Page 1


ÉDITORIAL époque de la rentrée scolaire est souvent pour notre ville, la période d'un certain renouveau. Ainsi un nouveau représentant de l'État, le 61e, est arrivé dans l'arrondissement. Il s'agit en l'occurrence – et c'est une autre nouveauté puisqu'elle est la première femme à ce poste à Nogent-le-Rotroud'une sous-préfète. Au centre hospitalier une nouvelle directrice vient d'arriver elle aussi. Elle aura à gérer le dossier de l'aménagement des nouveaux locaux, avenue de l'Europe. Au centre de secours, un nouveau chef de corps a pris ses fonctions dans des circonstances dramatiques, puisqu'il a eu à faire face à un incendie qui a coûté la vie à un de nos concitoyens. A la tête de l'A.N.P.E., un nouveau directeur aura en charge – entre autres - la mise en place du plan de cohésion social. Je souhaite qu'il apporte une amélioration aux gens qui en ont besoin… Une nouvelle infirmière coordinatrice est en charge du service de soins infirmiers à domicile et une deuxième est attendue. Dans les différents établissements scolaires enfin, on note aussi l'arrivée de nouvelles têtes, tant parmi les responsables que parmi le corps enseignant. A toutes et à tous nous souhaitons la bienvenue dans la capitale du Perche et une prompte adaptation dans leurs nouvelles fonctions.

L'

Nogent-le-Rotrou Infos Revue municipale d’information Directeur de la publication François Huwart Rédaction Jean Chaline Conception/Réalisation filiGrane - Nogent-le-Rotrou Impression Imprim’28 - Nogent-le-Rotrou Dépôt légal 4e trimestre 2005

Renouveau chez les personnes, mais aussi dans la ville. Avec l'inauguration des bassins réhabilités de la piscine de plein air, en juillet dernier, s'est achevée la période des trois grands chantiers mis en route voici quelques années : restauration de la tour-maîtresse du château, nouvelle station d'épuration et ensemble piscines-bowling Aquaval. Et si cette année en cours semble marquer une pause par rapport à l'activité des années précédentes, la rentrée 2005 témoigne néanmoins de ce que sera le renouveau futur de notre cité. Ainsi, en juillet dernier, le Conseil municipal a choisi trois cabinets d'architectes qui élaborent actuellement un projet d'aménagement du centre-ville. Les travaux démarreront en 2006 et se poursuivront sur plusieurs années. Leur finalité est bien sûr d'embellir le cœur de la ville, mais aussi de stimuler l'activité commerciale. Une activité commerciale qui se développera aussi parallèlement, par le biais d'un aménagement privé, en bordure de la déviation de Nogent, dans le prolongement de l'Hôtel du Perche inauguré au début de l'été. Au chapitre du logement, l'office H.L.M. qui va bâtir dès maintenant deux pavillons, rue du Champ du Coq, travaille actuellement sur la réhabilitation future de 176 logements dans différents quartiers de la ville, ainsi que sur sept autres qui feront l'objet d'une acquisitionréhabilitation. Il convient aussi de saluer trois initiatives privées qui, en centre-ville, apporteront environ soixante-cinq logements neufs et qui témoignent ainsi de la confiance que placent ces investisseurs dans l'avenir de notre cité. Actuellement, la municipalité étudie aussi un projet de lotissement qui, dans le futur, devrait fournir une centaine de parcelles tant à l'office H.L.M. qu'aux accédants à la propriété. Sur le plan économique, 2005 a connu l'inauguration de 3.000 m2 supplémentaires pour Eurowipes. L'extension de la zone de l'Aunay va se poursuivre prochainement sur dix nouveaux hectares, en vue de l'accueil éventuel de nouvelles entreprises. Nous avons encore beaucoup à faire. Nogent-le-Rotrou est une ville où il fait bon vivre. À nous de faire en sorte qu'on y vive mieux.

François HUWART Ancien ministre Député-Maire


ENVIRONNEMENT Près de l’ancienne usine d’incinération Une nouvelle déchetterie mise en service l aura fallu à peine cinq mois pour que la nouvelle déchetterie de Nogentle-Rotrou soit réalisée au lieu-dit "Barbaras", juste en dessous de l'ancienne et de l'usine d'incinération des ordures ménagères (aujourd'hui désaffectée) sises à "La Pousseraie".

I

À l'heure où vous lirez ces lignes. Les nouvelles installations seront sans doute mises en service, sinon, ce ne sera qu'une question de jours.

La plateforme supérieure, quant à elle, est celle qui intéresse le plus les habitants de la région nogentaise, puisque c'est là qu'ils viendront décharger leurs déchets. Cette partie haute comprend dix quais : deux pour les gravats, deux pour les objets encombrants, un pour la ferraille, un pour les cartons, trois pour les végétaux et un quai de secours (utilisé pour l'instant pour les encombrants).

La partie basse constitue l'espace de manœuvre pour les camions et le stockage des bennes.

Aucune incidence sur la Taxe d'ordures ménagères "Cette dépense", tient à souligner Jean Cotinet, adjoint au maire de Nogent-le-Rotrou et président du SICTOM, "n'aura aucune incidence sur la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Ils sont réalisés sur nos fonds propres et grâce à un emprunt réalisé sur 12 ans".

C'est en effet parce que la déchetterie de "La Pousseraie" n'était plus aux normes de sécurité actuelles que le Syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères de Nogent (SICTOM) a décidé cette réalisation dont il était le maître d'ouvrage, avec l'assistance de la Direction départementale de l'Équipement. Les travaux ont donc démarré le 17 mai dernier. La STAR, adjudicataire de ce chantier, a travaillé en collaboration avec les entreprises Villedieu, CEGELEC, Paysage 28 et Julien pour réaliser cette structure qui, sans nul doute, devrait être appréciée des usagers. Les installations, d'une superficie de 2.400 m2, se composent de deux parties principales.

subventions : 79.816 € de l'État au titre de la Dotation globale d'Équipement ; 37.000 € de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME) ; et 40.000 € du Conseil général d'Eureet-Loir.

La nouvelle déchetterie apportera, en tout cas, plus de confort et de sécurité aux usagers. La plateforme basse de la déchetterie, servant au stockage des bennes et aux manœuvres des camions

La nouvelle déchetterie comporte également une aire de stockage pour la collecte sélective. Celle-ci comprend : des colonnes pour le verre incolore, le verre de couleur, les journaux et magazines, les emballages ; des conteneurs pour les huiles de vidange, les batteries, deux fûts pour les piles et une armoire pour les déchets toxiques. Le coût total de cette réalisation est d'environ 440.000 € T.T.C., bénéficiant de trois

L'ancienne usine d'incinération, propriété du SOMEL (Syndicat des ordures ménagères d'Eure-et-Loir), sera quant à elle, en grande partie détruite. En ce qui concerne les heures d'ouverture, elles seront les mêmes qu'auparavant. À compter du 1er octobre, ce sont les horaires d'hiver qui s'appliquent : de 8 à 12 heures et de 13h30 à 17 heures, du lundi au samedi (en été, les journées sont prolongées jusqu'à 19 heures sauf le samedi qui reste à 17 heures).

Déchets Acceptés

Déchets interdits

Déchets verts (tontes de pelouses, élagages, tailles de haies, feuilles) - Encombrants (matelas, moquettes, sommiers, téléviseurs...) - Gravats (déchets de démolition, briques, béton, tuiles) Ferrailles (cadres de vélo, étagères métalliques, machines à laver...) - Cartons (gros cartons, petits cartons d'emballage..) Journaux, magazines, publicités - Emballages ménagers recyclables (bouteilles et flacons plastiques, boites métalliques, briques alimentaires, cartonnettes) - Verre (incolore et de couleur) - Huiles de vidange - Batteries - Déchets ménagers spéciaux (acides, solvants, bombes aérosol, peinture; piles...).

Pneus - Médicaments (filière CYCLAMED via les pharmacies) Ordures ménagères - Bouteilles de gaz et d'oxygène (retour au fournisseur) - Amiante et amiante-ciment (se renseigner auprès des entreprises de collecte des déchets) - Explosifs (se renseigner en préfecture) - Boues de perchlorétylène (se renseigner auprès de la chambre des Métiers) - Déchets radioactifs (se renseigner auprès de l'ANDRA au 01.46.11.80.21) - Déchets hospitaliers, anatomiques, infectieux (se renseigner auprès des entreprises spécialisées).

Octobre 2005 ◆ 3


URBANISME

Recomposition du centre-ville Trois cabinets d’architectes retenus

a recomposition du centre de limite. Elles ont fait l’objet d’une analyse l'important travail fourni par les cabinets Nogent-le-Rotrou que nous remise le 18 juillet aux membres du jury non retenus de leur accorder à chacun une avons déjà évoquée dans une avant l’audition des cinq candidats qui indemnisation exceptionnelle de 1.500 €. précédente édition, vise à répondre ont déposé une offre. Il s’agit des cabinets à différents objectifs de valorisa- Bermond-Porchon, Francis Audouin, Le Conseil Municipal a autorisé le maire à tion du centre ville dans les domai- Faubourg 234, Atelier Ruelle et Garcia- signer les marchés de définitions simultanées avec les trois cabinets retenus pour nes suivants : les espaces publics et Diaz. leurs usages ; l'appareil commercial À l’issue de l’audition, le jury s’est réuni et un montant de 30.000 € HT chacun. et artisanal ; la circulation, les a décidé de retenir à l’unanimité, les cabi- Ceux-ci vont élaborer en commun un diadéplacements et le stationnement ; l'habi- nets suivants : Bermond-Porchon, Atelier gnostic puis, à l'issue de celui-ci et en tat et le patrimoine. Ruelle et Garcia-Diaz. fonction des demandes de la municipalité, Cette opération vient d'entrer dans sa C'est ce choix qu'a entériné le conseil ils réaliseront individuellement trois projets phase active, lors de la dernière réunion municipal en décidant, compte tenu de dont, au final, un seul sera retenu. du Conseil municipal du 25 juillet dernier. En effet, ce dernier a entériné le choix de trois cabinets d'architectes pour le marché de définition du centre ville. Le marché d’études de définition simultanées a été lancé par l’envoi d’une publicité pour remise des candidatures le 3 juin. Les candidatures ont été examinées par le groupe technique le 7 juin et six candidats ont été sélectionLundi 19 septembre, François Huwart, député-maire a organisé une réunion de présentation des trois cabinets d'arnés par le jury le 13 juin. chitectes et d'information sur la future recomposition urbaine du centre-ville, à l'intention d'une cinquantaine d'acteurs locaux (Conseil régional, S.I.A.P., P.N.R.P., Transports d'Eure-et-Loir, administrations, U.I.I.S.C. 1, notaires, agents immobiliers, Cinq offres ont été récepassociations de commerçants, services sociaux, O.T.S.I., H.L.M., Equipement, A.N.P.E., Télécom, milieu associatif, etc…). tionnées le 7 juillet, date

L

Acquisitions de propriétés n vue de l'aménagement futur de la ruelle des Lavandières, le Conseil, lors de sa séance du lundi 30 mai, a décidé de faire l'acquisition de l'immeuble Fraignac, rue des Viennes, à l'angle de la dite-ruelle. Une décision rapidement prise en raison du fait que le propriétaire était en train de négocier avec son locataire la vente de

E

L’immeuble Fraignac

4 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

son bien et qu'indubitaplus adaptée rue Saintblement le projet d'améHilaire. nagement d'une voie On ne saurait trop soulipiétonne digne de ce gner l’importance de la nom entre la place des maîtrise de cet immeuViennes et le centre-ville ble qui permettra, dans le passe par la maîtrise foncadre du plan de recomcière. position du centre ville, de modifier le flux de cirPar ailleurs, le bureau culation rue Doullay, municipal a engagé des pour permettre un accès négociations avec Mme (après démolition) direcGaullier, propriétaire de tement sur le parc de stal’immeuble situé 5 et 5 tionnement de l’îlot bis rue Doullay, siège de Villette-Gaté et qui deL’immeuble de la rue Doullay l’entreprise de vente et vrait donc connaître une réparation de motos "Sool Motos", en début d’année 2005, considé- extension dans un aveni proche. rant que le bail commercial arrivait à Le conseil municipal, lors de sa séance échéance au 30 juin et que l’entreprise du 25 juillet, a autorisé le Maire à signer occupante a retrouvé une implantation l’acte de vente.


ENSEIGNEMENT Le maire visite les écoles publiques 137.067 euros de travaux et de matériels eudi 8 septembre, François Huwart, député-maire, comme à l'accoutumée, a effectué une tournée des écoles publiques nogentaises à l'occasion de la rentrée scolaire. Pour la circonstance, il était accompagné de Patrick Dubourg, adjoint ; et de Pierrette Denis, conseillère municipale déléguée, tous deux en charge des Affaires scolaires ; ainsi que de plusieurs collaborateurs de la mairie et des Services techniques de la ville, parmi lesquels Dominique Martin, directeur général des services municipaux. Cette visite a été marquée par quelques changements, notamment le regroupement dans un seul bâtiment des écoles JeanMacé (1) et (2), ce qui va diminuer les coûts de fonctionnement. Changements également dans le corps enseignant, avec un nouveau directeur à la maternelle du Centre : Nicolas Sauger, auparavant instituteur à Un nouveau directeur à l'école élémentaire Jeanla maternelle Macé (2), a remplacé du Centre : Nathalie Bouchard qui a Nicolas Sauger quitté Nogent.

