Issuu on Google+

s.fr

#135

Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers www.hyeres.fr

/// mars 2011

→ GRAND ANGLE

Etre senior à Hyères P.11 ///

→ panorama P.4 /// → sur le vif : Maintenons la diversité commerciale P.7 /// → ENQUÊTE : Les Archives municipales dévoilent leurs mystères P.8 /// → NOTA BENE P.10 /// → GRAND ANGLE : Etre senior à Hyères P.11 /// → EXPRESSIONS P.16 /// → INITIATIVES : Domaine les Fouques P.17 /// → ENSEMBLE : Amitié Massillon P.18 /// → BUZZ P.19 /// → SPORTISSIME P.20 /// → ZAPPING P.22 ///

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 1

15/02/2011 16:47:14


→ Mémento /// URGENCE SAMU 83 : 15 ou 04 94 61 61 15 N° d’appel d’urgence européen : 112 S.O.S. Médecins : 04 94 14 33 33 Hôpital : 04 94 00 24 00 Chirurgiens dentistes de garde : 04 94 09 44 44 HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 2

/// POLICE GENDARMERIE Police nationale : 17 Police municipale : 04 94 65 02 39 Gendarmerie nationale : 04 94 12 15 70 Pompiers : 18 CROSS Méd. : 04 94 61 71 10

/// ASSOCIATIONS Drogue info service : 0 800 23 13 13 Enfants maltraités : 119 Dépistage gratuit et anonyme du SIDA : 04 94 12 60 20 Association des Infirmiers Libéraux : 04 94 12 73 80

/// Quelques services publics Standard mairie : 04 94 00 78 78 Médiathèque : 04 94 00 11 30 Complexe aquatique : 04 94 00 46 10 CCAS : 04 94 00 78 85 Office de tourisme : 04 94 01 84 50

15/02/2011 16:47:15


→ ÉDITORIAL

Le troisième âge à l’honneur

#135

/// Le dynamisme d’une ville se mesure non seulement en terme de travaux et d’équipements réalisés, d’évènements reconnus largement mais aussi et surtout en terme d’actions de proximité à l’attention de tous les administrés, quel que soit leur âge. Et s’il est bien un domaine dans lequel la Ville a un devoir d’excellence, c’est celui qui concerne les personnes âgées. A Hyères, l’action municipale en faveur de nos aînés est principalement gérée par le Centre communal d’Action sociale qui est à leur écoute et leur propose de nombreux services : hébergements, repas, soins, aides à la personne, téléalarme, transports, loisirs… Mais aussi plus récemment avec la mise en place d'activités sportives spécifiques à travers le PASSeniors. La Ville accompagne ainsi ses seniors dans leur vie quotidienne. C’est cela la solidarité "intergénérations" qui est un élément fondamental de la qualité de vie à Hyères.

Aujourd’hui, nos aînés et nos retraités sont actifs et recherchent davantage d’activités. Il suffit d’observer l’implication de bon nombre d’entre eux dans les associations hyéroises pour voir que le dynamisme est aussi une caractéristique du 3e âge.

Trouver les moyens de s'épanouir

Il faut en effet que chacun, quel que soit son âge, quelles que soient ses passions, puisse trouver dans notre ville les moyens de s’épanouir.

/// La Ville d’Hyères-les-Palmiers

→ sommaire

Magazine municipal mensuel N°135 – mars 2011 /// Directeur de la publication : Jacques Politi /// Directrice de la communication / Rédactrice en chef : Muriel de Saint Loup /// Chargée de publication : Céline Ranc /// Rédaction : service Communication, L’Oustau de Prouvènço (provençal), Nicole Fau, Jérôme Lévy, Elisabeth Marchetti et Sylvie Moulard (espace Grand Public, médiathèque), Pierre Quillier (histoire) /// Photos : Thierry Cottron et Marc Delevert (service Communication) /// Conception : Ipso Facto (tél. 01 40 38 48 47) /// Réalisation : service Communication (PAO) /// Impression : Zimmerman (tél. 04 93 22 58 16) /// Distribution : Médiapost (tél. 04 94 24 62 61) /// 31 500 exemplaires /// Dépôt légal : 1er trimestre 1990

4

→ PANORAMA

6

→ SUR LE VIF

8

→ enquête

10

→ nota bene

11

> GRAND ANGLE

/// 17

/// Etre senior à Hyères 16

→ expressions

17

→ initiativeS

18

→ ENSEMBLE

19

→ buzz

Grâce aux bénévoles de la Bibliothèque sonore, Hyères Magazine existe aussi en version audio téléchargeable sur www.hyeres.fr

20

→ SPORTISSIME

Le logo “Imprim’vert” vous indique que les encres utilisées pour imprimer ce magazine sont végétales, donc moins toxiques et utilisant des ressources renouvelables. Par ailleurs, le papier utilisé est recyclé.

22

→ zapping

www.hyeres.fr

/// 7

/// 21

Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 3

/// 3

15/02/2011 16:47:18


→ PANORAMA

Les champions récompensés Le 28 janvier dernier, une soirée était organisée au Forum du Casino pour honorer les sportifs hyérois ayant marqué l'année 2010. Pas moins de 130 d'entre eux et 21 équipes ont ainsi reçu leurs récompenses (médailles et chèques) à l'occasion d'une cérémonie revue et corrigée. Ainsi "Les Trophées des Champions" ont couronné Sabrina Jonnier (championne du monde de VTT descente) et Henri Lacroix (champion du monde de pétanque) "sportifs de l'année" ex-æquo en catégorie "senior" et Thibault Bernard (vicechampion du monde de funboard junior IFCA) en "espoir". Stéphane Mifsud (recordman du monde d'apnée statique), quant à lui, a été distingué par un prix "coup de cœur".

Une station d'épuration nouvelle version Les travaux d’extension et de mise aux normes de la station d’épuration de l’Almanarre ont été inaugurés le 3 février dernier. Lancée par le Syndicat intercommunal Hyères Carqueiranne pour l’assainissement de la baie de Giens, cette opération a été transférée à TPM avec la compétence Assainissement en 2009. D’un montant total de 28 millions d’euros, elle a débuté en juin 2007 et s'est terminée fin septembre 2010, pour permettre d’améliorer le rendement et la qualité de traitement des eaux usées.

Janvier

Février

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

//////////////////////////////////////// On roule à l'électrique sur les îles Dans le cadre de la deuxième phase du Plan Archipel exemplaire, une voiture électrique a été mise à la disposition de la Police municipale de Porquerolles, le 7 février dernier. Un véhicule de même type devait également rejoindre l'île du Levant dans les jours suivants. La ville d'Hyères estime en effet devoir montrer l'exemple et, en équipant ainsi sa police, encourager la population îlienne à choisir elle aussi des modes de déplacement plus doux pour l'environnement.

Au cœur de la mer, 2e 4 journées d'animations, 17 associations, plus de 4 200 visiteurs dont quelque 250 scolaires : la 2e édition d'Au cœur de la mer, journées de sensibilisation sur l'environnement marin, à la découverte de la flore, de la faune et de la protection du littoral, a remporté un beau succès du 5 au 8 février dernier. Installée sous chapiteau sur le parking de la capitainerie principale, au port Saint-Pierre, la manifestation organisée dans le cadre des animations du Pavillon Bleu, avait pour cible privilégiée les futurs acteurs de notre patrimoine maritime.

4 /// LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 4

15/02/2011 16:45:43


→ SUR LE VIF

Avenir

Les rendez-vous à ne pas manquer pour choisir sa voie /// Le mois de mars est marqué par trois rendez-vous importants pour les jeunes… et leurs parents. / TRAVAILLER CET ÉTÉ Trouver un travail pour l’été, souvent après le bac et avant l’entrée en fac, représente pour la plupart des jeunes un parcours du combattant bien incertain… C’est pour les aider que le service Jeunesse de la ville d’Hyères organise, depuis l’an dernier, un Forum des emplois saisonniers qui s’adresse à un public de 17 à 25 ans. Laurent Bazin, coordonnateur du contrat Enfance-Jeunesse et Hamid Kriba, animateur au service Jeunesse, espèrent bien mobiliser plus d’intervenants encore que l’an dernier. "Nous avions regroupé 16 entreprises, associations et structures publiques ou privées qui ont reçu plus de 560 visites de jeunes intéressés. Cette année, nous comptons sur une trentaine de partenaires pour offrir plus de possibilités encore dans le domaine de l’emploi saisonnier. C’est un gain de temps évident pour ceux qui cherchent et ceux qui recrutent. Concrètement, il n’y aura pas d’entretien effectué ce jour-là ; ce ne seront que des prises de contact, le but étant de favoriser l’échange. Pour aider les jeunes qui ne savent pas toujours rédiger un CV ou une lettre de motivation, des animateurs multimédia seront là pour les aider à finaliser leur demande." Le 16 mars, l'entrée du Forum (Forum du Casino) sera libre.

