Issuu on Google+

M a g a z i n e d ’ i n f o r m at i o n m u n i c i pa l e d e S a i n t- J a c q u e s d e l a L a n d e

17

juin 2013

www.st-jacques.fr

Vivre à

Dossier

Les nouveaux rythmes scolaires P4

P 12 Sauvegarde de la chapelle

Musique à tous les étages


> sommaire Edito du Maire actualités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Fête foraine Sécurité et propreté Réhabilitation de la chapelle Portrait de Paul Marquet et de Marie Amélie Troadec

DOSSIER

Les rythmes scolaires

Sport pour tous Je me réjouis du succès rencontré par la fête du sport organisée récemment par les équipes de l’Office des Sports et de l’Epi Condorcet. Près de 500 personnes ont pu découvrir les différentes activités proposées, souvent insolites et originales, dans des lieux inhabituels. Cette réussite témoigne que le sport rime aussi avec convivialité, jeu, partage.

Sportifs à l’honneur Vie Culturelle & associative . . 10 Les créateurs jacquolandins ont du talent Sport et intergénérationnel Musique à tous les étages de l’Epi 3 jours pour se le dire expressions politiques . . . . . . . 14 Vie municipale . . . . . . . . . . . . . . . .15 des manèges à st-jacques . . . . 16

Mensuel municipal - Mairie - 11, rue des 25 Fusillés 35136 Saint-Jacques de la Lande - Tél. 02 99 29 75 30 Directeur de la publication : E. Couet Responsable de la rédaction : Y. Texier Rédaction : P. Charbonnier, T. Ruellan, R. Vaillot Réalisation : J. Casanelles Photos : J. Casanelles Imprimé par l’imprimerie du Chat Noir sur un papier 100% recyclé - Distribution : D.Q.P. Dépôt légal : 2e trimestre 2013 - Reproduction intégrale ou partielle interdite sans autorisation.

P 24

Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

J’insisterai sur cette nécessaire convivialité lors de la réception des sportifs. Le sport et l’activité physique peuvent prendre différentes formes : il faut valoriser la diversité des pratiques, des disciplines, la compétition comme le loisir. Lors de cette réception, nous remettrons le projet sportif local à l’ensemble des responsables et bénévoles. Ce document, issu d’un travail partenarial entre la municipalité, l’OJS et les associations sportives, fixe les grandes priorités et les orientations pour les années à venir. Je me félicite que ce document mette en avant, au-delà des projets d’équipements nouveaux, les valeurs qui sont celles du monde sportif : le goût de l’effort, l’apprentissage des règles, le respect des autres, le sens du collectif.

Fête des manèges Après le succès de la première édition, nous donnons davantage d’ampleur cette année à ce rendez-vous de printemps. Tout au long du week-end des 7, 8 et 9 juin vous pourrez profiter de nombreuses propositions (manèges, braderie, fête du pain, bal guinguette ...). Nous espérons vous retrouver nombreux au cours de cette fête familiale et populaire.


Actualités > Fête foraine

Les manèges sont de retour Lors de la démarche “St-Jacques, vivons la ville”, les habitants ont exprimé leur souhait de multiplier les occasions de se retrouver lors d’évènements accessibles à tous. « Cette notion de convivialité sur l’espace public a été particulièrement appréciée lors de la première édition de la fête des manèges » rappelle Annie Malardé, adjointe à la Solidarité. C’est pourquoi nous avons souhaité pérenniser ce rendezvous et proposer une deuxième édition les 7, 8 et 9 juin prochains. Régis Masclet transformera le centre-ville en véritable fête foraine d’antan avec ses manèges anciens, barbes à papa, miroirs déformants... pour le bonheur de toutes les générations. Sensations et émotions assurées au cours d’un week-end festif particulièrement animé. RV

Le Jacquomalin

Après un hiver long, il est grand temps de renouer avec le vélo, d’ailleurs certains ne l’ont jamais quitté, qu’il vente, qu’il glace ou qu’il pleuve. Mais avouons-le, pédaler est nettement plus plaisant avec un temps clément. Alors ne boudons pas notre plaisir, d’autant que le vélo ça rapproche ! Il rapproche d’abord des autres, le vélo est un excellent remède anti-isolement, il rapproche de la nature tout en la préservant et surtout il rapproche de sa destination. Avec le vélo, c’est du porte à porte, pas de recherche interminable de stationnement, pas de bouchon, pas d’attente mais un temps de parcours clair et précis. Le vélo peut même nous rapprocher de notre banquier car il n’y a guère plus économique. Même son entretien est à la portée de tous. Alors, avec un tel bilan il n’y a pas de temps à perdre, enfourchons notre vertueux bicycle.

> Sécurité et propreté

Barbecues dans le parc Trois barbecues sont mis à votre disposition dans le parc, en libre accès. Leur usage implique de respecter certaines règles. L’accès au parc est interdit à tous les véhicules motorisés et se fait donc uniquement à pied ou à vélo, sur les chemins tracés. En même temps que vous apportez votre repas à griller, vous devez apporter le nécessaire pour utiliser le barbecue (charbon de bois et allume-feu). Il ne faut pas utiliser du bois sur place au risque de détériorer la végétation avoisinante. Pendant la combustion, faites en sorte d’éviter les projections de braises ou de brindilles enflammées. En quittant le lieu, veillez à bien éteindre le feu avec de l’eau pour éviter tout départ d’incendie ou risque de brûlures. Et surtout n’hésitez pas à utiliser les barbecues et les tables de pique-nique à votre disposition dès le retour du soleil. TR Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

P3


> Rendez-vous Modification du Plan Local d’Urbanisme Du 10 juin au 12 juillet 2013, le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) est soumis à enquête publique en vue de modification. Cette modification porte sur diverses adaptations rédactionnelles et graphiques du règlement du PLU. Le dossier et le registre d’enquête sont consultables en mairie, salle du conseil municipal et le commissaire enquêteur recevra à la mairie le lundi 10 juin de 9h à 12h, le mercredi 26 juin de 14h à 17h et le vendredi 12 juillet de 9h à 12h.

