Page 1

M a g a z i n e d ’ i n f o r m at i o n m u n i c i pa l e d e S a i n t- J a c q u e s d e l a L a n d e

9

octobre 2012

Dossier

www.st-jacques.fr

Vivre à

Rentrée 2012

P 10 Le Centre de la lande fête ses 40 ans

P 12 La bretagne à la médiathèque


> sommaire Edito du Maire actualités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Square Claude Debussy Les vestiaires de stade Allende réaménagés La Colombelle, programme immobilier Construire notre ville de demain Saint-Jacques Optique rue de Nantes

DOSSIER

Rentrée

Vie Culturelle & associative . . 10 Les 40 ans du Centre de la Lande L’Open de tennis de Rennes La médiathèque fête la Bretagne Benoît Bradel en résidence à L’Aire Libre expressions politiques . . . . . . . 14 Vie municipale . . . . . . . . . . . . . . . .15 St-Jacques en fête . . . . . . . . . . . 16

Mensuel municipal - Mairie - 11, rue des 25-Fusillés 35136 Saint-Jacques de la Lande - Tél. 02 99 29 75 30 Directeur de la publication : E. Couet Responsable de la rédaction : Y. Texier Rédaction : P. Charbonnier, T. Ruellan, R. Vaillot Réalisation : C. Reland - Photos : C. Reland Imprimé par l’imprimerie du Chat Noir sur un papier 100% recyclé - Distribution : D.Q.P. Dépôt légal : 4e trimestre 2012 - Reproduction intégrale ou partielle interdite sans autorisation.

P 24

Vivre à Saint-Jacques

octobre 2012

Merci Notre week-end Saint-Jacques en fête a été, de l’avis de tous, une réussite. Plus de 1 000 Jacquolandins ont découvert l’exposition retraçant la démarche “St-Jacques, vivons la ville” et nous étions plus de 4 000 dans le parc au moment du concert et du feu d’artifice. Je tiens à remercier très sincèrement tous ceux qui ont permis ce succès : les bénévoles, les associations mobilisées et nos services municipaux. Nous entendons bien, désormais, inscrire cette fête comme un rendez-vous incontournable de rentrée à St-Jacques.

Projet de ville Ces quatre journées d’échanges dans la baraque Dromesko ont permis à l’équipe municipale de receuillir vos attentes, vos critiques et vos propositions. Il nous faut maintenant écrire notre nouveau projet de ville pour StJacques. Celui-ci dessinera le visage de notre commune à l’horizon des 10 à 15 prochaines années. Il tracera nos grandes orientations en matière d’aménagement urbain, de développement économique, de déplacements. Il déclinera également nos priorités dans les domaines de la solidarité, de l’éducation, de la culture et du sport. Ce nouveau projet de ville vous sera présenté au début de l’année 2013. Je souhaite qu’a cette occasion, et au-delà, se poursuive le dialogue citoyen qui s’est engagé avec vous tout au long de la démarche “St-Jacques, vivon la ville”.


Actualités > espace public

Square Debussy

Au mois de juin dernier, a été mise en service la nouvelle aire de jeux aménagée dans le square Claude Debussy.

> pigeon-blanc

La colombelle A 2 pas de la rue de Nantes, Aiguillon Construction commercialise 24 appartements BBC, du T2 au T3 avec loggia, balcon ou terrasse et stationnement en sous-sol. > Contact : 02 99 26 44 68

Le Jacquomalin Aujourd’hui, le fin du fin de la consommation réside dans l’usage unique. Achetez et jetez immédiatement après le premier et dernier usage est le maître mot. Les lingettes jetables, cotons à démaquiller, coton-tiges, couches et autres ont envahi notre quotidien et nos poubelles. Toutes ces consommations pèsent sur notre portemonnaie et sur la planète. Des alternatives sont pourtant possible, il convient pour cela de regarder comment faisaient les générations passées et ne pas se priver d’adjoindre quelques évolutions technologiques. De même, de nombreux produits simples et bon marché comme le savon noir, le bicarbonate de soude ou le vinaigre blanc remplacent avantageusement leurs homologues sophistiqués, plus polluants, plus chers et souvent moins efficaces. Une visite sur un site internet parlant de ménagère écolo peut être d’un grand apport à tout un chacun, au féminin comme au masculin !

Il s’agit de la première phase d’un aménagement global du cœur d’îlot, dessiné par le paysagiste de la ZAC Morinais, l’atelier Bruel-Delmar, et qui offre un nouvel espace public en continuité et en complémentarité du cours Camille Claudel requalifié.

L’aménagement sera terminé après l’achèvement du programme immobilier “les jardins de Camille”, en 2014. Le montant total des travaux, pour l’ensemble des deux phases, est de 263 000 euros ht. LP

> équipement sportif

Les vestiaires réaménagés Depuis le mois de juillet les sportifs peuvent bénéficier de vestiaires rénovés et foctionnels au stade Salvador Allende. Ces travaux, pour un coût total de 221 500 euros, ont permis de remettre aux normes les vestiaires pour en faire un équipement performant : l’électricité, la plomberie, le chauffage ont été entièrement refaits. Les menuiseries extérieures ont été remplacées et les peintures intérieures et extérieures refaites. La création de locaux (lingerie et rangement matériel), l’isolation du bâtiment, la protection du coin buvette et l’accès aux tribunes pour les personnes à mobilité réduite, avec deux places réservées, ont complété cet équipement pour la plus grande satisfaction des utilisateurs. CR