J

à la maternelle Paul-Langevin ; et Mlle Leclerc espace de jeux pour la maternelle Paulà l'école élémentaire Paul-Langevin. Langevin (16.136 €). Du côté des effectifs, on note une légère L'aménagement des bâtiments s'élève, progression par rapport à l'année scolaire quant à lui, à 97.482 €. Une grosse part passée, avec va, bien sûr, 1.011 élèves aux travaux en inscrits dans faveur des écoles écoles les Jean-Macé publiques (1) et (2) nogentaises, regroupées : tant dans le faux plafonds primaire (587) et isolation que dans les pour 10.196 € maternelles et changement (424). de vannes de chaufferie pour Cette visite a Au cours de la tournée du député-maire 1.329 € à permis au dans les écoles nogentaises Jean-Macé (1) ; député-maire réfection des classes, cages d'escaliers et de Nogent de dialoguer avec les directeurs, couloirs pour les deux écoles pour directrices, maîtres et maîtresses des dif53.054 € ; vase d'expansion à Marcelférents établissements, de faire connaissance avec les nouveaux enseignants, et Pagnol (2.665 €) ; faux-plafonds à la CLIS aussi de s'informer sur place de l'avance- et à la salle des professeurs au Centre (1) ment des travaux programmés au budget pour 10.481 € ; mise aux normes des scolaire de l'année 2005 qui, tous postes cuisines de la maternelle du plateau SaintJean (3.965 €) et de l'école Georgesconfondus, s'élève à 137.067 €. Le montant des différents travaux et amé- Brassens (5.792 €) ; et changement des nagements réalisés, en cours ou à venir portes dans cette école (10.000 €).

À noter également l'arrivée de nouvelles maîtresses dans différentes écoles : Mme Grémy et Busuyau à Marcel-Pagnol, Mme Hodecent (qui s'occupera du quart de décharge de la directrice) et Mlle Guesne à la CLIS du même établissement ; M.F. Bertrand à Jean-Macé (2) ; Mme Pineau

s'élève à 117.993 € dont 4375 € de travaux effectués en régie par les services de la ville, notamment pour les écoles JeanMacé (1) et (2) et les écoles maternelle et primaire Paul-Langevin. À noter aussi, au chapitre de l'aménagement des cours, la création d'un superbe

Pour toutes ces écoles, l'informatisation s'est poursuivie pour un montant de 5.549 € ; du mobilier scolaire a été acheté pour la maternelle du Centre, et les écoles Jean-Macé (1) et (2) pour 13.000 € ; ainsi que divers matériels pour Jean-Macé (2) pour 525 €.

Ailleurs... Quelques nouveaux venus ans les autres établissements scolaires de la ville, on note aussi quelques nouveaux venus. Ainsi, au lycée professionnel Sully qui a été doté d'une cuisine rénovée pour environ 930.000 €, quatre nouveaux enseignants (sur 34 au total) ont fait leur entrée, ainsi qu'un 2e conseiller principal d'éducation, Marie-Josée Zarka. Mme Chartrain est arrivée à l'accueil et au gardiennage. Au lycée Rémi-Belleau, alors que l'éta-

D

blissement a dû créer une 10e classe de seconde, un poste de conseiller d'éducation a été supprimé. L'établissement verra son internat rénové cette année. Quant au "turn-over" chez les professeurs, il est relativement faible (10% environ). Au collège Pierre-Brossolette, qui enregistre l'arrivée de quelques nouveaux profs, notons la présence d'un nouveau principal adjoint : Guy Rouveyrol. Idem au collège Arsène-Meunier où Gisèle Rodrigues occupe dorénavant le

poste de principale adjointe. Deux professeurs y ont fait leur rentrée, ainsi que deux professeurs des écoles à la Segpa dont le poste d'adjoint à la direction est maintenant dévolu à Marc Chevalier. A notre également, trois nouveaux professeurs au collège Delfeuille, et une nouvelle directrice à l'école Saint-Joseph (maternelle et primaire) en la personne d'Emmanuelle Couallier-Molina qui enseigne en même temps en C.P.

Octobre 2005 ◆ 5


CULTURE

Bail emphytéotique avec le Théâtre Buissonnier

Brève

ar délibération du 4 octobre 2004, le Conseil Municipal avait autorisé Monsieur le Maire à signer la convention pour l’étude de faisabilité de l’aménagement du Théâtre Buissonnier dans les anciens locaux du "Comptoir Des Marchandises" (l'association, on s'en souvient, avait perdu sa salle dans l'énorme incendie qui avait ravagé la Verrière). Cette étude menée à bien par le Cabinet Jaussaud, sur une base d’esquisse préliminaire a établi une estimation des prestations pour l’aménagement et l’équipement d’une salle de théâtre et de locaux d’activité associatifs sur une superficie d’environ 1.000 m2. L’estimation en valeur juin 2004, s’élevait à 712.040 € HT, honoraires et frais divers inclus. Depuis la remise de cette étude à la fin d’octobre 2004, la compagnie d’assurance de l’association du Théâtre Buissonnier a procédé aux évaluations des dommages et des remboursements qu’elle était en mesure d’effectuer au profit de l’association. Ainsi, la MAIF versera-t-elle 300.000 €. Le Conseil Régional s’est par ailleurs engagé, lors de la visite de son Président, Michel Sapin, à accorder un soutien financier au projet de reconstruction du théâtre de 230.000 € et le programme Leader+ serait en mesure d’apporter 40.000 €. Ces montants pourraient être complétés par une subvention du Conseil Général d’un montant compris entre 5 à 10 % des coûts de travaux et d’équipements. De ce fait, et compte tenu de divers apports privés complémentaires, le financement du projet, tel qu’il a été esquissé par l’architecte, pourrait être assuré.

P

◆ Une saison culturelle 2004/2005 en progression – Pour les spectacles tout public, 3.434 spectateurs ont été comptabilisés en 2004/2005 contre 3.289 la saison précédente, soit une augmentation de 4,41 %. Les spectacles jeune public ont reçu 2.172 élèves pour 12 séances contre 1.841 en 2003/2004 pour 9 séances. Le cumul des entrées jeune public et tout public (5.606 spectateurs contre 5.190 en 2003/2004)

6 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

Le Bureau Municipal a donc été amené à discuter avec les responsables de l’association sur le meilleur contrat de mise à disposition des locaux, d'autant que la nécessité que Une vocation culturelle pour un ancien local commercial l’association soit maître Ce bail dont la durée peut aller de d’ouvrage des travaux avait été posée 18 à 99 ans (dans le cas présent, il ne comme condition par le Conseil serait pas de moins de 25), est obligaRégional. Par ailleurs, compte tenu de toirement rédigé par un notaire et l’apport important effectué par l’assoenregistré aux Hypothèques. Il met à ciation et les subventions qu’elle a pu la charge du preneur l’ensemble des collecter, un bail de longue durée était travaux d’aménagement et les constructions. Il prévoit aussi des délais de réalisation, à savoir une date limite de démarrage et d’achèvement des travaux.

L'ancien

"C.D.M." mis à disposition de l'association souhaitable. C’est donc tout naturellement vers la solution d’un bail emphytéotique administratif que les deux parties se sont tournées. connaît donc une progression de 9,28 %. 549 abonnements ont été vendus (197 à 5 spectacles et 352 à 3 spectacles) contre 516 en 2003/2004 (185 à 5 spectacles et 331 à 3 spectacles). Apparemment, la saison 2005/2006 semble se présenter tout aussi bien, ce qui va probablement amener le service des Affaires culturelles, pour la prochaine saison 2006/2007 à modifier le régime des abonnements, comme l'a annoncé

Quelques années avant l’issue du bail, une clause de discussion permet aux parties, soit de prolonger le bail dans le respect des lois et règlements ; soit, en cas de non prorogation, de définir les modalités de mise à disposition des biens au profit de l’emphytéote (le locataire) ou de décider la reprise des locaux et de l’exploitation des installations contractuelles par le bailleur. Le 25 juillet, le conseil municipal a autorisé le maire à signer un bail emphytéotique avec le Théâtre Buissonnier, concernant les locaux de l’ancien C.D.M., propriété privée de la ville de Nogent-le-Rotrou. Le loyer serait constitué par la remise gratuite en fin de bail au bailleur de l’ensemble des aménagements, améliorations et constructions exécutés par le preneur.

Christian Foreau, le directeur de ce service, lors de la soirée d'ouverture du 16 septembre dernier. Afin d'éviter l'engorgement des abonnements et pour satisfaire un maximum de personnes, comme cela se fait déjà depuis longtemps dans d'autres localités, les futurs abonnés seront probablement amenés à choisir leurs spectacles à l'avance en souscrivant leur abonnement. Affaire à suivre…


LOGEMENT Office d'H.L.M. Deux pavillons supplémentaires e 25 juillet dernier, le conseil municipal a été amené à donner à l’Office H.L.M. de Nogent la garantie de la ville pour un emprunt de 133.000 € (à 3,40 % sur 35 ans), contracté auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations pour la construction de deux pavillons P.L.U.S. situés rue du Champ du Coq, au plateau Saint-Jean. L'architecte de l'opération est Hélène Sédillot. Ces deux pavillons disposent d'un garage et d'un jardin attenant. Les entreprises retenues pour la réalisation des travaux sont : E.C.R. pour le gros œuvre ; Delaubert (charpente bois et couverture) ; Travers (cloisons, isolation, doublage et faux plafonds) ; Allard (menuiseries intérieures et extérieures, fermetures extérieures) ; Ferragu (plomberie, sanitaires et chauffage central) ; Challier (électricité, V.M.C.), Pousset (revêtement de sols minces et faïences) ; Paris (peinture) ; Paysages 28 (espaces verts). Le financement de ces travaux qui devraient durer sept mois (hors congés payés et intempéries) et dont l'ordre de service a été donné le 19 septembre, se décompose comme suit : 73,17 % (prêt de

L

la C.D.C. dont il est question ci-dessus) ; subvention de l'État (3,89 %), subvention du Conseil général d'Eure-et-Loir (4,40%) ; subvention du C.I.L. d’Eure-et-Loir (5,50%) et fonds propres de l’Office (13,04%). Les loyers seront de 331,30 € par logement auxquels s'ajoutera le loyer du garage (24 €). Ils ouvriront le droit à l’A.P.L.

Des projets pour l'année à venir Si, à l'heure où nous écrivons ces lignes, le seul chantier qui va démarrer est celui de ces deux pavillons, d'autres projets sont en cours d'élaboration dans les cartons de l'Office H.L.M. pour les mois à venir et notamment pour l'année 2006. Parmi ces derniers notons : • L'acquisition-amélioration d'une maison de ville 88, rue Gouverneur et création de six appartements (architecte : Cabinet Hélène Sédillot). • La réhabilitation de 42 logements rues de Beauce et de Boucherville (architecte : Cabinet AMJ – Michel Jubert). • La réhabilitation de 12 logements aux 20 et 22, rue de la Fuye (architecte : Cabinet d'architecture Ombre et Lumière).

Parmi les projets de l'Office H.L.M. : l'acquisition-amélioration du 88, rue Gouverneur.

• La réhabilitation de 20 pavillons dans les rues Albert-Camus et Flandres-Dunkerque (architecte : Cabinet d'architecture Ombre et Lumière). • La réabilitation de 102 logements situés rue du Perche et rue Léon-Blum (architecte : Cabinet Hélène Sédillot). • Réhabilitation de 16 logements situés aux 2 et 4, rue Maison-Maraine (architecte : Cabinet Richard). • Acquisition-amélioration d'une maison de ville située au 11, rue Bourg-le-Comte (architecte : Cabinet Hélène Sédillot).

Également des initiatives privées e logement à Nogent n'est pas que l'affaire de l'Office H.L.M. Trois initiatives privées ont également vu le jour quasiment en même temps dans

L

Les travaux de la résidence Voltaire… … ceux du Parc Thibault-Meyniel

la ville. La plus spectaculaire au niveau des travaux a été celle de la S.C.C.V. Voltaire qui a débuté son chantier par la démolition de l'ancien Hôtel du Chêne Doré, 23, rue Giroust. Les travaux de construction ont démarré. Ils devraient aboutir à La résidence Voltaire composée de 23 logements. Autre chantier qui a démarré également : celui de la S.C.I. "Le Parc ThibaultMeyniel". Il s'agira d'un immeuble de 32 logements, qui comprendra aussi des garages et jardins privatifs.

L'hôtel du Dauphin sera restructuré

Le troisième chantier est celui de la SCI "Dauphin 1" qui consistera à restructurer l'hôtel du même nom, au 39, rue VilletteGâté, pour en faire, si l'on en croit le panneau sur la porte d'entrée, dix logements, deux magasins et quatre locaux professionnels.

Octobre 2005 ◆ 7


Au bout d’un an d’existence Déjà 108.000 entrées payantes Un bilan qui dépasse de 20 % les prévisions

Au cours de l’inauguration

inauguration, en juillet 2004, aurait dû être globale pour l'ensemble intercommunal Aquaval comportant une piscine couverte, une de plein air, un bowling et les annexes. Malheureusement un problème technique est apparu au cours des travaux de mise aux normes des anciens bassins et surtout des plages de l'ancienne piscine de plein air Claude Robert qui avait été conservée. Certes, mieux valait s'en apercevoir pendant qu'après. Néanmoins ces contraintes techniques ont entraîné une nouvelle étude et donc un retard d'un an. Mais, tout est bien qui fini bien : le 19 juillet dernier, François Huwart, ancien ministre, député-maire de Nogent a pu couper le ruban tricolore en compagnie de Patrick Riehl, viceprésident du Conseil régional du Centre ; Albéric de Montgolfier, président du Conseil général d'Eure-et-Loir, Jean-Robert Jacquet, adjoint au maire de Nogent et président du syndicat intercommunal Aquaval, et Jacques Dussutour, président du P.N.R.P., sous le regard des invités qui participaient à cette inauguration.