Le multi-accueil fête ses 10 ans ! Petits et grands que nous avons accueillis, rejoignez-nous à cette occasion. Le samedi 22 juin à partir de 14h à l’Epi Condorcet Pôle Petite Enfance. Activités et goûter au programme.

Le Petit Musée des Objets Ordinaires Dans le cadre du festival “ Les tombées de la nuits ” les 12, 13 et 14 juillet sur le quartier de la Courrouze , une exposition décalée à partir d’objets prêtés ou donnés par des habitants est organisée. Il s’agit de récolter des objets de toutes sortes qui sont liés à une histoire, un souvenir, une anecdote, un bout de récit de vie. Marie-Amélie Troadec, plasticienne, collecte dès à présent les objets qui composeront cette exposition originale. Vous pouvez participer ! Marie-Amélie Troadec : 06 76 72 00 12 petitmusee.objets@yahoo.fr www.courrouze.wordpress.com

La fête de l’hermine Les petites bêtes de la mare et du ruisseau s’invitent en ville. Sortie à la découverte de la faune du parc de St-Jacques. Rendez-vous : Aire de jeu de la Morinais, Bd Jean Marin. Samedi 6 juillet - 10 h Dimanche 7 juillet -14 h P4

Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

> Travaux de confortation

Sauvegarde de la chapelle Les travaux de confortation des ruines de la chapelle du HautBois vont s’achever grâce à l’action des Compagnons Bâtisseurs. Visite de chantier avec Gwénola Gainche, responsable des bâtiments communaux.

L

es travaux de confortation des ruines de la chapelle du Haut-Bois vont s’achever à la fin du mois grâce à l’action des Compagnons Bâtisseurs. Visite de chantier avec Gwénola Gainche, responsable des bâtiments communaux. La chapelle du manoir du Haut-Bois est mentionnée dans les documents d’archives dès 1690. Voilà longtemps qu’il ne restait plus que ses murs, le toit ayant été détruit durant la Seconde Guerre Mondiale. La Ville a décidé d’entreprendre sa sauvegarde et a retenu les Compagnons Bâtisseurs pour effectuer les différents travaux. De forme hexagonale, l’ouvrage présente un intérêt architectural avec une maçonnerie de moellons et des encadrements de pierres de calcaire. Son toit était soutenu par des corbeaux moulurés. L’abside est éclairée de deux grandes fenêtres en arc de plein cintre. La porte, qui s’ouvre au nord, est ornée de moulures et surmontée d’un fronton de forme semi-circulaire. De décembre à fin juin, six compagnons en insertion professionnelle ont défriché le site, envahi sous les ronces, puis ceinturé de ciment le sommet des murs pour éviter les infiltrations d’eau de pluie et à terme, la destruction de l’édifice. Un enduit extérieur, traditionnel à la chaux et au sable, protège désormais les façades. Le diocèse souhaiterait y élever un campanile afin d’y placer une cloche, à proximité de la future église qui sera construite. La réflexion se poursuit. Dans le futur aménagement prévu, les habitants pourront découvrir le monument et circuler le long de la mare. Coût des travaux : 40 000 €, avec une aide financière de la Fondation du Patrimoine. TR


Actualités > Portraits

Pains du monde et défilé solidaire au cœur de la fête Le 8 juin, le Centre de la Lande organise sa traditionnelle fête du pain et défilé solidaire... au cœur d’un grand événement festif proposé par la Ville.

C

omme tous les bénévoles, Paul Marquet, sera levé de bonne heure ce 8 juin pour que la fête du pain soit à nouveau un succès. Depuis que cet événement existe, l’ancien boulanger, aujourd’hui retraité, a toujours répondu présent pour donner un coup de main : « C’est important de transmettre les savoir-faire aux jeunes. Sans compter, qu’en même temps, on apprend soi-même au contact des autres. Il y a tant de façons différentes de faire le pain à travers le monde.» Le four sera mis à disposition des habitants qui le souhaitent et se seront inscrits. Dès le matin : « La cuisson démarre à partir de 8 h 45, explique Hélène Durand. Ensuite, on déguste et on discute des différentes façons de faire. Les pains ont des goûts variés... à l’image de la diversité culturelle de la ville. » L’après-midi, on fait son pain en famille, avec les conseils de Paul Marquet et de Steve, ancien apprenti, originaire de la commune, aujourd’hui boulanger.