/ S'ORIENTER L’Union départementale des Associations familiales (UDAF) du Var est partie d’un constat important : les parents sont demandeurs d’une implication accrue dans l’orientation scolaire de leurs enfants, comme le prouve une étude menée en 2009 par l’UNAF, l'Union nationale. Les professionnels de l’orientation scolaire sont, de leur côté, favorables à l’intervention des familles et sont disposés à les aider. C’est la raison pour laquelle, l’UDAF a retenu le sujet suivant pour sa prochaine conférence : "L’orientation scolaire, une coopération entre des professionnels et les familles, pour le bien-être des jeunes". Cette conférence se déroulera au lycée agricole, le vendredi 25 mars à 19h. Elle est ouverte aux parents de collégiens et de lycéens, ainsi qu’aux professionnels de l’orientation. Trois personnes doivent intervenir. Pierre Camenzuli, inspecteur de l’Education nationale, chargé de l’information et de l’orientation, présentera la politique départementale dans ce domaine et les perspectives à retenir. La position des familles sera apportée par la coordinatrice de l’UNAF, chargée de l’éducation. Il y aura, enfin, une représentante des professionnels privés, graphologue spécialisée, qui interviendra sur la psychologie du jeune comme critère déterminant de son orientation. L’entrée est libre.

Mobiliser plus d’intervenants que l’an dernier.

/ CHOISIR LA VOIE PROFESSIONNELLE Les formations de la voie professionnelle sont bien souvent méconnues. Le forum qui leur est consacré, le 31 mars au Forum du Casino, n’en est que plus intéressant. Il s’adresse en priorité aux élèves des classes de 3e intéressés par la formation professionnelle, mais sans en connaître toutes les possibilités, ainsi qu’aux élèves des classes de seconde générale qui veulent se réorienter. Comme l’explique Nicole Lenoir, directrice du Centre d’information et d’orientation, huit collèges du bassin d’éducation hyérois sont concernés : Bormes, La Londe, La Crau, Cuers, Carqueiranne et, pour Hyères, les établissements MarcelRivière, Gustave-Roux et Jules-Ferry. Plusieurs lycées professionnels seront représentés, comme Cisson, le Golf-Hôtel, le lycée agricole, Costebelle ainsi que des centres de formation des apprentis. "Ce forum est réservé aux élèves, accompagnés de leur professeur principal. La visite dure 1h30 et permet à chacun de faire un choix d’orientation éclairé." Pour ce dixième anniversaire, un prix sera remis à l’auteur de la meilleure affiche (réalisée par la section graphique du Golf-Hôtel) et à la décoration florale la plus originale (par les élèves d’AgriCampus). Entre 700 et 800 jeunes participeront à cette manifestation organisée par le Centre d’information et d’orientation, avec l’ensemble des collèges et lycées du bassin d’éducation et de formation d'Hyères. ///

6 /// LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 6

15/02/2011 16:45:47


→ SUR LE VIF Administration

Hyères accueille son futur DGS /// Après une période de transition, Patrice Millet, ancien directeur général adjoint de la communauté urbaine de Nice, remplacera Laurent Carrié au poste de Directeur général des services de la ville d'Hyères. municipal du 1 Début janvier, Monsieur le Maire avait annoncé l'arrivée d'un nouveau Directeur général des services pour le courant de cette année, Laurent Carrié, œuvrant pour la ville d'Hyères depuis juin 2009, étant amené à quitter ses fonctions au printemps, pour des raisons personnelles. Afin que la transition se fasse dans la douceur et la stabilité, Patrice Millet occupe donc, dans un premier temps, le poste de Directeur général des services adjoint depuis début février. Agé de 56 ans et originaire de Toulouse où il a été diplômé de l'institut d'études politiques et a obtenu une licence de géographie, Patrice Millet a commencé sa carrière dans la fonction publique territoriale dans l'Aude, en 1981. Pendant trois ans, il fut directeur des finances, de l'informatique, des régies directes et des assurances de la ville de Narbonne. Le Maire, Hubert Mouly, le nomma Secrétaire général adjoint en 1984, puis Directeur général des services en 1989. Il fut confirmé à ce poste par Michel Moynier, successeur d'Hubert Mouly. En 2008, après plus de vingt ans au service d'une ville dont la population avait entretemps dépassé les 50 000 habitants, Patrice Millet a rejoint la ville de Nice et la Communauté urbaine de Nice-Côte d'Azur en tant que Directeur général adjoint en charge du pôle environnement et développement durable, sa spécialité depuis 2003, y compris à l'étranger. C'est à ce titre qu'il a intégré le cabinet du Ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, comme chargé de mission "éco-industrie et croissance verte", en 2009, jusqu'au dernier remaniement ministériel. ///

Dynamisme

Maintenons la diversité commerciale /// La ville d'Hyères affiche sa volonté de préserver la diversité du tissu commercial du centre-ville en votant une délibération délimitant un périmètre de sauvegarde du commerce et de l'artisanat de proximité, lors de son Conseil municipal du 11 février. La Ville est engagée dans un grand projet urbain de revalorisation du centre-ville : un concours d’urbanisme et d’architecture a été lancé en décembre 2009 pour penser la ville de demain dans ses différentes fonctions urbaines ; les Opérations programmées d'amélioration de l'habitat successives s’attachent à développer l’offre de logements dans le cœur de ville et un projet FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) à l'étude devrait permettre de densifier, redynamiser et diversifier l’activité commerciale. La Ville souhaite aussi utiliser les possibilités offertes par la loi dite "Dutreil" autorisant les communes à être prioritaires pour acquérir des fonds de commerce, afin de maintenir une diversité des activités commerciales. Le périmètre retenu est constitué des axes stratégiques du centre-ville et des rues du centre médiéval. Dans un souci de cohérence, ce périmètre correspond à celui du dossier FISAC et recoupe celui du grand projet urbain de centre-ville. La création d'un périmètre de sauvegarde implique pour toute personne ayant l’intention de céder un bien commercial situé dans le périmètre, l'obligation d’en informer

préalablement la Ville par déclaration d'intention d'aliéner (DIA). La Ville dispose ensuite d’un délai de deux mois pour décider ou non de préempter. Après fixation du prix, l’acte de vente doit être conclu dans les trois mois. Après préemption, la rétrocession du bien à un repreneur, selon les modalités garantissant les objectifs de diversité commerciale, doit intervenir dans un délai d’un an. En l’absence de repreneur au terme de ce délai, l’acquéreur pressenti avant la préemption bénéficie d’un droit de priorité d’acquisition. /// Le constat Les études préalables au montage du dossier FISAC montrent que la répartition des activités commerciales marque un renforcement des activités de services (+38,92% entre 1995 et 2010), une régression du commerce traditionnel (-11,31%) et la stabilité des commerces alimentaires et du secteur de l'artisanat. Par ailleurs, la faible taille des cellules commerciales reste un frein à l’implantation d’enseignes nationales faiblement représentées.

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 7

/// 7

15/02/2011 16:45:47


→ enquête Stockage, conservation et restauration

Mémoire

Les Archives municipales dévoilent leurs mystères /// Alors que certains l'imaginent peut-être clos, mystérieux et poussiéreux, le service des Archives municipales est, bien au contraire, ouvert sur le monde et à tous les publics pour raconter l'histoire de notre ville à travers sa mémoire écrite et celle de ses habitants. Il y a encore quelques mois, conséquence directe de l'engouement grandissant dont bénéficie ce loisir, le public fréquentant la petite salle de lecture des Archives municipales était essentiellement composé de généalogistes amateurs. Ce n'est plus le cas depuis que les documents

d'état-civil détenus par les Archives départementales ont été numérisés et mis en ligne sur internet. "Nous ne nous en plaignons pas car nous étions parfois « envahis », ironise Danièle Hairabedian, responsable du service hyérois. Les amateurs de généalogie sont aujourd'hui en effet moins nombreux à se déplacer en personne, cependant, ceux préférant le papier et pouvant le faire, viennent encore nous voir et nous les accueillons avec plaisir." Mais le public des Archives est aussi divers que les raisons qui l'amènent à fréquenter les lieux. Il peut s'agir d'enseignants ou d'étudiants (histoire, tourisme, etc.), d'agents d'autres services municipaux effectuant des recherches dans le cadre de leur

fonction (délibérations, articles de presse, contentieux, dossiers d'urbanisme, etc.), de citoyens ou de leurs mandataires (notaires, généalogistes professionnels) voulant faire valoir des droits ou de "simples" curieux d’histoire locale ou familiale. / Les "coulisses" "Nous recevons aussi les groupes. A titre d'exemple, en fin d'année dernière, les adhérents de l'Université du Temps disponible qui avaient assisté à une conférence sur Olivier Voutier, ont visité le service où nous leur avons présenté les derniers parchemins restaurés. Des élèves d'établissements hyérois viennent aussi apprendre en quoi consiste la conservation des documents que nous détenons et ont la chance de

