Page 1

N° 66 Septembre 2020

CHAURAY info

4

ENTRETIEN

PROJECTEUR

Claude Boisson Maire de Chauray

Covid -19 : un impact transversal !

P1

5


Sommaire... P 17

PAROLES D’ÉLUS

ÉDITO DE

SÉCURITÉ

CLAUDE BOISSON >P3

ZOOM

> P 19

Une présence de la police nationale sauvegardée… a minima • Développement de la vidéoprotection

> P 4 À 10

ANIMATIONS ET

Une nouvelle équipe au service de tous les chauraisiens • Les 8 adjoint(e)s au maire mis en portrait • Les conseillers municipaux

ENTRETIEN •

• •

> P 10 À 13

Claude Boisson : « Nous n’oublions pas ce pourquoi nous avons été élus et nous mènerons à bien l’ensemble de notre programme »

> P 18

Expression de « Bien vivre à Chauray » • Expression de « Chauray à venir »

CULTURE > P 19 À 20

Chauray associée au « Vendée Globe » Bientôt, un conseil municipal des jeunes Nouvelle gouvernance pour le Comité de Jumelage • Des journées du patrimoine qui « décoiffent » ! Daniel Mar, sculpteur d’histoires, expose au Temple

BUDGET

> P 14 À 15

Budget 2020 impacté par la crise sanitaire mais tourné vers des projets pour les chauraisiens

PROJECTEUR •

> P 16 À 17

Retour sur la gestion de crise : • Les écoles • Les accueils de loisirs du mercredi • L’EHPAD • La petite enfance • Une activité culturelle en sommeil Prêts à faire face à toutes les hypothèses

P 19-20


Edito... L

e 15 mars dernier, vous avez élu vos représentants au conseil municipal. Le 26 mai, cette assemblée m’a élu maire. Je prends acte de cette responsabilité et vous remercie pour votre confiance. Avec les 8 adjoints et les 20 conseillers municipaux, nous allons continuer de travailler pour faire en sorte que, malgré la grave crise sanitaire qui nous frappe, votre quotidien, notre quotidien, s’améliore et retrouve le plus vite possible la quiétude qui était la nôtre. Beaucoup de travail a été accompli durant ces 9 mois, l’ancienne équipe municipale et le personnel de la commune ont fait le maximum pour que la sécurité de tous soit assurée. Le personnel des écoles, les enseignants, les élus référents ont, malgré les innombrables difficultés, organisé la reprise de l’école pour nos enfants. Le service jeunesse de la ville a accueilli les enfants des soignants de la commune et d’autres, voisines, afin que ces derniers puissent pleinement assurer leur mission, devenue vitale pour les malades. D’autres actions ont été menées par nombre d’entre vous, bénévolement, je pense aux couturières qui ont réalisé plus de 3000 masques, aux bénévoles qui sont venus aider à l’EHPAD pour faciliter l’accueil des familles, et bien d’autres… Soyez tous remerciés de vos efforts. A ce moment, où je prends mes fonctions, je souhaite rendre hommage à un homme, Jacques Brossard, qui pendant 37 ans a été le maire de Chauray. Cette longévité n’a pas été le fruit du hasard mais bien la preuve d’une confiance d’une population envers un homme. Il a, avec ses différentes équipes, transformé Chauray. La ville, qui est passée de 2 000 habitants à plus de 7 000, est cependant restée une ville proche de ses habitants. Jacques Brossard a mené une action sociale forte, toujours bienveillant avec ceux en difficultés ou malades. Par ailleurs, il a su « doper » le développement économique de la ville pour lui donner sa valeur actuelle qui continue à attirer nombre d’entreprises. Pour cet investissement de 37 années, exigeant aux plans personnel et familial, si vous me le permettez, en notre nom, je lui fais part de nos remerciements et lui souhaite dorénavant de profiter pleinement de sa famille et de ses amis. Nous allons devoir cohabiter avec la COVID-19 et nous devons rester vigilants. Pour autant, l’heure est à la reprise et nous devons relancer la vie de nos associations et penser à nos commerçants, nos artisans et tous nos entrepreneurs. Alors, n’hésitons pas à les faire travailler pour qu’avec leurs salariés ils retrouvent rapidement la sérénité. Les mois qui nous attendent ne seront pas simples. Il faudra se retrousser les manches pour améliorer, ensemble, la situation. Je vous souhaite à toutes et tous bon courage dans ce contexte inédit. Soyez en tout cas assurés de la détermination à vous servir de l’équipe municipale quelles que soient les circonstances.

Claude Boisson


ZOOM

Une nouvelle équipe au service de tous les chauraisiens Conseil Municipal de Chauray Maire : Claude BOISSON. Premier adjoint - Jean-Pierre DIGET : Délégation du Maire, Travaux - Voirie - Assainissement. Deuxième adjointe - Sylvie MUSELLEC : Délégation du Maire, Ecoles - Affaires scolaires et périscolaire. Troisième adjoint - Patrice BARRÉ : Finances avec le Maire - Suivi des entreprises - Assistance RH au Maire. Quatrième adjointe - Christine MOSCHENI : Délégation du Maire, Affaires Sociales (CCAS - EHPAD - Crèche - Personnes âgées). Cinquième adjoint - Jean-Claude RENAUD : Urbanisme - Patrimoine - Développement durable. Sixième adjointe - Yasmine PELLETIER-GUILBARD : Animation et Culture - Communication - Tourisme et Jumelages. Septième adjoint - Daniel GUIGNARD : Sports - Associations - Gestion des salles omnisport et des fêtes. Huitième adjointe - Séverine POCHON : Jeunesse - Activités extrascolaires. Sandrine BERDOLET Jean-Eude BERTRAND Françoise BURGAUD Sylvie CHAIGNE Charles-Antoine CHAVIER Stéphanie DALLET Christel DE OLIVEIRA Pascal DOUBLEAU Ludovic FAUCOMPREZ Jacqueline FRADIN

