Page 1

CHAURAY JOURNAL DE LA VILLE DE CHAURAY

info

Juillet 2016 n° 58

La rigueur et l’ambition !

SOMMAIRE BUDGET > P 2 À 3 Un budget responsable et ambitieux

EQUIPEMENTS ET SERVICES/REVUE DE CHANTIERS > P 3 À 8 Les travaux rue Jacques Prévert, rue du Rabat et rue Saint-Exupéry Aménagement de la rue de la Treille Les travaux dans nos écoles La restructuration de l’EHPAD Extension du pôle médical Nouvel espace vert en projet Travaux d’amélioration de l’école de danse

ZOOM > P9 À 10 Plan communal de sauvegarde Démarche qualité : la dématérialisation progresse

PAROLES D’ÉLUS > P 10 Expression de “Chauray à venir”

ANIMATION ET CULTURE > P 11 À 15 Les Arlequins voient double ! Le beau rendez-vous annuel de la « Palette » au Temple Le concours d’arts plastiques a présenté 200 oeuvres «Un jazz pour Reggiani» par Nova jazz quartet Prestation de haut niveau au gala de l’école de danse Chauray Vocal rassembleur de chorales Chauray lance « l’apéro-polar » ! Le talent des femmes s’illustre au Temple La dimension artistique du logo et du catalogue CAMIF Un Carnaval aux airs de Far West

JUMELAGE > P 16 Le comité de jumelage aux rythmes du disco Soirée de l’amitié franco-allemande Une page se tourne dans les relations avec Bassar ! Les belles retrouvailles avec « Nos Enfants de Hué »

La présentation dans ce magazine des données essentielles du budget de la ville donne à chacun d’entre vous une « grille » de lecture et de compréhension des décisions qui sont prises par la municipalité pour améliorer votre cadre de vie et vous offrir de nouveaux services. Ces choix s’opèrent dans un cadre de contraintes financières qui résultent, depuis 2014, de la baisse drastique des dotations de l’État qui, tout à la fois, prive les communes de recettes et leur impose des hausses de dépenses. Dans ce contexte, beaucoup de collectivités se sont résolues à conserver leurs marges de manoeuvre en augmentant les impôts locaux à la hauteur des pertes subies. A Chauray, nous ne l’avons pas voulu ! Nous avons décidé de présenter un budget rigoureux, de « responsabilité », en recherchant toutes les économies possibles et en maîtrisant les dépenses. Mais rigueur ne rime pas pour nous avec immobilisme ! Nous entendons poursuivre notre politique d’investissement au service du bien-être de la population. Nous y parvenons grâce aux efforts réalisés au fil des années qui nous ont permis de nous développer en limitant au maximum l’endettement de la commune. C’est ce qui nous permet aujourd’hui de profiter de taux très favorables pour financer nos projets dans les meilleures conditions. Ainsi, comme vous le lirez dans ce magazine, nous continuons d’aménager la ville en embellissant et sécurisant nos rues, en améliorant l’équipement de nos écoles mais aussi en menant à bien des chantiers d’importance comme la restructuration de l’EHPAD, ou l’extension du pôle médical. Le bassin d’orage des Combes réalisé par la CAN ou les études achevées pour des travaux futurs comme celles concernant la rue de la Treille en portent également témoignage. Si ce bilan parle de lui-même, il n’empêche pas quelques esprits chagrins d’inventer ou de créer des problèmes et de rechercher la discorde. On peut le regretter dans ces temps douloureux que nous vivons marqués ces derniers mois par les catastrophes naturelles ou d’odieux attentats qui frappent tant de nos compatriotes. Dans ce contexte, la solidarité, la recherche du bien commun et le dialogue sont autant de vertus naturelles à exalter pour mieux vivre ensemble. Ce qui vaut pour notre pays vaut également pour notre ville ! Je souhaite à chacun et chacune d’entre vous une belle fin d’été et, si c’est encore à venir, les meilleures vacances possibles. Jacques Brossard


Budget

UN BUDGET

responsable et ambitieux ! Responsabilité et ambition caractérisent le budget de la ville de Chauray pour 2016.

La responsabilité découle du contexte créé par

Le point positif est la conséquence de l’attractivité de Chau-

la baisse drastique de la Dotation Globale de Fonctionnement

ray : sa population augmente ce qui crée mécaniquement

que l’État fait subir aux collectivités en général et à la ville de

des recettes nouvelles.

