Issuu on Google+

Le chemin des écoliers PAGE  6

La fête du Parc en images w w w.v i lle-st-jacques- de-la-lan de.fr


out Saint-Jacques en parle

Le cha meau Un citoyen à géométrie variable. L’homme mobile endosse tour à tour les casquettes de piéton, de cycliste, d’automobiliste et chose surprenante devient très vite intransigeant avec les autre usagers de la voirie ! Mais arrivé à bon port, nouvelle surprise, deux attitudes sont possibles selon que l’on soit dans son logement ou sur son lieu de travail. Une majorité de personnes a évolué dans son comportement à domicile, adoptant des gestes de sobriété : éteindre les lumières dans une pièce inoccupée, ne pas laisser s’écouler l’eau sans utilité… Par contre à l’extérieur il reste beaucoup à faire. Sur le lieu de travail, on oublie facilement qu’il est souhaitable de fermer une porte par grand froid, que les lumières ne sont d’aucune utilité en plein jour lorsque l’on bénéficie d’un éclairage naturel. Les diverses consommations s’emballent et le tri des déchets est également beaucoup moins performant hors de chez soi. A croire que ce qui semble le bon sens disparaît dès qu’il n’y a plus de lien avec le porte-monnaie ! Pourtant, les économies dans l’entreprise, dès lors qu’elles sont redistribuées sont bonnes pour tous. Et surtout, nous avons plusieurs “identités”, mais derrière chacune se cache, il ne faut pas l’oublier, un habitant de la planète Terre.

Les terrasses et villas du Parc

Le premier coup de pioche, marquant le démarrage de ces nouvelles constructions, a été donné en juin. Ce nouveau programme immobilier sortira de terre rue de la Pilate dans le quartier de la Courrouze. Il accueillera d’une part, un immeuble BBC de cinq à sept étages, composé de 80 appartements du T2 au T6, équipés de spacieux balcons/terrasses et d’un parking en sous-sol. Un ensemble de 24 maisons

Cette journée est une opportunité pour tous ceux qui veulent agir et se rencontrer en faveur du handicap. Objectif de cette journée : recenser tous ensemble les lieux accessibles de la ville munis de “kits jaccede” et de fauteuils roulants. De nombreux partenaires dont StJacques s’associent à cette rencontre. http://www.jaccede.com

Contact : Société Pigeault immobilier n° vert : 0 800 807 007

Balade à vélo Malgré l’automne qui s’installe, la saison des fruits n’est pas encore terminée. L’opération “St-Jacques cueille” est une balade, à vélo, pour découvrir et cueillir ceux qui mûrissent sur l’espace public. Ouverte à tous, cette promenade permettra d’échanger sur la place des arbres fruitiers et plus généralement de la

prenez note 8 octobre : journée nationale de l’accessibilité

mitoyennes avec patio central sera, par ailleurs, construit. Les premiers logements seront livrés fin 2012. n DG

L’accueil familial d’une personne âgée L’ASSAD du Pays de Rennes développe ce service sur son secteur et vous propose, vous et votre famille, d’accueillir une personne isolée temporairement ou sur une longue durée. Si vous souhaitez vous informer et devenir “famille d’accueil”, participez à une rencontre organisée par le CLIC et l’ASSAD le 20 octobre de 16 h à 17 h 30 salle polyvalente de NoyalChatillon-sur-Seiche. Contact : Guylaine Deschamps Tél. 02 99 77 12 77

2

nature dans notre ville. Une réflexion qui s’inscrit dans le nouveau projet de ville “St-Jacques, vivons la ville”. n DG Pratique : samedi 8 octobre à 10 h, départ devant la ferme de la Morinais avec son vélo et son panier.


Le Haut-Bois ouvre ses portes Le samedi précédent la rentrée scolaire, les enfants et leurs parents ont pu découvrir leurs nouvelles classes en avant-première.

Près de 200 personnes présentes ont bénéficié de l’animation offerte par Gérard Delahaye.

