Issuu on Google+

M a g a z i n e d ’ i n f o r m at i o n m u n i c i pa l e d e S a i n t- J a c q u e s d e l a L a n d e

24

février 2014

www.st-jacques.fr

Vivre à Dossier

Pilate, un secteur en mutation

P5

P 11 St J'acte en scène

Le périscolaire sportif


> sommaire actualités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 La bourse "Jacques Potes“ Carte d'identité valide 15 ans Les conseillers communautaires L'Esat d'Apigné St J'acte en scène

> à nos lecteurs

En accord avec les groupes minoritaires, la publication de l’édito du maire et de la page « expression politique » sera suspendue pendant la période pré-électorale jusqu’aux élections municipales de mars 2014.

> Aides

DOSSIER

Pilate, un secteur en mutation

> Le Point Information Jeunesse aide les jeunes à monter leur projet

Vie Culturelle & associative . . 10 Théâtre d'improvisation Le périscolaire sportif L'éveil musical Un Clic pour l'emploi Conseil communautaire . . . . . . 14 rétro janvier . . . . . . . . . . . . . . . .15 Rétro de l'année 2013 . . . . . . . 16

Mensuel municipal - Mairie - 11, rue des 25 Fusillés 35136 Saint-Jacques de la Lande - Tél. 02 99 29 75 30 Directeur de la publication : E. Couet Responsable de la rédaction : Y. Texier Rédaction : P. Charbonnier, T. Ruellan, R. Vaillot Réalisation : J. Casanelles Photos : J. Casanelles Imprimé par l’imprimerie du Chat Noir sur un papier 100% recyclé - Distribution : D.Q.P. Dépôt légal : 1e trimestre 2014 - Reproduction intégrale ou partielle interdite sans autorisation.

P 24

Vivre à Saint-Jacques Février 2014

Rêvez votre projet avec la bourse “Jacques Potes” ! Vous avez entre 13 à 25 ans. Vous menez un projet à caractère culturel, humanitaire ou soutenant un développement durable. Vous rêvez d’un voyage axé vers la découverte d'un pays ou d'une culture... Depuis septembre 2010, la Ville propose la bourse “ Jacques Potes ” : « C’est une aide financière, rappelle Pierre Grall*. C’est aussi un prêt de salle ou de matériel. » Une dizaine de projets ont ainsi été accompagnés comme le 4L Trophy, un concert, deux tournois de sport, une exposition photos, un voyage aux États-Unis et un au RoyaumeUni. « Nous souhaitons inciter les jeunes à monter des projets, à s'investir dans la vie locale ou à partir à l'aventure pour découvrir le monde. » Si vous êtes intéressé, le Point Information Jeunesse peut aussi aider à monter votre projet et trouver des financements complémentaires auprès du Crij, du Conseil Général ou de Jeunesse et Sports... Sans association constituée, le Centre de la Lande peut porter administrativement et financièrement le projet. TR

> Contact :

Gwenaëlle Culo, Centre de la Lande (02 99 35 36 16) ou Pierre Grall (02 99 35 21 22). * Directeur Solidarité, Education, Enfance, Jeunesse à la ville


Actualités > état civil

La carte nationale d’identité est valide 15 ans Depuis le 1er janvier 2014, la durée de validité de la carte nationale d’identité passe de 10 à 15 ans pour les personnes majeures. La durée de validité de la carte nationale d’identité passe de 10 à 15 ans pour les personnes majeures. L’allongement de 5 ans pour les cartes d’identité concerne : > Les nouvelles cartes d’identité sécurisées (cartes plastifiées) délivrées à partir du 1er janvier 2014 à des personnes majeures. > Les cartes d’identité sécurisées (cartes plastifiées) délivrées entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013 pour les personnes majeures. Dans ce cas, inutile de vous déplacer en Mairie, la prolongation de 5 ans de la validité de votre carte est automatique. Elle ne nécessite aucune démarche particulière. La date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.

> ATTENTION :

Cette prolongation ne s’applique pas aux cartes nationales d’identité sécurisées pour les personnes mineures. Elles seront valables 10 ans lors de la délivrance.

Le Jacquomalin Les soldes passent, il faut liquider. Vite ! Car la mode change ! Une année plus long, une année plus court, une année serré, la suivante plus ample.... l'essentiel est de rendre désuet, dépassé, l'article de l'an dernier. Rennes Métropole a lancé il y a quelques temps l'action « Je change, ça change tout ». Le message incite à changer ses comportements et non pas... sa tenue. Alors, comment ne plus succomber aux sirènes du « acheter, se lasser, jeter » ? Il existe une multitude de façon de faire durer ses habits. La première est d'acheter de la bonne qualité, si possible produite pas trop loin de chez nous et dans des conditions correctes. La deuxième est de se remettre à la couture pour relooker, repriser, rapiécer, reteindre. Nous y gagnons le plaisir d'avoir des vêtements vraiment uniques, nous y gagnons la liberté de conserver notre argent pour d'autres usages, la joie de démoder la mode et la fierté de contribuer à préserver la planète. A chacun sa mode : un bon mode pour agir sur le monde.