Anne-Laure GABORIAUD Pascal GIRARD Nicolas MAGRO Christian LOUSTAUNAU Michelle OSMOND Claude QUESNEL Thierry RAMEAUX Claire RICHECOEUR Cyril ROCHE Sandrine VOLLE

Pour plus d’informations sur les commissions et leur fonctionnement : www.ville-de-chauray.fr

P4


1er adjoint en charge des travaux, de la voirie et de l’assainissement

ZOOM

Jean-Pierre Diget :

Fonctionnaire de police à Paris puis à Niort, Jean-Pierre Diget ne s’imaginait sans doute pas se voir déléguer le secteur des travaux, de la voirie et de l’assainissement de la commune où il s’est installé en 1987. Pourtant, sollicité par Jacques Brossard pour rejoindre l’équipe municipale en 2001, c’est dans cette commission qu’il s’implique le plus. En 2008, il devient conseiller délégué en charge du développement durable, tout en poursuivant son rôle au sein de la même commission. Il était ainsi parfaitement préparé, en 2014, à la responsabilité d’adjoint de ce secteur qu’il occupe toujours au sein de l’équipe de Claude Boisson, perpétuant également sa fonction privilégiée de 1er adjoint au maire, comme il l’était, depuis 2014 ,aux côtés de Jacques Brossard. Au cours de ces 20 années de mandat, Jean-Pierre Diget a participé à la modernisation d’une ville qui n’y a jamais perdu son identité. Il est notamment particulièrement heureux d’avoir oeuvré à la rénovation du centre bourg, un chantier majeur basé sur la volonté de préserver le caractère historique du site et la réhabilitation des bâtiments anciens. Il se réjouit également d’avoir oeuvré, aux côtés du maire, à l’aménagement de la presque totalité de la voirie de la commune avec l’enfouissement des réseaux, le traitement des eaux pluviales et des eaux usées, les déplacements doux et une végétalisation renforcée. Au cours du mandat qui s’entame, il aura également conduit la migration de l’ensemble du parc d’éclairage public vers du LED et l’enfouissement de la totalité des réseaux. Mais dans ce domaine, tout est un perpétuel recommencement !

Sylvie Musellec :

2ème adjointe en charge des écoles, des affaires scolaires et périscolaires

Cadre de santé, responsable d’un service d’hospitalisation à domicile au Centre hospitalier de Niort, Sylvie Musellec avait hésité, du fait de ses responsabilités professionnelles, à accepter la proposition de J. Brossard d’intégrer le conseil municipal en 2014 puis de devenir adjointe au maire, chargée des écoles et des affaires scolaires. Elle a néanmoins relevé le défi, satisfaite de montrer à ses 3 enfants que « quand on veut on peut, si l’on s’en donne les moyens ! ». Pendant le dernier mandat, elle a ainsi oeuvré à donner corps à l’une des grandes priorités municipales : mobiliser tous les moyens nécessaires pour permettre aux enfants de Chauray d’évoluer dans les meilleures conditions tous les jours de l’année : en période scolaire, en vacances, lors de leurs temps de loisirs. Cette volonté d’offrir les meilleures chances de réussite aux enfants s’est incarnée dans un programme volontariste de travaux et d’équipements dans toutes les écoles. Mais aussi dans l’établissement de relations de confiance et de bienveillance avec les parents d’élèves, les enseignants et le personnel communal. Sylvie Musellec se réjouit de poursuivre sa tâche dans les mêmes fonctions aux côtés de Claude Boisson. Elle veillera ainsi, notamment, à garantir la sécurité des enfants à l’intérieur et aux abords des écoles, à rendre l’école encore plus attentive à la santé des élèves, à soutenir tous les projets qui permettent aux enfants de s’épanouir comme à améliorer les services périscolaires.

P5


ZOOM

Patrice Barré :

3ème adjoint, en charge des finances, du suivi des entreprises et de l’assistance ressources humaines au maire

Cadre retraité du secteur bancaire, où il a assuré la responsabilité successive de plusieurs agences, Patrice Barré connaît bien le secteur financier et le monde de l’entreprise, principalement celui du secteur de l’artisanat, du commerce et des PME. Autant de qualités qui expliquent la sollicitation de Claude Boisson pour qu’il intègre l’équipe municipale puis sa désignation comme adjoint au maire. Le nouvel adjoint aux finances sait qu’il hérite d’une situation particulièrement solide et saine. La stratégie financière de la ville permet ainsi de continuer à investir sans mobiliser le levier fiscal. Depuis 2018, les impôts ne sont plus augmentés par la ville. Aux côtés du maire, Patrice Barré poursuivra cette stratégie afin de ne pas entamer le pouvoir d’achat des contribuables de la ville même s’il faut tenir compte d’une conjoncture difficile née de la crise sanitaire et des conséquences du confinement. Patrice Barré s’emploiera activement auprès des commerces de proximité et du tissu artisanal de la commune qui comptent plus de 300 acteurs. Nombre d’entre eux ont été affectés par les évènements récents, manquent de visibilité et s’inquiètent de leur avenir. Patrice Barré a déjà pris son bâton de pèlerin pour se mettre à leur écoute. Très impliqué dans une association économique à caractère solidaire, il est et sera un interlocuteur attentif et bienveillant des entrepreneurs chauraisiens.

Christine Moscheni :

4ème adjointe en charge des affaires sociales (CCAS, EHPAD, crèche, personnes âgées) Après avoir exercé pendant de nombreuses années le métier d’aide-soignante, Christine Moscheni a repris ses études pour devenir directrice d’EHPAD qu’elle a exercé au sein de l’agglomération niortaise. Installée à Chauray depuis 1976, elle a été sollicitée en 2014 par Jacques Brossard pour intégrer l’équipe municipale où elle est devenue adjointe aux affaires sociales. Au cours de ce mandat, elle s’est totalement impliquée, aux côtés du maire, dans la restructuration de l’EHPAD Émilien Bouin, réalisation aujourd’hui considérée comme exemplaire pour toute la région. Christine Moscheni a également apporté toute sa bienveillance et son écoute au fonctionnement du CCAS ou de l’association Chauray Solidarité, s’y confrontant avec des situations très douloureuses et de grandes détresses, auxquelles la ville apporte un soutien moral et financier dans la plus grande discrétion. Elle a souhaité poursuivre ses responsabilités auprès de Claude Boisson afin de prolonger son rôle d’impulsion pour fédérer les bonnes volontés afin d’aider et d’accompagner les familles, les personnes isolées et les personnes âgées dans leurs difficultés quotidiennes. Si beaucoup a été fait, les projets qui lui tiennent à coeur ne lui manquent pas. Qu’il s’agisse de faire émerger des solutions de garde d’enfants pour les parents de familles monoparentales qui travaillent y compris le samedi et le dimanche, de contribuer à créer un « café réparation », espace de solidarité et d’entraide pour réparer les objets ou outils indispensables ou encore de renforcer les liens intergénérationnels.

