Page 1

St-Jacques demain PAGE  6

L’école du Haut-Bois s’agrandit w w w.v i lle-st-jacques- de-la-lan de.fr


out Saint-Jacques en parle

Le cha meau Dans notre petit monde, on achète et on jette, en oubliant bien souvent que l’objet déchu est un concentré d’énergie. Cette énergie que l’on appelle “grise” est celle qu’il a fallu pour extraire les matières premières, les transformer, les transporter. Mais ce n’est pas tout, elle comprend aussi l’énergie qu’il a fallu pour assembler chacun des éléments, puis ensuite emmener le produit manufacturé (souvent en camion) vers le commerce où il a finalement été acheté. Alors plutôt que de mépriser cet indigne rebus, ne vaut-il pas mieux le regarder avec un peu de compassion et se demander s’il ne pourrait pas durer encore quelque temps chez soi ou bénéficier d’une seconde vie. La mode démode, elle est conçue pour nous inviter à tout changer à la rentrée et pourtant le développement durable est bien de faire durer. Economie de ressources et économies tout court vont à nouveau de pair. Depuis le temps que je traverse le désert, je me méfie des mirages de l’éphémère. Le chameau Me

rcre

sep

7

tem

LES 5 ANS DU MARCHÉ

bre

di

Allocation de rentrée scolaire

Sous condition de ressources, une allocation de rentrée scolaire peut-être accordée par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Une famille peut bénéficier de 27 euros par élève fréquentant un établissement primaire, 41 euros pour le collège et 54 euros pour le lycée, de même que pour les apprentis de 1ère année, les élèves recevant des cours par correspondance et pour les enfants à charge scolarisés jusqu’à l’âge de 25 ans. Les pièces à produire au CCAS du 1er au 30 septembre 2011 sont : livret de famille, avis d’imposition ou non-imposition 2010, sur les revenus 2009,

Contact : CCAS 02 99 29 75 56 n JD

prenez note porte ouverte

Le Comité d’Ille-et-Vilaine de la Ligue contre le cancer organise une journée “porte ouverte” le mardi 20 septembre. Les bénévoles et salariées du Comité vous accueilleront à partir de 9 h autour d’un café afin de vous présenter les différentes missions de la Ligue et répondre à toutes vos questions. Vous êtes partenaire, adhérent…, et souhaitez connaître davantage la Ligue ? Vous voulez devenir bénévole ? Venez nous rendre visite le mardi 20 septembre 2011 de 9 h à 18 h, immeuble le Soltis, 28 rue de la Donelière à Rennes. Contact : 02 99 63 67 67

CLASSES 1

Animation pour les enfants de 10 h à 12 h 30 avec le chapiteau des clowns

certificat de scolarité à partir du collège, justificatif de l’inscription en apprentissage ou en cours par correspondance et justificatif du versement de l’allocation de rentrée scolaire par la CAF. L’aide sera apportée sous forme de chèques services utilisable sur tout le département. (Sous réserves d’acceptation par les commerçants).

Un rassemblement des classes 1 intergénération aura lieu le dimanche 25 septembre 2011. Il est possible de venir accompagnés de famille ou d’amis. Inscriptions avant le 20 septembre et renseignements auprès de Pierre Delys. Tél. 02 99 31 92 67

2

Vendredi 16 septembre n Réunion publique à 20h30 Les évolutions de la Courrouze 20 h 30 au Carrousel, 3 rue Nicéphore Niepce.

samedi 17 septembre n Découvrir la Courrouze

Balade de 2 h sur site (apéritif offert à la fin de la visite et piquenique sur place possible) RDV à 10 h au Point Info Courrouze, 72 rue Claude-Bernard à Rennes.

