Issuu on Google+

vanves supplément ESPACE CABOURG NOVEMBRE 2009 MAGAZINE MUNICIPAL MENSUEL

INFOS

Un chantier d’avenir Les premiers coups de pelle ont résonné du côté des rues Antoine Fratacci, Jacques Cabourg et Louis Dardenne. Depuis le 2 octobre, le chantier de démolition des écoles du Centre a démarré. Première étape : dégagement et nettoyage des zones périphériques aux bâtiments. Seconde étape : démolition à proprement dit des équipements scolaires en vue de leur reconstruction.

Novembre 2009

Projet-phare de la nouvelle mandature, ce projet ambitieux a fait l’objet d’une longue concertation qui a abouti, en décembre 2005, à son approbation à l’unanimité par le conseil municipal. Une opération d’envergure programmée sur deux ans. Rendez-vous en septembre 2011 pour découvrir ce nouvel espace de vie.


s up p l éme n t

ESPACE CABOURG

Suivez le guide ! Vanves Infos vous propose, en avant-première, une visite détaillée et en images de ce futur équipement municipal qui sera bien plus qu’un simple bâtiment scolaire. La salle à manger de la future école maternelle.

Un groupe scolaire bien aménagé Une école élémentaire de 8 classes, une cour de récréation, une salle de restaurant, un espace d’arts plastiques, une bibliothèque, une salle informatique, un bureau, des pièces de stockage… Un accueil de loisirs élémentaire composé d’une salle d’accueil, de 4 espaces de groupe, d’une salle pour les animateurs… Une école maternelle de 6 classes, une cour de récréation, une salle de restaurant, des espaces d’éducation physique et d’arts plastiques, une salle de bibliothèque et d’informatique, un bureau, des pièces de stockage… Un accueil de loisirs maternel composé d’une salle polyvalente, d’espaces bibliothèque, informatique et peinture, d’une salle pour les animateurs…

novembre 2009

Le futur groupe scolaire vu du côté de l’accès des familles.


La démolition des écoles du Centre a démarré le 2 octobre.

Un montant de subventions exceptionnel Dès le lancement de cette opération en 2006, la Ville, consciente du coût important de cet investissement, s’est massivement mobilisée pour rechercher des subventions extérieures. Une initiative couronnée de succès au vu du

montant des sommes engagées par les différents partenaires : 1 050 000 euros pour le Conseil Régional d'Ile-deFrance, 611 000 euros de la part du Conseil Général des Hauts-de-Seine, 400 000 euros au titre des fonds de concours Arc de

Seine et enfin 150 000 euros issus de la Réserve parlementaire. Ce qui permet à la Ville de financer ce projet, étalé raisonnablement sur trois exercices budgétaires, à hauteur de 14 580 154 euros pour un coût total évalué à 17 574 980 euros.

Façade nord

De nouveaux équipements publics Un espace à vocation socio-culturelle de 2 étages composé d’une salle d’activités (équipée d’une kitchenette), d’une salle polyvalente, de bureaux… Une salle polyvalente de 500 m2 Un parking public souterrain de 80 places

Façade sud

Bernard Gauducheau, Maire de Vanves “La réalisation de l’Espace Cabourg répond aujourd’hui et plus que jamais à un besoin urgent : offrir aux enfants et aux personnels travaillant quotidiennement dans les deux écoles du Centre, un cadre de vie et de travail de qualité, sûr et agréable. Ce projet, initié et conduit par mon équipe d’élus et de fonctionnaires, fait partie de nos

vanves

engagements majeurs. Près d’un an après, il voit le jour conformément à nos ambitions. Cette opération dépasse en effet la simple reconstruction d’un groupe scolaire. Dans le prolongement de la rénovation réussie de la place de la République et de la redynamisation du centre Saint-Rémy, la requalification de cet îlot va permettre de reconfigurer tout le

secteur Cabourg-Dardenne, recréant ainsi un pôle urbain moderne. Je vous invite à suivre de près l’évolution de ce chantier grâce aux divers moyens de communication mis à votre disposition : blog Cabourg, réunions publiques d’information, vidéo mise en ligne sur le site de la Ville, magazine municipal…”

novembre 2009 INFOS


s upp l éme n t

ESPACE CABOURG

“Un enjeu considérable d’aménagement urbain”