P6


5ème adjoint en charge de l’urbanisme, du patrimoine et du développement durable

ZOOM

Jean-Claude Renaud :

Jean-Claude Renaud connaît bien le secteur de l’urbanisme, de patrimoine et du développement durable de Chauray dont il a désormais la charge. Pendant trois décennies, en tant que géomètre dans un bureau d’études en aménagements d’espaces publics, il est intervenu sur une bonne part des chantiers qui ont façonné l’évolution de la ville. Après sa retraite, disponible, il a cette fois pu répondre à la proposition de Claude Boisson d’intégrer l’équipe municipale. Aux côtés du maire, il entend veiller à conserver l’équilibre qui fait l’attraction de Chauray entre les zones d’habitat, les espaces verts et la vocation agricole du territoire dont la préservation est impérative. L’accueil des nouveaux habitants s’ordonnera ainsi dans le cadre d’une plus grande densification avec des parcelles réduites correspondant aux aspirations des jeunes familles d’aujourd’hui. Il œuvrera également au développement d’espaces publics plus accueillants et de voies de circulation « douces » dans le cadre de la trame verte chauraisienne, permettant de se déplacer des bords de Sèvre au bourg puis en direction de Niort. Pratiquant régulier du vélo, Jean-Claude Renaud est aussi très attaché à l’essor de pistes cyclables ou de pistes mixtes, partagées avec les piétons. L’essentiel est de tout mettre en oeuvre pour sauvegarder l’identité d’une ville qui continue de se développer et de s’équiper tout « en gardant son âme ».

Yasmine Pelletier-Guilbard :

6ème adjointe en charge de l’animation et de la culture, de la communication, du tourisme et des jumelages Les fonctions municipales confiées à Yasmine Pelletier-Guilbard épousent quasi parfaitement les contours de son parcours professionnel, de son expérience et de ses compétences éprouvées. Elle a en effet pendant 40 ans exercé des responsabilités au confluent de la promotion touristique, de l’animation culturelle et de l’évènementiel, notamment au sein de l’Office du tourisme de Niort et du Marais Poitevin et de l’Agence de développement touristique du département. Alors qu’elle vient par ailleurs d’être élue à la présidence du Comité de jumelage de Chauray, elle se souvient d’avoir participé il y a plus de 30 ans à la mise en place du jumelage avec Cap Rouge, au Québec. Outre sa vie professionnelle, Yasmine Pelletier-Guilbard a multiplié les engagements associatifs au service de l’animation du territoire ou d’actions humanitaires. Elle s’investit toujours dans l’organisation de l’un des événements phares de la vie maraîchine - le marché sur l’eau du Vanneau - qu’elle a contribué à créer en 1998. Chauraisienne depuis 1986, elle peut dorénavant mettre sa disponibilité et son enthousiasme à la disposition d’une commune où elle est fière et heureuse de vivre, en harmonie avec la nature et son environnement. Elle s’est ainsi naturellement engagée aux côtés de Claude Boisson qu’elle connaît de longue date et avec lequel elle a déjà travaillé dans le cadre de leur vie professionnelle respective. Les ambitions et les projets ne lui manquent pas dans le secteur qui lui est confié au sein de l’équipe municipale. Une des priorités sera donnée à la refonte de la communication de la ville pour associer davantage encore les habitants à la vie de leur cité et leur permettre d’y prendre une part plus active, notamment à travers des animations à venir.

P7


ZOOM

Daniel Guignard :

7ème adjoint, en charge des sports, des associations et de la gestion des salles omnisports et des fêtes

Cadre d’industrie dans sa vie professionnelle, Daniel Guignard mène dorénavant une retraite active. Celui qui présida aux destinées du FC Chauray de 1995 à 1999 puis de 2001 à 2014 est aujourd’hui le président, depuis 2016, du District de football des Deux-Sèvres, qui compte 18 000 licenciés. Il s’est engagé au sein du conseil municipal, aux côtés de Jacques Brossard en 1995, siégeant dans plusieurs commissions. Disposant dorénavant d’une plus grande disponibilité, il a accepté le poste d’adjoint au maire que lui a proposé Claude Boisson dans un secteur qu’il connaît bien. Daniel Guignard est conscient de la vitalité et de la qualité de la vie associative de Chauray qu’il entend surtout dorénavant soutenir et accompagner. Il définit d’abord son rôle comme une « écoute » forte et permanente des besoins des associations et clubs, qu’ils soient sportifs, sociaux ou culturels, afin d’être une courroie de transmission efficace de leurs projets vis-à-vis de la municipalité, dans le cadre de partenariats d’objectifs. L’adjoint aux sports et à la vie associative suivra tout particulièrement, au cours du mandat, la réalisation de la nouvelle salle omnisports aménagée en face de la salle des fêtes comme celle de la salle polyvalente à Chaban très attendue par de nombreuses associations. Enfin, Daniel Guignard est très attentif à l’accès au sport et à la culture des jeunes dont les parents ont de faibles revenus et travaillera à la mise en place à leur bénéfice d’un coupon sport/culture.