Inscriptions : 02 99 35 21 08 ou www.lacourrouze.fr


Livraisons et lancement

En juillet ont eu lieu des livraisons de logements dans le centre-ville et le lancement de l’opération le cours Lumière à la Courrouze. La remise des clés aux locataires ou aux propriétaires est toujours un moment agréable pour les élus. Ainsi, deux opérations ont été livrées de part et d’autre du mail Léon-Blum. Quatorze maisons du programme Bee wood ont accueilli leurs propriétaires au cœur d’un programme de 147 logements au total. L’une des particularités de ce programme de la société Bouygues Immobilier réside dans la volonté de proposer un produit innovant s’inscrivant dans le Programme Local de l’Habitat favorisant l’accession aidée et faisant l’objet d’une labellisation BBC garantissant des économies d’énergie. La résidence Auguste Rodin inaugurée par le groupe Icade, vient compléter les appartements livrés par le groupe SNI au printemps dernier. Ainsi, 103 logements ont été livrés en locatif et en accession libre à la propriété. Organisé autour d’un espace commun paysager, cet ensemble s’inscrit dans le quartier avec une architecture à la fois sobre et contemporaine. Un nouveau chantier a démarré à la Courrouze avec un geste symbolique de plantation de trois bouleaux pour un programme mixte d’activité, de commerces et d’habitat. Cette

La plaque Auguste Rodin dévoilée lors de la livraison des 103 logements Icade.

Accueil et remise des clés pour les 14 propriétaires du programme Bee wood.

opération située sur l’avenue Germaine Tillon, au cœur du secteur dit des Dominos, symbolise l’esprit de cet éco-quartier et la volonté de mixer les usages dans ce nouveau secteur. n RV

Police municipale

Ludovic Dréan rejoint l’équipe Ludovic Dréan vient d’être embauché comme policier municipal. Il rejoint l’équipe aux côtés d’Angélique Denis et de Christian Touquet. Ludovic Dréan a 30 ans. Originaire de Ploërmel dans le Morbihan, il a exercé le métier de policier municipal à Josselin pendant trois années, comme agent de médiation. Recherchant un poste en région rennaise, il a été embauché en 2007 à Acigné. Puis, il choisit St-Jacques-de-la-Lande où

Ludovic Dréan, ici en compagnie de Christian Touquet, assure la gestion du marché.

3

il est embauché en mai dernier. « La commune est attractive de par son organisation, son dynamisme, ses projets, explique-t-il ; elle correspond à toutes mes attentes. Les tâches et les centres d’intérêts sont multiples avec ce souci constant de rester proche de la population. En complément, je poursuis également ma mission de sapeur-pompier volontaire. » Grâce à l’arrivée de Ludovic Dréan, l’ouverture du service de police municipale pourra être prolongée en soirée. « La nouvelle organisation, explique Christian Touquet, nous permettra d’être encore plus présents sur le terrain, plus proches des habitants. » Dès janvier 2012, le service restera ouvert au public du lundi au vendredi, de 8 h à 12 h et de 13 h à 17 h 30. La police municipale assure la surveillance de la commune, des écoles, l’accueil des gens du voyage, la gestion du marché, l’application du code de la route allant jusqu’aux mises en fourrière et veille au respect des différents codes. « Nous renforçons notre présence en début de soirée, dès la sortie des classes jusqu’à 19 h 30 plusieurs jours par semaine, sur les espaces partagés comme le centre-ville, St-Jacques Aéroport et le Pigeon-Blanc. Il s’agit d’être visibles et accessibles en fin d’aprèsmidi. » n TR Contact : 02 99 29 75 50.


ossier

St-Jacques, vivons la ville

Après 20 ans de travaux, le quartier de la Morinais est en phase d’achèvement. Le paysage et l’identité de la commune ont profondément évolué, il faut maintenant se projeter dans l’avenir, définir les enjeux, les priorités et les objectifs. Vaste chantier mais chantier passionnant qui consiste à réinventer la ville de demain et rélever de nouveaux défis. Présentation par Emmanuel Couet, maire, de la démarche engagée.

L’arrivée du métro sur St-Jacques va modifier les usages en matière de déplacement et de mobilité sur le territoire communal.

Jacquolandin : Où en est la ville, aujourd’hui ?

l’image de St-Jacques véhiculée à l’extérieur n’est pas toujours très positive.

