Issuu on Google+

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:22 Page 1

Mairie de Saint-André 89 rue du Général-Leclerc 59350 Saint-André 03 20 63 07 50 www.villesaintandre.fr Rédaction : Valérie Prignot, Christophe Cheroutre Conception, réalisation : David Labiau Impression : Imprimerie Monsoise Janvier 2013


brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:22 Page 2

PO

e m è

N U R U

e a l d c n è i e s g A 21 e l


Un Agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:22 Page 3

2

. pter éga. . e l b a r u ement d ns pouvoir com ibuer à

p s, sop o l e v é d ré et le nces économique e en

vo r contr Nous sa ous pou gagement v r u s t lemen cet en éeau à xige , pris iv s e n et des g le s e e ta d te n tr è n e o n o v m ti x la e u n p 0 a n 2 bré les et enviro x locaux et glob e vis-à-vis de la . ons célé et de la ciales v es a njeu t d s u o n ns futur te des e rgétique, effe o p ti omm s a m r o u é c a n 2012, n e n e é éne cologiqu l’adoptio agenda 21”. C (efficacit éveloppement é able. ans de “ s n le ’u it d r ennO ns ,d Rio déc ème siècle nt respo urs de Olivier Hint-André serre…) Terre à e m le 1 b 2 le a ia r le c u a ur ment d ent et so principes mote lière- Maire dileleSr général du NMoCrdU ction po u veloppe ités territo- m c é eL plan d’a nse ti d o r s C a e p le d sident d n où ent ctiv ti ’u e s L r ice-Pré s ll s V u e o u e tr c r o 1 te ê tt n c s s se à me r. Le enda 21 e que “le ccupplique ment appelées e : l’ag Il indiqu ll éo r. e r u doit s’a h p c m œ s é e c tà e de évid n leur tr t e n n à e m o c e s s u s m a ute ement nt am riale e progr ce document to t- humains so es au développ aine c ux e c la DuTriavention, Sain ie s en p lativ ans v e e e d r d e s z n s è e le r u n r il é o e v à uv la , Pré pati na- Th t droit nda 21 : Santé vous tro engagées par le. Ils on armonie avec la te 1 Adjoinetement durable, Age b a r s u n d o ti h p p les ac Dévelo umanis volonté tive en t produc t esprit h e proarque la e e c . m s é s l r n a te d c a u n d tr lo to A t 1 struit no s aue”. C’es genda 2 rojets locaux ura- tur ons con d v on Notre A t p a n s e x u m o u en ous invit ppe r a v u e lo q r s e g u v g o é n té n d n lo d’i s du me que urt et le posante tre le co ia- gram i à découvrir. il n c e n les com e o r c ib , il terme jourd’hu ble : équ

Saint-And

E

er

ère


...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:23 Page 4

3

r les point su re le it fa t men le cad Ce docu jà menés dans é, u a e é int-Andr venu a aux d e v S d a t e tr s d e et da 21 ue la société e l’Agen r les actions q idualiste s is notre d iv a d M in u eà s en eprendr ble est, si que s u temp a modifié les li e a tr in r d n a u e d l à t fi n ngage e qui omm maines ppeme e, un ville s’e adine, c les do ct de l’H rtant it e dévelo n nom l’indiqu c ta s n n o c a t d so et le pou n peu l’avenir comme sociaux dont il a s, pour t que l’o gues n e e r : m tu e a p n n serre suivants dévelop urs titre avec la sur de lo ie l’effet de divers , e s lu tr e p n p d o m c à lutte oquer ns le te de la bio esbesoin, m La s prov t écolotenir da rvation n e a s s é es r r p , u ien ces sa re. o m La é x et d iv s li u v s ie x il e u ll m je échéan e u’e s les en évelopp phes, q sité, de ont été André , tle in et la catastro humaines. Le d ttre de b a a s S r e u c à sociale e sour nt d éjà u e d m o n r m s e io e s e p is p é u u p p ires et giq coh dévelo ble doit économiques s territo m La pte de a le r m m u o e o c d tr c n t t e n é men et tivités pris en années et o solidarit ociaux r les ac 008, s 2 s tous rations s è é r fs d n ti u , é a concilie e ie rm ent de les g helle plus fo m c impér e é e s r l’ d is s n u le o e pr cal. pan avec ux, à m L’é mencé à n agenda 21 lo pter à ementa n lopn résiens o u a ir d s n v en t s’a de déve e aver les A d u tr e e u p à i iq s u . m e q ire dyna a 21, tructur modes d n plus planéta m La L’agend ortes de s ant des ommaplus e iv ti u c s e t e ie d n ll h e s s pem ogra p tion, co ne vivons t de con toutes la dém issance associa Nous u uction e les , d t t e o s r e is e p r p ps cro état) le (entre ponsab longtem e la Vil nète tion res st en itoriale, ssant à umne r e la r p te e ement d cteurs le tr é c o è it ia n ti n v d e u g n o e o ’a b u q m de m L rents a r le 21 he a te, alors Il s’agit donc les diffé ndrésiens, démarc e d’actions pou c la e v constan n a r ! o e ç (A m erv de fa dit pas territoire entreprises, program stiné à prés u d ne gran notre espace e r de rçants, a structu r siècle, comme partage ans en altérer s , etc.) s ète. ciations n o le s b la s a p a it u éq es. essourc et ses r

