Page 1

CHAURAY

info

Février 2018 n° 61

Journal de la ville de ChauraY

sommaire Budget > P 2 n Un budget maîtrisé au service des projets prioritaires n Des conditions d’emprunt particulièrement favorables n Renégocier ou pas ?

Prudence et ambition ! Le climat de ce début d’année, entre pluie, froid et neige, incline à la morosité. Mais la qualité de vie et l’animation de notre ville nous offrent d’autres perspectives.

equiPements et Chantiers > P 3 à 4 n Tour d’horizon des chantiers chauraisiens par le président du Conseil départemental n EHPAD : une restructuration menée dans les temps n L’extension du cimetière de Chauray

Pour 2018, les orientations budgétaires sont encore convenables en ce sens qu’elles vont permettre de réaliser les projets jugés prioritaires pour la ville.

Zoom > P 5 à 6

n

Depuis 2011, les différentes coupes cumulées sur le budget de la commune ont dépassé les 3,5 millions d’euros. Nous ne maîtrisons pas un contexte national marqué par les incertitudes pesant sur les ressources des collectivités. Notre effort continu de maîtrise des dépenses municipales et notre stratégie financière pluriannuelle nous permettent encore de conserver des marges de manœuvre pour investir et porter nos projets pour l’avenir.

Paroles d’élus > P 9

L’avancement conforme aux prévisions de la restructuration de l’EHPAD, les travaux d’amélioration et de sécurisation des écoles, ceux portant sur les équipements sportifs et culturels comme la poursuite de notre programme de rénovation de la voirie, en portent témoignage.

n n n n

Évolution de la politique de sécurité municipale L’éclairage de Sébastien Guéret Le PVE : un outil de « prévention active » Les agents municipaux formés aux premiers secours

Jeunesse > P 7 à 9 Retour à la semaine de 4 jours à compter de septembre 2018 n Du nouveau pour les garderies de la ville n En 10 ans, 341 Petites Bouilles n L’école Jacques Prévert poursuit sa mue

n Expression de “Chauray à venir”

serviCes > P 10 à 11 n Démarches en ligne n Interview-flash : Monique Sagot n My Village : un maillage qui prend forme

Culture > P 12 à 15 n n n n

Le « Temple du jeu » : une merveilleuse récidive Hervé Louis invité d’honneur du 38ème Salon d’automne Le Noël solidaire de Chauray Vocal « Les Potes aux feux de la rampe », toujours aussi drôles

animation > P 15 à 16 n n n n

L’été au centre des loisirs : on s’en souvient encore 12ème concours des maisons fleuries Direction Schöffengrund Chauray consolide sa position de 6ème ville du département

L’évolution de notre politique de sécurité municipale, entre prévention et sanctions mesurées, est une préoccupation forte qui répond aux besoins que vous exprimez. L’accès à des démarches et services en ligne de plus en plus nombreux correspond également à vos attentes et sera renforcé.

Nombre d’articles de ce magazine mettent également en exergue la priorité accordée à l’épanouissement de nos enfants. Qu’il s’agisse de l’amélioration des écoles, de nos garderies ou des accueils de loisirs, la municipalité ne ménage pas ses efforts. S’agissant de l’évolution des rythmes scolaires, nous avons privilégié la concertation avec les conseils d’écoles et c’est le retour à la semaine de 4 jours qui a été plébiscité. Naturellement, la ville accompagnera ce choix en organisant un accueil de loisirs le mercredi sur deux demi-journées, pour s’adapter aux besoins des parents et proposer des contenus de qualité pour les enfants.

Soyez certains que nous mobilisons au quotidien toute notre énergie à vous apporter les meilleurs services.

Jacques Brossard


Budget

O

rientations Budgétaires 2018

Un budget maîtrisé au service des projets prioritaires !

Les orientations budgétaires présentées en début

la capacité de la ville à conjuguer prudence et

de chaque année permettent de pendre la mesure

ambition !

de la « santé financière » de la commune et des

Notre gestion municipale a été récompensée, en

perspectives qui se dégagent pour les investisse-

2017, par un niveau record de droits de mutation (788

ments municipaux.

K€) qui a amplifié un niveau d’épargne de gestion

Le contexte général n’a pas changé, marqué par

déjà favorable.

l’absence de garanties du niveau de la « Dotation

Ces bons résultats sont certes ponctuels mais ils

Générale de Fonctionnement » versée par l’État et

permettent à la ville de disposer, en 2018,

la poursuite des hausses de charge pour les dé-

marges de manoeuvre intéressantes mais non iné-

de

penses de personnel. S’y ajoute la question de la

puisables. Grâce à la maîtrise des dépenses de

compensation de la taxe d’habitation, supprimée

fonctionnement, Chauray conserve une capacité

d’ici 2020 et figée sur les taux 2017.

suffisante pour investir dans ses projets prioritaires :

La baisse des concours financiers de la CAN, en

la restructuration de l’EHPAD, les travaux d’amélio-

2011, avait déjà entraîné la mise en oeuvre d’une

ration et de sécurisation des écoles comme ceux

« stratégie » financière pluriannuelle, basée sur un

portant sur les équipements sportifs et culturels, ainsi

effort continu de maîtrise des dépenses munici-

que la poursuite du programme de remise à niveau

pales. Celle-ci s’est prolongée et adaptée à la po-

de la voirie (qui concernera notamment cette année

litique de baisse des dotations de l’État, démontrant

la rue des Artisans et la rue André Bellot).

renégocier ?