> élections

Les conseillers communautaires Les 23 et 30 mars 2014 ont lieu les élections municipales. Vous allez élire 33 conseillers municipaux pour une durée de 6 ans. Ils élisent ensuite le maire et ses adjoints, qui gèreront les affaires de la commune. Mais la nouveauté en 2014 est l'élection pour la première fois, des conseillers communautaires au suffrage universel. > Qui sont les conseillers communautaires ? Leur mission est de représenter la commune à la communauté d’agglomération de Rennes Métropole. A St-Jacques, ils seront au nombre de 3, et siègeront pour une durée de 6 ans. > Comment les élire ? Désormais, sur le bulletin de vote figurera à gauche la liste des candidats à l’élection municipale et à droite celle des candidats à l’élection communautaire. Les candidats au mandat de conseiller communautaire sont issus de la liste des candidats au conseil municipal. En mettant son bulletin dans l’urne, l’électeur vote pour les deux listes à la fois. Il ne doit pas modifier son bulletin de vote, sinon celui-ci sera nul. > Pour plus d’informations : http://www.interieur.gouv.fr/ Rubrique Élections Vivre à Saint-Jacques

Février 2014

P3


> Dates à noter

> Des Jardins Partagés de la Courrouze : Samedi 8 février de 9h30 à 12h30 : visite de jardins partagés à Rennes (Sur inscription, information au point info) Mercredi 12 février à 18h30 : Atelier collectif Projet de potagers en bacs : où les installe-ton ? Comment imaginez-vous leur gestion ? Lundi 24 février à 18h30 : Atelier collectif Projet de jardin partagé au Vallon Jules Verne : Dessinons ensemble le projet ! > Le repas de la chandeleur, organisé par le Comité des fête, vous est proposé le samedi 22 février à la salle polyvalente de l'Aire Libre. > Cérémonie de la citoyenneté le samedi 8 mars à la mairie, pour les jeunes ayant eu 18 ans dans l'année. > Le printemps des anciens, le mardi 1er avril, aura lieu au stade Salvador Allende. > La 3ème édition "Des manèges à StJacques" aura lieu le week-end du 13, 14 et 15 juin. > 5ème édition de "Parc en fête" Venez admirer le feu d'artifice, le 1er weekend de septembre, dans le Parc. > Rentrée de septembre Vous pourrez venir chercher de l'information sur les associations jacquolandines au Forum des associations le samedi 6 septembre, au matin.

P4

Vivre à Saint-Jacques Février 2014

> solidarité

L’Esat d’Apigné accueille désormais 153 ouvriers L'Adapei d’Ille-et-Vilaine réorganise ses établissements. L’Esat d’Apigné accueille désormais 153 ouvriers en situation de handicap.

«

Notre association départementale Adapei a signé une convention en 2008 avec l'Agence régionale de santé, explique le directeur de l’Esat d’Apigné, Jean Maury. Des travaux ont démarré en mars 2012 pour doubler la capacité d'accueil de l’établissement de St-Jacques, suite à la fermeture de l’Esat du Rheu. » 153 ouvriers travaillent désormais sur le site, répartis en 15 équipes, accompagnés par 16 moniteurs. L’Esat d’Apigné accueille également la section annexe de l’Esat du Rheu. Les pôles d’activité se développent proposant leurs services en entretien d’espaces verts et métallerie. Le pôle d'activité de sous-traitance industrielle intervient pour un quincaillier grossiste, une cartonnerie, un fabricant de volets mécaniques et un fabricant de produits de cosmétique. La cuisine centrale confectionne chaque jour 460 repas. « Nous intervenons également pour le nettoyage des sacs postaux. Notre équipe d’entretien et d’hygiène des locaux devrait intervenir dans l’année pour un client à l'extérieur de l'établissement. L’un de nos objectifs est de valoriser et reconnaître les compétences des ouvriers au sein du dispositif innovant Différent et Compétent. » Les liens se développent avec les établissements de la ville comme la médiathèque. « Pour développer ces partenariats et mieux nous faire connaître, nous organiserons prochainement une journée portes-ouvertes. » TR

> Contact :

Esat d’Apigné – tél. 02 99 35 17 87 - esat.apigne@adapei35.asso.fr.


Actualités

> Les comédiens en répétition à l'espace de Gautrais.