Vivre à Saint-Jacques

octobre 2012

P3


> Relais Assistantes Maternelles : Les accueils renforcés Vous souhaitez être informés sur les modes d’accueil “petite enfance” existants sur la commune, ou être accompagnés dans vos démarche d’emploi d’une assistante maternelle ? Le RAM ( Relais Assistantes Maternelles) mis en place par la CAF d’Ille et Vilaine vous accueille tous les mardis de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 à l’Epi Condorcet. Il est conseillé de prendre préalalement rendez-vous au 02 22 06 03 14. > repérage des nids de goélands Un recensement des nids de goéland va être effectué au printemps 2013 par une entreprise spécialisée. Si vous connaissez ou constatez la présence de nids de goélands, vous êtes invités à les signaler en mairie. Ensuite, la procédure stricte en matière de stérilisation des oeufs d’oiseaux protégés doit faire l’objet d’un d’arrêté préfectoral autorisant la Ville a effectué une campagne de stérilisation des oeufs de goélands. > Contact : 02 99 29 75 51 > Ligne b du métro Déclaration d’Utilité Publique

Par arrêté du 31 août 2012 le Préfet de la Région Bretagne, Préfet de l’Ille-et-Vilaine a déclaré d’utilité publique le projet de réalisation de la ligne b du métro automatique de Rennes Métropole sur le territoire des communes de Rennes, Saint-Jacques de la Lande et Cesson-Sévigné ainsi que la mise en compatibilité des documents d’urbanisme de ces mêmes communes. Vous pouvez prendre connaissance de ce document qui est affiché jusqu’au 12 novembre 2012, en Mairie et à la Direction de l’Aménagement Urbain. P4

Vivre à Saint-Jacques octobre 2012

> St-Jacques, vivons la ville

Construire notre ville de demain Un an après le lancement de la consultation, la baraque Dromesko a accueilli la présentation de la démarche “St-Jacques, vivons la ville”.

P

endant quatre jours, plus de 1 000 personnes ont franchi les portes de la baraque afin de découvrir la restitution des multiples rencontres et manifestations qui se sont déroulées dans la ville. L’exposition retraçait en photos, vidéos et verbatim ce que les habitants de St-Jacques ont exprimés. Les échanges ont pris différentes formes entre les visiteurs et les élus, les rendez-vous ont été variés autour de la thématique de la ville de demain. Cette mobilisation de la population et son intérêt pour l’évolution de leur ville sont un encouragement à la diversification des formes du dialogue citoyen. De nombreuses expressions ont été recueillies autour de trois enjeux majeurs pour demain : > faciliter la vie de tous (une ville facile à vivre et solidaire), > embellir notre cadre de vie (une ville agréable pour ceux qui y vivent et ceux qui ne la connaissent pas), > accompagner les nouveaux modes de vie (souhait d’une ville dynamique et animée, lieu de rencontres et de diversité). Le nouveau projet de ville, révélé en début d’année 2013, s’appuiera sur la réflexion des élus, les études des services et sur les idées, objections et propositions des habitants recueillis tout au long de la démarche. RV

> 100 collégiens de 5e se sont exprimés sur la jeunesse, la ville ou encore le respect.


Actualités > Commerce

Saint-Jacques Optique s’est installé rue de Nantes Alexandra et Gwenaël André ont ouvert Saint-Jacques Optique en mars dernier, rue de Nantes à Saint-Jacques. C’est Marie Maufray qui accueille et conseille les clients.

R

ennaise depuis 2004, Marie Maufray a rapidement gravi les échelons de la profession : en 2010, elle choisit de faire son stage au magasin d’optique d’Alexandra et Gwenaël André, gérants indépendants de Saint-Hélier Optique à Rennes. Elle est alors en formation à l’Institut supérieur d’optique. Les deux professionnels ne tardent pas à reconnaître ses compétences et lui laissent peu à peu, chaque samedi, la responsabilité de l’accueil de la clientèle. Diplôme en poche l’année suivante, elle est aussitôt embauchée comme salariée. M. et Mme André lui proposent d’assurer la gestion du deuxième magasin qu’ils viennent alors d’ouvrir à St-Jacques, rue de Nantes, en mars 2012. Un service de proximité Saint-Jacques Optique a pris place dans les anciens locaux d’une banque sur une surface de 170 m². On y trouve montures optiques, lunettes de soleil, lentilles pour hommes, femmes, juniors et enfants. « Il s’agit, précise Marie Maufray, des mêmes collections qu’au magasin de Saint-Hélier, modèles classiques à moins que l’on ne préfère des couleurs et

formes actuelles, des modèles dernier cri ! » L’entreprise individuelle travaille en lien avec une centrale d’achat nationale : « Nous pouvons ainsi proposer une large fourchette de prix accessible à tous les budgets. Les personnes peuvent aussi nous apporter leurs anciennes montures ; elles sont restaurées et envoyées par des associations dans des pays en voie de développement. » Marie Maufray présente la manière de porter des lentilles et les bons gestes à adopter. Elle propose des examens de vue gratuits sur rendez-vous ; la personne doit être âgée d’au moins 16 ans et disposer d’une ordonnance datant de moins de trois ans. « Nous assurons gratuitement un service de réparation et de réglage des lunettes. En fonction des mutuelles, nous proposons le tiers payant. Notre plus, c’est un service de proximité que nous souhaitons apporter à notre clientèle. » Marie Maufray poursuit sa formation ; elle s’est inscrite en licence d’optométrie pour se spécialiser dans les examens de vue et l’adaptation des lentilles de contact. TR

> pratique

Saint-Jacques Optique, 268 rue de Nantes Tél. 02 99 05 37 60 Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 13h et de 15h à 19h. Saint-Jacques Optique est aussi sur facebook.