Séverine Pochon :

8ème adjointe en charge de la jeunesse et des activités extrascolaires

Après avoir exercé pendant 10 ans un métier qui l’a passionnée, celui d’aide-soignante, Séverine Pochon a choisi de se consacrer pendant une période identique à l’éducation de ses enfants. Elle s’est ensuite investie dans le service à la personne en tant qu’auxiliaire de vie jusqu’en juin 2019 où une maladie chronique l’a empêchée de poursuivre son activité. Elle avait quitté la région parisienne, avec sa famille, pour s’installer à Chauray en 2012 où elle trouvé un équilibre de vie idéal. Elle s’y est impliquée dans l’APE de l’école primaire Jacques Prévert et dans le projet d’application mobile « My Village » où sa maîtrise des réseaux sociaux a pu se déployer dans un rôle de modératrice du groupe d’habitants. Le parcours de cette jeune maman de 3 enfants scolarisés à Chauray lui a valu d’intégrer l’équipe de Claude Boisson et d’être choisie comme adjoint à la jeunesse et aux activités extra scolaires. Séverine Pochon se sent particulièrement en phase avec les jeunes chauraisiens qu’elle côtoie notamment dans les sorties scolaires. Elle est à l’aise dans leurs modes d’expressions, bien ancrés chez elle depuis sa précédente vie en région parisienne. Mais surtout, elle partage avec eux les codes du numérique et des réseaux sociaux en évolution permanente. Des atouts qui lui permettront de rester « branchée » avec les jeunes de la « génération Z » pour lesquels elle fourmille de projets. Elle souhaite notamment remettre en oeuvre un accompagnement de vie des ados le mercredi après-midi, répondant en particulier aux besoins des parents qui travaillent.

4

P8


ZOOM

Les conseillers municipaux

Sandrine BERDOLET

Jean-Eude BERTRAND

FRANÇOISE BURGAUD

Charles-Antoine CHAVIER

Stéphanie DALLET

Pascal DOUBLEAU

Ludovic FAUCOMPREZ

Jacqueline FRADIN

Anne-Laure GABORIAUD

Pascal GIRARD

P9


ZOOM

Nicolas MAGRO

Michelle OSMOND

Claire RICHECOEUR

Sandrine VOLLE

Christel DE OLIVEIRA

Thierry RAMEAUX

Christian LOUSTAUNAU

CLAUDE QUESNEL

P10

Cyril ROCHE

Sylvie CHAIGNE


INTERVIEW

Claude Boisson Maire de Chauray

Nous n’oublions pas ce pourquoi nous avons été élus et nous mènerons à bien l’ensemble de notre programme

Vous avez été élu dans un contexte sans doute à la fois frustrant et inquiétant, celui de l’épidémie de Covid 19, avec une installation décalée qui plus est, comment avez vous vécu cette période ?

Je garde tout d’abord en mémoire la période qui a précédé l’élection : celle où nous avons été à la rencontre des chauraisiens et des chauraisiennes. Le groupe que nous formions était enthousiaste et très soudé. Nous avions établi notre programme ensemble, dans une très large concertation. Chacun a été source de proposition et s’est investi dans la diffusion de nos idées auprès de la population. Nous avons également bénéficié d’un soutien total de la part de Jacques Brossard et des élus sortants qui ne se représentaient pas. C’était un grand moment de partage et d’unité. Le jour de l’élection nous laisse des sentiments plus contrastés. La crise sanitaire s’était installée et la peur, je le comprends parfaitement, a eu un impact fort sur la participation. Les résultats, bien sûr, ont comblé nos attentes et nous avons été très heureux de la confiance manifestée par nos concitoyens. Dans de telles circonstances, il est de tradition que s’installe une atmosphère de liesse. Mais ce soir là, la fête était bien triste et, une heure après la proclamation des résultats, tout le monde était reparti chez lui. Cela nous a laissé un sentiment de grande frustration. D’autant que les circonstances ont ensuite empêché le groupe des élus d’être officiellement installé et l’élection du maire et des adjoints a été différée de deux mois. Je ne vous cache pas que cela a été difficile à vivre mais c’était une sage décision car, face à la gravité de la crise sanitaire, cela m’a permis d’être pleinement associé par Jacques Brossard à toutes les initiatives et décisions et j’ai pu, ainsi, bénéficier, d’un tuilage qui m’a permis d’entrer dans mes nouvelles fonctions dans les meilleures conditions.

P11


INTERVIEW En tandem avec votre prédécesseur, vous avez ainsi fait front pendant la période de confinement pour aider au maximum vos concitoyens. Quelle est la marge de manoeuvre d’un maire dans un tel contexte ? Il a fallu mettre en place les protocoles sanitaires très lourds à gérer, pour la mairie, mais surtout dans les écoles et bien d’autres choses. Nous avons aussi décidé de faire tester par précaution le personnel des « Petites Bouilles » avant l’ouverture de la structure et l’une des employées a été testée positive bien qu’asymptomatique, ce qui nous a obligé en différer l’ouverture de quatorze jours. Nous avons du gérer des suspicions de COVID, heureusement non avérés au sein des certains services avec toutes les mesures de prévention que cela engendre. Grâce à un stock de masques en bon état dont nous disposions depuis l’épisode de la grippe H1N1, nous n’avons pas connu de paralysie et avons pu aider les acteurs publics ou privés sur la commune à travers des distributions de masques; nous avons reconstitué nos stocks et sommes prêts si besoin à faire face à une 2ème vague. Par ailleurs, nous avons été contraints de suspendre toutes les manifestations du printemps et de l’été, y compris notre évènement phare de la « fête de l’été » et les feux d’artifice. Nous avons fait en sorte de ne pas pénaliser les artistes et intervenants en prorogeant les contrats signés. Toutes ces mesures, difficiles à prendre, ont été comprises et bien acceptées par l’ensemble de la population.

Est ce que cela a changé votre appréhension de votre fonction de maire ? Comment « pense  » t-on l’avenir lorsqu’on baigne dans l’incertitude et le danger ?

