Page 1

CHARLEROI MAG NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

VIVA FOR LIFE / LE PLAN DE STATIONNEMENT / QUAI 10 LA CASERNE DE POMPIERS

LE VILLAGE DE NOËL


SOMMAIRE 24-28

4-5

LA VILLE À VOTRE SERVICE

LE CHARLEROI DE • Ophélie Fontana

6-9 DOSSIER • Le nouveau plan de stationnement

10-13 À LA UNE • Viva For Life • Le Village de Noël

14-15

16-23 L’ACTUALITÉ DANS VOTRE VILLE • Sport • Forum immobilier • Promotion • Commerce • Sécurité • Environnement • Santé • Social

• Egalité des chances • Des gobelets réutilisables • Les chèques sports • Réorganisation des maisons citoyennes • Nouveaux véhicules propreté • Les conseils de participation • Télévigilance • Des manifestations accessibles à tous • Enquêtes d’urbanisme

29 TRIBUNE POLITIQUE

LES GRANDS TRAVAUX • La nouvelle caserne de pompiers • Quai 10

30-31 L’AGENDA

CHARLEROI MAGAZINE Bimestriel Éditeur responsable : Christophe Ernotte, Directeur général f.f. Place Charles II 6000 Charleroi

Rédaction et coordination : Catherine Coquette Pierre Burssens Collaboration : Jean-François D’Angelo Michaël Collet

Contact : pierre.burssens@charleroi.be Mise en page : Sabine Giloteau Photos : Mireille Simon Luc Denruyter

Le magazine communal CHARLEROI MAGAZINE est une réalisation de la Division Communication de la Ville de Charleroi.

Tirage : 105.000 exemplaires distribués gratuitement dans toutes les boîtes aux lettres de la ville de Charleroi


CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

CARTE BLANCHE

COLONEL DANIEL DE CLERCQ COMMANDANT DE ZONE

Un nouvel Arsenal qui fait la fierté des pompiers Vous imaginez quelle est ma joie et ma fierté de réaliser ce qui s’apparente à un double défi : investir une nouvelle caserne - et non des moindres - ET apprendre à vivre en Zone. C’est une nouvelle culture qui se met en place et notre nouvel arsenal en sera pour une part l’instrument.  L’ensemble des pompiers de Charleroi est à remercier pour avoir pu faire abstraction de ses conditions de travail au bénéfice d’un service qui a toujours été à la hauteur de ce que le citoyen est en droit d’attendre des services de secours. Cette patience est aujourd’hui récompensée. Tout, dans le nouvel arsenal, a été conçu pour permettre aux pompiers d’assurer leur mission avec le plus haut degré possible de performance au niveau opérationnel sans oublier le bien-être et l’ergonomie au travail. Le trajet du personnel opérationnel, dès son entrée dans le bâtiment, a été optimisé pour se rendre aux vestiaires, des locaux de vie au hall de stationnement des véhicules d’intervention, entre les locaux de vie et de nuit ou vers les locaux de reconditionnement. Tout a été pensé pour un maximum de fluidité des différents groupes de personnes qui occupent la caserne. L’innovation la plus importante est que toute manœuvre de recul pour les véhicules d’intervention est inexistante. Un véhicule peut sortir et rentrer d’intervention après être passé en décontamination sans faire de manœuvre. C’est un gain de temps, d’efficacité et de sécurité. Une autre innovation est la compacité évidente de l’ouvrage permettant aux pompiers de regagner leur véhicule d’intervention en tout point de la caserne avec la rapidité nécessaire aux secours. La forme circulaire de l’arsenal est révolutionnaire. Le bâtiment fait la part belle à l’entrainement du pompier et au maintien de sa condition physique dans la salle de sport et la salle de fitness. C’est très important pour des hommes dont le physique et le mental sont régulièrement fortement éprouvés. La tour d’exercice a été conçue sur et pour le site. Elle permet aux sapeurs-pompiers de s’entraîner aux manœuvres de sauvetage et d’extinction. Encore une idée de génie concrétisée pour notre arsenal. Là où le Cahier des Charges demandait une piste d’athlétisme de 600m, les concepteurs ont créé une piste circulaire en matière synthétique de 300m sur … le toit … du bâtiment. Enfin, encore au rang des grandes innovations technologiques, l’aménagement d’un Dispatching gérant les appels avec le Centre 100 et la transmission des interventions intra-muros et extra-muros est une grande innovation pour notre Zone de secours. Le Dispatching est sans conteste l’organe opérationnel le plus important d’une zone de secours. Il s’agit de la tour de contrôle qui gère les départs et permet de garder le contact avec les intervenants sur tout le territoire défendu par la Zone Hainaut-Est. Les dispatcheurs disposent dorénavant d’un outil fiable et up-to-date réalisant l’interconnexion entre les 6 postes de secours composant la Zone Hainaut-Est. Il est clair qu’à des degrés divers, cet ouvrage d’art passionne, étonne, interpelle, séduit tout en sauvant des vies. Il est certain que de brillantes carrières se feront dans cet écrin qui invite à se dépasser, à se surpasser dans le don de soi mesuré… pour les autres !

P.3


CHARLEROI MAGAZINE

P.4

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

© Jean-Michel Byl

LE CHARLEROI DE OPHÉLIE FONTANA

MARCINELLE, RUE DES CHAMPS

LE BOIS DU CAZIER

Il s’agit du quartier de ma famille paternelle. J’ai beaucoup de souvenirs d’enfance qui me ramènent là. J’allais chez mes grand-parents et une partie de ma famille y vit toujours. Ma tante, notamment, y exploite un salon de coiffure. J’y revenais plus régulièrement avant, mais quand c’est possible, c’est toujours avec plaisir. Comme beaucoup d’Italiens, le grandpère d’Ophélie est venu en Belgique pour travailler dans les charbonnages, un parcours que l’on connaît bien dans la région...

Un endroit comme le Bois du Cazier symbolise, justement, à la fois ce passé minier et me fait penser à mon grand-père et à ses racines familiales. En même temps, il s’agit d’un témoin historique. La catastrophe de Marcinelle est entrée dans l’histoire, mais au-delà de la tragédie, l’endroit rappelle toute l’importance que les mines avaient à une certaine époque. Pour la journaliste, ce témoin du passé est devenu aujourd’hui un très bel espace, porteur de mémoire.


CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

Nouvelle embarquée dans le “cube” (mais pas dans l’aventure “Viva for Life”), Ophélie Fontana y participera avec d’autant plus de plaisir que l’opération a lieu à Charleroi. En effet, une partie de sa famille vit toujours à Marcinelle et la sympathique journaliste-présentatrice de la RTBF s’intéresse toujours à l’actualité carolorégienne : Essentiellement à travers les journaux, précise-t-elle ; on y évoque les choses importantes pour la ville, les événements majeurs et à travers ça on découvre que des gens bougent et font bouger les choses. La ville et son image se transforment, c’est intéressant... Faire bouger les choses, c’est aussi, dans un autre domaine, un des objectifs de Viva For Life, un défi que la jeune femme a accepté immédiatement. On sait que ça existe, mais une journée en immersion auprès d’une famille défavorisée m’a vraiment fait prendre conscience de ce que ça représente; s’il y a des moments difficiles à gérer dans le cube, c’est à Cynthia et ses enfants que je penserai...

LE ROCKERILL

LA PLACE DE LA DIGUE

Ophélie Fontana avait entendu parler du Rockerill mais elle n’y était jamais venue. C’est lors de la conférence de presse de Viva For Life qui s’y est déroulée qu’elle a découvert l’endroit et a été subjuguée par ce lieu. Je trouve qu’il renferme quelque chose de très particulier, presque hors du temps. A la fois, il représente le Charleroi industriel du passé, mais en même temps, par ce qu’il est devenu et ce qui s’y déroule, on y est en plein dans le Charleroi du XXIe S. Ca m’a vraiment marqué. C’est un lieu incroyable, qui a une âme...

J’ai désigné la place, mais il y a aussi tout le quartier environnant. Ce quartier change, est transfiguré, tout comme la place qui accueillera le cube de Viva For Life. Je trouve que toute la ville change, se modernise, mais conserve son authenticité. Ce n’est pas le cas partout lors de grands changements urbanistiques. Charleroi réussit un bon mix entre rénovation et histoire. Et puis, quand on entend parler de Charleroi de façon encore parfois tellement négative et que l’on voit, avec Viva For Life, l’accueil que l’on reçoit et l’immense élan de solidarité qui y est déployé, ça aussi c’est un beau symbole!

P.5


P.6

CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

DOSSIER

SE GARER FACILE, POUR PLUS DE QUALITÉ DE VILLE !


CHARLEROI MAGAZINE / DOSSIER

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.7

Dès le 1er janvier, un nouveau plan de stationnement sera d’application à Charleroi. Pratiquement, le stationnement dans le périmètre de l’intra-ring deviendra payant partout, selon un découpage par zones. En contrepartie, plus de souplesse, de possibilités et, à l’arrivée, d’indéniables avantages pratiques dont chacun bénéficiera directement ou indirectement et un “plus” appréciable pour notre... qualité de ville.

UNE PLACE POUR CHACUN... Le nouveau plan de stationnement correspond à l’un des axes du “Plan communal de Mobilité” adopté en mars 2015. Longuement étudiée et réfléchie, la gestion du stationnement en centre ville a été établie de manière à prendre en compte un maximum de besoins et à offrir des solutions adaptées à un maximum de catégories d’usagers. L’enjeu du nouveau plan de stationnement est de modérer l’usage de la voiture en centre ville pour mieux partager le temps et l’espace urbain. Chacun doit s’y retrouver, qu’il s’agisse de l’habitant, du travailleur, des parents qui déposent leurs enfants à l’école, de l’usager des services qui y sont offerts, de ceux qui viennent s’y promener ou faire du shopping. Une présence trop forte de la voiture a pour conséquences pollution, nuisances sonores, amoindrissement de la qualité des aménagements, de la convivialité entre les usagers lents et de l’efficacité globale des transports en commun.

Les “plus” pour les usagers : - Stationnement gratuit de 17h à 9h du matin ; - Dans toutes les zones, les 30 premières minutes sont gratuites; attention, néanmoins, ne jamais oublier de se munir d’un ticket et d’encoder sa plaque d’immatriculation à l’horodateur ; - Pour les habitants, la première “carte riverain” est gratuite ; - Une formule d’ abonnement est proposée pour les travailleurs et la Ville octroie une réduction 60% du montant durant les deux premières années ; - Les commerçants bénéficient de zones de stationnement de courte durée, pour des livraisons ; - La gratuité est octroyée aux personnes à mobilité réduite moyennant enregistrement auprès de la RCA.

Il fallait donc rendre la ville plus agréable, plus pratique et plus confortable pour tous et pour cela favoriser le détachement du “tout à la voiture”. La politique de stationnement mise en place vise donc à favoriser le stationnement des habitants, à accueillir temporairement les visiteurs et acteurs des quartiers centraux, à inciter les utilisateurs de la moyenne durée à se reporter sur les parkings en ouvrage et encourager les travailleurs à changer de mode de transport.

CHACUN À SA PLACE... Le nouveau plan de stationnement vise donc à optimiser le parking en fonction des besoins de chacun. La personne qui souhaite juste faire une emplette rapide doit pouvoir facilement trouver une place à proximité des commerces tout comme celle qui vient travailler doit toujours pouvoir se stationner. La rotation est donc encouragée. Dans le même ordre d’idée, le plan vise à réduire le stationnement de voitures ventouses au bénéfice des commerçants et de leurs clients. Une attention particulière est accordée aux riverains, afin qu’ils puissent trouver où se garer près de chez eux. Enfin sans surprise, moins de pollution et moins de nuisances en centre ville, c’est aussi moins de voitures. Le plan de stationnement constitue donc un levier pour encourager le report modal et susciter le recours aux transports en commun.