> Marie Amélie Troadec prépare le défilé solidaire

> Paul Marquet est prêt pour la cuisson du pain

Thèmes tendance pour le défilé Pour la quatrième année, un défilé de mode est organisé durant la fête, en lien avec la boutique de vêtements. « Les mannequins disposent cette année d’un ancien kiosque de fête foraine, installé juste devant l’esplanade de la ferme, poursuit Hélène Durand. Ils pourront défiler à l’abri, sur un plancher. » Les bénévoles, qui se retrouvent chaque vendredi à la ferme de la Morinais, ont défini des thèmes tendance printemps-été, avec l’aide de Marie-Amélie Troadec, artiste plasticienne et styliste chaussures (www.posturesomonde.wordpress.com) : « Vision végétale, Gipsyland, la Grande bleue... À partir de ces thèmes, nous sélectionnons les vêtements en fonction du stock disponible dans la boutique. » En dehors de toute convention, des habitants ont accepté de devenir mannequin pour une heure ou deux : « Tout le monde se prête au jeu durant le défilé. Avec peu de choses, on peut créer un style très original et personnel. C’est un vrai moment de fête et de bonne humeur. » Des vêtements seront mis en vente à la boutique. N’hésitez pas à leur confier vos anciens vêtements, chutes de tissus, boutons. Tout au long de la fête, danses hip-hop, country et danses bretonnes, animations de Norbert Lebigaud, concours de palets, jeux du secteur jeunesse et de la Ludothèque. TR Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

P5


Dossier

Les rythmes scolaires En septembre prochain, les écoles de St-Jacques adopteront la semaine de 4 jours et demi avec classe le mercredi matin. Une nouvelle organisation mieux adaptée aux rythmes des enfants.

P6 4

Vivre à Saint-Jacques JUIN 2013


Dossier > Une nouvelle organisation dès septembre 2013

Semaine de 4.5 jours Une réforme pour favoriser la réussite de tous : La réforme des rythmes scolaires vise à favoriser la réussite scolaire et l’épanouissement de tous. Elle est nécessaire car la semaine de quatre jours est inadaptée aux rythmes biologiques des enfants. La journée actuelle est en effet plus longue et plus chargée que celle de la plupart des autres élèves dans le monde : > La France compte le plus faible nombre de jours d’école en Europe : 144 jours seulement contre 187 jours en moyenne au sein de l’OCDE. > Avec 4 jours, la semaine est particulièrement courte alors qu’elle est de 5 voire 6 jours chez la plupart de nos voisins européens. > Le volume horaire d’enseignement est très important : il est de 864 heures par an contre moins de 800 heures en moyenne au sein de l’OCDE. En ajoutant une demi journée de classe sans augmenter le temps hebdomadaire, la réforme conduira donc à mieux répartir les heures sur la semaine, à alléger la journée et à programmer les séquences d’enseignement à des moments où la faculté de concentration des élèves est plus grande. L’organisation du temps scolaire à St-Jacques : > Le matin : 8h30-12h. L’allongement du temps du matin permet de concentrer les apprentissages fondamentaux à un moment de la journée où les enfants sont plus disponibles. > Pause méridienne : 12h-13h45 (11h45-13h30 à Gabriel Péri). La pause du midi sera plus courte qu’actuellement d’un quart d’heure tout en permettant aux enfants de souffler et de se détendre. > Une après midi allégée : 13h45-15h30. Le temps de l’après midi sera propice aux activités d’éveil, à la pratique artistique ou aux activités sportives.

Trois questions à Marie Ducamin Pourquoi la Ville de St-Jacques s’estelle engagée dans la mise en œuvre de la réforme ? L’équipe municipale a depuis longtemps la conviction que l’organisation actuelle sur 4 jours pénalise les apprentissages des enfants. Lors de la réécriture du Projet éducatif Local en 2011 la question avait déjà été abordée. Aujourd’hui le cadre légal nous permet de mettre en œuvre une réforme que nous souhaitions.

Quels changements pour l’organisation des familles ? Notre souhait était que cette réforme soit neutre pour les familles et n’entraîne pas de bouleversement pour les parents qui travaillent. C’est pourquoi les horaires d’accueil dans les écoles ne sont pas modifiés. Nous avons été également attentifs à organiser la journée du mercredi afin de permettre une continuité de l’accueil entre la matinée d’école et le centre de loisirs pour les enfants concernés.

Tout est donc prêt pour la rentrée ? Nous y travaillons ! Mais nous savons aussi qu’il faudra être attentif à la mise en place de ces nouveaux rythmes et en particulier des temps d’activités péri-scolaires qui seront proposés en fin d’aprèsmidi entre 15h30 et 16h30. C’est pourquoi un comité de suivi, composé d’élus, de parents, d’enseignants et des personnels qui interviennent sur ces temps, sera constitué afin de suivre cette nouvelle organisation et de proposer, le cas échéant, les ajustements nécessaires. PC

Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

P7


L’accueil des enfants dans les écoles ne sera pas modifié : Comme actuellement, les lundi, mardi, jeudi et vendredi, les enfants pourront être accueillis le matin à partir de 7h15 et le soir jusqu’à 19h. Le mercredi, un service de garderie fonctionnera jusqu’à 12h30 tandis que les enfants qui vont au centre de loisirs seront pris en charge par le Centre de la Lande dès 12h.

> Le mercredi : 9h-12h. De l’avis de tous les enseignants, l’ajout d’une matinée de travail dans la semaine permettra aux élèves de mieux prendre en compte le temps des apprentissages et d’aborder sereinement l’ensemble des programmes. Des activités périscolaires proposées entre 15h30 et 16h30 : Pour les parents qui le souhaitent, la Ville prend en charge gratuitement les enfants entre la fin de la classe et 16h30. En élémentaire, des ateliers encadrés par des professionnels de la ville ou des animateurs des associations culturelles et sportives seront proposés. Une étude sera aussi assurée afin que les élèves puissent rentrer chez eux sans avoir de devoirs à faire. En maternelle, les enfants seront pris en charge par les Agents Territoriaux Spécialisés des écoles Maternelles (ATSEM). Dans chaque école, un référent sera chargé de coordonner les différentes activités proposées.