L'

8 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

Cette dernière marquait donc l'ouverture totale de ce complexe sportif et de loisirs : "chacun avec nos moyens, nous avons tous contribué à doter notre secteur d'un ensemble unique dans notre département, voire dans la région", devait notamment déclarer Jean-Robert Jacquet.

Mais elle marquait aussi la fin de la première année de fonctionnement de la piscine couverte et du bowling, ce qui a permis au président d'Aquaval de dresser un bilan élogieux de cette année d'exploitation : "108.000 entrées ont été vendues, soit 20 % de plus que nos prévisions. À ces entrées, il faut ajouter 1.500 scolaires qui ont fréquenté le site, ainsi que 5.000 autres entrées pour les personnels du centre de secours, de la Sécurité civile et pour les associations nautiques locales", expliqua non sans une pointe de satisfaction, Jean-Robert Jacquet qui poursuivit par le bilan du bowling :"avec 42.000 parties vendues, la fréquentation est parfaitement conforme à nos prévisions".

Lors de la visite de la piscine de plein air


SANTÉ Au centre hospitalier Une nouvelle directrice Catherine Creuzet a fait une "prépa" lettres car elle aimait autant ces dernières que les sciences. Nantie d'une licence en géographie et d'une maîtrise en aménagement du territoire (université de Nantes), elle intègrera alors l'Institut régional d'administration de Nantes (promotion 84-85). Sortie attachée d'administration centrale, elle entra alors au ministère de l'Équipement où elle passa douze ans, s'ocCatherine Creuzet cupant successivement des epuis le premier septembre, une nou- concessions autoroutières, des réformes stavelle directrice est arrivée à la tête du tutaires, et devenant ensuite chef du bureau centre hospitalier de notre ville, il s'a- des affaires financières de la direction du git de Catherine Creuzet. Tourisme (en 1995). Native de Paris, mais plantant ses racines Considérant alors avoir fait le tour de la familiales dans la Nièvre, la nouvelle direc- question et pour satisfaire son besoin légitime trice a pour credo une volonté affirmée d'a- d'action sur le terrain, de décision et de gir, de décider et de servir. contacts avec les usagers (et aussi, sans Après un bac scientifique ("C" à l'époque), doute, pour poursuivre dans la tradition

D

d'une famille qui compte de nombreux "hospitaliers"), Catherine Creuzet passa le concours de directeur d'hôpital en 1997 et fit partie de la promotion 1998-2000 de l'École nationale de Santé publique : un nouveau défi à relever, tout en s'inscrivant dans une logique d'aménagement du territoire qui correspond à sa formation initiale. Durant cette période, elle fut élève directeur à Gisors, dans l'Eure, puis, à sa sortie de l'école, directrice adjointe au C.H.U. d'Amiens où elle assuma la direction du site personnes âgées et celle du pôle "cœur". Chargée de mission pendant trois ans à l'Agence régionale d'hospitalisation d'Auvergne, elle eut notamment en charge la contractualisation avec les établissements hospitaliers et la préparation du Schéma régional d'organisation sanitaire (S.R.O.S. 3) qui sortira en mars 2006 dans toutes les régions. C'est donc du Massif Central que Catherine Creuzet est donc maintenant à la tête du centre hospitalier de Nogent-le-Rotrou. Nous lui souhaitons la bienvenue dans le Perche.

Pour les plus de 60 ans Le S.S.I.A.D, une alternative à l’hospitalisation réé à l'époque où Robert Huwart était maire de Nogent-le-Rotrou, le Service de Soins Infirmiers À Domicile (S.S.I.A.D.) est géré par le Centre communal d'Action sociale de la ville. Son activité s'étend sur les communes des cantons de Nogent-le-Rotrou, bien sûr, mais aussi sur celles des cantons de Thiron-Gardais et Authon-du-Perche. Ce service, composé d'un secrétaire et de quatorze aides-soignantes, est dirigé par une infirmière coordinatrice qui veille aux soins prodigués par ces dernières, sous sa responsabilité. En effet, le S.S.I.A.D., comme son nom l'indique, est un service de soins à domicile qui est proposé aux personnes de plus de 60 ans. Son but est d'éviter une hospitalisation ou d'accélérer le retour au domicile, et aussi de prévenir ou de retarder la dégradation progressive de l'état général (exceptionnellement d'ailleurs, une prise en charge peut être accordée à des malades de moins de 60 ans). Les soins pratiqués par le S.S.I.A.D. sont les soins médicaux et paramédicaux, en liaison avec votre médecin traitant et l'infirmière libérale de votre choix, et tous les soins d'hygiène et de confort, grâce à l'intervention d'une aide-soignante. Pour bénéficier de ces soins, il faut votre consentement, la prescription de votre médecin traitant, des conditions de logement et d'entourage suffisantes et, éventuellement,

C

l'accord du médecin conseil de votre caisse effectué des remplacements à l'hôpital de La d'assurance sociale. Ferté-Bernard avant d'intégrer la clinique La durée de la prise en charge par le Service Saint-Jean à Nogent. de Soins Infirmiers À Domicile dépend de l'é- À la fermeture de cet établissement, elle est volution de l'état de santé de la personne ; arrivée au centre hospitalier de Nogent-lel'infirmière coordinatrice et le médecin Rotrou où elle a travaillé dans différents serconseil sont seuls habilités à statuer. vices (chirurgie, médecine, urgences). Le S.S.I.A.D. prend en charge les frais de Arrivée au S.S.I.A.D. en février 2005, elle est fonctionnement du service, les frais de l'in- aujiourd'hui responsable de ce service. firmière coordinatrice, de l'aide-soignant(e) et Contact : S.S.I.A.D., 3, rue Gouverneur les actes de l'infirmière libérale. La prise en (tél. 02.37.52.43.56) – Pendant les heures charge est gratuite pour le malade ; le de bureau, présence du secrétaire, sinon, S.S.I.A.D. ne vous demande aucune avance possibilité de laisser un message sur le d'argent. répondeur téléphonique (y compris le Les malades ne font que l'avance des hono- week-end). raires des médecins et kinésithéraKarine Nekrassoff peutes, des dépenses pharmaceutiques, de la location de matériel, des dépenses de laboratoires. Cette avance sera remboursée, comme d'habitude par votre caisse de sécurité sociale ou par l'intermédiaire de votre ordonnancier.

Depuis le 1er septembre, une nouvelle responsable Depuis le 1er septembre dernier, une nouvelle infirmière coordinatrice est arrivée à la tête du S.S.I.A.D. (une deuxième est attendue prochainement). Il s'agit de Karine Nekrassoff. Cette dernière, infirmière diplômée d'État depuis 1998, a tout d'abord

Octobre 2005 ◆ 9


ASSOCIATIONS

Pour la promotion du passé médiéval du Perche et de Nogent

Les Compagnons de Rotrou

Au cours d'une visite guidée

I

ls ont fait leur première apparition lors de "Percheval", et cet été, par deux fois, les 24 juillet et 21 août, ils ont animé le site du château Saint-Jean. "Les Compagnons de Rotrou", ce sont neuf jeunes regroupés au sein d'une association junior bénéficiant d'un financement "Projet initiative jeune". Ces derniers qui sont lycéens ou collégiens, ont tous une vraie passion pour l'histoire de France et l'époque médiévale en particulier. Chacun d'entre eux s'est spécialisé dans un corps de métier : forge (fabrication d'épées et d'armes utilisées à l'époque), taille de la pierre, couture et fabrication de cotte de

maille (sans doute le travail le plus délicat). Chacun d'entre eux a réalisé son habit complet pour "Percheval" : depuis le heaume jusqu'au bouclier en passant par la cotte de maille et la tunique. Les deux dimanches d'été, devant un nombreux public, les jeunes Compagnons de Rotrou ont fait des démonstrations de leur savoir-faire, et organisé des visites guidées, avant de proposer, en fin de journée aux plus jeunes membres du public (7/13 ans), une chasse à la relique, en l'occurrence la recherche de la dague perdue du comte Geoffroy qui lui avait permis de se distinguer à la bataille d'Hasting en 1066. Un temps fort particulièrement animé. En décembre prochain, on pourra retrouver les Compagnons de Rotrou à Orléans, pour le Téléthon. Ils y évoqueront, pour une fois, un passé un peu plus récent : l'année 1453. Une année ô combien riche en événe-

STATIONNEMENT A

Brèves

la suite d'un appel d’offres lancé le 8 juin 2005, pour la fourniture, la pose et la maintenance de dix horodateurs avec panneaux solaires, la commission des marchés publics, après ouverture des enveloppes à compter du 1er juillet, a décidé, lors d’une réunion du 11 juillet, d’attribuer le marché à la société Parkéon. L’offre de cette entreprise était de 64.530,18 € TTC pour la durée totale du marché, contre 65.661,59 € TTC pour l’offre de la société Time Designa, et 85.011,68 € TTC pour l’offre de la société Parkings de France.

L'adoubement du vainqueur de la chasse à la relique

Nouveaux horodateurs

C'est pour bientôt

Il est à noter que l’entreDes horodateurs à panneaux solaires vont progressivement prise Parkéon remplacer les anciens (notre photo) intègre dans son offre la tif des horodateurs. Enfin, cette société, reprise des dans le cadre de son offre initiale, accepte horodateurs de remplacer le chariot collecteur de monexistants pour un montant total de 12.000 € HT, naie par un dispositif plus pratique et que de plus, elle a offert l’entretien curatif moins encombrant sans augmentation de des cinq horodateurs qui seront conservés prix. jusqu’au 30 avril 2006 et qu'elle accepte de Sur ces bases, le Conseil Municipal, lors de former un deuxième membre du personnel sa séance du 25 juillet, a autorisé Monsieur communal à l’entretien préventif et cura- le Maire à signer le marché.

◆ Braderie du Secours catholique – La vestiaire du Secours catholique organise sa prochaine braderie porte ouverte au 85 bis, rue Paul-Deschanel, le mardi 11 octobre de 14 à 18 heures, et le mercredi 12 octobre de 14 à 17 heures. Vous y trouverez des vêtements propres et en bon état pour enfants, adolescents et adultes, moyennant une modeste contribution. ◆ Dernière prise d'armes à Nogent pour le général Vernoux – Mercredi 7 septembre, au quartier Sully, le général Vernoux, commandant des formations militaires de la Sécurité civile est venu faire ses adieux à l'U.I.I.S.C. 1 avant de partir pour la "Région Terre Sud-Est". A l'occasion de cette prise d'armes, il a décoré quatre militaires de la médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement : le capitaine Malagane, l'adjudant-chef Laurence, le sergent Serrec et le caporal-chef Hugolin. Il a également inauguré la salle abritant le centre d'instruction élémentaire de conduite qui porte dorénavant l'appellation de "Adjudant Geroges Very", du nom d'un militaire décédé lors d'une interventions sur les incendies en Corse en août 2004.

10 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

ments puisque le 29 mai la ville de Constantinople tomba aux mains du sultan ottoman Mehmet II ; et que le 17 juillet, l'armée française de Charles VII remporta une victoire décisive sur les Anglais dans le village girondin de Castillon. Cette bataille marqua la fin de la Guerre de Cent Ans, les Anglais renonçant à s'emparer du trône de France. Elle mit aussi un terme définitif à la présence anglaise en Guyenne : après la prise de Bordeaux le 19 octobre par le roi de France, les Anglais seront alors définitivement boutés hors du royaume.

◆ Lions-club – Comme le veut une tradition bien établie, le résident du Lions-club Perche-Thymerais a changé. Jusqu'au 30 juin 2006 le nouveau président s'appelle Pierre Coutant. Il a succédé à Jean Lebœuf. ◆ Décorez le kiosque du plateau Saint-Jean – Le Lions club "Château SaintJean" et le Comité des fêtes Saint-Jean invitent les habitants du plateau SaintJean à venir décorer le kiosque de la place Winston-Churchill en mosaïque, tous les lundis et mercredis, de 15 à 18 heures. Rendez-vous sur place. ◆ Anciens élèves du lycée Rémi-Belleau – L'assemblée générale de l'association des Anciens élèves du lycée Rémi-Belleau aura lieu le samedi 15 octobre. A 18 heures, réunion au lycée, 33, rue Bretonnerie ; à 20 heures, repas dans un restaurant de la ville. Participation pour les étudiants : 15 € + 4 € de cotisation ; pour les autres : 25 € + 8 € de cotisation. Il est également possible de verser sa cotisation sans participer au repas. Renseignements et inscriptions : Elisabeth Domont, 20, rue du Tertre, 28400 Nogent-le-Rotrou (tél. 02.37.52.74.19).


ortir à S NOGENT-LE-ROTROU e groupe "Paris Combo" a accumulé les disques d’or et les triomphes sur les scènes du monde entier (Australie, ÉtatsUnis, Thaïlande,…). Il s’est imposé avec une chanson française teintée de swing, de musique manouche, de bossa-nova et d’influences jazz. Dans son nouvel album "Motifs", la chanteuse Belle du Berry nous délivre ses textes à fleuret moucheté, tout en intimité, comme les arrangements et les mélodies sur lesquels elle chante. Elle nous y dresse une galerie de portraits pas si ordinaires que cela, aborde les rapports humains, ou encore dresse un constat sur nos vies amoureuses ou sur la marche de cette planète. Vendredi 14 octobre, 20 h 45, salle PierreMendès-France, le groupe "Paris Combo", avec Belle de Berry (chant), David Lewis (piano-trompette), Patzi (guitare), Mano

L

Vendredi 14 octobre

Razanajato (contrebasse et chant), et François Jeannin (batterie). Entrée : 20 € - 17 € (tarif réduit).