Ma vision du rôle d’un maire n’a pas changé. C’est une fonction de proximité, au contact physique de ses concitoyens. Si l’un d’entre eux à un problème à régler, le maire et les membres de son équipe sont en situation de tout faire pour chercher à le régler. C’est cette capacité à faire avancer concrètement les choses qui m’intéressait dans ce mandat. Je le dis clairement à tous ceux qui rencontrent des difficultés, venez-nous voir ! Nous sommes collectivement capables d’orienter chacun dans la recherche de solutions. C’est vrai que cette crise sanitaire qui se prolonge nous oblige à intégrer une notion de « ralenti » et c’est particulièrement frustrant. Le lancement de certains projets a dû être différé, ne serait-ce que parce que les entreprises concernées ont été mises à l’arrêt pendant au moins deux mois. Mais nous n’oublions pas ce pourquoi nous avons été élus et nous mènerons à bien l’ensemble de notre programme. S’agissant de la vie de nos associations, de leurs activités ou des évènements que nous avons dû reporter, nous entendons les reprogrammer. Nous sommes en perma-

P12


INTERVIEW

nence confrontés à un choix difficile entre le « faire » qui intègre une prise de risque ou « ne pas faire » qui entraîne de la déception et altère la qualité de vie de la commune. Nous sommes déterminés à la reprise de notre vie sociale, sportive, culturelle mais en prenant toutes les précautions et en nous protégeant. En faisant abstraction de la crise sanitaire, quelles sont vos priorités pour le mandat qui commence ?

D’abord mettre en oeuvre le plus rapidement possible les chantiers déjà programmés et légèrement différés comme la salle omnisports ou la salle des fêtes de Chaban. Nous avons pris des engagements qui sont forts et qui constituent notre feuille de route. Citons ainsi l’amélioration de notre cadre de vie pour renforcer le caractère de ville verte et sûre de Chauray et pour confirmer notre exemplarité en matière de développement durable. La réalisation progressive de notre « trame verte » à partir des bords de Sèvre en sera un axe central. Nous continuerons d’agir pour fournir les meilleures chances de réussite à nos enfants tout en faisant de Chauray une ville toujours plus solidaire. Nos efforts pour cultiver notre identité en tant que ville sportive, associative et culturelle, avec ses animations fortes, seront également permanents. Dans les projets esquissés, vous évoquez l’importance d’une association plus active de la population, comment y parvenir ? Tous nos projets seront initiés par un comité de pilotage comprenant des élus (y compris de l’opposition), des représentants des

associations concernées, des membres du personnel municipal afin de multiplier les éclairages et d’enrichir la réflexion, favorisant les meilleurs arbitrages. Je suis favorable à l’élargissement, autant que faire se peut, des groupes de travail en amont des décisions. Lorsque je pense à des dossiers prioritaires comme la trame verte ou l’installation d’un marché au centre du bourg, nous avons besoin d’esquisser plusieurs scénarios et d’en débattre. Les plus jeunes d’entre nous doivent aussi pouvoir s’exprimer d’où l’importance que j’attache à la mise en place d’un conseil municipal des jeunes. Parmi les exigences fortes de la population, on note partout en France celle de la sécurité au quotidien, notamment en rapport avec la croissance des incivilités. Disposez-vous des moyens de prévention et de répression si nécessaire, alors que le commissariat de Niort envisageait la fermeture de l’antenne du commissariat de Chauray ? Les trois policiers municipaux et notre « médiateur de rue » permettent déjà une prise en charge de la sécurité de la population au quotidien. Les plaintes sont peu nombreuses mais toutes doivent être prises très au sérieux. Nous devons avoir une « tolérance zéro » dans un esprit permanent de dialogue et de prévention. Parmi les mesures concrètes, le développement de la vidéoprotection qui existe déjà autour de la mairie, du Temple, de l’église, sera poursuivi autour des écoles, de la piscine, de la salle des fêtes, des équipements sportifs et du City Park.

P13


BUDGET

Un budget 2020

impacté par la crise sanitaire mais tourné vers des projets pour les chauraisiens Les conséquences de la crise sanitaire ont été particulièrement sensibles pour une commune comme Chauray. Le confinement et la reprise progressive de l’accueil des écoliers comme celui des enfants au sein de la structure petite enfance ont considérablement amputé les recettes de la ville alors que, parallèlement, celle-ci a dû faire face à des coûts supplémentaires pour assurer leur sécurité (voir l’infographie). L’incidence de ces deux phénomènes pèse ainsi significativement sur le budget 2020. Les pertes constatées ont un impact direct sur la capacité d’investissement de la ville qui s’en trouve réduite et certains projets doivent nécessairement être repoussés. COVID19 : les coûts directs

Recettes amputées par la COVID19 -172 400€ estimation au 01/08/2020

P14


En plus tivités. desEnprojets plus tivités. des concernant Enprojets plus des concernant le projets concernan le Budget 2020Budget de la ville 2020Budget de la ville 2020 tivités. de la ville

bourg de labourg ville etdeChaban, labourg ville et un deChaban, important la ville et un Chaban, important un impor travail d’amélioration travail d’amélioration de travail la circulation d’amélioration de la des circulation de la des circulation cycles est encycles coursest de en réalisation cycles coursest desur en réalisation la cours zonedesur réalisation la zone sur la z d’activités, conjointement d’activités, conjointement d’activités, avec la CAN. conjointement avec Cesla CAN.avec Cesla CAN. projets concrets projetsseront concrets projets certainement seront concrets certainement en seront certainement en œuvre d’ici 2023 œuvre assurant, d’ici 2023 œuvre tronçon assurant, d’icipar 2023 tronçon tronassurant, par tronçon tron- par t çon, la réalisation çon, la d’un réalisation çon, véritable la d’un réalisation maillage véritable d’unmaillage véritable maill vert de la ville. vert de la ville. vert de la ville.

Une nouvelle Unechaudière nouvelle Uneàchaudière nouvelle la salle des àchaudière la salle à des la salle fêtes fêtes fêtes Après la miseAprès en place la mise deAprès la ennouvelle place la mise depompe la ennouvelle place depompe la nouvelle pom à chaleur deà la chaleur grande deàsalle, la chaleur grande la chaudière desalle, la grande la chaudière salle, la chaud qui traite le qui halltraite et la le salle qui hallde traite et100 la le salle places hallde eta100 la salle places de a100 place également été également changée. été également changée. été changée.