Emmanuel Couet : Nous arrivons à la fin d’un cycle avec l’achèvement de la Morinais. N’oublions pas que les premières études sur les Côteaux de la Maltière datent de 1990 et que les travaux ont commencé en 1992. Les tout derniers projets vont avoir lieu avec l’édification de la mairie et de quelques programmes de logements. Un constat : depuis vingt ans, c’est toute la commune qui a vécu au rythme de la construction de ce nouveau centre-ville. L’image, la géographie, les paysages, la démographie, la sociologie... en sont durablement modifiés. Par ailleurs, une étude réalisée à l’été 2008 a montré le paradoxe suivant : il y a une grande satisfaction résidentielle, autrement dit les gens sont heureux d’habiter à St-Jacques. En revanche,

Les usagers du parc pourront exprimer leurs attentes en matière d’

4


Quelle conclusion en tirez-vous ? Beaucoup de logements, d’équipements à vocation scolaire, sportive et culturelle ont été livrés. Nous devons maintenant faire vivre ces différentes structures, axer la priorité sur le vivre ensemble, animer d’avantage l’espace public. Je souhaiterais que le candidat à la location ou à l’acquisition d’un logement sur la commune puisse nous dire : « J’ai choisi d’habiter St-Jacques pour la qualité de son habitat, de ses équipements et de ses services de proximité » plutôt que « J’habite St-Jacques, parce que le prix des logements est moins élevé qu’à Rennes ». La participation de la population sera diverse dans ses formes pour dessiner le St-Jacques de demain.

Qu’envisagez-vous ? Nous devons nous projeter dans l’avenir. Comment allons-nous procéder ? En dressant le bilan de ces vingt dernières années, en définissant les enjeux, les priorités et les objectifs du chapitre qui s’ouvre. Il faut anticiper les changements que la ville va connaître dans les années qui viennent avec notamment l’arrivée du métro, la création du quartier de la Courrouze, l’aménagement de la route de Redon…

La démarche “St-Jacques vivons la ville” invite à élaborer ensemble le projet de ville pour les 20 prochaines années.

’aménagements nouveaux dès le 9 septembre à l’occasion de la fête du parc.

Très concrètement, comment allez-vous faire? A l’occasion de la fête du parc en septembre, sera lancée l’élaboration d’un nouveau projet de ville intitulée “St-Jacques, vivons la ville”. Cette démarche appelée à durer un an, s’adressera à plusieurs acteurs. Les premiers concernés seront les habitants de la commune qui doivent trouver dans ce projet une réponse à leurs besoins et à leurs aspirations. Nous souhaitons également amener les acteurs institutionnels et les habitants de l’agglomération à changer leur regard sur notre ville.

Comment allez-vous organiser ce processus de réflexion ? La démarche fait appel à la mobilisation et à la participation des habitants. A nous maintenant de susciter un intérêt autour des quatre grands thèmes que nous avons retenus : n les paysages et la place de la nature dans la ville n un autre regard sur la ville

5

culture, fête, animation et usage de l’espace public et des équipements ; n demain, St-Jacques à 10 mn du cœur de Rennes. Cela va se matérialiser par des ateliers, des expositions, l’installation de boîtes à idées, des forums en ligne, des déambulations dans les quartiers... n

Que pouvons-nous attendre du thème consacré à la ville animée ? Ce sera aussi aux Jacquolandins de nous faire des propositions. En tout état de cause, ce pourrait être la création d’un événement de rayonnement métropolitain dans le Parc de St-Jacques de type festival, grande exposition...

Quand et comment seront restitués les débats, idées, démarches... On imagine l’achèvement de ce processus par un grand événement qui serait lancé lors de la fête du parc de septembre 2012 et s’étalerait sur plusieurs jours. Des ateliers, conférences, expositions, productions des habitants y seraient programmés. Ce projet de ville doit à terme irriguer l’ensemble de nos politiques publiques.