EN PRATIQUE Le stationnement dans le périmètre de l’intra-ring deviendra payant, selon un découpage par zones, à partir du 1er janvier 2017.

QUELLE EST VOTRE PROFIL ? Pour rappel le plan communal de mobilité a été réalisé en trois temps: d’abord un diagnostic permettant ensuite de définir une stratégie globale de la mobilité et ses objectifs afin d’aboutir à l’élaboration du plan, enfin le plan de stationnement. Cinq profils d’usagers qui fréquentent le centre ville ont pu être définis lors de la phase de disagnostic. En faites-vous partie...? - LE RIVERAIN Celui-ci pourra obtenir gratuitement la première carte de stationnement. Les démarches devront être entreprises auprès de la Régie communale autonome de Charleroi à partir du début du mois de décembre. Chaque ménage peut obtenir un maximum de 2 cartes


P.8

CHARLEROI MAGAZINE / DOSSIER

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

- LES PARENTS D’ÉLÈVES Ils bénéficieront des 30 minutes gratuites. Bien entendu, à partir d’un certain âge, il est recommandé aux étudiants de privilégier les transports en commun et autres alternatives à la voiture.

DE NOUVEAUX HORODATEURS Installés depuis quelques semaines, de nouveaux horodateurs remplacent l’ancien système obsolète et donnent de nouvelles possibilités tarifaires, plus proches de la durée réelle de stationnement ainsi que de nouveaux moyens de paiement. Ils vous indiquent dans quel type de zone vous vous trouvez et offrent une tarification par tranche de 0,10 euros. Ils acceptent les cartes de banque (crédit et débit) ainsi que la monnaie tout en conservant le système de paiement par sms. Plus de flexibilité donc pour mieux répondre aux besoins individuels des usagers! de stationnement de type A. La première carte est donc gratuite. La redevance pour la seconde carte est fixée à 100€/an. Par ailleurs, les zones blanches où le stationnement est gratuit pendant 4 heures puis le tarif progressif permettront le stationnement durable aux abords du centre ville. Les quais récemment rénovés et aménagés en espace de rencontre sont particulièrement victimes de stationnement de longue durée; ils seront transformés en zone de stationnement payant sans horodateur de manière à y privilégier le stationnement des riverains. Enfin, le champ d’action de la RCA est étendu et inclut désormais les zones bleues. Cela va permettre d’y augmenter les contrôles et donc de protéger les riverains. - LE CHALAND Comme tout autre usager, il bénéficie, dans toutes les zones, de 30 minutes gratuites. Selon la durée de sa visite, il privilégiera la zone rouge ou la zone orange, au sein de laquelle la rotation fréquente, voire très fréquente, des véhicules est assurée de manière à augmenter la possibilité de trouver une place. - LE TRAVAILLEUR Il optera pour la formule abonnement, pour un montant de 300 euros par an (carte de stationnement de type B) et se stationnera en zone verte ou orange. A noter que, les deux premières années, une réduction de 60% lui sera octroyée. - LE COMMERÇANT C’est avant tout un travailleur qui pourra bénéficier d’une formule abonnement, de même que ses employés. En zone commerciale, la forte rotation de véhicules organisée en zones rouge et orange permet un meilleur turn-over de la clientèle. De plus, la mise en place de zones de stationnement de courte durée permet de garantir aux commerçants la présence d’espaces de livraisons à proximité de leur commerce.

LE PARKING VÉLO GRANDIT... Douze nouveaux emplacements de parkings vélo se sont ajoutés aux douze emplacements qui existaient déjà. Cette nouvelle mesure, pour un montant de 60.000 euros sur fonds propres, permet littéralement de doubler l’offre de stationnement destinée aux vélos en centre ville puisque le dispositif passe de 64 à 129 arceaux d’arrimage. Conformément au “plan communal de mobilité” adopté en mars 2015, il s’agit de l’une des premières actions dans la mise en application du volet cyclable. La volonté est de quadriller tout l’intraring dans un premier temps. Le quadrant nord-ouest n’a pas été garni provisoirement; ce n’est pas un oubli mais l’implémentation de stationnement réservé aux vélos sera reprise dans le réaménagement global des espaces publics de la ville-haute dans le cadre du projet Charleroi DC. D’autres installations sont envisagées, dans le courant des deux prochaines années, de manière à couvrir également les quatre autres districts. La réalisation de ce projet a été possible grâce à une première phase de diagnostic effectuée par différents services de la Ville en collaboration avec le Gracq. Cette étape a permis de mettre en lumière différents manquements: offre insuffisante, emplacements inadaptés ou vétustes. Les emplacements choisis en concertation avec le Gracq permettent aussi bien un usage multimodal des moyens de transports (je dépose mon vélo à la station de métro, j’embarque dans la rame vers la gare pour prendre le train,…) qu’un usage pratique (pour se rendre simplement de la maison à l’école, par exemple). Ces dispositifs sont équipés d’ancrages en fourreau permettant un entretien plus simple des arceaux.


CHARLEROI MAGAZINE / DOSSIER

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

UN PLAN, QUATRE ZONES ET LEURS TARIFS

ZONE BLANCHE:

ZONE ROUGE : Rotation maximum Stationnement limité à 2 heures Tarif progressif : - de la 1re à la 30e minute : gratuit - de la 31e à la 90e minute : 10 cents / 3 minutes - de la 91e à la 120e minute : 10 cents / 2 minutes

Eviter l’effet de bord

ZONE ORANGE : Rotation moyenne

P.9

4 heures gratuites, ensuite tarif linéaire : - de la 1re à la 480e minute : 10 cents / 5 minutes - une fois par jour et par immatriculation, les 240 premières minutes sont gratuites moyennant la prise d’un ticket de stationnement à l’horodateur. La redevance est de 25€/jour en cas de non-paiement, paiement insuffisant, mauvais n° de plaque ou horodateur.

Stationnement limité à 3h30 Tarif linéaire : - de la 1re à la 30e minute : gratuit - de la 31e à la 210e minute : 10 cents / 3 minutes

INFOS

ZONE VERTE : Rotation minimum Stationnement limité à 8 heures Tarif dégressif : - de la 1re à la 30e minute : gratuit - de la 31e à la 60e : 10 cents / 3 minutes - de la 61e à la 120e minute : 10 cents / 6 minutes - de la 121e à la 480e minute : 10 cents / 12 minutes

www.charleroi.be/parking Pour tout ce qui concerne la gestion du stationnement, les cartes riverains et les formules abonnement: Régie communale autonome (RCA) 15, RUE DU PONT NEUF - 6000 CHARLEROI 071 20 09 20 Bureaux fermés le lundi


P.10

CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

À LA UNE

VIVA FOR LIFE OBJECTIF : + DE 3.028.755 €

© Jean-Michel Byl


CHARLEROI MAGAZINE / À LA UNE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.11

Viva for Live: c’est reparti ! Le coup d’envoi de cette grande opération de générosité en faveur des enfants touchés par la pauvreté sera donné le 17 décembre sur la place de la Digue, au coeur du village de Noël. Durant six jours et six nuits, enfermés dans le fameux Cube, Ophélie Fontana, Sara de Paduwa et Cyril se relaieront à l’antenne. 144 heures non stop. Pour la bonne cause! Viva for Life, quatrième édition, retrouvera une nouvelle fois le coeur de Charleroi pour un grand défi au profit de tous les enfants touchés chez nous par la pauvreté. Le taux de pauvreté infantile en Belgique francophone reste en effet l’un des plus hauts d’Europe; sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, plus de 80.000 enfants, de 0 à 6 ans sont concernés. Les organisateurs de Viva For Life, ses multiples participants et tous ses sympathisants veulent donc se dépasser cette fois encore. Se dépasser pour récolter plus que les 3.028.755€ totalisés l’an dernier et qui ont permis d’aider 76 associations oeuvrant pour l’enfance défavorisée. 10 nouveautés cette année... Une nouvelle animatrice: Ophélie Fontana qui succède à Sébastien Nolleveaux aux côtés de Sara de Paduwa et Cyril dans le “Cube”. Un cube “revu” pour l’occasion. Autres nouveautés? Un marathon radio toujours plus intense, des matinales renforcées, des nuits folles, une DJ party tous les soirs de 22h à minuit, un dispositif TV renforcé, avec deux émissions en prime sur La Une (l’entrée dans le cube le 17.12 et la sortie le 23.12), une émission spéciale “sport” le dimanche, intégrant le week-end sportif en direct de Charleroi. En plus, des nouveaux contenus web, en immersion dans les couloirs de l’opération, une grande mobilisation des écoles, un Viva for Life Tour signé Benjamin Maréchal revisité et puis, un nouveau défi technique avec une régie “exportée” dans le futur bâtiment de MédiaSambre. Sans oublier le parrain de l’opération: Julien Doré qui avait déjà soutenu Viva For Life lors de sa première édition, à Liège. Trois ans plus tard, il sera présent chez nous le 23 décembre: il libérera Sara, Ophélie et Cyril et dévoilera le montant total des dons récoltés.

CHARLEROI, VILLE DE COEUR! Cette année, Charleroi continue donc de soutenir l’opération, aux côtés de l’ONE, la Fondation Roi Baudouin, le Délégué aux Drois de l’Enfant, la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’ISPPC, Solidaris, la banque Belfius, etc. Les services de la Ville se mobilisent, une fois encore, pour accueillir dignement cette belle initiative et y sensibiliser le public. Après l’expérience de 2015, les échevins Julie Patte et Philippe Van Cauwenberghe ont décidé, conjointement avec la RTBF et la société 50N05E qui organise le marché de Noël, de s’associer davantage pour créer plus de synergie encore entre les deux événements. Viva for Life, c’est aussi un moment festif, explique l’Echevine des Fêtes Julie Patte. Nous sommes proches des fêtes de fin d’année, une période

propice à la solidarité et au don de soi, mais aussi au partage de bons moments en famille ou entre amis. Venez jusqu’à la place de la Digue pour faire un don au cube de verre, mais aussi pour y faire la fête. L’union de ces deux événements est vraiment idéale, précise Philippe Van Cauwenberghe, Echevin du Commerce et président de l’asbl Charleroi Centreville. Cela donne un coup de boost au commerce en cette période de fin d’année. Sans oublier que l’accessibilité est très simple puisque la place de la Digue possède un parking souterrain. D’autres initiatives “Ville” se mettent progressivement sur pied. Ainsi, à l’initiative de l’Echevin Serge Beghin, un appel est lancé aux aînés au grand coeur pour rejoindre, comme l’an dernier, la place de la Digue en grand nombre et s’y rassembler le 21 décembre dès 10 h. Pendant six jours et six nuits, il y aura une pluie d’animations non-stop avec l’objectif d’alimenter la tirelire, à l’instar de la vente aux enchères des plus beaux disques d’or de l’année 2016, le mercredi 21 décembre, dès 19h30.

INFOS

www.vivaforlife.be

COMMENT AIDER VIVA FOR LIFE? En effectuant un don par téléphone, au 0800/30 007; en ligne sur le site www.vivaforlife.be; par SMS (numéro de compte, montant du don); par virement bancaire au BE35 0000 0000 3737; directement en cash au studio de verre sur la place de la Digue. Pour les dons effctués via le call center et sur le site Internet, les donateurs pourront choisir un morceau de musique qui sera diffusé sur les antennes de VivaCité (déduction fiscale à partir de 40€). En achetant un Goodie (10€), le casque (10€), le bonnet de Noël (5€), un sac à dos (15€), la compile – volume 4 (17€), ou encore la boule de Noël Viva for Life (5€ en vente en exclusivité dans les agences Belfius dès la mi-novembre). En organisant un défi (marche, souper, vente,...). En devenant bénévole pour répondre au call center ou participer à l’encadrement des activités.


