches basses pour mieux cibler le petit consommateur et le

consommateur moyen (autour de 72 m³ par an). Exemple pour 72 m³ : l’abonné paie désormais 147,8 € HT (37,8 € de consommation et 110 € d’abonnement) au lieu de 195,38€ HT (40,38 € de consommation et 155 € d’abonnement) Pas de distinction entre résidents secondaires et principaux… la mesure était-elle impossible à mettre en œuvre ? Nous avions en effet imaginé un tarif pour les résidences principales et un autre pour les résidences secondaires mais la loi ne nous permet pas, à ce jour, d’avoir accès aux fichiers des administrations qui gèrent ces situations. Seule la déclaration de l’abonné aurait pu faire la distinction ! Mais traiter 33000 situations en quelques semaines n’était pas envisageable… ■

( Vos contacts RME (gestion de l’eau potable) Tél. 02 99 20 35 00 (du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h) www.rme.saint-malo.fr Veolia (gestion de l’assainissement collectif) Tél. 0969 323 529 SIVU (gestion de l’assainissement non collectif / 300 foyers en périphérie de la ville) Tél. 02 99 58 80 49

saint-malo magazine n°119

I 25


Photos : Bertrand Le Rouzic et Céline Doré

Environnement

Le réchauffement climatique attire dans nos eaux les crevettes tropicales Periclimenes (ci-dessus) ou les balistes, poissons méditerranéens… Des merveilles à observer le long des sentiers sous-marins.

sentieRs soUs-maRins

La biodiversité, à découvrir et à préserver Dans la baie de Saint-Malo, trois sentiers sous-marins accessibles aux plongeurs, sites touristiques uniques en Bretagne, sont aussi au cœur d’un vaste projet d’étude scientifique. Le projet a démarré il y a dix ans, à l’initiative du Maire de Dinard qui souhaitait que le public puisse “lire” et comprendre l’environnement maritime. Une table d’orientation a été installée à Saint-Enogat, puis un premier sentier sousmarin aménagé sur le site de la Hamone, face à la plage, où gît l’épave du Garibaldi. En 2010, l’initiative remporte un concours organisé par la Région, récompensant un projet participatif réunissant des associations, une université et une collectivité territoriale, en l’occurrence Saint-Malo Plongée Émeraude et le club subaquatique dinardais, l’Université Rennes 1 et la ville de Dinard (Saint-Lunaire et Saint-Malo ont adhéré à la démarche en 2011).

Mobilisation générale ! « Le projet portait tout d’abord sur la création de sentiers sous-marins, observatoires du milieu », se rappellent Alain Cabioch, technicien du projet, et Virginie Jacquemart-Lamballe, coordinatrice. A la Hamone, se sont rajoutés l’îlot de “Bizeux*”,

26 I saint-malo magazine n°119

près du barrage, et les “Courtis”, au large, où est échoué le Hilda. » Les trois sites choisis ont été équipés de modules scientifiques facilitant les observations : des casiers pour capter les œufs de seiche, des buses pour collecter les pontes de calamars et des niches à homards. Situés entre 6 et 20 mètres de fond, ils sont reliés à un plot numéroté, en béton. 2e étape du projet, l’implication des plongeurs loisirs dans des actions scientifiques. « Ce sont des observateurs privilégiés de l’évolution des fonds, qu’elle soit naturelle ou liée aux activités humaines. Nous avons mis en place des protocoles très simples pour qu’ils puissent remonter des informations permettant des études sur le long terme. Charge aux scientifiques de communiquer en retour leurs analyses et synthèses… » 3e point, la sensibilisation des usagers et de tous ceux qui fréquentent le milieu côtier à la biodiversité des fonds, via notamment des éco-kiosques d’informations… Ils seront installés avant la saison 2014, près des plages, à Saint-Malo et à Dinard. On y

( Les homards ont rapidement pris possession des lieux… trouvera des informations sur la pêche, les activités nautiques et subaquatiques, les espèces sous-marines, les éco-gestes ou les sciences participatives, associant le grand public… ■ * l’îlot de Bizeux est un site très riche sur le plan scientifique : bénéficiant d’une courantologie spécifique car proche du barrage, on y a répertorié 173 espèces (faune et flore). À 6 mètres de fond, toutes les algues bretonnes sont présentes !


gRanD PRix national DU fleURissement

Les “4 fleurs” malouines Le jury du Grand Prix a renouvelé, cette année encore, ses 4 fleurs à Saint-Malo. La distinction va bien au delà de la seule récompense liée au fleurissement des rues. C’est une reconnaissance du travail effectué afin de pérenniser le “bien-vivre en ville”. Les 70 personnes qui travaillent aux espaces verts de la ville le savent bien. Embellir les rues ne consiste pas simplement à planter de jolies fleurs. Il s’agit de penser la ville dans son ensemble. L’enjeu est de trouver le juste équilibre entre esthétisme, développement durable, aspects pratiques et contraintes budgétaires. En renouvelant ses “4 fleurs”, les membres du jury ont

considéré que cet équilibre avait été conservé. Parallèlement à la gestion des parterres, rondspoints et espaces verts, le jury a pris en compte la qualité des plages, la propreté de la voirie, la cohérence du mobilier urbain, tout ce qui participe à l’harmonie d’une ville, à son bienêtre, pour ceux qui y résident ainsi que pour ses visiteurs. ■

Les ronds-points ont été décorés sur le thème de la mer. Les voiles ont été entièrement pensées et réalisées par les équipes des espaces verts de la Mairie.

taille Des RosieRs

De belles roses tout l’été ! Le 22 février, de 14 h à 17 h 30, à la Roseraie Sainte-Anne, à Saint-Servan, six jardiniers de la ville accueilleront les visiteurs intéressés par l’art de la taille, et l’entretien des rosiers. Les rosiers tige et buisson ? Ils seront taillés fin février/début mars. Il conviendra de supprimer, à leur base, toutes les branches mortes, chétives, endommagées ou trop vieilles. Pour aérer et équilibrer le rosier, on conservera les branches principales et les jeunes pousses, et on éliminera les branches parallèles, qui se croisent ou qui se touchent. Puis on raccourcira toutes les branches : au dessus du quatrième ou du cinquième œil, sur un œil situé vers l’extérieur. Pour les rosiers grimpants, il faudra

différencier les remontants (même période de taille que les précédents) et les non remontants (après la floraison, fin août début septembre). Attention, la taille est plus technique (on dépalisse, on rabat, on palisse…) Quant aux drageons ou gourmands, début mars de préférence, on les supprimera le plus près possible de leur point de naissance. On les reconnaît à leur feuillage plus pâle et plus fin… Ensuite ? Fleurs fanées, arrosage, fertilisation, traitement, si vous voulez vraiment tout savoir… rendez-

vous le 22 : les experts seront là pour tout vous expliquer, en détail… et en pratique ! ■

RÉseaU Conso

Un clic pour commander, un panier pour récupérer ses emplettes, le plus souvent chez Sylvaine, au Café la P’tite, à Saint-Servan. Le système élaboré par Olivier Cruz est simple. Intelligent aussi. Avec sa compagne, cet ancien responsable marketing référence uniquement des producteurs locaux, qui travaillent en bio ou en raisonné. Seuls, certains produits, de consommation courante, comme cafés, huiles, fromages, ou plus festive, comme vins, champagnes, liqueurs, foie gras, peuvent venir de plus loin. À la différence des classiques amaps, c’est sans contrat, sans paiement anticipé, que Les Fourmis Solidaires proposent tous les produits alimentaires, y compris, le pain, la viande ou les moules. Sarah, qui tient Le Petit Marché et accueille parfois les distributions de commandes, est une Fourmi solidaire convaincue : « Depuis 8 mois, je ne rate quasiment pas une semaine et j’y trouve tous les bons produits, sains et goûteux, qui font la base de mon alimentation. » ■

Gérard Cazade

Pratique, les Fourmis Solidaires !

( Contact : www.les-fourmis-solidaires.fr / ou 06 62 32 57 76 (olivier Cruz) saint-malo magazine n°119

I 27


Social

Gérard Cazade

Prise de poids, alimentation, sommeil… ( constituent les préoccupations principales des parents dans les six premiers mois de vie.

Protection maternelle et infantile Quatre puéricultrices, une auxiliaire de puériculture, une sage-femme, une infirmière et un médecin… l’équipe de la PMI du centre départemental d’action sociale de Saint-Malo veille au bien-être de bébé et de ses parents… au besoin. Nous sommes là aussi pour conseiller des parents, souvent noyés sous les informations… parfois angoissés. » « On leur dit d’investir dans un tas de matériels pour éveiller leur enfant, mais des activités simples font tout aussi bien », complète Christelle Lozac’hmeur, puéricultrice. Parmi les choses simples, il en est une qui a vite trouvé son public : l’atelier massage…

La mission de la PMI est d’accompagner les jeunes parents dans leur rôle d’éducateur et d’assurer le suivi des enfants jusqu’à l’âge de 6 ans, ce qui implique des actions de promotion et de prévention en matière de santé en faveur de tous les enfants mais surtout des plus vulnérables, confrontés à des difficultés sociales ou médicales (prématurité, hypotrophie, gémellité…). Le travail s’effectue dans le cadre de consultations infantiles, de permanences de puériculture “pauses-tendresse” ou à domicile. « Nous recevons tous les avis de grossesse et de naissances, explique le docteur Anne Chartier. Nous contactons tous les parents par courrier, pour leur présenter nos services… Libre à eux de saisir, ou pas, cette opportunité d’accompagnement, pour la mère et l’enfant, complet et gratuit. » Sur le territoire de Saint-Malo, 1300 accouchements par an, la PMI suit 10 % des grossesses.

Prendre confiance en soi

« Nous intervenons avant la naissance, pendant et après, ajoute Marie-Christine Frustec, sagefemme. Nous pouvons examiner, répondre aux questions, préparer à l’accouchement, assurer les suivis… et ceci en lien étroit avec de nombreux partenaires, vers qui nous orientons les familles

28 I saint-malo magazine n°119

Gérard Cazade

Avant, pendant et après

( La PMI est également chargée des bilans de santé dans les écoles chez les enfants de 3 ans ½ à 4 ans ½, ce qui représente 400 enfants par an à Saint-Malo.