Comment s’organise cette “consultation” ? Nous serons accompagnés sur les volets “mobilisation et participation des habitants” par le cabinet TMO qui a réalisé par le passé plusieurs études d’image pour la commune. n Propos recueillis par Patrice Charbonnier


ie municipale Ecole du Haut-Bois

Quatre nouvelles classes La seconde tranche de travaux de l’école du HautBois va être inaugurée. L’école primaire dispose désormais de neuf classes. « Pour faire face à l’augmentation régulière des effectifs scolaires, il était r ie ll ro v indispensable d’agrane Ch Sylviane dir l’école du Haut-Bois, explique Sylviane Chevrollier, adjointe en charge des affaires scolaires. Nous allons inaugurer quatre nouvelles classes avec la même configuration que les quatre précédentes. Ces nouveaux locaux vont permettre d’accompagner la montée des effectifs pour les prochaines années. A terme, l’idée serait de répartir les enfants de cycle trois (CE2, CM1, CM2) à l’école du HautBois et les cycles un et deux (maternelle à CE1) à l’école Suzanne-Lacore.» Les élèves vont découvrir bientôt leurs nouveaux locaux, tout en bois, aux volumes atypiques, œuvre de l’architecte Patrick Bouchain. « La forme de la classe est en effet triangulaire, confie Pierre Grall, directeur du service solidarité, éducation, enfance et jeunesse à la

Ville. Les salles sont très lumineuses avec un pan totalement vitré, ouvert sur l’extérieur. Chaque classe dispose de sa propre entrée, son vestiaire et ses sanitaires. »

Des espaces de verdure Les classes sont équipées de mobilier flambant neuf et les ateliers entre chaque classe disposent chacun de postes informatiques. Sur la cour de récréation,

l’ancien préau a été démonté et remplacé par un préau en bois, plus esthétique, plus grand et efficace pour protéger les enfants des intempéries. « Les travaux ont commencé en début d’année, poursuit Sylviane Chevrollier. Les élèves ont pu assister pendant le 2ème semestre à la construction des nouveaux locaux. Nous avons veillé à la qualité des espaces verts ; la plupart des arbres, dont un bosquet de noisetiers sur la partie Est de la cour, ont été préservés. De petits jardins et espaces de verdure jouxtent chacune des classes. » L’école du Haut-Bois est désormais constituée de huit classes plus une autre salle pouvant être également utilisée comme classe. Elle peut donc accueillir, à raison d’environ 25 élèves par classe, 200 à 250 élèves. Les parents pourront, avec leurs enfants, découvrir leur nouvelle école lors de la matinée portes-ouvertes organisée le 3 septembre. Le montant total des travaux s’élève à 847 400 euros hors taxes.

Les salles de classe, avec un pan entièrement vitré, bénéficie d’une très bonne luminosité.

Mensuel municipal - Mairie - 1, rue des 25-Fusillés - 35136 Saint-Jacques-de-la-Lande - Tél : 02 99 29 75 30 Directeur de la publication : E. Couet - Responsable de la rédaction : Y. Texier Rédaction : P. Charbonnier, T. Ruellan, R. Vaillot - Réalisation : C. Reland - Photos : C. Reland Imprimé par l’imprimerie du Chat Noir sur un papier 100% recyclé - Distribution : D.Q.P. Dépôt légal : 3ème trimestre 2011 - Reproduction intégrale ou partielle interdite sans autorisation.

6

n TR


PARO L E à L A MA J ORITÉ rentrée citoyenne

Cette rentrée 2011 est placée sous le signe de la citoyenneté, à St-Jacques plus particulièrement au cours de cette nouvelle année scolaire. Cette rentrée citoyenne, c’est, tout d’abord, la démarche d’élaboration du projet de ville pour les 20 ans qui viennent que nous lançons dés ce début septembre. Les jacquolandins d’aujourd’hui - dont plus de la moitié sont nouveaux - seront invités à se mobiliser et à participer à cette élaboration pour la ville de demain. Nous avions déjà organisé, à une échelle moins importante, des ateliers citoyens autour de la conception du Parc de St-Jacques. Cette fois, le propos concerne toute la commune et quatre grands thèmes que Le maire présentera en détail lors de la soirée du 9 septembre. La rentrée sera effectivement l’occasion de multiplier les temps de rencontres et d’échanges. Différentes dates vous seront ainsi proposées pour évoquer des projets à plus ou moins long terme. Avec d’abord, le samedi matin 3 septembre : les portes ouvertes de l’école du Haut-Bois et la présentation de la rénovation de la ferme du Haut-Bois. Le week-end suivant, les 16 et 17 septembre une réunion publique et une balade découverte de la Courrouze.

