Page 1

ISSN 0247-7068

JOURNAL DE LA VILLE DU PORT - AVRIL/MAI 2010 - N° 164/ NOUVELLE SÉRIE

DANSES URBAINES

RANT DANN RON

« Je suis venu te prendre la tête pour te faire voir ce qu’il y a derrière les étoiles ». Afrika Bambaataa


SPORT

Édito HAND, BASKET, HIP HOP, GYM, BOXE…

Les talents sont dans la place ! De l’énergie, de la fougue, de l’envie, de la passion, de la technique, du travail ! Du travail et encore du travail. De la solidarité aussi et de la persévérance. Beaucoup de sacrifices, de détermination et du bénévolat. La recette a particulièrement réussi aux filles du Club Sportif portois de basketball qui ont remporté le titre convoité de championnes de La Réunion le 24 avril et « récidivé » en s’emparant également de la coupe de La Réunion le 16 mai. Idem pour l’équipe féminine de handball du FC-Port : les filles ont été sacrées championnes de La Réunion le 29 mai. Idem encore pour ceux qui ont participé à la « Battle of the year » organisée par le Kabardock et ses partenaires le 18 avril dernier à la halle des Manifestations devant une salle bondée et survoltée et particulièrement, pour ceux qui se sont hissés à cette occasion sur la plus haute marche. Gagnant One One : B Boy Legend. Gagnant Crew Battle : Tolérance Zéro. Gagnant B Girl : B Girl Chipie. Quant aux garçons gymnastes « benjamins, minimes, cadets » de l’USPG, ils se sont illustrés eux aussi en devenant champions de France par équipes le 5 juin. Un autre exploit le 5 juin, celui de Jiany Alamelle qui a conservé son titre de champion de France de boxe française technique (catégorie moins de 60 kilos) et qui se retrouve sélectionné de fait pour participer au championnat du monde. Les Portois se distinguent dans bien des domaines comme le prouvent ces quelques exemples pris dans l’actualité récente et qui illustrent à merveille le potentiel de la jeunesse, une jeunesse trop souvent stigmatisée alors justement qu’elle est porteuse d’espoir et qu’elle démontre l’étendue de ses capacités en dépit d’une crise mondiale qui lui ouvre peu de perspectives. Une jeunesse positive, gagnante qui a compris qu’elle ne devait rien attendre sinon d’elle même. Une leçon de vie.

Jean-Yves Langenier Maire du Port

PAGE 2

USPGA SA

PA TOU LÉ ZOUR NOU NA 30 AN ! 1980-2010 : l’Union Sportive section Gymnastique du Port fête cette année ses 30 ans. L’âge de la maturité. L’âge où l’on peut évaluer le travail accompli par les bénévoles du club et les éducateurs sportifs ; un chemin jalonné de succès, de défaites aussi, mais surtout de grandes ambitions devenues réalités. En quelques lignes, l’histoire d’un petit club devenu grand. année anniversaire pour la gymnastique portoise qui souffle ses 30 bougies. Pour fêter cet événement, une année gymnique intense est proposée avec un programme mensuel d’activités. Un club avec un bilan particulièrement positif : 66 podiums en 30 ans, 6 gymnastes portois dans les équipes de France, aux championnats d’Europe, aux Jeux Olympiques ou encore aux championnats du Monde (Patrice et Eric Casimir, Anne-Sophie Endeleur, Olivier Salvan, Stéphane Dubois et Caroline Maillot) en gymnastique sportive ou en aérobic sportive.

2010

Retour au début de l’histoire : en 1980, l’union sportive section gymnastique est créée, à l’initiative de Raymond Lauret, d’Albert Mourvaye et de la municipalité portoise. Les activités du club se faisaient au gymnase Louis Payet dirigées et enca-

drées par Joël Gauvin et Chantale Ronsard. Il y a 30 ans, le défi était ambitieux : faire de l’USPG SA un grand club. Le pari fut réussi notamment par le biais des scolaires. La gymnastique a littéralement conquis le public, mêlant à la fois dimension artistique et qualité sportive. En outre, le gala de fin d’année était un passage incontournable où le public venait en masse au gymnase Louis Payet.

Toullec et au collège Titan. En 1983, Jean-Claude Maillot intègre le poste de responsable du service des sports et Gisèle Maillot prend la présidence du club. Ils contribuent ainsi avec l’ensemble des bénévoles et des salariés à dynamiser et à organiser l’activité gymnique.

En 1994, avec 731 licenciés, le club déménage au complexe sportif municipal et intègre une salle de gymnastique aménagée et moderne. Les résultats suivent. Ainsi en 1997, le club compte 1526 licenciés, ce qui le place à la première place de La Réunion et même à la première place de la fédération française de gymnastique. La même année sous l’impulsion de Désiré Fleury, des classes à horaires aménagés sont créées à l’école Le

ACCUEIL DE L’ÉQUIPE NATIONALE BELGE C’est au plus haut niveau que les festivités des 30 ans du club ont commencé. Ainsi du 28 décembre au 7 janvier, l’USPG SA a accueilli au Port les équipes nationales belges junior et sénior. Au total ce sont 14 gymnastes et 4 entraîneurs, dont Yves Kieffer, l’entraîneur national, qui ont pu profiter des équipements du complexe sportif municipal. Il s’agissait de permettre à ces jeunes filles de préparer les prochains Jeux Olympiques dans un climat plus propice et dans des infrastructures de qualité. La Réunion a toujours porté chance aux différentes équipes qui ont préparé au Port une grande échéance sportive. Cela a permis de créer une osmose, une dynamique de groupe et de travailler tout en se ressourçant. Une semaine de travail en commun a été mise en place avec les gymnastes du club qui, elles, préparent le championnat de France.