Les salles deLes sports sallesetde la Les sports salle salles polyvalente etde la sports salle polyvalente et la salle polyvale projets Lesfinancés projets Lesfinancés projets financés La construction La construction de la salle La construction polyvalente de la salle polyvalente de de la salle polyvalente de ns le cadre dansdu lebudget cadre dansdu le 2020 budget cadre du 2020 budget Chaban 2020 et Chaban de la 3ème et Chaban desalle la 3ème omnisports, et desalle la 3ème omnisports, salle omnispo

dont la réalisation dont laétait réalisation dont prévue laétait réalisation sur 2020 prévue etétait sur 2020 prévue et sur 202 giratoireLe degiratoire la RD 611 Le degiratoire la RD 611 de la RD 2021, 611 vont être 2021, différées. vont être 2021, différées. vont être différées. st un projet C’est initié un projet parC’est la précédente initié un projet par la précédente initié mu- par la précédente mumupalité et nicipalité pour laquelle et nicipalité pour Jacques laquelle etBrossard pour Jacques laquelle Brossard Jacques Brossard Ce temps sera Ce temps mis à profit sera Ce temps mis pourà améliorer profit sera mis pourà améliorer profit pour améli t beaucoup s’estinvesti. beaucoup s’est Il vainvesti. désormais beaucoup Il vainvesti. endésormais vaendésormais en-de le le Ilprojet de le la municipalité projet la projet municipalité dans le decadre la municipalité dans de le cadre dans de le cadre dans une trerphase dans opérationnelle une trerphase dans opérationnelle uneprévue phase opérationnelle prévuede pilotage prévuede comités comités quipilotage comités vont êtrede qui installés pilotage vont être à qui installés vont être à install r la fin septembre. pour la fin septembre. pour la fin septembre.la rentrée pour la rentrée chacunpour des la rentrée deux chacun chantiers. pour des chacun deux chantiers. des deux chantie

dant 3 mois, Pendant dans3l’hypothèse mois, Pendant dans3l’hypothèse la mois, plus dans fa- l’hypothèse la plus fa- la plus Lancement Lancement de la faréflexion Lancement de lasur réflexion l’installade lasur réflexion l’installasur l’insta able, si les vorable, conditions si les vorable, météorologiques conditions si les météorologiques conditions tionmétéorologiques d’un marché tion d’un en centre-bourg marché tion d’un en centre-bourg marché en centre-bourg ermettent, le permettent, les travaux le permettent, d’aménagement les travaux d’aménagement les travaux d’aménagement La création de La création ce marché de La est création ce un marché besoin deest cede un marché besoin estde un besoin giratoire du seront giratoire menés du seront avec giratoire menés le souci seront avec per-menés le souci avec per-le souci perla population la population que la municipalité la population que la municipalité entend que la municipalité entend ent nent de ne manent pas interrompre de ne manent pas interrompre lade circulation. ne pas interrompre la circulation. circulation. satisfaire.la Un satisfaire. lieu permettant Unsatisfaire. lieu permettant de l’accueillir Un lieu permettant de l’accueillir de l’accue si les commerces Ainsi les commerces Ainsi des faubourgs les commerces des de faubourgs des de faubourgs de est pressenti, estsur pressenti, l’espace estsur pressenti, vertl’espace derrière sur vert lal’espace derrièrevert la derrièr uray et la Chauray zone d’activités et la Chauray zonede d’activités et la ville la zone resde d’activités laboucherie ville resde et laboucherie ville res- etboucherie à proximité de à proximité la boulangerie. et de à proximité la boulangerie. de la boulange nt toujours teront accessibles. toujours teront accessibles. La toujours municipalité accessibles. La municipalité La municipalité Toutefois, de Toutefois, nombreuses de Toutefois, nombreuses étapesde doivent nombreuses étapes doivent étapes doiv ainsi sa fait priorité ainsi de sa fait mener priorité ainsice de sachantier priorité mener ce de chantier mener cepréalablement chantier préalablement être franchies. préalablement être Les franchies. études être Les franchies. études Les étu s que les sans commerçants, que les sans commerçants, que déjà les victimes commerçants, déjàpréliminaires victimes déjàpréliminaires victimes (techniques, préliminaires (techniques, financières (techniques, et financières juet financières juet conséquences des conséquences de des la crise conséquences desanitaire, la crisede sanitaire, la criseavancent sanitaire, ridiques) ridiques) bien. avancent ridiques) Les commissions bien. avancent Les commissions bien. Les commissi soient atteints. en soient Ainsi atteints. en disparaîtra soient Ainsi atteints. un disparaîtra desAinsi un disparaîtra des municipales un des municipales municipales concernées concernées vont s’approprier concernées vont s’approprier vont s’approp nts noirs points de la circulation noirs points de lasur circulation noirs Chauray de lasur !circulation Chauray sur ! Chauray ! etleles le dossier etleles dossier habitants dossier seront habitants tenus et lesseront inhabitants tenusseront in- tenus giratoire Le sera, giratoire par ailleurs, Le sera, giratoire par dimensionné ailleurs, sera, par dimensionné ailleurs, dimensionné formés des progrès formés des au fur progrès formés et à mesure des au fur progrès et deàlamesure au fur et deàlamesure d r accueillir pour une accueillir piste pour cyclable une accueillir piste permetcyclable une piste permetcyclableconcertation permetconcertation mise en œuvre concertation miseavec en œuvre lesmise comavec en œuvre les comavec les c de lier le tant centre de lier bourg tant le centre àdelalier zone bourg le centre d’acà la zone bourg d’acà lalocaux. zone d’ac- locaux. merçants merçants merçants locaux. P15