Chauray en particulier. Même si l’État semble enclin à effectuer

Cette dynamique permet ainsi, notamment, de compenser

une pause sur la baisse annoncée de ses dotations, le mal est

une partie des baisses de dotations.

déjà fait : près de 380 000 € ont d’ores et déjà été retirés à la

Dans cette volonté, la commune utilise également toutes les

ville depuis 2014.

marges de manoeuvre disponibles (nouveaux loyers mis en place pour l’utilisation des logements proposés aux profes-

La municipalité aurait pu compenser cette baisse de recettes

seurs des écoles qui souhaitent utiliser des locaux commu-

par l’augmentation des impôts locaux mais elle s’y refuse,

naux, extension du pôle médical…) et met en œuvre de

comme elle l’avait déjà fait en 2015 ! Le seul choix possible est

nouveaux outils pour améliorer le recouvrement de ses re-

alors celui de la maîtrise des dépenses et des économies,

cettes (paiement en ligne des services). De la même ma-

lorsque cela est possible. Le budget primitif de fonctionnement

nière, la ville a vendu après estimation du service France

de la ville n’augmentera ainsi que de 0,7 % entre 2015 et 2016 (8

domaine (70000€) le bâtiment de l’ancienne COOP 80000€.

867 443€ en 2015 contre 8 932 274€ en 2016). Une véritable per-

Un bâtiment qui s’était déprécié et aurait nécessité 500 000€

formance lorsque l’on sait que la ville doit intégrer, par ailleurs,

de travaux pour sa rénovation.

plusieurs hausses de dépenses imposées par l’État (augmentation des cotisations, revalorisation du point d’indice des fonc-

Enfin, profitant de conditions exceptionnelles sur les marchés

tionnaires…) s’ajoutant à l’augmentation de charges naturelles

financiers, la commune va recourir à l’emprunt pour financer

avec l’urbanisation de la commune.

ses investissements structurants.

Les recettes de fonctionnement en milliers d’euros (K€)

Les dépenses de fonctionnement en milliers d’euros (K€)

02


L’ambition caractérise la poursuite d’une politique

Les dépenses d’investissement hors EHPAD

d’investissement pour améliorer le cadre de vie des chauraisiens et développer de nouveaux services à la population.

L’amélioration de l’environnement et du cadre de vie constitue en effet « la marque de fabrique » de la ville, qui y consacre des dépenses régulières. L’année 2016 sera également une année charnière avec le lancement des travaux de restructuration de l’EHPAD (présentés plus loin dans le magazine), ainsi que les travaux d’extension du pôle médical avec, notamment, l’arrivée d’une chirurgiennedentiste. Au final, le budget 2016 en investissement s’équilibre à 9 664 419€ dont 9 231 763,96€ d’investissements directs.

Revue de travaux

NOS

Rues

RUE JACQUES PRÉVERT Achevés en février, les travaux d’aménagement de la rue Jacques Prévert ont permis d’accompagner et de sécuriser l’accès des 345 salariés de la MAAF à leur nouveau bâtiment, le Zéphyr. Les principes d’aménagement de cette rue n’ont pas dérogé à la règle communale : sécurité, accessibilité, traitement des eaux pluviales et reprise du tapis d’enrobé…. Une extension du réseau d’éclairage public a également été réalisée, et le réseau d’adduction d’eau potable a été renforcé. Le montant total des travaux s’est élevé à 250K€.

03


Revue de chantiers

RUE DU RABAT Inscrite sur la programmation de la ville depuis de nombreuses années, les travaux de la rue du Rabat ont pu être entamés cette année. La voie bénéficie ainsi d’un traitement sur le tronçon qui va son intersection avec la rue du Grand Puits au sud à celle avec la rue du Ronzon au nord. L’ensemble du linéaire des travaux fera l’objet d’un enfouissement complet des réseaux d’électricité, d’éclairage et de télécommunications avec le concours de du SIEDS dans le cadre du comité d’effacement Avant et après les travaux

des réseaux (CTER). Réalisés en concertation avec les riverains, les travaux de la première tranche qui s’arrête à l’intersection de la rue du Doignon sont presque terminés. Il reste à réaliser les enrobés sur les trottoirs et l’effacement des réseaux. Dès le début de l’année 2017, le deuxième tronçon démarrera avec au menu notamment une extension du réseau de collecte des eaux pluviales réalisée avec le concours de la Communauté d’agglomération du Niortais, la poursuite de la sécurisation de la rue et la création de places de stationnement.

AMÉNAGEMENT DE LA RUE DE LA TREILLE L’entrée de Chauray par Chaban a fait l’objet, ces dernières années, de plusieurs aménagements. Ils ont ainsi permis d’améliorer la desserte en transports en commun en lien avec la communauté d’agglomération du Niortais mais aussi la sécurité des déplacements des salariés de la MAAF, à la sortie du siège de la société. Par ailleurs, ils ont également valorisé d’un point de vue esthétique l’entrée de la ville. Les travaux programmés rue de la Treille, actuellement à l’étude, vont compléter ces aménagements, répondant à la volonté de la ville d’améliorer l’accessibilité des voies qu’elle traite, d’en repenser l’éclairage, de l’enfouir là où ce sera nécessaire, et enfin de traiter la question des eaux pluviales en partenariat avec la CAN.