Le document d’archive est fragile et menacé par de nombreux dangers (insectes, eau, moisissures, acidité des papiers et encres) mais aussi par l’usure due aux consultations. La tâche d’un service d’archives est donc d’assurer de bonnes conditions de consultation et de stockage. Une bonne conservation, c'est une température de 18° environ et un taux d’hygrométrie de 50% (un air ambiant trop sec entraînerait la cassure du papier). Le plan de restauration pluriannuel des documents, entamé en 1998, touche à sa fin. L'année dernière, ce sont les parchemins qui ont ainsi été traités et seront exposés à l'occasion des prochaines Journées du Patrimoine. Au programme des opérations de cette année, 34 ans de documents d'état-civil récupérés en application des dispositions de la loi du 15 juillet 2008 qui a ramené de 100 ans à 75 les délais de communicabilité des registres de naissances et de mariages.

descendre dans les sous-sols où nous les stockons." Chaque classe qui en fait la demande peut, elle aussi, bénéficier d'un tour dans ces "coulisses". "Autre exemple, nous avons dernièrement reçu la visite d'une classe du collège Gustave-Roux dans le cadre de sa préparation pour le Concours national de la Résistance et de la Déportation", complète Danièle Hairabedian. / Du château Denis au Park-Hotel Les archives municipales ont connu plusieurs demeures depuis le début du XXe siècle. En 1925, elles étaient conservées au château Denis où résidait le maire du même nom. Après sa démolition en 1959, elles furent transférées dans les locaux de la bibliothèque puis dans les sous-

8 /// Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 8

15/02/2011 16:47:19


→ enquête sols de l'Hôtel de Ville, à partir de 1961. Depuis 1983, le service municipal qui en a la charge a intégré les locaux du Park-Hotel. Les différents documents sont conservés dans deux magasins, où les dossiers s’étalent sur plus d'un kilomètre de rayonnages. Chaque année, ces magasins dont l'accès est généralement restreint, sont ouverts au public pour les Journées du Patrimoine. L'édition 2010 a de nouveau connu un vif succès avec quelque 986 visiteurs.

Les expositions à venir Depuis 2008, le service des Archives s’est diversifié en organisant des expositions. Quatre d'entre elles, organisées entre mars 2009 et septembre 2010 (dont celle sur Alexis Godillot qui a remporté un succès particulier), ont reçu quelque 8 494 visites. Au-delà de la désormais traditionnelle exposition montée pour les Journées du patrimoine, du 28 avril au 8 mai prochains (à l'occasion de la célébration de l'armistice de 1945) 16 panneaux reprendront le nom des rues hyéroises qui témoignent encore des événements de la période 1939-1945. Déjà "dans les tuyaux" pour 2012, une grande exposition sur le tourisme qui sera montée en partenariat avec les Archives départementales de Nice.

/ 2000 fichiers Le fonds est constitué d'archives anciennes antérieures à la Révolution (registres paroissiaux à partir de 1603, parchemins, biens communaux, délibérations, etc.) et d'archives modernes et contemporaines datant d'après 1790 (registres d’état civil, correspondances, cadastre napoléonien, plans des écoles, affiches, finances de la commune, élections, journal officiel, etc.). Au fil des ans, la photothèque s'est enrichie grâce aux prêts de particuliers dont les documents relatifs à Hyères ont été numérisés pour constituer une base d'environ 2 000 fichiers, essentiellement des reproductions de cartes postales anciennes. Ils constituent des fonds identifiés par le nom du propriétaire des originaux et leur utilisation est soumise à la mention de leur provenance. "Nous avons aussi les inventaires du patrimoine réalisés par la Direction régionale des Affaires culturelles sur les thèmes d'«  Hyères, ville médiévale », « Hyères, ville climatique » et « Hyères, alentours ». Ce que vous ne pourrez consulter nulle part ailleurs, c'est le très riche inventaire de la collection d'exvoto de Saint-Paul qui mérite le détour", conclut la responsable du service.///

Une restriction aux demandes Contrairement à une idée encore trop répandue, la loi détermine qu'il n'est pas dans les attributions d'un service d'archives d'effectuer des recherches pour les particuliers. Les demandes faites par correspondance dans le cadre notamment de recherches généalogiques ne peuvent donc malheureusement pas être satisfaites. Les demandeurs doivent se déplacer pour consulter eux-mêmes les documents les intéressant ou trouver quelqu'un qui pourra le faire à leur place.

Ouverture au public : du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Renseignements : tél. 04 94 00 78 84 (service des Archives de la ville d'Hyères, Park-Hotel)

Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 9

/// 9

15/02/2011 16:47:21


→ NOTA BENE

Environnement

60 minutes pour la planète /// Cette année encore, la ville d’Hyères s’associe à l’opération Earth Hour (60 minutes pour la planète) initiée en 2007 par l’organisation non gouvernementale internationale de protection de la nature et de l'environnement World Wide Fund for Nature (WWF). Le samedi 26 mars, la Ville participera à l'opération Earth Hour qui permet de sensibiliser le grand public aux économies d'électricité et, par conséquent, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la lutte contre le réchauffement climatique. Pour ce faire, comme les années précédentes, l'éclairage des principaux lieux publics hyérois (rondspoints de l’Appel du 18 juin, Arromanches et Petit, château, collégiale Saint-Paul, Tour des Templiers, médiathèque, église Notre Dame de Consolation, Park-Hotel, etc.) sera éteint pendant une heure, de 20h30 et 21h30.

L’an dernier, pour sa 4e édition, Earth Hour avait mobilisé plus de 4 000 villes et des centaines de millions de personnes dans 125 pays dans le monde qui avaient éteint leurs lumières pendant une heure pour manifester leur soutien à la lutte contre le changement climatique. À l'échelle du territoire national, Earth Hour a représenté une économie de 1% de la consommation d'électricité métropolitaine soit 800 mégawatts, ce qui équivaut à la consommation journalière d'une ville comme Lyon (plus d'un million d'habitants). ///

Environnement

PLU : étape suivante /// Un projet de Plan local d’urbanisme (PLU) a été arrêté en septembre dernier. Ses orientations principales sont la valorisation d'un cadre de vie remarquable, la dynamisation et l'harmonisation de la vie locale, la promotion du développement urbain de la ville, et le maintien des équilibres entre les différentes zones (urbaines et à urbaniser pour 16,52% et agricoles et naturelles pour 83,48%). Aujourd'hui, place à l'enquête publique... Le 8 septembre dernier, le Conseil municipal hyérois, tirant le bilan de la concertation, a arrêté par délibération le projet de PLU, résultat d’un long parcours et étape importante dans une nouvelle façon de gérer le territoire de notre ville. Depuis cette date, le public peut consulter l’ensemble du dossier, au service Aménagement de la ville d’Hyères (premier étage de l’Hôtel de Ville), aux jours et heures d’ouverture au public. Un registre d’enquête y est à la disposition du public (y compris le samedi matin), mais aussi dans les mairies annexes de Giens et de l’Ayguade de 9h à 12h et de 13h à 16h. Pendant l'enquête publique, du 28 mars au 29 avril 2011 inclus, les pièces du dossier et les registres d’enquête seront mis à disposition du public, à l’Hôtel de Ville, de 9h à 12h et de 14h à 17h, pour consultation et observation.

La commission d’enquête composée de trois commissaires enquêteurs recevant le public, sera chargée de recenser l’ensemble des observations (qui pourront également être adressées à "Monsieur le Président de la commission d’enquête en Mairie d’Hyères-lesPalmiers, BP 709 – 83412 Hyères Cedex") et de faire parvenir un rapport et des conclusions à la Ville, dans un délai d’un mois à l’issue de l’enquête. Ces éléments seront également mis à la disposition du public. Après analyse de ces conclusions, le Conseil municipal pourra approuver le dossier de PLU qui, dès transmission en Préfecture et accomplissement des mesures de publicité, deviendra exécutoire et opposable aux tiers. ///

10 /// LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 10

15/02/2011 16:45:49


→ GRAND ANGLE Etre senior à Hyères A l’honneur

Un troisième âge plein d’avenir /// Aujourd’hui, la durée de vie s’allonge. Pour répondre aux besoins et attentes de plus en plus diversifiés des personnes âgées, la ville d’Hyères, par l’intermédiaire du Centre communal d’Action sociale qui gère l’action municipale dans ce domaine, a mis en place de nombreux services que les seniors peuvent utiliser à la carte. Il existe donc désormais plusieurs solutions pour accompagner les personnes âgées dans leur vie de tous les jours tant en matière d’accueil, de service à domicile que de conseils ou de divertissements…