PAROLE à St-Jacques tous ensemble OUI A L’ENVIRONNEMENT ET NON A L’INSECURITE

Depuis le mois de mai, le quartier de St-Jacques Bourg est confronté à une série de cambriolages et de tentatives d’intrusion principalement dans les maisons. Ce ne sont pas des actes isolés. Le mode opératoire est quasiment le même ainsi que les objets volés. Est-ce lié à l’extinction des lumières la nuit entre 1 h et 5 h ? Si tel n’est pas le cas, cela a marqué le début des premiers cambriolages. Une pétition à circuler fin juin et un grand nombre de Jacquolandins l’ont signé. Une copie de ces pétitions a été remise au maire lors du Conseil Municipal du 4 Juillet 2011 par quelques habitants. Le maire n’a donné aucune réponse concrète à l’inquiétude de ses concitoyens et rappel qu’il s’agit “d’une expérimentation”. L’extinction de l’éclairage la nuit a pour but de faire des économies d’énergie. Mais, cette mesure plonge les habitants dans le noir et favorise le terrain des voleurs. Quelques Jacquolandins relèvent qu’il est très dangereux de quitter son domicile à 5 h du matin pour aller travailler. Il est anormal de vivre dans l’insécurité et de ne plus vouloir sortir de chez soi au risque de se faire cambrioler. L’Article L2211-1 précise que : « Le Maire concourt par son pouvoir de police à l’exercice des missions de sécurité publique ». Oui à la protection de l’environnement mais avec un minimum d’éclairage : éclairage de tous les endroits sombres : allées et impasses, puis dans les rues : éclairage d’un lampadaire sur deux, utilisation d’ampoules basse consommation, du solaire… Le groupe de la minorité : F. Edom, S. Girard, P. Schoch, J. Mayol y Mayol et Marie Sauvée. Mail : saintjacquesdemain@gmail.com

7

Pa r o l e à L u t t e O u v r i è r e Le monde du travail ne doit compter que sur ses propres forces, pas sur les élections de 2012.

En cette rentrée, où seule une partie d’entre nous revient de vraies vacances, on reprend les mêmes et on recommence. L’augmentation des prix des produits de première nécessité, carburants, gaz, électricité, alimentation, n’a pas fait de trêve. Le gouvernement a profité de l’été pour faire passer quelques nouvelles attaques contre notre niveau de vie, par exemple contre nos retraites. Pendant les mois qui viennent, les médias seront occupés à nous persuader du fait que notre sort dépend de l’élection présidentielle de 2012. Mais, comme le dit une parole du chant ouvrier L’Internationale : « Il n’est pas de sauveur suprême, ni dieu, ni césar, ni tribun. Producteurs sauvons nous nous-mêmes, décrétons le salut commun ! » Sans attendre avril 2012, espérons une réaction explosive des travailleurs contre les mauvais coups du gouvernement, du grand patronat et des financiers. Nous aurons l’occasion d’en discuter dans une ambiance amicale à la Fête annuelle de Lutte Ouvrière qui sera organisée à Rennes le samedi 1er octobre, de 15 h à minuit, au Centre Social Carrefour 18, au n°7 rue d’Espagne. Pour la carte d’entrée et le programme, n’hésitez pas à me contacter sur mon blog.. Fabrice Lucas, le 15 juillet 2011 Blog : http://fabrice-lucas.blogspot.com

