Page 1

Ville de Neuville-en-Ferrain N°33 - Mai 2011

Développement durable et agenda 21 Neuvillois “Une réponse aux besoins actuels qui préserve les générations futures” Agenda 21 Neuvillois

La Commission extra-municipale travaille… Mot du Président de la Commission Extra-Municipale En février, je vous ai exprimé la volonté de notre équipe de réaliser ce défi de façon exemplaire et de vous inviter à participer, tous ensemble, à la réalisation de cet Agenda 21. Vous constaterez que les choses avancent bien !

Composition de la commission Nous avons enregistré début 2011, l’entrée de Mme Ghislaine Houel, élue, qui nous apportera sa grande expérience et ses compétences.

Point Presse du 17 mars 2011 en Mairie Un mois après sa naissance en novembre 2008, la commission avait annoncé cet événement par voie de presse. Les nouvelles orientations communautaires traduites par la création de son Plan Climat, ont enfin permis à notre Maire de nous fournir en février dernier, la lettre de mission tant désirée par la commission. Outre un point sur les 3 ateliers initiaux engagés dans l’attente, nous avons évoqué les réalisations faites par la ville et les aides proposées par elle. Nous avons conclu par la confirmation du lancement de 3 nouveaux ateliers, annoncés en janvier, en soulignant les raisons de leur choix : - gestion des déchets ménagers, - transports & déplacements - A22, - création d’un Espace Naturel commun aux territoires Tourcoing - Vallée de la Lys.

Articles des Ateliers

Le questionnaire “Energies-Habitat“ …C’est en cours ! Cet atelier est aujourd’hui opérationnel. 600 questionnaires (1er ballon d’essai) a été distribué aux quartiers Vieille- Motte et Rosiers. Complétés avec soin et rigueur, ils sont à nous retourner pour le 15 avril 2011. Cet essai sera ensuite étendu aux autres quartiers de notre commune. Son objectif : collecter un maximum d’informations sur vos consommations d’eau, d’électricité et gaz) en vue de les diminuer. Les résultats traités globalement par la commission seront ensuite restitués aux Neuvillois, afin de faire l’analyse des données permettant à chacun de situer sa propre consommation par rapport à l’ensemble des habitants. Vos réponses au questionnaire resteront bien entendu confidentielles.

Nouvelle Gestion des Déchets Ménagers Cette problématique a été jugée incontournable, surtout au point de vue de notre santé (acheter mieux, consommer mieux, recycler, réduire nos déchets plutôt que de les incinérer…). Guy Dufour fortement sensibilisé, s’y est engagé et a été désigné chef de projet.

Les 3 premiers Ateliers créés en 2010 :

Le service résidus urbains de LMCU interrogé dans un 1er temps, sur la nature précise, les volumes et les coûts de la collecte sur Neuville répond : données existantes seulement par tournées et non par communes !

• Site Internet : créé en septembre 2010, adresse : www.ag21neuvilleenferrain.org

LMCU recommande de soigner le tri des bio-déchets… qui finissent par trop à l’incinération !

• Ambassadeurs : 50 personnalités ciblées 40 adhésions à ce jour • Energie/Habitat : Questionnaire lancé le 15.03, voir encadré ci-après.

Le président Guy Marais

Agissons pour le XXIème siècle

guy.marais@wanadoo.fr


Pour vous aider à devenir éco-citoyen ! Les gestes qui peuvent sauver la planète

Les Aventures d’Homo Sapiens Ecologicus (suite) 9h20 : Samedi, c’est le jour de lessive.Vu le tas accumulé dans le bac à linge, il ne faut pas perdre de temps… Le lavage du linge représente une source de pollution de l’eau bien connue. Je me souviens encore des premiers messages publicitaires en faveur d’une lessive “sans phosphates” il y a près de vingt ans. Depuis janvier 2007, les phosphates sont interdits dans toutes les lessives. Mais celles-ci restent une source de pollution domestique majeure. Que faire pour limiter les effets environnementaux néfastes du lavage du linge , et que vont dire mes collègues de bureau si je cesse de laver mes vêtements ? Pourtant, une famille de 4 personnes effectue en moyenne 5 lessives par semaine, soit environ 250 lessives par an. Pour chacune d’elles, sont consommées de l’eau, de l’énergie, de la poudre… Ce n’est pas négligeable au plan environnemental. Alors comment laver plus vert ?