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 11

/// 11

15/02/2011 16:45:50


→ grand angle Solidarité

Des aides au quotidien avec le CCAS /// Service social, aides ménagères, repas à domicile, aide sociale légale et facultative… Chaque service du Centre communal d'action sociale (CCAS) répond à une demande précise avec un point commun : l’écoute et le soutien. A Hyères, 440 personnes bénéficient du service "aide ménagère". Un service qui fonctionne du 1er janvier au 31 décembre, cinq jours par semaine, avec 62 aides ménagères qui dépendent du CCAS. Destiné aux personnes de plus de 60 ans, aux adultes handicapés (au moins à 80%) et aux personnes titulaires de l’allocation personnalisée à l’autonomie (APA), ce service est également largement utilisé par des retraités dont les ressources dépassent un plafond fixé à 1 526 euros par mois pour une personne. Dans ce cas, le service est payant et le tarif actuel est de 14 euros de l’heure. "Pour les personnes percevant le minimum vieillesse, les vacations sont gratuites", précise Brigitte Raffin, chef du service. "Pour les personnes qui perçoivent l’APA, les barèmes de participation sont établis chaque année par la Caisse nationale d’Assurance Vieillesse de Paris et sont basés sur les ressources mensuelles du demandeur." / Maintien à domicile Ce service ne se contente pas de l’entretien courant des logements. "Nous accompagnons également les personnes âgées dans leurs démarches administratives, leurs promenades, la préparation des re-

pas, nous apportons soutien et réconfort car notre objectif est de maintenir ces personnes à domicile. Nous avons des retraités venus de toute la France : ils ont choisi de prendre leur retraite à Hyères, et ils vieillissent ici…" Aujourd’hui, seulement 17 personnes relèvent du minimum vieillesse, 184 de l’APA, 69 des différentes Caisses de retraites et 170 utilisent le service payant. Parmi tous ces bénéficiaires, le service est fier de compter deux centenaires : une preuve de son efficacité pour permettre à tous de rester le plus longtemps possible dans son cadre de vie habituel. / Repas à domicile Ce service, dirigé par Alain Robin, ne comptait qu’une dizaine de bénéficiaires à son origine, dans les années 1970. Aujourd’hui, ils sont en moyenne 200, répartis entre le centre-ville et la périphérie et livrés par cinq agents du CCAS sur trois tournées. "Les demandes sont formulées par les futurs bénéficiaires mais également par les familles, services sociaux et de santé ou organismes de tutelle. Quant aux barèmes, ils dépendent des revenus." Tous les deux mois, une "Commission des menus" se réunit et les orientations sont

établies par une diététicienne. Les repas sont réalisés actuellement par la société Avenance, avec quatre choix pour le midi et trois pour le soir. "Si le plat principal ne convient pas, il est possible de le changer : cette souplesse est un élément du succès de la formule", constate Alain Robin qui rappelle que "des repas pauvres en sel et en sucre sont également prévus". La livraison des repas n’est pas la seule mission des agents du CCAS qui en sont en charge : ils réalisent un véritable travail de lien avec les services sociaux et peuvent alerter les responsables quand un problème survient chez une personne seule ou un couple. Enfin, les bénéficiaires peuvent arrêter ou reprendre le service de repas à domicile sous 48 heures environ. / La solidarité à tous les âges Le service de l’aide sociale légale et facultative est particulièrement complexe puisqu’il s’agit, à la fois, d’accorder des aides ponctuelles aux personnes âgées ou handicapées, et de soutenir un public beaucoup plus large, dans les démarches administratives. "L’aide facultative relève de la politique municipale et concerne aussi bien les colis de Noël ou de la Fête des Mères que les cartes de transport gratuit pour

Qui sont "les seniors" ? D'étymologie latine, le mot "senior" signifie "plus âgé" sans indication de limite d'âge qui varie donc en fonction du contexte et des sources. Trois âges composent cette catégorie : une quinzaine d’années de retraite active, une période de "deuxième retraite" correspondant à la retraite du milieu du XXe siècle, et la période du grand âge. De nombreuses activités sont dédiées aux "baby-boomers", nés dans l'après deuxième guerre mondiale, qui arrêtent leur activité professionnelle et, prenant une place de plus en plus importante dans la population, jouent un rôle primordial dans la société actuelle. A Hyères, les seniors représentent 35,48 % de la population totale (chiffres Insee de 2007) et se répartissent principalement sur les tranches d'âge de 55 à 64 ans (12,88%), de 65 à 74 ans et de 75 à 89 ans (respectivement 10,69% et 10,6%), la tranche des 90 ans et plus ne correspondant qu'à moins de 2%.

12 /// Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 12

15/02/2011 16:47:23


→ grand angle les plus de 65 ans, en fonction de leurs revenus", explique Jean-Marc Michel, chef de service. "Nous traitons également les demandes de télé-alarme et les demandes de « handi-taxi ». Actuellement, nous nous occupons de 104 dossiers de télé-alarme et 823 demandes de cartes de transport. Les personnes handicapées peuvent bénéficier de véhicules aménagés et d’un accompagnement pour faire leurs courses, par exemple." / Des dossiers et de l’écoute Dans le cadre de l’aide sociale légale, il s’agit surtout de remplir des dossiers : en 2010, 186 demandes d’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) sont passées par le service, 123 demandes de placement en maison de retraite et 290 dossiers pour personnes handicapées. Mais c’est le Revenu de Solidarité active (RSA) qui est, de loin, le plus demandé : 418 demandes ont été traitées, en convention avec la Caisse d'Allocations familiales (CAF) et le Conseil Général. "Le volet insertion dépend du Conseil Général", précise JeanMarc Michel. Malgré cette charge de travail, les entretiens et l’écoute font partie des missions du service qui assure enfin des visites au domicile des demandeurs. "Nous travaillons aussi sur le terrain", assure Jean-Marc Michel. /// Les centenaires à Hyères

Jeanne Berardengo est née le 10 février 1911

La cellule animation du CCAS est chargée d'organiser une petite fête d'anniversaire pour les centenaires qui résident en foyer-logement, au centre de gérontologie et chez eux, pour ceux qui le désirent. A cette occasion, Monsieur le Maire leur remet un bouquet de fleurs et la médaille de la Ville pour saluer leur longévité. L'année dernière, huit ont ainsi été célébrés et déjà trois depuis le début de cette année.

Tranche de vie

Les 100 printemps d'Elisabeth /// Deuxième centenaire à souffler 100 bougies au foyer des Mûriers, Elisabeth Bernard, née le 1er février 1911, était très heureuse de nous accorder une interview. Pour parler d'elle et de sa vie bien remplie, Elisabeth, comme le souligne son fils qui se trouve à ses côtés, "n'a pas le trac". "Je suis née en Italie parce que j'arrivais « par les pieds » alors ma mère est allée accoucher dans sa famille. Je suis venue à Hyères depuis Toulon, après la guerre, en 1946, et j'ai ouvert un dancing à la Madrague de Giens, puis une pension de famille", raconte-t-elle avant d'annoncer d'une voix pleine de fierté et l'œil pétillant : "J'ai été mariée trois fois ! J'ai 2 enfants (une fille et un garçon), 7 petits-enfants, 20 arrière-petits-enfants et 3 arrière-arrière-petits-enfants. Je dis bien 3 et pas 4. Je sais qu'il y en a un qui est « en route  », un garçon, mais il ne devrait naître que dans un mois". Le regard en coin s'adresse à un proche qui s'apprêtait à corriger son calcul. Locataire d'un foyer logement géré par le CCAS, Elisabeth précise  : "Je vivais avec ma fille, au port, mais elle n'était pas toujours là et puis, l'été c'est vivant mais l'hiver... Je suis mieux ici. Cela fait 10 ans que je suis là et je suis contente. J'ai un petit chez-moi que je tiens entretenu. Je dis toujours : si vous trouvez une fourmi chez moi, je vous paie le champagne !" / Suspense et poésie A quoi occupe-t-on son temps quand on a 100 ans ? "Je fais mon tiercé tous les matins, mais je lis d'abord le journal pour voir quels sont les jockeys sur lesquels miser. Je ne joue pas beaucoup d'argent alors, quand je gagne, ce n'est pas beaucoup non plus, mais je suis contente. Et quand je perds, je suis déçue mais je recommence parce que j'aime le suspense." Lorsqu'on lui demande quels sont ses autres loisirs, elle répond : "Oh, il y a la télé maintenant ! Mes programmes préférés ? Les films policiers, Les chiffres et les lettres, et Questions pour un champion". "Et il ne faut pas la déranger à l'heure où ces émissions sont diffusées", confirme sa famille. "Nous nous mettons devant le poste avec ma voisine du 3e étage et nous faisons nos petits commentaires : celle-ci est coiffée comme ci, celui-là est comme ça..." La grande passion d'Elisabeth reste la poésie même si cela fait cinq ans qu'elle n'écrit plus de poème elle-même. "Quand Monsieur le Maire m'a remis la médaille de la Ville, j'en ai récité un de mémoire, que j'ai écrit pour décrire ce que nous sommes". Une de ses petites-filles a aidé Elisabeth à réunir ses textes pour en faire un recueil distribué aux membres de sa famille. "Pas si mal pour quelqu'un qui ne parlait, ne lisait et n'écrivait qu'en italien dans son enfance", lance son fils, admiratif. ///