Des conditions d’emprunt particulièrement favorables

Renégocier ou ne pas

La qualité de la gestion d’une commune se traduit

anticipé de deux de ses emprunts, permet-

en particulier par sa capacité à emprunter et par

tant au final d’obtenir un gain de 50 K€. Elle

les taux plus ou moins favorables qui lui sont ac-

devra naturellement assumer les frais

cordés par les banques. A cet égard, Chauray est

contractuellement prévus dans un tel cas.

En 2018, la ville opérera le remboursement

particulièrement bien « notée », ce qui lui permet de bénéficier de conditions favorables lorsqu’elle

Le C.C.A.S, par contre, ne dispose pas des

doit recourir à l’emprunt pour financer les investis-

mêmes possibilités de renégociation de ses

sements de la commune. La capacité de désen-

propres emprunts. En effet, pour y parvenir,

dettement de la ville est ainsi seulement de 4,4 ans

il devrait assumer des pénalités (100 K€) su-

alors que le seuil d’alerte se situe à 10/12 ans.

périeures à la subvention annuelle que lui

De nouveaux emprunts ont été contractés pour fi-

accorde la ville (75 K€). Une augmentation

nancer la restructuration de l’EHPAD. Ils s’ajoute-

de la subvention municipale pour faire face

ront, pendant une courte période, aux emprunts

aux frais de remboursement anticipé se tra-

précédents, opérés en 2009, et qui se termineront

duirait par une hausse d’environ 4 % des im-

en 2024. Pour limiter le recours à l’impôt, la ville

pôts locaux, ce qui n’est pas envisageable.

conserve donc une possibilité d’’emprunt sur des

L’enjeu, ainsi « n’en vaut pas la chandelle »,

durées les plus longues possibles afin de financer

l’aide aux chauraisiens en difficultés doit de-

de nouveaux projets.

meurer l’unique priorité du CCAS.

02


Equipements et chantiers

Tour d’horizon des chantiers chauraisiens par le président du Conseil Départemental Fin septembre dernier, Gilbert Favreau, président du Conseil Départemental des Deux-Sèvres, accompagné de plusieurs responsables des services techniques et financiers départementaux, a visité, à l’invitation du maire, les principaux chantiers de la ville. Jacques Brossard souhaitait notamment remettre à l’ordre du jour un projet de sécurité du croisement de la rue du Stade et de la bretelle de sortie de D611 (sens Paris-Niort), qui est parDe dr. à g. J. Brossard, G. Favreau, B. Doret-Fournier, J.P. Diget, pendant la visite du chantier de l’EHPAD

ticulièrement accidentogène. La ville souhaite associer la CAN et le Conseil Départemental pour l’aménagement de sécurité.

Le président Favreau s’est également fait présenter l’avancement des travaux de rénovation et de mise aux normes de l’EHPAD. Il a terminé ce tour d’horizon par une visite du pôle médical récemment agrandi où il a pu dialoguer avec plusieurs des professionnels de santé installés sur le site.

EHPAD une restructuration menée dans les temps ! Des relations contractuelles transparentes entre l’EHPAD et la ville

Une année après leur lancement, les travaux de construction d’une aile neuve de 46 logements sur deux niveaux vont être réceptionnés en mars, permettant l’installation d’autant de résidents dans leurs

Pour finaliser ce projet, la ville et

nouveaux locaux. Une seconde phase

l’EHPAD travaillent main dans la

concernera 12 autres logements.

main. Ce ne sont pas les résidents qui paient les travaux (leur loyers

La mise en sécurité et en accessibilité de l’EHPAD a véritablement permis de sauver l’établissement. en

auraient dû être multipliés par 11 pour ce faire). La ville a pris

effet, si la ville n’avait pas pris ce dossier à bras le corps, le

la direction des opérations, prenant à sa charge les travaux

risque de fermeture était avéré, avec la disparition d’une

avant de céder le bâtiment à son utilisateur.

soixantaine d’emplois. EHPAD rénové et totalement fonctionnel. Au final, la ville aura

La ville supporte, dans un premier temps, la totalité de l’investissement de restructuration du bâtiment qu’elle a

conduit, de bout en bout, un projet structurant de plus de 6,7

racheté.