Marie Maufray responsable du magasin Saint-Jacques Optique.

Vivre à Saint-Jacques octobre 2012

P5


L’école a fait sa rentrée Dossier

Cette rentrée des classes s’est déroulée sans anicroches.

Rencontre avec des enfants et une directrice d’école, avec Marie Ducamin l’adjointe à l’Education et Pierre Grall, le directeur solidarité, éducation, enfance et jeunesse à la Ville. P6 4

Vivre à Saint-Jacques octobre 2012


Dossier > Les établissements scolaires à la loupe

Satisfaction des acteurs de la rentrée

I

l était temps de reprendre le chemin de l’école pour Nicolas et Lounès, 8 ans, élèves en classe de CE2 à l’école Eugène Pottier. « Je suis content de retrouver mes copains dit Nicolas. Ma sœur et moi, on commençait à s’embêter et à faire des bêtises... Là c’est bien. J’ai une bonne maîtresse, j’ai envie de travailler et la cantine est bonne. » Son copain Lounès est également ravi : « J’avais hâte de savoir si j’avais un maître ou une maîtresse ! On n’a pas encore beaucoup travaillé mais j’ai pas hâte de travailler ! lâche tout à trac le gamin. La cantine est bien, je rentre chez moi après la fin de l’école. » Nicolas quant à lui reste à l’étude lorsque ses parents terminant tard leur travail. La rentrée à l’école Eugène Pottier était assez attendue des enfants.

toujours des imprévus et je passe du temps à évaluer les tâches urgentes, moins urgentes... Heureusement, j’ai de très bonnes conditions de travail : les parents me connaissent déjà, l’équipe enseignante

> Nicolas et Lounès heureux de reprendre l’école à Eugène Pottier.

Toujours des imprévus Serge Kérichard ayant quitté le groupe scolaire cette année, c’est Mélanie Le Goff, enseignante en CP dans ce même établissement depuis 2010, qui en a pris la direction. Son baptême du feu s’est bien déroulé : « Le volume de travail est considérable et les responsabilités sont énormes. Je m’y attendais. Il y a

Trois questions à Marie ducamin, adjointe à l’education et la jeunesse Quel rôle joue la commune auprès de l’Education nationale ? La ville met à disposition des bâtiments et des locaux adaptés aux nécessités de la scolarisation. Elle en assure l’entretien en concertation avec les directeurs des établissements et les équipes enseignantes. Par ailleurs, elle accompagne les projets pédagogiques des écoles, que ce soient des classes de mer, des classes découvertes, etc.

Comment définissez-vous les besoins des écoles ? Par la concertation. La ville et ses partenaires se sont par exemple réunis pour définir les besoins en matière d’informatique et mettre en place un plan d’équipement des écoles sur 4 ans nécessitant des travaux de câblage pour la mise en réseau des ordinateurs. Ainsi deux classes de l’école du Haut Bois ont été équipées d’un tableau blanc interactif. Quelles sont les priorités du nouveau Projet Educatif Local de la commune ?

S’il fallait en retenir une, j’évoquerais la volonté d’accompagner et de renforcer les partenariats qui existent entre les écoles de St-Jacques et les différents acteurs de la commune. Il existe ainsi une coopération entre l’Aire Libre et l’école Eugène Pottier, un travail de fond mené par la médiathèque auprès des écoles. On peut aussi évoquer la programmation de l’Epi qui a toujours le souci d’associer les écoles lorsque c’est possible. Ces partenariats sont une des richesses de Saint-Jacques.

Vivre à Saint-Jacques

octobre 2012

P7


et le service scolaire de la Ville me soutiennent. » Mélanie ne fait pas classe le mardi afin de gérer l’école qui compte sept classes. Quelques travaux nécessaires ont été réalisés cet été (rafraîchissement des peintures, entretien courant...) dans son établissement.

> La distribution des fournitures scolaires, un des rituels de la rentrée.

LE chiffre

52

C’est le nombre de salariés de la Ville qui sont au service des enfants dans les écoles. Ils sont répartis en 4 catégories : > 17 agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) ; > 12 agents de restauration ; > 10 agents d’entretien des locaux ; > 13 agents chargés de la surveillance des enfants sur le temps du midi et l’étude du soir.

> Emmanuel Couet, maire, Marie Ducamin, adjointe à l’éducation et la jeunesse, Pierre Grall, directeur solidarité, éducation, enfance et la jeunesse, ont fait le tour des écoles, ici à l’ecole de la Croix-Verte.