A l’occasion de la livraison des quatre classes supplémentaire et du préau, les familles des enfants fréquentant l’école

Suzanne-Lacore étaient invitées à découvrir l’école du Haut-Bois. Daniel Delaveau et Emmanuel Couet en

ont profité pour présenter le projet de réhabilitation de la ferme du Haut-Bois, voisine de l’école. Ce site accueille en résidence la compagnie Dromesko depuis 1998 avec des répétions et des créations de théâtre et des arts du cirque. Ce programme de rénovation, dont les travaux débuteront prochainement, est financé par Rennes Métrople et la Région. La ferme du Haut-Bois devrait ouvrir ses portes en septembre 2012. n RV

Bienvenue aux nouveaux Jacquolandins Le mardi 8 novembre, le maire et l’équipe municipale accueilleront les nouveaux Jacquolandins arrivés dans notre ville depuis l’année dernière. L’occasion de faire connaissance avec les diverses structures de la ville et les acteurs de la vie locale. Buffet dînatoire de bienvenue et échanges constitueront l’essentiel de cette réception conviviale. Une volonté de la Ville, soucieuse de faciliter le quotidien et de permettre la meilleure adaptation possible aux nouveaux arrivants. Si vous êtes nouvel habitant, vous recevrez à votre domicile une invitation à cette soirée. Merci de confirmer votre présence ou de vous inscrire si vous n’avez rien reçu. n DG Contact : 02 99 29 75 47 cabinetdumaire@st-jacques.fr

Une soirée au cours de laquelle vous trouverez toutes les informations utiles.

3


ossier

La rentrée côté enfants

On ne fait pas qu’apprendre en classe à l’école Eugène-Pottier. La preuve, on s’y amuse le matin à la garderie, on y mange le midi à la cantine, on y révise ses leçons le soir à l’étude surveillée...

De bon matin

retrouver ses amis à la garderie avant d’entamer l’école. Le petit Léo s’y fait également des copains... Il n’a que cinq ans et arrive un matin sur deux vers 7 h 10...

« Alors les enfants, vous avez trouvé le jeu que vous cherchez dans l’armoire ? demande Laurence Oisel, agent territorial spécialisé des écoles maternelles. Aussitôt, la grappe d’enfants pose le jeu tant convoité sur la table... « Attention à ne pas perdre des pièces ! », indique Laurence. Il est 8 h 15, près d’une vingtaine de bambins sont déjà arrivés à la garderie. Certains ont déjà la mine éveillée, d’autres sont un peu fatiguée. Le rythme des arrivées s’accélère...

Ah, les frites ! Nos trois petits écoliers mangent à la cantine. Saucisse et petits pois figurent au menu de ce midi. « J’aime pas les petits pois, les courgettes, les carottes... énumère Mehdi. Mais j’aime bien les lasagnes... C’est toujours meilleur chez moi ! » Enora et ses copines ne jurent quant à elles que

Mehdi, 10 ans, mange à la cantine le midi.

Jeux et stéréotypes

Léo, 5 ans, à la garderie dès 7 h 10 un matin sur deux.

Mehdi, dix ans, élève de CM2, habite le bourg. Sa maman le dépose tous les matins vers 8 h en se rendant à son travail. « Je discute ou je joue aux cartes avec Laurence, je lis des livres aux petits... », explique le jeune à la mèche sage. Des filles jouent à repasser le linge et langer des bébés, des gars disputent une partie de Puissance 4. Les stéréotypes ont la vie dure... La longiligne Enora, neuf ans et demi, joue à bébé Nougat avec deux copines et un copain. Elle aussi aime bien

4

Enora, 9 ans, apprécie de faire ses devoirs à l’étude.


par le poulet-frites, « avec du ketchup » disent-elles en chœur. On range bientôt les jeux de la garderie et l’on se regroupe dans le couloir pour s’habiller et récupérer son cartable. Les grands et les petits se rendent dans leurs cours respectives. La rentrée s’effectue dans les classes. Le poisson rouge Bubulle peut faire des ronds en toute tranquillité dans son aquarium globe.