Ainsi, à l’horizon de mai 2019, nos aînés bénéficieront d’un

millions d’euros. La CAN a apporté une contribution dans le cadre du programme d’appui communautaire au territoire

Elle a recours, pour cela, à deux emprunts sur 20 et 25 ans,

(259 000 €) tout comme l’Etat (à hauteur de 167 776 €) dans

qui n’obèrent pas, ainsi, ses capacités d’action par ailleurs,

le cadre du fonds de soutien aux investissements locaux. Par

et permettent de diminuer d’1 % par an l’augmentation des

contre, aucune aide financière n’a pu être obtenue de

taux d’imposition. Le bâtiment est livré neuf et sans mobilier

l’Agence régionale de santé.

à l’EHPAD.

03


Equipements et chantiers

En tant que bailleur, la ville réclame un loyer à l’EHPAD sur une durée de 40 ans. Dans ce cadre, l’EHPAD détermine ses loyers en fonction de ses capacités de remboursement. La ville garantit ainsi à l’EHPAD des conditions de jouissance du bâtiment dans des conditions financières très favorables qu’il n’aurait pu obtenir dans le cadre d’un concours bancaire. Au final, la ville réalise une opération « blanche » permettant à l’EHPAD de financer « à son rythme » un bâtiment restructuré et totalement aux normes. Une opération « gagnant-gagnant » dont les bénéficiaires essentiels seront les résidents.

L’extension du cimetière de CHAURAY

L’extension d’un cimetière doit remplir des prescriptions techniques et réglementaires particulièrement rigoureuses, tenant compte notamment de sa localisation et de la distance par rapport aux habitations existantes. Afin de concrétiser tout projet, des études préalables doivent être menées. Ainsi, l’emplacement du cimetière actuel a nécessité la réalisation d’une étude hydrogéologique pour garantir la compatibilité du projet avec son environnement naturel. L’ensemble des obstacles techniques ayant été désormais levés, la ville va pouvoir procéder aux acquisitions foncières nécessaires. Un maître d’œuvre sera ensuite désigné pour l’élaboration d’un plan de composition de la future extension, qui constituera la « feuille de route » de réalisation des futurs travaux. Parallèlement, le cimetière actuel fera l’objet d’une requalification en 2018.

04


Equipements Zoom

évolution de la Politique

de sécurité municipale

A Chauray, comme dans toutes les villes de taille et d’environ-

Leur action permettra de réduire considérablement le niveau de

nement similaires, les besoins de sécurité se font plus marquants

tolérance aux incivilités et nuisances qui troublent la tranquillité

et constituent une attente forte de la population. La municipalité

des chauraisiens. La police municipale utilisera ainsi un dispo-

se doit d’y répondre en faisant évoluer sa politique dans ce do-

sitif de verbalisation électronique. Même opposées avec discernement aux comportements délictueux, les verbalisations seront

maine. Elle s’appuie aujourd’hui sur :

bel et bien effectuées. n

une information directe effectuée auprès des administrés (patrouilles, échanges…) n la communication municipale (Chauray Info, Chauray Pratique, MyVillage, site internet, Facebook, panneau d’information) n l’action quotidienne des services de police municipale et médiation.

Une nouvelle équipe de police municipale La sécurité des citoyens passe naturellement par la présence de policiers municipaux. La ville a ainsi recruté Sébastien Guéret, auquel a été adjoint un agent de Surveillance de la voie

L’entrée des classes à l’école Saint-Éxupéry

publique, Antoine Popinet.

l’éClairage

de Sébastien Guéret « Chauray est une collectivité où il fait bon vivre. La diversité de ses espaces publics, de ses aménagements urbains et de ses structures sportives assurent un environnement favorable à l’épanouissement de chacun. Néanmoins, pour que chaque chauraisien y trouve son équilibre, il convient de respecter l’environnement dans lequel nous vivons tous. Les écoles, la sécurité des personnes et des biens, l’insalubrité, sont actuellement mes priorités. Depuis mon arrivée en septembre dernier j’ai pu constater des améliorations significatives dans certains de ces domaines. Cependant, je demande à chacun d’entre vous de porter une attention particulière au stationnement très gênant sur les trottoirs et les pistes cyclables, espaces qui sont dédiés à d’autres usagers de la route, à ne pas jeter vos déchets en dehors des conteneurs et à surveiller et gérer les animaux de compagnie lorsqu’ils sont promenés sur les espaces publics. Pour finir, je remercie les chauraisiens pour leur accueil et je me tiens à leur disposition, pour toute demande d’information ou problème rencontré ».