Depuis février, l’activité est proposée aux petits de 1 à 12 mois, suivis ou non par la PMI. Elle est animée par une puéricultrice et la sagefemme. « On apprend aux parents à masser leur bébé sur différentes parties du corps. Les 4 séances durent 2 heures, en groupe de 4-5 personnes maxi. Les mamans évoquent leur grossesse, leur accouchement, évacuent les choses difficiles… Les parents se retrouvent autour d’une activité agréable, apprennent surtout à mieux connaître leur enfant et à prendre confiance en eux. Les petits adorent : souvent dès la 2e séance, les éventuels problèmes de sommeil ou de coliques ont disparu, tout le monde est détendu », sourit Christelle. ■

dates et lieux des permanences, consultations, ( infos, préparations à l'accouchement, etc. :

02 99 40 62 20 / www.ille-et-vilaine.fr


La péniche fluvio-maritime actuellement en construction devrait être mise à l’eau en juin 2014. Ou plus tard, il n’y a pas le feu au lac. Après tout, ce sont des bénévoles, des lycéens de Maupertuis, des personnes qui relèvent d’associations d’insertion et caritatives, d’établissement de travail protégé, etc. qui sont à la manœuvre. Ponçant, sciant, limant, perçant, meulant, soufflant, préparant du café... Mais aussi rigolant, prenant du bon temps, échangeant... Car il s’agit d’un chantier solidaire qui a démarré en mars dernier. « Le but premier de ce chantier est social », souligne Georges Frinault, ingénieur dans la construction navale à la retraite, et président de l’association La péniche de Saint-Malo. L’outillage est prêté par les bénévoles. Le montage financier du projet est assez curieux. Douze copropriétaires

Gérard Cazade

La péniche de la solidarité

ou davantage », complète Jean-Pierre Cadoret, trésorier. Le projet est généreux. Vous-aussi, vous pouvez le faire vivre en faisant un don à l’association. ■

apportent chacun 12 000 euros. Chacun possède 1/12e de la péniche et pourra utiliser le navire à son gré 1 semaine par an pendant 6 ans. L’association gère quant à elle la construction, l’entretien et le planning d’utilisation du navire. « Les bénévoles pourront passer gratuitement le permis fluvial pour accompagner les groupes qui désirent naviguer à la semaine,

( 06 08 46 26 55 http://peniche35.free.fr

Restos du Cœur : 09 83 77 65 55 L’association vient de lancer sa campagne d’hiver (du 25 novembre à fin mars). Joseph Salaün, son responsable, rappelle « que pour chaque campagne une nouvelle inscription est nécessaire. On peut s’inscrire tous les jours d’ouverture, muni de justificatifs originaux et récents de ressources et de charges. » Outre l’aide alimentaire, Les Restos du Cœur offrent aux personnes en difficultés différents services : accueil-écoute et accompagnement, espace spécial bébés, vestiaire, cafétéria, bibliothèque, coiffure, permanence médicale tous les lundis, micro-crédit, aide à l’emploi et vacances (2 ou 3 familles prises en charge par l’association)… Horaires : les lundis et jeudis de 14 h à 16 h 30 36 rue de la Ville es Cours / Nouveau numéro de téléphone : 09 83 77 65 55

Annabelle au grand cœur

CONFÉRENCE-DÉBAT LE 17 DÉCEMBRE

Diabète et hémochromatose

Manuel Clauzier

Fan d’objets vintages et contemporains, et de couleurs acidulées. Fan de Paris et de brocante. Surtout fan de coiffure. Annabelle Jamet, née malouine, a vécu 17 ans dans la capitale où elle a exercé dans divers salons de coiffure et coiffé pour des shooting photos de pubs, clips, courts-métrages, défilés de mode, etc. En juillet 2012, Annabelle est revenue vivre à SaintMalo. Elle a souhaité se rapprocher de sa famille suite à une séparation. Maman de trois jeunes gars, elle trouve encore l’énergie de retourner travailler entre 8 à 10 jours par mois à Paris. En novembre, la jeune femme devrait proposer ses services de coiffeuse pour femmes et hommes à l’association Le Goéland, au moins pour une matinée par semaine : « L’association m’a dépannée lorsque je suis arrivée à Saint-Malo. Je lui apporte à mon tour un soutien. Le don de soi est important. J’ai besoin d’aider les gens, ça ne s’explique pas... », assure la jeune femme. Rajoutant que « l’esthétique n’est pas une priorité quand on n’a pas les moyens financiers. Or l’estime de soi apporte confiance et assurance ». On la croit sur parole. ■

Excès de fer dans l’organisme, l’hémochromatose est la première maladie génétique transmissible en France. Un Breton sur 200 est concerné. Des symptômes graves apparaissent tardivement (diabète, troubles cardiaques, fatigue chronique, teint gris ou bronzé de la peau, douleurs articulaires, cirrhose du foie, impuissance sexuelle). Pour prévenir et sensibiliser le public, l’Association Hémochromatose Ouest - Bretagne Pays de Loire organise une conférence-débat le 17 décembre à la Maison de la Famille à 17 h, animée par Gisèle Lafond, ancienne athlète, réalisatrice, et des professionnels de santé. Elle débutera par la projection d’un film présentant l’exploit sportif de Gisèle et Marion, jeune diabétique, sur le toit de l’Europe le 1er juillet 2013. Entrée libre. Inscriptions : 2 rue Henri Le Guilloux CHU Rennes 35033 Rennes. www.hemochromatose-ouest.fr ou www.diabetomalo.org/ diabeto.malo@laposte.net

saint-malo magazine n°119

I 29


Jeunes

( Deux jeunes du pays malouin

Gérard Cazade

sur les routes du 4L Trophy !

initiative ÉCo

Ça bouge à Château’

6000 km à parcourir ! C’est le défi dans lequel se sont engagés ces deux étudiants, Romain Ragot et Yann Le Corre, avec 4 autres équipiers, pour aider les enfants du sud marocain à accéder à l’enseignement. Du 13 au 23 février 2014, le duo local devra se surpasser afin d’affronter étape par étape le désert marocain avec pour seuls équipements une boussole, une feuille de route… et une 4L. Pour gérer les difficultés quotidiennes et distribuer les fournitures collectées en amont, les aventuriers compteront sur leur esprit d’équipe et leur convivialité ! Toujours en quête de sponsors (financiers, matériels) afin de clôturer leur budget (environ 8000 euros), Romain et Yann sont joignables au 06 59 34 80 14 ou au 06 12 33 41 52. Texte : Clémentine Guyot

des classes de 3 e . S’ensuivit un parcours, habituel, de présentation-sélection, brainstorming (pour trouver le produit à vendre), candidatures aux fonctions de l’entreprise sélectionnées par société d’intérim. Bientôt l’étude de marché, la déclaration d’entreprise, l’ouverture du compte, la rentabilité à atteindre et, déjà, une expérience d’économie réelle réussie. ■

Nouvelle initiative au collège Châteaubriand sous la direction de Yasmina Khellaf : après des actions sur la citoyenneté et la mixité, 18 élèves de 3e se lancent dans l’aventure entrepreneuriale  ! Objectif  de ce dispositif pédagogique orchestré par Maxime Félin, Dominique Gacem et Steven Barbe : créer et développer une micro-entreprise. Avec capital constitué de 125 actions. L’aventure a débuté par une lettre de motivation, écrite par 25 élèves

atelieR PoÉsie / CHanson fRançaise - De 18 à 78 ans

Wyll ose la scène ouverte Au départ, une idée, portée par Karine Moni et son asso Breizh Expressions, accueillie par Dodik avec tout l’enthousiasme débordant et sensible qui mène sa vie. De cette rencontre tonique est né l’Atelier de la chanson française : un rendez-vous pour oser au moins une fois sur une scène exprimer, chanter ses textes ou ceux des autres. Lors de cette première scène ouverte le 13 octobre, à La Briantais, durant les Rencontres poétiques, le public est resté scotché par Wyll le slammeur. «  Tu y es allé carrément, c’est bien, et ça a marché ! », confirme Dodik. « Sans instruments, sans le groupe Mécanisme que je compose avec Fugace, je suis content d’avoir étouffé tous ces préjugés autour du rap avec mon texte, nu, Espoir. » Prochaine scène ouverte, le 15 décembre, 17 h à la MIPE : osez ! ■

les artistes, textes à adresser à (Pour ka.moni34@yahoo.fr

Manuel Clauzier

inscription du public à la miPe, de 14 h à 18 h, du mardi au samedi.

30 I saint-malo magazine n°119

ACTUALITES BIJ Le Bureau Information Jeunesse rend accessible l’information sur les thématiques qui concernent les 15-30 ans (métiers, formations, mobilité internationale, logement, santé, loisirs…).

( Les Reci’trocs Succès pour le 1er Réci’troc mis en place par le BIJ le 10 octobre dernier ! 40 jeunes et parents ont répondu présents et sont venus s’informer sur les départs à l’étranger. Suite à la présentation de l’action, des jeunes « témoins » et des partenaires présents, l’organisation de pôles a permis au public de récolter des informations utiles sur leurs envies de départ. Chacun est reparti avec des méthodes pour trouver un stage, des conseils sur la candidature spontanée pour un job à l’international, des bons plans par pays (Mexique, Japon, Canada, Angleterre, Espagne, Grèce, Turquie, Cambodge, États-Unis, Guadeloupe). Les prochains Réci’trocs auront lieu en mars et avril sur les thématiques des vacances et des projets de solidarité internationale. N’hésitez pas à contacter le BIJ pour les dates au 02 99 81 45 32.