> Portrait

“ On l’enterre aujourd'hui ”, la nouvelle pièce de St J’acte en scène “ On l’enterre aujourd'hui ”, tel est le titre de la septième pièce que propose la troupe amateurs St J’acte en scène les 21, 22 et 23 mars.

L

e père vient de mourir. Tous les enfants sont réunis autour de son cercueil pour régler leurs comptes. Il y a une vieille fille aigrie, un écrivain raté et sa femme cupide, un chirurgien esthétique arrogant marié à une illuminée. Tous se retrouvent à la cérémonie menée par un curé débutant qui multiplie les gaffes. Mais attention : il ne faut pas se fier aux apparences ! Les morts n'en font parfois qu'à leur tête... Le scénario de cette nouvelle pièce de la troupe amateurs St J’acte en scène s’annonce noire mais plutôt drôle : « C’est un style que nous affectionnons particulièrement », confie Stéphanie Duteil qui mène la troupe depuis 2006 et a choisi cette année d’interpréter cette pièce de Laurent Hugot, jouée à guichet fermé au Festival off d’Avignon en 2010. > Passion à partager St J’acte en scène rassemble six comédiens amateurs, âgés de 28 à 55 ans : « Ce qui nous réunit, c'est vraiment la passion du théâtre, le plaisir de jouer un personnage totalement différent de ce qu'on est, ce partage avec le public. » Chaque année, une pièce nouvelle est travaillée : « Au début, nous lisons plusieurs pièces et en choisissons une. Nous répétons jusqu'à ce que nous soyons prêts pour la présenter au public. » Plutôt que dans le vaudeville, le choix se fait dans le comique contemporain avec, on l’a compris, un petit faible pour l’humour noir. Stéphanie est éducatrice de jeunes enfants. Originaire de Nantes, elle vit à St-Jacques depuis 2001 et travaille dans une structure de Mordelles. Passionnée par le théâtre depuis une vingtaine

d’années, elle souhaitait vivre l’ambiance d'une troupe dans une petite ville : « En arrivant sur la commune, j'ai découvert au forum des associations, qu'il n'y avait pas de troupe de théâtre. » Alors, elle crée l’association St J’acte en scène dont elle est toujours la présidente. Pas de metteur en scène attitré ni de professionnels du théâtre : tout le monde met la main à la pâte et se retrouve pour répéter chaque mardi soir, de 20h30 à 22h30 : « C’est à la rentrée que nous commençons le travail mais il est possible de nous rejoindre en cours d'année pour donner un coup de main à la logistique, l'éclairage ou l'organisation des décors. » TR.

> info :

“ On l’enterre aujourd'hui ” : les 21 et 22 mars à 20h30 ; 23 mars à 14h30, salle de l'Espérance à Chavagne - entrée : 5 € pour les adultes, 3 € pour les moins de 12 ans. Possibilité de réserver sur le site Internet www.stjactenscene.com ou au 02 90 09 76 86.

Vivre à Saint-Jacques

Février 2014

P5


L

Dossier

Pilate, un secteur en mutation P6 4

Vivre à Saint-Jacques Février 2014


Dossier > Accélération des chantiers

Pilate-Rennes : la continuité Le paysage est pour le moins chaotique sur le secteur de la Pilate. Des flaques d’eau provoquées par les dernières pluies et de grosses buttes de terre s’offrent au regard du promeneur. Le point sur les chantiers actuels et à venir sur ce secteur.

L

a voie de circulation centrale, pas encore goudronnée, accuse quelques nids-de-poule. Gare aux essieux ! Des engins de chantier s’activent, creusant encore et modelant l’environnement. La société Langlois et la Rennaise de préfabrication qui occupaient les terrains le long de la rue de la Pilate ne sont plus. Les premiers habitants sont arrivés fin 2011 dans les immeubles situés au carrefour des rues des 25 fusillés et de la Pilate. D’une superficie de 13 hectares, ce secteur est délimité par la rocade au sud/ ouest, la voie ferrée Rennes-Redon, la rue de la Pilate à l’est. Il est inclus dans la ZAC La Courrouze (115 hectares au total dont 89 aménagés) et fait partie du quartier du Pigeon Blanc.

> La société Langlois et la Rennaise de préfabrication ont occupé le secteur de la Pilate jusqu'en 1984

> Une liaison inter quartiers Un nouvel axe de liaison en forme de “manivelle” reliera la rue des 25 fusillés au boulevard Jean Mermoz. Plus largement, il rapprochera les quartiers rennais de Bréquigny et de Cleunay. « Cet axe important emprunte un ancien pont qui sera désormais accessible à tous les véhicules, même les bus. Il simplifiera l’accès au secteur et modifiera la perception que l’on a pu avoir de la Pilate », observent Laure Piquemal, directrice de l’aménagement urbain de St-Jacques, et Eric Beaugé, chef de projet à la Sem Territoires & Développement, aménageur du quartier. L’ouvrage est désormais conforté (étanchéité...) et les travaux sur cet axe de liaison vont bon train : tous les réseaux sont passés, les bordures de trottoirs sont en cours de pose dans le pro-