05


Zoom Equipements

le Pve

P

un outil de « prévention active » !

our améliorer l’efficacité de la réponse municipale

nuit, stationnement illégal de caravanes…).

face aux troubles qui peuvent être constatés, un nouveau dispositif est testé à Chauray depuis fin

Le PVE, outil de « prévention active », crédibilise ainsi l’ac-

novembre : le PVE (procès-verbal électronique). Il

tion municipale en matière de sécurité. Outil moderne et ef-

permet de sanctionner de manière mesurée les troubles re-

ficace, il permet d’optimiser le temps des membres du service

censés.

de police, en réduisant au maximum le temps administratif :

Bien que les règles soient rappelées (comme c’est le cas no-

n

les verbalisations et prises d’informations sur les plaques d’immatriculation s’effectuent en temps réel en lien avec les services de l’Etat,

n

des photos de situations peuvent être prises,

n

automatisation du traitement des verbalisations et transmission directe à l’ANTAI (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) à Rennes, dans des hypothèses de verbalisation validées par le Maire.

tamment, des dysfonctionnements recensés au niveau des bornes d’apport volontaires, en matière de regroupements avec consommation d’alcool et de nuisances sonores sur le domaine public ou encore d’occupation irrégulière du skatepark), les comportements ne changent pas et de nouvelles incivilités ont été constatées. Par le biais de ses outils de communication ou dans le cadre des actions de terrain de ses agents de médiation et de police municipale, la municipalité adresse en amont des messages d’alerte (verbalisation des infractions aux règles de salubrité publiques comme les dépôts sauvages sur le domaine public, verbalisation pour les infractions routières, verbalisation des pratiques de consommation d’alcool sur la voie publique, verbalisation des nuisances sonores intempestives constatées de

les agents muniCiPaux

formés aux premiers secours La ville propose des formations sauveteurs secouristes du travail (SST) destinés aux agents municipaux souhaitant devenir acteurs de la prévention dans leur environnement professionnel. La municipalité a investi sur du matériel et compte deux formateurs SST (Richard Bonnenfant et Sébastien Guéret). La formation, sur deux jours, donne au futur SST la compétence d’intervenir efficacement dans une situation d’accident du travail en portant secours à la (ou les) victime(s). Il peut également intervenir sur son lieu de travail, en mettant en pratique ses connaissances en matière de prévention des risques professionnels. Après une première session en décembre dernier, une seconde s’est déroulée en février, avec de nouveaux agents formés auxquels ont été remis leur certificat SST.

Le maire entouré des agents formés au cours de la première session. 06


Jeunesse

Rythmes scolaires Retour à la semaine de 4 jours à compter de septembre 2018

Ecole / Votes

Le décret du 27 juin 2017, relatif aux dérogations de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques, a rendu possible la mise en place d’une orga-

Semaine de 4 jours

Semaine de 4,5 jours

Abstentions

Maternelle Saint-Exupéry (278 élèves)

17

5

2

Elémentaire SaintExupéry (343 élèves)

19

11

4

Ecole Jacques PREVERT (130 élèves)

9

2

1

TOTAUX

45

18

7

nisation du temps scolaire autre que celle des neuf demijournées actuellement en vigueur. S’agissant des projets d’évolution des rythmes scolaires dans le département, c’est l’Inspection Académique qui est décisionnaire, sur la base d’une procédure de consultation des conseils d’écoles et d’avis du conseil municipal. A Chauray, la communauté éducative s’est prononcée. Dans chaque conseil d’école, les représentants des parents, les instituteurs et deux représentants de la municipalité ont pris part à un vote. La position adoptée est sans équivoque, comme en témoigne le tableau ci-après et il convient de la

n organiser eux-mêmes la garde de leurs enfants : s directement, après prises de dispositions nécessaires avec leur employeur (organisation du temps de travail, temps partiel…) s indirectement, avec l’aide de parents (grands-parents) ou de professionnels (assistants maternels, babysitters) n utiliser le service que la ville va mettre en place.

respecter sans chercher à en opposer les membres les uns

En effet, la ville va organiser un accueil de loisirs le mercredi,

aux autres.

sur deux demi-journées, avec possibilité de prendre un repas

Le Conseil municipal a rendu un avis conforme aux positions

avec repas).

exprimées par les conseils d’écoles, favorables au retour à

Dans le temps d’accueil de loisirs du mercredi matin, le ser-

la semaine de 4 jours avec mercredi libéré. L’Inspection Aca-

vice jeunesse proposera des contenus qui se rapprocheront,

démique a confirmé ce choix qui sera mis en œuvre à comp-

par leur qualité, des activités périscolaires jusqu’à mainte-

(matinée plus repas, repas plus après-midi, journée complète

ter de septembre 2018.

nant plébiscitées par les enfants et leurs parents.