( Forum jobs d’été et loisirs La 5e édition du Forum Jobs d’été et Loisirs organisé par la Mairie, la Mission Locale et Pôle Emploi, aura lieu le samedi 22 février de 13 h 30 à 17 h au Quai St Malo : espace recrutement, espace offres de jobs, ateliers CV, espace offres de loisirs et vacances, espace mobilité internationale… Renseignement au 02 99 81 45 32


melting Potes

Breakeurs pour la vie Julien, Antoine, Thomas, sont trois amis dont le cœur bat à coups de caisse claire. Leurs corps dessinent dans l’espace un vivre ensemble, solidaire et tolérant. Envers eux-mêmes d’abord, qui pratiquent au moins deux sortes de danses : entre celui qui s’exprime en “juste debout” et ceux qui breakent, acrobates époustouflant de leurs figures couchées, glissées, stoppées

net, en équilibre sur le sol, pas de problème, juste de la générosité. Breakeurs, ils envoient, ils savent ce qu’est donner et n’oublient jamais de remercier. Spécial dédicaces, donc, au Goéland et à Amazone Fitness, qui les accueillent souvent, leur prêtant des salles pour répéter et progresser en mouvements. Breakdance ou juste debout, leur expression est un art de vivre. ■

aCtivitÉs De qUaRtieRs

Misez sur le Sijav ! Le Service Information Jeunesse et Animation de la Ville propose des activités de quartiers aux 7/17 ans, tout au long de la semaine et dans tous les quartiers. Les animations sont gratuites et encadrées. Profitez-en ! (programme jusqu’au 28 février)

Le programme des 11/17 ans Mardi

Manuel Clauzier

• Marville-Terrain Synthétique (hockey) : Football 17 h/18 h 15 • Tréhouard : Multisports 17 h/18 h 15

foRUm Des aRts 2014

Inscriptions jusqu’au 22 février

Mercredi • Centre Allende Échasses urbaines 14 h/15 h 30 ; Double dutch / Slackline 15 h 30/16 h 30 ; Musculation 16 h 30/18 h ; • Château-Malo - Plateau sportif : Multisports 16 h 30 /18 h8 • Lorette : Multisports 14 h/15 h 30

Jeudi • Le Lévy, près Maison de quartier : Multisports 17 h/ 18 h 15 • Centre Allende : Urban sports 17 h/18 h 15

Appel à tous les jeunes artistes de 15 à 35 ans : musiciens, comédiens, danseurs, photographes, plasticiens, illustrateurs, designers, stylistes, créateurs, sculpteurs… Les 9, 10 et 11 mai 2014, le Forum des Arts, organisé par la Mairie et coordonné par le Service Information Jeunesse et Animation, fêtera sa 12e édition. Pour participer, rien de plus simple : avoir la fibre artistique, l’envie de partager son art, d’échanger avec d’autres artistes et de faire découvrir au public ses créations sur des lieux d’expositions et de représentations intra-muros. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au samedi 22 février 2014 ! Dossier d’inscription disponible par courriel : forumdesarts@saint-malo.fr, par téléphone au 02 99 81 20 59 ou téléchargeable sur le site web de la ville : www.saint-malo.fr ■

Vendredi • Château-Malo - Plateau sportif : Multisports 17 h/18 h 30 • Centre Allende : Jeunes supporters Citoyens 17 h/18 h 30

Le programme des 7/10 ans (rendez-vous rue du Grand Passage)

SIJAV

Le mardi de 17 h à 18 h 30 et le mercredi de 14 h 30 à 15 h 30 et de 16 h à 18 h Les activités : football, acrosport, roller, golf, palet, échasses, double dutch, ateliers créatifs, motricité… Attention : pour participer, les enfants doivent avoir un dossier d’inscription à jour et s’inscrire aux activités (places limitées)

(Plus d’infos : 02 99 81 20 59 saint-malo magazine n°119

I 31


Patrimoine

josePH gUeRlavais, 92 ans

« Je suis fier d’être ancien terre-neuvas ! » Le 23 novembre, à l’occasion des 10 ans de l’association Mémoire et Patrimoine des Terre-Neuvas, le Malouin a reçu son diplôme d’honneur de dorissier. Il raconte, au milieu de toutes ses décorations, dont la Légion d’honneur ou la Croix de guerre… équipement et nos parents avaient reçu de petites mensualités. En fait, on comptait sur le “fameux retour”, les recettes de la vente de la morue, mais il n’y en avait pas eu. La pêche n’avait pas été

(

Sur L’Aconit, les radios Guerlavais (à gauche) et Lespiat tenant une bouée couronne du destroyer Harvester coulé par un sous-marin allemand, le 11 mars 1943.

assez bonne ! » Quinze jours après avoir débarqué, Joseph a mis le cap sur Marseille, et s’est engagé comme novice de cuisine sur la “MarieThérèse Le Borgne”, un pinardier. Cap sur Alger, Oran, la Corse… « C’était moins dur, ça payait mieux et ça m’a permis d’aller voir ailleurs, moi qui avait la bougeotte ! Mais je suis retourné une 2 e fois à Terre Neuve, en avril 1940, sur “Les Gemeaux”, un bateau en fer avec un moteur. J’étais alors novice saleur et cuisinier, et ce jusqu’en juin 1940… la capitulation de la France ! » Le bateau sera bloqué 5 mois à North Sydney, invité à rejoindre Casablanca puis, intercepté par les Anglais, contraint de mettre le cap sur Gibraltar… De là, Joseph s’engagera aux côtés du Général de Gaulle, et sera conduit avec d’autres volontaires, après une traversée sous bonne escorte, auprès de la secrétaire du Général, Mlle de Miribel, à Londres… Le jeune homme participera notamment au débarquement en Normandie et rencontrera le Père Yvon, aumônier des Terre-neuvas, légende de la Première Guerre… mais là, c’est une autre page de la longue et belle histoire de Joseph Guerlavais, qu’il raconte avec autant de plaisir et d’étoiles dans les yeux… ■

Manuel Clauzier

« À 15 ans, je suis parti à la pêche à la morue. C’était en 1937 sur le trois-mâts le “Charles Edmond”. Nous étions 30 à bord, 12 doris (…) Nous sommes sortis du port de Saint-Malo à la mi-mars, la traversée a duré 45 jours (…) » Pour ne rien oublier de cette époque, l’ancien mousse, également auteur de “Un ancien de la France libre”, a tout noté : le trajet en voiture à cheval de Pleurtuit à Saint-Malo, l’embarcation de son coffre, contenant suroît, cirés, chemise et chaussettes en laine, bottes en cuir… et sur les conseils d’anciens, échalotes, beurre, et œufs, « emballés dans les pages de l’Ouest-Eclair ». Il se souvient des 15 premiers jours à bord, fort malade, mais pas autant que son copain qui perdit 7 kilos durant la traversée… et des dorissiers qui préparaient leurs bateaux, y accrochant notamment des boîtes de secours, avec eau et biscuits secs, au cas où ils se perdraient en mer… « Il y avait deux postes à bord : un à l’avant où couchaient les matelots, les novices et les mousses, l’autre à l’arrière où se trouvaient le capitaine, le second, les patrons de doris et les boscos. Le matin, à l’aube, j’étais réveillé par le second. Aussitôt je me rendais en cuisine pour déjeuner et apporter le café et le pain au poste arrière. Un quart d’heure après, le second criait « Croch ! » : les matelots débarquaient les doris de chaque côté et partaient relever les lignes qu’ils avaient tendues la veille. Pendant ce temps, moi et le novice, on nettoyait le pont, avec des grattoirs, puis on préparait des pichets de vin blanc et on attendait le retour des premiers doris… Les gars jetaient les morues à bord et on les comptait ensemble. Sitôt le doris vide, on donnait un verre de vin blanc à chaque homme… et ils repartaient. À bord, on “ébreguait” (NDLR. Étriper) les poissons, on les lavait, on enlevait le sang avec une cuillère spéciale, puis on les jetait dans la cale. Les dorissiers remontés nous aidaient puis ils commençaient à boëter les lignes avec des bulots… Chaque midi et chaque soir, on mangeait de la morue fraîche, cuite au four ou grillée… et tous les 15 jours, on avait droit à du lard ou des saucisses… »

« J’avais la bougeotte » Cantonné pendant 6 mois au Bonnet Flamand, à l’est de Terre-Neuve, Joseph est rentré au pays riche seulement d’une grande expérience. « On avait eu une avance pour payer notre

32 I saint-malo magazine n°119

à travailler dur, mais il faut reconnaître que les journées étaient longues, ( « J’étais habitué on avait les mains glacées et on ne gagnait pas grand-chose… » Joseph, lors de la remise du diplôme de dorissier par Lionel Martin.


Photos Manuel Clauzier

Les bénévoles des Restos du Cœur viennent de lancer leur campagne d'hiver. Ici, comme dans toutes les associations caritatives de la ville, s'exprime pleinement la solidarité dont certains Malouins ont besoin, respectueuse et généreuse...


concerts

concerts

u 17 ET 19 JANVIER

vos sorties

et Fabien Mary Quart

Duo Eclypse

mpette), Hugo Lippi Avec Fabien Mary (tro rcoz (contrebasse) (guitare), Fabien Ma u (batterie). mo am nh Be d et Moura ary.com nm bie http://www.fa

Billetterie : e, Mokamalo Librairie Le Porte-plum et Cultura iants, Tarifs : 20 € - 10 € (étud sionnels, fes -26 ans, musiciens pro s de 60 ans plu , loi mp demandeurs d'e (- 12 ans) non imposables) / 5 € 00@gmail.com 354 ue riq ab laf : a Infos, rés 06 27 13 15 85 d Théâtre Chateaubrian rges / 21 h 6, rue Groult Saint-Geo RE

u 13 ET 15 DÉCEMB

: Saison chambriste ) Latitude (deux guitares

Duo

verine Forgeront Gwenn Lennon et Sé , J. Rodrigo, nck Fra C. nt interprètero M. de Falla, iz, en E. Granados, I. Alb so. rdo J. Ca

ite des places Entrée libre dans la lim disponibles. en Pays Plus d'infos : Musique 60 66 11 22 06 au alo de Saint-M à l’auditorium Vendredi 13 décembre 30 h 12 / ire ato du Conserv à la salle bre cem Dimanche 15 dé 30 h 16 / e nn Sainte-A MBRE u SAMEDI 14 DÉCE

Concert de Noël

ensembles Chœurs d’enfants et h 18 à ux nta instrume ique des élèves et Orchestre symphon nservatoire à 20 h 30 Co du ltes adu chœurs nel Tro Direction : Béatrice e uch To is ou et Jean-L

(piano à quatre mains) Au programme : Bizet (Jeux d'enfants), Mozart (La Petite musique de nuit), Gershwin (Rhapsodie in blue).