L


Un agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:23 Page 5

e r t n o c e t t u L

4

e r r e s e d t e f f l’e

bâtiu d r u secte

Le ’hui, aujourd s, e il c fi n dif ent m l est quotidie t Ville ts e ff e en ire, la ses t o m n it le r a g r v è e e r t d dé on r le ient Sur s de : de nie elles qu’en so on afin gage à s u is n e q a s ’e , u s m a e c u e n s or climatiq xiste de nover u d r e d e s p e r f . e é e r Il r r . e s m s n o e pt a attein ffet de ses rais ue s a c c mme l’e d’hui reni faire o iq lu c t é s g e r ll r e e én natur t aujou m a nc e s lui-ci es ions de gaz (les e tion, c is a M iss oncerta la s c m . le é e e d b s in s a le r r m é que s atelie forcé pa s à l’activité hu ement Lors de iens ont souhait ienne v e ti u c d e ) ll nc és GES us co t les Andr e une maison a n de mmes to réchauffemen o s s v u o o n ) N 5 afi u Ville ré ant 197 éthodes ables d même si nous v s a n o e p it s re al, (constru s meilleures m haute e façon ire glob le planéta sentons pas d une montrer es tir à lanète. u ergép o b la a ne le r te tière én r le tou a our r p m u s n e e m ance nu pa unifor perform rojet a été rete décidé le a é r d p n uis par t-A . Ce p e e in c u a e q S g ti e e tr ta d éilo on La ville es délib é de p ment c nt sur d it te s m r è r o lo c c l n o 21. nicipa d’agir c e en travailla ment nseil mu rnant l’Agenda o c n e r è è li m e conc phéno particu rations ent et cteurs m e ti les s â b x le u : de S r 2013, E u o G p e u d v s é r les pr émetteu ojet est rront découvrir r p . e ts r C o t sp ns pou pourron les tran Andrésie travaux, puis le r de visite phases

I

piste cyclable rue du Gal Leclerc


ent notamm t, n e m e re évelopp t réguliè bâtimen emaines du d ville de s s fin, la lors de perble. En a r u d cette ex u t e d men te r d osition ndré, fo Saint-A a mettre à disp ovation urr e rén tise, po le cepts d n o c s orienter public le ce et donc r la a pla urs déc le e d mis en t n amon public e vaux. tra tions de tion popula rla r e m r rfo ux info tation et la pe m Mie es n égleme ique lors d sur la r t énergé aux mance r t de av s e d n a dem e son ienne d ille d ti o u q la V gestion munal, Dans la m o c ine patrimo eà: s’engag public clairage ille sur é l’ r e r trava ux gé m Mie t-André in a atière S e d gie en m éjà r e n La ville ’é d uis d omies lic dep ment, le les écon b u p age rnière d’éclair ées. De n inaires n a s r s lum t, ce e d plusieu t n effe emen remplac été effectué : e ire ʺa e écla e ir a d a p ʺboules m nne un de la occasio la style e C ! l rbante le cie e pertu r les s u surtout e in ut pou n lum pollutio s et surto auvages. in a m u h s pour les espèces

ces de t n e m e des remplac mis de créer Le r es a pe orisant le dépla v luminair fa ʺ s rs noir aux. ʺcorrido de ces anim érale e d t n e n é g cem , qui se isation mmune o L’optim c e la r u ge s cadre d l’éclaira ncore dans le e e éré d s poursuit 1, a déjà gén a 2 entes. l’agend onséqu c s ie m écono maconsom s le îtriser m Ma ues ents ergétiq tions én r les bâtim le uipe pour m éq mment ns et a t o n , publics consommatio s suivi de n our l’isolatio un guide p r éer ux su m Cr unicipa eau m s t n au bur les age gestes s mie n o b les ’écono d e r tiè en ma ie g ire r d’éne le sola r e is r n vo m Fa roductio p ( e u ) thermiq ude sanitaire a h c o r u d’ea ue (p ovoltaïq ité). t o h p t ic e d’électr duction