P8

Vivre à Saint-Jacques octobre 2012

Effectifs globalement stables Les effectifs de cette rentrée scolaire en classes élémentaires et maternelles sont en très légère progression par rapport à la rentrée 2011 : 927 élèves en 2012 contre 913 en 2011. Si l’on analyse les évolutions école par école : > Les effectifs à l’école Eugène Pottier sont en légère baisse ; > Ceux de Gabriel Péri et de la Croix Verte sont relativement stables ; > Ceux de Suzanne Lacore connaissent une embellie. « Trente enfants ont été inscrits par leurs parents au cours de la dernière semaine d’août, voire en début septembre. C’était trop tard pour que les services de l’Education nationale ouvrent une nouvelle classe, ce qui explique des effectifs chargés en maternelle et en cycle 3 », explique Pierre Grall. > Le collège Jean-Moulin a fêté ses 10 ans le 21 septembre dernier. Après des années d’expansion continue, les effectifs sont stables en cette rentrée (345 collégiens). « Cet établissement est bien installé sur la commune, grâce à ses responsables successifs qui l’ont ouvert sur le théâtre de l’Aire Libre, la médiathèque Lucien Herr et l’Epi Condorcet », poursuit Eric Thomas, principal du collège.


Dossier Des travaux d’été L’école de la Croix Verte a bénéficié de travaux importants : restructuration des sanitaires, réfections des peintures, changements des fenêtres en façade nord et à la cantine pour achever l’isolation du bâtiment. Dans les autres écoles de la commune, des travaux plus légers ont été effectués : pose d’éviers dans les classes à Gabriel Péri, aménagement dans les cours de récréation à Suzanne Lacore et au Haut Bois, travaux de peinture et installation de placards à Eugène Pottier. Des travaux de câblages informatiques ont également été faits à Suzanne Lacore et à la Croix Verte. Cette année, le coût de l’ensemble des travaux est élevé : autour de 140 000 €. Et si certains des travaux, comme le câblage informatique ou le changement des fenêtres ne sont pas spectaculaires, ils sont néanmoins indispensables et ce sont parfois les plus coûteux, observe Marie Ducamin adjointe à l’éducation et la jeunesse. PC

Repas sur-mesure !

Le groupe familial Restéco, labellisé Produits en Bretagne, est le nouveau prestataire de la restauration des écoles. « Un appel d’offre et une mise en concurrence ont eu lieu sur la base d’un cahier des charges précis élaboré par un groupe de travail composé de parents, de personnels de restauration et d’élus. Ce cahier des charges déclinait des recommandations : plus de bio dans les assiettes et plus de souplesse dans les livraisons grâce à une fabrication des plats à J-1, circuits courts, produits locaux et de saison, etc. », déclare Marie Ducamin. Un légume ou un fruit bio (parfois les deux) et un repas végétarien par mois sont désormais servis dans les cantines. Le coût total assumé par la ville est de 8,15 euros. Il comprend le prix du repas, la préparation en cuisine, le service au self ou à table, la surveillance à la cantine. Le coût maximum supporté par les familles est de 3,62 euros... PC

> en bref

> Les ateliers mis en place dans les écoles sur le temps du midi (sports, arts plastiques, travaux manuels, etc.) sont reconduits en partenariat avec l’Office jacquolandin des sports et le Centre de la Lande. > Le Ludocartable (accompagnement scolaire du CP au CM2) pris en charge dès la sortie de l’école par le Centre de la Lande, est également reconduit.

> La programmation de l’Epi Condorcet propose deux spectacles destinés aux enfants des classes maternelles : • Fanfan l’éléphant le 2 octobre Fable musicale à l’attention des tout petits, qui mélange musique et conte et marionnettes en partenariat avec l’école de musique et de danse Jean Wiener. • Cirqu’onflexe le 25 octobre Spectacle de marionnettes à doigts de mains et de pieds. > L’accès à la piscine militaire est renouvelé. Quinze classes sont concernées, de la grande section au CE1. Trois maîtres nageurs sont recrutés par la ville de Saint-Jacques qui assure le transport des enfants.

Vivre à Saint-Jacques

octobre 2012

P9


> CENTRE DE LA LANDE

40 ans, ça se fête ! Le Centre de la Lande fête cette année son quarantième anniversaire. Rendez-vous le 27 octobre après-midi pour célébrer l’événement. Explications avec son directeur, Marc Perréard. Quelles sont aujourd’hui les missions du Centre de la Lande ? Le Centre de la Lande est un centre social et socioculturel. Il a une vocation d’animation globale sur l’ensemble de la commune au service de tous les habitants, sans discrimination dans un un esprit de développement de la citoyenneté. Le Centre de la Lande agit pour accompagner les habitants en luttant contre l’isolement et en renforçant la mixité sociale et culturelle. Il œuvre à la dynamique locale, au soutien des initiatives habitants et de la vie associative. Que proposez-vous pour fêter ce 40e anniversaire ? Rendez-vous le samedi 27 octobre à l’Epi Condorcet, de 13h30 à 17h30. Diverses animations sont proposées au cours desquelles les habitants pourront, s’ils le souhaitent, s’initier aux activités du Centre de la Lande : arts plastiques, danses, chant, jeux de société, palets, patchwork, vannerie... Tout au long de l’après-midi, déambulations du clown Paul Keaton : jonglage, monocycle, maquillage, sculpture sur ballons, baby-foot, jeux géants... Cet après-midi festif s’achèvera par un goûter surprise offert. TR

en bref

R

appelez-nous les grands moments qui ont conduit à la création du Centre de la Lande En 1972, naissait l’Office Jacquolandin d’Animation, de la volonté du maire Georges Cano qui voulait alors créer et mutualiser plusieurs dynamiques associatives de la commune. Son souhait était de proposer des animations aux jeunes jacquolandins. Une dynamique culturelle et sportive voit le jour. L’association se développe en même temps que se développe l’urbanisme et que naît la ville. En 1993, l’équipe ne comptait alors que quatre professionnels pour 15 permanents actuellement. L’association a évolué dans ses missions avec l’émergence de nouvelles actions : l’accompagnement à la scolarité, l’épicerie sociale... Un concours est lancé auprès des habitants pour trouver un nouveau nom à la structure. L’OJA, devenu centre social, est alors nommé Centre de la Lande en juin 2001. En 2003, le Centre de la Lande quitte le Pigeon-Blanc et la proximité de la mairie et intègre l’Epi Condorcet, établissement public, au cœur même du nouveau quartier. P 10 Vivre à Saint-Jacques octobre 2012

> RECHERCHE DE BENEVOLES Le Centre de la Lande recherche des bénévoles pour l’accompagnement scolaire primaire pour le quartier de la Morinais. Si vous avez du temps, le lundi ou le jeudi entre 16h30 et 18h30, n’hésitez pas à contacter Véronique au Centre de la Lande. > Atelier Yoga

L’atelier yoga vient de démarrer avec une nouvelle animatrice, Marie-Noëlle Vansteene. Elle propose « une démarche intérieure pour se détendre, prendre de la distance, acquérir de la confiance en soi ». Il est possible de participer gratuitement aux deux premières séances. Tous les jeudis de 17h à 18h30 ou de 18h30 à 20h ou de 20h à 21h30, Espace du Pigeon-Blanc. > Contact : Centre de la Lande 02 99 35 36 16


Vie associative > Office jacquolandin des sports

Les meilleurs joueurs s’affrontent à l’open Premier événement tennis de l’Ouest, l’Open de Rennes se déroulera du 8 au 14 octobre salle Colette Besson à Rennes et au Tennis-club de Saint-Jacques de la Lande. C’est la septième édition.

L

’événement sportif est attendu chaque année avec impatience par les passionnés de tennis. Ce sont en effet quelque soixante-dix matchs qui vont être joués à la fois salle Colette Besson à Rennes et au Tennis club de Saint-Jacques de la Lande avec trente-deux joueurs classés parmi les deux cents premiers mondiaux. Créé en 2006, l’Open de Rennes a acquis ses lettres de noblesse. Devenu le premier événement tennis de l’Ouest, il est aussi le sixième tournoi de tennis masculin indoor en France. « Labellisé ATP Challenger Tour, il réunira à nouveau, pour cette septième édition, des joueurs professionnels, dont plusieurs sont membres du Top 100 mondial », atteste l’organisateur Thibaud Serre. On se souvient de Julien Benneteau qui a gagné l’Open de Rennes l’an passé. Il est l’heureux successeur de Jo-Wilfrield Tsonga, premier vainqueur de l’Open de tennis masculin de Rennes en 2006. « Nous espérons, poursuit Thibaud Serre, que le vainqueur cette année aura autant de chances que lui dans son parcours sportif. A noter également que deux anciens vainqueurs de l’Open ont fini sur le podium des Jeux Olympiques cette année aux côtés des frères Bryan : Jo-Wilfried Tsonga, médaillé d’argent, et Julien Benneteau, médaillé de bronze. »

Des invitations aux jeunes Les bénévoles sont d’ores et déjà à pied d’œuvre. Ils sont une centaine à assurer le bon déroulement de la manifestation, de la phase de montage jusqu’au rangement de tout le matériel. Grâce au solide partenariat qui unit l’Open de Rennes à la ville de Saint-Jacques, les différents matches auront lieu dans les deux salles. L’an passé, ce sont quelque seize mille spectateurs qui ont ainsi suivi les soixante-dix matches, dont bon nombre sont retransmis à nouveau cette année sur TV Rennes. « Des invitations sont réservées aux membres de l’Office jacquolandin des sports. Nous proposons aux jeunes de la commune qui le souhaitent de venir taper quelques balles sur le court central avec les joueurs professionnels. Nous avons aussi réuni une soixantaine de jeunes, âgés de 12 à 16 ans, pour acquérir, sous la houlette de Christophe Defaÿsse, les techniques spécifiques pour ramasser les balles pendant les compétitions officielles. » Une occasion pour vivre en direct la passion du jeu...

> Prati que Programme complet sur le site www.openderennes.org

TR > Le court central.

Vivre à Saint-Jacques octobre 2012

P 11


> médiathèque lucien herr

La médiathèque fête la Bretagne Avec un kaléidoscope de propositions, le programme* de la médiathèque s’avère chargé en octobre. Il y sera surtout question de culture, de transmission mais aussi de traditions, de patrimoine, de mode de vie, de multiplicité des manifestations, de créativité artistique... Le point avec Jean-Jacques Le Poulichet, responsable de l’espace cinéma-musique. > exposition

Un regard sur la Bretagne du 2 au 27 octobre Les photographies noir et blanc de Ludovic-Georges Hamon dit Hamon-Trémeur, témoignent du quotidien des Bretons au début du XXe siècle. En partenariat avec les Archives départementales 35.

> spectacle

Le 9 octobre à 20h30 Parole de brouettes avec la conteuse Marie Chiff’Mine. Tout public à partir de 6 ans.