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Plus d'infos : Musique en Pays de Saint-Malo au 06 22 60 66 11 Auditorium du Conservatoire Vendredi 17 à 12 h 30 Dimanche 19 à 16 h 30

u Master class : Duo Eclypse donnera également un master class de piano à quatre mains le samedi 18 janvier à 16 h à l'auditorium.

u 1er ET 2 FÉVRIER

Conservatoire en fête : 50 concerts à votre portée ! Le conservatoire de Musique et Danse de Saint-Malo invite les Malouins au théâtre de la Ville pour découvrir ses multiples facettes : orchestre à cordes, musique traditionnelle, orchestre d’harmonie, big band de jazz… De 14 h à 18 h, des dizaines d’instrumentistes proposeront au public un itinéraire varié, festif et convivial à travers le théâtre, rassemblant samedi "Les cordes dans tous leurs états" et dimanche "Les vents soufflent". Le samedi soir, de 20 h à 23 h, concert et spectacle de danse…

Entrée libre. Réservations et inscriptions : Conservatoire Claude Debussy, 14 rue des Chênes (Paramé). Tél. 02 99 56 38 41 conservatoire@saint-malo.fr Théâtre de la Ville / Place Bouvet

Église de Saint-Ideuc

IER

u SAMEDI 11 JANV

n Duo guitare/claveci

à la guitare et Olga Avec Sergi Vicente in. Répertoire vec Kharitonova au cla urs Espagnols. site po com es èbr de cél

atoire Auditorium du Conserv

/ 18 h 30

NVIER

u DIMANCHE 12 JA Master class :

Guitare classique

rprofesseur du Conse Avec Sergi Vicente, lone. rce Ba de eu Lic du r vatoire supérieu

, u a rbt er et Q y r Ma cem F a bai emne d i 1 4 d é s

concerts u 20 ET 23 FÉVRIER Saison chambriste :

Dixtuor de cuivres En 1ère partie du concert, "Colin au pays des coulisses", conte musical auto ur du trombone réalisé par les élèves de la classe trombone de Laurent Augu ste.

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Plus d'infos : Musique en Pays de Saint-Malo au 06 22 60 66 11 Jeudi 20 février à l'auditorium du Conservatoire / 12 h 30 Dimanche 23 février au Théâtre Chateaubriand / 16 h 30

u MERCREDI 26 FÉVRIER Master class :

violon et hautbois Avec Mickail Simonyan (violon) et Laurent Dhoosche (hautbois).

Auditorium du Conservatoire / 14 h

u SAMEDI 1er MARS

Concerto, Histoire d'un genre Les concertos sont des échanges de propos tantôt harmonieux et serei ns, tantôt semblables à une conversa tion à bâtons rompus, tantôt une discu ssion vive et survoltée… le programme proposé ici (Händel, Bach, Bruch, Tchaïkov sky) vous fera vivre toutes ces émotions ! Avec Mikhail Simonyan (violon), Laurent Dhoosche (hautbois), Zhenhong Jin (alto) et l'Orchestre Symphonique de Breta gne dirigé par Darell Ang.

Tarifs : 13 € / 6,50 € (12-18 ans, étudiants, Pôle Emploi, RSA) Théâtre de la Ville / Place Bouvet 20 h 30

u MARDI 25 FÉVRIER Prélude au concert

atoire Auditorium du Conserv De 9 h à 18 h

34 I saint-malo magazine n°119

, r e e ni efrê te i to a v r e s n Co er et 2 févr 1

Concerto, histoire d'une forme emblématique. Pascale Guyard accueillera Alexandre Damnianovitc h, directeur du Conservatoire.

h is to irCeo ndc’ue nr to , s a m e d i 1 e r m ag e n r e , rs

ère Helet-Sév Béatrice

Saison chambriste :

MBRE

u SAMEDI 14 DÉCE

De 18 h 15 à 19 h 15, à l'auditorium du Conservatoire


s concert

thÉâtre u MARDI 17 DÉCEMBRE

Voici un spectacle pour les rêveurs qui n'ont jamais grandi… Les Baccalà ont parcouru le monde avec cette histoire tendrement fascinante où tout leur est permis : les cascades les plus époustouflantes comme de nous regarder, une pomme dans la main, sans un mot, sans un geste. Spectacle pour adultes, adolescents et enfants dès 8 ans. Prix de bronze au Festival de Wuqiao en Chine, 2009 ; Prix de bronze au Festival de Moscou 2008 ; Prix du Cirque du Soleil au 30e Festival du Cirque de demain

r Rap nt, le quatuo ncère et viva en vétéran Instinctif, si s pa ne revient e sur scène marseillais rant, et lâch ué nq odernité co en mais trise et la m rgie, la maî eur ch aî fr toute l’éne la avec en plus de son art, ns frères de so de ie jo oches. et la été aussi pr s ai m ja t qui n’on €

€ - 30 20 € - 23 € - 25 Tarifs : 8 € me.fr .psy4-delari Infos : www DÉCEMBRE

u JEUDI 19s Sonores : Les Apéro

ock ayboy Pop Folk R s de Dead pl trois garçon respectives, s le nd ua Q ces urs influen x accents unissent le r un rock au re liv dé ur de l’esprit té in c’est po te t er, fortemen de Télécast années 80... rebelle des xpérience et ue, ts ont de l’e ea kb Leur musiq Les Bac ... nt ler de l’ava un ile vo l’envie d’al dé rmonieuse, ur simple et ha norités pop-folk qui le so x au s leurs de univer es is pr mêlant re inales. est propre, éations orig tiches et cr fé s pe ou gr

22 h

3 lits pour 8

Adaptation de Vi ctor Lanoux. Pendaison de cré maillère chez Ma gali et Frédo, qui on t invité tous leu rs amis. Parmi eux, un jeu ne couple qui ba t de l’aile et dont la présence va être dévastatrice : An toine et Natacha … Le tandem s’int erroge sur la pla ce du sexe dans leu r relation et cont amine leur entourage sur cette questio n fondamentale.

cembr é d 4 1 i samed

hebé

u VENDREDI 14 FÉVRIER

phonie littéraire" (ainsi que l’appelait Céline) sombre, désenc hantée mais souvent dr ôle, pouvait diffic ilement trouver plus be l interprète. Inten se, sobre, posé, authentiq ue, Jean-Franço is Balmer « empoigne Célin e avec une étonn ante puissance. Un gr and moment. » Le Point.

Tarifs : 30 €, 27 €, 11 € Théâtre de la Ville, place Bouvet / 20 h 30

Tarifs : 25 €, 22 €, 11 € Théâtre de la Ville , place Bouvet / 20

e

Théâtre OFF :

Ma Marseillaise Après le succès de “Le jour où Nina Simone a cessé de chanter”, Darina Al Joundi poursuit son épopée en France. Elle nous revient en femme libre, heureuse et combattante. Le jour du dernier rendez-vous de Noun avant sa naturalisation, elle nous parle de l’Orient, du Liban, elle nous parle de la France aussi… « Un spectacle sans tabou, féroce et déchirant. » Le Monde.

Tarifs : 21 €, 5,50 € Théâtre Chateaubriand, intra-muros 20 h 30

"P ss p ss " B a cc a m a rd i 17 dé celàm brcl o w n , e

h 30

Voyage au bout de la n uit Cette "sym

h 30

u JEUDI 30 JANVIER Théâtre OFF :

Après la Virgu le Show m

usical de Henri Courseaux. Au beau milieu d’une lettre d’a mour, juste après la vir gule, un homm e s’est égaré. Il se souv ient seulement de ce rendez-vous qu ’il a avec des m usiciens. Déconcerté par une mémoire qu i lui livre, dans le plus gran d désordre, les visions souvent pathéti ques et burlesq ues d’un monde perdu qu i l’assaille, cher chant des mots qu’il a pourtant au bord des lèvres, il rouvre sans tabous un chemin vers une vérité peu soucieuse de clichés. Ta

rifs : 21 €, 5,50 € Théâtre Chateaub riand, intra-muros 20 h 30

Dunnara Meas

21 h

Bernard Ric

place Bouvet / 20

Après le triomphe de "La Vie Parisienne", Alain Sachs propose de retrouver la troupe au grand complet (13 artistes à la fois comédiens, danseurs et musiciens) pour une traversée ébouriffante et luxueuse de toute l’œuvre d’Offenbach, sans oublier les airs incontournables inscrits dans nos mémoires…

Pipo Gialluisi

l’Alligator La Nuit de

, o u p r eies qr u e !” h c a b n e f f O v t n “ To u v e n d r e d i 2 4 ja

Tarifs : 30 €, 27 €, 11 € Théâtre de la Ville ,

Tout Offenbach ou presque !

u JEUDI 30 JANVIER

IER EDI 14 FÉVR

, a Rime l e D Psy4

u VENDREDI 7 FÉVRIER

u VENDREDI 24 JANVIER

boy Dead Play ts + Backbea

u VENDR

thÉâtre

Tarifs : 23 €, 20 €, 11 € Théâtre de la Ville, place Bouvet / 20 h 30

21 h

19 h à Gratuit / De

, seillaise" " M a dMi a3r 0 j a n v i e r jeu

"Pss pss" Baccalà clown

Rime Psy4 De la + Lenny

t d e la n u it ", "V o y a g en dareu dboi 14u fé vr ie r ve

“3 lit s u r 8” , ve nd re di po 7 fé vr ie r

PixelPro/Serge Car rié

BRE I 14 DÉCEM u SAMED

Sylvie Bi

scioni

gue elle va La nouv diens Rue des Aca

saint-malo magazine n°119

I 35


expos u JUSQU'AU 26 DÉCEMBRE

vos sorties

Ateliers extéri eurs

Rencontres privi légiées entre St éphane Maillard, photog raphe, et des ar tistes, se dévoilant da ns leurs sites pr éférés, par une belle lum ière matinale...