construction de la crèche en ossature bois

...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:23 Page 6

5


Un Agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:24 Page 7

6

e so nergi élos é ’ l v t à nnan ussi, des citao i t c fon ais a irculation ionnte, m i r i a ss a la c l S profe sera tés à lle de ment i p v a a d l n a tio ns, éne opéra ans ou eux a e un év on 450 e et d n i e t s d t i e u r i s C is v Dep us le ction de lle… organ obilité. En ensibilio t e n é e r velé s And té s am n fon s por t s renou s 2 ans e chnologie r de l nt ainsi é lacement n u o a t r u t o e p e a l t e é s l s l u s e d nne tou de d des idue teur n e s e t d cée perso ux modes iture indiv s en n c a e v s a ’ l re. ie a o Le matiè sées tifs à la v technolog rson s a e l ise p n e e la m s lterna ouvelles . age r i des a t g e d n n n e n e g ’ m a xn e de lité ha e s comp une lign ux mobi nt notam des et au c e marc itoire, la Vill a d o m re e d’ r matiè isiteurs terr lace us les d er ssaye res top e e l t ’ n n r d v e u e o S m s t voris tilitai Les sion véne edibu n de fa pied occa tives ou u des véhi p ’ l n é obilité à: u , afi eu tà m spor ques rides ou iser ans emen l’école c itures ent électri rgan tour de la a b l o y O p v h m le dé cules el au vers talem annu

e

e r r e s t de

Lutte

c

f f e ’ l e ontr


...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:24 Page 8

7

le our e p t rcui s d n ci e mode u la r d rée ent s à f i m m C t e a p lop tern déve orts al lle : e p ! trans e individu r santé a l r voitu u la on po rofité de b t s e p ’ la her c on a ment à Marc t-André, e g t a a p riur in à Sa e d’enco loriser le s t de a qu politi e pour v n balisan eaux n h e marc urbain s pan ourir e D . s rc e moin pédestre ps à pa ille et m v its circu çant le te tre de la ables u n u a o q ann oint à un s remar t été e p t i on s d’un t les che min, cuits. n a u s cir indiq sur le érent f f s i é d u r t si su ntés impla

é un ganis s à r o a ser sien ment les André ant à e n i a t t Proch rs incitan ille en par éléu v o s r c con r leu rtain ouvri e ce redéc herche d ine ! c o la re du patrim s ires ment hora s s e l ter utre t a ns emen e l g é a m r son ons d re i ivrai m l a cad de de c ages lle dans le tion s s a p en vi prév ntrele ce lan de p d’un le bruit re nnel cont erso er p le is ur ional io t P a r m l, la vo icipa mun ation de lan un P is l’util l’aide d’ d’adà ent ture lacem (PDa). p é D n de tratio s i n i m

pose du parcours pédestre par les enfants des écoles


Un agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:25 Page 9

d o i b a l e d n o i t a v r e Prés

8

, é t i s iver

me. dré-Blom oiriers et n A l a n commu e pommiers, p des fram trouv , y s n ie . O a ts b e h rs ; côté is et des gro t les déc ie e n u u r a p e l’ s r u cas jardin de gére ises, d rs, un o u é b n le il ig a lo é e de ar rba u ’ l uvert ru s’en soit trialiilles. P o l e ’i s té u e é q s n a d s ie n o i es jardin gogique e l’indu isat d a d d s u e é e s ie p u il a G àc au m rban . t de l’u Filature la e munaux sormais m m sation e oit pas oublier o s c i x n u dé familia x sont me ne d e de la naé et u it m nts e o li ix H x l’ m u , de es enfa tion la d s mêm s e n r o u e C le r ti tt e œ a e c c is c éns au avor s à l’édu qui pourront d artie de t de ial da m F ié qu’il vit p c d o é it s d fa l re qu’i re e et lécoles l’équilib projets ture, et diversité de flo tème s e nos é lture des fruits ers n d io t a x v s u io y o u b ateli la c l’écos nouvea mpte des inn grande couvrir à des nstitue onneo o e ir c e. c c v i â ir u r n n q g e e et es e l’anné m T d m faune s u g a t r le g n s a u lo r ’e d c u s u t e ire. s tout a tits Andrésien gestion rchitec é a onc qu la d im planéta s x n s s n u a u n a ie o sd mil des ns-n xtrayo s pe mentale paces et des Rappelo re que nous e des et insi, le tudier la vie on A s e è tu t é isati ble des de la na riture, nos rem ns les pourron epuis la pollin e r r a u s è o i d e n u , n ême la q ma notre plantes e, et m liers nc a surtout, lt l o t o d e c r , , é r e ls e n ti la ’oxygè s d’ate nos ou jusqu’à Chang er au cour , pas d possible, pas x n u o ti ta é ta s g n vé on dégu s e jar di respirati d que le pas de isine ! u ! t é c n n le id o io r c ib t d é s os pren opula eau, dré a d de vie p Ils com t besoin de l’ iser la p u jardinage es aint-An il c S ib te s e p n d n e Et m m S La ville prendre en co guide d lantes o des abeilles… e p n c u e r u e q x é t à ,e m Cr iales, de mieu du soleil nt sûrement ! ue édagoprimord maine de iq p g s s n lo o o o in s r ti c d d s le r é do que s ja ictuail appren ans le réer de manière er ces v ent été im a m C x u soit d e, dans la mie galem e m verts et giques ojet a é rsion ʺ3èm r té p é l’urbanis ir les espaces e , a L é it e s e r u v e n iq iv g n e éer édago îte d’entrete er cette biod façon décliné nt de cr erger p té derrière le g ta rv v é e la s e n é é s r U n id p de ou da âgeʺ, l’ implan