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010


SPORT

En 2005, le travail de formation, de professionnalisation des encadrants et des bénévoles est reconnu par la mise en place d’un pôle espoir sur la structure. Aujourd’hui, le club propose donc en plus de l’activité

gymnastique masculine et féminine, l’aérobic sportive, le fitness dans les quartiers de la Zup, Albius et La Rivière des Galets, la babygym pour les enfants de 2 à 6 ans, l’école de gym pour l’apprentissage de la discipline

des jeunes à partir de 6 ans. Depuis deux ans, une nouvelle activité a été initiée par le club : les productions de groupes en acrodance (break dance, hip hop…). Sur le site du complexe, ce sont de jeunes adolescents qui ont

PRINCIPAUX RÉSULTATS PAR CATÉGORIES POUR LA SAISON 2008/2009 • Un gymnaste 3ème des coupes nationales avenir + 4 gymnastes classés • Trois gymnastes en finale des championnats de France (4ème/5ème/7ème) individuels • Equipe masculine benjamins /minimes vice championne de France • Equipe féminine cadettes/juniors vice championne de France fédérale et accession en division nationale • Equipe masculine minimes/cadets 4ème aux championnats de France • Un gymnaste intègre le Pôle France de Lyon en Août 2009 : Lucas Dal Zovo. Ce jeune de 12 ans s’entraîne depuis le mois d’octobre avec les plus grands champions français. Cette structure de très haut niveau a deux objectifs : former les futurs champions de l’équipe de France, aider et soutenir les gymnastes dans leurs études. • 5 juin 2010 : les garçons benjamins/minimes/cadets se sont illustrés en devenant champions de France par équipes.

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010

formé le groupe « Osmose ». L’acrodance se compose d’acrobatie et de chorégraphie. Il s’agit surtout d’une activité de loisirs mais d’anciens gymnastes qui la pratiquent montrent l’apport indéniable que peut avoir la culture gymnique. Un bel exemple de reconversion possible ! Après 30 années d’existence et avec le soutien de la muni-

cipalité, l’USPG SA, c’est toujours la reconnaissance d’un service de qualité avec un souci constant de formation professionnelle, de recherche de l’excellence : « la gym pour tous, le meilleur niveau pour chacun », pour paraphraser la devise de la Fédération nationale des offices des sports : « Sport pour tous et toutes et le plus haut niveau possible pour chacun ».

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS : USPG Gymnastique Complexe sportif municipal 14 rue des sans soucis Tel. : 0262 43 61 54 Courriel : uspg.ffgym@wanadoo.fr Blog : gym.la.reunion.over-blog.com 11 salariés 2009 : 798 adhérents Présidents : Gisèle Maillot et Guy Pernic Directeur administratif : Michel Vaudin Directrice sportive : Nathaly Pujol

PAGE 3


SPORT

Activités nautiques

LE DRAGON DES MERS Dans les eaux du Port, depuis quelques années flottent des bateaux à tête de dragon. Aussi beau qu’impressionnant, le « dragon boat » est un sport à part entière qui peut être pratiqué par tous. ous l’avez peut-être déjà vu dans le port ouest, ce drôle de bateau avec une tête de dragon à l’avant ? Ce bateau pas ordinaire du tout, c’est un « dragon boat ». Il est origi-

V

naire de Chine. En fibre de verre, il mesure 12m de long et son équipage peut aller jusqu’à 22 personnes. Le « dragon boat » est un sport collectif à pagaie qui se rapproche du canoë.

Au Port, l’Association Réunionnaise de « dragon boat » en possède 6 et tous les publics peuvent venir pratiquer cette activité. JeanClaude Kwong, le président de l’association, a fait beau-

BATEAUX TOUJOURS MAIS D’UN TOUT AUTRE GENRE… Les nouveaux navires de la société Boluda chargés d’assurer le remorquage pour Port-Réunion. En service depuis le 15 juin 2009, le VB Cartier et le VB Bougainville, qui remplacent le Mafate et le Cilaos, ont été baptisés au mois de décembre dernier au port ouest. Les deux remorqueurs sont dits « pousseurs » avec une puissance de 60 tonnes contre 40 pour leurs prédécesseurs et une longueur de 29m. Ils sont capables d’effectuer des manœuvres à 360°. Un nouvel investissement qui permettra à Port-Réunion de faire face à une demande croissante pour des navires de plus grande taille.

coup de recherches et a frappé à beaucoup de portes afin de trouver soutien et financement. C’est ainsi que la municipalité portoise a financé le coût de 4 « dragon boat » tandis que les 2 autres ont été offerts par la fédération internationale à laquelle l’association est affiliée. L’activité de l’association a donc démarré en octobre 2008 à la réception des bateaux. L’originalité du dragon boat réside dans la complémentarité entre différents aspects : sportif, culturel et cultuel. Le dragon boat tire son origine dans l’histoire ancestrale chinoise au sein de la communauté des pêcheurs. Toutes les cultures peuvent se retrouver autour du « dragon boat ». D’ailleurs il y a un réel engouement du reste du monde puisque cette discipline est pratiquée dans plus de 63 pays, de l’Australie au Vietnam en passant par l’Afrique du Sud. C’est un vrai sport d’équipe où les iné-

galités sociales s’effacent et où la principale qualité est la synchronisation : le même effort au même moment avec la même intensité. Sur le « dragon boat », tous sont égaux et comme le souligne Jean-Claude Kwong, président de l’association : « C’est une activité qui peut être pratiquée en tant qu’activité de loisirs ou en compétition.» Le moment le plus important pour toutes les associations de « dragon boat » de par le monde est le festival du dragon boat. Cette année, au Port il a eu lieu les 8 et 9 mai et a réuni plusieurs centaines de participants. La bonne nouvelle de la fin de l’année dernière, c’est que cette discipline au même titre que le maloya a été inscrit au patrimoine immatériel de l’Humanité de l’UNESCO. Pour Jean-Claude : « C’est une véritable reconnaissance qui touche à quelque chose de très précieux. »

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS : Tel : 0692 36 76 86 Courriel : jckwong@wanadoo.fr Blog : www. Dragonboat974.sport.fr Bureau de l’association : Président : Jean-Claude Kwong Vice-présidente : Marie-Ange Durrieu Vice-présidente : Gisèle Maillot Trésorier : Eric Bambin Secrétaire : Fatiha Belghoman