Trois questions à Florida Tarek, maman de trois enfants, habitante de la Pilate Depuis combien d’années habitez-vous la Pilate ? Je suis arrivée à St-Jacques en juillet 1999. Auparavant, j’ai vécu à l’île Maurice puis à Paris. Pourquoi avez-vous choisi d’habiter ce secteur ? Le hasard m’a conduit en Bretagne, à St-Jacques et à la Pilate ! En fait, j’ai voulu quitter la vie trépidante et stressante de Paris pour trouver une vie plus tranquille, près de la mer. Qu’est-ce qui vous plaît dans ce secteur ? Ce secteur me plaît avec les commerces qui ne sont jamais loin, les lignes de bus au bas de l’immeuble, les services de proximité comme la mairie... J’ai dû quitter la commune en 2003 pour aller à Tours où je suis restée jusqu’en 2007. A mon retour à StJacques, je me suis installée rue André Malraux mais je suis finalement revenue à la Pilate. C’est inexplicable, mais je suis attirée par ce secteur que je suis impatiente de voir évoluer. J’attends notamment le jardin public et le métro qui rapprochera la commune à Rennes... PC

Vivre à Saint-Jacques

Février 2014

P7


> Futur

> Carrefour rue de la Pilate / rue des 25 Fusillés

longement de la rue des 25 Fusillés... Dans ce qui ressemble pour l’instant à un no man’s land, on a bien du mal à imaginer que des équipements et des espaces publics verront le jour. > Deux équipements publics Une nouvelle école maternelle de 8 classes remplacera l’école Gabriel-Péri (5 classes), trop petite pour faire face à l’augmentation des effectifs liés aux nouveaux logements à venir. Elle sera construite rue de la Pilate, en face de l’école et du gymnase de la Croix-Verte. Elle devrait ouvrir ses portes en 2018. « On établit le cahier des charges d’insertion urbaine pour choisir l’architecte, lequel sera désigné en fin d’année 2014 à l’issue d’une procédure de concours », confie Laure Piquemal. Un équipement public municipal verra également le jour rue Jean Pont. Il comprendra une

mairie annexe, une crèche et des locaux socioculturels associatifs. « Cet équipement multifonction est la conséquence du transfert à la Morinais en fin 2014 de la mairie et de ses services ainsi que de la disparition de l’espace Pigeon Blanc. Comme il n’ouvrira ses portes qu’en 2018, la mairie actuelle servira de mairie annexe dans l’intervalle », poursuit la directrice. > Un jardin public de 1,5 hectares 600 logements accessibles à l’achat et logements sociaux sont prévus. Deux programmes sont livrés, un est en chantier. Des noues paysagées, des espaces verts et des jeux pour enfants prolongeront l’entrée du secteur sud/ouest, jusqu’à la voie ferrée. Un ouvrage anti-bruit sous forme de talus sera aménagé le long de la voie ferrée. La rue Jean Pont sera prolongée, elle sera traitée en voie apaisée de desserte résidentielle. Un jardin public de 1,5 hectare sera créé en face du gymnase de la Croix-Verte. Il devrait accueillir des jardins familiaux. Est également à l’étude la création d’un programme de logements intergénérationnel destiné à favoriser les liens entre jeunes et moins jeunes, qui comportera des logements classiques et des logements adaptés pour les personnes âgées. « On trouvera aussi quelques locaux d’activités en rez-de-chaussée d’immeuble », ajoute Eric Beaugé. Seulement 400 m sépareront le futur équipement municipal de la station de métro Saint-Jacques Gaité. PC

LE chiffre

2 630

C’est le nombre de mètres carrés de surface de plancher des équipements publics à construire à la Pilate (800 m2 pour l’équipement public multifonction et 1 830 m2 pour la nouvelle école). Notons que 1 200 nouveaux habitants devraient s’installer à la Pilate à terme (4 000 sur l’ensemble des secteurs jacquolandins de la ZAC La Courrouze). PC

P8

Vivre à Saint-Jacques Février 2014

© Infobat 3d

> Présent


Dossier

« Offrir différentes façons d’habiter » Entretien avec Simona Bodria, chef de projet à l’agence Secchi-Vigano sur le projet Courrouze.

> En bref Les travaux sur le secteur de la Pilate doivent s’étaler jusqu’en 2019. Divers chantiers vont ponctuer 2014 : > Aménagements des abords des programmes immobiliers déjà livrés ou en chantier ; > Aire de jeux provisoire en attendant les espaces sportifs et les jeux d'enfants du quartier.