Pascal est né à la Charité-sur-Loire le 25 août 1972. "Mes parents aimaient sortir pour aller danser. Ils m'emmenaient au bal, à 5 ou 6 ans, je passais la soirée à regarder les musiciens et plus particulièrement l'accordéoniste". A 11 ans, à force de travail et d'acharnement c'est le premier pas sur scène avec Roger Sy qui pour le faire connaître dans les bals l'incorpore une demi-heure ou trois quarts d'heure dans son propre a période des thés dansants orchestre. Et c'est ainsi qu'à revenue, l'association "Les 14 ans il se retrouve propulsé sur Amis de l'Accordéon" va vous le podium de son premier bal. offrir, à la mi-octobre, un spectacle En 1991 c'est la sortie de sa prede qualité. mière cassette. Pascal a 19 ans. L'accordéoniste qui animera cet Les choses s'accélèrent ensuite : après-midi arrive de la Nièvre. Son Grand nom : Pascal Rabigot. Son orchest- Prix Jean re se compose de cinq musiciens, Ségurel parmi lesquels un violoniste. 1992 de Pascal est un jeune musicien talen- la chantueux. Doté d'un caractère sponta- son né, il exprime sur scène ce que les régionagens ont envie d'entendre. Pas de liste à mascarades... égal à lui-même. Seilhac, Il se produit dans de nombreux 4e au galas, à la télévision où il a côtoyé Grand les plus grands noms de l'accordéon. Prix Jean

Thé dansant avec Pascal Rabigot

L

JEUNE PUBLIC Les 7 et 8 novembre

SAISON CULTURELLE Chanson avec Paris Combo

associations cinéma loisirs lecture théâtre cérémonies concerts expositions sport tourisme festivités

Ségurel 1993 à Chaumeil, puis 1er au Grand Prix Jean Ségurel 1994 à Ussel. Parallèlement à cela Pascal Rabigot accumule les albums, et multiplie les passages télévisés, "La chance aux chansons" (France 2), "Sur un air d'accordéon" (France 3 Lille), "Soufflet c'est joué" (France 3 Champagne Ardennes). Chaleureux, heureux de vivre, Pascal Rabigot privilégie surtout l'amitié et la fête qu'il retrouve dans le monde de l'accordéon. Dimanche 16 octobre, à 14h30, salle Pierre-Mendès-France. Prix de l'entrée : 10 € (incluant une pâtisserie offerte). Téléphoner au 02.37.52.28.40 avant d'adresser vos chèques (libellés à l'ordre des "Amis de l'Accordéon") chez M. et Mme Joël Ferdinand, 18, rue de l'Être, 28400 NOGENT-LE-ROTROU.

Dimanche 16 octobre

Théâtre pour les 3-6 ans l est tout seul Binoche, n’a pas d’ami Binoche, sont tous partis…". C’est la triste rengaine du bon roi Binoche qui, comme trop souvent, est à la recherche d’un endroit pour passer la nuit. Il découvre un cirque abandonné et décide de s’y arrêter pour y installer son royaume d’un soir. Flanqué de son inséparable poule, il se pique au jeu d’assembler les objets sortis de son fatras. De ce capharnaüm naît une famille. C’est l’occasion d’évoquer la solitude et le besoin fondamental d’exister aux yeux des autres. "Le Roi Binoche", par le Théâtre Dest, écrit et joué par Claude Mantovani. Mise en scène : Olivier Dupuis - Lundi 7 novembre à 14 h 30, et mardi 8 novembre à 10 h et 14 h 30, salle Simone-Signoret. Entrée : 3 €.

"I

Pour ces deux spectacles renseignements au service des Affaires culturelles de la mairie de Nogent-le-Rotrou (tél. 02.37.29.68.65)

Octobre 2005 ◆ 11


Les prochains rendez-vous Voici les prochains rendez-vous que vous propose la salle nogentaise dédiées aux musiques actuelles : Samedi 8 octobre, 21 heures La Mule / Vanou (chanson swing cabaret) La Mule, c’est un homme seul avec sa guitare sur scène, une poésie du quotidien, des histories d’homme, de femme, d’envie, de regret, de colère, d’humour, d’amour, la vie quoi !!!! Le tout porté par des rythmes bruts et chauds sans colorant ni conservateur… Pensées songeuses divertissantes…. Vanou, c’est une sauce particulière. Pour la réussir, prenez un peu de swing, ajoutez-y une pincée de chanson française aux textes pimentés, un soupçon de musique irlandaise, de guitares folles, batterie jazzy et de violon tzigane, mixez le tout et consommez sans modération. (Vanou : "Po Mieux" (2004). PAF : 7 € - abonnés : gratuit - Attention cabaret : tables disponibles sur réservation Organisation : L’Arsenal

Samedi 22 octobre, 21 heures Soirée Brazil (Batucada / Samba / Capoeira)

Brèves

A l’occasion de l’année du Brésil, les Zurlupercus (notre photo) vous proposent une découverte de la

◆ Dîner dansant - Samedi 15 octobre à la salle Pierre-Mendès-France, à partir de 19h30, aura lieu un dîner dansant sur le thème "Bienvenue aux Antilles", organisé par l'association "Synergie du pays nogentais". Cette soirée sera animée par le groupe antillais de Lucé "Tipik a Few" (cinq musiciens et chanteuses). La restauration antillaise assurée par le restaurant West-Indies. Prix (boisson non comprise) : 15 € par adulte et 7 € pour les enfants de moins de 10 ans. Renseignements : jeanpaul.ballester@wanadoo.fr ◆ Randonnée champignons – Comme chaque année, l'association "Vie et animation au Pâty" organisera, le dimanche 16 octobre (et non le 9 comme nous l'avions annoncé précédemment) sa traditionnelle randonnée champignons. Le départ est fixé à 8h30, rue de la Jambette, près

culture brésilienne à travers des démonstrations de capoeira et percussions (concert et stage). PAF : 5 € - Organisation : Les Zurlupercus.

Du lundi 24 octobre au samedi 29 octobre Résidence “Mur du son“ Dans le cadre de sa politique de soutien aux groupes en développement, l’Arsenal offre une semaine de résidence aux vainqueurs du tremplin "Explo’son" organisé par le Conseil général et la Fédération départementale des Musiques actuelles "Le Mur du Son". Organisation : L’Arsenal / Le Mur du Son.

du Parking de Nogent-Voyages. La matinée sera consacrée à la visite du Jardin François et l'après-midi à la randonnée proprement dite, dans les bois de Moutiers-au-Perche. Le pique-nique aura lieu à Moutiers (amenez votre repas, la boisson est prise en charge par l'association). Renseignements et inscriptions : Marc Piel (tél. 02.37.52.17.68). ◆ Animation autour du jeu de société – Dans le cadre d'un partenariat avec l'Association des familles, l'A.C.E., B.V.A.G., La farandole et la C.A.F., la Maison de quartier des Gauchetières organise durant trois jours, une manifestation intitulée "Jouons ensemble". Celleci aura lieu à la salle Simone-Signoret, du mardi 18 au jeudi 20 octobre, de 9 à 17 heures (18 heures le mercredi). L'objectif des organisateurs est de valoriser le jeu dans sa fonction première, de permettre aux petits, aux grands et aux familles de se retrouver pour jouer et découvrir des jeux divers et variés et peut-être aussi - pourquoi pas - de prévoir les fêtes de Noël. ◆ Exposition d'art et d'artisanat – Les 5 et 6 novembre prochains, de 10 à 19 heures, la salle polyvalente Pierre-Mendès-France accueillera la 9e édition de l'exposition d'art et d'artisanat organisée par l'Association Saint-Jean. Une cinquantaine d'exposants - dont trente-cinq nouveaux - y participeront. Entrée libre.

12 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

LIRE Les nouveautés à la bibliothèque municipale Septembre 2005 ROMANS Isabel Allende Zorro Elizabeth Adler Hôtel Riviera Jean Anglade Une étrange entreprise Pierre Bellemare Ils ont osé ! 40 exploits incroyables Stephen Clarke God save la France S. Coignard & A. Wickham Mafia chic Michael Connelly Deuil interdit Paul Couturiau Les amants du fleuve Rouge Joël Egloff L’étourdissement (Prix du Livre Inter 2005) Elizabeth George Sans l’ombre d’un témoin Robert A. Heinlein Révolte sur la lune (Science-fiction) Judi Hendricks La fille de personne Marc Levy Vous revoir Mary Mc Garry Morris Un abri en ce monde Mark Mills Amagansett Jacquelyn Mitchard Douze fois chéri Elwood Reid La seconde vie de DB Cooper Raymond Ruffin Crimes en forêt d’Auge Jean-Loup Trassard Nuisibles Brenda Vantrease La dame de Blackingham BIOGRAPHIES & RÉCITS AUTOBIOGRAPHIQUES Dr Bernard Kessel Les Zemmours :

entre vignes et lauriers-roses Jean-Christian Petitfils Louis XVI Pierre Perret Le café du pont : Parfums d’enfance DOCUMENTAIRES Cahiers français Comprendre la société Les Études de la documentation française Monarchies du Golfe Les Études de la documentation française Les assemblées parlementaires françaises Pierre Haski Le sang de la Chine : quand le silence tue Jean-Loup Chiflet So irrésistible ! Deux siècles d’humour anglais S. et A. Poussin Africa Trek II : Du Kilimandjaro au lac de Tibériade BANDES DESSINÉES Charles M. Schulz Snoopy : Un amour de chien Sokal L’affaire belge (Une enquête de l’inspecteur Canardo) JOURS ET HEURES D’OUVERTURE • Bibliothèque municipale, 74, rue Gouverneur : Mardi, vendredi et samedi : 9h à 12h et de 14h à 18h. Mercredi : 9h à 12h et de 13h30 à 18h30. Jeudi : 13h30 à 18h. • Le Moulin à livres, 5, rue Paul-Langevin : Mercredi : 14h à 17h.


CONFÉRENCE

Le 21 octobre avec “Connaissance du monde“ “Islande, le galop de feu”

a première conférence que vous proposera l'A.S.J. dans le cadre du nouveau cycle "Connaissance du monde" sera consacrée à l'Islande, avec un film de Patrick Le Cellier. Entre Europe et Amérique, surgie de la faille atlantique, frôlant le cercle polaire, l'Islande est la terre la plus jeune et la plus étrange du monde. L'une des plus fascinantes. Née du feu de la terre et sculptée par les glaces. Dessinée pour l'aventure, l'île est aussi, depuis l'installation des Vikings, il y a mille ans, le conservatoire de la culture nordique. Et, depuis quelques années, le porteur du projet d'un monde à la fois high-tech et respec-

Le calendrier des manifestations

L

◆ Mardi 11 octobre de 14 à 18 heures, et mercredi 12 octobre de 14 à 17 heures, 85 bis, rue Paul-Deschanel : braderie du Secours catholique (lire article en page 10). ◆ Vendredi 14 octobre, à 20h45, salle de spectacles Pierre-Mendès-France : spectacle de la saison culturelle avec Paris-Combo (lire article en page 11). ◆ Dimanche 16 octobre, à partir de 8h30, rue de la Jambette : randonnée champignons de l'association "Vie et animation au Pâty" (lire article en page 12). ◆ Dimanche 16 octobre, à 14h30, salle polyvalente Pierre-Mendès-France : thé dansant des "Amis de l'accordéon" (lire article en page 11). ◆ Dimanche 16 octobre à 15 heures, sur le parking d'Intermarché, aux "Terres Fortes" : cyclo-cross de l'U.S.N. ◆ Lundi 17 octobre : 18e journée mondiale du refus de la misère (lire en page 10). ◆ Du mardi 18 au jeudi 20 octobre, salle Simone-Signoret : manifestation autour des jeux de société (lire article en page 12). ◆ Mercredi 26 octobre, salle des Colonnes : journée d'information du Bureau Information Jeunesse sur la contraception. ◆ Samedi 29 octobre, salle polyvalente PierreMendès-France : loto du R.C.P.N. (rugby club). ◆ Samedi 5 et dimanche 6 novembre, de 10 à 19 heures, salle polyvalente PierreMendès-France : exposition d'art et d'artisanat de l'A.S.J. (lire article en page 12).

CINÉ

tueux du passé et de la nature, sauvage. Un pays ancré dans ses origines où s'invente peut-être un futur positif. Peu d'habitants (300.000 habitants sur le cinquième de la France) mais beaucoup de merveilles : 200 volcans, 13 grands glaciers dont le Vatnajökull, le plus grand d'Europe, qui a environ la même superficie que la Corse, et la chute d'eau la plus puissante d'Europe, Dettifoss. Méconnue pendant des siècles, ayant surgi depuis deux décennies à la Une de l'actualité, l'Islande devient un pays à la mode qui sait pourtant préserver ses mystères. Pour le réalisateur, Patrick Le Cellier, l'Islande c'est d'abord une histoire d'a-

mour, de la Normandie à Thulé. Un retour aux sources vikings et plus de trente ans de passion. Vendredi 21 octobre à 20h45, salle PierreMendès-France – Location le jour de la conférence, de 18 h à 18h45. Pour les conditions d'abonnements, contacter Thierry Cosse (tél. 02.37.52.44.61 ou 06.21.84.67.06, aux heures des repas), ou bien encore l'A.S.J. (02.37.52.01.45). Les conférences à venir Pour les mois à venir, le programme 2005/2006 sera le suivant : La Corse (18 novembre), Tahiti (16 décembre), le Québec (27 janvier), la Tunisie (10 février), l'Italie (31 mars), et la Tanzanie (21 avril).