Libre à la maison L’étude se déroule entre 17 h et 18 h. « Installez-vous calmement ! », lance Sandrine Pierre, agent communal chargé d’encadrer cette heure de travail et de loisirs. Toutes les fins d’après-midis, elle examine les cahiers de liaison des enfants et fait réviser chacun d’eux. Pour Mehdi : « c’est bien de faire mes devoirs ici comme ça j’ai rien à faire à la maison.

Après la garderie du matin, en route pour les choses sérieuses.

Je peux alors sortir faire du skate jusqu’à 19 h quand j’ai école le lendemain et jusqu’à 19 h 30 quand j’ai pas école le lendemain ». Même remarque pour Enora qui, en

arrivant chez elle, regarde la télévision, joue, voire... révise ce qui pas été fait à l’étude. n PC

Une rentrée scolaire dans la sérénité Quelques chiffres

n Les travaux • Suzanne-Lacore Réfection du sol de la cantine élémentaire : 15 000 e • Eugène-Pottier Aménagement de placards : 5 700 e • Croix-Verte Changement des fenêtres façade Nord : 38 000 e • Haut-Bois Deuxième tranche (quatre classes et préau) : 847 400 e n Le nombre de classes • Suzanne-Lacore / Le Haut Bois : 21 classes (plus 1 classe) • Eugène-Pottier : 7 classes • Croix-Verte : 5 classes • Gabriel-Péri : 4 classes • Collège Jean-Moulin : 13 classes (plus 1 classe) n Les effectifs • Hors collège, les effectifs scolaires sont globalement stables sur la commune (919 élèves contre 927 l’an dernier) • Avec 351 élèves, le collège Jean-Moulin progresse de plus 40 élèves avec un taux de passage de CM2 vers la 6e de près de 95%

L’augmentation de la population impacte directement l’évolution de nos groupes scolaires sur les trois quartiers. C’est pourquoi, la Ville anticipe l’installation des familles afin d’accueillir les enfants scolarisés dans des conditions satisfaisantes. Sylviane Chevrollier, adjointe, en charge de l’Education

” 5


ie municipale

La fête du Parc prolonge l’été

Plus de 3 000 personnes ont participé à la deuxième édition de la fête du parc, le vendredi 9 septembre. Au menu de l’après-midi et de la soirée, des animations pour tous : jeux pour les petits et pour les plus grands, apéritif et concert de Titi Robin. Retour en images sur une journée que le soleil n’a pas oublié.

t

Du plus petit au plus grand, les enfants s’en sont donnés à cœur joie dans les jeux gonflables et sur le mur d’escalade.

Sur le tableau d’expression libre, on peut lire : « il faudrait des toilettes dans le parc, des jeux adaptés aux tout-petits… ». t

6

Un beau moment de rencontres et d’échanges avec les Jacquolandins, tous invités à partager à l’apéritif. t

t

t Mission délicate pour les magiciens du feu : la mise en place du matériel pyrotechnique pour un feu d’artifice enchanteur. t

Le matin, montage de la scène sur la grande prairie pour une soirée où Titi Robin a séduit les spectateurs venus nombreux : un concert aux couleurs métissées.


PARO L E à L A MA J ORI T É

Les primaires citoyennes à st-Jacques n

Qui peut voter ?

Tous les Jacquolandins inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010 et munis d’une pièce d’identité. Participation de 1 e et signature de l’engagement de reconnaissance des valeurs de la gauche le jour des primaires. n

C’est quand ?

Les dimanches 9 et 16 octobre de 9 h à 19 h. n

Où voter ?

Si d’habitude vous votez au gymnase de la CroixVerte ou à la mairie, vous voterez pour les primaires à l’espace du Pigeon-Blanc. Si d’habitude vous votez à l’Epi Condorcet ou à l’école Eugène-Pottier, vous voterez pour les primaires à la ferme de la Morinais.

www.lesprimairescitoyennes.fr PAROLE à St-Jacques tous ensemble Les représentants de la liste “St-Jacques Tous ensemble” n’ont pas été en mesure de nous proposer leur texte ce mois-ci.

c o n s e i l m u n i c i pa l Retrouvez le compte-rendu intégral du conseil municipal affiché en mairie ou sur : http/www.ville-st-jacques-de-la-lande.fr