Les foyers-logements

A Hyères, les foyers-logements pour personnes retraitées de plus de 60 ans sont gérés par le CCAS. Ils sont situés dans le sud de la ville (quartier de la gare) où, proches des commerces, des cabinets de médecin et des transports en commun, les pensionnaires bénéficient aisément de toutes les commodités. Groupés en quatre bâtiments composés de 111 logements (F1 et F2), ils sont loués en priorité aux habitants de la commune valides et autonomes. Ce type d'hébergement est conçu pour servir d'intermédiaire entre le domicile personnel et la maison de retraite, tout en permettant de conserver une certaine autonomie. Les locataires ont, par exemple, la liberté de choix des médecins, infirmiers, kinésithérapeutes et autres spécialistes de santé. Les déjeuners (sauf dimanche et jours fériés) sont pris au restaurant du foyer Les Mûriers à raison de 20 repas obligatoires par mois, sauf dispense, et pour un tarif qui varie en fonction des ressources personnelles du locataire. Le fait de se réunir autour d'une table est un moyen efficace de lutter contre l'isolement. Monotonie Les heures s'égrainent Comme un long chapelet Et mon esprit s'envole Au loin vers le passé Quelquefois frivole D'autres fois tourmentée Je vois passer ma vie Comme est passé l'été Voir arriver l'automne Je me suis résignée Au déclin de ma vie Je me sens apaisée

Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 13

/// 13

15/02/2011 16:47:25


→ grand angle Champions du tournoi sportif mieux Vieillir grâce au PASSenior L’enjeu d’aujourd’hui n’est pas seulement de rester jeune, mais de vieillir mieux. En cela, pratiquer une activité physique et sportive régulière est déterminant. Face aux besoins des Hyérois de plus de 50 ans dans ce domaine, le service des Sports de la Ville a créé, en 2008, un Passeport d’activités sportives pour seniors (PASS), réponse ciblée pour l’organisation d’activités physiques et sportives en tout genre, encadrées par des éducateurs de la Ville et adaptées à ce public particulier. Depuis, les plus de 450 adhérents au PASS, Hyérois, mais aussi habitants des communes limitrophes, participent en toute sécurité à des ateliers équilibre, des cours de stretching, font de la natation ou encore de la gym douce contre une participation de 70 euros pour l’année. Un panel très varié de 12 activités sportives et de loisirs qui rencontrent un réel succès, les plus fréquentées étant l’aquagym, la cardio-gym et les randonnées. Certains participants se sont révélés être de réels "mordus" de golf et de tir à l’arc. Avec l'arrivée des beaux jours, de nouvelles activités vont être mises en place comme le longe-côte (marche dans l'eau) ou encore des animations à caractère culturel (musique,chant,...).

Chaque année au mois d'octobre, les représentants de 20 établissements de retraite de l’aire toulonnaise se retrouvent pour s'affronter amicalement lors d'épreuves adaptées basées sur la mémoire, l'équilibre, l'adresse et la dextérité. Cette année, ces olympiades des seniors fêteront leur 10e anniversaire. Depuis leur première participation en 2003, les équipes du foyer-logement Les Mûriers qui représentent notre ville lors de cette compétition, arborant fièrement ses couleurs, chantant et dansant pendant les intermèdes, et encouragées par de nombreux supporters, n'ont jamais failli à monter sur les premières marches du podium. Coordonné par le CCAS de la Ville organisatrice, le Tournoi sportif des seniors se déroule à Hyères une année sur trois.

Renseignements : tél. 04 94 00 79 78

3

Questions à Dolores Medina Responsable de la cellule animation du CCAS

/// Quelle est l'animation dont vous vous occupez et qui remporte le plus grand succès auprès des seniors ? Dolores Medina : Je dirais le thé dansant où nos danseurs "s'éclatent". Ils sont en moyenne plus de 300 et pas uniquement hyérois. Jusqu'à l'année dernière, nous avions un rythme d'un dimanche par mois mais, depuis janvier, pour répondre à la demande de nos habitués, nous essayons de tenir le rythme de deux par mois. Il s'agit d'une animation sociale car, avec une entrée à 6 euros donnant droit à une boisson, un biscuit et un après-midi de danse, nous ne faisons pas de bénéfice. /// Quelles sont vos autres actions pour ce public ? D. M. : Nous organisons de nombreuses animations surtout au foyer Les Mûriers (club, bibliothèque, repas avec animation musicale...) mais aussi des sorties en car.

Depuis février, nous avons élargi à la fraction des Salins l'éventail des petits lotos gratuits que nous organisons au Val des Rougières et aux Maurels. Nous aimerions, petit à petit, toucher toutes les fractions et leurs habitants plus âgés qui ne peuvent pas toujours se déplacer pour participer à ce que nous organisons ailleurs. /// Y a-t-il une période de l'année plus animée ? D. M. : Pas vraiment, même si la période des fêtes de fin d'année nous occupe pas mal. Il y a d'abord le grand loto gratuit que nous proposons traditionnellement en novembre à quelque 600 retraités. Puis, en décembre, nous avons, depuis plus de 15 ans, le repas des retraités hyérois dont le nombre de couverts avoisine toujours le millier. Ce repas de gala avec animation musicale est un moment privilégié que nous avons

toujours autant de plaisir à partager. Notre seul regret est que de nombreuses personnes ne puissent s'inscrire pour participer à cette fête qui est, malgré elle, victime de son succès. A la même période, nous distribuons quelque 900 colis au centre de gérontologie, dans les foyers-logements et aux bénéficiaires de l'Allocation supplémentaire de solidarité (ALS, ex FNS). Chaque année, nous essayons de donner satisfaction à un plus grand nombre de personnes pour les faire participer à cette fête.

14 /// Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 14

15/02/2011 16:47:28


→ grand angle Echanges créatifs

Préserver le lien entre générations /// A l'heure où le schéma classique de la famille n'est plus la règle générale et où les grands-parents peuvent parfois vivre loin de leurs petits-enfants, les projets qui aident à maintenir le lien intergénérationnel sont importants. Interview croisée entre Sophie Matéo, directrice de la crèche La petite sirène, et Véronique Giacomoni, animatrice du foyer Vidal du centre gérontologique. /// En quoi consiste le projet de rapprochement entre la crèche et le foyer ? Véronique Giacomoni : La finalité de ces rencontres n’est pas uniquement de mettre en contact les enfants et les personnes âgées mais bien de chercher à favoriser les échanges, à stimuler les enfants comme les papis et les mamies dans un contexte où, bien souvent, les uns et les autres se trouvent éloignés de leur famille respective. Une dizaine de résidents du foyer, de 70 à 85 ans, y prennent part.

de chants, de danses, d’ateliers de cuisine, de créations de décorations pour le foyer ou de confections de vêtements pour les poupons de la crèche.

Sophie Matéo : Les rencontres sont imaginées sur

le thème du projet pédagogique de la crèche, cette année "les saisons", et intéressent les moyens et grands de la crèche. C’est une ouverture sur l’extérieur très appréciée par tous.

/// Qu’est-ce que cela apporte à chacun des participants ? S.M. : Pour les enfants, c’est une animation en plus au cours de laquelle leurs travaux créatifs sont valorisés. Ces rencontres sont toujours très émouvantes et appréciées des parents. V.G. : Pour nos résidents, c’est la possibilité de "rester en capacité de"… tricoter par exemple ! Ils le disent, ces échanges sont une bouffée d’oxygène !

/// Comment s’organise le projet sur le terrain ? V.G. : Il s’agit de créneaux d’une heure tous les mois avec un thème à chaque fois. S.M. : Nous nous rendons au foyer pour apporter les créations des enfants. Mais les papis et mamies viennent aussi nous rendre visite. /// Quels sont les thèmes ? j’ai proposé que ces ateliers s’intéressent à "l’art postal". Décorer une lettre, une enveloppe, créer un message avec un effet visuel, l’art postal est une manière créatrice de communiquer et donc d’échanger. S.M. : Les papis et mamies présentent l’enveloppe et lisent la lettre aux enfants, cela crée un lien. Les rencontres sont aussi l’occasion V.G. : Initialement,

Retraite et bénévolat, rien ne va de soi Contrairement aux idées reçues, des enquêtes successives réalisées notamment par l'INSEE montrent que les retraités ne sont pas plus nombreux dans les associations que n'importe quelle autre tranche d'âge. Il semble que l'implication bénévole relève plus d'un apprentissage où l'influence familiale, les engagements de jeunesse, l'implication syndicale et le réseau relationnel jouent des rôles déterminants. On devient donc moins bénévole à la retraite que, déjà bénévole et désormais

retraité, on décide de donner plus de son temps. Il existe plusieurs manières de s'inscrire dans le tissu associatif. On peut profiter d'un temps libre désormais plus important pour développer ses activités de loisirs. On peut aussi avoir la volonté d'agir sur son environnement proche ou lointain pour servir des causes qui nous paraissent justes et participer à des actions de solidarité. Les exemples hyérois dans ce domaine ne manquent pas (Les blouses mauves, Les Bout'chou de l'espoir, etc.).