E tat- c i v i l NAISSANCES Avénie Janvier, 64 rue de la Pilate, le 12.05.11 Matthieu Manenti, 32 rue Martin-Luther King, le 13.05.11 Audrey Portier, 8 v illa Bréhat, le 14.05.11 Enora Le Dallic Taffin, 42 bd Jean-Mermoz, le 18.05.11 Salomée Jugan, 1 rue LouisGuilloux, le 18.05.11 mariages Marcelle Vanhée et Alain Mariette, 58 rue de la Pilate, le 02.07.11

Sylvie Trotoux et Bruno Hallier, 8 villa Dahouët, le 02.07.11 Alexis Mast et Magali Bouthors, 288 rue de Nantes, le 16.07.11

Décès Thérèse Brière (88 ans), 1 Place S.-Allende, le 25.06.11 Magali Gandon (38 ans), 2 bis allée du Cormier, le 30.06.11 Maria Messina (44 ans), 62 av Roger-Dodin, le 05.07.11 Rudy Térin (42 ans), 8 bis rue de la Table Ronde, le 05.07.11 Louise Lansonneur (89 ans), 1 Place S.-Allende, le 18.07.111

c o n s e i l m u n i c i pa l Retrouvez le compte rendu intégral du conseil municipal affiché en mairie ou sur : http/www.ville-st-jacques-de-la-lande.fr

PERMANENCES DES ADJOINTS Chaque samedi de 10 h à 12 h à la Mairie, n 10 septembre : Monique Michelet (culture et animation) n 17 septembre : Bernard Bougeard (administration générale et personnel) n 24 septembre : Annie Malardé (solidarité) n 1er octobre : Fernand Etiemble (aménagement et environnement)


ssociations centre de la lande

Le programme de rentrée Le Centre de la Lande reprend ses activités avec au programme de nombreuses nouveautés. Rendez-vous au forum des associations le samedi 10 septembre ou sur le site de la ville… Fort de son succès, l’atelier de danse orientale propose un nouveau créneau pour les adultes le mardi soir tandis que le yoga propose un nouvel atelier destiné aux parents avec leur bébé le mercredi (Epi Condorcet). L’atelier de dessin et peinture du mardi de Geneviève Garin pour les 7-13 ans, à l’espace du Pigeon-Blanc aura lieu désormais de 17 h à 18 h 30. Durant les vacances de Toussaint, un stage de parcours artistique est à nouveau proposé aux enfants de 3 à 6 ans durant trois après-midi. Des ateliers de danse orientale et contemporaine, dessin peinture, terre et poterie sont proposés aux enfants. Les adultes peuvent participer aux ateliers de chant choral, danse de salon et danse orientale, dessin peinture, gym fitness, terre-poterie, yoga. Encadrés par des personnes bénévoles, les clubs fonctionnent particulièrement sur l’échange de savoirs et le partage des connaissances de chacun : balade du jeudi, couture, échecs, mémoire de Saint-Jacques, palet, patchwork, photo-club, randonnée pédestre, Retraités Gaité, Retraités Gautrais, Toque gourmande, vannerie et travaux manuels. Les clubs informatique et danse country modifient leurs horaires.

8

« Il est possible, précise le directeur Marc Perreard, de participer deux fois à l’atelier ou au club avant de s’inscrire. Les nouveaux ateliers seront maintenus sous condition d’un nombre suffisant d’inscriptions. »

En route pour les Balkans Les accueils jeunes sont des espaces ouverts à tous les jeunes à partir de 11 ans. L’accueil jeunes à l’espace de la Gautrais est ouvert désormais le vendredi de 16 h à 19 h. Une adhésion de 2 euros est demandée aux jeunes fréquentant exclusivement les accueils jeunes. De janvier à mars 2012, le Centre de la Lande organise, en partenariat avec l’Epi Condorcet et diverses associations locales, une rencontre culturelle avec la participation d’habitants : animations, expositions, rencontres, débats, causeries… Le thème choisi cette année est les Balkans : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Monténégro, Kosovo et Serbie. Les personnes intéressées peuvent rejoindre le groupe d’habitants et de professionnels qui pilote cette action. n TR Contact : Centre de la Lande 02 99 35 36 16