Entrée libre, cons eillée à partir de 6 ans. Centre de la Vallé e / Rue Salvador Allende

Je an - L o u p E ve / Gal e r i e de s Sabl o n s

u JUSQU'AU 12 JANVIER

Jean-Loup Eve : Vietnam

À la recherche du mystère de lieux célèbres et inco ntournables, co mme la Baie d’Ha-Lo ng, Jean-Loup Eve traduit, grâce à la force paisible de l’aqu arelle, le perçu ou l’ent raperçu, le sent i ou le ressenti, d’u ne nature qui tra nsmet l’énergie créatri ce, suscitant un choc émotionnel, vo ire spirituel…

Epik, Ce ntre de l a Vallée

Contact : 06 76 47 63 08 www.galeriedess ablons.com Galerie des Sabl ons 13 rue de Siam à Saint-Servan Du mardi au vend redi de 11 h à 13 h et de 15 h à 19 h / Le sa medi et les diman ches 8, 15 et 22 décem bre de 15 h à 19 h

u DU 15 DÉCEMBRE AU 15 JA

Yuki Aruga

NVIER

La galerie Audr ey Marty organi se une exposition colle ctive avec une nouvelle venue, Yuki Arug a, jeune artiste anglojaponaise dont les huiles sur to ile sur le thème de la rose sont d'une mer veilleuse délicatesse…

Contact : 02 99 56 21 34 www.audreymar ty.fr Galerie Audrey M arty / 4

rue du Pourpris

u DU 7 AU 30 JANVIER

Epik

Les Ateliers Art Terre exposent en sculptures et ph otographies l'u nivers d'Epik. Tout pe tit, celui-ci vit da ns le monde mystérieu x des hautes he rbes, peuplé d'étrang es créatures. De sa rencontre avec Kouli Koula et Ribouli naîtront de folle s aventures qu i les mèneront dans le pays de la nu it. Farsouk, inventeur de gé nie, y règne en maître, sous l'œil vigila nt du gardien Hi bou... Accè

a g in a ir e It in é r a ne c ed e imla V a ll é e C e n tr

spectacle u 17 ET 18 JANVIER

Cœurs en chœur : 14 ans de solidarité C'est avec un plaisir partagé que l'équipe de Charles Tharaux revient à Saint-Malo offrir aux Malouins la possibilité de soutenir les Restos du Cœur de Coluche. Cette année, 10 chanteurs accompagnés d'un orchestre live entraîneront le public dans le monde fabuleux du cirque. Fidèle à son idée d'origine, la troupe revisitera des chansons d'hier et d'aujourd'hui. Maxime Le Forestier, Véronique Sanson, Marc Lavoine ou David Bowie sont déjà sur les tablettes… En janvier 2013, l'édition parrainée par Philippe Lellouche avait permis de verser de nouveau 10 000 euros à l'association de Coluche… Un succès que les Malouins auront à cœur de renouveler !

s libre, conseillé à partir de 4 ans. Centre de la Vallé e / Rue Salvador Allende

Billeterie : www.ticketnet.fr / Cultura, Leclerc, Cora Tarifs : 12 €, 10 €

u DU 4 AU 27 FÉVRIER

Palais le Grand Large, le 17 janvier à 20 h 30 le 18 à 15 h et à 20 h 30

Itinérance ima ginaire Av

ec ses objets sc ulptés, façonné s en bois, métal, carton, ter re, corde, fibres… Paskal Tirmant incite au rêve et au voyage. Des voyages qu i tiennent au cr eux d'une main… Léa Tirm ant-Desoyen, pe intre, illustratrice, créa trice de livres-o bjets et livres d'artistes… reprend ces sculp sous forme de tures toiles, apportant un nouvel éclairage aux œ uvres…

Accès libre, cons eillé à partir de 8 ans. Centre de la Vallé e / Rue Salvador Allende

36 I saint-malo magazine n°119

il e H u il e ksiu rA rtou g a d e Y u d r e y M a r ty G a le r ie A u

DANSE

u SAMEDI 22 FÉVRIER

Vertiginous Lines

Cie Mouvance des Arts (Paris) Bien plus que de sim ples danseurs, les six performeurs se mettent au servic e d'une écriture chorég raphique extrême et virtuose, repoussant les limites physiques et psychiques pour êtr e "habités" par le mouvement, se mettre en danger, tout en sachant le ma îtriser…

Tarifs : 13 € / 6,50 € (12 -18 ans, étudiants, Pôle Emplo i, RSA) Théâtre de la Ville / Pla ce Bouvet / 20 h 30

Nota. La Cie propose également un stage de danse néo-classiq ue le dimanche 23 février à la Halle au Blé (de 10 h à 18 h)

u MARDI 18 FÉVRIER Prélude au spectacle

Néoclassique ? Qu'en est-il de la modernité en musiq ue et en danse ? Pascale Guyard accuei lle Alice Debordeaux, chorég raphe et metteur en scène.

De 18 h 15 à 19 h 15, à l'auditorium du Cons ervatoire


jeune publi c

jeune public u MERCREDI 22 JA

u MERCREDI 12

Chocola t

NVIER

“Poucett e ou la p etite fiancée”

t: Choco Ciné Concer

“Florilège au fil des neiges”

Marionn ettes, th éâtre ma Cie des C squé. hâteaux de Sable Poucette est petite , vraimen rapport à t petite p to ar qu’elle re utes ces grandes personne ncontre… s Madame voudrait en faire u la Hulott e n joujou Emile Cra p our ses p pouno, le etits ! crapaud, qu’elle é pouse so aimerait n fils Élo bien Commen i! t dire non , quand o enfant ? n est une Commen t choisir son mari sa vie, se ? Heureu s amis, sement, rencontr Poucette e l’hirond elle…

Cie Dard’Art ation russes Prenez six films d’anim nde qualité gra ne d’u s, que iéti et sov et rarement nts cha tou s artistique, trè tateur et deux sen pré projetés, un clown pianiste et violors, iteu pos com es célèbr œuvres classiques niste interprétant des Prokoviev, Khatki, ovs (Balakirev, Tchaïk musiques des ), chatourian, Dvorak… l’Est et des de pe uro d’E les nel tradition us obtenez Vo s… ale gin compositions ori poétique ! et e iqu quoi ? Un spectacle un

u SAMEDI 15 FÉ

16 h 30

VRIER La Malo Mômes :

IER

u SAMEDI 25 JANV

“L’Amou reux” Théâtre des

La Malo Mômes :

rmir !” “J'veux pas doeau raconte

À partir de 7 ans s 2,50 € / adulte Tarifs : enfant – 18 an gratuit. 5 € / Pôle Emploi, RSA Centre Allende / 16 h

“P o u c e tt e o u m e rc re d ila12p e féti te fi a n c é e ", vr ie r

À partir d e 4 ans Tarifs : en fant 5,50 € / adulte 8 Théâtre C ,50 € hateaubri and / Intra 16 h 30 -muros /

À partir de 3 ans adulte 8,50 € Tarifs : enfant 5,50 € / d / Intra-muros an Théâtre Chateaubri

bin Le conteur Jérôme Au s des petits qui les angoisses nocturne mir : cette dor ne veulent pas aller sous le lit de la se teu bat seneu on moiss grand-père sur du te tris r l'ai , grand-mère d du couloir et fon au la photo, une ombre up d'humour uco bea le lit qui bouge ! Avec de nombreux té sul con a il – ie et d'empath nds-parents ! enfants, parents et gra en jouer, à s'en « à s ant enf les ite il inv ieront ! réc app s Tou amuser »…

FÉVRIER

Théâtre :

Tarabate A la récr s. Mario é, Salom nnettes é est tou par Erne jours em st. D’aprè bêtée s sa mam être parc an, c’est eq peutqu’est-ce u’il est amoureux que ça ve d ut dire, "A ’elle. Mais À l’école , Salomé moureux pose la q "? ses copa uestion à ins tous différente qui ont tous une id ... ée amis fuse Alors que les rép onses de nt et font ses naître to d’images utes sort dans sa tê es te, Salom propre d éfinition… é trouve sa

À partir d e 5 ans Tarifs : en fant – 18 a ns 2,50 € / 5 € / Pôle adulte Emploi, R SA gratuit Centre All . ende Rue Salva dor Allend e / 16 h

VRIER

o interactive Concert chanson-vidé

us” “Le monde diplodoc

Barbara Buchmann

ge s ", “F lo r ilè ge aui 2fi l2 dejas n nvieier ed me r c r

r m i r r! , o d s a p “ J ' v emuexd i 2 5 j a n v i e sa

Gregory

Brandel

- agence

X Synchro-

17 h 15 Centre Allende / 16 h et De 2 à 4 ans : Infos et programmation 02 99 78 38 38 s.com contact@lescoquecigrue

“Le monde d d im a n c h e 9ip lo d o c u s ", f é v r ie r

Dans le cadre des Jeudis de l'Espace des Sciences.