ACTIVITÉS La saison 2005-2006 Au Théâtre-Buissonnier...

P

our la nouvelle saison, le Théâtre Buissonnier vous propose différents ateliers pour petits et grands :

◆ Jeune théâtre : à partir de 10 ans, sous la

conduite de Gilles Richard, le mercredi de 18 à 19h30 (adaptation des horaires possibles). ◆ Théâtre adulte "Jacques Prévert" : travail de recherche et de création sur l'œuvre de cet auteur. Animation : Gilles Richard. ◆ Chant adulte : travail collectif et individuel, un lundi sur deux de 20h30 à 22h30, autour du répertoire de la chanson française animé par

Marie-Sophie Denis (un spectacle chanté est présenté en fin d'année). ◆ Dessin : travail de différentes techniques. Atelier placé sous la conduite de Marie-Line Barbault. Enfants (7/12 ans) le mercredi de 13h45 à 15h45 ; adolescents (12/14 ans) un samedi sur deux, de 10 à 12 heures. ◆ Cirque : sous la conduite de Milou et Camille. Le mercredi de 15h30 à 17h30 pour les 8/13 ans ; et de 17h45 à 19h15 pour les adolescents et les adultes. Contact : 02.37.52.86.77, ou cie.theatrebuissonnier@wanadoo.fr

...et à l’A.S.J.

L'

association Saint-Jean vous propose également diverses activités culturelles, sportives et de loisirs :

Causeries : Joseph Bevillard (02.37.52.87.13) ; Connaissance du monde : Thierry Cosse (02.37.52.44.61) - Chorale "Les Ménestrels du Perche" : Jean-Pierre BAGLAND (02.37.52.02.41) Danse de salon : Isabelle Toulouse (06.87.40.50.37) - École de danse (Moder'Jazz, Hip-Hop, Classique) : Lydie Lobjois (06.62.22.23.76) ; Théâtre "Les Baladins du Val d'Huisne : "Jacques Brunel (02.37.52.18.08)

Dentelle au fuseau : Françoise Vaganay (02.37.52.32.47) - Peinture sur soie : MarieChristine Lehoux (02.37.52.15.03) - Scrabble : Hélène Legrand (02.37.52.85.55) – Sophrologie : Michèle Toledo (Tel : A.S.J.) – Yoga : Martine Brissard (02.37.52.41.29) – Billard : Joël Lehoux (02.37.52.15.03) – Fitness : Nicole Lecoq (02.37.52.22.90) – Gymnastique d'entretien : Chantal Hamelin (02.37.52.44.02) Musculation/Stretching : Jean-pierre Rocher (02.37.52.10.92) – Randonnées pédestres : Annie Conzade (02.37.52.55.62) – Tennis de table : Alain Germond (02.37.52.27.60).

Les prochains films au Rex oici quelques titres parmi les prochains films au cinéma "Rex" de Nogent (sous réserve de confirmation de certaines dates) : • Entre le 12 et le 18 octobre : "Jiburo", un film coréen de Lee JungHyang ; "Ma sorcière bien aimée", un film de Nora Ephron avec Nicole Kidman, Will Ferell, Shirley Mac Laine et Michael Caine. • Entre le 19 et le 25 octobre : "Le parfum de la dame en noir", un

V

film de Bruno Podalydès, avec Denis Podalydès, Sabine Azéma, Olivier Gourmet, Zabou Breitman, Vincent Elbaz, Michel Lonsdale, Pierre Arditi, Isabelle Candelier, Julos Beaucarne.. ; "L'enfant", de Jean-Pierre et Luc Dardenne, Palme d'Or du Festival de Cannes 2005, avec Jérémie Rénier, Deborah François ; "La légende de Zorro", un film de Martin Campell avec Antonio Banderas et Catherine Zeta-Jones.

Ces films ne constituent qu'une partie de la programmation. Vous pouvez consulter le programme complet de la semaine en cours sur le répondeur téléphonique, au 02.37.52.12.24, et en lisant la presse locale (il conviendra également de s'informer des limites d'âges lors du passage de ces films).

Octobre 2005 ◆ 13


EXPOSITIONS Matériaux au quotidien Expo interactive à la bibliothèque u 18 au 29 octobre, la bibliothèque municipale, accueillera une exposition réalisée par Centre-Sciences et CCSTI-Galerie Euréka. Cette exposition se propose de vous faire découvrir les matériaux de la vie quotidienne (transport, habitat, environnement, loisir et sport). Et de plus, elle sera interactive ! "Crash-testez-vous", cassez du verre incassable, triez les déchets… Douze manipulations simples vous permettront de mieux maîtriser les matériaux qui nous entourent.

D

Du 18 au 29 octobre, à la bibliothèque municipale, 74, rue Gouverneur (parking salle PierreMendès-France, avenue Camille-Gaté). Exposition visible aux heures d'ouverture de l'établissement. Entrée libre.

Jusqu’à fin décembre aux “Notes Bleues“ “Nudités“ de Jenny Demoly epuis le mois de septembre et jusqu'à la fin décembre, le magasin nogentais "Les Notes Bleues" accueille une exposition d'œuvres de Jenny Demoly intitulée "Nudités". Parisienne de naissance, l'artiste qui réside dans le Perche est diplômée en Arts plastiques (Université Paris VIII et École nationale des Beaux-arts de Paris Atelier Augereau), elle exerce son art dans la peinture, mais aussi dans la sculpture et la gravure. Elle réalise également de très beaux bijoux. De 1982 à 1999, elle a présenté des œuvres peintes et sculptées dans des expositions permanentes à Paris et à Florence. De 1980 à 1992, elle a également effectué diverses expositions individuelles dans ces deux

D

villes, ainsi qu'à Palm Beach, en Floride et participé à plusieurs expositions de groupe dans ces mêmes villes et à Kobé (Japon). Aux "Notes Bleues", Jenny Demoly expose actuellement peintures et crayons de couleurs. "Les Notes Bleues", 4, rue de la Herse, "Nudités" de Jenny Demoly. Pour ceux qui voudraient mieux connaître son œuvre, il existe un site Internet : www.jennydemoly.com

Université du Temps Libre Les prochains rendez-vous ◆ Jeudi 6 octobre, à 14h30, salle SimoneSignoret : conférence, "Vocation : volcanologue", par M. Jacques-Marie Bardintzeff ◆ Jeudi 13 octobre, sortie : escapade en Touraine : Bourré, Chenonceaux. ◆ Mardi 18 octobre : journée patrimoine avec M. Philippe Siguret – À 10 heures, cours, 74 rue Gouverneur, suivi d’une sortie en rapport avec le cours du matin. ◆ Jeudi 20 octobre, à 14h30, salle de Margon : conférence, "Spectacle audiovisuel : Mozart", par M. Frédéric Gay (un car partira de la place de la République à 14 heures) ◆ Mardi 25 octobre, à 14h30, 74 rue Gouverneur : cercle de lecture, "La Porte", de Magda Szab (éditeur : Viviane Hamy). ◆ Jeudi 27 octobre, sortie : au cœur du royaume capétien : Dourdan et le château de Courson. ◆ Jeudi 3 novembre, à 14h30, salle Simone-Signoret : conférence, "La femme russe à travers l’histoire", par Mme AnneMarie Gascoin. ◆ Atelier patchwork et boutis : 74, rue Gouverneur, à 14 heures, les mardis 4,

14 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

18 octobre, 8 et 15 novembre, 6 décembre. ◆ Atelier photographie numérique : 74 rue Gouverneur, de 10 heures à 11h30, les mercredis 12 et 26 octobre, 9 et 23 novembre, 7 décembre. ◆ Marche : tous les lundis et vendredis à 14 heures précises, place du 11-août, face aux bureaux de la sous-préfecture. ◆ Informatique (50€/année) : le mercredi après-midi. Renseignements au 02.37.52.60.38. ◆ Encadrement (50€/année) : 74, rue Gouverneur de 9h15 à 11h45 avec Mme Diane Amouroux - Initiation : les mardis 4 et 18 octobre, 8, 22 et 29 novembre et 13 décembre - Perfectionnement : les vendredis 14 et 21 octobre, 4 et 18 novembre, 2 et 16 décembre. ◆ Dessin/peinture (50€/année) : 74 rue Gouverneur de 10 à 12 heures, avec M. Jean-Claude Callaud, les mercredis 5 et 19 octobre, 2, 16 et 30 novembre, 14 décembre. ◆ Histoire de l’art (50€/année) : 74, rue Gouverneur de 10 heures à 11h30 avec M. Jean-Michel Berthier – La Renaissance

Italienne à Florence et à Sienne (Trecento, Quattrocento…), Venise au XVIe, le Renouveau pictural du Nord (Bruges, Gand…), les jeudis 6 octobre, 3 novembre, 1er décembre. ◆ Allemand (50€/année) : 74 rue Gouverneur avec Madame Marie-José Pascal Débutants (si nombre d’inscrits suffisant) le vendredi de 16h15 à 17h45. Confirmés le vendredi de 14h30 à 16 heures. ◆ Anglais (50€/année) : 74 rue Gouverneur – Niveau I, le mardi de 17 heures à 18h30 (Élisabeth Domont) niveau II, le lundi de 14 heures à 15h30 (Mrs. Lesley Harris) ; niveau III, le lundi de 10 heures à 11h30 (Mrs. Lesley Harris) ; conversation, le lundi de 17h30 à 19 heures (Mrs. Brandt). Contact : U. T. L. 71, rue Saint-Hilaire 28400 NOGENT-LE-ROTROU 02.37.52.18.86 de 17h à 19h30


TRAVAUX Prévention des crues La digue de Margon se termine n se souvient des péripéties qui ont marqué l'année passée, la construction de la digue à pertuis ouvert au lieu-dit "La Flônerie", à Margon, en bordure de la route de Condé-sur-Huisne. Les travaux avaient été arrêtés en raison d'un recours devant le Conseil d'État, des opposants vivant en amont de l'ouvrage craignant de voir leurs habitations inondées. Mais pendant ce temps, les Nogentais vivant dans la basse ville craignaient, eux, de voir une nouvelle fois leurs maisons inondées en raison de travaux qui n'avaient pas pu être terminés à temps, même si les aménagements réalisés intramuros par la ville de Nogent avaient déjà amélioré la situation. Fort heureusement, il

O

n’y a pas eu de mauvaises surprises l'hiver passé… Finalement, le dialogue a succédé aux querelles. Après que de nouveaux arrêtés interdépartementaux remplaçant ceux qui avaient été annulés eurent été pris, les travaux ont donc repris à la mi-mai. Ils devraient être terminés vers la fin octobre. Au bout du compte, il aura fallu dix ans, depuis les premières études, pour voir enfin se terminer cette digue à pertuis ouvert qui devrait protéger un peu mieux les Nogentais. Car cette dernière qui, une fois achevée, reliera les routes de Condé et de Condeau, ne sera pas la panacée universelle. Certaines grosses crues passeront encore (afin de préserver les habitants en

amont), mais sans doute seront-elles très atténuées.

Place des Viennes Un accès sécurisé a place des Viennes a fait l'objet dernièrement de travaux importants concernant la sécurisation de ses accès. Ainsi, trois de ses entrées ont été équipées de portiques qui ne laisseront passer que les voitures. L'un d'entre eux est muni d'un dispositif commandé électriquement, permettant de laisser passer à la demande les poids lourds, notamment pour les cirques. Une quatrième entrée, rue de la Serine, a été laissée libre pour permettre aux gens

L

du voyage d'accéder à l'emplacement qui leur est réservé sur cette place et qui est actuellement délimité par des tas de terre. Ces derniers, dès que le terrain des gens du voyage sera aménagé en bordure de la route de Masle, disparaîtront de la place et la quatrième entrée sera, elle aussi, équipée d'un portique. Il ne restera plus ensuite qu'à aménager la place dans le cadre du projet de restructuration du centre-ville.

Place Saint-Pol Des travaux provisoires en attendant une réfection définitive la suite de la série de fuites qui se sont produites récemment sur le réseau d'eau potable de Nogent-leRotrou, la chaussée de la place Saint-Pol a été gravement endommagée.

À

Il convenait donc de la remettre en état. Mais ces travaux sont particulièrement lourds et nécessitent en premier lieu une étude qui devra déboucher sur un projet de réfection solide et cohérent avec la partie de la place qui n'a pas été endommagée. Par ailleurs, le financement de ce projet devra prendre en compte les participations financières respectives (à déterminer) des

assurances, de la Lyonnaise des Eaux et de la ville de Nogent. Ensuite, il faudra lancer un appel d'offre, puis étudier les propositions des éventuelles entreprises de travaux publics intéressées par ce chantier. Tout cela nécessitera, au minimum, plusieurs semaines de délai incompressibles. C'est pourquoi, la municipalité nogentaise, soucieuse de faciliter la circulation, tant des automobiles que des deux roues et des piétons, a fait effectuer, à la mi-septembre, des réparations sommaires, de manière à remettre la chaussée de niveau.