P15

P15

5

5


PROJECTEUR

Retour sur la gestion de crise La crise sanitaire liée à la COVID-19 a été l’occasion de se concentrer à nouveau sur l’essentiel. Si le temps de confinement nous a amputé de certaines de nos libertés, il a permis de libérer des élans de solidarité dont il faudra nous souvenir. C’est le cas des couturières qui, spontanément, sous l’impulsion de Michèle Osmond et Danielle Nicora, ont confectionné plus de 3000 masques. Il faut aussi citer l’afflux de propositions d’aides en tout genre réceptionnées par la municipalité, démontrant une fois de plus combien Chauray est une ville solidaire. Le dévouement des agents municipaux doit également être mis en exergue. Tous ont fait preuve d’une grande polyvalence permettant notamment d’accueillir des enfants de soignants et des personnels prioritaires de la ville et de certaines communes voisines. Ils ont également renforcé les effectifs de l’EHPAD Emilien Bouin, qui, c’est à noter, n’a connu aucun cas positif jusqu’à ce jour. Nous devons désormais vivre avec ce virus dans l’attente d’un vaccin ou d’un traitement qui en limitera la dangerosité. Ce n’est pas chose facile. Cela demande beaucoup d’organisation, des moyens, et la pleine conscience, pour tous, de l’importance du respect des « gestes barrières ». Petit tour d’horizon des adaptations rendues nécessaires dans le fonctionnement des services qui vous accueillent au quotidien.

Les écoles L’application stricte du protocole sanitaire élaboré par le ministère de l’Éducation Nationale est la règle sans dérogation possible. Cela est contraignant pour tous (parents, corps enseignant, municipalité) mais essentiel pour préserver enfants et adultes au sein des écoles. Il repose notamment sur le port du masque, le respect des « gestes barrières » et un renforcement drastique des conditions et fréquences d’entretien des bâtiments en général et des éléments manipulés (poignées de portes, interrupteurs…). La doctrine de l’État a évolué au fil du temps et ainsi le nombre d’enfants possiblement accueillis, de la maternelle au CM2. Les élèves qui n’ont pu être accueillis ont néanmoins pu expérimenter la télé-école.

La petite enfance Les Petites Bouilles ont également dû évoluer dans le cadre d’un protocole sanitaire sur mesure adapté au bâtiment, au personnel et aux enfants accueillis. Tant que dureront les incertitudes liées à cette maladie, il ne sera pas possible de rouvrir le relais d’accueil petite enfance qui permettait aux assistantes maternelles de se croiser et d’échanger même avec des parents accompagnés de leur(s) petit(s) enfant(s).

Les accueils de loisirs du mercredi Ils ont dû être tout simplement annulés, compte tenu du redéploiement des encadrants les jours de classe pour garantir la sécurité sanitaire des enfants présents.

P16


PROJECTEUR

L’EHPAD La sécurité des résidents était un enjeu majeur de la gestion de cette crise, et l’EHPAD Emilien BOUIN l’a traversée sans encombre. Très tôt les mesures de confinement précisées par l’ARS ont été mises en œuvre et les moyens mis à disposition par la ville (fourniture pendant toute la période de confinement de masques, et de renfort en personnel municipal) conjugués aux efforts remarquables du personnel de l’établissement ont produit leurs effets. Les parents des résidents présents à la réouverture ont su faire preuve également de discipline pour garantir un environnement sain pour nos aînés.

La directrice de l’EHPAD Bernadette Doret-Fournier au contact d’une résidente

Une activité culturelle en sommeil Conséquence directe et assumée de cette crise sanitaire, la municipalité a choisi de ne pas remettre en route la vie culturelle de la commune à l’occasion de manifestations récurrentes comme le Festival de la musique, ou les festivités du 14 juillet. La nouvelle commission culture et animation de la cité travaille sur de nouvelles manifestations notamment à l’occasion des journées du patrimoine, avec l’espoir que la rentrée se passera sous de meilleurs auspices que le printemps 2020. Tenez-vous prêts ! Voir en page 20.

Prêts à faire face à toutes les hypothèses relatives à l’épidémie Si personne ne souhaite l’arrivée de la fameuse 2ème vague avec un éventuel reconfinement, agir en responsabilité commande d’être prêt à affronter les hypothèses les plus défavorables. La ville dispose d’ores et déjà de stocks de masques, solutions hydro-alcooliques et d’outils pour faire face à une aggravation de la situation. De nouvelles distributions gratuites de masques au public seront possibles pour que tous les habitants puissent également y faire face.

P17

5


Expression de BIEN VIVRE A CHAURAY

Pas de message dans ce n° de Chauray Info Christel DE OLIVEIRA Thierry RAMEAUX Sylvie CHAIGNE

Expression de CHAURAY A VENIR EHPAD Émilien Bouin ou le feuilleton d’une manipulation

9 millions 600 mille euros TTC (8 millions HT) : l’adjointe aux affaires sociales révèle le 7 juillet 2020 au Conseil municipal le coût final de la rénovation de l’EHPAD Émilien Bouin, somme qui sera payée sur 40 ans par les résidents et leurs familles.

Nous comprenons dès lors certains reports de travaux ou d’équipements comme la salle d’activités de Chaban, la nouvelle salle de sports ou l’absence de piste cyclable et de plateaux surélevés dans la rue André Bellot.

Tous les ans depuis 2014, nous vous avons tenu informés de cette opération en fonction des éléments qui nous étaient transmis. Le premier que nous évoquerons sera un extrait de la délibération du 01/10/2014 dans lequel le rapporteur, M. Jacques Brossard, écrivait : « le montant est estimé à plus de 4,5 millions d’euros. ». Neuf mois plus tard, le même rapporteur écrivait dans une délibération du 24/06/2015 : « L’enveloppe globale du projet… est de 6 millions d’euros hors taxes. » Aujourd’hui, la somme de 9,6 millions nous est dévoilée. Pour rappel, le budget d’investissement de la commune s’élève en moyenne à 4 millions et demi d’euros HT par an.

