Page 22

DÉMOCRATIE

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Groupe « Ensemble pour Hyères et pour demain » Les Bosquets, agissons enfin ! A la suite des récents évènements survenus aux Bosquets, nous ne pouvons que partager la position du Maire qui réclame une fois encore plus de présence policière sur notre commune. Cette position était déjà celle de Jacques Politi lorsqu’il était lui-même aux affaires, et force est de constater que depuis rien n'a changé, et ce malgré l'appui d'un "Député" Maire qui ne fut pas plus entendu pour autant. Aujourd'hui, l'Etat doit faire face à ses missions régaliennes. La police municipale, aussi professionnelle soit-elle, ne peut palier en permanence les baisses d'effectifs, au risque de surcroît de devoir se retrouver à remplir des missions qui ne sont pas forcément les siennes. Au-delà de leur aspect sécurité publique, ces

incidents doivent également et très rapidement amener le Maire à remettre en question le projet de construction de logements aux Bosquets. Ce dernier, un temps envisagé sous la mandature de l’ancien Maire, s'est rapidement démontré comme étant à contre-courant de ce qu'il fallait faire pour harmoniser la ville et fut rapidement passé aux oubliettes. Jean-Pierre Giran, en bon opposant d'alors, était opposé à ce projet, qu'il remit finalement en route une fois devenu Maire ! Ce qui se passe actuellement doit être un signal d'alarme afin d'arrêter un projet qui viendrait densifier encore plus un quartier qu'il faudrait au contraire aérer. Ce projet augmenterait considérablement le nombre de voitures

présentes alors même qu'il y a déjà un problème de stationnement et ce sans compter que les parkings souterrains actuels ne sont pas utilisés, en raison du sentiment d'insécurité qui y règne. Alors que tous les programmes nationaux (type ANRU) de modernisation des quartiers ont souvent mené à la destruction d'immeubles et à la création d'espaces publics, il est plus que jamais nécessaire d'arrêter rapidement ce programme qui génèrera béton et insécurité et impossibilité de se stationner.. Jacques Politi, Karine Tropini, Michel Pellegrino, Dani Anfonsi, Jean Donzel, Patrice Fallot, Eric Felten.

Groupe « Hyères Bleu Marine » Adieu hameau des Pesquiers

Qui ne connait ce joyau niché au sein d’un site exceptionnel entre le Port et la Capte ? M. lelièvre propriétaire du restaurant « les Pins Penchés » à La Garde le connait bien, lui, et s’y intéresse de très près. De si près qu’il a sollicité le Maire en lui soumettant un projet d’exploitation d’un « Ecolodge » de 40 chambres. Il s’agit de réhabilitation de l’existant et non pas de constructions nouvelles, c’est rassurant ! Ce qui l’est moins, ce sont les termes de cet accord qui n’aboutira, c’est bien la moindre des choses, qu’une fois les autorisations administratives et urbanistiques obtenues ! Et à ce stade? M. Giran a engagé la commune en promettant à M. Lelièvre la signature d’un bail emphytéotique de 70 ans contre une redevance

mensuelle, sur recommandation des Domaines, qui n’a aucun caractère obligatoire, de 2.000 € par mois pour le bâtiment environné de 3,5 hectares ! M. Lelièvre, quant à lui, est chargé du financement des études afférentes à ce projet et sa réalisation évalué à 9,5 millions d’€. Lorsque son prêt sera amorti, pensez- vous qu’il continuera de s’acquitter d’un bail puis ses ayantsdroits jusqu’à l’échéance de 70 ans ? Qui peut croire cela? La ficelle est un peu grosse : M. Lelièvre demandera à la commune le rachat de son bail et cette dernière ne pourra lui refuser, à un prix « recommandé » par les Domaines, donc sous- évalué, comme d’habitude ! Le Hameau des Pesquiers sera la propriété de M. Lelièvre. Si nous pensons que l’idée d’une hôtellerie de luxe à cet

endroit, tout en préservant la nature, est bonne et répond à un besoin touristique tout autant qu’à une urgence de préservation du bâti, nous déplorons la perte de ce fleuron du patrimoine Hyérois. Le Maire dépense 4,5 M pour le Musée de la Banque, 12 M pour la place Clémenceau etc…mais ne veut pas s’engager à réhabiliter ce site. Cela aurait permis de confier la gérance hôtelière par une délégation de service public tout en restant propriétaire ou d’envisager d’autres installations qui auraient pu bénéficier à l’ensemble des Hyérois ! P Collet, Ml Collin JM Eynard-Tomatis, Y Kbaïer

Groupe « Agir pour Hyères » Le hameau des Pesquiers est le témoin de 2 000 ans d'histoire du sel. C'est un lieu fragile, entre terre et mer, qui porte quantité d'espèces rares et protégées, dans de grands paysages humides. En 2001, Mr Ritondale s'était opposé à un promoteur qui souhaitait en faire une marina. La ville avait gagné le procès. Nous pensions ce territoire définitivement protégé. Or, le vendredi 14 septembre 2018, JP Giran a cédé à un entrepreneur privé cet espace unique. Un hôtel de luxe va se construire, sans appel à projet, sans clause suspensive, sans clause de révocation, sans recherche d'une solution d'intérêt public. L'homme d'affaires disposera de 33 264 m2, sous la forme d'un bail emphytéotique, pendant 70 ans, pour un montant de 2000€ par mois. Nous avons rejeté cette

délibération, avec l'ensemble des groupes d'opposition du conseil municipal. Pourtant la ville, comme la Métropole, ont les moyens financiers de porter un beau projet. Ce lieu est la porte d'entrée du grand site de Giens. Un site parfait pour y installer le Parc National et le Conservatoire du littoral. Nous pourrions aussi imaginer un parc ouvert sur la mer, ouvert à tous, avec un écomusée, un restaurant local pour accueillir des expositions, des ateliers et des résidences. Un formidable endroit pour accueillir du public avec respect et sensibilisation à l'environnement. On pourrait même imaginer une chantier de rénovation par des adolescents en réinsertion, compagnons du devoir, afin de restaurer de façon la plus juste cet espace unique.

Nous continuerons donc de nous opposer à ce choix. "Nous sommes les enfants de nos paysages". Cette phrase de Laurence Durell illustre parfaitement notre volonté. Préserver notre patrimoine car il appartient à chacun d'entre nous. William Seemuller President d'Agir pour Hyères www.seemuller.fr Brigitte Del Perugia Conseillère municipale www.brigitte-del-perugia.fr

Conformément aux dispositions de la loi n°2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et à la jurisprudence, cet espace est réservé à l’expression des groupes municipaux d'opposition et prend en compte les articles parvenus au service Communication de la Ville suivant les modalités définies par le règlement intérieur du Conseil municipal.

22

n

vivre Hyères n°174 - automne 2018

Vivre Hyères N°174  

Le magazine municipal de la Ville d'Hyères-Les-Palmiers

Vivre Hyères N°174  

Le magazine municipal de la Ville d'Hyères-Les-Palmiers

Advertisement