Cela peut être l'occasion de réaliser une vocation tardive. Certains utilisent des compétences issues de leur vie professionnelle pour les mettre au profit des autres et des associations offrent la possibilité aux anciens cadres et aux chefs d'entreprise, par exemple, d'aider de jeunes entrepreneurs à monter leur projet ou de les accompagner à leurs débuts. Quels que soient les choix et les motivations, l'implication des retraités dans ces activités les valorise, les maintient en action et leur permet de ne pas s'isoler.

Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 15

/// 15

15/02/2011 16:47:31


→ EXPRESSIONS

Vers une nouvelle hausse des impôts locaux en 2011 Lors du débat sur les orientations budgétaires de la commune au conseil municipal du 11 février Monsieur le Maire a affirmé qu'il n'y aurait pas d'augmentation en 2011. Pas si sûr ! Le niveau des impôts locaux dépend également de ce que réclameront TPM et le conseil général, mais revenons en au budget communal. Si pause fiscale il y a, elle fera suite aux hausses 2009 et 2010 de 12%, soit bien plus que l'inflation. A y regarder de plus près, on constatera

que la ville lèvera 1 000 000 € d’impôts supplémentaires par rapport à 2010 soit +2,82%. Pour tenir son engagement le Maire aurait du en fait baisser les taux fixés par la commune puisque les bases ont augmenté de 2%, le montant des impôts étant le produit des deux. Ce n'est pas sa volonté. La volonté affichée de Monsieur Politi est de maîtriser les dépenses de Personnel mais pourquoi a-t-il donc recruté un deuxième Directeur Général des Services (secrétaire

général) poursuivant ainsi la valse de ses collaborateurs immédiats. Enfin une augmentation de 4% de la taxe sur les ordures ménagères se répercutera sur les feuilles d'impôts de tous les Hyérois. Il y aura donc bien une augmentation, pourquoi ne pas le dire ? /// Magali Moizan Jean-Pierre Noyer Elus socialistes

L’Horticulture : un exemple à suivre Hyères a de la chance. Capitale française de la fleur coupée, la région hyéroise doit à l’horticulture, une grande partie de sa notoriété. C’est d’ailleurs notre fierté, lorsque nous sommes reçus à Paris au Ministère de l’agriculture, d’observer l’estime dans laquelle sont tenus nos horticulteurs, eux qui sont toujours les premiers à adopter les préconisations et les technologies d’avenir. Et pourtant, leur contexte est difficile. Une concurrence souvent déloyale venue de pays

lointains comme le Kenya, le non respect des normes phytosanitaires par des pays voisins, les aléas du climat et la hausse du coût de l’énergie constituent le quotidien de ceux qui, par leur production, protègent et valorisent notre territoire. Aussi, nous sommes heureux que l’agriculture hyéroise défendue par son adjoint se soit vue réserver une place privilégiée dans le futur PLU ; nous attendons avec espoir l’émergence du pôle hortipole ; nous soutenons les initiatives de la SICA et

des différents organismes professionnels qui l’entourent. Décidément, quand on observe la mobilisation de tous, on se dit que l’horticulture constitue un exemple à suivre et, nous l’espérons, un exemple d’avenir. /// Jean-Pierre Giran Hyères pour Tous Député du Var

Conformément aux dispositions de la loi n°2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, cet espace est réservé à l’expression des groupes d’opposition municipaux et prend en compte les articles parvenus au service Communication de la Ville suivant les modalités définies par le règlement intérieur du Conseil municipal.

16 /// LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 16

15/02/2011 16:45:50


→ INITIATIVES

Agriculture

Le bio du Domaine les Fouques /// Avec 450 exploitants, Hyères est la ville qui compte le plus grand nombre d'agriculteurs en France. Parmi eux, les propriétaires du Domaine les Fouques, pionniers de l'agriculture biologique, qui étaient présents au dernier Salon de l'Agriculture à Paris. Réputé pour ses vergers et ses vignobles, le secteur des Borrels abrite depuis une vingtaine d'années deux amoureux du terroir et de produits naturels. Yves et Michèle Gros, ingénieurs agronomes de formation ont élu domicile au Domaine les Fouques en 1991. Après 11 années passées à Flassans dans la même activité, le couple originaire du Sud-Ouest, s'est installé à Hyères avec l'intention de produire en biodynamique. Et surtout dans l'optique "de réaliser notre propre vin car, à Flassans, nous étions en coopérative et nous avions mis entre parenthèses certaines productions", reconnaît Yves Gros. Se lancer dans le biodynamique implique une production diversifiée. Voilà pourquoi les propriétaires du domaine hyérois ne se sont pas contentés d'exploiter la vigne. Au-delà des trois gîtes ruraux avec piscine qu'ils tiennent et qui sont occupés près de la moitié de l'année, ils produisent également des volailles de chair élevées en "bio". "Nous vendons nos produits au domaine mais aussi dans les AMAP et sur les marchés bio", explique Yves Gros. "En ce qui concerne nos vins, nous avons été précurseurs dans le coin en matière de production biologique. Cela donne des vins qui se digèrent mieux tout en ne changeant pas le goût. Comme nous n'utilisons aucun pesticide (NDLR : dont l'usage est courant en viticulture), beaucoup de nos clients nous disent qu'ils peuvent enfin boire du vin sans être malades."

/ DU BIO, RIEN QUE DU BIO Rattaché à l'AOC Côtes de Provence-La Londe créée il y a deux ans, le Domaine les Fouques produit deux cuvées : Tradition et Aubigue ("pointu" en provençal), cuvée prestige "très appréciée par ces dames...", selon Yves Gros. Ces vins faisaient partie des quelques produits présentés par la Chambre d'Agriculture du Var au Salon international de l'Agriculture à Paris, du 19 au 27 février dernier. Un espace réalisé en partenariat avec l'association Agribiovar y mettait en effet en scène une vitrine des produits varois issus de l'agriculture biologique. S'ils envisagent la construction d'une nouvelle cave, "pour le confort de travail et pour éviter de transporter les vins sur une trop longue distance dans un souci d'amélioration qualitative", Yves et Michèle Gros s'inquiètent pour l'évolution de leur

activité et souhaitent une réflexion globale pour éviter la disparition progressive des zones maraîchères anciennes. "En regardant le SCOT (Schéma de cohérence territoriale), on s'aperçoit que 1 000 hectares de terres agricoles sont amenées à disparaître", s'alarme Michèle Gros. Mais chez ces passionnés prédomine cependant le sentiment de satisfaction que leur inspire le fait de contribuer au développement du bio. "Aujourd'hui, sur les 15 domaines viticoles à Hyères, 5 sont déjà en bio, ce qui est largement au-dessus de la moyenne nationale qui est à 3% !" ///

On travaille en famille au Domaine les Fouques. Yves Gros sait qu'il peut compter sur sa fille pour l'épauler.

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 17

/// 17

15/02/2011 16:45:52


→ sportissime

Athlétisme

Semi-marathon : l'OSH sur son 21...

Infos pratiques

/// 21,1 kilomètres, c'est la distance à parcourir lors d'un semi-marathon. Celui d'Hyères, organisé par l'OSH (Omnisport Hyérois Athlétisme), aura lieu le 3 avril prochain. Avec plus d'une centaine d'adhérents, l'OSH est l'une des associations sportives les plus dynamiques de la ville. Pour preuve, le club hyérois organise chaque année un évènement très attendu, le semi-marathon. En effet, les "accros du bitume" attendent avec impatience cette compétition qui se déroule dans un cadre exceptionnel. Un parcours prisé par les coureurs qui partira de l'Espace 3000 et sillonnera le bord de mer, en passant par le port, l'Ayguade, avec un retour par les Rougières et les petites routes de campagne. / 150 bénévoles, 2 000 coureurs Prendre soin des coureurs, s'occuper du kilométrage, baliser le parcours... L'organisation d'un semi-marathon demande beaucoup d'attention et de préparation. "Nous pouvons compter sur la bonne volonté de 150 bénévoles pour la plupart adhérents de l'association", se félicite Odile Judice, secrétaire de l'OSH. Une maind'œuvre nécessaire pour canaliser les 2 000 participants attendus. Un tel effort n'est pas à prendre à la légère comme le rappelle Odile Judice : "Avant de participer à un semi-marathon,

→ Semi-marathon et 10 km → Départ : Espace 3000 à 9h pour les deux courses → Nombre de participants limité à 1 000 participants par course → Ouvert aux licenciés et non licenciés (avec certificat médical) → Bulletin d'inscription téléchargeable sur internet (www.hyeres-athle.com) → Montant de l'inscription : 15 euros pour le semi-marathon et 12 euros pour le 10 km (par courrier), respectivement 18 euros et 15 euros le jour de la course

il faut bien se préparer en prévoyant 8 à 10 semaines d'entraînement minimum. Un coureur professionnel s'entraîne, quant à lui, 5 à 7 fois par semaine". Et pour permettre à un plus large public de participer à cette manifestation, l'OSH propose une course de 10 km le même jour.