En parallèle, l’EHPAD au prétexte d’être bien équipé, est devenu en 5 ans un des plus chers du département (52ème sur 70). Si bien que certains Chauraisiens subissent la double peine : pas d’équipements mais aussi pas d’accès à l’EHPAD car trop cher pour leur pension. Alors, cet équipement réputé si performant doit être géré dans le but d’un hébergement accessible financièrement à toutes et à tous. Christian LOUSTAUNAU Claude QUESNEL

P18


La fermeture pure et simple de l’antenne du commissariat de Chauray a été proposée au Maire par le commissaire de police de Niort. Cette proposition étant inenvisageable pour la ville (obligation pour les chauraisiens de faire 30 kms pour porter plainte, signal du recul de la police adressé aux délinquants, effet d’appel d’air par rapport à Niort où seraient concentrées les forces de police…). Elle a donc été refusée. A défaut de pouvoir compter sur la présence continue d’un équipage sur Chauray, des éléments positifs, loin d’être totalement satisfaisants, ont été obtenus. Désormais la police municipale de Chauray servira de porte d’entrée au commissariat : • elle organisera la prise de rendez-vous avec la police nationale pour les dépôts de plainte à Chauray. • elle aiguillera les plaignants à travers le système de pré-plainte en ligne. Amélioration par rapport au système en vigueur jusqu’alors, pour les personnes en situation de handicap, les plaintes pourront être prises à domicile par les agents de la police nationale. Pour compléter l’offre de sécurité à Chauray, hors police municipale, attache a été prise avec la gendarmerie, dont certains éléments du peloton autoroutier résident à Chauray, pour intervenir sur des opérations ponctuelles.

ANIMATIONS ET CULTUTRE

SÉCURITÉ

Une présence de la police nationale sauvegardée… a minima

Chauray associée au " Vendée Globe " !

Benjamin Dutreux

Le 8 novembre prochain sera donné le départ de la neuvième édition du « Vendée Globe ». 34 navigateurs s’élanceront dans un difficile tour du Monde à la voile sans escale depuis les Sables-d’Olonne. Pour l’occasion, la ville de Chauray sera le partenaire de Benjamin Dutreux qui défendra les couleurs de l’association « Water Family », qui a vocation à préserver la ressource eau par l’éducation et la sensibilisation de tous, du plus petit au plus grand. Outre des échanges privilégiés entre le navigateur et les écoliers de la ville (y compris par webcam), des ateliers pédagogiques seront proposés par Water Family, sous l’égide municipale, aux écoliers chauraisiens pendant la durée de l’épreuve. Si les conditions sanitaires le permettent, des élèves pourront même visiter le village de la manifestation.

Développement de la vidéoprotection Pour améliorer la sécurité de différents sites (école maternelle, skate-park, salle omnisports, salle des fêtes,..), un marché a été lancé pour assurer une couverture complète du secteur dans des conditions permettant de faciliter grandement le travail des polices municipale et nationale tant en prévention des incivilités que pour le traitement des désordres qui peuvent y être constatés. La ville a sollicité l’aide de l’Etat dans ce dossier et essayera également d’obtenir une aide financière du département

P19


ANIMATIONS ET CULTUTRE

Nouvelle gouvernance pour le Comité de Jumelage Né en 1989, le comité de jumelage de réserve de l’actualité COVID). Chauray s’est doté d’un nouveau bureau L’agenda 2021, en cours d’élaboration, avec une nouvelle présidente, Yasmine Pel- devrait voir le maintien des rendez-vous letier-Guilbard, entourée traditionnels de l’assode trois vice-présidentes : ciation (vide-greniers, Monique Sagot (Québec), soirée disco, foire aux Maryline Jarry (Allemagne) jouets, marché de Noël), et Evelyne Gabard (Togo). la poursuite du jumeLes membres du nouveau bureau lage-coopération avec Si les rendez-vous du premier semestre 2020 ont été annulés en rai- Bassar, et le développement des échanges son de la crise sanitaire, la foire aux jouets, avec le Québec. Des rencontres sont égalesamedi 28 novembre, et le marché de Noël, ment envisagées, dans le cadre du 30e andimanche 29, sont maintenus à ce jour (sous niversaire du jumelage avec Schöffengrund.

Bientôt, un conseil municipal des jeunes ! Evoqué dans le programme de la majorité municipale, un conseil municipal des jeunes va être mis en place en partenariat avec les écoles élémentaires de la ville. L’objectif est d’y parvenir à l’horizon 2021 avec le concours de membres volontaires du corps enseignant des écoles Jacques Prévert et Saint-Exupéry. Directeur de la publication : Claude Boisson Réalisation : Pic de la Mirandole Impression : Imprimerie Angevin Photos : Yasmine Pelletier, Toutatis Drône, Pierre Gobin et Corinne Brochet Dépôt légal : septembre 2020

Des journées du patrimoine qui " décoiffent " ! Lier le patrimoine avec la musique (swing, rock, jazz, rythm’n’Blues), le chant, le hip hop, les arts comme le Street Art, la caricature mais aussi proposer une animation inédite à travers la présence d’une dizaine de foodtrucks proposant une cuisine du monde, tel est l’ambitieux et original programme de l’évènement de la rentrée à Chauray, ces 19 et 20 septembre, avec la présence de notre chauraisienne quatrième dauphine de Miss Poitou-Charentes 2020, Sarah Fournier. De nombreux concerts gratuits, des expositions de voitures et motos de collections, des spectacles rythmeront ainsi le CHAURAY UP ! tout en régalant les visiteurs avec les standards de la cuisine créole, libanaise, espagnole, mexicaine, japonaise, belge ou … bretonne.

Daniel Mar, sculpteur d'histoires, expose au Temple Dans un langage visuel épuré, Daniel Mar sculpte le papier. Il le façonne selon des techniques du monde entier qu’il associe pour devenir siennes. Bâtissant ainsi un monde fragile et métaphorique, l’artiste raconte les choses de la vie sous forme de compositions et d’installations à la poésie immédiate. Il présentera ses oeuvres au Temple du 12 décembre au 3 janvier. P20

Profile for Chauray

chauray_infos_N°_66_-_Septembre_2020  

chauray_infos_N°_66_-_Septembre_2020  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded