Page 1

Revue municipale d’informations

Nogent Ville Sportive

RÉMY BELLEAU

... Bernard Laporte au RCPN...

Photo Albert BOULAY

Après la venue des gymnastes russes fin 2006...

Une édition d’art pour le poète

ENVIE D’AGIR Jeunes Nogentais à l’honneur

... L’équipe de France pour les 15 ans de la section judo de Pierre-Brossolette...

VIOLENCES SCOLAIRES Quatre jours d’information et de débats

... Et les sportifs nogentais récompensés


ÉDITORIAL

“Nogent-le-Rotrou, ville sportive”. Cette appellation n’est pas qu’un slogan. La Municipalité nogentaise œuvre régulièrement chaque année en faveur du sport, de la jeunesse. Cela faisait d’ailleurs 20 ans, en janvier dernier, que la ville récompensait ses sportifs et dirigeants méritants à la salle Pierre-Mendès-France. Mais, en dehors de ce sympathique moment de convivialité, ce soutien, dans les faits, se traduit par un nombre d’équipements sportifs le plus important des communes de la région Centre, rapporté au nombre d’habitants. Stades, salles de sports, salles spécifiques d’arts martiaux et de gymnastique, piste d’athlétisme, complexe aquatique-bowling, stands de tir, pas de tir à l’arc : certains de ces équipements peuvent accueillir des compétitions régionales, voire nationales U.F.O.L.E.P. C’est sans doute parce que Nogent possède un dojo de niveau régional que de grands rassemblements peuvent y être organisés, comme celui destiné dernièrement à fêter les 15 ans de la section sportive judo départementale du collège Pierre-Brossolette, avec la participation de membres de l’équipe de France. Dans la journée, près de 1.000 jeunes Euréliens ont pu y côtoyer leurs idoles. C’est sans doute aussi la qualité des équipements de gymnastique de la capitale du Perche qui a incité les gymnastes de l’équipe Russe à accepter de venir y faire une brillante démonstration, à l’invitation de l’Alliance nogentaise, en décembre dernier. Mais, que serait le sport, comme l’activité culturelle et la solidarité dans la ville, sans les bénévoles des associations ? Là encore la municipalité œuvre autant que faire ce peut pour maintenir la richesse du tissu associatif nogentais. J’en veux pour preuve le diagnostic établi par le comité de pilotage État/Ville, le 5 janvier dernier, en vue de la signature d’un Contrat urbain de cohésion sociale pour le quartier des Gauchetières. Ce diagnostic souligne deux atouts principaux pour notre ville : “un tissu associatif actif et diversifié (plus de 150 associations), notamment dans le domaine sportif et en direction des jeunes et des enfants ; une offre intéressante d’équipements et de services publics”.

Nogent-le-Rotrou Infos Revue municipale d’information Directeur de la publication François Huwart Rédaction Jean Chaline Conception/Réalisation filiGrane - Nogent-le-Rotrou Impression Imprim’28 - Nogent-le-Rotrou Dépôt légal 2er trimestre 2007

Encourager le sport, les projets des jeunes Nogentais (notamment par le biais du Bureau Information Jeunesse labellisé “Point d’appui Envie d’Agir”) et la vie associative, c’est aussi agir positivement sur la qualité de la vie à Nogent-leRotrou et dans sa région. François HUWART Ancien ministre Député-Maire


ÉDITION Souscription publique pour Rémy Belleau

D

ans “Nogent-le-Rotrou Infos” de janvier 2007, nous avons évoqué la conférence sur Rémy Belleau donnée à la salle Pierre-Mendès-France par John Edwards. Cette causerie était la première de diverses manifestations s’intégrant dans un vaste projet autour de Rémy Belleau, poète de la Pléïade né à Nogent-le-Rotrou en 1528 et mort en 1577. A cette occasion, nous annoncions d’ailleurs la parution pour le printemps d’une édition d’art réalisée par les élèves du lycée Rémy Belleau. De fait, dans le cadre de ce projet intitulé “Connaissance et mise en Image de l'œuvre de Rémy Belleau”, différents travaux ont été effectués en cours d'Arts plastiques et de Lettres au sein de l’établissement de la rue Bretonnerie. Ils mettent en image et en résonance les poèmes choisis par les élèves, donnant lieu à une production graphique de qualité. L'objectif était d'éditer chacun de ces travaux (livrets d'élèves) et d'en rassembler une sélection complétée par plusieurs études thématiques, dans un livre collectif proposé à la souscription. L'édition de ce livre d'art est assurée par les élèves eux-mêmes, la conception et la réalisation technique constituant l’objectif pédagogique de cette activité. “Les Mille Univers”, typographes d'art professionnels ont réalisé avec les élèves ce travail “à l'ancienne”. Pour ce faire, les presses et les matériels d'imprimerie ont été transportés au lycée Rémy-Belleau pendant la semaine du 12 au 16 mars derniers. Le financement de cette édition originale est assuré par des subventions (notamment de la Région Centre dans le cadre de l'opération “Aux Arts Lycéens”, en collabo-

Un ouvrage d’art pour le “gentil poète”

ration avec le Centre Régional du Livre et de la Lecture) et par une large souscription publique. C'est pourquoi Alain Bancharel, proviseur du lycée Rémy-Belleau, les enseignants et les élèves parties prenantes dans ce projet autour du “gentil poète” de la Pléïade vous sollicitent pour aider à sa finalisation en participant nombreux à cette souscription lancée auprès Imprimerie “à l’ancienne” pour les lycéens avec “Les Mille Univers” : une occasion unique de faire connaissance avec des métiers et des gestes devenus rares. des habitants du Perche, des associations, services et organismes concernés. • Des poèmes à la manière de Rémy Belleau Bref, à tous les amateurs d'art et à tous les dans “Les Pierres Précieuses”. défenseurs et promoteurs du patrimoine. • Des productions d'écriture d'invention à partir de poèmes-blasons extraits du recueil “Petites Inventions” de Rémy Belleau. “Rémy Belleau vu par les élèves du lycée qui porte son nom” • Une contribution de M. Philippe Siguret, Cette édition d'art, constitue donc un ouvra- historien du Perche et Inspecteur général ge collectif qui rassemblera sous le titre honoraire des Monuments historiques. “Rémy Belleau vu par les élèves du lycée qui • Et quelques autres compléments. porte son nom” : Cet ouvrage sera disponible fin avril début • Une sélection de travaux d'élèves réalisés mai, sa sortie coïncidera avec une exposition en Arts plastiques. des travaux réalisés dans le cadre du projet • Une préface de M. John D. Edwards, pro- autour du poète nogentais et une conférenfesseur émérite de l'Université de Paris et ce de M. Philippe Siguret. directeur de la “Possonnière” (manoir natal Pour en obtenir un ou plusieurs exemplaide Ronsard à Couture dans le Loir-et-Cher). res au prix de souscription, il vous suffit de découper (ou de photocopier), de remplir et • Une biographie de Rémy Belleau. de retourner au lycée Rémy-Belleau, le • Un reflet des études thématiques menées bulletin ci-dessous accompagné du chèque en cours de Français sur la Pléïade, l'amitié correspondant avant le 8 mai dernier délai. entre Rémy Belleau et Pierre de Ronsard...

✂ BULLETIN DE SOUSCRIPTION Prix de la souscription : 15 € par livre (valable jusqu’au 8 mai 2007) Ensuite, prix public : 20 € + port Nom : …………………………….........................................………. Prénom : …………..........................................………………… Adresse : …………………………………………………………….............................................................................………………………… …………………………………………………………….............................................................................…………..................……………… Téléphone : ………………………………................................…….. Courriel : ……………………..................................…………….. Commande …..........…. exemplaire(s) à 15 € à tenir à ma disposition au lycée. Commande …..........…. exemplaire (s) à 15 € à m’envoyer (+ 3 € par livre). Je joins mon règlement par chèque à l’ordre de “M. l’agent comptable du Lycée Rémi-Belleau”. Merci de retourner le tout à l’adresse suivante : Lycée Rémi-Belleau, 33, rue Bretonnerie – B.P. 90201 – 28401 NOGENT-LE-ROTROU (tél. 02.37.29.30.00 ; fax : 02.37.29.30.26 ; courriel : rbelleau@ac-orleans-tours.fr).

Avril 2007 Nogent Infos n°18

3


INTERCOMMUNALITÉ

C.D.C. du Perche

D

ans notre précédente livraison de “Nogent-leRotrou Infos”, nous avions évoqué l’approbation à l’unanimité de la création de la Communauté de Communes du Perche par le conseil municipal, lors de

Marc Lhuillery élu président

laquelle les délégués ont été amenés à statuer fin mars, ce qui n’est pas encore fait à l’heure où nous écrivons ces lignes) n’était pas représentée, et que Daniel Braesch, maire de celle de Trizay, était présent, mais n’a pas pris part au vote. Il n’y eu donc que

De gauche à droite : François Huwart, 1er vice-président ; François Jacques (assis), 4e vice-président ; Catherine Hénuin, sous-préfète de Nogent-le-Rotrou ; Marc Lhuillery (assis), président ; Philippe Ruhlmann, 3e vice-président ; et Yani Pichard, 2e vice-président.

Installation des commissions Le 15 janvier dernier, les délégués étaient à nouveau réunis à la mairie de la capitale du Perche pour installer les commissions de la C.D.C. Celles-ci sont au nombre de cinq et sont composées comme suit : • Finances et gestion administrative Président, Marc Lhuillery ; membres : François Huwart, Yani Pichard, Philippe Ruhlmann, François Jacques, Claude Épinette et Jean Cotinet. • Affaires économiques Président, François Huwart ; membres : Guy Champion, Claude Épinette, Yani Pichard, François Jacques, Pierre Debray et Philippe Ruhlmann. • Environnement Président, Philippe Ruhlmann ; membres : Pierre Béquignon, Janine Chevereau, Gilbert Dalibard, Patrice Leriget, Jean Haguet, François Huwart, Elisabeth Foussard et Pierre Ferré.

sa séance du 30 novembre, et la désignation des représentants de la ville de Nogent au sein de cette C.D.C.

27 votants (certaines communes ayant plusieurs représentants).

Les autres communes (à l’exception de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge et Miermaigne qui ne souhaitaient pas en faire partie) avaient effectué la même démarche à la même époque, ce qui a permis au préfet d’Eure-et-Loir de prendre, le 26 décembre dernier, un arrêté créant la Communauté de communes du Perche, intégrant tout de même dix-neuf localités : dix du canton de Nogent-le-Rotrou et neuf d’Authon-du-Perche (les deux communes “récalcitrantes” ayant été intégrées d’office par le représentant de l’État).

L’élection du bureau Un seul candidat se présenta au poste de président : Marc Lhuillery, maire de Coudray-au-Perche. Il fut élu au premier tour d’un scrutin à bulletins secrets, avec 20 voix (3 à François Jacques, maire de Souancé, et 4 blancs et nuls). Ce fut donc ensuite au tour du nouveau président de prendre en main la suite de l’élection des quatre vice-présidents. Toujours selon le même mode de scrutin, François Huwart, député-maire de Nogent, fut élu 1er vice-président avec 22 voix (4 blancs et un nul) ; Yani Pichard, maire d’Authon, 2e vice-président avec 21 voix (2 à François Jacques, 1 à Philippe Ruhlmann, conseiller général-maire de Margon, 1 à Paul Bellier, maire de Brunelles et 2 blancs) ; Philippe Ruhlmann 3e vice-président avec 26 voix (1 bulletin nul) ; et François Jacques 4e vice-président avec 25 voix (2 blancs).

Il convenait donc d’élire le bureau de cette nouvelle C.D.C. du Perche qui tint sa première réunion le 5 janvier dernier dans ce seul et unique but, en la salle du Conseil municipal de Nogent. La séance fut présidée par le doyen d’âge de l’assemblée, Jean Haguet, maire de Charbonnières. A signaler que la commune de Miermaigne (sur le retrait de

4 Nogent Infos n°18 Avril 2007

• Sports, culture et jeunesse (y compris les centres de loisirs) Président, Yani Pichard ; membres Annick Bernard, Marcel Touzo, Jean Haguet, Thierry Cosse, Jean-Pierre Boudrot et Dominique Franchet. • Services à la population (y compris les transports scolaires) Président François Jacques ; membres : Michèle Renan, Patrick Dubourg, Marcel Touzo, Thierry Cosse, Honoré Chauvin, Willy Decraemère, Pierre Debray, Dominique Franchet. Depuis la mise en place des commissions, les membres de la C.D.C. du Perche ont commencé à travailler au cours de plusieurs réunions et ont abordé différents sujets dont un d’importance : l’interconnexion des réseaux d’eau potable, un dossier urgent qui permettrait, une fois mené à son terme, d’éviter le manque d’eau dans certaines communes de la communauté.


B.I.J.

Avec le Bureau Information Jeunesse

Des jeunes de Nogent à l’honneur…

aide financière appréciable”, ajouta-t-elle. “Dans le cadre du Mois de l’engagement, nous avons tenu ainsi à mettre à l’honneur ces jeunes en valorisant les projets menés localement“, souligna Claudie Combe qui en a vu défiler dix-huit en trois ans. Dix sont réalisés, six sont en cours et deux ont avorté, comme l’a précisé Michel

M

ercredi 21 février, en la salle des Colonnes, Michel Rondeaux, conseiller municipal délégué à la jeunesse et Claudie Combe, responsable Bureau information jeunesse, ont accueilli, en présence de nombreuses personnalités, plusieurs jeunes Nogentais qui ont mené à bien divers projets dans le cadre du programme “Envie d’agir” pour lequel le B.I.J. nogentais a été labellisé “Point d’appui”. Mis en place par le ministère de la Jeunesse et des Sports en 2004, ce programme s’adresse, comme l’a rappelé Sophie Guérin, représentante de la D.D.J.S., aux jeunes âgés de 11 à 30 ans qui veulent créer une association culturelle, sportive ou de solidarité, ou bien encore effectuer un service volontaire civil avec une association, ou créer une entreprise. “Ce dispositif leur facilite non seulement les démarches administratives, mais il leur apporte aussi une

Rondeaux qui a invité certains jeunes présents, à venir expliquer leur projet. Ce fut le cas pour Miske Alhaouthou pour le service volontaire civil européen qu’elle a effectué à Liverpool ; Nicolas Vallée pour la création de l’association “Les Compagnons de Rotrou” ; Emilie Loger pour la création de la compagnie de cirque-escalade “Lézartikal” ; et Céline Charreau, pour la création d’une ludothèque. Le pot de l’amitié mettait un terme à cette manifestation qui avait été précédée, durant l’après-midi, d’une exposition présentant les projets et les dispositifs d’aides, avec le concours de la D.D.J.S.

“Le journal des bambinos !” Une jeune fille qui a de l’idée Puisque nous en sommes à évoquer les initiatives des jeunes nogentais, saluons celle – qui n’a rien à voir avec le B.I.J. – d’une jeune Sarthoise de Corme, Marie Chauvel. Celle-ci a réalisé son premier stage professionnel à l’O.T.S.I. de Nogent, du 27 janvier au 9 février derniers, dans le cadre de sa 1re année de B.T.S. “Animation et gestion touristiques locales”, études qu’elle poursuit à Laval. Ce stage qui “fut très bénéfique et enrichissant” pour elle et dont elle “garde un très bon souvenir”, lui a permis de conforter l’ambition qu’elle a de travailler en office de tourisme. Durant ce stage, Marie a eu l’idée de créer “Le journal des bambinos !”. Ce petit “quatre pages” en couleurs permet aux enfants et adolescents d’avoir une vue globale des activités sportives, culturelles et “natures” qu’ils peuvent pratiquer pendant les vacances à Nogent. Il y a même une recette pour une éventuelle journée de mauvais temps. Jean-Barella, président de l’O.T.S.I., Anne-Laure et Lucie, les deux hôtesses d’accueil ont trouvé l’idée si bonne qu’ils ressortiront un “Journal des bambinos ! ” à chaque vacances scolaires. Bravo Marie !