B

d


,

s e c r u o s s e r s e d t e x u e i l i m des pendus ers sus ssibig ta o p ins cce des jard l pour plus d’a âgées, o s ou hors les personnes ulture r sc lité pou ssi, des atelier u a là avec, ire. une e culina g ta r ux la fa a ie p m et u a été cueillir irs ont o h ic Pour ac n ux, des des lie . installés s de hnique c e t s le r veloppe nciée m Dé é f dif re gestion siste à iée con c n e r e fé on dif iques d La gesti d’autres techn des er tretien n ’e employ d r et e pou création verts (paillag natus duits espace au, pro ni’e d ie m phytosa x u l’écono a référés rels p s ). espace taires… si gérer les : n o us ocati C’est a ent selon leur v s è m peut tr différem n parc urbain on d’u de faç u n le fond te e s tre entr ant pousser le bien ê s is le c la y e en t leur c naturell ucleron s o b i u q x ue dan végétau uction, alors q t s, il es od de repr plus passante x de s ieu des rue te plus judic . u se o a sans d une pelouse r r e conserv

on écolo ti s e g la André, est une à Saint- espaces verts rs es plusieu jà é gique d d es depuis ujours d to te réalité s e r r et le . Mais il années ons à effectue y est ati amélior nvironnement e service attentif. ! abeilles s o n r igne m So nt ches so u r s e d mai2009, Depuis sur le toit de la ess installée eillent plusieurs cu rie et ac t plusaims. urnissen ue fo s le il Nos abe s de miel chaq ilo ans les sieurs k utilisé d l ie m , t lors année olaires e c s ts n a nicirestaur ons mu ti ta s e if n des ma . s e de pale écessair le n s a p t nt sur Il n’es ngueme lo ir n des e v re sentiel s e ib il re rôle ns l’équ te a d s le abeil planè ue de la iq g lo o c jà été é me a dé es lè b o r p us : le nombre e d à é trait . reprises ndré, nousA totre à Sain ns à n o u ib tr n e co la sauv à e ll e éch e esde cett garde pèce.

plantations dans le verger pédagogique par les jeunes du Service Civique

...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:25 Page 10

9


Un Agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:25 Page 11

10

x u e i l i m s e fin d es à u , u q i é l i t tructures prulb’arrosage o s r e u s div infra ation po o i cos i l b s d’é e e a d’uti oyage. m è l yst tt s d e d le ne ller des s éducteur n a (r io inst t a d’eau ple) v bilie i r om e xem mperméa he n e s r n a p l’i êc P r é r la gestioen débit r contre qui emp ole t t s Lu sol a dép tion upéra e réc unicipal d e n citer le parc m ’une ion d luie dans t a ll a inst de p d’eau

liore ource é m A ress a l de eau rs t lo

m

l s n de donc ale s a t i o ation et m opti tr dél’infil naturelle duits bio r o u n lutio er des pr ment po s i m et l i a t t mu s no caux e o l l b a grad tien des . e x l’entr s travau e d lors

m

des

en iquem tier f i c é de ré an s Sp h e c m m e e es d systè u de plui phas ller des a es n d’e sta sur d ratio m in é p u c


...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:26 Page 12

11

ans oirs d e nich Mathieu, d n atio ar install gogique p e Civique ic a v d r é e p du S rger

le ve

urces

de tion s a t n a a pt é a pl g e r l ux e t a d a n a r u nco iona ique m e x rég n t c l i m a t u a t r é vég leme on renfo érèg t d lisati s a e u t a é r g n rve té i la vé de certai e ncé s o r s r e n é g e s Pr nvisa et toiture ux iodiv ’une b m e d a s a n n r l u o m s pro mu ati à e é m l s r n o cer e c s o c i d tou nts face lisat er la urag e sensibi âtime ser dans une sur es o b c n dré m e nd ropo anisme s verts. C m P pciatio Saint-an o o l s e s v d’urb ’espace es en ges a é d s ie à t t g e j n e o i l r e ité te d l’éco fisan seront tra serve rels au s f é u r s p es . réer, lieux natu urfac érenciée m C s i et m f s f a i e r l n d é e n t m i o per i t en a e Ville , tra chets r aune le territoir e de la f u a l er nt res imin r les dé D rotég n équipa mangeoi s mP e e e lqu des t et de loris er a gean choirs et puis que n de v ction ux i s i e u i f n l d d i a o s b ce pr De llés une ensi insta m S de la omm e la aloriser llecte r i u d sont s sur la c oduction é t v e, co entam r r e ts e r exempl es bare anné er la rep ir une alim sien h c dé fr is ré à : pa piers, d favor t de lui of que And si la epas ants r a t s p s e e a e r s h vieux ivraison d hes d’en faune hiver. C der lui-au rdin ! s e l n d a ai de touc tion e ès bien eant son j ettes , des car u r q t g a t én peu icile en am dom mairie. e n u n fa cre e

so s e r s e d t e


Un Agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:26 Page 13

12

Témoi

gnage

Qu’e s défen t-ce que le d Né il ez, quell CCFD ? es so yac Q in mière nt vo uels son quan s t œuv ONG fran te ans, le missions les proje re ts qu C ç ? e vou Parto trois sav aise de d CFD-Te rre S oir-fa évelo s ut da o ire po qui c ns le lidair ppem omba e u m e r e n o c s t nd .N on t la se fo ttent la pa e, nous s struire un ous mett prer on uvret homm mer, inv e Ter omm e é r e n e soli s en s aux et l’in qui m e de maî ter les daire ju c ô s solut tr t t e ions ice. Refu és de ce . tous ttra un te iser son ux s q d les a r e m e u r s i eà de tin, pe ns pens és e plus de la misère voilà, no rmettent subir, t 4 u et à la Fran à tou 50 pr mis e s le c ce o t enco , notre r n œuvre jets sur le faim. Nou royons, c ésea urag p s s a f 5 inanç e r nos contin er le u de CCF ons parte s 15 0 D ents, na 00 p des d -Terre So Français lidair à êtr bénévole ires loca rojets écide e ux e urs p s our p mène un plus soli s’invest . En Au n it e d lus d iveau e jus action d aires. E pour n tice. ’influ les m local, ence fin, le e q aupr Nos ntalités ? ue pouv ès bé ez vo us fa le No névoles m ire p rd à la ènen o ur fa publi t des solid ire é c. ar a volue çais Nous pe ité intern ctions de r a n s perm tiona sons e n s ibilisa ettro le à d et m q u e nt le tion d les re enta estin lité atio ans ch nc verse s : ex s de faço angemen ontres av n du gran t des ec le posit blic n du s Fra d ions, rable ou m comp nm . inter veno ême sta anifestat Les actio ortemen ts ions nd d ns d ns s lillois d a ont ans an ns e Le C et au-delà toutes le les br s l’espac die puCFD ader s . v il ie Te les d pagn e la s. Nous es d rre Solida métr ’affic ire m mieu opole hag èn x autre que nos e sur le e égalem clich ent d thèm rega és e e rd su ment r les ʺ. Le bu ʺLe Sud s cam. t est pays mérit d en vo e e ie de porter u n déve loppe -

è

s

Le C

CFD Je ve u faire x être a cteur ? Vene de v otre z à la asso et en ciatio suite permane n. Q nce d rejoig lidair ue p e Lille e de nez u uis-je L 51 96 ne éq pour ille 3 un pr 9 rue uipe 48) emie locale de la r co . (C Monn Peut aie à CFD-Te ntact -on f r L il a le Le C ire de , Tél re SoC s : 03 merc FD-Terre achats s 20 e o S gasin équitable olidaire lidaires ? s s Ar la o prése tisan bellisés utient le s s M n duits ts sur les du Mo ax Have produits n la d du C omm marchés de. Nou ar et tou u coms les erce d s so m équit e Noël p êtes our v mmes a aable. v endr u ment ous impli e des ssi qué ? prodans Le C C FD les m ment Terre il ie u x s scola sibilis scolaires Solidaire ires , in a et co de la tion et n de l’école tervient mo d a t S a ns le adap olidarité amment u lycée, s é d té d ta de th es à tou Internatio ans le ca ans un bu blisses t d n é CCF matique les âges ale. Nos re de la de senD s Sem inter a fonda , de nos diverses et peuve v nt s’a entions ine parte ment c o m sont rticule naire aux d me la s r es ho Une mme dans le m présenta autour id s, etc tion o n d Vene ée nouve e, de d . z ll s dro u et co rejoindre e à prop its oser nvivia nos f ? lashlité ! mob qui m êlent sens ibilisa tion


è L e Co Po u r nsei quoi l des vo u s tions in d Jeun Pour e dévelo vestir po p u n es ce qu ous c’es pement d r l’enviro t im nne ura in

ous e porta ble ? me n t bilité nt, nto et les p L’env our prés ure ; ch il faut ag acerver acun ir con ironn a n e s tend parle ment, c’e otre plan une part tamment è r tou s de re s les st ce qui te. spon ur jours nous sa. entou Pens re, o n en e Nous z-vous a eng ir con m o n somm trons crète sont es impliq surtout ment dan à d’a s la v ués p e u adult as des il leçon t cela ch tres jeu le ? es. nes ange s de que le mora le tra ur regard nous nsmis ,c es p e ne ar de s