LE chiffre

978 C’est le nombre d’enfants scolarisés en classes maternelles et élémentaires. Les effectifs accompagnent le rythme des livraisons de logements sur la commune. Ils devraient se stabiliser à la Morinais dans les 4 à 5 prochaines années mais une nouvelle école maternelle de 8 classes sera livrée en 2018 sur le quartier de la Pilate.

P8

Vivre à Saint-Jacques JUIN 2013

Une concertation associant tous les acteurs : Inspecteur de circonscription de l’Education Nationale, enseignants, parents d’élèves, agents communaux, associations... De nombreux acteurs ont participé à la mise en place de cette réforme. Les associations qui aujourd’hui font des propositions le mercredi matin comme l’école de musique ou certaines associations sportives sont parties prenantes de ces changements. Elles doivent s’adapter aux nouveaux rythmes et certaines ont déjà annoncé qu’elles pourraient proposer des activités dès la fin des cours à 15h30. Le coût de la réforme est estimé à 100 000 euros par an. « Cette réforme a un coût, mais le rythme de vie des enfants n’a pas de prix. Mieux répartir les heures de classe sur la semaine, alléger la journée des enfants, programmer des séquences d’enseignement à des moments plus favorables, tout cela est pour nous une priorité » souligne Marie Ducamin, adjointe à l’éducation. PC


Dossier

Respecter les rythmes biologiques

> En bref Glossaire : Temps d’Activités Périscolaires (TAP) : ce sont les activités proposées en dehors du temps scolaire. Elles sont gérées et financées par la ville. Elles peuvent être assurées par des animateurs sportifs, des associations culturelles ou artistiques.

Une réforme dans l’intérêt des élèves qui correspond aux principales préconisations des scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant. Dans un rapport de janvier 2010, l’Académie Nationale de Médecine soulignait que la désynchronisation des enfants, c’est-à-dire l’altération du fonctionnement de leur horloge biologique lorsque celle-ci n’est plus en phase avec les facteurs de l’environnement, entraîne fatigue et difficultés d’apprentissage. Les chronobiologistes Robert Debré, Guy Vermeil, Hubert Montagner, François Testu et leurs collaborateurs ont, quant à eux, dans le cadre de leurs publications, formulé un certain nombre de préconisations, qui ont été largement partagées lors de la concertation pour la refondation de l’École. Ces préconisations sont les suivantes : > revenir à une semaine de quatre jours et demi, avec une priorité au mercredi matin scolarisé, afin de répartir le travail scolaire sur davantage de jours, de diminuer la durée de toutes les journées scolaires et d’éviter la rupture de rythme causée par un mercredi hors temps scolaire, ce type de rupture étant préjudiciable aux apprentissages des enfants ; > avoir une approche globale du temps de l’enfant prenant en compte la nature des trois temps qui composent les 24 heures de la journée, à savoir les temps familiaux, les temps scolaires et les temps récréatifs, sociaux, associatifs, sportifs, artistiques, culturels passés en dehors de la famille et de l‘école ; > tendre vers un système d’alternance régulière des plages scolaires et des périodes de vacances ; à cet égard, l’alternance dite “ 7-2 ”, c’est-à-dire sept semaines de classe suivies de deux semaines de vacances, fait globalement consensus ; > penser l’école comme un lieu de vie et d’éducation, au-delà du lieu essentiel d’instruction qu’elle constitue, pour qu’elle permette à chaque enfant de révéler ses possibilités et ses aspirations grâce à des interactions complémentaires et une écoute mutuelle de l’ensemble des acteurs (enseignants, autres éducateurs, familles, collectivités locales). Extrait du site du Ministère de l’éducation nationale

lundi, mardi jeudi et vendredi

mercredi

Matin

8h30 - 12h

9h - 12h

Pause méridienne

12h - 13h45

Après-midi

Pause méridienne : c’est la pause du midi. Le décret qui fixe la réforme des rythmes scolaires précise qu’elle ne doit pas être inférieure à 1h30. à St-Jacques, elle sera de 1h45. Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) : elles sont prises en charge par les enseignants qui interviendront auprès d’un groupe restreint d’élèves, pour du soutien par exemple. A St-Jacques elles pourront avoir lieu entre 15h30 et 16h30. Projet Educatif Local (PEL) : le projet éducatif de St-Jacques est élaboré à l’initiative de la Ville en partenariat avec tous les acteurs qui interviennent auprès des jeunes, enfants et adolescents : l’Education nationale, les associations sportives et culturelles, les parents d’élèves... Il précise quelles sont les priorités de la politique éducative de notre territoire. Chronobiologie - Chronoscience : c’est l’étude scientifique du rythme biologique. Depuis une trentaine d’années, de nombreux chercheurs étudient les rythmes de l’enfant aux différents stades de son développement physique et cognitif afin de déterminer les conditions optimum de son développement.