> Aménagement du jardin public ;

> Quel principe général appliquez vous sur la ZAC Courrouze, et donc sur la Pilate ? Le projet de la ZAC Courrouze, dans lequel s’inscrit le secteur Pilate, pose un enjeu environnemental ambitieux. Basé sur le respect du site, du contexte naturel (arbres, sol, eau, etc.) et humain, il vise à la mise en valeur de ce patrimoine tout en construisant un lieu de vie pour les futurs habitants. > Quelles sont les caractéristiques de la Pilate ? La Pilate sera une zone résidentielle en priorité, dotée d’équipements publics tels qu’une école maternelle et la mairie annexe. L’axe central qui desservira le quartier sera une rue-jardin : elle sera pavée et équipée de jeux d’enfants. Un merlon construit en parallèle de la voie ferrée fera barrière au bruit des trains et accueillera une promenade en hauteur. La pente du côté des habitations sera plus douce : elle sera paysagée et équipée d’autres jeux d’enfants et de belvédères. Une passerelle piétonne qui traversera la voie ferrée est prévue. Des études sont en cours pour se protéger des bruits de la rocade.

> En mars, ouverture au public de la liaison routière reliant les quartiers de Bréquigny et de Cleunay ; > Construction du merlon de protection acoustique le long de la voie ferrée. Cet ouvrage sera formé de plans inclinés, de talus et de gabions. Les grosses buttes de terre actuellement visibles sur le chantier serviront à construire cet ouvrage.

> Quelles formes urbaines sont prévues ? Les formes urbaines ont été réfléchies lors de la conception de la Courrouze. La volonté est de construire différentes formes urbaines afin d’offrir différentes façons d’habiter. Il y aura des petits collectifs, et quelques petites maisons individuelles. PC >Simona Bodria, de l'agence Secchi-Vigano lors d'une visite commentée sur le quartier de la Courrouze

> Le merlon de protection acoustique servira aussi d'aire de jeux (référence : toboggan de la Courrouze)

Vivre à Saint-Jacques

Février 2014

P9


> EN Bref

> centre de la lande

Parole et expression libres avec le théâtre d’improvisation

Le théâtre d’improvisation, ça vous dit ? Rendez-vous chaque mercredi avec Maël Lohat du Centre de la Lande.

> Un forum pour organiser loisirs et vacances Le prochain Forum loisirs vacances, organisé par le Centre de la Lande, aura lieu le mercredi 26 février, de 14 h à 18 h dans le forum de l’Epi Condorcet. « C’est une manifestation ouverte à tous, rappelle Estelle Le Bras, animatrice. Nous proposons d’accompagner les personnes pour mieux comprendre les différentes aides aux vacances proposées par la caisse d'allocations familiales et autres organismes, pour aussi aider à rechercher sur internet des lieux de vacances labellisés. » On trouvera également des informations pour les enfants, les jeunes et les familles sur les possibilités de loisirs offertes par la Ville, des découvertes culturelles, spectacles, activités du centre de loisirs, programmes pour les jeunes... En parallèle, la Ludothèque propose ce même jour, une animation de 14 h à 18 h. À la suite du forum, quatre permanences seront proposées les mercredis 19 et 26 mars, 2 et 9 avril, de 10 h à 12 h au premier étage du Centre de la Lande, afin de prolonger et poursuivre la recherche de lieux de vacances. TR > Contact : Estelle et Malika - Centre de la Lande – 02 99 35 36 16.

P 10 Vivre à Saint-Jacques Février 2014

O

n vient comme on veut. Dans un premier temps, quelques exercices d'expression corporelle sont proposés : « on travaille ensemble le geste, la parole, l’expression, la créativité, explique Maël Lohat. Ensuite, on théâtralise une situation de la vie quotidienne, une question qui préoccupe. » Une première initiative, proposée il y a quelques années, avait remporté un vif succès. Le Centre de la Lande réitère la proposition et propose aux personnes intéressées, depuis le mois de janvier, de se retrouver à la ferme de la Morinais, chaque mercredi pour les jeunes à partir de 12 ans et chaque vendredi pour les adultes en même temps que la pause-café. Maël Lohat est en service civique au Centre de la Lande depuis le mois de novembre ; elle encadre cette animation jusqu’en juin, missionnée pour animer l'expression et la participation des habitants, privilégier des espaces de dialogue et de prise de parole. Le théâtre d'improvisation est une performance sur l'instant. L’objectif est de jouer ensemble en intégrant chaque idée émise spontanément par les comédiens : « On tâtonne, on cherche une expression, parfois, on résout un problème. C'est un espace de parole libre et d'expression sans contrainte. » TR

> Contact :

Maël Lohat, Centre de la Lande - 02 99 35 36 16. > Réunion de préparation avec Maël au centre et l'équipe du Centre de la Lande


Vie associative > Office jacquolandin des sports

Les temps d’activités périscolaires sportifs avec l’OJS Depuis le mois de septembre 2013, l’Office jacquolandin des sports anime les activités périscolaires dans les quatre écoles.

I

nitier les enfants aux activités sportives, tel est l’objectif que décline l’Office jacquolandin des sports depuis la dernière rentrée scolaire : « La Ville nous a délégué l'animation des temps d'activités périscolaires sportives jusqu’au mois de juin, explique la directrice Karen Amossé. Ces ateliers se déroulent sous forme de cycles, à raison de six à huit séances suivant les périodes entre les vacances. » Les éducateurs interviennent ainsi dans les quatre écoles de St-Jacques sur les temps périscolaires de l'après-midi, à partir de 15h30 : Eugène Pottier, La Croix-Verte, Suzanne Lacore/Haut-Bois et dans l’école maternelle Gabriel-Péri du Pigeon blanc. « C’est une initiation, précise Karen Amossé. Une seule activité est proposée à chaque cycle afin de donner à l'enfant le temps de découvrir l'activité et les bases suffisantes pour poursuivre s’il le souhaite. »

> Découvrir différents sports Entre dix et vingt enfants sont accueillis pour chaque activité. Le groupe est encadré par un éducateur sportif de l’Office jacquolandin des sports. L'équipe est constituée d’Aurélie Eveillard, Ludovic Royer, JeanFélix Juguet et Quentin Ehouarn. Entre la période de Noël et les vacances d'hiver, du 6 janvier au 28 février, sont proposés du futsal - la version en salle du football - l’ultimate – une forme collective du frizby – ainsi que gymnastique, mini tennis, tennis de table, athlétisme et acrosport, de la gymnastique acrobatique mélangeant danse, gymnastique au sol et cirque. Les activités s’organisent en fonction du calendrier scolaire pour que les enfants puissent découvrir différents sports au cours de l'année. « Dans les écoles Eugène Pottier, La CroixVerte et Suzanne Lacore/Haut-Bois, nous n'intervenons qu'auprès des enfants du

primaire, du CP au CM2 ; pour l'école Gabriel Péri, nous intervenons auprès des enfants de grande section de maternelle. » TR

Agenda sportif > Tournoi national de badminton, le samedi 8 et dimanche 9 février, gymnases Salvador Allende et Alice Milliat > Championnat départemental de roller hockey, dimanche 23 février, gymnase Salvador Allende > Tournoi de futsal (différentes catégories) du 28 février au 2 mars, en salle au gymnase Salvador Allende

> Contact :

OJS – tél. 02 99 35 36 23

Vivre à Saint-Jacques

Février 2014

P 11


> école de musique et de danse Jean Wiener

à la découverte des sons et de la musique Des cours d’éveil musical sont proposés aux enfants et même aux tout petits. Le point sur les ateliers.

R

ythme, voix, écoute, chansons forment le tronc commun aux divers ateliers d’éveil musical proposés par l’école intercommunale de musique et de danse Jean Wiener. Les cours se déroulent tous les samedis matins entre septembre et juin, salle Voltaire de l’Epi. Vous pouvez y inscrire votre enfant à tout moment de l’année. Arécia Oliveira Albuquerque, professeur d’éveil musical et dumiste* nous décrit les ateliers : > 10 mois à 3 ans, accompagné par un parent ou un adulte « On écoute et on travaille les rythmes, on bouge le corps, on chante, on explore et on manipule les instruments de musique... Ce sont aussi des jeux vocaux, des comptines, des jeux de balancement, des rondes, des marches, etc. L’enfant découvre diverses manières de jouer (secouer, taper, gratter, frotter...), invente des choses. Cet atelier permet enrichir le développement de l’enfant, qui l’aide à développer des interactions avec ses parents... Ce tripatouillage musical est comme une pâte à modeler ! » De 9h45 à 10h15 > 3 et 4 ans « C’est le début des règles musicales. On explore maintenant les paramètres musicaux (aigu et grave, rapide et lent, etc.) de manière ludique. On aborde le collectif car l’enfant commence à se socialiser et à aller vers les autres. » De 10h15 à 10h45 > 4 et 5 ans « On apprend un répertoire varié de chansons accompagné par des percussions. Nous abordons l’univers du rythme, l’écoute, la manipulation d’instru-

P 12 Vivre à Saint-Jacques Février 2014

ments. Le travail se structure davantage. » De 10h45 à 11h30 > 5 à 8 ans « On crée des petites compositions musicales, on écoute et on s’écoute, on enregistre... Ici, ce sont des petits compositeurs en herbe ! » De 11h30 à 12h15 Une vingtaine d’enfants sont répartis entre ces quatre ateliers. Quelques places sont encore disponibles dans certains d’entre eux. « On plante une semence musicale dans chaque enfant ! conclut Arécia Oliveira Albuquerque. On espère maintenant que cette semence puisse germer et que les enfants prennent goût à la musique... » * Musicien-intervenant en milieu scolaire

PC

> info & Contact :

école de musique et de danse Jean Wiener au 02 99 41 35 18.