Vanves Infos : Quelles ont été vos principales motivations pour participer à ce projet d’envergure ? Jean Luc Hesters : Un des critères qui a particulièrement retenu notre attention concerne l’objectif principal de ce projet : l’intégration dans un cadre urbain d’un espace de vie dédié aux familles. Il s’agit pour nous d’un atout essentiel qui pose de vraies questions autour de l’aménagement des équipements, de la circulation des personnes sans oublier les exigences environnementales auxquelles nous tenons par dessus tout.

Pouvez-vous nous dire ce qui forme l’originalité de ce nouvel équipement ? JLH : Ce projet est tout d’abord unique vu son ampleur et son impact sur la ville. On parle bien ici du réaménagement global d’un quartier articulé autour de la reconstruction d’un groupe scolaire. L’enjeu est considérable et propose une transformation majeure de cet îlot situé à deux pas du centreville. L’autre aspect novateur du chantier tient à ses dimensions environnementales indissociables d’une telle opération.

INTERVIEW

MSB : Cette priorité fait d’ailleurs partie de notre vision du métier depuis de nombreuses années. Architectes de l’Espace Cabourg Bien avant l’obligation règlementaire, nous avons toujours placé les questions Marie-Sylvie Barlatier : environnementales au preJe citerais un autre intérêt : créer de nouveaux bâtiments mier plan. Pour Cabourg, cette philosophie d’action d’architecture contemporaine se concrétise par de dans un environnement urbain et pavillonnaire tout en nombreux aménagements retenus dans le projet : conservant des équipements mise en place d’un système existants. Nous avons ainsi de ventilation naturelle, opté pour des matériaux généralisation des toitures sobres et harmonieux (béton terrasses végétalisées, blanc, pierre, zinc…) qui isolation thermique et acouspeuvent s’allier ou rappeler tique, économies d’eau… les matériaux présents aux alentours.

Jean Luc Hesters / Marie-Sylvie Barlatier

Cabourg en chiffres

17 300 1664 1 515 849 329 653 500 80

millions d’euros (dont 14 millions pris en charge par la Ville) : coût global estimé de l’Espace Cabourg écoliers concernés par l’Espace Cabourg m2 : superficie totale de l’école élémentaire m2 : superficie totale de l’école maternelle m2 : superficie totale de l’accueil de loisirs élémentaire m2 : superficie totale de l’accueil de loisirs maternel m2 : superficie totale de l’espace à vocation socio-culturelle m2 : superficie totale de la salle polyvalente places de parking public

novembre 2009

Comment va se dérouler concrètement le chantier ? MSB : Je suis en charge du suivi de cette opération secondée efficacement par Nathalie qui a travaillé depuis le début sur la réalisation du projet Cabourg. Chaque mardi, j’organise une réunion de chantier avec les différents partenaires (responsables de la Ville, représentants des entreprises...) afin de préparer chaque étape de travaux, de répondre aux éventuelles questions ou de résoudre des problèmes imprévus. J’accorde beaucoup d’importance à ce travail de terrain qui favorise le contact et garantit le bon déroulement puis la réussite du chantier. JLH : Ce goût du terrain nous permet également d’établir un lien privilégié avec le chantier. Comme un clin d’œil, nous avons décidé de peindre l’intérieur de la future école maternelle en bleu et vert pour sauvegarder un élément esthétique déterminant de l’ancien établissement. Nous ne sommes pas là pour détruire puis reconstruire mais plutôt pour revaloriser un site et créer un nouveau lieu de vie fonctionnel et agréable.


Supplément Espace Cabourg