Page 1

Le Fort du Roule, haut lieu de la rEsistance

<

Des collections historiques Dans le premier musée, le parcours commençait par une salle retraçant l’histoire du port de Cherbourg depuis le Moyen-Âge. Puis venaient les salles militaires, plus spécifiquement dédiées à la commémoration de la seconde guerre mondiale. Un ensemble de documents, cartes, photographies, modèles d’armement et d’équipement alliés et allemands, maquettes de matériel de débarquement, de navires, d’avions… engagés dans les opérations y était présenté, ainsi que des reliques et des souvenirs divers, remis par de hautes autorités, par les états-majors français et alliés ou par des particuliers. Ces objets étaient classés dans une salle des cartes, une salle d’armes, une salle des photographies, une salle de propagande et une salle de la présence française. En 1994, à l’occasion du 50e anniversaire du débarquement, le musée a été entièrement rénové et sa muséographie revue. En 2004, pour le 60e anniversaire, de nouvelles vitrines ont été créées, à l’occasion de l’exposition Les enfants de la guerre. Aujourd’hui, les collections s’étendent sur 780 m² répartis sur deux niveaux et sont typiques d’un musée de la seconde guerre mondiale : armes, vêtements, affiches, tracts et périodiques… Cependant, par rapport à d’autres musées du même type, la proportion d’engins militaires et d’armes est assez restreinte : il avait été décidé en 1994 d’éviter de faire un «musée de l’armement».

<

Musée de la Libération Fort du Roule - 50100 Cherbourg-Octeville Tel. 02 33 20 14 12 www.ville-cherbourg.fr <

Horaires

<

Mai à septembre : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h, sauf le dimanche matin et le lundi matin Octobre-novembre et février à avril : du mercredi au dimanche, 14h à 18h Fermeture annuelle en décembre et janvier Possibilité de consulter gratuitement et sur place des ouvrages sur la seconde guerre mondiale. <

Tarifs (au 1er mai 2009)

<

Plein tarif : 3,70 C/ Tarif réduit : 2 C Carte «Normandie PASS» - Enfants de 7 à 18 ans - Enseignants et étudiants - Passeport Jeunes Groupe de 10 personnes et plus Gratuit tous les dimanches

educatif Service

Le musée de la Libération est installé dans le fort du Roule construit au sommet de la montagne du même nom qui domine la ville. Dès 1793, la montagne avait été couronnée d’une première forteresse dont les vestiges subsistent encore. Le fort actuel, culminant à 117 mètres, a été reconstruit sous Napoléon III entre 1853 et 1857. Sa position stratégique, dominant la rade et formant un éperon central entre les deux seules voies de pénétration de l’intérieur des terres vers la ville (les vallées de la Divette et du Trottebecq), en faisait la clé de la défense de Cherbourg, d’où l’expression «qui tient le Roule, tient Cherbourg». En juin 1940, il fut l’un des hauts lieux de la résistance française devant l’invasion allemande. Après une résistance héroïque du capitaine de frégate De Robien et de ses hommes, le fort est pris par les allemands. De 1940 à 1944, ces derniers le transforment en véritable camp retranché, creusent des souterrains dans le roc, ouvrent des casemates en direction du port, complètent le dispositif du côté de l’arrière-pays par une série de petits ouvrages bétonnés. Cherbourg devient une forteresse. Le 25 juin 1944, après d’âpres combats, le fort est repris par les américains, faisant de Cherbourg le premier port libéré de France. C’est à partir de là que sera déversé pendant des mois un flot ininterrompu d’hommes et de matériel qui alimenteront le front. Pendant quelques mois, Cherbourg sera le plus important port du monde, avec 25 000 tonnes de matériel débarquées chaque jour ! En 1949, un historien local, M. Lemaresquier, lance l’idée de perpétuer sur ce haut lieu les souvenirs du débarquement et de la libération de l’Europe. En 1954, avec l’appui de l’Ambassade des Etats-Unis, le musée de la Libération voit le jour, le premier de ce type en France.

Renseignements pratiques

Photos : JM Enault - Imprimé sur papier recyclé

Au cœur de la seconde guerre mondiale

Vous êtes enseignant et souhaitez revenir avec votre classe ? Préparez votre visite avec le service éducatif des musées de Cherbourg-Octeville : mallettes et pistes pédagogiques, propositions de parcours, documentations spécifiques… sont à votre disposition. N’hésitez pas ! < C  ontact : Nelly Giard au 02 33 23 39 54 ou nelly.giard@ville-cherbourg.fr

DE LA

LIBERATION


l’Etage : … A la lumiEre de la libEration

Baigné dans la pénombre, le sous-sol évoque l’occupation, entre 1940 et 1944. Six salles racontent le quotidien des civils, la préparation du débarquement et la propagande. la

L’exode et la résistance

Le 22 juin 1940 l’armistice est signé : les allemands entrent progressivement sur le territoire français. Face à cette invasion, une partie de la population française décide de fuir pour s’installer en zone libre. C’est l’exode. Une autre partie s’organise et résiste à l’occupant. C’est le début de la résistance. La salle présente photos, enregistrements sonores et objets comme le poste à galène pour illustrer cette première période sombre de la guerre.

A l’étage, trois salles retracent la Libération en commençant par la conquête de Cherbourg, la reconstruction du port et l’avancée des troupes pour libérer toute l’Europe. Fresque peinte par Jean Lefèvre pour l’inauguration du musée en 1954.

3a V  ivre et survivre pendant la guerre

le sous-sol

Palier

Tickets de rationnement, culotte fabriquée à partir d’une toile de parachute… les deux vitrines montrent les objets aussi insolites que quotidiens utilisés pendant la seconde guerre mondiale.

4 La bataille de la libération

la

Cartes, photographies et enregistrements sonores permettent aux visiteurs de découvrir la progression du Débarquement, du 6 juin sur les cinq plages jusqu’au 26 juin 1944, date de la libération du port de Cherbourg.

3b La jeunesse française lb

La propagande

Cette salle est dédiée à la jeunesse française et à la défense passive, c’est-à-dire aux moyens qu’avaient les civils pour se protéger. Elle présente également des ouvrages comme Le livre du maître de la morale ou Il était une fois le Maréchal de France ainsi que différents objets du quotidien ou une affiche contre le marché noir…

lb

Juin 1940 marque également la transformation de la IIIe République en Etat français. Les propagandes française et allemande s’organisent et se déploient sur tout le territoire. La salle présente quelques affiches et bandes dessinées de cette époque.

2 3c La jeunesse allemande

2 Le débarquement et ses préparatifs Le port de Cherbourg est vite apparu comme stratégique : pris d’assaut par les allemands lors de la construction du mur de l’Atlantique, il est ensuite devenu le point de départ de l’opération Overlord, opération décidée par les Alliés en 1943 et qui consistait à réunir les conditions nécessaires au débarquement des troupes. Une opération qui a servi de point de départ à la libération de toute l’Europe.

3b

3a

3c

Cette salle présente l’embrigadement des jeunes allemands : photos des séances de gymnastique, des défilés… accompagnent la vitrine contenant toutes sortes d’objets nazis comme le drapeau à croix gammée, la médaille des jeux olympiques de 1936…

5 Des hommes dans la guerre L’horreur de la guerre est palpable dans ces trois salles où l’on découvre des objets ayant appartenu à des prisonniers de guerre et des victimes de la Shoah. Une urne contenant des cendres des victimes des fours crématoires de Dachau ainsi que de la terre de Buchenwald et Bergen-Belsen rappelle cette page sombre de l’Histoire b . La salle présente également des pièces d’armement et d’équipements militaire a et quotidien de soldat ainsi qu’un parachute c .

accueil

6 Cherbourg,

l’étage

plus grand port du monde

6

cinema

Palier

accueil

Le sous-sol : de l’ombre de l’occupation…

4 5 b

a

c

Face au débarquement des troupes Alliées, les allemands fuient en détruisant les infrastructures portuaires. Mais Cherbourg étant le premier port libéré, la reconstruction est prioritaire et rapide. En effet, le port doit permettre le ravitaillement du front, que ce soit par la route, le rail ou le Pipe Line Under The Ocean (PLUTO) servant à alimenter les troupes en pétrole. Photos, plans et maquettes permettent de se rendre compte des destructions mais aussi de l’importance que Cherbourg a joué dans la libération progressive de l’Europe.

Les expositions temporaires

Le hall d’entrée du musée accueille régulièrement de petites expositions-dossiers sur des thèmes relatifs à la seconde guerre mondiale, à l’histoire de Cherbourg en temps de guerre… Ces expositions sont gratuites.

Musée de la libération  

Plaquette de présentation du musée

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you