04

L’existant


Le plan de l’aménagement

Si l’ensemble de ces travaux sera conduit en début d’année 2017, une concrétisation en est d’ores et déjà visible avec le déplacement des bornes d’apport volontaire à la rue de la Richardière. Ce nouvel emplacement permettra d’accueillir les déchets de tout un chacun bien triés et posés avec civisme dans les bacs adéquats. Pour garantir ce civisme, qui est loin d’être automatique dans ce domaine, un système de vidéoprotection sera bientôt installé de manière à pouvoir préserver la propreté des lieux.

Les nouvelles bornes d’apport volontaire

RUE SAINT-EXUPÉRY Les travaux de mise en accessibilité de la rue Saint-Exupéry ont été réalisés, permettant de poursuivre l’objectif d’une desserte facilitée du pôle salle des fêtes/ salle omnisports /écoles élémentaire et maternelle Saint-Exupéry au bénéfice des personnes à mobilité réduite.

05


Revue de chantiers

NOS Écoles présager des ouvertures de classe dans chaque école de la

TRAVAUX DE MISE EN SÉCURITÉ À L’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE SAINTEXUPÉRY

commune. Le nombre de classes serait porté à 5 à l’école

Dans le cadre du suivi périodique de l’école réalisé par la com-

Jacques Prévert, à 10 à l’école maternelle Guillaume Apollinaire

mission de sécurité, un certain nombre de travaux ont été réali-

et à 15 à l’école élémentaire Saint-Exupéry.

sés au cours du premier semestre 2016 : remplacement de

La ville s’est bien préparée, en amont, à cette augmentation pré-

l’escalier de secours, remplacement de la sonnerie générale,

visible des effectifs et chaque enfant sera accueilli dans les

pose de détecteurs d’incendie sur portes coupe-feu et installa-

meilleures conditions dans les trois écoles.

tion de bloc-portes coupe-feu.

Les revues d’effectifs réalisées par l’Éducation Nationale laissent

Ainsi, s’agissant de la 10ème classe de maternelle, une extension de l’école a été réalisée depuis 2012, permettant d’accueillir de nouveaux écoliers. L’école élémentaire Saint-Exupéry pourra également sans difficulté logistique majeure accueillir une nouvelle classe si celle-ci était acceptée. Pour ce qui est de l’école Jacques Prévert, des travaux d’aménagement d’une nouvelle classe sont actuellement en cours.

JACQUES PRÉVERT SE MET À JOUR PENDANT LES VACANCES ! Si les écoliers de Chaban profitent de vacances bien méritées, leur école se « refera une beauté » pendant la même période ! Le programme des travaux comprend le traitement de la toiture avec dépose des tuiles, la reprise de l’isolation extérieure, le renforcement de la charpente et la deuxième tranche de rénovation des huisseries. L’ensemble de ces travaux sera terminé pour la rentrée. La ville va également lancer un chantier supplémentaire destiné à améliorer les conditions de prise en charge des enfants dans l’école avec la construction d’un nouveau bloc sanitaire séparant filles et garçons, accessible aussi bien depuis l’intérieur que depuis L’escalier de secours à l’école Saint-Exupéry l’extérieur de l’école. Ces travaux entamés à la rentrée seront terminés en début d’année 2017.

Mme Maryline Créneau a pris sa retraite à la fin de l’année scolaire 2015/2016 et sera remplacée par madame Barbotin qui occupait jusque là les mêmes fonctions à l’école Victor Hugo,à Aiffres. Nous lui souhaitons la bienvenue, et ne doutons pas qu’il lui sera fait le meilleur accueil. Les travaux avancent à l’école Jacques Prévert

06


NOS Aînés LA RESTRUCTURATION DE L’EHPAD

Compte tenu de son montant (plus de 6 millions d’euros) la ville aura recours à l’emprunt pour financer cette opération.