13h45 - 15h30

Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

P9


Le Centre de la Lande organise un forum, « rendez-vous pour s’informer sur des activités sans se ruiner et préparer ses vacances », le 26 juin, de 14 h à 17 h 30 au forum de l’Epi Condorcet. La rencontre est ouverte à toute personne souhaitant s’informer sur les offres de loisirs et de vacances proposées sur la commune. Le forum s’adresse entre autres, aux familles ayant reçu depuis février, de la Caisse d’allocations familiales, des aides aux vacances avec un formulaire explicatif mais pas uniquement : les programmes été enfance jeunesse et adultes ainsi que les camps jeunes et séjours adultes seront présentés et expliqués si nécessaire. C’est aussi l’occasion de découvrir les séjours proposés aux jeunes et aux familles comme ceux de Saint-Cast-duGuildo du 19 au 23 août, Solidar’Breizh du 8 au 12 juillet, au Domaine de Trémelin du 7 au 12 juillet, les sorties familiales les jeudis à la journée, l’espace jeu de la Ludothèque. > Contact : Estelle Le Bras - 02 99 35 36 16.

P 10 Vivre à Saint-Jacques JUIN 2013

> CENTRE DE LA LANDE

Les créateurs jacquolandins ont du talent

© Centre de la Lande

> Préparer ses vacances sans se ruiner !

Le Centre de la Lande propose de découvrir les talents cachés de la commune avec les Créateurs jacquolandins, jusqu’au 14 juin.

C

entrée sur la créativité et l’expression artistique, corporelle, la manifestation Les Créateurs jacquolandins valorise les réalisations des clubs et des ateliers du Centre de la Lande. « Elle permet, explique le directeur Marc Pérréard, l’échange entre les exposants et le public. Les temps d’animations, au-delà du vernissagerencontre, constituent des supports à la rencontre et à la connaissance des activités. » Le visiteur appréciera les différentes créations exposées par les membres des clubs d’arts plastiques, de vannerie, de patchwork, d’activités manuelles et du photo-club. Après la soirée danse du 1er juin qui inaugurait la manifestation, proposée par l’Epi Condorcet et l’école Jean Wiener, on pourra participer aux divers ateliers organisés durant cette première quinzaine du mois :

danse de salon, danse orientale (enfants, adolescents et adultes), chant choral, dessin-peinture, terrepoterie, yoga, danse contemporaine (enfants), arts plastiques (enfants). Le vernissage de l’exposition a lieu le 10 juin, à 18 h 30, au premier étage de l’Epi Condorcet. Le 12 juin, de 17 h 30 à 18 h 30, découverte du yoga du rire à l’Epi Condorcet (gratuit). Les différents clubs sont à la disposition des habitants pour présenter leurs travaux : photo-club, patchwork, vannerie, balade tranquille, mini balade, randonnée pédestre, échecs, palets, danse country, informatique ainsi que les clubs Retraités Gaité, Retraités Gautrais et Mémoires. TR

> Contact :

Bernard Flahaut - 02 99 35 36 16.


Vie associative > Office jacquolandin des sports

Le sport pour tisser des liens entre les générations

Favoriser les rencontres entre les enfants et les personnes âgées de la commune... Tel est le projet Sport intergénérationnel soutenu par l’OJS et la Résidence La Rablais.

«

Nous sommes voisins et nous nous croisons fréquemment, remarque Karen Amossé, directrice de l’OJS. Nous souhaitions naturellement tisser des liens entre nous. » Durant les vacances de février, une première rencontre s’organise. Les enfants de 8 à 12 ans, qui fréquentent les activités de l’OJS, proposent aux résidents de la Rablais un petit spectacle de cirque. Au programme, jonglage, tours de bâtons du diable, de rouleaux américains et autres numéros d’équilibre... L’accueil est des plus chaleureux. Les résidents proposent aux enfants de partager le goûter qu’ils ont préparé. Durant les vacances de printemps, à charge de revanche, ce sont les résidents de la Rablais qui se déplacent et vont à la rencontre des enfants au dojo du gymnase pour découvrir le spectacle d’acrosport où s’enchaînent les pyramides

acrobatiques. « Nous avions aussi préparé un goûter que nous avons partagé au foyer des sportifs, confie Karen Amossé. Les échanges ont été très chaleureux, surtout autour du baby-foot ! Chacun étant libre d’aller, selon son désir, vers l’autre. La rencontre n’est pas toujours spontanée. On prend le temps de se rencontrer. » Trajectoire de bien-être L’initiative a séduit Sylviane Chevrollier, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées, qui assure un soutien financier de la Ville. Rennes Métropole est également devenue partenaire par l’intermédiaire du contrat urbain de cohésion sociale. « Nous avons accueilli avec plaisir cette proposition, poursuit David Caro, directeur de la résidence de la Rablais. Elle est au cœur de notre projet d’ouverture de l’établissement vers l’extérieur et du

développement des activités sportives et culturelles offertes aux résidents. » Pour Charles Roncin, président de l’OJS, auteur de « Souci du corps, sport et vieillissement » (éditions Erès), « ces situations évoquent des vécus personnels qui permettent aux personnes de se remettre en mouvement, dans une trajectoire de progrès et de bien-être. » Ces rencontres intergénérationnelles devraient se poursuivre au cours des vacances, tous les deux mois, avec le soutien des éducateurs sportifs de l’OJS. « Nous souhaitons aussi, explique Karen Amossé, sensibiliser les parents aux pratiques sportives de leurs enfants et organiser une rencontre sportive associant les parents durant les vacances de juillet. » TR

> Spectacle d’acrosport devant les résidents de la Rablais.

Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

P 11


> école de musiQue et de danse jean wiener

Musique à tous les étages Juin ouvre sur un parcours chorégraphique avec de la danse contemporaine, bretonne, orientale et de salon, country et moderne jazz, du hip-hop et de la Zumba. Le parcours artistique se poursuit et s’ouvre à la musique vivante. Programme.