Quell e Nous est l’act io neme avons org n dont vo us êt anisé nt. Il es y tation s, le avait un s une journ le plus f tri de C’éta ier ? é t a e de n ds s it le me très con déchets. ur l’eau, l’environ sur le cret p ssag s pla o e tou nt en a ur nous. N Avez ppre nant ous avon -v des a s Oui, ous mod sur le dulte relayé ifié v otre s. pas d tri de c o e gums temps. s déchet mportem s, E e que c ! Lorsque t tout sim c’est fac nt ? il e p l’ belle lui-ci se d on sait q lement p e et ne p . u’i rend our le écom s pose l faut un s ou de chewing autan Un s u t x le me a ouha n s ttre d pour it ? Que a n s to la po logiq ut le mon uu de ait Que e. c onsc chac ience un u adap de so tilise té n em les m Mettr s. prein e des oyen te éc s ronn a d m oe tra ende emen nspo sàc t. rt les eux q mieu ui ne x respe ctent pas l’ envi-

...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:27 Page 14

13


Un agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:27 Page 15

14

m e p p o l e v é d

: e l b a r u d ent

de pérance s e l’ e d ement rmidable L’allong e évolution fo ce fait un Fran tvie est té, et la naissent t à Sain ié c e o , s e c e r n fo de notr ximum s qui co bre des c’est la a y , a m n p u io s n a e L’u vorise sion partie d sement du nom t, les e l’être ré, on fa es de cohé n d d t ois n n A e m . Pourta d’actyp un accr s isse u e la o é s n g le r a â a p p ’é es es tous passe personn et les structur adap. le ia humain n de ses be ts c s r n o s e logeme ont pas toujou tio d re, u l nse i it r r e u s satisfac u o c ne c ndré pe s x:n il a A u ’ e tl u ta in c n a r e id S re u fro ndam ille de uire de Amélio ublics : soins fo préservation d ar la tés. La v s et fait constr p i t, ls que s é n les p s sibises aîn spécifiques, te . logeme aleur, mais aus u s à e o e t c n c u ’a loi, ch nts arte d xemple ou de la d’avoir un emp logeme une ch rʺ par e r e ’O é d r C é s it o m est possibil s loisirs… ʺles Pati charte : entaux ès é e e t m d tt li a , e d c le n e d’acc il ta de s é fam es fo e f à ne ramp icapées c d ti ’u , c s d é s n je it le in o il b p rta im L’o essib rinstallati ersonnes hand Pour ce as toujours s p rer l’acc blics aux pe onu ir s v s n p pour les ’a e t d auquier r n pu leu elle e ; d André-W ts ne so e n e ll e e s a p it s u u m lo : à ca blisse ité réd e déve enobtenir l à mobil n voie d e ia s c s e o y n la réglem n s a n r p e o ( u s t a ip n e c e ti iv e n ’an nem vigueur de leur n, chômage), mettra d n r e , e t) p a n r e entre s pro pem , matio tion qui charte fixera de nt à e de for andicap ta u h ( q n a s é m ( e ha capacit 15. Cett s objectifs touc s 0 r 2 u le t le de âgées). les et de accessibilité e là, la o s c e x n to u n e o c s per us t ilité, l’ pour to onnes e la mob s r e p s Aussi, le t nt. é entre rdiale e logeme s les solidarit ires est primo u d eil dan ver u u ito c r o r c tr a te l’ ’y s le n d éliorer à chacu ui sont aidés, ipaux m am q permet s munic ents adaptés t x n u e e c im t : r nt. bâ gem bonheu i ceux q ui aide er des lo e : é r s C s m u mais a ième âg au trois

L


n e m i D une

e l a i c o s n o si

r et u o p ler Travail elle gé v u o n avec la n nératio ar-

r la p veloppe ndréé d t e r rise es a m Valo s jeun e d n io ticipat à mploie siens ’e s n o , ossible t-André lus tôt p le et p à Sain le r e rticip mmuna faire pa la vie co fibre à ts n ux la e n les enfa e e lopper donc qu t u e p à déve e n nicipal ne. On nseil mu tout o citoyen C le e il a ir qu se réjou s soit si actif : e n ué aux des Jeu ement contrib ité de èr om particuli gagées par le c n e s action . pilotage n quotidie u d s e n jeu la Ville rtir les nts de m So ia d u t é nnes er les s perso nts le m aid z e h ger c iffére à se lo échange de d n âgées e s colaire e ic serv da 21 s n e g a er un m Cré

e iveau d n e l r re Amélio santé

s Patios

ce de résiden

d’Or

rorcer le p o f n e r t e intenir ViF) : m Ma forme ( n e met en e r iv Forme” tière jet V n e e r iv t “V ma Le proje s actions en rmi e d anté. Pa s e œuvre d t e : une tation d’alimen s engagées on , et un ntationʺ les acti e m li a l’ ues de s pratiq e ʺmaison n n o b r les r des livret su es rédigé pa des ir nation alimenta ti s e d à enfants . s adulte ts un s enfan nle c e v éer a tatio m Cr l’alimen ltes r u s adu livret sé aux s e r d a mme santé progra n u er perm Cré r les u o p Ville sportif es de la urs é g â s e sonn parco r un e é r C m ous vert à t u o é t n e des sa en plac rer e r t t e m M amélio bioʺ et ns repas ʺ ent da m e n n o l’envir tines adeʺ les can ʺcity st n u r e é tem Cr ce Ska a p s e ou un Parc