Au stade de l’avant-projet définitif, le projet de restructuration

Deux établissements bancaires seront mobilisés pour réunir

de l’EHPAD de Chauray est désormais suffisamment abouti

cette somme : le Crédit Agricole prêtera à la ville la somme

pour qu’il soit possible de procéder au dépôt du permis de

de 2 650 000 et la Caisse des dépôts et consignations cou-

construire. Les travaux vont notamment consister :

vrira le besoin de financement restant. Les conditions actuellement clairement favorables aux emprunteurs sont de

à mettre en sécurité l’ensemble du nouveau bâtiment.

nature à réduire les coûts du recours à l’emprunt. En défini-

à le rendre totalement accessible.

tive, compte tenu du montage financier mis en œuvre par la

à mettre aux normes sanitaires la cuisine de l’établisse-

ville (maîtrise d’ouvrage des travaux de la ville qui loue les

ment.

locaux restructurés à l’EHPAD) c’est une opération blanche

à répondre à l’ensemble des dysfonctionnements relevés

qui sera à terme effectuée.

dans un bâtiment qui était initialement destiné à accueillir des personnes âgées autonomes (foyer logement) et qui désormais accueille des personnes âgées

L’EXTENSION du pôle médical

dépendantes (augmentation des espaces réservés aux soignants, nécessité de locaux destinés aux animations et à l’amélioration de la vie quotidienne des résidents). Etalés sur un période de 23 mois, les travaux prévoient une opération de démolition/reconstruction/construction neuve, réalisée en 3 phases. Ils permettront de porter à 83 le nom-

Avec l’arrivée d’un nouveau médecin depuis le mois de mai,

bre de chambres au sein de l’établissement. Le nombre de

le pôle médical inauguré en novembre 2013 est désormais

résidents restera le même. Leurs chambres seront individua-

totalement occupé.

lisées. La différence avec les 75 lits existant aujourd’hui provient des anciennes chambres de couples qui seront

Il regroupe deux médecins, un cabinet d’infirmières libérales,

supprimées et remplacées par 16 unités classiques.

une orthophoniste, une sage-femme, une ostéopathe, un podologue, un kinésithérapeute, un ergothérapeute et une psychologue. Ces deux dernières professionnelles partageront bientôt leur local avec une diététicienne. L’anticipation du départ à la retraite de médecins exerçant actuellement sur Chauray mais également les contacts noués avec une chirurgienne-dentiste, habitant la commune et exerçant actuellement à Niort, et souhaitant se mettre à son compte, ont permis de mettre sur les rails une extension au pôle médical pour accueillir de nouveaux professionnels.

07


Revue de chantiers

Le montage financier sera identique au premier pôle : la ville construira les locaux et les relouera aux professionnels qui paieront un loyer. Dans ce projet également, la ville a bénéficié de condi-

UN NOUVEL ESPACE VERT

en projet

tions financières particulièrement avantageuses qui lui permettent d’emprunter pour

La municipalité va lancer une procédure d’acqui-

réaliser cette opération.

sition d’un espace vert situé derrière la salle des mariages. Un nouvel espace de détente sera ainsi

Au final dans une dizaine d’année, son investissement sera rentabilisé.

ÉCOLE de Danse Menés sur plusieurs exercices, les travaux d’amélioration de l’école de danse ont été entamés par un ravalement de la façade avant (en 2014), puis de la façade arrière réalisé (en 2015). En 2016, c’est l’environnement de l’école de danse qui sera traité de manière qualitative. Pour permettre de réaliser un lien entre la structure « petite enfance » et l’aire de jeux du centre bourg, un espace paysager est aménagé de concert entre les services de la ville et la société EIVE, attributaire du marché d’entretien des espaces verts de la ville. C’est ainsi un nouvel espace public de qualité qui sera offert aux chauraisiens, au plus grand bénéfice des promeneurs, grands et petits. Les travaux de plantation seront terminés à l’automne.

08

offert au sein du centre bourg réhabilité.


Zoom

PLAN COMMUNAL de sauvegarde Un décret de 2005 a fixé en France les modalités relatives aux plans communaux de sauvegarde (PCS). Ce plan est un outil réalisé à l'échelle communale, sous la responsabilité du maire, pour planifier les actions des acteurs communaux de la gestion du risque (élus, agents municipaux, bénévoles, entreprises partenaires) en cas d'évènements majeurs naturels, technologiques ou

La présentation du PCS

sanitaires. Il a pour objectif l’information préventive et la protection de la population. Chauray dispose ainsi naturellement d’un plan communal de sauvegarde (PCS) à jour. C’est un outil opérationnel d’aide à la décision, mais plus globalement un outil simple et pratique d’aide à la gestion de crise déclenchée par la survenance d’un risque majeur (comme par exemple un événement climatique, un accident routier impliquant un transport de matières dangereuses…). Un DICRIM (document d’information communale sur les risques majeurs) va être distribué à la population pour présenter le PCS chauraisien et informer chacun des conduites à tenir au cas où un de ces risques se concrétiserait. A l’occasion de la mise à jour de ce PCS, une réserve communale de sécurité

Point d’orgue de la phase de

civile à été créée. En plus des conseillers municipaux de la commune, elle a en-

mise à jour du nouveau plan

registré le renfort d’une vingtaine de volontaires qui acceptent, dans la mesure

communal de sauvegarde, un

de leurs possibilités, de donner un peu de leur temps pour se préparer à l’éven-

exercice a été organisé le 30

tualité d’être mobilisés, en renfort des secours, pour prendre en charge des si-

mai dernier. Un violent coup de

nistrés, ou participer à des travaux de déblayage… Ils doivent tous être remerciés

vent causant des dégâts à l’EH-

pour cette marque de dévouement.