PERMANENCES DES ADJOINTS Chaque samedi de 10 h à 12 h à la Mairie, n 8 octobre : Françoise Cardin (vie associative et sport) n 15 octobre : Daniel Salmon (transports, énergies et déchets) n 22 octobre : Sylviane Chevrollier (éducation) n 29 octobre : Fernand Etiemble (aménagement et environnement) Selon les dispositions de l’article 9 du Code Civil, chacun a droit au respect de sa vie privée : les naissances, mariages et décès survenus dans une commune ne peuvent donner lieu à une publication dans le bulletin municipal sans autorisation écrite des intéressés ou de leurs proches. En conséquence, si vous souhaitez voir apparaître une naissance, un mariage ou un décès dans la rubrique Etat-Civil du Jacquolandin, merci de le signaler en Mairie ou à l’Epi Condorcet, un imprimé à remplir et à signer vous sera alors remis.

7

P a r o l e à L u tt e O u v r i è r e Les riches nous mènent déjà une vraie guerre sociale. Alors, qu’ils prennent sur leurs richesses pour payer leur dette !

En juillet 2011, les chiffres de 2009 sur la pauvreté en France ont été publiés. La pauvreté ne cesse d’augmenter dans un des pays les plus riches du monde. Mais ce n’est pas une découverte pour les gens des classes populaires. Entre 2008 et 2009, le revenu moyen des habitants de SaintJacques, avant impôt et prestations sociales, a baissé de 0,8 %. Pire, le revenu des 20 % les plus pauvres des Jacquolandins a baissé de 3,2 %. Encore pire, le revenu des 10 % les plus pauvres d’entre nous est tombé à 7 166 e par an, soit moins de 600 e par mois. Une baisse de près de 7 % ! Et ce ne sont que les chiffres de 2009, alors en 2011… A cause du chômage massif, de l’intérim, des bas salaires, de l’augmentation des prix, beaucoup d’entre nous s’enfoncent dans la pauvreté. Et le gouvernement en a rajouté une couche cet été : les mutuelles de santé, les taxes sur le tabac et… les sodas qui augmentent ; des milliers de suppressions d’emplois dans les services publics, etc. Face à ces attaques de plus en plus violentes de la bourgeoisie, nous, les travailleurs, devons lutter pour préserver notre emploi en imposant que le travail soit reparti entre tous sans diminution de salaires. Pour garantir le pouvoir d’achat des salaires et des pensions de retraite, il faut leur indexation automatique sur la hausse des prix. Et c’est en imposant la levée du secret des affaires que nous verrons que tout cela est possible... Fabrice Lucas, le 15 septembre 2011 Blog : http://fabrice-lucas.blogspot.com

Etat- c i v i l NAISSANCES Loëlia Paulo, 39 rue de la Pilate, le 24.05.11 Hassane Fall, 2 rue Marguerite-Yourcenar, le 31.05.11 Noah Dreano, 2 A rue AndréMalraux, le 04.06.11 Romane Kwasniewski, 5 rue Fernand Braudel, le 16.06.11 Sacha Fouquet, 3 rue Fernand-Braudel, le 23.06.11 Maëlys Pédron, 67 bis bd Jean-Mermoz, le 28.06.11 Lola Ducroux--Lecoq, 5 rue Ernest-Renan, le 09.07.11 mariages Gina Fernando et Alison Kiesse, 7 rue André-Malraux, le 22.07.11 Nathalie Monsifrot et Rolland Martin, 4 rue Léopold SédarSenghor, le 23.07.11 Morgane Hedou et Abdourahamane Dahalani, 4 allée Peyo, le 03.09.11 Rim Badjoudj et Saadi Derres, 2 allée du Père-Popielusko, le 10.09.11