...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:28 Page 16

15


Un Agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:28 Page 17

16

le e-administrab a r u e ent d lopper l’

m e p p o l déve rable

u d Déve résea ontre e l r c tion ter mplé our lutte u o d C t p m emen sere rents t é lopp g f e é e de n v r g é n a n d e a h em ch l’éc l’isol oriser l’é abitants nts n r o i e t v h s n r a ge se tio ori m F re les ole aux a évea v n t i t a ’ n r l u e F e a é r s conc ’informationmulti- vicDeonner la paautour du d riser n dif ficult o a l v t a e F m ux r l : en lic e les icipa durable e d’écopléte résiens tiers b n n m n u u a o e p h m t C p d , m du des c éinsers an contres férents emen 9, un grou ’agents e e p c d p a r l o n f s l di re prè 200 é d e la en p e mpos res contrit les pour les ettre service d sionnell epuis o n D c a i l m M p nts ntai aux de rofes u pu s au ltant référe paux volo uvre t ole onsu école ciale et p sertion d des r œ c e a n i p n c d’u à so ts l’in muni la mise e apporten tion proje nner la le cadre e ler à lté grâce ur du l i à a ls n v ra Do bue 21. I s de terrai dans e plénièr m T ifficu rtion auto m s a d n d e n i n e é l s e e l’age xpérienc vice de la ndré blic ers d’ins semb a s a r e ti au se leurs chan

u

n

o i s n e m Di

d e l a i c so

m


...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:28 Page 18

17

les

-Feuil

a

rtes es Ve rtier d

le qu

ts de oncre c la s t proje a b l e d e e s e d r u du uite ail q cond p p e m e n t r trav s en u e l à u lo déve ’est grâce nts de pl t au C e en . p m Ville porte velop é m d o c e des es s civiqu airie. s u l p M de la sein

déplacements professionnels des agents municipaux en vélo

re la t n o r c gér e Lutte n é é t i r a préc la quer e u e d u é tiq t d et ian er néfic art du form é n b i p m lation e la popu ement d c éneré finan t i r a éc S CCa enir la pr v é r m P ue t gé iq ien

r Crée l socia r

du

l

lle ouve n e un les C r é e e d a n s de m miqu tiers d y n a nts quar re diffé s cour le la vil r un con rée mC to” “pho


Un agenda pour...

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:29 Page 19

18

u d e r t n e c u a n

i a m u h ’ L r e n n Positio

me le systè s i, u ’h d ujour uve tou ique pro m o n o c ites. Il é ses lim otre s r u jo les de n devoir u d nouc n ter un n est do e v n ’i on d générati le. omique odè veau m ppement écon te de p elo Le dév mais tenir com ment. r e o n s doit dé t de son environ ncilier e co l’humain relever est de cette à t fi c’es de : Le dé s e un in oma ra vers d n te ces 3 d n ue l’o nt dura façon q ment réelleme pe dévelop ble.

A

le étue, la vil id a tr n relation et d’e tionnels e de mettre en é ec leurs diera l’id s créateurs av treprise ne des jeu es chefs d’en olongu ), v homolo é ou retraités it r expév (en acti r apporter leu eront ou évit taires p si, les jeunes t plus in A r . t se on e rience s r u e . s err certaine t opérationnels n e rapidem d’un place n e ment Mise eloppe v é m d du trophée durable

r mieux

me Consom

trepren e ’ l r e pp Dévelo onsable et p s e r t inage naria le parra s

ppe r ateur Dévelo des cré n io t a is ibil la sens ille V sur la des etenir tr n ’e d ojectif rgénéra te in s Dans l’ n lie

m

Annie Pette, membre de l’ARCOSA, applique les écos-gestes dans le cadre de son commerce

me conso d le o c er une é m Cré une s place mateur n e uettre ’achat p d m M e c a ic e eff politiqu nsable po rses blic res iser des bou rgan s… m O aux vélo onde , s t e u aux jo ne sec niser u a iqueg r O m rvée un e s é r braderie particuliers x ment au