/ Un club convivial Depuis la création de la piste d'athlétisme au stade André Véran il y a 3 ans, l'OSH connaît une progression constante. La convivialité et les équipements nouveaux offrent au club une seconde jeunesse. "Auparavant, il y avait une piste à l'ancienne, confie Odile Judice, mais désormais avec les nouvelles installations et la piste en tartan, nous bénéficions d'un équipement moderne et performant." D'autres évènements sont organisés par l'OSH, comme le championnat régional de cross country qui s'est déroulé en janvier à l'hippodrome, et le championnat du Var sur piste senior qui aura lieu le 28 mai prochain. Grâce à cette dynamique, le club d'athlétisme hyérois a obtenu des résultats sportifs encourageants en 2010 chez les jeunes avec une championne régionale de saut en longueur et une championne régionale sur 1 000 mètres dans la catégorie minimes. ///

20 /// Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 20

15/02/2011 16:47:33


→ sportissime

Découverte

Nuit de l'eau, la solidarité par le sport /// Initiée par la Fédération française de natation, l'Unicef (United Nations International Children's Emergency Fund) et son label "Ville Amie des Enfants", la Nuit de l'eau aura lieu samedi 2 avril prochain. Plus de 1 000 participants sont attendus pour la 4e édition de la Nuit de l'eau qui est, avant tout, un moyen de sensibiliser jeunes et moins jeunes à l'enjeu du XXIe siècle : l'eau. "Un autre objectif est de récolter des fonds qui seront reversés au Togo et à des pays tiers, souligne Alain Prats, directeur du complexe aquatique de la ville d'Hyères. C'est pourquoi la Ville met ses installations, son personnel et son matériel, à disposition de l'Unicef et de la FFN." / Hockey, water-polo Le complexe aquatique, décoré et sonorisé dans une ambiance de jungle africaine, sera donc le théâtre d'animations sportives durant toute une soirée, de 20h à minuit, et les animations se dérouleront à la fois dans l'eau et sur le parvis qui accueillera un parcours de roller pour débutants. Le grand bassin de plein air de 50 mètres devrait permettre de rassembler un public nombreux grâce notamment à la présence d'associations locales. "Nous faisons le maximum pour rassembler un grand nombre de partenaires, confie Alain Prats. Et des organismes et associations qui proposeront tous types d'activités : power plate, aquastep, aquajogging, baptêmes de plongée, initiation à l'apnée, hockey subaquatique, water-polo, paddle ou encore aquabike." Près de 80 bénévoles sont attendus le jour de la manifestation. Certains animeront les 4 stands de massage qui seront installés dans la pataugeoire : reiki, californien, aux pierres chaudes et ayurvédique. Pour les plus petits, une structure gonflable sera aussi installée et une chasse au trésor organisée. "Si l'entrée de la manifestation est payante, les tarifs sont toutefois très attractifs et nous proposons beaucoup d'activités", explique le directeur de la piscine. Une manière également pour chacun de participer à une œuvre caritative. Pour mémoire, la somme récoltée l'an passé par l'Unicef s'était élevée à 2 000 euros. ///

Elite

Tatami géant /// L'Espace 3000 accueille les 1/4 de finale des championnats de France de karaté les 19 et 21 mars prochain. Organisés pour la 4e fois à Hyères, les 1/4 de finale des championnats de France de karaté réuniront les meilleurs des ligues de Côte d'Azur, Provence, Corse et Languedoc-Roussillon. Un passage obligé pour les compétiteurs qui ambitionnent de disputer les phases finales qui se dérouleront à Paris et seront à leur tour qualificatives pour les championnats d'Europe et du Monde. Ouverte à plusieurs catégories, la compétition se déroulera en deux temps. Seule l'épreuve senior qui devrait compter environ 150 participants et qui aura lieu le samedi 19 mars sera qualificative pour les championnats de France. Les combats du lendemain seront ouverts aux catégories poussins, pupilles et benjamins mais ne seront pas qualificatifs. Au total, ce sont près de 600 compétiteurs qui sont attendus sur les tatamis hyérois. / envergure nationale Un évènement sportif majeur qui témoigne de la bonne santé du karaté français. Comme le précise Hervé Puveland, Président de la Ligue Côte d'Azur : "La France est l'une des plus grandes nations au monde dans cette discipline. Elle revient des derniers championnats du monde avec des résultats satisfaisants. Les filles ont d'ailleurs été sacrées championnes du monde par équipe. Notre région compte des compétiteurs de niveau international comme Nadège Ait Ibrahim, originaire de Puget-sur-Argens. Elle est vice-championne du monde de la discipline et sera présente à Hyères pour les 1/4 de finale". Pour accueillir cette compétition d'envergure nationale, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands avec, par exemple, le choix de la structure d'accueil. "C'est en effet l'Espace 3000 qui abritera l'évènement, explique Hervé Puveland. Nous allons faire venir des tatamis et des pupitres de Sainte-Maxime." ///

Complexe aquatique d'Hyères Tél. 04 94 00 46 10

Le magazine d’informations de la ville d’hyères-les-palmiers

HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 21

/// 21

15/02/2011 16:47:36


→ ENSEMBLE Solidarité

Se réinsérer et se cultiver avec Amitié Massillon /// Activités culturelles, assistance aux plus démunis, l'association Amitié Massillon est présente dans le quotidien des Hyérois depuis une quinzaine d'années. La petite association des débuts, composée de quatre salariés en 1996, a bien grandi. Aujourd'hui, plus d'une trentaine de personnes officient au sein de l'association hyéroise Amitié Massillon qui vient en aide aux personnes en difficulté. La structure, qui a élu domicile rue de Verdun dans le centre-ville, a même investi tout un quartier au fil des ans. Comme une réponse à la précarité grandissante, elle n'a en effet cessé de croître jusqu'à disposer aujourd'hui d'un arsenal de services et de nombreux locaux. Divisée en deux activités, l'association œuvre, d'un côté, pour le bien-être social des plus démunis et, de l'autre, pour le développement des activités culturelles, grâce notamment à un espace public numérique.

difficulté et qui se retrouvent parfois sans domicile fixe et sans aucune ressource. "Si la personne accepte l'accompagnement social que nous lui proposons, elle bénéficie d'une multitude de services, explique Anne Bouthors, directrice d'Amitié Massillon. Nous mettons à disposition douche, savon, rasoir, mousse à raser,... Nos usagers ont également la possibilité de laver et de sécher leur linge et nous avons aussi une bagagerie. Pour les repas, les Restos du Cœur nous fournissent des plats individuels que nous réchauffons et que nous servons." Le rôle de l'association ne s'arrête pas là puisqu'elle met également à disposition des publics SDF, lors du petit déjeuner, des ordinateurs connectés à internet dans le cadre de l'ERIC (Espace régional internet citoyen). "C'est le seul atelier qui est vraiment transversal aux deux secteurs que sont notre pôle social et notre pôle culturel, reconnaît Anne Bouthors. Devant un écran d'ordinateur, ils sont comme tout le monde !" L'association dispose aussi d'une trentaine d'appartements en sous-location. "Ils nous permettent de proposer un logement à des ménages pour une durée déterminée et sous certaines conditions, précise Anne Bouthors. Mais notre but, c'est d'aller vers du logement pérenne et autonome."

/ DIGNITÉ Un petit déjeuner ou une douche pour 50 centimes d'euros, une adresse pour recevoir du courrier, un accès à internet... Le but de l'association est avant tout de redonner une vie sociale aux personnes les plus en

/ RECHERCHE BÉNÉVOLES SPÉCIALISÉS Dans cette optique de prise en charge globale de ses usagers, l'association Amitié Massillon estime pouvoir répondre à toutes les problématiques qu'elle peut rencontrer. "Grâce à la présence de professionnels dans la plupart des secteurs d'activités", confirme Anne Bouthors. Ainsi, l'association s'est-elle dotée d'un service santé qui fait appel à des bénévoles du monde médical. "Nous avons passé une convention avec l'hôpital d'Hyères pour avoir accès au plateau technique (radios,...)." La directrice en profite pour lancer un appel : "Pour assurer les consultations, nous recherchons actuellement des podologues et des pédicures qui pourraient intervenir bénévolement. Il nous faudrait aussi un coiffeur puisque nous avons déjà installé un petit salon de coiffure dans l'un de nos locaux, mais il reste pour le moment inoccupé". Avis aux bénévoles... ///

3

QUESTIONS À ANNE BOUTHORS Directrice de l'association Amitié Massillon

/// Comment définir votre association ? Anne Bouthors : Amitié Massillon est un complexe associatif comprenant deux grandes activités. Un pôle socio-culturel d'un côté (centre aéré, ateliers peintures, cuisine...), dans lequel nous faisons un travail sur la mixité sociale, et un pôle social qui s'adresse à un public en grande difficulté et à qui nous donnons la possibilité d'être domicilié, de se laver, de manger à moindre coût... /// Logement, santé, restauration... vous êtes sur tous les fronts ? A.B. : Effectivement. Notre volonté est de prendre en charge la personne de façon globale. Celui qui se retrouve dans la rue n'a pas forcément eu qu'un problème de logement. Les soucis de santé sont souvent à l'origine de beaucoup d'autres difficultés et si on ne les règle pas, on ne règle rien ! /// Quels sont les principaux projets pour 2011 ? A.B. : Nous allons ouvrir une interface santé au n°11 de la rue de Verdun, un endroit où des médecins, dentistes, infirmiers, tous bénévoles, vont assurer des consultations gratuites. Cette petite maison médicale devrait ouvrir d'ici à la fin du mois.