Lessive et environnement : comprendre pour agir Que contient ma lessive liquide ? D’abord du savon, bien sûr. Il s’agit des fameux tensioactifs, qui assurent l’interface entre l’eau et les tâches. Le savon permet aux tâches graisseuses de se diluer dans l’eau. Il constitue la base de la lessive, à laquelle les industriels ont progressivement ajouté des produits destinés à rendre le lavage plus efficace : - Les agents blanchissants. - Des agents azurants (pour renforcer l’éclat des couleurs). - Des détachants (pour empêcher les tâches de réadhérer au linge - Des produits chimiques destinés à faciliter l’action des savons (phosphonates, EDTA). En effet, les savons sont rendus inefficaces

par le calcaire. Il faut donc empêcher le calcaire de gêner l’action du savon. Les phosphates, aujourd’hui interdits dans les lessives, ont pendant longtemps joué ce rôle. - Des arômes (la lessive qui “sent le printemps”). - De l’eau (pour diluer le tout). Au final, le savon ne constitue plus aujourd’hui que 20 % de la lessive. Mais tous ces composés sont susceptibles d’avoir des impacts négatifs sur la santé et l’environnement. Vu la diversité des substances employées, ces effets sont très mal connus. On sait cependant que les phosphates provoquent l’eutrophisation des rivières, ou que l’EDTA (qui les a remplacés dans de nombreuses formulations) est toxique pour les insectes, les mollusques et les poissons, et qu’il est très faiblement biodégradable. De plus la fabrication, le transport et l’emballage de la lessive sont également des sources de pollution.

Les forces en jeux… Pour un lavage efficace, deux forces doivent entrer en conjonction : une force mécanique (frotter ou battre le linge) et une force chimique (le savon, la lessive). Problème : en faisant appel à ces deux forces, on agit sur l’environnement. La force mécanique demande de l’énergie, c’est à dire de l’électricité. La force chimique repose sur de la lessive qui se transforme en polluants potentiels, une fois rejetée dans l’eau de lavage, dans les canalisations puis dans l’environnement. L’utilisation de lessive produit également des déchets d’emballage, sans compter la pollution liée à son transport depuis son lieu de production. Et pour laver, il faut de l’eau, dans laquelle se diluent les tâches. Au final, en faisant 250 lessives par an, un ménage consomme environ 45 kg de lessive, 15m3 d’eau, 250 kWh d’électricité et il produit un plus de 5 kg de déchets (carton et plastique). Pour moins polluer en lavant le linge, on peut donc agir sur trois points : l’énergie, l’eau et la lessive.

5 astuces pour utiliser moins de lessive La lessive la moins polluante… c’est celle que l’on n’utilise pas ! Intéressant pour l’environnement et pour le porte-monnaie 1 - Laver moins de linge. 2 - Connaître la dureté de l’eau. 3 - Adapter le dosage de lessive à la qualité de l’eau. 4 - Utiliser moins de lessive à chaque lavage. 5 - Bien choisir ses textiles lors de l’achat.

Agissons pour le XXIème siècle


Pour vous aider à devenir éco-citoyen ! Les gestes qui peuvent sauver la planète

Choisir une lessive efficace et écologique en 4 temps 1er temps : Sélectionner les lessives bénéficiant de l’écolabel européen, qui garantit à la fois efficacité et respect de l’environnement, sur l’ensemble du cycle de vie du paquet ou du bidon de lessive. 2ème temps : Préférer des lessives dont les composants sont d’origine végétale ; ils se dégradent plus facilement dans l’environnement. 3ème temps : Regarder la composition (le peu qui est disponible…) parmi les tensioactifs, les plus problématiques pour l’environnement sont les composés apolaires, car ils sont très mal retenus en stations d’épuration.

quantité et à la saleté du linge. En outre, elle propose un essorage à grande vitesse qui facilite le séchage du linge et donc limite le recours au sèche-linge. Au moment d’acheter votre machine à laver, penchez-vous sur l’étiquette “classe énergie”. Celle-ci indique la consommation d’énergie; l’efficacité de l’essorage et l’utilisation d’eau. La première lettre, la plus grosse, désigne l’efficacité énergétique globale du lave-linge. La deuxième et la troisième lettres, plus petites, indiquent respectivement l’efficacité au lavage et à l’essorage. Pour toutes ces lettres, l’idéal est évidemment le A (voire le A++). La quantité d’eau consommée par cycle est également notée sur l’étiquette.

4ème temps : Choisir une lessive concentrée. Qui dit concentrée dit emballage réduit pour un même nombre de lessives, donc également moins de pollution liée au transport.