Décès Andrée Le Coz (88 ans), 15 rue de la Croix-Verte, le 10.07.11 Vincent Vadé (39 ans), 3 rue Ernest-Renan, le 15.07.11 André Pelé (74 ans), 21 rue Gabriel Péri, le 18.07.11 Armandine Guénégant (84 ans), 13 A rue de la Pilate, le 22.07.11 François Rouault (88 ans), 1 place S.-Allende, le 29.07.11 Yvonne Betton (75 ans), 10 rue de la Croix-Verte, le 06.08.11 Huguette Bazin (95 ans), 1 place S.-Allende, le 14.08.11 Marie-Thérèse Fresnel (93 ans) 1 place S.-Allende, le 16.08.11 Pierre Taconnet (62 ans), 38 B rue du Temple-de-Blosne, le 18.08.11 Anne Lecuyer (45 ans), 1 place Léopold Sédar-Senghor, le 29.08.11 Marie Iliou (101 ans), 1 place S.-Allende, le 04.09.11 Marcelle Gouillet (90 ans), 1 place S.-Allende, le 14.09.11


ssociations centre de la lande

© Ce ntre de

la Lande

S’initier aux pratiques artistiques Le Centre de la Lande et ses partenaires poursuivent leur action ciblée en direction des scolaires, en proposant aux enfants un ministage de découverte des pratiques artistiques pendant les vacances de la Toussaint.

Faire découvrir aux enfants de trois à six ans la danse contemporaine, les arts plastiques, la musique… C’est le but du mini-stage proposé par le Centre de la Lande et l’école de musique et de danse Jean Wiener. « Nous avons souhaité renouveler notre proposition, confie l’animateur Bernard Flahaut. Elle avait remporté un vif succès l’an passé. » Véronique Robin anime l’atelier de danse contemporaine, Virginie Brieuc celui de musique et Geneviève Garin, l’atelier d’arts plastiques. Cette dernière intervient chaque semaine auprès des enfants et des adultes, notamment durant les temps périscolaires du midi : « à partir de la terre et du modelage le lundi, je laisse l’imagination vagabonder… On avance selon les idées, les demandes des participants, les aspirations de voyage, les actualités ou expositions proposées dans la commune. Il est possible de cuire et émailler ses créations. Il peut s’agir d’objets utilitaires ou d’objets artistiques. Après avoir travaillé sur l’Asie et le Pérou, je propose cette année le thème de l’Égypte. En arts plastiques, on travaillera sur l’homme et l’animal dans l’art. On travaille avec de la terre mais aussi du papier mâché, des assemblages de carton, des objets recyclés. On aborde des techniques traditionnelles comme le dessin, la peinture, la gouache, l’acrylique… Je privilégie une grande variété dans les supports et les matériaux pour intéresser et captiver les enfants. » n TR Pratique : Le stage se déroule à l’Epi Condorcet, durant trois après-midis les lundi 24, mardi 25 et mercredi 26 octobre, de 14 h à 17 h. Inscription (nombre de places limitées) : 02 99 35 36 16. Tarif : 30 e (50 à 70 % de réduction avec la carte Sortir).

n Accompagnements à la scolarité :

n Ouverture de l’ALSH

Si vous souhaitez donner un peu de votre temps, dans le cadre de l’accompagnement à la scolarité, adressez-vous au Centre de la Lande. Que vous soyez étudiant, retraité, en activité, les moments que vous voudrez bien consacrer aux jeunes inscrits seront appréciés et précieux. N’hésitez pas à prendre contact avec les animatrices responsables des projets : Estelle Le Bras pour la Ludocartable et Gwénaëlle Culo pour l’accompagnement collège. Centre de la Lande 02 99 35 36 16

Comme chaque année l’ALSH (Accueil de loisirs sans hébergement) accueillera les enfants de 3 à 11 ans la première semaine des vacances de Noël, du 19 au 23 décembre. Il sera fermé entre Noël et le Nouvel an. Il pourra être néanmoins ouvert le lundi 2 janvier 2012, sous réserve d’un effectif suffisant. Merci donc de pré inscrire vos enfants à l’accueil du Centre de la Lande à l’Epi Condorcet impérativement avant le 24 octobre. La décision sera prise le 7 novembre 2011. Contact : Centre de la Lande 02 99 35 36 16

recherche des bénévoles

8

le 2 janvier 2012


office jacquolandin des sports

section tennis

Caroline Ruiller, nouvelle présidente La section tennis de l’Office Jacquolandin des Sports a une nouvelle présidente : Caroline Ruiller, 30 ans, membre depuis 2007, devenue vice-présidente en 2010, succède à Gautier Visseaux. C’est la première femme à occuper ce poste dans l’histoire du club.