PAGE 4

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010


ACTIVITÉS NAUTIQUES

Handivoile

« ON DIT… CAP AU LARGE ! » La voile pour tous, valides comme personnes Se sentir libre… porteuses de handicap, tel est l’objectif du Le bateau, c’est la liberté, Club Nautique Portois. Cette mission a été «pas seulement le moyen rendue possible, grâce à l’acquisition, depuis d’atteindre un but » disait décembre dernier de deux voiliers spéciale- Bernard Moitessier, navigateur et écrivain français. ment adaptés à tous les publics. Dans un monde en excès de eux ans et demi qu’ils les attendaient, ces fameux voiliers Néo 495, deux ans et demi pour que le projet sur papier se concrétise, pour que le rêve devienne réalité. Les membres du club nautique portois peuvent être fiers d’eux, du travail accompli avec comme seul objectif : rendre la voile accessible à tous et particulièrement aux personnes porteuses de handicap. Ces voiliers, de type biplace, sont en effet spécialement conçus et adaptés pour permettre à ce public de pratiquer la voile. Si ce projet a trouvé un heureux aboutissement, c’est surtout grâce au travail bénévole des responsables de la section handivoile du club, Brice Ramdhani, Eric Juguet et

D

Fabianno Brigy qui ont su convaincre, grâce à leurs nombreuses démarches, du sérieux du projet. Ainsi la mairie du Port a fait l’acquisition d’un des deux voiliers et l’a mis à la disposition du club. L’autre a été financé en grande partie par le crédit Agricole de La Réunion, par le centre de rééducation Ylang-Ylang et de nombreux autres mécènes. Baptisés « Cap au large » et « Va vangué », les deux voiliers ont été inaugurés en décembre dernier en présence des généreux financeurs ainsi que des parrains et marraines : le docteur Marie-Ange Durrieu et le musicien Jim Fortuné qui a donné le titre d’une de ses chansons, « va vangué » à l’un des bateaux.

modernité, il faut savoir se sentir humble face à la nature. Pour Brice Ramdhani : « Sur la mer, on se sent libre, on sent l’air, on ressent son environnement et d’une certaine manière on se sent libéré de son fauteuil. » L’air et l’eau offrent un moment de répit avec la terre. Les activités handivoile n’existaient pas jusqu’à présent dans le département. Ces deux voiliers permettent donc particulièrement à des personnes en situation de handicap moteur de s’initier à la voile avec des objectifs pédagogiques, sportifs et ludiques. Pour organiser les sorties, un lève personnes ainsi qu’un ponton ont d’ores et déjà été réalisés.

LE CLUB NAUTIQUE PORTOIS (CNP) LA VOILE POUR TOUS ! Créé en décembre 2003, Le club nautique portois est un club de voiliers habitables (avec une cabine à l’intérieur). En plus des deux voiliers Néo 495, le club possède un bateau, le first class europ sailfish, pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes. Quiconque voudrait s’initier a la possibilité de le faire grâce aux sorties découvertes. Elles sont organisées chaque mardi et vendredi soir pour que les personnes puissent, dans un premier temps, observer puis s’initier aux différents postes : barre, réglages de la grand voile, réglages des voiles et enfin participer… Tout le monde peut faire de la voile à condition de ne pas avoir l’appréhension de l’eau. De plus, pour les initiés, l’association prend part à des régates (compétitions sportives). Par exemple, six régates entre habitables sont organisées dans l’année par le club et comptent pour la coupe de La Réunion de voile habitable. Il existe aussi des régates promotionnelles pour s’amuser sur l’eau mais toujours avec un classement. La vie du club ne se fait pas que sur l’eau, il y a aussi une vie à terre faite de rencontres festives entre les membres. Le club ne possède aucun salarié : tous sont bénévoles. Au cours de l’année 2009, 100 sorties sur l’eau ont été organisées.

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS : EN SAVOIR PLUS SUR LE CNP : Club Nautique Portois Président : Brice Armangaud Date de création : décembre 2003 Nombre d’adhérents : 90 POUR JOINDRE LE CNP : 1 rue Paul Berthier - 97420 Le Port Tel. : 0262 35 53 71 (le vendredi de 18h à 21h30) Courriel : clubnautiqueportois@yahoo.fr Site Internet : www.reunion-voile.fr

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010

PAGE 5


SPORT

Interquartiers foot

LES TROPHÉES DE L’OMS 2009

DU FOOT POUR TOUS !

e championnat des interquartiers de football a été créé en 1972 par l’OMS et la mairie du Port, à l’initiative de Raymond Lauret. L’objectif de ce projet était de faciliter les relations entre les différents quartiers de la ville, de leur permettre de se rencontrer. P our la saison 2009, 17 équipes masculines étaient

L

DISTINCTIONS

LES 3 PREMIERS DU CHAMPIONNAT INTERQUARTIERS FOOTBALL SAISON 2009 : FC Epuisement B. Citronnelle E. de Parny Fc Cazamba (PRIX DU FAIR PLAY)

CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT INTERQUARTIERS FOOT-BALL JEUNE SAISON 2009 PAR CATÉGORIES : 9-10 ans : Centre Ville 11-13ans : Bataille Coq + 14 ans : Centre Ville

PAGE 6

engagées dans le championnat. On constate un réel engouement pour ce championnat : « Il y a l’investissement des responsables de quartier, la motivation des joueurs, la rigueur du travail, » explique Daniel Lafosse, coordonnateur des interquartiers foot adultes et jeunes à l’OMS. C’est le FC Epuisement qui a remporté le championnat

l’année dernière, le FC Cazamba a gagné « le prix du fair play ». Ce dernier a même été désigné champion départemental du fair play par la Ligue Réunionnaise de Football. « Nous essayons de privilégier la culture du fair play, l’effort du comportement, de l’attitude sur le terrain plutôt que la culture de la gagne à tout prix. » souligne Daniel Lafosse. En parallèle, un championnat interquartiers jeunes était proposé aux Portois non licenciés. Une fois par mois, des plateaux jeunes sont mis en place sur les sites sportifs de la commune. Le but de ce championnat est de repérer des talents potentiels pour pouvoir les orienter vers les clubs de la ville mais aussi, par le biais du sport, leur expliquer les règles de la vie.