Entrées libres

Culture scientifique et démocratie

Dans le cadre du

“Plouf ! ”

confÉrences

u JEUDI 16 JANVIER

u DIMANCHE 9fesFÉtival "Les Coquecigrues". r de 4 ans Pour tout public, à parti Acadiens / 16 h des rue / ue Vag La Nouvelle itages Marionnettes et bru

f é v r ie r 15 i d e m a s ux", “L’Amoure

Femme engagée, la petite-fille de Pierre et Marie Curie milite pour l’importance de la culture scientifique qui n’est pas que Savoir, mais qui fait appel à la curiosité, à la passion, à l’Histoire. Faire comprendre les méthodes de la science, c’est préparer chacun à participer de manière constructive aux débats démocratiques sur les grands problèmes de notre époque. Hélène Langevin-Joliot est physicienne nucléaire, directrice de recherche émérite au CNRS. Théâtre de la Ville, place Bouvet / 20 h 30

u JEUDI 27 FÉVRIER

De nouveaux neurones tous les jours Contrairement à un dogme solidement établi, le cerveau adulte est capable de générer de nouveaux neurones grâce à la présence de cellules souches dans certaines régions cérébrales. Où en sont les connaissances dans ce domaine absolument fascinant ? Quels sont les espoirs que la présence de cellules souches cérébrales permettra d’entrevoir d’un point de vue thérapeutique ? Par Olivier Kah, neurobiologiste, Institut de Recherche en Santé Environnement et Travail, INSERM, CNRS Théâtre de la Ville, place Bouvet / 20 h 30

saint-malo magazine n°119

I 37


u DU 28 FÉVRIER AU 2 MARS

vos sorties

Jazz à tous les étages « Nous aimerions figurer parmi les grands acteurs culturels de la ville de Saint-Malo. À nous de labourer le terrain pour construire le public et inscrire durablement le festival dans le territoire. Nous travaillons avec tous ceux qui sont intéressés par notre projet, le Pôle Culture Étonnants Voyageurs devrait être un acteur essentiel », confie Yann Martin, directeur du festival Jazz à l’Étage qui se partage entre Rennes et Saint-Malo. Pour l’heure, l’association malouine La Fabrique à concerts en est un partenaire indispensable. Programmation de la 2e édition commentée par Yann.

u Omer Klein Trio

u Ciné-Concert "Family Concert"

Vendredi 28 février, Théâtre Chateaubriand, à 21 h

Dimanche 2 mars, Théâtre Chateaubriand, à 16 h

Le rendez-vous est proposé par La Fabrique à concerts. Pas de poudre aux yeux chez ce pianiste israélien qui a parfaitement digéré Thelonious Monk, Bill Evans et Keith Jarrett, ainsi que la musique française (sans surprise, Ravel et Debussy) et les mélodies sépharades. « Le trio joue sublimement bien. Tous sont des virtuoses. Leur musique sonne bien, on est dans le jazz que l’on adore. »

L’univers musical atypique du compositeur Denis Colin se frotte au talent majeur de Charley Bowers, précurseur génial du film d’animation des années 20. « Bowers est un manipulateur virtuose et un inventeur fou d’objets insolites, défiant les lois d’une animation encore balbutiante. Il fait preuve d'une remarquable maîtrise et d’inventivité. Un moment vraiment pétillant à partager avec les enfants. »

u Gasandji

Gasandji

Samedi 1er mars, Théâtre Chateaubriand, à 21 h

Gaela Blandy

Gasandji débute sa carrière comme danseuse-chorégraphe aux côtés de MC Solaar ou IAM et développe à travers son chant et sa musique un univers métissé. « Une grande voix soul du continent africain. C’est la classe internationale qui n’est qu’en début de carrière. » Gasandji est "Coup de Cœur Francophone 2013" de l’Académie Charles Cros.

Route du Rock : tenue hivernale

u

éserver en matière de r allo : p G à e e L r u e cultu ces. Il indique ce qui isseeufar.it Mais encore ? d t n e m vers tes piè u r et d Un élé gne à tra nté de tou ur, conte e v in t s e aute-Breta e u, mente allo

ri g to eH e Gallèse jeux... Le culture d er le Con « Le term nale Rog hants, les couvrir la utec é ig a s d s H e le », t ir e la e s fa è e e e all d’oïl d musiqu r bu t d e u u la o g culture g , p du s n t e n la s is o n est la les da arenta , èseries venus. Il s contes, ti, du ch ré « Les Gall h le nt p c , e le à u r tr il d a â o , é p v , le th picard e n s le » Nous u g . d is e é d to n a u la langue ig p e u u . Si p tre jo rs sin élo o u t p as d p a r it io n tuer, qua e un cou é is m d rp e m e n’est surt p o d c le é ur nac , un peu nnent. Po o est me Bretagne le compre . L e g a ll p .. u n o o c n u a ig e bourgu vanche b ien, en re a u quotid sacrés (les on lui sont c er, les 1er e t vri 27 et 28 fé la Maison à ) s 2 mar de ciations o s s a di des re d lo. Ven e Saint-Ma é ir o s sera la h 28 février tc a m n U urs. des conte (c e e par équip d’impro ntou o er le C que Rog poim e une « appelle ) est » s le gou gnerie de medi mé le sa program 17 h. à nde de 15 h at du mo , ampionn s 1er mars h r C a le m l, festiva he 2 lo). oment du Saint-Ma D im a n c in sera la n grand m équipe de la U l' u ci o (i P ! rt e t Albe conté repas de joute ls veulen allèse du series s’i è t ll s vedette g a e G o x ll u re a « Le ga à se rend chanté. t invités ux qui ne n e e C ! m x le u r. ia e og savoure sont cord assure R sent pas hension », ré p m le maîtri o c r dans la progresse

L’ADN de la 24e édition de la Route du Rock reste le même : de la pop et du rock, une programmation audacieuse et des artistes dansants... La version hivernale se déroulera donc du 19 au 23 février sur Saint-Malo et Rennes. Le set rennais démarre à l’Antipode le 19 février et se poursuit le 20 au Conservatoire à rayonnement régional de Rennes. Le set malouin prend la relève à la Nouvelle Vague les 21 et 22. Le concert de clôture aura lieu le 23 à la Chapelle SaintSauveur. La programmation n’est pas encore finalisée. Mais trois groupes sont cependant confirmés : Willis Earl Beal (soul tourmentée) et Traams (indie punk) le vendredi 21, Breton (rock) le samedi 22. « Ce ne sont pas des concerts passifs. On veut de l’énergie et une dynamique avec une touche sexy », précise François Floret, le directeur du festival.

u www.laroutedurock.com

Breton

38 I saint-malo magazine n°119


bouquins malouins

u JUSQU’AU 5 JANVIER

Sophie Lad ame : Peind De crayons, re au cœ ur de couleurs et de respec ainsi parée, t

ÉDITIONS MICHEL QUINTIN Zâa et L'Elfe de Lune : suite et fin

Sophie – sage : sse et feu folle connaît le m t– onde, par le s pistes ou ponts, et s’es les t ancrée à Sa int-Malo, en atelier-galeri un e près des B as-Sablons son Doudou où – superbe m atou – la rega préparer ses rde cadres et se s expos. Soph Ladame, de ie la mer et de lointains, ra ses périples mène de plei ns carnets qu ne sont pa i s de voyage , mais œuv peintes, inst res ants et scèn es de vie fix même quelqu és à es cartes m arines, feuille de pêche, pl s ans de voilu re ou roulea de prière. So ux uvent par la mer, parfois pied et sac à à dos, elle se fond dan précision de s la ses traits, da ns les traces des hommes , leurs paysag es, leur savo faire, leur fie irrté. Dessiner pe indre, c’est po ur elle plonge au cœur du r temps et de ses emprein vivre à plein tes, .

Les amateurs sont ravis ! Élodie Tirel, auteur malouin prolifique s'il en est, complète ses deux séries Fantasy. L'Ultime affrontement, le dernier tome de l'Elfe de Lune (150 000 exemplaires vendus !), conduit Luna, Kendhal et leurs amis jusqu'au dernier étage de la tour noire, jusqu'à matrone Sylnor. Quel dénouement pour cette épique saga ? Dans le Medzador, on retrouvera avec plaisir notre jeune Zâa surmontant les obstacles et tentant de sauver Nosil'Yam d'une guerre contre Habal'Grack, malgré le complot qui se trame autour de lui…

À partir de 11 ans / 6,95 € ÉDITIONS GRAND WEST Dans la tourmente

Exposition Sop et peintures, hie Ladame : 160 dessin s Chapelle Saintjusqu’au 5 janvier. -Sauveur. Ouvert tous le Manuel Clauzier

s jours de 14 h à 19 h, exce les 24 et 31 dé ptés cembre (ferm eture à 18 h), fermé les 25 décembre et er 1 janvier. En trée libre.

Concert de Noël : Un concentré d’âme russe

u

Isabelle Besnard et Alexandre Damnianovitch

Manuel Clauzier

Ce 22 décembre, la scène du Théâtre de Saint-Servan accueillera un événement : quelque 150 musiciens et choristes seront réunis pour faire entendre les grands mouvements de la culture russe. Pour cette soirée unique, le Conservatoire de musique invite une basse internationale exceptionnelle, Yuri Kissin, et conjugue les talents de l’orchestre symphonique de Saint-Malo, dirigé par Alexandre Damnianovitch, associés aux Chœurs de Mosaïque Musicale Malouine et de Dinard (conduits par Isabelle Besnard), et du Conservatoire (conduits par Béatrice Tronel). Bien des mélomanes, d’ici ou d’ailleurs, ne verront que rarement sur scène une si souple ampleur d’expressions artistiques. La mise en scène promet quelques moments particulièrement prenants, sombres parfois et chantés a capella, enjoués, mystiques ou mélancoliques, selon les extraits musicaux d’œuvres et d’auteurs connus (Moussorgsky, Rachmaninov, Borodine) ou à découvrir sans tarder (Tchessnakov). Pour approfondir ce panorama musical, l’âme russe s’entendra également à travers la littérature, par la voix du comédien Vincent Spatari et les textes de grands Russes comme Dostoïevsky, Gogol, Pouchkine…

Concert “Palais d’hiver, histoire d’un pays” / 22 décembre / 20 h 30 / Théâtre Bouvet

u Prélude le 10 décembre, 18 h 15-19 h 15, auditorium du Conservatoire : Pascale Guyard accueille Alexandre Damnianovitch et Vincent Spatari pour évoquer la Russie, histoire, culture et arts.

Didier Surel, photographe né à Saint-Malo, est de ces gens qui aiment flâner, de ceux qui regardent passer l'instant au gré des vents. Il aime les nuages, le jazz ou les Doors, surtout Riders on the storm... une mélodie en parfaite harmonie avec ces images puissantes. Le Môle, les Bés, le Sillon, entre ombres et lumières, ravissent le regard et distillent des émotions nouvelles… 30 €

ÉDITIONS OUEST-FRANCE Le grand livre des contes Arthur Rackham (1867-1939), l’un des plus grands illustrateurs de tous les temps, a mis en images un grand nombre de contes de fées (recueils de Grimm et d’Andersen, entre autres…). D’une plume légère, Françoise Morvan s’en est inspirée pour donner vie et poésie aux contes merveilleux les plus richement illustrés par celui qu’on appelait "L’Enchanteur". Un bel ouvrage, à dévorer… et à transmettre !