Concilier plaisir et performance C’est au cours de ses études à l’Institut de Gestion de Rennes qu’elle a eu plaisir à découvrir, il y a maintenant quatre ans, la convivialité qui régnait au sein du club. « Je travaille sur la solidarité en entreprise, notamment sur le concept de soutien social et de santé au travail. On dit que le tennis est un sport individualiste… C’est pourtant un sport au sein duquel nous essayons de cultiver l’esprit et la cohésion de groupe. » Fort de ses 200 adhérents, le club est victime de son succès et ne peut plus accueillir cette année de nouveaux membres. « Notre nouvelle politique mise sur l’accueil des jeunes avec l’école de tennis et le centre de compétition. Nous avons mis en place le projet Blanc pour concilier plaisir dans le sport avec performance sportive. Ce projet départemental a été piloté par notre structure. Notre formateur principal, Guy Béderic, a mis en place des méthodes pédagogiques innovantes dont l’objectif est d’attirer les jeunes et leur faire prendre goût à la compétition par le plaisir. »

n TR

6e édition de l’Open de tennis de Rennes

Guy Béderic a mis en place des méthodes pédagogique innovantes.

Caroline Ruiller ne pratique le tennis que depuis quelques années. Après le handball, ce sport n’a pas tardé à devenir une passion et c’est avec fierté et beaucoup d’ambition qu’elle assume sa nouvelle responsabilité à la présidence du club. « Mon objectif est de faire monter les femmes en puissance dans le club, tant au niveau du comité de direction que dans la pratique du tennis féminin. Deux femmes intègrent la commission jeune du club qui de fait, devient paritaire : une première pour le club ! Nous soutenons aussi, Luna Galopin, 10 ans, récompensée par la Ville et qui va intégrer la Ligue pour des entraînements au niveau régional. »

Pour sa sixième édition, l’Open de Rennes réunira 32 joueurs faisant partie du top 200 mondial. Pendant sept jours, du 10 au 16 octobre, plus de 50 matchs seront joués à la salle Colette Besson et au Tennis-club de Saint-Jacques-de-la-Lande. Plus de 15 000 spectateurs sont attendus à l’occasion du premier événement tennis de l’Ouest. Qui succédera à JoWilfried Tsonga, vainqueur de la première édition en 2006, ou encore à Marc Gicquel, sacré l’année dernière ? L’Open de tennis sera diffusé en direct à la télévision, sur les chaînes TVR 35 Bretagne, Ty Télé et Tebeo. Informations : 02 23 25 77 75 - www.openderennes.org

9


ulture - Animation Epi Condorcet et ecole de musique

Recherche habitants pour projets participatifs Deux projets culturels auxquels participent les habitants se déroulent sur la commune. L’un porte sur le thème du goût et de l’alimentation, l’autre sur le chant vocal. Tous deux sont et seront à déguster sans modération.

Cabaret lecture Des ateliers de lecture à voix haute sur le thème de la gourmandise - textes d’auteurs, recettes de cuisine, etc. - figurent notamment au programme. Un cabaret lecture, avec repas préparé par les habitants, se déroulera le 1er décembre au forum de l’Epi. Venez nombreux vous inscrire à ces ateliers de lecture. Une réunion d’information est prévue le jeudi 3 novembre à 17 h à l’Epi Condorcet. Apportez les textes que vous souhaiteriez lire ou partager. Inscription à l’atelier.

« Nourriture et convivialité sont entremêlées. Le repas est un temps fort de la vie, il est prétexte à se réunir et passer de bons moments ensemble. Il se passe beaucoup de choses autour du repas », observe Marie-Joëlle Brisseau, directrice de l’Epi Condorcet. Cette manifestation intitulée “Des goûts et des couleurs” a vocation à réfléchir sur l’alimentation, sur le bien-manger. L’Amap de la Lande et le Centre de la Lande sont partenaires de cette manifestation. Divers spectacles prétextes à partager sont programmés (voir agenda).