Nos voisins, les MICHU Il y a trois ans, il y a eu du grabuge chez les MICHU : Mme Michu, enthousiaste, a voulu tester les noix de lavage, plus exactement, elle en a acheté et son mari les a testées, un peu circonspect il faut bien l’avouer. A la première lessive, des chemises et des tee-shirts, tout est ressorti propre. Mais à la seconde, des chaussettes un peu sales, les résultats étaient beaucoup moins probants et M. Michu n’était pas content. Après enquête, ils’avère que les noix de lavage sont très peu efficaces. En effet, leur principe actif est la saponine : il s’agit tout simplement d’un savon. Or, le savon, utilisé seul, n’est pas suffisant pour bien laver le linge en machine. De plus, le transport des noix de lavage, depuis l’Inde, n’est pas écologique. Enfin, il semble qu’il existe différentes qualités de noix… Peut-être Mme Michu est-elle mal tombée ?

Acheter le lave linge idéal ! La machine à laver idéale pour l’environnement consomme peu d’énergie et utilise une faible quantité d’eau. Elle dispose d’un système de pesée automatique du linge et adapte le cycle de lavage à la

Agissons pour le XXIème siècle


Pour vous aider à devenir éco-citoyen ! Les gestes qui peuvent sauver la planète

Spéciale comment trier ses déchets ? Selon la configuration de votre habitation, vous avez reçu des bacs en plastique pour trier vos déchets.

Les déchets recyclables : Vous devez déposer ces déchets et uniquement ceux-là dans le bac grenat prévu à cet effet (si vous avez un doute sur un déchet : est-il recyclable ou non ?, téléphonez gratuitement au n° vert suivant 08 00 15 23 37, ou déposez le déchet dans le bac gris ou vert. Voici les déchets recyclables : - Le verre : bouteilles et bocaux. - Le plastique : bouteilles et flacons transparents ou opaques. - Le métal : boîtes de conserve (acier), canettes (aluminium), briques de boisson (lait, jus de fruit, soupes…). - Le papier : journaux, magazines, papiers, cartons, publicités, boîtes en carton (pâtes, riz, céréales…). Après le tri effectué par les habitants, les déchets recyclables sont dirigés vers un centre de tri de la métropole pour y être reconditionnés par matière puis envoyés dans leurs sites de recyclage respectifs.

Les déchets non recyclables : Tous ces déchets doivent-être déposés dans le bac gris ou vert. Voici des exemples de déchets non recyclables : - Pots de yaourts, bouteilles d’huile, barquettes, gobelets en plastique, boîtes en carton sales… - Sacs en plastiques, films en plastique, les plastiques d’emballages de packs de bouteilles… - Vaisselle cassée… - Couches-culottes… - Barquettes en polystyrène, polystyrène en petits morceaux ou en bloc…

Les bios déchets : Vous devez trier les bios déchets en fonction des poubelles que vous avez reçues en fonction de votre habitation : - Si vous avez reçu une poubelle vert clair, déposez dedans les bios déchets (déchets de repas et de jardins). Dans ce cas, les bios déchets sont envoyés au CVO, où ils seront transformés en compost et en gaz pour faire circuler les bus. - Si vous n’avez pas reçu de poubelle vert clair, vous devez déposer les bios déchets dans le bac gris ou vert foncé, avec les déchets non recyclables. Ces déchets seront dirigés vers l’incinération (CVE) qui fabrique de l’électricité à partir des déchets. Tous les déchets issus de la collecte sélective sont valorisés en produits recyclés, en compost ou en électricité.

Actions de la municipalité auprès des scolaires en 2010 En partenariat avec Lille Métropole Communauté Urbaine et par le biais de la Ferme d’Animations Éducatives du Vert Bois, la municipalité a mené des actions de sensibilisation au tri des déchets auprès de nombreux établissements scolaires neuvillois. Des classes maternelles, en passant par les classes primaires et les collèges, pas moins de 600 enfants auront été sensibilisés au tri des déchets, de l’identification des matières pour les plus petits à la valorisation énergétique pour les plus âgés ; en passant par l’initiation au tri pour tous. Les actions de la Ferme du Vert Bois auprès des plus jeunes se poursuivent actuellement.

www.neuville-en-ferrain.fr

Agissons pour le XXIème siècle


Encart Neuvill'Mag 33  

Encart du Neuvill'Mag 33 - Agenda 21

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you