P.12

CHARLEROI MAGAZINE / À LA UNE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

AMBIANCE DE NOËL SUR SON VILLAGE... Plus de chalets, plus d’artisans, plus de sapins, de guirlandes et d’illuminations de Noël... voilà à quoi s’attendre pour cette édition 2016-2017 du Village de Noël qui se tiendra place de la Digue du 25 novembre au 23 décembre. Le programme est particulièrement riche, précise Julie Cordemans de la société 50 N05E, également responsable des Quartiers d’Eté, et il y en aura pour tous les goûts et tous les âges. Le Village de Noël de Charleroi propose ainsi 36 chalets d’artisans et produits de bouche ; son grand chalet abritera son traditionnel restaurant d’hiver, complété d’une mezzanine pour l’organisation d’événements privés ainsi que pour l’accueil des enfants lors des différentes animations qui leur sont dédiées (ateliers, venue de Saint-Nicolas, Noël des Mômes,…) et d’une grande terrasse chauffée. L’endroit constituera l’ épicentre des Winter Party dont la programmation musciale à été pensée par le Rockerill. Cette année, plus que jamais, la place de la Digue sera plongée dans la féérie de Noël, entre modernité et traditions. Vu le contexte général, la sécurité de l’ensemble a été renforcée par rapport à l’an dernier, et la programmation a été étudiée, du 17 au 23 décembre, pour être complémentaire à celle de Viva For Life. Ainsi, par exemple, quand un concert de Viva For Life se terminera, nos animations musicales prendront le relais. L’an dernier, environ 80 000 visiteurs avaient apprécié le Village de Noël carolorégien : On espère encore faire mieux cette

année, et c’est pourquoi le caractère “Noël” du village a été amplifié. Nous avons essayé de tenir compte de certaines remarques qui avaient été formulées. On recherche une évolution qualitative. D’ailleurs, cette année, avec notre implantation, il aurait été impossible d’ajouter un chalet supplémentaire !

PROGRAMME DES ANIMATIONS > 25 Novembre • Inauguration 18h00 | D  iscours du Bourgmestre Paul Magnette et de Philippe Van Cauwenberghe, Echevin du commerce. 19h00 – 01h00 | Fête d’ouverture de la saison 2016 Dj set by Cédric (The Babel Orchestra) & Globul > 26 Novembre • Soirée Funky Winter Party 19h00-01h00 | Première édition “Funky Winter Party”. DJ set by Logeno, L Fêtes, DJ Kwak > 3 Décembre • Venue de Saint-Nicolas 13h00 – 16h00 | Distribution de bonbons par Saint-Nicolas dans le chalet central sur la mezzanine


CHARLEROI MAGAZINE / À LA UNE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.13

• LA CAROLORIDA Back to the 90’s – La course la plus folle de Charleroi Samedi 3/12 à partir de 18h30 – 1 KM enfants, 5 ou 10 KM. Cette année encore, la Carolorida s’annonce festive et folle ! Une course déguisée au départ du village de Noël suivie d’une soirée “Back to the 90’s”. Sortez vos joggings rétros, vos sweats fluos et vos badges Acid ! Une course au profit de “ Viva For Life “ Infos : serv.evenement@charleroi.be - 071/86.48.26 ou 27 – www.chronorace.be Inscription 7€ - Pré-inscription 5€ • Soirée Back to the 90’s 19h00 – 01h00 | Deuxième édition de la soirée Back to the 90’s! Sortez vos badges acid et vos tenues fluos pour une soirée complètement givrée! DJ set by Olivier Maghe & Vincent Cayeux > 10 Décembre • Noël des Mômes 11h00 – 17h00 | Passage du bus du “Noël des Mômes” avec un arrêt sur le Village de Noël. • Soirée Rockerill Winter Party 19h00 – 01h00 | C  ompuphonic nous fait l’honneur de revenir sur le Village de Noël pour la seconde fois et mixera aux cotés de nos DJ Carolos coup de coeur : Globul et The Babel Orchestra! DJ set by Globul, The Babel Orchestra & Compuphonic > 11 Décembre • Atelier “Bougies de Noël” 13h00 – 17h00 | Atelier pour enfant qui consiste à la création d’une bougie de Noël dans la mezzanine du chalet central. De 4 à 11 ans. Durée 20 min. Inscription obligatoire via elisa@50n05e.com (gratuit)

> 14 Décembre • Atelier “Ernest, le petit cerf” 13h00 – 17h00 | Atelier pour enfant qui consiste à la création d’un sujet de Noël à pendre au sapin. De 4 à 11 ans. Durée 20 min. Inscription obligatoire via elisa@50n05e.com (gratuit) > 17 Décembre • Viva For Life Lancement de la quatrième édition de Viva For Life. 00h00 – 2h00 | DJ set by House Guardian > 18 Décembre • Viva For Life > 19 Décembre • Viva For Life > 20 Décembre • Viva For Life > 21 Décembre • Atelier “Mon beau sapin” 13h00 – 17h00 | Atelier pour enfants qui consiste à peindre avec les mains un magnifique sapin pour créer une belle toile de Noël. De 4 à 11 ans. Durée 20 min. Inscription obligatoire via elisa@50n05e.com (gratuit) • Viva For Life > 22 Décembre • Viva For Life > 23 Décembre • Viva For Life Clôture et découverte du chèque Viva For Life. • Christmas Closing Party 22h00 à 02h00 | Clôture de cette édition 2016 du Village de Noël de la ville de Charleroi. DJ set by Globul et Highbloo

INFOS

www.charleroi-noel.be


P.14

CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

LES GRANDS TRAVAUX

NOS POMPIERS DISPOSENT D’UNE DES PLUS BELLES CASERNES D’EUROPE ! Fonctionnel, moderne, confortable et répondant aux exigences des hommes du feu du XXIe S. et de leurs missions, le nouvel arsenal est l’un des plus beaux d’Europe et, plus près de nous, figure parmi les plus beaux bâtiments de Wallonie. Parmi les préoccupations des concepteurs du projet, la fonctionnalité de l’ensemble, la séparation des différents flux auxquels une caserne de pompiers est soumise, l’accroissement de l’efficacité des équipements et le maintien de la condition physique des hommes du feu ont constitué des axes essentiels de travail. En outre, au rang des grandes innovations technologiques, la nouvelle caserne dispose dorénavant d’un dispatching gérant les appels avec le centre 100 et la transmission des interventions sur le territoire de la zone de secours Hainaut-Est.

Rappelons que celle-ci s’étend sur les territoires de 22 communes. Près de 600 pompiers professionnels et volontaires, répartis dans 5 services d’incendie et un poste avancé y assurent la protection de 450 000 habitants. Au niveau zonal, justement, la caserne carolorégienne centralisera les activités administratives, constituera un centre de formation, un atelier mécanique, rassemblera les services spécialisés et deviendra le lieu des Assemblées générales de la zone et le siège de l’Etat-Major. Le Bourgmestre en titre Paul Magnette retenu par d’autres obligations, c’est l’Echevine Déléguée, Françoise Daspremont qui a eu le plaisir, en son nom et au nom de la Ville de Charleroi d’inaugurer ce tout nouvel édifice : Après le milieu hospitalier avec Marie Curie, et la sécurité de sa population avec la Tour Jean Nouvel, c’est un nouvel élément d’envergure qui voit ici le jour. Le renouveau qui s’inscrit ici fait désormais la force de toute une région et participe à la transformation, l’embellissement et l’efficacité dans l’action de toute une Ville.

© Philippe SAMYN and PARTNERS, architectes et ingénieurs,avec RESERVOIR A. FLOW TRANSFER INTERNATIONAL, INGENIEURSBUREAU MEIJER et NEO & IDES

© PHOTO : SERVICE COMMUNICATION

Il aura fallu à peine deux ans entre le début du chantier et son inauguration ce 28 octobre, et pour une réalisation d’une telle envergure, on peut assurément parler de record : la nouvelle caserne des pompiers a été inaugurée sur le site des Hiercheuses à Marcinelle.


CHARLEROI MAGAZINE / TRAVAUX

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.15

QUAI 10 : À UNE SEMAINE DE L’OUVERTURE ! Cette fois, on y est, le chantier du Quai 10 est entré dans sa dernière ligne droite. Alors que nous bouclons ce numéro, le personnel y a pris ses quartiers et on installe les sièges dans les quatre salles que compte ce tout nouveau centre de l’image animée. Si son inauguration officielle se déroulera sous forme de week-end festif et familial les 21 et 22 janvier 2017, c’est dès le 30 novembre, un mercredi, jour des nouvelles sorties de films que le complexe cinématographique ouvrira ses portes au public. Quant au cinéma Le Parc, rue de Montigny, il sera maintenu et constituera, en quelque sorte, la cinquième salle du Quai 10, et la plus grande avec ses 227 places. Le type de programmation du Parc sera maintenu au Quai 10, explique Matthieu Bakolas, Directeur adjoint, mais disposer de plusieurs salles permettra cependant de diversifier davantage, car nous pourrons obtenir certains films qu’il nous était impossible d’avoir avec le seul Parc. De cette manière, on peut imaginer diffuser des films d’auteurs anglais et américains en version originale, mais pourquoi pas Star Wars ou James Bond eux aussi en V.O. ? On ne se privera pas non plus d’une bonne comédie française ou de films d’animation pour les plus jeunes. Nous sommes situés à deux pas du complexe commercial Rive Gauche et nous veillerons à privilégier, à côté des cinéphiles, un public plus familial !  Le bâtiment, lumineux, ouvert, séduit au premier coup d’oeil, antithèse de la “boîte noire“ souvent associée à l’image de la salle de cinéma, et hormis l’épaisseur de ses murs, on a aujourd’hui du mal à se souvenir qu’il fut autrefois le siège carolorégien de la Banque nationale. Grosse PME employant 22 équivalents temps plein, le Quai 10 espère ainsi attirer entre 100 000 et 120 000 spectateurs en 2017, un objectif raisonnable quand on sait que la seule salle du Parc aura totalisé en 2016 plus de 50 000 entrées. L’autre grand volet de ses activités se consacrera au “gaming” sous tous ses aspects et notamment par l’exploration culturelle et pédagogique des jeux vidéos. Le bâtiment comporte aussi une salle polyvalente destinée aux événements d’entreprises et une impressionnante brasserie qui devrait normalement être ouverte 7 jours sur 7 et... 365 jours par an. Ce bel espace a déjà accueilli certaines manifestations du 350e anniversaire de Charleroi et la remise des Mérites sportifs de la Ville. Afin de poursuivre certains aménagements et mettre en œuvre un programme culturel, artistique et social ambitieux, l’ASBL Le Parc - Quai 10 doit faire face à des investissements. Elle procède donc à l’émission d’obligations “Quai 10 – 2016/2025”. Ce produit financier a obtenu le label de finance solidaire – “Financité / Fairfin“.

Outre l’apport financier indispensable, l’idée véhicule un grand nombre de valeurs positives : permettre au citoyen d’investir son épargne dans un projet culturel d’envergure et ainsi participer activement au redéploiement de sa ville, mettre en œuvre un mécanisme solidaire et investir dans un projet citoyen. Chaque preneur, même avec une simple obligation de 75 euros, renforcera la dimension collective du projet ! En savoir plus sur cette offre ? Rendez-vous sur www.quai10.be

INFOS

Julie Magris 071/31.71.47 obligations@quai10.be


P.16

CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

L’ACTUALITÉ DANS VOTRE VILLE

> SPORT

QUAND UN STADE RENAÎT DE SES CENDRES... Le site avait été vandalisé en 2009; un incendie criminel avait ravagé les vestiaires et la buvette. Malgré toutes ces dégradations, les deux clubs d’athlétisme (le Crac et Gosselies) avaient continué à s’y entraîner et ce, même s’il ne restait presque plus rien de la piste et si elle ne correspondait plus aux normes de la fédération d’athlétisme. Depuis le 17 septembre, date de l’inauguration des installations totalement rénovées, cette image fait partie des (mauvais) souvenirs du stade Jonet.