> Des jeux traditionnels bretons

Trois dates à retenir : > Le 9 octobre de 16h45 à 18h45 à l’espace du Pigeon Blanc > le 10 octobre de 10h à 12h devant la ferme de la Morinais > le 12 octobre de 16h45 à 18h30 devant la ferme de la Morinais.

En partenariat avec la ludothèque et l’association de la Jaupitre.

L’école de musique recrute Vous avez jusqu’à fin septembre pour vous inscrire à l’atelier “Structures Baschet & cinéma” (pour ados et adultes). Ces structures, instruments atypiques ne nécessitant pas de connaissances musicales particulières, serviront à illustrer un court-métrage muet qui sera projeté courant avril 2013 à la médiathèque Lucien Herr. PC > pratique > Atelier le jeudi de 18h45 à 19h45 au 4e étage de l’Epi Condorcet > Contact 02 99 41 35 18

P 12 Vivre à Saint-Jacques octobre 2012

> Deux concerts

Le 19 octobre

• Krismenn à 19h Issu de la 1ère Kreiz-Breiz Akademi d’Erik Marchand, Krismenn connaît le chant traditionnel breton. Le mêlant à ses autres influences, il rappe ses compositions après avoir installé, grâce au human beat-box, une guitare slide et sa contrebasse, un univers électro hip-hop. Intervention de Bèrtran Ôbrée de l’association Chubri (sauvegarde et défense du gallo). • Trio Majan à 20h Cette nouvelle formation rennaise composée du duo Cadoret-Volant (flûte et violon) et de Yohann Le Ferrand (guitare) interprète une musique à danser avec énergie et modernité aux couleurs bien particulières qui chante à vos oreilles et glisse sous vos pieds. * Réservation conseillée au 02 99 31 18 08 pour tous les spectacles.

PC


Vie culturelle > théâtre de l’aire libre

Rose is a rOse es une rOsa est une rOse Benoît Bradel et la Cie Zabraka sont en résidence à l’Aire Libre du 8 au 19 octobre, où sera présentée Rose is a rOse d’après Gertrude Stein.

S

pectacle musical tout public, Rose is a rOse est l’histoire d’une petite fille appelée Rose qui escalade une montagne sans nom, avec une chaise de jardin bleu vif sur laquelle elle ne peut pas s’asseoir avant d’avoir atteint le sommet. Parvenue au sommet après moult aventures, elle s’assoit et se met à chanter. Elle est seule et la nuit commence à tomber lorsque l’endroit s’illumine du rayon d’un projecteur orientable manœuvré par son cousin Willie, monté sur une autre colline plus éloignée. Elle se trouve ainsi réconfortée et pleure. Le livre The world is Round est signé Gertrude Stein, née en 1874 en Pennsylvanie aux Etats-Unis, benjamine de cinq enfants d’une famille bourgeoise d’immigrants juifs allemands. Deux interprètes sont sur le plateau : Fany Catel, actrice, Sébastien Martel, chanteur et guitariste.

Musique, théâtre, image et voltiges seront au rendez-vous de cette nouvelle aventure poétique. PC > contact L’Aire Libre Tél. 02 99 30 70 70

Offrez des fleurs à l’Epi ! Dix mille fleurs en crochet pour fêter les 10 ans de l’Epi Condorcet. « Béatrice Simon, alias Lillicroche, nous présentera des modèles et animera des ateliers de réalisation. Ce serait bien si chacun pouvait nous apporter de la laine aux couleurs du logo de la ville : blanc, orange, rose, prune, aubergine. Ainsi que du vert pour fabriquer les tiges. L’idée serait de réaliser une installation en octobre 2013 : 10 000 fleurs pour 10 000 habitants ! » explique Marie-Joëlle Brisseau, directrice de l’établissement. Le compte à rebours est entamé : à vos crochets ! Dépôt de la laine et des crochets à l’Epi Condorcet. PC > Contact 02 99 35 36 11

> AGENDA

MEDIATHEQUE LUCIEN HERR > Samedi 6 octobre à 10h30 L’Heure des bébés lecteurs > Samedi 20 octobre à 16 h 30 Balade en bulle Selon sa curiosité et ses envies du moment, chacun pourra piocher un livre, une histoire. Voire se plonger dans des récits inspirés par la culture bretonne. Avec Elise Nouvelon de l’association Tribu en Filigrane. A partir de 3 ans. Réservation conseillée au 02 99 31 18 08 Le théâtre des lucioles à L’Aire Libre > Mercredi 3 et jeudi 4 octobre à 19h15 La nuit juste avant les forêts Texte de Bernard-Marie Koltès. Un homme, assis à une table de café, tente de retenir un inconnu qu’il a abordé un soir où il était seul. Il lui parle de son univers... > Mercredi 3 et vendredi 5 octobre à 21h15 Le discours aux animaux Texte de Valère Novarina. Un homme parle à des animaux des choses dont on ne parle pas, de ce que nous vivons par exemple quand nous sommes portés à nos extrêmes, écartelés... > Vendredi 5 octobre à 19h15 Phèdre, un combat inconnu Texte de Yannis Ritsos. La “Phaidra” de Ritsos s’émancipe de celle d’Euripide. Elle est en réaction face à son destin, avec une pensée de femme moderne et une parole libre sur le désir charnel, la sensualité... > Jeudi 25 octobre à 14h30 et 20h30 Le Jeu de l’ouïe à L’Aire Libre Conférence animée par Pascal Bussy : La musique Pop. Concert PEGASE. EPI CONDORCET > Vendredi 5 octobre à partir de 19h30 Dîner concert Soirée cabaret avec les Strawberry Fields (musiciens de l‘orchestre de Bretagne et du conservatoire jouant le répertoire des Beatles). > Dimanche 14 octobre de 10h à 11h30 Yoga du rire > Mercredi 31 octobre de 15h à 16h Yoga du rire - atelier parents/enfants Vivre à Saint-Jacques