Concrètement, à cette date, les cours du mercredi matin se-

Dans le temps d’accueil du mercredi après-midi, des activi-

ront supprimés. Plusieurs possibilités seront donc offertes aux

tés plus libres de détente et loisirs seront proposées à l’en-

parents d’élèves.

semble des enfants.

activité en maternelle

activité couture

activité spo rtive

07

activité

artistiq

ue


Jeunesse

Du nouveau pour les garderies de la ville ! enant compte des besoins exprimés par les parents, et afin d’améliorer la qualité de prise en charge des enfants lors des temps d’accueil périscolaires, des améliorations seront apportées dès la rentrée 2018 dans les différentes garderies de la ville.

T

Le nouveau service de garderie a pour objectif de créer, avec un minimum de contraintes pour les enfants, des espaces propices à la pratique de diverses activités dans le calme et sous la surveillance de professionnels. Les temps de garderie seront ainsi assimilés à de véritables temps d’accueils de loisirs à vocation éducative ce qui représente plusieurs avantages pour les utilisateurs : n n n

n

n

la garantie d’encadrement en nombre par du personnel qualifié, formé à l’animation. Un temps d’accueil inscrit dans une prise en charge globale de l’enfant respectant son rythme biologique. une offre diversifiée d’animations, ou de services proposés en fonction des besoins identifiés pour les élèves (aide aux devoirs, coins lecture, ateliers jeux de société, activités physiques et culturelles encadrées par les animateurs). l’amélioration du climat interne des garderies parfois bruyantes, compte tenu du nombre important d’enfants accueillis simultanément. la tarification de ces accueils de loisirs sera effectuée en application de quotients familiaux CAF, et non plus en tarif unique.

salle de garderie Saint-Exupéry (primaire)

08

En 10 ans, 341 Petites Bouilles ! En septembre dernier, le maire, Christine Moscheni, Adjointe au Maire, déléguée aux solidarités et à la petite enfance et les professionnelles de l’établissement ont accueilli parents et enfants, à la salle des fêtes, pour souffler les 10 bougies des « Petites Bouilles ». J. Brossard a rappelé que « la mise en place de la structure a été un investissement majeur pour la commune pour contribuer au bien-être des petits chauraisiens ». Depuis l’ouverture, 341 enfants ont été accueillis en crèche ou en halte-garderie. 77 000 heures d’accueil sont proposées chaque année. Quinze professionnelles de 5 métiers différents s’occupent de 40 enfants. Aux « Petites Bouilles », 280 heures par jour sont consacrées aux enfants pour jouer, chanter, raconter, observer, imiter, négocier, réconforter, partager, aider à se construire et à se découvrir.


L’école Jacques Prévert poursuit sa mue ! Après la refonte de la toiture, le programme de réhabilitation des menuiseries, l’aménagement de deux salles de classes au sein du bâtiment historique, le nouveau bâtiment des sanitaires de l’école Jacques Prévert a été livré en 2017, après 6 mois de travaux. En 2018, de nouvelles améliorations sont projetées avec deux extensions : n celle du restaurant scolaire (sur 60m²) ; n la création d’un nouvel espace qui pourra être une nouvelle classe, ou une salle d’arts visuels (sur 60m² également). Ce projet actuellement en cours de réflexion sera présenté en mars aux membres de la communauté éducative de Chaban, pour des travaux qui devraient s’étaler entre le mois de juillet 2018 et le mois de février 2019.

École J. Prévert : extension « toilettes »

Paroles d’élus

Expression de "Chauray à venir"

« Je n’éCoute Personne, Je déCide et FaÎtes-moi ConFianCe ! »

ray à venir et les experts de sa majorité lui conseillent vivement de pren-

Ainsi pourrions-nous résumer la méthode du maire et, en 2017, les exemples n’ont pas manqué.

dre une durée de 20 ans. Et bien NON ! Ce sera 25 ans. Bilan : Chauray

Commençons par le skate parc : excellente idée en soi mais, voilà, le

paiera 250 000 euros d’intérêts en plus.

maire décide seul de son implantation et, surtout, ne consulte pas les

Continuons avec ceux du CCas dont il est aussi le président. Pour lui, la

riverains. S’il l’avait fait, il aurait su que les alentours de la salle omni-

renégociation des emprunts, toujours à 5,83% dans un marché où les

sports étaient déjà le théâtre de nombreuses incivilités : gymkhana au-

taux sont désormais voisins de 1%, est impossible. Par contre, sans coup

tomobile sur le parking, motocross dans les espaces verts, détritus jetés

férir, il augmente régulièrement les loyers des résidents de l’EHPAD.

dans les jardins, excréments dans les passages, tapage nocturne, visites

La place nous étant comptée, nous terminerons par les rythmes sco-

des propriétés privées… Alors, il ajoute un équipement particulièrement

laires. Les parents ont répondu au sondage municipal qu’ils souhaitaient

bruyant dans cette zone déjà perturbée. L’excellente idée tourne au

à 56% le maintien de la semaine à 4,5 jours. Non, le maire a décidé que

cauchemar pour les habitants proches de la salle omnisports.

la semaine scolaire sera réduite à 4 jours à la rentrée 2018.