Nous inaugurons les infrastructures du stade d’athlétisme de Charleroi, probablement aujourd’hui le plus beau et le mieux équipé de la région, grâce aux moyens octroyés par la Ville, avec le concours de la Wallonie via les subsides Infrasport, soulignait à cette occasion le Bourgmestre Paul Magnette. Une première intervention sur la piste avait été menée en 2010 mais le chantier de rénovation complète a été initié en 2015. La concrétisation de ce projet et la récente réouverture du stade Jonet étaient

donc, on le comprend, très attendues des sportifs de la région. Grâce aux importantes rénovations qui y ont été menées, Charleroi possède à nouveau une infrastructure d’athlétisme des plus qualitatives !, rappelait pour sa part l’Échevin des Sports, Philippe Van Cauwenberghe.

DÉCONSTRUCTION ET RECONSTRUCTION DE L’INFRASTRUCTURE Les travaux ont porté sur la démolition des anciens bâtiments qui avaient été vandalisés et incendiés et sur la construction d’un bâtiment dédié au sport, de 747 m². L’infrastructure comprend quatre vestiaires dont deux adaptés pour les personnes à mobilité réduite, deux vestiaires pour les arbitres dont un avec une infirmerie, un local chronomètre, deux bureaux administratifs, une cafétéria, une conciergerie, une réserve et un local technique. Les abords ont également été aménagés et des clôtures ont été posées afin de sécuriser le site. Ce bâtiment résolument moderne a été pensé de manière à favoriser les économies d’énergie. Au total, ce chantier représente un investissement de 1.808.922 € TVAC dont 976.920 € subsidiés par la Wallonie. Le chantier aura duré un an et demi, précisait encore l’Echevin des Travaux, Eric Goffart, lors de l’inauguration. Récemment, le Parc des Sports y a installé neuf appareils de fitness en plein air pour compléter le site et donner la possibilité aux athlètes de parfaire leur entraînement. On étudie également les possibilités d’ouvrir le stade à un public plus large que celui des clubs. Plusieurs autres dossiers de travaux dans des infrastructures sportives sont en cours de procédure. C’est notamment le cas pour le stade Yernaux; une mission d’étude pour sa rénovation a d’ailleurs été confiée, comme pour le stade Jonet, à IGRETEC.


CHARLEROI MAGAZINE / L’ACTU

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

> FORUM IMMOBILIER

LE NOUVEAU CHARLEROI DÉVOILÉ Toujours beaucoup de succès pour ce troisième Forum Immobilier Charleroi Sud-Hainaut. Architectes, promoteurs, décideurs politiques et spécialistes du développement urbain étaient nombreux lors de ces deux journées au Palais des Beaux-Arts. Le Forum a débuté par la présentation des projets et potentialités d’investissement dans la région. Fabrice Jacqmin, Directeur immobilier de la Sambrienne, a par exemple évoqué, côté logements sociaux, des projets de véritables quartiers en devenir... Nonante logements “Aux Parcs”, sur le site de l’ancien immeuble Apollo à Charleroi nord; à Marcinelle, quarante-cinq logements pour “Eixample XII”, inspiré d’une réalisation portuguaise, et cent dix-sept pour “Solaire”, proche de la Cité Parc. L’orateur est

également revenu sur l’éco-quartier des Closières, privilégiant le développement durable. Il a terminé par la présentation de l’ambitieux programme de rénovation du parc immobilier de la société de logement pour les années 2017 à 2024, représentant, au total, un investissement de 126 millions d’euros. Christian Laurent, Chef de Cabinet du Bourgmestre Paul Magnette a, quant à lui, évoqué fort logiquement le développement de la ville, à la fois comme cité et comme centre d’un bassin de vie de 600.000 habitants. La connexion devrait se faire via un paysage bleu, fluvial et aquatique, et un paysage vert comportant notamment la chaîne des terrils à la fois patrimoine naturel important et véritable poumon vert. Parmi les nom-

P.17

breux projets présentés, citons notamment le relais nautique et les éléments qui devraient densifier urbanistiquement les rives de la Sambre: Left side business park, des administrations sur le site de l’ancien centre de tri postal et River Towers. Ville Haute, le “gros morceau” à venir est sans aucun doute le projet Charleroi DC (District Créatif), avec son campus des arts, sciences et métiers, les trois palais (Expos, Beaux-Arts et nouveau palais des congrès) et la revitalisation de l’espace urbain. Sans oublier la Cité des Métiers, avec l’Université du Travail et les Aumôniers du Travail, mais aussi la rénovation du stade du Mambourg selon un budget public/privé. Le projet d’extension du palais de Justice est, lui aussi, en bonne voie. La Cité administrative devrait, elle, se développer sur le site de l’ancien Hôtel de Police. Enfin, il fut encore question du nouveau siège d’Igretec en voie de finalisation et, à la ville basse, du plus modeste mais audacieux projet de la Manufacture urbaine, dans un bâtiment qui abrita jadis la médiathèque, et du théâtre de l’Ancre qui devrait gagner matériellement sa véritable dimension.


P.18

CHARLEROI MAGAZINE / L’ACTU

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

> PROMOTION

> COMMERCE

A L’INTERNATIONAL...

NOTRE CDU SALUÉ AU NIVEAU EUROPÉEN

Charleroi fait parler d’elle ici, ailleurs et à l’étranger. Notre Ville se transforme, son nom rayonne et l’attention se porte sur elle. En témoigne le passage,à Charleroi, d’une vingtaine de journalistes en provenance de France, des Pays-bas, d’Angleterre, de Chine et de Flandre. Ils étaient invités ces 29 et 30 septembre par Wallonie-Bruxelles Tourisme, en

collaboration avec l’Office du Tourisme de Charleroi. Ce voyage de presse a permis aux journalistes de découvrir l’histoire de notre ville, qui, début septembre 2016, fêtait ses 350 ans, mais aussi ses nouveaux projets architecturaux ou ses hauts lieux de l’Art Contemporain et du Street Art, une ville en plein renouveau et en perpétuelle évolution...

Le 11 octobre dernier, se tenait au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles la soirée des “RegioStars awards”, dans le cadre de la “Semaine Européenne des Régions et des Villes”. Le CDU (Centre de Distribution Urbaine) de Charleroi y a été sélectionné comme finaliste parmi plus d’une centaine de réalisations européennes.

Nominé dans la catégorie, “CityStar”, aux côtés de la Vallée du Ruhr, des abattoirs de Cureghem et de deux projets polonais, le “Centre”, s’il ne l’a pas emporté, a été reconnu comme l’un des cinq projets les plus innovants en matière de développement urbain durable. Une belle reconnaissance pour la ville de Charleroi, fière d’avoir contribué à sa construction.


CHARLEROI MAGAZINE / L’ACTU

Philippe Van Cauwenberghe, Echevin des Affaires économiques et du Commerce a salué cette nomination : C’est un réel coup de pouce pour ce projet; cela nous montre que la Ville va de l’avant et que nous essayons, malgré le contexte actuel et les travaux compliqués, de s’améliorer et de proposer des solutions ou alternatives porteuses de sens.C’est une reconnaissance, finalement. Six mois après l’inauguration du CDU, les nouvelles de CityDépôt, en charge de la gestion et l’exploitation de l’infrastructure, sont encourageantes. Après un démarrage en douceur, quelque peu perturbé par des gros travaux sur le site par ORES, non liés au CDU, le volume est en croissance. Trois transporteurs s’appuient sur le CDU pour acheminer leurs livraisons à destination finale, ce qui correspond à 30-50 envois quotidiens. La fin des travaux à la ville basse et sur le R9, la mise en place des mesures du Plan communal de Mobilité et du plan de stationnement ainsi que la fixation d’horaires de livraison vont sans nul doute contribuer à la poursuite de cette croissance. L’arrivée en janvier prochain des partenaires de “Coursier wallon” (livraisons à vélo) facilitera également la mise en œuvre de solutions sur mesure pour les commerçants du centre ville. A noter que CityDépôt est par ailleurs à la recherche de partenaires locaux pour assurer la distribution en dehors des frontières du centre ville.

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.19

> SÉCURITÉ

LA RUE DU LABORATOIRE... DES ENFANTS ! Ouverte sur l’école Cobaux et l’athénée royal Vauban, entre le boulevard Audent et la rue de la Science, cette section de la rue du Laboratoire constituait autrefois un dangereux point noir lors des entrées et sorties des écoles. Circulation entravée, stationnement anarchique, au-delà des dangers provoqués, tout cela ne montrait pas le bon exemple aux nombreux écoliers. Aujourd’hui, cette image fait partie des souvenirs puisque le parvis des enfants, devenu piétonnier, leur est entièrement dédié, favorisant le vivre ensemble et la convivialité. Fermé à la circulation à la veille de la rentrée scolaire, cet espace est devenu le... laboratoire d’une expérience originale en termes de mobilité et de réappropriation de l’espace public. Comme le souligne le Bourgmestre Paul Magnette : Il s’agit de la toute première rue à Charleroi qui sera intégralement réservée au jeu, et dont la configuration a été imaginée avec le concours des enfants. Ce nouvel espace pourra contribuer à leur épanouissement tout en leur permettant de s’approprier l’espace public en toute sécurité. Ainsi débarrassé de la circulation automobile, l’espace devient donc un lieu

de rencontre et d’échange entre les deux écoles, leurs élèves, leurs enseignants mais aussi un lieu où les parents pourront vénir déposer et rechercher leurs enfants à pied ou éventuellement à vélo! Présentée à la presse dans une première configuration, l’ensemble a gagné son image actuelle, ludique et colorée grâce à une intervention réalisée dans le cadre d’Asphalte, la biennale d’art urbain. L’expérience est inédite, mais elle pourrait être déclinée ailleurs, à proximité ou dans des établissements scolaires. L’idée de projets “clés sur porte” d’embellissement du cadre de vie ayant une portée pédagogique serait en tout cas dans les projets des autorités communales, ainsi que le confirme l’Echevine de l’Instruction, Julie Patte.


P.20

CHARLEROI MAGAZINE / L’ACTU

> ENVIRONNEMENT

Afin de montrer l’exemple et d’être cohérent avec l’optique zéro déchet, la Ville avait mis à disposition ses gobelets réutilisables dans l’espace bar.

FRANC SUCCÈS POUR NATURE EN VILLE C’est au Centre de Loisirs de Marcinelle que Nature en ville a pris ses quartiers, du 22 au 24 septembre. Une organisation impeccable et un soleil radieux ont drainé de nombreux visiteurs. Enfants et adultes ont pu y (re) découvrir les bons gestes du quotidien pour préserver notre environnement. Cyprien Devilers, Echevin de l’Environnement, se réjouit du succès de l’événement : Grâce à “Nature en Ville”, nous avons sensibilisé à la protection de l’environnement et à la réduction des déchets plus de 3.000 citoyens! En collaboration avec l’Intercommunale de Collecte et de valorisation des déchets ménagers (ICDI), nous avons dédié deux journées de sensibilisation aux enfants et une au grand public. Les jeunes se sont montrés particulièrement réceptifs aux activités et aux messages de prévention.