Tous les ans, l’OMS du Port remet des trophées à des bénévoles qui se sont particulièrement investis au cours de l’année. Les clubs font des propositions de noms. Il y a ensuite discussion au sein du bureau de l’OMS pour désigner les lauréats. Ainsi, pour l’année 2009, 22 trophées ont été décernés. Michel Vildeman ......................................... Ecole de foot Gilette Lopin ......................................... Ass. gymnastique .................................................................. acrobatique portoise Ludovic René .......................... Dalons Port Karaté Do Betty Gaëtan-Gibralta ............................................ Fc Port Corinne Péria-Simbin ................................ USPG Tennis Armelle Anthoine-Boucher ..................... UNSS Oasis Mickaël Azer ............................................................ Port HBC Jocelyn Darie ........................................................ AS Liaison Marie-Ange Durrieu ........................... AS Réunionnaise .............................................................................. de Dragon Boat Larissa Gellert.................................................... AS Sportive ............................................................... de Badminton Portois Jean-François Barbe ............ Aïkido club de l’ouest Patrick Araste ............................. As Sportive portoise .......................................................................... de Boxe Anglaise Sabine Jucourt ............................................................. CSPBB Rita Bélus ........................................ Timing Club du Port Rita Brigy Catronia ...................................................... APSA Sylvie Sinope .......................................................... USPG SA Philippe Dijoux ............................................ USPG Hockey Karl Courtois ........................................................................ PPA William Feld ...................................................... Dojo Portois Daniel Mégarus ............................................. AJS Portoise Jimmy Thomas ......................... FC Rivière des Galets Enrick Tableau ............................. Boxe Française RDG

LE MÉRITE SPORTIF DE L’OMS 2009 Depuis 1973, l’OMS du Port remet des distinctions à celles et ceux qui se sont particulièrement distingués dans leur engagement pour le développement du sport. En 2009, ce sont Gisèle et JeanClaude Maillot qui ont reçu le prix du mérite sportif. Ils oeuvrent pour le développement du sport portois depuis plusieurs années au sein du club USPG SA. Ils se sont donc vus décernés le trophée, symbolisé par le logo de l’OMS sur un socle de marbre. Une bien belle manière de récompenser leur dynamisme et leur investissement.

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010


HÔTEL DE VILLE

Hôtel de ville : travaux d’agrandissement

LA PETITE MAIRIE QUI MONTE, QUI MONTE… 22 avril 1895 : Création de la commune de démarche “Le Port” 8 mars 1913 : Réception définitive des travaux de construction de l’hôtel de ville. hôtel de ville comportait à l’origine deux niveaux : le rez-dechaussée et un étage.

L’

Par delà les traditionnelles missions municipales, la mairie est devenue, au fil de son histoire, un véritable lieu de vie avec ses moments de joie, de fête et ses épisodes historiques : on y donne des bals ; on y organise des séances de cinéma ; les sinistrés des cyclones s’y réfugient ; on y fait l’école pour les garçons ;

les syndicats et associations s’y réunissent ; en 1942, le maire pétainiste, Léon Coaquette, est emprisonné dans une cellule à l’arrière du bâtiment principal ; c’est là aussi que se déroulaient les remises des prix aux écoliers…

guration actuelle avec quatre niveaux. Le développement de l’activité municipale nécessite aujourd’hui l’agrandissement de l’hôtel de ville. Le Conseil municipal a donc approuvé un programme de travaux qui prévoit la construction de deux nouveaux bâtiments à l’arrière de l’hôtel de ville. L’architecture retenue permet de concilier modernité, sobriété et préservation de ce patrimoine qui appartient au Portois : la maison du peuple.

Ce bâtiment historique a traversé le temps, prenant de la hauteur, comme s’il grandissait avec l’âge. Il “gagne” un nouvel étage en 1977 et un autre encre en 1986 pour atteindre sa confi-

1920

1944

ÉVOLUTION DE LA POPULATION 22 avril 1895 : 2080 habitants 1901 : 3113 1919 : 3924 1936 : 6227 1945 : 6000 1946 : 7232 1954 : 10689 1961 : 14906 1967 : 19768 1970 : 22000 1974 : 25068 1977 : 26000 1982 : 30131 1990 : 34733 1995 : 36599 1999 : 38412 2007 : 38596

1944

De 1913 à 1977, l’hôtel de ville comporte un rez-de-chaussée et un étage

1981

De 1977 à 1986, l’hôtel de ville comporte un rez-de-chaussé, deux étages et une terrasse

1986

1992

2005

Depuis 1986, l’hôtel de ville comporte un rez-de-chaussé et trois étages

Travaux d’agrandissement et de rénovation : 4000 m2 supplémentaires pour un hôtel haute performance environnementale

Ville et Port, la Ville est port

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010

PAGE 7


HÔTEL DE VILLE

Hôtel de ville : travaux d’agrandissement

LOCALISATION DES SERVICES MUNICIPA

Ville et Port, la Ville est port

PAGE 8

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010


HÔTEL DE VILLE

AUX PENDANT LES TRAVAUX Mairie du Port BP 62004 97 821 Le Port Cedex

0262 42 87 00 Courriel : mairie@ville-port.re Horaires : de 8h à 16h du lundi au jeudi de 8h à 15h le vendredi Site internet de la ville du Port :

www.ville-port.re

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010

PAGE 9


ENVIRONNEMENT

Hôtel de ville : travaux d’agrandissement

LA MÉRI I PRAN LÉLAN L’HÔTEL DE VILLE DU PORT S’AGRANDIT ace à l’augmentation de la population et au développement de l’activité municipale, l’objectif de ce chantier est de créer les conditions pour un service public de qualité dans un pôle administratif fonctionnel. À l’issue des travaux, la mairie bénéficiera de 4 000 m2 de plus qui permettront : • d’offrir un meilleur accueil aux administrés,

F

• d’améliorer le service et les conditions de travail des employés, • de rassembler dans un ensemble cohérent les services municipaux dispersés dans divers bâtiments. Le bâtiment historique de la mairie, qui a marqué des générations de Portois, est un élément essentiel du patrimoine architectural,

culturel et social ; il convient de le réhabiliter et de le mettre en valeur.

sion de l’hôtel de ville s’inscrivent dans une démarche “haute performance environnementale” et respectent les

préconisations des outils PERENE et ECODOM (performance énergétique des bâtiments).