PAD et à des habitations voisines a été simulé, permettant La liste de bénévoles

d’éprouver la réaction de la

n’est pas close, si

« réponse municipale ».

vous êtes intéressé(e) par une participation

Ce retour d’expérience riche

à cette réserve com-

d’enseignements permettra

munale de sécurité

d’améliorer le fonctionnement

civile, Votre candida-

de la cellule de crise mise en

ture est toujours bien-

œuvre à cette occasion.

venue par mail à

De nouveaux exercices seront

l’adresse

régulièrement mis en œuvre,

suivante

contacts@chauray.fr

dont un prochain avant la fin de l’année 2016.

09


Zoom

DÉMARCHE QUALITÉ : la dématérialisation progresse ! Le précédent numéro de « Chauray Info », en janvier dernier, vous annonçait l’ouverture d’un portail permettant les inscriptions en ligne des services jeunesse, petite enfance en tête. Ces services en ligne vont bientôt s’enrichir de nouvelles fonctionnalités. Il sera très bientôt possible de s’inscrire en ligne pour l’ensemble des services offerts par la commune. Autre nouveauté, les factures pour ces services pourront être désormais payées par Internet via TIPI (site de la direction générale des finances publiques) à partir de l’onglet paiement. Dès à présent, la municipalité réfléchit à la mise en place d’un système permettant l’alimentation des comptes famille à l’avance offrent la mise en place du prépaiement réclamé par les parents. Une étape après l’autre, pas à pas, la ville poursuit sa route vers la dématérialisation.

Paroles d’élus

Expression de "Chauray à venir"

Nous souhaitons revenir dans cet éditorial sur la décision du 19 mai 2016

La commune a-t-elle un besoin urgent de liquidités ? Non, bien sûr ! La

de revendre l’ancien magasin COOP et ses dépendances à des parti-

commune vient de négocier pour la rénovation de l’EHPAD, l’achat

culiers pour en faire des logements.

d’une balayeuse, l’extension du Pôle médical des emprunts à des taux

Cet ensemble, situé en face de la salle des mariages et de l’EHPAD, a

proches de 1%. Cela montre bien que les organismes bancaires sont

été acheté en octobre 2006 pour 205 000 € car le maire jugeait « L’en-

prêts à de gros efforts pour Chauray.

droit stratégique par rapport à notre projet d’aménagement du centre

Alors, nous pouvions attendre avant de vendre et envisager des projets

bourg. ».

d’utilisation de cet ancien magasin en équipement collectif à destina-

Alors, comment comprendre que 10 ans plus tard, ce patrimoine « stra-

tion des Chauraisiens comme, par exemple, un centre socioculturel.

tégique » reposant sur

L’intérêt privé aura prévalu à l’achat comme à la revente. Chacun ap-

2 000 m² en centre-bourg soit revendu à 80 000 € sans mise en concur-

préciera.

rence (soit 40 €/m²) ? Comment admettre que la commune perde 125

Nous vous souhaitons de profiter au mieux de cet été et nous restons à

000 € alors qu’un effort est demandé aux Chauraisiens sur leurs impôts

votre service. Christian Loustaunau, Mariem Farjallah, Elsa Belmontet

qui augmenteront, rappelons-le, de 3% cette année ?

10


Animation et Culture

Chauray lance

Les Arlequins

voient double !

Les Arlequins en répétition

« l’apéro-po lar »!

La troupe de théâtre des

Le festival Regards Noirs,

Arlequins sera sur scène

initié à Niort, s’est déployé

les 12, 13, 17, 18, 19, 25 et

de février à juin sur 18 com-

26 novembre prochains

munes de la CAN, offrant

dans une comédie de

un panel d'actions sur le

Pierre Chesnot « Pen-

thème du POLAR, noir ou

sion complète », riche

moins noir, parfois drôle et

en rebondissements. Les

ludique, en écho avec la ri-

répétitions

chesse patrimoniale des communes et leurs propres ma-

vont

bon

train, deux fois par semaine.

nifestations.