18 /// LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 18

15/02/2011 16:45:53


→ ZAPPING

Provençal

Leis arangié d'Iero Iero, amoundaut, verdo e flourido (...) E sis arange e si miougrano… Frederi Mistral ("Calendau") La faturo deis arangié a coustituï la glòri agricolo d’Iero à passa tèms. L’arangié, óuriginàri de Chino fuguè entre-mena en Prouvènço à la seguido dei crousado. Lou climat dous e la terro drudo permeteguèron la prouducien deis arange dins de jardin enviròuta pèr d’auto muraio que leis aparavon dóu vènt. En 1564, Catarino de Medicis, arrivant à Iero, s’estasiè davans leis arangié. En 1660, Louis XIV visitè sei doumaine e ourdounè d’establi de plantouliero d’arangié. D’aquéu moumen, leis aubre ieren anèron poupla l’arangiero de Versailles. 1830 à Iero, la culturo deis arangié èro la mai impourtanto emé 91 eitaro de vergié. Lei fru tout just madur èron embala dins de banasto e carreja pèr ai e miòu à la Madrago d’Engien puèi embarca vers Marsiho. Après 1840, lei gelado rudo de quàuqueis ivèr e subretout uno grevo malautié fuguèron l’encauso de sa descreissènço. Aro, la faturo deis arangié rèsto lou souveni d’uno pajo glouriouso de l’istòri d’Iero. ///

Renseignements : www.museedeleau.com ou lors des conférences de Pierre Quillier le premier vendredi du mois à 14h30 au Park-Hotel (entrée libre et gratuite)

Lou jardin dóu Park Hôtel, memòri dei plantouliero reialo.

Histoire

Les hôtels d'Alexandre Peyron à Costebelle A la fin du XIXe siècle, Louis Arène vendit des terrains de la colline de Costebelle à la SARL l’Ermitage qui appartenait à Alexandre Peyron et dont le siège social était à Londres. Ce dernier comprit rapidement que le site pouvait facilement attirer une clientèle anglaise. En 1870, il fit aussi l'acquisition d'une grande villa transformée en pension de famille. Il en fit aussitôt un premier hôtel de luxe (l’Hôtel de l’Ermitage), auquel il adjoindra la construction du Grand Hôtel. Un troisième établissement (Grand Hôtel d’Albion) ouvrit ses portes le 1er décembre 1886, construit grâce à des capitaux anglais et sous la houlette d'un premier directeur d'origine suisse, Monsieur H. Mûrer. Alexandre Peyron reprit cet hôtel en 1892 et administra les deux autres. Ces trois établissements resteront longtemps les plus beaux fleurons de l’hôtellerie hyéroise. Un parc de 40 hectares permettait à leurs clients d'avoir accès à un golf de 18 trous, 5 courts de tennis, 8 terrains de croquet et à des terrains de badminton. Parmi eux, sa majesté la reine Victoria et sa suite, que les travaux terminés dans les règles de l’art sous la surveillance de Monsieur Best, ingénieur de Cannes, permirent d'accueillir le 25 avril 1892. Liés pendant leur période de gloire, les trois hôtels ne connaîtront cependant pas la même fin, après la Seconde guerre mondiale. L’ermitage et Albion, occupés par les sousmariniers allemands, furent bombardés lors de la libération et il ne resta plus qu’à les démolir après leur fermeture définitive, le 8 avril 1945. Le Grand Hôtel de Costebelle, lui, fut acquis par la municipalité et transformé en lycée technique. ///

22 /// LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 22

15/02/2011 16:45:56


→ ZAPPING À la médiathèque

"Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" L'histoire de "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" de Mathias Enard (Actes sud, 2010) est fondée sur un fait réel et nous invite à partir à la rencontre de Michel-Ange avec l'Orient, entre séduction et dangers de l'étrangeté byzantine. Mai 1506. Michelangelo Buonarotti débarque à Constantinople. A Rome, il a délaissé le tombeau qu'il dessine pour Jules II, le pape guerrier et mauvais payeur. Il répond à l'invitation du sultan qui veut lui confier la conception d'un pont sur la Corne d'Or, projet retiré à Leonardo da Vinci. Un dépaysement total et enchanteur porté par une écriture artistique et poétique. En 2010, "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" a reçu le Prix Goncourt des lycéens. ///

RECETTE SEICHES À L'ARMORICAINE OU DAUBE DE SEICHES /// INGRÉDIENTS (4 personnes)

LES MOTS CROISÉS DE PHILIPPE IMBERT LES SENIORS À HYÈRES A

B

1 2 3 4 5 6 7 8

C

D

E

F

G

H

I

J

K

2kg de seiches nettoyées fraîches sans le noir mais avec la poche de corail • 200g d'oignons • 8 gousses d'ail • 1dl d'huile d'olive • 1-1,5l de vin blanc • 1 boîte 4/4 de tomates concassées • poivre de Cayenne • safran • Spigol • herbes de Provence •

VERTICAL :

L

• A - Ca marche pour certains de nos seniors hyérois et aussi pour la forme ! - Adoré même s’il cognait • B - Voyelles - Courant au froid - Pronom – Courant populaire • C - Saute sans élan - Qui ont du corps • D - Ile de France - Nos seniors hyérois en profitent bien tout en étant acteurs de notre ville - C’est début en août • E - Démarre dans une association - Homme anglais - Romains • F - En Champagne - Dit dans un mauvais sens • H - Elaguée de bas en haut - Exigeât beaucoup du service • I - En salle - Appréciée une fois retirée - Lettre grecque • J - Métaux précieux - S’inquiéter (se) • K - Condamnait aux travaux forcés - Derrière pour l’oiseau • L - Repris - Possessif.

/// PRÉPARATION Faire revenir l'ail haché dans l'huile d'olive. Ajouter les oignons hachés. Faire revenir sans coloration. Ajouter les seiches coupées en morceaux de 3-4 cm. Cuire jusqu'à ce que les seiches changent de couleur. Ajouter la tomate concassée, le poivre de Cayenne, le safran (avec parcimonie), un peu de Spigol, quelques herbes de Provence. Ajouter le vin blanc jusqu'à juste recouvrir les seiches. Laisser cuire 2h30 à feu doux. Servir avec un peu de riz basmati. Bon appétit !

9 10

SOLUTIONS DE LA GRILLE DU MOIS DERNIER

11 12

1 2

HORIZONTAL :

• 1 - Ce que sont nos seniors hyérois mais avec encore plein d’énergie - Strontium • 2 - Terme (au pluriel) pour définir nos seniors hyérois - Nos seniors hyérois la jouent cartes sur table ! • 3 - Possessif - Il est réputé pour être un dur • 4 - N’est pas sans portée - Nos seniors hyérois en font beaucoup et ils ont bien raison ! • 5 - C’est une façon d’obéir - Tête d’apache - C’est la classe ! • 6 - Sont chargés de bonnes paroles • 7 - Préfixe pour ce qui est nouveau – Ne manque pas de dynamisme à Hyères • 8 - Nos seniors hyérois ont plus de temps pour s’occuper de leurs petits - Femme distinguée • 9 - Syndicat français - A la pointe de l’épée • 10 - Prisés aussi par nos seniors hyérois pour la mémoire • 11 - Finit au dernier numéro - On y fait grève - Points opposés • 12 - Attirent beaucoup de nos seniors hyérois car elles permettent souvent de chaleureuses rencontres.

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

A

B

C

S K I N A U T I Q U E

P I R A T E E S

O T A T

D

R E S A L L E N N T B O V Q U I E C H

E

F

G

T A H S U R D T I O U B A I I S N E C Y C I O T A T E C S

H

I

Y E F F N A S T V O E L I A I O K

J

K

L

R E S I C I O O T L O K E T R I L E S U T S M E P T N A A R T

Proposée par l'équipe de "La Bouillabaisse" La Madrague Presqu'île de Giens Tél. 04 94 58 22 15 www.labouillabaisse.fr

LE MAGAZINE D’INFORMATIONS DE LA VILLE D’HYÈRES-LES-PALMIERS

hm_135_thib.indd 23

/// 23

15/02/2011 16:45:58


www.hyeres.fr HYERES MAG N-135-mars laure_couv3.indd 24

15/02/2011 16:47:37


Hyères Magazine