La solution trouvée pour permettre le développement harmonieux des activités municipales en même temps que la préservation de ce patrimoine consiste donc à adjoindre à l’arrière de l’actuelle mairie deux nouveaux bâtiments. Un ensemble de passerelles reliera les trois parties. Les travaux de réhabilitation et d’exten-

UNE MAIRIE DURABLE • • • • • • • •

Implantation du bâtiment suivant le vent et le soleil Traitement de l’air a l’intérieur Protection contre l’ensoleillement des façades par brises soleil 20% en moyenne de la façade est ouverte pour la circulation d’air Rafraîchissement des locaux par un système de production d’eau glacée Confort d’éclairage naturel maximum Confort acoustique grâce a des matériaux adaptés Utilisation des énergies propres et renouvelables

PAGE 10

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010


MUSIQUE

PORTRAIT

« DAN LA VI FO Y BATAY POU ANSORT ANOU » Nouveau venu sur la scène musicale réunionnaise, le chanteur portois Vynketi est pourtant devenu en quelques mois un incontournable du dancehall réunionnais. Son succès a été fulgurant. Rencontre avec un artiste talentueux et intelligent.

ur les ondes radiophoniques, sur les chaînes télévisées, sur les podiums ou encore sur les scènes des discothèques, le chanteur portois Vynketi fait l’unanimité auprès des jeunes et des moins jeunes. De « Militant » à « Jenesse vagabond » en passant par « Shapé », ses chansons sont sur toutes les lèvres. Son répertoire musical, qui se situe entre le reggae et le dancehall, plaît à un public de plus en plus nombreux. La preuve : son Cd « kréol fort » sorti en septembre dernier, a récemment été classé 2ème meilleure vente d’album à La Réunion. A 23 ans, le jeune homme a acquis une certaine notoriété. Pourtant il reste lucide sur son succès et gère sa carrière musicale avec professionnalisme. Il a quitté son emploi de dessinateur-pro-

S

jecteur pour se consacrer uniquement à la musique. Pour réussir, il a su s’entourer d’un manager, Jean-Francois, d’un coordonnateur, Yannick et d’un DJ, DJ Skam. Ces quatre-là forment, non pas les quatre mousquetaires mais le collectif Vinkety, sans qui rien ne serait possible : chacun porte un regard exigeant sur le travail des autres et sans se faire de cadeau, les critiques restent constructives et surtout leur permettent d’avancer sur la voie du succès.

« Le Port dans mon cœur » S’il réside aujourd’hui à Saint-Denis, Vynketi, de son vrai nom, Kévin Gilboire a grandi dans le quartier de la Zac II. Il reste d’ailleurs profondément attaché à ses racines portoises : « Le Port

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010

est gravé dans mon cœur à jamais » clame t-il. Le 8 mai dernier, Vynketi était présent au Port aux côtés d’artistes confirmés lors de la seconde édition du Antenne Réunion Tour. Ce fut un moment très fort pour lui de chanter devant le public portois : « c’était un moment particulier pour moi de chanter devant le public portois. Les gens étaient très réceptifs, cela m’a fait vraiment chaud au cœur. » Vynketi a baigné dans la musique dès son plus jeune âge. Ses parents faisaient partie du groupe Zordi, groupe mythique de la Rivière des Galets dans les années 70 et ses cousins font partie du groupe de maloya traditionnel Kontoner, des habitués des podiums portois. A 12 ans, lui est plus attiré par la danse, le hip-hop notamment où il s’entraîne régulièrement

au centre cœur saignant. Puis c’est l’attrait du rap qui prend la relève et où il commence à écrire ses premiers textes dans un genre revendicatif voire agressif : « la polis par isi, la polis par la ba. » explique t-il. A cette époque au collège Oasis, c’est le temps des premières bêtises avec des amis pas toujours bons conseillers…Et puis un jour Vynketi comprend que le véritable message qu’il veut faire passer dans ses textes, ce n’est pas d’être constamment dans la critique de la police ou du système mais de conseiller, d’aider, de jouer le rôle d’un grand frère : « dan la vi fo y batay pou ansort anou ». Au travers de ses textes il veut éveiller les consciences, donner l’envie aux autres de ne pas aller dans la facilité avec la drogue, l’alcool mais de profiter de la vie.

Aussi quand on lui dit que sa musique se rapproche plus du dancehall que du rap, il observe, il note parce qu’il sait qu’apprendre les ficelles de ce métier est la seule manière qu’un jour prochain le succès soit au rendez-vous. Une première tournée en 2007 lui permet de tisser des relations privilégiées avec le public et de nouer des contacts avec de professionnels de la culture. De l’enregistrement du Cd à la distribution, ce ne fut qu’une affaire de quelques mois avec au final un succès aussi espéré qu’inattendu. Un nouvel album est en préparation. Il devrait voir le jour l’année prochaine avec toujours et encore l’envie d’éveiller les consciences. Contact : Manager, Jean-François : 0692 47 62 64

PAGE 11


CULTURE

Kabardock

SMAC & HIP HOP Il y a cinq ans, l’ancien cinéma Labourdonnais laissait place à la salle de spectacle, le Karbardock. Des artistes connus, reconnus ou en devenir se sont succédé sur les différentes scènes du Kabardock : le café concert, la grande salle ou encore l’auditorium. Pour le bonheur des spectateurs, tous les genres de musique sont représentés au Kabardock. cène de musiques actuelles (SMAC), ouverte au public depuis 2004, le Kabardock est un équipement atypique et unique dans l’île puisqu’il réunit des salles de diffusion, des studios de répétition et d’enregistrement ainsi qu’un lieu de création. Véritable boîte à outils où chacun (public et musiciens) trouve les conditions adéquates pour vivre la musique.