Les comédiens adultes ont été précédés sur scène par leurs

Le lancement s’est déroulé à Chauray le 12 février, au Tem-

« jeunes pousses ». En effet, les « Jeunes Arlequins » se sont bien

ple, avec un spectacle « apéro-polar », sous forme de

émancipés et ont donné deux représentations les 27 et 28 mai

feuilleton théâtral autour de la série « Le poulpe » et « La

au Temple où ils ont interprété sept sketches empreints d’hu-

petite écuyère a cafté » de Jean-Bernard Pouy. Dans l'es-

mour et de gaieté.

prit du feuilleton radiophonique d'antan, 4 épisodes de 30

Créée en 1996, l’école de théâtre des Arlequins ne cesse de for-

minutes ont été interprétés par deux comédiens, jouant

mer des jeunes dont certains exercent aujourd’hui leurs talents

tous les rôles, manipulant une multitude d'accessoires.

chez les adultes. Le président de la troupe, Joseph Compostel,

Le public a rapidement été captivé et tenu en haleine

oeuvre à la qualité de l’enseignement qu’ils reçoivent, avec le

malgré la frustration de devoir découvrir les autres épi-

renfort de l’équipe d’éducateurs composée de Jean-Paul Cour-

sodes au fil des mois dans les communes voisines ac-

taudons, Laurence Brancard et Catherine Zampiéri.

cueillant à leur tour « Regards Noirs ».

Le beau rendez-vous annuel

de la « Palette » au Temple

Créée en 1985, l’association niortaise de peintres amateurs «la Palette», présidée par Élisabeth Billy, a choisi à nouveau le Temple de Chauray pour son exposition annuelle, en janvier. La cinquantaine d’adhérents ont fait admirer au public 130 oeuvres de tous styles (aquarelle, pastel, huile, acrylique, porcelaine décorée, sculptures,…). Plus de 300 personnes se pressaient au vernissage parmi lesquelles les maires adjoints à la culture de Niort (Mme Chassagne) et de Chauray (Joseph Compostel). Les toiles de Georges Milon, adhérent de « la Palette », et notamment ses « cabanes de pêcheurs à Sainte-Pezenne », étaient cette année à l’honneur lors de cette exposition très réussie.

nne de Georges Milon heurs à Sainte-Peze Les cabanes de pêc beth Billy (à droite) accompagnent Élisa du bureau et plusieurs membres

11


Animation et Culture

«Un jazz pour Reggiani»

Le concours d’arts plastiques

par Nova jazz quartet

a présenté 200 oeuvres

Joseph Compostel (à g.) et les lauréats du concours d’arts plastiques

Pour la 28ème édition de son concours d’arts plastiques, l’APAC Nova jazz quartet, formation dirigée par le pianiste,

(Association des peintres et artistes chauraisiens) a réuni plus

compositeur et arrangeur Alain Guittet, a revisité l’uni-

de 200 oeuvres réalisées par 153 artistes des Deux-Sèvres et

vers de Serge Reggiani, donnant ainsi une couleur très

des départements voisins et exposées eu Temple entre le 12 et

jazz et bossa aux titres inoubliables d’un des plus

le 20 mars. L’association fondée en 1980 par Guy Trouvé et pré-

grands interprètes de la chanson française.

sidée par Joël Vidard peut se réjouir de la fidélité d’un large

Le batteur Jean-Pierre Joffres, le contrebassiste Simon

public qui apprécie, chaque année, cette belle revue des ta-

Buffaud et le chanteur auteur-compositeur Joel Is-

lents d’artistes s’exprimant dans une grande variété de tech-

sadjy, qui composent avec Alain Guittet le Nova jazz

niques. Le thème facultatif choisi pour 2016 était celui de la mer

quartet, ont ravi leur public, réuni au Temple le 29 avril.

et l’invité d’honneur était André Savary, peintre normand, véritable symbole de la créativité recherchée par le concours de

Chauray Vocal

l’APAC puisqu’il s’exprime dans presque toutes les techniques d’arts plastiques.

rassembleur de chorales du Val d’Or" d'Airvault, « Ensemble » de François, « Vocame » de Niort, « Chante-Pezenne » de Sainte-Pezenne et « Crescendo » de Vouillé. Chacune des chorales a interprété trois chants de son répertoire puis les 300 choristes se sont retrouvés sur scène pour un superbe final avec la chanson « On écrit sur les murs » symbole de leur passion commune qui a enthousiasmé le public dans une salle comble. Chauray Vocal a repris cette année l'organisation de sa tra-