160 pages / 35 € ÉDITIONS CRISTEL Chasses aux trésors en Bretagne et mer Celtique Bernard Foucault (primé par l'Académie de Marine pour son précédent livre) propose une véritable chasse aux trésors sous-marine au large de la Bretagne, à la recherche des épaves englouties qui conservent encore des lingots d'or, des diamants, de l'ivoire...

176 pages couleurs, 26 € Le Grand Livre du Cyclisme Français 2013 par Jean-François Quénet. Préface d'Arthur Vichot. Illustré par les plus grands photographes du cyclisme (Bruno Bade, Etienne Garnier et Graham Watson), ce beau livre relié retrace tous les grands moments de la saison cycliste 2013, une année exceptionnelle pour le cyclisme français. C'est le seul annuel qui retrace l'ensemble de la saison, de janvier à fin octobre.

192 pages couleurs, 29,50 €

saint-malo magazine n°119

I 39


La page de l’opposition

SAINT-MALO NOUVEAU CAP / GAUCHE MALOUINE

la ConstRUCtion De logements neUfs à saint-malo :

Un bilan en trompe-l’œil La communauté d’agglomération de Saint-Malo a arrêté son nouveau Programme local de l’habitat (PLH) le 27 juin 2013. Dans ce cadre, un bilan de l’action menée lors du premier PLH (2008-2013) a été établi. L’accent a été mis, par la municipalité actuelle, sur le nombre de logements mis en chantier soit 468 logements en moyenne annuelle pour la commune de Saint-Malo pour un objectif annuel de 400. Ce résultat, mis sur le compte de l’efficacité de l’actuelle équipe dirigeante,

doit être relativisé et confronté à la réalité des chiffres. En effet, sur la période de 7 ans (2000 à 2006), la moyenne annuelle de mise en chantier a été de 148 alors qu’en 1999 le nombre s’élevait à 340 soit une baisse de 54,5 % ! Ce n’est qu’à partir de 2007 que le rythme de construction a crû (517 en 2007). Cette forte augmentation trouve sa source dans l’approbation du PLU de la ville en 2006. Or, pendant ce temps, entre 1999 et 2009, la population malouine a perdu plus de

3600 habitants, atteignant 47045 habitants. L’augmentation du rythme des constructions cons tatée à par tir de 2 00 7 n’e s t qu e le rattrapage du retard pris entre 2000 et 2006 avec comme conséquence une baisse de la population malouine. Si faire de la politique c’est prévoir, dans ce domaine, comme dans d’autres, l’actuelle majorité n’a pas su faire preuve d’anticipation au grand dam des Malouins qui ont dû quitter leur ville. ■

PRix De l’eaU :

Une occasion manquée Le conseil d’administration de la régie de l’eau a voté les tarifs 2014. Rappelons que le retour à la régie, que nous avons toujours défendu, a permis de stabiliser le prix de l’eau, contrairement à la délégation au privé que le maire actuel avait constamment soutenue avant de réaliser, sans la reconnaître, son erreur. La baisse de la facture annoncée aujourd’hui masque toutefois deux problèmes. D’une part,

elle est réalisée en prélevant 600 000 euros sur les réserves de la régie dont le montant total n’a pas pu nous être communiqué. Les motivations électorales sont évidentes. Mais fallait-il fragiliser l’équilibre financier de la régie ? D’autre part, nous avions demandé que la baisse soit ciblée, dans un premier temps, sur ceux qui en ont le plus besoin par une tarification sociale. Celle-ci est permise par la loi votée

au printemps par la majorité de gauche au Parlement. Mais elle est refusée par le maire actuel pour des raisons idéologiques. Au lieu d’une baisse générale dont la régie n’avait pour l’instant pas les moyens, une baisse ciblée aurait été plus équitable pour les usagers et plus sûre financièrement pour la régie. ■

Jean-Charles Le Sager (Parti communiste), Michel Gendrot, Stéphane Perrin (Parti radical de gauche), Jean-Pierre Agenais, Nicole Madiot, Thierry Maré, Jeannine Pichavant (Parti socialiste), Joël Martini (Union démocratique bretonne), Catherine Chansay-Lainé.

SAINT MALO POUR TOUS / LISTE CENTRISTE

Réapprenons à oser ! Les impôts locaux sont passés. Et, comme chaque année, ils ont inexorablement augmenté. Pourtant notre Maire a voulu se montrer moins dépensier ; serait-ce en raison des prochaines élections municipales ? Mais ils ont quand même augmenté. Même si c’est peu, c’est toujours plus que la fois d’avant. À l’instar de beaucoup d’élus, malheureusement, notre Maire semble addicte à la dépense publique et donc à l’impôt. Il en faut toujours plus : peut-être s’agit-il d’une vocation à dépenser ? «  A votre bon cœur messieurs-dames, la ville a besoin de plus d’argent ! ». En ces temps difficiles pour tous, on pourrait aussi avoir pour objectif de faire aussi bien avec moins. Et pourquoi ne pas faire mieux avec moins ? Le questionnement citoyen se précise et devient pressant : « A quoi servent tous ces impôts et toutes ces taxes ? ». Aujourd’hui, la clarté sur la dépense publique est cruciale et les

40 I saint-malo magazine n°119

changements d’orientation pour Saint-Malo sont nécessaires et inévitables. Il faut concentrer les efforts d’investissements sur des projets cohérents, à valeur ajoutée durable, dans un cadre budgétaire précis et maîtrisé. La construction d’une coûteuse médiathèque ne définit pas une politique culturelle. L’aménagement tardif et controversé de la place Saint-Vincent ou l’annonce déjà ancienne d’une hypothétique pénétrante ne dessinent pas un plan de circulation. L’achat de guirlandes de Noël à LED ou la création, en pointillé, de pistes cyclables n’inscrivent pas la Ville dans la transition énergétique. Et se brouiller avec les entrepreneurs ne favorise pas une politique de développement économique et de création d’emplois. Face à la crise actuelle et aux sacrifices qu’elle impose, particulièrement en terme d’emplois, les Malouins sont en droit d’attendre de leur municipalité des projets novateurs. Il ne s’agit

pas tant d’affronter les défis de notre monde en mutation, comme s’il fallait se défendre d’une menace comme le croient certains, mais plutôt d’en saisir toutes les opportunités. C’est un état d’esprit différent. Mais qui change tout ! Osons et n’ayons pas peur. Nous avons une histoire : Cartier, Maupertuis, Mahé de la Bourdonnais, Charcot ou encore Duguay-Trouin, Surcouf et beaucoup d’autres ont tracé pour nous les chemins de l’audace, du courage et de la confiance. C’est aux Malouins de retrouver cette ambition pour leur ville et sa jeunesse et de continuer l’histoire. Nous, nous préférons une ville belle, prospère et solidaire. Bonnes Fêtes à toutes et à tous. ■ Louisette BOURDIN Philippe CAPITAINE Liste centriste « Saint-Malo pour Tous »


Des faits, des chiffres, des réalités vLes frais de fonctionnement de

vLe

nouveau réseau de transports pour juillet 2014 : augmentation de 300 000 kilomètres parcourus, plus de dessertes, plus de fréquences, 50 véhi cule s neu fs, 1 7 bornes d’information des voyageurs.

la Ville n’ont augmenté en moyenne que de 1, 2 % par an depuis 2008.

vLa

qualité des services a été améliorée par la productivité.

vLe taux des impôts locaux n’a pas augmenté en 2013 et n’augmentera pas en 2014.

vAprès le TGV, le Pays de SaintMalo participe financièrement à la Ligne à Grande Vitesse qui va mettre Saint-Malo à 2 h 15 de Paris.

Comptes (mai 2013) note : « forte augmentation de la capacité d’autofinancement », « la situation financière est saine », « charges de gestion maîtrisées ».

( L’IUT : un enseignement supérieur de qualité à Saint-Malo.

Manuel Clauzier

vLa charge de la dette a diminué. vLa Chambre Régionale des

90 hectares pour les entreprises

La page de la majorité

En réponse à l’opposition

vThéâtre, Conservatoire de musique et de danse, Académie d’Arts Plastiques, Nouvelle Vague, orchestres à l’école, maison des Poètes et des Écrivains, Festival de Musique, Festival BD, Festival Étonnants Voyageurs, Route du Rock… : chaque année plus de spectateurs et de participants, un rayonnement qui sera démultiplié par le Pôle Culturel dont le projet a été adopté À L’UNANIMITÉ du Conseil Municipal le 24 juin 2011.

Une situation financière saine

vLe prix de l’eau potable distribuée est réduit de 20% en moyenne à compter de janvier 2014. fiscalité locale des entreprises (ex-taxe professionnelle) a été globalement réduite  : aucune augmentation des taux en 2012 , 2013 et 2014.

v90 hectares aménagés par Saint-Malo Agglomération pour les entreprises  ; 60 hectares de plus encore disponibles.

( 65 clubs accueillent 19 000 licenciés sportifs.

v19

millions d’euros investis dans les zones d’activité pour le développement économique et l’emploi.

v« entre 2008 et 2012, le Pays de

sportifs malouins.

v10% du budget de la Ville consacré aux associations.

v1500

( Bientôt Saint-Malo sera à 2 h 15 de Paris.

vL’École

Nationale Supérieure Maritime sauvée, et en développement (100 élèves de plus prévus dans les prochaines années).

vPrès de 900 logements construits par an en moyenne dans l’agglomération, dont 500 à Saint-Malo, chiffre sans précédent.

v3000 jeunes accueillis au Bureau Information Jeunesse au cours des 9 premiers mois de l’année, 200 jeunes artistes et des milliers de spectateurs au Forum des Arts, 1100 participants actifs au Carnaval, 400 musiciens et chanteurs à la Fête de la Musique, 17 000 personnes aux Renc’Arts de Saint-Malo et 12 000 aux Mercredis des Douves, un éventail de plus en plus large d’activités au Service Animation Jeunesse… v19 000 licenciés dans les 65 clubs

Saint-Malo enregistre un gain d’emplois salariés privés, tandis qu’on observe une baisse sur l’ensemble du territoire breton » ( source : Région.) jeunes en formation après le baccalauréat à Saint-Malo, dont 700 étudiants à l’I.U.T.