S

Le projet associatif mis en oeuvre, depuis à présent 5 ans, tire son essence de la politique culturelle de la Ville du Port qui a défini les orientations à développer : la cul-

ture y apparaît comme un droit universel qui contribue à la valorisation de l’identité réunionnaise tout en s’ouvrant aux apports culturels extérieurs. Ainsi les objectifs poursuivis par l’équipe qui oeuvre au Kabardock sont de : • enraciner cet équipement comme outil au service du développement de la politique culturelle de la Ville du Port et de son agglomération (TCO), • conforter le positionnement du Kabardock dans le paysage des salles culturelles de l’île,

CÉRÉMONIE DE RENOUVELLEMENT DE CONVENTIONNEMENT DU KABARDOCK Le jeudi 3 décembre 2009 au Kabardock a eu lieu la cérémonie de renouvellement de conventionnement du Kabardock et de sa labellisation en Scène de Musiques Actuelles (SMAC). Le conseil général a rejoint, pour la première fois cette année, L’Etat, La Région et la Ville du Port afin de procéder à la signature du renouvellement de la convention d’objectifs et de moyens portant notamment sur la labellisation SMAC du Kabardock pour une durée de 4 ans. Le Kabardock est conventionné et labellisé en SMAC (Etat, Région et Ville) depuis 2007. C’est donc dans le cadre du renouvellement de ce conventionnement sur la base d’un projet artistique et culturel (PAC) pour la période 2010-2013 que le Kabardock réaffirme son action reposant sur la diffusion, l’accompagnement, le soutien à l’émergence ainsi que sur l’action culturelle.

PAGE 12

• faire du Kabardock un lieu au service des musiciens et des publics, • inscrire le Kabardock dans son environnement régional. Par ailleurs, suite à un rapport remis par la direction

régionale des affaires culturelles au Ministère de la culture sur “les cultures urbaines à La Réunion au début 2007” et conformément aux orientations culturelles et financières du Projet Artistique et Culturel (PAC) 2007-2009, le Kabar-

dock, missionné par ses partenaires institutionnels (DRAC, Région Réunion, Département de La Réunion et Ville du Port), a engagé une réflexion et réalisé un état des lieux sur le développement et la structuration de la pratique dansée

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010


CULTURE

du hip-hop à La Réunion. Suite à cette étude, l’AGEMA, la structure associative qui gère le kabardock, a proposé, pour 2009, à ses partenaires un projet de développement et de structuration de la danse Hip Hop dont le mode opé-

ratoire s’articule autour de trois dispositifs de soutien : • l’accompagnement des danseurs à la chorégraphie et à l’interprétation ; • la diffusion et le développement ; • l’organisation d’événements Hip Hop.

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010

L’AGEMA s’attachera, dans la continuité de l’action entreprise depuis 2008, à poursuivre sa démarche de préfiguration et de développement de la danse Hip Hop dans le cadre du présent projet artistique culturel 20102013.

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS : Kabardock 60 rue Mahé de Labourdonnais - 97420 Le Port Tel : 0262 540 540 - Fax : 0262 540 522 Courriel : artistique@kabardock.com Site internet : www.kabardock.com

PAGE 13


ARTS PLASTIQUES

Portrait

HISTOIRE D’HIER, MÉMOIRE D’AUJOURD’HUI A l’occasion des fêtes du 20 décembre, le plasticien portois JeanFabrice Banor a présenté au Hangar un travail sur l’esclavage, sur les bateaux négriers. ean-Fabrice Banor, artiste-plasticien, proposait au public une exposition sur le thème du bateau négrier et sur les deux marchandises qu’étaient l’esclave et le sucre… « Fond’kal, fond’kèr est une installation qui pour moi est très respectueuse du moment, le savoir de l’histoire, l’esclavage. L’esclavage des hommes, des femmes, des enfants qui dépeint et compose cette mosaïque : mémoire de la souffrance. » explique JeanFabrice Banor. Retraçant l’histoire d’hier et la mémoire d’aujourd’hui, l’œuvre se compose de plusieurs images de bateaux

J

PAGE 14

négriers qui assemblées sous forme de tryptique donne naissance à un portail de cathédrale. Cette idée de cathédrale ramène vers un concept plus spirituel voire religieux. « J’ai voulu retranscrire une partition où l’alchimie des icônes et les spectres sonores des voyageurs ou déportés voguent… » précise l’artiste qui a travaillé sur le choix des sons avec le musicien Alix Poulot. Le son est en effet un élément à part entière dans cette installation : fond’son : la technique en instantané, fond’kèr : la mémoire qui parle avec des battements de cœur humain, fond’kal : l’histoire et le son

en accéléré. Cette exposition est un travail de démocratisation de la culture, un travail de lecture, de définition de l’Histoire.

De l’Oasis à Titan en passant par Bourges On pourrait parler de hasard ou encore de concours de circonstances pour expliquer que Jean-Fabrice Banor passe en 1995 le concours de l’école des Beaux-arts à l’Oasis. Il y restera 3 années avant de poursuivre son cursus à l’école supérieure nationale des Beaux-arts de Bourges. Il travaillera la sculpture sur plâtre et sur

bois avec option gravure. En 5ème année, il présente au jury une œuvre tournée vers les notions d’insularité, d’esclavage où le sucre prend sa place comme matériau de modelage. La sculpture se présente sous forme de caramel suspendu dans un tuteur. Toute pièce qui se casse dans la structure entraîne avec lui un enchaînement. Cette œuvre lui permet d’obtenir le diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) avec mention pour l’audace et l’originalité du

projet. De retour à La Réunion, Jean-Fabrice intègre l’équipe de Village Titan en tant qu’agent de développement artistique. Il y anime des ateliers de dessin, de peinture, de sculpture pour les adultes et les enfants. Il intervient dans les écoles, dans des classes à projets artistiques et culturels, sur des projets d’insertion avec des jeunes en difficulté. Au sein de Village Titan, il a un rôle polyvalent touchant aux nouvelles technologies, notamment à l’infographie.