Mais, que nos concitoyens se rassurent, il ne s'agira pas de "provisoire qui dure longtemps". Dès que tous les problèmes administratifs seront réglés et le marché attribué, les travaux définitifs démarreront.

Octobre 2005 ◆ 15


LES GENS

Depuis le 1er septembre Une sous-préfète à Nogent

i dans sa définition du 19e siècle, une sous-préfète était l'épouse d'un sous-préfet. L'Avis no 1 du Conseil supérieur de la langue française relatif à la féminisation des noms de métiers, fonctions, grades ou titres (avril 1993), recommande, dans ses règles morphologiques, pour les "noms terminés au masculin par une consonne dans l'écriture", de construire le féminin, "d'une manière générale (…) par l'adjonction d'un -e final à la forme masculine". (…) "Cette règle générale s'assortit dans certains cas de conséquences orthographiques : le redoublement de la consonne finale" (ex. : une chirurgienne) ou "l'apparition d'un accent grave : ex. : une préfète". Qu'on se le dise, c'est donc bien une sous-préfète qui vient de prendre ses fonctions le 1er septembre dernier dans la capitale du Perche, en la personne de Catherine Hénuin. Celle-ci succède à Kléber Arhoul, parti à la mi-juillet à la Chambre régionale des Comptes de BasseNormandie, à Caen. Cette prise de fonction a été marquée, comme le veut la tradition, par le dépôt d'une gerbe au monument aux Morts, une rapide cérémonie qui s'est déroulée en présence de nombreuses personnalités dont François Huwart, députémaire de Nogent ; Albéric de Montgolfier, pré-

S

sident du Conseil général ; plusieurs conseillers généraux ; Jean Cotinet, président du Comité d'entente des A.C. ; le colonel Jean-Jacques Mornat, chef de corps de l'U.I.I.S.C. 1 ; le chef d'escadron Panloup, commandant la compagnie de gendarmerie ; et le capitaine Philippe Sansa, commandant le Centre de secours. Née à Saint-omer, dans le Pas-de-Calais, Catherine Hénuin, chevalier dans l'ordre national du Mérite, est mariée et mère d'un fils étudiant. Son époux est cadre chez Peugeot à Paris. Ses études à Lille ont abouti à une licence de philosophie. Un temps (de 1972 à 1976), elle sera tentée par l'enseignement. Puis à sa sortie de l'Institut régional d'administration de Lille, la nouvelle sous-préfète qui avoue "être très attachée à sa région", comme la plupart des gens du Nord, et "ne pas être un exemple en terme de mobilité", a donc effectué une grande partie de sa carrière dans la région Nord-Pas-de-Calais, au sein de différentes administrations, avant de devenir Directrice administrative du secrétariat général pour l'administration de la police à Versailles (grande couronne de Paris), de 1996 à 2000 ; puis, adjointe de la sous-directrice du budget, de la prévision et des affaires financières de la direction générale et de l'équipement au ministère de la Justice.

La nouvelle sous-préfète en compagnie de François Huwart (à gauche) et d’Albéric de Montgolfier (à droite).

Nommée administratrice civile au tour extérieur le 1er mars 2001, puis promue hors classe le 15 juillet 2005, elle se trouvait confrontée à une obligation de mobilité liée à l'évolution de sa carrière administrative. C'est délibérément qu'elle a choisi ce poste en sous-préfecture "pour son fonctionnement proche du terrain et pour l'aspect concret des dossiers traités" et aussi pour rester proche de son époux. Nous souhaitons la bienvenue à la première femme, mais en réalité 61e représentant de l'État dans le Perche, une belle région pour pratiquer la course pédestre et le tennis, ses deux sports favoris.

Au centre de secours

Équitation

Philippe Sansa prend les commandes

Alexis Champion... de France

vec le départ à la retraite du lieutenant-colonel Daniel Bossion, un nouveau chef de corps est arrivé à la tête du centre de secours principal de Nogent-le-Rotrou. Il s'agit du capitaine Philippe Sansa. Âgé de 39 ans, marié et père de trois enfants, il est natif d'un village près de Perpignan, où, dès l'âge de 17 ans, il est devenu pompier volontaire, avant de s'engager, un an après, dans le bataillon des marins pompiers de Marseille où il est resté de 1983 à 1988. En 1988, Philippe Sansa fut recruté comme sapeur-pompier professionnel à Perpignan et il suivit la formation d'officier. Nommé lieutenant en 1996, il muta en 1997 à Draguignan, dans le département du Var d'où est originaire son épouse. Promu capitaine en 2000, il fut d'abord il fut d'abord chef du centre de secours du Luc-en-Provence, jusqu'au 1er août, date de son arrivée à Nogent-le-Rotrou où nous lui souhaitons la bienvenue, ainsi qu'à sa famille.

A

À la sous-préfecture Un nouveau secrétaire général aussi… ouvelle sous-préfète, mais aussi nouveau secrétaire général. En effet, Cédric Couteau étant parti pour Amiens, c'est Julien Bertrand qui le remplace depuis le 1er septembre. Âgé de 27 ans, ce dernier originaire de la région toulousaine, est diplômé de l'Institut régional d'administration de Nantes. Il occupe à Nogent-le-Rotrou son premier poste.

N

16 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

videmment, il a un nom prédestiné, mais il l'a fait ! Lors des championnats de France juniors qui se sont déroulés des 14 au 17 juillet à Fontainebleau, 71 cavaliers sélectionnes sur tout le territoire français métropolitain et d'outre-mer étaient engagés pour disputer le critérium national junior de jumping (saut d'obstacles), épreuves se déroulant sur des parcours d'environ quinze sauts sur des hauteurs allant de 1,35m à 1.40m. Parmi eux un cavalier percheron Alexis Champion, 16 ans, élève en 1re ES au lycée Rémi-Belleau qui, à la suite d'une 4e place au championnat de Normandie avait assuré sa sélection a cette épreuve. Ce critérium national se courait en quatre étapes dont la finale en deux manches réservée aux vingt meilleurs couples issus des deux premières étapes. Le jeudi 14 juillet, Alexis terminait 6e de l'épreuve appelée "la chasse" a 2,04 points du leader ; la 2e étape s'est courue le vendredi et une faute sur le dernier obstacle valant 4 points le fit reculer à la 7e place à 6,04 points du premier. Dur, dur… L'étape finale fut courue le dimanche par les meilleurs couples : Alexis termine la 1re manche sans faute ce qui le remit à la 2e place avant le départ de la 2eme et dernière manche. Avec un nouveau parcours sans faute Alexis s'octroya la première place sur le podium, (seul double sans faute des vingt concurrents). Il fut sacré Champion de France 2005 du critérium "juniors". Inutile de préciser que Guy Champion, son père, adjoint au maire et luimême cavalier, est (légitimement) fier de lui.

É


LES GENS Avant la retraite

et à mieux connaître Daniel Bossion, jusqu'à nouer des liens d'amitié avec lui. À l'issue de son propos, il lui remit la médaille d'or de la ville de Nogent-le-Rotrou, ainsi qu'un beau bouquet de fleurs à son épouse. Le lieutenant-colonel Bossion, visiblement ému, affirma que si sa carrière professionnelle s'arrêtait, sa vie ne s'en poursuivait pas moins à Nogent.

Le Lieutenant-Colonel Bossion honoré l'occasion des cérémonies qui ont marqué le bicentenaire du corps des pompiers de Nogent-leRotrou, le lieutenantcolonel Daniel Bossion avait reçu la croix de chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur. Mais, François Huwart, député-maire, n'a pas voulu laisser partir ce dernier à la retraite sans lui avoir témoigné la reconnaissance de ses concitoyens et aussi son amitié à titre personnel. Ainsi, vendredi 1er juillet, en présence de Kléber Arhoul, sous-préfet et de plusieurs élus, François Huwart, en la salle des mariages de l'hôtel de ville, rappela les circonstances, souvent dramatiques (incendies, inondations…) qui l'avaient amené à côtoyer

À

Concours de la Déportation Cinq collégiennes primées

se sont particulièrement distinguées puisqu'elles ont terminé en deuxième position du concours départemental. Ainsi, vendredi 24 juin, Nina Uskokovic, Angélique Lefèvre, Fanny Carlier, Anaïs Normand et Bérangère Guillemin ont été reçues à l'hôtel de ville par François Huwart, député-maire de Nogent-le-Rotrou, en présence, notamment, de Kléber Arhoul, souspréfet ; Michèle Renan, adjointe au Maire ; Robert Coigneau, président, et les membres de la section locale de la F.N.D.I.R.P. Les cinq collégiennes ont reçu un ouvrage sur la déportation. François Huwart, quant à lui, les a invité à insuffler à leurs camarades le devoir de mémoire dont elles avaient fait preuve en participant à ce concours.

omme chaque année, le concours national de la Résistance et de la Déportation destiné aux établissements scolaires, a eu lieu en mars dernier. Le thème 2005 en était la libération des camps. Comme à l'accoutumée, le collège PierreBrossolette y a participé et cinq jeunes élèves de 3es de l'établissement des Gauchetières

C

SANTÉ - SOCIAL

Depuis le début septembre à Nogent

Du 26 au 28 octobre, avec le B.I.J. Information sur la contraception et la sexualité u mercredi 26 au vendredi 28 octobre, le Bureau Information Jeunesse, en partenariat avec le Centre d’Information et de Documentation des Femmes et des Familles et la Mission Départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité, vous propose une information sur la contraception et la sexualité. Au programme : exposition, conférence et débat animés par une gynécologue, pendant lesquels elle répondra aux questions anonymes que vous aurez déposées dans la boîte à questions disponible au B.I.J. depuis le 3 octobre et le jour même de la conférence-débat soit le mercredi 26 octobre. Ce même jour un point d’écoute anonyme et gratuit vous sera proposé par une professionnelle de la santé. Le Jeudi 27 Octobre, le C.I.D.F.F. tiendra une permanence anonyme et gratuite au B.I.J. Une documentation spécialisée, des préservatifs masculins et féminins seront mis à disposition gratuitement pendant ces trois jours.

D

Pour de plus amples renseignements adressez-vous au B.I.J. place Saint-Pol au 02 37 29 68 83 Horaires d’ouverture : lundi de 14 h à 18 h, du mardi au jeudi de 10h à 12h et 14h à 18h et le vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 16h30

Un centre de planification et d'éducation familiale ans le cadre des missions du Service de Protection Maternelle et Infantile, un Centre de Planification et d'Éducation Familiale a été ouvert à Nogent-le-Rotrou, à compter du 7 septembre 2005. Cette structure se situe dans les locaux du Centre Périnatal de Proximité du Centre Hospitalier de Nogent le Rotrou, rue Gouverneur (tél. 02.37.53.75.52) et bénéficie des services d'un médecin, d'une assistante sociale et d'une secrétaire. Elle est ouverte le mercredi, entre la fin de matinée et le début d'après-midi. Ce Centre de Planification, qui s'adressera pour les consultations médicales en priorité aux mineurs désirant garder l'anonymat et aux majeurs sans couverture maladie, assurera les activités suivantes : - consultations médicales relatives à la maîtrise de la fécondité ; - diffusion d'informations et mise en œuvre d'actions individuelles et collectives de prévention portant sur la sexualité et l'éducation familiale ; - préparation à la vie de couple et à la fonction parentale ; - entretiens de conseil conjugal et familial ; - entretiens préalables à l'IVG ; - entretiens relatifs à la régulation des naissances faisant suite à une IVG ; - délivrance à titre gratuit de médicaments, produits et objets contraceptifs aux mineurs désirant garder le secret et aux personnes ne bénéficiant pas de couverture maladie ; - dépistage et traitement des maladies transmises par la voie sexuelle.

D

Octobre 2005 ◆ 17


DE TOUT... UN PEU...

1er juillet

3es Foulées percheronnes organisées par l'A.S.N. Athlétisme et le club de rugby qui était chargé de la paella. Cette année, c'était le théâtre de verdure qui était le pôle de cette sympathique manifestation qui a regroupé presque 300 participants. C'est El Kharrat (VS Chartres) qui a remporté l'épreuve principale en 32'03", devant Mickael Montès de Nogent.

14 juillet

Fête nationale ; la veille avaient eu lieu la retraite aux flambeaux et le feu d'artifice.

26-27 août

21 juillet, 4, 18 et 26 août

9 juillet Braderie de l'U.C.I.A.L. dans le centre-ville. Les badauds ont été nombreux à défiler devant les étals. Les traditionnels marchés artistiques nocturnes de l'office de tourisme ont connu leur habituel succès.

2 septembre

11 août Veillée renaissance avec le Madrigal du Perche sous la direction de Dominique Bourdin. Une très belle soirée musicale en la salle capitulaire de l'ancienne abbaye Saint-Denis. Les chanteurs et les conteurs ont recueilli des applaudissements fournis.

◆ ◆ ◆ 18 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

Anniversaire de la libération de la ville.

14 août Brocante-vide grenier organisée par l'Office de tourisme. Très nom breux visiteurs place Saint-Pol.

Match de football de gala Le Mans (Ligue 1)-Laval (Ligue 2) au complexe sportif Robert-Huwart. 1500 fans sont venus voir évoluer les joueurs.


10 septembre

DE TOUT... UN PEU... 11 septembre

a remporté le concours individuel avec 8.680 points.

18 septembre

Congrès des maires d'Eure-et-Loir.