Manuel Clauzier

vLa

vLe nombre de résidences secondaires à Saint-Malo : 18% du nombre total de logements alors qu’il représente 34% dans les communes touristiques. 

Propositions des oppositions : MINIMES. Participation aux commissions d’une élue signataire du texte « Réapprenons à oser » : NÉANT. Il faut oser, en effet ! L’ÉQUIPE MUNICIPALE DE LA MAJORITÉ

saint-malo magazine n°119

I 41


Vie des associations

maison Des Poètes et Des ÉCRivains

Expos… et mots d’hiver ! La Maison des Poètes propose quatre expositions, visibles jusqu’au 4 janvier, au 5 rue du Pélicot intra-muros. Venez vous évader !

Renée Le Hérissé, peintre et graveur

Renée Le Hérissé

“L’Oekoumène – Sur les traces de Marco Polo”  : Des cartes imaginaires racontent des périples sur terre et sur mer… Fabrication fantaisiste de mappemondes utopiques et enchantées !

Sylvain Girard, photographe “Pierres levées”  : fluctuation des zones de netteté, variations de profondeur de champ et de cadrages… accentuent le mystère et l’étrangeté. Tirages en argentique.

Emmanuelle Son-Lominé, peintures “Territoire” : la toile est ici utilisée comme un espace de liberté poétique, un “territoire” où elle “use” la couleur afin d’en dévoiler différentes interprétations.

Rencontres poétiques

Sylvain Girard

Exposition des ouvrages des lauréats des Rencontres Poétiques d’hier et d’aujourd’hui. De grands noms de la poésie francophone sont à découvrir, dans ce lieu unique, chargé d’histoire et de légendes… ■

( Plus d’infos : 02 99 40 28 77 du 14 h à 18 h du mardi au samedi Prochaines conférences proposées par l’Université du Temps Libre (rendez-vous à 14 h 30, 9 bis rue de Bonneville à Paramé) : • Vendredi 17 janvier, “ De Londres à Clifden Connemara” par Pierre Taillandier (Ballade anglo-irlandaise : Histoire, images et musique) • Vendredi 7 février, “Patrimoine maritime de la baie du MontSaint-Michel” par l’association Al Lark (les mammifères marins en Ille-et-Vilaine et dans la Baie. U.T.L. du Pays de St-Malo : permanences du lundi au jeudi de 14 h à17 h. Plus d’infos : www.utl-saint-malo.fr

rencontres, ouvertes à tous : en janvier 2014, “Albert Camus ou l’engagement en littérature” ; en février, “Un inconnu qui nous habite…” (Edmond Jabes). Béatrix Balteg, présidente de l’Association des Amis de la Tour du Vent, regroupés autour de la mémoire de Théophile Briant, proposera un voyage à la rencontre de « cet inconnu qui nous habite ». Pour partager vos coups de cœur, vos émotions et vos rêves, rendezvous le second jeudi du mois, à 18 h, à la bibliothèque municipale intra-muros, rue André Désilles. Contact : 07 81 25 40 50

L’Encre malouine fait peau neuve et invite les Malouins à

La Fondation de France lance un appel auprès du public pour permettre le soutien de 200  réveillons solidaires partout en

« embarquer pour de nouveaux rivages », avec ses prochaines

42 I saint-malo magazine n°119

Emmanuelle Son-Lominé

France. Les Réveillons de la Solidarité offrent un moment de partage chaleureux et festif à 20 000 personnes fragilisées dans leur quotidien partout en France. Ils créent un rempart contre la solitude des mères seules avec leurs enfants, des personnes âgées, des personnes sans domicile fixe, à ces moments de fête spécialement chargés de sens. Initiés par de petites associations, les Réveillons de la Solidarité font participer les personnes en difficulté à toutes les étapes du projet. En les mettant au cœur de l’organisation de repas, de spectacles, de goûters, ils leur permettent de sortir d’une logique d’assistanat et de retrouver dignité et fierté. Infos : www. fondationdefrance.org/Bretagne

Vous voulez danser et vous amuser ? Le Rocking Club Armor organise le vendredi 24 janvier une soirée rock, salsa, west coast swing, bachata et merengue (rendez-vous à la salle de la Guymauvière de 20 h 30 à 0 h 30) ; le dimanche 16 février un stage de Latino (chacha, samba, merengue, bachata, salsa cubaine) et un après-midi dansant. Résas/infos : rockingclubarmor@gmail 06 61 15 75 02 Pour tout connaître des “vieilles rues de Saint-Malo avant 1944”, rendez-vous le vendredi 27 décembre à 15 h, salle SainteAnne (derrière La Poste intramuros). Roland Mazurié des Garennes, du Souvenir Malouin


Nout Ge b

Cartes post ales Atelier de reliure

ouine L’encre mal

de Chateaubriand / Amitiés culturelles commentera un montage de 400 diapositives sur le sujet ! Libre participation aux frais. Infos : 02 99 40 92 01 (de 19 h à 20 h). Le dispositif de soutien aux tuteurs familiaux d’Ille-etVilaine œuvre depuis 1993 pour faciliter les démarches des tuteurs et curateurs familiaux en leur proposant un accueil personnalisé sur l’ensemble du département ainsi que des réunions et conférences tout au long de l’année sur des sujets en lien avec la gestion d’une mesure de protection. « Ce service dans lequel sont engagés plusieurs partenaires entend contribuer au maintien des solidarités familiales. » Plus d’infos sur le site : www.tuteursfamiliaux35.org

AVF Saint-Malo (Accueil Villes Françaises), 40 ans cette année, est désormais présidée par Marie Brault. L’association accueille les personnes et les familles nouvellement arrivées dans la ville et la région et facilite leur intégration, s’appuyant notamment sur des animateurs bénévoles et adhérents. En cette fin d’année, elle a enregistré environ 500 inscriptions dont 34 nouveaux arrivants. AVF Saint-Malo propose une quarantaine d’animations allant de la randonnée jusqu’aux jeux de cartes en passant par les activités artistiques. La plupart de ces animations donnent lieu à un temps fort en fin de trimestre, comme une rando à la journée, des concours ou des expositions. Le 10 décembre, les

nouveaux arrivants visiteront le Musée Jacques Cartier à Rothéneuf. L’association s’adresse aussi aux actifs qui arrivent dans la région à l’occasion d’un nouvel emploi ou d’une mutation. Une section “jeunes actifs” organise d’ailleurs des soirées restaurants, bowling… tous les vendredis soir et envisage des sorties week-ends. Plus d’infos par courriel : avfsaintmalo@sfr.fr

L’Atelier de Reliure de Rochebonne ouvrira ses portes au public le samedi 25 janvier, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, au 94 bd de Rothéneuf. Une belle occasion de venir partager la passion des livres avec les adhérents relieurs amateurs, et leurs professeurs… La participation aux activités de l’association (initiation à la reliure, reliure d’art, reliure classique et contemporaine), est possible toute l’année, sous les conseils d’un professeur. Infos : 02 99 82 05 83 / www.atelier-rochebonne.fr 

Les amateurs de cartes postales, photos, vieux papiers, livres et autres… sont invités à rejoindre une association de collectionneurs passionnés tous les 3e dimanches de chaque mois à la maison de quartier de Rothéneuf. Ils peuvent y acheter, échanger ou vendre des documents. Rue Macdonald Stewart, de 9 h 30 à 12 h. Contact : 02 99 40 24 58. Nouvelle association, Nout Geb – Immortelle Égypte a été

créée par Odile-Marie FaiteauVillebesseix, une Malouine de cœur, passionnée d’histoire et d’Égypte en particulier. Le 16 janvier, elle animera une conférence avec diaporama intitulée “En naviguant le long du Nil, les principaux monuments rencontrés”, avec projection ; le 20 février, elle présentera “Le panthéon égyptien” également avec diaporama. Rendez-vous à la Maison des Associations, à 15 heures. Entrée libre. Contacts : 12, av. Aristide Briand. Tél. 02 56 27 13 89 / courriel : noutgeb-immortelleegypte@laposte.net Vous souhaitez effectuer une

année scolaire à l’étranger à la rentrée 2014 ? Inscrivez-vous dès maintenant ! Près de 350 lycéens français le font chaque année en suivant jusqu’à une année scolaire dans l’un des 50 pays couverts par AFS Vivre Sans Frontière. En immersion au lycée et dans une famille d’accueil bénévole, c’est une chance unique de découvrir une nouvelle culture mais aussi d’acquérir les compétences qui feront plus tard la différence : maturité, ouverture d’esprit, capacité d’adaptation... Pour partir à la rentrée 2014, inscrivez-vous dès maintenant sur www.afs-fr.org Plus d’infos : 01 45 14 03 10 / info-france@afs.org L’association France GrandeBretagne propose le lundi 16 décembre une conférence animée par Véronique DavidMartin, une Malouine émigrée

à Bath, auteur des “Maîtres de l’Orage” ; le lundi 20 janvier, un Concert du Nouvel An à l’hôtel de l’Univers et le lundi 17 février une conférence animée par Gérard Hocmard, agrégé d’anglais, délégué général de l’association (“le voyage de William Turner en Bretagne et dans la vallée de la Loire”). Les conférences et le concert débutent à 18 h au Grand Hôtel des Thermes. Entrées libres. Plus d’infos au 02 99 40 44 08. Envie de voir des films de qualité, de tous horizons, des films d’auteurs ou des films étrangers (toujours en VO sous-titrée) peu diffusés ? Cinemalo vous convie au cinéma Le Vauban tous les mardis et vendredis à 20 h 15, et le dimanche à 17 h 15, hors vacances scolaires. Tous les films sont précédés d’une présentation et certains sont suivis d’un débat animé par une personnalité extérieure. Plus d’infos : 02 99 88 50 46. L’association des Arts Sonnés

(Dring Dring théâtre), créatrice de nombreux spectacles, propose également des cours de théâtre pour les enfants, les adolescents et les adultes. Plus d’infos au 06 88 43 07 67 www.desartsonnes.fr Mardi 11 février, conférence sur “les Frères Lamennais, deux destins”, par le père Bernard Heudre. Rendez-vous salle Saint-Jean de l’Évangéliste, à 20 h 30.

saint-malo magazine n°119

I 43



Saint-Malo Magazine 119