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010


INFOS PRATIQUES

KONSEY MINISSIPAL 27/05/10 (EXTRAIT…) Motion pour la réalisation du Tram-Train Considérant que le projet tram train offrira à l’ensemble de la population réunionnaise la seule véritable alternative pour ses déplacements quotidiens et facilitera les échanges économiques, Considérant que dans les 15 à 20 ans, notre territoire accueillera 1 million d’habitants et 800 000 véhicules automobiles ; seul le projet de tram train de SaintBenoit à Saint-Joseph permettra à La Réunion de ne pas connaître un « coma circulatoire » déjà en marche, Considérant que le projet de tram train constitue également un élément structurant de l’aménagement du territoire et qu’à ce titre, il a été pleinement pris en compte tant dans les documents d’aménagement de la commune que dans les travaux d’élaboration du nouveau schéma d’aménagement régional (SAR), Considérant que l’arrêt de ce projet est de nature à modifier substantiellement non seulement les projets d’aménagement de La Réunion mais aussi ceux de la commune, Considérant par ailleurs que le secteur du BTP est touché à La Réunion depuis plus d’un an par la plus grave crise économique et sociale depuis un demi siècle se traduisant par la perte de milliers d’emplois directs,

Considérant que dans un contexte extrêmement tendu, le chantier du tram train est très attendu et représente tous les espoirs des entreprises locales comme des travailleurs dans le cadre de la relance de l’économie, Considérant que le protocole de Matignon signé le 19 janvier 2007 entre l’Etat et la Région garantit le financement du tram train et celui de la future route du littoral ; que ces deux infrastructures sont indispensables et indissociables pour le développement de La Réunion et que l’on ne saurait sacrifier le tram train au profit d’un seul projet routier, Considérant que le projet de tram train correspond parfaitement à la politique des transports collectifs soutenue par l’actuel gouvernement et aux orientations stratégiques de l’Union Européenne en faveur du développement des transports en commun par réseau ferré, Considérant que le président du Conseil régional doit faire connaître sa position sur la suite qu’il entend donner à ce dossier au plus tard le 31 mai prochain, conformément aux termes du contrat signé avec le groupement des investisseurs, Considérant que sur le territoire de la Commune du Port, le passage du tram-train a généré des études destinées à réorganiser l’aménagement du territoire en intégrant les dévoiements de réseaux et leur dimensionnement, le traitement de surface et l’aspect paysager, Considérant

PUBLIEZ VOTRE MARIAGE OU LA NAISSANCE DE VOTRE BÉBÉ

que des aménagements et des équipements ont déjà été réalisés en prévision de son passage, Considérant que seul le tram-train permettra d’éviter de consacrer un foncier important à la création de stationnement sur les zones à vocation économique au détriment de l’activité,Considérant que le transport par le rail tant pour les personnes que pour les marchandises est un enjeu majeur pour la ville portuaire de La Réunion, Considérant que seul le tram train créera les conditions de mutation du centre ville dans le cadre du renouvellement urbain en autorisant la mixité sociale,

Le journal LE PORT SA MÉM MÉM vous propose de publier votre mariage ou la naissance de votre enfant. Pour cela, il vous suffit de remplir ce coupon, de le dater, de le signer et de le déposer au service de l’État Civil de la mairie du Port. Vous pouvez aussi l’envoyer par la poste à l’adresse suivante : JOURNAL LE PORT SA MÉM MÉM, HÔTEL DE VILLE, 9 RUE RENAUDIÈRE DE VAUX, BP 2004, 97821 LE PORT CEDEX. Je soussigné(e) certifie sur l’honneur autoriser la commune du Port à publier dans son journal LE PORT SA MÉM MÉM les informations ci-dessous, personnelles ou concernant un ayant droit ayant la qualité d’ascendant, de descendant ou de collatéral.

Nom, Prénom :

...............................................................................

.............................................................................................................

Tél., adresse :

Considérant que le tram train répond à un objectif majeur de notre projet de ville : le développement des déplacements doux en relation avec notre schéma directeur vélo et l’autonomie énergétique préconisée par le projet « Le Port, ville solaire », Nous élus du Conseil Municipal de la Commune de Le Port, lançons un appel à l’Etat, au Gouvernement et à la Région pour que les priorités déterminées par le protocole de Matignon qu’ils ont signé, soient respectées et qu’en conséquence, aucune nouvelle décision ne vienne porter atteinte à la réalisation du tram train dont les travaux doivent démarrer dès cette année comme initialement prévu, assurant 1,5 milliard d’euros d’investissement à La Réunion dont 520 millions d’euros aux entreprises réunionnaises et 4000 emplois directs et indirects.

.................................................................................

.............................................................................................................

.............................................................................................................

.............................................................................................................

Fait au Port le :

.............................................................................

MARIAGE Mademoiselle : nom de jeune fille et prénoms

Monsieur : nom de famille et prénoms

Date du mariage :

Signature obligatoire

NAISSANCE Nom de famille de l’enfant :

Motion adoptée par le conseil municipal de la Ville du Port, le 27 mai 2010

Prénoms de l’enfant :

Date de naissance de l’enfant :

Signature obligatoire

BONJOUR LES BÉBÉS !

VIVE LES MARIÉS !

LIN Philippe Yohan, le 13 octobre 2009 CHOPIN Kylian, le 9 novembre 2009 NOOAGAT—SINAN Dayyaan, le 20 novembre 2009 GRIMAUD TOM, le 21 novembre 2009 TOILIBOU—MELCHIOR Chamil Yuri, le 23 novembre 2009 THEMYR Rohan Jean Loïc, le 27 novembre 2009 NG-THUNE Gaëtan Maël, le 15 décembre 2009 BABOU-CRIMBACASSE Mathis, Boris, le 19 janvier 2010 – BARBE Styll, le 29 janvier 2010 – PERON Kendrick, Jean-Neddy, le 29 janvier 2010.

ADRIEN Nathalie et MELCHIOR Jean-René, mariés le 26 décembre 2009. LONGIN Karine et THOMAS Frédéric, mariés le 9 janvier 2010. Félicitations !

LE PORT SA MÉM MÉM / AVRIL/MAI 2010-

G

Vous aussi… publiez votre mariage ou la naissance de bébé.Le Journal « LE PORT SA MEM MEM » vous propose de publier votre mariage ou la naissancede votre bébé. Pour cela, il vous suffit de remplir le coupon ci-contre.