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

Françoise Daspremont, Présidente de l’ICDI, est également très satisfaite de cette dernière édition : Je me réjouis du résultat ultra positif de ces journées de sensibilisation au respect de la nature. Je salue les différents partenaires qui ont pris part à cette réussite. L’apprentissage aux “bons” gestes de prévention et la volonté sans cesse répétée de ré-inventer les déchets iront de pair avec la protection de notre environnement. Pour Julie Patte, Echevine de l’Enseignement, l’apprentissage aux bons réflexes en matière de propreté et d’environnement est réalisé tout au long de l’année scolaire. Mais des journées telles que Nature en Ville permettent aux élèves de voir, sentir et toucher. Ce sont ces apprentissages qui laissent les traces les plus durables. Et l’expertise des professionnels et associations qui les accueillent est un précieux complément

d’information. Nature en Ville est en effet l’une des animations extérieures qui recueille un énorme succès dans les écoles communales.

UTILISATION DE PRODUITS RECYCLÉS ET MARCHÉ DU TERROIR Lors des journées scolaires, les élèves ont participé à des ateliers et des animations de sensibilisation à la nature. Ils ont ainsi, par exemple, fabriqué des nichoirs, des répulsifs pour insectes naturels et des objets variés (plumiers, gommes, etc.) à partir de matériaux recyclés. La journée familiale du samedi a ciblé un public plus large. Outre une série d’activités pour apprendre à réduire nos déchets ou mieux trier, le programme proposait pour les plus petits des balades à dos d’âne et des animations ludiques. Les parents ont pu apprécier les dégustations et l’artisanat du village du terroir. Avec Nature en Ville, plus de 3.000 enfants et adultes ont mesuré l’importance de protéger notre environnement. Ils ont appris, en s’amusant, comment poser les bons gestes en la matière. Gageons que ces bons gestes porteront leurs fruits à l’avenir.


CHARLEROI MAGAZINE / L’ACTU

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.21

UN ÉDIFICE EMBLÉMATIQUE MIEUX PROTÉGÉ

accru et davantage de télésurveillance. Au total, quatrorze caméras intérieures et deux caméras extérieures viendront renforcer les aménagements liés à la gestion des visiteurs et du personnel. Des portes en verre et un système de badges permettront de contrôler les entrées avec l’installation de trente nouveaux lecteurs de badges.

> SANTÉ

DÉCOUVERTE, PLAISIR, SANTÉ Le samedi 09 octobre, le hall omnisport de Marcinelle et ses abords étaient animés par les activités de la première Journée de la Santé et du Bien-être dédiée aux familles. Petits et grands ont découvert toute une série de réflexes santé en s’amusant. Balade sur les terrils, jeux en extérieur, démos, ateliers...  Nous avons atteint notre objectif : faire découvrir aux familles carolos différents aspects de la santé de façon ludique. Avec le concours de nos précieux partenaires, nous avons proposé un formidable et riche programme, souligne l’Echevin de la Santé Mohamed Fekrioui, à l’initiative de cette première Journée de la Santé et du Bien-être organisée par la Ville de Charleroi et son service Santé. Cette première Journée de la santé a pris de véritables allures de fête familiale. L’événement est appelé à être répété un an sur deux.

> SÉCURITÉ

Un ouvrage lui a été consacré et une attention toute particulière lui a été portée lors de la célébration des 350 ans de Charleroi. Notre Hôtel de Ville qui a été inauguré le 18 octobre 1936 est un vaste bâtiment de 3.600 m², oeuvre de l’architecte Joseph André (comme le Palais des Expositions ouvert en 1954 et le Palais des Beaux-Arts en 1957). Il deviendra par la suite l’un des rares hôtels de ville de Wallonie à être classé comme patrimoine exceptionnel pour son intérieur de style Art déco. Cadeau d’anniversaire pour les 80 ans de cet édifice emblématique de la démocratie communale, le Collège communal, sur proposition de l’Echevin des Travaux Eric Goffart, a décidé d’attribuer un important marché de travaux relatif à la mise en conformité du bâtiment. Celuici, dont le montant s’élève à 1.933.273€, comporte une série d’interventions dont le compartimentage des espaces intérieurs et le placement d’une centaine de portes et cloisons coupe-feu dans le respect des normes de sécurité incendie. Outre les dispositifs de détection et d’extinction incendie, de désenfumage, de placement de pictogrammes et d’un éclairage de secours, sont également prévus un contrôle d’accès

L’entrée du bâtiment, du côté de la place du Manège, sera également revue pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, précise l’Echevin des Travaux. Le chantier devrait durer 240 jours ouvrables, soit environ un an. L’ensemble de ces interventions a fait l’objet d’une concertation étroite avec les services du Patrimoine de la Région wallonne.


P.22

CHARLEROI MAGAZINE / L’ACTU

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

> SPORTS

> SOCIAL

MÉRITE SPORTIF : AU QUAI 10 POUR 10 PRIX !

DES “KOTS TREMPLIN” POUR PRENDRE SON ÉLAN DANS LA VIE !

C’est dans la nouvelle brasserie du Quai 10 que s’est déroulée la traditionnelle remise des Mérites sportifs de la Ville de Charleroi...

Prix espoir : Maëlys Dahy, de la Villette Charleroi;

L’Echevin des Sports Philippe Van Cauwenberghe avait tenu à placer la soirée sous le signe du sport, évidemment, mais aussi des 350 ans de Charleroi en y invitant quelques champions d’hier qui se virent attribuer un trophée spécial “350 ans de la ville”. Il en fut ainsi pour Jean-Michel Saive, Alex Polizzi, Walter Dalgal, Sacha Massot, Erik Cleymans et Christian Vavadio.

Coup de coeur au sportif aîné : La pétanque marcinelloise avec l’équipe vétéran femme, Marie-France Harboux et Viviane Delpire;

LE PALMARÈS 2016 Prix de l’école de sport : Racing de Charleroi; Prix du sport adapté : Kylian Lusiau de l’Hélios Aqua team;

Mérite sportif amateur : Charleroi Hélios Aqua team en water-polo;

Prix de la Ville de Charleroi : Ismael Debjani (athlétisme);

Les “kots tremplin” récemment inaugurés à Monceau/Sambre constituent une initiative transversale conçue pour aider les jeunes âgés de 18 à 25 ans en situation de précarité à construire un projet de vie solide, en leur donnant tous les outils nécessaires à leur propre autonomie.

Prix de la presse : le Gymnos de Charleroi (gymnastique); Prix du public : le BC Ransart (basket); Mérite sportif professionnel : les Dauphines de Charleroi; Coup de coeur de l’Echevin des Sports : l’équipe féminine des Black Star (rugby).

Le passage de l’adolescence à l’âge adulte constitue souvent, pour les jeunes, une étape délicate. C’est suite à ce constat que le projet des “kots tremplin” a été développé au sein du bâtiment rénové des anciennes fonderies Thiébaut à Monceau-sur-sambre. Quatre opérateurs ont conjugué leurs efforts pour concrétiser cette initiative: la Ville de Charleroi, propriétaire de la fonderie rénovée en kots, l’asbl Relogeas, l’opérateur social agréé, le CPAS qui assure le lien entre des


CHARLEROI MAGAZINE / L’ACTU

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.23

jeunes précarisés et le projet en question, et la Maison de l’Adolescent (MADO), structure de l’Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi qui aide pour sa part, en tant que plate-forme polyvalente, les jeunes à surmonter les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. Ces “kots tremplin” permettent à un jeune d’accéder à un logement à un prix démocratique et d’y bénéficier d’un encadrement pédagogique. Aujourd’hui, tous les kots sont occupés; dix jeunes sont en train d’y construire leur avenir. L’idée de départ était d’aménager ce bâtiment remarquablement rénové en onze logements de 50 m² ainsi qu’en un centre d’hébergement de vingt chambres. Les logements sont bien présents dans une partie du bâtiment; mais l’autre partie est finalement devenue une zone de service accueillant les kots à projet avec cuisine collective au rez-de-chaussée, les bureaux du service Accueil Temps Libre (ATL), une ludothèque professionnelle et des chambres au dernier étage. Dans l’optique des kots tremplin, quelques aménagements supplémentaires ont été effectués grâce à un subside de la Fondation Roi Baudouin: il s’agit notamment de la création d’une entrée indépendante et l’installation d’un bureau pour l’encadrement pédagogique. L’inauguration officielle s’est déroulée en présence des Ministres de l’Aide à la Jeunesse, Rachid Madrane, et du Logement, Paul Furlan. L’Echevine Déléguée, Françoise Daspremont, présente aux côtés de plusieurs de ses collègues échevins et conseillers communaux a pour sa part profité de l’occasion pour annoncer la reconduction pour un an supplémentaire de la convention qui lie la Ville à l’absl Relogeas, ce qui permettra d’assurer la poursuite de ce beau projet.

> COMMERCE

RIVE GAUCHE : CE SERA LE 9 MARS ! On l’attendait depuis longtemps, voilà qui satisfera les accros du shopping et les curieux et devrait probablement soulager riverains et commerçants de la zone, dont la patience a été longuement mise à l’épreuve pendant les travaux... C’est donc le 9 mars que le centre commercial Rive Gauche ouvrira ses portes! La nouvelle a été officiellement annoncée lors du Forum immobilier Charleroi SudHainaut qui se tenait les 20 et 21 octobre au Palais des Beaux-Arts. Alors que la réservation des cellules au sein de ce nouveau géant commercial semblait avoir démarré assez progressivement, 90 % des 88 emplacements prévus étaient d’ores et déjà assurés d’occupation au moment de cette annonce. Côté boutiques, les noms suivants ont déjà été dévoilés : Primark, Zara, Bershka, Pull & Bear, H&M, JBC, Delhaize, C&A, Kiabi, Take Off, Camaïeu, Planet Parfum, Proximus, Veritas, JD, Pronti, Zig Zag, Springfield, Paul, Leonidas, Guapa, Pearle, Di, Club, Voo, Base, Maniet Luxus, La Perla, Indigo, Flying Tiger, River Woods, Hunkemoller, Lola Liza, Neuhaus, Jules, Rituals, Swarovski, Franck Provost, Mano, Orange, 1001 Pattes, Olivier Dachkin, Alter Smoke, Okaïdi, Randstad ou

encore Grand Optical. Mais on y trouvera également brasseries, restaurants et services divers. Alors que le Salon de l’Emploi se tenait simultanément à Charleroi Expo, l’annonce de l’ouverture, se doublait de celle de la création de près de 800 postes sur le site global de Rive Gauche. Rappelons par ailleurs qu’un hôtel de 128 chambres sera ouvert sur le site, et que 900 places de parking sont prévues pour accueillir une large clientèle. L’inauguration de Rive gauche se veut festive - fallait-il le préciser ? - . On en prendra donc la mesure dans quelques mois! En attendant, les travaux battent leur plein et les équipes se succèdent et se multiplient dans cette dernière ligne droite...


P.24

CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

LA VILLE À VOTRE SERVICE

> EGALITÉ DES CHANCES

DEUX ANNIVERSAIRES AU SERVICE DU VIVRE ENSEMBLE ! C’est en 1991, voici 25 ans, qu’un Echevinat de la personne handicapée est créé à Charleroi. Il s’agit alors d’une première en Wallonie et l’Echevine Aimée Biernaux prend en charge cette nouvelle compétence. Parmi ses premières préoccupations, la réinsertion socio-professionnelle des personnes handicapées et le développement d’une structure spécialisée dans l’accueil des enfants handicapés. En 2001, la manière de s’intéresser à des publics particuliers évolue, une nouvelle approche se base sur la lutte contre les discriminations. Un service communal pour l’égalité des chances est mis en place à Charleroi, englobant l’ancien service de la personne

handicapée et prenant en compte de nouvelles approches et thématiques. Celui-ci se préoccupe des discriminations liées au handicap, au genre ou aux différences culturelles. En 15 ans, ce service a multiplié et diversifié ses actions, allant de l’interprétariat social aux permanences du Handicontact, en passant par les demandes d’emplacements de parking pour les personnes handicapées aux actions de sensibilisation destinées au grand public. Son action est quotidienne et s’inscrit en première ligne. Le service Égalité des Chances s’intéresse aujourd’hui particulièrement aux discriminations croisées, c’est-à-dire la manière dont deux discriminations peuvent affecter une même personne, comme par exemple le genre et l’immigration, femme et handicap, etc. Différentes initiatives et diffusions de pratiques vont à la rencontre de ces problématiques sensibles et complexes.