Une belle satisfaction récompensant le travail et le le talent

ditionnelle rencontre de chorales « Avril en chantant » à la

de Marie-Claude Lavault, la présidente de Chauray Vocal,

salle des fêtes de Chauray, en invitant six chorales régio-

Caroline Barbotte, la chef de chœur, et l'accompagnateur

nales : « A travers chants » de Celles-sur-Belle, « Le chœur

Robert Bouju ! 12


Prestation de haut niveau au gala de l’école de danse

Les 3 séances du gala annuel de l’école de danse de Chauray se sont déroulées les 17, 18 et 19 juin à la salle des fêtes. De l’avis unanime, ce 36ème gala a offert des prestations de haut niveau, confirmant et amplifiant les succès des années précédentes. Le public a répondu en nombre et en ferveur pour applaudir trois heures d’un magnifique spectacle scénique et artistique mis en forme par les deux professeurs Claire Chauvin et Gilles Monruffet. En première partie, 230 jeunes, de 4 à 11 ans, se sont produits en 15 tableaux sur le thème « et si Paris chantait ! ». Les adolescents et adultes ont poursuivi en présentant 14 tableaux d’un régal visuel, d’innovations d’images et de couleurs.

Le talent des femmes

s’illustre au Temple Le club Soroptimist de Niort a organisé, du 5 au 8 mai au Temple de Chauray, pour la troisième fois, le salon «Talents de femmes», valorisant la création de femmes artistes et artisanes d’art, résidentes dans la région. Plus de 400 personnes ont ainsi apprécié des centaines de créations remarquables, fruits d’un magnifique savoir-faire dans les domaines de la peinture, de la broderie, du cuir, du vitrail, de la dorure, de l’orfèvrerie, sans compter la découverte d’une fabricante de caramels, une recycleuse (et détourneuse) d’objets usuels, une chapelière et même une girouettière ! Celle-ci, Estelle Bonnaud, est la seule girouettière du département, dans son atelier d’Azay-le-brûlé.

ses girouettes Estelle Bonnaud et

Le 3ème étage du Temple a permis d’exposer son royaume de métal prêt à affronter le gré des vents.

Une expo sur l’esprit L’histoire de

cette « grande maison ». C’est un élève des Beaux-Arts de Poi-

la

tiers, Joël Teytaud, qui a dessiné, dès 1947, le logo qui symbolise

CAMIF,

créée

Geneviève Teytaud à l’origine de cette exposition

CAMIF

en

l’identité de la communauté CAMIF. Joël Teytaud va également

1947, s’est ar-

révolutionner le fameux « catalogue CAMIF » dont il va piloter

rêtée

en

la conception pendant 40 ans. Une exposition, organisée au

2008 avec la

Temple du 2 au 17 avril, a ainsi rendu hommage au créateur de

liquidation

l’identité CAMIF et a permis de retracer plusieurs décennies de

de la prestigieuse coopérative installée à Trevins de Chauray

« l’esprit CAMIF » à travers l’évolution de son logo et de son ca-

depuis 1969. La communication a joué son rôle dans l’essor de

talogue. 13


Animation et Culture

Un Carnaval

LA « SEMAINE DE LA MUSIQUE

aux airs de Far West

»

Pour sa 7ème édition, la « Semaine de la musique » organisée par le service culturel de la mairie, en collaboration avec le comité des fêtes, a démontré qu’elle constituait un évènement hors normes, fidélisant un public aussi nombreux qu’enthousiaste. Les 5 soirées musicales qui se sont enchaînées entre le 17 et le 24 juin ont proposé chaque soir au moins deux concerts de styles différents (rock pop, reggae, musique classique, jazz, musique brésilienne…). Tous ont créé autant de folles ambiances sur la scène de l’esplanade du Temple ou à l’intérieur du site notamment pour le concert inspiré du Rondo Veneziano (avec la participation des classes de l’école de musique de Chauray).

Festica, le comité des fêtes de Chauray, a choisi un thème original pour l’organisation du Carnaval, le 2 avril. C’est l’épopée du Far West qui a déferlé dans les rues et places de la ville dans le sillage de 7 magnifiques carrioles. Guidés par les meneurs des Écuries de Roussey, les chariots étaient accompagnés par une vingtaine de cavaliers indiens et cow-boys conduits par les « Loisirs

équestres

»

de

Chauray.

Après

un

» « Band of Brothers Le groupe niortais

rassemblement sur le parking du centre aquatique, le « convoi » a sillonné les quartiers de la ville décorés de totems, cactus, tapis... invitant la population à participer aux activités de l’aprèsmidi. Une foule enthousiaste s’est retrouvée sur le parking de l’EHPAD pour des démonstrations et incitations de danse country avant un nouveau défilé pour rejoindre la salle des fêtes et le parking de l’ADAPEI où le Bonhomme Carnaval s’est embrasé ! Cette journée haute en couleurs s’est achevée par un dîner dansant de 450 couverts.