R

A

TU

IT

NOUVELLE SERIE

PUBLICATIONS DE LA VILLE DU PORT Directeur de publication : Michel SÉRAPHINE Coordination générale : Service Communication Ville du Port Rédaction : Kristel SÉRAPHIN Réalisation et impression : GRAPHICA SAINT-ANDRÉ D.L. 4660 - Juin 2010 • ISSN 0247-7068 Crédits photos : Nathalie Véchot • Laurent Zitte Jean-Noël Énilorac • Imaz Press Réunion

PAGE 15


ROUND CREOLIA 2009 La Ville du Port a été la Ville accueil de la régate en catamaran F18 autour de l’île. L’épreuve a vu la victoire de Gurwan Bontemps et de Matthieu Marfaing parmi une douzaine d’équipages nationaux et internationaux. L’arrivée a eu lieu au port Ouest à la Base Nautique de Mascareignes.

L’exposition a rassemblé au Magasin D2, sur les quais, les œuvres de 22 artistes venus de différents pays : Chine, Thaïlande, Brésil, Congo, Burkina Faso, Australie, Japon, Nouvelle Calédonie, Mexique, Cameroun, Afrique du Sud, Madagascar, Maurice et La Réunion. ▲ JEUX NAUTIQUES Les traditionnels jeux nau-

LE SECRET DE GRAN-MER KAL Le Théâtre sous les arbres s’est associé à l’événement « Fét la Vil » en proposant gratuitement un spectacle de théâtre musical pour enfants (à partir de 6 ans) avec Mady Wolf, Lise Rousselière, Harry Juan pour le plus grand plaisir d’un public ▲ conquis.

tiques organisés à la darse de plaisance du port Ouest ont réuni les marmailles de plusieurs quartiers du Port. Au programme : jeux des jeunes (jeux d’adresses aquatiques) et Trophée Jeux Nautiques Open : Régate de dragon boat par équipe de 10 rameurs

. alé dI partou Nou la fèt la vil!

Du 20 au 29 novembre dernier, tel un préambule aux fêtes de fin d’année, la Ville du Port s’est parée d’habits festifs avec pour « Fét la Vil ».

ZISKAKAN ET SES INVITES EN CONCERT Dans le cadre de la célébration de son trentième anniversaire, l’incontournable formation musicale réunionnaise, est revenue dans la ville où elle a fait ses débuts. C’est entouré d’un panel d’invités que Gilbert Pounia et les siens ont offert aux Portois un splendide moment quelque part entre La Réunion, l’Inde et Madagascar.

▲ FESTIVAL DANSES & DOCKS Dans le cadre de la 1ère année d’immersion du Kabardock dans l’univers des cultures urbaines, la scène portoise nous a offert la présentation de la 1ère résidence des danseurs sudafricains avec le chorégraphe réunionnais Kenji, du crew Soul City. La prestation a été suivie le lendemain par une carte blanche à Kinta Kawata, de « Haine, terre Rieur » de Kenji puis de « Aduna » création de la Compagnie Etha Dam. Ces rencontres autour du Hip Hop au Magasin D2 ont été un véritable temps fort de « Fét la Vil ».

FOIRE INTERNATIONALE DES MASCAREIGNES

TRANS’ PORT VELO VILLE L’association a proposé au plus grand nombre une agréable balade à vélo à travers les rues de la ville.

Ce rendez-vous est devenu au fil des années un évènement incontournable des festivités à Sur la Place des Cheminots c’est le sport qui La Réunion. L’édition 2009 a confirmé son rôle de était au programme grâce notamment à la fenêtre ouverte sur le monde à travers son thème : 3e et dernière étape de la compétition d’athlél’Océanie et plus particulièrement la Nouvelle-Calétisme. Celle-ci était dédiée à de multiples disdonie, l’Australie, La Nouvelle Zélande et même ciplines parmi lesquelles on peut retrouver la l’île de Pâques. Le programme des animations course à pied, le saut ou encore le lancer. fut particulièrement attractif : initiation CYCLO MARMAY au ukulélé, haka en démonstration et en ▲ Les élèves des écoles primaires du Port, du CM1 apprentissage, tressage et fabrication de colANIMATION et du CM2, ont parcouru les pistes cyclables de liers, démonstration de boomerang, initiaEN CENTRE VILLE la ville en vélo. Une action pour le développetion et spectacle de danse polynésienne, ment durable et les modes de transports doux, C’est une scène dédiée atelier de tatouage maori, massage mélaaux artistes portois qui a avec un départ au stade Lambrakis et une arrinésien, sculpture de totem en direct… accueilli le public du centre vée au Complexe Sportif Municipal. URBAN ATHLE

ville, place du marché couvert dans la matinée du samedi 28 novembre. Ils ont ainsi pu faire ou refaire connaissance avec Feelinga, Tribal Fusion et Jim Fortuné.

alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou…

BIENNALE ART DESIGN CREATION NUMERIQUE ET IMMATERIELLE

ANIMATIONS AU PARC BOISE Les plus jeunes étaient à la fête du FEU D’ARTIFICE côté du Parc Boisé où « Fét la Vil » a offert▲à la ils ont pu s’essayer le population portoise son temps d’un week end traditionnel feu d’artiCONCOURS à divers jeux gonflables, ▲ fice sur le littoral nord. DE PETANQUE se transformer en animal Magique, époustousauvage grâce à une Au Boulodrome Max Rousflant, féerique…les talentueuse maquilleuse tanjee, un rassemblement de qualificatifs n’ont installée à proximité ou passionnés de la pétanque a pas manqué pour encore se faire des petits donné lieu à une journée ce superbe show plaisirs gourmands avec les dédiée à la convivialité et au pyrotechnique. forains présents sur place. fair-play.

FET LA VIL : UNE ORGANISATION DE LA VILLE DU PORT EN PARTENARIAT AVEC : L’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de La Réunion / L’Institut de l’Image de l’Océan Indien Kabardock / Base Nautique des Mascareignes / Ligue Réunionnaise de Voile / SAFRAN O.I / Office Municipal du Sport / SEM GEM’Port des Mascareignes – La Halle des Manifestations Ligue Réunionnaise d’Athlétisme / USPG Athlétisme / Trans’Port Vélo Ville / Boules Portoises Communales.

alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou…

alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou…

Page 16 alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… alé di partou… Le Port sa mém mém / AVRIL/MAI 2010

Le port sa mém mém n°164  

Journal de la ville du Port de La Réunion