En approuvant la charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, la Ville de Charleroi a ouvert la voie à une politique intégrée de la notion de genre. Une analyse spécifique du budget communal sera ainsi réalisée en fonction de celle-ci. Le Conseil Consultatif Égalité Femmes-Hommes sera ensuite sollicité pour remettre un avis sur les conclusions. Un nouveau Conseil consultatif regroupant les représentants des cultes vient lui aussi d’être mis en place. D’autres chantiers sont en cours, Charleroi a ainsi été invitée par l’ULB à s’associer au projet Divercity, afin de combattre les discriminations dont sont victimes les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). Charleroi s’inscrit dans la démarche de lutte contre les discriminations dont sont victimes les personnes LGBT, explique Mohamed Fekrioui, Echevin de l’Egalité des Chances. Outre Charleroi, cinq autres villes européennes - Espagne, Grande-Bretagne, Grèce et Pologne - participent au projet qui entend faire un diagnostic sur les dimensions multiples de l’homophobie et de la transphobie dans les petites et moyennes villes d’Europe. A son terme, cette étude permettra de partager les bonnes pratiques et de promouvoir les mesures innovantes pour prévenir et combattre efficacement l’homophobie. Alors que notre société se veut égalitaire, démocrate, les discriminations y sont encore présentes, nombreuses, insidieuses. En vingt-cinq ans, l’Echevinat de la Personne handicapée et en quinze ans, le service Égalité des Chances ont multiplié et fait évoluer leurs actions afin de mieux lutter contre celles-ci, obtenant des victoires avant de relever de nouveaux défis. Et leurs missions se poursuivent...


CHARLEROI MAGAZINE / À VOTRE SERVICE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.25

INFOS

071/86.70.03 www.charleroi-ville-sante.be

> ENVIRONNEMENT

20.000 GOBELETS RÉUTILISABLES Vous organisez un événement ouvert au public et vous souhaitez contribuer à la protection de l’environnement? Utilisez des gobelets réutilisables. La Ville de Charleroi et l’ICDI vous les prêtent gratuitement. C’est à l’initiative de Cyprien Devilers, Echevin de l’Environnement et de la Propreté, que le projet a vu le jour dans la métropole wallonne. Avec ma collègue Julie Patte et l’ensemble du Collège, nous soutenons l’événementiel à Charleroi, explique l’Echevin. Les activités se multiplient et cadrent parfaitement avec le tempérament festif des Carolos. Mais nous devons encourager un événementiel respectueux de l’environnement. La Ville a donc fait estampiller de son logo 20.000 gobelets réutilisables. COMMENT ÇA MARCHE ? La Ville délègue la gestion des actions locales de prévention en matière de déchets à l’ICDI. C’est donc en collaboration étroite avec l’ICDI qu’est organisée la mise à disposition des gobelets réutilisables. Pour ce faire, les deux organisations publiques travaillent avec Ecocup, entreprise professionnelle de la gestion des bars sur des festivals comme Tomorrow Land ou les Francofolies. A la demande de l’organisateur d’un événement public, Ecocup gère la livraison, la location et le nettoyage des gobelets. L’utilisation de gobelets réutilisables diminue les coûts de nettoyage des sites publics utilisés à des fins festives et sont plus respectueux de l’environnement. Mais en plus, ils sont recyclables. Même cassés, ils ne valsent pas à la poubelle et connaissent une deuxième vie. Alors, convaincus? Contactez l’ICDI. INFOS

info@icdi.be

> SPORTS

DES CHÈQUES POUR LES JEUNES... ET LES MOINS JEUNES!

capacités. En marge de son impact positif sur la santé, c’est aussi un vecteur d’intégration dans la société grâce aux valeurs qu’il véhicule et grâce aux relations humaines qu’il permet de nouer.

Toujours soucieux de promouvoir le sport pour tous, l’Echevinat des Sports de Philippe Van Cauwenberghe avait relancé, il y a deux ans déjà, les “Chèques Sports” pour les jeunes de 4 à 18 ans. La Ville octroie aux bénéficiaires une réduction de 50 euros sur toute affiliation à un club sportif participant, valable sur un abonnement de saison ou sur un stage. Les aînés peuvent à présent en bénéficier eux aussi..

LES CONDITIONS D’ACCÈS Pour les jeunes : - Être âgé de 4 à 18 ans; - Être domicilié sur le territoire de Charleroi; - Être issu d’un ménage qui ne bénéficie d’aucune aide du CPAS;  - Entrer dans les conditions de revenus précisées par le règlement chèques sports. 

L’action est renouvelée pour l’année 20162017, non seulement pour les jeunes mais aussi, et c’est une première en Wallonie, pour les aînés.

Pour les aînés : - Être domicilié sur le territoire de Charleroi; - Être issu d’un ménage qui ne bénéficie d’aucune aide du CPAS;  - Avoir le statut de pensionné et le prouver par la fourniture d’un document officiel de l’organisme de pension; - Entrer dans les conditions de revenus précisées par le règlement chèques sports.

Le sport chez les Seniors a bien évidemment sa place à Charleroi. Certaines disciplines telles que le yoga, la marche nordique, la gymnastique, l’aquagym, le Tai Chi Chuan, le vélo, le self-défense, etc. sont de plus en plus prisées par nos aînés. Certaines études démontrent également les bienfaits du sport pour les personnes plus âgées puisqu’il permet de prévenir les chutes et de diminuer les risques de perte d’autonomie. Pratiqué en douceur, la pratique du sport a des vertus thérapeutiques et bénéfiques. Il convient juste de bien choisir l’activité en fonction de l’état de santé et des

Les “Chèques sports” sont également valables pour les stages.

INFOS

Formulaires à télécharger sur http://www.charleroi.be  ou à demander au service des sports 071/86.22.22 (de 9h à 11h).


P.26

CHARLEROI MAGAZINE / À VOTRE SERVICE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

> CITOYENNETÉ

horaires étaient disparates, aujourd’hui ils sont partout les mêmes. Seul Charleroi proposait une permanence le soir, dorénavant c’est le cas partout le mardi jusqu’à 18 h 30. Et cela sans toucher à la permanence du samedi matin à Marcinelle.

Si ces améliorations sont aujourd’hui mesurables, elles préfigurent d’autres changements, avec toujours, pour priorité, un meilleur service à la population : J’ai obtenu que le marché pour les guichets électroniques passe au Conseil communal de septembre, poursuit l’Echevine. Le marché comporte trois modules. Le module “naissances” permettra aux maternités de transmettre les avis de naissance en ligne (environ 5000 par an pour les trois maternités carolorégiennes) ; le module “guichet électronique” permettra au citoyen de commander, payer en ligne et imprimer chez lui de nombreux types de documents d’Etat Civil ; quant au module “caisse”, il impactera automatiquement le paiement de tel ou tel acte par le citoyen dans la comptabilité communale. Parallèlement à ces améliorations, les Maisons citoyennes seront réaménagées, afin d’offrir aux citoyens et au personnel un nouveau confort, l’objectif étant également d’harmoniser les espaces des 5 Maisons citoyennes. Pour celle de Gosselies, ces aménagements sont tributaires de l’avancement des travaux y effectués.

NOUVEAUX HORAIRES, NOUVELLES MESURES... LES MAISONS CITOYENNES SE RÉORGANISENT POUR VOUS ! Dans la logique de sa réorganisation en 5 districts, Charleroi dispose aujourd’hui de 5 Maisons citoyennes : l’Hôtel de Ville de Charleroi et les Maisons citoyennes de Gilly, Gosselies, Marchienne-au-Pont et Marcinelle. Un regroupement qui, au niveau du service à la population, n’a pas été de tout repos. Aussi, l’amélioration de ce service est la première tâche à laquelle s’est attelée, dès sa désignation, Anne-Marie Boeckaert, Echevine de l’Etat-civil, de la Population et du Tourisme. Mon premier objectif était de limiter les files d’attente, mais au-delà, en étudiant le problème et en rencontrant le personnel des Maisons citoyennes, il est apparu que beaucoup d’autres choses pouvaient être améliorées. Les

Côté public, la diminution des files a été permise, entre autres, par l’instauration de guichets express : Les citoyens devaient suivre la même file d’attente quand ils venaient demander ou établir un document et quand ils venaient le rechercher. Or, reprendre un document est en moyenne dix fois plus rapide, d’où la solution du guichet express. Autre inconvénient aujourd’hui résolu, une personne prenait un ticket mais, une fois au guichet, effectuait des démarches pour plusieurs personnes. Aujourd’hui, la règle est : une démarche par personne et par ticket. Et ça fonctionne ! Les files d’attente se sont résorbées dans les Maisons citoyennes. De plus, souligne l’Echevine, ces mesures n’ont rien coûté. Elles ont été élaborées avec le personnel qui s’est montré volontaire pour leur mise en oeuvre. Les équipes ont été renforcées par plusieurs équivalents temps plein et en mobilité interne.

A mon sens, conclut Anne-Marie Boeckaert, s’il n’y avait plus de files du tout dans les Maisons citoyennes, ce serait mauvais signe, le symptôme d’une ville morte. Mais devoir s’y rendre pour effectuer une démarche ou obtenir un acte ou un document doit rester agréable et s’effectuer dans un délai raisonnable. Et c’est à cela que nous travaillons quotidiennement !  Rappelons que chaque ménage carolorégien a reçu dans sa boîte aux lettres, sous enveloppe distincte, un dépliant explicatif des nouveaux horaires et services offerts par les Maisons citoyennes. Celui-ci contient des informations pratiques. Si vous ne l’avez pas reçu ou si vous l’avez égaré, ce document est disponible dans les 5 Maisons citoyennes ou sur simple demande au 071/86 66 41 ou à l’adresse mail : anne-marie.boeckaert@charleroi.be


CHARLEROI MAGAZINE / À VOTRE SERVICE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.27

l’administration et les mandataires politiques. Ces conseillers sont sélectionnés par tirage au sort parmi six catégories de citoyens: les habitants, les membres des comités de quartier, les commerçants, les professions libérales, les écoles, les centres culturels et les associations.

ou en essayant d’attraper un objet tombé par terre, au sortir du lit, au lever du fauteuil, lors d’un déplacement d’une pièce à l’autre… Le système télévigilance peut, dans ce cas, être très utile.

> ECOLOGIE URBAINE & PROPRETÉ

SEPT NOUVEAUX CAMIONS La Propreté et l’Ecologie Urbaine ont réceptionné sept camions équipés de bennes basculantes. Ces véhicules flambant neufs viennent rajeunir l’équipement des agents de terrain. Ces nouveaux véhicules étaient nécessaires pour remplacer le charroi vieillissant et améliorer les conditions de travail des agents. Résistants et maniables, ces petits camions pourront sillonner les rues les plus étroites pour l’enlèvement de dépôts clandestins, par exemple. Ils faciliteront aussi le transport des tondeuses et débroussailleuses destinées à l’entretien des espaces verts. L’Echevin de la Propreté et de l’Ecologie urbaine, Cyprien Devilers, se réjouit : ce nouveau matériel contribuera à améliorer la qualité du service rendu à la population carolo.

> DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

Un nouveau Conseil de Participation va être installé dans le district sud (Mont-sur-Marchienne, Marcinelle, Couillet) en janvier 2017, puis dans le district ouest (Marchienne-au-Pont, Monceau-sur-Sambre, Roux, Goutroux) aux environs du mois de septembre 2017. Un appel à candidature est donc lancé pour mettre en place les nouveaux conseils de participation mais aussi pour renforcer les effectifs des trois conseils qui existent déjà (centre, est, nord). Intéressé? N’hésitez pas à postuler...

APPEL À CANDIDATURE Vous habitez, travaillez ou étudiez dans l’entité de Charleroi? Vous êtes prêt à vous investir dans une dynamique participative? Vous souhaitez contribuer à l’élaboration de projets favorisant le “mieux vivre” ensemble et/ou devenir un vecteur de cohésion sociale dans votre ville? Vous pensez que la participation citoyenne peut contribuer à renforcer nos valeurs démocratiques? Alors ceci vous intéresse... Les conseils de participation ont été mis en place à l’initiative du Bourgmestre et de l’Échevin de la Participation depuis 2013. Objectif: associer les citoyens aux réflexions d’intérêt général liées au développement positif de leur territoire. Les conseillers sont invités à émettre des propositions et à élaborer des micro-projets utiles à la collectivité, en partenariat avec

INFOS

Cellule Cohésion sociale et Participation 071/86.88.13 - sophie.allard@charleroi.be 071/86.88.22 - jennifer.hiernaux@charleroi.be 071/86.88.27 - clara.trasente@charleroi.be

> SENIORS

L’ACCÈS À LA TÉLÉVIGILANCE FACILITÉ On peut atteindre un âge avancé et continuer à vivre chez soi. La chute est l’un des accidents domestiques le plus souvent rencontrés par les personnes âgées. Cela peut arriver lors d’activités banales, en se levant d’une chaise

Le service télévilgilance fonctionne 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Il assure la communication à l’intérieur du logement et permet une intervention rapide et efficace en cas d’appel à l’aide. Grâce à ce système, certaines personnes plus âgées peuvent continuer à vivre chez elles en toute sécurité. L’échevinat des aînés de Serge Beghin propose, dans les limites des crédits budgétaires approuvés par la Ville de Charleroi, une prime unique à l’installation d’un système de télévigilance pour les aînés. Par ce système de télévigilance, il faut entendre soit un appareil sous forme de pendentif ou bracelet qui, par simple pression, met la personne en difficulté en contact avec une centrale d’écoute; soit l’appareil extérieur GSM doublé d’un GPS qui permet aux utilisateurs d’être en contact avec la centrale d’urgence en n’importe quel lieu. La prime octroyée s’élève à 40€ par personne; elle ne sera accordée qu’une seule fois et pour un seul appareil aux personnes âgées d’au moins 60 ans et résidant à Charleroi. Celle-ci sera liquidée après présentation d’une copie du contrat d’installation délivré par l’Institution qui exécute le placement de l’appareil.

INFOS

Service des Aînés 071/865607


P.28

CHARLEROI MAGAZINE / À VOTRE SERVICE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

> ACCES : entrées plus larges, guichets à basse hauteur (entrée/info, bars, horeca...). Signalez les différentes zones de votre événement (logos). Pour les spectacles/événements ‘debout’, prévoir un emplacement spécifique pour “protéger” les PMR et leur permettre de participer dans les meilleures conditions

> PROMOTION/COMMUNICATION : signalez l’accessibilité de votre événement, c’est un atout et n’oubliez pas d’informer ce public spécifique. Si possible, prévoyez un prix réduit pour l’accompagnant de la personne PMR.

> ACCESSIBILITÉ

RENDRE UN ÉVÉNEMENT RÉELLEMENT OUVERT À TOUS ? CE N’EST PAS TRÈS COMPLIQUÉ! En Belgique, environ 15 % de la population vit avec une déficience et 33 % des citoyens sont concernés de près ou de loin par le handicap, remarque Mohamed Fekrioui, Echevin de la Personne Handicapée. Améliorer, en termes de mobilité, l’accès de ce public aux événements permet par la même occasion de faciliter celui des personnes âgées mais aussi des jeunes mamans.

> COMMODITES : des WC adaptés aux PMR sont disponibles auprès des sociétés de location

Quelques conseils pour accueillir les personnes à mobilité réduite (PMR) ou les familles avec poussette dans de bonnes conditions :

> SECURITE : intégrez le public PMR dans votre plan de sécurité/d’évacuation et informez les forces de l’ordre de ces dispositions spécifiques

> PARKING : accessibles aux PMR et proches de l’entrée, adaptés selon les normes en vigueur et signaler leur présence via panneau ou logo “Personne handicapée”

> EVENEMENT CULTUREL : traduction en langue des signes, boucle magnétique, audiodescription... Des systèmes existent pour rendre les spectacles accessibles à tous!

> URBANISME

ENQUÊTES PUBLIQUES Le Collège communal porte à la connaissance du public qu’il a l’intention de proposer au Conseil communal...

SECTION DE RANSART La modification de la voirie sise rue Ferrer, d’une superficie approximative de 16,84 m2, à la demande d’un riverain, en vertu du décret de la Région wallonne du 06.02.2014 relatif à la voirie communale. Le dossier, accompagné des plans, sera déposé pendant 30 jours, du 21.11.2016

au 20.12.2016, au service Voirie (Hôtel de Ville annexe de Ransart); il sera consultable du lundi au vendredi, le matin de 8h30 à 11h30 et l’après-midi de 13h à 15h30 ou sur rendez-vous auprès de Monsieur SALLUS JeanPaul 071/86.93.07 ou au 0492/58.41.30. Les personnes qui auraient des observations à faire valoir pourront les présenter par écrit, dans cette intervalle, ou les formuler verbalement lors de la clôture de l’enquête qui aura lieu à l’endroit sus-indiqué, le 20.12.2016, à 11 heures. SECTION DE MONTIGNIES-SUR-SAMBRE La modification du sentier vicinal n°120 (suppression d’un tronçon; déplacement d’un tronçon), à la demande d’un riverain, en vertu du décret de la Région wallonne du

Vous organisez un événement que vous souhaitez rendre accessible à tous? Un flyer informatif est disponible auprès de la Cellule événement. Le Conseil Consultatif de la personne handicapée et le Handicontact sont également à votre disposition. INFOS

13, avenue de la Crèche 6061 Montigniessur-Sambre - 071/86.70.70 handicontact@charleroi.be

06.02.2014 relatif à la voirie communale, à savoir : Le dossier, accompagné des plans, sera déposé pendant 30 jours, à dater du 21.11.2016 au 20.12.2016, au service Voirie (Hôtel de Ville annexe de Ransart); il sera consultable du lundi au vendredi, le matin de 8h30 à 11h30 et l’après-midi de 13h à 15h30 ou sur rendez-vous auprès de Monsieur SALLUS Jean-Paul 071/86.93.07 ou au 0492/58.41.30. Les personnes qui auraient des observations à faire valoir pourront les présenter par écrit, dans cette intervalle, ou les formuler verbalement lors de la clôture de l’enquête qui aura lieu à l’endroit sus-indiqué, le 20.12.2016 à 11 heures.


CHARLEROI MAGAZINE

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

P.29

TRIBUNE POLITIQUE

ECOLO ALLO POLICE ! La majorité PS-CDH-MR a décidé de fermer le nouvel Hôtel de Police, la nuit (entre 21 heures et 6 heures du matin) du dimanche au jeudi, car sa sécurisation demande un effectif trop important de 7 Policiers : deux agents pour gérer l’accueil et cinq policiers pour les sécuriser suite aux mesures de sécurité qui ont été renforcées. La tour est désormais encerclée de barrières. Celles-ci obligent le visiteur à un parcours qui conduit à un contrôle avant toute entrée dans les lieux : obligation de vider ses poches et fouille au corps sont entrées dans les habitudes, sans que cela semble susciter d’objection de la part de ceux qui viennent rechercher des documents ou déposer plainte. La fermeture d’un Commissariat principal la nuit est une première en Belgique pour une Ville de l’importance de Charleroi.  Les Commissariats de Liège, Mons, Namur, Arlon, Tournai, Huy, Wavre, Soignies, La Louvière sont toujours accessibles 7 jours sur 7 et 24h sur 24. En fermant son commissariat certaines nuits de la semaine, Charleroi prend le risque de couper les liens forts qui existent entre notre zone de police et le citoyen carolo. La Police est un service public de première ligne et comme les services d’urgence dans les hôpitaux, il devrait rester accessible 24h sur 24 et traiter toutes les demandes légitimes ou pas car il est primordial que le citoyen puisse trouver quelqu’un représentant l’autorité qui simplement l’écoute, le rassure et l’aiguille à toute heure vers un service compétent.

PTB Parking payant ? Non merci ! Comme beaucoup de carolos, nous avons appris au début du mois de septembre que le parking de tout l’intraring de Charleroi deviendrait payant au premier janvier 2017. Il est vrai que la situation du trafic à Charleroi est compliquée mais selon le PTB, instaurer un parking payant dans l’entièreté du centre-ville n’est pas la solution. Le PTB s’oppose à cette décision car elle est injuste, antisociale et inefficace. Cette décision est injuste parce que, les tranches horaires payantes étant de 9 à 17h, elle touche les travailleurs qui sont obligés de se rendre dans le centre-ville pour leur emploi (professeurs, commerçants...). Elle est antisociale parce qu’une fois de plus on demande aux habitants de mettre la main au porte-monnaie. Et enfin cette mesure est inefficace parce que sans réel plan de développement du réseau des transports en commun, cela n’empêchera pas les gens d’utiliser leur voiture ! Pourtant d’autres alternatives sont possibles pour améliorer la mobilité dans le centre-ville tout en ne touchant pas au porte-feuille des carolos. De nombreuses villes en France, en Belgique et dans d’autres pays se sont engagées dans cette direction et nous pouvons nous en inspirer. Le PTB propose d’améliorer la mobilité douce et des transports en commun

en augmentant le réseau, la fréquence et en diminuant les tarifs. Nous proposons également d’installer des parkings de délestage gratuits et sécurisés aux abords du métro et des gares. Pour s’opposer à cette décision, le PTB a lancé une pétition il y a un mois, pétition qui a obtenu un très bon accueil auprès des habitants et des commerçants du centre-ville. Nous serons sur le marché de Charleroi le dimanche 20 novembre pour rencontrer les carolos et nous invitons celles et ceux qui voudraient en discuter, signer cette pétition ou la diffuser autour d’eux à nous y rejoindre.

PS Cette fois, c’est officiel, Rive gauche ouvrira ses portes le 9 mars 2017 pour le plus grand plaisir des adeptes du shopping ! La dernière édition du forum de l’immobilier a levé le voile sur la date de l’événement les 21 et 22 octobre dernier. Avec le centre commercial, ce ne sont pas moins de 800 emplois qui seront tout prochainement créés en centre-ville, une excellente nouvelle, cela va sans dire, pour Charleroi. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la signature de la première tour du Left Side Business Park, à l’Ouest du Boulevard Tirou, marque pour sa part une avancée majeure dans l’implémentation d’un tout nouveau quartier d’affaires et de logements à la Ville basse. Au-delà de l’intra-ring, le Forum de l’immobilier a permis de revenir sur deux très beaux projets de logements ou plutôt de nouveaux quartiers d’habitations à déployer, dans les prochaines années, à même les terrils des Hiercheuses et Sacré Français. Si les deux sont soutenus par la Ville de Charleroi, l’un d’eux, celui des Hiercheuses, a été sélectionné par la Wallonie dans le cadre de l’appel à candidature « Quartiers nouveaux ». Voici encore trois projets qui témoignent du dynamisme de cette Ville et confortent son assise en tant que première Métropole de Wallonie.