octobre 2012

P 13


Expression politique > Expression de la majorité

Vie associative : nos deux acteurs majeurs Le prochain anniversaire de l’Office Jacquolandin d’Animation/Centre de la Lande, en cette fin octobre, nous donne l’occasion de revenir sur la vitalité associative de notre ville. Si, désormais, dans le paysage communal les deux offices (Le centre de la Lande et l’Office Jacquolandin des Sports) paraissent être des acteurs naturels de la vie de la cité, il faut rappeler leur création a une histoire. Ils sont issus de la volonté des équipes municipales mais aussi de bénévoles convaincus et actifs de ces quarante dernières années. En 1972, naissait l’OJA qui devint le CDL (ou Centre de

la Lande). En 1998, naissait l’OJS. Ces deux offices fédèrent aujourd’hui les deux grands secteurs associatifs que sont la vie sociale et socioculturelle et la vie sportive, tout en tissant des passerelles naturelles entre ces deux secteurs, notamment, vers le public jeune. Ils sont tous les deux conventionnés avec la ville qui leur confient des missions chacun dans leur domaine.

De tels acteurs qui coordonnent, rassemblent, soutiennent la vie associative n’existent pas dans toutes les communes de la taille de St-Jacques, en particulier dans la Métropole rennaise. C’est d’ailleurs ce que découvrent chaque année les nouveaux habitants que nous accueillons. Nouvelle implication pour nos deux offices : celle du processus démarré en septembre 2011 autour du nouveau projet de ville.

> Expression de lutte ouvrière

À PSA, comme partout, interdiction des licenciements ! Le 15 septembre dernier, la manifestation à Rennes contre le plan de 8 000 suppressions d’emplois à PSA a été un succès. C’est, je l’espère, une étape vers une mobilisation toujours plus large et profonde regroupant toujours plus de travailleurs des entreprises qui licencient comme chez Doux et PSA mais aussi de tous ceux qui n’ont que leur salaire ou pension pour vivre. Car c’est l’ensemble du

monde du travail qui est concerné. Défendre leur emploi c’est aussi défendre le nôtre, car des dizaines d’entreprises sont prêtes à s’engouffrer dans la brêche que PSA voudrait ouvrir. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de nous mobiliser le 9 octobre à Rennes.

n’a parlé que de « réduire le nombre de suppressions de postes », et considère inévitable la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay. On est prévenu. Pas question de compter sur lui pour interdire les licenciements et donc pour stopper l’hémorragie des emplois.

En tout cas, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. Hollande, en visite à Rennes,

Fabrice Lucas, le 15 septembre 2012 > Blog : http://fabrice-lucas.blogspot.com

> Expression de St-Jacques tous ensemble

La sécurité n’a pas de prix Lorsque nous arrivons de St-Brieuc, de StMalo, de Lorient ou de Nantes, chacune des entrées de Rennes est équipée de bandes “ralentisseurs ”. Curieusement, l’entrée de StJacques qui présente tout autant de circulations routières n’en est pas équipée. Pourquoi rien a t-il été fait pour assurer la sécurité du carrefour à feux à l’entrée Bourg/ Aéroport, malgré le nombre incessant d’accident (matériel, corporel ou mortel) ? Un malheureux exemple est celui du bruzois qui y a perdu la vie en 2011. Le dernier en date est paru dans la presse fin août - début sepP 14 Vivre à Saint-Jacques octobre 2012

tembre de cette année. Les accidents ont le plus souvent lieu dans le sens Redon - Rennes ? Normal, puisque les gens venant de la route de Redon sont lancés à près de 110 km et le panneau de limitation 70 ne suffit pas. Cette route est une départementale et relève donc de la compétence du Conseil Général. Néanmoins, il est de la responsabilité du maire de s’inscrire dans une démarche de sécurisation de ce carrefour. Conjuguée avec la politique de prévention routière, la mise en place de bandes ralentisseurs, serait des

travaux peu coûteux, permettant de réduire le nombre d’accidents. La sécurité est une affaire de tous, du maire aux actions de prévention routière, en passant par l’automobiliste qui doit apprendre à respecter les règles et à rester vigilant. Le groupe de la minorité “St Jacques tous ensemble” : Françoise Edom, Sébastien Girard, Marie Sauvée et Jean-Yves Riand, Patrick Vallée. > Mail : saintjacquesdemain@gmail.com > Permanence le 1er samedi de chaque mois de 10h à 12h au 23 rue du Temple de Blosne.