s

n nt

m-

ne pu-

es

de ue-

e u q i m o n o c é t n e

d

m e p p o l éve

orre

ne Vant

uzan Marie- S

rcomme , e t t e nie P è an s le 19 çante ant dan

rç comme la faire un durable ? t tion à u a e v p ti de e o qu ale m ement t l’envie annie, uide g princip n bois ? évelopp a la volonté e e d tr u , is o d z o v e b e re on en tait cad si on ancr ne mais maison Quel é t. t simple llages, hane T ille tion d’u e plaisait, une Tout es l’environnemen s emba onstruc m c r la è Stép v e e ource, le elles à déc s rv e la la s … à ie ré à ! v p b ts à vivre Une en steur les pou urces ? s déche eau e agréable rver les resso Je trie le s partent dans on magasin à l’ dépens compo est plus se r? hacun n , c m ré o te . e p s s e rt e in v o a u e re is c p q d la tu u c ie ut om les s, je tions fu Une env mment ! Il fa rquoi c de jardin et de cyclable s que x généra ne, pou chets re lastique fin e! i, évide ense au u p u Stépha er ses déchets . iq t O g tc e e lo s e ie o e s sacs p ie d c d e rg sa é lu t s d e n t p n t n o te rm e o n e is ’é s in e fo e d d a s u ra m rs Tran moins s contr ntes liv e égale conomiq chets ménage osables. le re n é , n , fé s o if e é d il d lt c e u s J e c’est fa s diffic t des dé ment décomp dans m és. et our cen nt été le e son jarans ce je reçois i soient réutilis e démarche uelles o uction ? Trente p rganiques facil seule d ntes ou onne Q la e -c ett p x é c u g s u e a e t a c s g n tr o s r n s e ie rs e u e u n c e ts é o q o p e fi e p ré c li t r tr h p s a a c e p ’ê o u p é d g mp cett es q nts a de m stes. de 40 k nt du co personn t regret Les clie à ces ge En faisa uit ses déchets Un peti s conseils de à nsibles art. e p ts s é e d t d h n ré c o le le é % de la s n : d s din, o projet tés de 5 à 50 enus dè n. s quanti té emsente 2 mmerce, asté bienv é é ré t p a n re n ie et par a et de limiter le o o e ra ag nc structi rm L’éclair ergétique d’u de con Cela pe r et à traiter. age es hnique e ture én c rd c rt a te o b fa ? p e n s ll u la n éclairag tra Que accolé sé à ce les e mes de n a p as e e u n p m rè in o o p c u , la ? ? tu a d r e re e je poste ployé niques rmeture tendu, extérieu apeur, 10 cm d nt com ets orga r les déchets olation r Bien en s périodes de fe soleil éclaire -v u is l’ e re r p a u a p Comme rser vos déch o e -v n P rn u re t le me i. Et si le éve mortes, ux, alte Mélèze, re un pa pendan e le mid Il faut d je n’allu morcea secs : feuilles et enco bois de eau : bois, ressée upé en sin, mêm t ma façade, p n ts o a c re e e g m h o tu s ir c c a e o é s h v a bois s (d men ides ric une Os ois moins humide suffisam . eure : b ets hum secs et e n intéri gligeable ine de he n, déch tes de repas) d o c o la ti u e rt . ll o la s a e c a o a c d s p is e , t t pas né s l’ ll m e s e c re r v ’e e , u u n 2 s paille o in o 1 P n is ie re e m vapeur, épluchu t. (sauf cu t chaqu L’écono gazon, compos èremen un pare e, des lambris seurs ? fournisé ’aérer le er réguli s d g s n n re fi la p a é fournis m M te s co son e? platre) our les c récéden o s par de e 100 s p p c it n la t a la p fa e la d t P n c t n : e e s av bain mises chats so sur un rayon d compo a té n é s o e t s n M r o e pport tions s uel bricant s faut-il a installa nadiens id période seurs fa Quand eureuse puits ca Quelles ire indiv nt des u la o e o o s d s e s u rs u . p e a iq es, malh ’existe v m m ir -e k s rm e o te e s ff le n s u ri r th e a p a o c jardin ? h c n é t C rg he s ac 3 serne et le compos à chaleu Pour le roduction proc (15 m ), L’autom ur répandre le Pompe s t la p de pluie e is o n tt u o p e e a b il s m ’e à to le qui d a s idé ctifs. Poêle ’eau de isseurs pération ux, nt très a plus. s fourn et de récu ter la chasse d i judicie le tr x e u v n terre so u ie u ia : g C c é o e il s r alimen ertaines s difficil ès rareJe priv t des critères u c a tr o o p e t p t b d n t s a a t n ll ’e c a o rv n e v e ic en ussir ce t le resp uble flux ue d’appoint (s s’impos mentaux et qu écoloPour ré ration e VMC do a t iq e p e tr n c ré n le p o le te ge é envir ie socia une peti ples. Chauffa harmon im rent à l’ ète. n la p règles s ment) la e e rage gique d ans votr d e u Triple vit q à l’aise us plus chantez-vo on ? e s y s tre et la Vou habitati ment de bien-ê te n e d ti é préc le sen ait, on a . Tout- à-f er y est douce iv h n e r u le ire ? it à refa lus tôt ! Si c’éta , mais p is ra fe Je le re

è

...le 21ème siècle

brochure_Mise en page 1 01/02/2013 16:29 Page 20


Agenda 21 de la ville de Saint-André