Q

ue la fête continue ! A l’occasion de ses dix ans, l’Epi Condorcet donne maintenant carte blanche à l’école intercommunale de musique et de danse Jean Wiener. « L’Office des sports passe le relais à l’école de musique dès le 1er juin. De cette manière, on fait découvrir l’équipement et les structures qui y sont hébergées », rappelle sa directrice MarieJoëlle Brisseau. Deux manifestations vous y sont proposées :

Le samedi 1er juin L’école Jean Wiener invite le public et les jeunes à un battle de danse hip-hop endiablé. Il est devenu le rendez-vous impressionnant, étonnant de la journée “ scènes de danse ”. Suivra une présentation de la danse modern jazz enseignée dans l’établissement. Le samedi 15 juin “ Les musiciens funambules ”, une création originale de Felipe Senna, pianiste brésilien sont en 1ère partie de concert. Le spectacle est le fruit d’une résidence débutée en janvier à l’Epi. Felipe et son compatriote Marcelo Costa, percussionniste, ont pris en charge les élèves des orchestres et des batucadas des écoles Jean Wiener et Musicole de Guichen. Soit une cinquantaine d’élèves soutenus par quelques enseignants ! Leur duo Na Corda Bamba prend le relais en deuxième partie de soirée. Leur musique est un jazz brésilien époustouflant. Pas tant dans le rythme propre à la musique du Brésil (samba, bossa-nova, choro) que dans la composition et l’interprétation agitée, joyeuse et enjouée des morceaux. A découvrir absolument. > 20h30, Aire Libre, 4 euros Réservations : 02 99 41 35 18 ou ecolejeanwiener@orange.fr PC

> Renseignements

www.myspace.com/nacordabamba

>Le duo Na Corda Bamba en répétition à l’Epi

P 12 Vivre à Saint-Jacques JUIN 2013

Le mercredi 19 juin Fête de la musique. Des musiciens, individuels ou en groupe, investissent l’Epi. On passe de l’un à l’autre, on monte et on descend les étages de l’établissement au gré de ses envies... Entre 180 et 200 musiciens amateurs y expriment leur talent, l’offre est riche et plurielle : Auditorium : piano classique et musique de films, orchestre à l’école, chorale du collège, groupe vocal de l’Epi et groupe Les Accrochants ; Salle des Lumières : ateliers chant et musiques actuelles et groupes locaux dont Hand of doom ; Forum : chorales, danse hip-hop, atelier jazz. La fanfare de rue joue un set de 15 minutes dans chacun des trois lieux. « Cette fanfare est composée d’une dizaine de jeunes, d’ados et d’adultes. C’est une musique populaire et très festive, à l’image de la Fête de la musique », se réjouit Véronique Renard, directrice de l’école intercommunale de musique et de danse Jean Wiener. > De 17h00 à 22h00, Epi, gratuit PC

> Renseignements

Epi Condorcet (02 99 35 36 11) école Jean Wiener (02 99 41 35 15)


Vie culturelle > AGENDA

> théâtre l’Aire libre

Trois jours pour se le dire On se dira tout, les 7, 8 et 9 juin prochain au Théâtre L’Aire Libre. Et l’on en profitera pour découvrir les coulisses de ce lieu dédié à la parole vivante.

«

Le théâtre est un lieu à préserver, surtout pas un lieu sanctuarisé et réservé à une élite, avertit d’emblée Mael Le Goff, directeur de L’Aire Libre. Ces trois jours sont une invitation à venir ici pour discuter, boire un coup, faire le tour de la maison, apprécier des spectacles, etc. » Le week-end commence dès le vendredi avec Un Doux reniement, spectacle unique où chaque spectateur devient le personnage principal de la pièce (durée 10 mn). Il est suivi en soirée par Le gros banquet. On enchaîne le samedi avec des visites décalées du théâtre, la poursuite du Doux reniement , la pièce Ma famille - conte généalogique truculent et cruel par la Cie KF association le récit Le jour où ma mère a rencontré John Wayne de et avec Rachid Bouali,

> Samedi 15 juin à 16h30 Balade en bulle Balade contée dans le parc avec Elise Nouvellon de l’association Tribu en filigrane. La promenade se terminera par un goûter sur l’herbe. Réservation au : 02 99 31 18 08

et platine pour danser jusqu’à plus d’heure ! Dimanche, plus soft, ouvre sur un Barbebrunch (barbecue et brunch), et continue avec le Doux reniement et Ma famille. PC

> Contact :

www.theatre-airelibre.fr

Charlot au parc Trois films de Charlie Chaplin sont mis en musique par la formation Il Monstro le 5 juillet à partir de 21h30 sur la terrasse du Parc. Une formation en quartet fera le chemin avec l’illustre Charlot. Ce ciné plein air ouvre les vacances d’été.