office jacquolandin des sports

Du badminton pour les enfants de 5 à 8 ans Une nouvelle activité de badminton voit le jour à la rentrée, destinée aux enfants de 5 à 8 ans. Pour répondre aux besoins et élargir l’offre de la pratique sportive, le SJB St-Jacques badminton propose un nouveau créneau horaire, destiné tout particulièrement aux enfants de 5 à 8 ans, le lundi, de 17 h 45 à 18 h 45, salle Alice Milliat. « Bien sûr, atteste Anne Cloutour, responsable de la communication au sein du club, les activités proposées seront adaptées à l’âge et au niveau des enfants. Outre les activités avec raquettes, nous proposerons également un travail sur l’équilibre, la coordination des mouvements sous forme de petits jeux. » L’animation sera encadrée par un animateur de l’Office Jacquolandin des Sports, compétent et très apprécié par le jeune public. Les personnes intéressées peuvent dès à présent consulter le dossier d’inscription sur le site www.sjb35.com ou venir s’inscrire directement au forum des associations le samedi 10 septembre.

Des projets en vue Le club, présidé par Frédéric Deléon, se réjouit de voir augmenter son nombre d’adhérents : « 318 sportifs participent régulièrement aux entraînements et animations diverses. Nos résultats sportifs sont satisfaisants et nous notons une forte présence aux tournois avec 70 compétiteurs. Pour cette rentrée, place aux jeunes ! Pour l’année prochaine, nous leur proposons différents projets : mini bad, un partenariat avec Noyal-Châtillon pour des tournois jeunes en levée de rideau N2,

9

un créneau de compétition, la création d’une équipe interclubs de jeunes minimes, un accompagnement spécifique sur les tournois. » Pour information, le club édite chaque mois son propre journal, La Coquille, téléchargeable sur le site. n TR

Du basket contre les discriminations L’Office Jacquolandin des Sports organise le 2 septembre, en partenariat avec le Gay et Lesbiennes sport de Rennes et divers clubs locaux un tournoi de basket au complexe sportif Alice Milliat. « Le but, confie Karen Amossé, est de sensibiliser à la lutte et à la prévention des discriminations. L’acceptation de la différence, la tolérance et le fairplay doivent colorer toute pratique sportive. » n TR


ulture - Animation Epi Condorcet

9 et 10 septembre

St-Jacques en Fête Saint Jacques est en fête les 9 et 10 septembre. De nombreuses manifestations sont proposées, il y en a pour tous les goûts. Les services de la ville et l’Epi Condorcet, en partenariat avec le Centre de la Lande et l’OJS, qui sont des acteurs majeurs en termes d’offres de services à la population, travaillent à la préparation de la 2ème édition de St-Jacques en Fête. Cette manifestation se déroule le vendredi 9 et le samedi 10 septembre. Elle vise à réunir tous les Jacquolandins autour d’événements festifs et à valoriser tous les bâtiments publics de la commune. « Le parc en fait partie, au même titre que la médiathèque ou l’Epi, insiste MarieJoëlle Brisseau, directrice de la culture. Les habitants se l’approprient petit à petit. C’est la raison pour laquelle nous y organisons un événement familial, accessible à tous et gratuit. Chacun pourra y trouver son compte grâce à une programmation très éclectique. »

Lancement de la saison Le forum des association s ouvre la journée de samedi à l’Epi, siège social des diverses associations qui irriguent la vie locale. Une trentaine d’entre elles seront représentées dont trois nouvelles orientées vers le continent africain. « Ce forum se déroule de 9 h à 13 h. Il est le point de départ de la nouvelle saison sportive et culturelle. On invite bien sûr le maximum de jacquolandins à s’inscrire à une ou plusieurs activités », poursuit la directrice. A 19 h, Dromesko invite chez lui, dans ce lieu quelque peu secret et insolite niché au bas des immeubles.

Le Beigale Orkestra animera le bal Kelezmer, une musique juive d’Europe de l’Est.