Contact : Tél. 02 99 35 36 10

Comédie musicale Les Accro’chants, groupe d’une douzaine de chanteurs amateurs confirmés, travaillent un répertoire d’une dizaine de chansons d’interprètes contemporains (Julien Doré, Sanseverino, Bénabar, Pauline Croze, Lilicub, etc.) et une mise en scène. « L’objectif est de produire une comédie musicale intitulée “Ailleurs” qui sera l’aboutissement de deux années de chant. On s’associe à la maison du théâtre amateur de Rennes - Adec - pour la mise en scène et l’utilisation de l’espace scénique », se réjouit Véronique Renard, animatrice du groupe, arrangeuse et directrice de l’école de musique et de danse Jean Wiener. Le spectacle est programmé à l’Aire Libre les 7 et 8 juin 2012. Nous en reparlerons. Des chanteurs confirmés peuvent encore rejoindre le groupe déjà formé. Les répétitions ont lieu chaque semaine

le mardi de 19 h à 20 h 30 (jusqu’à 21 h 3 0 une fois par mois) à l’auditorium de l’Epi Condorcet. « On est à la moitié du répertoire, il est

10

encore possible de rattraper », assure Véronique. Contact : 02 99 41 35 18

n PC


agenda culturel

médiathèque lucien herr

ges… -ménin Remue 2011 Octobre

© Claude

e Delafoss

n Herr que Lucie s-de-la-Lande Médiathè int-Jacque Ville de Sa

La médiathèque organise une manifestation sur la philosophie intitulée “Remue-méninges”.

rr

« Nous n’avions encore jamais abordé ce thème. Pourtant, chacun de nous se pose des questions sur le sens de la vie, sur la mort, etc. » observe Charlotte Bihel, directrice de la médiathèque. Diverses animations vont ponctuer cette manifestation : un cycle pour les enfants de 9 à 12 ans animé par Karine Mieusset, enseignante ; une rencontre entre Dominique Paquet, philosophe et comédienne, et les élèves de deux classes de 3e du collège Jean Moulin autour du thème « Y’a-t-il des mots qui tuent ? ». Une soirée philo tout public est également programmée le vendredi 14 octobre à 20 h sur un sujet d’actualité, « Désobéir, est-ce renoncer à sa liberté ? ».

n PC

Festival Mettre en Scène : “A nos étoiles”

© Alexandra Vincens

cien He èque Lu Médiath

Remueméninges

A nos étoiles est une pièce de théâtre écrite par Hélène Nicolas, alias Babouillec, jeune auteure, qui « n’a jamais appris à lire, à écrire, à parler ». « Autiste sans paroles », Hélène rencontre l’acteur et metteur-en-scène Arnaud Stéphan qui décide de faire entendre cette parole muette. Pour cette création atypique, la compagnie Indiscipline, est accueillie en résidence à L’Aire Libre. n Mardi 8 novembre à 21 h n Mercredi 9 novembre à 19 h n Jeudi 10 novembre à 19 h n Vendredi 11 novembre à 21 h n Samedi 12 novembre à 15 h Informations et réservations : tél. 02 99 30 70 70 www.theatre-airelibre.fr

11

n Mercredis 5, 12 et 19 octobre de 16h à 17h30 Tartines de philo Débat d’idées autour d’un goûter. Sur inscription au 02 99 31 18 08. Médiathèque Lucien Herr n Vendredi 14 octobre à 20h Soirée philosophie Gratuit sans inscription. Médiathèque Lucien Herr n Samedi 15 octobre à 16h30 Balade en bulle Réservation conseillée au 02 99 31 18 08. Médiathèque Lucien Herr n Du 7 au 16 octobre Festival des sciences : Sucres en corps Cette exposition, qui conduit à la découverte des sucres dans le corps, permet de porter un autre regard sur le diabète et l’obésité. Forum de l’Epi n Mardi 18 octobre à 18h Le cercle des lecteurs Gratuit sans inscription. Médiathèque Lucien Herr n Jeudi 20 octobre Animation Intitulée Les fleurs dans vos assiettes, cette animation menée en partenariat avec l’AMAP de la Lande est bâtie en trois temps : • 14h à 17h : atelier cuisine florale avec préparations culinaires. Sur inscription au 02 99 35 36 10. • 17h à 19h : causerie sur l’usage des fleurs comestibles, plantes sauvages, légumes anciens. Accès libre. • 20h30 : conférence sur le thème des fleurs dans vos assiettes. Accès libre. Epi Condorcet n Mercredi 26 et samedi 29 octobre à 16h Ciné-enfants Projection de films et de dessins animés pour enfants. Gratuit sans inscription. Médiathèque Lucien Herr n Du 3 novembre au 20 décembre Exposition de natures mortes Philippe Pengrech expose ses peintures. Forum de l’Epi Condorcet


ie des entreprises

le Val’ex, a ouvert ses portes, cours Camille-Claudel

Maryse Berhault a ouvert en mai dernier le Val’ex, cours Camille-Claudel, une brasserie-crêperie avec, pour la plus grande joie des parieurs, un bar PMU… C’est la quatrième affaire que reprend Maryse Berhault, oriLe football s’affiche au menu

ginaire de Dinan, avec l’aide de Michel, son conjoint : « Nous Depuis septembre, le Val’ex ouvre également ses portes le saétions auparavant à Dinard et avons été séduits par cette brasserie medi soir et propose aux clients la retransmission des matchs à Saint-Jacques, que nous avons dénommée le Val’ex, du prénom de football sur deux écrans. Il faut dire que ce sport occupe de mes deux enfants, Valentin et Alexandre. » bon nombre de conversations au sein de la famille puisque La brasserie-crêperie a oules deux enfants de Maryse vert le 7 mai dernier dans Berhault sont joueurs et passionun commerce laissé vacant nés : « Mon aîné de 18 ans vient depuis plusieurs mois. On de signer un contrat à Tours et le appréciera le nouveau décor plus jeune est au stade rennais. » coloré et moderne. « J’ai vouLe premier bilan est plutôt lu éclaircir et égayer la salle, positif. « Nous avons été très poursuit Maryse Berhault, un bien accueillis et entretenons de peu à mon image ! » bons contacts avec les jeunes. Ils Du lundi au vendredi, le viennent d’ailleurs régulièrement Val’ex propose une cuisine assister aux retransmissions de traditionnelle avec buffet matchs. Nous envisageons de proen entrée, salades compoposer de petits événements. Poursées, plat et dessert du jour. quoi pas des soirées karaoké pour En brasserie, la carte étale De gauche à droite : Hélène, Miichel et Maryse. animer le quartier… ». un vaste choix de plats et en crêperie, galettes de blé noir et n TR crêpes de froment « fraîches et faites maison ! Ce sont tous les Pratique : Le Val’ex, tél. 02 30 02 36 42 jours de nouveaux goûts et de nouvelles découvertes. » Plat : 7 e ; menu complet : 12 e. Une serveuse a été embauchée. Après avoir suivi une formaOuvert tous les jours, de 7 h à 20 h, tion à Brest, Maryse Berhault se lance aussi dans la gestion le samedi, de 8 h à 20 h et le dimanche de 8 h 30 à 13 h. d’un PMU. Mensuel municipal - Mairie - 1, rue des 25-Fusillés - 35136 Saint-Jacques-de-la-Lande - Tél : 02 99 29 75 30 Directeur de la publication : E. Couet - Responsable de la rédaction : Y. Texier Rédaction : P. Charbonnier, T. Ruellan, R. Vaillot, D. Guégan - Réalisation : C. Reland - Photos : C. Reland Imprimé par l’imprimerie du Chat Noir sur un papier 100% recyclé - Distribution : D.Q.P. Dépôt légal : 3e trimestre 2011 - Reproduction intégrale ou partielle interdite sans autorisation.

12


Jacquolandin d'octobre 2011