Les rochelais du Lou Orléans Jazz Band

14


un grand succés Jesse Cool

Le show latino du groupe El Mariachi Valdes

Le groupe Flamenco sin Fronteras

Boeuf avec GTS Trio et Hit Strippers

La comédie musicale de poche déjantée des « Vipères assassines »

Les créatifs musiciens de « Big Banana »

Le groupe Show Brasil

L’ensemble instrumenta l du site Jean-Deré du conse musique de l’agglomé ration de Niort inspiré rvatoire de par le « Rondo Veneziano »

15


Jumelage

LE COMITÉ DE JUMELAGE AUX RYTHMES Organisée par le comité de jumelage et sa commission Allemagne, une

du disco

soirée « disco » a rassemblé, fin janvier, à la salle des fêtes, de très nombreux participants dans une ambiance chaleureuse créée par un brillant DJ. De nombreux participants avaient retrouvé leurs tenues des années 80 dans un sympathique mélange de couleurs tournoyantes et les jeunes « d’aujourd’hui » ont dansé aux rythmes chers à leurs parents, découvrant par la même occasion « l’ambiance jumelage » qu’ils sont appelés à prolonger dans l’avenir. Les meilleurs déguisements masculin er féminin

LES BELLES RETROUVAILLES AVEC

UNE PAGE SE TOURNE

« Nos Enfants de Hué »

dans les relations avec Bassar !

Début mai, une forte déléga-

L’assemblée générale du comité de jumelage s’est dé-

tion de 36 personnes, emme-

roulée le 26 février, marquée notamment par la réélec-

née par Claude Delaveau, la

tion de Georges Berdolet à sa présidence et l’élection

présidente, s'est rendue dans

de 4 nouveaux administrateurs. La réussite du jumelage

l'ancienne capitale du Viêt-

avec Schöffengrund (et Langewiesen) trouvera son

Nam pour célébrer le 20ème

point d’orgue en septembre avec la célébration du

anniversaire de l'Association

25ème anniversaire. Si les prochains échanges avec les

"Nos Enfants de Hué" et com-

québécois de Cap-Rouge attendront 2017, une page se

bler l'attente de chacun en

tourne pour le jumelage avec la ville togolaise de Bas-

rencontrant les filleuls et leur

sar puisque Pierrette Viennois, qui en a été l’âme depuis

famille. Si occasionnellement des parrains-marraines franchis-

près de 20 années, cesse ses activités. Avec Jacques,

sent les quelques 10 000 km pour retrouver leur filleul(e) et pren-

son mari, elle a fait preuve d’un dévouement exem-

dre des nouvelles d'autres enfants, le dernier voyage officiel à

plaire, effectuant de nombreux voyages au sein de la

Hué eut lieu fin 2006. Alors, c'est une grande émotion générale

grande ville de brousse, participant à la mise en place

qui a dominé ces retrouvailles 2016.

d’actions déterminantes pour une meilleure qualité de

C'est en compagnie de Soeur Ephrem, religieuse à l'initiative il

vie des habitants.

y a plus de 20 ans de la création de l’association, qu'une récep-

SOIRÉE DE L’AMITIÉ

tion a été donnée en présence des représentants de la ville de Hué qui ont confirmé leur soutien à l'association et encouragé

franco-allemande

son activité qui améliore les conditions de vie de jeunes vietnamiens scolarisés.

Depuis 1991, année du jumelage entre Chauray et Schöf-

Accompagnés des deux correspondantes de l'association à

fengrund, la coutume s’est instaurée d’organiser chaque

Hué, les membres de la délégation ont profité à plusieurs re-

année, à tour de rôle, une soirée sous le signe de l’ami-

prises et pour la plus grande joie de tous, de la présence des

tié. En 2016, c’est Chauray qui recevait ses amis alle-

enfants à leurs côtés, mais ont aussi, par exemple, fait un point

mands. Le 23 avril, à la salle des fêtes, près de 150

sur la scolarité des enfants accompagnés et évalué les travaux

personnes se sont ainsi rassemblées autour de la délé-

d'urgence à réaliser pour un meilleur confort des enfants et des

gation de Schöffengrund conduite par Heidi Uhl, vice-

familles.

présidente du comité de jumelage. Celle-ci a annoncé que ses concitoyens seront nombreux à venir à Chauray,

Directeur de la publication : Jacques Brossard Réalisation : Pic de la Mirandole Impression : Graphitilt Dépôt légal : Juillet 2016

du 22 au 25 septembre prochains, pour les festivités qui célébreront le 25ème anniversaire du jumelage.

16

58 chauray infos juillet 2016  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you