MR L’annonce de la fermeture de Caterpillar à Gosselies a provoqué une véritable onde de choc dans la région carolorégienne. Le MR Carolo tient à exprimer son soutien et sa solidarité envers les nombreuses familles affectées par cette catastrophe sociale. Pour affronter ce drame, nous nous devons d’afficher un front uni en vue de soutenir ces milliers de travailleurs qui, du jour au lendemain, ont vu leur avenir basculer dans l’incertitude. Au travers du Comité de Développement Stratégique, les libéraux carolos poursuivent le rassemblement des forces vives politiques, syndicales et patronales de notre région afin de tout mettre en œuvre pour préserver l’emploi des travailleurs de notre région. Ensemble, les différents niveaux de pouvoir doivent s’unir et travailler à cet objectif commun. Le Comité de Développement Stratégique doit également s’attacher à renforcer les mécanismes et les leviers permettant

d’accroitre l’attractivité et la création des petites et moyennes entreprises. En effet, ces PME représentent un vecteur de dynamisme incontestable et constituent un des piliers fondamentaux de l’économie wallonne. Les libéraux réclament également l’implication de l’Europe dans le dossier “Caterpillar”. Les instances européennes doivent impérativement favoriser le développement d’une réelle politique industrielle, notamment dans les domaines de la recherche et du développement, de l’efficacité énergétique et de l’innovation. Le secteur industriel européen doit relever ce défi et insuffler à l’avenir davantage de croissance économique. Nous profitons aussi de cette tribune pour adresser nos pensées à l’attention de tous les travailleurs, tous secteurs confondus, dont l’emploi s’est vu récemment menacé. En réaction à ces évènements, les libéraux , s’appuyant sur l’abnégation et de la détermination des Carolos dans l’adversité, s’engagent à poursuivre leur combat quotidien visant à améliorer le contexte social et économique.

CDH Le conclave budgétaire prévoit pour 2017 l’augmentation des effectifs de la zone de police de Charleroi. Récemment, les syndicats avaient indiqué que seuls 931 policiers étaient prévus au budget, au lieu des 1.058 prévus par le cadre légal. La majorité en place, dont le cdH, a décidé d’augmenter le cadre à hauteur de 30 effectifs par an d’ici à 2020 pour atteindre la norme minimale. L’année 2017 verra donc la norme portée à 961 policiers sans pour autant être certains de remplir ce cadre élargi. En effet, nous déplorons le manque de cycles de formation pour les futurs policiers qui sont, eux, initiés par la Police fédérale. Le groupe cdH de Charleroi suit de près les dossiers concernant le bien-être des policiers carolos. En effet, notre conseiller communal Antoine Tanzilli a déjà interpellé l’Echevine déléguée de la Ville de Charleroi à deux reprises soulignant systématiquement l’importance du soutien que la Ville de Charleroi se doit d’apporter à ses forces de l’ordre. Pour le groupe cdH de Charleroi, il y a deux catégories de victimes dues au manque de personnel dans une Zone de Police. D’une part les citoyens dont la sécurité n’est plus assurée de manière optimale et d’autre part les policiers eux-mêmes qui ne sont pas dans de bonnes conditions pour effectuer leurs missions de base correctement. Nous devons penser la Police de Charleroi sur le long terme. Le groupe cdH de Charleroi estime donc que la sécurité des citoyens, mais aussi le bien être de nos policiers, doivent être prioritaires pour les années à venir.


CHARLEROI MAGAZINE

P.30

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

AGENDA

> 7 MAI SCIENCES

> 27 NOV. LE GROUPE

BLA BLA BLA UN MONDE DE COMMUNICATIONS

Molières et Mocassins - Petit Théâtre de la Ruelle rue du Village à Lodelinsart INFO : 0474/38.80.32.

Centre de Culture Scientifique - Campus de Parentville - 227, rue de Villers à Coulliet INFO : http://expoblablabla.be

Une comédie grinçante de Dominique Bréda (avec comme metteur en scène l’auteur luimême) qui éclabousse le monde du travail d’une critique saignante, férocement drôle et drôlement cynique. Les vendredis, samedis à 20 h et les dimanches à 16h - séance supplémentaire le jeudi 24/11 à 20 h. 15 euros (13 euros pour les étudiants et les seniors - 8 euros pour les enfants de moins de douze ans).

Muni d’un iPad, plongez au cœur des technologies de la communication et venez découvrir les différents moyens de communication du monde vivant et ce qui fait de nous des êtres “super communiquant”. Une exposition conçue et réalisée conjointement par le Centre de Culture Scientifique de l’ULB, la Maison de la Science de l’ULg et l’Euro Space Center de Transinne. Tous les jours de 9h30 à 17h30 - WE: uniquement le 1er dimanche du mois, 10h - 18h.

> 22 JANV. EXPO

DE CENT CRÈCHES Galerie de la Poste 1898 – 20, rue Grimard à Montignies-sur-Sambre INFO : 071/32.85.63 – itorv@skynet.be

100 crèches anciennes et nouvelles, originales, d’artistes montagnards et d’Europe. Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00 ou sur RDV. Entrée gratuite.

> 11 FÉVRIER ART

UNE EXPO INÉDITE ET PARTICIPATIVE Musée des Beaux Arts place du manège à Charleroi INFO : www.publicaloeuvre.be

Qui a dit que l’art s’éloignait du public? Parmi les événements et les nombreuses festivités qui célèbrent les 350 ans de la fondation de la Ville de Charleroi, l’exposition Reg’Arts décalés met en scène la participation des citoyens, un public à l’oeuvre... Pour rapprocher les institutions culturelles du public, l’asbl Mooss, le Musée des Beaux-Arts, le Musée de la Photographie et la Coopérative Cera ont eu l’idée originale de demander aux citoyens eux-mêmes de concevoir, monter et promouvoir une exposition de A à Z. Les participants, au nombre de trente-sept, sont de toutes les tranches d’âge et ont été recrutés parmi les amis des musées, par le biais du CPAS, d’autres lieux culturels, des maisons de quartier, des maisons de jeunes de Charleroi, des conseils de participation, etc.

22 NOV. CONFÉRENCE

PACTE D’EXCELLENCE ET RÉFORME INITIALE DES ENSEIGNANTS UMONS, campus de Charleroi - 38-42, bd Joseph II INFO : 071/89.91.18 lena.goessens@umons.ac.be

En route vers une école plus juste et plus efficace? Une conférence de Marc Demeuse, Vice-Recteur à l’enseignement, Professeur ordinaire à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education, Directeur de l’Institut d’Administration scolaire. Entrée gratuite.


CHARLEROI MAGAZINE

24 NOV CONFÉRENCE

REALITY CHECK POUR LE MARCHÉ IMMOBILIER Salle de conférence de BNP Paribas Fortis rue Ferrer à Charleroi - à 18h INFO : 04/230.62.11 - fofi.charleroi@nbb.be

Organisation: Comité de Charleroi du Forum financier belge. Orateur: Julien MANCEAUX, Senior Economist, ING Belgique. PAF: 10 € (gratuit pour les étudiants et les enseignants les accompagnant) à virer au compte IBAN BE 34 1000 0987 0590 de la Banque nationale de Belgique (en communication : 24.11.16 + nom)

NOVEMBRE / DÉCEMBRE 2016

désormais chorégraphe. Cinq danseurs et cinq musiciens de l’Ensemble intercontemporain dialoguent, se défient, se rejoignent, ne forment plus qu’un groupe de chanteurs-danseurs, glissent parmi les fenêtres de lumière connectées déclenchant une série de sons en fonction de leur gestuelle… Une symbiose totale entre danse et musique symbolisée par la présentation conjointe du spectacle par Charleroi Danses et Ars Musica. Du Thierry De Mey à l’état pur.

SPORT

TOP GYM 2016 La Garenne, Parc des Sports rue des Olympiades 2 - 6000  Charleroi INFO : 0477/57.14.77

Le Gymnos de Charleroi, en collaboration avec la Ville de Charleroi et la Fédération francophone de gymnastique, organise la 19e édition du Top Gym en gymnastique artistique féminine, catégorie junior. Ce tournoi est considéré par les spécialistes comme la deuxième organisation mondiale au niveau Junior. Comme chaque année, le plateau sera encore d’un très haut niveau avec la présence de pays phares de la gymnastique

10 DÉC. NOËL DES MÔMES Départ: Maison de la Laïcité 31, rue de France à Charleroi INFO : www.charleroi.be/jeunesse - 071/86.22.77

Deux bus anglais sillonneront le centre ville de Charleroi le samedi 10 décembre. Grimpez gratuitement à leur bord et visitez à votre guise les différents arrêts magiques, de 11h à 17h. Démonstrations, contes, bricolages, spectacles, dégustations, cadeaux. Près d’une trentaine d’animations ! Une initiative des services Jeunesse, Famille, Culture et Tourisme de la Ville de Charleroi en collaboration avec toute une série de partenaires locaux.

13 DÉC. ÇA DÉMÉNAGE AVEC SERGE VAN BRAKEL Salle de l’Eden INFO: : http://www.eden-charleroi.be

A l’aube de la cinquantaine, Serge décide de changer de vie et prépare son déménagement. Pourquoi part-il? Il cherche à se l’expliquer à lui-même…

CHARLEROI DANSES

SIMPLEXITY LA BEAUTÉ DU GESTE Les Ecuries - 65c, bd Pierre Mayence à Charleroi / 20h INFO : 071/20.56.40 - contact@charleroi-danses.be

Artiste associé à Charleroi Danses, Thierry De Mey est musicien, compositeur, cinéaste, créateur d’installations visuelles... Le voici

SALON Charleroi Expo INFO: www.salonmariage.be

Venez préparer le plus beau jour de votre vie... 50 exposants vous proposent : robes de mariées et de suite, costumes, salles de réception, traiteurs, alliances, bouquets, photographes, animations musicales, etc. Avec en prime des défilés tout le week-end. Pour obtenir une entrée gratuite, rendez-vous dans la rubrique Ticketing du site du salon et entrez le code personnel 601211.

26 > 29 JANV. SALONS

TROIS EN UN Charleroi Expo INFO: www.ideesvacances.be www.salonmaison.be  

ONE MAN SHOW

25 & 26 NOV.

14 & 15 JANV. MARIAGE

PRENEZ LES BUS EN MARCHE!

26 & 27 NOV.

P.31

Avant de partir, il fait le bilan de sa vie et partage sa vision de notre monde. Il tente surtout de comprendre son envie de changement. Un spectacle écrit par François Langlois, dans une mise en scène de Patricia Van Acker. “Ça déménage” est une rencontre pleine de surprises et d’émotions qui permet de vivre une expérience hors norme, où l’humour et la réalité se croisent, offrant une réflexion sur la société d’aujourd’hui.

1. Tout pour la Maison et le jardin : construction, rénovation, décoration, aménagements extérieurs, piscines, vérandas, serres etc. 2. Idées Vacances et randonnées : des centaines de destinations, des villages de vacances, hôtels, campings, tourisme exotique ou de proximité, espace randonnées et loisirs nature, etc. 3. Le Salon du sport de Charleroi qui fera la part belle à 30 disciplines réunies autour d’un terrain multisport et de nombreux espaces de démonstration pour initier les jeunes et les moins jeunes ! Pour obtenir une entrée gratuite, rendez-vous dans la rubrique Ticketing du site du salon que vous souhaitez visiter et entrez le code personnel 601212 pour le salon vacances ou sport ou 601213 pour le salon de la maison.


Mp mag 10  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you