Et que dire de la gestion des emprunts ; le maire n'y aura vu qu'incom-

Alors, nos vœux pour l’année 2018 : Consultation, écoute, Collégialité et

pétence des uns ou "guerre de succession" des autres.

Consensus.

Un exemple : l’emprunt pour la réfection de l’ehPad ; les élus de Chau-

Christian Loustaunau , Mariem Farjallah, Elsa Belmontet

09


Services démarChes en ligne La ville continue de développer ses outils numériques tant pour améliorer sa communication que pour développer de nouveaux services. Ainsi, la page Facebook mairie et ses déclinaisons au niveau des principaux services offerts à la jeunesse (petite enfance, accueils de loisirs, garderie…) sont de plus en plus suivies et vous êtes de plus en plus nom-

seront régulièrement proposées par notre prestataire afin

breux à aimer (en langage facebook, on dit « liker ») ces

d’améliorer les fonctionnalités offertes.

pages. Les nouveaux services ont maintenant en ligne, en plus des

Le Maire a annoncé lors de ses vœux de nouveaux services

inscriptions, comme :

en ligne bientôt pouvez-vous nous en dire plus ?

n Le signalement des dégradations sur la voirie est en ligne. n ainsi que la gestion du prêt de matériel aux associations et particuliers.

Nous travaillons parallèlement à l’offre de service à destination des familles à toutes les solutions permettant d’améliorer notre efficience. Afin de soulager les services techniques nous avons planché sur un outil qui permet à tout un chacun disposant d’un téléphone de prendre des clichés permettant

Interview-flash

de signaler des dégradations sur la voirie, de manière à déclencher une intervention des services.

monique sagot, adjointe au maire déléguée à la jeunesse et élue référente sur les démarches en ligne

Dans la même idée de faciliter les relations déjà excellentes des services techniques avec les associations, un module permettant la réservation de matériel en ligne (tivolis, tables chaises…) a été mis en œuvre.

Où en est-on des possibilités de démarches en ligne ? Monique Sagot

Envisagez-vous un accompagnement particulier pour les nouveaux utilisateurs de ces services numériques ?

C’est un système qui aujourd’hui rencontre un véritable succès près de 600 familles se sont d’ores et déjà inscrites dont

Nous rédigeons des tutoriels qui permettront aux utilisateurs

65 rien que pour le mois de janvier 2018.

de ne pas se sentir trop seuls face à leur PC quand ils auront besoin de les utiliser. Il pourra être organisé si nécessaire une

Depuis une année désormais, les parents qui le souhaitent

démonstration aux associations qu’elles voient dans quelle

ont la possibilité de créer un compte famille leur permettant

mesure les nouveaux outils peuvent être utilisés. Avec l’expé-

d’inscrire en ligne les élèves aux accueils de loisirs du mer-

rience positive de l’utilisation du panneau d’information, nous

credi, des petites et grandes vacances. Ils ont également la

savons que nous pouvons compter sur leur capacité à s’ap-

possibilité de procéder à des pré-inscriptions à la structure

proprier les nouveaux outils dont se dote la commune.

multi-accueil les petites bouilles qu’il s’agisse d’accueil ré-

De nouveaux outils informatiques pour une qualité de service

gulier ou occasionnel.

bien réelle et non virtuelle, voilà ce que s’engage à vous pro-

Ce système est aujourd’hui rodé et de nouvelles mises à jour

poser la municipalité.

10


exPérimentation mYvillage : un maillage qui prend forme

L

a dernière édition du Chau-

ray Info a présenté l’application MyVillage, une solution

numérique de prévention multifonctions. Bien qu’il soit encore trop tôt pour mesurer l’impact de cette initiative, notamment sur la réduction du nombre de cambriolages (qui est l’objectif principal), un point peut néanmoins être fait sur le test en cours et ses (déjà nombreuses !) évolutions. “ Comme de nombreuses communes, nous sommes confrontés à Les ambassadeurs My Village

une hausse des vols chez les particuliers. Or la police ne peut pas être partout et nous non plus ", commente le maire, J. Bros-