MéDIATHEQUE LUCIEN HERR > Du 4 au 29 juin Exposition Mazik Manège Avec la complicité des ateliers Art Terre et en lien avec “Des manèges à St-Jacques”, la médiathèque propose une exposition pour partir à la découverte des deux arts majeurs que sont la sculpture animalière et la photographie. 3 vitrines regroupent les éléments principaux du livre Mazik manège et 12 photographies illustrent l’univers du livre en grand format. Entrée libre aux horaires d’ouverture

Il s’adresse à tous. « Chaplin est universel ! assure Marie-Joëlle Brisseau, directrice de l’Epi. Mais pensez confort et apportez un pliant et un plaid car la fraîcheur peut tomber vite et contrarier la soirée. » Ceux qui le souhaitent peuvent également apporter leur piquenique. Cette proposition est gratuite. PC http://www.ilmonstro-christianpaboeuf.fr

> Samedi 22 juin à 11h30 Moment musical En partenariat avec l’Ecole intercommunale de Musique et de Danse Jean Wiener, la médiathèque Lucien Herr vous propose un moment musical structures Baschet et cinéma. théâtre l’AIRE LIBRE > Ven. 7, sam. 8 et dim 9 juin à partir de 14h Théâtre Un doux reniement de Christophe Pellet > Vendredi 7 juin à 19h Diner spectacle Le gros banquet Réservation au : 02 99 30 70 70 > Samedi 8 et dimanche 9 juin à 18h Conte généalogique truculent et cruel Ma famille par la Cie KF association > Samedi 8 juin à 20h30 Théâtre récit Le jour où ma mère a rencontré John Wayne de Rachid Bouali > Mercredi 12 juin à 20h30 Concert “ Musiques actuelles amplifiées ” Réservation au : 02 99 41 35 18 ou ecolejeanwiener@orange.fr Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

P 13


Expression politique > Expression de la majorité

Mobilisation pour l’emploi L’emploi reste sans conteste la préoccupation majeure des français. Et le territoire de Rennes Métropole ne fait désormais plus exception dans le paysage national. Que ce soit le grand employeur historique de la région (PSA) ou plus localement la fermeture d’une PME installée dans notre commune, nous connaissons aujourd’hui les affres du chômage. Le plan social de l’usine PSA, où certains Jacquolandins travaillent, concerne1 400 salariés (sur un effectif de 5 600). à ces suppres-

sions d’emploi, il faut ajouter : les postes non renouvelés sur le site soit 300 CDD et intérimaires mais aussi les destructions d’emplois indirects. On recense ainsi 17 000 emplois indirects* en Bretagne qui correspondent aux sous-traitants de PSA, ainsi qu’aux services induits (transports, restauration). On comprend alors l’impact que peut avoir telle ou telle réduction d’effectifs, voire la fermeture d’une entreprise sur notre territoire.

lier de rénovation de rames SNCF, de l’agroalimentaire laitier ou encore de distribution de matériel électrique. Mais c’est aussi la filière du véhicule électrique qui est en ligne de mire. Ces deux pistes sont accompagnées et soutenues par l’Etat, les collectivités territoriales, dont Rennes Métropole, et des acteurs économiques et de l’emploi, dont la MEIF.

* source Maison de l’Emploi, de l’Insertion et de la Forma-

Dans le même temps, la volonté de réindustrialiser le site se dessine : on parle d’un ate-

tion professionnelle du Bassin de Rennes (MEIF) “ spécial automobile ”

> Expression de lutte ouvrière

AUCUNE USINE NE DOIT FERMER ! INTERDICTION DES LICENCIEMENTS ! Ce sont deux des slogans repris depuis le 16 janvier par les ouvriers en grève de l’usine de PSA Aulnay dans la région parisienne. Bientôt quatre mois de grève contre la fermeture de leur usine ! Ici, à PSA La Janais, les 1 400 licenciements sont prévus par la direction pour commencer le 1er janvier 2014. à moins qu’une lutte rejoignant celle des grévistes d’Aulnay ne l’en empêche.

Imposer à PSA et à ses actionnaires, dont la famille Peugeot, l’interdiction des 11 200 licenciements prévus en France est d’autant plus légitime qu’ils viennent de se voter 350 millions d’euros de rachat d’actions et d’augmentation pour les hauts cadres de l’entreprise : l’équivalent du salaire annuel, cotisations comprises, de plus de 8 700 ouvriers ! Et après, les médias nous matraquent à coup de “ crise de l’automobile ”...

De l’argent, il y en a suffisamment dans les caisses des grands groupes capitalistes pour maintenir les emplois. Mais il faudra leur imposer de prendre sur leurs profits pour répartir le travail entre tous, sans diminution de salaire. Fabrice Lucas, le 15 mai 2013 > Blog : http://fabrice-lucas.blogspot.com

> Expression de St-Jacques tous ensemble

LA LIBERTE DE CHOISIR : 2ème partie Actuellement les taux immobiliers sont bas mais les banques ne jouent peut-être pas le jeu en étant frileuse à prêter de l’argent. Autre possibilité les prix des maisons et appartements ont augmenté, compte tenu des spéculations du foncier (spéculation) où des coûts de construction appliqués pour respecter les normes environnementales. Lors de la construction d’un bien immobilier, les constructeurs ont l’obligation (obtention du marché avec respect du cahier des charges défini) d’utiliser certains matériaux P 14 Vivre à Saint-Jacques JUIN 2013

permettant de faire des économies d’énergie. Néanmoins, ces matériaux ont un coût plus élevé que les matériaux traditionnels. La très haute performance énergétique et la BBC ont eu pour conséquences immédiates l’augmentation des prix des biens immobiliers. Ces nouvelles mesures sont certes bénéfiques pour l’avenir des familles qui vont s’y installer, et pour l’avenir de notre planète. Encore faut-il que ces nouveaux matériaux soient fabriqués à 100% en France ? Faire venir de l’étranger coûte cher économiquement

mais également écologiquement parlant. Exemple sur St Jacques : le programme Parc des Eoles avec cahier des charges drastiques à respecter, sans respect duquel le projet ne verra pas le jour... Le groupe de la minorité “ St-Jacques tous ensemble ” : Françoise Edom, Sébastien Girard, Marie Sauvée et Jean-Yves Riand, Patrick Vallée. > Mail : saintjacquesdemain@gmail.com > Permanence le 1er samedi de chaque mois de 10h à 12h au 23 rue du Temple de Blosne.