11 septembre

Brèves

105 participants à la "Cyclomuletière" et au "Sillon du Perche" organisés par la section cyclotourisme/V.T.T. de l'U.S.N. ◆ 17 octobre : Journée mondiale du refus de la misère – Le lundi 17 octobre prochain, ce sera la 18e Journée mondiale du Refus de la misère. Comme à l'accoutumée, A.T.D. – Quart Monde organisera, à cette occasion vers 18 heures, un rassemblement à la plaque reproduisant celle du Trocadéro, apposée sur le mur de l'hôtel de ville, place Saint-Pol. À l'heure où nous écrivons ces lignes, le programme de cette cérémonie n'est pas encore définitivement arrêté. Néanmoins A.T.D. Quart Monde y convie d'ores et déjà tous ceux et celles qui se sentent concernés par la misère, la précarité, la détresse humaine : responsables et membres d'associations, élu(e)s, simples citoyens… Par ailleurs, le samedi 15 octobre, sur le marché, un stand sera installé afin de faire connaître l'action d'A.T.D. – Quart Monde et aussi de diffuser le plus largement possible le journal du refus de la misère, "Résistances", publié pour la deuxième année consécutive en partenariat avec Amnesty International et le Secours catholique. ◆ Une antenne locale pour l'UNICEF Après la création, voici un peu plus d'un an et demi, d'un comité départemental à Chartres, l'UNICEF a maintenant une antenne locale à Nogent-le-Rotrou. Celle-ci est née samedi 10 septembre au centre socioculturel. C'est Michelle Proux-Thenaisy qui en est la présidente. Rappelons que cette dernière, est très impliquée, ainsi que son époux Jean Thenaisy, au sein d'UNICEF France. C'est à travers une exposition sur les enfants soldats, à la salle des Colonnes, qu'ils ont commencé à faire mieux connaître cet organisme à Nogent. Une pétition visant à condamner l'utilisation des enfants lors des conflits a

Concours de pêche à l'américaine et individuel de "La Nogentaise" au plan d'eau de la Borde. Le matin, le concours par équipe a été remporté par François Gueguen et Georges Guenard (Châteaudun), avec 13.025 points. L'après-midi, c'est un Chartrain, Dominique Dupin, qui

Brocante-vide grenier organisée par l'association des commerçants des Gauchetières. Nombreux chineurs. Au chapitre des animations : danse orientales et Percherons de la Rouge.

d'ailleurs, par la suite, remporté un très gros succès sur le marché nogentais. Dernière action en date pour marquer la création officielle de la nouvelle antenne nogentaise et pour participer aux actions de l'UNICEF "pour que les droits de l'enfant ne soient pas que des mots" : une soirée avec la venue des "Troubadours modernes" de Dreux, à la salle Renée-Lepesqueux, à Margon, le 8 octobre dernier. Contact : 02.37.53.98.52.

Une tarification a été adoptée par le conseil municipal le 25 juillet, avec des variantes selon que le locataire est domicilié sur Nogentle-Rotrou ou non et selon qu’il demande l’éclairage ou non.

◆ Renouvellement des délégations de service public pour l'eau potable et l'assainissement – Au terme de longues procédures de délégations de service public lancées le 31 janvier 2005, plusieurs sociétés ayant été admises à présenter des offres, ce sont finalement celles de la Lyonnaise des Eaux France qui ont été retenues après négociation. Le maire a été autorisé par le conseil municipal à signer les contrats d’affermage et règlements de service lors de la séance du 25 juillet dernier.

- Particulier ou entreprise de l'extérieur : sans éclairage, 10 € de l'heure et 75 € de la journée ; avec éclairage, 15 € de l'heure et pour la journée, 75 € + 15 € de l'heure.

◆ Tarifs à la hausse – Le prix du transport urbain "Nobus" n'avait pas augmenté depuis le 1er janvier 2002. C'est pourquoi le Conseil municipal, le 25 juillet, a décidé d'augmenter le billet unitaire de 0,90 à 0,95 €, et le tarif des abonnements et des carnets 10 tickets de 0,02 €. De même, lors de cette séance, les tarifs du l'École municipale de musique ont également été augmentés, en moyenne de 2 % pour toutes les prestations et sans modification des critères, ni du fonctionnement de l'établissement. ◆ Location du terrain de pétanque, rue de la Bruyère – Pour élargir les possibilités d’utilisation du terrain de pétanque aménagé rue de la Bruyère comme cela avait été prévu, l’accès en sera ouvert aux particuliers ou aux entreprises.

- Particulier ou entreprise de Nogent : sans éclairage, 7 € de l'heure et 50 € de la journée ; avec éclairage, 10 € de l'heure et pour la journée, 50 € + 10 € de l'heure.

◆ Étude hydraulique complémentaire du réseau d’eaux pluviales du Plateau SaintJean - Le Conseil Municipal a donné mission à la Direction Départementale de l’Équipement de faire l’étude du bassin versant de la rue du Château afin d’envisager toute solution permettant d’éviter en particulier l’inondation de la ruelle du Croissant, lors de gros orages. Les conclusions de cette étude ont démontré la difficulté d’acheminer les eaux pluviales au-delà de la place Sully compte tenu du sous-dimensionnement du réseau qui descend la rue Nazareth et de la nécessité de prendre en compte le réseau de la rue de Sully. Le bureau municipal a donc accepté la proposition de la Direction Départementale de l’Équipement de conduire une étude hydraulique complémentaire de la rue du Château avec prise en compte du réseau des rues de Sully et de Nazareth jusqu’à l’exutoire Val Roquet. Le montant du marché hors taxes est de 4.353 €. Sur ces bases, le conseil municipal, le 25 juillet, a autorisé le maire à signer le marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage avec la Direction Départementale de l’Équipement.

Octobre 2005 ◆ 19


ANIMATIONS

Festival du Thé Vert Des milliers de spectateurs n en attendait 5.000, mais comment savoir le nombre exact de spectateurs qui a fréquenté le 2e Festival du Thé Vert au théâtre de verdure, les 9 et 10 juillet derniers ? D'autant que l'entrée était gratuite. Cette deuxième édition

O

comportait quelques nouveautés : deux journées au lieu d'une ; musiques plus variées que pour la première édition. Les arts de la rue étaient également représentés et, pour la première fois, le samedi, un marché artistique et équitable avait été organisé. S'y étaient joints les stands

d'ATTAC et de l'UNICEF. En bref, un programme qui dépassait largement le cadre des musiques actuelles. Toujours est-il que les organisateurs, avec à leur tête l'Arrosoir que préside Ingrid Legros, ont fait "carton plein".

Journée du patrimoine Plus de 2.000 visiteurs c'est le nombre de visiteurs (auquel s'ajoutent une vingtaine de personnes venues se renseigner à l'accueil de la mairie) qui ont défilé, samedi et dimanche, dans les différents sites ouverts au public à Nogent, dans le cadre des Journées du Patrimoine. Comme à l'accoutumée, c'est le château

2.122,

Une équipe de bénévoles et d’employés de la ville ont pris en charge les nombreux visiteurs

Jean-Jacques Mounier, toujours aussi passionné, a accueilli 150 visiteurs à l’orgue de l’église Notre-Dame

Saint-Jean (où les visiteurs étaient accueillis par du personnel en costume d'époque) qui a remporté la palme sur l'ensemble du week-end, il a vu défiler 1.432 personnes. Parmi les sites les plus visités : trois bâtiments contigus, l'Ecu de Bretagne, la salle

des Templiers et la Galerie 7, inaugurée le samedi par l'association Pâty Métiers d'Art (lire par ailleurs), ont accueilli 200 visiteurs. L'orgue de l'église Notre-Dame (qui bénéficiait de la présentation et de mini concerts par le facteur qui l'a reconstruit) en a reçu 150 ; et l'abbaye SaintDenis 120.

Le personnel du château était en costume d’époque

Inauguration de la Galerie 7 “Pâty Métiers d’Art“ a son local

D

ans un précédent numéro de "Sortir à Nogent", nous avions évoqué l'activité de l'association "Pâty Métiers

La Galerie 7

d'Art" que préside Bruno Rocco et qui regroupe une vingtaine d'artisans d'art et artistes. Depuis samedi 17 septembre, l'association a pignon sur rue : elle a investi les locaux de la Galerie 7 mis à sa disposition par la ville. L'inauguration a eu lieu en présence de nombreux participants parmi lesquels François Huwart, député-maire. Les membres de l'association vont ainsi pouvoir mieux se faire connaître en organisant qui des expositions, qui des stages. Le souhait des adhérents de

20 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos

Pâty Métiers d'art est que le public s'approprie aussi cette galerie en venant rendre visite aux artistes. Contact : Bruno Rocco (tél.02.37.52.12.81).

Moment de convivialité entre François Huwart et le président Rocco lors de l’inauguration


ÉDITION Vendredi 7 octobre, salle des Colonnes Lancement du livre “Le Perche, trésors de nature“ ruit d’un partenariat entre le Parc naturel régional du Perche, les Editions Hesse et l’auteur-photographe, Stéphane Perera, percheron d’origine et spécialisé dans la photographie et le reportage naturalistes, "Le Perche, trésors de nature" (144 pages), paraît début octobre. Ce livre répond à la volonté de faire connaître à tous le patrimoine naturel du Perche. Il présente des espèces communes et exceptionnelles de la flore et de la faune, ainsi que les milieux naturels qui sont leur lieu de vie. Il informe sur ce que l’on peut voir dans la nature, au détour d’un chemin creux, dans la forêt, les haies, les marais, tout en appelant l’attention sur des réalités afin de susciter une réaction positive, pour que chacun ait envie d’agir en faveur de la sauvegarde du patrimoine naturel. Cet ouvrage comprend une centaine de superbes photographies accom-

F

pagnées de textes accessibles et agréables à lire, emportant le lecteur dans une découverte naturaliste guidée par un spécialiste, au fil de quatre chapitres : - Pays d’arbres, pays de bocage - Sur les traces de l’antique forêt - Des trésors de nature - Entre terre et eau. Une qualité esthétique maximale a été recherchée afin de proposer un livre très attractif, vendu au prix public 41 € TTC. L’auteur, Stéphane Perera, sera présent pour participer au lancement public de cet ouvrage le vendredi 7 octobre, à 20 h 30, à la salle des Colonnes de l'hôtel de ville pour présenter en diaporama quelquesunes des magnifiques photographies illustrant le livre, et animer une séance de dédicaces.

Histoire de Cartons a dernière séance du conseil municipal du 25 juillet avait un ordre du jour important et chargé, ce fut pour nous l’occasion de poser des questions, de faire des commentaires et des propositions, il est dommage que la presse n’ait pas repris tous nos propos. Comme dans certaines disciplines sportives nous distribuons des cartons de couleur, Cartons rouges : La majorité des conseillers a décidé le remplacement des dix horodateurs de la ville devenus inutilisables, pour la somme de 64 987 €. Soit 426 286 F. Une jolie somme dépensée abusivement. Le groupe RELANCE ayant toujours été défavorable aux dépenses inutiles, a voté contre le stationnement payant au centre ville, sachant qu’un autre moyen de le gérer existe sans qu’il coûte de l’argent au contribuable. Cette dépense s’ajoute aux frais occasionnés par les anciens horodateurs (serrures électroniques, changement des monnayeurs lors du passage à l’euros, entretien etc...) soit beau-

L

coup de charges pour peu d’effet ; de plus il est prévu d’en installer un onzième dans le nouveau parking du Pâty, et là comble de la stupidité, cet horodateur délivrera des tickets gratuits. N’étant pas certain de l’efficacité de cette action, nous avons proposé d'établir une zone bleue, mais bien évidemment l’idée fut repoussée. A plusieurs reprises, nous avons dénoncé le manque d’initiative de la mairie en terme de création, lors de travaux de réfection de trottoirs, d’accès destinés aux handicapés, nous avons tellement été écoutés (on ne peut pas s'en plaindre, mais quand même…!) que les trottoirs de la rue St Laurent nouvellement refaits ont étés défoncés, pour faire ces fameux accès, nous n’hésitons pas à sortir un nouveau carton rouge pour ce stupide gâchis financier…! Cartons jaunes : Cette couleur équivaut à un avertissement, nous l’adressons au maire, car si, tout le monde est d’accord sur le règlement, gérant les

Contact : Maison du Parc, Courboyer, B.P. 15 - 61340 NOCÉ Centre d’accueil touristique : 02.33.25.70.10 Télécopie : 02.33.85.36.37 Courriel : info.tourisme@parc-naturel-perche.fr Internet : www.parc-naturel-perche.fr

OPPOSITION MUNICIPALE panneaux publicitaires dans le centre ville et aux entrées de l’agglomération, il reste néanmoins un point de désaccord concernant les petits panneaux indicateurs de commerces, mis en place par les uns et les autres, de toutes dimensions, de toutes formes, de toutes couleurs et envahis pour certains par la végétation, ceux ci défigurent certains secteurs de notre cité, nous pensons qu’une harmonisation s’impose, à l’exemple d’une commune voisine, mais la municipalité ne souhaite pas s’y intéresser, peut être par peur de déplaire. Cartons incolores : Cette teinte comme son nom l’indique est neutre, elle signifie pour nous une satisfaction mesurée, nous la décernons à la mairie pour avoir répondu à nos demandes en ce qui concerne des améliorations que nous avions souhaité telles que l’aménagement du stop au bas de la rue du val Roquet et le rebouchage des trous ruelle des Lavandières ; pour celle ci on peut faire mieux en la nettoyant plus souvent.