> Ateliers de pratique artistique

Un parcours artistique, réservé aux enfants âgés de 3 à 6 ans, se déroulera les 3, 4 et 5 mars prochains, de 14h00 à 17h00 à l’Epi Condorcet. Le Brésil sera au cœur du parcours. Chaque enfant participera en alternance à ces trois disciplines : danse contemporaine, arts plastiques et musique. Le coût de cette session est de 34 euros. Une réduction de 50 ou 70% peut être appliquée sur ce tarif avec la carte Sortir. Ces ateliers pourraient être proposés aux 2-6 ans tout au long de l'année. Renseigement et inscriptions au Centre de la Lande : 02 99 35 36 16


Vie culturelle > Médiathèque lucien herr

> AGENDA

Un clic pour l’emploi Des séances gratuites d'initiation à l'informatique sont proposées à la médiathèque Lucien Herr. Explications.

L

e Point Accueil Emploi (PAE), en partenariat avec la médiathèque Lucien Herr, organise des ateliers de remise à niveau en informatique animés par Bruno Hallier, formateur et infographiste. Quatre modules, réservés aux demandeurs d'emploi de la commune, ont lieu chaque année. Chacun de ces modules gratuits de 12 heures se déroule sur 4 séances de 9h à 12h le mardi et le vendredi matin. « Les matinées sont très chaleureuses, assure Gaëlle Tigier, responsable de l'espace des Adultes de la médiathèque. Il y a des temps de formation en commun et des temps plus individualisés. La perte d'emploi peut être synonyme de fragilité et de rupture. Cet atelier est aussi un moment de remise en confiance et de dialogue avec un formateur à l'écoute .» PC

Samedi 15 février à 16h30 Planète Bulle, destination Brésil avec Vanielsa Vadu Pour les enfants à partir de 6 ans. Réservation conseillée au 02 99 31 18 08 Théâtre L'AIRE LIBRE Jeudi 13 et vendredi 14 février à 20h30 Théâtre. “Mission”, David van Reybrouck/ Raven Ruëll Vendredi 28 février à 20h30 Musique. Bambi Galaxy,/Florent Marchet Le 27 janvier, le chanteur français originaire du Berry a publié un nouvel album intitulé "Bambi Galaxy". Il invite à une virée intergalactique où il est question de voie lactée, d’anges, de nombres premiers, de particules élémentaires... EPI CONDORCET Jeudi 6 février à 20h00 Soirée-débat et projection du film “Nourrir le monde” de Jacques Caplat. Auditorium

> info :

Les prochains ateliers “ Un clic pour l’emploi ” auront lieu les 4, 7, 11 et 14 février, sur inscription au PAE (02 99 29 76 80).

Mission : Le théâtre l'aire libre à l'heure du congo sa vie au Congo. L’auteur s’attaque à la face obscure de la Belgique, terre cosmopolite, terre d’accueil... Le témoignage de ce missionnaire est drôle, décalé, poignant... Une machinerie spectaculaire est déclenchée en fin de représentation... Mission est un spectacle rare et une performance d’acteur. » PC

Mardi 11 février à 18h30 Causerie sur le Brésil. Forum Mercredi 19 février à partir de 14h00 Travelling Rio. Auditorium Jeudi 20 février à 20h30 Brésil à fleur de peau : projection audiovisuelle d’Evelyne et Alain Basset Auditorium

© Koen Broos

Mission, une pièce de David Van Reybrouck, est à l’affiche du Théâtre L’Aire Libre les jeudi 13 et vendredi 14 février, à 20h30. L'avis de Mael Le Goff, directeur. « Mission est un coup de cœur. Cette pièce raconte l’histoire d’un missionnaire belge interprété par l’acteur Bruno Vanden Broecke - ayant passé 40 ans de

MéDIATHEQUE LUCIEN HERR Samedi 1er février > Heure des bébés lecteurs à 10h30 Histoires et comptines pour les enfants de moins de 3 ans accompagnés d’un adulte Réservation conseillée au 02 99 31 18 08 > Moment musical Brésil et musiques du monde à 11h30 Avec l'Ecole intercommunale de musique et de danse Jean Wiener

Samedi 22 février à 19h00 Dîner-concert : Brazilian Institute Salle des Lumières, réservation au Centre de la Lande (02 99 35 36 16)