MyVillage à Chauray, c’est d’abord un réseau d’environ 500

sard. " Avec ce dispositif, les habitants sont acteurs de leur

chauraisiens, répartis sur l’ensemble du territoire communal,

sécurité" poursuit Luiguy Toribio, directeur général des ser-

qui peuvent chacun signaler à leurs voisins, dans un rayon

vices. "Cela peut être un bon complément à la politique sé-

d’un kilomètre, un cambriolage, un incendie ou une per-

curitaire traditionnelle. “

sonne en détresse, interagir via l’application, et prendre soin les uns des autres. L’application permet également de recevoir des messages de la municipalité sur des questions importantes qui peuvent impacter le quotidien de la population (alertes météo, infos travaux de voirie…). 18 alertes ont ainsi été émises sur la commune et plus de 30 messages ont été envoyés par la mairie depuis le début de l’été ! Depuis la fin de novembre dernier, un réseau d’ambassadeurs MyVillage chauraisiens, tous bénévoles, s’est constitué sur notre commune. Ils sont présents sur le territoire pour donner des informations sur l’application et apporter leur aide dans son utilisation quotidienne. Par ailleurs, conjointement avec l’équipe du projet, la ville teste divers moyens pour dissuader les rôdeurs. Cela va, notamment, de simples autocollants « MyVillage" posés sur les boîtes aux lettres à un affichage aux panneaux d’entrée de communes.

11


Culture

Le Temple du Jeu :

C

’est une très très bonne idée qu’a eu la commission « culture » de la municipalité d’organiser

pour la seconde fois « le Temple du jeu », du 16 au 22 décembre. Comme l’an dernier, à la même époque, le Temple s’est ainsi transformé en espace ludique, rassemblant jeux du présent ou du passé, accompagnés par six animateurs compétents. Impossible de citer tous les jeux

proposés aux petits comme aux grands, en famille comme entre amis.

Dans la rotonde, les plus jeunes sont passés sans trêve de la piscine à balles au parcours motricité. Malgré la vogue des nouvelles technologies, les jeux de société et de loisirs créatifs ont continué de captiver leur jeune public. Le dernier étage a, lui, servi de refuge aux passionnés de jeux vidéo et de consoles, des plus anciennes aux dernières nées ! Les adultes n’étaient pas les derniers à retomber en enfance, accrochés aux flippers et aux baby-foot. Tout au long de la semaine, de nombreuses classes des groupes scolaires, mais aussi le mercredi après-midi de l’accueil des loisirs, se sont succédés au Temple. Le week-end, plus de 1000 visiteurs ont plébiscité la manifestation avec un nombre considérable d’enfants, accompagnés de parents curieux ou nostalgiques.

public ravi assiste au Le spectacle grand cons du « Très eil mondial des clowns " 12


une merveilleuse rĂŠcidive !

13


Culture

hervé louis invité d’honneur Cette année,

du 38ème Salon d’automne

les 27 artistes membres de

l’APAC (Association des Peintres et Artistes Chauraisiens) ont présenté 208 oeuvres de tous styles à leur fidèle public. Le 38ème Salon d’automne, organisé par l’APAC et le club de peinture sur soie, au Temple de Chauray, entre le 12 et le 19 novembre, a connu son affluence habituelle. Le public apprécie toujours autant la diversité des techniques, l’éclectisme des sujets et l’originalité des talents. Le pastelliste niortais Hervé Louis, invité d’honneur, a accroché 21 de ses oeuvres. L’occasion d’autant de « voyages plus ou moins imaginaires » offerts aux visiteurs, comme l’a souligné Joêl Vidard, président de l’APAC. De g. à dr. Joseph Compostel, Hervé Louis et Joël Vidard

« les Potes aux Feux de la ramPe »,

toujours aussi drôles !

le noël solidaire

Vocal

Foulards

de Chauray

ou cravates

rouges noués autour du cou, les 60 choristes de Chauray Vocal ont à nouveau enchanté leur aficionados pour leur concert de la mi-décembre à la salle des fêtes. Sous

700 spectateurs se sont pressés, fin octo-

l’impulsion de leur chef de

bre dernier, aux 7 représentations du nouveau

choeur, Caroline Barbotte, ils

spectacle des « Potes aux feux de la rampe »,

ont interprété de nombreux

dans l’ambiance intime du Temple-cabaret. Une

chants de Noël avant que

vingtaine de sketches et une quinzaine de chan-

leur accompagnateur instru-

sons rythmaient les 3 heures de « Bienvenue

mental, Robert Bouju, n’y ajoute, de son côté un « pot-pourri »

chez nous » où les 11 membres de la troupe, ac-

de refrains de chants de Noël. Il ne manquait même pas

compagnés de leurs 5 musiciens, s’en sont

l’hommage à Johnny Halliday pour combler le nombreux

donnés à coeur joie !

public.

Le public, enthousiaste et hilare, applaudit tout autant à l’interprétation de belles chansons fran-

Comme chaque année, le concert était donné en faveur d’une

çaises qu’au festival d’humour concocté par les

association caritative. Cette année, les dons reçus seront ver-

meilleurs « Potes » de la population chaurai-

sés à l’ADAPEI (personnes handicapées mentales) de

sienne.

Chauray.