Le vendredi est consacré à la fête du parc. Des grands jeux (baby-foot géant, structures gonflables, etc.) et des animations sportives, orchestrées par l’OJS, débuteront à 17 h et se poursuivront jusqu’à 20 h où un apéritif sera servi sur la terrasse du parc. Titi Robin, guitariste virtuose et authentique chantre de la diversité culturelle, sera sur la scène pour son triptyque musical intitulé Les Rives. Un feu d’artifice clôturera cette première journée de fête.

10

Une grande paella* sera suivie d’un bal animé par la fanfare Beigale Orkestra composée de 15 musiciens. « Après le bal Pépère et le bal Tatoum, voici un bal Klezmer, une musique juive d’Europe de l’Est qui préfigure la manifestation 3 Mois… avec les Balkans programmée par le Centre de la Lande en 2012. » * 10 e pour adulte et 5 e pour enfant. S’inscrire auprès du Centre de la Lande au 02 99 35 36 16

n PC


agenda culturel

médiathèque lucien herr

La médiathèque désherbe Chaque année, la médiathèque se sépare de certains de ses ouvrages qui, pour certains, seront revendus aux particuliers lors du forum des associations. Explications. Opération désherbage à la médiathèque. Opération désherbage ? C’est en effet comme cela que l’on appelle la procédure de retrait des documents des collections. « Comme une forêt, les collections de la bibliothèque doivent être exploitées et il est nécessaire de surveiller la durée de vie des documents. De même que les pages des livres jaunissent ou se déchirent, les CD se rayent ou se cassent. Tous les types de documents sont donc concernés par cette action. Actuellement, 45 000 documents, y compris CD, DVD, CD-Roms et revues sont en rayon, souligne Charlotte Bihel, directrice de la médiathèque. Tout au long de l’année, nous procédons avec l’équipe au retrait de 1 500 à 2 000 de ces documents. » Les documents ne sont pas enlevés n’importe comment mais à partir de critères prédéfinis : documents trop abîmés, documents obsolètes dont le contenu ne répond plus à l’actualité, documents trop âgés, documents jamais utilisés ou peu empruntés. Les ouvrages sortis des rayons peuvent être soit détruits et valorisés comme papier à recycler, soit donnés à des structures partenaires (écoles, structures de petite enfance...).

n 3 septembre à 10h30 Heure des bébés lecteurs Réservation conseillée au 02 99 31 18 08 Médiathèque Lucien Herr n Du 9 septembre au 22 octobre Exposition Photographies du parc de SaintJacques par Thierry Guilloux. Médiathèque Lucien Herr

Charlotte Bihel, directrice de la médiathèque et son équipe désherbent tout au long de l’année.

Vente réservée aux particuliers le 10 septembre de 9 h à 13 h A partir de cette année et suite à la délibération du Conseil municipal de novembre 2010, ils peuvent désormais être vendus. La première vente publique à prix symbolique* de ces documents (livres et revues uniquement) se déroulera le 10 septembre de 9 h à 13 h à l’Epi Condorcet, lors du forum des associations. Cette vente est réservée aux particuliers. Les recettes ainsi générées pourront être reversées sur décision du Conseil municipal à des associations caritatives ou reconnues d’utilité publique. * 1 e les 2 revues au choix * 1 e pour les petits formats, livres de poche et BD jeunesse * 2 e pour les albums, romans grand format, documentaires et BD adultes * 3 e pour les beaux livres et les encyclopédies

n PC

11

n Jeudi 29 septembre à 20h30 Jeu de l’ouïe Autopsie du rock. Variations sur la guitare, la section rythmique, les autres instruments. En passant par les évolutions technologiques, le songwriting et le soundwriting, le studio et l’évolution de l’écoute. Le Jeu de l’ouïe fournit des éléments de connaissance et de compréhension visant à faciliter l’accessibilité générale des musiques actuelles et à provoquer un changement de regard sur ces domaines artistiques, souvent cantonnés à n’être que des produits de l’industrie culturelle. Gratuit et sur réservation. Aire Libre n Jusqu’au 30 septembre Exposition Mairie Epi Condorcet


Illustratuions Anna Hubert

Jacquolandin de septembre 2011  

Journal municipal de la ville de Saint-Jacques-de-la-Lande