Vie municipale > Conseil municipal du 17 septembre 2012

Zoom sur les principales décisions prises lors de la séance Retrouvez le compte-rendu intégral du conseil municipal sur www.st-jacques.fr

Ecole intercommunale de musique et de danse Jean Wiener En début de séance, Véronique Renard, directrice de l’école intercommunale de musique et de danse Jean Wiener, a présenté l’activité de ce conservatoire à Rayonnement Intercommunal. Les missions et disciplines de ce syndicat intercommunal ont été présentées aux élus de St-Jacques, commune sur laquelle 38 disciplines sont proposées à 174 élèves (145 en musique et 29 en danse) avec un important développement des cours collectifs. Modification composition des commissions Suite à l’installation de M. Patrick Vallée comme conseiller municipal des modifications ont été adoptées à la composition des commissions municipales. Décision modificative Le budget principal de la ville a été approuvé le 26 mars dernier, certaines modifications ont été approuvées. Contrat de territoire La ville de St-Jacques sollicite une demande d’aides financières au Conseil général d’ille-et-Vilaine dans le cadre du dispositif “Contrat de Territoire”. Dans le cadre du volet fonctionnement, la sollicitation pour l’exercice 2012 concerne les actions menées par l’Epi Condorcet et la médiathèque Lucien Herr. Cession gratuite Dans le cadre d’un projet de redécoupage foncier, il a été cédé à la ville de St-Jacques, la majeure partie du chemin permettant d’accéder au lieu-dit “la Petite Pérelle”. Cet accès permettra le développement de liaisons douces. Subvention exceptionnelle Suite à une baisse de financements de l’Etat, le Centre de la lande a sollicité ses principaux financeurs la ville et la Caisse d’Allocations Familiales pour le versement d’une subvention exceptionnelle d’un montant de 15 000 €.

permanences DES ADJOINTS Chaque samedi de 10h à 12h à la Mairie. 6 octobre : Françoise Cardin (vie associative et sport) 13 octobre : Daniel Salmon (transports, énergies et déchets) 20 octobre : Marie Ducamin (éducation et jeunesse) 27 octobre : Bernard Bougeard (administration générale et personnel) 3 novembre : Monique Michelet (culture et animation)

ÉTAT CIVIL NAISSANCES Aélig Coignard, 1 rue Charles De Gaulle, le 05.04.12 Clara Balland, 8 rue Ernest Renan, le 30.05.12 Nina Mahé, 24 rue André Malraux, le 03.06.12 Timéo Yon, 7 rue du Pas Hubert, le 10.06.12 Lisa Fabisiak, 73 rue de la Pilate, le 27.06.12 Najma Ouzannou, 1 rue Fernand Braudel, le 29.06.12 Gabriel Cariou, 4 rue Ernest Renan, le 07.07.12 Léana Leveque, 14 allée des Millepertuis, le 26.07.12 Lilou Tran Marrec, 4 allée de la Mercerais, le 27.07.12 Julie Benoist, 5 allée Peyo, le 05.08.12 Anna Tanguy, 308 rue de Nantes, le 11.08.12 Julien Mougnol Michel, 51 rue de la Pilate, le 13.08.12 mariages Caroline Arnaud et Anthony Boissel, 80 B rue de la Pilate, le 21.07.12 Aude-Cécile Herve et Jonas Crespel, 30 rue Martin Luther-King, le 21.07.12 Vanessa France et Norbert Lebigot, 6 allée des Nymphéas, le 28.07.12

Paméla Juette et Karim Gharbi, 234 rue de Nantes, le 11.08.12 Jennifer Nougaret et Thushan Boniface Manoharan, 12 rue François Mitterrand, le 25.08.12 Christelle Jamin et Didier Chassat, 6 A mail Léon Blum, le 15.09.12 décès Alan Mahec (24 ans), 5 rue de la Pommerais, le 09.07.12 Yvette Bru (86 ans), 122 rue du Temple de Blosne, le 25.07.12 Françoise Lourzel (53 ans), 4 C bd Pierre Mendès-France, le 11.08.12 Henri Soulard (90 ans), 38 B rue du Temple de Blosne, le 11.08.12 Marie Delaunay (88 ans), 11 boulevard Eugène Pottier, le 15.08.12 Bernard Pécot (79 ans), 63 rue du Manoir, le 21.08.12 Ida Hyardin (84 ans), 19 rue Pierre Brossolette, le 22.08.12 Madeleine Salmon (89 ans), 1 Place Salvador Allende, le 26.08.12 Daniel Renouard (52 ans), 7 rue Andrée Récipon, le 31.08.12 Marie Chotard (73 ans), 6 résidence Gabriel Péri, le 04.09.12 Nicole Legros (66 ans), 30 rue du Pas Hubert, le 14.09.12

Vivre à Saint-Jacques

octobre 2012

P 15


retour en images

> Parcours ouistiti

> Feu d’artifice

> Sumo

> Trampoline

> Promenades avec ANE

> Makassy

> “St-Jacques en fête”, le 8 septembre 2012 : Jeux l’après-midi avec trampoline, parcours ouistiti, sumo, promenades avec ANE et en soirée, concerts de Makassy et des Vieilles Pies. Pour finir le très attendu feu d’artifice. Une belle journée festive pour cette 3ème édition de “St-Jacques en fête”.

> Les Vieilles Pies

> Beaucoup de monde pour profiter des affaires lors de la vente de livres à la médiathèque Lucien Herr

> Affluence également lors du forum des associations

Vivre à St-Jacques d'octobre 2012  

Journal municipal de la ville de Saint-Jacques-de-la-Lande

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you