Vivre à Saint-Jacques

Février 2014

P 13


Vie municipale ÉTAT CIVIL NAISSANCES Kélya Margarit, 68 rue de la Pilate, le 30.08.13 Enzo Lelong, 11 rue Jean Pont, le 05.10.13 Elijah Diallo, 44 mail Léon Blum, le 17.11.13 Mathias et Raphaël Zorobabel, 97 allée Lancelot du Lac, le 31.10.13

> Conseil communautaire du 8 janvier 2014 Depuis janvier 2014, Rennes Métropole accueille les communes de Bécherel, La Chapelle-Chaussée, Langan, Miniac-sous-Bécherel et Romillé, marquant ainsi la dissolution de la communauté de communes du pays de Bécherel. Bécherel MiniacsousBécherel

La ChapelleChaussée Langan Romillé

Parthenayde-Bretagne

Clayes

DéCèS Raymond Croyal (91 ans), 268 rue de Nantes, le 01.11.13 Madeleine Louessard (88 ans), 5 rue des 25 Fusillés, le 21.12.13 Albertine Lemé (93 ans), 1 place Salvador Allende, le 26.12.13 Henri Leborgne (82 ans), 11 rue Jean Pont, le 26.12.13

La ChapelleThouarault Cintré

Les nouveaux contours de Rennes Métropole

Vezinle-Coquet

St-Jacquesde-la-Lande

Communauté actuelle

Les nouvelles communes de Rennes Métropole Au 1er janvier 2014

Avec l'arrivée de ces cinq communes, l'agglomération s'étend désormais presque jusqu'aux frontières des Côtes d'Armor et compte officiellement 425 745 habitants vivant sur 67 305 hectares. L'entrée dans Rennes Métropole de ces nouvelles communes leur donne accès à l'assistance des services métropolitains, notamment en matière d'urbanisme, de foncier et à la plateforme d'aide aux communes. Néanmoins, les évolutions les plus importantes ont trait au domaine des transports avec l’arrivée du réseau Star, à la collecte des déchets et au domaine culturel avec l’intégration de la Maison du livre et du tourisme de Bécherel au réseau culturel de la Métropole. Cependant, les compétences portées par Rennes Métropole ne sont pas identiques à celles de la communauté du Pays de Bécherel. Cette intégration nécessite donc quelques ajustements que l’agglo a mis en place afin de trouver la meilleure formule au bon fonctionnement de différentes structures récemment intégrées.

P 14 Vivre à Saint-Jacques Février 2014

Chantepie

Chartresde-Bretagne Bruz

ThorignéFouillard CessonSévigné

Rennes

Le Rheu

Chavagne Le Verger

Betton

St-Grégoire Montgermont

Pacé

L'Hermitage Mordelles

St-Sulpicela-Forêt

La Chapelledes-Fougeretz

St-Gilles

MARIAGES Morgane Bouche et Amine Ouakrim, 6 rue Léopold Sédar Senghor, le 18.01.14 Manuela Teyssier et Cédric Leriche, 28 rue des Lilas, le 18.01.14

Chevaigné

Gévezé

NoyalChâtillon sur-Seiche

PontPéan

St-Erblon

Orgères

VernsurSeiche Nouvoitou St-Armel

Bourgbarré

CorpsNuds

Laillé

Concernant les entreprises installées sur leur territoire, celles qui comptent plus de neuf salariés devront désormais s'acquitter du versement transport. Elles pourront en retour bénéficier, par exemple, du plan d'aide à l'équipement en véhicules électriques et du réseau Star.

permanences des ADJOINTs Chaque samedi de 10h à 12h à la Mairie. 8 février : Yann Texier (économie, emploi et communication) 15 février : Monique Michelet (culture et animation) 22 février : Marie Ducamin (éducation et jeunesse)

Acigné

Brécé


retour en images retour en images de janvier

> Cérémonie des voeux 2014 au Théâtre L'Aire Libre.

> Des pièges à chenilles processionnaires

... ont été installés sur des pins de la commune.

> Bientôt un meilleur confort pour les cyclistes et les promeneurs sur le dalot.

> Cérémonie de la Maltière du 30 décembre.

Vivre à Saint-Jacques

Février 2014

P 15


en de images retour retour en images l'année 2013

> Soirée de clôture des "10 ans de l'Epi Condorcet" - décembre

> Départ de la ballade pour la fête du vélo - juin

> Illuminations de Noël quartier du Pigeon-Blanc

> Concert de l'école Jean Wiener à l'Epi Condorcet > Feu d'artifice de la 4ème édition de "Parc en Fête" - septembre

> 2ème édition "Des manèges à St-Jacques" - juin

Forum énergieduconsacré l'isolation l'extérieur > Présentation projet deàville à l'Airepar Libre - février

> Démonstration de roue allemande lors de la Fête du sport à l'Epi Condorcet - mai


Vivre à St-jacques février 2014