Vie municipale > Conseil municipal du 13 mai 2013

ÉTAT CIVIL

Retrouvez le compte-rendu intégral du conseil municipal sur www.st-jacques.fr

Commission Consultative des Services Publics Locaux La commission consultative des services publics locaux (CCSPL) est créée pour l’ensemble des services publics confiés par la Ville à un tiers par convention de délégation de service public ou qu’ils exploitent en régie dotée de l’autonomie financière. Elle comprend des élus et des représentants d’associations locales (associations de parents d’élèves, Association Nature Environnement, association Eaux & Rivières de Bretagne, Centre d’Information sur l’énergie et l’Environnement (CIELE)). La CCSPL s’est réunie à trois reprises en 2012 pour examiner : > les projets d’avenant portant sur les délégations des services publics de distribution d’eau et de l’assainissement collectif. > le rapport d’activités 2011 du Centre de la Lande, délégataire pour l’accueil de loisirs sans hébergement, > les rapports d’activités de Véolia Eau, délégataire des services publics de distribution d’eau et de l’assainissement collectif. Stockage de bois La Ville va procéder à la démolition partielle du bâtiment situé à la Basse-Chevrolais. Cette construction a abrité pendant 14 ans, jusqu’à la construction du Centre Municipal de Bel Air, le service des espaces verts. Le cœur du bâtiment, près de 300 m², sera conservé et affecté au stockage et séchage du bois destiné à alimenter la chaudière de la future mairie. Cette gestion optimisée des déchets verts permettra de couvrir les besoins en chauffage de la nouvelle mairie. Dispositif “ Animation Présence de Rue ” renforcé Le Cercle Paul Bert, à travers le dispositif “ Animation Présence de Rue ”, est un acteur de la politique jeunesse mise en œuvre par la ville. L’intervention d’animateurs sur l’espace public permet d’entrer en relation, d’orienter et d’accompagner des jeunes Jacquolandins, plus particulièrement la tranche 13-20 ans, vers les structures d’animation et d’information présentes sur le territoire. La réflexion sur le renouvellement de la future convention doit aujourd’hui intégrer les éléments suivants : > Les livraisons de logements sur le centre-ville et

le quartier Courrouze/Pilate apportent une nouvelle population de jeunes qu’il est important d’accompagner. > Des problématiques d’incivilités et de regroupements sur l’espace public et certains halls d’immeuble se manifestent, sur le centre ville en particulier : pour une part, ces questions doivent être traitées sous un angle répressif. Il ne peut toutefois s’agir de la seule réponse : la mission d’« aller vers » des animateurs du Cercle Paul Bert peut également favoriser la construction de liens entre ces jeunes, la Mission Locale, le Pôle Emploi, les établissements scolaires et les services publics susceptibles d’apporter des réponses à cette population. Il a été voté de porter le temps d’intervention de l’animateur en présence de rue à trois quarts temps pour la période 2013-2015 pour une participation de 15 000 € de la ville de St-Jacques. Collectif citoyen Des membres du collectif initiative citoyenne de St-Jacques ont sollicité une intervention en fin de séance du conseil municipal afin d’informer l’ensemble des élus à propos de leur démarche en faveur des migrants, d’aborder la situation des personnes hébergées dans une maison réquisitionnée par l’association “ Un toit, c’est un droit ” et s’interroger sur les perspectives pour améliorer l’accueil des migrants. Le Maire a rappelé qu’il assumait la décision difficile et nécessaire de libérer les lieux face à une occupation illégale tout en créant les conditions les plus favorables à une mise à l’abri des familles concernées.

NAISSANCES Nathan Lesguer, 29 rue de la Pommerais, le 02.03.13 Chloé Adrien, 69 allée Lancelot du Lac, le 27.03.13 Sacha Lemarchand, 8 allée de la Mercerais, le 15.04.13 Mariages Sarah Bordes et Guénolé Saurel, 13 allée George Sand, le 27.04.13 Manuella Perrudin et Abdelkader Ahmani, 56 avenue Roger Dodin, le 11.05.13 Morgane Tullou et Loïc Prabel, 48 mail Léon Blum, le 18.05.13 Roselyne Renault et Mohamed Thabet, 53 rue Jules Vallès, le 25.05.13 Décès Lucien Destouches (93 ans), 1 place Salvador Allende, le 30.04.13 Lucienne Lainé (93 ans), 21 bis rue du Temple de Blosne, le 04.05.13

permanences DES ADJOINTS Chaque samedi de 10h à 12h à la Mairie. 8 juin : Marie Ducamin (éducation et jeunesse) 15 juin : Yann Texier (économie, emploi et communication) 22 juin : Bernard Bougeard (administration générale et personnel)

Vivre à Saint-Jacques

JUIN 2013

P 15


retour en images > Les collégiens de 6e à Jean Moulin en salle du conseil municipal

> Images des évènements marquants des 10 dernières années de l’Epi

> Musique de chambre à la médiathèque

> Chaque année, les médaillés du travail sont reçus en Mairie

> L’équipe de bénévoles du comité des fêtes a largement contribué au succès du carnaval


Vivre à st jacques 06 2013