Dans le cadre du réaménagement du centre ville, le maire, dans son éditorial du dernier bulletin municipal, remerciait l’opposition pour sa participation aux différentes réunions, nous sommes sensibles à ces éloges, elles représentent à nos yeux la reconnaissance d’un travail sérieux et efficace que nous menons au sein du conseil municipal. Néanmoins, nous nuancerons ces compliments car si nous avons fait notre travail de conseillers municipaux dans le cadre des commissions d’appels d’offres, cela ne laisse pas présager que nous approuverons les projets qui nous seront proposés. "Relance", ne voulant pas voir des réalisations coûteuses et stupides n’amenant pas d’améliorations fonctionnelles dans la ville, mais uniquement basées sur le prestige, sera vigilant, très attentif et objectif dans ses jugements. Les élus du groupe "Relance" : J.P. Bagland, M.Romet, J.F. Andréo, H. Valrivière, Th. Cosse, M.F. Girard. ■

Octobre 2005 ◆ 21


Contrat d’avenir dans l’arrondissement nogentais Le Comité de Bassin d’Emploi en accompagnement e Contrat Emploi Solidarité (CES) a été remplacé récemment par de nouveaux contrats aidés, parmi lesquels le Contrat d'Avenir. Ce dernier est à présent opérationnel et propose aux employeurs l’exonération de certaines cotisations sociales, ainsi qu'une aide dégressive de l’État (90% puis 75%). Le Comité de Bassin d'Emploi a été chargé, par l'État et le Conseil Général, de l'accompagnement de tous les salariés en contrat d'avenir domiciliés sur l'arrondissement de Nogent-le-Rotrou (canton d'Authon, La Loupe, Nogent et Thiron).

L

◆ Qu'est-ce que ce contrat ? - Le Contrat d’Avenir est un dispositif du plan de cohésion sociale pour favoriser le retour à l’emploi stable des publics éloignés de l’emploi et la prise en charge des besoins collectifs non satisfaits sur leur territoire. Ce contrat est réservé au secteur non marchand et donne droit à des aides des pouvoirs publics ; il est de plus exonéré des charges patronales. ◆ Qui est concerné ? - Les bénéficiaires du Revenu Minimum d’Insertion « RMI » allocataire et ayant droit, depuis 6 mois, les allocataires de l’Allocation Parent Isolé « API », depuis 6 mois, les allocataires de l’Allocation Spécifique de Solidarité « ASS », depuis 6 mois, les allocataires de l’Allocation Adulte Handicapé « AAH », depuis 6 mois. ◆ Comment ça marche ? - Le contrat d’avenir permet d’accéder à un emploi

durable en facilitant l’insertion professionnelle de ces bénéficiaires. Il comprend un contrat de travail, un accompagnement personnalisé et une formation. C’est un contrat de travail de droit privé, à temps partiel dont la durée hebdomadaire est de 26 heures, à durée déterminée conclue pour 2 ans (sa durée peut être inférieure à deux ans sur décision du préfet) renouvelable dans la limite de 12 mois (pour les plus de 50 ans, le Contrat d’Avenir est renouvelable dans la limite de 36 mois).

C'est également un contrat comprenant un volet emploi rémunéré sur la base du SMIC horaire à raison de 26 heures de travail hebdomadaires, et des actions d’accompagnement et de formation pouvant se tenir hors du temps de travail, d’une durée maximale de 14 heures. ◆ Quels employeurs ? - Les collectivités territoriales et les autres personnes morales de droit public, les personnes morales de droit privé chargées de la gestion d’un service public (régie de transport, établissement de soins…), les autres

organismes de droit privé à but non lucratif (associations, fondations, sociétés mutualistes relevant du code de la mutualité, organismes de prévoyance, comité d’entreprise, syndicats professionnels), les structures d’insertion par l’activité économique, dont, notamment les ateliers et chantiers d’insertion. Le CBE a en charge, dans le cadre du Contrat d’Avenir, le suivi du salarié. Par ailleurs, il peut être soit l’employeur du salarié qui est mis alors à "disposition d’une structure", ou être l’organisme qui effectue l’accompagnement du salarié. Pour toutes les questions concernant la mise en place du Contrat d’Avenir, le fonctionnement de celui-ci, les modalités de l’accompagnement, les régimes d’assurance chômage et de retraite, la rupture du contrat d’avenir, les financements possibles pour l'employeur, le Service Insertion du Comité de Bassin d'Emploi (tél : 02.37.53.61.26) se tient à votre disposition du lundi au jeudi : de 8h30 à 12h30 et 13h30 à 17h30 et le vendredi : 8h30-12h30 et 13h30-16h30. Vos contacts : Christine Brouard, assistante insertion et Christelle Paul, conseillère en insertion. Comité de Bassin d'Emploi, 2, rue Sainte-Anne - 28400 NOGENT-LEROTROU - Tél : 02.37.53.61.28 Fax : 02.37.53.61.29 - Courriel : cbe.nogenerotntrou@wanadoo.fr

(Lire également en page 24, l'article de l'A.N.P.E. sur les nouveaux contrats du plan de cohésion sociale) 22 ◆ Nogent-le-Rotrou Infos


SPORTS Le 12 novembre prochain L’Union Sportive Nogentaise fêtera son centenaire Les présidents successifs

Jacques Ribault vainqueur.

e samedi 12 novembre 2005 sera un grand jour pour le président JeanPierre Deleporte et tous les membres (anciens et actuels) de l'Union Sportive Nogentaise : la société cycliste de la capitale du Perche soufflera ses cents bougies ce jour-là. Tout un programme est d'ores et déjà mis en place pour fêter dignement l'événement. Pour cette occasion, il conviendrait de retracer l'histoire de cette association sportive nogentaise qui regroupe aujourd'hui non seulement une section course, mais aussi une section cyclotourisme/V.T.T. et les "Amoureux de la petite Reine" pour les amateurs de randonnées cyclistes et autres promenades dominicales. "Malheureusement", nous a expliqué le président, "il y a des trous dans les documents que j'ai pu retrouver ou qu'on m'a fait parvenir. Par ailleurs, je ne certifie rien sur l'exactitude des noms : sur les coupures de journaux ou les quelque documents écrits, les orthographes sont variables, les dates parfois aussi"… Néanmoins, on sait que ce fut le 30 mai 1905 qu’un groupe de cyclistes, sous l’impulsion de Henri Bellanger, créa l’U.S.N.

L

Par ailleurs, nous avons également quelques indications sur les responsables qui se succédèrent à la tête du club. A partir de 1911, MM. Brunet, Maudhuit, et plus tard M. Lindet, donnèrent un essor à ce dernier. En 1937 c’est M. Wattebled qui prit les rênes du club et qui le maintiendra durant la guerre. En 1946, M. Renoult prit la succession pendant une quinzaine d’années. MM. Stevens et Mercier lui succèderont, ensuite M. Siguré et G. Navière. Puis viendront M. Hubert, P. Meunier, Duboil, D. Vasseur. En 2001 ce fut la première présidente, Sandy Bulou, et depuis 2002, JeanPierre Deleporte.

La section cyclotouriste La section cyclotouriste créée par M. Wattebled en 1939, disparut quelques années plus tard ; après plusieurs tentatives de relance elle est réapparue et affiliée à la FFCT en 1968 pour une année. Elle repartira en 1980 sous l’impulsion de Pascal Peau et Jean-Pierre Deleporte, elle fête aussi cette année ses 25 ans sans interruption.

Quelques anecdotes… Nous avons aussi en notre possession quelques anecdotes concernant l'U.S. Nogentaise…

Ainsi, le coureur Daviau, en 1907 a établi un record contre la montre sur le parcours Nogent – La Loupe – Nogent en 1 h 17mn 13s. En 1946 il offrit une prime à celui qui battrait son record toujours en vigueur, et c’est Mézières qui le battra le 17 octobre 1948 en 1h 16mn 44s. Le 10 août 1952, un dénommé Pierre Meunier, licencié à Versailles, remporte le 8 e Grand prix de la Libération à Nogent. On le retrouvera à la tête de l’U.S.N. en 1989.

Le programme de la journée anniversaire La journée festive du centenaire se déroulera donc le samedi 12 novembre, selon le programme suivant : - 11h, 100 e Assemblée générale ordinaire, - 12h30-14h, repas froid, - 15h-16h, sortie du centenaire : un tour de ville à bicyclette ouvert à tous, il suffit de venir avec son vélo (même très ancien) en tenue de tous âges. - 16h-17h, le verre du centenaire, - À partir de 20h, repas et soirée dansante avec partage du gâteau du centenaire durant la soirée. Les anciens de l’U.S.N. qui n’auraient pas reçu d’invitation (il est souvent difficile de retrouver les adresses), ainsi que les personnes qui auraient en leur possession photos, articles et documents permettant de compléter l'historique de l'association, peuvent contacter Jean-Pierre Deleporte, 27, rue de la Corniche 28400 MARGON avant le 15 octobre : tél : 02.37.52.27.22, courriel : jean-pierre.deleporte@wanadoo.fr).

Championnats de France U.F.O.L.E.P. Les tireurs de la Percheronne se distinguent l'occasion des championnats de France UFOLEP (Union française des œuvres laïques d'éducation physique), qui se ont eu lieu à Chatenay-le-Royal (71), les 9 et 10 juillet derniers, les tireurs de la Percheronne se sont particulièrement distingués, comme en témoignent les résultats ci-dessous : • Carabine Excellence 50 m individuel : Michel Defay avec 290 points sur 300 est devenu champion de France. • Carabine Excellence 50 m par équipe : La Percheronne s'est classée 1 re avec Michel Defay, Nicole Bernier; Michel Bernier et Gilles Defay.

À

• Carabine honneur par équipe 50 m : Louis Chaboche, Gilles Defay, Fabrice Eneault, et Christophe Nauleau ont terminé 3 es. • Pistolet 10 m Excellence par équipe : 3e place pour : Louis Chaboche, Fabrice Eneault, Michel Defay et Michel Bernier. • Pistolet 10 m Honneur 265 points sur 300 est vice Nogentais ont terminé à Rémy Mauger, Marcel Zuber

: en individuel, Gilbert Eneault avec champion de France. Par équipe les la 2 e place avec Gilbert Eneault, et Christophe Nauleau.

Octobre 2005 ◆ 23


Avec l’Agence Nationale Pour l’Emploi De nouveaux contrats pour chaque situation vec la mise en place du plan de cohésion social, quatre nouveaux contrats ont vu le jour. Ces contrats doivent permettre un retour à l’emploi pour les demandeurs d’emploi confronté à des difficultés pour retrouver un poste. L’A.N.P.E. de Nogent vous renseigne….

A

En direction des entreprises "privées" - Le Contrat Initiative Emploi (CIE) : il permet au demandeur d’emploi respectant les critères (durée d’inscription, age, handicap…) de prendre un poste en C.D.D. ou en C.D.I. et à l’entreprise d’obtenir une aide financière allant de 20 à 35 % du salaire complété de réduction de charge . - Le Contrat d’Insertion Revenu Minimum d’Activité (CI-RMA) : il permet aux bénéficiaires des minima sociaux (R.M.I., Allocation de Solidarité, Parents Isolés) depuis plus de six mois de prendre un emploi en C.D.D. long et à l’entreprise d’obtenir

une aide de 425 € et des réductions de charges.

En direction des structures publiques et associatives - Le Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi (CAE) : ce contrat qui remplace les anciens C.E.S. et C.E.C. donne la possibilité au demandeur d’emploi respectant les critères (durée d’inscription, âge, handicap…) de prendre un poste pour 6 à 24 mois. La structure qui l’accueil et l’accompagne bénéficiera d’une aide allant de 45% à 90% du salaire. - Le Contrat d’Avenir (CA) : le contrat d’avenir s’adresse aux bénéficiaires des minima sociaux (RMI, Allocation de Solidarité, Parents Isolés) de prendre un CDD de 6 mois à deux ans tout en bénéficiant d’un accompagnement et d’une formation. L’organisme accueillant bénéficie, lui, d’une aide de 425 € complétée d’exonération (voir à ce sujet l'article sur le C.B.E. de Nogent en page 22).

Vous êtes intéressé ? Que vous soyez employeur ou demandeur d’emploi, vous pouvez prendre contact avec l’ANPE de Nogent, pour bénéficier de conseils individualisés. Vous saurez lequel de ces contrats est le plus adapté à votre situation. Pour finaliser l’entrée sur un contrat, reste la signature d’une convention pré établie entre l’entreprise et les services de l’ANPE.

18 rue de la Serine 28400 NOGENT-LE-ROTROU tél. 02.37.53.55.00 Fax : 02.37.52.97.18

Nicolas Moreau Nouveau directeur de l’agence nogentaise me Leboeuf ayant pris sa retraite avant les vacances d'été, un nouveau directeur est arrivé à la tête de l'A.N.P.E. de Nogent-leRotrou. Il s'agit de Nicolas Moreau. Père d'un enfant d'un an, il a effectué des études de sociologie et de communication dans les universités de Strasbourg, Tours et Bordeaux. Puis, il est entré à l'A.N.P.E. de Guéret (Creuse) où il fut animateur d'équipe pendant deux ans, avant d'occuper les mêmes fonctions à celle de Sablé-sur-Sarthe durant trois années. Depuis le 1 er août, il est donc arrivé à la tête de l'Agence Nationale Pour l'Emploi de Nogent. Nous lui souhaitons la bienvenue dans la capitale du Perche.

M Nicolas Moreau

untitled  

Près de l’ancienne usine d’incinération Une nouvelle déchetterie mise en service L'ancienne usine d'incinération, propriété du SOMEL (Syndi...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you