14


Animation

l’été au Centre des loisirs C’est un bien bel été

: on s’en souvient encore !

qu’ont passé les enfants

chauraisiens qui ont bénéficié des différents programmes du centre de loisirs mis au point par le service jeunesse de la mairie. 214 d’entre eux, âgés de 3 à 6 ans, se sont régalés de rallyes photos, kermesses, sorties piscine ou visites de zoo. Ils se sont aussi initiés à la cuisine et ont eu l’occasion de créer des jeux. Les 7-13 ans (ils étaient 290) ont participé à de nombreuses activités, tout au long des 7 semaines d’accueil. Cinq camps se sont succédés sur différentes thématiques, passant notamment de l’école des sorciers au Moyen-Âge et réunissant 90 jeunes. Les plus grands (une centaine de participants de 11 à 17 ans) ont alterné des sorties au Futuroscope, des séances de cinéma, du laser-game ou des « escapes-game ». Une quinzaine, parmi eux, ont profité de l’air marin lors d’un camp d’une semaine à Boyardville. 7 stages multi-activités ont été proposés. Un magnifique final a rassemblé tous les enfants lors d’une sortie commune au Puy-du-Fou !

12ème ConCours des maisons fleuries La douzième édition du concours des maisons fleuries a confirmé l’engouement des chauraisien(ne)s pour l’embellissement de l’extérieur de leurs habitations qui contribue à celui de la commune toute entière. Une participation record a permis à 34 candidats de faire valoir leur création et de faire partager leur passion. Le palmarès est ainsi toujours un exercice délicat ! Jean-Pierre Diget, premier adjoint et responsable de la commission « espaces publics », a remis fin septembre dernier le premier prix à Annette Gilbert. Pour sa première participation, elle offrait, dans une végétation durable en La remise des prix

présence d’arbres fruitiers, un jardin très fleuri, agrémenté de pieds de murs magnifiquement fleuris. Christian Roussel et Yannick Milcendeau ont pris place sur le podium avec les 2ème et 3ème prix.

15


Animation

direCtion

Schöffengrund !

Deux mois après avoir célébré le 25ème anniversaire du jumelage à Langeweisen, dix membres du comité chauraisien de jumelage se sont rendus le dernier weekend d’octobre, tradition oblige, à Schöffengrund, pour participer à la désormais fameuse « soirée française ». La délégation, emmenée par Jacques Brossard, président d’honneur, et Georges Berdolet, président, a été reçue par les familles d’accueil et les membres du comité allemand, avec sa nouvelle présidente Hedi Uhl. Le repas de gala a rassemblé 90 personnes dont une vingtaine d’amis venus de Langeweisen. Un spectacle varié avec un duo de chanteurs et une dizaine de danseuses costumées a égayé les festivités. La traditionnelle visite touristique a conduit la délégation française à LimLa délégation française entourée par les responsables deux deux comités allemands

bourg-sur-la-Lahn, dont la cathédrale est un pur joyau du 13ème siècle.

ChauraY Consolide sa Position

de 6ème ville du département ! L’iNSEE a publié fin décembre

dernier

ses ultimes statis-

7070 habitants contre 6196 cinq ans plus tôt. Il y a deux ans, selon les mêmes données, Chauray était devenue la 6ème ville la plus peuplée des Deux-Sèvres, devançant Saint-

tiques de popula-

Maixent l’Ecole.

tion arrêtées au 1er

La commune récolte toujours les fruits de la politique d’ur-

janvier 2015. La ré-

banisme initiée en 2005, avec le vote de son plan local

gion

d’urbanisme. Les objectifs de croissance alors annoncés

Nouvelle

Aquitaine comptait

ont été parfaitement atteints.

5 911 482 habitants.

La population de Chauray par tranches d’âge se répartit

Une population qui a

ainsi : 19,9 % (0-14 ans), 15,2 % (15-29 ans), 20 % (30-44 ans),

augmenté

en

21,6 % (45-59 nas), 17 % (60-74 ans), 6,2 % (+ de 75 ans).

moyenne annuelle de 0,6 % entre 2010 et 2015. Les

Deux-Sévriens,

eux,

Pour consulter le dossier complet : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-79081

étaient à cette date 374 435 (373 553 un an avant), soit une hausse moyenne annuelle de 0,3 % entre 2010 et 2015. La CAN (avec ses 42 communes) comptait une population de 120 545 habitants en 2015 allant de 105 à 58 952 habi-

Directeur de la publication : Jacques Brossard Réalisation : Pic de la mirandole Impression : graphitilt Dépôt légal : Février 2018

tants pour Niort. L'aire urbaine de Niort comptait 156 789 habitants en 2015. Elle poursuit sa progression démographique à un rythme de +0,7% par an en moyenne entre 2010 et 2015. Chauray est une des villes du département qui connaît la plus forte progression sur cette période, soit + 2,9 %, avec

16

Profile for Chauray

Chauray info 61  

Chauray info 61  

Advertisement