… et les femmes aussi

Au total, cette année, Charlotte Saint-pierre aura photographié 225 femmes

Cette année encore, le Bureau Information jeunesse Nogentais a organisé son animation “Aujourd’hui les femmes”, lancée le 8 mars à l’occasion de la Journée de la femme. Une petite différence toutefois, avec les années précédentes : si la photographe professionnelle Charlotte Saint-Pierre a, comme à l’accoutumée, réalisé des photos de femmes en studio au sein du B.I.J., place Saint-Pol, elle est également allée sur le terrain avec Claudie Combe, au-devant de femmes pratiquant plutôt des métiers d’hommes. Au total, cette année, 225 femmes auront été photographiées (soit 50 de

plus environ que les années passées). Quasiment toutes sont venues chercher leur photo, mercredi 14 mars, à la salle des Colonnes, lors de l’exposition et du pot de l’amitié organisés à leur intention. Catherine Hénuin, sous-préfète ; Michel Renan, adjointe au maire et Jeannine Robert, conseillère municipale déléguée, en faisaient partie. La représentante de l’État comme les deux élues, se sont félicitées de cette opération de proximité qui met à l’honneur la femme et met un coup de projecteur salutaire sur sa condition dans le monde du travail. Des progrès restent à faire... Avril 2007 Nogent Infos n°18

5


FINANCES

Les orientations budgétaires au conseil municipal

A

l’heure où nous écrivons ces lignes, le budget de la commune n’a pas encore été voté.Néanmoins, les orientations budgétaires qui ont été présentées lors de la séance du conseil municipal du vendredi 9 mars dernier, donne une assez bonne idée de ce que sera ce budget prévisionnel. L’exercice 2007 sera sans aucun doute marqué par un montant rarement atteint de dépenses d’équipement brut de la Commune, de près de 7.300.000 €. Ce budget prévisionnel verra en particulier, l’engagement de la 1re phase de travaux de requalification du centre ville avec l’aménagement paysager du parc de stationnement des Viennes. Le démarrage des travaux début mai sera concomitant avec la mise en service de l’aire d’accueil

des gens du voyage, route de Masle (elle, en voie d’achèvement). En 2007, s’accomplira aussi l’essentiel des travaux de la nouvelle cuisine centrale communale et de la cuisine satellite du groupe scolaire Paul-Langevin. Parmi les autres priorités, seront inscrits des travaux de voiries et trottoirs dans les autres quartiers de la ville, notamment dans le Chemin des Gouttes. Un effort particulier sera accompli plus encore que les années précédentes pour mettre en conformité les bâtiments communaux (sécurité incendie). Si l’on passe en revue l’ensemble des secteurs d’intervention de la commune, les montants suivants seront globalement investis en incluant les reports 2006 :

Urbanisme, environnement et cadre de vie : 3.900.000 € Les travaux d’aménagement du parc de stationnement des Viennes ne devraient pas dépasser un coût de 650.000 €, après déduction des subventions demandées. • Plusieurs opérations immobilières seront réalisées par la commune : l’achèvement des acquisitions de jardins ruelle des Lavandières, en prélude à la 2e tranche de travaux de requalification du centre ville, l’acquisition d’un terrain et d’un immeuble avec jardin dans le périmètre de l’îlot VilletteGaté ; la concrétisation de l’opération de transfert de l’entreprise Nogent Voyages sur les terrains du Dunois et de la SNCF, grâce à la signature des actes d’acquisition, et l’acquisition de terrains aux abords de l’aire d’accueil des gens du voyage. • Diverses ventes d’immeubles et terrains communaux seront programmées : en centre ville seront vendus pour des opérations de construction de logement, les immeubles de la rue Thibault-Meyniel (ancienne caserne des pompiers), le C.D.M., l’ancienne maison du trésorier, et le presbytère Saint Laurent ; en périphérie, “La Cour-Jouvet” à Margon, les immeubles destinés à la société Nogent Voyages ainsi qu’une partie des anciens locaux de la Conserverie du Perche vendue à la société “Le Pré aux escargots”.

6 Nogent Infos n°18 Avril 2007

Le 27 janvier dernier, Joseph Renart, adjoint chargé de l’urbanisme et des travaux, avait invité, en compagnie de Christian Rousselet, directeur des Service techniques, ses collègues du Conseil municipal à venir voir l’avancement des travaux de l’aire d’accueil des gens du voyage. La mise en service de cette dernière…

Culture et patrimoine : 400.000 € Le budget annexe de la culture, qui regroupe les salles d’activités, de spectacles et le Musée Château, représentera plus de 225.000 € dans ce total, dont un peu plus de la moitié sera consacré à la salle Pierre-Mendès-France (2e tranche d’étanchéité de la toiture terrasse et acquisition d’une table de mixage-son). Par ailleurs, une étude sera lancée en vue de définir un programme de réhabilitation de l’ensemble du complexe Pierre-Mendès-France. L’idée est d’en améliorer les qualités artistiques et l’esthétique : isolation, acoustique, confort pour les artistes et les spectateurs. Pour ce qui concerne le bar, la cuisine et la salle polyvalente le programme portera sur leur réhabilitation et leur modernisation. Un “grill” sera aménagé au-dessus de la scène de la salle Simone Signoret, dont un certain nombre de peintures seront refaites. Le Château Saint-Jean, retrouvera son éclairage extérieur, qui revalorisera le symbole historique de Nogent-le-Rotrou. Pour ce qui concerne le Musée, l’effort principal concernera les travaux de mise en sécurité de l’éclairage et du réseau électrique. Côté budget principal, l’effort portera sur deux axes majeurs : - Le patrimoine : mise aux normes du chauffage, engagement d’une étude pour la restauration du gros œuvre pour l’église Saint-Laurent ; et poursuite de la réhabilitation et du gros œuvre de l’église Saint Hilaire. - Le cinéma : le concours d’architecte pour la construction des nouvelles salles place du 11-Août et rue Tochon sera lancé, afin de permettre un lancement des travaux courant 2008 et leur achèvement courant 2009.


FINANCES

7,3 millions d’euros d’investissements structurants en 2007 Éducation, action sociale et services à la population : 1.400.000 € Les investissements dans les écoles se poursuivront notamment en direction de l’école maternelle du Centre où, pour la 2e année, des travaux de réhabilitation seront engagés (portes, fenêtres, peinture du dortoir et jeu extérieur). Globalement dans chaque école les travaux prioritaires seront réalisés, avec par exemple l’étanchéité à la terrasse de la maternelle du plateau Saint-Jean et la réalisation d’un plafond coupe-feu dans la chaufferie de l’école Marcel-Pagnol. Les travaux d’aménagement de la nouvelle cuisine centrale consommeront sur 2007 plus d’un million d’euros. Ils s’achèveront dans le courant de l’été pour permettre une transition sans discontinuité de service et un début d’activité à la rentrée 2007-2008. Sur la partie “Action Sociale”, les nouveaux crédits se répartissent entre la Maison de Quartier et les structures petites enfances. Pour ce qui est plus particulièrement des services à la population, l’exercice 2007 verra la réalisation d’une première phase d’aménagement d’un columbarium au cimetière. Enfin, le véhicule de la police municipale, très usé, sera remplacé par un véhicule utilitaire à quatre places assises.

… coïncidera, en mai, avec le début des travaux de requalification du centre-ville qui débuteront par la place des Viennes.

Sports, loisirs et jeunesse : 800.000 € Ce budget intègre à la fois l’investissement pour les services municipaux sports-jeunesseloisirs mais également les subventions de fonctionnement pour le complexe Aquaval et le Basel (base de loisirs intercommunale Nogent-Margon). Pour ce qui concerne le budget de la ville, le principal investissement dans ce secteur portera sur la création d’un bâtiment modulaire pour le Rugby-Club Percheron pour un montant de 160.000 € incluant l’implantation et le coût de construction. Ce bâtiment construit sur l’emprise du stade sera mis à disposition du RCPN qui l’utilisera pour l’accueil des équipes visiteuses et entraînements physiques des joueurs nogentais participant à des compétitions. Divers travaux seront réalisés au complexe sportif Robert-Huwart, dont la réfection de l’étanchéité des tennis couverts. Des travaux d’aménagement du club de canoë-kayak et au stand de tir “gros calibre” sont également prévus.

Financement des 7,3 M€ d’investissements sans augmentation de la pression fiscale Le financement des 7,3 M € d’équipements bruts des trois budgets se fera de la manière suivante : 16 % par des subventions (environ 1,2 M€), 62 % d’autofinancement qui se décomposent en 2,8 M€ (excédent, affectation résultat, amortissements) et 1,7 M€ (ventes diverses et recettes) soit au total à peu près 4,5 M€ ;

et un emprunt de 22 % (1,65 M€). Certes l’endettement de la commune va s’accroître d’environ 600.000 €, soit 48 € par habitant (ce qui reste dans la moyenne de l’endettement de villes équivalentes), mais il est clair que 2007 marquera le début d’une transformation importante de la physionomie de

l’hyper centre de la capitale du Perche qui deviendra plus attractif. Notons que cet effort d’investissement très important s’accomplit dans le cadre d’un budget de fonctionnement maîtrisé sans augmentation de la pression fiscale et en tenant compte de la création de la Communauté de Communes.

Bâtiment et moyens des services : 900.000 € L’essentiel sera consacré à la mise en conformité sécurité et incendie de l’Hôtel de ville comprenant entre autres : l’électricité des anciens bâtiments, une étude de résistance du plancher des archives. Pour les autres bâtiments communaux, 10.000 € seront consacrés à une première phase de mise en conformité des chaufferies, tandis que sera réalisée la réfection électrique du centre médico-scolaire.

Développement économique : 900.000 € Ce montant comprend une somme de près de 677.000 € au titre des participations de la ville au Syndival et Syval (syndicats intercommunaux des zones d’activités), la subvention au Co.D.E.L. de 20.656 € ; et l’investissement prévu au budget annexe de l’économie pour un peu moins de 200.000 €. Il est à noter que la forte augmentation de la participation aux syndicats à vocation économique mesure la hausse 2006 du montant de cotisations fiscales des taxes foncières et professionnelles des entreprises installées sur les zones d’activité du Val d’Huisne et de l’Aunay ( + 176.000 €). En 2007, le Syval va assurer le portage pour deux années des bâtiments de la S.I.T. qui permettra de sauvegarder les 43 emplois de cette entreprise, qui a été victime d’une forte baisse d’activité en 2005 heureusement compensée en 2006 et qui promet, pour les exercices à venir, un redressement sous deux ans. Les deux syndicats à vocation économique interviendront également par la prise en charge de travaux de voirie publique dans le cadre de la 2e extension de l’entreprise Euro Wipes. D’autres projets sont aussi à l’étude, notamment, l’implantation d’une filiale de l’entreprise Monin. Enfin, il importe de rappeler que les terrains de 14 hectares acquis par le syndicat sur la butte de Croisilles seront mis à disposition de la communauté de communes. A charge pour la C.D.C. du Perche d’en effectuer l’aménagement en cas d’implantation d’entreprises. Le budget annexe économie, quant à lui, est entièrement consacré à la réfection de la grande verrière de la rue Sainte-Anne. Avril 2007 Nogent Infos n°18

7


NOGENT VILLE SPORTIVE Décidément la capitale du Perche a mérité plus que jamais, ces derniers temps, son titre de ville sportive. En effet, après les gymnastes russes, invités le samedi 2 décembre dernier par l’Alliance nogentaise pour un gala qui a fait salle comble au complexe de la rue du Perche, ce sont successivement Bernard

Le 20 décembre dernier

Fin d’année exceptionnelle pour le R.C.P.N.

Laporte, après une première séance d’autographes particulièrement animée, reprit son rôle d’entraîneur, mais pour le compte de l’équipe senior nogentaise, cette fois. Après l’échauffement, l’entraîneur de l’équipe de France passa en revue les différents compartiments du jeu, mêlées, touches, etc…, pour le plus grand bénéfice des joueurs percherons extrêmement motivés et studieux, au premier rang desquels le coach du R.C.P.N., Patrick Rivière, qui se montra tout particulièrement attentif aux conseils prodigués par l’illustre visiteur. Un petit match mit un terme à cet entraînement. Après une nouvelle séance d’autographes, ce fut le retour aux vestiaires, avant de fêter dignement et dans une joyeuse ambiance la fin de l’année à la salle des fêtes de Margon.

Une arrivée triomphale pour l’entraîneur du XV de France

Patrick Rivière (au centre) ne fut pas le dernier à profiter des conseils de Bernard Laporte

15e anniversaire de la section sportive judo Un millier d’enfants pour les membres de l’équipe de France

Au cours de la réception à la mairie

Daniel Fernandes dirigeant l’entraînement (de dos, en kimono bleu, Céline Lebrun)

S’il est des gens qui ne se sont pas sentis esseulés, le mercredi 24 janvier dernier, ce sont bien les membres de l’équipe de France de judo en visite à Nogent-le-Rotrou : pas moins d’un millier de jeunes judokas du département ont bénéficié de leurs conseils, le matin et l’après-midi, non seulement au dojo du complexe Robert-Huwart, mais aussi dans la salle omnisports attenante. Cette grande journée était destinée à fêter le 15e anniversaire de la section sportive judo départementale du collège Pierre-Brossolette. L’anniversaire fut tout particulièrement réussi !

8 Nogent Infos n°18 Avril 2007

La matinée était ouverte à un public jeune autre que les pratiquants habituels licenciés (centre de loisirs, institut médico-éducatif, maison de quartier, institut de jeunes sourds, etc…) ; tandis que l’après-midi a donné lieu à des rencontres et des démonstrations avec les jeunes judokas issus des différents clubs du département qui étaient ravis de suivre les conseils des champions. Entre ces deux interventions, Céline Lebrun (vice-championne olympique à Sydney en 2000), Barbara Harel (championne du monde par équipe), Delphine Delsalle (championne du monde universitaire), Cyril Marais (membre junior de l’équipe de France) et, bien évidemment, le “local de l’étape”, Daniel Fernandès (plusieurs fois médaillé mondial, presque un “demi-dieu” pour tous ces enfants), ainsi que des membres de la fédération de judo, ont été accueillis à la mairie de Nogent par Jean-Robert Jacquet, adjoint au maire chargé des Sports, de la Jeunesse et des Loisirs, qui était entouré notamment de plusieurs élus, de M. Almazan, directeur départemental de la Jeunesse et des Sports ; de M. Lepagnot, inspecteur de la D.D.J.S., à l’origine de la création de la section sportive judo ; d’André Gélineau, président du Comité départemental de judo ; de Marie-Pierre Faugeras, principale du collège PierreBrossolette ; et Luc Garrot, animateur de la section sportive judo.

L’adjoint au maire, souhaita la bienvenue dans la capitale du Perche à tous ces invités de marque (dont il connaissait quasiment par cœur le palmarès) ; le représentant de la Fédération française souligna, quant à lui, combien il était important pour les membres du club France de rester au contact de la jeunesse, ce qu’ils font régulièrement dans tout l’Hexagone. André Gélineau, pour son compte, après avoir rappelé l’engagement “humain, financier et matériel” de la municipalité nogentaise “pour le sport en général, et le judo en particulier”, poursuivit en ces termes : “… je suis heureux que l'Equipe de France de judo, symbole d'effort de volonté et de réussite honore de sa présence la capitale du Perche”. “Au-delà du symbole, c'est 15 ans d'existence de la Section sportive que nous fêtons aujourd'hui, avec un réel plaisir et la détermination de faire mieux encore, en soulignant l'énorme travail effectué par les responsables. Car c'est la règle des “3 T” qui est la clef de la réussite pour nos jeunes, et les athlètes ici présents ne me démentiront pas : Talent, Travail et Transpiration ! (…) L’orateur insista aussi sur la nécessité d’ ”un partenariat de proximité” et d’ “un suivi constant” sans lequel “nul projet sérieux ne peut aboutir”.

Photos Albert BOULAY

S

’il est une date qui restera longtemps gravée dans les mémoires des membres du Rugby-club Nogentais, c’est bien celle du mercredi 20 décembre 2006. En effet, ce jour-là, les Percherons recevaient un illustre visiteur puisqu’il ne s’agissait ni plus ni moins que de l’entraîneur de l’équipe de France de Rugby, Bernard Laporte. Celui-ci a fait son entrée sur le stade SaintJean vers 19h30, entre une haie d’honneur formée par les jeunes rugbymen du club. Il fut immédiatement ovationné non seulement par les licenciés du R.C.P.N., mais aussi par toute la foule des supporters qui s’étaient massés dans les tribunes. Accompagné de Jean-Baptiste Lafont (39 sélections en équipe de France), Bernard

Laporte, entraîneur de l’équipe de France de rugby, puis des membres de l’équipe de France de judo qui ont été les invités des Percherons. Entre ces deux événements, en avait lieu un autre, plus local celui-là : la 20e remise des récompenses aux sportifs nogentais méritants.


NOGENT VILLE SPORTIVE Jean-Robert Jacquet, “Monsieur Loyal” de la soirée.

François Huwart a remis la Médaille de l’Assemblée nationale à Marie et Yves Bielle (aïkido), Jean-Luc Blanc (escalade), Nicolas Boulay (rugby), Gisèle Delaubert (gymnastique d’entretien) et Alain Germond (tennis de table). Il y a quelques absents sur la photo.

Récompenses aux sportifs nogentais Il y avait du monde dans la salle polyvalente Pierre-Mendès-France le vendredi 19 janvier dernier, pour la traditionnelle remise des récompenses aux sportifs nogentais par la municipalité. Il faut dire qu’avec trente-cinq disciplines différentes pratiquées par 2.700 licenciés (pour la compétition) et environ 4.000 si l’on y ajoute le sport loisir, et de nombreux équipements en tout genre, le sport se porte plutôt bien à Nogent-le-Rotrou. La cérémonie qui soufflait sa vingtième bougie, était présidée, comme à l’accoutumée, par Jean-Robert Jacquet, adjoint au maire chargé des Sports, de la Jeunesse

Une 20e édition réussie !

et des Loisirs. Relayé de temps à autre par Michel Rondeaux, conseiller délégué à la Jeunesse ; Mireille Lhopiteau et JeanPierre Boudrot, conseillers municipaux, il a procédé à la lecture du palmarès, non sans avoir auparavant “jeté un regard dans le rétroviseur” sur ces vingt dernières années. La cérémonie s’est déroulée en présence de Catherine Hénuin, sous-préfète ; François Huwart, député-maire ; Jean Almazan, Directeur de la Jeunesse et des Sports ; et de nombreux élus. Le pot de l’amitié mettait un terme à cette cérémonie.

Les partenaires de la ville

Des sportifs ayant reçu la Médaille de la Jeunesse et des Sports ont également été honorés. Il s’agit de Gisèle Roulleau-Lesieur (cyclotourisme, Médaille d’argent), Michelle Bonnin (ici en présence de Mme la Sous-préfète).

Le trophée des journalistes offert par L’Echo Républicain, La République du Centre et Le Perche, a été remis à la société de gymnastique L’Alliance nogentaise.

Les représentants de la presse ont également eu un “coup de cœur” pour l’A.S.N. handball et principalement pour son équipe senior féminine.

Comme à l’accoutumée, la remise des récompenses a été entrecoupée d’un tirage au sort de cadeaux offert par les partenaires cette soirée.

Cette remise de récompenses aux sportifs Nogentais ne serait pas possible sans la participation des nombreux partenaires financiers. Qu’ils en soient tous remerciés. Ces partenaires (notre photo) sont les suivants : Société E.C.R., 10 avenue de l’Europe ; Établissements Moulis, 10 rue Croix-la-Comtesse ; Hair coif, 16 rue de la Herse ; Cabinet d’architecture Sedillot, 28 avenue de la République ; Art floral Au Bouquet, 10 rue de Sully ; Feuille de chêne, fleuriste, 23 rue Villette-Gaté ; Ets Decherf, 8 avenue des Prés, 28400 Margon ; Société STAR, “La Borde”, 28400 Margon ; Crédit agricole Val de France, 29 rue Villette-Gaté ; Trouillard S.A. - Point P, 9 rue Croix-laComtesse ; Inter-marché, avenue du Président Kennedy ; Établissements Morize, avenue des Prés, 28400 Margon ; Vélo Folies, 13 rue Tochon ; Generali France assurances, rue Abbé-Beulé ; Établissements Michel, 5 rue SaintMartin ; Boulangerie-Pâtisserie

Chaurin, 50 rue Saint-Martin ; Au Khédive, 6 rue VilletteGaté ; B.Braun Medical, 13 rue Croix-la-Comtesse ; Bertrand A.A.B., “La Petite Plante” ; Maison de la Presse, 28 rue Villette-Gaté ; Jardinerie du Perche, 12 avenue des Prés, Margon ; Bar - grill de la gare, place de la Gare ; Atec Energie, avenue de la Messesselle ; Ets Bossard, ZI du Val d’Huisne ; Magasin Nodeven, 123 rue Saint-Hilaire ; Concessionnaire Peugeot, avenue des Prés, Margon ; Société Ocedis, allée des Peupliers, ZI de Fetan, Trevoux ; Crédit Mutuel, 6 rue de la Herse ; Bricomarché, centre commercial des “Terres Fortes” ; Parfumerie Saint-Pol, place Saint-Pol ; Carrosserie auto Cabaret, 42 avenue de Paris, Margon ; Optimum, 116, rue St-Hilaire ; Jean-Luc couture, 3, rue de la Herse ; Garage Ford, avenue des Prés, Margon ; Société Infortime, 8 bis rue de Nazareth ; Mac Donald, Le Forum, rue de la Maladerie – 28000 Chartres ;

Euro Wipes, route de StPierre-la-Bruyère ; Sool Moto, rue Saint Hilaire ; Hôtel du Perche, rue des Bruyères ; Ariba forme, 53, rue des Viennes ; Bar brasserie de l’Hôtel de Ville, 30 place SaintPol, Piment Roux, 2 rue RémyBelleau ; Perche Val d’Huisne Immobilier, 38 rue VilletteGaté ; Espace Confort Trapenat, 47 avenue de Paris, Margon ; Proxi Buro, rue des Viennes ; Optique Saint-Hilaire, 111, rue Saint-Hilaire ; Perline, 79, rue Saint-Hilaire ; Les Jardins St Pol, 5 place Saint-Pol ; SARL Bobinage du Perche, 18 rue de Rhone ; Au Croissant, 129 rue Saint-Hilaire ; Optique Pigeard, 6, rue de Sully ; Les Délices de St Pol, 2, rue Gouverneur ; Restaurant La Station, 24, bis place du 11Août ; Boulangerie-patisserie Renard, 7, avenue Maréchal Foch, L’Inventaire, Parc commercial du Perche ; Bijouterie Mille-Meunier, 39, rue VilletteGaté ; Intersport, rue des Bruyères. ■

Au cours de la remise des récompenses.

Avril 2007 Nogent Infos n°18

9


JUMELAGES Immersion professionnelle

C

omme ils le font tous les deux ans, des lycéens de la Grammar school de Midhurst, notre ville jumelle anglaise, sont venus passer une semaine au mois de février, en immersion professionnelle dans la capitale du Perche. Une démarche totalement volontaire de la part de ces jeunes et de leurs familles, puisque ce séjour se fait sur leurs propres deniers, sans subvention aucune. Arrivés à l’Hôtel de la Gare (où ils logent à chaque fois qu’ils viennent depuis 1993) dimanche 18 février au soir, les neufs jeunes Anglais se sont attelés à la tâche dès le lundi matin. Nick Thornill, le seul garçon du groupe, est allé au complexe piscine-bowling Aquaval ; Beki Dobson s’est installé à l’office de tourisme, tandis que Jessie Watkins avait trouvé un point de chute au magasin de vêtements Nodeven.

Neuf lycéens de Midhurst à Nogent

Deux jeunes filles, Ria Danby et Bryony May, qui veulent devenir enseignantes spécialisées, ont été accueillies à l’institut de jeunes sourds André-Beulé. Sally Ellis, quant à elle, ayant partagé sa semaine entre le club Equilibre et le centre de loisirs municipal. Megan Deeney a travaillé au musée-château SaintJean, Sarah Archibald à la crèche du Tertre ; tandis qu’Emma Bud qui souhaite être médecin, a effectué son stage chez Marc Piel, pharmacien au Pâty. Jeudi 22 février en fin d’après-midi, les jeunes visiteurs d’Outre-Manche, leurs accompagnateurs, Sandy Monk et Andrew

Fin avril

Thomas, ainsi les Nogentais qui les accueillaient, ont été reçus à la mairie de Nogent-le-Rotrou par Annick Bernard, adjointe au maire, pour y partager le verre de l’amitié (notre photo). ■

Visite d’adolescents de Baïersbronn

Pendant les vacances de Pâques, des collégiens et lycéens de notre ville jumelle allemande de Baïersbronn viendront séjourner dans les familles de leurs correspondants nogentais du 24 avril au 1er mai. Un programme de visites et de divertissements sera mis en place à leur intention, mais, à l’heure où nous écrivons ces lignes, nous n’en connaissons pas encore la teneur.

SOLIDARITÉ Les 9 et 10 juin Sans vous aucune solidarité n'est possible. Toute l'année, les bénévoles de la CroixRouge française sont mobilisés auprès des plus fragiles d'entre nous. Les 9 et 10 juin, ils sillonneront les rues de votre ville pour récolter des dons à l'occasion de la campagne nationale. A la charnière de l'urgence et du secourisme, de l'action sanitaire et sociale, mais aussi de la formation médico-sociale, l'association vient en aide chaque année à plus d'un million de personnes en difficulté : familles en situation précaire, sans-abri, personnes âgées vulnérables, enfants, personnes illettrées... Les actions menées sont conçues pour

Journées Nationales de la Croix-Rouge française apporter une réponse adaptée à tous ceux qui en ont besoin. Elles visent également à proposer un accompagnement, à renouer des liens pour combattre les effets les plus nocifs d'une société qui se morcelle, de solidarités qui se disloquent, d'un avenir devenu incertain... Samu Sociaux, espaces mère-enfant, antennes alimentaires et vestimentaires, centres d'hébergement, dispositifs de secours, de lutte contre l'illettrisme… autant de projets qui ont pu ou pourront voir le jour grâce à votre générosité. Tel sera le sens de la présence des bénévoles à l'occasion de la quête annuelle les 9 et 10 juin 2007.

Comme chaque année, ils comptent sur votre participation et votre solidarité. En donnant à la Croix-Rouge française vous offrez aux bénévoles les moyens d'agir jour après jour, auprès des personnes en difficulté dans votre ville.

Brèves • Élections – Comme partout en France, le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le dimanche 22 avril et le 2e tour, le dimanche 6 mai. En ce qui concerne les élections législatives, le 1er tour a été fixé au dimanche 10 juin et le deuxième au dimanche 17 juin.

10 Nogent Infos n°18 Avril 2007

Dans les deux cas, les bureaux de votes seront ouverts de 8 heures à 18h. • Lire en chœur – Il est toujours temps de participer à l’opération “Lire en chœur” organisée par des documentalistes d’établissements scolaires et la bibliothèque municipale de Nogent. Elle est ouverte à toutes celles et tous ceux qui ont envie de partager leurs

lectures. Il leur suffit pour cela de lire les sept ouvrages sélectionnés (littérature pour la jeunesse et littérature générale). Le thème retenu est “La différence”, sous toutes ses formes : vieillesse, handicap, homosexualité…. Ils peuvent s’aider d’une webographie (sites sélectionnés concernant ce thème) consultable sur le site de la bibliothèque :

www.bm-nogent-le-rotrou.com Le vote aura lieu du 2 au 5 mai inclus, à la Bibliothèque municipale, ainsi que dans les librairies “Au plaisir de lire” et “Les Libraires du Perche”, partenaires de l’opération (dans les trois endroits l’on peut trouver les ouvrages en compétition). Renseignements : 02.37.52.76.16.


ortir à S NOGENT-LE-ROTROU EXPOSITION

Du 7 avril au 11 juin, au château

Pour la troisième édition de “Variations équines”, la ville de Nogent-le-Rotrou et le musée du château Saint-Jean présentent, comme les deux années précédentes, trois artistes contemporains explorant trois supports de créations différents. Ainsi, “Variations équines 2007”, réunira la sculptrice Anna Golicz-Cottet, le peintre Joël Person et le photographe néerlandais Arnd Bronkhorst.

• La légèreté et le vide intéressent depuis quelques années Anna Golicz-Cottet qui exposera des sculptures en fil de fer. Présentées dans l’espace et traversées par la lumière, ses pièces en volume deviennent dessins par le jeu de l’ombre et de la lumière. Le regard voyage à l’inté-

Anna Golicz-Cottet, “Grand cabré” © A. Golicz-Cottet

rieur des entrailles de ses pièces. Ses chevaux ruant et se cabrant, ses tableaux faits de motifs géométriques et calligraphiques échevelés, composent un univers insouciant et raffiné. L’exposition sera l’occasion pour l’artiste de créer en plein air, dans les jardins du château, une

associations cinéma loisirs lecture théâtre cérémonies concerts expositions sport tourisme festivités

“Variations équines 2007”

nouvelle pièce monumentale “Léger”, sa vision onirique d’un cheval percheron qui défie les lois de l’apesanteur…

cipé et les quatre olympiades qu’il a couvertes, Arnd Bronkhorst a choisi de s’intéresser pour cette exposition aux coulisses du monde équestre. Il aime photographier “en marge” de l’événement et de la performance, prendre de la distance par rapport à son sujet. L’esthétique et les émotions qui se dégagent de ses sujets d’étude, les chevaux et les cavaliers, sont les moteurs de son travail.

• Les fusains, les encres et pierre noire de Joël Person s’intéressent à l’intimité des chevaux à l’écurie et expriment la fascination qu’il ressent face à la contrainte du corps par le dressage. Corps tendu, contraint En introduction à derrière les l’exposition, une barreaux, présentation des Joël Person, “Percheron” © Frédéric Chéhu corps contenu trois artistes dans dans l’espace délimité du box, incroyable leur atelier ou sur les lieux de leur créapuissance musculaire qui s’oppose à une tion sera réalisée par Frédéric Chéhu, quiétude étonnante de l’animal. Mais photographe ayant participé à la premièau-delà de la simple observation et repré- re édition de “Variations équines”. sentation, le cheval devient, pour l’artiste, prétexte à traduire son univers mental Pour cet événement, une publication en pulsionnel. Apparaît alors un enchevêtre- quadrichromie consacrée aux trois artistes ment de corps, de lignes, de visages, est éditée par le musée, ainsi que des d’écritures où femmes et chevaux, intime- cartes postales en tirés à part. ment liés, envahissent l’espace. Joël Person travaille sur des formats carrés, de petite dimension, qui sont ensuite regroupés et sur des formats panoramiques où se déploie son univers intime. • Photographe équestre, travaillant pour de nombreux magazines et ayant acquis une renommée internationale par les expositions auxquelles il a parti-

Une photo d’Arnd Bronkhorst © Arnd Bronkhorst.

Le musée-château Saint-Jean est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures Renseignements : 02.37.52.18.02.

DU 17 AU 20 MAI AU CHATEAU ST-JEAN - PERCHEVAL

Avril 2007 Nogent Infos n°18

11


Anémone nous revient en pleine forme et s’attaque à un personnage truculent de vieille fille un peu dérangée certes, mais tellement attachante. Avec “Mademoiselle Werner”, le quotidien prend des allures de merveilleux et un homme croisé dans l’escalier se mue instantanément en compagnon de toute une vie. Elle se donne un mal fou pour nous faire croire à sa belle vie et nous entraîne

Le 12 avril Humour avec Anémone dans un univers burlesque peuplé de ses fantasmes.

“Mademoiselle Werner” avec Anémone, une pièce de Claude Bourgeyx ; mise en scène de Jean-Louis Thamin ; jeudi 12 avril à 20 h 45, salle de spectacles Pierre-Mendès-France. Entrée : 20 € (17 €,tarif réduit). Pour les abonnés : spectacle de catégorie A.

Les 5 et 6 avril

Dans un pays aussi lointain qu’imaginaire, le roi va mourir. L’ennemi est aux portes du

Copyright William Goeta

SAISON CULTURELLE

Théâtre et chanson pour les 6-12 ans

royaume et Marie doit sauver le pays en trouvant un prince charmant dans le monde des grenouilles. Mais sans fée, ni baguette magique, le monde des batraciens est aussi noir que celui des hommes. “Marie des Grenouilles” est un conte philosophique qui pose les questions du pouvoir, de la paix, de la guerre,… C’est aussi un spectacle d’une folle énergie.

“Marie des Grenouilles”, par la Compagnie “Arts et Couleurs”, jeudi 5 avril à 14 heures et vendredi 6 avril à 10 et 14 heures, salle Simone-Signoret. Chansons : JeanClaude Grumberg ; musique : Pirly Zurstrasson ; mise en scène : Martine Godard ; avec Yannick Duret, Pierre Lafleur, François Neychen et Perry Rose. Musicien : Eric Drabs. Entrée unique : 3 €

Pour ces deux spectacles : réservations au service des Affaires culturelles de la mairie de Nogent – Renseignements au 02.37.29.68.65.

Le 14 avril Ouverte par les bonnes vibes du chanteur réunionnais Gossedesiles et de ses selecta’s Guil, Maxi et Micky, réunis au sein du “Ball & Stick Sound System”, cette pure soirée reggae met Kingston à quelques kilomètres seulement de L’Arsenal. Dotés d'une grande maîtrise musicale, les sept musiciens de “Livin Soul” (guitares, basse, claviers, sax/flûte, batterie) balancent un reggae roots pur souche, subtil, fluide et sucré emmené par un chant incroyable de volupté qui n'est pas sans rappeler certains illustres jamaïcains (Bob Marley, Stanley Beckford...). Leur musique est gorgée de soul, jazz,

“Ball I Stick” & “Livin Soul” (Reggae)

rocksteady et blues et ils ont déjà partagé la scène avec des groupes comme Culture, The Gladiators, The Skatalites, Jim Murple Memorial, etc... Après deux albums très remarqués, “Sweet Lane” et “As a Spring” (Coup de coeur France Inter de l'été 2005), l’aventure Livin’Soul continue, avec la préparation d’un nouvel opus pour le printemps 2007. Samedi 14 avril, 21 heures - P.A.F. : 13 € abonnés : gratuit. L’Arsenal – 8, place Sully (tél. 02 37 53 40 56 – Courriel : larsenalnogent@yahoo.fr Attention, pour

Samedi 14 avril

Le samedi 14 avril, la chorale Syrinx se produira en l'église Saint-Laurent, avec au programme, des chants classiques, des pièces anciennes et plus récentes choisies dans le répertoire liturgique et profane ; figureront également des gospels avec, là aussi, quelques nouveautés. Cette prestation sera le prélude à une série de concerts déjà programmés, dont

12 Nogent Infos n°18 Avril 2007

le confort de tous, L’Arsenal est nonfumeur. A noter également : du 28 avril au 1er mai, formation à la scène. Gratuit pour les adhérents de l’Arsenal ; 150 € pour les groupes extérieurs.

“Livin Soul” (photo Guillaume Milochau).

La chorale Syrinx

notamment : le dimanche 13 mai à l'église Saint-jean Baptiste de la Salle, dans le 15e arrondissement de Paris ; le samedi 9 juin à 20h30 à Chassant, près de Thiron Gardais ; le samedi 22 septembre, en soirée, dans la magnifique abbaye de Vézelay, dans l'Yonne ; et le dimanche 23 septembre, en matinée, dans la tout aussi magnifique abbaye de Saint-Benoîtsur-Loire, dans le Loiret, où la chorale animera au préalable la messe du matin. Gageons que la réussite de ces concerts en “terres étrangères” sera à la hauteur du défi. La partie musicale, au piano, sera

MUSIQUE

assurée par la maintenant fidèle accompagnatrice, Josette Cauchefer-Blin. De plus, la chorale bénéficie depuis quelque temps des conseils techniques et vocaux de Roberto Cardona, ex-ténor de l'Opéra de Paris, et les progrès effectués depuis, se ressentent notamment dans la partie liturgique du répertoire. D'ailleurs, les amateurs et les fidèles “suiveurs” de la chorale ne s'y sont guère trompés lors des derniers concerts . Mais dans l'immédiat, retenons le premier rendez-vous avec Syrinx le samedi 14 avril à 20h30 à Saint-Laurent.

DU 17 AU 20 MAI AU CHATEAU ST-JEAN - PE


CONFÉRENCES

Le 4 mai avec Connaissance du monde

“Au rythme des saisons, Finlande” Jean-Luc Marchand a démarré son périple à Helsinki, la capitale qui a su préserver un visage humain et une grande proximité avec la nature. C’est une ville que l’on peut approcher par la mer, de manière très spectaculaire, sur d’immenses ferry-boats. L’eau est partout, et également au cœur de la plus grande zone lacustre d’Europe, aux abords du “Saimaa”. La Carélie est une région de grands lacs. Les Caréliens pratiquent la religion orthodoxe. Ils possèdent une culture originale entre l’est et l’ouest. C’est le berceau du “Kalevala”, grande épopée finlandaise. Dans ces horizons d’une grande beauté,

le compositeur finlandais Jean Sibelius a trouvé l’inspiration. Paysages, lumières, couleurs, authenticité, sont là les attributs qui incarnent la Finlande. Enfin, au profond des forêts, l’auteur nous fera découvrir la porte ouvrant sur un monde merveilleux. En franchissant, en Laponie finlandaise, le cercle polaire, nous entrerons alors dans le domaine des elfes, des lutins : l’esprit de Noël est présent à travers le Père Noël et son monde féerique. A travers le regard de l’auteur, découvrez une Finlande insoupçonnée, d’une beauté sauvage, qui ne manque pas d’émerveiller ses visiteurs curieux.

Causeries de l’A.S.J. Le 2 avril : les pompiers de Paris

“Au rythme des saisons, Finlande”, film conférence réalisé et commenté par Jean-Luc Marchand Vendredi 4 mai à 20h45, salle de spectacles Pierre-Mendès-France. Renseignements : Thierry Cosse (06.21.84.67.06 ou 02.37.52.44.61). Nouveauté à la bibliothèque municipale

LIRE

Février - mars 2007 Pour sa prochaine causerie, l’A.S.J. invite Bernard Maunoury, ancien chef de corps de l’U.I.I.S.C. 1 qui traitera des sapeurs pompiers de Paris dont la devise est : “Sauver ou périr”. Du bataillon du 1er Empire à la Brigade de la 5e République, les sapeurs pompiers de Paris ont suivi l’évolution de la capitale et de ses trois départements limitrophes. Il y a actuellement 8.000 sapeurs pompiers de Paris, militaires, au service de plus de 6 millions

CINÉ

d’habitants. Ils recrutent dans toute la France. Au fil du temps, de Kourou à Lacq Artix en passant par Brignoles, Biscarosse et Nogent-leRotrou, les sapeurs pompiers de Paris sont toujours présents là où la “sécurité civile” a besoin d’eux. Lundi 2 avril à 15 heures et 20h30 au siège de l’Association Saint-Jean, 36, rue des Tanneurs. “Soldat du feu, soldat de la vie”. Conférence avec projections d’un film et de photos. Entrée libre.

Les prochains films au “Rex”

• Jusqu’au 3 avril : “Between a smile and a tear”, un documentaire musical de Niels Lan Doky Avec Niels Lan Doky, Didier Lockwood, Johnny Griffin, Lisa Nilsson, … dans le cadre du festival Jazz de mars. Eté 2004 : le légendaire “Montmartre Jazz Club de Copenhague” qui accueillit de 1959 à 1974 les plus grands jazzmen de l’époque débarquant en Europe, rouvre 30 ans après sa fermeture, pour deux jours seulement, pendant lesquels quelques-uns des plus anciens vétérans du club se réunissent avec de nouveaux venus, pour jouer ensemble deux concerts filmés en live, et échanger leurs souvenirs. Un hymne à la vie, abordant le jazz comme un langage universel. • Mardi 3 avril en soirée : les cinq courtsmétrages des Césars 2007 ; une seule projection (durée totale des films 2h10 avec entracte au milieu), “Bonbon au poivre” de Marc Fitousi, présenté par Chantal Banlier, actrice ; “Le mammouth Pobalski” de Jacques Mitsch ; “Les volets” de Lyèce Boukhitine ; “La leçon de guitare” de Martin Rit ; et “Fais de beaux rêves” de Marilyne Canto (César 2007). • Entre le 4 et le 10 avril : “Ensemble c’est tout”, un film de Claude Berri d’après le roman de Anna Gavalda, avec Audrey Tautou, Guillaume Canet, Laurent Stocker, Françoise Bertin ; “La consul-

tation”, un film documentaire de Hélène de Crécy, avec le Docteur Luc Périnot - Soirée en présence de la réalisatrice vendredi 6 avril 2007 à 20h30 et à l’affiche ensuite entre le 11 et le 17 avril. • Entre le 11 et le 17 avril : “La consultation”, un film documentaire de Hélène de Crécy, avec le Docteur Luc Périnot ; “Cendrillon et le prince (pas trop) charmant”, un film d’animation de Paul J. Bloger. • Entre le 18 et le 24 avril : “Cria cuervos”, reprise du film de Carlos Saura de 1975, avec Maria Géraldine Chaplin, Ana Torrent, Monica Randall,… ; “Le secret de Terabithia”,un film de Gabor Csupo, avec Josh Hutcherson, Anna Sophia Robb. Ces films ne constituent qu'une partie de la programmation. Vous pouvez consulter le programme complet de la semaine en cours sur le répondeur téléphonique, au 02.37.52.12.24, et en lisant la presse locale (il conviendra également de s'informer des limites d'âges lors du passage de certains de ces films).

UNIVERSITÉ DU TEMPS LIBRE • Jeudi 5 avril à 14h 30, au lycée RémiBelleau, 33 rue Bretonnerie : conférence, “L’Afrique du Sud, avant et après Mandela” par M. Jean Guiloineau. • Mardi 17 avril à 14h30, 74 rue Gouverneur : cercle de lecture, “Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur” d’Harper Lee (Livre de Poche 30617). • Jeudi 19 avril à 14h30, salle SimoneSignoret : conférence, “Les Etrusques, naissance d’un mythe” par Mme Andrée Chevée. • Mardi 24 avril à 14h30, 74 rue Gouverneur : patrimoine, “Diane de Poitiers” par M. Philippe Siguret. • Jeudi 26 avril : sortie, “La vallée de

l’Eure, Anet, Ezi” (renseignements lors des conférences ou au 02 37 52 87 27). • Jeudi 3 mai à 14h30, salle SimoneSignoret : conférence, “Choderlos de Laclos, organisateur de la victoire de Valmy” par M. Poisson. Les ateliers • Patchwork : 74, rue Gouverneur à 14h, les mardis 3 et 17 avril, 15 et 29 mai, 12 et 26 juin. • Photographie numérique : 74, rue Gouverneur de 10h à 11h30, les mercredis 4 avril et 23 mai. • Marche : tous les lundis et vendredis à 14h précises, place du 11 août,

ERCHEVAL - Renseignements : 02 37 29 68 86

ROMANS Martin Amis Chien jaune Jean Anglade Les ventres jaunes Muriel Barbery L’élégance du hérisson Julian Barnes Arthur & George Patrick Bauwen L’île de Caine Joseph Connolly L’amour est une chose étrange Jean-Paul Dubois Hommes entre eux Marc Dugain Une exécution ordinaire Anne Godard L’inconsolable Faïza Guène Du rêve pour les oufs Thomas Harris Hannibal Lecter Les origines du mal John Irving Je te retrouverai Yves Jacob Une mère en partage Jonathan Kellerman La psy Ian Mac Ewan Samedi Dominique Mainard Je voudrais tant que tu te souviennes Andreï Makine L’amour humain Belva Plain Le collier de Jérusalem

Jean-Christophe Rufin Le parfum d’Adam Robert Sabatier Les trompette guerrières Bernhard Schlink Le retour Danielle Steel Éternels célibataires Karine Tuil Douce France Lianke Yan Le Rêve du village des Ding BIOGRAPHIES Brigitte J’habite en bas de chez vous Pierre Péan L’inconnu de l’Élysée Ginou Richer Piaf, mon amie DOCUMENTAIRES Colette Pericchi Le pourquoi des pourquoi Xavier Pommereau Ado à fleur de peau : ce que révèle son apparence Eliacheff/Soulez Larivière Le temps des victimes Viviana/Winckler Les droits du patient Les Études de la Documentation française L’hôpital : obligation de soins, contraintes budgétaires

Association du service à domicile 60 ans de service à domicile : 19452005 Janice Peyré Le guide Marabout de l’adoption Pr D. Khayat Guide pratique du cancer : s’informer, s’orienter, se soigner Jean Watin-Augouard Histoires de marques Lina Lachgar Vous, Marcel Proust : journal imaginaire de Céleste Albaret Jean-Louis Beaucarnot Comment vivaient nos ancêtres ? De leurs coutumes à nos habitudes

JOURS ET HEURES D'OUVERTURE • Bibliothèque municipale, 74, rue Gouverneur Mardi, vendredi et samedi : de 9h à 12 h et de 14 h à 18 h. Mercredi : de 9 h à 12 h et de 13h30 à 18h30. Jeudi : de 13h30 à 18 h. • Le Moulin à livres, 5, rue Paul-Langevin Mercredi : de 14 à 17 h.

Les prochains rendez-vous face aux bureaux de la Sous-Préfecture • Cours d’encadrement : par Mme Diane Amouroux 74, rue Gouverneur de 9h15 à 11h45 ; groupe I : les vendredis 23 mars, 6 avril, 4 et 18 mai, 1er juin ; groupe II : les vendredis 30 mars, 13 avril, 11 et 25 mai, 8 juin. • Cours de dessin : par M. Jean-Claude Callaud, 74, rue Gouverneur, de 10 à 12h, les mercredis 28 mars, 11 avril, 2, 16 et 30 mai, 13 et 27 juin. • Cours de gym-mémoire : avec Mme Troude, 74 rue Gouverneur, le vendredi de 14h à 16h et de 16h à 18h. • Cours d’informatique : le mercredi après-midi.

• Cours d’Allemand : avec Mme MarieJosé Pascal, 74, rue Gouverneur ; débutants : le vendredi de 16h15 à 17h45 ; confirmés : le vendredi de 14h30 à 16h. • Cours d’Anglais : 74, rue Gouverneur ; niveau I, le lundi de 17h 30 à 19h (Mrs Ann Horden ) ; niveau II, le lundi de 14h à 15h30 (Mrs. Lesley Harris) ; niveau III, le lundi de 10h à 11h30 (Mrs. Lesley Harris) ; niveau IV Le lundi de 17h30 à 19h (Mrs. Ann Brandt). • Cours d’histoire de l’art : avec M. JeanMichel Berthier, 74 rue Gouverneur, de 10h à 11h 30, les jeudis 12 avril, 3 mai, 7 juin. Contact : Tél. 02 37 52 74 19 de 10h 30 à 12h

Avril 2007 Nogent Infos n°18

13


EXPOSITIONS Au château Saint-Jean Brig Laugier

Brig Laugier, artiste plasticienne expose depuis de nombreuses années ses sculptures-livres. Elle installe l'une de ses œuvres “La conversation des mémoires” dans les charpentes du château. Par le seul pliage des trente-cinq volumes de l'Encyclopédie Britannica, édités au début du XIXe siècle, elle compose avec maestria une suite de sculptures qui formeront un animal mythique. Du 7 avril au 21 mai au musée château Saint-Jean. Visites à 11h, 14h, 15h30 et 17h. A noter que la Galerie Artémise à Rémalard (Orne) propose également à cette période une exposition de sculptures-livres de Brig Laugier.

Chez “Estelle coiffure” Les toiles de Renée Panier Première main dans la haute couture, chez Paquin, René Panier avait déjà la fibre artistique dès cette époque. Puis, avec son mari, elle apprendra le métier de photographe. Pendant vingt ans, elle sera, illustrateur-photographe dans l’édition. Ce sera notamment elle qui réalisera les photos destinées à la carte des vins du Concorde. Aujourd’hui retraité, le couple a quitté Poissy (Yvelines) pour vivre à SaintCyr-la-Rosière dans ce qui était sa résidence secondaire. Monsieur fait toujours de la photo pour son plaisir, tandis que madame s’est mise à la peinture à l’huile : figurative quand il s’agit de fleurs ou de paysages, mais parfois abstraite… enfin si l’on veut. En fait Renée Panier a une prédilection pour les détails d’ailes de papillons. Mais n’allez surtout pas croire qu’elle arrache les organes du vol des lépidoptères pour les reproduire tranquillement sur la toile. Non, elle les approche au plus près et les photographie en macrophotographie (saluons la performance) et c’est ainsi que le détail d’aile devient ensuite peinture à l’huile plutôt abstraite, comme en témoigne cette photo d’un œuvre représentant un morceau de “Paon du jour”. Chez Estelle, l’artiste exposera des fleurs sauvages, des paysages de Provence et, bien sûr, des détails d’ailes de papillons. Au total, une quinzaine de toiles environ. Renée Panier, peintures à l’huile, jusqu’au 31 mai, chez “Estelle coiffure”, 16, rue de Sully. A noter qu’on peut venir voir les œuvres exposées, sans pour autant se faire coiffer.

14 Nogent Infos n°18 Avril 2007

Aux “Notes Bleues” Les peintures de Ponchito Natif de Nogent-le-Rotrou, le peintre tourangeau Ponchito exposera aux “Notes Bleues” durant le mois d’avril. Après des études sanctionnées par un baccalauréat option Arts Plastiques au lycée Rémy-Belleau, Ponchito a passé le concours d’entrée à l’École supérieure des Beaux-Arts de Tours d’où il est ressorti… environ six mois plus tard, nanti de lourdes désillusions. “Paradoxalement”, explique-t-il, “c’est à peu près à la même période que je me suis vraiment lancé dans la peinture”. Et comme il peint, non pas sur des toiles, mais sur du solide, à l’instar de Bernard Palissy qui avait brûlé ses meubles pour parvenir à la création de la faïence, Ponchito peint les planches qu’il trouve ou que lui apportent ses amis, et quand il n’en a plus, il démonte le placard de sa chambre d’étudiant ! Au pied de la batterie insonorisée par un amas de couvertures qui trône dans sa chambre très spartiate (Ponchito est aussi un batteur autodidacte connu dans le milieu des groupes hardcore et métal tourangeaux) : une boîte remplie de pinceaux, de tubes de peintures, de silicone, de colle à bois… “Pour ma production j’utilise à peu près tout ce qui me tombe sous la main”, dit-il, y compris les ciseaux à bois qui lui servent à “martyriser” les planches sur lesquelles il travaille. Une utilisation pour le moins particulière des notions acquises pour son C.A.P. d’ébéniste et son année de perfectionnement en restauration de meubles anciens, obtenus après son bref passage aux Beaux-Arts… Abstraite, sa peinture laisse néanmoins la place à certains détails, tels ces visages que l’on discerne parfois dans les entrelacs qui composent la majorité de sa production : œuvres à l’aspect parfois tourmenté qui contrastent avec la personnalité plutôt “zen” et sereine du personnage. “La peinture, je m’y consacre par période. Je ne suis

pas régulier, dans ce domaine comme dans les autres”, concède Ponchito. C’est pourquoi les œuvres exposées aux “Notes Bleues” datent, pour la plupart de 2004, période de “pleine production”, car, depuis, cet éternel touche à tout, a quelque peu délaissé la peinture au profit de la musique sur ordinateur… Du 3 au 28 avril aux “Notes Bleues”, 4, rue de la Herse (tél. 02.37.52.32.53).

A la bibliothèque municipale “Tous parents, tous différents” La bibliothèque municipale organise, jusqu’au 1er décembre, avec le concours de Centre Sciences, plusieurs expositions “Actualités des sciences”, ainsi qu’une exposition interactive. La première de ces expositions qui se tiendra durant la première quinzaine d’avril, est réalisée par le Musée de l’Homme. Elle est ouverte à tout public et concerne les sciences de la vie, la santé et la médecine. Cette exposition est intitulée : “Tous parents, tous différents”. Une seule espèce et plus de 5,5 milliards d’humains très différents les uns des autres. Pourtant, malgré les différences, il n’existe pas de barrières biologiques entre eux. Tous les hommes et toutes les femmes de la terre pourraient avoir des enfants fertiles ensemble. Nous ap-

partenons à la même communauté biologique, celle de l’espèce humaine. Cette exposition propose donc aux visiteurs de découvrir pourquoi et comment nous sommes à la fois tous parents et tous différents, alors que la population de la terre depuis l’origine de l’homme estde plus de 80 milliards d’hommes et de femmes ! Les thèmes abordés au fil des dix-huit panneaux d’expositions sont les suivants : “Notre diversité visible”, “La perception et la diversité”, “La diversité invisible”, “Les bases de la différence”, “Les variantes génétiques”, “Mêmes gènes = mêmes ancêtres”, “Le peuplement du monde”, “L’illusion des races”. Du 3 au 14 avril à la bibliothèque municipale, 74, rue Gouverneur (parking salle Pierre-Mendès-France, avenue Camille-Gaté). Entrée libre aux heures d’ouverture habituelles.

DU 17 AU 20 MAI AU CHATEAU ST-JEAN - PERCHEVAL


LES GENS Jardins familiaux Un nouveau président…

19 mars Deux anciens d’Algérie décorés A l’occasion de l’anniversaire du cessez-lefeu organisé par le comité local de la F.N.A.C.A. au monument aux Morts, le lundi 19 mars dernier, deux anciens combattants d’Afrique du Nord ont été décorés par François Huwart, député-maire de Nogent-le-Rotrou, en présence de Jean Cotinet, président du Comité d’entente des anciens combattants et du comité F.N.A.C.A. Bernard Châble a reçu la Croix du combattant ; et Claude Fauvellière, le titre de reconnaissance de la Nation avec la Médaille d’Afrique du Nord (notre photo).

Brèves • Théâtre les 20 et 21 avril… La troupe de théâtre de l’A.S.J., “Les Baladins du Val d’Huisne” présentera son nouveau spectacle intitulé “En passant par Montmartre”, à l’espace socioculturel de Margon, les vendredi 20 et samedi 21 avril à 20h30. Ce spectacle mis en scène par Jacques Brunel, comportera musiques, chants, théâtre et poésies. Proche du café-théâtre, il recréera une ambiance d’une journée passée à Montmartre. Humour et rire assurés. Prix des places : 6,50 € pour les adultes ; 4,50 € pour les moins de 12 ans. Réservations à l’Association Saint-Jean, 36, rue des Tanneurs, 28400 Nogent-leRotrou (tél. 02.37.52.01.45). • … et le 28 avril – La salle de spectacles SimoneSignoret accueillera, le samedi 28 avril à 20h45, une séance théâtrale qui sera donnée par la Compagnie du Perche. La pièce présentée sera une adaptation théâtrale de l’autobiographie du peintre loupéen Charles Coudray, natif de Saint-Éliph. Elle est intitulée “Orphelin dans les collines” et retrace les souvenirs de la vie dans la ruralité d’un gamin du Perche et aussi des souvenirs de membres de sa famille. À noter que ce spectacle est

subventionné par le Conseil général. Vente des billets sur place avant le spectacle. On peut également réserver au 02.33.73.71.94. • Stage de vitrail – Virginie Berthier, maître-verrier, organise des stages d’initiation au vitrail traditionnel au local associatif, 7 rue du Pâty. La durée de chaque stage est de cinq jours, de 9h30 à 12h30 et de l4 h à l8 h. Coût: 395 € (450 € avec initiation à la peinture sur verre). Outillage, matières premières, matériaux divers, tout est fourni. Descriptif du stage : visite de l'atelier du verrier, découverte des outils, réalisation d'un vitrail au plomb, en verres soufflés de couleur, motif simple à choisir parmi différents modèles, couleurs au choix, étape par étape : carton, calibrage, coloration, coupe, sertissage, soudage, masticage. A l'issue du stage, vous repartez avec votre vitrail. Prévoir des vêtements peu fragiles ou une blouse. Si besoin est, une facture ou une attestation pourront être délivrées au stagiaire. Actuellement, les dates retenues sont : du lundi 16 au vendredi 20 avril ; du lundi 21 au vendredi 25 mai ; du lundi 9 au vendredi 13 juillet ; et du lundi 6 au vendredi 10 août.

Il est conseillé de réserver quinze jours à l’avance

A l’occasion de l’assemblée générale des Jardins familiaux qui s’est déroulée samedi après-midi 23 décembre, a eu lieu l’élection d’un nouveau bureau à la tête de l’association. En effet, Claude Le Creurer, président depuis 2002, ayant décidé de passer la main, deux candidats se sont présentés aux suffrages des électeurs. C’est finalement Bernard Pautrel qui a été élu par quatorze voix contre six à André Tridon. Le nouveau président est secondé dans sa tâche par Michel Bouvier (vice-président), Pierre Bealay (trésorier) et par les responsables des jardins : Jacques Tournay (la Bergerie), et Pierre Lesueur (Champs Foquet), Pierre Bealay, déjà cité, étant également responsable des jardins du chemin des Lignes.

D’autres dates peuvent être envisagées et proposées par les futurs stagiaires, à condition de former un groupe de trois personnes minimum. Site Internet : www.patvmetiersdart.com Courriel : webmaster@patymetiersdart.com Renseignements : Virginie Berthier 02.37.52.12.81 • Nouveau à la bibliothèque municipale – Une nouveauté à la bibliothèque municipale, 74, rue Gouverneur : tous les mercredis (hors vacances scolaires), les jeunes (mais aussi les adultes s’il le désirent) peuvent venir à “L’heure du conte”, c'est-à-dire à 15 heures et à 16 heures, pour écouter une conteuse, Marie-Christine Hache, qui leur racontera de belles histoires. Entrée libre. Renseignements au 02.37.52.76.16. • Bal des “Joyeux retraités” Le groupe des “Joyeux retraités” organise une matinée dansante le dimanche 29 avril de 14 à 19 heures, à la salle polyvalente Pierre-Mendès-France.

Bernard Pautrel, nouveau président de l’association des Jardins familiaux (Photo André Tridon).

… et la médaille de la ville pour l’ancien L’ancien président, Claude Le Creurer, participait également à cette réunion. Ce dernier s’est beaucoup investi dans la vie nogentaise en tant que bénévole au sein de la Fédération des conseils de parents d’élèves (F.C.P.E.), puis aux Jardins familiaux, pendant vingt ans au total. C’est pourquoi François Huwart, députémaire qui assistait à cette assemblée générale, n’a pas voulu laisser repartir l’ancien président dans sa Bretagne natale sans lui remettre la Médaille de la ville, en remerciement de son action au service des Nogentais.

L’animation sera assurée par l’orchestre Nicolas Devoir. Entrée : 10 € (pâtisserie comprise). Vente des billets sur place.

Claude Le Creurer a reçu la médaille de la ville (Photo André Tridon).

Avril 2007 Nogent Infos n°18

15


POLITIQUE DE LA VILLE Pour les Gauchetières Un Contrat urbain de cohésion sociale Lancés le 9 mars 2006, les C.U.C.S. qui succèdent aux contrats de ville, constitueront, entre 2007 et 2013, le nouveau cadre du partenariat entre l’État et les collectivités locales de la politique de la ville.

U

n C.U.C.S. (Contrat urbain de cohésion sociale) a été signé, vendredi 16 février au Centre socioculturel, entre la municipalité représentée par François Huwart, député-maire ; Catherine Hénuin, sous-préfète représentant l’État ; le président du Conseil général d’Eureet-Loir, Albéric de Montgolfier ; et Jean-Paul Brunet et Thierry Grethen, respectivement président et directeur de la Caisse d’Allocations familiales d’Eure-et-Loir (notre photo). A Nogent, il concernera le quartier des Gauchetières pour les trois années à venir.

“Il s’agit du 2e C.U.C.S. signé dans le département, après celui de DreuxVernouillet”, se réjouissait Catherine Hénuin, “c’est un outil qui permet de mettre en cohérence, sur un même territoire, l’ensemble des interventions de l’État et de ses partenaires en faveur de la cohésion sociale. Il s’ajoute aux moyens habituels de la politique de la ville afin de fixer les grandes orientations et les actions prioritaires. Il se traduit par des crédits importants et fixes des actions”. Le quartier des Gauchetières a été retenu à l’issue d’un diagnostic partagé par les partenaires, lors d’un Comité de pilotage État/Ville, le 5 janvier dernier. Ce diagnostic insiste sur le “dynamisme local” de la ville qui “dispose de deux atouts qui méritent d’être soulignés dans le cadre de la mise en

Le C.U.C.S. concrètement… Ainsi donc, dans le cadre du C.U.C.S., la ville de Nogent et ses partenaires engageront des actions dans quatre directions : l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie ; l’accès à l’emploi et le développement économique ; la prévention de la délinquance et la citoyenneté ; “mais c’est la réussite éducative qui a été retenue comme axe prioritaire”, a tenu à souligner François Huwart. En clair, ce C.U.C.S. va se traduire tout d’abord, par le recrutement de deux adultes relais qui auront des missions de médiation sociale et culturelle visant à améliorer les relations sociales dans les espaces publics ou collectifs. Ces deux emplois seront pris en charge à 80% par l’État (qui octroie une enveloppe budgétaire de 134.164 € à l’ensemble des actions du C.U.C.S.), les 20% restant étant

16 Nogent Infos n°18 Avril 2007

pris en charge par la C.A.F. et par la ville. L’un des deux animateurs sera destiné au centre social-maison de quartier des Gauchetières ; tandis que l’autre sera partagé par la ville et l’office d’H.L.M. “Ces postes sont réservés à des personnes âgées de 30 ans et plus, sans emploi et résidant dans le quartier des Gauchetières”, a précisé Monique Annède, de la Direction départementale du Travail. La ville de Nogent mobilisera, quant à elle, 20.000 € pour la création d’un poste de coordinateur qui travaillera en concertation avec les adultes relais et concentrera son action sur l’aspect “réussite éducative” en mettant notamment en place un suivi personnalisé d’enfants ou de familles, ainsi que différentes actions qui concerneront aussi bien le soutien parental que la santé, l’apprentissage, la lecture ou la culture…

place du Contrat urbain de cohésion sociale : un tissu associatif actif et diversifié (plus de 150 associations), notamment dans le domaine sportif et en direction des jeunes et des enfants ; une offre intéressante d’équipements et de services publics”. En revanche ce diagnostic souligne aussi que le quartier des Gauchetières qui “accueille plus de 4.000 habitants des 11.500 habitants de Nogent-leRotrou” (…) “présente des caractéristiques urbaines, sociales, économiques et culturelles qui le distinguent du reste de la ville. Celles-ci traduisent un risque de décrochage qui a retenu l’attention des pouvoirs publics (…)”. Un état de fait confirmé par le premier magistrat de la commune qui rappela que “des équipements de toutes sortes y ont été créés, de manière à ce que ce quartier n’ait pas l’impression d’être délaissé. Néanmoins, il existe une fragilité sociale qui exige des politiques spécifiques, notamment en matière de réussite scolaire. C’est dans ce domaine que l’avenir se prépare et c’est bien par là qu’il faut commencer”.

U.C.I.A.L. • Festival du Commerce - Du 4 au 14 avril, l’U.C.I.A.L. de Nogent que préside Mme M.B. MilleMeunier organisera son “Festival du Commerce”. Comme à l’accoutumée, cette période constituera l’occasion pour les Nogentais et les habitants des environs, de faire de bonnes affaires, mais aussi de participer à un jeu basé sur un système de grattage permettant de gagner des milliers de bons d’achats de 5 €. Une deuxième chance leur sera offerte chaque soir, lors d’un tirage des tickets qui auront été déposés dans les urnes des commerçants participants. Ainsi, divers beaux lots seront attribués durant la durée du festival : voyages, home cinéma, V.T.T., etc…). L’animation musicale et publicitaire sera assurée par Sweet F.M. Sont également prévus des interviews et des intermèdes récréatifs. Par ailleurs, dans le cadre de ce “Festival du Commerce”, un salon de l’automobile regroupant les concessionnaires de Nogent et Margon, se déroulera les 13 et 14 avril, place du 11-Août. Pour vous informer sur le détail de cette manifestation, l’U.C.I.A.L. éditera un journal de seize pages tiré à 43.000 exemplaires et distribué dans une zone de trente kilomètres autour de Nogent.


JEUNESSE Avec la Police municipale et ses partenaires La violence : c’est tout ce qui porte atteinte à autrui, à travers les mots, les coups ou la contrainte. Cela peut aller du harcèlement moral, de la violence verbale, de la discrimination, de la violence physique, sexuelle, à la violence contre soimême.

V

oici déjà deux ans que la Police Municipale nogentaise intervient auprès des jeunes enfants des classes de C.M.2 et de 6e pour parler de violences scolaires. Le but de ce programme est d’arrêter la violence avant même qu’elle ne se manifeste. La violence, tout le monde la ressent un jour ou l’autre, personne ne la supporte. Il n’est plus acceptable que la violence rentre à l’école, au collège, que les jeunes soient violents entre eux. Durant leurs séances, les policiers municipaux informent les enfants sur les différentes violences auxquelles ils peuvent être confrontés comme : le racket, les brimades, le racisme, le vol, les bagarres, les insultes, l’humiliation… Ils les encouragent à “parler” lorsqu’ils sont victimes ou témoins d’actes de violences. Briser la loi du silence est le premier pas pour faire reculer la violence. Ils les informent également des sanctions s’ils sont auteurs de violences, de ce que dit la Loi. Des jeux de rôle sont mis en place lors des interventions afin de rendre l’élève acteur et de favoriser ainsi l’écoute. Les policiers municipaux parlent également de leurs missions de police, du respect, des nouvelles formes de violences qui apparaissent comme “le happy slapping”, mais aussi des violences qu’ils se font subir tels que “le jeu du foulard”.

Informer les enfants mais aussi les parents Cette année ils ont demandé aux élèves de réaliser des dessins sur le thème de la “violence” avant leur intervention. Les enfants devaient représenter celle-ci, sous forme de

Coup de projecteur sur les violences scolaires

slogans, d’images, par rapport aux différentes violences qu’ils connaissent, à la télévision, à l’école, dans leur quartier, mais aussi dans les jeux vidéo, à la maison, etc... Les policiers ont été stupéfaits de voir la qualité de leurs dessins, très représentatifs de la violence telle que nous la connaissons. Mais au final ils se sont rendus compte, en regardant ces dessins, qu’un nombre important d’enfants, a vécu ces violences et que certains continuent de les vivre. Certaines violences sont plus difficiles à

C’est la raison pour laquelle quatre jours de sensibilisation durant lesquels ont été exposés trois cents dessins réalisés par les enfants ont été organisés à avec l’aide de plusieurs partenaires qui se sont relayés pour apporter des informations, des témoignages, organiser des projections, des distributions de dépliants sur les violences, la drogue, l’alcool, les jeux dangereux. En soirée avaient d’ailleurs lieu des réunions d’information et de débat exclusivement réservées aux adultes. Une action à renouveler dans l’avenir.

Au cours de l’inauguration des journées sur les violences

déceler que d’autres. Mais elles peuvent être tout aussi traumatisantes, surtout si elles deviennent habituelles. Rien ne doit être pris à la légère. Cela peut être une simple bousculade ou des violences plus graves quand elles causent des blessures physiques. Il ne faut pas laisser la violence se banaliser. Pour changer les mentalités, il est important de prendre du recul et d’agir : rendre les élèves acteurs dans la prise de conscience et dans l’initiative solidaire avec tous les membres de la communauté éducative et avec les instances de la municipalité. Après avoir sensibilisé les enfants les policiers municipaux ont souhaité sensibiliser les parents. Ceux-ci ne sont pas toujours au courant des nouvelles violences ; ils ne savent pas toujours trouver le bon dialogue, la bonne solution. Que faire lorsque son enfant est victime d’acte de violence ? A qui en parler, porter plainte dans certain cas. On ne sait pas forcément pourquoi un enfant, du jour au lendemain travaille de moins en moins bien à l’école. Le silence des enfants, peut, dans bien des cas, cacher des faits de violences tels que le racket, l’humiliation, les menaces, la drogue, etc.

Les partenaires de l’opération Il convient de remercier tous les partenaires qui ont répondu présents à l’invitation des policiers nogentais, permettant ainsi de fournir une information la plus complète possible : • La Brigade de la prévention de la délinquance juvénile (B.P.D.J.) de Châteaudun. • L’Association “S.O.S. Benjamin” de Sens (pour mémoire : le 16 Novembre 1995, Benjamin D., âgé de 10 ans et demi, est retrouvé pendu à l’essuie-main dans les toilettes de son école. Il décédera 6 jours plus tard de ses blessures. Après une enquête approfondie, l’on a découvert que Benjamin avait été victime d’un jeu dangereux : le jeu du foulard avec l’habituel “t’es pas cap”), avec l’Observatoire national d’étude des conduites à Risque (O.N.E.C.R.). • La Brigade de gendarmerie de Nogentle-Rotrou. • Le Bureau information jeunesse (B.I.J.) de Nogent-le-Rotrou. • Le Centre d’information et de consultation en alcoologie et toxicomanie (C.I.C.A.T.). • La Permanence d’accueil, d’information et d’orientation (P.A.I.O) de Nogent.

Avril 2007 Nogent Infos n°18

17


ENSEIGNEMENT

Au lycée Rémi-Belleau Un programme d'information à l'orientation La politique d'établissement pluriannuelle du lycée Rémi-Belleau, renouvelée en 2006 et contractualisée avec le Rectorat, prévoit un axe de progrès dans le domaine de l'information à l'orientation qui s'est traduit au cours de cette année 2006-2007 par le programme “Cap'Avenir” dont le point d'orgue a été les rencontres qui se sont déroulées le 15 décembre 2006 entre tous les élèves et près de 150 professionnels.

Un objectif double

L

'objectif du programme “Cap'Avenir” est double : il doit permettre d'améliorer et de mettre en synergie les dispositifs offerts par l'établissement pour informer les élèves du lycée sur les possibilités d'orientation à l'issue de leur scolarité au lycée ; il doit aussi constituer un levier au service du projet personnel de chaque élève afin d'éveiller l'ambition, de donner un sens aux apprentissages scolaires, et plus largement, de participer à la réussite de chaque élève pendant et après sa scolarité au lycée Rémi-Belleau, du CAP au BTS. L'idée du projet “Cap'Avenir” est née des concertations entre les enseignants menées en juin 2006, dont l'objectif est, entre autres, de définir le plan d'actions pédagogiques pour l'année scolaire suivante. Le groupe de pilotage ainsi formé a alors fixé les grands axes du projet : • Prendre en compte les attentes des élèves quant à l'orientation. • Susciter la réflexion de chaque élève sur son projet personnel. • Préparer les élèves à une rencontre avec des professionnels. • Organiser la rencontre pour l'ensemble des lycéens et étudiants en offrant la plus grande diversité possible dans les professions représentées, sur le temps scolaire. • Exploiter la richesse des échanges par un travail de rédaction et de réflexion (retour vers le projet personnel, la réussite scolaire et les poursuites d'études), mené sur le second trimestre.

Déterminer les attentes des élèves Différents groupes de travail de professeurs se sont alors réunis régulièrement

18 Nogent Infos n°18 Avril 2007

dès septembre 2006 pour inventer le projet, le nourrir et le faire connaître auprès des élèves et des personnels, avec le soutien du Centre d'Information et d'Orientation de Nogent-le-Rotrou (C.I.O.). Une enquête a été réalisée auprès des élèves de façon à déterminer leurs attentes sur l'orientation. Le bilan a Bancharel, proviseur (à droite) et Régis Bichard, chef de travaux, alors conduit le groupe de Alain présentant le portfolio “Cap’Avenir” intitulé “Des choix pour ton avenir” (Photo pilotage à choisir l'entrée Philippe Dubois, l’Echo Républicain). “Métier” pour le projet, plutôt que l'entrée “Études” (ou forma- des. Ce questionnaire a été proposé à tions), respectant ainsi les demandes tous les autres élèves qui en ont senti la des élèves. Le choix a donc été fait nécessité (ou simplement la curiosité !). d'organiser, en décembre 2006, des rencontres avec des professionnels afin Une première à Rémi-Belleau qu'ils parlent de leur métier aux lycéens Après deux mois de préparation des et étudiants. échanges, de rédaction des questions, de Au premier trimestre, chaque élève s'est constitution des groupes d’élèves dans le vu remettre un portfolio “Cap'Avenir”, respect de leurs vœux, ce furent près de spécialement édité pour l'occasion, et lui 150 professionnels répartis en 60 atepermettant de rassembler tous ses liers-métiers qui vinrent dialoguer avec documents sur l'orientation, tout en les 1.050 étudiants et lycéens, le vendredi 15 décembre 2006, entre 9 et mettant le projet en valeur. Le document central de ce dossier est la 13 heures, sous la forme de rencontres fiche “Cap'Avenir” : véritable tableau par petits groupes, suivies d'une phase de bord de l'élève, cette fiche réunit “Salon des métiers”. Une première à tous les éléments de réflexion sur son Rémi-Belleau ! projet personnel, selon trois approches : Les échanges ont été riches et le bilan “Quels profils ? Quels métiers ? Quelles de l'opération très encourageant puisque études ?”. C'est grâce à ce document près de 90 des élèves ont jugé ces renque les élèves ont préparé et exploité les contres utiles ou très utiles par rapport rencontres du 15 décembre 2006. à leur projet personnel, et plus de Néanmoins, il n'est pas rare que des 98 des professionnels ont porté une élèves n'aient pas encore vraiment d'idée appréciation globale satisfaisante ou très sur les métiers qui pourraient les inté- satisfaisante sur les rencontres avec les resser à l'avenir. C'est pourquoi tous élèves. Par ailleurs, l'expérience a aussi les élèves de seconde ont passé un été ressentie très positivement par l'enquestionnaire d'intérêt professionnel semble de la communauté éducative de informatisé, “Le Métier qui me plaît”, l'établissement qui s'est fortement mobidont le but essentiel était de les faire lisée autour de ce projet tout au long de réfléchir sur leurs goûts et leurs aptitu- cette année.


ENSEIGNEMENT

L'exploitation des rencontres se poursuit encore actuellement au travers des différents travaux menés par les enseignants et leurs élèves, notamment au sein des heures de “Vie de classe”. Si un bilan final du programme “Cap'Avenir” est prévu au terme de l'année scolaire, l'engouement bien perçu par les élèves, les professionnels et les enseignants incitent déjà les responsables à pérenniser le dispositif, sans

Classes transplantées Comme chaque année, la ville de Nogent-le-Rotrou finance l’organisation de classes de découverte pour les écoles publiques nogentaises. Cette année, ce sont les écoles Centre 1 et Marcel Pagnol qui sont concernées. • Pour l’école du Centre 1, un séjour en classe linguistique a été organisé du 18 au 24 mars à St-Germain-sur-Ay (50). 26 élèves de la classe de C.M.2 de M. Baire y ont participé. Le coût total du projet s’élevait à 11.177,60 € (soit un coût par enfant de 429,91 €). Cependant, devait être déduite de ce montant, la subvention apportée par le Conseil Général de 780 €. La participation demandée aux familles était fixée selon un barême établi sur la base du quotient familial pour un montant estimé des recettes est de 2.200 €. La Commune a donc pris en charge la somme de 8.197,60 €, soit 315,29 € par enfant. Par ailleurs, toujours pour l’école du Centre 1, une autre classe découverte se déroulera du 21 au 25 mai au Futuroscope de Jaunay-Clan (86) à l’intention des C.M.1 de M. Achard, soit 23 élèves. Coût total du projet : 7.538,64 €, soit un coût par enfant de 327,77 €. Doit être déduite de

doute selon un rythme bisannuel. Rendez-vous donc pour “Cap'Avenir” 2008 !

Dernière minute !!... Quelques confidences laissent à penser que le programme de travail sur l'information à l'orientation, centré sur l'entrée “Métier” pour “Cap'Avenir”, pourrait alterner un an sur deux avec un programme de travail sur l'entrée “Étu-

ce montant, la subvention du Conseil Général de 460 €. La participation des familles sera, quant à elle, définie en fonction du quotient familial ; le montant estimé des recettes est de 1.500 €. La Commune prendrait donc en charge la somme de 5.578,64 €, soit 242,55 € par enfant. • Pour l’école Marcel-Pagnol, il s’agit de classes patrimoine sur la thématique de l’eau domestiquée et de la mare qui seront organisées les 2, 3, 5 et 6 avril à l’Écomusée du Perche à St-Cyr-la-Rosière, et concerneront les classes de C.E.2 de M. Kriegel et Mme Sauger, soit 50 élèves. Le coût total du projet s’élève à 1.714,00 €, soit un coût par enfant de 34,28 €. La participation des familles sera, quant à elle, définie en fonction du quotient familial, pour un montant estimé des recettes est de 369 €. La Commune prendrait donc en charge la somme de 1.345 €, soit 26,90 € par enfant. Le Conseil Municipal, lors de sa séance du 9 mars dernier a voté ces projets à l’unanimité.

Deux nouveaux dispositifs en faveur des lycéens et apprentis Michel Sapin, Président de la Région Centre, a proposé au

des” où il pourrait être question d'une découverte des différentes filières de formation permettant d'accéder aux métiers envisagés par les élèves... A suivre ! Contact : Lycée Rémi-Belleau, 33, rue Bretonnerie - BP 90201 - 28401 Nogent le Rotrou Cedex – Tél. 02.37.29.30.00 – Fax : 11 02.37.29.30.26 – Courriel : rbelleau@ac-orleans-tours.fr

Conseil régional, réunit en séance plénière le 19 octobre dernier, la mise en œuvre de deux nouveaux dispositifs : l’un en faveur des lycéens avec le lancement de “Lycéens Citoyens” (vote pour : PS, PC, Verts, UDF ; abstention : UMP ; non participation : FN) et l’autre en faveur des apprentis avec la mesure “Trans’Europe Centre” (vote pour : PS, PC, Verts ; abstention : UDF, UMP, FN). • “Lycéens Citoyens” est destiné à renforcer l’égalité des chances (dans l’accès aux arts, à la culture…) et développer la citoyenneté au sein des lycées (notamment les comportements écocitoyens). Il s’agit pour la Région Centre d’apporter un appui technique et financier aux jeunes qui développent un projet dans leur lycée. Ces projets doivent correspondre aux priorités que s’est fixées la Région dans ce domaine : l’éducation au développement durable dans ses dimensions environnementales, sociale et économique (dispositif “Jeunes Eco-citoyens en région Centre”) ; la prévention dans le domaine de la santé et du social ; le soutien aux lycéens pour l’insertion professionnelle et la lutte contre le décrochage scolaire (notamment en direction des EREA et des lycées classés en ZEP…) ; l’artistique et le culturel avec des projets de dimension sociale, culturelle, historique,

sportive, scientifique… en complémentarité avec le dispositif “Aux Arts, Lycéens et Apprentis !” déjà en vigueur depuis 2002. La Région Centre apportera son concours pour financer les projets retenus (à hauteur de 75% du coût total (dans la limite de 4 500 €), pour les projets liés à l’éducation au développement durable, la prévention dans le domaine de la santé et du social et le soutien aux élèves en difficultés ; à hauteur de 50% du coût total (dans la limite de 3 000 €) pour les projets à dimension artistique et culturelle). • Le dispositif “Trans’Europe Centre”, quant à lui sera étendu par la Région Centre, à titre expérimental, aux apprentis. Après plusieurs bilans jugés “positifs” de l’expérimentation menée auprès des lycées (d’abord par les lycées-pilotes, puis par les proviseurs et les établissements concernés, les équipes éducatives, les familles), la Région Centre souhaite que les apprentis puissent bénéficier de ce dispositif. On compte, en région Centre, quelque 18.000 apprentis répartis dans 37 établissements. La Région va donc lancer, au cours de l’année scolaire 20062007, une expérimentation auprès d’une douzaine de C.F.A. (Centres de Formation d’Apprentis) représentatifs, avec les mêmes modalités que celles appliquées en direction des lycées.

Avril 2007 Nogent Infos n°18

19


BIENVENUE

240 nouvelles familles à Nogent Accueil des nouveaux Nogentais

P

renant ainsi le relais d’A.V.F., la ville de Nogent-le-Rotrou représentée, pour la circonstance, par François Huwart, député-maire, et par plusieurs élus, a accueilli les nouveaux arrivants dans la commune. Des invitations avaient été envoyées à 240 familles (nous entendons par là, aussi bien des couples avec ou sans enfants, que des familles monoparentales, que des célibataires). Environ 90 personnes ont répondu

BRÈVES • 16e Rencontre des Arts plastique L’association “Les ateliers d’Art”, en collaboration avec l’O.T.S.I. et la ville de Nogent, organise actuellement sa 16e édition de la “Rencontre des Arts plastiques”, jusqu’au 14 avril salle des Colonnes. Cette année, le thème (non obligatoire), en est le Perche. Comme d’habitude, le public est appelé à voter. Ouverture en semaine de 14 à 19h, et le week-end, de 9 à 12h et de 14 à 19h. Entrée libre. • 62e anniversaire du Souvenir de la

Déportation – Dimanche 29 avril sera célébré le 62e anniversaire du Souvenir de la Déportation. Avant la cérémonie officielle, l'association des déportés déposera une gerbe à la plaque commémorative du parvis de l’hôtel de ville ; puis, la cérémonie proprement dite se déroulera au monument aux Morts, place de la République, de la manière suivante : 10h40, rassemblement ; 10h50, début de la cérémonie. À l’issue de la cérémonie, une délégation se rendra au cimetière sur chaque tombe des anciens déportés décédés depuis le retour des camps.

OPPOSITION MUNICIPALE Énoncé du problème : la municipalité Nogentaise, garante des finances et de la bonne marche de la ville, détient sur une place, où stationnent les gens du voyage, un robinet qui sans doute mal connecté, fuit abondamment. Question n° 1 : sachant que ce robinet perd environ 20 litres à la minute (débit mesuré le 7 mars 07) combien d’eau sera rejetée à l’égout en une heure, puis en 24 heures. Question n° 2 : le prix de l’eau étant à 2,92 € le m3 combien, pour cause de négligence et absence de surveillance, le contribuable Nogentais paiera les conséquences d’un tel gaspillage si la fuite durait un an. Réponse : la perte est de 1 200 litres (1,2 m3) par heure soit 28 800 litres (28,8 m3) par jour. Si personne n’intervient la facture d’eau s’élèvera à plus de 30 000 € (200 mille francs) pour une année. Ceci n’est pas un scénario de science fiction mais tout simplement une histoire vraie. Bien évidemment nous ne savons pas si le débit de la fuite a été constant pendant l’année 2006, mais déjà, lors de la présentation du budget en février de la même année, il avait été constaté des consommations d’eau en hausse de 38 %,

20 Nogent Infos n°18 Avril 2007

notamment sur l’emplacement des nomades. À plusieurs reprises, nous avons rappelé au service concerné la perte d’eau (nous l’avons même écrit dans le bulletin municipal de janvier dernier), mais en vain puisqu’un an après nous sommes dans la même situation. L’eau est devenue une denrée qu’il nous faut protéger, à chaque instant des campagnes nationales et les médias nous rappellent qu’il ne faut pas la gaspiller en nous incitant à traquer la moindre fuite dans nos foyers. Il aura fallu que nous mettions en évidence publiquement cette situation, lors de la dernière séance du conseil, pour que dès le surlendemain la réparation soit effectuée. Voilà l’exemple type du comportement de la municipalité qui devrait monter l’exemple. Face à cet inquiétant constat de laxisme, il est légitime de s’interroger sur la façon dont sont gérées les autres affaires de la ville. Nous venons d’examiner les orientations budgétaires 2007, qui cette année encore ont une présentation différente ce qui empêche les comparaisons avec les années précédentes et rend difficiles les analyses, mais cela est sans doute voulu, et de plus le document pré-

à cette dernière et ont participé à cette sympathique réunion de bienvenue qui était organisée à la salle des fêtes SimoneSignoret, le 8 janvier dernier. Après avoir présenté la capitale du Perche et les services qu’elle offre à ses habitants, le premier magistrat de la commune a invité les nouveaux Nogentais présents (qui se sont vus remettre un petit répertoire téléphonique illustré de vues de la capitale du Perche) à partager le verre de l’amitié..

• 62e anniversaire de l’armistice de 1945 Mardi 8 mai sera célébré le 62e anniversaire de l’armistice de 1945. Voici le programme des cérémonies : 9h30, messe à l'église Notre-Dame ; 10h30, rassemblement place Saint-Pol ; 10h35, défilé vers la place de la République ; 10h40, cérémonie au monument aux Morts ; 11h, retour en cortège vers la place Saint-Pol (par l’avenue Georges Clémenceau) ; 11h05, à l’hôtel de ville, vin d'honneur et discours ; 12h30, banquet des Anciens combattants organisé par le Comité d'Entente à la salle SimoneSignoret.

• Journée d’hommage aux “Morts pour la France” en Indochine – Cette journée commémorative donnera lieu à une cérémonie qui se déroulera à 10h10, le vendredi 8 juin au monument aux Morts, place de la République. Le rassemblement est fixé sur place à 10 heures. • Anniversaire de l'appel du 18 juin 1940 La cérémonie commémorative ayant lieu le lundi 18 juin, elle se déroulera en soirée, selon l’horaire suivant : 17h50, rassemblement place de la République ; 18h, début de la cérémonie au monument aux Morts.

Problème de robinet qui fuit paratoire comportait 8 pages contre 15 l’an dernier. Néanmoins nous avons pu constater que le taux d’endettement de la ville a augmenté de 17,40% en un an et cela n’est pas terminé puisque nous allons à nouveau devoir faire appel à l’emprunt pour financer les travaux pharaoniques de l’hypercentre ville, ce qui va augmenter la dette de 48 € par habitant. Une somme colossale va être engloutie dans le projet de la place des Viennes qui rappelons-le, ne présente aucun intérêt fonctionnel, puisque des places de parking vont disparaître. Tout le monde s’est rendu compte des difficultés de circulation et de stationnement début mars alors que les forains et leurs manèges

étaient installés place du 11-Août, qu’en sera-il lorsque la place des Viennes sera aménagée leur interdisant alors d’y mettre leurs camions. Nous aurions pu faire, simple, bien, et efficace, les économies ainsi réalisées aurait permis d’améliorer d’autres secteurs qui méritent aussi de progresser, (rue P. Deschanel, Rue de Ruet, place du 11-Août etc..). Selon le maire, les travaux vont se faire sans augmenter la fiscalité, mais n’est-il pas vrai qu’à l’approche d’échéances électorales il serait mal venu d’augmenter les impôts ? Les élus du groupe RELANCE: J.P. Bagland, M. Romet, J.F. Andréo, M.D. Vollet, Th. Cosse, M.F. Girard.

Mise au point de la Municipalité

La Municipalité tient à préciser que l’évaluation de 30.000 € faite par le groupe “Relance” est fantaisiste. Les comptes administratifs de la commune feront apparaître que la totalité de la consommation d’eau sur le secteur de la place des Viennes est plus de trois fois moins importante. C’est déjà trop, mais cette situation due à des branchements sauvages volontaires prendra fin dès l’ouverture de la nouvelle aire d’accueil des gens du voyage. Par ailleurs la Municipalité tient à préciser que des réfections de chaussées sont inscrites dans le budget 2007, notamment rues de Ruet, AbbéBeulé, Tochon et place du 11-Août en partie.


PERSONNEL COMMUNAL Directeur général des services de la mairie Dominique Martin chevalier du Mérite

A

l’occasion de la cérémonie des vœux du maire qui s’est déroulée le 11 janvier dernier, François Huwart, député-maire, a eu le plaisir de remettre la croix de chevalier dans l’ordre national du Mérite, au directeur général des services de la mairie de Nogent-le-Rotrou. “Dominique Martin, le Président de la République vous a distingué dans l’ordre national du Mérite et vous m’avez fait l’amitié et l’honneur d’être votre parrain. C’est avec plaisir, un vrai plaisir, vous le savez bien, que je m’acquitte de cette mission en raison de l’estime et de l’amitié que je vous porte”, devait-il déclarer en préambule, avant de retracer la carrière du récipiendaire. Après de solides études sanctionnées par un diplôme de l’Institut des Relations Publiques de Paris, et d’un diplôme d’Études supérieures d’Administration municipale, Dominique Martin s’est engagé dans la carrière de l’administration territoriale après avoir préalablement exercé, de juin 1972 à mars 1976, le métier de journaliste comme pigiste aux journaux “Usine Nouvelle”, “La Vie Française”, “Industries et techniques”, et “L’ouest industriel”. Ensuite, en qualité de rédacteur en chef de la revue “Usines d’aujourd’hui” spécialisée dans l’architecture, l’équipement et l’aménagement d’usines. “Vous aviez alors 27 ans et votre goût pour les questions économiques était déjà très marqué. C’est donc tout naturellement qu’en mars 1976, vous avez pris la direction du comité d’expansion économique de la ville de Luxeuilles-Bains. Vos qualités professionnelles furent très rapidement reconnues par le député-maire de Luxeuil, Monsieur Jacques Maroselli, dont vous savez peut-être qu’il fut un temps souspréfet de Nogent-le-Rotrou, fils d’un ministre radical d’un gouvernement de la IVe République et que j’ai moi-même longtemps côtoyé lorsque j’étais conseiller auprès du ministre François Doubin chargé du Commerce”, ajouta François Huwart. Successivement directeur du bureau d’aide sociale, puis secrétaire général adjoint de la commune de Luxeuil-les-Bains de 1983 à 1987, Dominique Martin a ensuite été nommé secrétaire général de la ville. Dans ce parcours rapide et brillant, il a acquis un vrai savoirfaire dans les domaines du développement économique, du développement urbain, de l’informatisation de la gestion et du thermalisme, seule expérience qui lui fut moins directement utile à sa carrière à Nogent-leRotrou. “Car, c’est au printemps 1989, cher Dominique

Martin, que nous nous sommes rencontrés”, poursuivit François Huwart, “que nous avons décidé de travailler ensemble sans jamais nous quitter même lorsque des fonctions ministérielles m’obligeaient à vous parler de plus loin et moins quotidiennement. Depuis le mois d’août 1989, vous avez dirigé, animé les services de cette ville, les syndicats à vocation économique et tout récemment encore démontré votre disponibiliDominique Martin (au premier plan à gauche) venant d’être décoré par François Huwart, député-maire. té, votre compétence en jouant un rôle clé au service des maires dans la constitution de la communauté de pas mesuré à sa vraie dimension, c’était votre puissance de travail, votre disponibilité communes du Perche. Je me souviens, cher Dominique, de notre pre- pour administrer mais aussi participer à toute mière rencontre. Votre intérêt pour les ques- heure, le soir, les week-ends, à des réunions tions économiques ne m’avait pas échappé à et ce goût du travail, cette disponibilité perla veille de la disparition à Nogent de l’usine manente, cette fraîcheur d’esprit que le temps Philips. Ce que j’avais pressenti aussi mais n’a jamais entamée. Il fallait que vous en fussiez doué pour travailler successivement à la reconversion d’une partie de l’économie locaLors de leur assemblée générale le après la fermeture de Philips en 1992, à la création de trois zones industrielles, à la Des employés communaux honorés création avec les élus et notamment JeanA l’issue de l’assemblée générale de l’amiRobert Jacquet, du syndicat intercommunal cale des employés communaux qui a eu Aquaval pour conduire le projet du complexe lieu le 22 janvier dernier, François Huwart, piscines-bowling, pour jouer un rôle décisif député-maire de Nogent-le-Rotrou, a eu le dans les opérations d’aménagement urbain, plaisir, comme il le fait chaque année, de travaux au château Saint-Jean, programme de remettre la Médaille régionale, départelutte contre les crues, nouvelle station d’épumentale et communale à plusieurs membration, opération de requalification du centre res du personnel communal, non sans ville, je ne cite là que quelques-unes des proavoir retracé auparavant la carrière de jets dont vous avez été la cheville ouvrière. chacun d’entre eux. Les récipiendaires sont Mais vous avez aussi réalisé l’informatisation, les suivants : la mise en réseau Internet, bref la moderni• Médaille d'or : Chantal Dubost (CCAS), sation de nos outils de gestion”. Josette Fraignac (Ville), Marie-Claude Ivars Au-delà du fonctionnaire territorial et du (CCAS), Michel Laillet (Ville), Elisabeth Pécot directeur général, le député-maire de Nogent (CCAS), Martine Plessis (CCAS). tint aussi à s’adresser à “l’homme loyal et au • Médaille de Vermeil : Guy Dagonneau chrétien. Loyal et dévoué au service des au(Ville), Chantal Job (Ville), Renée Kaysen tres, vous l’êtes, ce qui est si nécessaire aux (Ville), Jean-Yves Lorcy (Ville), Dominique cadres supérieurs de la fonction publique et si Martin (Ville), Bruno Peigné (Ville), Chantal Poirier (CCAS), Marie-Line Poirier (CCAS). important dans la construction d’une relation de confiance avec les autres. • Médaille d'Argent : Mickaël Allheily (Ville), Jacques Bonhomme (Ville), Jean-Luc Breton Je le dis aussi, vous êtes chrétien. Chrétien (Ville), Dominique Diant (Ville), Gilles militant et militant de la tolérance et cette cirGuillemin (Ville), André Rémond (Ville). constance a aussi donné du prix et de la pro• Plusieurs retraités furent également fondeur à notre relation, confirmant ainsi que à l’honneur : Mireille Herlin (Ville), Christian les paradoxes ne sont souvent qu’apparences. Charron (Ville), Josette Fraignac (Ville), Dominique Martin, je veux enfin vous dire à Josette Lafosse (CCAS), Yves Vannier (Ville). quel point, votre énergie toujours intacte, votre esprit éveillé et toujours sensible à ce Les employés communaux à l’honneur en compagnie de leurs conjoint(e)s. qui est nouveau, sont précieux pour notre commune et ses administrés”, devait conclure François Huwart avant d’accrocher au nom du Président de la République, le ruban bleu au revers de la veste du récipiendaire. Avril 2007 Nogent Infos n°18

21


HABITAT Garantie de deux emprunts H.L.M.

Seize logements réhabilités rue Maison-Maraine. A l’heure où la photo a été faite, les échafaudages étaient presque montés.

N

ous avions déjà défloré le sujet dans le cadre des pages “Logement” du dernier “Nogent-le-Rotrou Info”, mais cette fois, les projets deviennent réalité. Lors de sa séance du vendredi 9 mars dernier, le Conseil municipal, à l’unanimité, a décidé d’apporter sa garantie pour deux emprunts que se propose de faire l’Office H.L.M. de Nogent, en vue de la réhabilitation de 118 logements aux Gauchetières.

Réhabilitation de 118 logements aux Gauchetières

Le premier emprunt “AM Bonifié”, contrac- sur 20 ans avec différé d’amortissement té auprès de la Caisse des Dépôts et sur deux ans et à un taux de 3,55%. Mais Consignations, est d’un montant de il faut souligner qu’il concerne la rénova305.000 €. Il s’agit d’un prêt sur 20 ans tion de 102 logements situés aux 20, 22, avec différé d’amortissement sur deux 26 et 28, rue Léon-Blum et aux 39, 41 et 43, rue du Perche, pour un coût prévians et à un taux de 3,20%. Il concerne seize logements qui seront sionnel de 1.630.000 €. L’architecte de réhabilités aux nos 2 et 4, rue Maison- l’opération est Hélène Sédillot. Maraine. Le maître d’œuvre de l’opération Cette rénovation comprend notamment la est le cabinet Richard. réfection des entrées et la fermeture des Réfection des entrées, cages d’escaliers et halls (pose d’interphones) ; le ravalement fermeture des halls (pose d’interphones) des immeubles ; le remplacement des menuiseries extérieures si nécessaire ; le figurent au programme, ainsi remaniement des toitures et la que l’isolation extérieure des révision des systèmes de immeubles ; le remplacement réception TV. des menuiseries bois par du PVC avec double vitrage ; la réfection de l’électricité des logements et locaux communs et la révision des systèmes de réception TV. L’autre emprunt « Palulos », toujours auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations est d’un montant beaucoup 102 logements à rénover rue Léon-Blum et rue du Perche. plus important : 1.200.000 €

Brèves • Formations à l’Internet et à la bureautique - Des formations à l'Internet et à la bureautique sont organisées à Nogent-le-Rotrou par le Conseil Régional et la société de formation Audunis (Orléans), aux dates suivantes : - Internet (sur une journée) : mardi 17 avril et vendredi 11 mai. - Bureautique (sur deux journées) : mercredi 18 et jeudi 19 avril, pour les personnes connaissant très peu l'informatique (environnement Windows et traitement de texte) ; mercredi 9 et jeudi 10 mai pour les personnes voulant se perfectionner (logiciel de traitement de texte et tableur). Ces formations gratuites sont ouvertes à toute personne dès 16 ans (étudiant, mère au foyer, retraité, salarié, etc...) habitant en Région Centre. Elles se dérou-

22 Nogent Infos n°18 Avril 2007

lent par groupe de 12 personnes (avec chacune un ordinateur connecté au réseau), de 9 à 12h et de 13h30 à 16h30, au Centre Socio-Culturel, 74 rue Gouverneur. Les inscriptions se font à l’Hôtel de ville de Nogent-le-Rotrou auprès de Philippe Aubin - Service Internet – 42, rue Villette-Gaté Tél : 02.37.29.68.85. - Courriel : internet@ville-nogent-le-rotrou.fr • Conférence sur le thème de la sécurité civile - Le 17 mars, le colonel Jean-Jacques Mornat, chef de corps de l'Unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n° 1, a animé une conférence sur le thème de la sécurité civile à l’intention des membres des sections d'Eure-etLoir de la Légion d'Honneur, de l'Ordre National du Mérite et des Médaillés Militaires.

Cette conférence, qui a eu lieu à la caserne Sully, a regroupé un peu plus de soixante personnes dont François Huwart, députémaire de Nogent le Rotrou. Après plus de deux heures d'intervention du colonel Mornat devant un public très à l'écoute et curieux, cette manifestation s'est poursuivie par un dépôt de gerbe au monument aux morts de l'U.I.I.S.C.1 et d'une remise de diplômes à deux nouveaux “légionnaires”, Mme Sully et monsieur Chevallier. Ces diplômes ont été remis successivement par M. Huwart et le colonel Mornat. • Modification des tarifs du Centre de Loisirs - Jusqu’à la création de la Communauté de communes, le centre de loisirs de Nogent-le-Rotrou fonctionnait avec une tarification pour les

personnes résidant à Nogent-leRotrou, une pour celles résidant hors commune dans le département d’Eure-et-Loir, et une pour les personnes résidant hors département. Depuis la création de la Communauté de communes le 1er janvier 2007, la ville de Nogent a transféré cette compétence à celle-ci. De ce fait, il convient d’unifier les tarifs qui concernent les personnes résidant sur le territoire de la Communauté de communes en leur appliquant le tarif nogentais actuel. Les tarifs s’appliquant aux hors commune dans le département d’Eure-et-Loir seraient maintenus, mais deviendraient “hors Communauté de communes dans le Département d’Eure-et-Loir” et les tarifs “hors département” seraient maintenus.


ARMÉE

Un drapeau régimentaire pour l’unité

C

omme toutes les formations militaires de la Sécurité civile, celle de Nogent-leRotrou possède désormais son drapeau régimentaire. Celui-ci a été remis au colonel Jean-Jacques Mornat, chef de corps l’Unité d’instruction et d’intervention de la Sécurité civile n° 1, par le général Bruno Cuche, chef d’étatmajor de l’armée de terre, à l’occasion d’une prise d’armes organisée au sein de l’École supérieure d’application du Génie à Angers (ESAG), le mercredi 31

janvier dernier. En fait, comme l’a précisé le chef de corps, la remise de ce drapeau ne change rien pour l'unité qui conserve le même statut et dont l'appellation demeure la même. Le terme de régiment sera utilisé seulement lorsque l'on parlera du “drapeau du 1er Régiment d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile”. Dès le lendemain, le nouveau drapeau régimentaire faisait sa première apparition publique à l’occasion de la cérémonie de présentation des V.D.A.T. (Volontaires de l’armée de terre) du

contingent d’octobre 2006, à l’issue de leur période de formation. Quarante-deux nouvelles recrues ont donc ainsi été affectées dans les compagnies opérationnelles de l’U.I.I.S.C. n° 1. Cette prise d’armes fut également l’occasion pour trois militaires d’être décorés. Le caporal-chef Bourgeois a reçu la Médaille d’or de la Défense nationale ; le sergent Bernadou, celle d’argent ; et le caporalchef Vahirua, la Médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement.

Photo U.I.I.S.C.N°1

L’unité sur les côtes bretonnes

Pas le temps de souffler pour l’unité nogentaise, à peine la cérémonie terminée, un détachement de la Sécurité Civile a été engagé le 3 février dans la

réserve ornithologique des sept îles, près de Locquirec (Finistère), suite à l'avarie du MSC Napoli. Ce détachement comptait 67 sapeurs sauveteurs chargés d’une mission prioritaire axée sur la sauvegarde des espaces sensibles, qui faisait suite à une demande des localités concernées par cette pollution. Il devait être de retour dans la capitale du Perche dans la soirée du 7 février.

Durant ces cinq jours d’intervention du détachement le long du littoral breton entre Pleubian et la pointe de Primel (vingtquatre communes), 25 m3 de matière polluante et de matières souillées ont été récupérées. Les sapeurs sauveteurs nogentais ont reçu sur place la visite de Nelly Olin, ministre de l’Écologie et du Développement durable.

Écobuages dans les Pyrénées orientales ligneux restait faible, et le brûlage risquait moins de dégénérer en incendie. L’hiver était la saison propice aux brûlages, notamment lorsque les versants nord étaient protégés par la couverture neigeuse. Avec la désertification humaine et la diminution des effectifs du bétail, l’entretien a progressivement été abandonné. En effet, la ressource pastorale disponible, bien que régressant, restait suffisante. Les parcours se sont embroussaillés, boisés, surtout par les pins, les chênes et les noisetiers. De temps en temps, des incendies ravageurs venaient rouvrir les milieux, mais les Photo U.I.I.S.C.N°1

Par ailleurs, un détachement de la 2e compagnie de l’UIISC1 (80 sapeurs sauveteurs), est parti le 8 février pour les écobuages dans les Pyrénées orientales. L’utilisation du feu pour entretenir l’espace pastoral remonte à la préhistoire. C’est en effet le moyen le plus simple pour éliminer les ligneux qui ne manquent pas de coloniser les pâturages, au détriment de la ressource fourragère. Lorsque le pastoralisme s’exerçait pleinement sur cette partie des Pyrénées, les pasteurs entretenaient régulièrement leurs parcelles. Lorsqu’une matte de genêt prenait trop d’ampleur, ils la détruisaient par le feu. Comme l’entretien était régulier, le taux de recouvrement des

effets des feux d’été ne sont pas aussi favorables au renouvellement de la ressource fourragère que les brûlages hivernaux. Depuis une quinzaine d’années, sur les massifs, des opérations de brûlages dirigés sont menées par l’UIISC1 afin de récupérer de nouvelles ressources fourragères et limiter les débordements d’écobuages pastoraux.

Un détachement à la Réunion Parti de Nogent le Rotrou le 28 février dernier, le détachement de 60 personnels de l'unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile n°1 aux ordres du chef de bataillon Philippe Laot, est rentré en métropole le 17 mars. Engagé sur l'île de La Réunion suite au passage du cyclone tropical Gamède, le détachement opérationnel d'intervention aéroporté, composé intégralement par les hommes de

l'unité de Nogent-le-Rotrou disposant d'un matériel adapté à la production d'eau en situation d'urgence et de personnels hautement qualifiés, a permis le rétablissement d'itinéraires et surtout d'appuyer les moyens locaux dans la production et la distribution d'eau potable. En effet, après le passage du cyclone, un peu plus de quarante quatre mille foyers étaient privés d'eau potable (représentant 90.000 habitants). Cette

pénurie d'eau potable, principalement localisée dans les communes de Saint-Pierre, de Petite Île, de Saint-Joseph et du Tampon, a été comblée rapidement par la mise en œuvre des trois stations de production d'eau emportées par le détachement. Ainsi, celles-ci ont produit, en onze jours d'assistance, 205.000 litres d'eau propre à la consommation. Le détachement a procédé à la distribution de cette eau en

Photo U.I.I.S.C.N°1

U.I.I.S.C. N° 1

Le nouveau drapeau est apparu en public pour la cérémonie du 1er février

Dès l’âge de 16 ans Recensement et J.A.P.D.

Dans les trois mois qui suivent leur 16e anniversaire, tous les jeunes Français, garçons et filles, doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile ou au consulat s’ils résident à l’étranger. Cette démarche obligatoire s’inscrire dans le parcours de citoyenneté qui comprend outre le recensement, l’enseignement de défense et la Journée d’Appel et de Préparation à la Défense (J.A.P.D.). Le recensement facilite l’inscription sur les listes électorales et permet d’effectuer la Journée d’Appel et de Préparation à la Défense (JAPD). Cette journée donne lieu à la délivrance d’un certificat qui est exigé pour présenter les concours et examens organisés par les autorités publiques (permis de conduire, baccalauréat, inscription en faculté…). Pour tout renseignement : contacter l’accueil de la mairie ou le Centre du Service National de Tours Tél. 02-47-77-21-71 ou courriel : csn-trs@dsn.sga.defense.gouv.fr. rampe, en citerne ainsi qu'en sachet d'un litre dans les villages difficiles d'accès (66.000 sachets distribués par héliportage ou par transport en véhicule tout terrain). Equipé d'équipements d'analyse, le détachement a aussi participé aux missions d'analyse des points de captation en ressource hydrologique et à leur rétablissement. Avril 2007 Nogent Infos n°18

23


PRINTEMPS DE L’EMPLOI

Le Forum emploi du 9 mai Favoriser la rencontre des entreprises et des demandeurs

U

ne fois de plus, grâce au Forum emploi qui aura lieu au début mai, l’Agence locale de l’A.N.P.E. va se mobiliser en faveur de l’emploi sur Nogent-le-Rotrou. En effet, lors de cette manifestation qui s’inscrit dans le cadre du “Printemps de l’Emploi 2007” et qui se déroulera le mercredi 9 mai dans la capitale du Perche, vous pourrez :

• Rencontrer des entreprises locales, participer à des entretiens de recrutement, déposer vos C.V. en direct, • Participer à une table ronde sur la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS),

création et reprise d’entreprise pour accompagner votre projet, • Bénéficier d’un accompagnement par les agents A.N.P.E., vous informer sur les aides à l’emploi et les aides au reclassement du P.A.R.E., • Acquérir plus d’autonomie dans la recherche d’emploi grâce à une initiation aux services Internet avec le site www.anpe.fr et les services de l’Espace Cyber Emploi du Conseil général et de la Mairie de Nogent-le-Rotrou. Mercredi 9 mai de 9 à 12 heures et de 13h30 à 17 heures à la salle Pierre Mendès-France de Nogent-le-Rotrou. Ce forum emploi est gratuit et ouvert à tous.

• Consulter des offres d’emploi (affichage et Internet), • Recueillir des informations sur les métiers et le marché de l’emploi local,

Autres manifestations départementales

• Vous informer sur les formations et la Validation des acquis de l’expérience,

D’autres manifestations à caractère départemental seront organisées dans le cadre de ce nouveau “Printemps de l’emploi” : le “7e Forum départemental de recrutement” qui se déroulera à Chartres, le jeudi 10 mai de 9 heures à 18h30 (accès gratuit) ; et le “3e Forum départemental de recrutement” qui aura lieu à Dreux, le mardi 15 mai de 9 heures à 18h30 également (accès gratuit). Différents espaces seront mis en place :

• Rencontrer les organismes d’appui à la

• Un espace recrutement en direct avec les entreprises de tous secteurs d’activité. • Un espace offres d’emploi (affichage et consultation du site Internet www.anpe.fr) • Un espace formation/prestations offrant la possibilité de vous initier à Internet, saisir votre CV et autres thèmes liés à la recherche d’emploi (CV, lettre, entretien, club…) • Un espace sur les nouvelles méthodes de recrutement (Méthode de Recrutement par Simulation -MRS) et job dating, • Des tables rondes sur différents thèmes (formations, recrutement direct, contrats en alternance…) seront aussi organisées. En 2006, les forums de Chartres et Dreux ont permis à plus de 10 000 visiteurs de rencontrer en direct plus de 240 entreprises et partenaires. Pour participer au Forums de recrutement de Nogent-le-Rotrou, Chartres et Dreux et pour tous renseignements complémentaires sur les manifestations organisées sur la Région Centre (lieux et programmes), rendez-vous dans votre agence ANPE – 18 rue de la Serine – 28400 Nogent-le-Rotrou ou prenez contact avec la plateforme téléphonique au 0 811 55 01 28 ou par mail : ale.nogent-le-rotrou@anpe.fr

http://www.ville-nogent-le-rotrou.fr/files/telecharg/nogmag0704avril  

http://www.ville-nogent-le-rotrou.fr/files/telecharg/nogmag0704avril.pdf

http://www.ville-nogent-le-rotrou.fr/files/telecharg/nogmag0704avril  

http://www.ville-nogent-le-rotrou.fr/files/telecharg/nogmag0704avril.pdf

Advertisement